Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Souris car la vie est un fromage / Pv Rhys/

 :: Hors-rp :: Archives Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 6 Oct - 19:00
Cette journée, elle était comme toutes les autres pour Kaori. Rien n'avait changé depuis le jour où on l'avait enfermée ici. Elle était encore là, derrière les barreaux de cette prison qu'elle n'appréciait pas.

Elle était assise sur le sol froid de cette cage rendu familière. Elle n’avait plus mangé depuis maintenant quatre jours, si elle avait une punition de plus et elle ferait la grève de boire en plus, personne ne semblait vraiment inquiet de sa santé, cependant la petite était amaigrie sous sa longue robe blanche qui masquait facilement les marques de tortures des punitions passé, elle avait accepté son sort un peu comme si la vie avait eu raison d’elle.

On lui apporta un bol de croquette marron qu’elle repoussa dans le fond de la cage.
La nourriture ici n'était pas aussi bonne qu'elle en avait l'air, en fait depuis la fermeture du cirque le budget pour les hybrides avaient été réduit tout comme la ration de nourriture et le manque de soin du aux employés congédier, la seule chance pour le peu d’hybrides restant était d’être vendu avant la date que tous appelait, la fin du monde. C’était dans à peine deux jours que tout partirait sous les ordres de l’île, les caravanes serait vendus pour leurs fers alors que les hybrides…eux…finiraient dans l’animalerie ou vers la chambre vide dans le but ultime de trouver la mort.

Des gens passaient devant sa cage depuis le tout début et pourtant…personne ne s’arrêtaient pour elle, l’hybride ours était beaucoup plus apprécier et ….si élégant avec son pelage brosser convenablement, le maitre du cirque avait prévus de le vendre plus chère un peu comme un plan de secours …si les autres échouait ce qui forcément arriverait.
Un petit vent froid soufflait sur le parc d’un calme peu commun, le public ne viendrait pas aujourd’hui du moins pas si le temps devenait moins accueillant que les précédents.

Son regard observait le paysage virant doucement vers la saison qu’elle aimait le moins l’automne, des craquements sous les pieds et des températures peu agréable ne la rendait pas si heureuse.

Certaines cages étaient vides, suite à la visite de quelques humains qui devait avoir eu lieu au tout début quand ils étaient tous bien entretenus. Elle aurait aimé être à leur place, partir d'ici et découvrir le monde. Mais pour l'instant, ce n'était pas encore son tour et surement qu’elle ne serait plus jamais libre…

Deux petits groupes humains passèrent, observant chacun des six hybrides restant, tout en essayant de leur parler pour savoir s'ils allaient repartir avec celui-ci ou non. Ils étaient comme la plupart, venus ici pour en sauvez un, mais malheureusement, peu étaient ceux qui partaient avec un hybride, bizarrement, les sauvetages étaient assez rares en ce moment. De plus, la plupart des hybrides en cages n'étaient pas des plus sympathiques, du moins, c'est ce qu'elle avait vu de certains, bien qu’elle ne les connaissait pas réellement.

Elle soupira, fatiguée de cette nouvelle journée qui venait tout juste de commencer. Personne n'était encore venu la voir, personne ne lui avait offert sa liberté ou même un encouragement, elle avait froid et faim , désirant plus que tout un bain chaud en compagnie d’un beau prince .

*- Comme si une personne allait prendre un hybride comme moi…tu rêves Kaori*

Elle se coucha alors en boule dans un coin de la cage croyant en vain calmé les grondements de son estomac qui fit écho dans le silence qu’était devenu sa vie, sa queux de souris reposait alors sur l’une de ses jambes, elle fixait le sol d’un regard triste.

-Je ne mérite plus de vivre désormais…et la danse…ne peux me sauver cette fois..
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 8 Oct - 17:50
Le temps était bien digne d'un mois d’Octobre, l'air se rafraîchissait parfois, les feuilles d'arbre virevoltaient dans les airs, l'une d'elles vint atterrir dans les cheveux ébènes d'un homme aux allures ténébreuses. Certes le soleil était présent, mais cela ne faisait pas tout, il tout de même revêtir une veste. Rhys sortait d'une répétition avec son groupe et avait eut envie de prendre l'air être resté enfermé pendant quelques heures. Une petite marche l'amena dans un coin reculé du parc, des caravanes, des roulottes et ce qui ressemblait à des cages, le tout disposé en cercle attira l'attention musicien. La curiosité le poussa à s'approcher, se dirigeant les cages. D'ailleurs, d'autres personnes là à regarder le contenu des cages. Rhys fut surprit de voir qu'il s'agissait d'hybrides.Bien sur, il avait entendu parler des mœurs en vogue cette île, mais il s'attendait à en trouver dans des 'animaleries', pas dans un parc. Il fût également étonné de l'état des hybrides présents.

Le musicien regarda quelques cages, se demandant  s'il pouvait 'sauver' quelqu'un de cet endroit. Son regard acier se posa sur une cage en retrait, une masse sombre prenait consistance au fur et à mesure qu'il avançait.Il s'agissait d'une jeune fille avec ce qui ressemblait à des attributs de souris. Rhys ne pouvait pas vraiment la détailler car elle était en boule au fond de sa cage. Il était arriva au moment où quelques mots peu audibles furent prononcés, cela devait être elle les avait prononcés.


"La danse dis-tu?" lança t-il doucement, histoire d'engager la conversation, si conversation il avait.

"Et la musique en elle-même ? Pourrait-elle te sauver si elle accompagnait la danse ?"

Puis un homme approcha, presque en se frottant les mains, si Rhys pouvait soupirer ouvertement, il l'aurait déjà fait.

"Monsieur, cette hybride vous intéresse ? Elle est a 1800 yens, il faut qu'elle parte n'hésitez pas"

Rhys resta silencieux l'espace de quelques secondes, puis esquissa un infime sourire pour répondre au 'vendeur'.

"Pouvez vous me laisser seul avec elle ? Que je puisse réfléchir et décider"

Le musicien feignait l'indécision, puis son expression changea lorsque l'homme s'éloigna, allant s'occuper d'autres potentiels clients. Rhys se tourna de nouveau vers la demoiselle au visage triste. Il croisa les bras, amenant l'un de ses pouces à sa bouche, comme pour signifier sa réflexion.

"Je vais te poser une question, même si je connais sans doute la réponse mais...veux-tu sortir d'ici ?" lança t-il à l'attention de la souris.

"Es-tu prête à tout pour sortir de cette cage et recouvrer un semblant de liberté ? Si la réponse est sincère, alors je te sortirai de là... Qu'en dis-tu ?"
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 9 Oct - 4:09
Kaori n'avait rien n'entendu les premières paroles venant du jeune homme, non loin de sa cage, encore plongée dans les ténèbres de sa surdité , comme un étrange vide en elle...qui ne la quittait plus depuis un bon moment .Une brise lui fit relever quelques mèches grises, le vent avait aussi apporté à son nez une odeur des plus étranges, cependant elle était agréable pas comme celle du maître de cirque qui mêlait la sueur et l'eau-de-vie...plus comme un arôme discret et simple.

Relevant le haut de son corps qui alors tremblait en raison du froid qui lui rappelait malheureusement qu'elle était encore vivante, une vie des plus douteuses et pourtant, l'hybride ne voulait rien changer au passé. Son regard anormalement rose qui semblait se teindre de mauve dans l'obscurité de sa cellule observa la silhouette droite devant la cage, dans sa posture, il y avait une force, un peu comme la confiance en soie, cependant le détail qui captiva son attention était les lèvres du jeune homme, elles semblaient si douces et...pourtant inaccessible, les pensées de l'hybride allait d'un simple baiser aux gestes moins public...

Le rouge lui couvrit lentement les joues, elle émit une faible plainte typiquement souris, le froid lui donnait ...l'impression de vouloir ne plus être seule et pourtant...elle ne voulait pas d'un autre maître qui la quitterait.Elle serait inutile...son coeur ne supporterait plus un autre rejets...

Elle décrypta alors les mots que l'homme tenta de lui dire, un court discours qui prit un instant avant d'être complètement compris ...

*- Quoi ?!...il est sérieux...me prend-il pour une soumise qui va tranquillement le supplier.*

Elle fronça alors les sourcils devant les questions qui se bousculait, encore un humain qui la voyait comme un truc que l'on trouve et quand il ne nous convient plus...le jeter en croyant que le bonheur viendra encore, bizarrement Kaori avait envie de jouer le jeu de la douce soumise qui pleurniche, après tout était-il si stupide pour tombé lui aussi dans le panneau...qu'avait-elle à perdre sauf peut-être la vie, un misérable détail devant l'amusement qu'elle prendrait devant son magnifique visage qui deviendrait doux comme un agneau devant son charme naturel.

Elle releva donc les bras pour atteindre la hauteur de sa poitrine, pliant un peu les poignets pour faire comme les nékos vit une fois, en remuant une oreille en souriant timidement, la scène était l'une des plus adorables t'elle que d'autres clients regardèrent dans la direction, son regard lui démontrait encore la même tristesse, sachant qu'il ne comprendrait rien de sa petite comédie, elle voulait rire...de lui, d'eux... Son regard perçant observait celui de l'homme pour étudier sa réaction, avant de prendre la parole tout bas , n'entendant pas sa propre voix, elle ne pouvait pas ajuster la force de sa voix .

''-Pourquoi...ne m'avez-vous pas trouvé avant que l'ont me vol...le don d'entendre le chant d'oiseau, le bruit de la sauterelle ...les rires...et la chose que je désire...entendre le plus... la musique...qui autrefois guidait mes pas dans le brouillard de ma vie...pourquoi mon prince...''

Sa voix était devenue tremblante, le froid gagnait sur son corps fatiguer de ce combat sans fin recherchant un peu de stabilité , elle reprit la parole alors que son regard s'assombrissait car cette fois , elle ne jouait plus la soumise .

''-Voyez-vous...cet homme...il vous arnaque, ma vie ne vaut rien pas autant que le montant qu'il désire...en tout cas , mon nom n'a rien de plus que le vôtre, il est banal, Ka-o-ri Ma-sa-mi .

Avec ses mains elle semblait les bouger pour démontrer en signe chaque lettre de son nom et prénom avec une certaine délicatesse alors que de chaude larmes coulaient sur ses joues froides et rosie, cependant elle tomba sur le côté épuisé, geler et affamer..., elle avait mal aux oreilles entendant comme des bourdonnement par moment.

''-Je ne vais pas faire la victime...juste pour un humain qui ne connaît pas la souffrance et qui me trahira une fois qu'un hybride beaucoup...mieux croisera sa route , mais...je veux pas mourir ici...pas avant d'avoir réalisé mon rêve...''

Ses yeux entrouverts le fixaient toujours comme si, devant lui elle pouvait prendre un peu de force , un hybride voisin poussa une plainte ressemblant à un rire grave , il riait du maitre de cirque qui plus loin tentait de vendre le mâle lion qui préférait mourir que venir avec la femme d'une cinquantaine d'année , n'ayant pourtant pas l'air louche ,juste d'une vieille dame seule que le temps n'avaient pas oublié de marquer son visage de rides.

Kaori tenta de se relevée ,cependant elle échoua et tomba lamentablement au sol en soupirant , sa tenue n'était qu'une vulgaire bout de tissus qui avait déja pris la froideur du vent .Le plus étrange fut de voir l'hybride rire devant son impuissance devant un être plus haut qu'elle.

( Hrp : Voilà je pense avoir bien fait merci de me dire si la réponse te plait ^^
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 13 Oct - 21:10
Lentement le petit corps qui semblait si fragile se releva, Rhys put enfin apercevoir ce visage qu'il n'avait put détailler un peu plus tôt, car la petite souris était plongée dans l'ombre de sa cage. Elle semblait avoir des cheveux gris, il ne voyait pas la couleur de son triste regard, mais le pensait brun ou une autre couleur plus sombre. Ah non, visiblement il s'était trompé, il s'agissait plus d'un étrange mélange de rose et de mauve qui lui rappelait la teinte du ciel lorsqu'il déclinait en même temps que le soleil couchant. Le musicien appréciait déjà cette couleur,  qui serait sans doute encore mieux avec un regard rieur par exemple. Il fut un peu surprit par le bruit qui échappa de la bouche de l'hybride, ce qui eut le don de faire sourire légèrement Rhys. Un autre détail l'interpella, mais il n'en était pas sûr. Apparemment, le regard de l'hybride avait l'air de se poser sur ses lèvres, comme si elle essayait de comprendre ce qu'il disait. Était-elle sourde? Oui peut-être, mais rien le lui indiquait expressément.

Elle fronça les sourcils, avait-il dit quelque chose de mal? En tout cas, si c'était vrai, il s'en excusait.Il ne savait pas trop comment réagir et quoi dire. Rhys ne voulait pas la froisser non plus, sinon ne pourrait y avoir d'entente entre les deux. Il esquissa un sourire désolé. Il fronça un sourcil, lançant un regard interrogateur devant la posture qu'adoptait la souris. Cette posture que l'on pouvait parfois retrouver dans certaines bandes dessinées japonaises.Cela pouvait être qualifié de mignon d'adorable, si bien que d'autres personnes regardaient dans leur direction. Rhys laissa son regard filer à droite et à gauche, observant les personnes aux alentours. Le musicien soupira. On aurait dit un petit chien qui faisait le beau pour amadouer son maître. Malheureusement, cela ne prenait pas vraiment avec Rhys. Ce dernier planta son regard acier sans ciller dans les yeux irisés de la souris qui s'était mise à parler, absorbant chaque mot dans sa tête pour fournir la réponse adéquate. D'ailleurs, ses premiers mots lui confirmaient sa question, elle ne pouvait entendre, car elle était sourde.


"Car le destin n'est pas beau joueur et à décider  que le temps de notre rencontre n'avait pas sonné avant aujourd'hui. Puisses-tu entendre la musique avec ton cœur, même si cela ne peut remplacer tes oreilles ."

Sa voix douce et chaude, comme s'il cherchait à la rassurer, espérant qu'elle puisse le deviner. Il avait parlé lentement pour lui faciliter la compréhension, il faudrait qu'il s'y fasse, ne serait-ce que pour lui rendre la vie un peu plus facile. Rhys plissa les yeux lorsqu'il entendit la demoiselle lui dire que l'homme qui se prenait pour un vendeur essayait de l'arnaquer. Il esquissa un sourire, il le savait.  Il le savait que ce roublard essayait lui extorquer certaine somme, mais pour lui elle les valait peut-être ces 1800 yens. Puis elle donna son nom tout en le mimant avec ses doigts. Il sourit et s'approcha un peu plus de la cage pour qu'elle puisse bien lire sur ses lèvres.

"Moi c'est Rhys Nightroad....enchanté Kaori..."

Et il mima également ses longs doigts fins car son prénom était peut-être difficile à comprendre que son nom de famille. Son sourire s'effaça lorsqu'il vit les larmes couler sur les joues de la petite souris, puis elle se coucha sur côté comme très affaiblie, et les mots qui suivirent lui confirma le fait qu'elle ne devait pas aussi douce et gentille qu'elle n'avait voulu le faire croire auparavant.

"Qui te dit je pourrais te trahir? L'inverse ne serait-il pas possible? Tu ne peux le savoir avec certitude, car tu ne me connais en aucune manière..."

Il marqua une pause puis reprit.

"Pour ce qui est de ton rêve, je peux peut-être t'aider à le réaliser, dans la limite du possible."

Rhys faisait abstraction de ce qui se passait autour, fixant l'hybride, lui montrant tout sa détermination et son sérieux. La souris avait tenté de se relever mais en vain. Le musicien s'était dit que la mascarade avait assez duré et qu'il était temps de la faire sortir d'ici. Il claqua des doigts en direction du maître de cirque, ce dernier arriva  presque en courant, attiré par l'appât du gain. Rhys marchanda le prix, lui montrant qu'il savait que ce dernier essayait de l'arnaquer et réussit à baisser le prix de 300yens. Le musicien donna la somme d'argent due, et reçu la clé de la cage. Le maître de cirque s'éloigna en comptant la liasse de billet tandis que Rhys ouvrait la cage.

"Il est temps pour toi de sortir, fais un dernier effort Kaori..."

La souris devait sortir par elle-même de sa cage, pour marquer la fin de son calvaire longtemps endurer.

[H.S: tu m'as inspiré Skouiky ^^ j'espère que ça t'iras Smile ]
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 3 Jan - 16:53
Elle avait perdu son équilibre, se fracassant douloureusement les genoux contre le sol aussi froid que le ton qu'elle avait pris un peu plutôt en accusant l'homme d'être comme les ordures qui n'avaient vu en elle qu'un outil dans leurs projets douteux, lorsque le contact familier du sol lui fit l'effet d'une douche glaciale, elle fixa le sol lamentablement en retenant son gémissement de douleur en resserrant les lèvres. Combien de fois avait elle tombée devant des hommes pour ne jamais être capable de cette relève seul comme si l'enfant qui n'avait jamais eu le droit de grandir normalement attendait encore une main familière tendue vers lui, un simple geste généreux . L'humanité était différente, les gens n'aidaient que pour être aidé des autres en redemandant ensuite beaucoup plus et si on était comme Kaori on finissait avec plus rien . Elle ria alors d'un rire vide de joie, vide de tout un peu comme la demoiselle vide qu'elle asseyait d'être devant lui .

Elle ferma les yeux lorsque enfin son rire cessa pour ne laisser qu'une suite de toux faire vibrer ses cordes vocales. Avec une maladresse assez amusante elle se souvenait comment il avait eu du mal à lui offrir son nom, le langage des signes n'était pas facile pour tout le monde et ceux qui l'utilisaient n'étaient qu'un mince cercle, elle avait compris, il portait donc le nom de Rhys , elle ne voulait pas l'avouer de peur d'être une fois de plus puni, mais le nom de famille lui avait échappé comme du sable entre les doigts, elle voyait donc en lui un homme d'une famille étrangère .

On aurait facilement eu l'impression qu'elle dormait si ce n'avait  pas été de sa queux d'origine animale qui remuait au rythme du vent devant les nombreuses idées et pensées se bousculant dans son esprit .Bien entendu , la petite ne remarqua pas la présence de l'homme ou plutôt de l'être diaboliquement souillon qui venu gêner la présence de ce prince . Ce n'est alors que lorsqu'un tremblement léger du sol fut capté qu'elle releva timidement la tête pour y voir avec émotion la porte de sa prison ouverte, elle avait rêvé des milliers de fois de la voir s'ouvrirent pour ne jamais plus l'enfermée, il l'avait donc payée, quel idiot ...

Elle eut un couinement d'amusement, cet homme avait joué le sourd devant son avertissement, il ne savait rien d'elle ou du moins très peu, elle lui avait laissé voir qu'un fragment de sa personnalité et pourtant il tenait à la sauver . De sa voix qu'elle imaginait douce et maintenant bien présente, il lui dit .

"Il est temps pour toi de sortir, fais un dernier effort Kaori..."

Normalement, il ne lui aurait pas fallu attendre les paroles de l'homme qu'elle décrypta assez facilement par le mouvement lent de sa bouche, il voulait vraiment lui rendre la vie moins dure après une si mince période en sa présence médiocre . Malgré l'expression de colère que son visage montrait devant l’imbécillité de son sauveur qui avait perdu une somme beaucoup moins grosse qu'au départ, elle était touchée et profondément heureuse . Le rideau devait tomber sur ce triste rôle qu'on lui avait mis de force pour qu'elle seule détermine son but .

Rhys était encore tout près de la porte métallique comme s'il croyait vraiment en moi, je ne voulais pas le décevoir et surtout pas une nouvelle fois tomber sous les rires des hybrides, j'étais enfin libre quelques pas de prendre un délicieux fromage en main, de revoir un bain de mousses me caresser le corps et guérir mes blessures, si prêt...de sentir de l'affection vers moi qui ne suis rien. Ma queux avait agrippée avec les dernières forces me restant l'un des barreaux de la cage me servant comme une corde pour un alpiniste qui escalade une montagne que l'on disait insurmontable, je repoussai faiblement avec mes mains mon corps devenu assez léger jamais perdu de la masse sans vraiment en avoir pris conscience avant cette rencontre, l'une de mes mains pris appui sur un second barreau pour me remettre debout .

Mes jambes tremblaient visiblement assez pour chaque fois me donner l'impression que tout était perdu, mais je ne tombais pas...simplement mon regard observait le prince, c'était moins romantique que dans mon imagination débordante de gaminerie. J'appréciais qu'il me laisse faire la route seule par respect afin que l'on commence ma nouvelle chance à deux . Il lui faudrait beaucoup plus de galanterie pour rattraper son retard me dis-je alors en affichant un sourire en coin.

J'avançais un pied devant l'autre en restant agripper contre les suites de barreaux défilant progressivement avec moi dans mon escalade, mes forces même avec de la volonté s'épuisaient, chaque centimètre passé était une torture invisible que j'offrais à mon corps qui réclamait la mort depuis le début devant le manque de soins, d'amour et de nutriments .J'étais maintenant assez proche de la porte pour sentir l'odeur du parfum que dégageait l'homme, envoûtant tous mes sens pour mon plus grand agacement, je grommelai tout bas en n'osant pas lever le regard vers lui, il y eut un faux pas de ma part, un manque normal d'équilibre lorsque ma queux relâcha les barreaux pour retomber lourdement impuissante dans ma chute qui allait suivre sur l'homme qui m'attendait.

Y a parfois des moments qui donnent l'impression d'être aux ralentis un peu comme celui-là je crois, il y eut un couinement aigu s'échappant de mes lèvres suivi de mes bras qui se plaçaient devant mon visage comme un véritable bouclier n'aidant pourtant pas, le monde cessa de tournées lorsque je réalisais que je n'étais pas tombée sur un sol couvert de feuilles craquantes , il ne m'avais donc pas échapper ? Je n'osais pas ouvrir les yeux trop peureuse devant mon manque de forces face à sa futur réaction. Dans un léger chuchotement je pris la parole.

-Vous avez un joli prénom pour un homme sourd devant les paroles d'une souris...

Peu après le néant revenus, car j'avais perdu connaissance de mon environnement pour sombrer dans un sommeil bien mérité, j'étais soumise bien malgré moi devant la seule chose qu'un être vivant combat peu facilement, le sommeil . Je me mis à rire tout bas imaginant le regard de Rhys en questionnement sans doute devant les paroles étranges. Il me fallut qu'une mince minute pour m'endormir dans la paix en sachant qu'à mon réveille, il y aurait de l'action...

*-me punira-t'il ? ...*
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 24 Jan - 9:45
Sujet Terminé et continué ici
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Archives-