Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Une petite protégée à la maison [PV Aïcha] [Yuri]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 15 Fév - 21:54
Eileen traversait la forêt d'un air détendu, la présence d'Aïcha la détendait et l'apaisait mais elle n'osait pas se l'admettre. C'était la première fois qu'une hybride lui faisait un tel effet. La plupart du temps, c'était plutôt soit son côté sadique qui s'éveillait, soit du dégout tout simplement. Jamais l'entre deux. En temps ordinaire, une hybride comme celle-ci n'aurait même pas attiré son regard mais lors de cette rencontre, elle ne s'imaginait plus partir sans elle.

Pendant qu'elle marchait en silence, Aïcha s'éloigna soudainement, désobéissant au tout premier ordre qu'elle venait de recevoir. Fronçant les sourcils, la jeune femme la rejoignit à grand pas, peu satisfaite. Visiblement, un peu de dressage allait s'imposer ! Son regard reflétait un peu de déception mais surtout un peu d'agacement. Jusqu'ici sa nouvelle acquisition s'était montrée parfaite alors pourquoi tout d'un coup? Oh ! Voila sa réaction en voyant le bouquet tendu vers elle. Un cadeau ! Son hybride lui offrait un bouquet de fleurs ! Eileen était particulièrement surprise. C'était la première fois qu'un de ses esclaves lui offrait un cadeau. En général, même s'il obéissait, il était trop effrayé pour vouloir lui offrir quoi que ce soit...alors, c'était bien une première. Et son visage tout entier l'exprimait. Des yeux ronds, pleins de surprise, la bouche figée sur un mot qui n'était pas sorti. Elle finit par cligner des yeux avant de passer doucement sa main sur la joue d'Aïcha.

- Eh bien, merci pour ce bouquet, mais ne t'éloignes plus de moi !

S'étant reprise, Eileen voulait donner l'impression de se moquer de ce cadeau mais sa surprise préalable devait clairement faire comprendre de l'inverse. Malgré tout, elle ne s'énervait pas, et déposa même un baiser sur sa joue.

- Allez continuons, on est presque arrivé ! On mettra le bouquet dans un vase, tout de suite en arrivant.

La jeune femme reprit sa route, un léger sourire aux lèvres. Elle sentait que cette hybride allait continuer de la surprendre, ce qui lui plaisait bien. Elle aimait les prises d'initiatives, surtout de ce genre-là. Aurait-elle trouvé une perle rare dévouée? C'est une chose qu'elle chercherait à déterminer dans les prochains jours.
Au bout d'un moment, les arbres étaient moins nombreux jusqu'à laisser place à une immense grille donnant sur un jardin qui se trouvait à l'arrière d'une immense maison. Eileen s'approcha de la porte dans la grille, toujours fermée à clef et solidement cadenassée. Il fallait deux clefs pour ouvrir cette porte et c'était parfois, mais c'était nécessaire pour éviter toute fuite. Et vouloir passer au-dessus d'une grille haute de trois mètres c'était du suicide.

- Voila ta nouvelle demeure, Aïcha.

Une fois le tout défait et ouvert, elle laissa la chatte entrer dans le jardin avant de tout refermer, tranquillement. Alors qu'une meute de chien se précipitait sur elles, entourant l'hybride, venant chacun leur tour saluer Eileen avant de venir renifler l'inconnue.

- Aïcha, ce sont tous des gardiens. Ils sont bien mieux traités que la plupart des hybrides passant par ici...penses-tu pouvoir te hisser à leur niveau et mériter aussi bon traitement qu'eux? Ils gardent cette maison, sont éduqué avec soin, et ont tout cet espace pour vivre, jouer et la petite maison que tu vois devant toi est leur maison.


Elle indiqua le bâtiment collé au grand manoir, c'était un bâtiment de taille plus que respectable, surtout pour des chiens. Ainsi, elle lui montrait à quel point les chiens étaient importants ici et à quel point ils avaient la belle vie. Elle n'avouerait jamais qu'elle aimait ses chiens, souvent bien plus que quoi que ce soit au monde. En dehors de sa sœur bien sur. Mais les chiens au moins, ne la trahiraient jamais.

- Maintenant que tu as fais connaissance avec les chiens, nous allons pouvoir entrer dans la maison...Tu viens?


Eileen fixa Aïcha, attendant une quelconque réaction. Avait-elle peur des chiens? Ou s'entendraient-elle bien avec eux? En tout cas, ce n'était pas elle qui la sortirait de la meute de chiens, qui eux se contentaient de la renifler. Et si l'hybride faisait même mine d'agresser un chien, elle serait sévèrement punie.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 15 Fév - 22:22
Après avoir remis le bouquet aux mains de sa maîtresse, Aïcha avait repris sa place à ses cotés, pourtant, elle n'avait pas manqué, avant qu'elle n'accepte le cadeau, son air un rien courroucé, la petite hybride réfléchit à ce qui avait été fait, et à ce qui avait été demandé... Au bout de quelques instants, l'éclair se fit dans sa tête: elle avait reçu l'ordre de ne pas s'éloigner, hors, elle était partie sans demander.... La petite neko eut une moue piteuse un court instant, avant de s'incline pour Eileen.

- Nyuuuu....

Le ton employé était bas, emprunt du coté piteux que son visage affichait, autant dire, piteux et désolé, elle avait dors et déjà fait une bêtise, et s'attendait à être punie en conséquence, mais au lieu de ça, sa maîtresse lui avait caressé la joue, surement à cause des fleurs, à en juger par l'air surpris qu'elle avait affiché. Avec l'imprécation qu'elles se devaient de continuer la route, Aïcha avait continué à suivre Eileen, restant toujours au même endroit, près d'elle.

Après un long moment, alors que les pieds nus de la petite hybride commençaient à lui faire mal, les arbres commencèrent à se clairsemer, pour finalement céder la place à un bâtiment aussi énorme que celui d’où elles étaient partie. Instantanément, Aïcha se demanda si sa maîtresse était aussi une scientifique, bien que tout semble très différent des laboratoires, plus grand, plus beau, plus accueillant aussi.

Malgré elle, un frisson la pris lorsqu'elle vit l'énorme grille... Est ce que sa maîtresse vivait dans une cage elle aussi? Est ce qu'on la gardait enfermée là quand elle faisait des bêtises? Ou est ce que c'était pour se protéger du dehors qu'il y avait tout ça autour de sa maison? Elle ne le savait pas, mais son visage marquait la surprise, autant devant la taille de l'endroit que devant la grille qu'elle renifla, faisant une moue en sentant l'odeur de la peur, qui avait eu peur à ce point? Elle l'ignorait, et ne le saurait peut être même jamais.

Sa maîtresse s'affaira à ouvrir la porte pour qu'elles puissent entrer, ce qu'elle fit, ne quittant pas son coté. A peine la grille se refermait-elle qu'une armée de grosses bêtes à quatre pattes se ruaient vers elles...Aïcha ne fit ni une ni deux, sa maîtresse leur tournait le dos!

La pensant en danger, elle s'était alors interposée, les oreilles basses, la queue hérissée, les dents montrées, pour voir les grosses bêtes lui passer à coté comme si elle n'était pas là, pour aller se frotter et lécher joyeusement les mains de sa maîtresse. Aïcha ne comprenait pas, la tête de coté et les yeux ronds, elle observait simplement la scène, alors qu'un nouveau
- Nyu? lui échappait, qu'est ce que c'était que ces grosses bêtes pleines de poil?

Elle eut rapidement la réponse, sa maîtresse lui expliquant que ces animaux étaient les gardiens de la maison, qu'ils étaient important pour sa maîtresse, mais aussi, que pour l'instant, elle leur était inférieur, cependant, si elle s'appliquait, peut être pourrait elle, faute de mieux, être leur égale.

Rassurée, alors que les animaux lui tournaient autour, Aïcha s'agenouilla pour les renifleur comme eux le faisaient, intriguée par ces animaux poilus. Si sa maîtresse n'avait pas peur, c'est qu'ils n'étaient pas dangereux, mais qu'est ce qu'ils étaient? Ils avaient même droit à une maison à eux, ils devaient donc être des bons gardiens, elle ne voyait que ça. Doucement, comme on lui avait appris à le faire pour ne pas effrayer, elle avait tendu la main vers les animaux, pour essayer de les toucher, sans imposer le contact cependant, et sans quitter, autant que possible, sa maîtresse du regard. Ses oreilles étaient pointées vers l'avant, preuve qu'elle était intriguée par les animaux, sa queue avait quand à elle retrouvé son aspect originel.

La féline ne fut pas longue à se redresser quand sa maîtresse lui demanda de suivre, et pour ne rien gâcher, elle savait à présent le nom de ces animaux, cela s'appelait 'chien', c'était gros et ça bavait, mais ça protégeait aussi, et ça avait le respect de sa maîtresse visiblement, alors elle devait les respecter elle aussi. A la demande, Aïcha répondit de nouveau par un
- Nyu! sonore, avant de se replacer à sa droite pour la suivre, ou qu'elle puisse l'emmener.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 15 Fév - 22:49
La réaction d'Aïcha face aux chiens surprit Eileen. Encore une surprise ! D'ordinaire, les hybrides soufflaient, crachaient, fuyaient voir agressaient ses chiens, celle-ci au contraire, se mit au niveau des chiens pour faire comme eux. La jeune femme avait l'impression de voir un nouveau animal, un nouvel arrivant dans une meute qui tentait de se faire accepter et de devenir ami...Autant dire que c'était la meilleure réaction qu'elle puisse avoir. Malgré ses gênes de chats, elle semblait avoir de la considération pour les chiens. Encore un très bon point !

Une fois les présentations faites, les deux femmes se remirent en direction de la maison, suivie des chiens qui avaient l'air de bien aimer la nouvelle. Le jardin était grand, entourant le manoir, permettant aux chiens de se défouler, mais aussi aux hybrides méritants.

- Si tu te montres obéissante, tu auras libre accès au jardin. Ici tu pourras faire ce que tu veux, tant que tu ne sors pas...enfin, si jamais tu y arrives. Mais tu pourras courir, sauter, jouer, grimper aux arbres...tout ce que tu veux. Ce sera un peu comme une récré, ta pause, ton aire de jeu, tu comprends?


Eileen se demandait si l'hybride avait déjà pu s'amuser avant, et avec quoi. Elle savait que la petite n'avait connu que le laboratoire alors un grand jardin serait sans doute pleins de surprises et de nouveaux jeux pour elle.
Enfin, en arrivant devant la porte de derrière, elle l'ouvrit avec une nouvelle clef et la laissa ouverte, comme d'habitude. Les chiens entraient et sortaient comme ils le souhaitaient, même si par ce beau temps, bien que froid, ils étaient plus souvent dehors.

- Nous entrons par la porte de derrière, la vraie porte se trouve de l'autre côté de la maison...Tu auras bien l'occasion de la voir.

Cette porte donnait sur une pièce de taille modeste qui servait de buanderie pour le fond, avec une petite porte donnant sur la chambre de l'unique domestique humain et payé de la demeure. Les femmes de ménage vivaient en extérieur, dans leur famille et ne venaient que pour le ménage et la paye. Eileen ouvrit la porte en face d'elle, ignorant le reste de la pièce qu'elle n'expliqua même pas à Aïcha. La porte donnait sur un couloir, avec au-dessus de leur tête un immense escalier et le reste n'était que couloirs avec quelques portes. Elle en indiqua une qu'elle présenta comme étant le grand salon, avant d'emprunter l'escalier.

- La maison est grande, et tu pourrais te perdre, alors fais bien attention, d'accord? A pars moi, il n'y a qu'un seul autre humain qui vit ici et il ne parle pas beaucoup. Il s'agit d'un domestique s'occupant de quelques tâches dans la maison. Tu ne risques pas vraiment de le croiser d'ailleurs, il préfère être seul et travailler dans la discrétion.


Ce qui lui convenait parfaitement d'ailleurs. Mais elle espérait seulement qu'Aïcha ne prendrait pas peur en le voyant. Une fois en haut de l'escalier, elle tourna directement à droite, se dirigeant vers le fond du couloir avant d'ouvrir une porte. Il s'agissait d'une chambre, assez grande, pourvue uniquement d'un grand lit et d'une grande armoire, ainsi qu'une porte qui communiquait avec la pièce voisine.

- Et voila, ta chambre ! Tu dormiras ici, sauf quand je t'ordonnerais de dormir avec moi...On ira un autre jour en ville pour t'acheter des vêtements et de la décoration. La porte que tu vois là, mène directement dans ma chambre. Tu es la seule hybride à avoir droit à ce privilège...fais-en bon usage !


Entrant dans la chambre, Eileen laissa Aïcha découvrir sa nouvelle chambre, à la décoration inexistante. La peinture était dans un ton bleu clair, seule couleur en dehors de la couverture, bleu aussi. Pour une fois, elle était curieuse de voir les réactions de sa nouvelle protégée. Elle était habituée à des hybrides surpris, mais quelle réaction cette petite allait bien lui réserver. Ensuite, il faudrait songer à soigner ce front martyriser par ce monstre de scientifique.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 15 Fév - 23:14
A nouveau, Aïcha suivait, tout en écoutant ce que sa maîtresse avait à lui dire. Si elle se montrait obéissante et sage, elle pourrait, comme les chiens, courir dans le jardin... Mais... C'était si grand, et si elle se perdait? Et si pendant qu'elle était dehors, sa maîtresse avait besoin d'elle? Comment elle le saurait? Elle ne pouvait pas l'entendre.... A cette idée, le minois de la petite hybride se fit bien triste, cela l'ennuyait un peu... Pourtant, à la question de savoir si elle avait compris, son éternel - Nyu! se fit entendre, énergique, accompagné d'un hochement de la tête, oui, il lui manquait des sens, mais fort heureusement, ceux qui restaient et sa petite tête, même si elle sonnait parfois comme une cloche, comme en ce moment à cause du geste trop brusque, fonctionnaient fort bien.

Aïcha regarda la porte vers laquelle sa maîtresse la dirigeait, contrairement à l'entrée pour le 'jardin', c'était tout petit, elle ne pourrait pas passer en même temps que sa maîtresse, c'était impossible, si bien que la porte ouverte, l'hybride se mit de coté pour n'entrer qu'une fois Eileen à l'intérieur, elle avait profité de ce court moment pour regarder un peu plus sa maîtresse, elle était bien plus jolie que sa maîtresse scientifique qui l'avait abandonnée... De nouveau, elle secoua la tête, elle n'avait pas le droit de penser ce genre de choses après tout, c'était elle qui avait été créée pour plaire, alors elle se devait de tenir sa place.

La pièce ou elles étaient entrées était assez petite, de la taille approximative du laboratoire ou sa première maîtresse vivait confinée, elle contenait beaucoup de choses, donc la plupart lui étaient inconnues, mais le tout était en ordre, presque trop, comme si l'on y vivait pas. Aïcha n'eut pas loisir d'en savoir plus sur l'endroit, sa maîtresse continuait son chemin sans s'arrêter, continuant à lui expliquer les choses de la maison. Ainsi, elle apprit ce que son regard lui avait dors et déjà enseigné: l'endroit était très grand, et l'on pouvait aisément s'y perdre, cependant, la seconde partie du 'message' était bien plus important aux yeux de la petite hybride. Il y avait dans la maison un autre humain que sa maîtresse, quelqu'un qui ne parlait pas beaucoup et qu'on ne voyait pas beaucoup, l'un dans l'autre de toute façon, tenir une conversation aurait été fort compliqué, et quel humain l'écouterait de toute façon? Elle n'était qu'un objet, du moins, c'est ce qu'on avait essayé tant bien que mal de lui apprendre, sans grand succès.

Sa maîtresse monta les escaliers, ce qu'Aïcha fit derrière elle, pour lui emboiter le pas dans un couloir, jusqu'à une porte qu'elle ouvrit. L'endroit était immense, peint en bleu clair, il y avait un grand lit et une commode, rien de plus, rien de moins. Avant que l'hybride n'ai pu demander ni quoi ni qu'est ce, Eileen lui expliqua ce dont il s'agissait: Aïcha voyait sa chambre, l'endroit où elle aurait le droit de faire un peu ce qui lui plaisait, un privilège que ses autres hybrides n'avaient pas.

L'hybride n'en croyait pas ses yeux, c'était immense! Et encore moins ses yeux vis à vis de ce qu'avait dit sa maîtresse... Le fait de dormir avec elle ne la dérangeait pas le moins du monde, mais un endroit aussi grand pour elle toute seule? Aicha chercha de quoi écrire, faute de trouver quoi que ce soit, elle se dirigea vers le lit et traça sur la couverture, espérant que ça resterait assez longtemps que pour qu'Eileen aient eu le temps de tout lire:

'Maîtresse Eileen est sure? Aïcha.... Peut avoir une chambre? Mais... Et maîtresse Eileen? Elle a une chambre pour être bien aussi? Aïcha n'a pas besoin d'une grande et belle chambre... Si maîtresse Eileen veut Aïcha peut même dormir dans la petite pièce avec plein d'objets bizarres!'

Puérile inquiétude de la jeune hybride, qui ignorait le luxe dont disposait sa maîtresse... L'endroit était si grands qu'on pourrait sans peine y faire dormir plusieurs personnes, à plus forte raison plusieurs Aïcha... Et puis c'était tellement beau, non, sa nouvelle maîtresse devait se moquer, c'était impossible, même une couverture elle avait du se battre pour l'obtenir au labo et là... Les yeux de l'hybride étaient immense, et embués, autant de bonheur que de crainte pour cette nouvelle maîtresse qui se montrait si bonne envers elle.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 16 Fév - 11:16
Les réactions d'Aïcha étaient toujours aussi surprenantes, et même si Eileen commençait à s'y habituer, elle appréciait toujours autant. L'hybride semblait particulièrement surprise d'avoir une aussi grande chambre. Peut-être qu'elle n'était pas habituée à un tel luxe? C'était surement cela, mais avec sa nouvelle maîtresse, elle allait devoir s'y habituer. En effet, Eileen était riche, sa fortune croissant continuellement, bien qu'elle le dépensait sans compter s'il lui en prenait l'envie. Aujourd'hui, elle avait économisé en faisant l'acquisition d'une hybride gratuite, mais elle comprenait petit à petit qu'au final, cette hybride serait sans doute la plus chère à équiper. Des vêtements ne suffiront pas, il lui fallait un objet pour communiquer facilement, et Eileen ne voulait pas lui acheter quelque chose de fragile ou qui devrait se changer régulièrement.
A un moment, l'hybride commença à tracer quelque chose sur la couette...alors la jeune femme s'approcha rapidement pour ne rien rater des mots ainsi écrits. Décidément, il fallait vraiment faire quelque chose pour sa communication. L'inquiétude d'Aïcha la fit sourire.

- Suis-moi, tu vas voir par toi même que j'ai bel et bien une chambre et que la tienne à côté va te paraitre vraiment petite !

Eileen s'approcha de la seule porte encore fermée, celle qui communiquait avec sa chambre et l'ouvrit. Elle dévoila ainsi une pièce immense, possédant un lit d'une taille considérable qui pouvait contenir quatre personnes d'un coup. Le tout pouvait paraitre démesuré mais quand l'on aime faire des folies de son corps, il fallait bien avoir l'espace pour le faire correctement !
Les deux grosses armoires appuyées contre le mur de l'autre côté du lit ne semblaient pas prendre tant de places que cela, alors qu'elles étaient vraiment très grosses. L'une contenait la garde robe de la jeune femme et l'autre...eh bien, c'était un secret qu'Aïcha découvrirait certainement très rapidement. Sous le lit, des yeux curieux pouvait facilement apercevoir des malles plus larges que hautes, cachant d'autres secrets souvent utilisés.
La décoration était ici à son image mêlant le gothique à la sensualité. Il n'y avait d'ailleurs que des femmes qui ornaient ses murs, de magnifiques cadres représentant de très belles femmes, parfois nue, parfois habillées mais souvent de pas grand chose, avec un décor typiquement gothique. Le mur était un mélange de rouge et de noir, mais le tout allait très bien ensemble.
Dans un coin de la pièce, il y avait une coiffeuse, objet indispensable quand l'on souhaitait se faire belle mais refaite dans son goût. Il y avait donc un dragon de chaque côté, qui semblait tenir le miroir.

- Comme tu peux le voir, je ne suis pas à plaindre. Il va falloir t'habituer Aïcha, je suis riche et étant ma protégée, tu vas pouvoir profiter de ce que je t'offrirais. Alors si je t'offre une chambre, c'est que j'en ai la possibilité et que je le souhaite. Il y a dans cette demeure, suffisamment de chambres pour que tu puisses en occuper une sans que cela ne nuise à la qualité de la demeure.

La jeune femme finit par retourner dans la chambre bleu clair et d'un geste, ordonna à Aïcha de s'assoir sur son lit et l'y attendre.

- Attends-moi là et sois sage, je reviens vite.

Elle sortit de la chambre, laissant toutes les portes ouvertes. Il s'agissait d'un nouveau test même si elle comprenait maintenant qu'il y avait peu de chance que l'hybride tente de fuir. Elle revint quelques minutes après, une trousse de premiers dans les mains et approcha une chaise, en face de l'hybride avant de s'installer.

- Tu risques d'avoir un peu mal mais ne bouges surtout pas. Tu verras que je fais ça pour ton bien, tu guériras plus vite et tu seras parfaite après !


Pour la première fois depuis leur rencontre, elle lui adressa un sourire. Pas un de ses sourires habituels, sadique, affreux, mais plutôt un sourire doux et encourageant. Elle avait déjà eu des blessures plus graves et plus douloureuses mais elle se doutait que la petite hybride n'avait pas beaucoup été blessée pendant sa vie au laboratoire. Elle semblait avoir été réellement aimée par son ancienne propriétaire qui ne l'avait visiblement pas abimée. Eileen posa la petite boite avec une croix verte au-dessus sur le lit et l'ouvrit, dévoilant de nombreux objets qu'elle connaissait par cœur. Combien de fois avait-elle pu utiliser une crème contre bleus? L'aiguille et le fil pour recoudre? Ou tout simplement les pansements pour protéger une plaie? Un nombre incalculable de fois ! Son métier était dangereux mais tellement enivrant !
D'une main habituée, sans même regarder, elle attrapa un tube de crème à moitié utilisée. Une crème pour lutter contre les bleus et les bosses. Elle en prit une noisette sur sa main droite.

- Ce sera sans doute un peu froid...

Qu'est-ce qui lui prenait? D'ordinaire, elle ne se préoccupait pas de la souffrance de l'hybride et le soignait sans douceur et sans aucune prévenance ! Et pourtant, cette fois, elle prévenait Aïcha et appliqua la crème avec douceur. Elle massait délicatement, tentant de lui faire mal le moins possible, même si elle savait très bien que son front devait être extrêmement sensible ! Elle continua jusqu'à faire rentrer la crème, observant les réactions de l'hybride.

- Il faudra recommencer ce soir avant d'aller te coucher mais après, il faudra tout simplement attendre...On ne peut rien faire de plus avec des bleus et des bosses. Est-ce que ça va?

Comme pour la réconforter, son autre main alla se poser sur une oreille qu'elle grattouilla. Elle tentait ainsi de faire oublier la désagréable, voir douloureuse sensation sur le front. Elle voulait la remplacer par une agréable sensation de bien-être.

- Tu dois être fatiguée après tout ça...si tu veux te reposer, je t'en donne la permission.

Et elle, elle pourrait se reprendre, reprendre ses habitudes et ne plus se montrer aussi douce. Elle se surprenait elle-même et n'aimait pas ce qu'elle voyait percer à la surface.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 16 Fév - 12:11
Décidément, Aïcha allait de surprise en surprise, alors qu'elle écrivait, elle vit sa nouvelle maîtresse s'avancer rapidement, pour lire et donc comprendre... Aïcha aurait volontiers communiqué par le langage des sourds-muets, mais elle savait que pour sa maîtresse, ce ne serait que des gestes inutiles, puisqu'elle ne savait pas le comprendre, et de fait, s'en était abstenue.

Elle eut un sourire, était ce par ce que cela la touchait qu'on s'inquiète pour elle, ou par ce que la question lui paraissait stupide? Toujours est-il qu'Eileen lui demanda de la suivre afin qu'elle puisse vérifier de ses yeux qu'elle avait bel et bien une chambre, et qu'en comparaison, celle qu'on lui avait confié lui semblerait minuscule.

Aïcha s'attendait à devoir sortir et faire le tour pour découvrir une autre aile de la maison, mais non, sa maîtresse ne daigna même pas sortir, au lieu de cela, la porte qui, jusque là avait été fermée, fut ouverte. Elle communiquait avec une pièce encore bien plus grande que celle ou Aïcha avait été introduite, qu'Eileen lui avait confié pour 'chambre'. Elle suivit sa maîtresse sans la moindre once d'hésitation, pour ouvrir d'immenses yeux ébahis à peine le pied posé dans celle qui appartenait à sa maîtresse.

Cela devait être aussi grand que le laboratoire lui même! L'hybride laissa errer son regard dans la pièce, à commencer par les murs, il y avait là deux grandes armoires ou sa maîtresse pourrait facilement cacher plus d'une hybride sans avoir à forcer les portes pour les fermer! Ce qu'il y avait dedans, elle l'ignorait, et ne chercherait pas à le savoir tant et aussi longtemps que sa maîtresse ne le lui demanderait pas. Son regard se posa ensuite sur le lit, un lit gigantesque, même sa cage était plus petite que le lit tout seul! L'hybride demanda le droit d'avancer du regard à sa maîtresse, afin de regarder la chambre de plus près. Alors qu'elle s'attendait à un refus, Eileen lui permis d'explorer.

D'un pas lent, hésitante, Aïcha se mit à observer une à une les oeuvres qui décoraient les lieux, toutes étaient superbes, de grande qualité, toujours des femmes, toujours jolies, pourtant, la féline leur trouvait un 'je ne sais quoi' de plat, presque triste, peut être par ce qu'une photo ça ne fait pas de câlins? Elle n'aurait su l'expliquer à vrai dire.

Le lit, elle aurait pu y faire la folle pendant des heures sans tomber à coté tant il était grand! Mais plus important, le regard de l'hybride capta un éclat pâle sur l'une des tables de nuits, avec un large sourire, après avoir de nouveau demandé l'autorisation du regard, elle ramassa le papier et le crayon, papier qu'elle vint montrer à Eileen pour s'assurer qu'il n'était pas papier important, les volées de baffes qu'elle avait pu prendre quand elle apprenait, elle ne les avait pas oubliées.

Rassurée, elle rangea papier et crayon dans son haut, avant de continuer la découverte.. Il y avait un grand meuble dont elle ignorait l'utilité, et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle capta son image dans le miroir! Assez bêtement, il faut l'avouer, elle s'était cachée à peine son image aperçue avec un
Nyu! de surprise, si bien qu'elle resta ainsi cachée un court instant, avant d'oser se redresser, d'abord, elle fit une oreille, puis un oeil... L'idée lui vint, elle avait entendu parler de ça... Mais comment ça s’appelait encore? Au final peut importait. Cela servait à se voir en tout les cas. Rassurée, elle finit par s'en retourner vers sa maîtresse en souriant.

Sa maîtresse lui dit qu'elle devait accepter ce qui lui serait donné et ne pas culpabiliser, ce à quoi Aïcha inclina la tête, signe qu'elle avait compris, mais il était heureux qu'elle ne puisse promettre de ne pas s'inquiéter, puisqu'elle n'aurait sans doute pas tenu parole. Autoritaire, Eileen l'emporta vers la chambre, sa chambre, et lui intima de s'asseoir pour attendre, ce qu'Aïcha fit, attendant patiemment, elle utilisa le papier et le crayon pour y poser une question, qu'elle avait eu si elle avait droit de décorer la chambre comme elle voulait.

Lorsque sa maîtresse revint, elle portait une mallette à la main, ça, Aïcha connaissait, cela servait à soigner, il y avait dedans toute sorte de choses qui servaient à guérir les blessures et soigner les bobos, il est vrai que le bref regard dans le miroir lui avait permis de voir qu'elle avait sur le visage deux lignes qui pouvaient passer pour des cornes tellement c'était vilain...

Sa maîtresse s'installa sur une chaise devant elle pour lui exposer le fait que cela allait faire un peu mal... Aïcha avait du mal à comprendre pourquoi sa maîtresse était aussi gentille, alors qu'elle avait marqué su mépris pour les hybrides plus tôt, cela lui faisait un mystère de plus à éclaircir mais à l'imprécation suivante, du moins, elle supposait que s'en était une, Aïcha se figea, pour ne plus bouger un muscle tant que l'ordre n'aurait pas été donné qu'elle pouvait bouger. Son regard pourtant ne ratait rien, sans même regarder, sa maîtresse avait mis la main sur un tube quelconque, mais lui avait adressé un sourire, fort différent de ceux qu'elle avait montré jusque là! Sa maîtresse cachait ce qu'elle pensait derrière un masque? C'était possible, derrière un masque on a pas mal...

L'hybride ne put s'empêcher de grimacer lorsque la main se posa sur son front, c'était désagréable, pas par ce que c'était la main, mais par ce que les bosses faisaient toujours mal, pourtant, elle s'abstint de bouger d'une quelconque façon tant que sa maîtresse travaillait. Etrangement, elle n'avait pas ressenti le froid annoncé, non au contraire, elle avait chaud, chaud dans son coeur, une chaleur douce et agréable.

Quand Eileen lui dit qu'il faudrait recommencer, Aïcha inclina la tête, ce que voulait maîtresse Eileen, Aïcha le ferait, même si ça faisait mal, même si c'était douloureux, l'important était de lui obeir pour la garder heureuse.

A la suite de cela, Eileen lui donna le droit de se reposer, Aïcha se laissa donc un peu aller, tout en ronronnant à la gratouille de l'oreille. C'était agréable.... Après une hésitation, pourtant, l'hybride tendit le papier ou elle avait patiemment griffonné une question, elle espérait que sa maîtresse ne lui en voudrait pas d'avoir osé la poser, mais c'était important pour Aïcha.

'Est ce qu'Aïcha pourrait avoir une image de maîtresse Eileen pour mettre dans sa chambre?'
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 16 Fév - 12:48
Eileen avait longuement observée Aïcha qui avait demandé la permission d'explorer sa chambre. Avec avoir obtenu sa permission, l'hybride avait commencé à se balader, observant en détail chaque cadre, observant chaque chose exposée dans la chambre pour la décoration ou l'utilité selon ce que c'était. Et elle semblait un brin impressionnée. Mais finalement, ce fut la réaction devant le miroir qui surpris le plus la jeune femme. Et au-delà de la surprise, Eileen se mit même à rire. Une hybride qui ne connaissait pas les miroirs et réagissaient comme si elle voyait un monstre, franchement, il y avait de quoi rire ! Et pour une fois, ce n'était pas un rire sadique, elle ne s'amusait pas de la souffrance d'autrui...non, elle s'amusait d'une réaction. Oh, ce n'était pas pour se moquer. Elle était en quelque sorte charmée par une telle innocence. Et c'était cette innocence qui l'amusait. C'est pour cette raison que son rire était un vrai rire, comme elle n'en avait pas eu depuis un moment. Et ce rire résonna étrangement à ses oreilles...trop peu habitué à l'entendre.

- Ceci est un miroir ! Il permet de se voir dedans, en général, c'est pour vérifier qu'on est bien habillée ou bien maquillée...Celui-là me sert quand je dois me faire une coiffure et un maquillage particulier. Mais comme tu pourra le constater, en général, je préfère ma tresse et aucun maquillage.


Ensuite, Aïcha eut droit à des soins pour ses vilaines bosses bien visibles et ses vilains bleus en train d'apparaitre. Eileen avait beau appliquer la crème le plus délicatement possible, elle ne pouvait éviter de désagréables sensations pour l'hybride. Et pourtant celle-ci ne bougea pas d'un poil, restant figée sur place le tant que les soins seraient effectuées. Et en plus, elle ne râla même pas en entendant qu'elle y aurait de nouveaux droits ! Décidément, cette petite était vraiment surprenante et allait la changer de ses hybrides habituels.

Une fois les soins finis, la jeune femme essuya le reste de crème sur sa main grâce à un mouchoir, s'attendant à voir l'hybride s'endormir de suite ou refuser la sieste. Avec elle, on pouvait s'attendre à tout.
Contre toute attente, Aïcha fit toute autre chose. Pendant son absence, elle avait écrit une question sur le papier préalablement emprunté dans sa chambre et la lui montrait. Une photo? Aïcha voulait une photo? Ce n'était pas une blague? Non visiblement, l'hybride était particulièrement sérieuse !
Eileen avait beau vouloir se contrôler, ses yeux ressemblaient à deux grandes soucoupes, alors que sa bouche était figée sur une interrogation muette. Secouant la tête pour se reprendre, la jeune femme mit un certain temps pour répondre. C'était bien la première fois qu'une hybride, un de ses jouets, surtout nouveaux, lui demandait une photo d'elle. Et visiblement, ce n'était pas pour jouer aux fléchettes dessus.

- Eh bien...si tu ne joues pas aux fléchettes avec, je peux bien tenter de t'en trouver une. Je dois en avoir quelques unes dans un album photo de famille...tu pourras choisir celle que tu veux. Mais après ta sieste, d'accord? Maintenant allonges-toi donc, tu as besoin de te reposer.

Eileen se leva de sa chaise et déposa un baiser dans le cou d'Aïcha puis au sommet du crâne, évitant le front qui était encore trop sensible. C'était un geste de tendresse, tout simplement. Ensuite, elle lui indiqua de s'allonger sous la couette.

- Prends le temps de te reposer, nous aurons tout le temps après de te trouver une photo et peut-être de faire quelques courses. Bien qu'il nous faudra manger avant. Je te veux en pleine forme d'accord? Si tu as trop chaud, tu peux repousser la couette bien sur, si tu as trop froid...il y a peu de chances que ça arrive, mais tu pourras aller dans mon lit, la couette y est plus épaisse.

C'était bien une première : autoriser une hybride à dormir dans son lit alors qu'elle n'y était pas. Aïcha commençait déjà à avoir plus de droits que les autres hybrides.

- Tu pourras me rejoindre dans le salon en bas quand tu seras reposée. Si je n'y suis pas, je suis peut-être dans mon bureau ou dans le jardin. Mais j'essaierai d'être dans le salon, tu te rappelles où il est?


Une fois la confirmation reçue ou la demande de lui redire et la réponse donnée, Eileen sortit de la chambre. Elle laissa la porte communicant vers sa chambre ouverte, et celle donnant sur le couloir entrouverte. L'information était claire : Aïcha n'était pas enfermée, elle était libre d'aller et venir dans la maison. Mais tout d'abord, la jeune femme tenait vraiment à ce que l'hybride se repose. Elle avait vécu un sacré bouleversement depuis la perte de son ancienne maîtresse, la violence des autres scientifiques, puis la marche pour venir jusqu'ici.

Pendant la sieste de son hybride, Eileen en profita pour aller voir ses chiens et les nourrir un par un. Elle profita aussi d'être seule et donc que personne ne pouvait la voir, pour les câliner. Elle continua ensuite l'éducation du dernier arrivé, le plus jeune qui n'avait qu'un an. Le plus âgé lui en avait 10. La plupart se débarrassait de leur gardien s'il devenait trop âgé, mais pas Eileen. Elle gardait ses chiens jusqu'au bout, considérant qu'ils avaient fait leur travail et qu'ils méritaient une fin de vie tout à fait honorable, entourés de ceux qui les aimaient et dans leur maison. Heureusement, le plus âgé était encore plein de vie et aussi actif que les autres, même s'il avait de plus en plus besoin de repos. Le plus jeune lui, était plein d'énergie et fougueux, nécessitant d'être éduqué mais elle aimait la fougue chez ses chiens. D'ailleurs, elle ne prenait que les plus énergiques, et ses chiens s'étaient toujours montrés intelligents. Elle en avait toujours été fière, et même si elle embauchait des gens pour s'en occuper, les éduquer, elle aimait les éduquer au maximum elle-même. Au bout d'un certains temps, elle rentra dans la maison, suivit de son plus vieux chien et monta dans son bureau pour travailler. Son chien se coucha à côté du bureau alors qu'elle lisait les offres d'emploi. Des offres bien particulières puisqu'elle était chasseuse de prime. Elle n'en accepta qu'un seul qui serait vite réglé mais elle n'irait pas aujourd'hui.

Ensuite, elle redescendit au salon, et prit un livre, avant de s'installer dans son confortable fauteuil. Trois heures s'étaient écoulées. En temps ordinaire, elle aurait été secoué son hybride, mais cette fois, elle lui laissait tout le loisir de se reposer, alors qu'elle réfléchissait à tout ce qu'elle devrait lui acheter. Elle en profita pour interrompre sa lecture pour passer un appel dans une boutique spéciale et commander un article pour Aïcha, qu'elles iraient récupérer plus tard quand ce sera prêt.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 16 Fév - 13:23
Aïcha avait, comme cela devenait coutume déjà, écouté sa maîtresse sans la couper. (Oui oui, je vous vois venir bande de mauvaises langues, elle aurait eu du mal étant muette, et bien détrompez vous, une bêtise, toute féline, ça vous coupe le sifflet aussi surement qu'un importun qui parle trop!) L'objet réfléchissant s'appelait un miroir, sa maîtresse s'en servait pour se maquiller et se coiffer, ce devait être plus pratique que la gamelle d'eau c'est sur...

Et c'était surtout beaucoup plus grand. Pourtant, l'événement suivant allait faire pencher la tête de l'hybride de coté, devant l'air ahuri de sa maîtresse, jugez en par vous même: Les yeux aussi écarquillés que des soucoupes, la bouche à mi-chemin entre la parole et le silence, tout indiquait une surprise intense. Aïcha en vint à se demander si elle avait fait une bêtise, cependant, elle eut rapidement la réponse à son interrogation muette. Si elle ne jouait pas avec, elle aurait le droit d'avoir une photo... Mais... C'est quoi les fléchettes? Faute de papier, elle ne posa sa question, se contentant de sourire, un sourire tout petit, tout mignon, au contraire de ses grands yeux qui pétillaient de joie.

Eileen lui dit qu'elle aurait droit de choisir la photo qui lui plairait, mais qu'elle devait à présent se reposer, dormir un peu. Ce n'était pas un ordre difficile à suivre, pour une fois qu'elle avait droit à un bon lit, Aïcha n'allait pas se le faire dire deux fois. Sa maîtresse s'était levée après avoir donné son ordre, pour lui poser un premier baiser dans le cou, ce qui fit frissonner l'hybride, puis sur la tête, entre les oreilles, ce qui lui valut un
Nyuuuu plus appuyé que de coutume... Mais aussi à un geste que l'hybride ne put réprimer à temps, ses deux bras s'étaient scellé un instant autour de la taille de la jeune femme le temps d'un court câlin. Aïcha n'aurait su dire pourquoi, mais elle sentait que sa maîtresse, même si elle avait été dure avec le scientifique, avait en elle des douleurs bien pire que sa tête en ce moment, et, instinctivement, elle avait fait ce qui lui semblait le plus logique, le plus facile, un câlin, comme l'on fait aux enfants, avant que sa maîtresse ne lui indique de se mettre sous la couette. Aïcha était un peu ennuyée de se reposer quand sa maîtresse allait devoir travailler, mais les désirs de sa maîtresse avaient valeur d'ordre, et elle obéirait sans demander ni avis, ni conseils autres que ceux d'Eileen.

Eileen lui indiqua qu'après  le repos, elles chercheraient une photo, puis sans nul doute faire des 'courses', encore quelque chose d'inconnu, manger également, mais que pour ça, il lui fallait être en pleine forme... Il est vrai qu'Aïcha commençait à peiner, sa maîtresse l'aurait elle remarqué? Ou bien sans le vouloir est ce que l'hybride avait donné des signes de fatigues? Elle ne le saurait sans nul doute jamais... Non seulement elle était au chaud, mais sa maîtresse lui permettait même d'aller dans son lit... Instantanément, l'hybride repoussa l'idée, c'était le lit de sa maîtresse, elle ne s'y mettrais que si sa maîtresse y était et en avait l'envie, pas en d'autres temps.

Eileen ajouta qu'elle serait dans le salon à l'attendre après la sieste, et s'enquit de savoir si la petite néko se souvenait de sa localisation. Après un court instant à réfléchir, l'hybride inclina la tête, la grande pièce en bas de l'escalier, oui, elle savait ou ça se trouvait, et ajouta même un large sourire plein de dents, oh, pas le moins du monde menaçante, au contraire, c'était juste un grand sourire gentil et confiant.

A peine sa maîtresse partie, Aïcha s'était purement et simplement roulée en boule sous la couette, il y faisait chaud, la couette était douce... Etrangement, des larmes lui montèrent aux yeux, jamais jusqu'ici elle n'avait été traitée de la sorte, la couverture qu'elle avait eu au laboratoire, elle avait du travailler dur pour l'obtenir, et voila qu'Eileen lui donnait énormément de choses alors qu'elle n'avait encore rien fait pour elle, la petite hybride se sentait coupable, coupable de ne rien faire pour sa nouvelle maîtresse qui se montrait si bonne envers elle!

Pourtant, la fatigue finit par lui tomber dessus comme la faim sur le pauvre monde, et la jeune néko sombra dans un sommeil sans rêve, seulement troublé par les cauchemars. C'est à l'un d'eux qu'elle du son éveil, le scientifique voulait l'entrainer loin de cette nouvelle maison ou déjà, elle se sentait si bien! Elle batailla avec la couette, souffla, râla, bien que cela soit aussi bruyant qu'un pet de mouche, avant d'émerger la tête de la couette, le souffle court.

Aïcha prit un moment pour retrouver son calme, puis se leva, non sans s'étirer largement, ce qui aurait pu être bruyant si elle n'avait ces maudites cordes vocales faites pour n'être capable de sortir qu'un
Nyuuuuuuuuu à peine audible dans cette grande maison. Cela fait, l'hybride refit le lit proprement, pas question que sa maîtresse aie à se mettre en colère par ce que le lit était en bataille. Elle récupéra ensuite papier et crayon puis d'un pas lent, elle se dirigea vers l'escalier, non sans observer la décoration du couloir, c'était étrange, mais à l'allée, elle suivait sa maîtresse de pied à talon, si bien qu'elle n'avait pas même pris le temps de regarder à quoi tout ressemblait. L'endroit était immense, mais aussi superbe, avec ses boiseries, ses choix de couleur, ses jeux d'ombres et de lumières, tout était splendide. Pourtant, Aïcha finit par réaliser que sa maîtresse devait l'attendre et se dépêcha de descendre l'escalier pour la rejoindre.

A son arrivée, Eileen était installée dans un beau fauteuil, avec un livre, aussi, la petite hybride évita de faire du bruit pour la rejoindre. Le visage de l'hybride s'illumina d'un nouveau sourire en voyant qu'elle avait près d'elle l'un des gardiens, aussi, pour ne pas le déranger, l'hybride se mit de l'autre coté du fauteuil, s'installa à terre, attendant que sa maîtresse daigne relever le nez de son livre, tout en écrivant une nouvelle question sur le papier, qu'elle lui remettrait dés qu'elle lui parlerait, la question, fort simple en soit, était pourtant importante pour Aïcha:

'Maîtresse Eileen aimerait qu'Aïcha cuisine pour elle?'

Et tout en attendant la réponse à son interrogation, la féline, la tête penchée, affichait un sourire léger, son regard passant de sa maîtresse au chien, l'animal l'intriguait, mais elle n'osait l'approcher et le déranger, il dormait et elle ne voulait pas le courroucer inutilement, s'il était gardien, c'est qu'il savait défendre la maison et sa maîtresse!
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 16 Fév - 14:02
Eileen avait tout préparé pour leur potentielle sortie pour des achats et surtout, passer un appel pour un achat qui serait particulièrement important pour la future vie d'Aïcha dans cette maison. Après tout, comment pourrait-elle la servir convenablement si elle ne pouvait l'entendre quand elle voulait la voir? Pour cette raison, la petite hybride aurait droit à un gadget tout neuf lui permettant de savoir quand sa présence était nécessaire et quand elle pouvait s'amuser. En attendant le réveil de l'hybride, la jeune femme lisait paisiblement. Il était rare qu'elle ait le temps de lire, trop prise par son travail, le dressage de potentiels hybrides, ou encore l'éducation de ses chiens. Elle avait toujours de quoi s'occuper. Pourtant, elle adorait lire et quand elle en avait l'occasion, elle était plongée dans son livre et avait bien du mal à en sortir.
Surtout que le silence régnait, même Aïcha ne fit pas un bruit en s'installant à côté. Ce ne fut que le bruit du crayon sur le papier, pourtant faible, qui troubla le silence et la tira de son livre. Elle leva les yeux de son bouquin et chercha des yeux la source du bruit. Ses yeux se posèrent d'abord sur son vieux chien qui dormait paisiblement, lui tirant un mince sourire. Elle les trouvait vraiment adorable quand ils dormaient, si les rottweilers n'étaient pas appréciés à leur juste valeur. Ils n'y avaient ici que des chiens dit dangereux et pourtant, tellement adorable. Du coin de l’œil, elle aperçut autre chose, qui n'était pas un chien, mais un chat plutôt.
En tournant la tête vers Aïcha, elle lui sourit.

- Déjà réveillée? Tu as bien dormi? Et j'espère que tu es en pleine forme maintenant?

Eileen mit un marque-page dans son livre, le ferma et le posa sur un meuble proche du fauteuil. Ensuite, elle regarda la jeune hybride et tapota ses cuisses pour l'inviter à s'installer sur elle.

- Viens donc par là, ma jolie.

Elle attendit patiemment que l'hybride obéisse, pour poser une main sur les jambes d'Aïcha, d'un air possessif, et l'autre jouait tranquillement avec la queue, la grattouillant par moment.
A ce moment, Aïcha en profita pour poser sa question, enfin montrer le papier où était écrit une question.

- Oh tu sais cuisiner? Eh bien, tu as bien plus de qualités que ne voulaient l'admettre ces scientifiques ! Décidément, ils ne savent pas juger correctement une hybride. Alors, dis-moi que souhaiterais-tu cuisine?

Eileen était agréablement surprise par cette découverte mais se rendait compte que si Aïcha ne connaissait pas les ingrédients disponibles, elle aurait du mal à décider quoi cuisiner. Alors, la jeune femme cessa de jouer avec la queue de l'hybride pour lui donner une petite tape sur les fesses, oh rien de douloureux, juste un signal. Le signal qu'il était temps de se lever. Elle en fit de même puis prit la main de l'hybride avant de retourner dans le couloir pour emprunter une autre porte menant à la cuisine. Une grande cuisine, parfaitement équipée de tout ce qui était nécessaires et très performants. Il y avait ici de quoi faire une cuisine de rois. Le frigo style frigo américain était énorme, le double en taille des frigo que l'ont trouve habituellement dans les maisons. Et en plus, il s'agissait du modèle fabriquant des glaçons sur commande. Quand on avait de l'argent, pourquoi s'en priver?

- Voila la cuisine, tu pourras faire tout les repas si tu le souhaites. Il y a beaucoup d'aliments, si jamais tu en désires en particulier, il suffit de laisser une note accroché par un aimant au frigo et le domestique s'en chargera. Sinon, il a une liste habituelle. Tu peux fouiller, regarder dans les placards du bas, le frigo et la petite là, permet de garder d'autres aliments. Tu devrais avoir du choix.


Elle avait indiqué une porte se dissimulant presque entre les meubles, donnant sur un stock de nourritures en tout genre.
A moins de faire de la cuisine très exotique, Aïcha devrait trouver tout ce qu'elle cherchait pour un repas commun. Eileen s'installa sur une chaise autour de la table, observant l'hybride faire, curieuse de la voir s'activer.
Franchement, que demander de plus? Elle avait trouvé une hybride qui ne parlerait pas, n'entendrait pas tout ce qu'elle pourrait dire, et qui en plus savait cuisiner. Franchement, elle était l'hybride idéale pour elle.
En attendant qu'Aïcha trouve quoi faire, Eileen alla chercher deux gros albums photo et les ouvrit, laissant à la vue de l'hybride, la première page montrant des photos d'elle plus jeune, ou d'elle avec sa sœur et son frère. Mais de toutes ses photos, elle en avait peu de son frère et elles étaient vieilles et aucun où l'ont pouvait voir ses parents, où alors ils avaient été découpés pour ne pas apparaitre dans l'album.

- Voila les album, tu peux prendre la photo que tu veux. Et si tu fais un excellent repas, tu pourras même en prendre une deuxième. Ici, si tu travailles vraiment bien, tu peux avoir droit à des récompenses.

Une photo attira son regard un moment. Elle posait avec sa sœur, elle se souvenait de ce jour. Toutes les deux avaient décidés de faire une séance avec un photographe, quand elles étaient plus jeunes. Elles s'étaient vraiment amusée et cela se voyaient sur les photos où les visages étaient rieurs même si les poses n'étaient pas du tout de vraies poses. En tout cas, sa sœur avait toujours été photogénique...alors pourquoi avait-elle été si en colère et si surprise de savoir qu'elle était devenue mannequin? Ce n'était pas surprenant, mais cette idée avait le don de l'énerver. Mais ce n'était pas le jour à y penser. Elle raya sa sœur de sa tête pour aujourd'hui, se concentrant sur Aïcha qui s'activait.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 16 Fév - 16:42
Aïcha n'eut pas a attendre longtemps que sa maîtresse réalise sa présence. Elle en était à écrire sa question quand elle remarqua le mouvement de tête de sa maîtresse. Dans un premier temps, son regard fut posé sur le chien, un léger sourire étira même ses traits, avant que sa tête ne reprenne son mouvement pour se poser sur elle. Il ne fallut pas longtemps pour qu'Eileen lui demande si elle avait bien dormi, ce qui attire l'éternel Nyu[/b] , vigoureux et accompagné d'un grand sourire, même sa tête avait cessé de jouer les cloches, on peut être sourde muette et avoir dans la tête des musiciens qui n'étaient pas plus doué avec leurs instruments qu'Aïcha avec une trompette!

Sa maîtresse avait placé une marque dans son livre avant de se taper les jambes de la main, appuyant le geste la demande, malgré sa gène, Aïcha se releva d'un mouvement souple, mouvement dansant, avant de venir se poser sur les jambes de sa maîtresse, du bout des fesses pour ainsi dire, en ce sens ou malgré la position, Eileen ne devait pas avoir plus de quelques kilos sur elle, Aïcha y veillait!

L'une des mains de sa maîtresse vint se poser sur ses jambes, d'une façon possessive, l'autre au contraire, s'était mise à jouer avec sa queue... Sa maîtresse savait-elle que cette endroit était particulièrement sensible? En tout cas, le contact électrisa la neko aussi surement que si elle avait mis les doigts dans une prise, bien que ce courant là était agréable.

Moment qu'avait choisit Aïcha pour présenter son papier, espérant que cela suffirait à détourner l'attention de sa maîtresse de son appendice caudal si sensible. Cela sembla marcher, et intéresser sa maîtresse à en juger par son visage et par les mots qui suivirent. Elle semblait ravie qu'Aïcha sache cuisiner, et une fois de plus pesta envers les scientifiques qui, disait-elle, ne savaient pas évaluer les hybrides comme il se doit... Comment auraient-ils pu savoir ce qu'elle savait faire alors qu'elle avait refusé tout ordre dés l'instant ou elle avait été enfermée et soumise à ces maîtres temporaires qui essayaient de faire d'elle ce qu'elle n'avait pas envie d'être? Sans même tenter de comprendre ce qui faisait sa résistance, son refus catégorique de plier à leurs demandes? Ils n'étaient pas maître d'Aïcha, et sans être à cette position, il était simplement impossible de lui faire faire ce qu'elle ne voulait pas. L'hybride eut un léger sourire en songeant à ces durs moments, ou parfois, le sol dur de sa prison lui était plus agréable que tout le reste, terrée qu'elle était sous la mince couverture qu'ils avaient finis par lui arracher...

Ce fut la tape que sa maîtresse lui mit aux fesses qui la sorti de ces sombres pensées, provoquant bien malgré elle, à moins que tout ne fut calculé, allez savoir, un empourprement vif des joues de l'hybride. Fort heureusement que sa maîtresse ne le vit pas, du moins, elle l'espérait! Vivement, à peine levée, Aïcha fut entrainée vers une grande pièce, une cuisine mais.... Mais c'était tellement grand, on aurait pu y faire cuir un boeuf sans que ça ne pose le moindre problème! Sa nouvelle maîtresse avait décidément la folie des grandeurs, pourtant, elle n'était pas petite... Mais après tout, la raison de ce choix ne la regardait pas! Suivant les indications de sa maîtresse, l'hybride commença par se laver soigneusement les mains, puis elle ouvrit les divers compartiments mentionnés, que ce fut le frigo, les armoires ou le compartiment bien caché, il y avait du choix, c'était le moins que l'on pouvait dire, et visiblement de la viande de qualité.

Après avoir fait le tour des ingrédient et refermé les diverses armoire, l'hybride repris le papier et le crayons pour écrire de nouveau:

'Maîtresse Eileen aurait-elle des alcool? Sake, xérès, vermouth? Aïcha aurait besoin d'un peu de ça pour préparer ce qu'elle a dans sa tête!'

Aïcha eu un doux sourire pour sa maîtresse, à vrai dire, si elle avait souvent cuisiné, elle n'avait même jamais tellement gouté sa cuisine, sauf quand elle ratait un plat, auquel cas elle devait le manger en entier, même si c'était parfois si infâme qu'elle en avait regretté ses pâtées pour animaux, et pourtant elle avait toujours obéit. Dès lors que sa maîtresse lui eut accordé l'alcool demandé, la petite hybride se lit à l’œuvre, patiemment. Tout d'abord, elle avait récupéré un beau morceau de bœuf, de bonne qualité qu'elle se mit en devoir de trancher finement, les tranches à peines plus épaisses que la moitié de son petit doigt, avec patience, elle les avait posé dans un plat à bords haut, y avait ajouté de la sauce soja, du gingembre qu'elle avait rappé puis avait ajouté la moitié de l'alcool demandé. Cela fait, elle avait prit un poêlon pour y mettre la même quantité d'épice et d'alcool qu'elle fit chauffer, dès que le liquide fut chaud, l'hybride le fit flamber un court instant avant de le retirer du feu et de le réserver.

Pendant que ses morceaux de viande marinaient, elle mit à chauffer une grande casserole d'eau alors qu'elle tranchait des aubergines aussi finement que la viande, cela fait, elle les arrosa d'un peu d'eau et les mit au four avec un peu d'eau et des épices, à bonne température.

Pendant que cela cuisait, le rit fut mis à l'eau et la viande cuite d'une main sure, non sans que la petite hybride ai demandé à sa maîtresse la façon dont elle préférait la manger. Cela lui prit une bonne demi-heure, mais au final, le résultat fut là, présenté à Eileen avec un certain savoir, le riz en mont au centre de l'assiette, les tranches de viande saisies mais encore bien rouge entrelacées des tranches d'aubergines dorées disposées en soleil tout autour, la sauce versée sur l'espèce de volcan qu'elle avait confectionné avec le riz et sur la viande et les légumes, enfin, l'hybride apporta le tout à table, s'inclina et se recula comme on le lui avait appris, assez loin que pour ne pas déranger, en fait, puisqu'elle avait du travail à faire, Aïcha s'était mise purement et simplement à faire la vaisselle, non sans avoir souhaité bon appétit à sa maîtresse, quand bien même elle n'avait pas émit le moindre son, tout sourire, elle espérait que le repas plairait à Eileen, au moins, en cela, elle pourrait se rendre utile.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 16 Fév - 18:20
Eileen observait Aïcha s'affairer dans la cuisine, fouiller les placards, le frigo et même le stock à la recherche d'ingrédients pour une quelconque recette. La surprise ne déplaisait pas à la jeune femme. Tant que c'était une bonne surprise. Dans le cas contraire, l'hybride apprenait très vite qu'il s'était trompé...
Au bout d'un moment, la petite revint avec son bout de papier où était inscrit une nouvelle question. Voila que sa nouvelle acquisition voulait taper dans sa réserve d'alcool. Heureusement que ce n'était pas ce qu'elle buvait régulièrement, comme par exemple le whisky. Mais bon, c'était plus rare de trouver du whisky dans un plat. Et les alcools demandés étaient plus rares dans sa maison mais devait se trouver.

- Je vais te chercher ça !


Des vins de cuisine ne se trouvaient pas dans sa réserve personnelle, alors elle se dirigea dans le stock. Elle les trouva au bout de quelques minutes de recherches, bien cachés au fond d'un placard en hauteur. Aïcha ne risquait pas de les trouver à cet endroit. Elle les rangea donc dans un nouvel endroit, du moins, la réserve, et apporta une bouteille de chaque à l'hybride, après avoir vérifié la date de péremption. Après tout, ce serait dommage de tomber malade au premier plat de l'hybride. Elle lui indiqua en même temps où elle pourrait désormais trouver les bouteilles de vins pour la cuisine.

En attendant qu'Aïcha ait fini, Eileen alla se servir un verre de whisky dans son bureau, avant de revenir dans la cuisine, verre en main. Elle se réinstalla à la table et but une gorgée de son verre. Aaah, qu'est-ce que cela faisait du bien ! L'agréable sensation de l'alcool descendant dans sa gorge, l'agréable sensation de brulure. Et puis bon, il ne faut pas oublier qu'elle achetait des whiskys de qualité, pas de la piquette.
A son retour, la petite en était à faire flamber une partie des ingrédients, mais la situation n'inquiéta pas Eileen. Elle avait remarqué que la situation était parfaitement contrôlée. Elle observait chaque geste fait par Aïcha, intriguée bien que physiquement, elle paraissait imperturbable. Après tout, elle savait cuisiner, peut-être pas aussi bien que les hybrides éduqués pour cela, mais elle avait appris pas mal de recettes avant de trouver que cela l'ennuyait.
Cela lui rappelait des souvenirs...sa sœur avait toujours tenté d'apprendre à cuisiner mais n'avait jamais réussi. Tout ce qu'elle savait faire, c'était brûler la nourriture au point de la rendre non comestible. Ce qui avait plutôt tendance à faire rire Eileen au final. Pour oublier ce souvenir, elle but deux ou trois gorgées de son verre.

Sortant de ses pensées, elle remarqua que quelque chose cuisait au four, alors qu'Aïcha versait du riz dans une casserole, très certainement pleine d'eau. Une bonne odeur commençait à se répandre dans la cuisine et cette odeur commençait à ouvrir l'appétit de la jeune femme. Et enfin, une assiette finit par arriver. Très joliment présenté. Et d'ailleurs, le repas avait l'air vraiment délicieux, elle avait hâte d'y goûter. Elle ne dit rien quand Aïcha alla faire la vaisselle, préférant commencer à manger. Elle avait faim et n'allait pas attendre alors que le repas était servi.
Eileen attrapa ses couverts et commença à manger son assiette. Eh bien, c'était délicieux ! Aïcha était vraiment doué, résultat, elle dévora ce qu'il y avait dans son assiette, avant de réaliser que l'hybride n'avait pas mangé.

- Aïcha?

Eileen se leva et s'approcha de l'hybride, concentrée sur sa vaisselle et passa doucement sa main dans son dos pour lui signaler sa présence.

- Tu as fini la vaisselle? Il faut que tu manges toi aussi ! Mmh...Il doit y avoir une boite avec un reste d'hier dans le frigo...


Tout en réfléchissant, elle s'approcha du frigo et trouva la boite en question. Quand elle avait le temps de cuisiner, elle avait tendance à faire pas mal de plats qu'elle congelait ou mettait au frigo si elle allait bientôt le manger. Et celui-ci avait été fait la veille. Un reste de chili con carne.

- J'espère que tu aimes bien ça, prends ce que tu veux comme part. Je veux que tu te nourrisses correctement pour être en forme, d'accord?


Elle lui sortit une assiette et des couverts pour qu'elle puisse se servir dans la boite, avant de retourner vers le frigo.

- J'espère que tu aimes bien la glace pour le dessert...Qu'est-ce que tu préfères? Vanille ou chocolat?


Tout en lui parlant, elle sortait les boites cités et deux bols puis alla poser le tout sur la table, avant d'attendre l'arrivée d'Aïcha avec son assiette, qu'elle espérait bien pleine.

- J'aimerais que tu me dises ce que tu sais faire précisément. Des plats en tout genre? As-tu des spécialités? Sais-tu faire des plats exotiques comme le chili con carne? Ou sais-tu faire des gâteaux? De la glace?


Eileen se montrait curieuse pour savoir ce que la scientifique avait bien pu lui apprendre. Ainsi, elle saurait si elle avait besoin d'en apprendre plus. En tout cas, ses livres de cuisine allaient peut-être servir...il n'y en avait que trois, alors peut-être que l'étagère des livres de cuisine se remplirait un peu plus.

- Il y a des livres de cuisine si jamais tu n'as pas d'idées ou si tu as besoin d'une recette...d'ailleurs, on pourrait en acheter. Cette idée t'intéresse? J'aimerais vraiment que tu cuisines tout les jours, midi et soir. T'en sens-tu capable? Et bien sur, pour deux. Ce que je mange, tu le mangeras également.

Oh, ce n'était pas que de la charité. La forcer ainsi à manger ce qu'elle préparait était une sécurité. Ainsi, elle pourrait très difficilement empoisonner le plat. Mais cette demande était aussi une preuve qu'elle trouvait sa cuisine très bonne.

- Comme première tâche ici, je pense que c'est totalement dans tes cordes, n'est-ce pas? Pour le reste on verra. Le ménage est fait par des femmes de ménages, donc de ce côté, tu n'auras rien à faire. Sauf si tu es vraiment maniaque et que tu estimes que c'est mal fait. Mais je ne veux pas que tu passes ta journée à faire du ménage, d'accord? Ensuite, on verra comment on s'entend et je te donnerais sans doute d'autres tâches...


Eileen se servit de généreuses boules de glaces, une au chocolat et une à la vanille avant de commencer à manger, tranquillement.

- Dis-moi, qu'est-ce que tu sais faire d'autres? En dehors de la cuisine.

Après tout, il était temps de savoir dans quoi elle s'était engagée. Bien que pour l'instant, Aïcha ne semblait pas avoir de défaut. Enfin, peut-être celui de ne pas lui donner de raisons de la punir? Mais pour cela, elle aurait bien assez d'hybrides pour ce type de jeu.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 16 Fév - 19:33
Avant même qu'elle n'ai fini sa vaisselle, une légère caresse se fit sentir dans son dos ce qui la fit sursauter, pour un peu, elle en aurait lâché son couvert, il est vrai qu'elle n'avait que rarement des surprises par le passé, sa première maîtresse l'appréciait, mais l'utilisait surtout pour n'avoir à faire aucune corvée.

Son attention attirée, Aïcha avait tourné la tête pour regarder sa maîtresse et "l'écouter", elle désirait savoir si la vaisselle était finie ce à quoi Aïcha répondit en montrant la vaisselle lavée et essuyée. Sa maîtresse voulait qu'elle mange, et même si elle s'attendait à l'immonde pâtée kanhybride, elle acquiesça malgré tout, elle ne voulait pas énerver Eileen, au contraire, par ce qu'elle lui offrait beaucoup et lui montrait un peu de confiance, ce qui, aux yeux d'Aïcha, était on ne peut plus précieux.

Sa maîtresse était allée vers le frigo, puis avait préparé une assiette alors que la petite hybride de son coté nettoyait l'évier et mettait les essuies à sécher, au contraire de ce à quoi elle s'attendait, sa maîtresse avait sorti du frigo une boite hermétique contenant une préparation qui lui était inconnue, mais que le premier coup de narine lui fit réaliser que ça devait être bon, bien meilleurs que ses anciens repas en tout cas!

Avec un doux sourire, l'hybride vint se servir ainsi qu'il lui avait été commandé, elle ne savait pas ce que c'était, amis elle voulait faire plaisir, et puis, force était de constater que son estomac commençait à crier famine. Après s'être servie une part plutôt modeste, l'hybride referma la boite pour la remettre ou sa maîtresse l'avait prise, puis prit l'assiette et les couverts, alors que sa maîtresse lui posait une nouvelle question, à savoir, si elle appréciait la glace...

L'hybride eut une petit moue, avant de poser l'assiette à terre et de s'asseoir en tailleur à coté, pour commencer à manger, avant de ressortir le crayon et le papier pour écrire.

'Aïcha ne sait pas ce que c'est maîtresse Eileen, alors... Aïcha ne peut pas dire... Aïcha vous demande pardon'

Sa petite note montrée, l'hybride prit une bouchée de son repas, pour la savourer longuement, pour un peu, on aurait vu dans ses prunelles des étoiles. De nouveau un
Nyuuuu! des plus flatteurs cette fois lui échappa, alors qu'elle se mit à manger rapidement le contenu de son assiette, de crainte peut être qu'on ne la lui retire, allez savoir, il ne lui fallut que quelques minutes pour que l'assiette soit aussi vide qu'elle pouvait l'être.

Cela à peine terminé, elle se releva, assiette en main, pour regarder ce que faisait sa maîtresse. Dans un bol, Eileen avait disposé deux boules d'une drôle de matière, l'une couleur crème, l'autre chocolat, qui n'avaient pas d'odeurs particulières.

Sa maîtresse lui posa une question, avant d'y répondre, Aïcha s'en alla poser son assiette sur l'évier pour revenir à sa position première afin de rédiger sa réponse, après avoir retourné la feuille de papier qui commençait à être bien pleine il fallait se l'avouer.

'Maîtresse Eileen, Aïcha sait faire les plats simples comme les pâtes, le riz, les oeufs, la viande grillée, mais Aïcha sait aussi faire quelques plats exotiques, comme le repas de ce soir, les sushis, les currys, certains plats à base de poissons, d'autres à base de légumes marinés...'

L'hybride dut réfléchir un moment, afin de comprendre la question suivant qu'elle n'avait lue que de façon fractionnaire, et pour cause, elle était encore en train d'écrire lorsqu'Eileen l'avait posée.

'Aïcha ne sait faire que les cookies en choses sucrées et les fruits secs au caramel, sa première maîtresse ne lui a appris que ça... Aïcha est désolée'

Elle avait baissé la tête et les oreilles, se sentant quelque peu limitée dans ce qu'elle pouvait offrir, se demandant si sa maîtresse ne regretterait pas son choix et ne la braderait pas pour une hybride plus douée et utile qu'elle ne pouvait l'être.

Pourtant, ce que dit Eileen ensuite lui tira un
Nyu! enthousiaste, elle apprendrait si ça pouvait faire plaisir à Eileen, et se donnerait du mal, après tout, sa maîtresse le valait bien, même si ça ne serait pas parfait directement, Aïcha avait cette faculté de persévérer et de ne présenter les plats que s'ils étaient convenables, et pas avant, puisqu'elle faisait disparaitre les 'preuves' dans son estomac.

Sa maîtresse souhaitait qu'elle cuisine pour elle, midi et soir, ce qui fit sourire l'hybride qui inclina la tête avec de nouveaux
Nyu nyu nyu! [i]d'autant plus enthousiastes, cependant, elle fut un peu dépitée que d'autres fassent le ménage, ça aussi elle savait le faire, mais Aïcha était sure que sa maîtresse lui trouverait bien d'autres activités, aussi lorsque les questions suivantes tombèrent, la petite hybride repris le papier pour écrire de nouveau.

'Aïcha sait s'occuper d'une maison, Aïcha sait aussi ranger les papiers pour qu'ils soient faciles à retrouver et à ressortir quand on en a besoin, elle a appris à compiler des données pour faciliter le travail de recherche, a aussi appris a s'occuper d'un ordinateur qui se montre difficile... Aïcha a des notions pour ce qui est de s'occuper d'une pelouse, d'arbres, elle sait aussi arroser des plantes, sait qu'elle ne doit pas les manger...'

La petite hybride réfléchit de nouveau, c'était grosso modo l'inventaire de tout ce qu'elle savait faire, tout ce qu'elle avait appris au fil du temps passé au laboratoire, qu'on lui avait inculqué de gré ou de force pour essayer de la rendre plus 'vendable', même si cela n'avait pas été un franc succès au vu du coût mirobolant que sa maîtresse l'avait payée[.... Pas même un yen symbolique... Autant dire... Elle ne valait même pas les quelques vêtements qu'elle portait actuellement!

A la suite de quoi, elle présenta le papier et prit le bol que sa maîtresse lui tendait, ainsi que la cuillère, qu'elle plongea dans la boule blanche, avant de la porter à ses lèvres. La mixture un peu fondue était délicieuse, très sucrée, et coulait dans sa bouche comme du petit lait... Mais était particulièrement froide, ce qui tira à la jeune hybride un frisson, pourtant, elle mangea sa part sans faire d'histoires, attentive simplement à ce que pourrait lui demander Eileen afin d'y répondre au mieux de ses possibilités./i]
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 18 Fév - 11:43
Eileen observa un moment Aïcha qui se servait dans le plat, visiblement affamée avant de reporter son attention sur son dessert. Elle commença tranquillement à manger sans glace quand elle aperçue du coin de l’œil, l'hybride s'assoir par terre. Ce n'était pas vraiment pratique pour communiquer et même sans parler de cela, elle n'aimait pas vraiment cette situation.

- Aïcha, viens plutôt t'assoir avec moi à la table, tiens en face ce sera parfait ! Oh et dis-moi, tu as bien...


Avant qu'elle n'ait le temps de finir sa phrase, l'hybride finit son assiette en quelques bouchées. Assiette qui ne fumait pas. Le plat devait donc être froid mais elle avait l'air d'avoir trouvé cela délicieux. Qu'elle pouvait bien manger avant pour apprécier du chili con carne froid? C'était bien étonnant.

- Aïcha, la prochaine fois, pense à réchauffer ton assiette avant de manger. Ce sera bien meilleur comme ça !

Peu de temps après, la petite répondit à toutes ses questions en écrivant sur sa feuille de plus en plus pleine. A ce rythme là, tout le papier de la maison serait utiliser en seulement deux jours. Il devenait urgent de lui acheter quelque chose de plus utile qui lui permettrait d'écrire, puis d'effacer et ainsi de suite, comme un tableau. Quelque chose de réutilisable au final.
Aïcha était douée en cuisine mais elle avait visiblement beaucoup à apprendre encore.

- Tu devras apprendre à faire beaucoup de gâteaux. J'aime beaucoup la nourriture sucrée et si tu me fais des cookies tout les jours, je ne risque pas d'apprécier.

Elle aimait bien les cookies mais en manger tout les jours, aussi bon soit-il, allait vite devenir écœurant. Et l’écœurer n'était pas du tout une bonne idée car cela déboucherait sur une punition pour l'hybride ! Les livres l'aideraient à proposer des gâteaux différents chaque jour, puisque deux des trois livres de cuisine étaient spécifiques à la pâtisserie. D'ailleurs un des livres était remplis d'annotation pour améliorer les recettes mais également de papiers en tout genre, qui rajoutaient des recettes supplémentaires. Mais Aïcha aurait largement le temps de les découvrir.
En attendant, Eileen mit une boule de glace vanille et une boule au chocolat dans un bol qu'elle donna à l'hybride pour qu'elle goûte.

- La particularité de la glace, en plus d'être bon, c'est que c'est très froid !


Trop tard, l'hybride avait déjà goûté et eut un frisson qui tira un sourire à la jeune femme. En se rappelant tout ce que savait faire Aïcha, elle se rendait compte qu'au final, c'était une hybride bien pratique à qui l'on avait appris à être la plus utile possible. Pourtant, ce n'était pas de cela dont Eileen avait besoin. Le ménage était effectué par des femmes de ménage, et le jardin entretenu par des jardiniers. Le domestique s'occupait d'un tas de choses dans la maison. Au final, l'hybride n'aurait que les repas à confectionner.

- Je vois que ton ancienne maîtresse t'a appris beaucoup de choses...mais la maison est entretenue par des femmes de ménage et le domestique. Le jardin par des jardiniers. Tu n'auras que la cuisine à faire. Pour la paperasse, on verra plus tard.

Il s'agissait avant tout d'une question de confiance. Il y avait quelques papiers importants en lien avec son travail, la demeure ou encore son argent. Ce n'était pas à mettre dans les mains de n'importe qui.

- Ce n'était pas vraiment ce que je te demandais...tu as pu être très utile pour ton ancienne maîtresse mais ce n'est pas ça que je cherche. Je recherche une hybride capable de me couper de mon ennui si nécessaire, capable de prendre des initiatives qui me plairont, capable de m'amuser, de me plaire...penses-tu en être capable? Penses-tu posséder une quelconque capacité ou un quelconque don capable de me distraire?


Son regard était fixé dans celui d'Aïcha. Elle était parfaitement sérieuse et espérait vraiment que la petite hybride trouverait quelque chose. Oh sinon, elle lui trouverait bien une utilité mais qui la rendrait sans doute malheureuse puisque cela forcerait Eileen a acheter une autre hybride capable de la distraire. Et c'était bien ce que sous-entendais ses paroles.
La jeune femme finit sa glace tranquillement avant d'aller poser le bol dans l'évier.

- Quand tu auras fini ta glace, tu finiras ta vaisselle puis tu viendras choisir deux photos dans les albums. Ces photos, tu pourras les garder rien que pour toi. Je t'attends dans le salon avec les albums.


Sa main passa brièvement sur la tête de l'hybride, frôlant une oreille alors qu'elle emportait les albums jusqu'au salon. Elle s'installa dans son fauteuil, les albums posés sur la petite table devant elle, son verre de whisky juste à côté.
Récupérer Aïcha avait été un achat compulsif et pleins de surprises puisqu'au final, personne n'avait pu lui dire de quoi elle était vraiment capable. Alors, c'était la petite hybride qui se chargeait de tout lui dire, de se vendre, même si elle lui appartenait déjà. Maintenant, son travail serait de plaire à sa maîtresse, de lui plaire suffisamment pour éviter d'être revendue. Ou d'être reléguée à des tâches quelques peu ingrates avec peu de visite de la jeune femme. Dans le pire des cas, ce serait le sous-sol...mais alors là, ce serait certainement la pire possibilité pour Aïcha.

Au bout d'un moment, Eileen prit une photo qui attirait son regard dans l'album. C'était l'été de ses 15 ans, avant que toute vie ne bascule, avant le jour fatidique. On y trouvait une adolescente souriante, rieuse, profitant de la vie. Alors que la même photo, un an plus tard, on se trouvait avec une adolescente qui tentait de fuir la photo, qui n'était pas à sa place devant l'appareil, dans un état lamentable. Pourquoi avait-elle gardé cette photo? C'était à l'époque une habitude de sa famille, celle de prendre tout les ans, à la même date une photo de chaque membre de la famille pour voir les changements...
Alors que de sombres souvenirs remontaient à la surface, et un geste rageur, la jeune femme déchira la photo où elle ressemblait à un cadavre ambulant. Elle en fit des confettis qui tombèrent en sol. La photo où elle était souriante était prête à subir le même sort...
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 18 Fév - 12:40
Alors qu'Aïcha mangeait, sa maîtresse lui parla, l'hybride ne put que pencher la tête de coté, c'était bien la première fois qu'on lui demander de manger ailleurs qu'à terre, et malgré elle, l'hybride en ressentit une certaine gène, sa nouvelle maîtresse la plaçait de la sorte au dessus des chiens, à moins qu'eux aussi ne mangent à table? Est ce que c'était possible seulement? Pourtant, même si son assiette était vide, l'hybride s'exécuta malgré tout, tout plutôt que de lui déplaire et retrouver une minuscule cage que même un lapin trouverait étroite!

Sa maîtresse alors qu'elle s'installait à table lui donna un conseil, qui attira un
Nyu! affirmatif, façon de confirmer qu'elle avait compris, mais est ce qu'un plat pouvait vraiment être meilleurs que celui qu'elle venait de manger simplement par ce qu'il serait chaud? Aïcha en doutait, mais il est vrai que comparer un repas préparé et la pâtée Kanhybride, c'est comparer une photo à la personne qui est dessus, autant dire extrêmement différent!

Sa maîtresse lui expliqua ensuite qu'elle devrait apprendre à faire des gâteaux, par ce qu'elle adorait ça, ce qui fit étirer les traits de la petite hybride d'un doux sourire, alors qu'elle écrivait de nouveau à son attention:

'Si maîtresse Eileen permet à Aïcha d'utiliser des livres, Aïcha apprendre les recettes pour que maîtresse Eileen ai droit à des choses différentes tout les jours! Sa première maîtresse n'aimait pas le changement... Alors Aïcha a du faire avec ce qu'elle avait.... Et souvent manger ce que sa maîtresse n'aimait pas...'

Avant que la petite hybride n'ai pu se lever pour aller porter son assiette vers l'évier, Eileen la gratifia de deux boules de glace, l'une blanche, l'autre noire, de quoi découvrir ces... Comment avait-elle dit encore? Ha! Oui! De glace! Sans attendre ni avis ni conseil, Aïcha avait plongé la cuillère dans la boule blanche pour goûter alors que sa maîtresse lui expliquait ce qu'était la glace, instantanément, l'hybride se figea, les oreilles baissées. Elle pensait avoir fait une bêtise et s'attendait, en conséquence, à être punie. Au lieu de cela, Eileen eut un petit sourire, ce qui soulagea le coeur de l'hybride sur l'instant.

Sa maîtresse, alors qu'elle mangeait, continua à parler. Elle n'aurait pas à entretenir la maison, pas plus qu'elle devrait faire le jardin, quant aux papiers, il n'en était pour l'instant pas question, Aïcha comprenait, après tout sa maîtresse devait avoir des façons particulières de faire les choses, elle ne venait que d'arriver et ne savait donc pas comment elle agirait.

Puis elle ajouta le fond de sa pensée, ce qu'elle voulait, c'était une hybride capable de la distraire, de la rendre heureuse, de chasser son ennuis et d'attirer un peu de soleil dans ses journées... Est ce qu'Aïcha pouvait faire ça? Elle-même l'ignorait... Mais elle ferait tout pour y arriver, elle voulait que sa maîtresse continue à sourire!

Le regard de l'hybride, dans lequel était plongé celui de sa maîtresse ne marqua pas la panique, pas plus qu'une quelconque crainte, mais une farouche détermination, elle voulait y arriver et trouverait, même si elle devait chercher! La seule chose qu'elle savait faire en dehors des tâches qu'on lui avait appris, c'était des pliages avec le papier et danser, mais elle doutait sincèrement que cela suffise à éclairer les journées de sa maîtresse, il lui faudrait trouver autre chose assez rapidement.

Sa glace terminée, Eileen s'était levée pour porter son bol à l'évier, et avait demandé, qu'après que la glace fut terminée et la vaisselle faite, Aïcha la rejoigne, comme promis, elle allait avoir droit à son image de sa maîtresse, ce qui fit sourire l'hybride d'une oreille à l'autre, d'autant plus que sa maîtresse appuyait ses dires d'une caresse à l'oreille... Sa maîtresse aurait-elle déjà percé le secret d'Aïcha, son adoration pour les grattouilles à l'oreille?! Possible, si Aïcha se basait sur ce qu'elle avait pu comprendre, elle n'était pas la première hybride à entrer dans sa vie après tout.

Sa maîtresse disparue, Aïcha se dépêcha de terminer ses boules de glace, si la première, blanche, était succulente, la noire lui semblait moins bonne, bien qu'elle n'en laissa rien, puis d'un coup de hanche énergique, elle s'était dirigée vers l'évier afin de terminer la vaisselle commencée. Avec patience et efficacité, elle avait lavé, essuyé puis rangé les divers ustensiles ou elle les avait pris, puis avait nettoyé les plans de travail, table et tables. Seulement alors prit-elle la direction du salon pour retrouver sa maîtresse, qui avait dans les mains un album photo donc elle tournait les pages.

Sans bruit, l'hybride s'était dirigée vers un ensemble d'objet qu'elle connaissait, même si ceux du labos étaient plus petits, une chaine stéréo! Avec douceur et science, elle avait lancé la première musique et posé les doigts sur le haut parleur le plus proche, non sans avoir monté un peu le son. Au bout de quelques instants, notre petite hybride s'était mise à bouger lascivement, des mouvements en rythme avec les vibrations que lui envoyaient les hauts parleurs, elle n'était peut être pas tout à fait dans le rythme, mais elle montrait un sens certain du rythme, chose étrange pour une sourde muette diraient certains, mais après tout, certains des plus grands musiciens n'étaient pas sourd ou aveugles? De petits pas sensuels, elle se rapprocha de sa maîtresse, dansant pour elle, pour elle seule, y mettant tout son coeur, tout ce qu'elle pouvait avoir envie d'inspirer à cette femme mais aussi tout ce qu'elle espérait peut être un jour, lui inspirer...

Lorsque l'air se termina, l'hybride s'agenouilla devant sa maîtresse, avec un sourire, et porta le regard sur les photos... Aïcha ne savait pas si c'était sa danse qui avait stoppé sa maîtresse dans son mouvement ou autre chose, mais la photo sur laquelle elle posa le regard sur celle que sa maîtresse s’apprêtait à prendre. Oh, bien sur, il y avait surement d'autres photos, mais Aïcha n'avait pas raté les gestes rageurs de sa belle maîtresse, et si elle ne savait ce qui les avait motivé, son instinct lui disait que la photo devait lui avoir fait mal...

Allez savoir pourquoi, voila que l'hybride avait entouré de ses bras les jambes de sa maîtresse pour la serrer doucement contre elle, avec des
Nyu plus doux, plus tendre que ceux qu'Eileen avait entendu jusque là. Aïcha ne pouvait pas parler, mais elle sentait que sa maîtresse n'était pas bien de la photo qu'elle avait vu, et à sa façon, peut être maladroite, peut être désuète, elle essayait de chasser ce qui l'ennuyait, même si cela devait lui en cuire ensuite, elle acceptait cela, tant que sa maîtresse retrouvait le sourire.

Quand l'hybride sentit sa maîtresse revenue à un peu plus de pensées positives, elle commença à regarder les photos, y compris celle qu'elle voulait déchirer... D'un doigt, elle osa frôler le papier, sans même regarder les autres personnes, elle avait glissé le doigt sur le sourire d'Eileen, avant de regarder sa maîtresse, l'air de dire: 'Aïcha fera de son mieux pour que sa maîtresse aie ce sourire là', avant de reposer les yeux sur les photos, et tourner lentement les pages, très lentement, de peur d'embêter sa maîtresse. elle observait attentivement, avec une patience d'ange, chaque photo, chaque image présente. Il y avait beaucoup de gens qu'elle ne connaissait pas, et dont il faut bien l'avouer, l'hybride n'avait cure, les seuls qui accrochaient son regard, c'était celles ou Eileen était visible. Bien qu'inversée, l'hybride n'en ratait rien, les observait de près.

Une ou deux pourtant la choquèrent, au point que l'une d'elle se vit barbouillée d'une marque ronde, l'hybride était touchée par l'impression de détresse qu'avait sa maîtresse dessus, au point... D'en pleurer.... Qui avait pu lui faire du mal pour qu'elle ai cet air là? Et pourquoi? Bien des questions se pressaient dans sa petite tête, mais une chose s'affirmait de plus en plus, elle voulait éviter que sa maîtresse aie de nouveau ces airs là, ces airs si tristes, si malheureux, même si elle essayait de les cacher...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 25 Fév - 12:29
Aïcha ne semblait pas paniqué à l'idée de devoir avoir pour mission d'amuser Eileen, elle semblait même particulièrement déterminée. Et cette détermination plaisait à la jeune femme, qui attendait malgré tout, de voir si cela allait durer. Est-ce que l'hybride allait réussir à l'amuser? Allait-elle trouver de quoi innover chaque jour? Ou serait-ce Eileen qui se lasserait? Elle n'en savait rien et pour l'instant, elle n'y pensait pas vraiment.
Bouleversée par la photo qu'elle venait de voir, rageuse aussi, elle aurait aimé pouvoir détruire ces années là de sa vie. Les effacer pour de bon. Être amnésique serait tellement bon finalement ! Pouvoir tout oublier serait parfois une très bonne nouvelle ! Soudainement, une musique résonna dans la pièce, la faisant sursauter.

La jeune femme sortit de ses pensées, releva la tête et se tourna vers la chaine stéréo se demandant ce qu'il se passait. S'était-elle allumée toute seule? Eh bien non, visiblement c'était Aïcha. La jolie hybride s'était mise à danser tout en s'approchant d'elle. Bien que la petite chatte ne soit pas tout à fait en rythme, c'était franchement pas mal pour une sourde et muette. Eileen fut plutôt impressionnée, alors que son regard glissait sur les formes de l'hybride qui se déhanchait sur la musique. Ce déhanchement la rendait terriblement attirante ! De quoi chasser des idées noires.
Aïcha finit par s'agenouiller devant les albums photo avant de soudainement lui entourer les jambes de ses bras, comme pour la rassurer. La jeune femme sourit doucement, alors que sa main alla directement sur une oreille pour la caresser tout en douceur.

- Tu es adorable...

Et tant pis, si Aïcha n'avait pas pu lire sur ses lèvres. Elle avait déjà bien assez vu ses faiblesses, les failles dans sa carapace.
Finalement, la petite hybride la relâcha et se mit à regarder les photo avant de faire un geste étrange sur la photo qui avait failli finir déchirer. D'abord, les yeux d'Eileen regardèrent le doigt qui passaient sur son visage sur la photo, et plus particulièrement sur le sourire, avant de passer au visage d'Aïcha, comprenant en partie. Visiblement, l'hybride souhaiterait voir le même sourire en vrai.

- Tu voudrais que je souris comme ça, c'est ça? Eh bien...tu t'es fixée un objectif qui ne va pas être facile à atteindre !


Oh, elle ne le cacherait ! Elle ne souriait plus de cette façon depuis bien longtemps ! En fait, depuis que Royle l'avait trahi, depuis qu'elle l'avait surpris en train de prendre la virginité de sa chère petite sœur ! Depuis, les sourires les plus courants qu'elle affichait, étaient des sourires extrêmement sadique quand elle brisait et dressait des hybrides. De la vengeance? Très certainement ! Mais jamais personne ne viendrait le lui dire. Et puis, déjà, il faudrait connaitre son passé pour cela, et seule Luann et Royle le connaissait.
Un drôle de bruit la tira de ses pensées et ses yeux se baissèrent sur Aïcha et sur une photo, recouverte d'une marque ronde transparente. Une larme? L'hybride pleurait-elle? Eileen se pencha pour voir ce qui pourrait la faire pleurer et grimaça en apercevant une nouvelle photo où elle affichait un air de douleur et de détresse non camouflé. Elle attrapa Aïcha par les hanches et la tira pour l'installer sur ses genoux, et si elle tenait l'album, et bien, il suivrait aussi. Elle glissa une main autour des hanches de l'hybride pour la poser sur le ventre, et l'autre alla directement sur la tête, lui grattouiller l'oreiller. Ce moment bien simple, lui faisait du bien, et cela, jamais elle ne l'avouerait.
Au bout d'un moment, la jeune femme indiqua à l'hybride de tourner pour qu'elle se retrouve face à elle, histoire de pouvoir lui parler.

- Alors, est-ce que tu trouves une photo qui te plais?


Elle posa une main sur une cuisse d'Aïcha, la caressant doucement, sans aucune arrière pensée, juste un geste de tendresse dont elle ne se rendait même pas compte.

- Pour aujourd'hui, il se fait un peu tard. Mais demain, on ira faire un peu de shopping...il faudra t'acheter des vêtements, mais on pourra aussi te prendre de la décoration et tout ce que tu voudras. On aura aussi deux surprises à récupérer qui te permettront d'avoir une vie plus...agréable et épanouie. Ce sera une grosse journée mais on aura pas le temps de s'ennuyer ! Oh et dans les vêtements, on devra prendre un maillot de bain et deux tenues bien spéciales...je te verrais bien avec ce même genre de tenue mais qui te met plus en valeur et de meilleur qualité. Qu'est-ce que tu en penses?

En fait, elle venait de repenser à un concours dont la pub venait d'arriver dans sa boite aux lettres. Auparavant, elle n'avait pas eu envie de participer, mais finalement avec Aïcha, elle se disait que c'était peut-être une bonne idée.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 25 Fév - 13:28
Alors que l'hybride était aux pieds de sa maîtresse, cette dernière vint lui grattouiller l'oreille, de quoi la déconcentrer à coup sur, c'était là une faiblesse et il semblerait que sa vile maîtresse l'air fort rapidement compris! Est ce qu'elle avait dit quelque chose? Aïcha n'aurait pas su le dire, et pour cause, elle s'était mise à tourner les pages de l'album une à une, relevant les photos, dont une marqua plus que les autres la rétine de l'hybride, une photo ou Eileen avait un sourire différent, un vrai sourire, un sourire qu'Aïcha se fit serment de faire renaitre, ou tout au moins mourir en essayant.

Lorsque sa maîtresse lui demanda si elle voulait qu'elle sourie de la sorte, Aïcha, sans même une once d'hésitation, inclina la tête avec un
Nyu! franc, ferme et déterminé, autant dire qu'elle ne dérogerait pas de ça avant d'y être parvenue, que cela lui prenne une semaine, un mois, un an ou toute sa vie! Alors que l'hybride continuait à tourner les pages, elle se demandait ce qui avait pu faire mal à ce point à cette femme pour faire de son joli sourire un sourire terne, pâle et sans vie, un sourire fait pour la galerie, aussi faux que ne l'était Aicha, un être qui n'aurait pas du être, que l'on aurait du exterminer dés lors que l'on a su qu'elle était sourde, et pour ne rien arranger, muette.

Alors que les larmes roulaient sur les joues de la petite hybride devant l'air blessé qu'arborait sa maîtresse sur l'une des photos, une poigne douce mais ferme la souleva, ce qui lui arracha un
Nyuuuu?! de surprise, sa maîtresse l'avait faite s'installer sur ses jambes. L'une des mains quitta sa hanche pour se glisser sur son ventre, l'autre suivit le chemin vers son oreille, il semblerait que sa maîtresse apprécie beaucoup cette part de son anatomie, pourtant, Aïcha n'en avait pas lâché sa proie du moment, l'album qu'elle avait gardé en main, même si elle n'osait plus bouger de crainte de déranger cette femme qui avait du tant souffrir pour devenir celle qu'elle était aujourd'hui.

Un léger ronron lui échappa, calqué sur les caresses qui lui étaient prodiguées alors qu'une fois encore, elle jouait de la queue, queue qui vint s'enrouler autour du bras d'Eileen, avec une certaine forme, pour ensuite bouger légèrement, une bien étrange caresse sans nul doute pour la jeune femme, pourtant, c'était bien le cas, Aïcha souhaitait elle aussi faire preuve de gentillesse envers elle. Après un moment fort court, trop au goût de l'hybride, même si elle n'en montrait rien, Eileen la poussa soudain à lui faire face, sans nul doute pour lui parler.

C'était bien le cas en effet, sa nouvelle maîtresse lui demandait si elle avait trouvé une photo qui lui plaisait. Les oreilles de l'hybrides s'abaissèrent, son minois eut l'air peiné. Du regard, elle chercha de quoi écrire afin de se faire comprendre, même si, avant cela, par habitude, elle avait commencé à répondre en langage des sourds muets... Heureusement, elle avait eu la bonne idée de garder son crayon, pour le papier, il n'en manquait pas. Après avoir, à l'aide de sa queue, amené à elle un papier, elle vérifia qu'il était bien vierge pour répondre:

'Non maîtresse Eileen... Aïcha n'a pas trouvé... Mais peut-être maîtresse accepterait-elle de faire d'autres photos dans l'avenir? Alors Aïcha pourra peut être trouver son bonheur?'

Après avoir tendu le papier, pour qu'Eileen puisse le lire, l'une des mains se posa sur sa cuisse, ce qui ne dérangeait pas l'hybride, même si elle était, il est vrai, fort peu habituée aux marques de tendresse, les ordres, oui, les récompenses... C'était une autre paire de manches.

Eileen lui annonça tout de go que pour ce soir, il était trop tard pour aller faire les magasins, mais que ce n'était là que partie remise, pour le lendemain. Elle lui expliqua le début du programme: Vêtements, décoration, et ce qu'elle voudrait? L'hybride ouvrit des yeux interloqués, elle ne voulait rien de plus que ce qu'elle avait... Et ce qu'elle n'avait pas encore, ce sourire, elle allait travailler pour l'avoir, même si cela prenait du temps!

Ensuite, Eileen lui parla de deux surprises, pour lui faciliter la vie. Faciliter la vie? De ce qu'elle avait pu voir depuis son arrivée, la vie ne serait pas très difficile pour peu qu'elle se donne la peine d'essayer de surprendre sa maîtresse, mais elle ne dit rien (oui, oh, moquez vous bande de vils, je le vois votre sourire hein!) ni ne marqua ses questions, cependant, ses doigts, eux, avaient trouvés les épaules d'Eileen et s'étaient mis à masser très légèrement, presque hésitant.

Très attentive, elle inclina la tête lorsque sa maîtresse lui dit que la journée serait longue, et qu'il n'y aurait pas le temps de s'ennuyer, aussitôt, une idée naquis dans la tête d'Aïcha, puisqu'elles seraient parties longtemps, elle préparerait de quoi manger, et ce, avant le réveil de sa maîtresse, son massage se faisait cependant plus ferme, l'hybride avait remarqué les tensions musculaire et avec doigté, s'employait à les faire disparaitre, ses doigts se déplaçaient sur eux comme l'eau d'une rivière dans son lit, remontaient sur la nuque, descendaient un peu sur le haut du dos.

De plus, Eileen lui appris qu'elle devrait essayer des maillots de bains et qu'elle aurait deux tenues particulières, ce à quoi l'hybride inclina la tête, qu'importait les tenues, elle les porterait pour sa maîtresse, pourtant, elle fut plus étonnée encore quand il lui fut dit qu'elle aurait droit à d'autres tenues telles que celle qu'elle portait actuellement.

Pendant un instant, l'hybride continua son massage avant de reprendre le papier et le crayon pour poser ses questions, ses mains quittant de fait les épaules de sa maîtresse.

'Maîtresse Eileen.... Ce que vous voulez Aïcha le fera, maîtresse Eileen peut en être assurée... Mais Aïcha... Ne sait pas ce qu'est un maillot de bain... Pour les vêtements... Maîtresse Eileen n'a pas à dépenser ses sous.... Pour de la qualité... Aïcha aime les vêtements larges et résistants... Ils durent longtemps, mais si pour son plaisir Maîtresse Eileen veut mieux, alors Aïcha portera mieux... Maitresse Eileen est une femme bonne, même si l'odeur de peur dit qu'elle peut parfois ne pas l'être... Aïcha restera toujours au service de sa maîtresse et fera tout pour que le sourire qu'Aïcha a pu voir revienne...'

Puis, après avoir rendu le papier, elle avait repris son massage ou elle l'avait arrêté, avec un petit sourire et, après une hésitation, un baiser sur la joue d'Eileen, hésitation, non de ce qu'elle voulait, mais que cela puisse déranger la jeune femme tout simplement.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 24 Mar - 18:58
Eileen profitait de ce moment de douceur et presque même, de tendresse avec Aïcha, un moment d'intimité entre les deux femmes. Un moment rien que pour rien au monde, elle ne voudrait voir cesser. Et pourtant, malgré qu'elle appréciait ce doux moment, elle ne l'avouerait pour rien au monde, et ce n'était pas l'agréable massage qui lui délierait la langue ! Aaaah ce massage était si bon ! Si elle était un chat, elle en ronronnerait, tellement c'était agréable !
Heureusement, la feuille que la jeune hybride lui mit sous le nez la fit revenir sur tête et réfléchir. Elle n'était pas vraiment fan des appareils photos.

- Eh bien...Si tu souhaites réellement une nouvelle photo, il te faudra la mériter.

Elle-même ne savait pas vraiment ce qu'Aïcha pourrait faire pour mériter une telle récompense...Ce serait à voir au fil des jours. Sans doute si elle faisait quelque chose d'extraordinaire? En attendant, sa réflexion s'évanouissait au fur et à mesure que les doigts de l'hybride reprenaient leur massage et que ses muscles se détendaient.
Le silence s'installait et elle ferma les yeux pour profiter de l'instant. Aïcha lui avait dit avec détermination vouloir revoir un véritable sourire de joie sur ses lèvres...au final, cette réaction était adorable, quoiqu'à ses yeux totalement inutile. Pour elle, c'était une cause perdue, mais si cela signifiait avoir une vie agréable, pourquoi pas? Elle n'allait pas lui en dissuader en tout cas. Tant qu'elle ne la gênait pas.

Au bout d'un moment, les doigts cessèrent le massage, nouvelle qualité surprise de l'acquisition de la journée, et la jeune femme ouvrit les yeux alors que la mine du crayon grattait sur le papier. Elle lut tranquillement les mots.

- Un maillot de bain est un vêtement pour se baigner...mais tu comprendra demain ce que c'est. Et on te prendra des vêtements larges et résistants mais aussi d'autres vêtements beaux et somptueux, tu auras les deux ! Parfois, tu devras être parfaites et ça passe aussi par les vêtements, d'accord?

Elle avait beau lui demander son accord, elle ne lui demandait que pour la forme. Par contre, le baiser sur la joue qui suivit la surprit largement.

- Décidément, tu as décidé d'être adorable ce soir?


Eileen lui donna une légère tape sur les fesses pour la pousser à se lever avant de l'entrainer dans les couloirs direction la salle de bain. Il était largement temps de procéder au récurage de sa nouvelle acquisition, avant de soigner une dernière fois son bleu puis d'aller au lit. Voila le programme de la nuit. Et si on commençait par un premier test de son obéissance? Une fois dans sa grande salle de bain personnelle donnant face à sa chambre, elle se tourna face à Aïcha, la laissant, d'abord admirer. C'était une grande pièce avec une grande baignoire dans le sol pouvant permettre à quatre personnes au moins d'entrer sans problème et l'eau était déversée par deux belles femmes tenant des jarres dans leurs mains.

- Déshabilles-toi et mets les vêtements dans un coin, je vais te laver, et ensuite, tu me frotteras le dos.

Le ton était autoritaire alors qu'elle alla ensuite remplir la baignoire. Oui, le tout faisait un peu trop luxueux, un peu trop, tout simplement mais elle aimait sa salle de bain. Elle-même se déshabilla, plia ses vêtements pour les poser sur le meuble de la salle de bain puis entra dans l'eau chaude, avant d'attendre Aïcha, de toute façon, persuadée qu'elle serait bientôt rejoint.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 24 Mar - 21:40
  A nouveau, Aïcha avait écouté, si l'on peut dire, autant dire qu'elle observait les lèvres de sa maîtresse attentivement pour lire ce qui lui était dit. Sa maîtresse lui donna une explication courte sur ce qu'était un maillot de bain, précisant qu'elle saurait précisément de quoi il retourne le lendemain, de plus, elle lui expliqua qu'elle aurait à la fois des tenues larges et solides, et d'autres qui présentaient mieux, la neko inclina la tête, c'était normal après tout, lorsque sa maîtresse viendrait à recevoir de la visite, elle ne devait pas perdre la face en présentant une hybride qui présente mal...

  Présente mal... Les oreilles de la neko se rabattirent sur sa tête, comment ferait-elle pour bien présenter en étant incapable d'entendre? Et comment ne pas démériter si elle n'est pas capable de servir les invités de sa maîtresse? Cette question la troubla, au point qu'elle mit un temps relativement long à acquiescer au fait qu'elle devrait être parfaite, et cela, aussi du point de vue vestimentaire. Etrangement, à la question de savoir si elle avait 'décidé' d'être 'adorable', l'hybride n'eut qu'un léger sourire, non ,elle n'avait pas décidé d'être comme elle l'était, elle voulait juste chasser les gros nuages noirs qui obscurcissaient le ciel de celle qui l'avait sortie de sa cage, et de tout mettre en œuvre pour cela, tout simplement.

  Suite à cela, une tape la fit sursauter et se redresser avant que la poigne solide de sa maîtresse ne l'entraîne vers l'étage, vers la salle de bain privée d'Eileen, salle de bain qui n'aurait pas effrayé un mégalomane, tant elle était immense et superbe. Est ce que sa maîtresse aurait un complexe quelconque? Tout en observant l'endroit, l'hybride observait aussi sa maîtresse, ne pouvant s'empêcher de désigner les statues avec un
Nyu? interrogatif, pourquoi choisir des femmes pour faire couler de l'eau? Aïcha ne comprenait pas.

  Il était heureux que l'hybride ne lâchait pas sa maîtresse du regard, sans quoi elle aurait sans nul doute raté l'ordre qui suivit, à savoir, de se mettre nue et d'emporter ses vêtements dans un coin. Bien qu'un peu gênée, puisque même la scientifique qui l'avait créée ne l'avait jamais vue en cette tenue, Aïcha se remit à danser, plus sensuellement, plus langoureuse, autant essayer de faire passer la pilule de sa lenteur sur le fait qu'elle voulait plaire, même si la gène serait là, peut être, du moins l'espérait-elle, sa maîtresse ne s'en apercevrait pas.

  Sur l'air qu'elle avait ressenti plus tôt sur l'appareil de sa maîtresse, elle avait entrepris un strip-tease qui pris plusieurs minutes, bien qu'Eileen eut pu s'en douter au vu de leur proximité précédente, en dessous de ses vêtements, Aïcha était strictement nue, si bien que le haut retiré, puis le bas, elle avait pris le temps de les replier avant de les déposer dans le coin ou ils seraient le moins voyant, pour ne pas déranger celle qui avait posé sur elle le regard, attirant aux joues de l'hybride une jolie couleur rouge. Cela fait, elle s'approcha à nouveau de sa maîtresse, n'ayant rien pour écrire, elle multiplia les signes de main, posant une question muette:

  - Est-ce qu'Aïcha doit dévêtir maîtresse Eileen? Ou Maîtresse désire qu'Aïcha attende qu'elle se soit mise en tenue avant d'entrer dans l'eau?!


Devant l'air dubitatif de sa maîtresse, l'hybride essaya alors de lui faire comprendre, ses doigts glissant au niveau des fermetures de la robe, afin, l'espérait-elle, d'obtenir une réponse, ses doigts, allant des fermetures avant de pointer la baignoire, sans que cela semble éclairer Eileen pour autant. Un soupir muet lui échappa, d'un pas leste, elle s'en retourne vers ses vêtements pour reprendre papier et crayon et présenter la question écrite cette fois.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 25 Mar - 16:52
Eileen ne rata pas une seule miette de l'hybride qui se déshabillait sous ses yeux et visiblement, la petite n'était pas habituée à ce genre de choses. Son ancienne maîtresse ne l'y avait visiblement pas habituée...A quoi servait-elle? Seulement à la cuisine et de temps en temps à masser? Quel est l'intérêt de ce genre d'hybrides? La jeune femme comptait bien lui trouver d'autres utilités !
En attendant, elle n'hésitait à glisser son regard sur le corps d'Aïcha, à observer chaque détail de ce corps qui s'offrait à elle malgré une gêne plutôt visible. La demoiselle possédait de jolies formes, rien d'exagérer, juste ce qu'il fallait, mais ne compter pas sur Eileen pour le lui dire !

Une fois Aïcha totalement nue, elle lui posa une question, lui demandant si elle devait la déshabiller, Eileen fit non de la tête et la poussa vers la baignoire, lui faisant signe d'y entrer. Elle se déshabilla ensuite, tranquillement, nullement gênée de sa nudité. Avec le temps, de nombreuses hybrides avaient pu voir son corps et elle avait pu voir le corps nues de nombreuses hybrides. Rapidement, elle rejoignit la chatte dans l'eau chaude et se mit face à elle.

- Alors, un bon bain chaud, c'est agréable, n'est-ce pas?

Eileen la laissa profiter un moment avant de l'attraper pour l'installer sur ses genoux, ainsi, elle avait accès à presque tout son corps. Oui, leur proximité était totale, l'intimité nulle, et la nudité ne devait pas aidé Aïcha à être détendue. Néanmoins, la jeune femme attrapa le shampooing et commença à laver les cheveux de l'hybride avec douceur. Elle faisait en sorte de lui prodiguer un massage crânien. Ensuite, elle prit le gant de toilette et du gel douche avant de le poser sur la nuque d'Aïcha et de frotter en douceur, pour passer aux épaules, entamant un massage des épaules, puis du dos complet avant de descendre sur les bras. Étrangement, le récurage était plutôt doux contrairement à son habitude. Pourtant Aïcha n'en sera pas moins propre. Eileen ne rata pas un seul endroit, insistant en douleur sur la poitrine, la découvrant avec plaisir, jouant avec les pointes de la demoiselle pendant un moment et se pencha même pour déposer un baiser dans son cou, appuyant sa propre poitrine contre son dos...Le moment était plein de tendresse et de douceur, l'inverse de tout ce qu'elle était ordinairement.

Ensuite, le gant de toilette descendit sur le ventre pour rejoindre les cuisses, lui frotter ce qu'elle pouvait atteindre des jambes avant de remonter tout doucement, petit à petit, en formant des cercles vers son intimité. Elle y posa doucement sa main et la passa dessus avec délicatesse avant de retirer le gant de toilette pour être plus à son aise, ainsi, ses doigts découvrir en douceur l'intimité de l'hybride. Ils s'attardèrent longuement sur la boule de chair, la faisant rouler entre ses doigts, alors que son autre main remontait doucement sur son ventre.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 25 Mar - 17:56
En guise de réponse, Eileen secoua négativement la tête avant de pousser la neko vers la baignoire. Un instant, elle resta dubitative, prenant une grande inspiration avant d'entrer dans l'eau avec un air des plus étonné. Qu'est ce que c'était donc que cette diablerie?! L'eau était chaude! A peine entrée, l'hybride s'était mise à taper l'eau, non sans nyuter, c'était bien plus agréable que le jet d'eau glacée!

Sans plus songer à sa nudité, la jeune femme s'était dirigée vers les jets d'eau, y glissa d'abord un doigt, puis la main, avant d'y risquer la tête avec un grand sourire, oui, c'était bien plus agréable que ce qu'elle avait pu connaitre, pourtant, elle se débrouillait tout du long pour faire face à sa maîtresse, et si elle appréciait l'eau chaude, son visage marqua une surprise triste en voyant les marques nombreuses qui parcouraient sa peau. Si elle n'avait été trempée, sa queue, en cet instant, aurait été hérissée, contre ceux et celles qui lui avait fait cela.

Il ne fallut pas bien longtemps à Eileen pour venir rejoindre la féline, lui faisant face pour la question suivante, Aïcha inclina la tête avant d'enserrer cette femme que la vie n'avait pas eu l'air d'épargner le temps d'un câlin, avant de retourner vers les statues, du moins l'aurait-elle fait si on ne l'avait attrapée et installée de force sur des genoux. Intimidée, l'hybride n'osait guère bouger, gardant à présent les bras le long du corps, les jambes serrées, ne sachant trop comment agir puisque c'était pour elle une situation nouvelle.

Dans un premier temps, Eileen attrapa une bouteille avant de lui mettre la main sur la tête, le shampoing, à n'en pas douter, pourtant, l'hybride se forçait à ne pas bouger. La sensation devint rapidement agréable, si bien qu'un léger ronron lui échappa, au rythme de ce que lui faisait sa maîtresse, puis, le nettoyage descendit, à l'aide d'une pièce de tissus bien plus douce que ce qu'elle avait pu connaitre...

C'est lorsque la main de sa maîtresse vint se poser sur sa poitrine, Aïcha s'empourpra, elle ne savait comment réagir, son instinct lui disait de fuir, son cerveau de repousser la main, et une petite part d'elle, une part appelée loyauté, et sa soeur reconnaissance, lui disaient de ne pas bouger, de se laisser faire...

Finalement, elle se laissa faire, visiblement, la réaction convenait à sa maîtresse qui venait de lui poser un baiser dans le cou, ce qui lui permis de réaliser plus encore leur proximité, la poitrine de sa maîtresse ayant trouvé son dos... L'hybride en cet instant, avait une jolie couleur cerise. Lorsque le nettoyage se glissa plus bas encore, Aïcha ne put s'empêcher de nyuter... A la fois de gène et d'un rien d'inquiétude... Personne n'avait jamais touché cet endroit là, et malgré elle, son corps réagissait positivement, elle avait honte, mais elle savait aussi que rien n'était interdit à maîtresse Eileen... La respiration de l'hybride se fit plus rapide alors que les petits doigts agiles de sa maîtresse s'étaient mis à explorer tout en douceur son intimité, avant de s'acharner sur une zone qui était extrêmement réactive, si bien que plus d'une fois, l'hybride ouvrit la bouche sans qu'un son n'en sorte.

Combien de temps cela dura? Aïcha ne le sut jamais, puisque son corps réagit de lui même. D'un mouvement de hanche, elle s'était déplacée légèrement, sans brider sa maîtresse de ses envies, l'hybride vint encadrer les traits d'Eileen de ses mains, pour faire une chose peut-être stupide, mais qui en cet instant lui faisait envie. L'hybride approcha son visage de celui de sa maîtresse et aussi maladroitement qu'avec envie, elle vint lui offrir un baiser, les yeux fermés, son tout premier baiser offert, réellement envieux, alors que de sa queue, elle suivait les formes d'Eileen,, ses fesses tout d'abord, puisque c'était ce qui était le plus proche, puis ses reins, ses hanches, pour ne rompre le baiser qu'une fois le souffle court, pour ouvrir à nouveau la bouche pour un petit gémissement muet.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 29 Mar - 11:13
Eileen profitait de ce moment d'intimité avec la jolie Aïcha dans ce bon bain bien chaud, ce qui leur permettait de se détendre. Enfin, pour le moment, la petite chatte était plutôt entre de se tendre sous les caresses sur ses zones intimes. Après tout, elle était plutôt réceptive tout en se laissant faire. Des réactions qui plaisaient à la jeune femme qui n'en perdait pas une miette. Malheureusement, elle était dans le dos de l'hybride, alors elle ne pouvait pas tout voir, la couleur qui montait sur les joues, la bouche qui s'ouvrait sur un son muet, le regard qui devait être particulièrement expressif...Tout cela, elle le ratait. Enfin, elle en ratait une partie puisqu'elle le devinait même de derrière et franchement, cela lui faisait plaisir d'offrir un tel plaisir à Aïcha. Résultat, elle ne se retenait pas pour balader ses mains. La main gauche sur la poitrine, malaxant doucement les seins, jouant avec la pointe qui durcissait sous ses doigts, pendant que sa main droite explorait l'intimité de son hybride.

Et puis finalement, le corps de la demoiselle se tendit alors que visiblement elle atteignait un orgasme qui sembla la surprendre. Était-ce la première fois que quelqu'un la touchait ainsi? Repoussant cette question pour l'instant, Eileen profita de cet instant où Aïcha se laissait aller entre ses mains, tout en lui mordillant doucement le cou.
Soudainement, l'hybride se redressa et se tourna, semblant bouleversée par ce qui venait de se produire avant de l'embrasser. Un baiser plein d'émotions, où la jeune femme ressentie de l'envie. Elle profita pleinement de ce baiser, le prolongeant, glissant sa main le long du dos d'Aïcha avant de la descendre sur les fesses, pile au moment où le baiser se finissait.

- Eh bien, quel baiser !


Eileen arborait un sourire satisfait, oui pleinement satisfait. Ce baiser l'avait totalement satisfait, quelque peu renversé même. Aïcha savait embrassé et savait y passer des sentiments dans ses baisers. Et dans cette remarque, elle sous-entendait clairement que l'hybride aurait l'autorisation de recommencer quand elle voudrait, sinon Eileen serait fortement déçu. Ce n'est pas tout les jours qu'on est embrassé de cette façon !
Maintenant qu'Aïcha semblait être redescendu sur terre, elle remonta doucement la main qui était sur les fesses jusqu'aux hanches.

- Dis-moi, c'était la première fois que quelqu'un te touchait comme ça? Est-ce que ça veut dire que tu es vierge?


Eileen ne passait pas par quatre chemins quand elle voulait savoir quelque chose. Au final, si Aïcha était vierge, ce serait certainement la seule "chose" de valeur qu'elle "détiendrait" actuellement mais la jeune femme ne s'en préoccupait pas. Elle ne prévoyait pas de la revendre mais si elle était bien vierge, elle préférait le savoir. Quand elle passerait à des jeux plus intrusifs cela signifie qu'elle devra faire plus attention qu'avec n'importe qui d'autre. Pourtant, en temps ordinaire, elle n'aurait surement pas fait cas de la virginité de l'hybrides. En général même quand elle dressait une hybride, si elle était vierge, Eileen n'y touchait pas...mais là, la situation était différente.

- Dis-moi, est-ce que mes caresses t-ont plu? Tu peux être totalement honnête.

Elle savait que sur la fin Aïcha avait apprécié, mais est-ce qu'elle avait été d'accord? C'était cela qu'elle voulait savoir.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 1 Avr - 16:26
Aïcha ne savait si elle avait bien fait... Ou si son acte n'était qu'une bêtise qui lui serait reprochée, mais il semblait, à l'air qu'arborait Eileen qu'elle n'était pas si mauvaise que cela... Le doigt de l'hybride, hésitant, était venu suivre leur contour, affectueusement... Et pourtant, la question suivante la figea, immobilisme qui s'accompagna d'un rougissement à rendre jalouses les tenues écarlates qu'Eileen pouvait avoir dans ses penderies!

Il fallut un temps pour que l'hybride se mette à rechercher comment répondre, elle l'avait compris, le langage des sourds muets ne menait qu'à une discutions de sourds, justement! Le regard de l'hybride parcourut la pièce pour se poser sur un grand miroir, dont l'éclat était masqué d'un rideau de buée... Faute de papier et crayon, cela ferait un écritoire convenable. D'un mouvement de hanche, Aïcha se releva, puis tout en ondulant des hanches, se dirigea vers le dit miroir, afin d'y écrire:

'Maîtresse Eileen... Première à toucher Aïcha comme cela... Et Aïcha espère... La dernière...'

Oui, par cela, l'hybride souhaitait faire comprendre qu'elle espérait rester près de sa maîtresse toujours, avant de continuer à écrire.

'Maîtresse a donné de nouvelles sensations agréable à Aïcha... Et Aïcha l'en remercie... Aïcha espère qu'elle pourra rendre toutes les bonnes choses que maîtresse Eileen lui offre depuis son arrivée... Et Aïcha fera de son mieux pour ça...'

L'hybride eut un sourire avant de rapprocher le miroir pour qu'Eileen n'ai pas à sortir de la chaleur de l'eau, avant de s'en revenir près d'elle, en cours de route, elle s'était munie du savon, et s'était remise à se savonner vigoureusement, tout sourire pour sa maîtresse. Cela fait, elle prit la main d'Eileen pour l'aider à se relever, et très douce et sensuelle, la féline s'était mise à danser sensuellement, tout en se frottant à celle qui lui faisait découvrir tant de chose.

Aïcha surveillait Eileen, afin de s'assurer qu'elle ne lui déplairait pas, se frottant à elle tantôt coté pile, tantôt coté face, pendant un long moment, profitant de courtes poses pour explorer le corps d'Eileen du bout des doigts, s'attardant surtout sur les marques qu'elle portait de par sa vie... La neko se montrait d'autant plus douce, comme si ces simples mouvements avaient pu faire disparaitre et la marque, et ce qui l'avait causé... Avec un nouveau sourire, elle se redirigea vers le miroir pour y ajouter une petite note:

'Maîtresse Eileen est très belle... Et Aïcha la défendra.... Plus personne ne fera partir le sourire de maîtresse Eileen si Aîcha peut l'empêcher... Aîcha en fait la promesse'

En souriant, elle revint vers Eileen et l'entoura de ses bras, pour finalement embrasser son visage de toute part, de légers baisers à peine appuyés mais affectueux, alors que ses mains s'étaient posées sur la poitrine de la jeune femme pour un massage aussi léger que les baisers, même si pour parvenir à ses fins, Aïcha devait se hisser sur la pointe des pieds.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 10 Avr - 12:42
Eileen observait la petite Aïcha qui semblait réfléchir à la manière de répondre qui ne pouvait se contenter d'un simple hochement de tête. Le miroir sur pied étant plein de buée, la petit hybride s'y précipité pour y écrire un message...ce qui était fort judicieux et en plus malin d'approcher le miroir de l'eau pour que Eileen n'ait pas à sortir de l'eau pour lire le message. Elle n'eut qu'à se prélasser dans l'eau et lire le message en même temps : l'extase !

- Je vois...Quand on ira plus loin, je ferais donc très attention, je ne veux pas que tu aies mal.

Ce qui est bien une première. D'ordinaire, elle ne s'en préoccupait pas. Si l'hybride prenait du plaisir, tant mieux, si elle avait mal, ce n'était pas son problème...mais avec Aïcha, c'était totalement différent !
La jeune femme ne voulait que la petite chatte ait mal quand elle lui prendrait sa virginité, elle s'en faisait la promesse. En lisant le message suivant, elle eut un sourire amusé et la regarda.

- Oh ne t'en fais pas pour ça, tu auras bien l'occasion de me rendre la pareille, voir même plus ! Tu verras, ici, tout ce que je t'offre c'est rarement gratuit.


Non, elle n'avait pas honte, que ce soit le cas, ou même de le dire. Après tout, Aïcha lui appartenait, et puis elle faisait ce qu'elle en voulait.
Elle la regarda se savonner avant de se laisser se relever et apprécia le contact quand l'hybride se frotta à elle. La sensation était agréable. Elle frissonna même à plusieurs reprises.

Les derniers mots écrits sur le miroir firent sourirent la jeune femme, cette remarque l'attendrirent, c'était une remarque qui venait du fond du cœur de Aïcha. Même si c'était peu réalisable, c'était quand même attendrissant. Au final, Eileen alla sous le jet d'eau et se rinça puis sortit de l'eau avant de se sécher.

- Tu peux profiter un peu du bain, avant de me rejoindre, je t'attendrais dans ma chambre, cette nuit tu dormiras avec moi.

Une fois sèche, Eileen posa la serviette sur le radiateur pour qu'elle sèche, jeta un dernier coup d’œil à l'hybride puis se dirigea vers sa chambre...oui totalement nue. Elle y entra, se dirigea vers un placard, attrapa une nuisette et l'enfila, elle lui arriva à mi-cuisse. Elle en sortit une autre, bleu clair, plus petite, et la posa au bord du lit pour Aïcha avant d'entrer dans le lit, pour l'attendre. Et puis, finalement, épuisée par cette journée éreintante, elle s'endormit.
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 10 Avr - 16:39
A peine sa maîtresse bien savonnée, cette dernière s'était rincée avant de sortir de l'eau, de se sécher, lui dire qu'elles dormaient ensemble, avant de sortir... Entièrement nue! Malgré elle, Aïcha avait observé la chose avec des yeux tout ronds, surprise de voir que sa maîtresse, même en ayant des gens chez elle à plein temps, n'en avait cure.

Afin de ne pas faire attendre trop longtemps sa maîtresse, la petite hybride avait coupé l'eau, tant bien que mal, s'arrosant copieusement à l'eau froide, ce qui, si elle avait eu de la voix, se serait entendu dans toute la maison au vu de l'énorme cri muet qu'elle en avait poussé, puis, frileusement, elle s'était séchée.

Cela fait, la petite hybride prit le parti de replier les vêtements de sa maîtresse, non sans les avoir frotté pour les débarrasser de ce qui pourrait les souiller, puis avait frotté la baignoire et nettoyé le miroir, après tout, c'était là son rôle, d'autant plus qu'ils avaient été salis en partie par elle pour la baignoire et totalement pour le miroir.

Cela fait, elle hésita un instant... Devait-elle, comme Eileen, se rendre nue jusqu'à sa chambre ou pouvait-elle se vêtir? Elle ne savait pas, Eileen ne lui avait rien dit à ce sujet... Cela pris plus de cinq minutes pour qu'Aïcha se décide, si sa maîtresse pouvait le faire, elle aussi... Mais à n'en pas douter, là ou Eileen avait été à l'aise, Aïcha avait l'air d'un chat pris sous des trombes d'eau, aussi, c'est certes d'un pas léger, mais rapide, qu'elle s'était rendue vers la chambre de sa maîtresse pour y trouver... Une maîtresse endormie!

Eileen était couchée sur le bord du lit, roulée en boule et... Elle souriant? Pourtant, sur l'instant, ce qui frappa le plus Aïcha, c'était qu'en l'état, sa maîtresse risquait de prendre froid... Aussi doucement qu'elle le put, se moquant bien de se faire disputer pour avoir défait le lit, la petite hybride enroula Eileen en veillent à ne pas la réveiller, avant de s'installer près d'elle, protectrice. Elle ne pouvait s'empêcher de chercher quels évènements avaient pu pousser la jeune fille souriante de la photo à devenir aussi triste, par ce qu'elle n'en doutait pas, sa maîtresse, même si elle le cachait, était triste... Toute à ses pensées, l'hybride avait glissé les doigts dans la chevelure de sa maîtresse, l'autre bras était venu se poser sur ses épaules, protecteur, alors qu'elle avait pris place près d'elle, tout en veillant à ne pas déranger ses songes, qui devaient être beaux puisqu'elle souriait... Toujours aussi muette, elle forma de sa bouche:

'Aïcha fera de son mieux Maîtresse Eileen... Aïcha le promet... Même si Aïcha pas parfaite... Aïcha fera ce qu'il faut...' sans pour autant dormir, la féline se mit à veiller, afin que nul ne vienne déranger sa maîtresse en ses songes.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit