Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Avoir un corps entrainé et aucune peur, est-ce possible ? [PV Esteban et ses PNJs]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 15:50
Depuis ce jour-là, où Mustang et Setith s'étaient alliés pour lui retirer tout ses piercings, Sarika n'avait plus eu réellement de temps libre. Sauf le soir, qu'elle passait majoritairement à dormir, couchée de bonne heure. Elle était épuisée, avait des courbatures sur tout le corps mais elle aimait voir les changements de son corps. Son ventre avait repris sa taille normale et petit à petit, à force d'entrainer ses abdominaux, il reprenait une allure normale. Et franchement, cela la réjouissait.
Mais le reste de son corps subissait aussi des changements. Cela faisait de nombreuses semaines qu'elle s'entrainait sous les ordres des frères d'Esteban, et malgré des moments où elle lâchait prise, qu'elle fondait en larme à cause de l'épuisement, elle revenait toujours d'attaque. Et ses kilos en trop étaient partis, ou presque tous et les muscles se raffermissaient. Néanmoins, elle ne voulait toujours pas se voir sans vêtement...car ce serait regarder les traces de la maltraitance humaine et hybrides. Elle ne le pouvait pas.

Dans le même temps, à force de subir les entrainements du groupe, elle avait commencé à se rapprocher d'eux. Notamment Mustang. Quand elle n'était pas trop épuisée le soir, elle passait un petit moment avec lui à discuter, parfois avec Setith aussi. C'était les deux qu'elle connaissait le mieux pour le moment. Et c'était les premiers à l'avoir entendu rire lors d'une soirée. C'était même les seuls à entendre son rire, même s'il était encore plutôt rare, puisque les autres avaient tendance à être sans réaction, sans âme comme elle le disait pour les taquiner.

Ce matin-là, elle avait du se lever de bonne heure pour réparer sa tenue qui à force de subir ses exercices avaient une couture qui avait lâché. Elle se retrouvait donc à faire un peu de couture sur ce vêtement qui avait bien servi. Elle se prépara et sortit de sa roulotte avant de s'étirer longuement. Le soleil était levé depuis peu offrant une ambiance encore rougeâtre sur le camp. Elle se dirigea vers le lieu habituel de rendez-vous mais croisa Setith sur la route.

- Setith ? Il faudra qu'on se parle ce soir, quand j'aurai fini pour aujourd'hui...à propos des tatouages.


Elle le laissa là en plan avec cette unique phrase avant de continuer sa route jusqu'au cirque. Elle serait bien restée à papoter avec lui ou l'aurait bien attendu, mais elle ne savait pas qui l'entrainerait aujourd'hui. Sans doute encore Mustang d'après son avis. C'est pour ça qu'elle s'était contentée de cette petite remarque pour qu'il lui accorde du temps. D'ailleurs, elle aurait aussi besoin de lui pour son manque qui grandissait...Elle tentait de lutter, de reculer les prises comme il le lui avait demandé mais c'était dur. D'ailleurs, elle lui avait aussi demandé de garder ceci pour lui, même s'il avait l'air de trouver cela idiot...Elle ne savait donc pas s'ils étaient tous au courant ou pas.
Arrivée au cirque, elle se planta en plein milieu de la scène puis se mit à observer le lieu. Voila qu'elle s'imaginait faire une représentation dans ce cirque...mais elle n'en disait jamais rien, attendant patiemment que les frères la considèrent comme prête. Ou qu'Esteban revienne car ce serait surement lui qui prendrait la décision.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 16:55
Aujourd'hui, nous allons travaillé sur les peurs de Sarika, avec Mustang, nous allons voir et sonder ce dont elle as réellement peur, et décider de comment travailler dessus.

Alors que je me dirigeais vers sa roulotte, elle me passe à coté, me parle de mes tatouages.

Ha au f......

Même pas le temps d'en placé une que la voilà repartie de plus belle vers le cirque. Je souris en la regardant partir et la suit tranquillement.

Une fois arrivé au cirque, je la regarde observé la scène. Je peux voir des étoiles dans ses yeux, je pense savoir à quoi elle pense.

As tu une idée de ce que tu voudrais présenter comme show quand tu sera prête ? Acrobatie, magie, aérien ? Tu peux choisir à peux près tout ce qu'il est possible de présenter dans un cirque.

Je m'approche d'elle.

Aujourd'hui, c'est avec moi que tu vas travaillé, et Mustang évidemment, mais nous aurions besoin d'aller plus loin que des entraînements physiques.

Mustang nous rejoint justement à ce moment là et je le salut. Ce dernier viensébouriffer tendrement la chevelure de Sarika avant de se mettre à mes coté.

Aujourd'hui ma chérie, nous aurions besoin de ta coopération pour.... disons travailler sur l'aspect psychologique de ton passé. Encore un moment pas marrant à passé, mais comme nous te l'avions dis il y as un moment, nous devons passer par là pour que tu puisse les combattre et les supprimer.

Alors que Mustang lui parle de cela, je me place à coté de Sarika et lui murmure.

De plus, si tu te renforce de ce coté là, cela t’aidera quand à tes dépendances.

Mustang nous regarde.

De quoi vous parlez tous les deux, en temps normal, c'est à moi que l'on dit des secrets c'est de la triche !

La mine faussement boudeuse, il regarde alors Sarika.

Nous aurions besoins de..... fouiller ton passé, et la manière la moins douloureuse pour toi que nous avons penser serait l'hypnose, mais il nous faut ton accord avant de commencer.
Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 17:11
Sarika observait tranquillement le cirque et les possibilités des numéros. Tant de choix, tant de possibilités...elle avait bien quelques préférences. Mais est-ce qu'elle saurait y arriver ? Réussir à faire son numéro devant un public aussi grand ?
En entendant la voix de Setith, elle fit un bond, sortant brusquement de ses pensées.

- Ah euh...a vrai dire, je serais plus tentée par de l'acrobatie ou de l'aérien...quelque chose comme ça...

Bouger dans les airs, avoir l'impression de voler...oui, ce serait une sensation vraiment très agréable. Néanmoins, quand elle serait prête, elle demanderait l'avis de chacun des frères qui l'entrainerait, pour savoir ce que eux en pensaient. Bien qu'elle demanderait en premier à Mustang et Setith, c'était eux qui la connaissaient le mieux après tout.
Elle se concentra sur la voix de Setith et sourit, amusée.

- Ah ! J'aurais du t'attendre alors...c'est rare que tu me fasses travailler. Et qu'est-ce que tu entends par "aller plus loin que des entrainements physiques" ?


Mais voila que Mustang arrive. Et son arrivée lui tire un large sourire. S'entrainer avec ces deux là ne devraient pas être si terrible...si ? En sentant Mustang venir lui ébouriffer les cheveux, elle ne se déroba pas. Elle se contenta de grommeler comme à son habitude. Mais elle avait beau grommeler, elle râlerait encore plus s'il ne le faisait pas ! Et il avait l'air de l'avoir bien compris. Elle écouta donc ses explications mais plus il en disait, et moins cela lui plaisait. Son visage se ferme soudainement, non finalement, ce ne serait pas un entrainement agréable. Néanmoins, Setith s'approcha et lui murmura une petite information à propos de ses addictions. Elle soupira. Si cela apportait cet avantage, alors elle pouvait bien supporter le reste...même si ce serait dur.

- D'accord, d'accord, c'est bon vous avez gagné !


Comment résister à un Mustang qui avance des arguments d'une manière habituelle pour lui qui a tendance à la faire craquer, mais si en plus Setith si ajoute ? En entendant Mustang, elle le fixa, perplexe.

- L'hypnose ? Ça marche vraiment ça ?

Elle n'avait vu personne en faire ou en subir, alors pour elle, c'était un peu comme un conte de fée. Néanmoins, s'ils voulaient tenter, alors très bien. Son regard passa à Setith, puis revint à Mustang et ainsi de suite.

- Comment on procède alors ?

Là-dessus, elle allait à nouveau se contenter d'écouter ce qu'ils lui disaient et d'obéir. Comme à chaque entrainement en fait. Elle attendait donc, un peu inquiète tout de même, à l'idée de remuer tout ce qu'elle avait mis des jours à refouler pour ne plus souffrir autant.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 17:26
Un large sourire s'affiche sur mon visage.

Tu dois surement avoir entendus parler de magie ? Et bien cela est constitué d’illusion mais également de légères manipulations mentales, car le cerveau est au final un machine de logique et il est possible de travaillé sur son autonomie, prendre le contrôle si tu préfère.

Avec Mustang, nous l’entraînons dans l'arrière scène, et l'installons confortablement, sur un fauteuil.

Je prend alors un pendule de mon coté alors que Mustang reste à ses cotés.

Ecoute ma chérie, pour le moment c'est la phase la moins..... éprouvante pour toi, normalement, à la fin, tu ne te souviendra plus de ce dont tu nous as parler, mais si tu veux qu'on te le dis tu as le droit. Pour nous, cela vas nous permettre de préparer des entraînements pour que tu apprenne à lutter contre toute tes peurs.

Comme à son habitude, il reste très doux dans sa voix, pour la rassurer un maximum.

Je reviens ensuite avec mon matériel et tend un bloc note et un stylo à Mustang.

Je te laisse écrire les éléments importants tu veux bien.

Je regarde alors Sarika, plongeant une seconde mon regard dans le siens.

Nous allons commencer, alors détend toi autant que tu le peux.Pense à quelque chose d'agréable, n'importe quoi et fixe ça.

Je commence alors à faire bouger le pendule devant ses yeux. Droite gauche, droite gauche, droite gauche

Sarika, tu vas t'envoler petit à petit, tu es dans une pièce sûre, loindu monde, loin de tous et de tous tes problèmes, rien ne peux t'atteindre ici alors ferme les yeux doucement, voilà... tu est sur un nuage, tu es bien, tu te sens bien.


Je jette un coup d’œil à Mustang pour lui signalé qu'il peut commencer à écrire.

Très bien Sarika, maintenant, j'ai besoin de toi, nous allons parler, juste parler. Raconte moi, Sarika, dis moi ce que tu aime dans ce monde, et ce qui te fais peur. Raconte moi, et dis moi pourquoi .
Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 17:50
Sarika se laissa entrainer, leur faisant confiance. Après tout, elle serait assise, peut-être qu'elle aurait moins de courbatures par la suite ? Elle s'installa sur le fauteuil, un peu stressée mais pour le moment, cela allait. Elle tourna la tête vers Mustang alors qu'il lui parlait. Elle hocha la tête.

- Oui...enfin, tout dépend de ce que vous m'aurez demandé, mais peut-être juste le minimum ? Pour que je sache après sur quoi vous comptez me faire travailler...


Setith est de retour, alors elle se concentra sur lui. Elle se détendit confortablement le fauteuil.

- Oh juste au cas ou...je suis prête pour que tu me tatoues. J'ai déjà une idée...

Elle voulait qu'il sache qu'elle avait évolué, qu'elle était plus forte et qu'elle était prête. Avant qu'il n'entende toutes les saloperies de son passé. Après tout, il risquait sans doute de ne pas la croire si elle lui disait après...Elle préférait être sure. Elle baissa alors les yeux sur le pendule, le suivant des yeux. Ses pensées se mirent à vagabonder mais rapidement, elle les fixa sur un élément agréable. Oui, la vue du ciel a sa libération, c'était une bonne chose. Alors que Setith parlait, elle se concentrait sur sa voix, suivant les indications. Tranquillement, elle s'envola, se retrouvant dans une pièce ouverte de toute part, surtout le plafond. Il n'y avait rien de fermé mais tout autour, il n'y avait que le ciel bleu. Là, elle se sentait en sécurité. Seule avec le ciel. Elle ferma ensuite les yeux, suivant par la suite ce que Setith lui indiquait. A la première question, sa réponse est instinctive et immédiate :

- La liberté. J'aime la liberté. Et...voir le ciel dès que j'en ai envie, sentir l'herbe sur mes pieds nus...courir avec seulement le vent comme compagnie...Me jouer des humains également. Oui j'adore me moquer d'eux, profiter de leur naïveté...

Mais la suite, la partie sur la peur est déjà un peu plus dur pour elle. Elle fronce les sourcils alors qu'un premier souvenir lui reviens. Un souvenir qu'elle croyait avoir enterré.

- Maman ?


Plongé dans ce souvenir, elle revoyait sa mère, allongée sur ce lit en train de mourir. Mais leur maître arrivait et lui interdisait de rester plus longtemps. Mais à peine était-elle sorti de la chambre et malgré ses tentatives de lui échapper, elle sentit les chaines se refermer sur ses poignets et ses chevilles. Dans un murmure, elle prononça :

- Pas les chaines...pas les chaines...


Et puis le souvenir change. Raziel au fond de son trou. Puis rapidement, le centre de dressage. Elle sert les poings en revoyant l'homme qui la jette dans une pièce, petite, où elle est rapidement rejointe par plusieurs hybrides mâles.

- Non...non ! Pas encore ! Je...la pièce est trop petite...ils sont trop nombreux ! Il m'a dit de le faire...de...satisfaire tout ces mâles pour avoir ma...ma dose. Cette pièce...je ne peux pas m'échapper.


Elle se met à trembler, violemment, alors que des larmes coulent sur ses joues. Combien de fois avait-elle revu cette pièce ? Combien de fois s'était-elle retrouvé entre ces quatre murs à subir les assauts de tout ces mâles dont elle était la récompense ? Tout cela pour une dose qui ne la faisait jamais planer assez longtemps...

- J'ai peur...de cette pièce...de tout les endroits clos...


Et voila qu'elle était secouée par des sanglots alors que dans sa tête, défilaient tout les mâles qu'elle y avait rencontré, qui s'étaient amusés avec son corps...Tout ces mâles qu'elle avait du satisfaire et dont elle regrettait maintenant de l'avoir fait. De s'être laissée faire. Elle avait l'impression d'y être à nouveau, prise entre tous ces mâles qui ne se souciaient ni de sa douleur ni de son ventre grossissant.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 18:04
Nous écoutons attentivement tous ce qui est dit, le moindre détails, et je dois dire que les peurs ne sont pas difficiles à analyser tellement elles sont puissantes chez elles.

Mais je sens sont corps qui commence rapidement à trembler et larmes coules.

Je regarde l'air inquiet de Mustang et décide de réveiller Sarika.

Stop Sarika, c'est terminé, c'est fini, écoute moi quand je claque des doigts tu vas ouvrir les yeux.

Je claque alors des doigts, la regardant ouvrir doucement les yeux alors que je lui tient la main. Son regard se pose sur moi.

C'est terminé, tu as fait du très bon travail, tu nous en as dis beaucoup pour une première fois. Généralement, les gens se mettent à paniquer dès le premier mauvais souvenir, mais toi tu as tenus plus longtemps que la moyenne.

Voyant que je lui tenait la main, je la lâche afin de ne pas la mettre mal à l'aise.

Mon regard se porte sur Mustang qui a pour réflexe de lui caresser la tête comme à une enfant.

Très bien ma chérie alors chose promise chose due. tu aime la liberté plus que tout au monde, c'est le point fort de ce que tu nous as dit. Mais pour cela, tu vas devoir te battre contre plusieurs peurs. Claustrophobie, la peur d'être entravé, celle du contact physique et la peur des hommes. Cela va être beaucoup de travail, mais je pense que nous pouvons y arriver. mais pour cela tu vas devoir te préparer mentalement au pire ma chérie. Ce n'est qu'après ça que tu pourra aller chercher toi même ta liberté.

Comme promis, nous ne lui demandons pas pourquoi et nous ne lui expliquons pas ce qu'elle as dis. Nous lui donnons juste une liste.

C'est déjà pas mal pour aujourd'hui. Et pour changer de sujet. Tu veux les faire quand tes tatouages et où ? Je peux commencer quand tu veux.Mais tu devra t'en occupé toi même d'en prendre soin le temps que cela cicatrise. Alors dis moi, tu voudrais quoi ?
Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 18:22
Plongé dans son douloureux souvenir, Sarika n'arrivait pas à se contrôler. Néanmoins, elle entendit la voix de Setith qui lui parvenait à travers toutes les sensations qu'elle ressentait. Quand il claqua des doigts, elle rouvrit les yeux, les cligna plusieurs fois alors que les larmes continuaient de couler. Elle tenta de les essuyer, mais elles ne s'arrêtaient pas et Sarika ne comprenait pas pourquoi...Elle se doutait seulement qu'elle avait du passer par un mauvais souvenir. En voyant la main de Setith quitter sienne, elle la suit du regard comme...déçue. Après tout, elle lui faisait entièrement confiance et c'était sa voix qui lui avait permis de revenir.

- D-désolée...je...j'avais promis de ne plus pleurer...


Elle réussit enfin à se calmer, séchant ses dernières larmes, aidée par les caresses de Mustang. Elle l'écouta, fixant ses mains et grimaça. Elle avait comme un doute sur ce qu'elle avait pu leur raconter...

- Deux souvenirs et vous avez déjà déduis tout ça ? J'ai comme l'impression d'avoir raconté l'un de mes plus mauvais souvenirs...Mais on...on devra refaire une séance ?

Sarika affichait un visage inquiet, très inquiet. Elle se demandait bien ce qu'elle avait pu leur raconter mais elle avait peur de demander. Elle avait quelques suppositions, mais les uns comme les autres n'étaient pas du tout agréable...à se rappeler et à raconter. Mais ils n'avaient pas l'air choqués...ou alors, ils réussissaient à rester neutre ?
Setith lui sortit de ses sombres pensées pour parler de tatouages. Elle sauta sur l'occasion pour penser à autre chose...de façon pas du tout discrète.

- Quand toi tu seras disponible...et j'aimerais commencer par les cuisses. Pour effacer les nœuds. Le premier, je le verrai bien sur la cuisse droite...un oiseau, du genre corbeau sur une branche ou une tige...et des fleurs tout autour. Peut-être des roses ? Je ne sais pas lesquelles iraient le mieux avec l'oiseau...


Elle regarda Setith, d'un air interrogateur. Après tout, il s'y connaissait beaucoup mieux qu'elle. Et maintenant qu'elle avait exposé son idée, elle attendait son avis. Oui, elle voulait savoir ce qu'il en pensait. Car étrangement, cela avait de l'importance à ses yeux, tout comme l'avis de Mustang pour beaucoup de choses.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 19:30
Ok suis moi alors.

Je prend la main de Sarika par réflexe et l’entraîne dans l'une des roulotte du cirque. Cette roulotte sert principalement à entreposer les affaires et maquillages ainsi que certains ustensiles pour les effets spéciaux. C'est un peux comme une caverne aux trésors à l’intérieur. En tirant un rideau, cela découvre tout l'arrière de la roulotte qui est dédié à mon activité.

En règle général, je fais cela surtout pour les révolutionnaires ou les hybrides sauvages, quand je ne peux pas me déplacer moi même. Mais je pense que tu peux recevoir ton premier tatouage aujourd'hui.

Je lui montre le siège sur lequel elle peux s’asseoir. Avant d'analyser sa jambe comme la dernière fois, par dessus son pantalon.

Mmmmm je pense que je peux déjà te faire une base, par dessus le nœud, pour pas que n'ai besoin de te découvrir totalement, mais si tu le veux plus grand c'est à toi de voir.

Je deviens alors silencieux, durant quelque minutes, réfléchissant à ce que je peux faire.

Si.... je peux faire disparaître le nœud dans un corbeau assez gros, le noir effacera naturellement l'ancien. après, je peux lui faire une branche en fleur comme perchoir avec pourquoi pas une rose dans son bec, et des pétales qui tombent autour.....

Je me pose sur une table à coté, table spéciale dessin que j'allume par en dessous, me permettant de dessiner facilement, je deviens silencieux, totalement, alors que les lignes se succèdent sur la feuille.
Une fois ce dernier terminé, après plusieurs minutes, je lui pose sur son vêtement pour lui montrer la taille.

Comme cela il ne débordera pas sur ton bassin, et prend bien la largeur de ta cuisse qui ne devrais plus trop bouger maintenant.

Je lui remet le dessin entre les mains.

Est-ce que cela t'irais ? Si tu veux supprimer ou rajouter un élément n'hésite pas à me le dire.

Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 20:23
Sarika se laissa entrainer par Setith, ayant juste le temps de faire un signe de la main à Mustang, comme un au revoir, accompagné d'un sourire. Elle le reverrait plus tard, dans la soirée. En attendant, elle suivait Setith, ne lui lâchant pas la main.
En arrivant dans la roulotte, elle regarda autour d'elle, totalement émerveillée. Elle n'avait jamais vu ce genre de choses, et même le maquillage, à pars dans les maisons qu'elle visitait pour voler, elle ne s'en était jamais servi.

- Vous voyez souvent les révolutionnaires ?

Elle posait la question par curiosité, mais aussi par intérêt. Après tout, elle comptait bien leur rembourser ce qu'elle avait volé dans leur réserve, dans leur infirmerie. Mais pour cela, il faudrait qu'elle puisse visiter des pharmacie ou des maisons d'humains. Ce ne serait donc pas pour tout de suite, mais elle n'oubliait pas cette idée. Mais en y pensant, ce fut autre chose qui se rappela à elle : son manque qui commençait à se faire bien sentir.

- J'en profite qu'on soit seuls...je ne suis pas sure de pouvoir tenir plus longtemps...

Elle n'avait tenu qu'une journée de plus et malgré sa volonté, elle aurait beaucoup de difficultés à tenir plus longtemps, sans rêver d'une bonne bouteille ou d'une dose. Voir d'aller en chercher. Et elle ne voulait surtout pas ! Elle s'installa dans le fauteuil qu'il lui montrait. Elle écouta ce qu'il lui racontait, concentrée pour ne rater aucune information. Il avait de bonnes idées.

- Ça m'a l'air d'être de très bonnes idées !


Elle avait hâte de voir le résultat, hâte de voir ce premier tatouage disparaitre. Et pour enfin des tatouages qui lui plairaient, des tatouages de son choix. Elle le regarda dessiner, intriguée, mais n'osa pas s'approcher pour ne pas le déranger. Au bout d'un moment, ses yeux se mirent à se balader sur le reste de la roulotte, revenant parfois sur lui, jusqu'à ce qu'il se rapprocha, dessin en main. Elle observa le dessin, déjà il était magnifique. Setith était très doué en dessin !

- Et là, ça couvrir aussi la partie du nœud qui fait le tour de ma cuisse ?

Elle prit le dessin qui lui tendait pour l'observer plus en détail. Le dessin lui plaisait alors s'il confirmait qu'il pourrait faire en sorte de faire totalement disparaitre le tatouage précédent, alors, elle était partante.

- C'est parfait, je l'adore ! Tu es vraiment doué en dessin...

Elle se releva et posa le dessin sur le fauteuil. Visiblement, ils allaient passer à la suite, alors elle devrait enlever son pantalon. Mais cela la dérangeait moins qu'avant. Elle connaissait mieux Setith, avait bien plus parlé avec lui, et même rit avec et souvent grâce à lui. Alors, elle lui faisait pleinement confiance. Elle retira tranquillement son pantalon et remarqua un autre soucis, c'était ses mains qui tremblaient, mais pas de peur. Non, c'était son manque qui commençait à s'exprimer. Elle soupira en retirant son pantalon et de le poser plus loin.

- Tu vois ? Comme je te le disais...et je n'aime pas ces foutus symptômes !

Oui, elle était bien en train de lui parler naturellement des effets du manque, alors qu'elle était en culotte avec seulement le haut de totalement habiller. Ce qui prouvait bien qu'elle avait évolué de ce côté là, du moins avec Setith et Mustang. Et certainement les autres frères du groupe également. Elle se rassit sur le fauteuil, posant à nouveau le dessin sur sa cuisse. Elle ne voyait plus le nœud, elle voyait un cadeau de Setith, et elle souriait. Elle était contente de voir ce futur changement.

- N'hésites pas à y aller, j'ai subi le tatouage sur mon dos et mes côtes d'une traite, alors je subirais celui-là jusqu'au bout.

Et elle se souvenait d'avoir hurlé, pleuré, supplié lorsque l'humain avait fait en sorte qu'elle reçoive ce tatouage, sur son dos et ses cotes déjà bien sensibilisés par sa grossesse. Là, c'était différent puisque c'était son choix et sur une zone moins sensible. Elle avait d'ailleurs un air rêveur en regardant le dessin.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 11 Jan - 18:19
Je me lève et pars fouiller dans un tiroir, je lui donne alors une pilule avec un verre d'eau. Ces prises sont plus espacées c'est un bon début.

Je m'installe alors et pose le calque sur sa jambe après avoir nettoyé la zone à tatouer.

Ok je vais tenter d'être rapide, comme ça tu n'auras pas à subir mon contacte trop longtemps.

J'active alors ma machine à tatouer et commence les lignes de contours, mon travail est précis et j'essais de le rendre le moins désagréable possible.

Notre groupe fait partis de la révolution officiellement, notre frère est même très proche de celle qui as pris leur tête. Kali si je ne dis pas de bêtises. Moi je ne les vois que de temps en temps, lorsqu'ils désirent des tatouages ou des piercings, je leurs fait des prix correcte et aux moins ils peuvent le faire en toute discrétion sans le regard des humains.

Alors que je parle, le tatouage apparaît petit à petit recouvrant le premier, les lignes de contours sont rapides à faire mais le remplissage vas être important.

Je vois que ta musculature est plutôt bien formée maintenant, c'est bien, tu vas bientôt pouvoir commencer ton entrainement d'artiste si tout vas bien. Et d'ici peu, tu pourras te produire devant la foule. Tu sera magnifique ! Mais il serait bien que tu puisse voir notre show avant tout de même, il reste peu de temps avant le prochain..... j'espère que notre frère sera rentré d'ici là.

Je parle principalement pour lui occuper l'esprit de la désagréable sensation du tatouage. Mais sa peau est plutôt bonne et la couleur rentre facilement.

Regarde, on ne voit déjà presque plus l'ancien.

En effet, le recouvrement, après plusieurs dizaines de minutes, ou plus, je perd la notion du temps quand je travail. Mais toujours est il que cela recouvre maintenant presque intégralement l'ancien.

Tu as des idées pour les prochains ? Je pourrais aussi te recouvrir les cicatrices disons, sur les zones sensibles quand tu sera plus à l'aise. Ce sera plus agréable à voir que le travail des humains je pense. Mais tu devra me dire ce que tu veux avant.

Le temps passe ensuite, tranquillement, et finalement, au bout de plusieurs heurs de travail, voilà que le résultat final ce fait voir.

Et voilà princesse, ton début de nouvelle peau est commencée.

Je fouille dans un tiroir et lui donne une bouteille.

C'est une lotion grasse qui te protégera des frottement des vêtements le temps de la cicatrisation, n'oublis pas de bien nettoyer et d'en appliquer au moins trois fois par jours et la nuit.

J'en met alors un peu dans ma main et d'un geste doux, j'en applique sur la zone fraîchement tatouée.

Mmmmm plutôt pas mal je trouve, tu est super à tatouer, j'ai hâte de te faire les prochains !

Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 11 Jan - 21:54
Sarika observait Setith se déplacer dans la roulotte, s'activer à lui préparer la séance, alors qu'elle était tranquillement assise dans le fauteuil. Il lui apporta une pilule sans commentaire...Du coup, elle ne savait pas s'il était mécontent qu'elle est lâché avant la date prévue ou s'il estimait plutôt le temps gagné par rapport à la dernière fois...Elle avala la pilule d'un trait, suivit du verre mais plus tranquillement.

- Tu sais, je te fais confiance. Quand je te disais que j'étais prête, ce n'était pas pour rien...Je sais que tu ne me toucheras pas, du moins, plus que le nécessite le tatouage. Même si j'ai eu tendance à me planquer dès les premières chaleurs...vous m'avez tous bien fait comprendre que ça ne vous touchait pas. Je me suis même demandée si vous le sentiez au final...Mais je dois avouer que ça m'a plutôt rassurée de voir que votre comportement, à tous, n'avait pas changé.


Elle appuya sa tête contre l'appui-tête du fauteuil puis se détendit alors que Setith commençait à travailler. L'avantage c'est qu'il arrivait à discuter tout en la tatouant. C'était pratique pour oublier en partie la sensation d'un tatouage. Mais pour l'instant, cela ne lui faisait pas mal, elle avait juste l'impression qu'on lui grattait la peau.

- Et avec quoi ils te payent alors ? Et d'ailleurs, je te devrais quelque chose ?

Elle n'avait pas pensé à cela, au prix d'un tatouage. Jusqu'ici, elle avait toujours eu des tatouages gratuits...et contre sa volonté. Alors oui, elle était prête à payer ce tatouage même si elle ne savait pas avec quoi. Mais elle n'a pas le temps de plus y réfléchir que Setith enchaine sur un entrainement qu'elle rêve de faire depuis un moment...celui d'artiste ! Ses yeux s'illuminèrent puis passèrent à la surprise en entendant le compliment du jeune homme.

- Tu crois vraiment que ce sera pour bientôt ? Mais oui, j'aimerais beaucoup voir votre show, vous voir tous vous produire sur scène...D'ailleurs, où est parti Esteban ? Il en met du temps tout de même...


Quand il lui indiqua de regarder l'avancée, et surtout la disparition de l'autre tatouage, un large sourire s'afficha sur son visage. Elle était heureuse de voir ce tatouage disparaitre. Résultat, elle avait hâte d'en faire d'autres ! Même si la douleur commençait à être bien présente, elle restait toujours immobile, toujours détendue au maximum. Elle avait connu pire comme douleur, ce n'était qu'une broutille...pour un bien-être en plus !

- Je n'ai pas encore d'idées fixes pour les prochains...Pour l'autre cuisse, ce sera peut-être légèrement similaire mais avec l'élément central qui changera. C'est surtout pour le plus gros que je manque d'idée...Je ne vois pas ce qui pourrait être assez grand et rentre aussi bien que ce que tu fais là, sur ce genre de zones...Sinon, je pensais en faire un ici, un assez gros...Je n'aime pas les traces de morsures de cet endroit...

Elle indiquait la zone juste au-dessus de sa poitrine et peut-être un peu en dessous. Bien sur, la poitrine avait aussi été mordue, Setith l'avait sans doute bien remarqué. Mais avec sa grossesse, ses seins avaient bien pris puis avaient diminué, faisant bouger les cicatrices, les rendant presque méconnaissable. Et puis, elle ne se voyait pas tatouer cette zone. Néanmoins, camoufler les zones qui la rendaient le plus tristes, pour elle, c'était la meilleure option !
Finalement, Setith arrive au bout du travail alors que la douleur arrivait presque à sa limite. Mais franchement, elle avait bien supporté à son avis. Mais elle fixa le jeune homme, surprise du surnom soudain. Elle préféra ne pas relever, après tout, s'il se mettait lui aussi à lui donner des surnoms et lui faire des compliments, pourquoi elle râlerait ? Et puis, c'était peut-être juste réservé aux séances de tatouages. Elle s'étira alors qu'il lui appliquait la crème. Sa main est fraiche contre sa peau chaude, presque brulante suite à la séance et cette sensation lui tira un frisson mais c'était agréable.

- Eh bien, merci ! Moi aussi j'ai hâte !

Elle se leva tranquillement, et s'observa dans le miroir le plus proche. Le tatouage était parfait, il ne restait aucune trace de l'ancien...Résultat, des petites étoiles brillaient dans ses yeux. Elle se retourna et prit soudainement Setith dans ses bras.

- Merci, il est tellement génial ! Tu es tellement doué !


Elle était heureuse et cela se voyait. Néanmoins, elle finit par réaliser la situation, elle en culotte à serrer Setith contre elle. Elle recula soudainement, rouge comme une tomate, ce qui se voyait bien sur sa peau naturellement très pâle. Pour une fois, oui, elle était gênée.

- D-désolée, je ne sais pas ce qui m'a pris...

Elle baissa les yeux, récupérant son pantalon et l'enfila, lentement, dos à Setith. Elle espérait ainsi se reprendre.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Jan - 13:39
Les remarques de Sarika me font sourire.

Tu sais, que tu es des chaleurs ou non, cela n'auras que peu d'impacte sur notre comportement. En effet, jouer sur la libido des humains était une manière comme une autre de faire notre travail avant.... alors nous avons appris à contrôler nos pulsions comme notre instinct, pour l'utiliser quand nécessaire ou non. Ce qui fait qu'aujourd'hui, nous le sentons mais cela ne nous affecte pas tant que nous ne nous laissons pas aller.

Alors que je continuais, elle semble beaucoup plus à l'aise maintenant. C'est une bonne chose, elle est sur la bonne voie.

Tout dépend de ce qu'ils ont à offrir, que ce soit des informations dont nous avons besoins, ou bien de l'argent, ou des services, du moment que j'y trouve mon compte, je ne suis pas chiant sur ce point. Quand à toi, tu ne dois rien, je te fais tes tatouages en échanges des efforts que tu fournis ici, estime les un peu comme des sortes de récompense, si tous ce passe bien, ils devraient tous être terminés avant que tu ne sois prête pour tes premiers spectacles.

En revanche, mon visage se ferme un peu quand elle demande où est Esteban.
Je soupire doucement

Tu sais, notre situation nous oblige souvent à prendre des risques, beaucoup de risques. Et notre frère est sur une opération visant à affronter voir à neutraliser la dangerosité d'un humain, mais je pense qu'il as dus donné du siens pour ne pas être encore revenus. J'espère qu'il ne lui ai rien arrivé de trop grave. Nous verrons bien ce qu'il en est d'ici peu.

Alors que son premier tatouage est terminé, nous imaginons déjà les prochains.

Haha pourquoi pas, tu me donnera tes idées et je te ferais différents dessins, tu n'auras qu'à choisir.

Je range ensuite tranquillement mon matériel, désireux de lui laisser le temps de se rhabiller tranquillement.
Mais alors que je me retourne voilà que je me retrouve avec Sarika qui me saute dans les bras, j'ai juste le temps de la rattrapé un peu surpris par la situation.
Elle se retire ensuite gênée par la situation.

Je ne vais pas m'en plaindre, ce geste montre bien à quel point tu as progressé depuis que tu es arrivé ici, tu es sur une très bonne voie, continue comme ça.

Je lui laisse le temps de remettre son jean, terminant de ranger mes affaires.

Voilà pour aujourd'hui, je pense que l'on peu te laisser quartier libre pour cette après-midi, on recommence les entraînements demain matin, comme d'habitude, le temps de mettre au point les prochains, car je pense que pour le moment, ton physique comment à être suffisamment entraîné. Il ne te reste plus qu'à continuer par toi même ce que l'on t'as appris. De toute manière, nous n'avons pas grand chose à faire avant le retour d'Esteban, il faut qu'il voit tes progrès avant de décider de la suite.
Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Jan - 14:05
Sarika avait les pensées qui passaient facilement d'un sujet à l'autre, aussi bien penser à Esteban qui semblait être dans les ennuis ou ses futurs tatouages.

- Je l'espère aussi...Je ne voudrais pas qu'il soit gravement blessé.

Et elle le pensait sincèrement. Elle connaissait peut-être mal, voir presque pas Esteban, elle l'appréciait. Après tout, il lui avait offert une possibilité d'avenir. Et même si ce ne serait pas de tout repos, que ce serait dur et douloureux, il lui avait permis de revivre. Et rien que pour cela, elle lui était redevable. Néanmoins, penser à cela l'amenait à autre chose. A ce que lui avait dit Setith après l'épisode où il lui avait enlevé les piercings.

- Dis-moi...Ton avis sur moi à changer ? Je veux dire...tu me disais la dernière fois qu'il fallait que je me batte pour m'intégrer...Parce que je l'admets, vous commencer à compter pour moi...surtout toi et Mustang c'est vrai, mais...

Elle n'avait pas l'habitude de parler de ce genre de choses. Mais elle voulait savoir si ses efforts payaient de ce côté là, si elle arrivait à s'intégrer à cette famille qui commençait à bien lui plaire. En tout cas, elle était sure d'une chose : elle ne voulait plus partir. Et puis, la réponse lui permettrait de totalement se décider pour un de ses tatouages.
En entendant les félicitations sous-entendues et les encouragements, elle le regarda surprise mais...absolument ravie. Setith était franc, elle l'avait vite compris alors s'il le disait, c'est qu'il ne mentait. C'est donc avec le sourire qu'elle se décida à le laisser tranquille et de retourner à sa roulotte.

- Ça marche ! Qu'est-ce qui est prévu demain ? Et le rendez-vous est toujours au même endroit ?

Elle attendit une réponse puis sortit de la roulotte, un air joyeux au visage. Au milieu de l'après-midi, quand son tatouage lui faisait moins mal, elle se mit toute seule à faire les exercices montrés par Mustang. Hors de question de glander toute la journée, surtout alors que Setith venait de lui faire un tel compliment ! C'était avant tout pour elle, pour continuer les changements de son corps, pour l'entretenir, que pour montrer aux autres qu'elle était motivée. Bien que cela comptait aussi. Elle était devant la roulotte à faire ses exercices puisqu'à l'intérieur c'était un peu trop petit pour cela. Cela lui prit du temps puisqu'elle était seule mais ne lâcha pas, malgré sa cuisse qui chauffait. Une fois finie, elle retourna dans la roulotte, mit la crème donné par Setith sur son tatouage et se coucha de bonne heure pour être prête et en pleine forme pour le lendemain.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Jan - 15:52
Tu sais, il est passé tellement de fois proche de la mort, que j'en arrive à ne plus m'inquiéter. Toi qui te plains de ce à quoi ressemble ton corps, tu lui demandera de te montrer le siens, tu risque d'être surprise.

Je range tranquillement mes affaires, tout en écoutant ce qu'elle as à me dire. Je répond naturellement à ses questions.

Haha, je dois reconnaitre que tu fais pas mal d’efforts, mais ce n'est que le début de ton entrainement, je te félicite pour le moment, mais ce n'est qu la partie facile des choses, alors j'espère pouvoir être fière de toi jusqu'au bout. En tous les cas, je suis content que tu te plaise ici, tu es la première à laquelle mon frère fait une telle proposition, alors nous comptons beaucoup sur toi nous aussi.


C'est vraie, je dois reconnaître ce qui est, elle ne relâche rien depuis qu'elle est ici, et je suis là pour lui dire quand les choses ne vont pas mais aussi quand elle fait du bon travail.

Si tu continue comme ça, tu deviendra rapidement une nouvelle star du cirque, et avec le temps, tu pourra également devenir ce pour quoi tu es là à la base. Mais cela prendra beaucoup de temps car il te faut apprendre beaucoup de choses. Mais je pense que tu en es capable.


Ayant terminé mon rangement, je la regarde terminer de se préparer, et s’apprêter à sortir de la roulotte.

Demain ? Un mélange de ce que tu as fait aujourd'hui et d’entraînements plus..... spéciaux que de simples remises en forme physiques. Je pense qu'il est temps pour toi d'essayer quelque.... aspects de ce qu'est amené à faire une futur star du cirque, tu vas suivre chacun de nous sur son domaine d'activité, essayer et voir ce qui te plais le plus. Dans l'après-midi, je te mettrai en condition pour travailler sur tes peurs. Et je pense que cela fait déjà une bonne journée.

Je la regarde s'en aller. De mon coté, je retourne à mes occupation, la journée de demains ne sera pas de tout repos.
Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Jan - 16:31
La nuit de Sarika avait été courte et mouvementée. Malgré la pilule donnée par Setith la veille, elle avait fait de l'insomnie. Résultat, elle mettait plutôt cela sur ses cauchemars et souvenirs qui la hantaient que sur ses addictions. Et puis, elle ne se sentait pas en manque...juste totalement épuisée. Elle n'aimait pas revivre ce qu'elle avait subi en cauchemars.
A force de tourner en rond dans son lit, elle finit par lever. Elle se prépara tranquillement, lentement, passant par faire sa toilette puis s'habiller, avant d'avaler quelque chose, le regard dans le vide. Le soleil pointait à peine le bout de son nez quand elle sortit de la roulotte. Elle frissonna à cause du froid ambiant et resserra sa veste sur elle.

Lentement, elle se dirigea vers le chapiteau en s'attachant les cheveux. Plus les jours passaient, et moins elle s'en occupait. En fait, elle pensait sérieusement à les couper...très court. Ils étaient abimés suite à son séjour dans les égouts puis aux traitements au centre. Et elle n'avait ni le temps, ni l'envie de faire quelque chose de correct avec. Arrivée sous le chapiteau, elle s'assit au bord de la scène attendant patiemment que la journée commence. Elle fixait le soleil au loin qui se levait, alors que les rayons commençait à éclairer l'intérieur du chapiteau...ainsi que ses vilaines cernes. A force d'attendre, elle se mit à ruminer. La veille, Setith lui avait fait des compliments, l'avait encouragé, mais rien n'était encore gagné. Elle l'avait compris et encore plus ce matin, en se levant de cette affreuse nuit. Elle avait encore beaucoup de chemin à faire et elle aimerait vraiment se débarrasser de ses peurs, de toutes ces choses qui la hantaient et la poursuivaient jusqu'au plus profond de la nuit. Elle soupira, seul bruit qui brisa le silence en cet instant.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Jan - 21:33
Un matin comme les autres, j'ai pris l'habitude d’entraîner ma petite Sarika très tôt le matin afin de lui donner à peu près le même rythme que nous. Mais il est encore un peu tôt pour aller la réveiller, et puis, l’expérience d'hier doit avoir pas mal entamer son moral je pense, ma pauvre petite chérie.

J'en profite alors pour rejoindre mes frères, nous profitons des premières heures du matin pour nous entraîner, que ce soit en combat ou dans d'autres domaines, le fait d'avoir été entraîner durant des années ne nous donne pas les pleins pouvoirs. Si nous voulons garder des compétences et une forme physique exemplaire, alors nous n'avons pas le choix.

Je rejoins alors mes frères dans le chapiteau principal, sur la scène, ou différents accessoires, armes et outils d’entraînements étaient présents.

Sétith coucou mon grand alors comment c'est passé ton tête à tête avec ma petite Sarika ?

Sétith sourit, et me regarde une seconde avant de recommencer ses mouvements à l'arme blanche. Je vois les autres aussi, qui s’entraînent avec différentes armes, Alexender à l'arc, et les autres avec des armes blanches.

Pas mal je dirais, je lui ai offert son premier tatouage, et figure toi qu'elle est même venues d'elle même me faire un câlin.

Quoi ! Et moi qui lui court après tous les jours pour en avoir un c'est de la triche !

Nous rions tous les deux et discutons encore un moment, puis je décide de m’entraîner un peu également, avant d'aller réveiller notre sœur.

Je me met dans un coins ou est disposer différents accessoire de musculations et j'entame mon entrainement habituelle. Des poids de 40 Kilos aux haltères de 200 kilos, tout y passe.

Nous nous entraînons ainsi durant deux bonnes heures avant de tout poser et de tout ranger hors du ring.

Nous nous mettons ensuite en cercle, le plus éloignés les uns des autres.

Très bien, je ne dois pas être trop fatigué pour l'entrainement de Sarika alors on part sur une séance de dix minutes ça vous vas ?

Pas de réponse, mais des regards approbateurs, en silence, concentrés. Puis d'un coups, tout le monde se rue au centre de la piste, chacun des autres frères étant devenus un adversaire à coucher. Chacun y vas de son talent, Agilité ou force, les coups s'esquivent et tombent. C'est un entrainement quotidien, mais chacun le prend réellement au sérieux, nous frappons comme si nous étions réellement en danger de mort.

Cela dure dix minutes, et certains d'entre nous perdent rapidement du terrain, car leur domaine n'est pas l'affrontement, comme la guêpe ou le chimpanzé, mais ils participent tout de même car on ne sait jamais.

Finalement, dans les dernières minutes, il ne reste que Sétith, Edward l’araignée et moi.

Nous terminons l'entrainement sur des bleus et de belles bosses, mais elles disparaîtront vite. Nous avons l'habitude des coups.

De mon coté, je me prépare pour aller chercher notre petite sœur.
Messages : 173
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 12 Jan - 22:02
Sarika était assise dans son coin, à regarder dans le vide. Elle pouvait donner l'impression de dormir les yeux ouverts. Au bout d'un moment, quelques uns de ses nouveaux frères arrivent sur la scène. Elle se décala puisqu'ils voulaient s'entrainer à un niveau qu'elle n'avait pas. Elle libéra donc la scène et s'installa plus loin, entre deux gradins. Elle les observait se défouler sur la scène, un peu admirative. Elle avait hâte de pouvoir faire la même chose qu'eux.

Au bout d'un moment, Setith arriva puis Mustang. Et voila qu'ils se mettaient à parler d'elle ? Elle eut un petit sourire en entendant Setith narguer Mustang sur un câlin qu'il avait eu lui. Il est vrai que Mustang cherchait à en avoir un depuis des jours et des jours...et qu'elle le lui avait toujours refusé.
Néanmoins, leur discussion s'arrêtèrent et ils commencèrent un genre de combat. Elle les regarda faire, impressionnée par leur niveau et leurs compétences. Résultat, elle ne bougeait plus du tout, captivée. Et forcément, à la fin, il ne restait que ceux fait pour le combat...Bien que, Setith l'impressionnait, le maître des poisons qui finit dans le trio de tête.

Leur combat arriva à son terme et vu la violence des coups, ils allaient avoir des bleus et des bosses. Mais ils semblaient habitués. Elle finit par s'approcher tranquillement de la scène, posant son regard cerné sur ceux qui restait.

- Eh bien, on parle de moi dans mon dos ?

Son ton était faussement accusateur, comme si elle leur en voulait. Mais ce n'était pas le cas. Elle les rejoignit sur la scène et prit Mustang dans ses bras. Le câlin fut court, plus certainement que celui offert à Setith la veille, mais elle avait bien trop en tête ses cauchemars.

- Voila, comme ça, tu ne râleras plus là dessus !


Elle s'étira, tentant de chasser son air fatigué mais vu sa mauvaise nuit, c'était compliqué.

- Alors, avec qui je travaille ce matin ?

Elle regarda tour à tour Mustang et Setith. Avec l'un d'eux ? Ou avec un autre avec qui elle n'avait pas encore noué de liens ? Ce serait surement plus dur avec un autre mais elle ne râlerait pas...Du moins, elle ferait en sorte de ne pas trop râler. Elle attendit patiemment de savoir la suite du programme. En fait, elle avait hâte de commencer, histoire de chasser les images qui la hantaient encore alors qu'elle avait quitté son lit depuis bien longtemps maintenant.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 14 Jan - 21:09
Enfin, je reviens enfin chez moi. Après un petit moment agréable passer aux cotés de Kali et ses soins apportés, je ne pouvais pas laisser mes frères plus longtemps. Bon, ce n'est que ma pure vision des choses, et je sais très bien qu'il est possible que je disparaisse un jour et qu'ils devront continuer notre oeuvre, mais il me reste en core tant de choses à faire.

J'arrive au cirque, sans un bruit, en silence, et je me faufile alors dans l'enceinte du chapiteau principal, arrivant par le haut des estrades pour pouvoir observer ce qui y est fait.

Ma surprise est plutôt agréable à voir lorsque que je peux voir notre petite Sarika, aux cotés de mes frères, ayant retrouvé une bonne forme physique et surtout, elle semble beaucoup plus heureuse et détendue que ce qu'elle était il y a quelque mois à peine.

Je reste ainsi, silencieux, un petit moment, à les observer vivre, s’entraîner et rire.
Nous sommes ici, loin de la folie du monde, loin de la folie des Hommes et des Hybrides. C'est moments de calmes sont précieux à partager, car le temps du chaos est proche, et lorsque que le chaos aura posé les pieds dans cette ville, alors notre folie sera notre seule arme contre la dangerosité du monde.

Je me lève et descend les marches en applaudissant.

"clap......clap......clap.....clap...."

Je me retrouve finalement en bas des gradins, aux dessus de la piste.

Et bien et bien, quel agréable tableaux je peux voir à mon retour, et Sarika, tu semble plus en forme que jamais, vous avez fait du très bon travail messieurs.

Mes frères se retournent et semblent surpris, de me voir sans masque, dans des habits différents que mes costumes de scène.

Que ce passe t il ? On dirait que vous avez vus un fantôme ?

Tu es de retour mon frère j'en suis heureux. Mais ton état nous indique à tous que tu n'as pas dû rigoler durant ta mission alors que nous rions ici,, nous sommes désolé.

Je me met à rire.

Allons allons, je vous avait prévenus que tous ne se passerait probablement pas dans le calme et la tranquillité, mais je suis toujours en vie, alors le jeux continus.

Des sourires se dessinent sur leur visage et je sent leur volonté se gonfler. Je suis enfin de retour.
Messages : 432
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 14 Jan - 21:50
Sarika avait hâte de passer à l'entrainement, non pas qu'elle aimait souffrir, mais elle espérait que cela la réveillerait un peu plus...Et que l'effort lui enlève ce visage typique d'une personne ayant fait de l'insomnie toute la nuit. Elle attendit donc de savoir qui l'entrainerait quand elle entendit des applaudissement derrière elle. Surprise, elle fit un bond et se retourna. Esteban ! Cette foutue manie d'arriver en douce et de s'annoncer uniquement quand il le désirait...
Elle l'observa en détail, déjà surprise de le voir sans masque pour une fois. Et c'était bien une première d'ailleurs. En le détaillant, ses yeux s'arrêtèrent sur les différents bandages qui parcouraient son corps, du moins sur les zones visibles. Elle sourit à la remarque concernant son état physique.

- Oh ça, je confirme que ces deux-là n'ont pas été de mains mortes.

Elle indiqua Setith et Mustang, et leur adressa un faux regard assassin. Elle ne leur en voulait pas, après tout, grâce à eux, elle ne ressemblait plus à une baleine. Et petit à petit, son corps ne ressemblait plus à ce que Raziel ou l'humain avait voulu faire d'elle. Même s'il y aurait toujours les cicatrices, mais elle ferait avec. Pour une partie, les autres, Setith semblait ravis de s'en charger. De lui offrir une peau qui lui plaisait et lui permettait de mieux accepter son corps. Même pour la petite séance du lendemain de son arrivée, où Setith avait du lui retirer tout ses piercings. Elle n'oubliait pas, elle n'oubliait rien mais elle ne leur en voulait plus.

- Mais je suis contente de ne plus avoir ce...ventre. Mais toi...

Elle ne précisa pas ce qu'elle pensait d'elle au moment où elle était enceinte. Cela Setith et Mustang l'avaient bien assez entendu. Entre le fait qu'elle avait l'impression à cette époque de se déplacer comme une baleine échouée ou de ressembler à une vache.
Néanmoins, elle ne finit pas sa phrase et Setith se mit à parler. Elle lui jeta un coup d’œil, visiblement, ils avaient tous la même impression. Elle écouta la réponse d'Esteban puis s'approcha, lui prenant doucement la main gauche, celle où son petit doigt avait été en partie coupé. Elle le regarda longuement avant de relever les yeux et de les planter dans ceux d'Esteban. Elle avait bien plus d'assurance que la dernière fois où ils s'étaient parlés. Et malgré son air fatigué, son visage d'insomniaque, elle le fixait sans détour.

- Tu as beau être en vie, cet humain n'a vraiment pas été tendre avec toi...

Sans détour, elle disait clairement être au courant de sa mission. Du moins, de ce qu'on lui avait dit. Elle ne le cachait pas et sa voix était douce.

- Tu as l'air d'avoir besoin d'encore un peu de soins, alors si tu as besoin d'aide...n'hésites pas à me demander. Je me doute que tu dois être capable de se débrouiller, mais c'est toujours plus agréable quand quelqu'un d'autre s'en occupe.

Finie la voix douce. Elle laissait place à une voix déterminée, à un ton totalement différent. Autant où les mots donnaient l'impression qu'elle proposait, le ton disait clairement qu'elle ne lui laissait pas le choix. Après tout, il l'avait aidé, l'avait amené ici, lui offrant de nouveaux amis par la même occasion, une famille comme il disait...Alors, elle pouvait bien faire cela. Et puis, ce n'était pas tout. Elle l'appréciait réellement. Pas comme un ami, pas non plus de sentiments amoureux, de toute façon, elle avait l'impression que son cœur s'était verrouillé de ce côté là. Mis à part de l'admiration, elle ne comprenait pas tout à fait ce qu'elle ressentait pour Esteban. Une chose est sure, c'est qu'elle lui faisait entièrement confiance.
Elle finit par lui relâcher la main, en douceur, ne voulant pas lui faire mal.

- Bon, je suppose que vous avez beaucoup de choses à vous raconter maintenant que tu es de retour. Vous voulez peut-être que je vous laisse seuls ?


Elle le savait, elle ne faisait pas encore totalement partie du groupe. Certains l'acceptaient plus ou moins, et elle voyait qu'il y avait des secrets. Mais elle ne cherchait nullement à les connaitre. Elle les apprendrait un jour, si eux le décidaient. C'est bien pour cela qu'elle leur proposait de les laisser seuls entre frères. Esteban devait sans doute avoir beaucoup de choses à leur raconter et elle se doutait que Setith et Mustang allait lui faire un compte-rendu sur elle. Et franchement, elle n'avait pas vraiment envie d'entendre cela. Non, elle préférait encore aller s'occuper de son côté.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 15 Jan - 22:49
Je ris à sa remarque.

Je vois je vois, vous avez fait du bon travail messieurs jusqu'ici, et j'espère que vous allez continuer sur cette voie. Moi je vais bien, ce ne sont que des contre temps passagers, ainsi sont les choses dans notre monde, et survivre ne rime pas avec sécurité. Si nous voulons pouvoir un jour chasser comme bon nous semble sur cette île, il est normal que notre chemin soit parsemé d'obstacles. Toi aussi, nous te donnerons ce que tu désire, mais tu ne sera pas la seul à avoir de la force, et tu récoltera probablement plus de cicatrices que tu as actuellement.

Je soutient le regard de Sarika avec le sourire au lèvres. Je suis satisfait du travail fait par mes frères, et mes projets pour elle ne sont que plus réalisables.

Après ce que je viens de traverser, je ne dirais pas non à un peu d'aide pour changer les bandages, et je vais probablement avoir besoin d'une remise en forme quand j'irais un peu mieux. Je ne suis plus au top de ma forme j'en ai l’impression.

Son assurance est remarquable, mais je sais que c'est encore loin d'être optimal. Elle vit dans une certaine sécurité, et le cirque offre tout ce dont elle a besoin pour se remettre, mais je me demande ce qu'elle donne face au danger ou ces peurs.

A sa dernière question, je regarde une seconde mes frères.

Pour le moment oui, si'il te plais. Je reviendrais te voir après.

J'attend tranquillement que Sarika soit sortis pour reprendre.

Très bien. La cible nommée Eileen Allannah est dangereuse mais pour le moment hors d'état de nuire. Et je pense avoir suffisamment créer de peur en elle pour pouvoir soit la neutraliser et empêcher une intervention de sa part dans nos opérations, soit l'utiliser si besoin est dans ces opérations. Sont travail de dresseuse chasseuse peut potentiellement être utilisé contre les Humains.

A quoi pense tu ?


Imaginer, cela n'est pas très héroïque, mais il faut ce qu'il faut. Que nous la laissions chasser des sauvages. Comme Enjin et Satochi surveillent leur village, alors quoi de mieux que de la laisser chasser et la laisser utiliser ses.... compétences sur eux, faisant alors grandir leur haine envers la race humaine. Et, en échange de sa.... sécurité, elle aurait pour obligation de nous fournir les hybrides les plus forts qu'elle trouverais, bien évidemment, si elle tente de nous doubler, il nous sera facile de la découvrir. Après tout, elle ne peu plus nous refuser grand chose à présent.

Bien et par rapport à notre petite sœur ?


Elle s’entraîne beaucoup sur le coté physique, tu as pus le voir quand à sa taille d’aujourd’hui, je n'ai pas de problème pour elle pour la suite...

En revanche le soucis se trouve principalement au niveau psychologique, elle conserve beaucoup de peurs en elle suite à son passé, peur des homme, du contact avec inconnus, claustrophobie, et certaines addictions, alcool et drogue.

J'écoute les différents rapports avec attention, réfléchissant à la suite.

Très bien, je vous laisse pour aujourd'hui, continuez ainsi, les choses bougeront quand je serais en meilleur état, alors ne relâchez rien.
Messages : 432
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 15 Jan - 23:12
Sarika était satisfaite de savoir qu'Esteban se laisserait faire pour les bandages. Elle souriait même, ravie de l'avoir convaincu. Même si cela n'avait pas été bien compliqué.

- Parfait, je m'occuperais de ça alors ! Et pour les cicatrices supplémentaires, ne t'en fais pas. Soit elles ne se verraient pas parmi les autres, soit elles me dérangeront beaucoup moins.

Par la suite, comme elle s'y attendait, Esteban lui demanda de les laisser. Ils voulaient visiblement rester seul avec ses frères. Ce qui ne la vexait pas du tout. Elle hocha la tête, toujours en souriant.

- D'accord, à tout à l'heure alors. Je serais à ma roulotte !


Elle les laissa sur la scène, quittant tranquillement le chapiteau. Elle se dirigea par la suite jusqu'à sa roulotte. Elle était contente qu'Esteban soit de retour mais visiblement, cela mettait un terme à son entrainement pour la journée. Mais ce n'était pas un soucis, elle avait bien d'autres choses à faire. Une partie d'elle la poussait à aller écouter en douce...mais non, elle ne le ferait pas. Elle les laissait entre eux, leur laissant leurs secrets. Et puis, elle n'avait aucune envie d'écouter un compte-rendu sur elle et ses améliorations ou ce qui devaient encore être travaillés...Non franchement, elle préférait rester dans son coin.
Entrant tranquillement dans sa roulotte, elle laissa la porte ouverte pour indiquer à Esteban qu'il pourrait entrer dès qu'il arriverait. Elle ne comptait pas se déshabiller, après tout, elle voulait juste s'occuper de ses cheveux. Non, pas les entretenir, les rendre plus doux ou ce genre de conneries. Les couper. Très court !

Elle alla directement dans la petite salle de bain, attrapant au passage des ciseaux. Elle détacha ses cheveux et soupira. Sans regret, elle commença à les couper. Des mèches blanches commencèrent à s'envoler dans la petite pièce et dans le reste de la roulotte. De grandes mèches blanches. En farfouillant, elle trouva ensuite une tondeuse pour les cheveux. Parfait. Elle la régla correctement et commença le travail. Avec ses cornes, ce n'était pas facile, mais elle s'en sortait plutôt bien. Elle ne rasa pas entièrement son crâne, laissant juste un millimètre de cheveux, donnant l'impression d'un très fin bonnet blanc.
Une fois ceci fait, elle passa une main sur son crâne, satisfaite. Même si ainsi, sa corne coupée était bien plus visible...et c'était moche. Mais une nouvelle Sarika était née. Une Sarika loin d'être séduisante, qui mettait ses atouts autre part. Une Sarika qui se promettait de vaincre ses phobies et ses addictions. Oui, elle ferait tout pour.

Elle nettoya ensuite la tondeuse et commença à ramasser les cheveux qui avaient volés dans le reste de la roulotte. Et c'est en se dirigeant vers la poubelle de la cuisine qu'elle faillit percuter Esteban alors qu'il entrait. Elle eut pile le réflexe de s'arrêter à temps, à quelques centimètres de lui, le tas de cheveux blanc à la main.

- Oh ! Votre discussion a été rapide alors ?

Elle jeta les cheveux dans la poubelle puis s'écarta pour le laisser passer, attendant patiemment de voir de quoi il voulait lui parler.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 17 Jan - 14:52
La petite réunion terminée, je me dirige sans plus attendre vers la roulotte de Sarika avec une boite de bandages. J'ai bien envie d'avoir une discussion en tête à tête avec elle, afin d'avoir son point de vue sur les choses depuis qu'elle est ici.

En entrant, c'est un coup de corne que j'évite de peu, regardant les cheveux et son crâne rasé très court.

Et bien, c'est un gros changement que voilà ? Tes cheveux te dérangent ou c'est une initiative personnelle ? En tous les cas, cela ne te vas plutôt pas mal.

Je passe ma main sur son crâne, m'arrêtant à quelque centimètres de la corne brisée.

En voilà une belle cicatrice, pourquoi ne demanderais tu pas à Sétith de t'arranger ça ? Le traitement serai certes peu agréable mais je pense qu'il peut te faire quelque chose de plus..... jolis.

Je lui laisse en suite aller jeter le reste de ses cheveux, m'installant sur une chaise et enlevant ma veste, dévoilant des bandages rougis.

Ta proposition tombe plutôt bien, tu vas pouvoir la mettre en pratique maintenant, mes bandages doivent être changés, et je dois avouer que j'en profite pour pouvoir te voir tranquillement.

Je lui laisse alors retirer les bandages souillés tout en discutant.

Alors comment ce passe ton entrainement ? Ta forme physique semble en bonne voie, mais j'ai entendus dire que les plus gros problèmes ne se trouvent pas à ce niveau.....

Les bandages s'enlèvent petit à petit, dévoilant la multitude de cicatrices.

Tu sais, je peux comprendre ce que tu ressent, nous le comprenons tous en partie. Que ce soit tes peurs, tes angoisses, n'oublis pas que nous pouvons t'aider car nous sommes tous passer tellement de fois près de la mort, et de nos peurs, que fut un temps, cela était devenus notre quotidien. Pour toi il est resté effrayant, mais pour nous, nous l'avons subit au quotidien durant des années, alors j'espère que tu continueras dans tes efforts, même face aux moments les plus difficiles.

Alors que les bandages furent changés en douceur, une question me vient.

J'ai une question à te poser, mais également une révélation que ne devrait peut être pas trop te plaire. J'aimerais que tu commence à t’entraîner pour le cirque, du coup je voudrais savoir ce qui te plairais. Mais pour cela, je dois te dire que comme tu ne peux pas te faire passer pour une humaine, nous allons devoir faire des papiers d'adoption. Non pas que j'en ai envie, mais ce cirque doit paraître légal à tous points de vue aux yeux des humains du coup ce ne serait qu'un coté paperasse sans réel conséquences.
Messages : 432
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Jan - 15:46
- Merci, j'en avais marre de mes cheveux, ils me gênaient sans cesse. Comme ça, j'ai la paix maintenant.

En sentant la main sur son crâne, Sarika se raidit légèrement, surtout qu'il s'agissait du côté de sa corne découpée n'importe comment à la scie. Après tout, se couper soi-même une corne à la scie, ce n'était pas du tout évident. Néanmoins, elle le laissa faire, trouvant ce geste plutôt agréable. Et puis, Esteban ne se montrait pas menaçant, ni intrusif. Quand il parla de sa corne, elle resta un petit instant muette en passant la main dessus. Tout doucement pour éviter de se blesser toute seule. Effectivement, ce serait sans doute mieux. Car c'était moche et dangereux pour elle-même.

- Tu as raison, j'irais lui demander. Ce ne sera sans doute pas pire que de la couper à la scie non plus...

Elle a tout juste le temps de jeter ses cheveux qu'en se retournant, elle trouve Esteban, assis sur une chaise, torse nu. Pour le peu qu'elle voyait entre les bandages, Setith n'avait pas menti sur l'étendue des cicatrices. Elle s'approcha, observant les bandages souillés et soupira.

- Cet humain ne t'a vraiment pas loupé...J'espère que tu lui en as fait subir tout autant !

Si elle devait choisir entre Esteban et un humain, son choix serait vite fait. Elle s'installa auprès de lui, s'agenouillant pour être à la bonne hauteur. Elle commença tout doucement à retirer les bandages.

- Tu sais, vous m'offrez ici un toit, une protection, une remise en forme et un avenir, même si je sais que ce sera dur d'atteindre mon but. Alors, je veux vous remercier comme je peux, être utile comme je peux...alors, c'est pour l'instant, la meilleure option.

Tout en écoutant ce que disait Esteban, elle nettoyait les plaies, et désinfectait quand il n'y avait pas de points. Elle s'appliquait et se montrait douce dans ses gestes. Il avait assez souffert comme cela, inutile d'en rajouter. En l'écoutant, elle comprit vite qu'elle avait eu raison en les laissant discuter entre eux, Setith et Mustang lui avait bien fait un compte-rendu.

- Je m'en doutais qu'ils allaient te faire un compte-rendu de ce qui s'était passé pendant ton absence...Setith t'as parlé de mes addictions aussi ? Si je me suis coupé les cheveux, ce n'est pas que pour une question de pratique ou d'esthétique...


Elle leva les yeux vers le visage d'Esteban, lui montrant ainsi sa détermination.

- Tu vois, ainsi, c'est une nouvelle Sarika. Je ne veux plus être celle qui se laisse bouffer par ses angoisses ou ses addictions. Je veux être plus forte que tout ça. Je vais me battre et je vais tout faire pour lutter et même gagner, contre tout ça !


Bon, pour l'instant, ce n'était pas gagné. Son visage notamment exprimait, certes, de la détermination mais aussi les cauchemars qui la hantaient chaque nuit. Qui la poursuivaient et l'empêchaient de se reposer pleinement. Ils étaient comme gravés sur son visage. Elle se concentra de nouveau sur sa tache, commençant à remettre des bandages propres sur les plaies désormais nettoyées. C'est à ce moment qu'Esteban en profita pour lui faire une proposition...tout à fait déplaisante. Sous le coup de la surprise, les bandages, le sparadrap, tout lui échappa des mains et tomba au sol. Un rouleau de bandage se déroula même dans la roulotte. Elle le suivit du regard, comme inanimé, comme si elle était encore en pleine torpeur lors de son sauvage. Elle revint enfin à elle-même et entreprit d'abord de récupérer ce qui était tomber, ne regardant pas Esteban. Ne lui répondant même pas. Si elle disait vouloir combattre ses peurs et qu'elle semblait sur le point de fuir dès qu'il lui faisait une proposition déplaisante, comment pourrait-il la croire ? Alors qu'elle s'occupait d'enrouler de nouveau la bande sur elle-même, elle répondit enfin :

- Et donc, officiellement, j'appartiendrais à qui ? Au cirque ? Ou à l'un d'entre vous ?

Elle avait tenté d'adopter un ton neutre, comme si cela ne la dérangeait pas. Alors qu'en fait, elle n'avait qu'une seule envie, celle de crier et de mettre Esteban à la porte. Elle se contrôlait comme elle pouvait du coup. Car ce n'était pas la solution. Et puis, il ne semblait pas vraiment ravi de devoir le lui proposer. Mais plus elle réfléchissait à ce que cela était sensé signifier et moins cela lui plaisait. Si sur le papier, elle appartenait au cirque, cela voulait dire appartenir à Esteban et tout ses frères...non, franchement, elle n'aimait pas l'idée. Quitte à choisir, elle préférait que sur le papier, elle n'ait qu'un maître.
D'ailleurs, tout ceci avait totalement occulté la partie où il lui annonçait qu'elle passait à un entrainement de cirque. Comme si elle n'avait pas entendu. Elle se remit à ses soins, sans regarder Esteban, profitant de devoir fixer ses mains et la plaie à panser pour ne pas devoir le regarder. Mais en attendant, elle ne pouvait s'empêcher de ruminer.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 23 Jan - 14:48
Je me laisse faire tranquillement par les mains de Sarika, qui s'en sort plutôt pas mal pour le moment.

Possible, pour le moment, tout n'est pas terminé avec cet humaine, j'ai encore du travail à faire. Retiens cela, lorsque tu chasse, il existe toujours possibilités de dénouement, que ce soit dans l'échec, ou la réussite.

J'écoute ensuite le reste de ses réponses avant ma révélation.

Ce que nous t'offrons, est une base de ta nouvelle vie, pour moi, il est normal de te donner ce que tu souhaite, alors que je sais tous les efforts que je vais te demander, les sacrifices, mais aussi la vie que je t'offre, qui ne sera pas des plus calmes. Rien n'est gratuit, tout ce pais un jour, alors en échange de tes efforts et de ton dévouement, nous t'offrons ce que nous pouvons.

En revanche, je sens très bien que ma dernière remarque ne lui plais pas du tout. En un instant, l'ambiance change totalement, je le savais d'avance, que cela ne lui plairait pas du tout, mais je n'ai pas le choix. Je prend le risque à partir d'aujourd'hui d'inclure des personne dont l'hybridation est visible au sein du cirque, alors je me dois de garder la crédibilité de ce dernier au maximum.

Je tente de garder une voie douce et posée pour répondre à ses reproches.

Je sais, que cela te déplais fortement. Voir même que tu préférerais m'en coller une maintenant seulement je n'ai pas le choix. Pour le moment, nous devons nous faire passer pour un cirque ce qu'il y as de plus normal, soit tenus par des humains. Et ton hybridation n'est pas facilement dissimulable. Alors pour le moment nous devons répondre aux yeux des lois humaines. Cela n'est que temporaire, et surtout cela n'est qu'une fausse situation car tu sera tout aussi libre aujourd'hui que demain. Quand au reste je te laisse décider ce qui te semble le plus supportable. Mais je peux te promettre une chose, c'est que lorsque les humains tomberont, tu sera une hybride libre sans qu'aucune ne vienne te demander des comptes.

Je la regarde alors qu'elle rumine dans son coin.

Mis à part cela, je sais que c'est une mauvaise chose pour toi mais tu ne m'as pas répondue sur le second point.

Alors que les soins se terminent, je remet tranquillement mes vêtements.

D'ici quelque jours, tu commencera tes entraînements de cirque, qui ont pour but de développer tes compétences tout en t'offrant un métier. Tu sera assigner un temps à faire des exercices avec chacun de nos frères, ils t'apprendront ce qu'ils savent. Ensuite tu reviendras me voir pour que l'on puisse te créer un numéros spécifique, ainsi que de modifier tes entraînements en fonctions de tes points forts et faibles.

Une fois terminé, je la regarde à nouveau.

Te sens tu prête pour la seconde étape de ta nouvelle vie ?
Messages : 432
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 24 Jan - 13:11
Malgré ses efforts pour rester neutre, Esteban avait vite compris ce qui lui passait par la tête. Décidément, elle allait devoir apprendre à être moins lisible, car cela ne lui plaisait pas. Ainsi, elle ne pouvait pas mentir, elle ne pouvait pas non plus avoir de secrets.
Néanmoins, Sarika eut un sourire en entendant Esteban expliquer qu'il savait très bien qu'elle voudrait bien lui ne coller une là tout de suite.

- Et tu as bien de la chance d'être déjà assez amoché comme ça...

C'était une fausse menace et son sourire le prouvait bien. Jamais elle ne chercherait à frapper Esteban...à moins qu'il l'ait vraiment cherché ou que ce soit pendant un entrainement. Et puis, même blessé, elle savait qu'il réussirait à arrêter sa main ou à l'esquiver. Elle soupira, s'il promettait c'est qu'il était sincère. Jusqu'ici, il avait toujours tenu ses promesses.

- Très bien. Ça ne me plait pas, mais je comprend que c'est nécessaire. Ne t'avise même pas d'en profiter pour me donner un quelconque ordre, parce que cette fois là, tu n'y échappera pas à la baffe. Mais, je préfère qu'il n'y ait que ton nom sur le papier.


Elle quitta ses mains des yeux pour les poser sur ceux d'Esteban. Sa demande pouvait paraitre étrange, elle le savait. Demander un nom précis plutôt que le cirque en général. Mais pour elle, le cirque signifiait appartenir à tout le monde sur le papier. Et même si ce n'était que sur le papier, elle n'aimait pas cette idée.

- Et je veux que ce soit ton nom. Pas un autre. Je sais que je ne serais pas à l'aise si c'était un autre nom et encore moins le cirque en lui-même. Tu as beau dire que ce n'est que de la paperasse sans conséquence, ce n'est pas rien comme demande.


Le visage de Chu lui revint en mémoire à ce moment là et elle se crispa. Pourquoi pensait-elle à lui à ce moment là ? Tout simplement parce qu'il lui avait proposé la même chose pour la protéger et qu'elle avait toujours refusé. Si elle avait accepté, elle n'aurait pas subi tout cela au centre...Elle ne pouvait pas avoir de regret. Pas maintenant. Néanmoins, elle se demandait ce qui la poussait réellement à accepter aussi vite une demande qu'elle avait toujours pris soin de refuser au nom de sa liberté tant aimé ?
Esteban la tira de ses pensées et elle leva la tête vers lui alors qu'il se rhabillait. Elle se leva d'un bond pour l'aider, histoire qu'il ne se fasse pas mal. Au départ, elle l'écouta en silence, réfléchissant en même temps. Elle ne baissa les yeux vers lui qu'à sa question et hocha la tête.

- Tout à fait prête ! Tout autant que pour faire mon deuxième tatouage ! Setith t'as dis qu'il m'avait tatoué ? Il a fait un boulot formidable ! Et pour te répondre, je me verrais plus à faire des acrobaties ou de l'aérien...je n'ai pas encore d'idées fixes mais ça me plairait bien. En fait, j'aimerais bien voir un de vos spectacles pour me faire une idée...


Elle le regarda, de nouveau tout sourire avant de lui prendre la main gauche. Tout en douceur, elle retira le pansement sur le petit doigt. Le dernier qu'elle n'avait pas changé. Elle observa un long moment ce qui restait du doigt d'un air...franchement dégouté. Voila qui n'avait pas du être agréable. Sans faire de commentaire sur l'état du doigt, elle nettoya très délicatement le moignon recousu, tentant de ne pas lui faire mal.

- Du coup, je commencerai quand ? Cette après-midi ? Ou demain ?

La réponse l'intéressait aussi, mais elle voulait aussi le distraire de ce qu'elle faisait à ce bout de doigt. Ce qui lui rappelait une autre scène. Quand Mustang tentait de la distraire alors que Setith se glissait entre eux pour lui retirer les piercings mis de force dans des zones intimes...

- Au fait...la veille de ton départ. J'aurai préféré que tu me préviennes, que tu m'informes de ce qui m'attendaient le lendemain. Je n'ai pas vraiment apprécié la surprise.


Elle tentait de dire tout ceci d'une voix neutre mais il était facile de sentir la rancœur qu'elle avait encore face à cette scène qu'elle n'avait pas du tout apprécié. Une rancœur tenace, presque entièrement dirigée vers Esteban. Après tout, c'était lui qui en avait donné l'ordre.
Messages : 302
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Esteban mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-