Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Une mission facile ? [PV avec Esteban]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Jeu 28 Juil - 15:20
Le soir venait de tomber, Aelia attendait devant la sortie de la grotte, Esteban ne devrait pas tarder à arriver. L'après-midi avait l'air de s'être passé tranquillement, en tout cas elle n'avait pas eu de retour. Elle leva la tête vers le ciel, la nuit commençais à tomber, cela le permettrait d'être repéré moins facilement. Elle s'étira alors, cela faisait un petit moment qu'elle n'avait rien fait, cela lui faisait du bien de sortir un peu. Elle entendit alors des bruits de pas, se disant que cela devait être son coéquipier  pour cette mission. A la place se furent les gardes qui étaient en ronde, elle les salua tandis qu'ils reprenaient leur chemin, il y avait peu de chance que quelqu'un découvre cette endroit, mais il fallait mieux prévenir que guérir. De nouveaux pas se firent entendre et cette fois ci, c'était bien Esteban devant elle, elle laissa échapper un petit soupire, se demandant comment la mission allait se passer, elle se retourna alors et commença à avancer :

" Avançons, on doit être en ville à la tombée de la nuit, je t'expliquerais tous en chemin. "

Une fois que Esteban est commencé à la suivre et après plusieurs petites minute elle repris la parole :

" Faisons simple, la mission n'est pas très difficile. Comme tu le sais, les révolutionnaires viennent juste de se rassembler et pour le moment nous manquons de beaucoup de ressources. Donc nous allons attaquer un entrepôt remplie de nourritures selon nos éclaireurs. Tu comprend donc que l'on n'as pas le droit à l'échec. "

Après un moment de marche ils arrivèrent devant leur objectif, une rangées de long bâtiments, celui qu'il cherchait était juste devant eux, celui le plus à gauche. Ils s'arrêtèrent alors à la lisière de la forêt et Aelia se retourna vers Esteban :

" On nous a rapporté qu'il y avait deux gardes cette nuit, nous devons les assommer avant d'entrer,Ils sont juste devant la porte et je te préviens, il ne doit y avoir aucune perte "

elle se releva et montra l'autre côté du bâtiments :

" Je vais me rendre là-bas, reste de ce côté, une fois que j'y serait on pourra assommer les deux gardes d'un coup "

Elle s'élança alors silencieusement, contournant l'entrepôt, elle arriva facilement de l'autre côté, elle vit alors Esteban et lui fait signe. Elle lui laissa un peu de temps pour qu'il se rapproche du garde avant de s'élancer sur le sien pour l'assommer.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 28 Juil - 21:23
Et moi qui espérais quelque chose d'amusant, je dois avouer que je suis complètement déçu...
La soirée avait pourtant bien commencé, une petite rencontre le soir tombé, devant l'entrée de la grotte, avec cette louve aussi rigide qu'impliquée dans le fait de ne pas tuer les deux pauvres gardes postés devant l'entrée d'un hangar minable.

Un entrepôt rempli de nourriture hein ? C'est là toute la splendeur de la révolution . Être obligé de voler le garde-manger de je ne sais même pas qui d’ailleurs. Je regarde la louve partir se mettre en position afin de "neutraliser" les gardes, enfin neutraliser, version gentil personnage de série qui évite de tuer ses adversaires et qui préfère perdre le temps d’assommer plutôt que de régler rapidement les choses. Il suffit pourtant de deux lancers bien placés pour neutraliser de simples humains... ils ne sont ni rapides, ni puissants, et leur chair n'est molles et se tranche comme du beurre. Je serre mes couteaux dans mes mains, je suis prêt à les lancer, à régler cela en moins d'une seconde !

......

Puis je remarque au loin Aelia regardant dans ma direction, je soupire... bien que son avis m'importe peu, je n'ai pas l'envie de ruiner une mission des révolutionnaires, m'attirer de suite trop d'animosité serait peu bénéfique et contre-productif.
Une fois cette dernière en position, je lui fais un signe comme quoi je suis prêt, à assommer ce pauvre garde, Juste l'assommer promis.

Nous nous approchons tous deux de nos gardes respectifs, et en quelque secondes le miens tombe à terre, inerte. J'espère ne pas trop avoir forcé sur son coup pour ne pas lui briser la nuque....... et puis en fait, je me fous bien de ce que j'ai fais,de savoir si il est mort ou vivant. Aelia semble également avoir finit de son coté, je me penche donc sur l'ouverture de la porte.

Rien de bien compliqué, j'ai pris quelque outils du cirque, ce que l'on utilise pour les cadenas des tours de magie, et après quelque minutes, voici celui du hangar qui s'ouvre dans un déclic métallique. J'ouvre la porte et me retourne vers ma coéquipière.

Après toi.
Messages : 432
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 30 Juil - 10:27
Aelia assomma facilement le garde, un simple coup sur la nuque avec juste assez de force pour ne pas le tuer. Le regardant tomber au sol, elle tourna la tête vers Esteban, le voyant faire de même avant de se tourner vers la porte et de la crocheter. Restant silencieuse, le temps qu'il réussisse à ouvrir la porte elle laissa s'échapper un petit sourire en s'avançant à l'intérieur une fois le bâtiment ouvert :

" Je vois que l'on est galant, en tout cas il semblerait que tu es au moins une utilité. "

Une fois entrée, elle regarda tout autour d'elle si il y avait d'autres personne, l'on était jamais assez prudent, mais visiblement l'endroit avait l'air désert. L'intérieur était plutôt grand et le tout était remplie de caisse. Elle se dirigea vers les plus proches tout en parlant à Esteban :

" Maintenant il ne reste plus qu'à se servir, on doit emmener le ravitaillement à un point de rencontre, une fois cela fait d'autres révolutionnaires viendront les prendre. "

Arrivez près des caisses, elle frappa légèrement dedans. Elle fut alors surprise d'entendre un bruit sourd, l'ouvrant elle remarqua qu'elle était vide. Elle en ouvrit alors plusieurs à la suite, mais le résultat était le même, elle se plongea alors dans ses pensées :

*Qu'est ce que cela veut dire? les éclaireurs se seraient tromper où alors...*

A ce moment, ses oreilles se dressèrent sur sa tête, elle entendait de léger bruit de pas, elle se retourna alors vers Esteban :

" On doit partir d'ici et vite "

Elle retourna alors vers la porte passant la tête à l'extérieur, elle vit du mouvement au loin, il semblerait que plusieurs personnes se rapprochaient. Elle laissa échapper un soupire en rentrant de nouveau :

" Il semblerait que l'on se soit fait piéger, il va falloir trouver un moyen pour s'enfuir. Sinon cela va mal se finir..."

Un bruit de verre brisé se fit alors entendre de l'autre côté et plusieurs personnes se firent entendre. Ils étaient cachés par tout ce qui était entreposé dans le bâtiment, Aelia s'avança alors légèrement dans cette direction :

" Voilà notre porte de sortie, ils semble qu'il va y avoir un peu d'agitation et je te préviens, je ne veut pas voir de bain de sang. "

elle se prépara alors à agir en conséquences de ce qui allait leur arriver dessus.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 31 Juil - 13:54
Je ne prête pas plus d'attentions aux remarques piquantes de cette jeune louve qui se pense au dessus de tout, je m'ennuie à mourir pour le moment dans cette missions qui semble tellement facile qu'un simple adolescent aurait fait l'affaire.

Alors que la louve s’attelle à ouvrir les caisse, je m'occupe d'inspecter l'endroit,, les portes de sorties, les coins pour se cacher ou pour tendre des pièges, tout ce qui peut nous être utile si jamais des problèmes arrivent.

Et enfin, l'amusement ne se fit pas attendre, une après l'autre, les caisses offrent leur magnifique contenus inexistant. En somme il est facile deviner ce qui ce passe. Nous sommes tomber dans un piège tendus par les humains. Les renseignements des rabatteurs ne sont vraiment pas fiables à ce que je
vois, j'espère bien pouvoir m'occuper des abrutis qui nous ont envoyés ici plus tard.

Il semble que la louve a également compris ce qui se passe, les oreilles dressées et les sens en alerte, elle a probablement entendus des humains venir vers nous et je fais confiances à ses sens pour cela.

Après quelque instants, j'entend moi aussi des bruits de pas, de course, et une vitre qui se brise de l'autre coté du bâtiment. Voilà une situation peu confortable, il semble que nous soyons plus ou moins encerclé. Un grand sourire se dessine sous mon masque à l'idée de pouvoir m'amuser.

Aelia opte pour sortir par la vitre, on ne sait pas combien d'humains sont dans cette direction et face à son refus de meurtre qui commence à donner l'envie de vomir, je sors deux lames de mes manches en la regardant dans les yeux.

Très bien, si tu désire tant tout contrôler, alors passe devant et assure toi de les neutraliser sans les tuer, si tu en rate un, n'oublis pas que je te suis de près.

Un petit jeu pour égayer cette sortie qui commence enfin à devenir amusante, il est possible pour elle d'éviter le bain de sang si elle est suffisamment forte pour cela, en revanche, si elle oublis d'en neutraliser un, je suis prêt à m'en occuper personnellement, je me fiche que cela lui plaise ou non, elle dicte ses règles, mais je n'obéis qu'aux miennes.
Messages : 432
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 11 Aoû - 6:35
Aelia serra les dents aux paroles d'Esteban, elle aurait mieux fait de prendre avec elle quelqu'un de confiance. Elle se retourna alors et réajusta son manchon :

" j'espère que tu n'as pas trop envie de t'amuser cette fois "


Elle entendit alors des bruits de pas se rapprocher, allant se cacher derrière un tas de caisses, elle attendit patiemment. lorsqu'elle vit le visage d'un homme, elle donna automatiquement un coup de genou au niveau du ventre, le faisant plier en deux. Elle enchaina alors sur un coup du tranchant de la main à la nuque pour l’assommer. Elle remarqua alors deux hommes derrière, légèrement surpris , mais prêt à tirer sur Aelia. Par réflexe de survie plutôt que autre chose, elle donna un coup de pied dans l'arme de l'homme sur sa droite pour le désarmé elle continua alors son mouvement vers la gauche pour en faire de même avec son second agresseurs. Reprenant son appuie sur sa jambe, elle avança d'un bond, le coude en avant, frappant son plexus solaire, le faisant s'écrouler au sol. Se retournant vers le dernier homme désemparé, elle lui dégaina un uppercut avec juste assez de puissance pour le mettre K.O. Une fois ses ennemis à terre, elle continua d'avancer, les sens en alerte, toujours avec prudence.

Après un très court moment elle arriva à une intersection, regardant rapidement ce qu'il y avait de l'autre côté, elle eut juste le temps de voir deux homme armées, prêt à leur tirer dessus, se demandant comment avancer le plus rapidement possible, elle entendit d'autres bruits de pas. Se retournant elle ut à peine le temps de voir l'ombre de l'homme sur le mur qu'elle se jeta dans sa direction. Le pauvre eut à peine le temps de se tourner pour voir une hybride le frapper de pleine force dans le torse, le projetant en arrière contre le mur à peine 1 m derrière. Reprenant une inspiration, elle n'avait pas fait attention aux deux hommes derrière elle qui avaient commencé à tirer. Ayant tout juste le temps de faire une roulade sur le côté pour se mettre à l'abri derrière des caisses, ne pensant même pas à Esteban une seule seconde, elle sentit une vive douleur au niveaux de son bras gauche, une simple éraflure par balle, cela brulais mais ce n'était pas bien grave. Tournant la tête elle voyait ses attaquants se rapprocher, elle entendit alors des bruits de pas de l'autre côté. Un mur étant en face d'elle, elle n'avait que peu de chance de s'y échapper . Elle allait devoir agir rapidement lorsqu'ils arriveront à porté, en tout cas elle ne se laisseras pas avoir facilement.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 11 Aoû - 8:51
Pas trop envie de m'amuser ? Au contraire, je suis prêt à faire en sorte que aucun de ses humains ne puisse parler, si cela ne dérange pas louve de se faire repérer, ma condition de vie au milieux des humains ne m'autorise pas d'être pris dans ce genre de situation. Alors je la laisse passer devant, mes lames prêtes à l'emplois.

Je me cache entre les caisses, gardant en vue les déplacements de la louve, je prend pour ma part des chemins plus difficiles de mouvements mais offrants une meilleur couverture. De plus, le bruit de la lutte de ma compatriote attire l'attention de la plupart des humains dans la zone. Je la regarde se battre de manière efficace bien que son style de combat de rue n'est pas le plus fin du monde.

Arrivé à une impasse, je monte sur le haut des caisses tout en vérifiant qu'aucun humain ne surveille. Heureusement pour moi, ils semblent tous occupés par ma partenaire. Je la regarde mettre son quatrième adversaire à terre mais dans le même temps, les humains restants commencent à faire usage de leur arme à feu. Je m'accroupie dans mon coin d'ombre pour voir comment elle compte s'en sortir.

Mal.... il semblerais, je la vois se prendre un balle, de ma position, je ne remarque pas si elle est grièvement touché ou non, car elle disparaître derrière d'autres caisses, mais elle est coincé dans son coin alors que les humains avancent vers elle. D'autre les rejoignent, trop heureux d'avoir l'occasion d'abattre l'hybride prise au piège. Je soupire, il semble qu'elle ne soit plus capable de gérer cela toute seule.

Je descend du haut du conteneur sur lequel j’étais positionné, en silence, j'arrive rapidement à la hauteur des humains qui sont trop occupés à s'approcher de la cachette de leur proie pour me remarquer.

Des bruits sourds s’enchaînent, suivis de corps qui tombent au sol, et après quelque seconde, le silence tombe dans le hangar, seul quelque bruits sont encore audibles plus loin mais plus à proximité. J’apparais ensuite aux coté de la louve, qui ne semble au final, souffrir que d'une blessure légère.

Bon tu as finis de t'amuser ? Si tu compte rester là, d'autre humains vont venir, et tu seras abattue.

Je repars tranquillement dans la direction de la sortie, qui nous fait passer au dessus des corps dont je viens de m'occuper.

Attention où tu met les pieds, le sol est glissant
Messages : 432
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 20 Aoû - 7:51
Aelia était pris au piège, elle ne pourra pas se débarrasser des hommes s'approchant d'elle. Gardant son calme et prenant un grande inspiration, elle essayais d'imaginer tous les moyens pour se sortir ici. Des bruits sourd se firent entendre d'un côté, cela devait être Esteban. Sans attendre une seconde, elle se releva et fonça vers celui arrivant de l'autre côté qui ne fut pas un problème et fut assommer aussi rapidement que les autres. Une fois cela fait le hangar semblait plus silencieux, seul les bruits de pas de son coéquipier se faisait entendre. Elle le rejoignit alors de l'autre côté, ils faillaient qu'ils partent d'ici.

Une fois avoir rejoint Esteban, elle resta un moment, sans bouger, les yeux grands ouvert. La louve venait de voir les deux hommes tués par le révolutionnaire. Elle serra les mains et les dents, se contentant juste d'avancer vers la sortie, dépassant Esteban sans rien dire, l'ignorant même, regardant juste devant elle. Une fois sortie, elle ne s'arrêta pas, se dirigeant vers la forêt et attendant que son coéquipier arrive. Lorsque se dernier arriva à côté d'elle, elle le pris de nouveau au col et le colla contre un arbre avec plus de force, un certain énervement pouvait se lire sur son visage :

" Toi ! tu n'avais aucune raison de tué ces deux hommes, Je me demande bien ce que tu es venu faire chez les révolutionnaires, tu as cherché à avoir notre attention et maintenant que tu es là, qu'est ce que tu compte faire ? "

Elle commença alors à monter sa main vers le masque de Esteban, d'un air décider :

" Je me demande bien ce que tu cherches tant à cacher... "

Aelia voulait savoir, il devait bien y avoir une raison pour qu'ils fassent cela, et elle l'as toujours vu avec son masque et cela attisais sa curiosité.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 21 Aoû - 12:18
La surprise,je peut lire la surprise dans ses yeux, face aux corps allongés sur la sol, je me suis retourner pour voir sa réaction, et ce que je vois me fait sourire sous mon masque, ce ne sont que des corps après tout, et humains qui plus est, alors pourquoi cette surprise, suivie par la colère et le dégoût ? Est elle si... déterminée que cela à ne pas prendre la vie, alors que le camps d'en face n'aurait aucune hésitation à ce sujet. C'est pour moi une source de faiblesse que d'avoir de la pitié pour son adversaire, le but du jeux est simple, prendre la vie de l'autre avant qu'il ne prenne la nôtre. Les hommes qu'elle a assommé, nous les retrouveront probablement un jours de nouveaux face à nous.

je la vois se contenir, me dépasser et sortir de l’entrepôt, je sais qu'elle attend d'être sortis de la zone de danger avant de laisser exploser sa colère. Mon attente fut de courte durée car, une fois dans la forêt, la voici qui m'attrape une nouvelle fois par le col et me colle contre un arbre. C'est tout ? Pas de coup ? Pas de tentative de m'en mettre une ?

" Toi ! tu n'avais aucune raison de tué ces deux hommes, Je me demande bien ce que tu es venu faire chez les révolutionnaires, tu as cherché à avoir notre attention et maintenant que tu es là, qu'est ce que tu compte faire ? "


Je souris sous mon masque, un petit rire se fait entendre, voilà, elle se pose des question, c'est ce qu'elle fait. La voici qui approche alors la main de mon masque.

" Je me demande bien ce que tu cherches tant à cacher... "


Je prend alors appuis sur le tronc de l'arbre, me propulsant en avant sur elle, roulant avec la Louve, je profite de l'effet de surprise pour me retrouver au dessus d'elle, un bruit métallique se fait entendre, et une lame se retrouve sous sa gorge, la lame est encore recouverte du sang de sa dernière cible. J'appuis sur sa gorge, pas assez pour la blesser, mais suffisamment pour que ce soit le cas si elle décide de bouger ou de ce défendre.

T-t-t-t-t-t, en voici une louve bien curieuse, et ne pense même pas à m'affronter car contrairement à toi, je n'ais aucun remord à prendre la vie, celle des Humains, celle des hybrides, et même la tienne, tiens tu à ce point à me barrer la route ? Les révolutionnaires sont composés d'utopistes qui pensent l'égalité Humains/hybrides possible sans violence, mais vous ne voyez même pas qu'ils sont prêt à tout pour vous exterminer jusqu'au dernier. Je suis ici afin de mettre un peu de sérieux à votre bande d'enfants apeurés, et je n'avais aucune raison de tuer ces hommes, mais c'est la conséquence de votre incapacité à détecter un piège aussi grossier. A qui la faute alors ? Si tu avais correctement vérifié tes informations, ces hommes seraient encore en vie, alors tu est tout autant responsable de leur mort que je le suis, tu est une meurtrière tout autant que moi car c'est toi qui les a mené vers leur mort

J’essuie mon poignard sur sa blessure, imbibant de nouveaux la lame de sang et le lui met dans les mains.
Finalement, je me relève et recule quelque peu, curieux de voir sa réaction.
Messages : 432
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 23 Aoû - 4:51
Aelia se tenait face à Esteban, décidée à enlever son masque, ce qu'il y avait derrière, était-ce si important ? La réponse lui fut évidente au moment où la surprise la pris et qu'elle se retrouvais à rouler dans tous les sens. Ses sens justement désorientés augmentant sa surprise. Lorsqu'elle se remet, la louve avait un couteau sous la gorge, elle comprit directement qu'aux moindres gestes elle était morte... N'oscillant plus un geste, elle regardais droit vers Esteban. Il commença alors à parler, Ne pouvant rien faire d'autre qu'écouter elle serra les dents et les points, mais petit à petit ils se desserraient. Seul son regard semblait montrer sa détermination.

Lorsqu'il frotta sa lame contre sa blessure elle sentit la douleur lui reprendre, resserrant les dents, elle le laissa faire restant allongée, là, un court moment. Elle finit alors par se relever et baissa la tête regardant vers sa main à moitié ouverte, le bras plié. Ses cheveux retombait devant ses yeux cachant leur expressions. Cet objet emplie de sang attirait toute son attention :

" ... Et toi..."

Elle serra alors le couteau et releva le regard, montrant qu'elle était toujours aussi déterminée :

" Et toi, qui crois tu être pour penser enlever la vie à des gens ? Tu ne sais rien à côté sur eux, tu ne sais pas tout ce qu'il font, cette vie manquera à quelqu'un. Comment peux tu seulement ne pas penser à ça ? Comment peut-on seulement se penser supérieur au point de décider de tuer une personne ?

Elle lança alors le couteau à terre, le faisant se planter dans le sol et se mit à marcher vers Esteban, sans se presser :

" Et si cela peut te rassurer, je sais faire usage de violence, comme tu as pu le constater. "

Une fois devant Esteban, elle s'arrêta. Sans faire de gestes brusques elle essuya sa main dans un aller retour sur les vêtements de celui lui faisant face :

" Mais soi sans crainte je ne m'abaisserais pas à te frapper. Elle commença alors à se retourner. Les insectes devraient apprendre à rester à leur place... "

Elle commença alors à s'éloigner, l'ayant bien assez vu pour un long moment. Elle releva juste la main faisant un signe et rajouta :

" Et ne me tiens pas pour responsable de tes propres crimes, ai au moins l'honneur de les assumer. "

Continuant de marcher, elle s'éloigna, laissant échapper un soupire, se détendant. En tout cas, maintenant, elle était sûre qu'elle ne pouvait faire confiance à cet hybride et qu'il cache quelque chose, elle n'en avais pas fini avec lui.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-