Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Peur sur Togi [Event]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 7 Aoû - 15:39
Aldo Vasco, maire de la ville, observait fièrement les nombreux bambous qui se dressaient au centre du parc. Quelques vœux avaient déjà été accrochés, mais le plus gros arriverait plus tard, avec le début de la soirée. Il n'était pas japonais mais connaissait bien ce genre de fête, de pars ses liens avec la famille Benkei. Il se demandait d'ailleurs si son vieil ami viendrait à la fête ce soir là. Il était rare de le voir sortir de sa villa, c'est qu'il commençait à se faire vieux.
Son regard se posa sur les banquets qui étaient prêts, garnis de nourritures et de boissons, le tout entièrement gratuit. Aujourd'hui, Fumio Benkei avait voulu offrir un moment de fête pour tous, leur permettant d'oublier les tensions actuelles. Et Aldo espérait vraiment que les révolutionnaires ne viendraient pas mettre leur nez dans cette histoire...
Du coin de l'oeil, il aperçut le groupe de rabatteurs en uniforme qui protégeait déjà les lieux. Tous des volontaires. Il savait également que d'autres seraient en civil, parmi la foule qui se réunirait ici dans l'heure qui viendrait. Mais combien viendrait simplement profiter de la fête ?
Aldo ne pouvait s'empêcher d'être inquiêt mais il n'en laissait rien paraître. Il voulait que tout soit parfait, alors il donnait ses dernières instructions. Une demi-heure plus tard, il quitta les lieux pour aller enfiler son plus beau costume. Dans la tradition, le kimono était de rigueur...mais il ne fallait pas exagérer, il n'aimait pas vraiment porter ce genre de vêtements même s'il les trouvait très beaux.

En revenant sur les lieux, il remarqua que quelques uns avaient revêtus des kimonos, et d'autres de belles robes ou de beaux costumes. On différenciait facilement les japonais ou tout simplement les habitués de ce genre de fête.
Il discuta avec des connaissances avant qu'il ne soit l'heure de son discours. Il se dirigea vers la scène et sourit à l'assemblé.

- Bonsoir, mes chers amis. Je suis ravi de vous accueillir pour la Tanabata. Ce soir, c'est soir de fête, oubliez tout ce qui s'est passé jusqu'ici, profitez tout simplement. Mangez, buvez, faites vos vœux, et admirez le feu d'artifice...Grâce à Fumio Benkei, nous avons l'occasion de passer une excellente soirée. Maintenant, tout ce que je peux vous souhaiter à tous, c'est de voir vos vœux se réaliser.

Aldo rendit le micro qu'on lui avait donné avant son discours et se tourna vers les rubans qui entouraient les bambous. Il s'approcha d'abord de la grande table où était posée les différents papiers pour les vœux et les crayons et écrivit le sien. Il alla ensuite couper le ruban et accrocha son vœu. Il observa un moment son vœu suspendu à une feuille de bambou, espérant vraiment qu'il se réaliserait.

- A votre tour maintenant ! Et surtout, amusez-vous !


Il s'écarta des bambous pour laisser ceux qui le désiraient aller accrocher leurs propres vœux. La soirée débutait bien. Il alla se prendre un verre quand il aperçut son vieil ami dans un coin, assit sur une chaise. Il lui apporta un verre et se mit à discuter avec lui, tout en observant le déroulement de la soirée.
Messages : 228
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 9 Aoû - 10:37
Mes amis ! Ce soirs nous avons une représentation exceptionnelle autorisée par notre petit humain qui dirige soit disant cette île. Je compte sur vous pour vous donner à fond et surtout, pour profiter de ce moment de regroupement, pour faire ce que vous savez faire de mieux. Amusons nous, et puisse t ils nous pardonner.

Oui, ce soir nous allons faire partis de l'animation de cette petite fête. Les humains seront regroupés en masse et je compte bien les faire rêver en plaine aire. Tout en profitant de leur insouciance cela vas de soit.
Notre troupe est habillée pour l’événement, pas de tenue classique de cirque ce soir, mais des costumes tirés du folklore japonais, entre kimonos et autres habits, pour ma part, je porte un kimono rouge et blanc, et mon masque habituel a laissé place à un masque de Kitsune rouge et blanc également.

Nous avons eu la chance d'avoir une petite scène, non loin des attractions principales, alors je pense que nos petits numéros attireront beaucoup de curieux. Nous avons des danseurs, des joueurs de bolas, des cracheurs de feu, des compteurs d'histoires, des magiciens. Des tours qui ne sont pas les plus spectaculaires, mais qui se fondent mieux dans cette petite fête en plein aire, il faut bien rester dans l'ambiance sans en faire trop.

Notre show est prêt, mais pas que, nous avons pus faire le tours des lieux en tant qu'artiste de rues, et je sais que l'endroit est bien garder, les rabatteurs sont venus en nombre, et je pense que je vais m'amuser à les faire tourner en rond ce soir. Il faut bien qu'ils profites de la soirée également non ? Et pour cela, j'ai de nombreuses petites idées en réserve.

Tout est prêt, la soirée peut commencée.
Messages : 487
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Sora Fujita/Night
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 9 Aoû - 18:04
Opaline avait eu la chance de trouver un petit abri où elle avait pu passer une nuit tranquille. En effet, personne n’était venu la déranger pendant son sommeil. De ce fait, elle se réveilla de très bonne humeur et elle décida d’aller faire un petit tour à la plage. En plus, vu l’heure qu’il était, il n’y avait pratiquement personne là-bas. Elle prit alors un petit bain dans l’eau et elle lava ses cheveux ainsi que sa fourrure. Ensuite, elle sortit de l’eau et s’essuya à l’abri des regards indiscrets de quelques passants.

*Vraiment pas moyen d’être tranquille ici*

Un peu après, elle se dirigea vers la ville afin de voir les festivités à venir car elle n’y avait pas fait de tour depuis un petit moment. Elle se balada sans trop savoir vraiment où elle allait et elle vit un peu plus loin quelque chose qui attira son attention. Elle s’approcha alors de la boîte aux lettres qui contenait ce papier et elle le prit dans ses mains.

*De quoi peut bien parler ce truc ?*

Elle l’approcha un peu plus de son visage pour pouvoir le lire convenablement. Elle lut donc la description de ce flyer. Ce dernier avait comme sujet une fête qui avait lieu le jour même. Du coup, la furry était contente et elle avait vraiment envie d’y participer. De plus, elle voulait aller là-bas pour voir ce qui serait proposé aux habitants. Cependant, à l’heure actuelle, elle ne portait pas vraiment une tenue qui pouvait correspondre à une tenue de soirée. Elle se dit alors qu’elle pourrait aller faire un tour le midi pour voir si c’était intéressant ou non. En plus, cela ne servirait pas à grand-chose d’acheter une nouvelle robe si elle n’y retournerait pas. Elle se dirigea alors en toute hâte vers le parc afin de voir s’il y avait du monde et aussi si cette manifestation pouvait lui apporter un peu d’intérêt. Une fois là-bas, elle vit qu’il y avait de magnifiques décorations accrochées aux arbres et elle savait qu’elle reviendrait plus tard pour le plaisir. Elle reprit du coup la route vers la ville afin d’aller chercher un petit encas et aussi acheter une nouvelle tenue pour le reste de la journée.

*J’espère qu’il y aura des trucs intéressants dans les boutiques et puis, une caissière pourra toujours me conseiller *

Elle fouina un petit peu en agglomération puis elle découvrit au bout d’une petite dizaine de minutes de marche un petit étalage qui proposait des promotions pour la fête. Elle regarda alors un peu plus en détail et elle trouva une jolie robe de couleur blanche parmi les articles proposés. Elle la paya directement et alla ensuite se changer dans un coin tranquille après avoir mangé une part de flan. Elle partit de nouveau vers le parc et commença à se balader pour voir les différents habitants venus également s’amuser. De plus, l’ambiance semblait être très conviviale car il y avait de grandes tables et un gigantesque buffet. La furry marcha alors en se demandant si quelqu’un viendrait l’aborder lors de cette journée.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 11 Aoû - 21:23
J'étais en train de boire un café dans l'hôtel où je dormais. Le soleil était à peine levé, tandis que je regardais les actualités de la semaine sur le quotidien de Togi. Comme d'habitude, des histoires annexes, des soucis avec des hybrides, la même chose depuis quelque temps déjà. Mais au moment de tourner une page, une enveloppe tomba sur ma table. Elle était clairement destinée à mon intention, au vu du nom inscrit sur le devant. Je l'ouvris avec délicatesse, avant d'en lire le contenu.


"Mon Cher Yonosuke,

Cela va bientôt faire 4 ans que nos chemins se sont quittés. Malgré que je ne sois pas ta mère biologique, ta présence manquante se fait ressentir de plus en plus.
Pour pouvoir renouveler cela, je te propose qu'on se rejoigne au parc de Togi pour la journée : la Tanabata, une fête japonaise, va se dérouler là-bas. Connaissant mes origines, je serais comblée que tu puisses accompagner ta mère, qui se fera une joie de te montrer ce jour tant spécial pour nous.
Comment ai-je fait pour te retrouver, disons que j'ai gardé un œil sur toi depuis que tu n'es plus avec moi. Et puis... Tu es si facilement reconnaissable avec tes oreilles et tes trois boucles d'oreilles, petit rebelle.
Gros bisous pour mon fils adoré.

Ta mère adoptive.

PS : n'oublies pas de prendre le yukata que l’accueil à garder sous ta réservation. Il est pour toi, et cela sera nécessaire pour la journée."


Quelques larmes commençaient à couler de mon œil. Je m'essuyais les sanglots que j'avais secrétés, avant de plier la lettre, et la garder sur moi. Je fermais le journal, le laissant sur place, pour accourir vers le tenant de l’accueil. Je ne voulais absolument pas perdre une seconde de plus. Je ne croyais pas que j'allais être si heureux de la revoir, mais c'était tout le contraire : elle m'avait manquée. Tout chez elle m'avait complètement manquée, que ça soit ses plats, son amour, ses mots, rien de tout cela n'avait d'importance jusqu'à présent. Comme je faisais partie des Révolutionnaires, le contact humain était très mal vu, voire interdit. Mais je trouvais cela impossible de tourner le dos à celle qui m'a élevée, protégée, et vu grandir.
Demandant mon yukata à l'endroit où je me tenais, je le récupérai en main propre : il était blanc majoritairement, avec une touche de vert, et quelques écritures japonaises dont la signification m'échappait un peu. Jamais elle n'avait parlé de ses origines, peut-être cela lui donnait le mal du pays.

Remontant dans ma chambre d'hôtel, je regardais les préparations nécessaires sur le flyer pour être présentable. Habillé du yukata, ainsi que l'apparence qui allait, soit mes cheveux attachés en arrière, sous forme d'une queue-de-cheval, je pris la direction du parc.
Je trouvais cela pas très pratique de se déplacer avec ce vêtement, mais la légèreté du tissu faisait que l'été semblait très supportable avec. Une fois dehors, je suivais les indications pour me diriger vers le parc en question, qui était le même où je faisais mon travail de vendeur de plats. J'avais donc de la facilité à trouver ma destination. Au loin, je voyais une personne me faire des signes. Plus je m'approchais, plus je réalisais que c'était ma mère adoptive. Je courais en sa direction avant qu'elle me prenne dans ses bras. Je la serrais fort contre moi.

"Toi aussi, tu m'as manquée, Maman."

Elle me caressa les cheveux et me grattouilla derrière les oreilles. Elle me fit la bise sur la joue droite avant de me regarder.

"Suis-moi Yonosuke. On est légèrement en retard."

Sans trop tarder, nous rentrions à l'intérieur, pour observer les nombreux bambous poser ici et là, sur le long du chemin. Elle m'expliqua le principe de la Tanabata, ainsi que les choses à faire et à ne pas faire. Il y avait aussi un énorme buffet d'une taille monumentale, et une ambiance conviviale.
Soudainement, je remarquais une chevelure et une forme familière. Elle se trouvait ici ? Je devais me douter que je pouvais croiser des gens que j'avais eu la chance de leur parler. J'allais vers la furry que j'avais rencontré en sifflant.

"Hey ! C'est moi ! Comment ça va ?"

La présence de ma mère faisait que je devais me tenir correctement, et agir correctement. Si je m'emportais pour une seule raison, j'allais être remis en place, car elle aimait les hybrides, et particulièrement les canidés.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 12 Aoû - 11:54
Eileen était au courant pour la fête de Tanabata depuis un moment, et elle comptait bien y participer. Pourtant, elle ne croyait pas vraiment à toutes ces superstitions de japonais mais cela faisait partie de son rôle, d'y aller, et de faire semblant d'y croire. Après tout, il fallait qu'elle montre une parfaite intégration pour que personne ne se doute de ses origines...L'unique reste de l'éducation de ses parents : cacher d'où elle vient.
Elle avait profité de l'événement à venir pour acheter un magnifique kimono féminin noir avec des motifs floraux de différentes couleurs. Les couleurs soulignaient celle de sa chevelure et celle de ses yeux. Les motifs se situaient essentiellement sur les bordures du kimono et parsemés sur le reste. Elle le trouvait parfait, même s'il lui fallut du temps pour l'enfiler. Elle avait enfilé des geta, sortes de tongs japonaises. Depuis qu'elle était arrivée sur l'ile, sa mère l'avait forcé à apprendre à marcher avec ce genre de chaussures...pour rentrer dans le moule de la culture de l'ile.

Évidemment, pour nouer le kimono à l'arrière, elle dut demander de l'aide d'Aïcha mais une fois que tout était en place, même avec un petit poignard accroché à ton tibia...au cas où. Le taxi réservé pour l'occasion l'attendait devant chez elle et la déposa devant le parc.
La jeune femme y entra tranquillement, sans se presser...de toute façon, avec ce genre de tenues, elle ne pouvait que faire des petits pas. Une fois arrivée, elle se rendit compte qu'elle arrivait pile pour le discours du maire. Elle alla d'abord se prendre un verre et y but une gorgée avant d'écouter le discours. Tout en l'écoutant, elle jeta un coup d’œil autour d'elle pour observer ceux qui profitaient de la fête...

Une fois le discours du maire fini, Eileen aperçue une partie de la foule qui se précipitait pour aller écrire et accrocher leur vœu. Pour le coup, elle préférait attendre qu'il y ait beaucoup moins de monde pour y aller. En attendant, elle profitait de son verre, se promenant dans la foule. Ses pieds les menèrent jusqu'à une petit scène où un groupe effectuait des tours que l'on pouvait souvent apercevoir en petits spectacles de rue quoi que...quand même beaucoup mieux fait.
Ses yeux se perdaient sur les artistes avant d'arriver sur l'un d'entre eux qui avait un masque. Mmh...c'était sans doute pour le spectacle. Elle le regarda longuement, intriguée par cet homme et surtout par ce masque...que pouvait-il bien cacher ? Elle continuait de boire son verre, mais sans bouger de devant cette petite scène. Elle les trouvait intéressant et plutôt doué.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 12 Aoû - 22:42
Un monde ce soir...
Pas possible, juste pour écrire un vœux sur un morceau de papier et un bambou ! Djena, n'avait absolument pas écouté le discours du maire... Trop long, trop chiant... Du blabla à rien, cireur de chaussure... L'essentiel de la fête, pour la lionne, s'était les mets traditionnel ! Bien sûre !! Simplement, un problème se posait... Une partie de la foule fait la queue pour écrire son voeux et l'autre, fait la queue pour avoir à manger... C'est gratuit et à volonté...

Gratuit et à volonté !
Ces deux mots, c'étaient... Le caviar de la lionne, à l’appétit d'ogresse... Non parce que se nourrir de pâte, d’Ostie et de flotte toute la semaine, ça va bien deux minutes... Mais ca fais partie des joies de la vie en couvent...  Une vie de FRUSTRATION  ! DISCIPLINE ! FOI ! ... Des choses, que Djena supportait assez mal, voilà pourquoi elle n'y passait que ses nuits au couvent, sinon... Les jours y sont d'un ennuie mortel. Djena, n'avait pas mangé de la journée pour se préparer à la soirée, du coup... Ce soir, elle n'était pas très patiente. Oreilles félines droite, ses sens en éveil... Elle cherchait un stand bouffe , pas trop surpeuplé.

_ Bordel... C'est pas possible... Mon vœux, c'est de manger, voilà... Hyper simple et réalisable !

Râlait-elle en marchant.
Les citoyens venu pour l'occasion, étaient très diversifié... Des maîtres, accompagné de leurs hybrides, des couples, des familles...  Djena était venu seule pour sa part et n'ayant pas de kimono, elle était vêtue comme à l'habitude.

ENFIN !
Un tabouret d'un stand de nourriture se libérait ! L'hybride lionne fonçait et bondit pour prendre place, se saisissant des couverts propres à peine déposé. Elle déclarait, avec férocité...

_ Ne me donner pas des portions de femme en régime... J'AI FAIM.


Le cuisinier...
En clignait les yeux plusieurs fois, sous le regard stupéfait des autres clients. Au moins, elle sait ce qu'elle veut... Ou pas.

_ Un max de viande ! Les légumes, on verra ça plus tard !


Précisait-elle.
De bon cœur, puisqu'elle va enfin se remplir la panse avec un vrai repas et non un truc qui te cale 5 minutes. De joie, sa queue féline oscillait de droite à gauche...

Son vœu se réalise sans même passer par la case bambou !
Messages : 212
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 20 Aoû - 16:00
Ena était de service. Il n'y avait pas assez d'agent de terrain pour satisfaire la sécurité des lieux donc les enquêteurs avaient dû aussi prendre part aux festivités et l'Irlandaise en faisait partie. Elle portait un uniforme de rabatteur et marchait avec son binôme dans le coeur de la fête, observant les gens ça et là. Elle faisait surtout attention aux hybrides seuls qui étaient semble-t-il quand même nombreux. Elle vit une furry et l'un de ses congères se parlaient tandis que plus loin, une troupe d'artiste offrait un agréable spectacle dont elle ne pouvait malheureusement pas profiter.
Ce qui l'intriguait en revanche c'était cette coutume liée aux bambous et elle eut un sourire amusé en voyant les enfants s'y diriger, les yeux emplis d'espoir. Cela lui rappelait des souvenirs qu'elle chassa bien vite, préférant rester concentrée.

Elle avançait avec son collègue à qui elle n'accordait guère d'attention, restant attentive aux gens et aux éclats de voix ici et là. En parlant d'éclat de voix, un rugissement se fit entendre du côté du buffet et la rabatteuse tourna ses prunelles émeraudes en même temps que son collègue pour apercevoir l'un des binôme se dirigeait vers l'origine du bruit, surement pour vérifier qu'il n'y avait aucun risque. Ena savait qu'il aurait une information par radio pour signaler qu'il n'y avait aucun soucis donc ils reprirent leur marche, se rapprochant des bambous puis peu à peu du fameux spectacle de cirque.

Le regard de la rabatteuse continuait d'aller et venir et bien malgré elle, elle avait un légère boule au ventre. Après tout c'était sa première sortie sur le terrain et elle qui n'était là que pour enquêter, elle ne se sentait pas prête pour ça. Comment Kyle faisait pour rester aussi sûre de lui dans ce genre de situation ?
Voilà ce que pensait la demoiselle qui, sans s'en rendre compte, affichait une mine sévère et fermée, ne se rendant pas compte que son inquiétude lui offrait l'allure adéquat de l'agent en pleine patrouille bien qu'elle paraissait un peu plus rigide que la normale.
Messages : 91
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 27
Multi-Compte : Lorelaï/ Matteo L. Philipps/ Emiko Saito/ Shin/ Luann E. Allannah
Fiche de Présentation : >ICI<

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): .
Maître/Maîtresse: .
Esclaves: soumise à mon travail
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Rabatteuse


Defi rp : 1 : Craquer psychologiquement et te confier à un hybride inconnu, que tu pourchassais (ou pas)
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 21 Aoû - 11:53
Notre spectacle attirait une bonne foule de curieux, humains comme hybrides. Les applaudissements se succédaient, il faut dire que nous nous en sortons plutôt bien. Les numéros destinés autant aux enfants qu'à un public plus âgé nous garantissait un maximum de public. Captivé par le spectacle, aucun ne se doutait qu'ils allaient repartir plus.....léger qu'en arrivant. Il y a toujours un prix à payer pour assister à notre spectacle, payé de bon cœur ou non. Pour cette soirée, un accord avec certain hybrides et humains ayant besoin de se faire de l'argent fut conclu, leur présence éparpillée sur la zone de l’événement était assurée, en échange, ces derniers devaient réussir à trouver ce qui pourrait à tous, nous rapporter de l'argent. Je me fiche du combien, je me fiche de l'idée même que j'ai proposée, c'est plus la règle imposée qui m'intéresse.

L'ordre est ainsi, ne jamais garder les contenants, portefeuilles, boites, sacs et autres, mais une fois ces derniers vider, le but est de les échanger entre festivaliers, ainsi, le portefeuille de l'un se retrouve vide dans le sac d'un autre etc etc. Autrement dis, tant que cela n'est pas découvert tout ce déroule pour le mieux, mais une fois que les premiers effets apparaîtrons, une sorte de paranoïa s'installera progressivement dans ce lieux si.... festif.

De mon coté, je laisse mes artistes faire leurs numéros, et je m'incruste dans le public, j'ai remarqué un peu plus tôt quelque regards intéressants. Et j'ai bien envie de m'amuser ce soir.

Je m'arrête au niveau d'une femme qui semblait très observatrice depuis le début, son kimono noir était très bien attaché, elle regardais vers la scène et ne semblait pas avoir remarque ma présence. Je me place donc à ses cotés.

Vous aimez les spectacles ? J'espère que nos petits numéros vous plaisent. C'est un moyens pour nous d'attirer de futurs clients pour notre cirque

Je joue alors avec un petit couteaux, plutôt un poignard à ce qu'il semblerait, pourquoi une femme se baladerait avec une telle arme ? Et comment se retrouve t il dans mes mains ? C'est mon petit secret.

Je vois que vous sortez bien équipé, craignez-vous quelque chose pour être armé de la sorte ? Mais je vous comprend, j'aime également ce genre de jouets

Sur ces mots, je fais sortir une lame de ma manche et me retrouve avec les deux armes, une dans chaque main, puis retend celui de la femme vers sa propriétaire.

Malgré l'ambiance festive, il ne faut pas oublier que cette île est plus dangereuse qu'il n'y parait, je prend moi aussi mes précautions au cas où;...
Messages : 487
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Sora Fujita/Night
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 22 Aoû - 18:00
Opaline marchait à son aise avec tout le monde qu'il y avait. Elle n'avait pas envie de courir car l'après-midi avait à peine commencé. De plus, il y avait énormément d'enfants qui étaient venus s'amuser ici. Elle eut même le droit de jouer un peu avec des jeunes au ballon et aux cartes avec des adultes. Les heures continuaient de passer rapidement puis elle entendit le discours du maire. Elle fut très heureuse de le voir car au moins elle avait cette chance. De plus, elle se sentit un peu plus citoyenne vu qu'elle participait avec les autres habitants.

*Ça fait du bien cette proximité avec les gens*

Elle reprit sa marche prête à aller écrire son vœu mais elle ne savait pas lequel choisir entre deux. Elle fit un peu la moue puis elle choisit d'opter un peu plus pour un vœu concernant l'orphelinat. Elle avait eu la chance de ne pas y être allé quand elle était petite. Cependant, elle n'acceptait pas trop de voir des personnes tristes et enfermées. Elle soupira puis elle approche de plus en plus de la table appropriée pour écrire son souhait. Elle allait enfin avoir son petit papier car il y avait eu beaucoup de monde avant elle. Elle écrit alors sur le morceau:

Je souhaite que tous les enfants de l'orphelinat trouvent une maison d'accueil pour les fêtes de Noël

Elle en demandait peut être beaucoup mais il n'y avait rien de plus beau que le sourire d'un enfant pour une fête. De plus, elle avait beaucoup parlé avec ceux avec qui elle avait échangé quelques passes. Cela lui procura un peu de  joie et elle était plus heureuse que ce matin. Elle avança ensuite vers l'arbre afin de l'accrocher mais une voix parvint à ses oreilles. Elle l'avait déjà entendu il y a quelques jours. Elle se gratta alors le front puis elle se tourna alors pour voir qui c'était. Elle fut surprise en voyant qu'il s'agissait du félin avec qui elle avait eu une petite aventure.

*Ben tiens, il est là lui*

Elle lui sourit et elle l'observa un petit peu. Il était vraiment très bien habillé pour l'occasion et il était même accompagné par une femme. Celle-ci semblait humaine à moins qu'elle avait la même similarité que Kali. D'ailleurs, elle se demanda si celle-ci allait venir ou non à la fête. Pour le moment il semblait que non mais comme il y avait beaucoup de monde elle pourrait sans doute pas la repérer. Elle reporta son regard vers le lynx et ensuite elle s'inclina.

"Bonjour, ca va bien merci et vous?"

Opaline se pencha également devant la demoiselle en guise de salutation. Elle lui fit un sourire puis elle repensa à son bout de papier qu'elle allait accrocher. Elle voulait le pendre rapidement afin d'être sûre de ne pas le perdre en route. Elle pointa alors le stand de papier puis elle prit de nouveau la parole en disant.

"Excusez moi j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Opaline et vous? Est-ce que vous voulez mettre votre voeu en même temps que moi sur l'arbre?"

C'était peut être une demande idiote mais au moins elle ne le ferait pas toute seule. Puis son regard se tourna vers une petite scène occupée par des artistes. Elle en profita pour les regarder tout en attendant la réponse de Yonosuke ainsi que de la demoiselle. Les personnes sur scène semblaient faire beaucoup de numéros et au moins les spectateurs ne risquaient pas de s'ennuyer.

*C'est vraiment super cette fête*
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 2 Sep - 17:23

~C'est la fête~




Les fêtes ne sont pas mon forts, il est vrai que voir plein de monde réunis au même endroits n'est pas quelque choses que je raffole. Après, je ne fuis pas non plus expressément se genre d’événement ~
Mais pour le coup c'était sortit en famille~ Bon pas tout la famille en même temps, parce que mine de rien nous sommes assez nombreux et que certains travailler ou était tout simplement occuper ailleurs.

Du coup la famille Kengo était diviser en plein de petit groupe, pour ma parts j'étais avec mes frères jumeaux, cela faisait un moment que je n'avais pas passer du temps avec eux~

Habiller en un kimono vert à motifs de vague, je marchais le plus doucement possible ,car je n'aimais pas trop le bruit de mes geta sur le sol. Après me direz vous, on s'en fiche, vue le bruit ambiant, le clok de mes chaussure passer inaperçue~ Mais moi je l'entendais, alors je vous zut tous.

Je m'étais accrocher au bras gauche de Yamiko, pour pouvoir mieux regarder tout se qui m'entoure, tant de choses avoir~ En tout cas, en passant prés d'un stand de nourriture mon estomac se réveilla... Après avoir déposer notre souhait il faudra absolument ,manger~~

Alors que je me trouvais enfin en face des bambous, Yamiko et moi nous nous rendons compte que nous avions perdus quelqu'un~ Yukio. Lachant le bras de mon frère pour regarder partout autour de nous, mais rien. Yamiko m’ébouriffa les cheveux me décoiffant un peu passage, mais je ne lui en tenue pas rigueur, il essayait de me rassurait. Il savait que je n'aimais pas trop cette situation et le fait que des rabatteurs soit présent pour la fête, ne m'aider pas à me détendre~  

Finalement il fut décider que nous allions nous séparais~ pour le rechercher et que le point de ralliement serai les bambous... c'était une bonne idée. Serai dommage que l'un de nous se perds à son tours.

Il partis d'un une direction et moi je resta sur le chemin le plus fréquenter, tenant fermement mon petit sac entre mes deux mains.

*Bon allons voir si il n'est pas prés de jongleur*




Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 17 Sep - 11:41
Eileen observait le spectacle, des petits numéros de cirque parfaitement bien réalisés. Résultat, ils attiraient pas mal de monde. Et même elle, même si elle ne le montrait pas, elle les trouvait plutôt doués. Elle observait un à un les spectacles, jusqu'à remarquer que l'homme au masque avait disparu. Il allait surement faire un petit tour...déposer son vœu ou manger un morceau. Aujourd'hui, elle voulait se détendre...et n'allait donc pas surveiller les faits et gestes de tout le monde. Mais elle aurait du. Une voix résonna à ses côtés la faisant sursauter. L'homme au masque !
Elle tourna la tête vers lui mais son regard fut automatiquement attiré par son poignard qui se trouvait dans la main de cet inconnu. Comment était-ce arrivé ? Pourquoi n'avait-elle rien senti ?

- Donc vous venez du cirque qui s'est installé dans la ville ?


Ses yeux ne quittaient pas son poignard. Néanmoins, c'était intriguant, ce cirque semblait comporter des personnes intéressantes. Il était doué pour subtiliser des objets sur leur propriétaire.

- En effet, on est jamais assez prudent ! Surtout ces derniers temps...

Avec la révolution, les rabatteurs, les monstres créés par le laboratoire ou encore les hybrides sauvages, il y avait beaucoup trop de menaces sur cette ile ! Alors elle ne sortait plus sans un poignard, surtout pour aller dans ce genre d'endroit festif. La dernière fois qu'il y a eu un événement exceptionnel, les révolutionnaires y avaient mis un terme...et si cela recommençait ? Elle n'était pas idiote, elle se méfiait de tout.
Mais l'homme masqué semblait du même avis, il possédait lui aussi une lame dans sa manche. Même s'ils avaient ceci en commun, elle ne lui ferait pas confiance. Il était aussi méfiant qu'elle donc un potentiel danger. Elle récupéra sa lame sans perdre de temps et la remit en place, déplaçant un pan de kimono pour dévoiler l'attache sur sa jambe.

- Vous avez bien raison de vous méfier, il y a du danger partout en ce moment ! Et j'apprécierais que vous ne cherchiez plus à récupérer mon poignard car vous risqueriez de sentir à quel point la lame peut être tranchante...

Eileen continuait de discuter sur le ton de la conversation, donc de manière légère, en lien avec la fête. Malgré tout, sa menace était bien réelle. Elle avait horreur d'apprendre qu'un homme avait pu glisser ses mains sous son kimono et lui voler son arme sans qu'elle ne sente rien ! Mais malgré tout, elle ne criait pas au scandale, ceci restait entre eux d'eux. De toute façon, faire un scandale risquait surtout d'attirer les rabatteurs, et elle n'avait pas envie de passer des heures à expliquer pourquoi elle avait un poignard sur elle. Et puis, elle estimait être en capacité de gérer ce genre de personnes.
Ses yeux retournèrent sur le spectacle mais du coin de l’œil, elle surveillait les mouvements de l'inconnu au masque. Ainsi, elle remarqua l'arrivée d'une jeune femme...qui semblait plutôt fragile. Elle lui jeta un coup d’œil, aucun risque de ce côté là.

[Yonosuke ne donnant pas de nouvelles, j'ai sauté son tour. Il pourra répondre quand il reviendra, en attendant on continue donc c'est à Djena ^^]
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 21 Sep - 20:57

Djena...
Prit son mal en patience et après quelques minutes qui lui on semblé une éternité, enfin elle fut servit et bien heureuse du résultat ! Une assiette au trois quart remplit de protéïne ! Steack, oeufs, poisson et des nouilles pour accompagner le tout. L'hybride lionne, s'en léchait les lèvres et ne se fit pas prier pour manger à sa faim...

Donc...
Au bout de trois quart d'heure, et deux autres assiette, Djena sentit enfin son estomac se remplir, sous le regard dégouté des autres clients, qui pensait qu'elle avait un trou noir à la place d'un estomac. Bruyamment, elle s'étirait avec un large sourire de satisfaction.

_ Aaah... C'est comme ça que je conçois la vie ! Merci messieurs !


Elle descendit de son tabouret.
Et passait une main sur son ventre, dodu par le repas. C'est ça une femme heureuse, une femme qui peut manger tout ce qu'elle veut. Maintenant, rien de tel qu'une marche digestive pour faire passer le tout, en plus, dans ce beau contexte festif c'était encore plus sympathique. Oui, pour certains en cette soirée, la priorité c'était d'accrocher son vœu... Pour Djena, cette possibilité apparait en deuxième, après s'être nourrit.

D'ailleurs...
Elle empruntait le chemin éclairé par des lanternes, qui conduisait aux fameux arbres à souhait. Tout en avançant, elle réfléchissait au sien, observant les saltimbanques et les kimonos de nombreuses femmes qui sortait le grand jeu.

_ Tout ce tralala pour un voeu...

Commentait-elle.
Il y avait une petite file avant de pouvoir mettre son souhait, tant mieux, ça laissait à la blonde le temps de réfléchir à ce qu'elle pouvait bien désirer, pour elle même ou autrui. Cependant, avec tout ce bordel... Difficile de réfléchir.

_ SILENCE !

Rugit-elle.
On la dévisagea alors un instant, mais au moins, c'était gagné, pendant quelques instants, silence radio autours d'elle... Et au moins, elle en trouvait son vœu ! Puis, chacun reprit sa discussion.
Messages : 212
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 24 Sep - 15:12
Ena observait les alentours avec une légère boule au ventre qui ne se voyait pas à l'extérieur. Elle avait son air sévère et ne parlait pas avec son collègue, bien trop occupée à faire son travail correctement. Il y avait foule aussi et cela ne l'aidait pas à se détendre. En effet, la dernière fois qu'autant de monde était réuni, les hybrides rebelles étaient venus y mettre leur grain de sel, provoquant de nombreux morts. A cette pensée, les yeux de la jeune femme se plissèrent en observant ici et là des hybrides qui semblaient seuls. Leurs maîtres respectifs n'avaient-ils donc aucune conscience pour les laisser ainsi se promener alors qu'elle et son collègue étaient en droit de les arrêter s'il n'étaient pas pucés ? Les gens n'avaient donc aucun respect.

Une voix résonna alors et le regard de l'humaine dériva du côté des bambous où le silence se faisait. Elle fit un geste pour son collègue et prit la direction du dit lieu pour découvrir une hybride qui semblait concentrée sur un morceau de papier alors que les gens la regardaient, signifiant ainsi d'où venir l'éclat de voix. La rabatteuse s'approcha de la jeune créature et s'arrêta à côté d'elle, dans son angle de vision.

"Bonjour, y'a un soucis ?"

Bien que la ton était courtois et la phrase aimable, Ena avait le visage sévère pour ne pas dire froid, ses prunelles posés sur l'hybride qui semblait tenir d'un félin. Oreilles rondes et queue touffue au bout.... Lion ? En tout cas elle avait une sacré chevelure. La rabatteuse attendit que la jeune créature daigne lui porter de l'intérêt alors que son collègue la rejoignait, posant à son tour son regard sur l'hybride tandis que la Rabatteuse reprenait.

"Je peux savoir où est votre maître ?"

La rousse observa la lionne (?) en silence alors que son collègue questionnait l'hybride tandis qu'autour d'eux les conversations se faisaient, quelques coups d'oeil se posaient sur le trio mais Ena y mit fin en observant les alentours, à la recherche du potentiel maître de cette hybride expansive, faisant signe aux personnes présentes de poursuivre la fête.
Puis elle reporta son intérêt sur l'hybride, remarquant alors qu'elle ne sentait pas trop la rose. Soit son maître faisait des économies d'eau, soit elle ne se lavait pas souvent. Sa crinière en bataille semblait aussi attendre le passage d'une brosse et la jeune femme haussa un sourcil, restant silencieuse, attendant que l'hybride réagisse, se préparant à agir car à ses yeux cette hybride n'était pas très nette bien qu'elle ne semblait pas non plus du genre à chercher les ennuis mais bon on ne sait jamais avec ses révolutionnaires. Parfois les loups se font passer pour des brebis alors on est jamais trop prudent.
Messages : 91
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 27
Multi-Compte : Lorelaï/ Matteo L. Philipps/ Emiko Saito/ Shin/ Luann E. Allannah
Fiche de Présentation : >ICI<

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): .
Maître/Maîtresse: .
Esclaves: soumise à mon travail
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Rabatteuse


Defi rp : 1 : Craquer psychologiquement et te confier à un hybride inconnu, que tu pourchassais (ou pas)
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 24 Sep - 21:20
Depuis bien longtemps le plan mûrissait, depuis plusieurs années à vrai dire. Il avait fallu plusieurs années pour la confection d'un poison capable de toucher aussi bien les humains que les hybrides, un poison qui ne les éliminerait pas, nooon, tel n'était pas le but... Ce qu'il voulait... C'était que les humains réalisent qu'humains et hybrides étaient, après tout, parents, et pour cela... Il avait mis les moyens nécessaires, suivant régulièrement les avancées du projet.

Il avait appris depuis bien peu de temps que les tests effectués étaient satisfaisants, le poison, non, il ne tuait pas, ce qu'il faisait ? Il troublait les sens, ainsi, humains, hybrides, tous avaient la même apparence, les voix parvenaient distordues, si bien qu'il en devînt impossible de reconnaître une personne d'une autre par ce moyen, mais aussi... Elle induisait une paranoïa qui poussait les gens à se rapprocher, aussi bien des amis que des ennemis, tant l'extérieur en devient effrayant...

Les effets:
 

Il avait ensuite fallu attendre le moment, et le propriétaire de l'île offrait de lui-même l'exact moment, le plus pratique et efficace afin de propager le dit poison. Un des employés de l’île avait été payé, il travaille aux cuisines du banquet et avait employé l'eau pour ses diverses préparations alimentaires, mais aussi, cette même eau avait été servie aux invités ainsi que versée dans toutes les boissons possibles.

Le commanditaire avait attendu pour faire sa déclaration, il savait que les premiers effets mettraient une à deux heures pour apparaître, si bien que le moment venu, tous les hauts-parleurs, télévisions, systèmes audiovisuels du parc en tous genres se mirent à passer une même mélodie, la symphonie inachevée, avant qu'une voix métallique ne vienne la troubler, lorsque l'image était possible, un masque de Faust, souriant stupidement, le reste caché sous diverses couches d'étoffe noire, était apparue peu avant que la voix ne retentisse.


- Mes chers amis, habitants, habitantes de Togi, hommes, femmes, enfants, humains ou hybrides, ce soir, je vous offre un présent afin de vous faire réfléchir. Tous, toutes, avez été contaminés par ce présent. Je pense d'ailleurs que vous devez dors et déjà en ressentir les effets.

Sachez que vous avez été empoisonnés, et que si l'antidote existe, il ne sera pas, pour cette fois, nécessaire. Ce que j'attends de vous ? Que ces batailles incessantes cessent, qu'humains et hybrides marchent main dans la main, après tout, qu'on le veuille ou non, nous sommes frères, les uns descendant des autres.

Tant que ces conditions ne seront pas remplies, sachez que ce petit présent est une version douce, mais qu'une autre version du présent, bien plus virulente, dont l'effet est permanent, est prête... Et que je n'hésiterais pas une seule seconde à en user afin de me faire entendre.

Je vous laisse donc, dés à présent, goûter le miracle de l'unité découverte, de l'unité trouvée, car c'est de l'unité que viendra votre salut.


L'image lorsqu'on l'avait, disparu, mais pas la mélodie, qui elle continua jusqu'à son terme.
Messages : 228
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 26 Sep - 10:37
Je regarde toujours la femme, souriant sous mon masque. Sentir le tranchant de sa lame ? Maintenant ? Ici, devant tout le monde ? Est-ce réellement le lieux pour ce genre de choses ? Bien que la proposition soit alléchante, je doute que je puisse y goûter car si réellement elle tente de me trancher avec, je serais naturellement dans l'obligation dans faire de même avec elle. A voir qui de nous deux serait le plus habile avec une lame.

Allons allons, je jouerais moi aussi volontiers avec vous petite humaine, mais j'ai autre chose à faire ce soir, je me dois de divertir les foules aujourd’hui.

Alors que je reste tranquillement à coté d'elle, observant les numéros de mes artistes, quelque chose commence à ne pas ce passer comme prévus, je pense d'abord à un coup de fatigue, puis finalement, je capte le regard des mes amis, quand une voix dans mon tawki se fait entendre.

Monsieur Loyal, quelque chose ne vas pas, nous commençons tous à voir trouble et entendre les choses de façons étrange.

Compris ! Retournez tous immédiatement dans les tentes, ne prenez pas de risques, je vous tient informé

Quelque chose ne va vraiment pas, je tient une lame de ma manche dans ma main et monte sur l'estrade, je peux ressentir des effets étranges également, mais je tente de garder au maximum mes sens en éveil.

Mesdames et Messieurs ! La troupe ce retire ce soir pour des raisons techniques, toutes nos excuses pour le désagrément

Je commence à ne plus voir grand chose, ni même entendre, quand une musique ce met en marche ainsi qu'une voix sortant un discours.
Je m'assois sur le bord de notre scène afin de regarder ce masque qui parle, j'ai presque l’impression de me faire prendre mon rôle.

Je comprend maintenant, nous avons tous été empoisonné ou drogué par une substance probablement hallucinogène. Rapidement, je fais remonter l'info à mes amis en leur précisant de rester dans les tentes le temps que les effets se dissipent.

Finalement je me met à rire, à grands éclats alors que je suis moi aussi tombé sous les effets du poison.

Je paris que tu es resté bien à l'abris pour nous observé n'est-ce pas ? Toi qui décide de tous nous empoisonner pour créer un effet de groupe. Mais si tu pense que distordre les images et le son nous obligera à tous coopérer, je pense que tu n'a pas empoisonné les bonnes personnes

Je descend de l'estrade sortant une lame de ma manche et profitant de ces effets effrayant. Finalement, c'est beau un monde qui inspire naturellement de la peur, je suis au milieux d'une foule qui va prendre panique d'une seconde à l'autre.

Amusons nous un peu, quitte à ce que l'unité soit de la partie, autant qu'elle serve à quelque chose, survivre par exemple.
Messages : 487
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Sora Fujita/Night
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 2 Oct - 10:19
Djena...
Finissait d'écrire son voeux, avec plein de fautes... Est-ce que le Dieu des vœux prend en compte l'orthographe ? Allez savoir... Djena, ayant reçu des cours rudimentaires faisaient avec ce qu'elle avait. Puis, une voix féminine vint l'interrompre.

"Bonjour, y'a un soucis ?"

Une femme rousse, au regard et visage fermé.
Djena, haussait un sourcil, bien que son abords se voulait sympathique... C'est typiquement le genre de personne qui demande si y'a un problème mais qui n'en à clairement rien à foutre en réalité. Cette femme transpirait l'indifférence. A ce qu'on dit, la politesse est la plus supportable des hypocrisies.

"Je peux savoir où est votre maître ?"

Un autre type...
Fit son entrée en scène, d'une manière plus direct. Djena, posait alors ses pupilles félines sur lui et bondit de trois pas en arrière, affolée.

_ OUAW TA GUEULE MEC ! Qu'est-ce que ??

S'écriait-elle.
Clairement effrayé par le visage purulent et pustulant de ce dernier. C'était plus de l'acné, c'était... Bagdad sur son visage, des cratères de partout, qui suintait jaune. Djena, craignant clairement une contagions avait prit ses distances alors qu'autours d'eux, on la regardait comme un phénomène... En effet, l'homme en question avait un physique des plus abordable, normal... Mais pour l'hybride, il était dans un état effroyable. Alors, comme pour soulager sa vue, elle préférait reporter son attention sur la femme rousse.

_ MAIS MERDE !! TON NEZ, MEUF !!

Le nez de la jeune femme...
Avait clairement prit dix centimètres de longueur. Déjà que Djena la trouvait bien froide, mais là, c'est carrément inabordable comme genre de femme. C'est quoi ce couple d'horreur ?? C'était atroce !! L'hybride sauvage, bondit alors sur une table, renversant quelques mets par mégarde et constatant autours d'elle, que tous... Tous les participants aux festivités étaient tout bonnement monstrueux ! Défiguré ! Elle menaçait, sa crinière hirsute et sa queue fouettant l'air.

_ M'approchez pas ! Qu'AUCUN NE ME TOUCHE ou je l'achève !

Et au vue de leurs têtes...
Djena, pense leurs rendre un service. Elle demeurait debout sur la table, sur ses gardes et réactive. Prête à envoyer au tapis le premier qui oserait la toucher. Avec ou sans dommage collatéraux.  Avec ou sans bain de sang.

La drogue fait son effet... A son insu.

Spoiler:
 
Messages : 212
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 13 Oct - 5:58

~C'est la fête~



Plus je marchais et plus je me demandais si j'avais bien fait de me séparais de mon autre frère. Je ne reconnaissais personne en avançant, ce qui ne me rassurait en rien.

Avant d'arriver plus proche des jongleurs, quelque choses étrange ce passa. La troupe sembla mettre fin à leurs spectacle, bon ... au moins mon frère devait se remettre en mouvement...enfin si il était là.

Peu de temps après il eu une annonce très particulière, qui me rendis très sceptique. Nous avions était droguer ? Pourtant en observant les gens autours de moi je ne voyais rien de particulier. Enfin pour le moment ... Quoi qu'il en soit mon inquiétude monta en flèche, maintenant j'allais commencer à m'inquiéter pour le reste de ma famille. Si les gens ne pouvait pas se reconnaître entre eux, qui ne nous dis pas qu'ils n'y aura pas un bain de sang.

Je me mis à avancer plus rapidement dans la foule, pendant que je ne ressentais encore effet. Mais pour ne pas mentir, je me perdue totalement, les gens était devenus floue, et ils me semblaient plus lent aussi , ou juste moi qui commencer à ne pas gérais les effets. Quoi qu'il en soit je n'étais pas du tout sereine et je n'avais trouver personne.

J'entendais des bruits et des cries plus ou moins fort.

Alors la meilleurs solution de défense c'est la fuite. Je me recula , essayant de m'extraire de la floue pour ne plus y être mêler. De la j'aurais une meilleurs aperçue des gens peut être ... et qui sait , un membre de ma famille me reconnaîtra peut être~

Quoi qu'il en soit j’espérais que mon chère frère un tantinet bagarreur, ne provoque rien de son coter. Il est peut être aspirant vétérinaire, mais tout de même.
*





Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 13 Oct - 12:24
Les menaces ne semblaient pas avoir beaucoup d'effet sur cet inconnu masqué. Mais le voir ainsi s'amuser de ses menaces...amusait Eileen. Elle avait là une proie de choix et elle n'allait pas se priver de jouer avec lui dès qu'ils en auraient l'occasion. Et cette occasion semblait arriver bien plus vite que prévue.
Pour le coup, alors qu'elle s'apprêtait à répondre à l'homme derrière son masque, elle commença à se sentir bizarre. Ses sens se troublaient...Qu'est-ce que c'était que ce bordel ?

Et enfin, elle eut les réponses à ses questions alors que le spectacle s'arrêtait sur la scène. Un homme masqué apparut à un écran. Par réflexe, elle vérifia que l'inconnu au masque avec lequel elle avait discuté était toujours là...mais elle ne pouvait savoir ce qu'il en pensait. Alors qu'elle écoutait les dires de l'homme à l'écran, elle afficha un sourire sarcastique. Drogué pour l'unité ? Eh bien, celui-là avait visiblement mal choisi ses cibles.

La jeune femme récupéra son poignard accroché à sa jambe, sentant qu'il allait lui être utile. Elle observa ce qui se passait autour d'elle et repéra une jeune femme qui s'éloignait, visiblement perdue. Mais ce qui attira le plus son attention, ce fut l'homme au masque qui courait droit dans la foule, sa lame à la main. Elle le regarda faire, d'un air amusé.

- Eh bien, la soirée risque d'être plus mouvementée que prévue...


Néanmoins, cela ne l'arrangeait pas. S'amuser lui plaisait bien, mais pas à ses propres dépens. Pas quand la paranoïa serait à son maximum. Alors qu'elle observait la foule, des hurlements attirèrent son attention. Une crinière blonde était monté sur une table pour crier sur tout ceux qui l'entouraient. En l'observant plus en détails, Eileen se rendit compte d'un soucis...qu'est-ce que c'était que cela ? Le visage de la jeune femme était floue alors qu'elle n'était pas si loin...et ce fameux visage semblait déformé. Elle fronça les sourcils, n'aimant pas du tout la situation.

Jetant un regard circulaire, elle remarqua que chaque personne qui l'entourait étaient ainsi et ne donnaient aucunement envie de les approcher. Elle n'était pas à l'aise et ce qu'elle voyait au-delà de la foule, les allées sombres du parc, la ville qui semblait presque effrayante au-delà...
Petit à petit, elle remarqua que la foule s'affolait et commençait à courir dans tout les sens. Mais elle-même était de moins en moins à l'aise, son assurance quotidienne la quittait. Ces formes affreuses et floues qui évoluaient autour d'elle...et si l'un d'eux cherchait à la blesser ? Soudainement bousculée par quelqu'un qui courait, elle réagit au quart de tour et le jeta à terre. Danger ! Elle était en danger !

Les yeux exorbités, les pupilles dilatées, elle se mit enfin à bouger, n'hésitant pas à se servir de sa lame pour blesser ceux qui étaient trop proches d'elle. Pour elle, chaque personne de la foule était dangereux. A force de courir, d'esquiver et de pousser ceux qui l'approchaient de trop près, elle arriva face à une humaine qu'elle ne connaissait pas. Elle ne reconnut pas celle qui s'était approchée de la scène avant de s'éloigner, et ne savait pas qu'il s'agissait de la fille de Jirou Kengo. Tout ce qu'elle savait, sa seule certitude, c'était que c'était une ennemie !

- Espèce de monstre, horrible créature ! Je vais te déchiqueter avec grand plaisir !


Et d'un seul coup, elle sauta sur la pauvre jeune femme, n'hésitant pas à planter son poignard sans viser. Utilisant tout son poids, elle la fit tomber au sol et s'installa à califourchon sur l'inconnue. Son poignard lui, atterrit dans le bras gauche alors que de son autre main libre, elle cherchait à attraper la gorge de cette ennemie. Oui, elle cherchait clairement à la tuer et pour y arriver, elle n'hésitait pas à bouger le poignard dans la plaie, l'agrandissant alors que son autre main s'approchait de la gorge. Elle ne se contrôlait plus, sa paranoïa la contrôlant totalement !
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 16 Oct - 17:28
Si Ena n'est pas du genre à s'étonner de la réaction des gens, là en l'occurrence, elle dut s'avouer déconcertée par l’excès d'excitation de la lionne. Elle se recula en hurlant, déclenchant des regards alentours, tendant un doigts coupable en leurs direction, semblant être choquée par leurs visages. Ena regarda son collègue ne comprenant pas cette réaction excessive et comprit que lui non plus n'y comprenait rien. La rabatteuse tendit une main devant elle, se voulant rassurante et prit la parole alors que l'hybride entamait des menaces autour d'elle en affichant une posture bel et bien agressive.

« Veuillez vous calmer ou nous serons obligés de prendre des mesures ! »


Alors qu'elle achevait sa phrase ce fut son collègue qui vint l'interrompre alors qu'elle posait son regard sur lui, cherchant un assentiment de sa part. Cependant il plissait des yeux, regardant autour de lui comme si quelque chose clochait.

« Bordel Ena, il se passe quoi ?! Je... Tout devient flou et... Qu'est-ce qui se passe !!! »


L'homme saisit son arme de fonction sans pour autant le lever mais son visage affichait clairement un début de panique sans que la Rousse en comprenne la raison. Cependant elle remarqua bien vite que la foule commençait à s'agiter et bientôt une voix leurs parvinrent, les informant qu'ils avaient été tous drogués. Tous ? Non. Ena n'avait pas pris part aux festivités, se considérant en service et n'avait rien consommé. Son collègue en revanche n'avait pas dû faire autant de zèle qu'elle vu son état.

Il fallait agir et s'occuper d'eux deux. La lionne semblait encline à la violence et son collègue, lui était armé. Dans une foule en proie à la peur s'était tenter le diable. La jeune femme prit l'une de ses armes de fonction qui contenait non pas des balles mais des seringues calmantes qui servaient pour neutraliser les hybrides récalcitrants. Elle se mit en joue et tira sur la lionne, se servant des leçons de Kyle pour ajuster correctement son tir.
Puis sans attendre de voir si la lionne était touché ou non, elle se précipita sur son collègue qui commençait à lever son arme vers la foule, les yeux exorbités, totalement paniqué à première vu. La rabatteuse le frappa alors qu'il tirait sur la foule, priant pour que la balle finisse sa course dans le vide ou du matériel et le désarma. Mais alors qu'elle le penser trop apeuré pour se défendre, elle sentit une main la saisir à la gorge et elle se sentit mise à terre, son dos heurtant le sol avec fracas, lui coupant le souffle en passant.

*Bordel ! T'as intérêt à te faire pardonner quand tu reprendras tes esprits ! Ca te coûtera plus cher qu'un café ! *


Elle ferma les yeux, ouvrant la bouche pour tenter de capter de l'oxygène et frappa son collègue devenu son agresseur à la jointure du bras, l'obligeant à lâcher prise puis elle lui décocha une droite en plein dans la mâchoire, touchant une zone sensible et l'acheva rapidement d'un dernier coup sec à la gorge, l'envoyant au sol en remerciant sincèrement ses coups de self défense et surtout les cours de Kyle.

La jeune femme poussa son collègue désormais inconscient sur le côté puis se releva en toussant, reprenant son souffle tout en rangeant son arme. Elle lança un regard circulaire, découvrant alors une foule désormais en panique. Prenant sa radio portative, elle lança un message destiné autant aux rabatteurs en fonction, qu'au centre.

« Alerte ! Il y a un mouvement de foule à fête. Du poison a été ingéré à cause de la nourriture offerte ! Que personne n'y touche. Il nous faut des renforts et il faut neutraliser les collègues atteints avant qu'il y ait des accidents ! »


Elle rangea sa radio et prit son collègue le traînant à couvert d'une table puis se releva, cherchant des gens à aider et s'élança en écoutant les réponses ici et là qui informaient de ce qui se passaient. Ena remerciait intérieurement que certains de ses collègues aient eu l'intelligence de ne pas consommer de la nourriture ou de l'eau offertes mais ses pensées furent passé à la trappe quand elle aperçut du coin de l'oeil une femme qui était clairement en train de tenter un meurtre au milieu de la foule sans que personne ne réagisse

Sans réfléchir, la Rousse s'élança dans leur direction, se saisissant de son taser et heurta de plein fouet la jeune femme qui semblait elle aussi sous l'effet de la drogue et l'envoya au sol alors que d'une main, elle venait saisir le poignet qui tenait le couteau alors que de l'autre elle tentait de maîtriser l'hystérique en lui collant le taser dans le flan, déclenchant l'arme afin de la sonner le temps de la menotter histoire qu'elle ne tue pas d'innocents. Cependant ce n'était pas chose facile vu comment se débattait la bougresse ! Aussi essaya-t-elle de lui décocher un coups dans la nuque comme à son collègue pour la rendre inconsciente mais, elle craignait de lui permettre de la frapper en retour et puis était-ce la drogue ou quoi mais elle avait une de ses énergie !

Ena tenta alors le tout pour le tout et tenta de bloquer la main armé avec son genou, prenant le risque d'être plantée dans le flanc, espérant que son gilet encaisse pour elle l'attaque et elle lui décocha un coups au visage, espérant qu'elle userait de sa main libre pour se protéger et ainsi en profiter pour la taser bien comme il faut sur le flanc qui serait alors à découvert.
Messages : 91
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 27
Multi-Compte : Lorelaï/ Matteo L. Philipps/ Emiko Saito/ Shin/ Luann E. Allannah
Fiche de Présentation : >ICI<

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): .
Maître/Maîtresse: .
Esclaves: soumise à mon travail
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Rabatteuse


Defi rp : 1 : Craquer psychologiquement et te confier à un hybride inconnu, que tu pourchassais (ou pas)
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 29 Oct - 11:53
Je me promène dans cette foule affolé, profitant du spectacle horrible qui se joue devant mes yeux, certes la drogue donne un effet non négligeable à cette petite soirée, mais pour me part, cela me donne plutôt un effet grisant, de voir ces Humains et Hybrides en proie à la panique.

Pour ma pars je marche tranquillement dans cette foule qui bouge dans tous les sens, j'ai l'impression d'être au milieux d'animaux qui viennent de prendre conscience qu'ils vont à l’abattoir c'est follement amusant !

De ma lame que je tiens toujours en mains, du sang en perle sur le tranchant et la pointe, de qui ? Combien de personnes ? Je ne sais plus, j'ai déjà arrêter de compter, mais je peux vous dire, suffisamment pour que les gens se prennent les pieds dedans en tentant de s’enfuir.
Finalement, plusieurs scènes d’horreurs ce déroulent devant moi, mais une en particulier attire mon attention. Je vois une personne sur une table menacer les autres, puis une autre qui se jette sur les gens à sa porté, puis une troisième qui se joint à la danse. Hey ! Je veux m'amuser moi aussi !

Je vais faire les choses en deux temps, tout d'abord, je me dirige rapidement vers les trois qui se battent au sol, profitant de l'effet de surprise, je plante une de mes lames dans l'épaule de celle qui est au dessus, je ne vois pas son visage, mais je pense reconnaître un chevelure rousse. Je retire rapidement ma lame de son épaule pour la poussé sur le coté.
Je relève celle qui était au sol, et bien que je ne puisse voir son visage, c'est une lame que je prend au sol, et je sais où je l'ai déjà vue. Je lui remet dans les mains.

Si vous voulez survivre, il faudra être plus déterminé que cela !

Je me retire de la scène, non sans lui avoir laissé une petite estafilade sur la joue, histoire de lui donner véritablement un sentiment de danger.
Je me rapproche de celle qui est sur la table, toujours menaçante. Elle ne semble pas avoir encore bougé mais est toujours sur la défensive. Je vais l'aider à faire un choix.

En quelque secondes, j'attrape une personne au hasard, paniquée comme les autres, elle se retrouve rapidement avec une lame dans le flancs, ce qui la fait saigner abondamment. Finalement, je jette son corps sur la table où se trouve l'autre, le corps arrivant à ses pieds et le sang qui éclabousse un peu partout. Pour ma part, je disparaît dans la foule.
Messages : 487
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 24
Multi-Compte : Sora Fujita/Night
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 29 Oct - 18:40

Là...
C'était un bordel sans nom. Cette soirée, cérémonie si civilisé avait viré dans un tel chaos, similaire à la jungle mais mélangé à un pseudo génocide. Djena se rendait compte que les plus grands malades mentaux s'était donné rendez vous ici en fin de compte. Ça hurlait, sa poignardait ! Et elle, rugissait dans tout ce bordel, prête à mordre sans détour celui qui s'approcherait d'un peu trop près.

Heureusement...
Dieu, qui peut-être veille sur le commun des mortels, avait envoyé cette pseudo ange rouquine, qui prit le soin d'envoyer un bon tranquillisant à la lionne qui rugit de colère en ôtant la fléchette.

_ Qu'elle est la pute qui... Qui... Wo...

La tête lourde.
Et une civil ensanglantée qui s'écroulait à ses pieds sur la table. Djena, sentait ses jambes s'affaiblirent, alors avant qu'elle ne se ramasse lamentablement au sol. Elle prit le soin de descendre de la table, en titubant. Déjà que la drogue, avait un effet dégueulasse sur ses sens, alors couplé au tranquillisant... Djena, avançait, chancelante jusqu'à un mur où elle s'appuyait. Son corps, supportait mal tout ce mélange infâme et non désiré, surtout pour l'hybride actif qu'elle est. Difficilement, l'hybride essayait de ne pas succomber au sommeil...

Ce n'est qu'une question de minutes.
Messages : 212
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 9 Nov - 2:54



Il m’arrive de faire des mauvais choix, me coucher trop tard alors que j’ai cours le lendemain, manger trop de sucre … mais franchement me mettre sur le côté fut une de mes plus belle erreur.
Je ne put reconnaître la personne qui me sauta dessus, enfin elle eu le temps de me crier une phrase qui me fit hérisser les poils , ainsi que me demander si c’était bien à moi qu’elle parlait. Après je ne suis pas horrible comme fille … enfin je crois.
Quoi qu’il en soit je n’eu pas le temps de reflechire, qu’elle me fit tomber à la renverse, j’avais, par réflexe, mis mes bras devant pour me protéger de la  … forme bleu qui m’agresser. Et tout en sentant mon dos avoir mal avec sa rencontre avec le sol, une douleurs à l’avant bras gauche , quelque choses que je n’avais jamais ressentit avant.
Alors avec tout la panique et le désespoir, je me débattais et la tache bleu aussi, cela ne me fit que plus mal.


Un cercle vicieux, dans lequel je me demanda pendant un instant … si j’allais mourir là ? Cela me paraissait tellement … irréelle. Je crois bien que je criais, mais parmi tout les éclats de voix, la mienne se perdait, finalement si j’emetais un bruit je ne l’entendais pas vraiment … peut être que la peur m'avait nouer les cordes vocale...


Quoi qu’il en soit alors que je sentais ma gorge saisie, je fut … je crois secouru par une chevelure rousse… ou rouge … m’as fois le résultat était là, je sentais le poids sur moi partir. Je n'attendais pas plus longtemps pour me recroqueviller attrapant l’endroit qui me faisait mal. De suite je sentie un liquide chaud , poisseux entre mes mains … du sang …. Je me redressa un peu , histoire juste d’être accroupie. Je n’aimerais pas me recevoir de nouveau un coup ou autre , même si faire la morte serait une bonne idée pour moi … mais au vue de ma dernière bonne idée, on aller éviter d’écouter mon instinct.


Alors que mon ange roux, ce battait avec la tâche bleu, une autre personne se joint à la ""fête"". Il .. ou elle, fille ou homme, je ne pouvais distinguer, mais quoi qu’il en soit , il était un allié de la tâches bleu.
Quoi qu'il en soit il blessa ma sauveuse pour libérais; la personne qui était bleu.

Alors je me rapprocha de la rousse pour ... je ne sais pas .. la soutenir, je plaçais  donc mes mains de façon qu'elle ne tombe pas par terre à cause de la douleur ou je ne sais quoi d'autre.
Par contre je n'osais pas trop la touchais, envahir son espace personnelle ... qui sait, si il faut elle aussi est toucher par cette drogue étrange ...

*







Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 12 Nov - 13:08
La fête avait dégénéré. Tout avait dégénéré ! Eileen voyait sa paranoïa à son maximum et attaquait tout ce qui lui semblait suspect. Et sa première victime avait été une jeune femme. Elle se fichait de savoir qui c'était, tout ce qui l'intéressait, c'était d'éliminer cette horreur qui la gênait. Alors que sa lame était entrée dans le bras de la femme, Eileen ne vérifiait pas ce qui se passait autour.
Soudainement, quelque chose la bouscula, la faisant tomber à la renverse. Roux. C'est ce qu'elle remarqua en premier, avant que la rousse se mette à cheval sur elle. Posant son regard dessus, elle ne comprit pas ce qu'elle voyait. Qu'est-ce que c'était que cette chose rousse déformée ? Mais avant qu'elle n'ait pu réfléchir, la chose rousse commença à devenir agressive.

Eileen se débattait de toutes ses forces, tentant de planter son poignard quelque part. Mais elle n'y arrivait pas. Son cœur battait la chamade, est-ce que c'était ce jour-là qu'elle perdrait la vie ? La chose rousse coinça son bras qui tenait le poignard et tenta ensuite de lui frapper le visage. Le coup porta et elle grogna de douleur, se débattant plus furieusement encore. A ce moment, quelque chose de rouge apparut à côté de la touche rousse. Était-ce du sang ?
La jeune femme ne prit pas le temps de mieux regarder, profitant de cette diversion, elle se libéra du poids et regarda un moment son sauveur. Que...lui, ici ?
La rage monta en elle. Il était là, sa pire hantise et son plus fort désir était exaucé ! Néanmoins, par pur esprit de vengeance, elle planta son poignard dans la cuisse de la chose rousse avant de se tourner vers son sauveur...qui avait disparu.

Poignard en main, elle se mit à courir à travers la foule. Elle le cherchait, elle criait après lui...persuadée de voir celui qu'elle désirait le plus faire souffrir.

- Royle ! Je t'ai vu ! Viens ici si tu l'oses !


Elle continuait de courir dans la foule, poussant ceux qui se trouvaient sur son chemin, plantant sa lame dans la chair si c'était nécessaire.

- ROYLE !

Elle ne se retenait pas, hurlant sa rage à travers ce simple prénom. Il était là, elle en était sure. Elle le trouverait et le massacrerait ! Il allait souffrir, encore plus qu'elle n'avait souffert ! Sur sa route, elle rencontra une magnifique chevelure blonde qui ne semblait pas très bien. Mais ce n'était pas celui qu'elle voulait. Sans perdre son temps, elle donna un coup de pied dans le ventre de la blonde avant de repartir en recherche.

- Royle ! Je t'aurai ! Sale lâche !

Elle ne voyait plus vraiment ce qu'il y avait autour d'elle. Ses pensées tournaient en boucle sur Royle, sur son visage, son sourire. Elle voulait le retrouver, c'était son seul désir. Elle voulait le faire souffrir !
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 12 Nov - 13:26
L'enfer sur Terre. La cacophonie. Voila qui décrivait parfaitement ce qui se passait en se moment dans le parc de Togi. Une simple fête qui était devenue un parfait désordre suite à l'intervention d'un inconnu.
D'un côté, des personnes touchées par la drogue qui agissaient tous différemment, et de l'autre, les rares rabatteurs qui n'avaient pas touché aux boissons et aux aliments, déjà présents, tentaient de faire de leur mieux pour endiguer ce déferlement de violence. Contrairement à l'attente de l'homme masqué, la foule s'était déchainée, chacun pour sa pomme, au lieu d'être solidaire !

Certaines personnes pleuraient, recroquevillés dans un coin et d'autres tentaient de s'en sortir, de sortir du parc. Mais le pire, c'était bien les quelques fous qui blessaient ou tuaient tout ce qui bougeaient. Au milieu de ce bordel sans nom, le maire tentait tant bien que de mal, de protéger Fumio Benkei, le propriétaire de l'ile.
Des cadavres jonchaient déjà le sol. L’œuvre de qui ? Personne ne le savait.

Seulement, parmi ce foutoir, une personne n'écoutait que son courage en intervenant partout où elle le pouvait. Une femme faisant partie des rabatteurs. Une belle femme rousse qui avait eu la bonne idée d'appeler du renfort. Et cet appel avait été entendu. Aussitôt, le centre opérationnel des rabatteurs s'étaient mis en action, appelant également les policiers, et un grand groupe se déployait déjà autour du parc, bouchant toutes les sorties. Les pompiers avaient également été appelés pour leur lance à eau.
Un groupe de rabatteurs entra dans le parc, suivit des pompiers. Ils ne purent s'empêcher de rester un moment le spectacle qui s'offraient à eux avant que le premier ordre soit donné.

- Envoyez l'eau ! Vite !

Les pompiers allumèrent leurs lances à eau, arrosant la foule. Ils essayaient de calmer les plus virulents, de séparer ceux qui se battaient quitte à les expulser avec la puissance du jet d'eau. La première action des policiers furent de sortir le maire et le propriétaire de l'ile de ce bordel. Mais il y avait du sang partout. Personne ne savait vraiment dans quel état, ils étaient tout les deux. Maintenant, il ne restait plus qu'à intervenir dans la foule pour calmer tout ceci. Les rabatteurs approchaient, par groupe de cinq hommes. L'un deux atteignit Ena Anderson et lui portèrent aussitôt secours, ainsi qu'à la jeune inconnue qui l'accompagnait. Ils portaient secours mais ils étaient armés si nécessaires. Avec des balles anesthésiantes, mais également à leur hanche, une arme à balle réelle.

Une voix se fit soudainement entendre, en provenance d'une entrée du parc. Un homme avec un mégaphone.

- Veuillez cesser tout ce que vous avez entrepris ! Ne bougez plus ! Les rabatteurs qui entrent ont ordre de tirer sur ceux qui désobéissent ! Je répète, ne bougez plus !

Est-ce que tout le monde avait bien pu l'entendre dans ce brouhaha ? Les cris, les pleurs, tout étaient tellement fort, la peur tellement intense que personne n'était sur que qui que ce soit avait entendu. Après tout, le bruit continuait, toujours aussi fort.
Messages : 228
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 30 Nov - 18:36
La cohue, la peur et l'horreur. Ena avait la sensation de revivre un cauchemars sauf qu'aujourd'hui elle n'avait rien à perdre et était prête à agir. Elle n'était plus la victime du conflit mais elle était partie prenante, bien décidée à se bouger pour aider autrui. La rousse était parvenue à maitriser la lionne qui semblait plus que déchainée et ne prit pas le temps de l'immobiliser, elle avait autre chose en tête et s'en allait déjà en prévenant le centre afin qu'il puisse intervenir avec du renfort. Il fallait calmer les esprit et empêcher les plus violents de sévir.

En parlant de fous, en voilà une qui tentait un meurtre au milieu de la foule avec un visage déformé par la rage. Sans réfléchir, la rabatteuse intervint, prenant le dessus sur l'humaine, tentant de l’immobiliser ou de la sonner, en vain. La bougresse avait une énergie du tonnerre et alors qu'Ena parvenait à avoir peu à peu le dessus, elle sentit quelque chose heurter son épaule, son gilet stoppant en partie l'attaque mais la lame était assez longue et elle perçut la morsure du métal froid dans sa chair, la figeant sous le coup de la surprise.
Avant de pouvoir se retourner elle sens qu'on la pousse et se réceptionne comme elle peut, déstabiliser par cet assaut imprévu, atterrissant sur le flanc. La rousse en profita pour regarder l'inconnu masqué qui relève alors la folle furieuse, lui rendant son arme dont elle se sert pour planter la rabatteuse avec vivacité, cette dernière tentant d'esquiver sans grande réussite, poussant un cri de douleur, ramenant à elle sa cuisse blessée, se reculant du duo.

La rabatteuse reprenait son souffle et tentait de se remettre debout alors que le duo disparaissait déjà, la femme hurlant un prénom à tue tête, proférant des menaces de mort à l'encontre de l'homme masqué mais alors qu'elle posait le pied et tentait de se relever, des étoiles vinrent danser devant ses yeux et sa jambe se déroba sous elle. Elle mangea le sol et gémit. Son épaule la lançait mais pas de façon trop inquiétante contrairement à sa cuisse qui saignait pas mal. Serrant les dents, Ena releva la tête en repérant un mouvement prêt d'elle et découvrit la jeune fille qu'elle avait aidé qui venait la soutenir à son tour, ses gestes semblaient hésitants et elle voyait à ses pupilles qu'elle était aussi soumise aux effets de la drogue. La rabatteuse sortit un couteau de sa ceinture et déchira un pan de sa chemise puis tendit la main pour prendre le bras de l'inconnue avec douceur, exerçant un point de pression sur son avant bras avec le tissus afin de calmer l'hémorragie, en faisant de même avec son autre main sur sa cuisse.

Tout autour d'elle semblait devenir flou, lointain. Elle entendait le sang battre à ses tempes et l'adrénaline redescendre un peu. Était-ce à cause de ses blessures ? Surement. Pourtant cela ne l'empêchait pas de regarder, d'analyser et de retenir. Les visages, les personnes, tout. L'homme est un animal, il privilégie sa survie avant tout. Elle ferma les yeux, tentant de se ressaisir quand des cris lui parvinrent. Des hauts parleurs résonnèrent et des jets d'eau apparurent ça et là. Les renforts étaient enfin arrivés ? Ils n'avaient pas trainés...
Serrant les dents la jeune femme se releva, entrainant doucement la jeune femme dans son mouvement, lui tenant toujours le bras le temps que son hémorragie se calme. Elle vit des hommes courir dans sa direction, venant lui porter assistance. Alors qu'ils arrivaient à sa hauteur, elle leur désigna l'inconnue près d'elle.

"Elle a besoin de soin en priorité, elle a une entaille profonde au bras, mon collègue est là-bas, à proximité d'une hybride lionne si elle n'a pas bougé après ma tentative d'anesthésie... Il y a aussi deux personnes dangereuse. Une fille, chevelure bleu/gris, les yeux fous et rouges bref atypique. L'autre est un homme de taille moyenne, masqué, sa tenue ressemblait à celle des costumes traditionnel japonais je crois, dur à dire avec le sang qu'il y avait dessus, peut être un employé... Il est extrêmement dangereux et frappe sans réfléchir.... Soyez prudent."

Un des hommes s'approcha de la jeune fille et d'elle, afin de les aider à aller jusqu'à la sortie tandis que le reste du groupe s'éloignait déjà pour continuer d'agir. Le trio prit donc la direction de l'entrée du parc où elles subiraient les premiers soins. Ena n'avait pas envie de se laisser faire mais y consentit malgré tout. Elle savait que dans son état, elle ne pourrait agir correctement, sa blessure à la cuisse semblant trop profonde pour qu'elle puisse courir ou même se battre.

Malgré l'aide apportée, elle avait la sensation de n'avoir rien fait et se sentait frustrée d'avoir été si vite mise hors d'état de nuire. Elle voyait les corps et entendait les cris et les pleurs. Celui qui avait eu cette idée n'était qu'un con et un idiot. Vouloir l'unité en créant une drogue qui rendait fou, sérieusement il avait un grain... Etait-il au moins là pour assister à son œuvre ? Non il avait du fuir comme un lâche. La rousse serrait les dents, son regard se durcissant alors qu'elle marchait.

"N'a-t-on pas idée de faire une telle chose..."


Maugréa-t-elle en fixant la sortie en boitant, son collègue la tenant pour l'aider à marcher. Elle tourna son regard vers la jeune fille qui l'accompagnait. Une enfant qui avait dû voir la mort et qui serait surement choquée. Sans s'en rendre compte elle serra sa prise sur le bras de la jeune fille avant de la relâcher, voyant que le débit du sang avait faiblit. Elle la libéra donc de sa prise en prenant la parole.

"Continuez de faire pression le temps qu'on arrive. Ça va, vous voyez clair ? Pas d'étoiles ni de vertiges ?"
Messages : 91
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 27
Multi-Compte : Lorelaï/ Matteo L. Philipps/ Emiko Saito/ Shin/ Luann E. Allannah
Fiche de Présentation : >ICI<

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): .
Maître/Maîtresse: .
Esclaves: soumise à mon travail
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Rabatteuse


Defi rp : 1 : Craquer psychologiquement et te confier à un hybride inconnu, que tu pourchassais (ou pas)
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit