AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Okaeri' ! [Pv Mattéo-sama]



Okaeri' ! [Pv Mattéo-sama]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Sam 3 Fév - 22:30

Enfin...
La fin d'hospitalisation pour Aelys, qui avait reprit forme et contenance, après une fin d'année 2033 plutôt catastrophique. L'hitsuji, avait su instaurer sa bonne humeur dans le service de l'hôpital et elle promis aux dames, de revenir leurs donner des nouvelles. Le climat, était désormais bien détendu entre elle et Mattéo, même si la mésaventure du Marché de noël n'est pas un excellent souvenir, l'effort du maître, avait été remarqué. C'était le début d'après midi et pendant tous le trajet, l'hybride trépignait d'impatience à l'idée de retrouver son petit coin de paradis avec Mattéo. Elle était excitée comme une puce, depuis l'ascenseur de l'hôpital et pendant tous le trajet. Elle discutait, animait, chantait les chansons de la radio.

Lorsque...
Aelys franchit le pas de l'appartement du batteur. Elle inspirait profondément et avait un sourire impérissable.

_ Enfin à la maison !

S'écriait-elle.
avant de se laisser tomber sur le canapé, un court instant. Rien ne vaut l'appartement de Mattéo. Il y avait un peu de bazar, c'est vrai mais sinon, rien avait changé. Rapidement, Aelys se relevait pour presque charger Mattéo. Preuve qu'elle avait bien reprit en énergie et en pêche. Elle frottait son visage, tout contre lui et l'enlaçait.

_ Ça me manquait ici, si vous saviez...


Réussit-elle.
A articuler, son visage contre lui, avant de le débarrasser de sa valise. Il était temps de faire un brin de rangement ! En commençant par ses affaires d’hôpital et puis, le reste ensuite.

_ Allons, profiter de la maison vous aussi... Je suis de retour ! Je vais ranger ma valise.

Aelys.
Fit rouler cette dernière, jusqu'à sa petite chambre qui était resté intact. Avec difficulté, elle hissait cette dernière sur son lit, puis après l'avoir ouverte, elle commençais à ranger ses affaires ici et là, entre commode et armoire. Elle fredonnait un air, qu'elle avait entendu pendant le trajet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 11 Fév - 10:13


Le retour de sa brebis s'annonçait enfin et Matteo avait fait en sorte que l'appartement retrouve un peu son état initial avant d'aller la chercher. En effet suite à l'accident, le Vert avait un peu perdu patience ainsi que le moral et le temps de l'hospitalisation et surtout du coma de sa belle, il avait un peu passé ses nerfs sur le mobilier. Aussi y avait-il quelque changements parfois bénins comme une lampe au salon, une nouvelle télé identique à l'ancienne ou même de la vaisselle. Il avait dû réinvestir, essayant de reprendre les mêmes produits que les anciens plus par habitude que par envie. Sa batterie était la seule chose qu'il avait remis en état mais qui portait pourtant les traces de ses colères subites et violentes. Pourtant il ne s'était pas résolu à changer les caissons. Une fois l'appartement en état, il avait fait quelques courses afin d'accueillir le lendemain la brebis dans un cadre décent.

Le lendemain il prit la voiture et alla chercher sa demoiselle, payant les frais d'hôpital élevés avant de se rendre à sa chambre pour l'inviter à quitter les lieux. Il prit sur lui les babillages des infirmières qui l'agacèrent et conduisit sa demoiselle à la voiture, pressé de l'avoir pour lui seul, faisant bonne figure en attendant. Il la ramena jusqu'à la maison et une fois arrivé lui ouvrit la portière, ayant enclenchée la sécurité enfant par prudence.Il n'avait nullement envie de la voir sauter à nouveau et même s'il se disait que c'était stupide, il préférait ça que revivre la même chose.

Une fois arrivé dans l'appartement, il posa la valise de la demoiselle devant sa chambre et la regarda faire, visiblement heureuse de rentrer enfin à la maison. Quant à lui, il restait neutre, peu expressif malgré son bonheur intérieur. Il eut cependant le droit à une charge de sa moitié, lui rentrant dedans un peu brusquement et il la réceptionna, passant son bras dans son dos, caressant ce dernier avant que son autre main se glisse dans ses boucles épaisse jouant avec ces dernières. Que c'était plaisait...

"A moi aussi."

Il la relâcha sans rien ajouter de plus, la regardant récupérer sa valise avant de filer vers sa chambre pour ranger ses affaires. Matteo lui apporta aussi le sac contenant l'énorme peluche brebis, ayant laissé les fleurs à l'hôpital pour les infirmières, jugeant que ce ne serait pas pratique de tout ramener à la maison puis il la laissa tranquille, retournant dans le salon et s'empara d'un pot laissé sur la table, acheté le matin même et le lui apporta , s'appuyant sur le chambranle de la porte, l'air tranquille.

"Ho et j'ai ça pour toi. Tu dois en avoir marre des fleurs mais là ce sont des Hyacinthes. Si tu l'arroses régulièrement, ça te donnera des fleurs odorantes. Je me suis dis que ça pourrait te plaire."

Le pot était une tasse blanche avec un dessin de la fleur en question, accompagné de sa coupelle, collée à même la tasse afin de servir pour récupérer le surplus d'eau. Le jeune homme l'avait humidifier un peu afin qu'elle commence à faire des feuilles.

Puis une fois son cadeau offert, il demanda à la jeune fille si elle voulait boire quelque chose, se sentant d'humeur attentionné. De plus il avait bien envie d'un café après cette sortie pas forcément aisé avec la neige qui tombait dru. D'ailleurs il se dirigea vers le salon et tourna le canapé vers la baie vitrée et sortit deux plaids qu'il lança sur ce dernier avant d'aller préparer les boissons chaudes en demandant.

"Veux-tu sortir un peu ou as-tu envie de rester là pour profiter de la maison et te reposer ?"

L'homme mélangeait le liquide noir, y ajoutant un sucre, préparant ensuite ce que Aelys lui avait demandé et sortant par la même occasion quelques gâteaux nappé de chocolat. Si son désir était de se poser à la maison, peut être qu'il n'en était pas de même pour sa demoiselle... Après tout elle était restée enfermée si longtemps à l'hôpital qu'elle devait avoir envie de profiter... Et puis il se rappelait son regard au marché de noël en voyant les autres jouer avec la neige. Il soupira puis releva les yeux sur sa chère tête blonde qui était de retour dans la salon avec lui, attendant d'avoir son avis.
Messages : 165
Date d'inscription : 29/04/2016
Age : 28
Multi-Compte : Lorelaï // Ena Anderson // Shin // Jasmin // Saito Emiko // Yumi
Fiche de Présentation : ICI
Fiche de Relation : Viens là

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Homo manipulus Dhybridus
Maître/Maîtresse: de mes hybrides et des autres aussi
Esclaves: Rim
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 18 Fév - 12:40

Aelys...
Rangeait en un tour de main, ses affaires. L'odeur de la maison était tellement plus agréable que l'air aseptique de l'hôpital. C'est à cet instant, qu'elle se rendit compte à quel point, la maison, cette maison... Était aussi la sienne. Malgré les moments tristes ou violents, l'hitsuji y avait aussi vécu de nombreux doux moments. Aelys, refermait sa valise vide, et la rangeait sous son lit, c'est à cet instant qu'elle remarquait la présence de son maître, appuyé contre le mur et qui tenait un pot de bulbe.

"Ho et j'ai ça pour toi. Tu dois en avoir marre des fleurs mais là ce sont des Hyacinthes. Si tu l'arroses régulièrement, ça te donnera des fleurs odorantes. Je me suis dis que ça pourrait te plaire."

_ Des... Jacinthes...

Soufflait-elle.
Un peu surprise sur son choix de fleur. Son visage s'empourprait naturellement par le cadeau et sa signification. Aelys, avait toujours aimée le langage des fleurs, et le sens de la jacinthe est tout à fait romantique "Je suis heureux de vous aimer". Si la fleur était bleu, c'était un espoir d'amour mais ça... Il faudrait un peu de temps pour le découvrir. Timidement, elle s'approchait de Mattéo pour récupérer le pot, un peu confuse. Puis, elle chassait ces idées de son esprit, Mattéo lui a offert de nombreuses fleurs depuis son hospitalisation, ainsi que pleins d'autres intentions. Ça ne serais pas son genre d'offrir ce genre de fleur spécifiquement, c'est sans doute, parce que c'est la saison. Cependant, dans la petite tête blonde d'Aelys, il y avait toujours cet espoir, qu'un jour, il lui rende son amour... Et qu'il précise à ce point que ce sont des jacinthes, n'est-ce pas étrange ? Un signe ? Ou pas...

Aelys...
Déposait le pot blanc et sa soucoupe, près de la fenêtre, là où elle pourrait bénéficier du soleil. Elle souriait à l'idée de veiller sur cette nouvelle amie végétal. Mattéo, demandait avant de quitter la pièce, si Aelys voulait boire. Ce à quoi, un chocolat chaud avec de la chantilly, ça ne se refusait clairement pas. C'est un remède des plus efficaces, surtout en période de froid ! Avant de rejoindre son maître, elle déposait la grande peluche brebis sur son lit. Les draps étaient propre et sentait la lessive fraiche !

Puis...
L'hybride retournait dans le salon, avec un sourire impérissable. En voyant les plaides sur le sofa, elle ne put s'empécher de se laisser tombé dessus en soupirant d'aise, avant de s'enrouler dans un. Bloquant ses bras par la même occasion. Et un nem'Aelys, un ! Mattéo, demandait tout en préparant les boissons.

"Veux-tu sortir un peu ou as-tu envie de rester là pour profiter de la maison et te reposer ?"

_ J'aimerais rester ici, avec vous... La maison m'a bien trop manquée, pour la fuir déjà. Regardons la télévision ! Ou un film !

Proposait-elle.
Avant de se dérouler du plaide pour s'approcher du meuble télévision. Il y avait de nombreux DVD et un bon paquet qu'elle n'avait encore jamais regardé. En penchant la tête, elle lisait les titres jusqu'à tomber sur une révélation.

_ Oh ! Le Silence des Agneaux ! Ça doit être bien, non ? Si il y a des hitsujis...


Quelle...
Profonde naïve. En réalité, cet œuvre cinématographique traite d'Hannibal Lecter, le cannibale. Il ne faut pas se fier à la couverture d'un livre, ni au titre d'un film. Aelys allait l'apprendre à ses dépends sauf si Mattéo se révèle assez bon pour lui épargner ce thrilleur d'horreur. Peut-être la redirigera t-elle vers un film ou une émission un peu plus douce... Ou pas du tout, au contraire. Qui sait, peut-être que lui même a oublié le scénario de ce film.

Pieds nus...
Aelys, repartais à la conquête du canapé pour se lover à nouveau dans un plaide, tenant le DVD contre elle.

_ Vous en pensez quoi Mattéo-sama ?

Elle tendit le DVD à ce dernier.
Car, lorsqu'elle était près du lecteur, elle se rendit compte... Qu'il n'était pas tout à fait le même que dans ses souvenirs. Alors, pas question de le casser ! Laissons le chef de la maison faire. Il lui tardait, de passer un bon moment en sa compagnie, avec de la chaleur, du chocolat...

Et un bon film sympathique.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 23 Fév - 12:30
Le dresseur préparait le chocolat pour sa demoiselle, la laissant choisir si elle souhaitait bouger un peu ou non. Cette dernière venait de revenir dans le salon alors que Mattéo faisait chauffer sa boisson, écoutant sa réponse en souriant, ravie de voir que la demoiselle avait dans l'idée de rester à la maison. Cela lui convenait pleinement. Il sortit la chantilly et acheva la préparation de sa belle.

"Je te conseille de lire la synopsis derrière le DVD avant de bloquer ton choix car c'est un film assez sanglant et psychologique... En prime il n'y a pas vraiment d'agneaux. Il s'agit là d'une métaphore."

Il approchait de la table basse, posant le plateau contenant les deux tasses dont une nouvelle qu'il posa devant Aelys. Puis il s'approcha du meuble et s'agenouilla devant les DVDs et en prit un qu'il tendit à la demoiselle.

"Tiens, ça, ça devrait être plus dans tes goûts. C'est une histoire d'une sorcière qui va découvrir le monde."


Il s'agissait de Kiki la petite Sorcière, un film d'animation qu'on lui avait offert. Il attendit de voir ce que la jeune fille décidait avant de mettre le Dvd dans le lecteur et de prendre place près d'elle, les recouvrant doux deux du plaid, tirant ensuite la table basse au plus près pour qu'ils puisse se servir sans avoir à se pencher.

"Prête pour une après midi flemme et ce soir on commande à manger. Ça te va ?"

Il posa son regard sur elle, levant le bras pour l'accueillir contre lui, tenant sa tasse de l'autre main, un léger sourire aux lèvres. Il était bien, il n'y avait pas à dire. Après sa reprise au bureau, il était bon d'avoir affaire à une hybride aussi douce et naïve qu'elle. Il déposa un baiser dans ses cheveux et proposa à la demoiselle de lancer le film, prenant une gorgée de café avant de reposer la tasse pour s'emparer de deux biscuits dont un qu'il tendit vers sa demoiselle, le fourrant dans sa bouche avec douceur, s'amusant de sa tête avant de porter son intérêt sur le film, la laissant profiter du spectacle.
Messages : 165
Date d'inscription : 29/04/2016
Age : 28
Multi-Compte : Lorelaï // Ena Anderson // Shin // Jasmin // Saito Emiko // Yumi
Fiche de Présentation : ICI
Fiche de Relation : Viens là

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Homo manipulus Dhybridus
Maître/Maîtresse: de mes hybrides et des autres aussi
Esclaves: Rim
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 23 Fév - 18:28
Mattéo, le sauveur et l'ange de la maison reprit.

"Je te conseille de lire la synopsis derrière le DVD avant de bloquer ton choix car c'est un film assez sanglant et psychologique... En prime il n'y a pas vraiment d'agneaux. Il s'agit là d'une métaphore."
_ Erk...

Aelys...
Laissait glisser le DVD sur ses genoux avec dégoût, comme si elle tenait entre ses mains, un morceau de chair bien sanglant. Pas question de regarder ça ! Mais qu'elle idée ils ont eut aussi... De nommer ça comme ça ! C'est vilain, y'a pas d'autres terme... Heureusement, la tasse licorne avec de la chantilly était bien plus réconfortante et Aelys, s'en léchait les lèvres.

_ Oh, elle est toute mignonne.

Commentait-elle.
Prenant la tasse avec précaution. La chaleur envahissait ses doigts et elle en soupirait d'aise. Mattéo, de son côté lui tendis un autre DVD et derechef, son regard curieux se posait dessus.

"Tiens, ça, ça devrait être plus dans tes goûts. C'est une histoire d'une sorcière qui va découvrir le monde."
_ C'est marrant, je ne pensais pas que les films d'animation étaient dans vos goûts.

Commentait-elle.
Une nouvelle fois, se demandant qui à bien pu lui offrir ce genre de DVD ? En tout cas, le maître voyait juste, ce film serait bien plus plaisant qu'une boucherie vivante à regarder et qui échapperait complétement à son sens. Aelys, approuvait ce choix de film et rapidement, Mattéo revint à ses côtés après avoir installé la table basse près d'eux.

"Prête pour une après midi flemme et ce soir on commande à manger. Ça te va ?"

_ Oui !! Une pizza !!

Déclarait-elle.
Enthousiaste à l'idée de dévorer une vraie bonne et délicieuse pizza... Depuis le temps qu'elle en rêve. Avec pleins, pleins de fromage ! L'hitsuji, se lovait contre Mattéo, le regard mi-clos de bien être et tout en veillant, à ne pas le blesser avec ses cornes. Mattéo, nourrissait cette dernière avec quelques biscuits qu'elle grignotait volontiers et parfois, elle se plaisait à déposer des baisers sur sa main ou sur son cou, avant de ré-ajuster le doux plaide sur eux.

_ Mattéo-sama, vous auriez aimer être un sorcier ?

Demandait-elle.
Un peu curieuse et en lien avec le film. Elle se penchait pour boire un peu de chocolat chaud et ajouter.

_ Avoir de la magie, agir sur le monde... Vous auriez fait quoi ?


Questionnait-elle.
Avant d'observer le jeune homme, qui vivait sans doute sa vie comme elle venait.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 1 Avr - 10:54
"C'est Rim qui me l'a offert, prétextant qu'un peu de douceur ne me ferait pas de mal."

Répondit-il tout naturellement à l'hybride, l'informant donc que c'était la chanteuse du groupe qui avait eu cette idée. Il l'avait donc regardé sans vraiment aimé, jugeant le style peut être trop enfantin et niais. Néanmoins le créateur de ce film d'animation avait fait un bon travail et ça, il savait le reconnaitre. Il mettait le DVD dans le lecteur, se sentant détendu, appréciant cette simplicité entre eux. Des retrouvailles tranquilles, sans accroc, il n'espérait pas mieux. Après tout il avait fait en sorte que la brebis ne remarque rien de l'état qui l'avait touché lors de son absence et ce n'était pas plus mal. La fierté et l'orgueil du dresseur en aurait pris surement un sacré coup !

Il revint près d'elle, souriant à sa proposition de repas et passa un bras autour, d'elle, l'accueillant avec plaisir contre lui en répondant simplement.

"Comme tu veux princesse. J’appellerais la pizzeria après notre après midi film. "

Il lança le film en version japonaise, se mettant les sous titres français pour lui et offrit des gâteaux à sa brebis, lui évitant ainsi de bouger, n'ayant qu'un tendre le bras libre de tout poids pour se servir. Il la regardait manger et lui caressait le visage en réponse à ses baisers, restant sage pour qu'elle puisse regarder le film. Au fond il voulait la laisser en paix afin qu'elle savoure son retour ici. Après ce qu'elle avait vécue, ce n'était pas plus mal.

Sa voix rompit les réflexions du Vert qui posa ses yeux sur sa chère tête blonde, un peu surprit d'une telle question. Il mit un moment avant de répondre, réfléchissant sans doute aux choix offerts puis prit enfin la parole.

"On agit déjà sur le monde sans être des sorciers. La magie, c'est juste avoir plus de pouvoir. Alors hormis pour avoir plus de contrôle sur ce qui m'entoure, je ne pense pas que ça aurait été utile. Et toi ? Quels pouvoirs aurais-tu voulu ?"

Au fond il ne savait pas trop quelle était la meilleure réponse. Assoir sa domination, améliorer le monde ? Peut être créer un monde pour protéger sa brebis, pour jouer sa musique, pour éliminer tous ceux qui tentent de les atteindre. Ses doigts se glissèrent dans les cheveux d'or allant caresser sa nuque en un geste machinale alors qu'il se demandait quel monde il façonnerait grâce à la magie.

"S'il devait y avoir un pouvoir que je voudrais, ce serait celui de façonner le monde."


Il avait dit ça comme ça, le regard posé sur l'écran de télé, expliquant alors son choix.

"Il n'y a pas de limite à un tel pouvoir. On peut créer, détruire, améliorer sans cesse. Offrir un paradis ou un enfer selon notre bon vouloir aussi bien pour nos ennemis que pour nos amours. Oui. Je pense que je choisirais ce pouvoir."

Il posa ses yeux sur Aelys et cessa de caresser sa nuque pour se pencher sur elle déposant un baiser dans sa chevelure. avant de se baisser encore pour avoir son visage face au sien, affichant alors un sourire taquin, ses yeux se plissant, joueur et il déposa ses lèvres sur celle de son agneau, jouant avec ces dernières pendant quelques secondes avant de la libérer de ce contact pour reprendre place, ses yeux se reposant sur le film.

"Après je doute que même dans les monde fantastique, un tel pouvoir existe."
Messages : 165
Date d'inscription : 29/04/2016
Age : 28
Multi-Compte : Lorelaï // Ena Anderson // Shin // Jasmin // Saito Emiko // Yumi
Fiche de Présentation : ICI
Fiche de Relation : Viens là

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Homo manipulus Dhybridus
Maître/Maîtresse: de mes hybrides et des autres aussi
Esclaves: Rim
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 7 Mai - 10:09

Un moment...
Tranquille, en intimité avec l'être qui compte le plus à son cœur et dans sa vie. Aelys n'en demandait pas plus à la vie. Elle était en mesure d'apprécier les choses simples qui lui était proposé et d'en jouir bêtement. Pouvant rendre jaloux le plus grand des avare qui ne saurait comprendre son bonheur facile et inestimable.

"On agit déjà sur le monde sans être des sorciers. La magie, c'est juste avoir plus de pouvoir. Alors hormis pour avoir plus de contrôle sur ce qui m'entoure, je ne pense pas que ça aurait été utile. Et toi ? Quels pouvoirs aurais-tu voulu ?"

Mattéo.
Retournait la question et la réponse venait spontanément dans l'esprit de la brebis "Devenir humaine". Pour goûter au luxe d'être traité comme égal et surtout, avoir une vrai place dans le cœur de Mattéo. La petite blonde, affichait un sourire candide et répondis autre chose, craignant une réprimande de part sa vrai réponse.

_ Euhm... Euhm... Rendre les gens que j'aime invincible !

Comme ça...
Il n'y a plus rien à craindre de la mort. Mattéo de son côté, confiait qu'il aimerait pouvoir façonner le monde. C'est avec attention qu'elle écoutait ses paroles qui expliquait son choix.

"Il n'y a pas de limite à un tel pouvoir. On peut créer, détruire, améliorer sans cesse. Offrir un paradis ou un enfer selon notre bon vouloir aussi bien pour nos ennemis que pour nos amours. Oui. Je pense que je choisirais ce pouvoir."

_ Créer ou détruire... C'est paradoxal, je trouve que ça vous ressemble bien.

Approuvait-elle.
Ah, son Mattéo... Tantôt Dieu de l'amour, de la bienveillance, de la tendresse, créateur de moment inoubliable... Puis, il devient implacable, détruisant tout sur son passage, suite à ses colères. Les baisers joueurs de ce dernier, sortait l'hybride de sa réflexion et elle répondit à sa demande d'attention en se voulant encore plus affectueuse, se rapprochant et se lovant contre lui.

"Après je doute que même dans les monde fantastique, un tel pouvoir existe."
_ Peut-être qu'on peut le faire à notre façon... Moi, j'aimerais vous rendre invincible. Je ne sais pas comment, mais ça doit bien pouvoir être possible et... Euhm... Vous, vous pouvez construire ce qui rendrait votre vie meilleure, de façon matériel ou non ... Ou détruire ce qui vous ennuie, l'écarter de votre vie.

Aelys...
Relevait son regard bleu naïf vers son maître, et pourtant, convaincue de ses dires même si elle craignait ne pas s'être bien expliqué. Elle attrapait la grande main de son maitre dans la sienne, oubliant un peu le film pour le coup et déposer sur celle-ci un baiser.

_ Vous êtes mon Soleil et ma Lune à la fois... Vous crées tant de chose dans ma vie... Pour moi, vous êtes un Dieu, rien ne devrait être interdit ou impossible.

Rougissante.
Elle se redressait pour déposer un baiser sur le bout du nez de Mattéo, resserant ses doigts autours des siens, et soufflant.

_ Je vous aimes tellement, Mattéo-sama...

Elle n'arrivait plus...
A garder ses sentiments pour elle, même si sa déclaration à l’hôpital s'était soldé par un vent monstrueux, Aelys, restait fidèle à elle même et ses émotions. Qu'il n'écoute pas, qu'il ignore... Tant qu'il ne la repoussait pas.

Elle croyait à ses chances.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 14 Mai - 11:09
Le rendre invincible ? Il posa sur elle un regard profond, froid et pourtant intérieurement il se disait que c'était tout le contraire. Aelys était sa faiblesse, celle qui pouvait anéantir le peu d'humanité qui lui restait. Elle le rendait plus doux, plus tendre, plus.... ouvert. Son accident l'avait mis face à ce qu'il s'était refusé de voir jusque là. Il se plongea dans ces prunelles et sa voix se fit plus grave.

"Je nous aurais façonné un monde parfait."


Sans homme alors pour ne pas craindre de perdre sa brebis et il aurait surement ajouter à cela des étendues herbeuses pour la demoiselle. Une forêt aussi et beaucoup de solitude afin qu'il ne soit qu'ensemble. Loin des autres qui ne sont qu'un enfers à ses yeux. Seuls ses amis pourraient trouver grâce et encore. Il sortit de ses réflexions en sentant sa petite hybride lui prendre sa main pour y déposer un baiser et il eut un sourire. N'était-ce pas à l'homme de faire un baise main ? Ses paroles alors le prirent de court, comme souvent quand elle faisait preuve de son affection. Aelys était si expressive à côté du Vert. Il la vit relever les yeux et croisa son regard, ses deux prunelles remplies de ses étoiles, de cette océan scintillant. Elle se redressa et vint déposer un baiser sur son nez, soufflant ses sentiments en un vent chaud, agréable.

Désormais il se foutait bien du film. Sa main serra doucement celle de sa brebis alors que l'autre venait se posait sur son visage, le relevait pour ne pas perdre ce qu'il voyait, ce spectacle qu'il aimait et qui éveillait en lui un feu profond, intense. Son souffle se fit plus profond sans qu'il ne le remarque, il se pencha sur elle, la couvant de son ombre, de sa présence. Il n'était pas expressif et il était dur de savoir s'il allait souffler le chaud ou le froid, pourtant quand ses lèvres se posèrent sur celle de Aelys, c'était d'une tendresse infinie. Il butinait ses lèvres, sa langue caressant ces dernières, les invitant à s'ouvrir pour mieux lui prouver ses sentiments qu'il était incapable de prononcer.

Il savait que jamais il ne pourrait lui dire ce qu'il se refusait même à admettre, préférant se convaincre que c'était rien, rien que cette possessivité maladive mais au fond, il ne pouvait nier ce qu'il avait ressenti quand elle était sur le fil du rasoir. Si aujourd'hui elle était là, près de lui, comment pouvait-il être sûr que ce serait "pour toujours" ? N'allait-elle pas se lasser de ce qu'il était ? Alors il la gardait contre lui de peur qu'elle ne s'en aille un jour. Jamais il ne la laisserait à un autre, JAMAIS. Son baiser se fit plus profond et sa prise plus ferme. Il vint mordiller sa lèvre, sa main quittant sa joue pour descendre le long de son corps, passant sur sa poitrine puis sa taille alors qu'il la faisait lentement basculer sur le canapé, faisant fi du film, prenant appui de leur main lié pour se tenir au dessus d'elle et ne pas l'écraser, la tenant aussi sans pour autant se montrer violent.

Il la libéra alors de son baiser, lui en faisant un dernier avant de se redresser pour la laisser respirer, l'observant avec ce même sérieux froid, ce regard profond, intense tandis que sa main remontait, passant sur le tissu, ses doigts effleurant la matière, se faisant caresse, jouant un instant avec son sein et son téton avant de finir leur course dans ses cheveux qu'il replaçait doucement.

"Tu me déconcentres à me dire de telles choses. Si tu continues, il faudra en assumer les conséquences Aelys."

Il avait soufflé sa dernière phrase et son prénom avec un sourire provocateur, sa main redescendant à nouveau avec lenteur pour passer sous elle, caressant une de ses fesses puis sa cuisse, sans qu'il ne détache son regard d'elle, de ses yeux, de ses lèvres qui l'affamait un peu plus chaque jour et dont il ressentait l'envie de s'en repaitre se faire plus présente. Il ne voyait plus qu'elle, oubliant le film, oubliant le reste. Comment la combler, la posséder entièrement. Là était la seule chose dont il avait envie. Mais elle, qu'en serait-il une fois son amour brisé par une prochaine crise ? Prendrait-elle la fuite ?

Messages : 165
Date d'inscription : 29/04/2016
Age : 28
Multi-Compte : Lorelaï // Ena Anderson // Shin // Jasmin // Saito Emiko // Yumi
Fiche de Présentation : ICI
Fiche de Relation : Viens là

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Homo manipulus Dhybridus
Maître/Maîtresse: de mes hybrides et des autres aussi
Esclaves: Rim
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 18 Mai - 12:01

Ses sentiments...
Offerts sur un plateau d'argent. Aelys, pour beaucoup serait là, bien vulnérable et pourtant... Jamais elle ne s'est sentie si forte, dans ses moments là qui n'appartenaient qu'à eux. Elle n'a rien à lui cacher, elle est là, son cœur à nu et depuis toujours. Sensible à sa réaction, elle sentie Mattéo touché par ses mots, une petite victoire mais... Sa réaction sera t-elle positive ou négative ? Le mystère reste entier car il est impénétrable, imprévisible par rapport à son hybride. La dernière fois qu'elle s'était confessé sur son amour, elle s'était prit un vent, et les autres fois, de l'ignorance... Mais, la bête à corne n'abandonnera jamais lorsqu'il est question de sentiment et de Mattéo.

Mattéo...
Se fit plus intense dans son comportement, plus intimiste. Rapprochant le visage de son hybride et serrant sa main dans la sienne, aucun détail n'échappait à Aelys, qui se noyait dans le regard de ce dernier. Oubliant complétement le film, pour le coup, car elle rejoignait volontiers l'invitation de son maître, à entrer dans sa bulle. L'ombre de ce dernier recouvrait entièrement le corps frêle, sans défense de la brebis qui n'avait d'yeux que pour son prédateur préféré. Elle lisait cependant, une sorte d'hésitation dans son regard, une crainte qu'elle n'arrivait pas à déchiffrer. Pourquoi ? Malgré l'ambiance qui pourrait être froide, le baiser qu'il échangeait avec cette dernière ne l'était absolument pas, bien au contraire. C'était doux, chaud et à la fois fiévreux. Elle échangeait avec lui ce moment délicieux et sentie qu'il se voulait encore plus possessif en refermant ses bras contre elle, comme si quelque chose la prendrait, l'éloignerait... Les séparerais ? Mais qui ?

Le duo...
Reprenait son souffle après ce tête à tête voluptueux, mais Mattéo n'était pas rassasié et Aelys, sentait au fond d'elle, un goût de "trop peu". Son maître, reprit des caresses plus explicites, en glissant ses doigts sous le tissu. Derechef, Aelys sentie un frisson la parcourir et lorsque ce dernier massait sa poitrine, elle ne pu retenir un rougissement violent et un soupire d'aisance. C'était si bon, qu'il la touche à nouveau... Qu'il la désire. Depuis son hospitalisation, jamais ils n'avaient franchit le pas, comme si il avait peur de la briser et elle, pensait que peut-être elle n'était plus aussi désirable qu'avant, qui sait ? Après avoir joué avec son tétons, la main de Mattéo se perdit dans ses cheveux blonds qu'il fourrageait à présent.

"Tu me déconcentres à me dire de telles choses. Si tu continues, il faudra en assumer les conséquences Aelys."

Aelys...
Pique à nouveau un fard et se mordille les lèvres. Est-ce une invitation ou une menace ? Rapidement, Mattéo accompagnait les actes à la parole et lorsqu'elle sentie à nouveau sa main, sur ses fesses, l'hybride se cambrait un peu plus contre lui, soulevant son bassin sous la surprise. Intimidé par ce maître de force, de puissance et carrément attirant plus que tout, le regard bleuté d'Aelys, semi clos sous la gêne, elle réussit tout de même à trouver la force pour souffler.

_ Avec vous Mattéo-sama, je suis prête à toutes les conséquences. Depuis le premier jours, vous vous souvenez ?

Rappelait-elle.
Avec une voix fluette, et une dévotion total. Depuis qu'il l'a sortie de la rue, il a tout les droits sur son corps, son âme, son cœur aussi douloureux soient-ils. Ca n'a pas toujours été rose, mais les moments intenses qu'ils ont vécus, pour rien au monde, elle les changerais. Sa petite main tremblante caressait la joue de ce dernier, ces jours difficiles étaient loin maintenant, mais... Une part d'ombre subsiste, à ne pas en douter. Aelys, mordillait ses lèvres, partagé entre initiatives, désire pour lui et peur de se prendre un nouveau mur.

_ Je suis à vous, à personne d'autre.

Assurait-elle.
Dans un souffle chaud. Elle réussit à soutenir son regard, le temps de cette phrase, preuve de sa sincérité. Aelys, cédait ensuite à un nouveau baiser, plus tendre et langoureux, finalement, ça sera peut-être lui qui va subir les conséquences ? Elle avait du mal à retenir cet amour pour lui, et le sentir caresser ici et là, comme des petites provocations, elle y répondait naturellement... C'était trop difficile pour elle, après tout ces jours sages et chastes à ces côtés. Aelys, s'appuyait ensuite sur ses coudes pour que ses lèvres puisses mordiller le cou de ce dernier, se permettant de jouer aussi avec lui, finalement. Il sentait si bon, sa peau, un peu salé, le faisait qu'accentuer la soif qu'elle éprouvait pour lui et que lui seul, pouvait étancher.

Ils se redécouvraient, enfin.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 11 Juin - 11:29
Son visage se teinte de nuances rouges qui amuse le Maitre, plissant légèrement ses yeux. Timidité ou surprise, gêne peut être aussi. Cela fait longtemps qu'il ne l'a pas touché et même si le manque est présent, Mattéo n'en montre rien. Il aurait pu trouver son bonheur dans d'autres bras mais il ne l'a pas fait. Il n'en avait pas envie, préférant son chevet à la chaleur d'une autre femme. Il aimait la sentir près de lui, la voir ainsi, se cambrer sous ses mains, son corps frôlant le sien qui lui répondait doucement. Puis sa réponse qui pouvait autant être celui d'un esclave se pliant aux désirs de son maitre que sa propre envie, laissant donc le Dresseur sur une hésitation. Elle semblait l'attendre et le désirer mais ne se forçait-elle pas ? Elle n'en avait pas l'air en tout cas. Elle leva alors la main, tremblante et la posa sur la joue du vert qui ne cilla pas, la laissant faire, gardant ses yeux plongés dans ces deux océans d'étoiles. Elle mordilla sa lèvre et il eut envie de l'embrasser à nouveau mais se retint. Elle venait de prendre la parole en le regardant enfin.

Ces mots. Ces mots s'envolèrent dans un souffle chaud qui devint un baiser. L'homme vint enlacer sa proie en une étreinte douce, ne rompant le lien de leur lèvres que pour aller couvrir sa peau de baiser, se faisant plus pressant en la sentant le mordiller, son étreinte se rompant pour libérer ses mains, l'une d'elle retenant son poids, l'autre allant désormais se glisser sous le tissus, se faisant caresse, allant chercher ses petites formes délicates alors que sa langue courait de son épaule à son oreilles pour la mordiller avant qu'il ne souffle.

"En effet, tu es à moi seul."

Cette idée, cette possession l'excitait. Il avait tous les droits sur elle, tous les pouvoirs. Mais en était-il de même ? Non, sans doute pas. Le Maitre restait le maitre. Aelys avait des avantages mais il restait une tour, difficile à atteindre malgré son amour pour elle. Il était un homme capricieux, caractériel. Ses pulsions, ses humeurs causeraient surement d'autres ravages mais qu'importe, elle l'avouait, elle n'était qu'à lui. Il n'avait donc rien à craindre. Sa faiblesse était dévouée. Ses dents saisirent sa gorge, la mordant doucement alors que ses doigts se faisaient plus précis sur ses points sensibles. Il la cherchait, la testait. Il voulait qu'elle s'encre encore plus à lui si cela était possible. Afin qu'elle n'ose plus jamais s'enfuir comme elle l'avait fait.

Sa main vint déboutonner son pantalon et ses doigts s'engouffrèrent dans la brèche, venant caresser l'intimité de la belle. Il venait de se reculer pour mieux regarder le spectacle de son visage, y déceler la moindre de ses réactions, de ses faiblesses. Le dresseur est un homme réfléchis, stratège. Savoir les points sensibles à exploiter, où frapper pour toucher au but. C'était un de ses plaisirs et plus encore quand ça fait naitre le feu chez sa partenaire. L'expérience l'y aidait mais chaque femme a ses particularités et il aimait à les chercher. Aelys n'allait pas y échapper.

"Maintenant ma belle, il va falloir assumer tes envies."

Le chemin n'était pas aisé avec les vêtements mais ses doigts avancèrent plus long, se glissant un chemin en des caresses plus profondes, tandis qu'il se redressait assez pour libérer sa main libre de son poids afin de relever son haut pour pouvoir embrasser sa poitrine et jouer avec en usant de sa langue et de ses dents, s'amusant de ses réactions, voulant la noyer d'attentions.
Messages : 165
Date d'inscription : 29/04/2016
Age : 28
Multi-Compte : Lorelaï // Ena Anderson // Shin // Jasmin // Saito Emiko // Yumi
Fiche de Présentation : ICI
Fiche de Relation : Viens là

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Homo manipulus Dhybridus
Maître/Maîtresse: de mes hybrides et des autres aussi
Esclaves: Rim
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 23 Juin - 18:54
"En effet, tu es à moi seul."


Cette phrase...
Déferlaient dans tout l'être de la brebis qui se mit à frissonner de plaisir. Mattéo, était effrayant de part leurs passés... Mais il avait aussi une beauté prédatrice, dangereuse, qui n'avait de cesse d'attirer et de fasciner son hitsuji. Naturellement, il ne lui fit aucune déclaration pendant l'acte charnelle où Aelys fut plus que comblée, charmée...  Pourtant, elle le sentait, au fond d'elle, de son cœur. Il ne peut que l'aimer, au vu de ses attentions, et ses actes parle pour lui. Sa tendresse, sa bienveillance qui l'inondait et cette affection qu'il n'avait que pour elle.

Aelys...
Se lovait contre lui, alors qu'il s'était endormit. Elle en avait besoin, comme le poisson à besoin d'eau, comme tout être vivant à besoin d'air... Et Mattéo est cette bouffée d'oxygène, salvatrice ou destructrice lorsqu'il perd le contrôle. Cependant, la naïve brebis se plaisait à croire, que toutes ces mauvaises choses étaient désormais derrière eux. La petite blonde, nu, contemplait son Apollon comme une œuvre d'art. Il semblait si paisible, son visage, dépourvu de crainte et d'anxiété... Des peurs, qu'elle n'a pas encore su apaiser chez lui mais qu'elle espérait soigner avec le temps.

Peu à peu...
A son tour, elle sombrait dans un sommeil profond, à ses côtés. Le petite brebis près de son cher berger, qui espère ne jamais l'égarer. Avoir passé ce moment tendre avec lui, l'avait conforté et rassurée... Elle l'attirait toujours et il ne semblait pas décidé à s'en séparer. Après tous les soins et attentions qu'il lui avait donné, ça aurait été bien du gâchis, mais ô combien pas impossible, sur cette île où tout les vices, tous les caprices des humains...

Sont assouvit.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit