Partagez

 [VIOLENCE -18] Hope in the Darkness [Solo]

Hybride F - Adoptable
Athenais
Age : 37
Localisation : Centre FALH
Emploi/loisirs : S'occuper de Juna et des Orphelins
Multi-Compte : Hope Knight, Blake Wright
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
[VIOLENCE -18] Hope in the Darkness [Solo] EmptyMer 26 Sep - 20:25
Athenais

Les couleurs des autres sont pour moi un mystère. Il est souvent difficile de décrire nos propres couleurs, celles que nous percevons bel et bien, une multitude même. Mais ce qui sera du rouge ou du bleu pour vous, sera une toute autre couleur pour moi. Chaque personne que j'ai l'occasion de croiser dans mon existence ou que je côtoie suffisamment, a une couleur qui lui est associé, c'est ainsi, je ne pourrai l'expliquer. Je n'ai encore jamais mentionné ce fait à qui que ce soit, pas même à Juna. Après tout sa propre interprétation de sa couleur ne sera probablement pas la même que la mienne. Le noir fait cependant exception, du moins je le pense. Dans les écris que j'ai pu parcourir,dans les dires que j'ai pu entendre, la description reste la même. Une couleur sombre, elle peut annihiler n'importe quelle autre couleur, froide, dépourvue de luminosité, d'étincelle ... d'espoir. Si votre noir correspond bien au mien, alors j'y suis plongée. Depuis quand suis-je donc revenue entre ses murs glacials, sordides, dépourvus d'âme ? Je n'en ai aucune idée, je n'ai plus de notion du temps. des heures ? Des jours ? Des semaines, peut-être des mois ? J'ai juste l'impression d'être dans cet enfer depuis longtemps. Combien de temps encore devrais-je endurer cela ?

Son odeur putride, nauséabonde, est partout sur moi, je suis persuadée que jamais plus je ne pourrai m'en débarrasser, ni de ça, ni de ... Je ne préfère pas y penser, même si je le sens constamment en moi. Chaque fois il jubile, me murmurant des mots que je voudrais oublier mais qui sont trop bien encrés à présent dans mon esprit, même lorsqu'il s'absente.


"Tu vois ma petite Athenais, tu es à moi, A MOI. Tu le seras pour toujours. Même si un jour tu retournes auprès de ta maîtresse chérie ... tu garderas CE souvenir de moi."
"Tu es MA femme, hein Athenais ?"


L'asservissement l'aurait-il rendu fou et obsessionnel ? Possessif aussi à n'en pas douter. Jaloux ? Oui ... Autrefois, je l'ai connu cruel et sans scrupule, aujourd'hui, il semble avoir perdu le peu d'esprit qu'il lui restait. Il me fait peur, une peur profonde, viscérale dont je ne peux me défaire. Dès que je perçois ses bruits de pas bien trop familiers, je me recroqueville, je voudrais ... disparaître. Lorsqu'il commence à me toucher ... je voudrais simplement ... mourir.

Où es-tu ? Je ne sens plus ton odeur, elle a été effacée. Je voudrai sentir de nouveau ta présence, ta chaleur, au moins une dernière fois avant de sombrer de nouveau. Ta lumière dans mon cœur disparaît peu à peu, je ne la distingue presque plus. es-tu en train de me chercher ? Pourrais-tu remuer ciel et terre juste pour me retrouver ? Me sauver ? Je me trouve égoïste tout à coup, de te solliciter, de ne désirer que toi et que je sois la seule vers qui sont tournées constamment tes pensées. Tu me maintiens tout juste à flot avant que je ne plonge définitivement dans les ténèbres ...

Mes poignets me font souffrir, les menottes métalliques qui les retiennent brûle ma chair. Au début je me suis débattue, mais très vite la douleur cuisante, l'épuisement de ne pas pouvoir dormir ... le désespoir qui m'envahi peu à peu, ont eu raison de ma combativité. Je le sens dans mon dos, il a rouvert mes anciennes blessures, le sang est resté collé un moment sur le tissu léger de la robe que je portais ce jour-là. Tout avait pourtant si bien commencé. J'étais heureuse, vraiment heureuse. Chaque fois que je suis auprès de toi, je me sens vivante. Ton parfum épicé, ton rire, je voudrai retrouver tout ça.

J'aurai dû te le dire cette nuit-là, avant que tout cela n'arrive, t'avouer ce que je ressens au plus profond de mon être. Pourquoi faut-il que ces trois petits mots soient si difficile à dire à la personne à qui ils sont destinés. J'avais si peur que tout cela ne soit pas réciproque, mais peu m'importe que tu sois une humaine ou ma maîtresse ... Je t'aime, Juna. Je veux te le dire à présent,je tiendrais le temps qu'il faudra pour ça, mais je t'en supplie ... ne m'abandonnes pas ...

Des frissons parcourent brusquement mon échine, de nouveau ces bruits trop familiers. Des larmes depuis longtemps refoulées coulent le long de mes joues que je sens sales. Elles doivent sûrement tracer un sillon. Mais je ne dois pas les lui montrer, il doit penser qu'il ne pourra jamais me faire plier. J'essuie rapidement mes joues contre mes épaules, juste à temps ... Je sens tout à coup une vive douleur au niveau de ma tête, il tire sur ma chevelure après en avoir empoigné une bonne poignée. Je sens son souffle chaud près de mon cou alors qu'il me force à relever la tête. Je le hais, je veux qu'il souffre encore plus que ce simple asservissement dont il a été affublé. Dans un dernier élan pour lui signifier qu'il est loin d'avoir gagné la partie, je trouve son bras et le mord à sang, y plantent mes crocs, sentant le liquide chaud et métallique couler dans ma gorge. Il râle et les coups pleuvent de nouveau. Bientôt, il sera de nouveau en moi ...

Mais jamais il n'aura mon cœur ni mon âme, ils resteront à jamais pour toi ...


[VIOLENCE -18] Hope in the Darkness [Solo] Ra8z

[VIOLENCE -18] Hope in the Darkness [Solo] 53oi

Gages inrp:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)
» Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof

Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés
Sauter vers: