Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

L'envie d'un nouveau jouet [PV Lyriel]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 24 Avr - 12:57
Depuis plusieurs jours déjà, Eileen ne possédait que Aïcha, elle avait revendu tout ses autres jouets, s'étant lassée. Comme souvent. Il lui arrivait souvent d'acheter des hybrides bien rebelle, de les dresser, de les briser puis de les revendre quand elle s'en était lassée. C'était son petit jeu. Ou elle les ramassait dehors. Les sauvages apportaient une saveur différente au jeu.
Elle était ainsi et elle les traitait comme des jouets qu'elle jetait quand elle les considérait comme usagé.

Mais Aïcha, aussi mignonne soit-elle, ne rentrait pas dans ce type de jeu. Elle était docile de base et n'avait pas besoin d'être brisée. Pourtant, la jeune femme trouvait une utilité dans ce jouet sourde et muette. Ce qui était particulièrement étonnant.

En tout cas, ses envies de briser un nouvel hybride refaisait surface, et c'est avec cette envie qu'elle se leva ce matin là. Elle se prépara tranquillement, s'habillant d'une tenue légère bien qu'avec un pull, puisqu'il faisait encore assez frais. Eileen laissa un mot à Aïcha pour lui signaler où elle partait, et prit sa voiture pour se diriger vers le centre-ville, sans trop se dépêcher, elle avait largement le temps. Elle se gara dans un parking et commença à flâner dans les rues des animaleries, entrant puis ressortant, plus ou moins rapidement, selon ce qu'elle voyait. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle voulait, elle marchait souvent au coup de cœur : il lui fallait seulement un caractère rebelle.

Au bout de deux heures à visiter les animaleries, elle finit par entrer dans une qui était dans un standing plutôt banal, proposant des hybrides de toutes sortes. Certains se pressèrent contre les barreaux pour attirer son attention mais elle les ignora royalement, ne voulant pas d'hybrides dociles. Elle se dirigea vers le fond, là où généralement on cachait les hybrides plus rebelles. Son regard fut attiré par une crinière épaisse et blanche. Elle s'arrêta alors de marcher et se tourna vers la cage correspondante. Elle y donna même un petit coup de pied.

- Eh la bestiole, réveille-toi ! Et regarde moi !

Patiente ? Certainement pas ! Ce n'était pas vraiment son fort de l'être ! En tout cas, très peu avec les hybrides qu'elle ne considérait pas comme ses égaux.
La jeune femme le regarda de haut, d'un air méprisable.

- Comme t'appelles-tu ? Tournes sur toi même que je te vois mieux !

Son pied se mit à battre le sol, le trouvant beaucoup trop lent à son goût. Cet hybride lion était plutôt agréable à regarder, elle allait repartir avec, c'était une certitude. Mais, elle voulait d'abord le tester, sur son caractère par exemple.

- Et plus vite que ça ! Je n'ai pas que ça à faire ! Certains ont des occupations contrairement à d'autres !

Aimable vous avez dit ? Non, cela ne lui effleurait pas l'esprit en cet instant. Elle se contentait de fixer l'hybride d'un air méprisable.
Messages : 2802
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 24 Avr - 13:36


Je n'avais pas de chance. Cinq ans déjà, que j'attendais que quelqu'un ouvre ma cage pour que je puisse enfin m'en aller, mais non. Il avait fallu que je me montre sous mon réel caractère pour être transféré vers le fond de l'animalerie, le genre d'endroit où les humains "pigeons" qui m'auraient libérés sans problème ne vont pas... C'est le coin où on se retrouvent entre hybrides au caractère rebelle.
Je n'espérais plus, à force. Le temps m'avait forcé à abandonner cet espoir de fuite facile, mais je restais assoiffé de liberté : je savais tout de même que j'aurai à me battre pour l'atteindre.

Bref, ma vie n'est pas quelque chose que j'aime raconter, surtout quand elle se résume à attendre dans une cage, manger, faire sa toilette, dormir, attendre le lendemain, et recommencer... Quelle vie palpitante.

Encore endormi à moitié dans ma cage, comme chaque jour, je voyais passer des humains, souvent peu commodes devant ma cage. Comme chaque jour, je les laissais passer devant moi, sans même leur accorder un regard... du moins jusqu'à ce que l'une d'entre elles fasse l'erreur de me réveiller en frappant ma cage... Les vibrations du métal c'est horrible quand on à une ouïe plus développée que l'humain de base.

Un souci, humaine ?"

Je ne suis pas quelqu'un de gentil, et encore moins lorsqu'on me réveille comme ça. Le seul regard dont elle avait le droit, était d'être fixée par mon oeil bleu, quant à ses questions, elle n'y aurait pas de réponse.

j'ai l'air de vouloir donner mon nom à quelqu'un comme toi ?"

Si elle le voulait, elle n'avait qu'à lire la pancarte sur sa cage, non mais.. Après tout, il y avait toutes les informations sur moi dessus... même s'il je n'avais jamais pu les vérifier parce que je ne sais pas lire...

Je me levais ensuite, prenant le temps de m'étirer et de bâiller, avant de me retourner, non pas pour lui faire plaisir, mais simplement pour ne pas avoir à regarder davantage cette humaine... Elle ne méritait pas, selon moi, que je lui accorde un regard.
[HRP : si quelque chose ne va pas, dit le je changerai]
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 24 Avr - 14:02
Eileen venait de réveiller le lion qui dormait profondément, d'un coup de pieds dans la cage. Bon, elle s'était fait mal au passage, mais il n'avait pas eu l'air d'apprécier. Elle aimait voir cette expression sur leur visage. Cruelle ? Très certainement. Mais c'était cela qui était tellement bon ! Pouvoir se défouler sur des jouets et les voir crier, gémir, pleurer, supplier ! Elle aimait tellement cela !
En tout cas, celui-là ne semblait pas prêt de pleurer ou de supplier, il en était encore au stade de lui répondre, avec toute sa capacité à se rebeller. Ce qui était très intéressant.

- Oui, je veux que tu me regardes ! Et que tu me répondes ! Bestiole stupide !


Et l'hybride refusa purement et simplement de répondre à ses questions. Heureusement qu'il y avait une pancarte pour y répondre. Il s'appelait donc Lyriel, c'était un lion...bon cela c'était pas compliqué à voir au vu de sa magnifique crinière. 23 ans, et oh...hermaphrodite ? Voila qui était intéressant. Dangereux ? Pff, comme si elle allait avoir peur d'une simple bestiole poilue !
En jetant un coup d’œil au lion dans la cage, la jeune femme remarqua qu'il s'était tourné, lui montrant désormais son dos. Au moins, elle voyait une autre partie de son corps...même si ce n'était pas pratique pour lui adresser la parole. Elle avisa la queue qui était proche des barreaux, l'attrapa et la tira vivement avant de sortir sa main de la cage.

- Eh Lyriel ! Tu vas me regarder saleté de bestiole ! Je sais bien que tu es mal éduqué, mais ce n'est pas une raison pour me tourner le dos ! Tu veux sortir d'ici ? Ou alors tu veux rester à vie dans cette cage ?


Eileen croisa les bras, attendant une réaction de l'hybride, alors que le vendeur se précipitait vers eux, tapant avec un bâton sur les barreaux pour faire réagir l'hybride.

- Vas-tu discuter avec la dame ! C'est ta dernière chance avant que je me débarrasse de toi pour de bon le lion !

Et il s'éloigna, visiblement énervé. Voila qui était intéressant pour Eileen. Même si elle ne savait pas où était emmené les hybrides non achetés, elle se doutait qu'ils étaient éliminés et souvent c'était une source de stress pour eux. Elle espérait maintenant que le dénommé Lyriel allait réagir et se tourner vers elle.

- Tu as entendu ce qu'à dis le vendeur ? Je crois bien que tu as mal barré et que je suis ta dernière chance...c'est pas de bol pour toi !

Un sourire cruel étirait ses lèvres. Maintenant elle s'amusait de la situation du lion.
Messages : 2802
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 24 Avr - 15:42


Le grand Lion était fatigué, et avait été réveillé par quelqu'un, ce qui le mettait davantage en rogne. Ajoutez à cela le fait qu'une humaine ose s'adresser d'une manière peu courtoise avec lui, et finisse par lui tirer sa queue féline, et vous comprendrez sa réaction.

D'un coup, je me retournais et poussa un rugissement en direction de l'humaine. La "saleté de bestiole" comme elle m'appelait, avait quand même le droit de faire ce qu'il lui plaisait, non ?
Bon d'accord,dans ma position je n'avais pas vraiment le droit de demander quoi que ce soit, ni de faire ce que je voulais, mis à part continuer à me montrer désagréable avec cette humaine.

En réalité, je voulais la défier. Lui montrer que je serai capable de lui dire vouloir rester dans cette cage rien que pour la tester : c'est d'ailleurs ce que je m’apprêtais à dire d'un ton cinglant à cette humaine avant que le marchand finisse par réagir.
Armé d'une barre de métal, dont la couleur faisait penser à du bois peint, surement pour imiter visuellement cette matière, il frappait sur les barreaux de ma cage... Me faire réagir ? C'était gagné, surtout qu'il connaissait la sensibilité de mes oreilles animales.

Je serrais les dents, je grognais aussi, posant une patte sur ma tête comme pour me protéger de ce bruit... Une des réactions animales héritées de mon hybridation, j'imagine.
Mais ce n'était pas le dernier de mes soucis : mon principal souci, était les paroles du vendeur, pour qui je n'avais plus beaucoup de temps à vivre : il comptait bien me tuer, moi ainsi que mes rêves de liberté. Malgré ma condition, je ne voulais pas mourir, le lui faisant comprendre d'un regard perçant.

Le Lion savait bien ce qu'il arrivait aux hybrides invendus : Éliminés pour la plupart, certains servaient aussi de cobayes pour des expériences dangereuses, ou pour ceux de mon espèce, les furries, étaient souvent utilisés comme manteaux et autres habits de fourrure..

Brr, à cette idée je tremblais un peu, avant de secouer la tête et de quitter mes pensées, écoutant de nouveau l'humaine.

On dirait bien... même si j'ai pas envie de finir en manteau...

Je la fixais une fois de plus.. Son sourire me faisait bien comprendre que maintenant, c'était elle qui tenait la clé de ma liberté entre ses mains. Allait-elle choisir de me laisser mourir ici ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 24 Avr - 17:15
Un rugissement résonna dans l'animalerie. Puissant. Majestueux. C'était parfait. Eileen en eut des frissons. Au point d'en avoir les poils debout. C'était magnifique. Un point bonus pour le lion, même si elle ne l'avouerait jamais. Elle aimait bien compter les bons points ainsi que les mauvais, même si la finalité était souvent la même. Quoique le dressage pouvait être plus ou moins rude selon le cumul de points. Mais souvent, à l'arrivé, l'hybride nécessitait un dressage rude parce qu'il se montrait très rebelle. Un sourire naquit sur ses lèvres. Voila un lion qui serait parfait dans sa collection.

- Vraiment parfait, murmura-t-elle pour elle-même.

L'intervention du vendeur l'agaça et elle soupira. Elle détestait quand d'autres humains venaient interrompre ses petits jeux. Elle les trouvait particulièrement grossier. Ils pouvaient demander la permission quand même ?
Et puis, c'était quoi cette manie de taper avec une barre contre les barreaux ? Il n'y avait qu'elle qui pouvait faire souffrir le lion ! C'était son plaisir ! A elle ! Personnel ! Oui, elle était possessive. Alors, elle regarda le vendeur s'éloigner d'un regard noir, il avait brisé le jeu et l'avait rendu beaucoup moins drôle. Après tout, Lyriel se rendait et s'avouait vaincu après ses paroles.
La jeune femme ne put s'empêcher de rire en l'entendant parler de manteau. Elle lui attrapa la mâchoire et le regarda droit dans les yeux.

- C'est vrai qu'avec cette crinière tu ferais un beau manteau !

Eileen soupira et retira sa main, après lui avoir donné une petite tape sur le museau, faisant mine de réfléchir. Pourtant, sa décision était déjà prise. Depuis le début. Elle le voulait. Lui, et pas un autre. Sa crinière flamboyante, son rugissement, ses crocs, son regard, son caractère, il avait tout pour lui plaire !

- Mais tu as de la chance, je ne suis pas amatrice de manteau en peau de bête, je te préfère ainsi...

Eileen laissa ensuite le lion là, sans plus d'explications et se dirigea vers le comptoir à l'entrée où se trouvait le vendeur. Elle discuta avec lui pendant un moment puis signa de nombreux papiers en soupirant plusieurs fois. C'était de plus en plus compliqué d'adopter un hybride avec les lois qui changeaient ! Pendant que le vendeur s'occupait de la puce électronique de l'hybride, la jeune femme signait un chèque qui ne s'élevait pas très haut pour une acquisition d'un jouet.
C'était du à son caractère, il était mal éduqué et donc pas considéré comme un esclave de luxe. C'était pratique d'avoir des goûts comme les siens, bien que pourtant, elle était riche.

- Mettez cette laisse et ce collier aussi. Et allez lui mettre !

Peu rassuré, le vendeur encaissa le chèque et se dirigea vers la cage qu'il ouvrit et entreprit de se battre avec lion qu'il espérait suffisamment sage pour une fois pour accepter le collier et la laisse. Ce serait sa première humiliation en sortant de la cage.
Pendant ce temps, Eileen observait la scène avant un sourire amusé.
Messages : 2802
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 24 Avr - 17:54

L'humaine s'en va, elle revient. Pour le Lion ce n'est pas vraiment un souci, car son départ, sans mot dire, allait surement signifier quelque chose d'important... Il était certain qu'il allait être choisi par cette humaine là, et aurait enfin l'occasion de goûter à la liberté

Après que le vendeur soit parti, le lion put enfin rester seul avec l'humaine. Même si j'affichais ma peur, je restais un mâle fier et droit, refusant de m'abaisser malgré ça devant elle. Le fait qu'elle se dise qu'elle me préférait ainsi plutôt qu'en habit était un indice qui ne me trompait pas, elle avait déjà fait son choix et allait me faire sortir. C'était un petit sentiment de soulagement qui parcourait ma fourrure, et qui faisait que je me sentais bien mieux.
Elle avait beau fixer mon oeil, elle n'avait pas eu la mauvaise idée de toucher à ma crinière pour montrer mon second oeil.

Alors qu'elle était partie sans rien dire, je m'allongeais de nouveau dans ma cage, profitant de quelques moments de tranquillité avant que je ne sois sorti de ma cage, car j'étais certain qu'une fuite serait épuisante, surtout pour quelqu'un comme moi, qui n'a pas pu courir depuis des années.
Fermant les yeux, je me relevais pourtant lorsque le vendeur lui même approchait de ma cage, toujours armé de son bâton. Dans son autre main, aucune seringue, juste un collier et une laisse : c'était clair pour moi, je venais d'être acheté ! à moi la liberté !

Alors que la cage s'ouvrait, je me relevais pour faire face à l'humain.

J'ai l'air d'un toutou ?
Lui avais-je dit d'un air provoquant, alors que ma cage, spacieuse, voyait sa porte s'ouvrir. Le moment était venu d'engager un combat pour ma liberté. Si je gagnais, j'étais enfin libre, sinon... qui sait ce qu'il allait m'arriver.

Allez... essaie donc ~

Des coups de griffes et de crocs d'un côté, des coups de bâton de l'autre. J'avais beau être jeune et fort, il avait l'avantage de savoir se battre lui aussi, et de ne pas avoir été presque immobilisé pendant des années. Pourtant, à chaque coup reçu, j'essayais d'en donner moi aussi.
Le souci, c'est qu'avec son bâton, il avait une plus grande allonge, et il avait réussi à me tenir à distance assez longtemps pour me blesser efficacement.
Certes, lui aussi avait eu des blessures, mais l'humain avait des armes que je ne possédais pas, comme cette saloperie de muselière en cuir qui m'empêchait de le mordre, par exemple...

Au final, il y avait un lion, muselé, et avec un lourd collier d'un côté, et de l'autre, un humain blessé, recouvert de traces de griffures et d'une belle morsure sur un bras...

De mon côté, je sortais de la cage, bougeant un peu difficilement à cause des grands coups de barre sur mes pattes, alors que j'essayais de retirer le collier et la muselière de mes deux autres pattes... mais sans y arriver : inconvénient d'avoir des membres totalement animaux.

Grrrrrr...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 25 Avr - 10:57
Tranquillement le dos appuyé contre une poutre, les bras croisés, Eileen attendant patiemment qu'on lui apporte son nouveau jouet. Elle regardait le vendeur s'approcher de la cage d'un pas peu assuré, pourtant il y allait, visiblement satisfait de se débarrasser de cet hybride encombrant. Heureusement qu'il y avait des personnes comme elle, désireuse d'acquérir des esclaves comme celui-là, qui était loin d'être considérés comme des esclaves de luxe, avec toute une éducation à refaire. Mais franchement, cela l'amusait.
Tout comme en cet instant, elle s'amusait de voir le vendeur tenter désespéramment de mettre un collier et une muselière à lion complètement enragé ! La lutte était rude et elle ne savait même pas qui allait gagner. Néanmoins, elle se disait que si Lyriel gagnait, peut-être le laisserait-elle marcher sans laisse ? Ou interviendrait-elle même, c'était plus probable.

En tout cas, un sourire amusé aux lèvres, elle observait la scène. Des coups de griffes, de crocs, d'un côté, de l'autre c'était des coups de bâton jusqu'à ce que la muselière fut enfin mise. Visiblement, l'hybride était en train de perdre la bataille. Et avec ses pattes, il était mal parti puisqu'il était impossible pour lui de retirer tout ce qu'on lui mettait. Cette scène était certes amusante mais lui apprenait beaucoup sur son nouveau jouet. Le collier et la laisse fut ensuite assez rapidement mise puisqu'il ne pouvait plus mordre.

La jeune femme se redressa et s'approcha. Elle regarda l'hybride qui grognait, peu satisfait de son traitement, alors qu'elle ignorait totalement le vendeur.

- Eh bien, je t'aurai cru plus virulent, ne serais-tu qu'un lionceau finalement ?

Oui, elle se moquait de lui, sans aucune retenue ni sympathie pour son égo. Elle tendit ensuite le bras pour plonger la main dans la crinière douce et soyeuse de sa nouvelle acquisition. Elle avait rarement eu un hybride aussi proche de son animal, et encore moins avec une aussi belle crinière, il aurait tout intérêt à l'entretenir ! Remontant la main jusqu'au visage, elle souleva la partie de la crinière qui cachait l’œil droit.

- Alors, qu'est-ce que tu nous caches ici ? Juste un œil ambré ? Rien d'extraordinaire...

Elle repoussa la crinière de façon à ce que l’œil ne soit plus caché puis sa main descendit jusqu'à la gueule toujours muselée de Lyriel et l'attrapa sans aucune douceur. Elle le fixa droit dans les yeux, le tenant pour qu'il la fixe également dans les yeux, ne lui laissant pas le choix.

- Maintenant tu m'appartiens, mon lionceau, il y a quelques règles à respecter, la première c'est que tu vas devoir m'appeler maîtresse. La deuxième, c'est que je veux que tu m'obéisse, quelque soit l’ordre donné. Ensuite, tu ne sortiras de chez moi que si je ne t'en donnes la permission, le jardin te suffira pour te dégourdir les pattes...mais si tu n'es pas sage, je pourrais restreindre tes mouvements selon mon envie et décider si tu mérites de simplement avoir le droit de respirer. Bien, je vais retirer cette muselière pour te permettre de répondre, oh et sache que ton dressage commence à partir de maintenant et que tu ne dois parler que quand je t'adresse la parole.

Avec des gestes lents et calculés, elle retira la muselière qu'elle n'avait de toute façon pas payé et qui appartenait toujours à l'animalerie et la rendit au vendeur. Elle récupéra la laisse, observant le lion, attendant de voir s'il avait une réaction et connaissant son caractère, il y avait des chances qu'il en ait une.
Messages : 2802
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 25 Avr - 11:49

Le Lion avait perdu son combat. La faute à cinq ans d'immobilisation, ayant perdu pas mal de ses facultés de combat... Il lui en restait un peu, mais ce n'avait pas été suffisant pour tenir tête à l'humain armé. Alors sorti de sa cage, il regardait l'humaine, essayant de garder cette flamme dans son regard

Lionceau... elle osait m'appeler LIONCEAU. Déjà c'était quelque chose que je n'allais pas supporter, j'ai passé l'âge d'être pris pour un gamin, et encore plus quand c'est des moqueries venant d'une saloperie d'humain. Secouant la tête lorsqu'elle caressait ma crinière, je n'avais rien d'autre à faire que grogner.. Je DÉTESTE cette muselière...

Lorsque mon second oeil fut dévoilé, je les fermais de suite. Elle avait eu le temps de le voir, vu qu'elle en parlait comme étant "rien de spécial" mais moi, je n'aimais pas du tout cette particularité, et j'aimais encore moins qu'on puisse la voir. J'avais beau secouer ma crinière de nouveau, je n'arrivais pas à le cacher : c'était une préparation longue que de coiffer sa crinière avec ses pattes.. et vu leur état (surement pleines de bleus a cause de la bagarre) j'avais surement pas le temps ni la possibilité de me recoiffer de suite.

Bla bla bla... qu'est-ce qu'elle était bavarde cette humaine.. c'est horrible, on croirait entendre un oiseau piailler pendant des heures... Je n'avais pas envie d'écouter ce long discours et tant mieux pour moi... Quoique, je retenais qu'elle allait faire une erreur (pour elle) qui serait de me retirer cette chose ? Parfait, ce sera beaucoup plus agréable pour moi... j'ai horreur d'avoir le museau fermé de force...

A peine avait-elle retiré cette chose, que j'en profitais pour rouvrir la mâchoire. Sans mauvaise intention, juste que je reste un lion qui retrouve après quelques minutes quelque chose qu'on vient de me retirer..

Une fois le museau libéré, ma seule réponse fut un nouveau rugissement. Et puis quoi encore, depuis quand il fallait une autorisation pour parler à qui que ce soit ?

Tu peux toujours courir, humaine.

Ma réaction par la suite ? Tirer sur la laisse pour essayer de lui faire lâcher. Même si j'étais encore un peu faible physiquement, et que je n'aurai surement pas la force de lui résister longtemps, il fallait bien que je montre ma supériorité.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 25 Avr - 12:12
Il était intéressant de constater que Lyriel ne semblait pas aimer son œil ambré. C'était une nouvelle donnée qu'Eileen ne manqua pas d'enregistrer dans un coin de son cerveau qu'elle se servirait de nouveau plus tard. Plus elle en apprenait sur lui, et plus elle aurait de quoi se servir contre lui lors de son dressage. Et cette histoire de couleur de yeux, c'était parfait. Elle s'en servirait à coup sur ! Mais pour l'instant, elle n'en montrait rien, faisant comme si cela était insignifiant, ce qui était le cas pour elle.

A peine la muselière retirée qu'un rugissement surgit la décoiffant quelque peu. Mmh, un bon lavage de dents s'imposait ! L'haleine ce n'était pas tout à fait cela. En même temps, est-ce qu'ils pouvaient se laver correctement quand ils étaient ici ? Dès qu'ils seraient à la maison, il passerait par la case salle de bain, ce serait une obligation !
Par contre, le rugissement était agréable à entendre. Et en entendant la remarque, elle haussa un sourcil avant de sourire, amusée.

- Ah oui ? Parce que tu crois vraiment avoir le choix, Lionceau ?

C'était décidé, ce serait son nouveau surnom ! Cela lui allait vraiment bien en plus !
Et voila que Lyriel se mit à tirer sur la laisse obligeant Eileen a user de toutes ses forces pour le retenir et à tirer d'un coup sec sur la laisse, quitter à l'étrangler au passage.

- Aux pieds, vilaine bestiole !

La jeune femme se dirigea vers la porte de l'animalerie, tenant fermement la laisse de ses deux mains, ne tenant pas à ce qu'il s'enfuit ou qu'il traine des pieds. Elle tirait dessus sans aucune douceur et si cela devait revenir à étrangler le lion, elle ne s'en préoccupait, considérant ce que c'était entièrement de sa faute ! Elle se dirigeait donc vers sa faute, tentant d'aller aussi vite que possible, ne voulant pas trainer plus longtemps que cela dans ces rues, maintenant qu'elle avait trouvé son nouveau jouet.

- Nous rentrons, alors ne traine pas !

Enfin, elle voyait sa voiture qui n'était plus très loin. Elle s'en approcha et l'ouvrit, faisant signe à son nouvel hybride monter dedans. C'était une nouvelle vie qui allait commencer pour tout les deux désormais.
Messages : 2802
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 25 Avr - 13:40

Bien qu'il donnait l'air d'avoir perdu, le Lion blanc était loin d'abandonner. Fatigué, il allait sans doute laisser croire à l'humaine qu'il serait un peu plus doux, pour pouvoir arriver jusqu'à chez elle... Se battre est beaucoup mieux dans un terrain moins contraignant, et surtout, le besoin de repos se faisait sentir

Appelle moi encore une fois "Lionceau" et tu le regretteras...

Autant lui montrer dès le début que malgré mon apparente faiblesse, je ne serai pas un tendre, et encore moins avec elle, qui à osé me faire sortir de cage avec une laisse. C'est vrai qu'elle tirait fort sur celle-ci, et le gros collier, surement rembourré de métal, au vu de sa lourdeur, n'arrangeait pas les choses, car ça pouvait m'étrangler bien plus facilement.

Du coup, j'étais forcé de la suivre, et ma fatigue n'arrangeait pas les choses : je ne tenais pas vraiment à me battre de nouveau pour l'instant. Afin de ne pas me fatiguer, je marchais sur mes quatre pattes, de loin on aurait dit un vrai grand lion.
T'as fini d'me parler comme à ton chien, la grognasse ?.

Disais-je d'un ton aussi méprisant qu'elle faisait preuve à mon égard, alors que j'accélérais tout de même le pas, afin de sortir au plus vite de cette animalerie.
C'est une fois dehors que l'envie de m'échapper revenait, mais je ne pouvais pas, j'en étais pas encore capable... Alors je me contentais de suivre pour ne pas me faire étrangler, bien que je ne montre toujours aucun signe de gentillesse. Dressé, le regard fier et le pas rapide, j'avançais vers sa voiture comme si elle n'avait jamais été présente, et entrant à l'arrière en l'ignorant toujours autant. Maintenant que j'étais un peu plus tranquille, je m'allongeais de tout mon long sur la banquette, en profitant pour me toiletter une fois de plus, puis de m'allonger, finissant par fermer les yeux
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit