Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Mauvaise nuit /!\ Violence [clos]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 2 Mai - 13:29
La nuit était tombée et Lore en profitait pour trainer en forêt comme elle le faisait parfois quand ses obligations en ville le lui permettait. Elle portait qu'un short en jean taillé au ciseaux et qui lui arrivait à mi-cuisse ainsi d'un top et un sweet noir à capuche qui cachait ses oreilles. Une paire de rangers bas de gamme achevé la tenue.
Seule la lune éclairait la forêt, peu dense dans cette zone. Ses yeux parvenaient à distinguer sans mal les arbres et ses oreilles percevaient les sons que faisaient la vie au coeur de cette marée d'arbres. La jeune louve avançait sous les frondaisons faisant craquer les feuilles mortes sous ses pas. Elle essayait de se montrer discrète et aimait s'entrainer ici, au calme.
Soudain un éclat de voix lui parvint et elle se baissa, prudente. De nuit, les gens en ces lieux ne devait pas être trop bien intentionnés pour se balader. Surtout qu'elle perçut leur odeur et reconnut des humains ainsi que des chiens.
L'hybride entendit alors un jappement et hésita à s'approcher de peur de son odeur la trahisse mais soudain ce ne fut plus des jappements mais des aboiement qui résonnèrent et qui se rapprochaient. Les oreilles de la louve se couchèrent d'instinct et elle fila en sens inverse sans réfléchir. En effet quand tu es sauvage et prudente et surtout que tu tiens à ta liberté, tu évites d'attendre sagement des chasseurs.
Elle se mit à courir sans réfléchir, sa peur couvrant ses sens pour se concentrer sur ses muscles. C'est alors qu'elle déboula à découvert et se figea sous le coup de la surprise.
Comme par magie ces sens revinrent et elle se rendit compte qu'elle n'entendait plus les aboiements mais en revanche elle entendait le son d'un moteur qui se rapprochait. Cependant la forêt renvoyait un écho qui compliquait le repérage du bruit et la louve se remit à courir, repassant par le couvert des arbres.
Mais après de nouvelles minutes, elle déboula sur une nouvelle route et vit devant elle des phares qui apparurent au détour d'un virage, l'aveuglant littéralement.
Lore fit deux pas en arrière, sa queue se fourrant contre sa cuisse et utilisant son bras pour se protéger les yeux. Elle voyait des étoiles et ne savait où aller pour esquiver la voiture. Elle fit un mouvement mais un crissement la fit se reculer à nouveau. Ça y est elle était morte !
Messages : 240
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 2 Mai - 16:50
Une longue journée de travail se terminait pour le directeur du centre de dressage, journée pavé d’ennuyeuse tache de gestion reparties pour la plupart en de basse tache qu’il ne devrait pas faire. Pourquoi es que Vladimir perdait son temps avec ça au vus de son planning chargé ? Simplement parce que sa paranoïa et sa maniaquerie l’obligeai a re vérifié régulièrement ce genre de chose, impossible de faire réellement confiance à qui que ce soit, même de simple comptable ou gestionnaire travaillant sous ses ordres… Le temps défilait sans que l’homme le remarque réellement, mais lorsque la grosse pendule à balancier de son bureau sonna bruyamment les dix heures du soir, Vladimir relevas la tête, remarquant qu’il avait largement fais son quota pour la journée. S’affalant un instant dans son fauteuil avant de remettre rapidement un peu d’ordre sur son bureau.

Une fois ceci fait, le directeur s’observa un instant dans le miroir du cabinet de toilette de son bureau, remettant correctement sa cravate de soie bleu ainsi que sa queue de cheval noué par un ruban pourpre, saisissant la veste de son costume gris lustré pour se diriger vers la porte de son bureau, la déverrouillant avant d’arpenter les couloirs du centre de dressage, se dirigent vers le local des véhicules. Une fois sur place, c’est avec un grand sourire que le directeur retrouva un de ses dernier jouet, une Mercedes classe S coupé 65 AMG. Et oui, une des marottes que l’homme avait prise de son long séjour aux U.S, c’était une passion pour l’automobile, principalement équipé d’une grosse cylindré. Déclenchant l’ouverture par sa simple approche, ouvrant la large porte du coupé bleu pétrole pour s’installer dans l’habitacle tapisser de cuir beige rehausser d’insert de ronce de noyer et d’aluminium brosser. Prenant un instant pour apprécier ce petit plaisir qu’il s’était fait en important cette voiture sur l’ile avant de démarré le V12 bi-turbo, appréciant le feulement policé du moteur avant d’enclenché la transmission. Vladimir fit sortir le véhicule du hangar dans un doux feulement, laissant la mécanique monté en température, quittant rapidement la zone urbaine de l’ile pour pénétrer dans la danse forêt vierge, parcourue par de grisante route sinueuse, parfaite pour étrenner un peu sa puissante monture.

Grisé par son nouveau jouer, Vladimir enchainais les virages de la route sinueuse, accélérant plus que de raison, profitant des envolés sonore du V12 compressé et de la poussé sans limite qu’il produisait. Malheureusement, cet instant de plaisir pour le directeur fut de courte durée, voyant apparaitre une forme sur son assistant de vision de nuit, un système de camera nocturne combiné aux puissants feux a LED de la puissante GT, repérant une forme humanoïde qui courais sur la route. Se servant de cette avance pour prendre une trajectoire permettant à la voiture d’esquiver l’obstacle, mais la créature sembla paniqué, hésitant puit faisant marche arrière, entrant en plein dans la trajectoire du bolide lance à une vitesse plus que déraisonnable. Sentant qu’il ne pouvait plus éviter la collision, le conducteur écrasa le frein, tentant tant bien que mal de limité la casse mais partis en un dérapage que même l’électronique avancé de la voiture ne pus enrailler. Partant dans une embardé folle, qui permis a la voiture de bien ralentir et d’atténuer le choc inévitable avec la végétation de la foret, enfoncent le côté droit du véhicule dans un grand fracas, déclenchant une série d’air bag dans un énorme juron en russe de son conducteur. Sonné mais toujours conscient, Vladimir se débattait de façon désordonné, tentant de se défaire de sa ceinture et de se libéré des airbags. Finissant par se calmer un peut, toujours coincé dans l’habitacle de sa voiture mais devenus silencieux, emplis d’une colère noir que le directeur essayait de contrôler en prenant quelques inspiration profonde avant de voir une forme bouger autour de sa voiture accidenté…
Messages : 182
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 2 Mai - 19:01
Les phares qui lui brulèrent les pupilles et le son vrombissant du moteur semblèrent lui annoncer sa fin. Tout sembla se passer au ralenti : le moteur hurlant puis le crissement des freins sur l'asphalte. Il lui sembla même percevoir le son d'une voix qui prononçait des mots incompréhensibles. Mais ce fut soudain une pensée qui la traversa. Elle se dit qu'enfin elle serait libre et qu'elle pourrait retrouver sa maitresse. L'éclat des phares fila sans qu'elle ne le vit, ses yeux clos comme si le simple fait de ne pas voir la voiture allait lui atténuer la douleur du choc.
Pourtant un fracas incroyable la sortit de sa torpeur. La jeune louve rouvrit ses prunelles, encore tremblante sous le coup de la panique. Elle ne vit rien dans un premier temps à cause de ses pupilles rétrécies. Puis peu à peu elle put voir ce qui s'était passé. Sur la route, deux trainées noires contournaient l'hybride et alors qu'elle les suivait du regard elle vit la voiture dans le fossé. Soudain la louve eut peur de découvrir ce qu'elle renfermait. Le conducteur venait de lui sauver la vie mais qu'en était-il de lui ?
Sans réfléchir elle s'approcha du véhicule en faisant le tour, entendant une série de jurons et de bruit, la rassurant de l'état du conducteur. Cependant elle ne distinguait aucune autre forme dans l'habitacle. Elle tenta d'ouvrir la portière côté conducteur et, après quelques efforts y parvint. Pleine de bonne volonté elle se pencha pour regarder dans l'épave, inquiète et aperçut le conducteur.

"Ça va, vous n'avez rien ?"

L'homme semblait bien plus vieux qu'elle et surtout il respirait le personnage riche et méprisant. Pourtant la jeune louve se mit à sa portée en voyant qu'il n'arrivait pas à retirer sa ceinture. Ses prunelles étaient inquiètes et même si elle sentait la colère sous-jacente de l'étranger, elle se refusait à le laisser là. Après tout, peut être se sentait-il bien mais s'il avait quelque chose de cassé, elle s'en voudrait de ne pas assumer sa part de responsabilités dans cet accident.
Elle le regardait, encore avec sa capuche sur la tête, attendant un assentiment quelconque pour se pencher sur lui afin de l'aider à défaire sa ceinture.

"Vous voulez un coup de main pour sortir ?"

Elle pencha un peu la tête et lui tendit une main amicale sans sourire, bien trop inquiète pour cela. Cependant elle ignorait encore à quel prix elle allait payer ce geste envers l'étranger.
Messages : 240
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 3 Mai - 0:37
Prenant de longue respiration dans l’épave fumante qu’était devenue sa nouvelle voiture pour tenter de retrouver un certain contrôle de soi, Vladimir observa le voyant d’alerte de la voiture, qui par l’intermédiaire de son smartphone envoyait au centre de dressage sa localisation et l’état de la voiture. Les consignes que le directeur avait données dans ce cas étaient de dépêcher de toute urgence un groupe de garde du corps sur place. Les minutes passait, lentement, alors qu’une petite voix lui parvint, provenant d’une petite silhouette que le directeur discernât dans son rétroviseur extérieur… Si ça allait ?...  Cette question eu le don de faire remonter la colère voir la rage de Vladimir, serrant les dents tellement fort qu’elles en grinceair bruyamment… Comment pouvait-il aller bien après que sa précieuse voiture était réduite à l’état de carcasse fumante ? Reprenant son souffle, le directeur ne pipa mot à la question.

Soudainement, la porte s’ouvris sans intervention de la part de Vladimir, le prenant un instant par surprise, sa remonté de rage précédente l’ayant complètement déconnecté de la réalité. Du coup, il n’avait même pas percuté que la jeune demoiselle, oui, a la voix et la silhouette, Vladimir avait compris qu’il s’agissait d’une jeune femme, s’était approcher au point d’essayer d’ouvrir la porte de la GT accidenté. Maitrisant pour l’instant pour l’instant ses humeurs alors qu’une petite tête se penchait vers lui, proposant d’un air neutre un peu d’aide pour sortir. Jetant un regard vers elle, son sang ne fit qu’un tour en percutant que sa petite tête aux cheveux blanc était coiffé d’une paire d’oreille animale que le directeur aperçu sous sa capuche… Vladimir venait de bousiller sa précieuse GT pour ne pas écraser une vulgaire hybride… Restant calme en réussissant enfin à défaire sa ceinture, saisissant la main de la femelle hybride pour s’aider à s’extraire de son siège, se retrouvant l’air libre en pleine forêt, faisant une rapide vérification sur lui-même  pour être sur de ne pas être blesser et a part quelques bleu, rien a signalé… Parfait…

Restant un instant sans réagir, jetant un coup d’œil à l’hybride qui semblait… vêtue de brique et de broc, récupéré à droite à gauche… Ignorant complétement le moindre mot que pourrait lui dire l’hybride, Vladimir saisi aussi soudainement que violement la tête de la créature, l’abatant de toute ses forces sur le montant du toit de la voiture dans un bruit de fracas, laissant éclater sa colère en rouant de coup la pauvre créature, laissant toute sa colère s’extériorisé et se défouler. Une fois l’hybride a terre a force de coup, l’homme commença a déblatérer une série de juron dans sa langue natale, les hurlant plus qu’autre chose, finissant par cracher au visage de l’hybride. Reprenant son souffle un instant, défaisant sa ceinture pour l’enlever, retenant son envie de la frapper au sol avec l’accessoire, se contentant de plaquer l’hybride face contre le sol, lui attachant les deux bras ensemble solidement avec. Une fois fait, le directeur s’assis tranquillement sur le dos de la créature, pesant de tous son poids sur elle, faisant craquer ses doigts qu’il peinait à faire faire bouger suite à la série de coups qu’il venait de donner… Heureusement pour lui elles n’avaient rien de casser et depuis ses lourde brulures, il ne ressentait que peut la douleur mais en perdre la mobilité était une de ses hantise depuis cet accidents.

Une foi un petit instant passer, Vladimir découvris la tête de l’hybride, découvrant sa chevelure blanche est ses oreilles animales, saisissant la dite chevelure sans ménagement pour tourner son visage vers lui. Observant un instant la face marquer par les coups de la pauvre créature, remarquant la jeunesse de l’hybride…


- Tu sais que tu viens de me couter une fortune, facilement vingt ou trente fois la valeur d’une créature comme toi… En plus de détruire mon nouveau jouet… Je te le garantie, je vais te faire regretter d’avoir croisé ma route ce soir…

Comme pour appuyer ses dires, Vladimir fit glisser sa main libre toujours engoncé dans son gant blanc rougis par le sang le long de la cuisse de l’hybride, remontant bien haut en suivant ses courbes…

-Ho oui… tu vas amèrement le regretté, crois-moi…
Messages : 182
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 3 Mai - 15:33
La louve ne pensait pas retrouver le conducteur indemne, aussi fut-elle rassurée en ouvrant la portière. En effet bien que l'homme semblait bouillir de colère, il n'avait aucune blessures graves de visibles. Lorelaï était rassurée se disant qu'il n'y avait que des dégâts matériels. Elle le questionna mais ne reçut aucune réponse. Elle mit ce manque de réparti sur le compte du choc, se rendant compte qu'elle-même tremblait encore un peu. Après tout c'était normal d'être retourné après un accident donc elle se tut et lui tendit une main secourable qu'elle saisit le hissant hors de la carcasse.

L'homme se redressa et sembla vérifier s'il avait des blessures. Lore, elle restait à côté de lui, sans rien dire, le regardant, prête à l'aider en cas de soucis. Pour une fois qu'elle ne faisait pas attention, elle ne put réagir quand ce dernier la saisit par la tête. Elle n'eut même pas le temps de pousser une plainte qu'elle se reçut la carrosserie en pleine tête. Son front prit le plus gros du choc et une nuée d'étoiles vinrent brouiller sa vue tandis qu'un sifflement emplis ses oreilles. Elle se sentit perdre l'équilibre mais ce n'était pas fini et elle aperçut le visage haineux de l'humain et comprit son erreur tandis que les coups pleuvaient sur elle.

Sans réfléchir, mue par son instinct de survie elle se roula en boule, protégeant les parties sensibles et attendit la fin de la colère, sans pousser ne serait-ce qu'un cri qui aurait pu encourager l'humain à continuer pour le plaisir. Ainsi prostré elle se sentit retourner à une époque bien sombre. Elle tremblait car elle Le voyait à nouveau devant elle. Ce n'était pas possible, Il ne pouvait pas être là. Cet humain n'était qu'une de ses pâles copie, rien d'autre. Il hurlait désormais et elle osa baisser sa défense, profitant de cette accalmie pour tenter un regard afin de trouver une échappatoire à cette situation. Elle regarda l'homme qui lui crachait probablement une flopée de jurons dans une langue inconnue pour elle et se redressa à quatre pattes, reprenant son souffle, serrant les dents en sentant son corps la lancer. Le pire était sa tête. Une migraine horrible la secouait et les étoiles étaient encore là, insistantes. Elle avait du mal à garder son équilibre et elle se releva avec du mal, se recevant en passant un cracha qu'elle évita en faisant un pas de côté puis elle se lança sans trop d'espoir pour contourner le véhicule et échapper à ce tyran. Mais à peine tenta-t-elle de monter la butte de terre pour atteindre la route que son équilibre lui fit faux bond et elle glissa, s’écrasant au sol.
Elle l'entendit s'approcher d'elle et gémit par réflexe s'attendant à recevoir une nouvelle série de coups. Elle coucha ses oreilles et montra les dents, apeuré plus qu'en colère. Mais rien ne vint. Elle sentit son poids sur son corps et son visage mangea la poussière alors qu'il appuyait sur son dos pour l'écraser au sol, tirant ses bras en arrière et elle se débattit avec la force du désespoir en grondant, sentant qu'il voulait mettre des entraves à sa liberté.

Mais son souffle fut coupé quand il mit tout son poids sur elle. Lore contracta ses abdominaux en bougeant ses jambes pour les placer de façon à lui montrer à qui il avait affaire, profitant qu'il faisait craquer ses doigts pour replier un peu ses jambes. Lentement ses esprits lui revenaient et elle se calmait. L'idée de revivre ce qu'elle avait subi jeune la révulsait et elle sentait sa propre haine monter. Elle refusait de subir une nouvelle fois la domination d'un psychopathe. Aussi quand il lui saisit les cheveux afin de voir son visage il eut le plaisir de voir les prunelles luisante de haine de la louve tandis qu'un profond grondement purement animal remonter de sa gorge. Ses dents se découvrirent une nouvelle fois et ses muscles se crispèrent. Elle écouta ses paroles d'une oreille distraite, trop occupée à mettre ses jambes en position de levier de façon lente et discrète. Elle était bien moins lourde que lui mais sa colère et l'adrénaline qui se déversaient dans son sang lui suffirait à rabattre le caquet de ce connard, foi de loup !

Mais une main se posa alors sur sa peau. C'était du tissus et elle la sentit remonter lentement. Ses oreilles se plaquèrent encore plus sur sa tête alors que sa voix résonna pour la troisième fois de la soirée. Cependant toute douceur avait disparu au profit d'un ton aussi tranchant et glaciale que le vent de Russie.

"Ne pose jamais tes mains sur une chose que tu ne peux avoir pauvre con. Tu risques de la perdre."

Et sans prévenir elle donna un coup de cul, usant de ses jambes en levier, éjectant l'humain de son dos et se retourna avec la vivacité d'un serpent pour saisir cette main déplacée avec ses dents et serra d'un coup sec avant de la lâcher presque aussitôt pour se reculer afin de se mettre hors d'atteinte de l'énergumène en grondant. Elle se prit la voiture dans le dos et comprit qu'elle avait choisi le mauvais côté pour se rabattre. Elle faisait face à l'humain, les mains liées dans le dos et avec un net désavantage à un combat en face à face. Elle fit quelques pas sur le côté en quête d'un échappatoire sans cesser de surveiller l'humain. Elle avait vu de quoi il était capable et n'avait aucune envie de finir entre ses mains. Sa vue était encore trouble surtout quand elle bougeait mais qu'importe, elle voyait son ancien maitre se superposer sur l'image de l'homme et sentait au fond d'elle que l'inconnu serait du même acabit.

Sans prendre le temps de juger des distances elle tenta de s'enfuir en direction de la forêt, se disant que les bois pourraient sans mal la cacher du regard de ce fou. De plus la vue des humains étaient moins bonne que la sienne donc elle pourrait sans mal le semer si par chance elle parvenait à pousser son corps hors de ses limites.
Messages : 240
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Mai - 23:25
Vladimir était en train de récupérer son souffle, laissant tranquillement sa main se promener sur la jeune hybride, toujours lourdement poser sur son dos, atteignant ses fesses que Vladimir lui plotas sans aucune gêne… A ce moment, la voix de la créature retentis, attirant immédiatement le regard de l’humain vers le visage de la créature… Elle lui montrait un visage emplis de colère… Voir de haine même… lui montrant ses crocs blancs d’une façon qui ne laissait planer aucun doute… Le directeur fut frappé par un point pendant un court instant… Ce visage déformé par le ressentiment de la louve, ces oreilles plaquer en arriéré dont les poils s’hérissait… C’était vraiment beau, au point d’en surprendre un instant son tortionnaire… Ce qu’elle lui sortit par contre eu le don de ravivé instantanément sa colère… Elle venait de le menacé… Chose que l’homme détestait au plus haut point.

Mais le directeur n’eut pas le temps de faire payer à l’hybride son effronterie,  car la surprise fut totale quand la louve réussi d’un mouvement souple et inattendu à se débarrasser du poids que représentait le directeur sur son dos. Se retrouvant éjecter en avant, plaquant violement sur le sol sa main libre alors que l’autre qui venais de quitté le postérieur rebondis de la louve fut happé par celle-ci en une morsure brève mais profonde faisant pousser un gargarisme a Vladimir, mélange de colère et de douleur alors que la louve, continuant de faire preuves d’une vivacité et agilité hors norme se mis sur ses deux patte, reculant en grondant sur celui qu’elle venait de mordre. Vladimir se tourna vers elle, se redressant d’une impulsion de sa main pour se retourner, faisant face a la menace actuel. Un sourire Apparus sur ses lèvres alors qu’il se mettait en garde, mais la menace était bien amoindrie sans l’effet de surprise car c’est un animal acculé que vis Vladimir en face de lui, les bras toujours retenus dans son dos par sa ceinture alors qu’elle s’appuyait sur sa GT accidenté, lui bloquant toute échappatoire de ce côté…

Soudainement, elle bondit de côté, voulant probablement s’enfuir dans les bois. A cette vus, le sang de Vladimir ne fit qu’un tour, il était pour lui parfaitement hors de question de la laisser s’échapper après tous ce qu’elle avait fait, entre la voiture, son impertinence et la morsure… Hoho oui, il était parfaitement inconcevable que cette petite boule de nerf lui échappe et c’est avec cette idée en tête que Vladimir bondi en avant, décrochant un crochet du gauche en plein dans la tempe de la louve… Pas sûr qu’il ait atteint sa cible avec la douleur du précèdent molestage encore présent et ses vielle blessure, mais le but était atteint, il avait coupé l’élan de la louve vers son salut. Profitant d ce fait, il décocha un autre coup de son poing droit, visant ses cotes pour tenter de lui couper le souffle, sachant pertinemment qu’à faible distance et avec ses bras immobilisé dans le dos, la louve ne pourrait pas se défendre. Comme il l’attendait, son poing rencontra la solide musculature de la louve, s’écrasant dessus avec vigueur tout en l’aspergent du sang qui sortait de sa morsure toute fraiche.

Profitant de ce coup, Vladimir plongea en avant, voulant éviter de trop prolongé ce corps à corps de peur que la louve profite de son agilité et sa vitesse bien supérieur a celle de l’humain pour prendre la poudre d’escampette à travers la forêt. Saisissant le torse de l’hybride pour s’écrouler dans un rouler boulé jusqu’à se retrouver à nouveau contre la voiture, la percutant alors que l’humain prenait l’avantage grâce à ses deux main libre, se retrouvant à plaquer la louve sur le sol, lui assis au-dessus d’elle, sur son ventre alors qu’il l’étranglait avec force, cherchant clairement à faire suffoquer l’hybride…
Messages : 182
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Mai - 12:19
Lore avait connu la soumission à un maitre. Elle avait connu une époque où elle avait même oublié son nom et le respect de sa personne. Elle n'avait été rien d'autre qu'un objet soumis aux caprices de son maitre. De louve elle était passée au rang de chien galeux et pour en sortir elle avait du atteindre les limites de la mort, la peur la poussant à ses limites.
Aujourd'hui face à cet homme elle sentait le danger de revivre cette période sombre et toute son âme se soulevait d'horreur et de dégoût. Sentir sa main sur son corps fut une des limites qu'il la fit réagir pour sa propre survie. La louve en elle se rebella et elle attaqua afin qu'il comprenne qu'elle n'était pas son objet. Jamais.
Mais elle n'était pas qu'une louve et la peur primait. Elle voulait fuir cet humain qu'elle avait aidé. Il était dangereux et même si elle pouvait se montrer violente, elle restait avant tout une créature pacifiste. Sa posture l'indiquait clairement, la queue rentré entre ses jambes, ses oreilles plaquées contre son crâne et ses crocs dévoilés. Elle pouvait attaquer mais ce ne serait pas de défi mais bien plus par défense.
Elle voyait que l'humain rageait littéralement même s'il ne poussait plus de jurons. Son attaque envers lui l'avait surpris et mis hors de lui, elle le voyait à ses traits crispés par la colère. Il ne devait pas être habitué à se heurter à de la rébellion mais qu'importe, Lore s'en fichait, ce qu'elle voulait, elle, s'était se sortir de ce pétrin.

Elle tenta alors une échappée mais se prit un coup de poing en fin de course, la touchant à la tempe et amplifiant ses étoiles. Elle gronda, ne pouvant se défendre et se reçut un coup dans les flans qui la fit gémir de douleur, ses prunelles s'emplissant de larmes. Elle n'eut pas le temps d'esquiver qu'il lui rentrait dedans, coupant sa retraite en la saisissant à la taille. Ils roulèrent ensemble et la louve profita de la proximité pour le mordre une nouvelle fois, à la gorge en serrant mais le choc contre la voiture la renvoya au sol, lui coupant le souffle.
Les étoiles emplirent sa vue et elle sentit alors une prise sur sa gorge. Ha ! Il n'avait pas dû apprécier la morsure qu'elle lui avait fait et il lui rendait la pareille... Sa tête tournait et ça empira quand la prise se serra. Allait-il la tuer ici ? Non ça ne pouvait pas être possible. Elle se le refusait. La pauvre hybride luttait pour rester consciente et se débattait en donnant des à-coups avec ses jambes en guise de levier, profitant qu'il essayait de maintenir sa prise sur son corps pour respirer quand il relâchait sa prise. Elle essayait aussi de libérer ses mains quand son corps se levait afin d'équilibrer à nouveau le face à face. Mais elle se fatiguait vite et bientôt elle s'immobilisa, sentant le manque d'air devenir trop intense. Il lui fallait garder des forces. Elle regardait le ciel, ignorant l'humain qui avait le dessus, regroupant ses dernières forces au fond d'elle. Elle avait énormément de mal à garder conscience mais étrangement elle remercia son premier maitre pour lui avoir fait subir ses sévices car elle arrivait encore à bien encaisser pour une personne de sa corpulence.
Son visage commençait déjà à se teinter et à enfler. Elle sentait déjà les zones touchées la lancer mais elle refoulait la douleur, la transformant en hargne. Il fallait qu'elle s'accroche, il fallait qu'elle attende une ouverture. Après tout ce maitre se pensait assez fort et assez malin pour la soumettre, autant le laisser croire qu'il avait gagné. Car ainsi il connaitrait la déception de son ignorance. Elle remuait faiblement des épaules en se cambrant pour faciliter le mouvement de ses poignets qui étaient désormais marqués par le cuir de la ceinture. Elle sentait les cuisses de l’humain se serrer pour assurer sa prise et limiter ses mouvements à elle. Elle détestait cette proximité mais une partie d'elle faisait barrière à ses pensées qui la dégoûtaient.
Encore un peu de patience, bientôt elle allait parvenir à se libérer mais serait-elle assez patiente face à lui ?

Puis soudain elle sentit ses mains se libérer et alors qu'elle s'était totalement figée, se faisant passé pour inconsciente, elle rouvrit brusquement les yeux, laissant sa respiration et son rythme cardiaque reprendre un rythme normal et décocha un coup de poing avec la ceinture en guise d'arme en visant la tête de l'homme tandis qu'un de ses genou remonter pour frapper son dos s'il tentait d'esquiver en arrière, y mettant toutes ses forces en grondant tel un animal enragée. Elle ne voyait presque plus rien mais qu'importe, elle tentait le tout pour le tout en le surprenant, sachant que s'il tentait à nouveau de l'étrangler, cette fois, il s'assurerait surement qu'elle soit morte....
Messages : 240
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 29 Mai - 18:20
Vladimir continuai d’exercer son implacable pression sur le cou de la louve, observant avec délectation le visage de la pauvre hybride changer doucement de couleur… Les seconde défilait lentement alors que l’esprit de l’humain commençait a divaguer, imaginent tous ce qu’il pourrait faire subir a ce jolie corps en dédommagement de la destruction de sa couteuse voiture… Sortant de sa rêverie en percevant un son de moteur s’amplifiant dans le lointain, reconnaissant le bruit caractéristique des 4x4 du centre de dressage, ses hommes arrivaient enfin à sa rescousse. Mais c’est à ce moment, lorsque le directeur crus être sortis d’affaire qu’il eut la vus qui se troubla légèrement l’espace d’un instant, remuant vivement la tête pour retrouver ses esprits avant de remarquant que du sang coulait doucement le long de son gant en cuir…. Et comme Vladimir le compris rapidement à la vive douleur qu’il ressentait au cou, ce n’était pas le sang de la louve mais le sien, sortant d’une plaie béante proche de sa gorge et glissant sous ses vêtements, le long de son bras… Jusqu’à présent l’adrénaline de la situation mélangé a sa rage avait étouffé la douleur tout en le maintenant conscient malgré tous, mais maintenant que la confrontation s’éternisait et que le rythme se calmait comme son niveau de stress et d’excitation, son corps lui signalait brutalement qu’il avait dépassé ses limites…

Malheureusement pour le directeur, qui relâcha inconsciemment sa pression sur le cou de la jeune louve qui se débattait de moins en moins, gardant malgré tous son équilibre au-dessus d’elle… Il la sentit bien reprendre un peu de poil de la bête, la sentant gigoter entre ses cuisses, se cambrant surement même si l’humain n’en était pas vraiment sur… Mais au grand soulagement de l’humain affaiblis, le gros classe G de ses hommes s’arrêta non loin, les voyants descendre rapidement pour courir vers lui arme au poing. Soupirant en reportant son attention sur la louve alors qu’il sombrait doucement vers l’inconscience en regardant le visage figé aux yeux clos de l’hybride. Soudainement, les deux yeux s’ouvrir, lui lançant un regard plein de haine et de colère surprenant Vladimir qui eut un léger mouvement de recul, rapidement suivis par un violent coup dans la mâchoire… En effet, la petite fourbe avait réussis à se défaire de la ceinture qui lui liait les bras, en profitant pour s’en servir comme d’un poing américain pour lui envoyer un puissant crochet, valsant en arrière sous le coup, percutant de plein fouet l’un de ses genoux avec son dos, amplifiant encore la douleur qu’il ressentait en valsant en avant dans une roulade…restant conscient malgré tous, se retrouvant adosser à la voiture en portant la main à la gorge en hurlant tant bien que mal un ordre a ses homme :


- Capture-la !!! Vivante…. Vite…

Accourant sur les lieux, la plupart des hommes lâchèrent leur AK47, le laissant tomber en bandoulière grâce à la sangle qui entourait leurs épaules pour précipiter leur mains vers leurs hanche, saisissant leur tazer pour mettre en joue la louve libéré de l’emprise de leur boss, faisant tus ce qui en leur pouvoir pour la retenir…
Messages : 182
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 30
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 29 Mai - 19:00
La libération enfin. La louve avait attendue, regroupant ses forces et venait de frapper fort. Elle avait usé de deux points de frappe, pensant qu'un seul marcherait mais son plan fut plus prometteur qu'elle ne l'avait pensé. L'inconnu se reçut son poing armé de la ceinture en plein dans la mâchoire, surprenant même la louve qui sentit le choc remonté dans son bras. Elle n'était pas habituée à se battre ainsi et elle se demandait presque si elle ne s'était pas brisée les phalanges. Cependant ses pensées s'envolèrent bien vite quand elle sentit son genoux heurter sans délicatesse le dos de son adversaire qui battait en retraite. La louve bascula sur le côté opposé, bien décidée à ne pas s'éterniser ici et se releva en titubant, toussant et crachant et s'éloignait déjà de l'homme qui aboyait tant bien que mal des ordres. Mais à qui ? Lore se retourna et vit aux milieu de ses étoiles des hommes armés qui venaient dans leur direction.

Soudain elle comprit et trembla de peur. Elle s'élança alors en direction de la forêt mais dans son état, la fuite était inutile. Elle sentit les hommes derrière elle et fit alors volte face et attaqua. L'un des hommes sembla surpris par ce retournement de situation et elle le saisit au bras armé, lui faisant lâcher prise, serrant avec hargne. Mais l'homme était bien plus fort que celui qu'elle avait libéré de la voiture et elle se reçut sans ménagement des coups au flanc qui lui firent lâcher prise. Elle s'écroula au sol et sentit alors deux points la toucher et une violente décharge la parcourut. Son corps fut secoué par le courant et elle poussa une plainte avant de se taire complètement. Sa vue se brouilla et le noir se fit.

Elle entendait des voix lointaines ainsi que des pas sur le sol, faisant craquer les feuilles mortes tandis qu'elle se sentait flotter dans de voluptueuses ténèbres. Elle se sentait étrangement bien, appréciant ce moment de paix tout en craignant le réveil. Il l'avait. Que se passerait-il désormais ? Allait-elle finir muselée, lancée aux bons soins de sadiques et de pervers ? Surement... Elle avait envie de gronder, de se battre et de hurler à la rébellion mais elle se savait désormais trop faible, trop épuisée et puis c'était si doux ici. Pas de douleur, pas de coups, pas d'humain. Tout semblait n'être que néant et ses voix, des esprits venus d'un autre monde.

Elle sentit qu'on la soulevait et qu'on la portait hors de la forêt. Elle se dit que c'était le début d'un cauchemars. Elle avait vu le regard de l'homme et sa main... Sa hideuse main, elle s'en souvenait aussi. Elle avait osé courir sur sa peau sans son autorisation. Rien que d'y penser, la haine montait et la louve brûlait de rage. Son désir : le punir. Et là dans ces douces limbes elle se fit la promesse que cet homme connaitrait un déshonneur de taille pour un mâle. Elle voulait le marquer afin que tous voit le monstre qu'il était. Face à lui elle se sentait redevenir cette louve acculée, prête à tout pour retrouver sa liberté.

Mais elle avait compris que cet homme n'était pas n'importe qui. Elle ne l'avait pas vu téléphoner ni user de quoi que ce soit pour appeler ses hommes. Donc elle se doutait qu'il devait être important et respecté donc dangereux. Elle allait devoir trouver quelque chose pour lui faire front. Se laisser prendre à son jeu, le laisser gagner pour mieux le piéger... Comme son attaque... Il fallait qu'elle réfléchisse mais déjà elle sentait son corps la rappeler. Ces douces limbes s'estompaient et bientôt ses sens revinrent. Elle se sentait attachée mais elle n'en était pas sûre, ses poignets ayant bien souffert alors qu'elle se débattait. Elle respirait doucement, laissant les odeurs l'envahirent. Ils étaient dans un véhicule et il y avait des gens. Elle ouvrit les yeux sans bouger sentant son corps prêt à lui rappeler son état au moindre mouvement. Elle ne voyait que peu de choses à cause des étoiles dû aux coups reçus, aussi les referma-t-elle en se disant qu'elle devait avoir une tête bien hideuse ainsi tabassé, le front ouvert, la lèvres sanglante et le corps recouvert de contusions et griffures diverses.... Au moins ça aurait peut être le mérite de dégoûter l'autre psychopathe qui sait....
Messages : 240
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-