Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Des explications [PV PNJs d'Esteban : Sétith]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 7 Mar - 15:58
La séance d'interview par Shin avait été véritablement éprouvante pour Sarika. Elle avait du se replonger dans tout ses plus mauvais souvenirs pour pouvoir lui répondre. Et elle avait tenté de faire de son mieux, pour faire face à son passé et tenter de plus ou moins l'accepter. Mais aussi dans l'idée que ses réponses aident cette Shin à mettre à mal l'empire de ce type tellement détestable ! Mais elle n'en perdait pas pour autant l'envie de le tuer, elle le ferait, c'était ancré au plus profond d'elle-même. La vengeance serait tellement délicieuse !

En attendant, même si elle avait une mine affreuse, caractéristique de la personne venant de se replonger dans ses traumatismes, le visage creusé, encore plus pale que d'habitude, les yeux rougis, elle n'avait pas pleuré. Tout du long, aucune larme n'avait été versé. Oh, plus d'une fois, elle en avait été assez proche...mais non, elle s'était retenue. Et elle en était plutôt fière. Elle ne voulait pas être une pauvre petite chose que son passé détruisait, elle voulait lutter et être la gagnante !

Seulement, quand elle sortit de l'interview, l'après-midi était bien avancée. Elle ne savait donc pas si l'entrainement continuerait. Elle se dirigea vers le chapiteau et remarqua que tout avait été rangé. Bien, elle avait sa réponse. En même temps, elle n'était pas sure de réussir à gérer les entraves et sa panique après ce qu'elle venait de faire. Mais bon, c'était son propre choix, elle aurait assumé.
En ressortant, elle réfléchit en avançant, pour savoir où pourrait être Sétith. Elle se dirigea vers la roulotte, elle avait d'abord besoin de se rafraichir, d'essayer d'effacer le visage de cadavre ambulant qu'elle trimballait. Bien que déjà, elle avait moins de cernes qu'avant, dormir avec Sétith lui était bénéfique. Elle entra alors dans la roulotte qu'ils partageaient, tout les deux, depuis quelques jours. Il était là. Elle le regarda, en silence. Avait-elle envie de lui parler maintenant ?

Elle était fatiguée, à bout avec cette foutue interview mais elle voulait aussi des explications. Mais elle savait qu'elle les prendrait certainement mal, qu'elle s'énerverait...mais elle ne pouvait pas faire comme si tout était comme d'habitude. Elle décida d'abord d'ignorer Sétith, allant boire un verre d'eau. Ce n'est que dos à lui qu'elle commença alors à lui parler.

- Sétith ? Je t'avais dit que je voudrais des explications...Alors ? Comment se fait-il que tu semblais tout savoir tout à l'heure ?

Sa voix était tendue, en fait, elle était tendue de la tête jusqu'au bout des orteils. Elle se retourna, s'appuyant contre un placard. Elle se mit enfin à le regarder, ayant l'impression qu'il avait beaucoup plus de secrets que la veille. Mais ce n'était que son imagination. Mais le problème, c'est qu'elle n'arrivait pas à faire la part des choses. Elle l'aimait et c'est pour cela qu'elle appréciait encore moins. Elle reprit la parole avant qu'il ne réponde :

- J'ai réfléchi...et à moins que tu n'es fouillé je ne sais où, il n'y a que les séances d'hypnose...c'est ça ? Qu'est-ce que tu as demandé ? Qu'est-ce que tu as entendu ? Je veux savoir !


Son ton était soudainement bien plus dur qu'au début de ses interrogations. Elle le fixait toujours, ne détournant pas les yeux, malgré les sentiments contradictoires qui la traversaient. De toute façon, quoi qu'elle fasse, même si elle tentait de cacher ce qu'elle pensait ou ressentait, il le comprendrait toujours. Elle attendait alors une réponse, croisant les bras après avoir posé son verre...seulement entamé d'une gorgée.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 8 Mar - 20:33
...... Cette séance d’interview, je ne sais pas si c'est une bonne chose. Une fois Sarika partit, mon frère Esteban est venu me voir afin de me dire de lui laisser assumer ses choix, car tout aurait put s'arrêter rapidement mais elle avait tout de même décidé de la suivre et de répondre à ses questions. Pour ma part je ne vois pas cela d'un bon oiel mais je fais confiance au jugement de mon frère, plus raisonné d'entre nous.

J'ai donc profité du temps donné par cette journaliste, espionne ou révolutionnaire peu importe pou ranger le matériel, fin de l'entrainement pour aujourd'hui, et je pense que je vais avoir mieux à faire rapidement, vus le regard lancé par Sarika, je pense que je vais lui devoir quelque explications.


Une fois le rangement terminé, je me dirige donc vers la roulotte, prenant quelque chose à boire et à grignoter le temps qu'elle arrive.
Le temps me parait long...... très long, puis finalement la voilà qui revient. Nos regards se croisent, en silence, l'ambiance devient presque glaciale et je soupire intérieurement.

Je la regarde aller se servir un verre d'eau, et la discussion commence alors.

Que crois tu ? Tu es entré dans un cercle de tueurs, dont je fais partis, et le fait que nous soyons dissimulés au nez et à la barbe des humains nous oblige à certaines précautions. Et tu as bien deviné, je t'ai effectivement fait parlé lors des séances d'hypnoses, c'est mon boulot, je fouille tout ce que les nouveaux venus ne nous disent pas, ou sont incapables de nous dire, je l'ai fait avec toi, comme je le ferais avec n'importe quelle pièce du jeux.

Je la regarde, sans expression réelle sur le visage.

Pour ce que je t'ai demandé tu dois t'en douter non ? Je t'ai tout demandé, que ce soit ce dont tu as peur, ce que tu désire, mais aussi tout les moments dont tu te souvient assez fort pour que ton esprit les imprimes. Que ce soit le temps passé avec Chu, ou bien chacune de tes nombreuses séances que tu as subis chez cet homme. Alors oui, j'étais au courant de tout ce que tu avais subit, des sévices, des violes, pour ta corne aussi, et presque chacune de tes cicatrices. Je le savais depuis un moment et cela change quoi ? Je le savais bien avant que tu ne t"intéresse à moi ou que l'on se rapproche. Je ne vois pas le problème que cela pose.
Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 9 Mar - 9:39
C'était la première fois que l'ambiance entre Sétith et Sarika était aussi glaciale, à la limité d'être électrique, prête à exploser. Elle était, elle aussi, sur le point d'exploser et les réponses, ainsi que les réactions de Sétith n'arrangeait rien. Il agissait comme la parfaite petite arme qu'il était et ce n'était pas ce qu'elle avait besoin à cet instant.

- Je me fiche parfaitement qu'il s'agit d'un cercle de tueurs, je le sais. Ton boulot, hein ? Ah mais j'oubliais que tu es une parfaite arme bien obéissante ! Et moi ? Tu n'en as rien à faire de moi ? Je t'avais donné l'autorisation de fouiller pour les peurs ou ce que j'aime, uniquement. Pas plus !


Elle le fixait, ne cherchant nullement à cacher qu'elle était profondément blessée. De ce qu'il disait, de ce qu'il avait fait, mais aussi de son attitude actuelle. Ils n'étaient pas en mission, ils étaient dans le privé, il n'avait pas besoin d'agir comme une arme ! A moins que tout ceci ne soit qu'une mission pour lui ? Et en arriver à cette pensée était encore plus blessant pour elle.
En entendant ce qu'il lui avait demandé, elle fronça les sourcils, encore un peu plus agacée.

- Qu'est-ce que Chu vient faire dans cette histoire ? Ce n'est pas parce que tu étais jaloux que tu avais besoin de fouiller mes souvenirs avec lui ! Je t'en avais déjà dit suffisamment, qu'est-ce que tu voulais savoir de plus ? Et moi, je vois très bien le problème que ça pose. Je n'ai droit à aucun secret avec vous, toute ma vie est déballée sans qu'on me demande mon avis ! J'aurai voulu que tu me demandes, que tu me dises que tu savais tout...Mais c'est aussi ça le problème, tu sais tout. Je n'ai plus rien. Alors qu'à l'inverse, vous êtes tous bourrés de secrets, je ne sais rien de vos plans, de vos passés ! Et ne me dis pas que tu me l'as raconté, car tu m'as juste dis le strict minimum et je ne t'ai jamais forcé à en raconter plus !


A bout, entre l'interview et cette discussion, Sarika sentit que les larmes lui montaient aux yeux. Elle n'arrivait même pas à se contrôler. Certes, elle n'avait pas pleuré devant Shin, mais était-ce mieux devant Sétith ? Elle se retourna soudainement, tournant le dos à Sétith. De toute façon, il avait sans doute vu ses larmes, alors se retourner ne serait pas trop étonnant. Cela lui permettait surtout de cacher que ses larmes coulaient maintenant sur ses joues.

- Sétith...Est-ce que tu...tu m'as vraiment aimé ? Ou tu fais...semblant depuis le début ?


Elle allait surement regretter cette question, surtout qu'il y avait peu de chance qu'elle plaise à Sétith. Mais elle avait besoin de savoir, elle voulait la vérité. Et tant pis s'il l'entendait pleurer. Néanmoins, une seule certitude perçait ses larmes, c'est qu'elle ne supporterait pas s'il avouait qu'il avait fait semblant. Mais elle voulait savoir.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 9 Mar - 20:14
Sa réaction est intense, elle est en colère, dure dans ses mots, et je peux le comprendre..... ne sachant pas trop comment je devais réagir, je ne lui ai pas montré que cela me touche plus qu'elle ne le pense. Je me traite intérieurement d’abruti alors que je l'entend me poser des question de désespoir et son choc fasse à ce qu'elle a appris aujourd’hui.

Oui, nous avons fouillé toute sa vie avant son arrivé, mais c'est obligatoire lorsque nous recevons une nouvelle pièce au cirque, il est interdit de faire une erreur de jugement, car tout notre groupe pourrait être mis à mal par l'arrivé d'une personne dont les intentions réelles et l'histoire viendrait nous poser problème.

Finalement, voilà une question qui me fait lever les sourcils, elle me demande si je l'aime réellement ou bien si je ne fais que suivre des ordres.
mon visage se durcit l'espace d'une seconde. Elle est de dos afin de cacher ses larmes, et je viens alors derrière elle, passant mes bras autour de sa taille, la retenant si elle cherche à se débattre, la collant contre moi, le retenant, l’empêchant de bouger, et je reste ainsi jusqu'à ce qu'elle arrête de se débattre.

Je murmure alors.

Arrête de poser des questions de ce genre de question, je t'interdit de mettre en doute l'amour que je te porte, je t'aime Sarika, mais je n'ai pas l'habitude de réagir face à une femme que j'aime lorsque'elle est en colère alors je me suis planté,

Je laisse un moment de silence, lui embrassant le coup tendrement.

Tu es la première c'est vraie, mais nous n'avons pas le choix, il est impossible de laisser un élément qui pourrait se révélé dangereux au cirque alors nous devons fouiller aussi loin que l'on peu, tous les détails possibles. Toi comme tout autre pièce, ce n'est pas fin comme méthode mais au moins c'est efficace. Et je comprend que les secrets que nous avons t'échappent encore pour le moment, mais tout te sera révélé en temps et en heure, lorsque tu auras reçus ta pièce, alors nous n'aurons pas plus de secrets pour toi que toi pour nous.

Je finis par l'accompagner et nous allonge tous les deux sur le lit, je continus de la câliner sans la laisser s'échapper.

Lorsque mon frère t'aura donné ta pièce, alors tu sauras tout, ce que nous voulons, ce que nous projetons de faire, absolument tout ce que tu veux savoir, je te le promet.
Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 9 Mar - 22:16
Dos à Sétith, ses mains crispées sur le meuble de la cuisine, elle n'arrivait pas à contrôler ses larmes qui coulaient inlassablement sur ses joues. Elle était épuisée à force de s'entrainer sans relâche, épuisée physiquement et moralement. Et l'interview n'avait pas arrangé son état, mais maintenant c'était toute cette discussion qui finissait de l'achever.
N'entendant aucune réponse, elle se persuada qu'elle avait vu juste. Elle envisageait alors de tout balancer, de partir loin...jusqu'à sentir les bras de Sétith autour de sa taille. Elle se raidit, il croyait vraiment qu'il pouvait tout régler avec un câlin ?

- Lâche-moi !


Sa voix était plus faible que le ton qu'elle avait employé jusqu'ici pour lui parler, portée par sa colère et sa douleur. Elle tenta bien de se débattre, de le repousser, mais il avait une meilleure poigne qu'elle. Elle finit par arrêter de bouger, sentant qu'elle n'avait pas le choix. Elle fixa ses mains alors que Sétith prenait enfin la parole. Et en l'entendant, elle eut un léger sourire. Oui, elle était rassurée. Il lui confirmait ses sentiments et elle était persuadée qu'il ne mentait pas. Elle commença légèrement à se détendre et frissonna sous le baiser, ne s'y attendant pas du tout.

- Parce que j'avais l'air dangereuse à mon arrivée ?


Son ton n'était plus aussi dur qu'au départ, là il était...ironique. Elle n'oubliait pas ce qu'elle avait été en arrivant et elle était loin d'être dangereuse. Avec un gros ventre, à pleurer sans cesse et suivre les directives comme une marionnette.
Néanmoins, Sétith se montrait compréhensif face à ses doutes, face à ce qu'elle ressentait.
Elle sentit alors qu'il la tirait avec lui dans la roulotte, jusqu'au lit. Elle suivit le mouvement, ne cherchant pas à résister, s'allongeant, tout en sachant parfaitement qu'il la maintenait toujours. Elle se laissait faire, se retrouvant blottie contre lui, malgré un reste de rancune.

- Et quand est-ce qu'il me la donnera alors ?


Elle voulait cette pièce, elle voulait pouvoir se sentir pleinement intégrée dans ce groupe. Car elle savait que ce n'était pas tout à fait le cas encore. S'ils avaient autant de secrets, c'est qu'elle ne faisait pas partie intégralement du cirque. Et pourtant, elle désirait faire partie de cette famille, bien plus qu'actuellement et dans toutes leurs activités.
Elle se colla un peu plus à Sétith, signe qu'elle ne lui en voulait plus autant qu'au début de leur conversation, profitant de la douceur de ses gestes.

- Pardon d'avoir douté de toi Sétith...Tu...tu étais tellement si...froid que j'ai eu un doute. Mais ça n'arrivera plus, je te le promets.

Et pour ce qui concernait son passé...eh bien, maintenant tout était révélé, il lui fallait juste digérer cette information.

- Mais du coup...pour ma corne, tu sais que c'est moi qui me la suis coupée ? Et tu sais aussi pourquoi ? Et tout le reste...rien ne te dégoûte ?

Elle parlait bien des fois où elle s'était offerte volontairement, sur ordre de Vladimir, pour recevoir de quoi planer, même si c'était toujours trop court. Elle avait besoin de savoir ce qu'il en pensait, même si son corps n'avait plus de force, que la fatigue prenait le dessus. Elle lutta jusqu'à entendre ses réponses et s'endormit, la tête contre le torse de Sétith, ses mains s'agrippant à son t-shirt, comme si elle avait peur qu'il s'en aille..
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 12 Mar - 17:47
Petit à petit, ses résistances tombent et elle commence à se calmer. Au moins, la situation n'aura pas été explosive très longtemps.

Tu sais, le danger peu venir de n'importe où. Certes tu n'était pas un danger physiquement parlant, mais la force est loin d'être ce que nous redoutons le plus. Nous avons beaucoup d'ennemis, les laboratoires en particuliers, et leur imagination est aussi grande que la notre. Faire rentrer une hybride dans le cirque, sachant qu'elle a longtemps été sous le contrôle humains. Alors tu aurais pus leur donner des informations, avoir des connaissances dans un domaine comme moi par exemple. Ou tout autre chose que nous n'aurions pas suspecter du fait de ta faiblesse. Je suis désolé mon amour, mais pour chaque nouvelle future pièce, le traitement sera le même. Nous n'avons pas le droit de prendre des risques pour le moment.

Au moins, les choses sont claires, je n'ai pas le choix, pour le cirque, pour le jeux, nous ne pouvons pas nous permettre de faire entrer n'importe qui dans nos secrets, dans nos vies.

Une fois allonger, elle semble très intéresser par le fait d'avoir sa pièce, de devenir une membre complète de notre groupe.

Obtenir ta pièce sera long tu le sais, il faut pour cela que tu devienne une acrobate accomplie, puis viendra toute la période de ton entrainement de chasse. Et comme tu n'as aucune base, cela se fera sur le long terme. Et seulement à la fin, tu sera envoyé sur une mission qui sera préparée pour toi et là si tu y arrive, tu aura ce que tu veux.

C'est long, très long même, mais nous ne pouvons pas mettre en jeux des pièces qui seraient incomplètes, il faut pour cela qu'elles devienne une tueuse confirmée, comme nous le sommes tous.

Excuse moi mon amour, je dois avouer que je ne savais pas tellement comment gérer ça, faire face à la colère de quelqu'un que l'on aime, ça doit bien être un des seuls entraînements qu'on a jamais eu. Pour tout le reste, tu as fait ce que tu était forcée de faire, si cela avait été réellement de ton plein gré je ne dis pas, mais nous avons tous fait des choses horrible pour survivre, alors ne t'inquiète pas.


Je la câline jusqu'à ce qu'elle s'endorme.
Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-