Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Une folle soirée en perspective [PV PNJs d'Esteban] [Hentai]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 28 Fév - 15:37
L'après-midi shopping avait été assez longue finalement et Sarika était revenue avec un sac bien plein. Elle faisait en sorte qu'aucun bout de tissu ne dépasse du sac. Non pas par gêne qu'un frère voit ce qu'elle avait pu acheter, mais c'était surtout pour garder la surprise.
En arrivant au cirque, Esteban se trouvait par là, comme par hasard...mais avec ce groupe, Sarika avait vite compris que rien n'était du au hasard. Elle lui sourit et leva les yeux vers Mustang.

- Merci Mustang, je vous laisse, je vais...ranger tout ça.

Elle se dirigea vers la roulotte, enfin sa roulotte même si elle ne le disait plus ainsi. En fait, elle s'imaginait tellement y vivre avec Sétith qu'elle ne la considérait plus comme sa roulotte à elle seule.
De loin, elle entendit des bribes de conversation de Mustang et Esteban. Visiblement, il lui racontait l'après-midi qu'ils venaient de passer. Cela ne la dérangeait pas, elle avait l'habitude maintenant que ses moindres faits et gestes deviennent un compte-rendu ou soit observés. Elle entra dans la roulotte et rangea les tenues dans un grand tiroir, espérant que Sétith ne se montrerait pas trop curieux là dessus. Elle planqua ensuite le sac, à l'effigie du magasin, dans un coin. Puis elle rejoignit la cuisine collective puisque c'était l'heure du repas du soir.
Elle aida les quelques frères qui étaient déjà là en train de préparer à manger. Elle papota avec eux, rigolant même avec eux jusqu'à ce que tout le monde arrive. Elle s'installa et mangea...en silence. En fait, elle commençait à être pas mal stressée et elle avait l'impression que tout les regards étaient braqués sur elle...surement son imagination qui lui jouait des tours.
A la fin du repas, elle attendit que Sétith ne soit plus autant dans la conversation avant de s'approcher de lui.

- Sétith ? Tu me rejoins dans 1 ou 2 minutes à la roulotte ?

Elle se pencha pour l'embrasser...d'un baiser passionné, bien que peut-être un peu court. Jusqu'ici, elle ne l'avait jamais embrassé devant les autres frères peut-être...un peu gênée. Mais ce soir-là, elle s'en fichait royalement. Elle se fichait également qu'ils sachent tous ce qu'elle comptait faire. Elle voulait passer cette soirée avec Sétith, une soirée intime où elle s'offrirait totalement à lui. Elle lui jeta un bref regard et se dirigea vers la roulotte, tout sourire, tout en souhaitant bonne soirée aux autres.
Une fois à la roulotte, elle ferma la porte derrière elle, se déshabilla rapidement. Elle rangea les vêtements dans un coin, voulant que tout soit parfait puis elle enfila l'ensemble rouge. Les sous-vêtements d'abord puis la nuisette. Son cœur battait la chamade, alors qu'elle attendait l'arrivée de Sétith. Et puis enfin, il toqua à la porte. Planquée derrière, elle lui ouvrit, ne lui offrant que son visage à voir. Elle referma la porte, s'avança, dévoilant donc dans quelle tenue elle était. Puis elle tourna sur elle-même pour le laisser admirer. En dehors des battements frénétiques de son cœur, elle était presque aussi rouge que sa tenue. Elle était certes un peu...embarrassée de porter une telle tenue, mais elle était également ravie de le faire pour lui. Elle s'approcha alors, glissant ses bras autour de son cou, glissant une main dans ses cheveux et l'embrassa alors. Un baiser passionné plus long que le précédent avant de murmurer dans le creux de son oreille :

- Je suis prête...

Elle espérait qu'il apprécie la surprise et puis maintenant, elle se retrouvait à attendre qu'il prenne les choses en main. Elle n'était pas du tout habituée à ce genre de situation. Encore moins à les lancer elle-même.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Fév - 16:45
La journée avait plutôt été tranquille, étant donné que Sarika avait eu une autorisation exceptionnelle pour sortir en compagnie de Mustang. D'après Esteban, cela était en récompense de ses efforts fournis, et du fait qu'il voulait qu'elle s'habitue à la ville, petit à petit, et que sortir avec Mustang lui offrait la liberté et la sécurité nécessaire. Avec moi aussi, surtout que je suis censé être son petit ami non ? Mais bon, si tel sont les choses, j'en profite pour avancer sur son futur tatouage. L'Aogiri avance bien, et j'ai trouvé le moyens d'intégré ce que je ne peux pas recouvrir. Au final, son tatouage sera un arbre en fleur géant dans son dos. Et les fleurs seront toutes intégrées dans les branches.

J'y passe une bonne partie de l'après midi, ne voyant pas les heures passées.
Finalement, viens l'heure du repas du soir, et je retrouve ma bien aimée dans la cuisine collective, heureux de la voir parler et rire avec d'autre que moi et Mustang.

Nous nous installons tous pour manger et le repas se passe dans la bonne humeur habituelle, les blagues et différentes histoires de la journée.

Finalement à la fin du repas, Sarika se lève et me fait une drôle de proposition, surtout devant tous les frères, suivit d'un baiser. Je dois avouer que je suis un peu surpris par cette demande soudaine, mais je n'ai pas le temps d'en dire plus que la voilà partie de la pièce.

Je sens les regards et les sourires sur moi. je souris à mon tour.

Allez, votre tour viendra également où vous aller avoir la compagnie d'une femme sans que cela soit pour une mission Hahahah

je sais très bien que certains ce fichent de la compagnie féminine, que ce soit Mustang ou encore Alexeder, mais je sais qu'au fond, ils sont heureux de voir que nous pouvons encore évoluer, aimer et apporter du bonheur à quelqu'un. Car après tout, notre rôle premier, et la première chose que nous avons appris à faire, c'est de tuer.

Comme demandé, je laisse quelque minutes s'écouler avant de me diriger vers la roulotte.
je toque et attend qu'elle m'ouvre.

Je rentre sans me douter.

Tu avais besoin de quelque......

Lorsque je me retourne, je me retrouve face à une Sarika en tenue très légère et je reste une seconde la bouche ouverte.

Ouah !

Elle est tout simplement.... comment dire, je ne trouve pas de mot assez fort pour dire à quel point elle est attirante, belle et sexy à la fois.
Je passe mes mains autour de sa taille alors que nous échangeons un nouveau baiser, puis la révélation, elle est prête, réellement ? Alors il faut croire qu'elle ne m'en veut pas de mes entraînements difficiles.

Je l'embrasse à nouveau, mes mains parcourant tendrement son corps par dessus sa tenue. Puis je viens l'embrasser dans le coup, délicatement. Je me doute qu'elle doit avoir peur d'un coté, elle n'a pas eu de rapport consentit depuis si longtemps.

Je me recule un peu pour l'admirer, avant de m'agenouiller, passant mes mains sur ses jambes et remontant doucement tout en caressant.
je remonte ensuite petit à petit sa nuisette, embrassant ses cuisses, puis ses hanches et son ventre.
Je me relève ensuite, enlevant sa nuisette. Me retrouvant devant les sous-vêtements assortis.
Je souries, je l'admire, je caresse doucement sa peau, passant sur les différentes zones sensibles sans aller trop loin pour le moment.

Finalement, alors que la prend des mes bras pour un baiser, je passe mes mains derrière son dos pour dégrafer d'un geste son haut.
Puis mes mains passent au niveau de ses fesses et je la soulève pour la porter contre moi, elle passe ses jambes autour de ma taille pour ne pas tomber.

Je la regarde alors que je me dirige vers le lit.

Tu es sublime, une véritable déesse.

Je l'allonge ensuite, sur le lit, embrassant délicatement sa peau, son ventre, et finalement ses seins. Je prend le temps d'aller doucement, restant à l'écoute si jamais je vais trop vite.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Fév - 17:11
Malgré le stress, Sarika était ravie d'être enfin prête, d'avoir envie d'aller plus loin avec Sétith...malgré une petite peur, toujours présente. Et puis, il semblait ravi de la surprise. Elle affichait un large sourire en le voyant la bouche ouverte et sans réussir à prononcer un seul mot face à elle. Elle était vraiment ravie de lui faire un tel effet...et cela la mettait en confiance pour la suite.

En tout cas, le message était vite passé et Sétith avait l'air de vouloir en profité. Collée contre lui, elle profitait de la tendresse dont il faisait preuve, aussi bien dans les baisers que ses gestes. Elle frissonna en sentant les mains se balader sur son corps. Mais ce fut surtout le baiser dans son cou qui la fit frémir. Elle se rendait compte qu'elle était très sensible aux gestes de Sétith, résultat, elle était vite émoustillée...ou était-ce parce qu'elle l'aimait profondément et le désir réellement ?

Finalement, il s'écarta avant de s'agenouiller. Figée, elle n'osait pas bouger, de peur de briser le charme...ou de faire un geste maladroit qui n'irait pas trop dans ce genre de situations. Surtout que le jeune homme semblait savoir ce qu'il voulait faire. Elle baissa les yeux vers lui, alors qu'il remontait lentement ses mains, profitant pour lui caresser les cuisses. Son cœur battait la chamade, comme si sa poitrine allait exploser. Mais le désir et le plaisir restaient plus fort que la peur. Elle le vit se relever tout en lui enlevant sa nuisette, résultat, elle se retrouvait à nouveau en sous-vêtements devant lui...et cet ensemble était bien plus sexy que le dernier qu'il avait pu voir.

Sensible aux caresse, elle frémissait alors qu'elle sentait sa poitrine se tendre, comme pour réclamer un contact tant désiré. Surtout que ses passages furtifs sur ses zones sensibles n'arrangeaient pas son état. Rapidement, elle se retrouva sans soutien-gorge, mais cela ne la gênait pas. Beaucoup moins. Du moins, si elle faisait en sorte de ne pas remarquer qu'il lui faisait beaucoup d'effets.
En sentant les mains sur ses fesses, elle fit un bond, ne s'attendant pas du tout à cela, mais elle se laissa faire, l'entourant de ses jambes pour se tenir. Même si elle avait été surprise, elle sentait que tout son corps réagissait, réclamant plus. Mais ce fut sa remarque qui la fit sourire, avant de lui répondre, dans un murmure :

- C'est grâce à toi.

Et elle le pensait réellement. C'était grâce à lui, ses cadeaux donc les tatouages, sa façon qu'il avait de l'admirer et de la désirer sans se montrer lourd ou insistant...Oui, elle se sentait bien dans ses bras, elle se sentait belle grâce à lui. Et c'était ainsi qu'elle avait pu s'accepter et vouloir aller plus loin.
Et finalement, elle se retrouva allongée sur le lit avec Sétith au-dessus qui embrassait à nouveau sa peau. Même si elle était aussi proche, au-dessus d'elle alors qu'elle ne portait qu'une culotte, elle ne se sentait pas oppressée. Au contraire, elle se détendait même sous ses petites attentions. D'ailleurs, il arriva enfin sur sa poitrine, s'en occupant enfin...et ses tétons réagissaient, se durcissant, exprimant son désir d'en avoir plus. Elle laissa échapper un petit gémissement lorsqu'il se mit à jouer avec. Certes, cela la gênait un peu, mais elle n'allait pas se museler alors qu'il lui offrait simplement du plaisir...

Malgré de longues hésitations, elle finit par poser ses propres mains sur le corps de Sétith. Elle l'explorait de ses mains, se contentant de son dos ou de son torse, appréciant la chaleur de son corps. Finalement, elle osa même lui retirer son tee-shirt avant de reprendre ses caresses. Pour l'instant, elle n'osait pas faire plus, de peur d'aller trop vite et de bloquer par la suite...elle se laissait porter par les caresses du jeune homme, alors que son corps réclamait beaucoup plus. Sa culotte, d'ailleurs, commençait à être humide, signe qu'il ne la laissait pas indifférente.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Fév - 17:28
Je continus mes caresses tout le long de son corps, passant délicatement sur ses zones sensibles, ses seins, ses lèvres, et je ressent son corps réagir à mes actions.
Nous nous enlaçons ainsi durant plusieurs minutes, et elle prend m^me la liberté de me retirer mon tee-shirt, je suis content qu'elle me désire réellement, et je sens qu'elle est réellement prête, elle ne se laisse pas juste faire, elle agit également, comme une femme qui n'en connait pas beaucoup mais qui se laisse aller à ses envies. Cela n'est pas un problème, je vais lui apprendre ce qu'il faut savoir d'une réelle relation intime, non forcée, sans douleur, avec envie et passion, et de la passion et de la tendresse, j'en ai énormément à lui donné.

Au bout de plusieurs minutes de se traitement, ma mains descend petit à petit, jusqu'à son intimité, d'abord sans retirer son sous-vêtement; afin de faire monter le plaisir et le désir encore un cran. je caresse doucement le creux de ses cuisses, et je souries en remarquant que cette zone est déjà bien humide. Son corps réagis extrêmement bien malgré les mauvais traitements subits.

Je me relève alors et lui retire délicatement ce voile qui me sépare de son intimité, que j'envois voler un peu plus loin. Je regarde ensuite Sarika, plongeant mon regard dans le siens, venant lui donner un nouveau baiser et me relevant, un sourire joueur sur le visage. Sans un mots, je descend du lit et la tire doucement ver le bord. Ce qui fait que ses jambes sont maintenant dans le vide. Je m'agenouille et me retrouve donc directement au niveau de son intimité. Lui caressant les jambes et le bassin, je m'avance alors afin de lui embrasser les cuisse, remontant petit à petit, jusqu'à ce que me bouche rencontre ses lèvres intimes et que ma langue vienne doucement jouer à l’intérieur. mon visage enfouis entre ses cuisses, je commence alors un cunnilingus délicat, gardant une vitesse lente afin de lui faire redécouvrir tranquillement les douces sensations que cela peut procurer.

Je continus ainsi, variant sensiblement la cadence, jusqu'à son premier orgasme.

Puis je relève la tête avec un air satisfait.

Je me relève, et retire ce qui me reste de vêtement, me retrouvant nue face à elle, mon membre, déjà bien grossit par l'excitation.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Fév - 18:07
Sarika se laissait aller dans les bras de Sétith, lui laissant explorer les zones qu'il voulait. Et puis, en même temps, ce n'était pas simplement pour cela...elle voulait qu'il explore. Elle voulait qu'il aille plus loin car elle avait réellement envie de lui. D'ailleurs, ses mains continuaient de le caresser, passant sur les cicatrices de Sétith mais elle ne s'en préoccupait pas. Les cicatrices étaient toutes bien présentes, mais elle ne voulait pas qu'elles lui gâchent ce moment.

Finalement, le jeune homme décida d'aller plus loin, glissant sa main entre ses cuisses. Elle se mordit la lèvre en sentant ses caresses. Elle sentait que son corps réagissait, s'humidifiant sous les caresses de Sétith. Il lui était impossible de rester indifférente face à ses caresses et puis, elle préférait ainsi, elle préférait qu'il sente rapidement à quel point il lui faisait de l'effet.

Sauf que une des choses qu'elle redoutait arriva. Il lui retira sa culotte, la laissant donc totalement nue devant lui. Elle se retint de justesse de se cacher, préférant le serrer contre elle. Elle profita du baiser qui l'aida à se détendre avant de remarquer son sourire joueur. A quoi pensait-il ? Elle le comprit bien vite quand il se releva et qu'il la tira pour l'amener au bord du lit. Heureusement, il avait été doux et elle lui faisait entièrement confiance...avec une autre personne, elle n'aurait pas du tout été rassurée. Elle s'appuya sur son coude et rougit fortement en le voyant remonter le long de sa cuisse. Elle devinait ce qu'il voulait faire et cela la gênait...tout autant qu'elle en avait envie. Elle se laissa retomber sur le dos alors qu'elle sentait la bouche de Sétith contre ses lèvres intimes. Elle laissa échapper un gémissement, se tendant sous la caresse.

Se laissant aller à son plaisir et ses envies, elle remonta les jambes, posant les pieds sur le lit, lui offrant ainsi un meilleur accès. Mais il n'avait pas besoin de cela pour faire grimper son plaisir, il était très doué. Ses mains se crispèrent sur le drap sous elle, comme pour se tenir alors qu'elle ne pouvait retenir ses gémissements. Rapidement, elle sentit son corps se tendre, atteignant son premier orgasme. Elle n'avait pas prévu de venir si vite mais son corps était sensible, surtout sous les caresses expertes de Sétith.
Elle tenta de reprendre un peu son souffle alors qu'elle le voyait afficher un air...satisfait. Elle rougit subitement, gênée de le voir aussi satisfait.

Néanmoins, il pouvait remarquer qu'elle ne tentait pas de se cacher. Elle ne refermait pas les jambes, s'étant pleinement acceptée, grâce à ce qu'il venait de lui faire, et le laissant regarder autant qu'il voulait. Elle se redressa alors, le regardant se déshabiller totalement. Mais là, ils allaient passer à une autre étape...une étape qui la stressait plus que tout le reste. Est-ce qu'il allait passer ? Est-ce qu'elle allait ressentir du plaisir ? Elle avait peur, elle n'allait pas se le nier, mais elle n'allait pas reculer maintenant. Elle voulait aller jusqu'au bout.
Elle leva la main et l'approcha du corps de Sétith, la posant sur sa cuisse, sachant parfaitement que sa main tremblait. Elle détestait ces réactions de son corps, partagée entre le désir d'aller plus loin avec lui mais aussi la peur et ses nombreux doutes. Elle tentait, de tout son être, de poser la main dessus...au moins de le toucher. Elle voulait faire un pas vers lui, qu'il se sente désirer...mais elle avait comme des flashs, de tout ces mâles au centre.

Finalement, elle glissa ses mains autour du bassin de Sétith, l'attirant contre elle.

- Je...je suis désolée...je...je n'y arrive pas...mais je...je veux quand même continuer...

Elle s'en voulait et espérait vraiment qu'il ne serait pas vexé par ce qui venait de se passer. Elle leva les yeux vers le visage de Sétith avant de reculer. Elle lui prit la main pour l'attirer sur le lit et en profita pour l'embrasser. Elle avait besoin de cela, de se détendre, de sentir qu'il voulait tout de même continuer. Qu'il ne lui en voulait pas. Elle s'allongea et l'invita à approcher, écartant les jambes pour le laisser prendre place. Elle savait qu'elle risquait d'être tendue quand il chercherait à entrer, mais elle ne voulait pas l'avouer. Sa plus grande crainte c'était qu'il renonce à continuer sous prétexte de ne pas la blesser. Car elle voulait, même malgré ses craintes et ses doutes. Elle n'avait juste que trop peu d'expériences consentantes alors elle ne savait pas comment s'y prendre.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Fév - 20:11
Me voilà devant elle, mais un léger doute m'envahit, est elle réellement prête ? Après tout, même si je viens de lui donner son premier orgasme, j'ai très bien sentis sa tension, et elle dois le savoir, que nous ressentons facilement les choses que l'on tente de cacher, les réactions de corps et du cœur, l'envie, la joie..... la peur, et je sens que Sarika a peur, potentiellement de revivre ce qu'elle a vécu au centre, de revivre une séance d'horreur.... alors, est elle réellement prêtre ?

Je sens sa main tremblante sur mon corps, ne bougeant pas pour ne pas l’effrayer, et finalement, elle me serre contre elle en me demandant pardon. Je pose mes yeux ainsi que ma main sur sa tête, lui caressant doucement.

Comme tu voudra, mais si je sens que ton corps ou ton esprit ne tient pas, alors je n'irait pas plus loin

Je suis son mouvement pour m'allonger et venir l'embrasser, suivant ses mouvements, je me positionne mais je n'entre pas tout de suite, sentant sa peur.

Je passe ma mains sur son ventre, entre ses seins puis je pose ma main sur sa joue, plongeant mon regard dans le siens.
Je parle dans un souffle, murmurant presque.

Regarde moi, je ne suis pas l'un d'eux, tu est ici au cirque, Sarika, je t'aime, je te désire plus que tout, tu sera une arme parmi nous, mais en plus de cela, tu deviendra un jour ma femme, nous seront aussi puissant dans la mort que l'amour.

Tout en parlant, j'avance doucement mon bassin, entrant alors en elle, doucement, laissant à son corps que je sens se crisper, le temps d'accepter ce membre qu'il a longtemps reçus sans le désirer. Je sens une résistance au début, mais prenant mon temps, mixant entre caresses et baisers, je sens cette résistance disparaître petit à petit, et me voilà finalement au fond. Nous ne faisons maintenant plus qu'un elle et moi.

Je reste ainsi quelque seconde afin de la laisser encore se détendre, puis, lorsque je sens que les résistances ont quasiment toutes disparues, je commence alors à faire des vas et viens, lents, lui donnant le temps de découvrir ses nouvelles sensations, d'une pénétration désirée.

Je reste à l'affut des signes de peur ou d'envie d'en avoir plus, continuant ainsi mes vas et viens.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Fév - 22:08
Sarika savait parfaitement qu'elle ne pouvait rien cacher à chacun des frères, encore moins à Sétith qui semblait lire en elle comme un livre ouvert. Mais de toute façon, dans ce genre de situations, il était totalement inutile de vouloir cacher ses craintes. Et puis, ce n'était pas une bonne idée. Parce que c'était le genre de moments où il fallait faire confiance, se dévoiler également. Mais il ne la jugea pas, ne lui en voulant nullement de ce qui venait de se passer. Elle avait tellement de chance qu'il l'aime, lui, et qu'il soit aussi compréhensif !

- D'accord...


Elle voulait absolument le faire. Parce qu'elle en avait réellement envie malgré sa peur, mais aussi pour Sétith. Parce qu'elle l'aimait et qu'il était adorable avec elle.
Elle le regarda s'installer entre ses jambes, au-dessus d'elle, ne prononçant pas un mot. Son cœur battait fort, était-ce du au plaisir et à l'envie ou à la peur ? Elle n'en savait rien.
En entendant les premiers mots de Sétith, elle plongea son regard dans le sien, se raccrochant à ce regard, à cette voix qui lui murmurait des choses...tout à fait intéressantes. Être sa femme ? Voila une chose qui lui plaisait. En fait, tout ce qu'il disait la faisait rêver. D'une main, elle attrapa la main gauche de Sétith, alors qu'elle sentait qu'il s'approchait et qu'il commençait à entrer...Par réflexe, elle se crispa, comme si son propre corps refusait qu'il entre. Par souvenir de tout ce qu'il avait subi, il se défendait comme il pouvait, inconscient qu'il s'agissait pourtant d'une pénétration voulue.

Sa main se crispa également sur celle du jeune homme. Néanmoins, grâce aux caresses et baisers de Sétith, elle se détendit petit à petit, acceptant de plus en plus ce membre qui entrait en elle. Et voila qu'il était finalement entré en entier. Elle n'aurait jamais cru que c'était possible, bien qu'elle sache que beaucoup de choses y étaient passés...mais non, ce n'était pas le moment d'y penser.
Finalement, concentrée sur Sétith, elle se détendait et elle se rendait compte qu'elle n'avait pas mal. Même quand il commença à bouger le bassin. Aucune douleur, et même, elle ressentait du plaisir.
Surprise, elle glissa ses mains dans le dos du jeune homme, s'y agrippant alors et un gémissement lui échappa alors.

Se laissant prendre par la situation, son corps se tendait mais pas pour les mêmes raisons qu'au départ. Il se tendait sous le plaisir que lui offrait Sétith. Elle gémissait un peu plus, ne se retenant pas.

- Continue !

Ce simple mot, comme un souffle, lui avait échappé. Mais Sétith ne pouvait pas passer à côté du plaisir qu'elle ressentait, grâce à lui. Sauf que son corps n'était plus habitué à ressentir autant de plaisir, rapidement, elle sentit qu'elle atteignait ses limites. Néanmoins, elle tentait de retenir son orgasme, pour permettre à Sétith de continuer à prendre du plaisir...Sauf que dans cette pratique non plus, elle n'avait pas d'expérience. Son corps se crispa, ses ongles s'enfoncèrent dans le dos du jeune homme, alors que son intimité palpitait autour de son membre. Le plaisir la traversait de pars en pars, alors qu'elle perdait le contrôle sur la situation, et sur ses gémissements.
Quand enfin, son orgasme s'apaisa, elle tenta de reprendre son souffle, alors que son cœur tambourinait contre sa poitrine. Elle serra Sétith contre elle, l'embrassant soudainement, tendrement. Sa main gauche était posé en haut de son dos, alors que l'autre se baladait dans tout le dos.

- Merci Sétith. C'était...génial, quoique...peut-être un peu court. J'ai de la chance que tu sois aussi...compréhensif. Je t'aime Sétith, tu m'as fait...rêver, entre tes mots et...tout ça.

Elle ne bougeait pas, ne le repoussait pas. Au contraire, elle le gardait contre elle, espérant qu'il avait réussi à prendre un minimum de plaisir tout de même. Mais maintenant qu'elle savait qu'elle n'aurait pas mal et qu'il lui offrait du plaisir à chaque fois, elle ne se retiendrait pas de lui sauter dessus quand elle en aurait envie. Elle plongea son regard dans celui de Sétith.

- Tu...Tu y as pris du plaisir toi aussi ?

Elle avait beau être rouge et embarrassée de poser cette question, le plaisir de Sétith était important à ses yeux. Alors oui, elle s'en inquiétait.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 1 Mar - 17:06
La tension de la première pénétration passée, je sens le corps de Sarika se détendre peu à peu sous mes assauts, et alors que je commence à l'entendre gémir, je suis heureux que cela ce passe aussi bien, au final la voilà qui prend du plaisir à la situation. Et moi aussi, bien que pour le moment, le rythme reste relativement doux, afin de lui laisser le temps de bien ressentir les choses.

Tout d'un coup, je sens son corps se crisper et ses ongles s'enfoncer dans mon dos, elle viens de nouveau de jouir, et pour ma part, bien que je n'ai pas eu le temps de prendre plus de plaisir, je suis heureux de lui faire découvrir ces nouvelles sensations aussi puissantes soit elles.

J'embrasse tendrement Sarika.

Ne t'en fait pas, je suis ici pour t'aimer et te faire découvrir ces sensations. Et que tout ce sois bien passé est le plus important pour moi.

Mes mains parcourent son corps tendrement, ressentant les différentes réactions, je sens que ses seins sont encore bien réceptifs.
Avec un sourire joueur, je passe mes mains sous sa taille, et roule avec elle, échangeant ainsi nos rôles, et me retrouve en dessous.

Tu sais que les femmes peuvent avoir plusieurs orgasmes à la suite, alors si tu trouve cela trop court, je n'ai qu'à t'en donner de nouveaux.

Sur ces mots, je la guide pour venir se mettre au dessus de moi et tenant mon sexe, je la fait descendre doucement dessus, jusqu'à ce qu'elle ce retrouve complètement assise sur moi.

Bouge ton bassin et suis le mouvement que je te donne.

Posant mes mains sur ses fesses, je lui donne à nouveau un mouvement de va et viens à tenir, lui caressant également les hanches et remontant sur les seins une fois le mouvement bien engagé, profitant et admirant Sarika alors qu'elle prend de nouveaux du plaisir et que ce dernier remonte petit à petit.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 1 Mar - 17:29
Sétith continuait d'être aussi adorable avec elle, et Sarika appréciait cette tendresse qu'il dégageait. Il avait beau être une arme, avoir surtout appris à tuer, depuis qu'ils étaient ensemble, il lui montrait une toute autre facette de lui. Une facette qu'elle aimait tout autant. Ainsi, il l'aidait à reprendre confiance en elle, à accepter pleinement son corps. Résultat, même si elle était nue et dans un moment intime, elle était parfaitement détendue.

Elle profita du baiser avant de l'écouter.

- Oui mais...je veux aussi que tu y prennes du plaisir...Je ne veux pas être la seule à en prendre.


Elle le pensait réellement. Elle l'aimait tellement qu'elle voulait lui donner du plaisir, mais si son corps gérait mal le plaisir qu'il lui offrait, lâchant avant qu'il n'ait le temps de vraiment s'amuser, elle ne voyait pas comment l'aider. A pars en devenant plus endurante.
En le sentant balader ses mains, elle se mordit la lèvre. Tout son corps réagissait encore très bien aux stimulations. Mais avant qu'elle n'ait le temps de dire quoique ce soit, il échangea les rôles. Elle se retrouva au dessus de lui.

- Mmh...alors, j'en aurais autant qu'il faudra pour que tu en ais un aussi.

Et elle était sérieuse. Alors que sa voix avait pris un ton...quelque peu coquin, son visage exprimait plutôt une certaine innocence mais aussi de la détermination.
Elle se laissa guider, approchant son bassin de celui de Sétith et descendit doucement dessus. Cette fois, il n'y avait aucun blocage, tout s'était passé naturellement. En fait, il était même entré très facilement comme si son corps n'attendait que cela. Ce qui était un peu le cas. Elle hocha la tête en l'entendant lui prodiguer des conseils et les appliqua. Elle suivait le mouvement qu'il lui donnait, le continuant même si ses mains lâchaient ses fesses. Au final, elle était même plus à l'aise de sentir ses mains ailleurs...car ses fesses renfermaient une zone qu'elle ne voulait surtout pas qu'il touche. Même si c'était lui.

Les mains sur le torse de Sétith, elle continuait sur le même rythme, lâchant de temps en temps un gémissement. Et puis, sans vraiment s'en rendre compte, suivant son envie et son plaisir, elle accéléra d'elle-même. Elle leva les yeux vers le visage de Sétith, le fixant, alors que son propre visage exprimait tout le plaisir qu'elle ressentait. Finalement, elle appréciait beaucoup cette position, après tout, elle avait le contrôle et pouvait aller à son rythme...C'était sans doute celle-ci qu'elle reproduirait de nombreuses fois, d'elle-même, jusqu'à être assez en confiance avec elle-même pour réclamer autre chose.

- Mmh...Sétith...c'est...

Elle se mordit la lèvre, incapable d'aller au bout de sa phrase. Elle voulait seulement exprimer à voix haute à quel point elle aimait...mais entre ses gémissements et son embarras à l'idée de prononcer de tels mots, elle n'y arrivait pas. Mais son plaisir n'était pas un secret non plus, il était particulièrement visible. Et grâce à ses deux précédents orgasmes, elle tenait déjà plus longtemps.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 1 Mar - 21:36
La prise d'assurance de Sarika quand à nos ébats me donne le sourire, je pense pouvoir aller jusqu'au bout pour notre première fois, et cela me donne de confiance quand à la suite, je pense que nous allons avoir pas mal de parties de jambes en l'aire si j'arrive à lui redonner pleinement confiance en son corps et ses sensations.

Alors que notre rythme est calme, je sens les réactions intenses de Sarika, qui d'elle même accélère le rythme, je la sent descendre et remonter sur mon sexe de plus en plus rapidement, ce qui me donne des sensation divines. Il n'y a pas à dire, j'ai beau avoir eu pas mal d’aventures avec des cibles, cela est beaucoup plus intense et incomparable comparé à une personne que l'on désire totalement.

Notre rythme est maintenant trop rapide pour parler autrement que par ses gémissements et les miens, elle peut ressentir à travers mon souffle et mes soupires que je prend également mon pieds dans notre fusion.

Pris dans un élan d'envie, je me relève, toujours planter dans l'intimité de Sarika et me déplace, la tenant dans mes bras pour la plaquer contre un mur. Avec ma force et ses jambes autour de ma taille, je peux lui donner de puissants coups dont la profondeur est accentuée par le fait que son poids repose en partit sur mon sexe, je donne un rythme rapide, faisant trembler les murs de la roulotte.

Cette cadence je la garde durant plusieurs minutes, puis ne tenant plus, mon corps se tend dans un ultime assaut, déversant mon flot à l’intérieur de son intimité, alors que je pousse un ultime soupire.

Je finis de porter Sarika sur le lit. Je roule à ses cotés, le sourire aux lèvres. Puis je viens la prendre dans mes bras.

Alors, satisfaite de ta soirée ?

Je l'embrasse et lui caresse le dos et la tête, moment de tendresse final après un rapport aussi intense que le notre.

Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 1 Mar - 21:56
Sarika se laissait porter par son envie, et son désir tellement intense. Son plaisir était d'ailleurs tout aussi intense. Elle enchainait les vas et viens, à un rythme élevé, alors que sa respiration était saccadée. Ses mains se crispaient régulièrement sur le torse de Sétith alors que son plaisir grimpait à grands pas. Mais en l'observant, elle voyait qu'il prenait aussi du plaisir, preuve avec ses nombreux soupirs, ce qui lui faisait vraiment plaisir. Elle était ravie de lui donner du plaisir.

Mais elle n'avait pas vraiment le temps d'y songer, prise par son propre plaisir, par ses gémissements. Soudainement, elle le sentit bouger et s'agrippa à lui pour ne pas tomber. Elle lui entoura le bassin de ses jambes, assurant sa prise et pour qu'il n'est pas tout son poids à porter...même si, elle le savait, chacun des frères était capable de la soulever d'une main sans aucune difficulté.
Plaquée contre une paroi de la roulotte, elle s'agrippa à lui, subissant avec beaucoup de plaisir ses puissants assauts. Visiblement, il aimait les ébats un peu plus...brutaux que ce qu'ils avaient commencé par faire. Mais étrangement, avec Sétith, cela ne la dérangeait pas du tout, au contraire, elle aimait vraiment ce qu'il lui faisait.

Elle sentait dans son dos, les murs de la roulotte trembler, alors que sa poitrine bougeait au rythme des mouvements du jeune homme. Et elle...elle gémissait plus fort, totalement incapable de se retenir.
Elle avait une main dans son dos, et l'autre remonta sur la tête de Sétith alors qu'elle penchait la tête pour venir l'embrasser...avec fougue. Elle ne contrôlait aucun de ses désirs, les accomplissant dès qu'elle les ressentait.

Ses mains se crispèrent sur le dos de Sétith, alors qu'elle sentait que son corps arrivait au bout. Elle tenta de résister plus longtemps, trouvant le moment tellement agréable ! Mais ses résistances lâchèrent quand elle le sentit se lâcher, se vider en elle. Son intimité se contracta plusieurs fois autour de son membre, de manière plus intense que la première fois. Après tout, son orgasme était aussi plus intense.

Le souffle court, elle se laissa porter jusqu'au lit où elle se laissa tomber, épuisée. Tentant de reprendre son souffle, elle se blottit contre Sétith, un large sourire aux lèvres.

- Mmh...

Elle profita d'abord du baiser avant de penser à répondre.

- Absolument satisfaite ! Je n'avais rien ressenti de tel depuis...depuis...en fait, jamais. C'était tellement...wahou !

Elle n'avait pas les mots pour décrire ce qu'elle avait ressenti pendant ce moment avec Sétith. Ils n'avaient fait qu'un pendant de très longues minutes, un temps qui lui avait paru délicieux, lui faisant prendre un plaisir immense. Elle se sentait parfaitement à l'aise avec lui et n'avait d'ailleurs même pas envie de se couvrir. Non, elle voulait juste rester allongée contre lui, et profiter de ce tendre moment.

- Sétith ? Je...Est-ce que ça te dirait de...de t'installer ici, avec moi ?

Elle releva la tête et le regarda alors, attendant sa réponse, alors que sa main lui caressait doucement le torse.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 3 Mar - 22:54
Nous avons terminé dans une sorte d’apothéose, et je suis heureux d'avoir donné autant de plaisir pour sa première fois après tous les rapports non désirés qu'elle a subit.

Content que cela ce soit aussi bien passé, et puis tu vois, une femme peut subir beaucoup d'orgasmes à la suite, et puis, je dois dire que sentir ton corps se tendre c'est juste tellement bon.

Amusé, je me laisse glisser à ses cotés, continuant de caresser tendrement sa peau, je suis heureux de ce moment, qui en présage beaucoup d'autres, et si cela peut avoir un effet bénéfique sur sa santé mentale, alors je suis gagnant sur tous les points.

Profitant de ce moment de tendresse, je suis surpris par sa nouvelle proposition. Alors elle désire que je m'installe avec elle ? Que les choses soit totalement officielles entre nous alors.
Je la regarde un moment en silence, le sourire aux lèvres.

J'ai envie de jouer encore un peu avec elle, je me lève et la tire alors par la mains, la faisant venir avec moi dans la salle de bain et la poussant sous la douche.

Rien de telle qu'une bonne douche après un moment pareil !

J'allume l'eau qui coule alors sur nos corps, me tenant derrières elle et la tenant dans mes bras, je la caresse en même temps que l'eau chaude coule sur sa peau douce.

Mes mains parcourent de nouveaux son corps, ses hanches et son ventre alors que je lui murmure.

Je me demandais quand tu allais enfin me le demander, alors j'inaugure notre première douche dans notre maison, je compte bien te faire profiter de chaque pièces de la maison en ma compagnie.

Je la retourne et viens l'embrasser tendrement, la plaquant au fond de la douche. Je pense que les murs n'ont pas finis de tremblés ici.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit