Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Petite chasse ou petite rencontre? [PV Aki] [Rp terminé!]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 17 Mar - 20:52
Ce matin-là, Eileen se réveilla d'extrême mauvaise humeur. La cause en revenait à un cauchemar qui venait la hanter de temps en temps...Oh niveau cauchemar elle avait le choix dans les multiples trahisons qu'elle avait subi. Elle se leva, et prit beaucoup de temps dans la salle de bain...oh pas pour se maquiller, mais seulement pour s'apaiser, pour chasser ses mauvais souvenirs. La matinée, elle l'a passa à tenter de calmer ses nerfs. Actuellement, elle n'avait pas d'hybride, alors elle n'avait personne sur qui se défouler...Elle soupira, décidément, elle allait devoir investir! Mais elle ne trouvait pas la perle rare qui lui donnait envie de s'investir et de détruire.

Résultat, sa seule solution fut d'abord de se défouler dans sa salle d'entrainement, se donnant à fond. N'étant toujours pas totalement apaisée, elle alluma son ordinateur et éplucha les différentes demandes. Tout ces contrats qui n'attendaient que d'être remplis...Elle avait du choix. Une disparition? Une recherche de criminelles? Un hybride sauvage à récupérer? Elle soupira et passa directement aux demandes des particuliers, du genre un peu louches. Elle avait ses contacts, ayant toujours effectué ses contrats sans leur causer d'ennui. Elle finit par faire ce choix...un homme qui avait causé beaucoup de tort à un dealer connu du coin. Mort ou vif? Qu'importe l'état? Voila qui était intéressant. Elle accepta l'offre puis alla se préparer. Elle enfila une tenue sombre, faite de cuir par endroit, puis une cape qui pouvait lui permettre d'avoir une capuche. Elle embarqua son masque. Elle sortit discrètement de chez elle et se dirigea vers la banlieue, lieu où sa cible avait été vue pour la dernière fois.

La jeune femme mit sa capuche, s'intégrant parfaitement au lieu. Tous aussi semblait morbides, ou alors totalement déprimés. Rares étaient les personnes venant ici, le sourire aux lèvres. Elle marchait dans la rue, se demandant où il avait pu aller. Au bout d'une longue marche, ses pas s'arrêtèrent devant un étrange bar. Il ne faisait pas partie des plus connus, ni même des plus fréquentés...et pourtant, la demoiselle le connaissait. Il y avait très rarement des femmes la dedans, sinon, elles étaient certaines de se faire draguer par des lourdauds...et ça, Eileen les détestait à un point inimaginables.

Sans trop savoir pourquoi, tout simplement en suivant son intuition, elle entra. Oui, elle entrait dans ce bar qui n'était pas vraiment très fréquentable. Encore moi pour une jeune femme fortunée. Rabattant la cape sur elle, elle tentait de cacher sa forte poitrine, ce qui n'était pas forcément évidemment. Elle entra, et les habitués savaient très bien qu'elle n'en était pas une, et avait un doute...homme ou femme?
Eileen regarda autour d'elle et s'installa à une table vide au fond du bar, commandant une bière.

Tout en buvant sa bière à petites gorgées, sa capuche cachant en grande partie son visage, elle réfléchissait à sa mission. Elle jetait régulièrement des coups d’œil aux différents clients du bar. Il y avait quelques hommes mais aussi quelques hybrides...
Soudainement, deux hommes s'approchèrent d'elle, totalement bourrée et engagèrent la discussion.

- Foutez-moi la paix!

Oui, elle était direct, mais elle n'avait aucune envie d'être emmerdée par deux hommes. Sauf que les deux hommes insistèrent et l'un d'eux lui retira la capuche.

- Montre nous ton visage, ma belle, voyons! Et tout le reste aussi!


Les deux hommes se mirent à rire très franchement, visiblement ravi de leur bonne blague...L'autre homme lui attrapa le bras et se pencha pour l'embrasser...grossière erreur! Eileen était déjà énervée à la base alors là...Elle agrippa les épaules de l'homme et le repoussa violemment, le faisant tomber sur un hybride de la table d'à côté. Elle fixa l'autre homme, se leva et poussa avec autant de violence que son compère. Le pauvre hybride se retrouvait donc avec deux hommes bourrés, sur lui...et maintenant, totalement inconscients.

- Décidément, on est jamais tranquille ici...


Et l'hybride? Oh qu'il se débrouille.
Eileen se rassit et se remit à boire sa bière, tentant de se calmer à nouveau.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 20 Mar - 21:43
Je baille à m'en décrocher la mâchoire. Trop longtemps. Bordel, j'ai dormi trop longtemps. Je ne sais pas quelle heure il est, mais le soleil me l'indique approximativement. Un truc comme quatorze heures... ? Il n'est pas midi, c'est sûr, on est bien plus tard. J'ai l'étrange impression d'être toujours profondément plonger dans mon sommeil, l'un des inconvénients à dormir sans compter. De toute façon, personne ne compte ses heures de sommeil. Ou alors, il faut avoir un grave problème de paranoïa du repos, une maladie qui nous ferait psychoter si on dort trop ou pas assez. Ce que je n'aimerais pas avoir ça !

Pour l'instant, je me délecte de ce temps disposé à volonté devant moi. Il me permet de ne rien faire, ou prendre mon temps pour une action précise... L'avantage d'être dans la nature, c'est que personne ne vous attend et vous n'attendez personne. Je peux clairement mettre trois heures à bouger pour me réveiller, on ne me pressera pas. Même s'il ne m'a suffit que de vint minutes, c'est toujours une bonne chose à se dire. Et puis, l'ennui est si proche... Autant que chaque chose prenne une éternité. Sans abuser de cet infini, je m'empresse d'aller chercher de la nourriture. J'ai tellement dormi que je n'ai pas faim. Une pomme ou deux font l'affaire, je peine presque à finir la dernière.

L'idée me vient d'aller traîner dans un bar. Simple envie de m'alcooliser ou de m'occuper, quoiqu'il en soit, je suis certain de ne pas m'ennuyer en y allant. Certes, ce n'est pas le meilleur endroit pour un peu de calme, mais on y trouve des gens. Et des gens, je veux en voir. Même s'ils ont plus d'alcool dans le sang que les réservoirs en ont, et même si la présence d'humains est élevée ! Ça m'amuse de les voir dans un état si déplorable, concernant les humains. Enfin, ce n'est drôle qu'un moment, et si le monde se fait trop important, ça devient insoutenable. Bref, je verrai en y allant.

Ce n'est pas forcément très recommandable d'aller dans un bar en plein après-midi, et ça fait un peu pochtron, mais c'est la seule chose qui a germé dans mon esprit. Aloooors, je peux être habillé n'importe comment, coiffé à l'arrache... On ne viendra pas m'embêter pour ça. Puis bon, il va de soi que les humains sont plus sales que nous autres hybrides. Mentalement ou physiquement, ils n'ont rien de propre. J'entre donc dans un bar de la banlieue. L'endroit lugubre me donne le sourire, rien que d'imaginer ses humains plonger dans un état de haute alcoolémie est réjouissant. Pourtant, je m'arrange pour faire rapidement disparaître cette expression de mon visage, avant de commander et d'aller m'installer à une table.

Alors que je bois tranquillement l'alcool de mon verre, un nouveau venu fait son apparition dans le bar. Une nouvelle venue, à bien regarder. Je ne sais pas si elle pense bien cacher sa poitrine, mais aux vues des réactions, c'est plutôt raté.  D'ailleurs, les mots autant que les gestes sont violents. Une scène d'un certain intérêt, même si les actions des badauds sont stupides et prouve que l'humain ne mérite qu'à mour... Oh putain ! Qu'est-ce qu'elle a fait celle-là ?! Elle ne pouvait pas les envoyer ailleurs, hein ? Je me retrouve enseveli sous des masses immondes, que je repousse immédiatement. Immédiatement après être tombé de ma chaise, avoir vu mon verre exploser par terre... C'était douloureux, en plus ! J'ai failli me couper avec un bout de verre...

Je me relève rapidement en écrasant « malencontreusement » les deux bourrés, en marchant dessus. Je rouspète pas mal, aussi... Mon esprit ne fait qu'un tour, et je m'assois à la table de la charmante demoiselle. Elle m'a bousillé le dos, la conne. Je l'aborde assez calmement, parce que je n'ai pas envie de m'embrouiller avec une humaine.

« Nous sommes tranquilles quand il n'y a pas de perturbateur. Tu t'es dit que c'était un moyen de défense approprié, et donc tu les as lancé ? T'es limitée intellectuellement, c'est ça ? J'étais derrière, au cas où tu n'aurais pas vu ! »

J'ai vraiment pas aimé de me prendre ces types.

« Tu comptes rembourser mon verre, j'espère ? »

J'omets de dire que je n'ai pas payé...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 21 Mar - 12:48
Eileen était à peine arrivée dans ce bar que déjà deux hommes étaient venus lui parler...ou plutôt, tenter de la draguer très maladroitement. Elle avait eu une réaction plutôt violente en les balançant par dessus la table, mais, c'était mieux que de se laisser toucher par un homme...Rien qu'à cette idée, la jeune femme réprima de justesse un frisson de dégout.

Sauf que de sous les corps bien imbibés d'alcool des deux hommes, sortit un autre homme...beaucoup plus jeune celui-là. Et oh...qu'est-ce que c'était que ça? Des ailes? Oh, le parfait inconnu qui s'était retrouvé par hasard sous les ivrognes était un hybride?
Décidément, elle n'avait pas de chance, après des hommes bourrés, voila un hybride...et est-ce qu'il avait un maître? Non, sérieusement, un sauvage en plus?

La jeune femme soupira, cette journée commençait bien mal. Et en plus, cet hybride osait venir s'installer à sa table? Bon, au moins, lui ne cherchait pas à la toucher...il ne faisait que parler et réclamer un autre verre.
Eileen soupira et le regarda.

- Effectivement...mais tu fais parti des perturbateurs pour informations.

Elle avait dit ça sur un ton qui n'avait absolument rien d'agressif, c'était tout simplement un constat, tout ce qu'il avait de plus banal. Pour elle, cet hybride n'était qu'un gêneur de plus, venu troubler son moment de calme et surtout, son enquête. Elle but une gorgée de sa boisson et posa ses yeux sur le jeune hybride.

- Limitée intellectuellement? Tu n'avais qu'à esquiver aussi. Les hybrides ne sont pas sensé être plus agile et plus souple que les humains? Tu es plutôt limité pour un hybride...

Elle avait appuyé quelques mots dans sa phrase, comme le mot "sensé", histoire de lui faire bien comprendre sa pensée. Elle but une nouvelle gorgée et fixa l'hybride, cherchant à le sonder...que voulait-il? Pourquoi venait-il lui parler? Tout ça à cause des deux ivrognes? Bon ok, ils lui étaient atterris dessus, mais c'était une raison pour venir l'emmerder?
Bon, il n'avait pas encore fait un seul geste déplacé, il se contentait de parler et de réclamer un autre verre. Elle soupira.

- Si je te rembourse ton verre, tu me fous la paix? Après tout, je suis très occupée...


Et pourtant, ça n'en avait pas l'air, mais oui, elle était très occupée à observer discrètement les différents clients du bar. Oh mais attends! Une idée lumineuse venait de lui traverser l'esprit! Une discussion avec quelqu'un, même si c'était un hybride, lui permettrait de continuer son enquête en tout discrétion!
Elle regarda l'hybride, tentant de se montrer plus aimable...ce qui était compliquée vu sa carapace impénétrable.

- Tu dois bien avoir un nom, non?

Elle se retenait de l'appeler "le sauvage" ou encore "le piaf" vu que c'était très visiblement un oiseau. Elle tentait de se montrer aimable...Ce qui était très compliqué vu qu'elle ne l'était pas.
Elle appela le serveur qui approcha rapidement et demanda à ce qu'il serve à l'hybride ce qu'il désirait...oui, elle lui laissait le choix. Elle jeta un coup d’œil aux ivrognes encore évanoui

- Et dégagez ça de ma vue, c'est insupportable!


Eileen regarda l'hybride, il était plutôt pas mal. Malgré sa répulsion pour le contact avec les hommes, ça ne l'empêchait pas de les regarder, et elle ne faisait pas de différence entre hybrides et humains...pour ce côté là du moins.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 21 Mar - 14:24
Je fais partie des perturbateurs ? Ah bon ? Elle doit avoir un soucis de jugement, car j'ai dû mal à comprendre pourquoi elle me sort ça. C'est elle qui a mis le bordel ici, et avec les deux crétins, c'est la seule perturbatrice. En plus, elle montre une telle joie sur son visage... ! Je souris en la voyant soupirer autant. Elle est marrante. Déjà, elle fout son bordel comme si elle était chez elle, elle me blesse indirectement, puis elle me sort des trucs désagréables... J'imagine que c'est un vrai plaisir d'apprendre à la connaître !

« Qu'est-ce qui te fait dire ça ? Je ne dérange personne, moi. »

Même si son ton n'était pas méchant, je ne dirais pas que j'ai apprécié la remarque. Je l'écoute avec sérieux, malgré mon envie totale de décrocher et d'ignorer ses paroles plutôt vexantes et inutiles. Elle est maligne, elle. Personne ne peut prédire l'avenir, et je ne pouvais pas prévoir qu'elle allait les jeter sur moi. N'empêche que ses mots me rappellent que j'ai oublié de cacher mes ailes. Ce n'est pas important pour un lieu comme celui-ci, mais il faudra que j'y veille pour le retour.

« Je ne pouvais pas savoir qu'ils atterriraient sur moi... ! T'es pas gonflée, de me dire ça. Et puis, tu as vu comme l'espace est restreint ? Et la corpulence de ces horreurs ? La moindre des choses serait que tu t'excuses. »

Je la regarde, interrogatif, lorsqu'elle me fixe sans rien dire. Qu'est-ce qu'elle cherche ? Peut-être qu'elle croit pouvoir lire dans mon esprit si elle me fixe suffisamment longtemps ! Si c'est le cas, ce sera une preuve de plus que les humains sont les êtres les plus stupides du monde. Même si c'est déjà prouvé. Leurs agissements détruisent tout, leur comportement est chiant... Son énième soupire déclenche mon rire.

« Tu vas te dégonfler à soupirer autant ! Mais vu la taille de ta poitrine, tu n'as pas à t'inquiéter. »

C'est vrai qu'elle est très bien pourvue physiquement. Alors que je calme mon rire, elle me sort qu'elle est très occupée. Ça a pour effet de le faire durer un peu plus longtemps. Occupée ? En effet, cela se voit plus que tout ! Je lui réponds avec enthousiasme quand elle pose sa question.

« Bien sûr ! C'est tout ce que je te demande, en plus d'excuses. Et tu es occupée à quoi ? Sauf erreur, il n'y a rien d'autre à faire que boire, dans un bar. »

J'applaudis mentalement la vaine tentative d'amabilité qu'elle fait. Ça ne se remarque pas plus que ça, mais l'effort est bien. Maintenant, faut qu'elle se montre VRAIMENT aimable. En souriant, par exemple. J'indique au serveur ma commande lorsqu'il arrive, ne répondant pas directement à la fille. J'ai un peu peur qu'il dise à la demoiselle que j'ai déjà une montagne de crédit sur le dos. Au pire, je dirais qu'elle est ma maîtresse, et elle payera tout.

« Oui, j'en ai un, comme tout le monde. Je m'appelle Aki. Et toi, tu t'appelles comment ? »

Je souris en regardant les hommes à terre.

« Il est vrai qu'un peu de ménage ne ferait pas de mal... Dis, comment tu as eu l'idée d'entrer dans ce bar ? »
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 21 Mar - 15:20
Visiblement, le jeune homme n'avait aucune envie de repartir d'ici et de la laisser en paix...ce qui n'était pas plus mal. Au final, Eileen était partagée en deux, d'un côté, elle voulait le voir disparaitre, comme les deux ivrognes évanouis, mais de 'l’autre, elle préférait qu'il reste là pour lui servir de couverture.

La jeune femme posa ses yeux sur l'hybride et afficha un mince sourire en coin en entendant sa réponse.

- C'est moi que tu déranges, tout simplement.

Et voila, elle recommençait! Elle cherchait à nouveau à le faire fuir...c'était compliqué de faire semblant d'être aimable et d'aimer la discussion. Aimer discuter...Voila quelque chose qui ne lui correspondait pas du tout.
Elle écouta vaguement les mots du jeune homme et jeta un coup d’œil aux deux ivrognes.

- Oui, c'est vrai qu'ils ne sont pas légers...j'aurais sans doute quelques courbatures demain...


Pourquoi s'en faire pour un hybride qui avait faillit être écrasés par les deux hommes? Après tout, ce n'était qu'un animal. Non, nuance, un être à moitié animal, ce qui faisait de lui un moins que rien. Les animaux étaient plus importants...Non, rectification, ses chiens étaient plus importants. D'ailleurs, est-ce que leur maison n'était pas devenue un peu petite? La jeune femme mit de côté l'éducation et la vie de ses chiens pour revenir au présent, et surtout à l'hybride qui lui faisait toujours face.
Mais pourquoi elle l'écoutait? Surtout, si c'était pour entendre une vanne pas terrible sur ses soupirs et la taille de sa poitrine. Bon d'accord, elle était bien fournie et alors? Et en plus, il rigole? La demoiselle se retenait de ne pas exploser, prit le temps nécessaire pour son contrôle et répondit, d'un ton qui se voulait poser.

- Qu'est-ce que vous avez tous avec ma poitrine? Décidément, les hommes, humains comme hybrides sont tous pareils! Vous ne pensez qu'à ça, hein?

Elle le regarda, alors qu'il continuait de rire. Sa main droite se crispa, se retenant de toutes ses forces pour ne pas lui coller une baffe. Elle ne voulait pas attirer toute l'attention sur eux...Un rapide coup d’œil sur les autres clients lui permit de se rendre compte que c'était déjà le cas, en grande majorité. Elle était la seule femme et en plus, parlait avec un hybride.

- Des excuses? Mais tu as pas un peu fini avec ça? Tu n'avais qu'à pas être là, c'est tout!


Son poids cogna sur la table, attirant encore plus l'attention sur eux. Et son ton avait été plutôt agressif.
Eileen soupira, ferma les yeux et reprit lentement son calme. Pendant ce temps, le serveur avait pris la commande du jeune hybride.

- "Et tu comptes le payer ce verre là? Ou la demoiselle va te l'offrir? Au moins, tu en aurais un de payer..."

Eileen rouvrit les yeux et les posa sur le serveur, le fixant d'un regard pas vraiment aimable. Pourquoi elle payerait pour un hybride? Il pouvait toujours rêver. Elle concentra de nouveau son attention sur le jeune homme, décidant d'ignorer le serveur.

- Alors, Aki, on a des dettes? Et toi, tu m'appelleras madame, compris?

Elle soupira, se rappelant qu'elle avait décidé de se montrer aimable pour le garder en couverture.

- Bon, tu peux exceptionnellement m'appelle Eileen.

Le serveur se précipita pour s'éloigner, récupérer la commande de Aki et de faire en sorte de mettre à la porte les deux ivrognes, toujours évanouis. Ce qui permit de dégager de l'espace, et au moins comme ça, Eileen et Aki étaient seuls dans un coin de la salle. Elle le regarda et se pencha légèrement, comme pour lui raconter un secret.

- Sache que j'entre où je veux, quand je veux et ce que je fais ne te regarde absolument pas!

Le serveur rapporta la commande de Aki, ayant un peur de s'attarder à leur table maintenant. La jeune femme sourit, d'un air satisfait. Il était clair que son regard et son sourire étaient loin d'être encourageant. Il fallait être suicidaire pour vouloir faire la connaissance de Eileen.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 21 Mar - 18:37
C'est difficile de garder le sourire avec une personne comme elle en face de moi. Son appartenance au genre humain justifie sûrement pourquoi elle est aussi chiante, mais que c'est pénible ! Peut-être que je la dérange, mais elle n'a pas le droit de s'en plaindre. Et est-ce qu'elle imagine à quel point elle, elle m'a dérangé ?? Aaaah, humain de merde... Moi qui voulais passer l'ennui, je suis plus que servi ! Mais j'aurais préféré que cela se fasse plus tranquillement, moins agressivement. J'ignore sa remarque, ne désirant pas répondre à cette phrase que je trouve dénuée de sens.

Par contre, je la regarde avec outrance quand elle parle de ses courbatures. Sa connerie n'a pas de limite, c'est ça ? Elle peut avoir les pires courbatures au monde, je n'en serais que plus heureux ! Elle s'imagine la douleur que j'ai ressentit tout à l'heure, au moins ?! Je lui réponds avec un léger sourire.

« Je te souhaite de souffrir avec tes courbatures, alors. »

C'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas de bars interdits aux humains... Un vrai havre de paix très douloureux à imaginer. Surtout que cette fille, là, ses remarques sont déplaisantes au possible. Même s'il suffit de me dire que je n'en ai strictement rien à foutre, il est difficile de passer outre l'insulte qu'elle vient de dire. Oui, c'est l'une des plus grandes insultes, comparer humains et hybrides. C'est vachement rabaissant pour les hybrides... Son énervement est particulièrement voyant, qu'elle se contrôle ou non, je doute qu'il y ait un grand changement. C'est ridicule.

« Rectifie tes dires, s'il te plaît ! Les humains ne valent rien, et leur nécessité sur cette terre est inutile. Les hommes humains ne pensent qu'à ça, oui. C'est vraiment blessant d'être comparé à des merdes pareilles. »

Elle est trop tendue, on dirait qu'elle va exploser d'un moment à un autre. C'est presque terrifiant ! Je sursaute quand elle abat son poing sur la table. Elle attire trop l'attention, c'est pénible. En plus, elle est brusque et agressive. Elle parle des hommes, mais je ne vois pas ce qu'elle a de mieux. Je tapote sur le bord de la table avec mes doigts, histoire de me concentrer sur une activité plus paisible que cette pétasse.

« Non, j'ai pas fini ! Ça va pas t'arracher la gueule de présenter tes excuses ! Et ton argument est minable. »

Le seul avantage a l'avoir à mes côtés, c'est que le serveur ne voudra certainement pas la faire payer. Et du coup, si je dis que je suis avec elle, il m'oubliera aussi. Cette perspective me redonne le sourire. Sourire qui montre vite mon embarras face à la question de l'autre.

« Oh, euh, non... Pas tellement ! Jamais je ne t'aurais appelée Madame, même pas pour tout l'or du monde. Eileen est un joli prénom, en plus, autant en profiter. »

Lorsqu'elle se penche, je fais de même pour pouvoir l'entendre correctement. C'était juste pour dire ça ? Quand elle finit, je me redresse pour prendre le verre au serveur et commencer à le boire. Elle est espionne, un truc du genre ? En tout cas, sa déclaration a piqué ma curiosité. Son air effrayant m'en dissuaderait s'il m'effrayait, mais ce n'est pas tout à fait le cas.

« Tu peux m'en dire plus ? Ça a l'air très intéressant ! Tu peux sûrement me donner des conseils, j'en serais plus que ravi ! »
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 21 Mar - 19:52
Décidément, l'hybride et l'humaine n'arriveraient jamais à se mettre d'accord sur quoi que ce soit. En même temps, il semblerait que leur point de vue à chacun était totalement différent sur tout les sujets possibles!
Eileen se contenta de le regarder lorsque Aki lui souhaita de souffrir, elle fit passer tellement de haine dans son regard qu'il ne pouvait passer à côté de ce qu'elle pensait à ce moment là. D'ailleurs, la plupart se seraient enfuis, effrayés face à ce regard.

- Ne t'inquiète pas pour moi, je peux aussi très bien détendre mes muscles sur un animal croisant mon chemin par hasard...


L'animal en question n'était pas n'importe lequel...Aki devait bien avoir compris qu'il était l'animal ciblé par sa menace.
Satisfaite de sa menace, elle but une nouvelle gorgée de sa boisson et entendit la remarque de l'hybride. Oh le petit oiseau serait-il vexé? Eileen ne put retenir un rire, un rire sarcastique, pas vraiment un rire qui signifiait qu'elle s'amusait.

- Parce que tu te crois supérieur aux autres toi? Tu es un hybride, tu ne vaux pas mieux que ces hommes...ou alors, pas aussi bas que ces ivrognes idiots et inutiles.


Malgré tout, il y avait un infime compliment. Enfin, si on pouvait appeler ça un compliment...
Car en effet, à ses yeux, Aki valait déjà mieux que les ivrognes jetés par la porte. Au moins, il n'avait pas cherché à lui faire des choses inapproprié, ni à la forcé et encore moins à la toucher. Pour ça au moins, il valait mieux, il n'était donc pas rien.

En l'entendant tapoter des doigts sur la table, la jeune femme jeta un coup d’œil aux doigts de l'oiseau. Serait-il irrité? Était-ce un geste d'impatience? Oh, de l'impatience d'entendre ses excuses alors.

- Pourquoi m'excuser? Tu ne vaux rien, alors je ne m'excuse pas pour ce qui n'a aucun intérêt! J'espère que je suis bien claire!

Visiblement, le jeune hybride avait une belle dette envers ce bar, le serveur semblait le dire, l'oiseau beaucoup moins. Eileen afficha un sourire peu rassurant, voila qui était vraiment intéressant. Peut-être pourrait-elle s'en servir contre ce jeune oiseau?
Elle le regarda et rigola franchement en entendant la suite, il était bien curieux!

- Tu es très curieux l'oiseau! Je n'ai rien de plus à te dire, je fais ce que je veux, c'est tout! Et des conseils, sur quoi? Sur comment balancer des hommes sur des hybrides?

Oui, elle se moquait ouvertement de lui. Finalement, cette petite discussion la distrayait et l'empêchait de repenser à ses mauvais souvenirs qui lui avaient causé les cauchemars de la nuit précédente.

- Dis-moi, tu es de quelle espèce? Un oiseau, mais lequel?

C'était peut-être étrange mais Aki avait tendance à l'intéresser. Il ne fuyait pas face à elle et lui répondait, voir même posait des questions. Il ne cherchait pas à la toucher, il discutait tout simplement. Et ça, c'était presque reposant pour la jeune femme.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 21 Mar - 21:48
Si j'avais su qu'elle me regarderait ainsi, je ne lui aurais jamais dit vouloir qu'elle souffre. Flippant, c'était archi flippant. Je ne suis malheureusement pas capable de rendre un regard avec plus d'intensité. Ce que j'aurais aimé... ! Je ne regrette pas mes paroles, mais peut-être que j'aurais formulé autrement. Quoiqu'il en soit, je lui montre clairement que je ne me laisserais pas intimider. Oui, oui, je le montre malgré l'air déstabilisé que j'ai dû afficher il y a deux secondes. Si sa remarque m'est destinée, je fais comme si je ne me sentais pas visé. C'est une remarque typique d'un humain...

« Comme je le plains ! »

Son rire n'a rien de joyeux, d'amusant... C'est triste à entendre ! J'espère que ce n'est pas son rire habituel, parce que sinon, elle est la plus à plaindre ! Rire est important, je trouve, mais pas quand il est méchant. Là, je suis d'avis qu'il faut fermer sa gueule. Ce qu'elle devrait faire, d'ailleurs. Je vais finir par avoir mal à la tête, à l'entendre dire autant d'inepties. Je soupire profondément, comme pour évacuer l'exaspération qu'elle déclenche chez moi.

« Je ne me suis jamais dit supérieur. Garde ton avis pour toi, j'entends suffisamment d'insultes tout au long de la journée. »

Elle fait partie des humains qui rabaissent les hybrides dès qu'ils le peuvent ? Comme la majorité des humains, remarque... Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà rencontré un humain sympathique, et je ne chercherai pas ! Au risque d'enquiller verre sur verre pour ne pas me retrouver coincé sous des souvenirs horribles... Je bois quelques gorgées de mon verre, déjà. Histoire de sortir de mes pensées et de ne pas oublier Eileen. Difficile de l'oublier, en fait. Je plaque ma main sur la table quand elle refuse encore de s'excuser. Mes doigts qui tapotaient précédemment le bois font un bruit sec.

Sérieusement ? Ça m'énerve... ! Je souffle, désireux de reprendre mon calme. C'est compliqué, comme ça l'est toujours avec un humain. Leur but est de se faire détester ? Ils réussissent drôlement bien ! Je ne la regarde pas pendant deux bonnes minutes, jusqu'à ce que je sois plus calme. Là, je la regarde enfin pour lui répondre.

« Non, il n'y a rien de clair dans tes paroles. La politesse, tu connais ? Ou alors tu parles à tellement peu de monde que c'est une notion qui t'échappe...  T'as conscience de tes mots, au moins ?! »

Je secoue la tête comme pour me changer les idées et la regarde à nouveau. Oulah. J'espère que ce n'est pas son sourire naturel. C'est ma situation financière qui lui fait cet effet ? Je fusille le serveur du regard. Mon gars, c'était stupide de relever ça maintenant ! Mais comme il dit, j'aurais un verre de payer. Une première, et une dernière. Je souris légèrement.

« Tu as une montagne de choses à dire, j'en suis sûr ! Des conseils sur comment entrer dans les maisons sans se faire prendre, par exemple. Même si je connais beaucoup de chose, plus j'en saurais, mieux ce sera.  »

Ok, elle se fout de ma gueule, mais si elle peut me donner des infos pratiques, j'en serais très content. Sa question me surprend. Je souris, plus enthousiaste pour répondre à cette question.

« Ça t'intéresse ? Je suis une mésange bleue. »
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 21 Mar - 22:41
Déstabilisé! C'était le terme qui correspondait parfaitement à l'expression que Aki avait affiché juste après le regard assassin de Eileen. Cette dernière en était parfaitement satisfaite. Oui, elle aimait faire peur. Cela pouvait être étrange, mais au moins, en faisant peur, il y aurait moins de personnes qui l'approcherait, et elle aurait moins de chances de souffrir. Pourquoi pensait-elle à la souffrance, là maintenant? Désormais, c'est plutôt elle qui la donnait cette souffrance.
Pendant ce temps, Aki avait repris un air impassible qui disait "tu ne me fais pas peur", peine perdue, elle avait tout vu déjà! Et maintenant, il faisait semblant de ne pas comprendre qu'il était la cible de sa menace?

Eileen ne put retenir un petit ricanement et se pencha, pour approfondir sa menace, d'une voix plus douce...mais douce dans un sens effrayant.

- L'animal en question, c'est toi. Je peux très bien me détendre sur toi, dès que j'en ai l'envie.


En soi, ce n'était pas vraiment vrai. Les lois interdisaient la violence sur hybride en public...mais qui dans ce bar viendrait arrêter une jeune femme en train de corriger un hybride? Il pouvait très bien lui appartenir et elle aurait des tas de raisons de le faire à leurs yeux. De toute façon, personne ne demandait à quelqu'un pourquoi il corrigeait son hybride. Il le faisait et les autres regardaient ou s'en allaient.

La main de Aki toucha la table avec violence, ce qui tira la jeune femme de ses pensées. Elle l'observa et un mince sourire satisfait étira ses lèvres, alors que lui soufflait, d'un air exaspéré. Voila qu'il s'énervait. Chacun son tour!
Eileen but quelques gorgées et se rendit compte que son verre était vide. Elle en commanda un autre, d'un alcool un peu plus fort, ce qui laissait le temps à l'oiseau de se reprendre.

- La politesse? Oui, je connais. Mais pourquoi je m'ennuierais à être polie avec un simple animal? Et toi, l'animal, as-tu conscience de ce que tu es?


La question sous-entendait clairement qu'il n'était absolument rien et la demoiselle était persuadée qu'il comprendrait très bien son sous-entendu. Il était doué pour les comprendre...même si ce n'était pas très compliqué pour le coup.
Le cerveau de Eileen réfléchissait à toute vitesse, elle cherchait un moyen de profiter de la situation financière de Aki.

- Pour avoir de pareils dettes, c'est que tu viens souvent ici...Tu es un habitué des bars? C'est pour te cacher ou tu as un problème d'alcool?


Oui, elle aimait bien enfoncer le clou et adorait se moquer très franchement des autres...surtout de ce pauvre hybride. Mais c'est lui qui avait décidé de venir lui parler, pas l'inverse! Alors maintenant, il devait assumer.
Et voila que le jeune homme lui réclamait des conseils...raisons de plus pour profiter de la situation. Mais que valait-il là-dedans? Il savait entrer dans les maisons? Ok, il savait donc voler, mais c'était tout? C'était un sujet à creuser, en tout cas, il n'était pas idiot et encore moins, peu doué de ses mains.

- Tu me crois si pipelette que ça? Tu sais voler, très bien, tu n'es donc qu'un voleur de bas étage en somme?

Oh oui, elle s'amusait à le rabaisser, et à le comparer à un moins que rien. En fait, c'était surtout un test. Elle était curieuse de savoir comment il allait répondre à ça. Allait-il se défendre en disant à quel point il était doué? Ou tout simplement, la renvoyer chier? Elle était curieuse de voir sa réponse, et ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas été curieuse pour quelqu'un...encore moins pour un homme qu'il soit humain ou hybride.
Il la tira de ses pensées en lui annonçant son espèce. Et pour une fois, son expression n'avait rien d'effrayant, mais juste de l'étonnant et ensuite, un air intéressé. Ce fut court, elle se reprit vite, mais Aki l'avait sans doute vu.

- Une mésange bleue? Ce n'est pas très courant...et c'est très jolie! Tu me montrerais de plus près tes ailes?

Pour le coup, il n'y avait aucune once de cruauté dans ses paroles, juste de la curiosité pour cette espèce qu'elle n'avait jamais rencontré.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 21 Mar - 23:42
Je garde mes distances lorsqu'elle se penche, non rassuré de la savoir proche de moi. Malgré la douceur de sa voix, je perçois clairement le ton effrayant qu'elle désir faire entendre. Pourquoi elle cherche autant à me faire peur ? Elle ne peut pas me laisser boire tranquillement avec elle ? Oh non, c'est une chose impossible car nous ne sommes pas de la même espèce. Le ricanement de sorcière sied merveilleusement à son ton. Et les paroles ! Comble de l'horreur, il n'y plus rien d'attrayant chez elle !

« Je ne suis pas un animal... Et tu ne peux rien faire, des lois existent. Essaie toujours, si ça te chante, mais je doute que ce soit accepté. »

Après tout, si je traîne dans ce bar, c'est que je n'ai pas encore connu d'épisode malheureux. Enfin... C'est arrivé, mais la base est trop stupide pour pouvoir être racontée. Et puis, sauf si elle se fait passer pour ma maîtresse, elle ne peut rien faire. Et si elle fait ça, elle devra payer toutes mes consommations depuis que j'ai mis les pieds ici. J'espère pour elle que son porte-feuille est aussi fourni que son physique. Bon, je n'ai pas spécialement envie de me faire frapper. J'ai même carrément pas envie... Mais si elle paye tout, je peux reconsidérer ce choix. C'est à se demander si je ne suis pas maso... !

Elle l'a dit trois fois. Elle m'a qualifié trois fois d'animal. Ce que c'est pénible... J'ai vraiment du mal à supporter cette appellation. C'est discriminant au possible. Elle est satisfaite de son coup, en plus. Une vraie sadique, quelle chance d'être tombé sur elle...

« Arrête de m'appeler comme ça, s'il te plaît... ! Même avec les animaux, faut être poli. J'ai pleine conscience de ce que je suis, et je ne suis pas un animal. Ni un humain. Tout ça fait que... je ne suis pas rien. Ça  m'arrange de ne pas être humain, c'est une espèce trop stupide. »

Je ris malgré moi à sa remarque sur mes dettes. Moi, alcoolique ? Elle m'a bien regardé ? Sa question a provoqué mon hilarité sans que je le veuille. C'est chiant d'avoir le rire facile, parfois. Je me calme légèrement pour lui répondre, sans accorder grand intérêt à ses paroles.

« Je ne viens pas si souvent. Disons que sur le long terme, ça commence à faire beaucoup. Je suis habitué à ce bar-ci, et quelques autres, mais c'est tout. Je n'ai aucun problème avec l'alcool, c'est simplement pour me divertir que je viens ici. Et... Je n'ai pas de raison de me cacher. »

Elle me provoque ? Je ne sais quelle réponse elle espère, mais ça ne doit pas être quelque chose que je peux lui offrir. Je lui souris, charmeur, et me penche très légèrement pour lui répondre. Je garde mes distances, oui.

« Crois-tu sincèrement que je vais te dire quoi que ce soit sur mes aptitudes ? »

L'espace d'un instant, elle affiche une expression qui me laisse sans voix. Ça change de l'agressivité qu'elle transmet depuis tout à l'heure... Elle semble simplement curieuse, mais j'hésite vraiment sur la réponse.

« S-si tu ne fais rien de mal et que... Tu ne t'y attardes pas... »

J'interpelle rapidement le serveur pour commander un autre verre, ayant terminer l'autre. Tant que Eileen est à côté, il ne fera pas de remarque.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Mar - 0:59
Eileen n'avait aucune idée des pensées de Aki, mais elle se doutait bien qu'il n'appréciait pas toute la situation et surtout, qu'il avait tendance à avoir un peu peur d'elle...ses expressions pouvaient le trahir par moment. Et ces moments amusaient beaucoup la jeune femme. Sauf qu'il tentait de le cacher et lui répondait. Elle sourit largement en entendant sa réponse, les lois hein? Elle laissa échappa un petit rire sarcastique.

- En effet, des lois existent...mais crois-tu réellement qu'une seule personne ici lèverait ne serait-ce que le petit doigt pour t'aider?


Elle lui indiqua l'assemblée et lui montra chaque personne, chaque client de ce bar. Certains complètement saouls, et d'autres simplement absorbés par leur propre discussion, comme eux deux. Et tout ce petit monde s'occupait de ses affaires, ne regardant que rarement ses voisins.
Pendant ce temps, Aki continuait de parler...visiblement, il se considérait comme supérieur aux humains. Eileen le regarda, amusée.

- Je vois...mais aurais-tu oublié que sans l'homme, les animaux de ton genre n'existerait pas? Tu n'existerais donc pas! Tu dois donc ton existence à l'homme, remercie-le comme il se doit.


Elle-même ne savait pas vraiment si c'était une bonne idée cette création, si l'homme avait eu raison, ni même comment les hybrides pouvait les remercier. Jouer avec la vie était dangereux, la preuve, les hybrides étaient dangereux.

- En effet, tu n'es pas un animal, tu es même en dessous d'eux.

Une petite phrase, un ton banal, de simples mots mais pourtant tranchant comme une lame.
La jeune femme savait très bien que ses mots pouvaient être blessants, mais elle s'en fichait, elle préférait blessés qu'être à nouveau blessée.
Le serveur indiscret la tira de ses pensées, lui demandant si elle était la maîtresse de l'oiseau et donc dans ce cas, de régler les dettes qu'il avait contracté...Il lui montra la facture en détail, la laissant sur la table. Par pure curiosité, Eileen prit la facture et la parcourut rapidement, alors qu'un étrange sourire étirait ses lèvres.

- Pas si souvent hein? Ce n'est pas ce que dit cette facture...Qu'est-ce qui peut t'en t'intéresser dans cet endroit miteux?

Elle gardait la facture en main, réfléchissant à la suite. Oh, elle allait profiter de ce que le serveur lui apprenait, ça c'était une certitude. La question était juste de savoir comment.
Alors qu'elle y réfléchissait, Aki répondit à sa question, par une autre question. Il choisissait la provocation? Voila qui était intéressant, et très amusant en plus. Elle continuait d'afficher un petit sourire, peu rassurant.

- Si tu savais le nombre d'hybrides que j'ai brisé jusqu'ici, tu me dirais tout et très rapidement.

En tout cas malgré sa réponse qui n'en n'était pas une, Aki se montrait plus qu'intéressant et en avait dévoila suffisamment pour attiser la curiosité de Eileen. Ce qui n'était pas forcément une bonne chose pour lui.

- Et pourquoi crois-tu que j'aurais des choses à t'apprendre?

L'oiseau semblait avoir été perturbé par sa réaction...était-ce si étrange qu'elle réagisse autrement que cruellement ou par des piques? Bon, très certainement, mais elle s'en fichait, il avait acceptait! Il risquait sans doute de le regretter mais tant pis. La table n'était pas assez grande pour bien les séparer, mais Eileen décida de se déplacer sur la chaise d'à côté pour observer de plus près les ailes de Aki. Elle le laissa boire à sa guise si ça lui permettait de faire ce qu'elle voulait, elle lui paierait autant de verres que nécessaire. Elle posa un doigt sur une aile, puis toute la main, observant en même temps les réactions de l'hybride. Étrangement, ses gestes étaient incroyablement doux. Elle ne cherchait pas à faire mal, malgré qu'elle en avait la possibilité, elle voulait juste découvrir.
Passionnée par ce qu'elle avait sous la main, elle ne vit pas approcher l'homme, plutôt baraqué et costaud, un air hautain sur le visage.

- "Eh, femme, viens plutôt t'amuser avec nous, plutôt qu'avec ce déchet!"

Eileen leva les yeux vers l'homme qui venait de l'interpeller avec tant de vulgarité. Elle retira sa main de l'aile de Aki, ayant reconnu l'homme. C'était lui, la cible de son contrat. Il était reconnaissable par son tatouage qui remontait sur sa joue gauche, vaine tentative pour camoufler une cicatrice d'une laideur incroyable. Elle savait aussi qu'il était d'une extrême violence si on lui refusait ce qu'il demandait et qu'il s'énervait vite. Le danger planait donc sur elle, mais aussi sur l'oiseau qui était encore au mauvais endroit, au mauvais moment.
Eileen repéra du coin de l’œil, les quelques amis de l'homme qui rigolaient dans leur coin, parlant haut et fort, le charriant sur un pari qu'il ne serait pas capable de gagner...celui de ramener Eileen avec eux.
La jeune femme soupira et tourna les yeux vers Aki, et murmura:

- Ça va être mouvementé, j'espère que tu sais te défendre...ou courir vite!


L'homme s'impatientait très visiblement, son pied battant le sol à un rythme plutôt élevé.
La demoiselle se leva, toute douceur envolé, la baston allait bientôt arriver, c'était clair et Aki devait bien le sentir.

- Non.
- "Non?"
- Vous êtes sourd? J'ai dis non, je n'irais pas avec vous et votre bande d'amis tous aussi débiles les uns que les autres...

Son ton était si monotone mais son regard lui, exprimait beaucoup de choses, comme de la contrariété, l'excitation de la bagarre imminente ou encore l'agacement. Il osait venir alors qu'elle avait trouvé un hybride intéressant? En même temps, un peu de baston, ça permet de se divertir.
Les autres clients encore conscient et pas assez bourrés quittèrent précipitamment le bar, les autres restèrent dans leur coin, n'osant plus bouger. La tension était palpable et le moindre mouvement maintenant risquerait de tout déclencher.

- "On ne me dit pas non à moi, femme! Tu vas venir ou alors je frappe ce déchet!"

- Eh bien allez-y, je m'en fiche!

Elle n'avait pourtant aucune envie qu'on abime son nouveau jouet, car oui, Aki l'était un peu devenu pour le coup. L'énervement chez l'homme commençait à grimper à des points culminants, rien ne marchait et le sourire satisfait de Eileen n'arrangeait rien. Il fut le premier à frapper. Le coup parti, atterrissant dans le visage de la demoiselle, qui l'évita tout juste...le poing frôla sa joue. C'était parti, la bagarre commençait, et Eileen changeait totalement de visage! Un sourire était affiché sur son visage, elle s'amusait, oui, tout ça l'amusait.

- C'est tout?

La baston avait démarré, et Eileen esquivait pour le moment, plus ou moins bien les coups de l'homme. Il était baraqué et fort mais elle, était plus petite, plus souple et donc plus rapide. Rapidement, deux des amis de l'homme se levèrent pour aller s'en prendre à Aki, le prenant pour l'hybride de Eileen. Cette dernière sautait partout et sortit un poignard de sous sa jupe et coupa la joue tatoué de l'homme. Oh pas suffisamment pour l'ouvrir entièrement, juste de quoi l'énerver encore plus.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Mar - 12:58
Elle a raison, personne ne bougerait pour m'aider. En même temps, dans un lieu pareil... Je peux tout de même compter sur le personnel, car ils n'aiment pas trop qu'il y ait du grabuge chez eux. Bon, le serveur, là, il en aurait rien à foutre. Mais si ça avait été un autre, beaucoup plus sympa, j'aurais pu compter dessus sans problème. Malheureusement, il n'y a que celui à la langue bien pendue qui s'approche. Il devrait la couper, d'ailleurs.

Je la toise quand elle me demande de remercier l'homme comme il se doit. Le remercier pour une vie de discrimination, à être traité comme actuellement ? Elle rêve ! Plutôt mourir que de témoigner une quelconque reconnaissance à ses ordures ! Je me fiche bien de ne pas exister sous forme hybride. Je serais né sois en oiseau, sois en humain, mais pas entre les deux. Se situer au milieu à ses avantages, mais il n'y en a aucun sur le plan social... C'est une vraie torture, et elle ne s'en rend pas compte. Après tout, elle est humaine. Et elle rajoute une couche...

« Je ne dois rien à l'homme ! Ferme-là, tu veux ? »

Quand je vois le serveur arriver avec la facture, j'écarquille les yeux. Il est con ?! J'essaie de la prendre avant que Eileen le fasse, mais trop tard, elle la parcourt déjà des yeux. La honte... J'ai vraiment envie de lui arracher le papier des mains, surtout en voyant le sourire qui apparaît sur son visage. Je passe une main dans mes cheveux, assez embarrassé par la situation.

« C'est... Parce qu'ici, il y a assez d'espace. Je te le répète, sur le long terme, ça fait une grande facture. »

Je ris à sa phrase qui se veut tout sauf gentille. Elle est vraiment marrante, j'aime bien parler avec elle. Enfin, sauf qu'elle se permet de me rabaisser. Là, j'aimerais être loin.

« Oh, non... Je ne pense pas. Jusque là, tu n'as rien fait. Je ne sais pas si tu as réellement des choses à m'apprendre, mais n'importe quelle astuce en plus est la bienvenue. Sauf si je connais déjà, évidemment. »

Je la regarde se déplacer à côté de moi, peu rassuré. Et lorsqu'elle pose un doigt sur l'une de mes ailes, je sursaute sans le vouloir. Ses gestes sont d'une douceur que je n'attendais pas de sa part... Cependant, je ne peux empêcher des petits battements d'ailes quand elle appose entièrement sa main. C'est une sensation que je n'ai pas ressentit depuis longtemps, et la dernière fois n'était pas forcément très joyeuse... Je fais un bond en entendant la voix de l'homme. Mon dieu, c'est quoi cette horreur ? Que ce soit par le langage ou le physique, tout est hideux chez lui. Et le déchet l'emmerde.

Je n'aime pas du tout ce qu'elle vient de me dire, et l'impatience de l'homme n'indique rien de bon. Surtout quand elle se lève. Pour ne pas voir la tension extrême dans l'air, il faut être aveugle et dénué de tous sens communs. Alors je l'ai bien perçue, cette atmosphère absolument pas agréable. Je suis la conversation sans bouger, même si j'aurais bien aimé partir avec les quelques personnes qui ont rapidement quitté le bar.

Je me lève brusquement quand il frappe Eileen pour m'éloigner de la menace. Il n'a pas honte de frapper une femme ? Même si elle a esquivé, c'est un acte très lâche. Enfin... Elle a l'air de beaucoup aimé la situation. C'est une tarée. On dirait une gamine dans une aire de jeux, elle s'amuse comme une folle. Je ne pensais pas que je me ferais emmerder aussi, la présence des deux hommes autour de moi me surprend et m'effraye en même temps. Je leur indique rapidement que je ne suis pas l'hybride de Eileen, mais ça ne sert à rien. Surtout parce que cette malade vient de faire joujou avec son couteau et la joue de leur ami.

Le peu de nourriture que j'ai ingéré ce matin ne se fera pas ressentir, j'espère... Quand l'un d'eux essaye de me frapper, j'attrape l'autre et le fait tourner pour qu'il se retrouve juste devant moi, me servant de bouclier. Et au dernier moment, je m'écarte pour le laisser lourdement tomber au sol. Allons, allons, si j'imagine ça comme une danse, ce sera peut-être plus simple... Pour l'instant, je ne sais pas trop par où commencer, par où finir. Surtout que deux hommes, c'est un grand nombre pour moi. Les chaises et les verres ne constituent pas une grande défense face à leur morphologie. Je lance un coup d’œil à Eileen et l'interpelle.

« Eileen, est-ce que tu as plusieurs couteaux ? »
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Mar - 15:15
La situation avait complément dégénérée en seulement moins d'une minute et surtout, quelques mots. Tout ça, à cause d'un homme complètement abruti au plus haut point qui avait fait un pari grotesque...bon peut-être aussi à cause du gout inné pour la baston de Eileen.

Heureusement, elle avait rangé la facture de Aki dans sa poche et ne lui tenait pas fermement l'aile...Et dire qu'elle s'était montré aimable jusque-là. Maintenant tout allait changé. La baston avait démarré, et elle profitait de sa vitesse pour rendre fou l'homme baraqué qui tentait de lui mettre des coups de poings! Il ne faisait que ça, frapper dans le vide, la frôlant seulement par moment et ça l'énervait encore plus.

La jeune femme était concentrée, n'ayant pas remarqué que deux autres étaient allés s'occuper de Aki, qui n'avait absolument rien demandé. Le voila encore mêlé à des situations qui ne le concernait pas. Il serait presque à plaindre...oui presque!

Alors qu'elle atterrissait de nouveau par terre, juste après avoir laissé une coupure sur la joue de sa cible, Aki lui réclamait quelque chose. Un couteau?

- Pourquoi tu...?


Elle jeta un coup d’œil à Aki et à sa situation. Elle laissa échapper un rire vraiment très moqueur, même s'il était en difficulté.

- Eh bien alors...Tu as l'air en difficulté l'oiseau.

Elle réfléchit rapidement, mais elle ne pouvait pas prendre le risque de perdre un hybride qui attirait sa curiosité. Enfin, pas tout de suite! Elle n'avait pas fini de s'amuser avec lui. Elle sortit un autre poignard de sous sa cape, fit un bond sur le côté et le donna en main propre à Aki.

- Et tu as intérêt à me le rendre après, sinon, je m'occupe de toi! Personnellement!

L'homme baraqué s'approchait d'eux. Eileen se tourna vers lui.

- A nous deux, mon grand!

La jeune femme laissa l'hybride à son sort, pendant qu'elle s'occupait de sa cible. Elle se prit un coup poing dans la joue qui lui fit faire un vol plané. Eileen se releva en grimaçant et se remit face à l'homme, esquivant de justesse un autre poing en se jetant au sol.
La jeune femme roula au sol, et fit un croche patte à l'homme qui tentait de la frapper de nouveau...Entrainé par son poids, sa cible s'écroula lamentablement au sol. Eileen lui sauta sur le dos, sortit des menottes de sous sa cape et le menotta avec grand plaisir.

Satisfaite, la jeune femme s'assit sur le dos du baraqué à moitié dans les vapes, et observa Aki pour voir s'il allait s'en sortir seul. En attendant, elle sortit son portable de sa poche et envoya un court sms avant de le ranger.

- Alors, est-ce que tu t'en sors?

La demoiselle s'amusait à regarder Aki se débattre avec deux autres hommes. Pendant ce temps, le serveur lui apporta un verre, pour qu'elle puisse s'occuper.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Mar - 16:16
Pourquoi elle rigole ?! Sérieusement, je suis dans une merde pas possible, et tout ce qu'elle trouve à faire, c'est rire ? Elle est la cause du problème, en plus ! Ces humains... Ils n'ont vraiment aucun respect. Elle est aussi occupé avec un homme, mais elle n'en a qu'un. Et surtout, elle a l'air plutôt expérimenté dans le domaine du combat. Je ne réponds pas à sa remarque, la trouvant clairement inutile. Pour l'instant, je ne suis pas tellement en mauvaise posture, mais pour après... C'est pas avec mon expérience que j'irai loin.

Je prends rapidement le poignard qu'elle me remet, pressé de pouvoir me défendre plus efficacement. Je voulais qu'elle reste à côté de moi, mais elle part bien vite pour se battre avec son adversaire. En fait, avoir cette lame entre les mains me terrifie pas mal... J'ai déjà essayé de tuer quelqu'un avec un couteau de cuisine, mais pourtant... Mon cerveau mélange un nombre conséquent de données, de quoi me rendre malade. Puis si je fais un mauvais geste... Rah, c'est compliqué ! Elle me fait chier, cette fille ! Elle ne pouvait  pas rester toute seule dans ses problèmes ?!

Les deux hommes occupent bientôt toute mon attention, je n'ai pas le choix. L'avantage, c'est que le couteau semble avoir légèrement calmé leurs ardeurs. Malgré ça, ils ne me laissent pas le temps de souffler... Je me fige de stupeur lorsqu'une bouteille passe tout près de mon visage. La vache ! Heureusement qu'il a mal visé ! Ce geste me tire brutalement de mes pensées, sans que j'ai pu réfléchir sur mes actions. J'ai seulement envie de fuir, rien d'autre. Oui, c'est nul, mais je tiens à la vie, et j'ai pas l'impression que les deux bonhommes en ont quelque chose à faire.

Trois secondes d'inattention peuvent être cruciales, et c'est en regardant Eileen mettre un homme au sol que je m'en rends compte. Profitant que je regarde ailleurs, l'un des types tire sur mes cheveux pour m'envoyer valser. Je n'ai jamais vu une danse si mouvementée. Concernant la douleur, c'est soutenable. Je me relève péniblement pour me mettre face à eux, ne voulant pas exposer mes ailes au danger. Le tout, c'est de ne pas céder à la panique, chose que j'arrive à peu près. Eileen se la coule douce, pendant ce temps. La connasse, sérieux...

« Si je m'en sors ?! »

Le coup de pied que je me prends dans le ventre, à l'instant, lui répond très bien. Ça fait deux fois que je tombe ! Ça m'énerve... ! Je tousse, ma respiration rendue difficile. La conscience plus très claire, je plante le couteau dans le pied du premier homme qui s'approche. Au moins, il y en a un de pas mal amoché. Rapidement, je m'éloigne du blessé. Son cri m'a fait froid dans le dos, et le sang...

« Pourquoi tu restes là à boire ton verre ?? Ils en ont après toi, j'ai rien fait pour mériter ça ! »

Je m'adresse ensuite aux deux hommes. Même si je ne souhaite pas que Eileen se fasse attaquer, son attitude me fait vite oublier ça.

« C'est sur elle qu'il faut vous jeter, et sur personne d'autre ! »
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Mar - 16:51
Eileen buvait tranquillement son verre, toujours installé sur le dos de l'homme qu'elle avait vécu...par pur chance sur ce coup là. Sa taille l'avait emporté, elle avait juste profité de son mouvement pour le faire tomber et l'assommer.
En attendant, elle regarda Aki se débattre péniblement avec les deux autres hommes. Oh, des bouteilles volaient maintenant? Au moins, certaines personnes ici utilisaient leur environnement...c'était des habitués de bagarre de bar, ça se voyait.

Visiblement, sa question avait déconcentré l'oiseau, après s'être fait tiré les cheveux, il se prenait un couteau dans le ventre. Il était à nouveau à terre...
Cette constatation fit soupirer Eileen, il n'était pas très doué. Certes, il se battait contre deux personnes mais il pourrait au moins esquiver, non? Visiblement non...
Oh il réagissait! Et un pied de troué, un! Pas mal du tout, il attaquait maintenant.
Le spectacle plaisait vraiment à la jeune femme qui en apprenait ainsi beaucoup sur Aki.

L'oiseau se déconcentrait tout seul finalement en lui parlant...ou plutôt l'engueulant. Pour elle, le sang, la douleur, les cris, c'était son quotidien, alors pourquoi s'en préoccuper? Par contre, un hybride qui réagissait comme ça, non, ce n'était pas son quotidien.
Alors que l'homme non blessé tournait la tête vers elle, Eileen afficha un large sourire.

- C'est ça, viens t'amuser mon grand!


L'homme blessé se concentrait sur Aki pour se venger. La demoiselle se leva en soupirant et lança son verre, encore à moitié plein sur le visage de l'homme. Le verre se brisa, coupant en divers endroit le visage de l'homme blessé, et l'alcool se déversa partout, notamment dans ses yeux. Et ça, ce n'était pas agréable. Il se mit à hurler et sortit du bar, précipitamment.

Ils étaient maintenant deux contre un. Ou un contre un si Aki décidait de rester dans son coin.

- Très bien, je vais m'occuper de ton cas.

Son ton était froid, effrayant, cinglant, et il ne valait mieux pas en être le destinataire. Elle jeta un coup d’œil à Aki, ce qui laissa le temps à l'homme d'attraper les ailes de l'hybride et de menacer de le tuer si elle ne se calmait pas aussitôt. Il avait sorti un couteau, et le tenait sur la gorge de l'oiseau, tout en tenant fermement les ailes.
Eileen fronça les sourcils, elle n'avait pas l'habitude de ce genre de situation. Elle sourit, amusée, tentant de paraitre sure d'elle.

- Oh mais, je suis parfaitement calme!

La jeune femme regarda Aki, comme pour le sonder pour connaitre sa réaction. Avait-il peur? Certainement, et ça n'allait pas s'arranger. D'un côté, elle le plaignait, il se retrouvait en danger de mort par sa faute, de l'autre...la situation l'amusait tellement! Entre la discussion et cette bagarre, ses nerfs allaient être apaisés.

- Tu es prêt?


Oui, elle parlait bien à Aki, et non, il n'en saurait pas plus de son plan. Il allait devoir réagir vite et bien au moment même où elle allait commencer.
Eileen joua avec son poignard dans sa main et le lança subitement, espérant que l'oiseau ne bougerait pas. La lame se planta avec violence dans l'épaule de l'homme, l'épaule du bras tenant le couteau contre la gorge de Aki. Au passage, la lame avait légèrement entaillé le bras de l'hybride. Maintenant, c'était à lui d'agir. Et elle espérait qu'il y arriverait, alors que l'homme hurlait.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Mar - 17:53
J'ai au moins réussi à détourner l'attention d'un type sur Eileen. On ne peut pas dire que ce sera plus facile à gérer, mais si ce n'est qu'un peu, c'est déjà très bien ! L'envie de partir d'ici est toujours très présente dans mon cerveau, c'est même la première idée qui me vient après chaque geste, chaque mot. Eileen a l'air de s'amuser plus que tout, et je ne comprends pas cette façon de penser. Si elle se plaît tant dans cet univers, pourquoi elle ne s'occupe pas des deux hommes en même temps ?

Je fais un grand bond quand un verre s'écrase sur le visage de l'homme qui m'en veut. Je ne m'y attendais pas, et la scène était terrible à voir ! Pire encore lorsqu'il sort en hurlant. D'ailleurs, c'est étonnant qu'il ne se soit pas prit de meubles ou autres dans la figure. J'aurais bien aimé voir ça. Je regarde rapidement Eileen, désirant la remercier mais ne pouvant pas parler. Donc tout à l'heure, si j'y pense, je lui dirais merci. Pour le moment, je suis dans l'incapacité d'articuler un mot. Je me demande ce qu'elle a dans la tête, rien de ce qui arrive ne la dérange, on dirait.

Je trésaille quand elle parle au gars restant. D'un côté, ça me fait rire. S'il n'a rien ressentit en l'entendant parler, cet homme a un grand problème mental ! Son ton n'avait rien de bon, et je n'aurais pas du tout aimé que ses mots me soit destinés. Je pensais que le type réagirait d'une façon plus correcte qu'en m'attrapant les ailes. Geste qui m'arrache un cri de surprise et de douleur. Il pouvait toucher à tout, sauf à ça ! Le pire, c'est quand il me met un couteau sous la gorge. Enfin... Pas au niveau de la souffrance, mais de la peur.

Impossible de me débattre, la pression qu'il met sur mes ailes me fait vraiment mal, et le couteau me terrorise absolument. Si Eileen se dit calme, je ne sais pas comment il faut interpréter son froncement de sourcils. Et quand ses yeux croisent les miens, je soutiens à peine son regard. Je ne crois pas qu'il est possible de mourir ici, mais le risque est présent. De plus, il faut que je me concentre sur autre chose. Je la regarde, interrogatif, quand elle pose sa question. Elle me parle ? Il semblerait, je ne vois pas à qui d'autre elle pourrait parler. En tout cas, je n'arrive pas à imaginer ce qu'elle a en tête. Prêt pour quoi ? Si c'est pour mourir, la réponse est non !

Son geste me sauve clairement la vie. Heureusement, je n'ai pas bougé quand elle a envoyé la lame... De toute façon, je ne pouvais rien faire pour. Je profite de ce moment pour donner un puissant coup de coude à l'homme, histoire de le repousser. Il a vite retiré son bras blessé, me libérant ainsi de son emprise. Sur l'instant, je ne remarque pas l'entaille sur mon bras. La seule chose qui compte est que le type soit hors d'état de nuire. Il tombe vite au sol, et je ne m'attarde pas à côté. Rapidement, je rejoins Eileen, un peu tremblant suite à l'événement. Je parle de rapidité, mais ce n'est pas vraiment le cas.

« M-Merci... Tu vas bien ? En tout cas, ça a l'air d'aller très bien. »

Je m'assois sur la chaise la plus proche en soupirant.

« Ce genre de situation te plaît ? C'est l'impression que tu as donné, et c'était étrange. »
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 22 Mar - 18:28
Pendant toute la fin de l'opération, Eileen n'avait pas été calme du tout, elle avait juste fait semblant. Et faire semblant d'être d'un calme olympien, ce n'était pas évident. D'ordinaire, elle lui aurait dit de faire ce qu'il voulait de son otage mais pas cette fois...cette fois, elle avait envie d'apprendre à connaitre ce fameux Aki. C'est donc sa curiosité qui l'a poussé à agir.

Heureusement, Aki eut le bon réflexe! Dès que le couteau se planta dans l'épaule de l'homme, l'hybride se dégagea aussitôt avec un coup de coude bien placé. Eileen avait bien remarqué que les ailes étaient sensibles, mais sur le coup, ce n'était pas le plus important.
Eileen regarda l'homme reculer, et hurler de douleur. Elle soupira alors qu'il s'évanouit sous la violence du choc et la douleur. Et soudainement plus un bruit...Du moins, jusqu'à ce que l'oiseau se mette à parler.

La jeune femme tourna la tête vers lui, dévoila le bleu qui se formait déjà sur sa joue, un vilain bleu et elle en aurait sans doute d'autres sur les bras et les côtes mais elle s'en fichait.

- Oui, je vais bien et toi?

Après tout ça, elle pouvait bien savoir comment il allait. Elle s'approcha de l'homme et retira brutalement son poignard de l'épaule de l'homme, puis celui resté par terre, qu'elle avait prêté à Aki. Elle les nettoya minutieusement, sous le regard médusé des rares personnes qui osaient les regarder.
Elle ne disait plus un mot, concentrée, mais Aki en avait décidé autrement. Il posait des questions. Elle leva les yeux vers lui alors qu'elle rangeait ses poignards bien propres.

- C'est mon métier. Enfin une partie.

Eileen le regarda, juste pour voir sa réaction. Soudainement, la porte s'ouvrit, avec douceur, laissant entrer des hommes en costumes noir, beaucoup d'hommes. Ils ramassèrent les différents hommes évanouis au sol, nettoyant donc le bar de gens encore potentiellement dangereux. Ces hommes repartirent comme s'il ne s'était rien passé. Les discussions reprirent aussi tout à fait normalement, et le serveur entreprit de nettoyer le sang qui avait coulé par endroit. Personne ne mentionna ces hommes et même Eileen ne réagit pas à leur présence, et pourtant, c'était pourtant rare de les voir débarquer dans un endroit public. C'était des inconnus qui venaient d'embarquer des hommes inconscients.

- Alors...on en était où avant tout ça?


Oui, Eileen reprenait tout simplement la discussion où Aki et elle l'avait laissé. Elle regarda Aki, se demandant s'il voulait rester ici maintenant avec tout ce qui s'était passé.

- Ton bras...tu as les moyens de te faire soigner?

Son ton n'avait rien d'aimable, mais rien de méchant non plus. C'était juste une question comme si elle en posait une tout à fait normal, comme si elle demandait l'heure.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 23 Mar - 20:42
Elle va bien ? Elle a un problème au niveau des nerfs ou quoi ? Le bleu qui se montre sur sa joue n'est pas beau à voir, et il ne doit pas l'être plus à ressentir. Elle devrait au moins réagir un peu. Bon, après, je n'en ai rien à faire  de son état de santé... C'est juste qu'elle s'est montrée sympa. Elle n'avait pas le choix de toute façon, c'est de sa faute si je me suis retrouvé dans la merde. Merde que j'aurais voulu éviter de tout cœur.

« Tu es sûre ? Tu as un bleu sur la joue. »

J'oublie délibérément de répondre à sa question. D'une part parce que je ne veux pas partager mon état, et d'une autre car la brutalité qu'elle donne à son geste lorsqu'elle retire la lame annihile mes pensées. C'est dégoûtant. Choquant... Presque. On dirait que c'est habituel pour elle. Une mauvaise habitude, en tout cas. L'expression sur le visage des gens est compréhensible, je ne vois pas quelle autre émotion ils pourraient communiquer.

Sa réponse n'est pas drôle, mais je laisse échapper un rire ironique. Pourtant, l'envie de rigoler n'est pas du tout proche, ses mots sont quelque peu étonnants. Vu ses gestes de tout à l'heure, une réponse de ce genre n'est pas trop surprenante. Ou alors elle l'est moins qu'elle aurait dû. Elle en dit peu, mais je veux en savoir plus. Pas parce que je veux exercer la même activité, ça non ! Simplement parce qu'elle me rend curieux. Pour faire ce métier, elle doit être sacrément forte. Autant au niveau émotionnel que physique.

« Et quel métier exerces-tu ? Tu le fais depuis longtemps ? »

Je voulais poser plus de questions, mais des hommes entrent dans l'enceinte du bar, interrompant ainsi mon élan. Je n'ai aucune idée de qui ils sont, et je n'ai pas le souvenir de les avoir déjà vu. Le pire, c'est qu'on dirait que rien n'est arrivé. Ils sont venus, ils ont prit, ils sont partis, et on n'en parle plus ? Drôle de façon d'agir. Les humains sont toujours si difficiles à cerner... Oui, je pars du principe qu'ils étaient humains, comme la majorité des personnes présentes ici. L'entourage réagit comme si de rien n'était, et comme si aucun homme inconscient n'avait été là.

Je fixe Eileen sans savoir lui répondre. D'un côté, j'hésite à poser la question... Si je ne la pose pas maintenant, ça va me torturer l'esprit pendant longtemps. Malgré ça, je range ma hâte pour lui sourire et hausser les épaules.

« Je ne sais plus. Tu en as une idée ? »

Au pire, je lui demanderai après si l'occasion se présente. Je regarde immédiatement mon bras quand elle évoque la plaie. Ah oui, ça saigne. J'essuie le liquide pour avoir un meilleur aperçu de la blessure. Beuh, ça fait me chier...

« Eh bien... Non, pas vraiment. Si je verse de l'alcool dessus, ça désinfectera assez, tu penses ? Cet endroit est dix fois mieux quand il est calme. »

Je n'ai pas forcément envie de demander son aide, j'arriverai à me débrouiller tout seul. Quoique, c'est pas rassurant.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 23 Mar - 22:44
Aki faisait allusion à un bleu...oh ce bleu là? Celui qui ornait sa joue? Oh oui, il était très douloureux, aussi douloureux qu'il n'était pas beau à voir, mais elle avait l'habitude. Son métier exigeait qu'elle se batte souvent, alors au final, elle en ressortait avec pas mal de bleus ou de petites blessures. Pour une fois, elle s'en sortait plutôt bien...peut-être parce que Aki en avait pris une partie aussi.

- Oh, ce bleu? C'est rien du tout, il partira bien un jour.

En soit, ça l'embêtait réellement. Un bleu sur son visage la coinçait, elle aurait du mal à sortir ou à rencontrer du monde en donnant une explication réaliste. Après tout, toute cette partie de sa vie était un secret.
Tant pis, elle ferait l'associable pendant quelques temps, comme elle l'avait si souvent fait. Ou alors, elle dirait qu'elle avait trouvé un hybride particulièrement rebelle...voila une bonne excuse!
Elle avait tout le temps d'y réfléchir, et Aki la sortit de ses réflexions en la questionnant.

- Mon métier, je le fais depuis très longtemps, je ne compte même plus les années...l'avantage, c'est que je peux travailler quand je veux, comme je veux...


Elle ne répondit pas à la question concernant ce qu'elle faisait comme métier. C'était un secret, son secret. Et Aki ne se rendait même pas compte qu'il connaissait son secret...du moins, une partie.
Eileen sourit en voyant que l'oiseau semblait surpris de voir tout ces hommes et que personne ne réagissait. Cette réaction lui prouvait que Aki n'avait pas l'habitude de ce genre de choses.

Ah on était bien rendu, il ne se souvenait même plus de quoi ils parlaient avant tout ce remue ménage! La jeune femme le détailla, il semblait avoir changé après tout ça. Et ses ailes...mais oui, ses ailes!

- Je sais, on parlait de tes ailes!


Eileen avait un large sourire au souvenir du contact des ailes de l'oiseau, mais aussi de sa curiosité toute retrouvée.
Mais pour l'instant, sa curiosité se concentrait sur le bras de l'hybride, alors qu'il en parlait.

- De l'alcool? En partie oui, tu souffriras bien plus que ça ne sera efficace, mais ce sera déjà un début...


Elle posa ses mains sur les épaules de Aki et le força à s'assoir et prit la bouteille, sur le bar qui trainait proche d'eux. Étrangement, cela lui faisait plaisir, elle allait faire souffrir un hybride!

- Bon alors, je fais ça, je t'emmène chez moi, je te soigne et tu repars après, compris?

Elle déchira la manche de Aki et sans attendre son approbation, vida la bouteille sur la blessure. C'était un alcool fort, il risquait bien de hurler, mais ce n'est pas ça qui allait la déranger. Elle récupéra la manche déchirée et enroula le bras blessé avec.
La jeune femme soupira.

- Et voila, ça suffira le temps d'aller chez moi...

Elle réfléchit rapidement et sortit une liasse de billet pour payer la facture astronomique de dettes du jeune oiseau. En faisant ça, elle espérait bien qu'il se sente un peu en dette envers elle...Il fallait absolument qu'il la suive jusqu'à chez elle et qu'ils aient une bonne discussion sur ce qu'il venait de se passer. La facture et la blessure n'étaient qu'une excuse.

- Très bien, j'ai payé tes dettes, évite d'en avoir d'autres à l'avenir! Maintenant, tu viens avec moi, on va soigner cette vilaine blessure!


Elle espérait aussi que l'alcool lui ait fait suffisamment mal pour que son jugement soit un peu altéré. Elle savait très bien que les hybrides sauvages ne suivraient pour rien au monde un humain chez lui, et pourtant, cette fois-ci, elle ne pensait même pas à mal...enfin, ne pensait pas qu'à ça. Elle lui attrapa le bras et se dirigea vers la sortie.
Messages : 2649
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-