AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Visite Guidée [Pv: Blue]



Visite Guidée [Pv: Blue]

 :: Extérieurs :: Résidences :: Bianco Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 2 Sep - 19:44
Visite Guidée Je Ne Crois Pas Avoir De Pièce Pour La Pole Dance
Alexander
Bianco
Blue
Un nouveau frisson parcourait ton échine lorsqu’elle vint saisir ta main, tu sentais son sourire être plus chaleureux que le tien. Tu avais presque honte de ne pas savoir sourire correctement pour une personne aussi agréable pour le moment. Cependant, ce n’était pas une raison suffisante pour te faire relâcher ta garde, tu resterais profondément concentré pour ne pas avoir de problème avec elle. Tu ne pouvais pleinement placer ta confiance en elle, la seule personne qui pouvait prétendre à ce titre, c’était ton autre esclave pour le moment.

Ses dernières paroles avaient un petit effet flatteur pour toi, tu sentais une sorte de pouvoir d’avoir la chance de ainsi commander la demoiselle. C’était une sensation étrange, mais plaisante, tu ferais tout de même attention de ne pas abuser de ton privilège sur elle. Tu avais quand même le droit de vie et de mort sur sa personne. Alors que tu dirigeais tes pas vers la sortie de cette drôle de boutique, tu t’armais de ton téléphone, venant passer par une application pour avoir un véhicule à ta disposition.

La chance continuait de te sourire aujourd’hui, car le moyen de transport mis seulement quelques minutes à te rejoindre à la sortie de la Rue. Tu avais marché en silence avec Blue, tu avais du mal à trouver un sujet de conversation avec elle, sans doute le fait qu’elle soit humaine qui devait jouer sur ton inconscient. Elle était calme, mais semblait moins avenante que Jasmin, tu avais encore choisi un drôle de caractère. Tu pensais alors que l’étrange était peut-être fait pour une personne comme toi, vu ton côté déjà particulier.

Une fois la voiture noire devant vous, tu vins ouvrir la porte à la demoiselle, la faisant entrer en première, lui emboîtant le pas. Le trajet se fit encore dans le silence, tu voulais désespérément trouver un sujet de conversation, c’était une situation compliquée. Tu avais quelques idées en tête, mais tu avais peur que cela soit un peu trop pour une première conversation, vous vous connaissez à peine. Le temps passait vite, tu étais tellement dans tes pensées que tu ne voyais pas les grains de sable de la vie s’écouler aussi vite.

Finalement, tu trouvas une question que tu aurais pu poser directement, à force de chercher compliqué, tu ne voyais pas les choses simple lorsqu’elle était sous ton nez. Tu tournais donc la tête vers la demoiselle, inspirant lentement pour donner de la fluidité à tes mots.

“Blue, est-ce que tu as des requêtes particulières pour la vie commune qui nous attend ? Dis moi ce que tu aimerais, j’essaierais de faire en sorte de l’avoir !”

Alors que tu étais content d’avoir enfin trouvé de quoi alimenter votre première véritable conversation, tu sentais la voiture se stopper net. Tu étais arrivé, tu montrais alors un visage dépité par la situation, tu avais mis tout le trajet pour réussir à trouver simplement ça. Avec une mine triste, tu venais régler le chauffeur pour la course, sortant ensuite de la voiture, en premier. Tu faisais lentement le tour pour ouvrir la porte à la demoiselle, lui tendant encore une fois ta main, tu avais peur que cela devienne lassant à la suite.

Tu faisais quelques pas pour lui montrer ta demeure, ton manoir, tu étais un peu gêné de le montrer à chaque fois, cela avait été moins contraignant avec Jasmin, car tu avais dû faire l’homme sérieux devant le chauffeur et l’employé de l’agence.

“Voici où tu vas vivre désormais. Tu voudrais faire une visite ou autre chose te tente sur le coup ?”
Messages : 39
Date d'inscription : 01/08/2018
Age : 22
Multi-Compte : Mashiro Shinsen - Kyoa - Ambroise - Linh Danh
Fiche de Présentation : Ma Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Jasmin - Blue - Elina - Nagisa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 16 Sep - 21:22
Ft.Alexander Bianco
Visite Guidée
Nous marchions en silence dans la rue, le sourire toujours aux lèvres. Je suis enfin sortie de cette cage, peut-être le début d’une nouvelle vie, même si je sais que je ne serais toujours pas libre de mes mouvements. Je suis toujours accroché à quelqu’un, mais bon j’en ai l’habitude et ça ne me déplaît pas, au moins je ne risque pas de dormir une nouvelle fois dehors. Enfin je l’espère.

Il m’ouvre la porte de la voiture, je le remercie avant d’y monter. Je m’installe correctement et attends les directives de la personne qui vient de m’acheter. Je me doute bien qu’il ne va pas me loger gratuitement. Mais celui-ci n’ouvre pas la bouche, il n’est vraiment pas bavard mais au moins il pourrait me dire ce que je devrais faire.
La personne qui m’avais ramassé dans la rue ne c’était pas privée de le faire à la seconde où elle m’a pris sous son aile.

Au bout d’un long moment il ouvre enfin la bouche pour me parler mais ce n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Et il me propose quelque chose au lieu de me l’ordonne. Je ne comprends pas vraiment cet endroit, je suis une esclave, je l’ai bien compris. Et pourtant il ne se comporte pas comme un maître, il va falloir que j’en apprenne plus.

Je n’ai pas eu le temps de réfléchir à si je pouvais lui demander ce que je voulais le plus au monde que la voiture s’arrête et qu’il est temps de sortir. Je tourne la tête vers mon maître qui a air triste. Il ne voulait pas rentré ? Ou s’attendait t’il a trouvé quelqu’un devant la porte ? Ou peut-être est-il déçu que je n’aie pas eu le temps de répondre à sa requête.

J’attends qu’il me dise de sortir, il fait le tour de la voiture et me tend de nouveau sa main. Je l’attrape et sors doucement de la voiture. Mes yeux s’écarquillent lorsque je vois la taille de sa maison. Enfin une maison je ne dirais pas ça, je me demande à combien ils vivent là-dedans.

« Elle est très jolie. J’aimerais bien la visiter, je n’aimerais pas m’y perdre et vous inquiétez. » Dis-je de ma voix sensuelle.

Lorsque nous reprenons notre route, sa question me trotte en tête. Est-ce que je peux lui demander ce que je veux ? Dans tous les cas je ne risque rien, soit il me dit oui et ça sera génial, soit il me dit non et dans ce cas-là je devrais encore attendre qu’il m’accepte. Enfin peut-être devrais-je lui demander autrement.

« Excusez-moi monsieur, est-ce que je peux vous demander n’importe quoi, sans exception ? »


Messages : 21
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 25
Localisation : Marché noir
Multi-Compte : Tarlia/Iskander/Alyssia Laukens/Justine Dolme/Naoya Kikui
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mon journal

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): /
Maître/Maîtresse: Alexander Bianco
Esclaves: /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 17 Sep - 14:23
Visite Guidée Je Ne Crois Pas Avoir De Pièce Pour La Pole Dance
Alexander
Bianco
Blue
Un nouveau silence semblait planer entre vous, mais celui-ci n’était pas malsain, il semblait plutôt montrer l’assimilation, la découverte de la part de la jeune femme, de son nouvel environnement. Tu pouvais comprendre cette situation, cela te donnait aussi le temps de réfléchir à des sujets de conversation et pouvoir relancer la balle quand le moment viendrait. Ton air débité n’avait plus lieu d’être, pouvoir animer un peu plus la journée venait te combler de bonheur, d’une certaine façon.

La voix de la jeune femme parvenait à tes oreilles, elle avait quelque chose de particulière, une certaine note venait t’apaiser, rentre les choses plus naturelles, comme s’il existait entre vous une certaine proximité. Ses propos aussi te touchaient, avec la présence de Jasmin, tu arrivais à accorder un peu plus de crédit aux paroles des autres, même des humains. Le fait qu’elle ne veuille pas t’inquiéter arrivait enfin à te décrocher un sourire sincère, plus forcé par tes obligations et bonnes morales.

Tu reprends ainsi ta marche, venant à monter les quelques marches qui composaient le pallier de la porte, ta main se posant sur le métal ayant déjà commencé à chauffer sous les quelques rayons du soleil. Tu la relâchais pour la reprendre à nouveau, surpris sur le moment d’une telle différence de température. Tu faisais tourner l’artifice forgé pour ouvrir la porte, tu comptais te décaler, laisser comme pour Jasmin, les premiers pas à la jeune femme.

Tu n’en eus pas le temps, de nouvelles bribes de paroles parvenaient à tes oreilles, te laissant un peu interrogateur sur le moment. Sa phrase pouvait être interprétée de plein de façon, du moins, pour un esprit aussi tordu que le tien. Cela pouvait signifier dans un premier temps qu’elle avait du mal à croire dans ce que tu disais, peut-être que cela n’était pas coutume dans les maîtres ou même simplement dans la race humaine de temps en temps.

Après, tu pouvais aussi y voir, une façon de savoir s’il y avait de simple limite ou encore que ce qu’elle désirait pouvait être extrême et donc ne pas te convenir. Il y avait plein de choses, car tu pouvais encore imaginer que ta phrase lui a donné l’espoir de pouvoir demander sa liberté. Tu ne savais pas et tu ne pouvais pas savoir, il fallait lui demander, essayer de faire en sorte qu’elle développe, mais tu voulais essayer d’être rassurant, ne pas la brusquer.

Elle te semblait calme à l’extérieur, mais tu ne pouvais pas réellement savoir ce qui pouvait l’animer en son fort intérieur. Tu te retournais alors dans sa direction, essayant pour une fois de mettre de l’ordre dans tes idées, ne pas reproduire les mêmes bêtises que tu avais fait avec Jasmin, à son arrivée ici. Tu avais déballé tellement de choses, cela en était un peu honteux, mais la jeune femme avait su être compréhensive avec ta personne.

“Oui, tu peux me faire part de n’importe qu’elle demande. Cependant, je ne suis pas un génie qui exauce les voeux, je ne pourrais pas répondre à toutes tes demandes. Je réaliserais celles qui sont de l’ordre du possible, si tu me demandais de construire un immeuble, j’aurais du mal par exemple. Ce qui touche à des domaines d’aménagement de la maison, d’envie simple ou d’autre chose, je serais en mesure d’y répondre positivement.”

Alors que tu parlais, tu avais réfléchi à d’autres choses, cela semblait la travailler, cette phrase devait avoir sonné d’une façon assez particulière pour elle. Tu devais creuser un peu plus dans ce sens, ne pas en faire un non-dit, laisser en suspens. Peut-être que comme Jasmin, elle venait considérer que tes besoins et plaisir était plus important que les siens à présent, tu ne pouvais pas laisser cela arriver. Ce n’était clairement pas ce que tu cherchais.

Prit d’une certaine pulsion, d’une envie de montrer le meilleur de toi pour le moment, tu prenais de toi-même la jeune femme par la main. Tu la conduisis dans la cuisine, l’incitant à s’installer autour de la table trônant dans la pièce au air moderne, si l’on compare à l’extérieur. Tu préparais le thé, laissant l’eau chauffer pour le moment, tu retournais alors devant la jeune femme pour lui faire part de tes pensées à ton tour.

“Si tu as des demandes, autant s’en occuper maintenant, pendant que tu as les idées fraîches. On peut s’occuper de la visite et de ton installation par la suite. Dis-moi donc ce qui te ferait plaisir ?”
Messages : 39
Date d'inscription : 01/08/2018
Age : 22
Multi-Compte : Mashiro Shinsen - Kyoa - Ambroise - Linh Danh
Fiche de Présentation : Ma Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Jasmin - Blue - Elina - Nagisa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 18 Sep - 20:16
Ft.Alexander Bianco
Visite Guidée

Lorsque la porte s’ouvre, je ne lui laisse pas le temps d’entrer que je m’adresse à lui de nouveau pour lui poser une question qui est crucial pour moi. Mais il ne répond pas tout de suite. Ma question le gène-t-il ? Il se retourne vers moi et fait une pause avant d’enfin répondre à ma question. Cette personne doit beaucoup trop réfléchir avant de parler. C’est peut-être pour ça qu’il y a eu un si long silence dans la voiture, ça ne va pas être facile.

Sa réponse est bien longue pour une simple question. Je me doute bien qu’il n’est pas magicien. Il y a longtemps que j’ai perdu mes illusions d’enfant. Je sais bien que la vie ne nous donne pas toujours ce que l’on veut et qu’il faut travailler dur. Je n’aurais aucun intérêt à vouloir construire un immeuble. Je ne sais pas ce qu’il s’imagine mais ma demande est très simple, je m’en fiche de son argent ou de ce qu’il pourrait m’offrir de plus.

Alors que j’allais lui répondre, il m’attrape la main et m’emmène à l’intérieur de la maison jusqu’à la cuisine. Je n’ai pas vraiment l’habitude qu’on me traine comme ça, je suis un peu déboussolé. Je m’assois en face de la table qu’il me présente et attend qu’il revienne. Plus calme j’espère.

Une fois devant moi il reprend la parole sans me laisser le temps de lui répondre. Décidément vais-je réussir à lui faire part de ma requête. Que ce soit avant ou après la visite ne m’importe peu, je ne risque pas d’oublier ce que je veux. Mais ça a l’air de lui tenir à cœur alors autant le faire maintenant.

« Bien sûr Monsieur. Vous n’avez pas à chercher très loin, je suis une personne simple et facile à vivre. »  Je lui offre mon plus beau sourire et le regarde dans les yeux.   « La seule chose que je désire et pouvoir faire ce que j’aime le plus. Ce que je voudrais c’est pouvoir danser, faire de la pole danse. »

Je le laisse réfléchir un peu à ce que je viens de dire avant de reprendre la parole.

« Je comprends que vous ne vouliez pas mettre une barre ici mais ça ne me gêne pas de pouvoir le faire dans un endroit prévu pour ça. »

Extérieurement je reste très calme, comme j’ai l’habitude, ma carapace toujours en place. Mais à l’intérieur de moi je suis stressé, j’espère vraiment qu’il va accepter ce que je lui demande.


Messages : 21
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 25
Localisation : Marché noir
Multi-Compte : Tarlia/Iskander/Alyssia Laukens/Justine Dolme/Naoya Kikui
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mon journal

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): /
Maître/Maîtresse: Alexander Bianco
Esclaves: /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 19 Sep - 10:08
Visite Guidée Je Ne Crois Pas Avoir De Pièce Pour La Pole Dance
Alexander
Bianco
Blue
Tu étais assez content, la demoiselle venait répondre rapidement à ta question, au moins elle ne garderait pas pour elle ce qui pourrait la travailler. Tu pensais tout de même, que tu aurais pu être trop pressant et qu’elle agissait peut-être sous l’effet de la peur te concernant. Tu verrais bien aujourd’hui et tu essayerais de te montrer un peu moins pressant ou même pesant pour elle, tu avais vraiment beaucoup de choses à apprendre pour réussir à comprendre les autres et savoir tenir une conversation des plus correcte.

Ses propos se gravaient dans ta mémoire pour réussir à les retraiter assez rapidement, tu voulais absolument corriger l’un de tes défauts. Tu voulais réussir à répondre avec plus de naturel, ne pas donner l’impression que les propos de ton interlocuteur donnait l’impression de devoir donner lieu à une imposante réflexion. Le seul problème que tu venais rencontrer, c’était le mot le plus important, la pole dance. Tu comprenais la deuxième partie de ce mot, mais pas la première en soit, tu savais le traduire, mais tu ne comprenais donc pas le sens d’une danse de perche, surtout que sa dernière phrase venait confirmer cette possibilité.

Dans le fond, tu voulais passer à côté, s’il y avait le mot dance, cela devait avoir quelque chose de raffiné ou peut-être quelque chose à la mode à présent. Cela ne serait donc pas quelque chose de gênant, il lui fallait simplement une salle pour s’exercer à ce qui semblait lui tenir à cœur. Puis le fait de lui faire plaisir devrait la faire se sentir un peu mieux ici, tu voulais qu’elle se sente comme chez elle à présent. Tu lui souriais alors tendrement, tu ne te forçais à rien pour le coup, c’était un air bien plus naturel qu’au début.

“Il n’y a aucun problème, vu le nombre de pièces ici, je pourrais en faire aménager une pour que tu ai la possibilité de continuer ce qui te fait envie. Par contre, cela pourrait prendre une ou deux semaines, le temps que les travaux soient entièrement réalisés. J’espère que ce petit temps sera acceptable pour toi ?”

Tu te levais lentement pour venir lui servir le thé, lui faisant lentement glisser la tasse dans sa direction, pour venir t’installer à nouveau à la table. Pendant que tu avais préparé le thé, tu avais déjà pensé à ce que tu allais dire, ne laissant plus ainsi autant de silence entre vous.

“Cependant, j’aurais besoin de toi pour les travaux, la pièce sera fait selon les désirs, donc cela sera à toi de donner les instructions pour le réaménagement. Et ne t’en fait pas pour les dépenses, tu peux mettre tout ce dont tu as besoin dedans… Ah oui, j’y pense, pendant la visite, tu n’aurais qu’à choisir la pièce qui te semble le mieux adapter pour toi, c’est ta passion, tu t’y connaîtras sans doute bien mieux que moi.”

Tu prenais le temps de savourer le thé, laissant le léger goût tapisser ton palet, pour finalement te lever, lui proposant d’aller commencer la fameuse visite. Puis soudain, tu repensais à autre chose, sa tenue, elle voudrait sans doute se changer.

“Hum, si tu le désires, avant de partir explorer le manoir, tu peux prendre une douche et changer de tenue, il y en a quelques-unes par ici, j’espère qu'ils seront à ta taille.”
Messages : 39
Date d'inscription : 01/08/2018
Age : 22
Multi-Compte : Mashiro Shinsen - Kyoa - Ambroise - Linh Danh
Fiche de Présentation : Ma Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Jasmin - Blue - Elina - Nagisa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 19 Sep - 13:29


COUCOU, TU VEUX ÊTRE MON AMIE ?



Le bruit des graviers de la cour te sortirent de ta sieste au soleil. Tes oreilles se redressèrent puis toute ta personne. Alex était de retour ?! IL ÉTAIT RENTRÉ !!!! Tu fis un bond et t'élança dans le couloir jusqu'au hall mais pila sec quand tu aperçus une femme avec lui. Mirde mirde mirde, ça glisse le parquet !!!!! Heureusement tu esquiva la porte et alla à la fenêtre pour mater le duo. S'était-il fait une petite amie ? Elle était belle et il lui tenait la main. Tu te reculas, pensive. Tu avais envie d'y aller mais peut être qu'il était en pleine phase de drague, après tout elle avait son manteau sur le dos. Était-elle nue en dessous ? Il allait falloir enquêter...

Alors qu'ils approchaient tu préféra t'éclipser et les suivre DIS-CRE-TE-MENT ! La cuisine fut, comme à votre rencontre une destination de choix pour Alex qui semblait désirer montrer cet espace qu'il appréciait tant mais où, lors de votre rencontre, le pire s'était passé. Toi tu restait planquée, en retrait, à les écouter. Était-ce mal ? Pas vraiment, disons que tu prenais la température... Puis ça parlait de pole dance et là tu eus envie de pousser un cri de joie ! C'était tellement cool ! Etait-elle bonne dans ce domaine ? Toi tu savais juste jouer avec la barre en restant au sol, tes soirées avec tes anciens loueurs finissant souvent sur des danses érotiques. Mais une question se posa dans ton esprit, Alex savait-il au moins ce que c'était ? .... Ouais sans doute. C'était quand même assez connu.

Puis alors qu'ils continuaient de parler, Alex lui proposa une douche et de se changer et toi, sans réfléchir, tu ouvris la porte en grand en t'exclamant :

"Je peux lui prêter une robe si elle veut !!! Et une culotte, aussi, ça évitera les courant d'air !"


Une pause, le temps que ton cerveau saisisses la situation puis tu alla enlacer la nouvelle venue avec ce trop plein d'enthousiasme qui te caractérisait.

"Ha euh BONJOUR ! Moi c'est Jasmin, ravie de te rencontrer ! Tu es la petite copine de Alexander ?"


Tu te tournais vers ton maitre, affichant un sourire rayonnant.

"Elle est drôlement belle ! Tu as de bons goûts !"

Puis de reporter ton intérêt sur la belle, constatant en effet sa tenue qui pourtant ne t'offusqua pas un instant, ne te mettant pas la puce à l'oreille pour sa condition, ton cerveau ne pouvant pas en placer une face à ton énergie.

"Je vais te préparer ton bain car tu ne dois pas être très à l'aise. Je reviens !"

Puis tu repartais aussi sec non sans avoir fait un câlin à ton maitre avec douceur, déposant un baiser sur sa joue, heureuse de le revoir avant de t'éclipser en courant, tes pieds nu glissant sur le parquet et ta robe se soulevant dans ton sillage.
Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2018
Age : 28
Localisation : Centre de dressage ou chez un client
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L Philipps // Ena Anderson // Shin // Emiko Saito // Yumi
Fiche de Présentation : Par ici !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Moufette
Maître/Maîtresse: Alexander Bianco
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 20 Sep - 19:29
Ft.Alexander Bianco
Visite Guidée

J’esquisse un petit sourire sincère quand il accepte d’aménager une pièce pour que je puisse continuer ce que j’aime. Je ne sais pas si cette personne aime dépenser ou si c’est une personne très gentille. Mais au vu de son comportement, je pense ce n’est pas une mauvaise personne. Ce n’est pas pour ça que je lui ferais confiance car les gens peuvent changer et même cacher leurs véritables attentions.

« Merci Monsieur, c’est très généreux à vous. »

J’allais continuer mais il se lève pour servir du thé. Je n’en vois bois pas souvent, ce n’est pas vraiment la boisson qu’on avait l’habitude de boire dans  la boite clandestine. Mais bon ça ne peut pas faire de mal de temps en temps. D’ailleurs j’en bois une gorgé pendant qu’il reprend la parole.

« Bien sûr si vous le voulais, je vous guiderai mais je dois vous dire qu’il n’y a pas grande chose à mettre en place. »

Il y a encore quelques minutes il n’arrivait pas à me parler mais à présent il parle sans s’arrêter. Cette personne est vraiment déroutante. Mais en général j’arrive à comprendre assez vite, je devinerais bien son caractère et sa façon d’être, avec un peu de temps.

Lorsqu’il me propose de continuer la visite, je suis le mouvement en me levant à mon tour. Laissant sur la table la tasse vide. C’est plutôt bon mais j’espère qu’il ne va pas m’en servir tous les jours. Ce n’est pas ce que je préfère.

Je baisse les yeux pour me regarder lorsqu’il me parle de prendre une douche. J’espère que c’est le fait que je sois sale qui le gène et non la tenue que je porte. J’espère qu’il ne va pas m’obliger à porter des cols roulés, j’ai l’habitude d’être habillé plus légèrement.

J’allais accepter sa proposition lorsqu’une petite tornade débarque devant nous. C’est un hybride… Elle est magnifique, j’attendais le moment où je pourrais enfin avoir une discussion avec ces êtres qui me fascinent tant. Je ne savais pas qu’il exister et j’ai encore du mal à y croire. Ils sont tellement uniques.

Celle-ci n’a aucun filtre, ça ne la gêne pas de parler de culotte mais ça ne me gêne pas vraiment. J’ai entendu bien pire que ça que ce soit dans la bouche de femme ou d’homme. J’allais lui répondre que ce serait gentil de sa part mais elle m’enlace avant de  reprend la parole. C’est une vraie boulle d’énergie, il ne risque pas de s’ennuyer avec elle.

Sa petite amie ? Je vois qu’elle n’a pas été mise au courant de mon arrivée ici. Il ne l’a peut-être pas prévenue qu’il aller acheter une esclave. Enfin c’est sûr, sinon elle ne poserait pas cette question. Et ce n’est de toute façon pas à moi de lui apprendre la nouvelle.
Un grand sourire s’affiche sur mon visage quand elle dit qu’il a bon goût. Ça me fait plaisir d’entendre ça même si j’ai plutôt l’habitude de recevoir des compliments. Celui-ci a l’air plus pur que ceux que je reçois habituellement.

« Merci. » Dis-je avant qu’elle ne disparaisse de la salle.

Ça ne doit pas être facile de la suivre dans la maison, si elle court toujours comme ça. Mais au moins elle n’est pas gênée par sa condition, c’est plutôt bien de rester plein de vie. Je me retourne devant mon interlocuteur.

« Elle a l’air vraiment gentille. Je suis désolé Monsieur, mieux vaudrais que je me lave, je ne voudrais pas vous mettre plus mal à l’aise. Nous pourrons faire la visite après. »


Messages : 21
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 25
Localisation : Marché noir
Multi-Compte : Tarlia/Iskander/Alyssia Laukens/Justine Dolme/Naoya Kikui
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mon journal

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): /
Maître/Maîtresse: Alexander Bianco
Esclaves: /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 23 Sep - 16:48
Visite Guidée Entouré Par La Mer Déchaînée Et La Rivière Calme
Alexander
Bianco
Blue
La réponse de la jeune femme venait te faire plaisir, la situation lui convenait donc, tu étais aussi rassuré en quelque sorte de savoir qu’elle pourrait rapidement et peut-être aussi facilement avoir accès à la pièce, si cela ne demandait pas une grande installation. Cela te semblait un peu rapide pour créer une salle de danse, mais tu n’avais jamais pratiqué et vu ton membre manquant, tu te demandais si cela était possible. Peut-être que oui, il y avait bien des sportif pouvant à nouveau pratiquer le sport qui les passionne. Tu pourrais sans doute lui demander plus tard de t’enseigner cette fameuse pole dance.

Tu sursautais alors, comme si l’on venait de provoquer la plus grande peur de ta vie, et ce n’était pas loin de la réalité, alors que tu étais concentré sur Blue, tu perçus la voix de Jasmin faire son entrée avec fracas. Tu ne pensais pas qu’elle verrait ainsi sa présentation, peut-être qu’elle savait votre présence depuis le début et qu’elle débarquait maintenant. Tu te tenais alors à la chaise qui te tombait sous la main pour éviter de tomber par terre, ce n’était pas bon pour ton petit cœur sensible ça.

Ton regard jonglait alors entre deux positions, d’un côté la nouvelle arrivante et l’autre l’hybride qui faisait son trou chez toi. Tu comprenais enfin la phrase de Jasmin au passage, c’était une intervention digne d’elle, tu espérais simplement que l’humaine le prendrait assez bien. Tu connaissais l’avis des humains sur les hybrides, espérons qu’en devenant esclave, elle est perdu aussi un côté hautain envers cette espèce. Alors que tu arrivais enfin à reprendre ton calme, Jasmin te relançait pour un tour, ton cœur donnant presque l’impression d’exploser.

Blue ? Ta petite amie ? Non, impossible, elle semblait trop bien pour une personne comme toi, tu ne pouvais la fréquenter que par le service de vente d’esclave. Les choses venaient s’enchaîner assez rapidement sur le moment, aucun moyen de venir en place une pour dissiper le malentendu. Tu rougissais quand même un peu lorsqu’elle parla de tes goûts, c’était flatteur ce genre de reconnaissance, d’acceptation de l’autre, surtout venant de la part de Jasmin.

Au moins, la jeune femme était pleine d’entrain et semblait vouloir faire se sentir bien la demoiselle, tu remarquais alors sur le coup que l’hybride avait déjà une bonne part d’influence sur toi. Tu avais toujours dans le fond un côté assez paranoïaque, mais tu ne t’enfonçais plus dans les extrêmes comme avant. La preuve, tu n’avais vu aucune mauvaise intention inventée par ton esprit, lorsque la belle est intervenue dans la conversation.

Tu continues de rougir en la sentant t’enlacer pour le coup, elle était toujours aussi affective, dur de s'habituer aussi rapidement pour le coup. La petite attention supplémentaire était tout aussi attendrissante, te rappelant alors que tu devais revoir son cas, tu n’étais pas perdu dans une sorte de profonde réflexion, tu avais déjà un choix en tête. Cependant, tu voulais lui en parler avant de prendre n’importe quelles décisions la concernant directement.

En la regardant partir s’occuper du bain de Blue, tu reportais ton attention sur cette dernière, celle-ci portant jusqu’à tes oreilles un commentaire la concernant. Sa phrase te faisait lentement hausser un sourcil pour le coup, tu avais peut-être mal formulé ta première demande, cela devait sans doute être vexant, mais ce n’était pas ton attention, tu pensais d’abord à son bien-être pour le coup.

“Tu ne me mets pas mal à l’aise, je me suis simplement dit qu’après tout ce temps dans une espèce de cage, tu voudrais peut-être profiter d’un peu de confort ? Allez, suis moi, je te guide jusqu’à la salle de bain, je dois aussi parler à Jasmin de ton adoption et enfin dissiper ça.”

Tu ouvrais alors la marche, laissant la jeune femme toute sa mobilité, tu n’allais plus la contraindre par ta main, elle pouvait se déplacer librement dans cette maison, qui était aussi la sienne à présent. Tu retrouvais facilement la pièce que Jasmin avait décidé d’utiliser, elle laissait souvent la porte ouverte derrière elle. Tu tapais alors sur le bois pour faire savoir ta présence et signe de politesse, que l’on avait ancré dans ton esprit à force d’éducation.

“Jasmin ? Je te remercie de préparer le bain pour Blue, je pourrais la laisser à tes bons soins quand j’irais en cours les prochains jours. Car oui, en vérité, elle n’est pas ma petite amie. Blue est dans la même situation que toi, elle est une humaine… Asservie, je crois que c’est le terme utilisé. Elle vivra avec nous à présent… Ah oui, une fois que tu lui auras préparé son bain, tu pourras venir dans la cuisine ? J’aurais quelque chose d’important à te dire.”

Tu reculais alors, laissant Blue s’avancer dans la pièce, lui faisant un léger sourire et un signe de la tête, retournant vers la cuisine, réfléchissant à comment dire la chose à Jasmin. Tu avançais à pas lent, si elle se dépêchait, elle pourrait presque te rattraper.
Messages : 39
Date d'inscription : 01/08/2018
Age : 22
Multi-Compte : Mashiro Shinsen - Kyoa - Ambroise - Linh Danh
Fiche de Présentation : Ma Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Jasmin - Blue - Elina - Nagisa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 27 Sep - 19:21


... Ho, god...



Ton départ de la cuisine s'acheva en une glissade jusqu'à ta chambre où tu récupéra une robe et une culotte pour la nouvelle venue et tu reparties aussi sec vers la salle de bain du bas, la sachant déjà assez équipé pour qu'elle puisse se sécher sans finir désappointée comme toi au premier jour. Ton cerveau tournait à cent à l'heure, sans doute même plus vite que ton corps.

Tu te demandais qui était cette belle femme qui semblait prévue pour rester ici. Alexander faisait déjà des projets avec elle alors il était sûr qu'elle allait rester. D'un côté tu étais heureuse d'avoir enfin une compagne de plus en ces lieux bien trop grand pour toi seule mais d'un autre côté si une autre fille arrivait, cela signifiait-il que Alex était enfin amoureux ? Cela voulait-il dire qu'il n'avait plus besoin de toi ?

Soudain ta course cessa alors que tu comprenais tout l'ampleur de cette nouvelle arrivée ici. Ta main se porta à la poignet de porte que tu ouvris lentement, ton sourire s'étant envolé. Si c'était ça, tu le saurais sans doute bien assez vite. Pas besoin de commencer à te ronger les sang hein ! ... N'est-ce pas ?... Tes lèvres se pincèrent et tu entras dans la salle de bain, laissant la porte ouverte, allant poser les vêtements sur le lavabo avant d'aller remplir la baignoire d'eau chaude, y ajoutant l'eau froide un peu après, n'en mettant pas trop, laissant à la belle demoiselle d'ajuster à sa guise après. Tu sortis les produits et entendis alors quelques coups retentirent.
Si l'inquiétude s'était inscrit sur ton visage tout à l'heure, il n'en fut rien quand tu tourna ton minois vers le duo, leur offrant un grand sourire enjouée, répondant aux coups de Alex par un oui :

"OUI ! C'est bientôt  prêt !!!!"

Tu fermais le robinet, te relevant en époussetant ta robe, te tournant vers eux, tout sourire. Tu écoutas alors le jeune homme et encaissa la nouvelle qui eut l'effet d'un coup de poignard. Blue... Blue était une esclave ? La surprise s'afficha sur ton visage et ta bouche forma un ho étonné qui ne prit pas vie, mourant avec la suite du discours du jeune homme. Il voulait te parler ? Tu refermas la bouche et te passa une main dans les cheveux, l'air visiblement gênée mais il en était tout autre, tu avais peur. Finalement toi qui te disait que tu saurais bien assez vite s'il s'était lassé, ce jour arrivait plus vite que prévu. Pourtant à la suite de ce geste, tu offris un sourire au jeune homme.

"D'accord, je me dépêche alors !"

Tu t'approchas de ta remplaçante et lui prit gentiment la main, l'invitant à te rejoindre dans la salle de bain, refermant la porte derrière elle, laissant Alex s'en retourner sans doute à la cuisine. Tu ne voulais pas y aller tout de suite, tu avais envie de faire durer encore un peu ce bonheur, aussi posas-tu les yeux sur la demoiselle.

"J'ai presque fini, je te laisse voir si la température de l'eau te convient avant de te doucher, puis tu pourras te délasser un peu dans le bain.... Ici tu as les serviettes et j'ai mis tes vêtements juste là. Prends les produits qui te plaisent, il y a du choix. Tu veux de l'aide ?"

Tu lui montrais au fur et à mesure la pièce, la laissant ensuite faire, voir ce dont elle avait besoin, lui sortant une brosse, lui montrant des élastiques avant de la laisser voir si elle voulait un peu de compagnie ou d'aide, désireuse de retarder l'échéance avec Alex. D'ailleurs était-ce la tristesse qui te rendait aussi causante ? Ton visage rayonnait alors que tu t'activais sans doute un peu trop, papotant gaiement.

"Tu vas bien te plaire ici, Alex est quelqu'un de très gentil. Il est maladroit mais il a un bon fond. Il serait même du genre à se laisser mener par le bout du nez alors va-y doucement. L'est fragile. La maison est très calme, c'est reposant, puis le jardin est sublime... mais ça manque de vie un peu je trouve. Avant je sortais beaucoup, ça me manque un peu. J'aime bien danser. De ce que j'ai compris toi aussi non ? Mais bon toi tu fais de la pôle dance, c'est tellement sexy !! Si Alex te voit danser, il risque de saigner du nez je suis sûr ! L'est tellement sensible ! Haha ha ... ha."


Tu te tournas vers elle, te passant alors une main dans les cheveux, posant ton regard sur elle. Oui, y'avait pas à dire, elle était foutrement bien faite. C'était pas toi avec tes poignets d'amour et ta tignasse ébouriffée. Elle, c'était le genre de femme ou FOUAH, tu la vois, tu peux bander sec ! Même au naturel, il se dégageait d'elle ce même truc que Alex, ce calme mystérieux, magique. A côté, avec ton allure, tu avais jute l'air d'un phénomène de foire. Tu eus un léger rire et repris.

"Bon je vais te laisser un peu tranquille, je suis assez envahissante. Si tu as besoin, hurle."


Tu lui fis un petit signe et t'éclipsas, te retrouvant à la porte. Au bout du couloir il y avait la cuisine. Tu déglutis et te dirigea vers cette dernière d'un pas bien moins enjouée qu'un peu plus tôt. Dans ta tête, tu te répétais que ce n'était rien, que ce n'était pas la première fois qu'on te laissait tomber mais pourtant tu ne pouvais t'enlever de la tête que c'était Alex qui t'avait pris ta première fois. C'était bête, carrément con même mais cela te faisait quelque chose. Alala quelle idiote ! Ça servait à rien d'y penser. Ce qui était fait était fait, au moins maintenant tu savais que donner ton corps ne te ferait pas rester avec quelqu'un... Ou peut être que tu avais été un mauvais coup... qui sait si ce n'est Alex.

"Que voulais-tu me dire ?"

C'est avec un minois de gamin pris en faute, que tu venais de passer ta tête par l'encadrement de la porte, les mains sur le rebord, le regard hésitant. Tu entras, restant pourtant sur le seuil, posant sur Alexander un regard mitigé, ne sachant clairement pas quoi faire. Tu triturais tes doigts, faute de ne pas te sentir à l'aise, ton regard quittant ton maitre pour naviguer dans la pièce, tu ne lui laissas pas trop le temps de parler que déjà tu te sentais obligé de combler le silence.

"Elle est drôlement belle. Elle te ressemble je trouve. Il va falloir que tu sois plus ouvert si tu veux apprendre à la connaitre. Elle a l'air gentille. Je suis contente pour toi. Je vois que tu as pu trouver ton bonheur en matière d'esclave, c'est bien. Quand dois-je m'en aller ?"


Tu venais de lâcher ta dernière phrase comme une bombe alors que tu avais décidé de marcher pour rejoindre Alex, t'installant près de lui , non sans prendre un fruits dans lequel tu croquas avec nonchalance une fois tes paroles dites, non sans un sourire détaché. Franchement Jasmin, tu étais vraiment un boulet incapable de montrer à quel point ça te faisait mal. Mais si Alex pouvait être heureux, n'était-ce pas que tu avais accompli ce pour quoi tu étais venue ? Alors pourquoi tu avais envie de pleurer ? Tu mâchouillas avec entrain, refoulant tes sentiments, affrontant le regard du garçon avec ce visage qui semblait toujours être heureux.
Heureusement que ton coeur était caché car là, Alex aurait sans doute pris peur...

Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2018
Age : 28
Localisation : Centre de dressage ou chez un client
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L Philipps // Ena Anderson // Shin // Emiko Saito // Yumi
Fiche de Présentation : Par ici !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Moufette
Maître/Maîtresse: Alexander Bianco
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 2 Oct - 20:03
Ft.Alexander Bianco
Visite Guidée
« Merci, Monsieur. Je vous suis. »

C’est vrai qu’un bon bain pourrait vraiment me faire du bien. Être plié dans cette cage n’était pas vraiment agréable. Le seul confort dont j’ai besoin est un endroit pour dormir et une barre pour danser. Je ne sais plus vivre autrement que de cette manière-là. À la différence est que je n’aurais surement aucun public, ce ne sera plus ma manière de garder ma place quelque part, enfin je pense. Je ne sais pas vraiment ce qu’il pense…

Je le suis doucement, regardant autour de moi. Essayant de repérer les lieux. La boîte de nuit était grande aussi, puis à l’étage il y avait beaucoup de chambre et j’arrivais à me repérer. Enfin  c’est vrai qu’au début j’ai eu beaucoup de mal à me repérer je ne peux pas le nier. Nous arrivons dans la salle de bain où l’hybride s’affairait. Asservie ? C’est comme ça qu’ils appellent les esclaves sur cette île. Il ne faut pas que je l’oubli, il y a beaucoup de choses que je vais devoir apprendre si je ne veux pas avoir de problème. Chaque endroit a ses propres règles, il faudrait que je pense à demander tout ce que je dois savoir.

Même si je suis complètement perdue je garde une façade d’une personne calme. Je me laisse entrainer par Jasmin et la rejoins dans la pièce. Après avoir touché l’eau du bain,  je suis ses mouvements lorsqu’elle me montre les choses dont je vais avoir besoin. C’est vraiment une petite tornade, je me demande si elle prend le temps de respirer.

« Ça devrait aller, je sais me laver. » Dis-je poliment.

Elle continue de parler, encore et encore. Tellement que j’ai vraiment du mal à la suivre, je ne sais pas vraiment ce qu’elle essaye de m’expliquer. Que je ne dois pas me méfier de lui ? Je verrais ça par moi-même, les hommes savent bien cacher leurs jeux. C’est peut-être elle qui se fait mener par le bout du nez. Elle est tellement magnifique que tout homme ou femme voudrait la posséder. Une créature aussi mythique presque légendaire. Elle passe son temps à rire, je ne pense pas avoir le temps de m’ennuyer quand je serais avec elle.

« D’accord merci beaucoup pour ton aide. »

Elle s’en va aussi vite que son arrivé dans la cuisine, elle va me donner le tournis. J’enlève doucement mes vêtements et les posent correctement sur le sol. J’espère qu’il ne va pas décider de les jeter, avec un peu de chance je pourrais peut-être les faire réparer. C’est la seule chose qui me reste de mon ancienne vie, je ne voudrais pas les perdre. Je prends une douche profitant de l’odeur du shampoing et du gel douche que je n’avais pas utilisés depuis longtemps. Je retrouve peu à peu ma peau blanche que je commençais à perdre. Je me glisse ensuite dans le bain profitant de la chaleur qui s’en dégage, relaxant mes muscles et mon visage. Une petite larme coule sur mes joues lorsque je pense à tout ce que j’ai perdu et à la peur que j’aie ressentie lorsque mon père est entré dans la boîte de nuit. J’espère qu’il ne m’a pas suivie jusqu’ici, j’espère qu’il ne me retrouvera plus jamais. Au bout d’un long moment je sors du bain retrouvant mes esprits et ma façade habituelle. Je me sèche rapidement et enfile les vêtements que l’on m'a prêtés. J’attrape mes anciens vêtements les serrant contre moi comme un talisman.

Je sors de la salle de bain, les cheveux encore mouillés. Je me promène, essayant de retrouver mes pas jusqu’à la cuisine. Mais je me rappelle que l’homme voulait parler avec Jasmin, alors je me balade un peu dans la résidence. Je me retrouve d’un coup devant une véranda, je m’y avance regardant l’horizon. Je fixe un point pendant plusieurs minutes sans penser à rien. Je m’assieds continuant de fixer le vide.

Je ne sais pas si je peux appartenir à ce nouvel endroit, ni combien de temps je vais y rester.

Messages : 21
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 25
Localisation : Marché noir
Multi-Compte : Tarlia/Iskander/Alyssia Laukens/Justine Dolme/Naoya Kikui
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mon journal

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): /
Maître/Maîtresse: Alexander Bianco
Esclaves: /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 3 Oct - 7:48
Visite Guidée Entouré Par La Mer Déchaînée Et La Rivière Calme
Alexander
Bianco
Blue
Tu étais arrivé dans la cuisine, tu faisais un peu les cent pas sur le moment, ne sachant pas comment aborder la chose avec Jasmin. Tu finissais par attraper une pomme, la faisant rouler entre tes doigts, la passant d’une main à l’autre. Puis, tu la portais enfin à tes lèvres pour la savourer, passant ton stress sur cette pomme, la rongeant comme s’il s’agissait de tes ongles. Soudain, tu te retournais quand elle se fit savoir là, tu la voyais, souriant alors doucement, encore nerveux, mais sa présence venait te rassurer depuis quelque temps. Tu lui faisais face, de loin, mais tu étais droit, pouvant la suivre du regard aisément à présent.

Tu essayais de l’analyser, du moins de traduire ce qu’elle pouvait ressentir, tu n’étais pas un génie de psychologie, mais cela faisait un moment que tu vivais avec elle, tu commençais à déceler quelques mimiques de sa part et surtout, tu comprenais leur signification. Tu la suivais du regard, lorsqu’elle se décida à bouger dans la pièce, elle te donnait l’impression de te voir, il y a quelques minutes avant, elle devait être un peu nerveuse, mais tu n’arrivais pas à savoir pourquoi justement.

Tu eus alors un arrêt, comme si ton monde venait de s'effondrer, Jasmin venait de dire quelque chose qui pouvait paraître anodin sur cette île, mais pour toi, c’est blessant, autant pour ta personne que pour celle de Jasmin. Elle te demandait quand partir, ton cerveau commençait alors à fuser, venant redémarrer le cours du temps pour toi. Pourquoi disait-elle ça ? Tu avais dit quelques choses de mal ? Tu avais peut-être même fait quelque chose de mal ? Ce que vous aviez vécu n’avait pas d’importance ? Au final, ses beaux discours n’étaient que du vent et tu avais été berné ? Maintenant que toi, son client, soit possiblement satisfait, elle pouvait repartir comme elle était venu et balayer ce que tu avais vécu avec elle ?

Elle ne t’avait même pas demandé, si elle pouvait partir ou non ! Elle te demandait juste la date, comme si tu devais te donner la dernière balle pour mourir. Tu te sentais horriblement, mal, tu te serrais le cœur, comme pour vérifier qu’il était encore bien là pour toi. Tu sentais ta respiration s'accélérer. Ton esprit était peut-être parti loin, mais tu ne l’arrêtais pas, car tu n’avais cette fois-ci aucune base concernant ce possiblement comportement, tu avais toujours réussi à te calmer essayant de faire preuve de logique, mais là, impossible pour le coup.

Tu lâchais ta pomme, cette dernière tombant par terre dans un bruit étouffé, tu sentais alors les larmes venir couler le long de tes joues, tu n’arrivais pas à cacher la peine qui t’animait, tu ne sentais pas de colère, juste une profonde tristesse s’emparer de toi. Alors que tu arrivais à te créer ton petit monde, à pouvoir vivre avec d’autres, un élément fondamental de cet équilibre comptait prendre la poudre d'escampette. Tu te tournais vers Jasmin, une voix emplie de sanglots.

“Pourquoi ? Pourquoi tu me demandes une date ? Tu veux partir d’ici ?... Moi… Moi, je voulais que tu restes, je voulais t’adopter, pas seulement en location… Je voulais faire de toi mon hybride à part entière. Tu n’es pas heureuse ici, Jasmin ?”

Tu partais alors de la pièce, la voir te faisait mal, dire ça te faisait mal, tu avais peur de la blesser à ton tour, de laisser cette tristesse devenir amer et virulente envers elle. Tu voulais t’enterrer sous la couette, mais cela ne viendrait pas te calmer. Tu marchais alors en direction de la véranda, la vue depuis cette pièce viendrait te calmer, c’était un endroit où tu aimais te poser la plupart du temps. Tu marchais, à pas lourd, tu avais l’impression de mettre des heures à rejoindre la pièce.

Finalement, tu en voyais le bout de cette pièce, mais tu n’étais pas seule, Blue était aussi présente dans cette pièce. Tu ne pensais pas qu’elle avait déjà terminé de prendre son bain, tu avais sans doute bloqué pendant un moment sous la phrase de Jasmin. Tu venais essuyer tes yeux, ces derniers devaient être rouges et les larmes devaient encore perler en bas de ton visage. Tu venais alors passer ta manche pour essayer de nettoyer tout ça, marchant dans sa direction, venant même t’asseoir à côté d’elle.

Tu regardais alors le paysage, un air triste sur le visage, tu vins penser qu’au final si personne n’était avec toi, c’était parce que le problème, c’était toi, tu n’étais peut-être pas fait pour vivre avec d’autres personnes. Pourtant, tu aimais ça, les jours avec Jasmin, même les mauvais souvenirs du premier jour était bon au final, il te mettait du baume au cœur. Tu portais alors ton attention envers Blue, l’air un peu triste, mais tu préférais lui dire d’avance, pour lui donner une corde de sortie, si tu étais aussi insupportable que tu le pensais dans le fond.

“Si un jour, tu veux partir ou reprendre ta liberté, dis le moi, je ne t’empêcherais pas de partir… Je pourrais comprendre que tu ne veuilles pas rester ici… Avec moi…”
Messages : 39
Date d'inscription : 01/08/2018
Age : 22
Multi-Compte : Mashiro Shinsen - Kyoa - Ambroise - Linh Danh
Fiche de Présentation : Ma Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Jasmin - Blue - Elina - Nagisa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



~ Octobre 2018 ~
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 12 Oct - 9:11


J'ai merdé chef....



Toi qui pensait bien faire en lui ôtant cette épine du pied, c'était sans compter la possibilité que tu aurais tort. Il faut bien l'avouer, sous tes airs de fille à l'aise, en confiance, t'étais sans doute la pire pleutre qui soit. Tu voulais juste te débarrasser de cette discussion dont tu ne voulais pas et fuir pour ne pas entendre qu'il ne voulait plus de toi. Mais tu étais là, lâchant ta bombe avec un sourire destructeur.

Mais pourquoi semblait-il aussi surpris ? Pourquoi ses yeux semblaient prêt à fondre en larme ? Ton sourire se figea quand tu le vis changer, sa pomme tombant de ses mains et ses yeux exauçant ta prédiction en se remplissant d'une marée de larmes. Tu ne souriais plus désormais, ne comprenant pas pourquoi il semblait aussi blessé, désarmé face à ce qui te semblait une vérité. Tu le regardais sans un reproche, les oreilles basses quand il prit alors la parole, te balançant un sceau sur la tronche, la surprise prenant place sur ton visage.

Merde.

Tu ne bouges plus, tu n'arrives pas à organiser tes idées, ni à parler. Tu ne le retiens pas alors qu'il sort, fondant en larme comme l'héroïne d'un drama romantique. Sauf que là il ne s'agit pas d'un couple, juste de toi, une esclave et de lui, ton maître. Tu gardes ta pose, assise, pomme à la main, figée dans la stupéfaction, essayant de bien comprendre ce qu'il venait de te dire. Avais-tu vraiment bien entendu ? Il.... Il te voulait ? Toi. Devenir son hybride... à lui ?

Ta tête alla embrasser la table, marquant ton front d'un bleu alors que tu lâchais un juron de colère devant ta stupidité. Tu étais tellement habituée à ce qu'on t'abandonne, qu'on te rejette que tu n'avais pas envisagé une seule seconde qu'il veuille de toi, pas après avoir vu Blue en tout cas. Tu réitéras le coup de boule en continuant de jurer avant de rester affalé sur la table, te passant la main dans les cheveux, te parlant à toi-même, te grondant d'être aussi nulle. Pourquoi fallait-il que tu ouvres la bouche sans cesse ? Vraiment ! Quel boulet ! Parfois tu ne pouvais pas juste écouter les autres ? Mais genre une fois de temps en temps ?

Tu te redressas et regardas la porte. Il fallait que tu t'excuses, que tu lui dises que non, toi tu voulais rester avec lui, que ce que vous aviez vécu, ce n'était pas rien pour toi, loin de là. Tu posas ta pomme et te leva, animé d'un élan de volonté, tu sortis pour te heurter à autre chose. Le manoir était trop grand, beaucoup trop grand. Ou avait-il pu fuir ? Tu pris la direction de sa chambre, jugeant que c'était sans doute sa cachette la plus probable. Tu t'élança donc en espérant ne pas te tromper de chemin en cours de route, n'y étant allé qu'une fois au final.

Tu traversas les couloirs, hésitant aux intersections, allant au hasard des couloirs pour finir dans un couloir qui semblait bien moins vivant que les autres. Mince.... Encore paumée. Tu te laissas glisser au sol en soupirant. Pourquoi Alex avait-il fait un manoir aussi grand !!! Il voulait vraiment emprisonné ses invités ou quoi ? Tu leva les yeux sur la fenêtre et eut alors une idée. Tu te relevas et l'ouvris, apercevant alors ton maitre et la petite nouvelle depuis la véranda. Tu les observas un instant puis, tu pris une grande inspiration et beugla aussi fort que tu le pouvais dans leur direction :

"JE VEUX PAS PARTIR ! si... SI VOUS VOULEZ ENCORE DE MOI.... JE RESTERAIS AUSSI LONGTEMPS QUE VOUS LE DÉSIREREZ !!!!"


Tu t'appuyais sur le rebord, te penchant dangereusement en avant pour qu'il t'entende, criant à plein poumon, reprenant ton souffle en les regardant, espérant qu'il t'avait entendu, qu'il avait compris. Puis tu ajoutas.

"J'SUIS ENCORE PERDUE !!!!!"

Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2018
Age : 28
Localisation : Centre de dressage ou chez un client
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L Philipps // Ena Anderson // Shin // Emiko Saito // Yumi
Fiche de Présentation : Par ici !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Moufette
Maître/Maîtresse: Alexander Bianco
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 23 Oct - 19:20
Ft.Alexander Bianco
Visite Guidée
J’étais tranquillement dans la véranda lorsqu’Alexander apparaît les yeux rouges. J’espère qu’ils ne se sont pas disputés à cause de moi. Je n’aimerais pas être une source de conflit, je veux juste vivre tranquillement et trouver un endroit où je pourrais être chez moi encore une fois. Un endroit qui ne me repousserait pas.

Il se pose à côté de moi sans rien dire regardant le paysage en face de lui. Alors j’en fis de même profitant du calme et n’osant pas lui demander ce qui s’était passé. Je suis mal placé dans la hiérarchie pour me le permettre. Même si je n’aime pas voir quelqu’un de malheureux. Finalement il s’adresse à moi, mais pour me dire que je pourrais partir si j’en avais envie. Mais pour aller où ? Retourner dans une cage ? Chercher un abri ? Mourir dans une rue ? Avec mon visage neutre habituel je lui réponds.

« Vous m’avez sortie gentiment de cette cage, je ne vous demanderais pas de partir. Je partirai seulement si vous le désirez. »

Je me tourne vers lui et lui offre un sourire. Il a vraiment peu d’estime pour lui pour dire quelque chose comme ça. Je ne le connais pas assez pour savoir s’il me dérange ou non. De plus je ne suis qu’une esclave je n’ai pas mon mot  dire.

« J’espère que ma présence ne sera pas un problème pour votre hybride. Je ne désire pas voler sa place ici. »

Je ne suis pas envahissante, je fais ce que l’on me dit de faire. De plus il a accepté que je pratique la chose la plus importante pour moi, je sais qu’ici je me sentirais bien. J’ai hâte de pouvoir enfin toucher de nouveau une barre et reprendre mon activité.

Une voix me fit sursauter. Je lève la tête pour apercevoir Jasmin pencher sur la fenêtre hurlant de désespoir. Lui a-t-il demandé de partir ? Alors c’est vraiment de ma faute… La pauvre elle ne doit pas être heureuse et paniquée pour se pencher ainsi. J’espère vraiment que c’est une erreur et qu’elle a mal compris. En même temps il a du mal à s’exprimer alors ce n’est pas quelque chose qui m’étonnerait. Il a mis tout un trajet de voiture juste pour me poser une question.

« Vous devriez aller la voir, avant qu’elle tombe de cette fenêtre. » Dis-je calmement. « Ne vous inquiétez pas, je ne bouge pas d’ici. »

Puis ça ne me gêne pas d’être seule. Il faut qu’il règle ça avant que quelqu’un souffre encore plus que maintenant. Ce serait dommage, j’avais l’impression que ça se passait plutôt bien entre eux. Puis elle est tellement jolie et enthousiaste, je suis sûr que ça donne un peu de vie ici.

Messages : 21
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 25
Localisation : Marché noir
Multi-Compte : Tarlia/Iskander/Alyssia Laukens/Justine Dolme/Naoya Kikui
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mon journal

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): /
Maître/Maîtresse: Alexander Bianco
Esclaves: /
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 24 Oct - 8:03
Visite Guidée Entouré Par La Mer Déchaînée Et La Rivière Calme
Alexander
Bianco
Blue
Tu continuais de venir fixer le paysage, lentement, tranquillement, essayant de calmer cette boule qui vient ronger ton cœur, semblant se répandre un peu partout en ton âme. Puis tu levais le regard vers la demoiselle, celle-ci venant répondre à ta proposition. Ces mots étaient tachetés d’une certaine gentillesse, pourtant son visage montrait une telle neutralité, que tu ne vas simplement penser qu’elle devait agir en son âme asservie et non en sa volonté d’humaine. Tu repensais alors à ce statut, il est vrai qu’elle n’avait plus aucun droit, mais cela n’empêcherait pas l’homme ayant connu la liberté de vouloir se débattre pour essayer de la retrouver, alors peut-être que tu voyais simplement le véritable visage de Blue.

Son sourire te rassure dans cette idée, pourtant, cela ne pouvait t’empêcher de penser à celui de Jasmin, ta rappelant que les choses avaient commencé aussi bien pour finir un peu plus mal avec le temps. Tu essayes de répondre à sa bonté, mais tu n’y arrives pas, la tristesse semble bloquer toutes les autres émotions. Tu aurais aimé, savoir que Jasmin voulait rester avec toi, tu étais convaincue que ton bonheur aurait été avec elle et Blue et peut-être d’autres personnes dans le genre, ceux qui pouvaient véritablement avoir le statut d’humain en ta présence.

Tu levais de nouveau ton visage pour écouter Blue, si elle savait, sa présence avait plutôt une clé pour Jasmin, elle avait demandé d’elle-même de partir, attendant simplement la venue d’une nouvelle dans la maison. Tu voulais lui dire, mais elle se sentirait sans doute responsable d’une certaine façon pour cette situation. Tu respirais lentement, réussissant enfin à sourire à la demoiselle, ne venant pas décrocher de mots pour le moment, sentant qu’un flot de sanglots arriverait à prendre possession de ta voix, montrant ainsi, encore plus de ton désarroi dans une telle position.

Soudain, tu eus un sursaut commun avec Blue, un bruit, un son, une voix venait de totalement détourner votre attention à tous les deux, te forçant à te relever doucement et décaler ta tête pour en regarder la provenance. Le timbre et les paroles étaient parfaitement audibles, comprenant qu’il s’agissait de Jasmin, tu relevais la tête vers la véranda, remarquant alors la demoiselle presque suspendu. Les sons parviennent jusqu’à tes oreilles, venant résonner de multiples fois avant d’avoir un écho de ta part.

Une nouvelle vague d’émotion montait en toi, tel un geyser, tu sentais les larmes remonter, mais non pour évoquer la tristesse, mais plutôt la joie, un large sourire venant prendre place sur tes traits. Tu devais donner l’impression de faire face à un enfant, connaissant la nature primaire de tes émotions. Tu voulais hurler, mais encore une fois, le flot de sentiment venait bloquer ta voix, tu devais alors la rejoindre, regardant encore dans sa direction pour te repérer dans la maison. Puis les mots de Blue furent le coup de départ, tu allais partir telle une flèche, mais tu te retenais encore une fois, sachant que courir ainsi, tu pourrais tomber, perdre ta prothèse.

Si une telle chose arrivait en cours de route, tu mettrais plus de temps à la rejoindre, si cette andouille venait à tomber pendant ce laps de temps, tu t’en voudrais éternellement. Tu plongeais alors ton regard dans celui de Blue, une flamme animant ton regard, comme si on venait de te réveiller d’une longue léthargie.

“Accompagne moi Blue… Je ne suis pas dans un meilleur état pour courir et arriver… En un seul morceau à l’étage. Si je tombe, je veux que tu la rattrapes pour éviter qu’elle ait des problèmes !”

Tu partais alors devant, espérant que Blue te suive derrière, tu ne pouvais pas perdre plus de temps dans l’escalade. Car oui, Jasmin avait décidé d’aller à l’étage, autant mettre un peu plus de difficulté dans ce moment, cela devait être un jeu pour elle de pimenter un peu les relations. Toi, tu mettais ça sur le dos de sa maladresse légendaire, comme celle dont elle avait fait preuve le premier jour. Tu commençais alors à grimper les escaliers, sentant alors ta prothèse te faire mal, elle n’était pas faite pour ce genre d’escalade.

Tu continuais pourtant, tu devais y arriver, tu arrivais alors vers la dernière marche, sentant l’attache céder sur le moment. Cependant, une motivation nouvelle étant en toi, tu tenais de ton pied à la rambarde pour te supporter et réussi à atteindre le pallier suivant. Tu n’avais pas le temps de reprendre l’objet et de venir l’attacher, tu forçais alors, donnant ce que tu avais pour finir la course à cloche pied. La pièce n’était pas loin vue la disposition de la maison. Tu terminais alors dans la chambre en question voyant cette idiote presque pendu par la fenêtre. Tu approchais alors en donnant tes dernières forces pour arriver à sa portée et venir la tirer hors du cadre de la fenêtre.

“IDIOTE ! FAIT ATTENTION À TOI ! TU AURAIS PU TOMBER !”

Tu tombais alors sur ton genoux, te tenant sur ta main libre pour ne pas finir dans une position bizarre, les larmes étaient toujours présentes sur ton visage, moins abondante, mais encore bien là. Tu reprenais ton souffle, tu avais l’impression d’avoir fait ton sport pour l’année avec cette frayeur et cet effort. Tu remontais alors tes iris vers Jasmin, essayant de lui montrer alors un grand sourire, dévoilant la joie qu’elle te faisait en voulant rester au final.

“Bien sûr que je veux encore de toi ! Sinon, je ne t’aurais jamais fait en sorte de vouloir te demander de rester ! Je veux créer mon bonheur avec toi et Blue et je veux aussi vous rendre heureuse toutes les deux. Alors ne pars pas, j’ai besoin de toi, Jasmin !”   
Messages : 39
Date d'inscription : 01/08/2018
Age : 22
Multi-Compte : Mashiro Shinsen - Kyoa - Ambroise - Linh Danh
Fiche de Présentation : Ma Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Jasmin - Blue - Elina - Nagisa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 8 Nov - 18:49


Risque d'inondation !


Tu hurlais ton envie de rester devant ses deux minois tournés vers toi. Mais le résultat ne fut pas celui escompté. Ils te regardèrent, oui, mais ils se levèrent ensemble et quittèrent la véranda sans une réponse à te donner, te laissant seul, perchée à ta fenêtre. Tu les regardas disparaitre ensemble et tu eus l'impression que quelque chose s'était brisé. Ta gorge se serra et une boule vint étrangler ton ventre. Tu fondis en larme sur le rebord de la fenêtre, te fichant bien du vide près de toi. Plus rien n'importait que cette impression que tu venais de faire la pire chose de ta vie.

Tu t'en voulais pour avoir ouvert la bouche, pour avoir parler sans chercher à l'écouter. Tu pleurais tout ton saoul, te fichant bien que quelqu'un t'entende, Alex et Blue étant surement parti assez loin pour être tranquille ensemble. Alors à quoi bon faire bonne figure. Tu hoquetais, pleurant encore et encore comme une enfant au point où tu ne réagis à sa présence qu'au moment où tu sentis qu'on te tirait en arrière, t'arrachant à cette fenêtre pour tomber au sol. Tu ne pus pas trop atterrir délicatement et tomba sur tes genoux, tes mains venant amortir ta chute au grand désarrois d'un de tes poignets qui t'envoya un signaux de douleur.

Mais ce dernier mourut quand ton regard croisa celui de Alex. Tu lui offrais une vision unique sur ton visage couvert de larmes et de morve avec tes yeux veiné de rouge en accord parfait avec ton visage et ta chevelure. Dégueu. Breeef. Il prit la parole et le flot qui s'était stoppé à son entrée le resta le seul temps de son discour et le temps que ton cerveau réalise. Tic tac, tic tac. Ding ! La grâce venait de te toucher. Le miracle s'exprima par de nouveaux flots qui émergèrent de tes yeux alors que tu lui sautais cou, te fichant bien de te faire mal, le serrant contre toi, bafouillant, hoquetant sous l'émotion. Tu n'arrivais plus à parler. Ce jour était à noter dans les annales comme celui où Jasmin venait d'être mouché !

Tu rouvris alors les yeux et vis Blue. Quelle impression misérable tu devais lui donner. Tu reniflas bruyamment, essayant tant bien que mal de réfréner ta joie, libérant ton maitre, ton vrai, ton beau, ton adorable maitre. Souriant entre tes larmes, lui souriant avant de relever les yeux sur Blue, bredouillant.

"Je... excuse moi... Ce n'est pas très ... sympa comme accueil... Pardon... Je... J'ai cru que... ... Bref j'ai été conne. Bienvenue Ici. Je suis le boulet de la famille."

Tu penchais la tête sur le côté à ta dernière phrase et te releva, essayant de chercher un paquet de mouchoirs ou quelque chose. Pourtant tu étais heureuse. Tu avais enfin un maitre, une famille. Rien qu'y penser te faisait pleurer de joie. Toi qui en avait toujours rêvé, on te l'offrait enfin. C'était si beau, un rêve. Un rêve dont tu ne voulais plus te réveiller. Tu gardais la main de Alex dans la tienne comme une ancre, un lien rassurant qui semblait te soufflait que plus jamais tu ne te sentirais seule. Jamais.
Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2018
Age : 28
Localisation : Centre de dressage ou chez un client
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L Philipps // Ena Anderson // Shin // Emiko Saito // Yumi
Fiche de Présentation : Par ici !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Moufette
Maître/Maîtresse: Alexander Bianco
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Extérieurs :: Résidences :: Bianco-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit