Partagez

 Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home.

Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyVen 24 Aoû - 16:54
Vika


Soirée de travail.




Il n’était pas encore tard dans la soirée, mais Vika était depuis longtemps à attendre dans la chambre, allongée sur le lit. Elle aimait bien ce temps-là, mais il était aussi affreusement long, d’autant plus qu’on l’avait déposée tôt, car les enlèvements d’hybrides étaient en recrudescences, et Johan ne voulait prendre aucun risque. C’était excitant d’imaginer la personne qui allait entrer, puisqu’elle ne le savait jamais vraiment en avance. Etait-ce un homme ou une femme ? Un hybride méritant ou juste un ami de son hôte qui offrait une nuit délectable avec la demoiselle corbeau ? Etait-il séduisant, ou au contraire, la nuit risquait d’être désagréable ? Allait-il se jeter sur elle ? Ou au contraire, ne pas la toucher du tout ? Repartirait-il ensuite, ou profiterait de sa compagnie jusqu’au matin ?

Toutes ces questions tournaient et tournaient dans sa tête en attendant que la porte s’ouvre, faute de ne pouvoir s’occuper autrement. Elle s’était déjà occupée de l’ambiance, avec un éclairage tamisé qui rappelait la lueur rougeâtre du feu, et une ou deux bougies odorantes se consumaient sur les meubles de rangement de la pièce. Celle-ci était plutôt grande, mais aussi assez vide, puisqu'en dehors du lit, d'un tapis doux et de quelques armoires, il n'y avait pas grand chose, et la décoration se voulait riche, sans être trop personnalisée pour rébuter quelqu'un.

Celui qui l’avait réservé était un client habituel, mais elle ne l’avait vu qu’une seule fois, quand il l’avait accueilli et expliqué les règles de sa maisonnée. Depuis, c’était toujours un autre hybride qui l’avait guidé jusqu’à sa chambre. Son hôte était un riche propriétaire, et de ce qu’elle avait compris, il gagnait sa vie sur les marchés boursiers. Il avait eu fois dans les travaux de l’homme qui créa les hybrides, et la richesse raisonnable qu’il possédait il y a quelques années étaient devenues bien plus conséquentes depuis la création de Togi.

Vika était aussi depuis longtemps changée, pour quelque chose d’assez simple la connaissant. Elle avait perdu bien trop de jolie pièce entre les mains rustres de certaines personnes, si bien qu’elle ne se risquait plus à cela sans connaitre son compagnon de soirée en avance. Une simple nuisette noire, rehaussée de dentelle blanche sur sa poitrine, et aux volants diaphanes qui voilait le reste de son corps et ce qu’elle portait en dessous. Des bas, sombres également, recouvraient ses jambes. Ses plus beaux ornements restaient ses ailes, de toute façon. Elle avait attaché ses longs cheveux en une natte complexe, et y avait glissé quelques bijoux.

Les bruits claquants sur le sol des serviteurs de la maisonnée la prévinrent de l’arrivée imminente de son compagnon de nuitée, une courtoisie que leur hôte leur faisait. Elle se redressa, étirant rapidement ses ailes, et les ramenant devant son visage et son corps. La porte s’ouvrit et elle attendit que l’individu fasse quelques pas dans la pièce pour se rapprocher du lit pour se dévoiler, lançant d’une voix langoureuse, alors qu’elle découvrait celui qui partagerait sa soirée.


«Bonsoir.»

Elle n’avait pas besoin d’en ajouter plus, de toute façon. Elle avait gagné au loto des partenaires, ce soir, car il semblait aussi délicieux qu’un bon gâteau. Et elle frémissait déjà en imaginant le contact froid de ce bras qui indiquait que l’homme pourrait lui raconter plein d’histoire pour s’endormir.





Dernière édition par Vika le Jeu 30 Aoû - 10:19, édité 2 fois
Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyMer 29 Aoû - 11:37
Archer Moore
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.

Une journée longue, le genre de journée que je déteste, pas d'action, pas de réussite. J'enquêtais sur un trafic d'hybride. Un groupe assez bien ficelé kidnappait des hybrides lorsqu'ils étaient en ville et chassait en forêt des hybrides errant pour les prostitués ensuite. La prostitution était assez encadré sur Togi mais ce groupe ne respectait rien alors mon chef m'avait envoyé sur cette mission avec mes manières directes. Mais pour le moment je devais être discret et ce n'était pas mon fort.
Enfin bref ce soir je devais avoir un rendez-vous avec un hybride assez particulier. Moitie corbeau elle avait fugué de chez son Maître et avait rejoint quelques Rebel. Récemment elle avait décidé de revenir chez son Maître et elle était étroitement surveillée par notre équipe . J'avais réussi à avoir un contact avec un des magna du milieu et chose assez rare pour un flic, j'avais rendez-vous dans une chambre avec cette fille. En temps normal j'aurais sauté de joie car c'était le genre de rencard qui me faisait décompresser, mais là j'étais là-bas pour le boulot.

J'entrai dans la fameuse maison et fus rapidement accueillie par un hybride. Je me présentai alors comme un proche d'un de leurs clients qui m'avait arrangé une entrevue avec une certaine Vika. Je suivis mon hôte en observant autour de moi. Je connaissais de réputation l'endroit et les hybrides n'avaient pas l'air maltraité c'était assez correct. Une fois devant la porte de la chambre, je me passai la main dans les cheveux pour les recoiffer un peu en arrière, puis je réajustai ma chemise à carreaux rouge et noir laissant à voir mon marcel noir. Je n'avais pas pris d'arme, je l'avais laissé au commissariat, je n'avais que mes papiers sur moi. Il était hors de question que je stresse l'hybride elle n'était pas dangereuse.

Mon accompagnateur s'en alla et je toquai à la porte pour ensuite l'ouvrir. Je m'attendais à un corbeau pas plus glamour que ça, mais la vision qui me frappa me laissa abasourdie. La bouche grande ouverte j'admirais la beauté de l'hybride. J'en avais connu des nanas, des humaines, des hybrides, des rondes, des filiformes mais alors là...

Reprend toi Archer reprend toi tu es là pour le boulot. Je refermai ma bouche et je retirai mon regard de cette nuisette aguichante.

Je raclai ma gorge et reprit le contrôle de moi-même en répondant.

"Bonsoir mademoiselle"

Je m'inclinai poliment en posant ma prothèse contre mon torse, puis je me redressai j'avançai vers elle doucement en plantant mon regard dans le sien. J'allais devoir me présenter et je comptais bien lui dire ce que je faisais ici.

"Je suis l'inspecteur Moore... Ne paniquez pas je ne suis pas ici pour vous. J'aimerais avoir des informations sur les récents enlèvements, je pense que vous pouvez m'aider même si...je commence à regretter d'être ici pour le boulot honnêtement"

Mon regard se perdit une nouvelle fois sur elle, sur sa dentelle pour être honnête. Je soupirai un bon coup et remontai mon regard sur son visage.

"Vous acceptez de m'aider?"

© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyJeu 30 Aoû - 12:22
Vika


Petite pointe de deception.




Vika roucoula intérieurement (un comble pour un corbeau !). C’était le genre d’effet qu’elle aimait provoquer et sa petite mise en scène avait fait plus que mouche sur celui qui venait d’entrer. Elle sourit en le voyant ainsi béat, c’était charmant. Il se reprit bien vite, prenant une attitude un peu plus solennelle qui décontenança légèrement la demoiselle corbeau.  Voilà qui était bien étrange de la part d’un de ses visiteurs.

Néanmoins, sa présentation coupa court à toute forme d’interrogation. Ce n’était pas banal, de croiser un inspecteur dans ce genre de condition. Vika perdit quelque peu son sourire, si elle était là, ce n’était pas pour ses affaires habituelles, mais bien pour un genre d’interrogatoire. Pas officiel du tout, mais interrogatoire quand même. Elle ne cacha pas la pointe de déception qui l’avait étreint en affichant une petite moue boudeuse, qui fit écho à la dernière phrase de sa présentation. Eh bien, c’était du joli ça, mais personne ne pourrait vérifier ce qui se sera fait ou dit dans cette chambre. D’autant que ses yeux et ses soupirs avaient un tout autre discours que sa langue.

Il n’en fallait pas plus pour qu’elle se prête au jeu, d’autant que la problématique l’intéressait aussi, mais pour d’autres raisons.


« Asseyez-vous, Inspecteur, le lit ne va pas vous manger -et moi non plus-. Je m’appelle Vika.»

Elle lui dégagea une place sur le bord du lit, pour qu’il se détente et qu’il soit moins… distrait par la demoiselle aviaire. Avoir des contacts dans la police, c’était toujours une bonne chose. Bon, cela n’avait pas autant de valeur que chez les rabatteurs, mais c’était déjà quelque chose. Et selon les enquêtes que l’homme devait mener, elle aussi pouvait être une alliée de choix. Mais c’était encore s’emberlificoter plus encore dans les méandres des intrigues dans lesquelles elle baignait déjà trop. Elle n’était pas certaine d’être en mesure de lui donner beaucoup d’informations à cet instant même, puisqu’elle n’avait eu que les bruits de couloir des hybrides, mais il était temps qu’elle mène sa propre enquête. Par habitude, elle posa les mains sur ses épaules et commença à les masser une fois qu'il eut enlevé sa chemise. Autant qu’il ne soit pas venu pour rien.

«Oui, si je le peux. Les enlèvements n’ont jamais été une chose rare pour les hybrides. Il y a un mode opératoire particulier ? Une zone de prédilection ? Des espèces plus ciblées que d’autres ? Je doute de pouvoir vous offrir une piste ce soir, mais après quelques jours, je pourrais avoir plus d’informations. Le temps de croiser quelques amis des différentes maisons qu’il m’arrive de fréquenter.»

Pour ça, il lui fallait donc les bases de l’enquête, qu’elle puisse poser les bonnes questions. Elle se pencha un peu plus sur lui, augmentant la pression de ses doigts et laissant deviner le contact de son corps contre son dos.

« Il est néanmoins peu commun de croiser un homme de loi dans une chambre comme celle-ci. »

Tout n’était toujours que jeu de pouvoir. Si Vika jouait bien ses cartes, elle pouvait offrir des informations plus intéressantes à ses contacts de la résistance, tout en aidant les hybrides de la ville par l’intermédiaire de la police. Oui, cette soirée était des plus prometteuses.





Dernière édition par Vika le Ven 31 Aoû - 10:25, édité 1 fois
Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyJeu 30 Aoû - 20:40
Archer Moore
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.

Pense au boulot, pense au boulot...bordel mais comment je peux penser au boulot devant une créature aussi belle? c'est comme si on me demandait de ne pas toucher aux cookies que ma mère faisait à Noël!

La situation avait apparemment déplu au corbeau, elle venait de perdre son agréable sourire et cela était dommage. L'hybride me proposa alors de m'assoir sur le lit, le matelas ne me mangerais pas et elle non plus. Histoire de faire un peu d'humour je lâchai alors en souriant.

"Ah bah si personne ne me mord je ne vais pas dire non alors"

Je me posai sur le lit. Assis au pied du lit, je me débarrassai de ma chemise sombre qui me servait de veste. Il me restait donc mon t shirt noir moulant, mon jean bleu foncé et mes bottes. L'hybride pouvait donc un peut mieux voir ma prothèse, j'espérais ne pas trop la perturber avec ça. Ma prothèse ne me dérangeait pas, mais je sais que parfois les gens se sentent mal en la voyant. Une fois j'avais même eu un fou rire, un gosse de dix ans dans la rue pensait que j'étais le cousin de Robocop. Enfin bref j'allais poser mes questions quand une paire de mains se mit à me masser les épaules. Mes yeux s'ouvrirent en grand . Mais non...non ce n'est pas juste, comment voulez-vous que je bosse si une fille aussi belle se met à me toucher?

Je roulai des yeux et doucement me corps se mit à se détendre. L'hybride se mit à me poser des questions. On pouvait se demander qui était le flic. Mais en fermant les yeux durant son massage improvisé, je répondis la voix légèrement basse à cause de la détente.

"Un van noir d'après les témoins. Il se stoppe devant l'hybride et pouf il repart avec l'hybride. En général en ville, mais des randonneurs ont vu la même scène en forêt une ou deux fois. Et apparemment ce sont des hybrides au physique avantageux mâle et femelle"

Petit à petit je sentais les courbes de la jolie corbaque se coller à mon dos. C'était pire qu'une séance de torture. Je fermai les yeux, puis doucement je posai ma main valide sur une de ses mains et je murmurai.

"Homme de loi oui...mais humains aussi et je sais reconnaitre quand une femme est belle. Et je dois dire que si vous continuez ainsi je vais vite oublier ma mission ce soir."

Finalement je pris sur moi et je me débarrassai doucement de ses mains. Je posai mes lèvres sur l'une d'elles avant de la relâcher et je lui dis en souriant.

"Si je suis venus c'est parce que je connais votre histoire...je sais que vous avez sûrement des contacts et vous me l'avez confirmé avec vos insinuations sur vos amis. Sachez aussi que vous avez le profil pour intéresser ce van...cela m'ennuierait que cette maison perde un hybride aussi joli".


© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyVen 31 Aoû - 16:22
Vika


A bras ouverts




Au moins, il n’était pas avare sur les informations, ni très à cheval sur le protocole. Mais en même temps, s’il l’était, elle risquait d’avoir du mal à l’aider. Notant les informations dans un coin de sa tête, elle fouilla sa mémoire à la recherche d’une conversation se rapportant au sujet. Elle qui regardait beaucoup trop de série policière se retrouvait en plein milieu de l’une d’elle. Il y avait bien eu des disparitions, mais elle n’avait pas eu plus d’informations que ça, et n’avait pas eu l’occasion de poser les bonnes questions. Les temps d’échanges étaient rares, et souvent brefs, que ce soit dans les vestiaires des arènes que dans les maisons où elle passait la nuit. Les discussions sans oreilles humaines étaient elles aussi rares.

Elle risquait d’avoir peu d’information pour la partie forêt, et elle se voyait mal demander des informations à… « ses autres amis » dont elle se garderait bien de mentionner. Après tout, pour la police, elle les avait fuis, pas pactisé avec eux. Que ce soit de beaux hybrides, ce n’était pas étonnant, c’était toujours plus vendeur quand il s’agissait de prostitution. Mais il fallait être sacrément bien organisé pour faire ce genre de rafle.

Il termina son exposé en attrapant sa main, et Vika se figea, attendant de voir ce qu’il allait faire, tendant l’oreille pour capter ses murmures. Qu’il était chou. Il n’était pas obligé d’oublier sa mission, juste de la mettre de côté, un petit moment. Néanmoins, il faisait déjà preuve de sympathie et cela servait ses desseins. Après le baiser sur sa main, elle ramena ses mains à elle, il ne fallait pas trop insister.


« A froid, je n’ai rien à vous donner. Je ferais passer le mot. A force de passer de maison en maison, c’est un véritable réseau qui se forme. Je ne suis ici que pour cette nuit, d’ailleurs. Laissez-moi un moment, et si quelque chose a été remarqué et n’a pas osé être dit aux enquêteurs sur le moment, je finirais par le savoir. Il faudra juste se donner un point de rendez-vous en avance, dans quelques semaines. Je n’ai pas vraiment le droit de me servir de mon téléphone pour contacter quelqu’un d’autres qu’une personne de ma maisonnée.»

Elle n’était pas certaine d’en apprendre plus, cependant. En général, les hybrides ne s’amusaient pas à cacher des informations comme ça, à moins d’être vraiment intimidés. Ou que les maitres soient impliqués. Mais si les maitres étaient dans le coup, pourquoi s’amuser à faire un simulacre d’enlèvement.

« Depuis toujours, j’ai un profil qui peut intéresser. Il y avait déjà des rapts avant le van noir, j’ai tendance à être sur mes gardes. Mon « histoire » avec les révoltés m’a suffi, je n’aime pas qu’on m’éloigne de mon maître. Mais j’apprécie le compliment, qui prends d’autant plus de valeur quand il est prononcé par un bel homme comme vous.»

Puisque la partie mission était terminée, ils pouvaient passer à autres choses.

« Je ne voudrais pas détourner un homme de loi de sa mission, mais je meurs d’envie d’en savoir plus ce bras.  »

C’était un peu vil et bas de sa part, de le lancer sur ce sujet-là, mais si elle était ainsi exhibée, c’est qu’il devait en retirer quelque chose. De la fierté, ou n’importe quoi d’autres, mais de toute façon, c’était surement une histoire qui valait le coup d’être contée. Elle n’allait pas l’asticoter plus, physiquement, tout du moins, pour le moment. Si elle aimait bien s’amuser, elle savait aussi rester à sa place. Elle s’enfonça juste un peu plus loin sur la couche, histoire de le laisser venir s’adosser contre le sommier, ou s’allonger. Elle-même se mit sur le côté, ne pouvant pas vraiment faire autrement, avec la paire d’ailes gigantesques qui prenait une place monstrueuse si elle ne les laissait pas vers l’extérieur. C’était aussi l’occasion de mettre en avant le reste de son corps, mais ça, c’était totalement une coincidence.



Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyLun 10 Sep - 13:02
Archer Moore
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.

Vika ramena ses mains à elle et m'expliqua alors comment notre prochaine rencontre pourrait se passer. Je sortis alors de ma chemise posée non loin une carte cartonnée avec dessus mon nom, mon prénom et mon numéro de téléphone. Cela sera surement utile. Je la déposai au pied du lit afin que l'hybride puisse la prendre plus tard.

La voix de du demi-volatile me berçait un peu. La semaine avait été dure et quand elle se recula pour me laisser un peut de place, je fus surpris de me dire au fond de moi que lâcher un peut le boulot me ferais pas de mal ce soir. Je jetai un œil à ma prothèse quand elle en parla alors qu'elle s'installait dans le lit. Je m'allongeai sur le dos laissant ma tête à coté de ses cuisses nues et je tendis mon bras droit devant moi comme si je voulais toucher le plafond. Je répondis alors sans aucun tabou.

"Quand j'étais jeune, j'étais dans l'armée. J'adorais ça et lors d'une mission, une bombe a explosé et je me suis réveillé à l'hôpital avec un bras en moins. On m'a proposé ce genre de prothèse et je l'ai trouvé assez sympathique alors j'ai signé."

Je reposai mon bras sur mon torse et je fermai les yeux quelques secondes afin de profiter du calme et du son mélodieux de la voix de la jeune femme. Je répondais bien sur à toutes ses questions et j'ajoutai.

"En général mon bras ne dérange pas les femmes, au contraire . Je pense que ce côté demi-machine les excite. Quelque part je suis aussi un hybride. Demi-homme demi machine et j'ai toujours trouvé cela drôle"

J'ouvris les yeux et tournai la tête vers le corps de Vika. Mon visage n'était vraiment pas loin de sa cuisse alors je m'autorisai un baiser. Mes lèvres se posaient sur sa peau et j'ajouta.

"La seule personne à qui j'aimerais plaire me voit que comme un ami alors je reste un éternel séducteur. Cela me permet de mieux faire passer la pilule."

Je me mis à scruter le plafond et malgré le fait que je voulais mettre de coté ma mission pour ce soir, je n'y arrivais pas. Je continuais d'assembler tous mes indices sans aucune piste. Je lâchai un grand soupir et je me décidai à changer de sujet. Je demandai alors au corbeau.

"Je peux te tutoyer? Tu as choisi de faire cela? ou tu y es obligée?"

J'espérais qu'elle me réponde qu'elle aimait ça. Je n'apprécierais pas d'apprendre qu'elle y était contrainte. Ce genre de chose devait être amusement et non une obligation. Surtout que Vika avait un physique plus qu'agréable et que cela serait du gâchis de la laisser ternir avec ce genre d'activité.


© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyLun 10 Sep - 17:24
Vika


Sujets délicats




Le bel homme s’allongra non loin d’elle, sa tête près de ses jambes. Vika résista à l’envie d’aller entortiller ses cheveux pendant qu’il racontait son histoire. Elle n’était pas si palpitante que ça. Tout du moins, il n’avait pas cherché à la rendre palpitante. C’était dommage, mais cela pouvait se comprendre.

Sa prothèse tendue vers le ciel, il laissa tout loisir à la demoiselle corbeau de la détailler. L’armée, la guerre. Des choses qui étaient bien loin de l’imaginaire de l’hybride. Tout y était toujours fantasmé, dans l’inconscient commun, et ce qu’elle en avait lu ne l’incitait pas à faire de même. Mister Moore pouvait en parler avec tout le détachement du monde, c’était un bras qu’il avait perdu. Mais si elle devait avouer que cela lui donnait effectivement un certain charme.

Elle ne serait pas allé jusqu’à dire que cela l’excitait, elle n’avait pas vraiment besoin de ça, mais c’était une excentricité qui apportait une part de mystère. C’était toujours bien le mystère. Elle lui demanda quelques précisions sur le fonctionnement, sur ce qu’il pouvait ressentir au toucher, si c’était, au final, comme un vrai bras.

Elle grinça silencieusement des dents en entendant la comparaison aux hybrides. Mais si c’était vrai d’un certain point de vue, la vie d’un hybride était déterminée par beaucoup plus de chose qu’un simple attribut animal supplémentaire. Des éléments que l’inspecteur ne connaitrait surement jamais. Néanmoins, lui cracher cette vérité au visage ne changerait rien, si bien qu’elle tut la remarque qui se cognait contre la porte de ses lèvres.

Le baiser sur sa cuisse, et son souffle chaud sur sa peau, la firent disparaitre de toute façon. L’avait-il fait sciemment ? Elle n’en était pas certaine. Le résultat était là, de toute façon. Elle laissa sa main courir dans ses cheveux en réponse. Il n’y avait pas de raison qu’elle ne continue pas ce petit jeu, maintenant qu’il cherchait lui aussi. L’intimité de sa remarque suivante la surprit néanmoins. Voilà qu’il se laissait aller. Vika y réfléchit quelques instants, ne sachant ce qu’il attendait d’elle. Des conseils ? C’était peu probable. Du réconfort ? Surement, mais si elle lui offrait sa chaleur, cela pouvait aussi signifier qu’elle avait juste retenu la partie « éternel séducteur ». Elle garda donc la main dans ses cheveux, et replia une aile qui vint couvrir l’homme. Une étreinte duveteuse qu’elle souhaitait bienveillante.

Elle cherchait une réponse appropriée quand il changea de sujet. Tant pis, elle avait raté le coche. Peut-être qu’elle y reviendrait ensuite. La question n’était pas anodine, ni inhabituelle. Il n’était pas rare que ceux et celles qui partageaient ses nuits aient des états d’âme. Elle ne leur mentait jamais. Cela en refroidissait certains. Pas toujours. Tout dépendait du curseur des gens.


« Faites donc. Le vouvoiement à un certain charme, mais on perd en proximité.»

Vika n’avait pas osé le faire, cependant. Si elle se doutait qu’elle pouvait surement le faire, elle attendait une affirmation de sa part. Elle inspira un bon coup pour lui répondre :

«Honnêtement, je n’ai pas eu le choix à l’origine. Je suis née pour cela. On m’a élevée pour cela. J’ai peut-être même un peu plus de chance que les autres, car je suis plus intéressante pour mon maitre ainsi qu’enceinte. Certaines de mes amies servent uniquement ce dessein. Alors, si c’était loin d’être agréable au début, on finit par s’y habituer. On finit par y prendre goût. Accepter ce que l’on ne peut empêcher. C’est peut-être un peu triste, vu comme ça, mais je suis satisfaite de mon sort, pour une hybride

C’était bien là toute la nuance de l’histoire. Elle aspirait bien évidemment à plus, mais ce genre de prétentions ne lui était pas réellement autorisé. Du coup, elle avait consciente qu’elle avait beaucoup de chance, parce qu’il y avait bien pire comme situation. Situation contre laquelle elle tenterait de lutter si elle avait été humaine.

« Alors il y a des soirs un peu plus difficile que d’autres. Ceux où, contrairement à ce soir, je ne gagne pas au loto des partenaires. Il faut se forcer un petit peu, car même si elle peut sembler étrange ou honteuse, j’ai une certaine réputation à tenir, et j’en retire une certaine fierté. Et après tout, je sers des gens avec des manières, je suis protégée, et dire que j’apprécie l’acte serait un euphémisme.»

Elle ne parla pas des combats, c’était un autre monde et il était bien trop secret pour n’en faire une allusion aussi infime soit-elle. Elle s’était un peu assombri au fur et à mesure de son discours, et son ton s’était fait un peu moins suave. Demoiselle corbeau secoua la tête avant de revenir à son état initial, plus enjouée.

«Mais ce sont des états d’âme d’hybride. Je ne devrais pas raconter ce genre de chose. Malgré tout, je suis là pour vous servir, ce soir. »

Vika redescendit un peu dans le lit, pour se mettre à la même hauteur. Son aile toujours autour de lui, elle y ajouta son bras, collant son corps au sien, passant une jambe au-dessus des siennes. Elle avait assez parlé d’elle, autant revenir à celui dont elle avait à charge le bonheur, pour ce soir du moins.

«Votre ami, comment fait-il ? Je veux dire, pour ne pas voir l’affection que vous avez pour elle ? Ou pour lui, d’ailleurs. Si la séduction fais à ce point partie de votre nature, pourquoi cela ne fonctionne-t-il pas sur elle ?»

Après tout, ce semi flirt fonctionnait parfaitement bien sur elle.







Dernière édition par Vika le Ven 14 Sep - 11:47, édité 1 fois
Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyVen 14 Sep - 9:07
Archer Moore
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.

Les soldats aimaient rendre leurs histoires mystérieuses, palpitantes ou encore terrifiantes... Pour draguer en général, mais je n'avais jamais eu besoin de faire ça. C'était vantard certes mais je n'avais jamais eu de mal à remplir mon lit alors pourquoi raconter des mensonges ou enjoliver les choses? surtout que techniquement Vika pouvait finir dans mon lit à tout moment, ou plutôt dans le lit de cette maison après tout elle était un peu là pour ça.
Pour être honnête ça m'intéressait pas du tout. Payer pour avoir un câlin ce n'était pas mon genre. Mais si Vika elle, voulait oublier sa mission ce soir, j'étais ouvert.

Allongé contre ses jambes, je continuais de parler et de l'écouter. Je sentais ses doigts dans mes longs cheveux et j'adorais ça. Ce genre de petite attention me manquait tellement. Rapidement mes pensées se tournaient vers Tatsuya. Si un jour je trouvais le courage d'être honnête avec lui, si un jour je lui annonçais ce que je ressentais pour lui... Peut-être qu'il me ferait pareil que ce que Vika me faisait là.

Je m'étais permis de la tutoyer. Je fus rassuré qu'elle m'y autorise, je n'aimais pas être impolie envers les femmes, j'avais beaucoup de respect pour elles, malgré le fait que je me savais attirer par un homme et que j'avais l'impression de manquer de respect à la gent féminine en couchant avec elles.
Tandis que Vika me parlait de sa ressentie quant à ses activités, je sentais son aile venir me couvrir ce qui n'était pas trop désagréable au contraire. Je la laissai faire en écoutant.

Après son petit monologue, elle descendit dans le lit pour se mettre à ma hauteur et passer son bras autour de moi. Je tournai la tête afin de croiser son regard et je répondis doucement.

"Tu as parfaitement le droit de me parler de toi. Si je dois oublier ma mission ce soir, j'aimerais que toi aussi tu oublies ta mission. Je ne suis pas ici pour m'envoyer une professionnelle. Par contre faire connaissance avec une jolie demoiselle comme toi me convient bien mieux"

Sa jambe remonta sur mon corps, mais je gardais mes idées claires et je continuais de l'écouter. Le sujet Tatsuya... Bon d'un côté c'est moi qui en avais parler avant. Je soupirai et remis ma tête droite pour fixer le plafond en soupirant. Je décidai donc de me confier un peu.

"Lui. On est amis depuis qu'on est ados et... Je n'ai pas l'impression que l'homosexualité face partie de son pays d'origine et en plus disons qu'il n'apprécie pas mal les femmes. Il a plusieurs petites copines et n'est pas du genre monogame."

Je passai ma main valide sur mon front pour éviter de tomber dans la mélancolie. Puis j'ajoutai

" Il est ma seul famille ici. Je veux pas prendre le risque de perdre mon meilleur ami à cause de ce genre de sentiment alors je garde tout pour moi-même si parfois j'ai tendance à oublier et à trop m'approcher de lui"

Je laissai planer un long moment de silence, puis je tournai à nouveau la tête et ma mélancolie disparut pour faire place à mon sourire, car malgré tout j'aimais ma vie. C'était à mon tour de poser une question alors je demandai.

"Tu as déjà eu un petit ami? je te drague pas n'ai pas peur, c'est juste... Le sexe c'est quelque chose de tellement bon, j'ai du mal à croire qu'une fille aussi jolie que toi ne fasse cela que pour le boulot. Tu as déjà eu ce genre de chose en dehors? avec quelqu'un qui te plaît et parce que tu en avais envie?"


© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyVen 14 Sep - 13:39
Vika


Sujets délicats




Au moins, il avait l’art de vous mettre en confiance. Il devait être du genre à faire le gentil flic. Même s’il devait être particulièrement impressionnant de taper du poing sur la table avec une prothèse de ce genre. Vika sourit en imaginant une table d’acier pliée en deux devant le regard ahuri d’un suspect. Cela devait faire son effet.

Puisqu’il n’avait pas envie d’une professionnelle, elle n’en rajouterait pas. Elle était déjà assez proche et à défaut de lui offrir de l’amour, elle pouvait continuer à lui offrir un peu de tendresse. De toute façon, s’il était venu également pour ça, cela ferait depuis longtemps qu’ils ne discuteraient plus.


«Je n’ai pas l’habitude, c’est tout. Il est rare de croiser quelqu’un qui cherche une discussion dans les deux sens, dans ce genre de situation. Ceux qui ne viennent pas pour s’amuser cherche à s’épancher, se faire écouter et attendre un peu de réconfort, parfois des conseils. Leur faire imaginer qu’on puisse vivre pire ne leur viendrait pas à l’esprit, et cela les mécontente plus qu’autre chose. »

La conversation se réorienta sur son ami. Un homme. Pas facile quand l’homosexualité était difficilement admise. Oh, elle en avait beaucoup croisé. Après tout, elle travaillait aussi pour des clientes. Il n’était pas difficile d’imaginer qu’il y avait plein d’homme sur l’île qui cherchait ce genre de rapport. Mais il était, du coup, plus facile de faire ça avec des hybrides ou dans le secret de ce genre de maison. Que son ami apprécie les femmes ou non, il pouvait aussi aimer les hommes. Peut-être. Sa vision de la fidélité, très relative, n’était pas non plus un facteur limitant, tout du moins, s’il n’en était pas un pour l’inspecteur Moore.

La difficulté se trouvait surtout dans leurs rapports actuels. Vika pouvait difficilement se mettre à sa place, et n’avait que son imagination pour s’y transposer. Comme elle était née ici, et toujours dans la même maison, pour la même famille, elle n’avait aucune idée de ce à quoi se retrouver en terre inconnue pouvait ressembler. Si son ami était son seul point d’attache connu, cela rendait effectivement les choses bien plus compliquées. Mais c’était aussi difficile pour lui, de vivre ainsi en ne laissant rien paraître. Vika n’était pas certaine de ce qui pouvait être le pire. Risquer son ancrage ou voir à jamais ses sentiments enfouis. La façon qu’il avait d’en parler en disait long sur son conflit intérieur, l’éternel affrontement entre la tête et le cœur.

Il se reprit néanmoins, son sourire revenant alors qu’il posait une nouvelle question. Un petit ami. Les mots sonnaient presque faux dans sa tête. Elle n’y avait jamais vraiment réfléchi, en fait. Elle avait eu des partenaires, peut-être des petits crush. Mais l’idée même sonnait faux. Il n’était pas dur de s’imaginer pourquoi. Après tout, même si elle ne prononcerait pas ce mot, elle était une esclave. Et une esclave n’avait pas vraiment ce genre de liberté, surtout quand son corps était le seul moyen de rapporter de l’argent à son maitre. Et une relation sérieuse était aussi le meilleur moyen de lui donner envie de partir, et rien ne devait entacher sa loyauté.


« Non. Jamais.»

Après, elle n’en avait jamais vraiment ressenti l’envie. Restait à déterminer si cela venait d’elle ou de son environnement. C’était peut-être tellement insidieux qu’elle ne s’en rendait pas compte, ou tellement bien intégré dans sa vie qu’elle n’en ressentait juste pas le besoin.

« Je n’ai pas le temps, ni le droit de m’investir dans quelque chose de sérieux qui ne rapporterait rien à mon maître. Je pourrais bien dire que je suis avec lui, après tout, de toutes les hybrides de la maisonnée, je suis sa favorite. Mais ce serait se voiler la face de parler d’une vraie relation. Un jour, je perdrai ses faveurs. J’espère juste que ce jour-là, je l’ai suffisamment bien servi pour qu’il continue de s’occuper de moi.»

Elle grinçait des dents, comme à chaque fois qu’elle abordait ce sujet. Viendrait un jour où elle serait obsolète, c’était certain. Elle avait encore quelques années devant elle, la demoiselle corbeau. Elle priait juste pour que la condition hybride ait changé d’ici là. Mais les rêves d’affranchissements sont encore lointain.

« Après, il m’arrive de m’amuser un peu avec mes propres conquêtes. Mais rien qui ne me demande beaucoup d’effort ni de temps. J’ai tendance à le cacher à mon maître aussi. Il doit s’en douter, que cela arrive, de temps en temps, mais il ferme les yeux tant que cela ne nuit pas à mon travail et ma disponibilité pour ses propres envies. »

Elle ricana, un peu sarcastique, de sa propre condition.

« Pas très marrant tout cela. Mais je relativise. Pour le moment, j’ai une vie de rêve, pour une hybride. Enfin, peut-être pas autant qu’un hybride acheté par un humain qui l’a « affranchi » autant qu’on peut affranchir sur cette île. »

Elle n’en rajouta pas. Vika n’avait encore rien dit de mal, mais elle devait cacher qu’elle nourrissait plus qu’un peu de ressentiment sur sa condition. Surtout avec un flic dans la pièce. Elle revint sur la relation de l’inspecteur, avec amusement, car elle avait la certitude qu’ils allaient ainsi échanger, donnant des bribes de leurs situations et renvoyant la conversation vers l’autre, comme une partie de ping pong intime. Mais elle risquait surement plus que lui à se dévoiler.

« Il sait, votre ami ? Que vous aimez aussi les hommes ? »





Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyLun 17 Sep - 15:01
Archer Moore
@Archer Moore a écrit:
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.

Je m'étais permis de lui poser une question certes assez intimes, mais j'étais curieux. Les professionnelles humaines étaient rarement forcées dans ce milieu, du moins sur Togi en tout cas. Mais les hybrides c'était assez différent. La plus part du temps ils y étaient obligés par leurs maîtres ou par des trafiquants. Et c'est là que j'entre en scène, je débarque pour aider ces personnes. Mais en ce moment je rame pas mal, je n'ai aucune indication quant à la piste à suivre. J'espérais au fond de moi que Vika aurait les informations qu'il me fallait en temps et en heures.

Tandis que je l'interrogeais sur un éventuel petit ami, sa réponse fut assez cash ce qui me surpris. J'étais décidé à ne pas en reparler car je sentais que le sujet ne lui plaisait pas trop.

Contre toute attente c'est elle qui prolongea le sujet. Je l'écoutais alors avec attention. Je n'étais pas d'accord avec ce qu'elle disait, mais malheureusement elle disait vrai. En général les hybrides asservis n'avaient pas le droit à ce genre d'attention, ni le temps. La seule porte de sortie pour ces hybrides était d'être adoptée par un humain digne et qui les traiteraient bien. Rapidement je repensais à Tatsuya et sa vipère. Elle était choyée et pratiquement libre. C'était peut-être ça qu'il fallait à Vika, mais le voulait elle réellement?

La chaleur du corps de la corbeau m'envahissait de plus en plus. Lorsqu'elle me parla de Tatsuya afin de continuer ce petit d'échange, je ne pus retenir un petit sourire sur mon visage. Penser à lui me faisait toujours cet effet. Je pris alors de nouveau la parole.

"Non il n'en sait rien. Je suis très courageux dans mon boulot, mais quand il s'agit de lui parler de mes sentiments, je deviens un vrai lâche. Je refuse de perdre son amitié alors je préfère garder pour moi ce que je ressens."

Je tournai la tête vers Vika pour croiser son regard. Sa jambe était toujours posée sur moi et son aile me recouvrais. C'était donc à mon tour de lui poser une question. Je ne savais pas trop comment elle allait le prendre, mais je me jetai à l'eau.

"Et si je te proposais de changer de rôle? tu pensais avoir un client ce soir et je ne suis pas là pour jouer le client. Je pourrais t'offrir une soirée où tu serais la reine pour une fois? Si tu ne veux pas de moi je peux comprendre et je ne te forcerais pas. Le but serait que toi tu ait une soirée agréable. "

Je pliai mon bras en angle droit pour poser ma tête sur ma main en roulant un peu sur le côté pour lui faire face. Doucement je la fixais et je murmurai.

"Je serais ravi de te changer les idées"

Ma voix était calme et tendre, elle pouvait sentir que je ne la forçais à rien et pour lui montrer ma bonne foi, je posais doucement mes lèvres sur les siennes durant quelques secondes. Lorsque je stoppai ce petit moment, je murmurai.

"Je suis prêt à payer pour ta propre soirée, qu'en dis-tu?"


© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyJeu 20 Sep - 17:28
Vika


Une proposition interessante




La violence de sa réponse initiale avait fait son petit effet. Le reste de son discours aussi, à moindre mesure. Elle semblait prêcher, dans une certaine mesure, un converti.

Elle s’était peut-être mal exprimée, à propos de l’ami de l’inspecteur. Si elle se doutait bien qu’il n’était pas au courant des sentiments qu’il lui portait, il pouvait aussi ne pas être au courant de l’attirance de l’homme pour les hommes. Ou lui-même lui avait fait une réponse indirecte.


« Non mais, je voulais dire, est-ce qu’il vous a déjà vu avec un autre homme ? Sans parler de sentiment, il était possible qu’il soit au courant de vos conquêtes. Ce serait déjà un premier pas.»

Elle retint de dire qu’il était courant que les personnes collectionnant les partenaires s’en vantent, après tout. Ce n’était peut-être pas son cas, il semblait plus respectueux et moins racontard que les autres. Vika n’en ajouta pas plus, il avait de bonnes raisons de se taire.

Sa proposition la surprit un peu. C’était une idée originale, mais pas désagréable. Comment dire non à ça ? Même si elle n’en avait pas eu envie, elle aurait dit oui, car on dit rarement non aux clients. Mais l’inspecteur ne se considérait pas comme tel, Vika devait donc se sortir soi-même de son rôle. C’était… difficile. Même avec Johan, elle gardait une certaine distance, elle restait son hybride après tout. Quand elle s’amusait avec des gens de l’extérieur, elle jouait aussi toujours un rôle, celui qu’elle avait choisi pour les séduire.

Cette distance était devenue tellement habituelle qu’elle avait peur de s’en défaire. C’était devenu une protection, d’une certaine manière. L’abandonner c’était se mettre en danger. Elle fuit donc son regard le temps d’un conflit interne. Il s’était dégagé de sous sa jambe, et elle ramena son aile à sa place. Après quelques secondes, peut-être un peu trop longues, elle finit par relâcher la tension qui l’avait prise. Elle avait peur pour rien. Elle ne risquait rien avant, elle ne risquerait rien après.


« Je… Très bien. Mais c’est vraiment parce que tu as insisté.»

Le tutoiement lui aurait presque brulé la langue. Mais il avait un arrière-goût agréable. Maintenant qu’elle avait le droit de décision, autant exploiter au maximum ce qu’elle connaissait du coin.

« Soyons la reine jusqu’au bout alors !»

Elle se redressa d’un bond, après un petit clin d’œil, s’extirpant du matelas pour remonter vers la table de chevet, ouvrant le tiroir et sortant une petite tablette. Le room service. Une partie du prix de la nuit était versée dans un compte lié à la tablette. Une bonne manière d’extorquer un peu plus de sous pour ceux qui n’étaient pas au courant. Vika pouvait donc demander sans demander à son prince de débourser. Normalement, la règle est de dévoiler le room service qu’aux clients qu’on soupçonnait de consommer au-delà de la réserve de base, mais elle ferait une exception cette fois (j’ai la flemme de décider d’une valeur parce que j’ai pas beaucoup de notion).

« Tu es considéré comme en service ? Ou tu as le droit à un petit verre de vin ? Tu as le droit à un petit plafond gratuit, je te laisse regarder, si tu veux me surprendre. Normalement, c’est pour pigeonner les gros poissons prêts à débourser, mais c’est un secret.»

Elle mit le doigt sur sa bouche fermée en souriant, lui tendant la tablette, elle avait déjà pris deux verre de blanc liquoreux, il pourrait en enlever un si jamais. Ou elle boirait les deux !

Elle repartit dans le tiroir, attrapant les huiles qui s’y trouvait, histoire de lui donner quelques idées. C’était une bonne soirée en perspective. Avec une tournure inattendue certes, mais bonne tout de même.





Dernière édition par Vika le Lun 1 Oct - 8:22, édité 1 fois
Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyVen 28 Sep - 10:42
Archer Moore
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.

Lorsque Vika corrigea sa phrase, je compris un peu mieux ce qu'elle voulait dire. Je répondis alors tout simplement que mon ami était le seul homme qui m'attirait et qu'en général je côtoyais des femmes.

En y réfléchissant un peu j'étais attiré par les femmes sexuellement. Mais Tatsuya m'attirait amoureusement. Avec le temps je m'étais dit que je n'étais pas homosexuel. Peut-être que j'étais juste quelqu'un qui suivait ses sentiments. Certaines personnes parle de Pansexualité. Je n'y connaissais rien et au final pour moi j'étais juste amoureux de Tatsuya c'est tout.

J'attendis ensuite la réponse de Vika à ma proposition. Allait elle accepter pour une fois de ne jouer aucun rôle? d'être elle-même et de profiter de la soirée. Vika plaça son aile sur moi après que j'ai bougé. Je fis un petit sourire quand elle mentionna le fait que j'avais " insisté". Mais bien sûr j'avais insisté. Bref le plus important était que j'ai une réponse.

Vika alla prendre dans la table de nuit une tablette. J'écoutais ses informations. Puis je pris la tablette et répondis en souriant.

"Je suis en service mais...tout comme toi je vais faire une exception"

Je lui fis un petit clin d'œil et je pris la tablette pour regarder et j'acquiesçai d'un signe de tête en ajoutant sur la tablette une petite assiette de fruits. Autant manger un peu. Je posai l'objet et vis que l'hybride avait dans les mains des huiles. L'idée n'était pas mauvaise si nous avions la même. Sur un ton taquin je quittai le lit en annonçant.

"Bien allons Mademoiselle. Il va falloir quitter c'est magnifique nuisette afin que je puisse vous offrir un massage mono main."

Et oui j'avais une prothèse, j'allais devoir m'occuper d'elle d'une seule main car soit honnête ma main en acier n'avait rien de confortable. Je laissai Vika se préparer tandis que je me débarrassais de mon haut afin d'être torse nu. Inutile de risquer de verser de l'huile sur mon haut. Comment j'allais expliquer au boulot que mon t-shirt ou ma chemise était enduit d'huile de massage?
J'attendais que Vika s'installe sur le ventre. Nue, en sous-vêtement ou avec sa nuisette en fonction de ce qu'elle avait choisi. Tandis que je choisissais une huile dans ce qu'elle m'avait laissé prendre, je lui demandai.

"Juste le dos? ou bien je te fais aussi les pieds? Je suis sur que tu vas te détendre avec ça."

C'était assez bizarre, ce soir j'avais vraiment envie d'offrir cette soirée à Vika et cela n'avait aucun rapport avec son aide dans mon enquête. J'avais peut-être tout simplement envié que la jeune femme ait une soirée à elle...rien qu'a elle.



© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyMar 2 Oct - 7:33
Vika


Choyée comme une princesse




C’était plutôt mignon, qu’il n’ait qu’un seul homme dans sa vie. Cela lui rendait aussi la tâche plus compliquée, mais on ne commandait pas ce genre de chose. Maintenant, elle pouvait seulement lui souhaiter qu’un jour la situation se débloque, et pour le mieux.

Laissant de côté les discussions, ils s’organisèrent pour le reste de la soirée. Encouragé par sa propre entorse à ses fonctions, l’inspecteur s’autorisa lui aussi un peu d’alcool, ajouta également quelques fruits, et Vika confirma la commande. La demoiselle corbeau espérait juste que celle-ci n’arrive avant qu’Archer ne commence à s’occuper d’elle. Même si elle pouvait toujours faire passer ça pour un fétiche quelconque, c’était toujours plus facile de ne rien avoir à justifier.

L’homme de loi se leva, lui laissant le champ libre pour s’installer, et l’invitant à enlever le peu qu’elle avait sur la peau. Elle sourit. Si elle devenait la reine, elle serait tout de même bien ingrate de ne pas le faire profiter également. Il montra l’exemple en retirant lui-même son haut, alors qu’elle se redressait à genoux sur le lit, face à lui.

Lascive, elle détacha les lanières qui maintenait la nuisette au-dessus de ses ailes. Elle fit de même avec le laçage au centre de sa poitrine, une lueur de malice dans le regard. Le doux tissu glissa de ses épaules, dévoilant son corps à l’inspecteur, et au jeune hybride qui venait d’entrer pour leur apporter leur verre et les fruits. Elle aurait juré qu’il était reparti avec les joues plus rouges qu’à son arrivée. Ne lui restait plus que ses bas et le string qui allait avec la nuisette, qui laisserait tout le loisir à Archer, de passer la main sur son postérieur lors de son massage, sait-on jamais. Après tout, un massage ne mène pas forcement à une partie de jambe en l’air, mais s’il n’y mène pas, vous vous y prenez mal…

Elle s’installa donc sur le ventre après une gorgée de vin, les ailes près du corps. Il ne pourrait pas la masser comme il aurait pu le faire sur une humaine normale, c’était peut-être préférable. Elle regretta d’avoir accepté, maintenant. Non pas qu’elle n’apprécierait pas, mais parce qu’il y avait encore quelques marques sur son corps, rien de bien méchant, facilement camouflable avec un peu de maquillage. Celles qui l’avaient préparée en avait mis, mais elle ne savait pas ce qu’elles avaient dû cacher. Peut-être quelques marques de griffe, ou les restes d’ecchymose. L’huile sur sa peau risquait de les dévoiler.

C’était trop tard de toute façon. Elle ne pouvait que prier pour qu’il n’y fasse pas attention, ce dont elle doutait, ou qu’il ne pose pas de question. Elle réfléchissait déjà à ce qu’elle pourrait lui raconter. Mais d’autres plans pour l’avenir se formaient dans son esprit, également. Il lui demanda ce qu’elle voulait qu’il lui masse, et elle jeta un œil critique à ses ailes.


« Je suis prête, monsieur l’inspecteur. Une partie du dos risque de d’être difficile d’accès, mais tout le reste l’est. Il faudra enlever mes bas si tu veux aller de ce côté-là.»

Hey, elle restait une femme de spectacle, et c’était d’autant plus amusant si c’était lui qui s’occupait de ça. Cela avait beau être sa soirée, elle serait bien ingrate de ne pas le laisser profiter également. Les habitudes étaient difficiles à balayer aussi vite, après tout. Elle reprit la conversation, quand bien même la position s’y prêtait moins, et que le massage en lui-même lui donnerait plus envie de se lover au milieu du lit avec un petit sourire satisfait que d’articuler des phrases cohérentes.

« Je me demandais. Tu as un hybride ? »

Elle aurait pu reprendre sur les raisons de sa venue sur Togi, mais elle avait déjà une idée assez évidente. C’était surement pour le suivre. Alors autant poser des questions plus intéressantes. Néanmoins, Vika se doutait de sa réponse. Le simple fait qu’il tienne à s’occuper d’elle comme ça était assez indicateur.

Avoir son premier hybride pouvait complètement changer la vision d’une personne sur eux. C’était pratique, après tout. Ils obéissent facilement et on en vient vite à les traiter comme des objets ou des esclaves. Quand on les côtoyait de plus loin, on avait plus tendance à voir la personne qui se trouvait derrière.

Et s’il était toujours ainsi malgré la possession d’un hybride, cela en disait long sur sa personne. En bien.



Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyLun 15 Oct - 13:39
Archer Moore
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.

Allez la soirée cent pour cent Vika allait commencer. Elle n'avait pas l'air d'avoir eu ce genre de soirée récemment et je commençais à me dire que personne ne s'était vraiment occupé d'elle au moins une fois dans sa vie. Je n'étais certes pas le meilleur des masseurs et j'étais un peu gauche dans mes mouvements mais comme on dit c'est le geste qui compte non?

Vika se mit à genoux face à moi et lascivement elle commençait à se dénuder sous mes yeux. Bien entendus je ne me gênais pas pour la regarder après tout étais pas contre ce genre de spectacle et je trouvais toujours ça agréable à regarder surtout que le corbeau était loin d'être repoussante.
J'étais tellement imprégné du spectacle que je n'avais même pas entendu l'hybride entrer avec notre commande. Au moins Vika ne risquait rien, l'hybride avait clairement vu une jolie femme docile s'offrir à son client, il pouvait faire son rapport au supérieur s'il en avait un.

La jolie nymphette s'allongea sur le ventre m'offrant un spectacle encore plus agréable. Je pris place sur ses fesses sans trop l'écraser, puis je vidai quelques goute d'huile dans ma main valide. Je posai ensuite le flacon sur la table de nuit et je pris une gorgée de vin tandis qu'elle me parlait.
J'acquiesçai d'un signe de tête, puis je posai ma main valide sur le côté de son dos pour commencer le massage malgré mon handicap. Je ne voulais pas poser ma prothèse sur son corps pendant le massage cela ne serait pas le plus agréable. Elle lança alors un sujet de conversation en me demandant si j'avais un hybride. Je ricanai un peu et répondis doucement .

"Non. J'ai toujours dit que je n'en aurais pas sauf...si je cela doit le sauver. Donc si un jour je croise un ou une hybride en danger et que l'adopter serait sa seul issu...je le ferais"

J'espérais que ma réponse lui conviendrait et surtout qu'elle y croit. La plupart des humains voulaient à tout pris un hybride afin de pouvoir le dominer. Ce n'était pas mon cas de toute façon.
Durant de longues minutes je me concentrais sur mon massage. Lorsque j'eus terminé avec le côté droit de son dos et son épaule, je partis sur le côté gauche. Puis je descendis doucement ma main valide sur ses fesses afin de les masser doucement. Je venais de remarquer la présence de quelques cicatrices, des griffures et des morsures. Je soupirai un peu et lui demanda.

" Jolies cicatrices... tu veux en parler?"

Je posai mes lèvres à la naissance de sa nuque afin de l'encourager à se confier.



© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyJeu 25 Oct - 2:33
Vika


Prise de cours, prise de risque.




Son petit spectacle avait ravi son hôte. Elle pourrait prétendre ce qu’elle voulait, Vika aurait toujours une part d’elle qui adorait cette petite lueur dans les yeux de ceux ou celles qui la désiraient. Elle ne saurait trop dire si c’était lié à l’éducation qu’elle avait reçue, ou si cela vraiment d’elle, mais c’était une des rares poussières de pouvoir qu’elle avait sur les gens. Maintenant, la demoiselle corbeau avait bien trop l’habitude de s’en servir pour refreiner ses instincts avec quelqu’un qui méritait qu’elle ne le fasse pas.

Il s’installa au-dessus d’elle, faisant de son mieux pour ne pas trop s’appuyer sur son fessier. Après une gorgée de vin, il commença son ouvrage. Il n’avait beau n’avoir qu’une main pour se faire, il avait du doigté et elle se retrouva plus vite qu’elle ne l’aurait cru dans un état second. Elle s’efforça néanmoins de rester de bonne compagnie et de ne pas se laisser aller à la détente.

Sa réponse à propos des hybrides était une des bonnes réponses. Pas la meilleure, mais c’était déjà un petit quelque chose. Chacun avait ses combats. Il avait des principes, et loin d’elle l’idée de prêcher l’extrémisme. Au contraire, c’était déjà suffisant pour le conforter sur ce genre de positions.



« Celui ou celle qui se retrouvera sous sa tutelle aura de la chance. Je l’envierais presque…»

Ils ne dirent rien pendant un moment, avant que ce qu’elle ne craignait n’arriva. Vika frissonna alors qu’il ponctuait sa question d’un baiser sur sa nuque. Elle resta interdite quelques secondes. Au moins, il ne pouvait pas voir qu’elle se mordait la lèvre contre le matelas, même si elle se doutait qu’il n’était pas dupe. Quand elle releva la tête, elle avait repris un semblant de sang-froid.

« Si je t’en parlais, tu risquerais d’ajouter une mission de plus à celle que tu as déjà, inspecteur. Néanmoins… »

Elle hésita un peu sur sa façon d’aborder les choses. Elle prit un ton un peu ironique, et finit par lancer :

« Il est possible, bien que ce soit hautement hypothétique, que jouer les courtisanes ne soit pas la seule occupation qu’on demande aux hybrides de certaines maisonnées. D’après ce qu’on raconte, nombreux sont ceux qui payeraient cher pour voir de beaux et belles hybrides s’affronter sur un ring. Il paraitrait même qu’un hybride corbeau se débrouille plutôt bien à ce petit jeu, même s’il lui arrive d’être blessée. Mais ça parait impossible, tout ça, non ?»

C’était suffisant, et il comprendrait surement qu’elle ne lui en dirait pas plus. Sans savoir si c’était par choix ou par obligation. Dans les deux cas, elle prenait des risques, de toute façon. Mais elle commençait à avoir l’habitude, et il avait su la mettre assez en confiance pour qu’elle dévoile des pistes. Il devait s’attendre à tout, sauf à ça, surement. Encore moins d’être venu en quête de renseignement pour une enquête, et d’en obtenir un semblant d’autre.

« Moi, je crois que c’est juste le dernier hybride félin que j’ai croisé qui m’a confondu avec un arbre à chat au lit. Cela aurait pu être pire. »



Ce mensonge-là, c’était vraiment pour dire. Elle tendit sa main vers la table de nuit pour attraper son verre et se redressant légèrement pour en boire le contenu, avant de reprendre sa position.

« Si jamais, ce n’est pas moi qui t’ait raconter ça. »



Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyDim 4 Nov - 15:37
Archer Moore
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.
Vika était intelligente et elle savait qu'elle plaisait aux hommes. D'un côté je ne me cachais pas du fait que le joli corbeau ne me laissait pas insensible. Seulement j'avais promis de lui offrir une magnifique soirée où pour une fois elle ne serait pas un objet qu'on utiliserait.
Après avoir répondu à sa question, je ne pus retenir un petit sourire de fierté quand elle m'annonça que celui ou celle que je prendrais sous mon aile aura de la chance. Je continuais de masser doucement ce corps frêle sous mes mains sans trop m'attarder sur les traces de sa vie d'asservie. Je trouvais cela indiscret et déplaçais alors je préférais ne pas m'intéresser à ses blessures pour le moment.

Durant de longues minutes un silence plana autour de nous, je la sentais se détendre sous mes doigts et cela me faisait sourire. Finalement au bout d'un moment je lui parlai tout de même de ses blessures au cas où elle aurait besoin d'aide...que je la sauve peut-être.
Vika me parla alors à sa façon et je comprenais que je ne devais pas m'en mêler. J'acquiesçai alors d'un signe de tête sans rien ajouter. Vika se redressa un peu pour boire un verre, je profitai du moment pour faire de même, puis ensuite je lui répondis quand elle se remit en position.

"Je ne vois pas de quoi tu parles...mais si le dit hybride à besoin un jour de quitter tout cela...dit lui qu'elle peut me contacter et j'accourais pour la sortir de cette vie"

Je terminai ensuite mon massage pour finalement m'allonger à coté d'elle adossé contre la tête de lit afin de profiter un peu de cette jolie vision qu'elle m'offrait. Je pris au passage mon verre de vin pour boire une gorgée, puis je reposai le verre sur la table de nuit en tournant la tête vers elle afin de voir ce qu'elle allait me dire, ou bien ce qu'elle allait me proposer pour continuer la soirée.
Pour le coup ma soirée n'était pas trop mauvaise, j'avais eu le contact que je voulais pour ma mission, le contact en question était assez sympathique et la soirée n'était pas mauvaise.
Je brisai le silence finalement en lui demandant.

"Cette vie te conviens? ce que tu me diras restera ici...secret professionnel"

Je lui fis un petit clin d'œil et un petit sourire pour ensuite passer doucement mes doigts sur son épaule afin de la papouiller un peu tout en l'encourageant à se confier.




© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyDim 11 Nov - 1:10
Vika


On se veut tentateur, hein?




Vika n’aurait trop su dire pourquoi, mais révéler, même de cette manière, ce qu’elle pouvait faire de ses nuits avait quelque chose de soulageant. Juste qu’on sache qu’elle le fasse. Quelqu’un en dehors de tout ça. Pas les autres combattants, comme Noïd, pas la résistance, mais quelqu’un de l’autre côté des forces en présence.

Après, s’il cherchait réellement à voir de quoi il en retournait, et qu’on finissait par apprendre que c’était de son fait, elle ne donnait pas cher de ses plumes. Mais aussi étrange que cela pouvait lui paraitre, elle était encline à lui en parler.

Même si elle était certaine que le secret professionnel n’était pas vraiment un truc de police. Elle laissa tomber son petit jeu d’hypothèse. Personne n’était dupe, et elle pourrait tout nier de toute façon, et mettre tout ça sur le dos du verre de vin.


« Pour le moment, je m’amuse bien. Il reste à déterminer si c’est que j’apprécie réellement tout ce que je fais ou si c’est simplement lié à l’éducation qu’on m’a donnée depuis tout jeune. Et au final, ma vie est facile et simple. Je n’ai pas à m’inquiéter de grand-chose tant que je gagne. Tant que j’obéis. Il y a une forme d’échange tacite que j’accepte. Mes autres alternatives sont toutes moins reluisantes. »

L’inspecteur avait terminé son massage, et elle profitait du souvenirs de celui-ci et des caresses qui venait le remplacer.

« Je pourrais finir entre les mains d’un maitre qui se soucie moins de ma personne, préférant m’exploiter que de voir ma valeur en bonne santé. Ou bien me retrouver à faire d’autres taches pour mon maitre. Il m’arrive assez souvent de servir, parfois de faire le ménage. Je n’en retire aucun plaisir. Le sexe, le combat, c’est bien plus intéressant. Tant que je pourrais « gagner ma vie » de cette façon, cette vie me convient.»

Dans quelques années, ce serait une autre affaire. Plus elle vieillirait, plus elle perdrait en valeur. Et elle n’était pas certaine qu’elle aurait droit à une retraite digne de ce nom. Et si la résistance l’emportait, elle n’était pas certaine de ce qui suivrait pour elle.

« Alors oui, ce n’est pas toujours la belle vie, et je sais que je la dois uniquement à mon physique. Il finira par se perdre. Je paye chacune de mes défaites d’une manière ou d’une autre. Je tombe parfois sur de vieux pervers dégueulasses. Mais c’est comme ça. Je crois que je serais perdue si je me retrouvais libre, d’un seul coup, même si le mot sonne sucré dans ma bouche. Et je me retrouverai à faire la même chose que maintenant, la sécurité en moins. »

Elle se tourna vers lui alors qu’elle parlait. Elle détestait la lucidité qu’elle avait sur sa propre condition. Des fois, elle souhaitait être plus bête qu’elle ne l’était. Mais on ne pouvait pas tout avoir.

« Tu imaginais tout ça en venant ici, sur Togi? Tout ce qu’il y a derrière ? Les trafics, les combats, tout ça ? »



Elle ricana, un peu moins sérieuse. Demoiselle corbeau appréciait de philosopher, mais pas trop longtemps. Elle lança donc :

« Tu devrais me voir en tenue de combat. Elle fait un effet monstre sur les aristos. »




Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyLun 12 Nov - 15:35
Archer Moore
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.
Je continuais de caresser son épaule afin de la mettre à l'aise, chose dont elle n'avait pas spécialement besoin car elle semblait à l'aise en ma compagnie. Surement parce que j'étais plus que sincère et elle devait sentir qu'elle ne risquait rien avec moi. Je ne comptais pas lui faire de mal et encore moins la trahir. Le fait qu'elle se confie un peu à moi me plaisait, je me sentais utile et c'était aussi pour cela que j'avais choisi d'être militaire, puis policier.

Vika me confirma alors que c'était bien elle l'hybride en question et que pour le moment sa vie ne la dérangeait pas car elle ne craignait rien et elle était en sécurité. Restait à savoir si cela lui plaisait car elle aimait cette vie, ou bien cela lui plaisait elle avait été éduqué comme ça.
Petit à petit elle se mit à philosopher ce qui me faisait sourire. À la fin de la conversation, je raclai un peut ma gorge et répondis.

"Non je n'imaginais pas tout cela en arrivant à Togi, mais si cette vie te convient je ne vois pas pourquoi je cherchais à changer ton idée. Mais sache que tous les humains ne sont pas comme ceux que tu décris. Regarde- moi"


Je lui fis un petit sourire et je descendis mes doigts le long de son dos en contournant son aile la plus proche. Je repris la conversation et ajoutai.

" Si un jour tu aimerais changer de vie, sache qu'avec moi tu pourrais sortir comme bon te semble, coucher avec qui tu le souhaites et...c'est toi qui déciderais de tout, tu ne subirais plus . Pour les combats malheureusement je ne pourrais pas te l'autoriser, après j'ai envie de dire tant que je ne vois rien. Enfin bref, le jours où tu aimerais changer de vie, sache que tu trouveras toujours une solution beauté et subir n'est pas une obligation"

Le sérieux repris sa place et la proposition du corbeau m'amena pas mal de jolis images en tête. Je penchai ma tête afin de me rapprocher de son visage et je murmurai.

"Ne me tente pas...je suis un humain, je suis faible devant ce genre d'image ne l'oublis pas"

Un bref clin d'œil et je posai doucement mes lèvres au coin des siennes sans la quitter du regard. J'avais terminé mon massage et la suite de la soirée n'allait dépendre que d'elle. Nous pourrions continuer de discuter et de faire connaissance, mais je pouvais aussi la laisser tranquille et retourner bosser.




© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyMer 5 Déc - 2:15
Vika


Elle se ferait tentatrice




Archer était vraiment attentionné. Vika pourrait dire ce qu'elle voudrait, c'était agréable d'être chouchoutée pour le plaisir, et pas simplement pour se faire belle pour quelqu'un d'autre. Bien sur, elle avait craqué de temps en temps et avait pu profiter de services du genre dans des spas acceptant des hybrides, mais c'était aussi une autre sensation que d'avoir quelqu'un de volontaire pour le faire.

Alors elle se laissait aller. Peut-être trop. C'était trop tard pour faire machine arrière de toute façon, mais elle avait prononcé des paroles qui pourraient lui coûter cher par la suite, selon ce que l'inspecteur en ferait. Maintenant, elle ne pouvait que continuer dans ce sens et espérer qu'il ne fouille pas trop loin. La découverte de l'arène par les autorités pourraient être désastreuse et elle n'avait aucune envie de vivre ça.

Mais l'inspecteur était plutôt protecteur qu'inquisiteur avec elle. Il ne chercha pas à en savoir plus que ce qu'elle avait déjà dit, l'invitant seulement à lui donner ses véritables sentiments vis à vis du combat.



«C'est vrai, tous ne sont pas d'horribles tortionnaires esclavagistes. Il y a aussi des policiers charmants aux paroles enchanteresses. J'aimerais qu'il y en ait plus comme toi. Pas juste pour moi. J'aime cette vie tant qu'elle m'est permise. »

Elle frissonna sous sa caresse. Mais plus que la douceur de sa peau, c'est ce qu'il avait dit qui la faisait tressaillir. Il n'avait surement pas l'habitude. Mais ce n'était clairement pas le genre de promesse à lancer à la légère. Il avait de la chance, qu'elle n'avait aucune envie de quitter sa vie, pour le moment. Car c'était un exercice... compliqué, que d'arracher une hybride de valeur du joug de son maître. Elle lui mit son doigt sur les lèvres.

«J'espère que ce n'est pas une promesse que tu fais à toutes les jolies hybrides que tu croises. Fais attention, je pourrais finir par dire oui. Et je ne suis pas certaine que tu veuilles t'engager sur ce terrain là. Même s'il faut avouer que c'est une belle vie que tu me proposes ici. Et je trouverais bien le moyen de me battre avec la voisine, dans le pire des cas.»

Elle gloussa, écartant le sérieux de la proposition. Si elle refusait pour le moment, elle n'oublierait jamais cette promesse. L’évocation de son costume fit son effet, et elle ricana de malice après qu'il l'eut doucement embrassé du bout des lèvres. Il était vraiment charmant. Elle n'allait donc pas le laisser s'en tirer à si bon compte...

«Comme maintenant, j'ai des bas qui remonte jusqu'ici, avec des cuissardes noires également. Ce n'est pas très pratique pour combattre mais on s'y fait, et ils aiment ça.»

Elle montrait sur son corps ce qu'elle décrivait, utilisant la main de l’inspecteur pour en suivre les courbes.


«J'ai un body blanc moulant, pour bien remonter ma poitrine, comme ça, avec des plumes noires pour décorer, sur le haut des cuisses et sur les hanches. De longs gants noirs avec des touche de blanc par endroit. C'est assez monochrome comme tenue, mais ça va bien avec mes cheveux et mes ailes. On combat parfois avec des masques, comme ceux de Venise par exemple, mais il arrive qu'on le fasse à visage découvert.»

Elle tira son bras contre son corps.

«Je suis plus à l'aise avec mes poings, mais il arrive que celle en face de moi préfère le combat... rapproché. En nous encourage à gémir dans ces cas là. C'est tout un spectacle. On joue un peu la comédie parfois, mais c'est bien là tout l'art de la chose. »

Elle lâcha sa main, sans la repousser toutefois, il était libre de faire ce qu'il en voulait. Elle était dangereusement proche de son visage à son tour, pouvant presque toucher ses lèvres avec les siennes, mais elle se gardait le plaisir de le voir craquer.

«Peut-être qu'un jour tu viendras me voir. Quand tu auras infiltré tout le réseau. Mais ne te fais pas attraper, je serais triste.»

Vika avait lancé l'idée en plaisantant, mais qu'il ne se mette pas en tête de le faire. De toute façon, il avait déjà une enquête, alors chaque chose en son temps.

«Tu avais prévu de rester combien de temps? Tu peux rester ici pour la nuit tu sais. Mais je ne voudrais pas te retenir. Mais si tu reste, j'aimerais bien que tu me racontes comment c'est, ailleurs. Avant que tu arrives sur l'île. Ou me parler de celui qui a ravit ton si joli cœur.»

C'était un peu idiot, mais c'était un des seuls moyens qu'elle avait d'imaginer ce genre de chose. Bien sur, elle avait pu lire et apprendre sur le monde au Centre, mais rien ne valait les impressions, le ressentis des personnes plus que les simples descriptions factuelles. C'était un moyen détourné d'en savoir un peu plus sur lui également, puisqu'ils avaient surtout parlé d'elle. Même si elle aimait beaucoup ça, ne vous méprenez pas...


Humain - Neutre
Humain - Neutre
Archer Moore
Age : 36
Localisation : Togi
Emploi/loisirs : Inspecteur de police
Multi-Compte : Touka // Rebecca
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyMar 18 Déc - 21:03
Archer Moore
Sorry boy i left the fuzzy cuffs at home.
Ma proposition était plus que sincère. Vika ne méritait pas ce genre de vie même si apparemment cela ne lui déplaisait pas plus que cela. La conversation changea de direction quand je lui rappelai que j'étais un être humain et que par conséquent j'étais faible face à une jolie fille dans ce genre de tenue. Cela devait surement amuser Vika puisqu'elle se mit à me parler de façon très subjective.

Je fus rapidement absorbé par ses paroles et encore plus quand elle prit ma main pour me faire découvrir ses courbes tout en me parla de sa tenue.
Rapidement sa tenue de combat apparut dans ma tête. Je ne savais pas à quoi jouait Vika. Elle me testait? pour voir si j'étais vraiment un humain correct? ou bien elle avait envie d'un peu plus que d'un massage? Ce qui était sur c'est que je ne voulais pas faire de faux pas et mettre le corbeau en colère.

Petit à petit le visage de Vika se rapprochait du mien. J'aurais pu me jeter sur elle pour savourer ses lèvres, mais je voulais attendre un peu et la surprendre contrairement à mes confrères qui auraient surement déjà abusé de sa bouche. Son idée que de me voir infiltré le réseau ne me déplaisait pas, quand j'aurais démantelé le trafic du van noir, peut-être que je me concentrerais sur les activités sombres de Vika.

La suite des mots de l'hybride me donna le sourire. Je sentais qu'elle avait envie de jouer avec ma patience alors je me disais que j'allais aussi m'amuser en la taquinant. Je passai doucement ma main dans ses longs cheveux et doucement je frôlai ses lèvres des miennes en murmurant.

"L'idée me tente mais...je pense que cela sera bien plus drôle si je clos la soirée maintenant et si tu veux en apprendre plus sur moi, libre à toi de passer chez moi un soir"

J'exerçai alors une légère pression à l'arrière de sa tête afin de prendre possession quelques secondes de ses lèvres, un petit avant gout de ce qui pourrait l'attendre si jamais un jour elle en faisait la demande. Amusé je quittai le lit en prenant bien mon temps afin de la laisser immortaliser mon aspect dans son esprit. Je me rhabillai tout en la narguant même si au fond de moi, je meurs d'envie de rester avec elle. Mais les affaires sont les affaires et je ne suis pas venu ici pour cela et je tiens à me tenir à ce que j'avais décidé avant d'arriver.
Je me tournai vers Vika et je sortis lui annonça.

"Tu as ma carte de visite il me semble non?"





© 2981 12289 0
Hybride F - Sentinelle
Hybride F - Sentinelle
Vika
Age : 26
Profil : Voir le profil de l'utilisateurMP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. EmptyVen 18 Jan - 5:09
Vika


Nuit écourtée




[size=18]L/size]a tendencieuse description de sa tenue avait fait son effet. Peut-être un peu trop même. Elle pouvait voir l’inspecteur, le regard perdu dans le vague, alors qu’il imaginait ce qu’elle lui racontait avec ses mots et avec sa main. Malgré tout, il parvint à se retenir. Il était bon à ce petit jeu, car il joua sa carte maitresse. Il s’arrêtait là et il allait repartir. Elle allait afficher une mine bougonne quand il l’attira à lui pour l’embrasser, se laissant surprendre. Bon, ce n’était pas si mal en fait. Quand il la relâcha, elle était partagée entre bouderie et délice. Il se leva et se rhabilla, avec une langueur qui la ferait trépigner si elle ne se forçait pas à garder son calme.



« Je ne suis pas certaine que ce soit “drôle” le terme que j’aurais choisis. »

Elle n’était pas certaine de pouvoir le revoir. En tout cas pas dans les conditions qu’ils proposaient. Ses soirées étaient rarement libres et elle se voyait mal demander l’autorisation d’aller voir un autre homme que son maître. Sauf si elle parvenait à le convaincre qu’avoir un contact dans la police pourrait lui être bénéfique. Mais il ne serait pas dupe, il verrait que ce serait aussi pour son propre plaisir. Et comme elle n’était pas vraiment certaine de la considération qu’il lui portait, elle ne savait pas si cela le blesserait ou non. Blesser son maître était une très, très mauvaise idée.

« J’espère que cette soirée sera possible un jour, alors. Un après-midi semble plus réalisable, cependant. Nous verrons bien. De toute façon, il faudra bien que je transmette les informations que j’aurais récupérées.»

Il s’éloigna, avançant vers la porte. Il se retourna pour lui dire aurevoir, mais le plus nul de tous les aurevoirs. Elle jeta un œil sur la carte en question qui était toujours à sa place.

« A bientôt, inspecteur.»

Elle s’allongea dans le lit en s’affalant quand il eut refermé la porte, jetant un œil à la nourriture qui était encore là, et le fond de la bouteille de vin. Elle noierait sa frustration là-dedans. Mais ce fut une soirée intéressante, autant pour elle que pour lui. Si elle se débrouillait bien, elle pouvait trouver en lui un allié de choix. Mais elle y réfléchirait plus tard…





Contenu sponsorisé
Profil : MP : Email :
Sorry boy, I left the fuzzy cuffs at home. Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06. Forget to look to your left ? - PV Robbie
» You left me burning with the embers babe. † Agent Green
» — ROMANIAN COVEN { 5✉7 } LEFT
» — You left me to stand alone... » ✉ ft. Big Brother
» "And all that was left was an empty heart and a chipped cup." || Louise Julien

Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés
Sauter vers: