AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
[HENTAI] Jeu n° 2 : Pretty Woman [P.V Hisae]



[HENTAI] Jeu n° 2 : Pretty Woman [P.V Hisae]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Sam 9 Juin - 22:55

- Eh ! Rends-moi ça ! T'as pas assez de produits pour toi ou quoi ?

Tu avais laissé la jeune femme tempêter alors que tu avais entrepris de lui appliquer sa crème après-rasage. Tu n'avais donc pas répondu, gardant ton calme olympien et ton éternel sang froid.

- Ça suffit ! Laisse-moi tranquille !

Après s'être débattu un instant, elle avait fini par se calmer, le tabouret sur lequel elle était assise, ayant failli basculer. Tout en appliquant l'onguent, tu l'observais, elle semblait perdu dans des songes, elle avait même un instant fermé les yeux. Tu ne te faisais aucune illusion, depuis vingt-quatre heures, tu commençais à comprendre un peu Hisae et son caractère bien trempé. Tu savais aussi qu'elle ne t'appréciait pas et tu ne faisais rien pour. Ça n'avait jamais été ton attention de te faire apprécier que ce soit par tes esclaves ou tes collègues. Autant dire que depuis que tu vivais sur cette île, tu ne t'étais pas fait d'amis, mais ça t'arrangeait bien. Moins de personne connaîtrons ta vie de famille, plus tu auras de chance de pouvoir les protéger correctement.

- Tu n'es pas le premier à agir ainsi avec moi, la différence c'est que lui, je le voulais bien. Pas toi.

Tu n'entendis pas cette remarque en réponse à tes paroles puisque tu venais de passer la porte de la pièce, t'éloignant dans le couloir du premier étage. Si ça avait été le cas, tu ne lui aurais pas répondu, pas en paroles du moins. Tu lui aurais bien fait comprendre que ton but n'était pas qu'elle le veuille forcément, mais juste que c'était toi qui décidais et qu'elle ne pourrait t'empêcher de faire ce que tu voulais d'elle. Mais cela allait arriver sous peu, tu étais patient pour le moment.

Revenons à présent sur le trajet en direction du centre-équestre dans lequel tu avais mis en pension le cheval de ta fille. Lydie, cependant, montait à la manière de tes parents dans leur ranch, avec une selle cowboy. Elle montait donc seul et non pas en prenant des cours avec d'autres. Elle partait parfois même en balade avec toi, lorsque tu prenais le temps de monter aussi. Tu n'avais pas trop perdu ton assiette, fort heureusement, mais tu n'avais pas toujours le temps.

Tu quittas la voiture, le temps de l'accompagner jusqu'au box et pour l'aider à porter sa selle et sa mallette de pansage. Tu revins ensuite et la prochaine destination, c'était la petite salle de sport où se rejoignait tous les membres du club de Basket-Ball. Après avoir salué l'entraîneur, tu repris une nouvelle fois le chemin de ton véhicule. Hisae n'avait pas bougé, elle semblait juste somnoler. Il te fallu un moment pour atteindre le centre-ville et le quartier commerçant dans lequel tu trouvas un parking bien situé, souterrain et sécurisé pour garer ta Porsche en toute sérénité.


- Réveilles-toi. On est arrivé.

Ton ton avait été un peu froid. Tu sortis de la voiture et allumas aussitôt une cigarette. Vous aviez rejoins ensuite l'extérieurs et les rues animées d'un samedi après-midi consacré au shopping. Tu ne connaissais pas bien les magasins pour les femmes, mais tu n'étais pas du genre à emmener tes esclaves dans une boutique aux vêtements de petites factures. Tu rentras donc dans la première boutique qui te paru la plus "riche" et pimpante. Effectivement, à l'entrée, un vigile vous ouvrit la porte vitrée. Une odeur de parfums féminins mélangés à celle de tissus neufs vous submergeaient. Une vendeuse s'approcha de vous avec un magnifique sourire accueillant et chaleureux.

- Bonjour Monsieur, bonjour Madame. Vous chercher un style particulier ? Puis-je vous aider ?

- C'est pour mon esclave. Occupez-vous d'elle, je vous laisse faire, je vais me contenter de regarder.

- Bien Monsieur. Si vous voulez bien me suivre vers l'arrière boutique, vers les cabines d'essayage ?

La jeune femme vous conduisis donc vers le lieu en question où un siège était prévu pour les accompagnants. tout était prévu dans ce sens. Un fauteuil confortable, parfait, au moins, tu serais bien installé. par la suite, la vendeuse se tourna vers Hisae pour se renseigner sur les différents styles qui lui plairaient et lui iraient.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 10 Juin - 9:29
Tout du long du trajet, Hisae ne prononçait pas le moindre mot préférant lutter contre le sommeil et ses paupières bien lourdes. Même si au final, elle perdit cette bataille, somnolent, le front contre la fenêtre. Elle ne dormait pas vraiment, entendant ce qui se passait autour. Notamment les portes s'ouvrant et se fermant, indiquant à peu près où ils en étaient.
Lorsque Blake s'adressa à elle, elle releva la tête et cligna plusieurs fois des yeux. C'était donc la troisième fois qu'il la réveillait aujourd'hui ! Elle soupira et vérifia rapidement son maquillage, il n'avait pas bougé. Parfait.

- Pourquoi tu me parles toujours sur ce ton ? Je ne t'ai encore rien fait que je sache !

Elle sortit alors de la voiture et s'étira. Au bout d'un petit moment, elle remarqua qu'il s'était allumé une cigarette. Esprit de vengeance mais aussi parce qu'elle en avait envie, elle lui piqua sa cigarette. Elle n'en profita pas très longtemps avant de la lui rendre, un petit sourire aux lèvres.
Elle le suivit alors, entrant également dans la boutique de son choix. Peut-être avait-il ses préférences ? Elle ne connaissait rien à ces boutiques et toutes ces marques.
En entrant, elle observa longuement le vigile.

- Eh  bien, j'ai droit à la boutique de luxe carrément ?

Elle ne fit aucun commentaire sur l'odeur qui leur parvenait puisque le mélange avait l'air soigneusement pensé pour qu'il reste agréable en toutes circonstances. Heureusement qu'elle n'avait pas mis de parfums...Sinon, elle aurait cocoté en sortant d'ici. Alors qu'elle regardait autour d'elle, une vendeuse commença à leur parler. Elle suivit à nouveau le mouvement jusqu'au cabine d'essayage. On allait même tout lui emmener ici sans qu'elle ait à parcourir les rayons ? Mais c'était vraiment le grand luxe !
La vendeuse commença alors à lui demander ses goûts. Elle réfléchit un minimum.

- Mmh..j'aime beaucoup les robes mais aussi tout ce qui offre un dos nu. J'aime montrer le tatouage que j'ai dans le dos...Après, il faut que ça me mette en valeur sans être vulgaire si vous voyez ce que je veux dire ? Ah et comme j'ai une petite poitrine, n'hésitez pas pour tout ce qui est haut ou robe à porter sans soutien-gorge.


La vendeuse hocha la tête et partit à l'assaut des rayons à la recherche de plusieurs articles à essayer. En attendant, Hisae restait à l'entrée d'une cabine, observant Blake.

- Il y a une limite dans les vêtements que je peux acheter ? Ou le montant peut-être ?


Elle préférait être sure tout de même. Finalement, la vendeuse revint à pas rapides, les bras chargés. Elle posa le tout sur un portant. Il y avait des robes qui semblaient plutôt longues, d'autres bien plus courtes, des jupes, des pantalons, différents hauts...Et pour le moment, ce qu'elle voyait lui plaisait bien. Elle entra dans la cabine, referma le rideau et retira son jean et son haut qu'elle plia soigneusement avant de les poser sur la petite chaise. La vendeuse lui proposa en premier une robe. Elle commença alors à l'enfiler et dut retirer son soutien-gorge, car elle faisait partie de la dernière catégorie indiquée.

Le tissu arrivait jusqu'aux chevilles, couvrant habilement son corps tout en restant assez proche. Une matière fluide, vraiment souple qui mettait en valeur ses fesses sans être vulgaire. Parfait. Bon le sous-vêtement qu'elle portait en dessous n'était pas adapté car selon les mouvements de la robe, sa culotte apparaissait. Elle tenta d'attacher le haut dans sa nuque mais dut appeler la vendeuse qui entrouvrit le rideau et s'occupa de faire le nœud. Le large dos nu descendait jusqu'en bas du dos, dévoilant tout son tatouage comme prévu. Et à l'avant, il n'y avait pas de décolleté, sinon ce serait trop.

Une fois le nœud fait, elle admira le résultat dans le petit miroir de la cabine. Il n'était pas malheureusement pas assez grand pour se voir en entier...

- Il y a un miroir plus grand à l'extérieur de la cabine, mademoiselle.

Ce qui signifiait pavaner devant Blake ? Elle soupira et sortit alors. Il faudrait surement quelques centimètres de talons avec cette robe pour régler le soucis de tissu un peu long. Elle s'approcha du miroir et tourna sur elle-même pour voir ce que cela donnait. Elle était concentrée sur sa robe, ne cherchant pas à savoir ce que Blake en pensait, elle vérifiait surtout si la tenue lui allait au millimètre prêt de tissu.
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 10 Juin - 19:43

Tu avais pris place dans le fauteuil tandis que Hisae avait commencé à parler avec la vendeuse. Le siège était confortable. Tu croisas tes longues jambes et posas tes mains sur les accoudoirs. Tu reportas ensuite ton attention sur les deux femmes. Tu t'attardas alors à contempler tout le travail que ton asservie avait fait sur elle-même. Tu remarquas alors qu'elle avait même été jusqu'à couper d'elle-même les pointes de ses cheveux. ses derniers semblait plus soyeux, ça te donnait envie d'y glisser tes doigts pour pouvoir profiter de leur douceur. La chevelure des japonaises est vraiment magnifique et tu le savais très bien.

- Mmh..j'aime beaucoup les robes mais aussi tout ce qui offre un dos nu. J'aime montrer le tatouage que j'ai dans le dos...Après, il faut que ça me mette en valeur sans être vulgaire si vous voyez ce que je veux dire ? Ah et comme j'ai une petite poitrine, n'hésitez pas pour tout ce qui est haut ou robe à porter sans soutien-gorge.

Sans soutien-gorge hein ? Ma foi, ce sera bien pratique pour toi par la suite. Ce fameux tatouage dans son dos, tu n'en avait vu qu'une infime partie, ta curiosité fût donc piqué à vif lorsqu'elle l'avait mentionné. Le mettre en valeur hein. La vendeuse partit en quête de vêtements qui pourraient plaire à la nippone. Cette dernière reporta alors son attention sur toi. Tu te contentais de fixer son regard sombre de tes yeux métalliques.

- Il y a une limite dans les vêtements que je peux acheter ? Ou le montant peut-être ?

- Rhabilles-toi selon ce qui te plaît c'est tout. Les dépenses c'est mon problème pas le tien.

Tu te radoucis un peu te rappelant soudainement de sa remarque sur le parking. Il est vrai que tu n'avais aucune raison de lui parler si froidement, mais c'était devenu tellement naturel pour toi depuis tant d'années, que tu ne t'en rendais pas toujours compte.

- Tant que tu es bien dans tes vêtements, c'est le principal, non ? Ne t'occupes pas du montant, du moins, tant que tu ne me demandes pas un château de princesse.

Un peu d'humour et de taquinerie, vraiment ? Ça faisait bien longtemps que tu n’avais pas réalisé cet exploit avec d'autres personnes que tes enfants ou tes parents. Un petit effort ce n'était pas la mer à boire. La vendeuse était revenue avec les bras chargés, c'était elle aussi un beau brin de fille. Ton regard appréciait les belles femmes, c'était ainsi, instinctif. Tu attendais que Hisae est revêtue sa première tenue pour l'admirer et surtout constater du résultat. Que faisait-elle ? Fallait-il une heure pour passer un bout de tissu ? Tu n'étais plus aussi patient que dans ta jeunesse avec le temps.

- Il y a un miroir plus grand à l'extérieur de la cabine, mademoiselle.

C'est ça, sors de ton trou jolie proie. Avait-elle fait exprès de rester ainsi dans la cabine pour éviter que tu ne la vois ? Elle sortit finalement pour se contempler dans le grand miroir en face de toi. Tu relevas alors la tête, visiblement intéressé par ce que tu voyais. La première partie fût son dos, effectivement son tatouage était de toute beauté, vraiment bien réussi, son dos aussi d'ailleurs et elle avait de magnifiques courbes entre ses reins, sa croupe et ses fesses parfaitement mise en valeur. Ton intérêt était clairement orienté vers ton asservie. Mais quelque chose te titillait, tu le fis donc remarquer.

- Avec un tanga ou un string ce serait bien mieux. Puisqu'on en est à refaire cette garde-robe, autant pousser jusqu'au bout. Trouvez-moi ça s'il vous plaît. Hisae tourna sur elle même pour constater du résultat général et tu pu admirer également le reste de son corps dans cette robe moulante et longue. Elle qui n'était pas très grande ça la grandissait. Est-ce que vous avez des chaussures également à proposer pour visualiser le tout ? Hisae, tu as droit à cinq paires pour commencer.

Tu te tus ensuite pour laisser les deux jeunes femmes faire. Tu profitas de ce moment de semi-solitude pour sortir ton téléphone portable et composer un numéro. Tu écoutais la tonalité jusqu'à ce que quelqu'un réponde, une voix féminine s'exprima alors.

- Bonjour Anna. J'ai besoin de tes services, ma jolie. Oui, tout à fait, pour ce soir, désolé de prévenir à la dernière minute, ce sera possible ? Très bien. Non, je vais les faire manger avant donc pour vingt heures ce sera très bien. Ça ne te dérange pas de rester dormir. Oui, tout à fait, pas avant le début de matinée.

Tu raccrochas ensuite et reportas de nouveau ton attention sur Hisae qui, avec l'aide de la vendeuse avait effectué les petits changement. Rien que la culotte faisait tout et ton œil connaisseur identifia parfaitement la présence du tanga sous le tissu de la robe.

- Oui ... c'est bien mieux en effet ... Hisae, tu as vraiment de belles fesses. Appétissant tout ça.

La vendeuse rougit légèrement à tes paroles et tu lui lanças un regard séducteur, tu l'avais perçu, tu avais une ouverture. Ma foi pourquoi pas, mais pas ce jour-là, tu étais débordé et tu avais déjà une autre femme dans ton viseur ...
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 10 Juin - 19:48
Alors qu'Hisae attendait patiemment le retour de la vendeuse, elle s'était mise à lui poser une question...tout à fait légitime. Il se montra de nouveau glacial avant d'apporter une touche d'humour. Sa remarque dans la voiture aurait-elle été entendue ? Elle sourit alors, amusée par cette blague.

- Peut-être pas le château non, mais la robe de princesse oui ! Tu vois, du rose, des paillettes, des froufrous partout !

Autant dire la robe bien clichée des princesses, mais quitte à faire de l'humour, autant le faire jusqu'au bout, non ? Même si pour le coup, ce n'était pas du tout le genre de tenue qui lui irait bien. Ses origines japonaises lui donnaient un air trop sombre pour que le rose lui aille. Enfin, c'était son avis.
Alors qu'elle venait d'enfiler une robe longue et qu'elle admirait le résultat dans la grande glasse, elle prenait bien soin d'ignorer Blake qui la regardait aussi. Elle le savait, elle le voyait faire bien malgré elle. Et voilà qu'il fit une première remarque...à propos de sous-vêtements. Elle lui jeta un coup d'oeil, surprise.

- Eh bien, tu as des qualités...surprenantes. Tu es bien le premier homme qui connait les sous-vêtements féminins...Tu as de la chance que j'aime les beaux sous-vêtements. Quoique la chance...puisque tu ne les verras pas de toute façon.


Elle attendit le retour de la vendeuse en continuant de s'admirer. Cette dernière revint enfin, armée de différents sous-vêtements et chaussures. Elle retourna dans la cabine et retira rapidement sa culotte, sans même chercher à fermer le rideau. Il n'y avait personne, la vendeuse était occupée...et Blake aussi. Elle enfila rapidement un tanga et retourna s'admirer devant le grand miroir. Le nouveau sous-vêtement était bien plus fin et totalement discret, résultat ses fesses étaient bien mises en valeur. Le tissu de la robe moulait à la perfection son corps, dessinant son fessier correctement.

- Voila qui me plait bien !


Et Blake reporta son attention sur elle, confirmant son avis. Il lui fit même un compliment sur ses fesses avant de commencer à presque flirter avec la vendeuse. Elle soupira.

- Merci pour le compliment, mais occupe-toi plutôt de celles de la vendeuse, elle n'attend que ça !


La pauvre femme se mit à rougir un peu plus, gênée par leur comportement. Hisae sourit, satisfaite avant de retourner en cabine. Elle ferma les rideau et retira alors la robe, se retrouvant uniquement en tanga.
La vendeuse lui proposa alors une nouvelle tenue. Il s'agissait d'un pantalon, un jean cette fois-ci, confortable à porter et moulant. Le haut était encore une fois à dos nu. Une tenue simple et un peu plus passe-partout qu'elle pouvait modifier avec différents hauts. Elle alla voir le résultat dans la grande glace puis retourna dans la cabine. Elle retira le tout, le mettant sur la pile de ce qu'elle souhaitait garder.
Elle attrapa la tenue suivante. Une jupe lui arrivant un peu au-dessus des genoux, volante. Pour le haut, elle dut mettre un nouveau soutien-gorge qui mettait en valeur sa poitrine, lui donnant une taille de plus. Juste pour le plaisir. Elle mit ensuite le haut qui offrait un décolleté tout à fait agréable. Pas plongeant non plus mais le genre qui affolait l'imagination. Et elle adorait !

Elle sortit alors de la cabine et alla s'admirer. Elle tournait sur elle-même, vérifiant si la jupe se soulevait...et bingo, à un mouvement trop brusque, elle s'envolait un peu. Rien de bien méchant mais elle devrait faire attention s'il y avait du vent.

- Et sinon, qui est cette Anna?

Elle faisait sa curieuse en même temps que de lui annoncer qu'elle avait parfaitement entendu ce qu'il avait dit. Même si pour le coup, elle n'avait pas vraiment pu comprendre de quoi il était question.
Elle retourna ensuite en cabine et remarqua que la vendeuse lui avait déjà préparé la suite. Elle retira alors la jupe, le haut et le soutien-gorge. Elle entrouvrit le rideau, sortant juste la tête pour parler à voix basse avec la demoiselle, celle-lui lui donnant ce qu'elle demanda. Elle vira alors le tanga pour le remplacer par un string, légèrement transparent. Elle enfila ensuite la robe qui lui arrivait à mi-cuisse. En haut, la tenue faisait office de soutien-gorge, tenant parfaitement sa poitrine comme un bustier, alors oui, elle était parfaitement mise en valeur. Elle dut demander, encore une fois, de l'aide à la vendeuse pour fermer la fermeture éclair.

Elle sortit ensuite de la cabine pour s'approcher du miroir. Elle apprécia la différence entre la partie bustier qui était proche du corps et la jupette plutôt volante. Néanmoins, elle restait pieds nus pour le moment, ne trouvant pas réellement son bonheur dans les chaussures apportées par la vendeuse.

- Ils ont des vêtements très sympathiques ici, j'aime beaucoup !


Son regard brillait. Elle se sentait belle depuis qu'elle avait fait sa remise en beauté, ses jambes étaient mises en valeur par cette robe et semblaient aussi douces que ses cheveux. Bref, elle aimait l'image que le miroir lui renvoyait.
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 11 Juin - 22:01

Tu étais rentrée dans le jeu de Hisae et elle avait poursuivi, un échange pas si désagréable au final. Tu retiendrais ce détail ... pour plus tard, mais pas aujourd'hui. La jeune femme avait besoin de nouveaux vêtements rien qu'à elle pour son quotidien. Finit les tenues légères prévues uniquement pour aguicher les clients. Au moment où tu fis une remarque sur les sous-vêtements qui iraient le mieux pour cette robe longue que ton asservie portait, cette dernière sembla quelque peu surprise et ne manqua pas de te le faire remarquer.

- Eh bien, tu as des qualités...surprenantes. Tu es bien le premier homme qui connait les sous-vêtements féminins...Tu as de la chance que j'aime les beaux sous-vêtements. Quoique la chance...puisque tu ne les verras pas de toute façon.

- Je vais prendre ça pour un compliment. En effet je connais et apprécie les sous-vêtements féminins. Tu ne te rappelles pas de l'épisode de la douche ? Il me semble que tu portais un string lorsque j'y ai mis ma main pour te laver.

Que la vendeuse soit présente ou non à cette instant, t'importait peu. Ce n'est pas toi qui serait le plus gênée à cette instant-là. Cette dernière revenait avec ce que tu lui avais demandé et Hisae s'exécuta. en ressortant, pas de doute possible, c'était bien plus attrayant. Et la jeune femme semblait d'accord avec toi pour une fois.

- Voila qui me plait bien ! Mais aussitôt après avoir perçu ton échange de regard avec l'employée, elle poursuivit.

- Merci pour le compliment, mais occupe-toi plutôt de celles de la vendeuse, elle n'attend que ça !

- Serais-tu jalouse ? J'en doute. Pour le moment, j'ai une proie dans le viseur, mais je peux toujours la rajouter sur ma liste. Mais ça, ça ne te regarde en rien.

Hisae retourna dans la cabine afin de changer de tenue et d'en essayer une autre. Un pantalon moulant parfaitement ses formes et un haut une nouvelle fois, laissant découvrir son dos nu et son tatouage. Une tenue simple mais qui sûrement, lui permettrait d'être alaise. La tenue suivante émoustilla ton intérêt une nouvelle fois. Une jupe légère et un haut au décolleté très satisfaisant. Tu l'avais remarqué dès le départ, la jeune nippone n'avait pas énormément de poitrine, mais de ce que tu voyais à présent, elle savait la mettre en valeur et aimait apparemment le faire. Elle tournoya, faisant voleter tissu léger de la jupe. Ton regard aiguisé et inquisiteur entrevit le magnifique tanga qui mettait en valeur le joli fessier de Hisae. Involontairement et par reflex, tu haussas un sourcil, visiblement intéressé parce que tu voyais. Tu t'imaginais aisément pouvoir caresser ces rondeurs, sa peau étant sûrement douce à cet endroit. Mais la voix de ton esclave te tira de tes pensées lubriques.

- Et sinon, qui est cette Anna?

- Tu es bien curieuse. Mais tu le découvriras ce soir lorsque tu la rencontreras.

Hisae retourna une nouvelle fois dans la cabine, tu regardas alors ton téléphone portable pour te rendre compte de l'heure. Vous aviez encore du temps, parfait. Lorsque tu relevas les yeux vers les deux jeunes femmes, Hisae venait de passer le rideau. Une tenue très inhabituelle, mais qui avait le mérite de lui aller à merveille. Une robe dont le haut mettait inexorablement sa poitrine en valeur et le bas particulièrement court, ses jambes qui allongeaient à présent sa silhouette.

- Ils ont des vêtements très sympathiques ici, j'aime beaucoup !

Tu remarquas qu'elle restait pieds nus. Tu te redressas alors, te levant du fauteuil que tu n'avais pas quitté depuis votre arrivée. Puis tu te rapprochas d'Hisae, venant dans dos, le miroir face à vous. Votre différence de taille et de corpulence était alors notable. Tu regardais le résultat, laissant ton regard aller de haut en bas et de bas en haut dans le reflet du miroir. Tu croisas même le regard de la jeune femme qui était pourtant dos à toi.

- Des escarpins peut-être ... non, des cuissardes. Oui ce serait parfait et pour accompagner l'ensemble parfaitement, des portes jarretelles. Tu as de longues jambes pour ta petite taille, elles sont fines aussi donc ça t'irait parfaitement.

La vendeuse alla chercher ce que tu venais de proposer, elle ne prendrait pas en considération l'avis de ton esclave et heureusement. Hisae, elle devrait s'y plier si elle ne voulait pas que ce soit toi qui lui mette le complément de cette tenue. Une fois fait, le résultat était très satisfaisant. tu avais l’œil pour ces choses-là. Le corps féminin n'avait plus beaucoup de secrets pour tes yeux aguerris.

- Parfait. J'aimerai aussi te voir dans une autre tenue. Je te laisse choisir et prendre ce que tu veux mais j'en choisirai une en contrepartie. Apportez-moi vos plus beaux Yukatas. Hisae, tu choisiras celui que tu préfères et tu l'essaieras. Une japonaise sans la tenue officielle de son pays, ce serait du gâchis.

La vendeuse s'exécuta et ramena quelques minutes plus tard quelques magnifiques Yukatas dans des tissus de bonnes factures.

- Vous avez des exigences dans la limite des prix, Monsieur ?
- Aucune. Une japonaise a rarement plus d'un Yukata dans sa garde-robe, il se doit donc d'être parfait, peu importe le prix. Hisae, pour le mettre tu auras besoin d'aide et je vais me charger de ça.

Oui, tu l'accompagnerais dans la cabine et oui, tu l'aiderais à mettre cette tenue japonaise impossible à mettre seul.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 12 Juin - 10:14
Alors que Hisae complimentait Blake...à sa façon, celui-ci lui retourna une pique à propos de la douche glacée de la veille. Elle sentit les rougeurs monter aussitôt à ses joues. Comment aurait-elle pu oublier ? C'était ancré dans sa mémoire et même là, elle avait l'impression de ressentir encore ses mains sur elle !

- Je me rappelle très bien. Même si j'aurais préféré l'inverse...Et ce foutu string était moche, tout simplement. Aucun style, aucune mise en valeur, juste là pour faire bander de potentiels acheteurs.


Et voila, son ton avait été plutôt...agressif et son charmant vocabulaire était de retour. Sa mère aurait été choquée de l'entendre parler ainsi. Mais elle l'aurait envoyé chier parce que cette dernière l'avait abandonné. Voila. Elle était comme cela désormais !
La suite de la conversation continua sur le nouveau sous-vêtement qui allait bien mieux avec cette robe ainsi que le flirt de Blake avec la vendeuse.

- Je ne risque pas d'être jalouse non, mais ça confirme ce que je disais hier. Pourquoi as-tu besoin de vide-couilles quand tu peux mettre n'importe qui dans ton lit ?

Les enfants n'étaient pas là, alors pourquoi se retenir désormais ? Son naturel revenait au grand galop et elle ne faisait rien pour l'arrêter. Et puis, si cela pouvait choquer la vendeuse et la détourner de Blake, ce serait une chose de gagnée. Bien que plus il avait de prétendantes, moins il s'intéresserait à elle non ? Mmh, cela méritait réflexion !
Les essayages s'enchainaient et elle tenta de savoir qui était Anna. Elle reçut une réponse particulièrement évasive.

- Tu reçois tes conquêtes à la maison ? Bravo, quel père modèle !


Son ton était taquin, preuve que cela ne la choquait pas. De toute façon, si c'était bien cela, au moins, elle aurait la paix !
Alors qu'elle s'admirait dans le miroir, habillée de la tenue suivant plutôt...courte et qui mettait bien ses formes en valeur, elle vit Blake se lever puis s'approcher. Elle leva les yeux vers lui...Mais bordel, c'était lui le géant ou elle était vraiment petite ? Elle se sentait...minuscule devant lui. Vraiment minuscule. Étrangement, elle ne détestait pas qu'il la passe à la loupe ainsi, comme s'il vérifiait le moindre détail. Comme si elle était désirable. Et cela faisait du bien de ne plus juste être le vide-couilles de clients qui ne lui apportaient aucune considération.
Bon finalement, elle retira ce qu'elle venait de se dire en entendant la remarque de Blake et soupira en voyant la vendeuse s'exécuter sans attendre.

- J'ai quand même mon mot à dire, c'est mon corps il me semble !

La jeune femme revint vite avec les éléments demandés et Hisae retourna en cabine. Elle hésita à se changer totalement pour lui dire d'aller se faire voir...Mais elle avait envie de voir le résultat. Elle soupira mais remonta sa robe pour mettre en place le porte-jarretelles qui allait tenir à la perfection des bas. Elle remit la robe et enfila les cuissardes. Et le pire c'est qu'il avait raison ! Le tout allait vraiment bien ensemble !
Elle sortit alors de la cabine et revint devant le miroir, croisant les bras. Hors de question qu'elle admette qu'il s'y connaisse aussi bien...peut-être plus qu'elle dans ce domaine.

Mais sa rancune fut bien vite oubliée quand elle entendit parler de Yukata. Sa bonne humeur était de retour ainsi qu'un large sourire sur son visage.

- C'est vrai ? Je vais avoir un Yukata ? Merci ! Merci ! Merci !


Toute à sa joie, elle se rendit compte trop tard qu'elle sautillait presque sur place...et venait surtout de se jeter sur Blake pour le prendre dans ses bras ! Décidément, un brin de sa culture lui faisait trop d'effets...Mais on parlait d'un Yukata aussi ! Elle se recula brusquement comme si ce contact venait de la brûler...En réalité, elle était surtout gênée. Elle vit alors la vendeuse revenir et observa chacun des Yukata avec une attention toute particulière. Elle fit un premier tri et rapidement il ne lui en resta que trois, un tissu dans les tons bleu foncé, un vert foncé et enfin un blanc. Elle hésitait. Les motifs étaient tous différents. Après réflexion, elle choisit le bleu qui offrait des motifs composés de magnifiques fleurs soient roses claires, soient bleus claires, même si le motif était plus complexe, offrant plus de choses à la vue.

- Qu'est-ce que tu en penses de celui-là ?


Étrangement, oui, son avis comptait beaucoup. Surement parce qu'il allait le lui offrir ? Sauf qu'elle entendit enfin qu'il allait l'aider à le mettre...Elle se raidit.

- Non, c'est bon ! La vendeuse peut bien m'aider, et je suis sure qu'elle s'y connait mieux que toi !

La vendeuse n'était pas japonaise et Hisae ne rata rien de sa "fuite" dans les vêtements restants sur le portant. Elle était donc abandonnée face à Blake. Et il avait raison, ce n'était pas possible de mettre une telle tenue seule ! Et elle ne pouvait pas abandonner l'idée d'avoir SON Yukata ! Depuis le temps qu'elle n'en avait pas eu...
Elle recula jusqu'à la cabine, son Yukata en main, sachant parfaitement qu'elle était piégée. Et qu'est-ce qu'elle détestait cette sensation ! Elle avait l'impression de se retrouver à nouveau dans la salle de bain.

Elle se retrouva alors au fond de la cabine.

- Non mais vraiment...Je ne pense pas que ce soit nécessaire, je connais ma taille...


Elle la connaissait. Deux années de privation et elle s'était bien rendue compte qu'elle avait perdu du poids, autant de graisses que de muscles. Et un Yukata cela s'essayait, surtout au vu du prix...en tant que japonaise, elle le savait parfaitement. Elle ferma les yeux et soupira.

- Bon, ferme le rideau au moins. Car je suppose que si je te demande d'attendre dehors, le temps que j'enfile ce Yukata, tu vas refuser ?

Elle se tourna dos à lui, assez...gênée tout de même par la situation. Et ce foutu miroir ne lui permettait pas de cacher quoi que ce soit. Elle retira alors la robe, se retrouvant en tanga, porte-jarretelles et cuissardes devant Blake. Elle retira ces dernières puis le porte-jarretelles, tentant d'être rapide, car après tout cela l'obligeait à être souvent penchée en avant, devant lui puis posa le tout sur la pile à acheter. Elle récupéra ensuite le Yukata et...et bien sur, c'est toujours quand on est pressé qu'un vêtement ne se détache pas d'un foutu cintre ! Elle se débattit un petit moment avec, n'appréciant pas vraiment d'être en tanga devant le jeune homme. Elle finit par récupérer sa tenue et l'enfila rapidement, se couvrant du regard inquisiteur de son cher maître. Elle lui donna ensuite le obi.

- Arrête donc de mater et travailles un peu ! Tu es là pour ça, non ?


Elle attrapa les pans du Yukata et les plaça correctement sur elle, d'une main habile et habituée. Un bon vieux réflexe qu'elle n'avait pas perdu. Elle attendit alors patiemment qu'il fasse sa part, tout en tenant le vêtement pour qu'il ne parte pas avant qu'il ait fait le nœud.
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 12 Juin - 17:59

- J'ai quand même mon mot à dire, c'est mon corps il me semble !

- C'est ton corps mais tu m'appartiens, donc je peux en faire ce que je veux. Ne te plains pas, je te laisse choisir les tenues que tu aimes. Tu semblais ne pas savoir quoi mettre en chaussures, je t'ai juste aiguillé et tu verras que j'ai raison. J'aime les femmes, je les connais bien, je les admire souvent, donc je sais de quoi je parle. Essayes au moins, qu'est ce que ça te coûte ?

La jeune femme malgré cela, s'exécuta une fois les accessoires en main. Elle avait mis un peu de temps, mais tu n'avais pas bougé de devant le miroir, attendant patiemment de voir le résultat de tes idées. Et effectivement Hisae en reparaissant était sublime. Ton regard une nouvelle fois se porta sur son corps dans sa globalité, tu aimais clairement ce que tu voyais. Regarder une belle femme qui était mise en valeur dans de beaux vêtements, était souvent plus plaisant que de la voir nue, plus sexy, s'était sans conteste plus excitant.

- C'est vrai ? Je vais avoir un Yukata ? Merci ! Merci ! Merci !

Ton asservie eu alors une réaction des plus surprenantes à tes yeux. Elle se jeta sur toi pour te prendre dans ses bras, tout à sa joie de recevoir un Yukata. Tu étais loin de penser que ça lui ferait cette effet-là. Mais elle se recula rapidement après coup, sûrement en se rendant compte de son geste. tu lui avais alors lancé un regard en coin, presque ... charmeur. Alors qu'en vérité, tu n'avais pas fait ça pour elle au départ, mais bien pour toi. Une japonaise dans un Yukata était particulièrement agréable à mater, surtout lorsqu'on savait qu'elle ne portait pas grand chose en dessous. Se dire que l'on peut la plaquer contre un mur ou un arbre, soulever juste un peu le bas du vêtement pour atteindre l'objectif était très appétissant.

- Qu'est-ce que tu en penses de celui-là ?

La jeune femme venait de te tirer de tes songes. Tu posas ton regard bleu sur le Yukata qu'elle te montrait à côté de deux autres qu'elle avait retenu. Tu le scrutas quelques instant avant de lui répondre avec toute franchise.

- Oui, je pense qu'il serait joli. Il faut le voir sur toi pour se rendre compte si il te va parfaitement. Mais j'apprécie beaucoup la couleur. Ça change des autres qui ont des couleurs plus légères et pastelles.

- Non, c'est bon ! La vendeuse peut bien m'aider, et je suis sure qu'elle s'y connait mieux que toi !

Hisae ne semblait pas du tout enjouée à l'idée que tu l'aides toi-même à mettre sa tenue. Étrangement la vendeuse s'était "enfuie" pour te laisser le champ libre. Était-ce parce qu'elle craignait des représailles de ta part ou parce qu'elle n'y connaissait vraiment rien ? tu ne le savais pas et tu t'en foutais, ce jour-là, tu n'avais qu'une cible en tête et elle présentait bien plus d'intérêt pour le moment. Ton asservie reculait vers la cabine tout en ne te quittant pas des yeux, elle ressemblait alors à une proie piégée face à un loup affamé.

- Non mais vraiment...Je ne pense pas que ce soit nécessaire, je connais ma taille...

Tu haussas un sourcil, t'avançant pour entrer à ton tour dans l'espace suffisamment grand pour deux personnes. Tu ne disais rien, te contentant de la regarder fixement dans les yeux. Puis la jeune femme finit par se soumettre à contrecœur.

- Bon, ferme le rideau au moins. Car je suppose que si je te demande d'attendre dehors, le temps que j'enfile ce Yukata, tu vas refuser ?

Tu refermas le rideau afin que rien ne puisse filtrer, puis tu reportas ton attention sur son dos puisqu'elle venait de se retourner. C'était bien sûr sans compter sur le miroir de la cabine qui te faisait face une fois de plus.

- Effectivement, c'est une bonne déduction et une sage décision, si on considère le fait que je t'aurai forcé.

Hisae commença par ôter la robe qu'elle portait. Seuls les cuissardes, les portes jarretelles et les cuissardes restaient. Chaque fois, elle devait se pencher en avant pour se débarrasser de chacun. Le string t'offrait une vue magnifique sur ses fesses bien rondes. Ces dernières avaient besoin de reprendre un peu de "poils de la bête" au vu de la mauvaise nutrition de la jeune femme ses dernières années. Mais elles restaient très distrayantes. Tu ne pouvais empêcher ton regard de se poser sur cette partie. Et chaque fois que Hisae se penchait, un certain désir montait d'un cran. Tu finis par poser délicatement ta main sur l'une de ses fesses, la caressant de façon presque sensuelle. Sa peau était si douce et blanche, très agréable au toucher. Tu ne t'arrêtas pas là, puisque ton auriculaire frôla un court instant son entre-jambes à peine protéger par le tissu du string qui était en plus de ça, presque transparent. Si tu continuais ainsi, tu ne tarderais pas à te mettre à bander.

- Arrête donc de mater et travailles un peu ! Tu es là pour ça, non ?

- Je suis là pour t'aider, mais si je peux en profiter au passage, je ne vais pas me gêner. mais ne t'inquiètes pas, je ne te violerai pas ici. Je sais me tenir un minimum.

Avant de placer le Obi, tu devais placer une première bande autour de sa taille, mettre un Yukata pouvait être long et fastidieux. Tu remerciais alors tes anciennes missions de t'avoir apporter ces connaissances lorsque tu avais été en séjour au Japon, à la recherche d'un fugitif. Une fois que Hisae plaça de nouveau le tissu correctement, tu installas la deuxième bande plus haut, sur le torse, juste en dessous de sa poitrine. Après ça tu avais une nouvelle bande plus large à replacer par dessus. Une fois les plis bien marqués, tu pris enfin le Obi pour le nouer correctement entre sa taille et le haut de son buste. Tu inspecta le résultat, vérifia qu'il n'y ai pas de faux plis. C'était parfait, tu n'avais pas trop perdu la main malgré le peu de fois où tu avais effectué ces gestes. Tu rouvris alors le rideau pour laisser la jeune femme aller s'admirer dans le grand miroir à l'extérieur de la cabine.

- Waaouh, vous êtes vraiment doué pour placer un Yukata, je suis incapable de le faire.

- Ce n'est pas si compliqué, il faut juste être minutieux puisque tout doit-être parfait. Chaque bande, chaque nœud a son importance et doit se faire discret afin que le Obi paraisse être le seul soutien de l'ensemble. Ce Yukata est splendide et en effet, il te va à ravir, Hisae. Si il te plaît, nous le prenons.

Tu indiquas donc à la vendeuse par la suite que pour les vêtements et les chaussures c’était terminé. Il ne restait plus à présent que les sous-vêtements. Tu indiquas à ton asservie de commencer à choisir ce qui lui plairait le plus mais que tu lui imposerais un ensemble ou deux. pour le moment, elle avait carte-blanche et tu allais te réinstaller sur le fauteuil. Elle serait capable de retirer seule son Yukata et de commencer les essayages des sous-vêtement. Il y avait cependant un problème. Tu voulais un droit de regard sur ça aussi et tu demandas alors à la vendeuse la possibilité d'une pièce à l'écart pour respecter un minimum l'intimité de Hisae, même si toi-même tu serais là. Cette dernière vous conduisis alors dans un coin de la réserve où tu t’adossas contre une étagère en attendant. La vendeuse apportait quand à elle un autre grand miroir et tu l'aidas à le placer lorsque tu compris qu'il était trop grand et trop lourd pour elle. a présent ton esclave ne pouvait se dérober à ton regard inquisiteur durant ses changements, puisque aucun rideau ne se mettrait entre vous.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 12 Juin - 20:19
En entendant les arguments de Blake, Hisae lui lança un regard qui se voulait...Agacé. Mais en réalité, elle était juste surprise qu'il connaisse aussi bien les femmes et sache ce qui pouvait leur plaire et surtout, leur aller à la perfection. Elle émit un léger soupir, même si elle ne pouvait s'empêcher d'avoir un sourire amusé.

- Fais attention, on dirait vraiment un pervers dit comme ça ! Enfin, pas comme si ça m'étonnait après tout.


Son ton était taquin, même s'il y avait un fond de vérité dans ses mots. Elle ne lui avait pas caché que depuis le début, c'était son opinion sur lui. Et il ne faisait rien pour la faire changer d'avis.
Lors du câlin surprise après l'annonce du Yukata, Hisae préféra ignorer le regard charmeur de Blake. Elle était déjà assez gênée à l'idée de s'être jetée dans ses bras, inutile d'en rajouter ! Surtout que son cœur battait la chamade maintenant.
En tout cas, il semblait d'accord sur son choix de motifs et de couleurs, même si elle ne savait pas vraiment pourquoi elle lui avait demandé son avis.

Une fois coincée dans la cabine avec lui, il eut au moins la décence de fermer le rideau à sa demande. Elle leva les yeux pour le regarder dans le miroir, et le fusilla du regard.

- Tu as une certaine manie pour forcer toi. C'est uniquement avec tes esclaves ou avec toutes les femmes qui t'entourent ?


Et son ton était sérieux, elle lui posait réellement la question, même si cela sous-entendait clairement "es-tu aussi macho avec toutes ?".
Elle reporta son attention sur ses vêtements qui demandaient un peu de minutie pour être retiré sans casser quoi que ce soit. Et c'est alors que penché sur son porte-jarretelle, elle la sentit ! Cette main. Cette caresse sur l'une de ses fesses. Mais il ne s'arrêta pas là, un intrus se glissa entre ses cuisses. Elle se redressa brusquement et repoussa sa main, le foudroyant du regard.

- Ne me touche pas ! Et j'espère bien que tu ne comptes pas faire plus, surtout dans un tel endroit !


Elle aurait du s'en douter qu'il en profiterait, mais elle n'était pas choquée. Elle était...troublée. Il avait eu une telle douceur dans son geste. Cela faisait tellement longtemps qu'un homme n'avait pas été aussi doux avec elle ! Résultat, elle était toute rouge et son cœur semblait vouloir exploser...du au stress qui l'avait envahi en sentant cette main sur son corps.
Elle avait été trop violée ces dernières années et Blake était bien comme tout les autres...alors qu'elle aurait préféré laisser cette partie de son corps se reposer.

Elle ne prononça pas un mot de plus, laissant le silence envahir la cabine. Son cher maître était concentré sur la mise en place des différentes ceintures et au moins, comme cela, il ne cherchait pas à la mater ou à la tripoter, une très bonne chose !
Elle suivait des yeux les mouvements de ses mains qui s'activaient à finaliser l'attache des ceintures et du obi. Une fois cela fini, elle le laissa vérifier que tout était bon, faisant de même. Et dès qu'il ouvrit le rideau, elle sortit sans attendre. Elle se dirigea à pas lent vers le grand miroir, ignorant la vendeuse qui était impressionnée. Elle s'approcha du grand miroir, le Yukata bloquant sa marche à un rythme lent.

Elle admira les détails, levant les bras pour vérifier les effets des manches, tournant sur elle-même. Elle reporta son attention sur Blake lorsqu'il s'adressa à elle.

- Oui, il me plait !

Elle continuait d'admirer le Yukata dans le miroir, des étoiles pleins les yeux, elle était ravie de ce cadeau ! Sauf qu'elle entendit la suite...Une pièce à part pour les essayages de sous-vêtements ? Sérieusement ? Il comptait tout voir ? Et en sachant ce qu'il venait tout juste de faire...Hors de question ! Elle le fixa puis retourna dans la cabine d'essayage. Elle défit les nœuds lentement lorsqu'elle entendit la vendeuse lui demander si elle était prête à aller dans la fameuse pièce. Elle soupira.

- Presque...


Elle remit les vêtements avec laquelle elle était arrivée dans ce magasin et sortit de la cabine, les bras chargés de tout ce qu'elle voulait acheter. La vendeuse récupéra le tout et le posa sur un nouveau portant, amena le tout à une caisse où ce serait stocké en attendant la fin des essayages. Hisae suivit ensuite le mouvement jusqu'à la réserve, dans un coin et regarda autour d'elle. C'était la première fois qu'elle se retrouvait dans un tel endroit. La vendeuse revint alors vers eux. En attendant, elle avait pris le temps de réfléchir à ce qu'elle voulait, elle lui en fit alors la liste :

- Des string, des tanga, des shorty string. De la dentelle, de la couleur, soutien-gorge adapté évidemment...Ah, push up pour la majorité quand même. Voila, je crois que j'ai fais le tour. Ah si, guêpières, porte-jarretelles et bien sur, des bas qui vont avec. Ah, il me faudra quelques nuisettes aussi. Et Blake, est-ce que j'ai besoin d'un maillot de bain ?

Elle lui jeta un coup d’œil, attendant de connaitre la réponse et laissa la vendeuse aller chercher ce qu'elle avait demandé. Il y avait une bonne liste mais rien de moche, que des ensembles qui seraient incontestablement sexy. Elle attendit patiemment jusqu'à voir arriver un portant bien rempli ! Elle vérifia et saisit un ensemble avant de regarder autour d'elle. Non, elle ne se changerait pas devant Blake. Elle disparut alors derrière le miroir et se déshabilla intégralement. Elle enfila alors le tanga bleu clair et en haut un soutien gorge de la même couleur, push up comme demandé. Ce n'était pas tout à fait sa taille. Elle passa la tête sur le côté du miroir pour le rendre à la vendeuse.

- Il est un peu...petit.


Cette dernière fit un aller retour rapide et elle put avoir un soutien-gorge adapté. Elle se regarda alors...et constata rapidement que sans miroir ce n'était pas évident. Elle fit alors le tour, restant proche de la glace et loin de Blake et tant pis s'il la voyait en sous-vêtement. Elle vérifia chaque détail, c'était confortable en tout cas.
Elle n'attendit pas de commentaires de Blake pour retourner derrière son miroir et réclama un autre ensemble à la vendeuse. Une fois de nouveau nue, elle enfila un string noir avec un petit nœud rouge à l'avant et un soutien-gorge noir également avec le même petit nœud rouge cachant la fermeture, car oui, il se fermait à l'avant. Elle contourna à nouveau le miroir, hésitante. Elle aimait l'ensemble mais...

- Est-ce que vous auriez des bas et un porte-jarretelles qui irait avec ?


Elle se retrouva alors avec le tout dans les mains et à les enfiler devant Blake, tentant de ne pas trop se pencher pour ne pas lui donner envie de recommencer...Les bas était noirs, finissant par de la dentelle au niveau de ses cuisses et le porte-jarretelles était de la même couleur avec des passages en rouge pour rappeler le nœud des sous-vêtements.

- Mmh...Voila qui est bien mieux !


Elle avait totalement oublié la présence de Blake, concentrée sur ses essayages et son ensemble qu'elle voulait absolument rendre parfait ! Elle était ainsi, tout devait l'être, de la culotte jusqu'au moindre millimètre de la tenue qu'elle portait par-dessus !
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 13 Juin - 15:14

Une fois le miroir mis en place dans un coin de la réserve, Hisae commença à énumérer une belle liste et d'informations sur ce qu'elle désirait porter en sous-vêtements. La plupart te plaisait, mais une question de sa part te surpris car ... au final, tu n'avais même pas pensé à ça.

- Des string, des tanga, des shorty string. De la dentelle, de la couleur, soutien-gorge adapté évidemment...Ah, push up pour la majorité quand même. Voila, je crois que j'ai fais le tour. Ah si, guêpières, porte-jarretelles et bien sur, des bas qui vont avec. Ah, il me faudra quelques nuisettes aussi. Et Blake, est-ce que j'ai besoin d'un maillot de bain ?

- Oui, tout à fait et j'impose le choix d'un deux pièces. Les nuisettes, il est vrai que je n'y avais pas vraiment pensé, mais ça peut-être très sexy. Ça me plait bien.

Le silence s'était installé tout le tant où vous aviez attendu tous les deux le retour de la vendeuse. Ça ne vous empêchait pas de vous observer. Tu avais l'attitude parfaite, du mec sûr de lui. Tes pensées divaguaient par moment à l'idée de ce que tu avais prévu pour la soirée. Sûrement que la jeune femme ne serait pas aussi enchanté que toi. Tu sortie de tes rêveries au moment des premiers essayages. Tu te contentais de regarder, d'apprécier ou non. Mais tu laissais Hisae choisir ce qui lui plaisait. Elle avait plutôt bon goût. Tous ces ensembles restaient sexy, même les plus sobres d'entre-eux.

- Est-ce que vous auriez des bas et un porte-jarretelles qui irait avec ?

Une tenue diablement bandante. Ton asservie avait été maline aussi en utilisant savamment le miroir pour pouvoir se changer derrière, se soustrayant à ta vue. Mais ça t'amusait au final, un sourire au coin des lèvres le prouvait. Cela t'émoustillait bien plus de la voir reparaître avec des dessous de plus en plus aguichant. D'ailleurs, la bosse qui se formait dans ton pantalon au fur et à mesure que tu la matais, le prouvait bien et tu ne t'en cachais pas. C'était naturel et ça prouvait au moins une chose c'est que la japonaise était sans conteste appétissante.

- Mmh...Voila qui est bien mieux !

Hisae semblait tout à son essayage, mais tes yeux bleus ne la quittait pas. Ton regard la scrutait dans les moindres détails. Un semble parfait en effet, bien que tu aurais préféré la voir porter un tanga cette fois-ci. Les essayages se poursuivirent, n'omettant pas le maillot de bain, puis les fameuses nuisettes. Tu avais réussis à calmer tes pulsions et à faire redescendre la pression au niveau de ton bas-ventre. Une fois ton esclave rhabillée, vous vous rendirent de nouveau dans la boutique, vers les caisses. Il y avait toutes sortes de petites accessoires autour et derrière le comptoir et la jeune femme en pris quelques uns pour parfaire ses tenus. Le Yukata fût emballé à part dans un paquet pour le protéger un maximum du transport. Tu avais dépensé pas mal d'argent, mais ça vaudrait le coup dans les jours, semaines, mois qui viendraient.

Une fois de retour à la voiture, tous les achats furent déposés dans le coffre. Puis tu repris le volant et sortis la Porsche de nouveau dans la rue au-dessus. En regardant ta montre avant de démarrer, tu avais pu remarquer qu'il était presque l'heure d'aller rechercher tes enfants suite à leurs activités. Mais comme il restait un peu de temps, tu fis un nouvel arrêt afin de choisir un parfum à la jeune femme. Le trajet du retour se fit dans un nouveau silence, jusqu'à ce que tu poses une unique question avant d'arriver au gymnase.

- Quel âge tu as, Hisae ? Même si je doute que tu seras vraiment honnête avec moi.

Une fois que Matt eut pris place à l'arrière, tu repris la direction du centre-équestre. Ton fils vous raconta ce qu'il avait fait à son club de Basket-Ball. La conversation se poursuivait donc sur des notes plus légères et anodines. Une fois à destination, tu dus descendre de voiture pour aider de nouveau Lydie à mettre ses affaires dans le coffre. Elle remarqua alors les sacs de vêtements et tu remarquas sans peine la moue qu'elle fit.

- Pourquoi l'habiller autant, si elle ne reste pas ?
- Ça suffit Lydie. Ça ne regarde que moi ces histoires d'esclaves. Suis-je bien clair ?

Ta fille te défia un instant du regard et tu crus revoir ta femme, ce fût un choc que tu tentas de dissimuler derrière ton masque d'autorité de père. Lydie ne répondit rien et vous aviez vos places dans le véhicule. Direction la maison. Une fois sur place, tu aidas simplement ta fille à ranger ses affaire d'équitation dans le garage. Tu laissas la voiture garer dans l'allée de ta propriété. Tu ordonnas à tes enfants d'enchaîner sur leur bain respectif. Hisae se débrouillerait très bien pour ranger ses propres affaires. Tu lui donnas juste un carton, dans lequel elle pourrait entreposer les tenus des précédentes esclaves de la maison. Tu t'installas ensuite dans ton fauteuil dans le salon et alluma la télévision, cherchant grâce à la parabole satellite installée sur le toit de ta demeure, les quelques chaînes américaines que tu parvenais à capter. Tu t'arrêtas sur l'une d'elle, consacrée aux informations de ton pays.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 13 Juin - 19:38
Blake lui répondit alors à propos du maillot et évidemment, il en souhaitait un à deux pièces. Cela n'étonnait même pas Hisae qui se contenta de soupirer, bien qu'elle souriait en même temps. Un petit sourire amusé.

- Je m'en doutais. De toute façon, je refuse de porter un maillot une pièce...il faut bien mettre en avant mes piercings aussi !

Une petite touche d'humeur, mais après tout, ce n'était pas en maillot intégrale que le bijou au niveau de son nombril serait visible et mis en valeur...Elle n'avait pas souffert pour rien à ce propos, nan mais ! C'était d'ailleurs l'un des rares qui lui restaient, car son ancien maître lui en avait arraché pas mal à son arrivée.

- Au fait, Blake, je pourrais me refaire mes trous pour les piercings ? Certains se sont un peu rebouchés et j'aimerais bien remettre des bijoux...Enfin, en espérant que tu ne sois pas contre les piercings.

Les essayages s'enchainèrent ensuite, lui permettant d'avoir des ensembles qui la mettaient sans cesse en valeur, bien que certains étaient plutôt soft et d'autres sexy. Elle était ravie de ses nouveaux sous-vêtements et cela se voyait dans son comportement...et dans son regard qui brillait de joie.
Elle passa ensuite au maillot et choisit un joli ensemble avec un haut couvrant chaque sein avec du tissu en forme de triangle, se nouant à la fois dans la nuque et au milieu de la poitrine. Cette dernière ne dépassait pas trop car elle était assez fine, l'avantage dans ces cas-là. Le bas était une jolie culotte mettant en valeur son fessier et nouée par des nœuds sur les hanches.

Elle passa ensuite aux nuisettes. Mais là, elle fit en sorte que chaque zone intime soit toujours couverte...quitte à mettre des sous-vêtements non prévus. Hors de question que Blake en voit trop. La première était tout en soie, fluide sur le corps et agréable à porter mais ne montrant rien, si ce n'est un léger décolleté et qu'elle lui arrivait à mi-cuisse. La deuxième offrait un côté soutien-gorge au niveau de la poitrine tout en étant en dentelle et très décolleté, en arrivant un peu plus bas que les fesses. La troisième était légèrement transparente à partir du ventre jusqu'en bas du tissu et se portait avec un tanga. La dernière était surtout dos nu avec un léger décolleté et lui arrivant à mi-cuisse.

Elle était satisfaite de ses choix. Elle retourna derrière le miroir pour se rhabiller entièrement puis suivit le mouvement jusqu'aux caisses. Là, elle repéra des articles intéressants. Elle acheta de quoi s'attacher les cheveux, notamment une pince et un ensemble de donut chignon pour se faire des coiffures sympathiques. Deux paires de boucles d'oreilles plutôt simples également et un bracelet. Rien de bien folichon au niveau des bijoux mais il fallait une vraie bijouterie pour trouver ce qu'elle aimait.

Une fois les achats payés, elle prit une partie des sacs, ne pouvant tous les prendre et le suivit jusqu'à la voiture. Elle posa le tout dans le coffre et se mit à fouiller à la recherche de certaines choses qu'elle finit par trouver. Elle rejoignit ensuite Blake dans la voiture.

- Merci pour tout ces achats et...de m'avoir laissé choisir. Ça me fait vraiment plaisir !

Elle lui adressa un sourire, un vrai, parce qu'elle était honnête et qu'elle appréciait réellement ce petit geste. Le simple fait qu'il l'ait laissé le choix, ce n'était pas rien pour elle.
Alors qu'il commençait à démarrer, elle retira son haut puis son soutien-gorge qu'elle mit à ses pieds. Rien à faire, ce n'était pas les siens de toute façon. Et le fait qu'elle se changeait devant Blake...Eh bien, d'un côté, cela devait bien le faire chier de ne pas pouvoir en profiter. Et elle rendait compte que cela l'amusait !
Elle enfila ensuite une des robes qu'elle venait tout juste d'acheter après avoir retiré les étiquettes. Elle souleva légèrement ses fesses et retira le pantalon qui rejoignit le reste à ses pieds. Elle mit correctement le tissu de sa tenu qui arrivait à mi-cuisse sans changer le sous-vêtement. Il ne fallait pas exagérer non plus !

Malgré l'avis de Blake sur le reste de la tenue, elle se contenta de mettre au plus simple, donc des bottes lui arrivant aux genoux. Elle avait aimé l'idée du porte-jarretelles, des bas et des cuissardes...mais ce n'était pas évident à mettre, surtout dans une voiture ! Ah voila qui était bien mieux. Elle se sentait bien plus à l'aise dans des vêtements qui lui correspondait.
Alors que le véhicule avançait, elle libéra ses cheveux, les laissant retomber sur le vêtement.

Elle regarda ensuite par la fenêtre jusqu'à l'arrêt suivant. Elle suivit alors Blake jusqu'à se rendre compte qu'il s'agissait de parfums ! Elle fut ravie d'en avoir un et s'en mit aussitôt. Juste ce qu'il fallait pour sentir bon sans cocoter. Et de retour dans la voiture, elle affichait un sourire radieux...Ce n'était pas compliqué de lui faire plaisir après tout. Surtout dans sa condition actuelle.
Alors qu'elle regardait les paysages défilés, les autres voitures autour d'eux, elle entendit une question. Elle tourna la tête vers lui et sourit, amusée par sa remarque.

- Je serais bien tentée de te mentir en effet, mais bon, tu as été sympa alors...je vais être honnête. Je suis majeur, si c'était ton inquiétude. J'ai 29 ans. Et toi ? Tu as l'air plus âgé que moi.


Lorsqu'ils arrivèrent au gymnase, elle laissa Blake reprendre son rôle de père de famille. En attendant que le gamin arrive, elle était surtout allée ranger les affaires qui étaient à ses pieds dans les sacs. Inutile de montrer aux deux enfants qu'elle venait de se changer, et surtout un soutien gorge.
Ensuite, ils allèrent récupérer Lydie et le silence reprit sa place. Très bien. Ils retournèrent ensuite à la maison et elle entreprit de monter tout les sacs dans sa chambre...Il lui fallut deux tours puisqu'elle se débrouillait entièrement seule.

Et dès qu'elle récupéra le carton donné par Blake, elle se fit une joie d'y mettre toutes les affaires qui n'étaient pas les siennes ! Même si elle les pliait correctement.
Elle rangea ensuite avec précaution ses nouveaux habits dans l'armoire, mettant les robes et jupes sur des cintres. Dessous, elle plaça ses nouvelles chaussures. Les différents hauts et pantalons furent impeccablement rangés sans aucun pli et les sous-vêtements furent installés dans un tiroir. Elle changea, d'ailleurs, le sous-vêtement qu'elle portait, enfilant un de SES tanga, avant de descendre les sacs de courses pour les jeter.

Elle s'installa ensuite sur la terrasse, sur un transat, pour fumer une cigarette bien méritée tout en lisant un bouquin qu'elle avait piqué dans la maison. Il trainait, elle l'avait ramassé. Tout simplement. Et elle avait fermé la porte-fenêtre pour ne pas entendre le son des infos...Elle avait toujours eu horreur d'entendre ce genre de choses, préférant se plonger dans un livre. Sa peau, notamment celle de ses jambes désormais sans bottes, furent ravis de ce bain de soleil inespéré. Elle profita d'être seule pour repliée les jambes et poser son livre sur ses cuisses. Il n'y avait personne en face pour voir quoi que ce soit sous sa robe.
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 14 Juin - 21:52

- Au fait, Blake, je pourrais me refaire mes trous pour les piercings ? Certains se sont un peu rebouchés et j'aimerais bien remettre des bijoux...Enfin, en espérant que tu ne sois pas contre les piercings.

- Ça ne me dérange pas, mais il y a un condition. Oui encore une. Je veux savoir où seront situé les piercings avant et je me réserve le droit de refuser certains endroits. Tel que les tétons, la vulve, le clitoris, les lèvres et ... la langue. Je ne suis pas fervent d'embrasser ni de lécher un bout de métal.

Tu avais répondu honnêtement et sans y mettre de ton autoritaire dans ta voix. C'était la stricte vérité, tu préférais encore les tatouages aux piercings. Une fois sortis du magasin et de nouveau dans la voiture, Hisae te remercia et en l'observant, tu remarquais que c'était véritablement sincère, particulièrement ce magnifique sourire qu'elle t'offrit.

A peine étais-tu sorti du parking que la jeune femme se changeait directement dans la voiture. Tu ne pouvais que la regarder du coin de l’œil rapidement et tu ne pouvais donc pas te rincer l’œil convenablement. Ce n'est que lors d'un feu rouge bienvenue, que tu en profitas. Elle était en train de passer l'une de ses nouvelles robes, celle que tu lui avais conseillé avec des cuissardes et des portes-jarretelles. Tu eus juste le temps d'admirer une partie de sa poitrine avant qu'elle ne soit recouverte par le tissu. Le feu repassa au vert, c'est tout ce à quoi tu aurais droit. Pour le moment ... Mais ça avait été suffisamment excitant de la savoir presque nue juste à côté de toi, à quelques centimètres de ta main en vérité. A question que tu lui posas, elle répondit avec amusement.

- Je serais bien tentée de te mentir en effet, mais bon, tu as été sympa alors...je vais être honnête. Je suis majeur, si c'était ton inquiétude. J'ai 29 ans. Et toi ? Tu as l'air plus âgé que moi.

- Je le suis. J'ai 38 ans.

Le reste du trajet avait été calme. Le parfum que la jeune femme avait choisi était simple mais léger et agréable. Il lui allait plutôt bien. Une fois les enfants récupérés, vous aviez donc retrouvé le calme, la chaleur et le confort de ta maison. Tu regardais un peu les informations américaine à la télévision avant de devoir de nouveau préparer quelque chose à manger. Et tu avais déjà ta petite idée sur la question. Tu devais faire simple et rapide. Une pizza irait très bien. C'est ainsi qu'un peu avant 19h, tu pris la pizza qui était au congélateur pour la mettre à cuire au four. Tu rejoignis alors Hisae qui s'était installée sur la terrasse avec visiblement, un bouquin. Tu t'allumas à ton tour une cigarette, regardant par-dessus son épaule pour voir ce qu'elle lisait.

- Tiens, un livre de Lydie. Je n'aurai jamais pensé que tu serais autant "fleur bleue". Bon au moins, t'es bien une nana. Par contre, je vais te couper, va falloir que tu le mette de côté un moment. J'ai besoin de toi pour mettre la table.

Tu pompas ta clope pour la terminer plus vite, il te fallait surveiller que le dîner ne crame pas. Puis tu l'éteignis avant de la jeter dans le cendrier et de rentrer de nouveau dans la maison. Anna devait arrivée pour 20h, les enfants devaient avoir manger. Ces derniers avaient fini de se laver, mais Matt traînait entre ses jouets et son pyjama à mettre. Tu fus obligé de monter le chercher pour qu'il se dépêche de vous rejoindre à table.

- Anna arrive dans 30min, elle va vous garder ce soir.
- Pourquoi Pa' ? Tu sors ?
- Exactement Matt. Vous serez donc sage. Demain après midi, on ira à la piscine.
- CHOUETTE !
- Remercies Hisae pour ça, Matt, c'est elle qui m'en a donné l'idée.

Ta fille semblait désapprouver tout ça, mais le repas se poursuivit calmement au rythme de la conversation. La jeune femme devait sûrement réaliser maintenant qui était cette fameuse Anna. Cette dernière arriva à l'heure et fut accueillie chaleureusement par tes deux enfants. Matthew parce qu'il adorait jouer avec elle et ses histoires, et Lydie parce qu'elle aimait parler un peu avec elle avant d'aller dormir. Tu donnas tes recommandations à la nouvelle venue. Une jolie femme européenne d'une vingtaine d'années tout au plus. Tu remontas dans ta chambre pour te préparer. Au passage, tu attrapas ton fidèle rasoir dans le tiroir de la salle de bain. Puis tu rejoignis Hisae, un sac à dos en main dans lequel tu avais mis quelques rechange, surtout en matière de slip.

- Prends une veste et ta trousse de toilette. Ce soir on ne reste pas là et tu viens avec moi.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 17 Juin - 10:23
A la question des piercings, Blake se montra honnête sans être particulièrement agressif ou autoritaire. Pour une fois. Hisae écouta alors ses réponses, un peu surprise d'entendre qu'il n'aimait pas embrasser ou lécher un bout de métal...Elle ne préférait pas savoir à quoi il faisait allusion.

- De toute façon, je n'ai jamais eu envie de mettre de piercing à ce genre d'endroits. Ce serait beaucoup trop douloureux ! Non, je pensais à mes oreilles. J'en avais à plusieurs emplacements, peut-être que ça se voit encore ? Le plus proche de celui des "zones interdites" est celui sous ma lèvre.

Elle aussi avait été honnête. De toute façon, c'était lui qui avait l'argent et le connaissant, il l'accompagnerait surement pour le faire...Alors autant ne pas mentir. Surtout que cela ne servait absolument à rien quand il s'agissait de piercing. Mais s'il était aussi ouvert d'esprit, peut-être accepterait-il de nouveaux tatouages ? Bon, cela restait à voir car c'était tout de même plus cher...et elle n'avait pas encore d'idées.

Par la suite, dans la voiture, elle avait répondu à sa question et entendait enfin l'âge de son nouveau maître. Elle le regarda alors longuement.

- Ah tu es plus jeune que je ne l'aurais cru ! Je t'aurais déjà donné la quarantaine, peut-être 42 ou 43...Mais bon, je pense que l'âge de tes gamins joue aussi.

Son ton avait été amusé, taquin même. Ce n'était nullement méchant, une simple constatation.
Le reste de l'après-midi, elle la passa sur la terrasse, à profiter du soleil et d'un bon bouquin. Elle était plongée dedans, profitant de ce moment calme, de cette nouvelle liberté qu'elle n'avait pas eu depuis deux ans. Jusqu'à ce que Blake la dérange dans sa lecture. Elle leva les yeux vers lui.

- Eh bien quoi ? Je n'ai pas le droit de rêver au prince charmant moi aussi ?

Elle sourit, amusée puis posa son livre. Elle n'avait aucune raison de l'envoyer voir ailleurs, sa demande était polie et aimable...Rien de valable et elle était de bonne humeur. Elle s'étira longuement, finit sa cigarette et l'écrasa dans un cendrier avant de se lever.

- Je mets la table à l'intérieur ou à l'extérieur ?


Une fois qu'elle eut sa réponse, elle s'attela tranquillement à la tâche. Bon à vrai dire, elle passa plus de temps à chercher ce dont elle avait besoin...Et lorsque Blake souhaitait le lui dire, il avait droit à un "chut" avant de lui expliquer qu'elle voulait trouver par elle-même pour pouvoir apprendre l'emplacement de chaque chose. Ce n'était pas en le lui disant tout le temps qu'elle y arrivait. Alors, même si c'était un peu long, elle cherchait par elle-même et y arrivait. Une fois la table mise, elle regarda dans le four ce qui cuisait.

- Une pizza ? Je vais finir par être en manque de poissons à ce rythme là !

Comme si c'était une drogue. Mais ce n'était pas loin. Savoir qu'il y en avait là, pas loin, lui mettait l'eau à la bouche...et non, elle allait manger une pizza. Ce n'était pas aussi bon ! Mais il était facile de comprendre à son ton qu'elle blaguait.
Les enfants arrivèrent enfin après que Blake dut aller aider encore une fois son fils. Hisae avait repris son livre, le temps de leur arrivée, ignorant le regard courroucé de la gamine. Eh oui, petite, va falloir qu'elle s'y fasse !

La pizza fut alors servie et elle se mit à manger en silence, jusqu'à entendre à nouveau parler d'Anna. Ah, c'était donc une nounou. Elle ne fit aucune remarque là-dessus puis Blake parla d'aller à la piscine.

- Je viens aussi ?

Oui, il s'agissait d'une réelle question. Jusque là, son ancien maître ne l'avait jamais invité à participer à ses activités alors la piscine, elle n'y avait pas été depuis une éternité ! Et franchement, cela lui ferait du bien de nager un peu, de se détendre dans l'eau...de faire quelques longueurs pour faire un peu travailler son corps. Donc oui, cela lui faisait plaisir, enfin si elle avait le droit de venir.
Une fois le repas terminé, elle retourna sur la terrasse, là où finalement, elle était tranquille tout en profitant d'un extérieur, le soleil, les oiseaux qui chantent, le vent dans les feuilles...Tout ce qui lui avait finalement manqué pendant deux ans. Elle s'en rendait compte maintenant.

Mais voila que Blake la dérangeait encore. Elle leva les yeux vers lui, remarquant qui'l avait un sac sur le dos. Il sortait comme prévu sauf qu'elle devait le suivre. Elle bailla, ce n'était pas l'heure idéale pour elle de sortir.

- C'est obligatoire ? Je suis fatiguée, c'est l'heure de ma sieste là ! Sors sans moi pour cette fois, je n'ai pas envie.

Il avait été aimable, elle l'avait été tout autant. Ses paupières étaient lourdes, elle ne mentait pas quand elle disait être épuisée. D'ailleurs, elle ferait mieux d'aller dans sa chambre si elle ne voulait pas s'endormir ici, mais à peine était-elle levée qu'elle sentit qu'il la saisissait.

- Eeeeeh ! Mais laisse-moi tranquille !

Elle ne se débattait pas pour autant. Il avait beau l'avoir posé sur son épaule comme un sac à patates, il n'était ni violent ni agressif dans son attitude ou ses mots...Alors pour l'instant, elle attendait patiemment qu'il la repose. Elle espérait juste que sa robe couvre correctement ses fesses, car elle ne tenait pas à ce que les enfants ou la nounou ne voit trop de peau ou même son sous-vêtement. Elle soupira.

- J'ai horreur que tu me portes comme ça...


Ce qui était vrai, cela lui donnait l'impression d'être un objet, mais déjà, il ne la trainait pas par le bras ou les cheveux, ce qui était particulièrement douloureux pour l'avoir vécu. On pouvait dire qu'il y avait du mieux en quelque sorte.
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 18 Juin - 15:05

- Je mets la table à l'intérieur ou à l'extérieur ?

A cela tu avais répondu à l'intérieur. Le repas ne devait pas s'éterniser et tu ne voulais pas avoir à laisser toute la table à débarrasser à Anna. Ça ne se faisait pas et puis elle ne serait là que pour une chose, veiller sur tes enfants cette nuit.

- Une pizza ? Je vais finir par être en manque de poissons à ce rythme là !

- C'était plus rapide à préparer. Mais après si tu veux faire la cuisine, vas-y, je ne t'en empêcherai pas.

Lorsque tu avais émis l'idée de la piscine pour le lendemain, les enfants avaient l'air heureux. cela faisait plusieurs mois que vous n'y aviez pas été. Et la question de Hisae te surpris alors.

- Je viens aussi ?

- Bien sûr, c'est toi qui m'a demandé si tu devais choisir un maillot de bain, ce sera l'occasion de le porter.

Une fois de plus, après avoir débarrassés la table, la jeune femme avait cherché à s'isoler afin de profiter d'un peu de tranquillité et de solitude. Tu le lui accordais vu ce que tu prévoyais pour la suite. Tu avais attendu la venue de Anna et tu avais préparé tes affaires. En redescendant, tu avais remarqué que ton asservie était toujours à la même place sur la terrasse. N'avait-elle donc même pas remarqué la présence de la nounou ? Après, ce n'est pas comme si c'était important à tes yeux. Tu viens donc la déranger une nouvelle fois, lui signifiant dans les grandes lignes, qu'elle allait t'accompagner lors de ta sortie.

- C'est obligatoire ? Je suis fatiguée, c'est l'heure de ma sieste là ! Sors sans moi pour cette fois, je n'ai pas envie.

- Je ne te demande pas ton avis ...

Sans plus attendre parce que tu savais déjà que tu risquais de partir dans un débat de "qui a tord, qui a raison", tu te baissas et attrapas le jeune femme pour la placer une nouvelle fois sur ton épaule, juste au moment où elle se levait pour rejoindre sa chambre visiblement. Mais non, pas cette fois ...

- Eeeeeh ! Mais laisse-moi tranquille !

Tu ne répondis pas. Hisae ne chercha pas à se débattre cette fois-ci et tu te contenta de la portée ainsi jusqu'à la porte d'entrée de la maison. Tes enfants regardèrent la scène entre dépit de la part de Lydie et un air impressionné pour Matt. Quand à Anna, elle semblait plutôt amusée par la situation. Une fois devant les portes-manteaux munis de veste, tu finis par reposer la jeune femme qui au final restait plus calme que d'habitude.

- J'ai horreur que tu me portes comme ça...

- Alors fais ce que je te demande quand je te le demande, c'est aussi simple que ça. Tiens ...

Tu lui tendis une veste à toi, vous aviez pensé à tout aujourd'hui, sauf à acheter un manteau à ton asservie et les nuits étaient encore fraîches à cette saison. la veste en question n'était pas trop longue heureusement, mais au vu de ta carrure, la jeune femme semblait se noyer dedans. Au moins, elle ne devrait pas avoir froid.

- Allez, viens. Bonne soirée Anna et soyez sage vous deux.

Tu t'étais adressé à tes deux enfants, les embrassant chacun leur tour avant de saisir la main de Hisae pour l'entraîner à ta suite à l'extérieur de la maison et jusqu'à ta voiture. Une fois au volant et ton asservie installée du côté passager. Tu ne parlais pas beaucoup au début du trajet, puis un détail te revint en mémoire.

- Dis-moi, de qui parlais-tu par moment, lorsque tu prononçais les mots "mon ex-...". Je suis curieux de l'entendre. Tu parlais d'un ex petit-ami, d'un ex-mari ? Je suppose que c'était de ta vie d'avant Togi puisque tu dis ne pas avoir vu grand chose en deux ans que tu étais là.

Tu laissas la jeune femme te répondre ou non. Elle te posa ensuite la question cruciale de l'endroit où tu l'emmenais, tu te contentas de lui répondre qu'elle le découvrirait bien assez tôt. et effectivement, tu venais de te garer dans le même parking souterrain en plein cœur de la ville, qu'un peu plus tôt dans la journée. Tu sortis alors de ta Porsche et laissas Hisae descendre avant de bloquer les portières et d'activer l'alarme, bien que le lieux était un minimum sécurisé. Vous remontiez ensuite à la surface par un ascenseur et vous retrouviez dans la rue. Une rue bien plus calme à cette heure-ci, bien qu'il y avait encore quelques personnes qui traversaient. Certaines pour manger au restaurant ou pour aller boire un coup dans un bar.

Tu pris alors la main de ton asservie, ne la lâchant pas même si cette dernière tenterait de l'enlever. tu te contentas de marcher en silence, te dirigeant vers un bâtiment au panneau significateur, traversant rue après rue. Tu te postas alors devant l'édifice, soit un Love-Hôtel, comme les japonais aiment les appeler. En observant la jeune femme, tu remarquais rapidement sa réaction et tu agis en conséquence, pas question de la laisser s'échapper.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 18 Juin - 15:34
- Tu veux surtout te débarrasser de la corvée de cuisine, c'est ça ?

Son ton était clairement amusé. Hisae était de bonne humeur et n'hésitait pas à blaguer, même avec Blake, quand c'était le cas. Et puis, il ne lui avait fait aucun mal jusque là, il lui avait même offert des vêtements, quelques bijoux pour parfaire ses tenues, des chaussures, du parfum...Bref, elle n'avait rien à lui reprocher donc elle n'allait pas se montrer détestable.
Lors du repas, le maître des lieux annonça qu'ils iraient à la piscine, le lendemain après-midi. Naturellement, elle avait demandé si elle devait venir et sa question semblait le surprendre...Autant que sa réponse la surprit.

- C'est juste que...je n'ai pas l'habitude. Je n'avais jamais le droit de sortir de ma chambre avant, si ce n'est pour...


Elle se tut. Il saurait très bien de quoi elle parlait et devant les enfants, ce n'était pas du tout une bonne d'idée d'aller plus loin. Elle ne tenait nullement à ce que Blake s'énerve à nouveau et ne la prive de son assiette. D'ailleurs, elle mangeait sa part avec appétit et profita qu'il en reste pour se servir à nouveau. Son estomac était ravi de pouvoir enfin manger à sa faim, depuis le temps !
Et puis, son corps avait bien besoin de faire des réserves et de se remplumer un peu. Son maître ne semblait pas vouloir l'en priver en plus, donc autant en profiter !

Par la suite, elle s'était rapidement retrouvée sur l'épaule de ce dernier qui ne se souciait pas de savoir si oui ou non elle avait envie de l'accompagner.

- Dis comme ça, on dirait que je passe mon temps à te désobéir. Il me semble que jusque là, je n'ai rien fait de particulier.

Depuis qu'elle avait franchi la porte de la maison, car en effet, avant on pouvait facilement énumérer une belle liste de ce qu'elle avait refusé de faire sur sa demande...ou ce qu'elle avait bien pu dire.
Elle remit correctement en place sa robe qui avait légèrement remonté. Heureusement, trop peu pour que quoi que ce soit ne devienne visible. Elle prit alors la veste que lui tendait Blake en grommelant. Elle n'avait pas le choix, évidemment. Elle l'enfila et mit ensuite ses bottes. Elle était fin prête, même si elle affichait clairement un air bougon. Elle n'en avait pas envie et cela se voyait...mais elle suivait. Enfin, en même temps, elle pouvait difficilement faire autrement puisqu'il lui tenait fermement la main, mais elle ne luttait pas pour rester sur place.

Une fois dans la voiture, elle s'attacha, posa son coude sur le rebord de la fenêtre puis sa tête sur sa main. Autant attendre de voir où ils allaient maintenant. Le silence s'installa un bon moment, jusqu'à ce qu'il le brise...avec une question particulièrement inattendue. Elle grimaça et se renfrogna sur son fauteuil...donnant l'impression qu'elle disparaissait presque totalement dans la veste. Répondre ? Ne pas répondre ? Elle finit, néanmoins, par sortir quelques mots qui avaient le mérite d'être clair :

- Ex-mari. Et je n'ai pas envie d'en parler.


Voila. Il savait désormais qu'elle avait été mariée mais il n'en saurait pas plus. C'était déjà bien suffisant. Son regard se posa sur le paysage, surtout pour ne pas le regarder. Surtout pour qu'il ne voit pas que cette simple mention lui faisait particulièrement mal. La blessure était encore bien fraiche.

- Où est-ce qu'on va ?

Elle venait de briser le silence à son tour mais sa réponse ne lui donnait aucun élément. Elle soupira, n'ayant pas quitté le paysage des yeux. Au moins, lui, ne pourrait pas faire de commentaire sur ce que ses yeux transmettaient en cet instant. Et elle détestait être aussi troublée juste pour avoir mentionner son ex-époux, mais cela faisait remonter tellement de souvenirs douloureux.
Ils arrivèrent finalement dans le parking où ils s'étaient arrêtés dans l'après-midi. Elle sortit de la voiture et s'étira en bâillant, même si la veste ne l'aidait pas vraiment à bouger normalement. Trop grande, trop ample, trop de tissus. Elle le suivit ensuite dans l'ascenseur pour remonter à la surface. Appuyée contre une paroi, elle ne prononçait pas un seul mot.

A peine furent-ils sortis qu'il saisit sa main pour l'entrainer. Elle soupira tout en suivant.

- Ça va, je ne vais pas m'échapper !

Elle regardait autour d'elle, tentant de deviner où ils allaient. Elle remarqua bien le panneau significateur d'un lieu qu'elle n'avait aucune envie d'approcher...mais non, elle refusait d'imaginer que c'était cela. Pourtant, le doute persistait. Et grandissait au fur et à mesure qu'ils s'en approchaient. Au bout d'un moment, elle commença à ralentir, trouvant qu'ils étaient beaucoup trop proche à son goût...Et lorsqu'ils s'arrêtèrent devant, son doute prit toute la place se transformant en certitude. Ce serait pour ce soir...

- Non !

Elle tenta de partir en courant. N'importe où. Juste partir le plus loin possible. Mais elle eut juste le temps de se tourner qu'il l'avait déjà attrapé, l'empêchant de s'enfuir. Il avait du s'en douter mais en même temps, elle le prévenait depuis le début qu'elle ne voulait pas...

- Lâches-moi ! Tu n'as pas le droit ! Je ne veux pas !

Et cette fois, elle ne se contenta pas de tenter de se libérer, elle passa directement à la phase au-dessus. Elle frappait, griffait. Même son pied alla écraser celui de Blake avant de tenter sa technique ultime : son genou tenta d'aller percuter une zone sensible entre les cuisses de l'homme. Aucune douceur, juste de la violence poussée par sa peur de ce que ce love hôtel signifiait...Et si elle arrivait enfin à se libérer, elle n'allait surement pas vérifier s'il avait mal ou non, elle comptait bien s'enfuir le plus vite possible !
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 18 Juin - 19:29

- Ex-mari. Et je n'ai pas envie d'en parler.

Au moins ça avait le mérite d'être clair. Et en l'observant du coin de l’œil, tu pouvais remarquer qu'elle ne semblait pas à l'aise du tout après cette évocation. Elle resta d'ailleurs un moment silencieuse avant de te demander où vous alliez. Après être sorti du parking, tu avais donc pris la main de la jeune femme pour l'entraîner sur tes pas.

- Ça va, je ne vais pas m'échapper !

Tu ne répondis rien à cette remarque, mais tu te doutais déjà de la réaction qu'elle risquait d'avoir en arrivant. C'est bien pour cela que tu ne lâcherais pas sa main. Dès que tu t'arrêtas devant la devanture du Love Hotel, elle comprit aussitôt et ne tarda pas à réagir.

- Non !

Hisae réussit à dégager sa main quelques secondes, mais tu étais sur le qui vive, te doutant de sa réaction. Tu attrapa son bras avant de lui imprimer une prise pour lui éviter d'utiliser ses mains.

- Lâches-moi ! Tu n'as pas le droit ! Je ne veux pas !

La jeune femme parvenait à te frapper et surtout à te griffer encore une fois, malgré l'entrave que tu lui imposais. Tu allais encore devoir soigner ça ... C'est qu'elle avait du répondant, pas seulement avec sa langue et tu allais regretter dans peu de temps de ne pas avoir prêté attention à ses jambes ...

Pour commencer, ton asservie t'écrasa le pied sans ménagement, ensuite tu sentis une douleur bien plus vive qui te fis lâcher prise immédiatement. Tu avais eu la nausée pendant un instant tant le coup avait été violent. Tu venais de te prendre un coup de genoux dans tes bijoux de famille. Autant dire que tu douillais. Tu n'étais pas tombé à genoux, mais tes mains étaient à présent posées sur ton entre-jambe, comme si ça pourrait passer cette douleur insupportable. Bon, dans un sens tu l'avais chercher. Mais elle était ton esclave c'est tout et avec tout ce que tu avais vu aujourd'hui, tu étais dans ton droit d'en faire ce que TOI tu voulais. Tu ne pouvais cependant pas attendre de te remettre entièrement du choc, elle avait déjà filer la garce. Tu te repris tant bien que mal et évidemment au début, tu ne pouvais pas courir très vite. Tu grommelais. Tu finis dans un ultime effort à tenter de supporter la douleur, de piquer un sprint et grâce à ta veste qu'elle portait qui la gênait dans ses mouvements, tu la rattrapas, la plaquant, face contre un mur. Tu saisis tes menottes que tu fixas sur ses poignets dans son dos, puis tu la repris de nouveau sur ton épaule.

- J'ai tous les droits sur toi ma Belle, je m'en fou si tu veux pas. Tu es à MOI. Mais toi ça dans le crâne.

Tu atteignis enfin l'entrée et la réception de l'hôtel, où l'homme qui la tenait, te fixas étrangement. Tout en portant toujours la jeune femme qui se débattait comme un diable, tu lui tendit une liasse de billet provenant de ta poche de pantalon.

- Une chambre pour la nuit. Tu marquas une pause. Une avec des liens.
- Vous voulez la version BDSM ? Ou juste les liens fixés au lit ?
- Juste les liens, ça ira très bien ...

Tu aurais bien évité ce genre de détail, mais tu n'avais pas eu trop le choix. Tu suivais ensuite le tenancier jusqu'à l'ascenseur ou il te remis un code. Discrètement tu le lus, puis une fois dans la cabine, tu appuyas sur le bon bouton. Tu ne lâchais toujours pas Hisae. Pas question de lui courir après dans tout l'hôtel. Une fois à l'étage puis devant la bonne porte, tu composas le code pour entrer. Tu refermas la porte à clé et posa enfin la jeune femme sur le lit. Enfin posé ... jeté plutôt. Tu étais agacé et tu avais encore une légère douleur entre tes cuisses. Tu allas pousser ensuite un des meubles contre la porte de la chambre. Au moins, si elle voulait s'enfuir dans la nuit, elle aurait un peu de mal à le faire avant que tu ne la rattrape. Avec Hisae, tu devais penser à tout et surtout te préparer à tout. Tu venais d'en faire l'amère expérience. Tu t'approchas enfin du lit et entrepris de l'attacher au lit par les poignets et ... par les chevilles. Du moins pour l'instant. Tu te rendis ensuite aux toilettes, il fallait que tu vérifies l'ampleur des dégâts. Tu sortis un instant ton appareillage et ça te soulagea un peu. Tu restas donc quelques minutes le temps de te reprendre. Puis tu sortis et tout en t'approchant de la jeune femme, tu enlevas ta veste, puis ton sweat.

- Bon, tu sais pourquoi tu es là, donc on va éviter les grands discours ou les grands débats.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 19 Juin - 10:11
Sa technique ultime avait encore une fois fait ses preuves ! Hisae avait senti les mains de Blake la lâcher, surement pour les poser sur la zone qui devait être bien douloureuse. Elle n'attendit pas pour partir en courant, le plus vite possible. Mais ce foutu manteau était vraiment trop grand ! Elle hésitait à l'enlever lorsqu'elle se rendit compte qu'il était déjà trop tard. Elle l'entendait derrière, et il était foutrement rapide ce type !

Elle finit par se retrouver plaquée contre un mur en grimaçant. Bon, elle n'allait pas se plaindre. Il était évident qu'il n'allait pas être doux après le coup qu'il s'était pris. Elle se débattit aussitôt, surtout au niveau des mains pour ne pas le laisser les attraper. Pourtant, il réussit encore une fois à les attacher avec ses menottes. Voila qu'elles commençaient à être de fidèles copines celles-là. Elle se retrouva ensuite, à nouveau, sur l'épaule de Blake. Cela aussi devenait une habitude entre eux deux.

- Je l'ai parfaitement compris ! Mais je refuse que tu profites de mon corps sans te préoccuper de mon avis ! C'est MON corps !

Ce n'est pas parce qu'elle appartenait à quelqu'un qu'elle allait entièrement se laisser faire sans rien dire. C'était contraire à sa façon de faire. Contraire à ce qu'elle était.
Elle tenta alors de se libérer de l'emprise de son maître, se tortillant sur son épaule, donnant des coups de pieds. Et malgré ses efforts, ils arrivèrent dans le hall d'entrée de du Love Hôtel. Elle sentit son cœur accélérer en même temps que son stress augmentait.

En entendant la conversation entre les deux hommes, elle se raidit aussitôt. Liens ? BDSM ? Non, non, non, par pitié qu'il ne soit pas de ce genre là ! Elle sentit alors un soulagement intense quand il refusa la chambre spéciale. Bon, les liens, ce n'était pas étonnant. Peut-être qu'il aimait avoir une partenaire attachée ou c'était possiblement juste pour l'empêcher de se barrer en plein milieu. Dommage.
Ils se dirigèrent ensuite dans l'ascenseur et attendit qu'il la dépose...Mais non, il gardait sur son épaule. Elle soupira, comprenant que ce serait ainsi jusqu'à la chambre. Il prenait des précautions, l'empêchant ainsi de trouver un moyen de s'enfuir encore une fois.

Une fois dans la chambre, elle fut jetée sur le lit. Au moins, le lit avait l'air confortable, c'était déjà un point positif par rapport aux deux dernières années.
Elle se redressa rapidement pour regarder Blake pousser un meuble contre la porte de la chambre. C'est qu'il était motivé !

- Tu ne veux pas boucher la fenêtre tant que tu y es ? Au cas ou, je tente de m'enfuir par là...

Son ton était légèrement moqueur mais il était surtout tendu. Ayant chaud, elle se débarrassa de la veste que Blake lui avait prêté, surtout qu'elle était encombrante pour ses tentatives de fuite. En le voyant s'approcher, elle regarda tout autour d'elle. Aucune issue. Aucune cachette. Rien. Elle était totalement à la merci de cet homme.
Et lorsqu'il entreprit de lui attacher poignets et chevilles, elle se débattit autant qu'elle put, mais elle se retrouva vite attachée sur ce foutu lit.

Elle le regarda ensuite s'éloigner dans une autre pièce. Elle tira sur les liens, mais impossible de les faire céder. Elle regarda à nouveau la pièce puis sa position. Génial. Elle aurait du mettre un pantalon, cela aurait évité une situation aussi...gênante. Sa robe remontait sur ses cuisses et elle espérait que son tanga n'était pas trop visible.
Elle ne savait pas combien de temps il resta enfermé dans sa pièce, mais son regard eut le temps de parcourir les murs, le papier peint et d'en connaitre par coeur les motifs. Et son stress grimpa à un niveau bien élevé.

Il finit par revenir, attirant aussitôt son attention.

- Ça va ?

Sa question pouvait paraitre étrange mais elle avait un peu pitié de lui après le coup qu'elle lui avait mis. Et puis, il n'avait pas été violent avec elle depuis qu'il s'était déclaré lui-même comme son maître. Elle avait pu sortir, découvrir un peu l'ile, profiter d'un jardin, avoir une nouvelle garde-robe, des produits pour prendre soin d'elle...Même si ce n'était pas simplement pour lui faire plaisir, que c'était aussi dans son intérêt, mais quand même. Il n'était pas obligé. Alors oui, il était le seul à avoir un peu de son inquiétude après qu'elle l'ait frappé.
Même si ce sentiment était vite éclipsé par le stress qu'il affolait en elle. Son cœur battait la chamade et elle était un peu plus pâle que d'habitude. Et lorsqu'il se mit à parler, elle tira à nouveau sur ses liens, quitte à se faire mal.

- Ne me touches pas ! Je ne veux pas ! Restes loin !


Il était bien difficile de contrôler son stress qui s'entendait parfaitement dans sa voix mais qu'est-ce qu'elle pouvait faire dans sa situation ? Elle refusait de le supplier, sachant parfaitement que cela ne servirait à rien. Et elle n'avait même plus la possibilité de se défendre. Elle était coincée, prise au piège entre son stress et les désirs de cet homme.
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 19 Juin - 21:33

- Tu ne veux pas boucher la fenêtre tant que tu y es ? Au cas ou, je tente de m'enfuir par là...

Hisae avait ironisé en te voyant bloquer la porte de la chambre d'hôtel. Mais tu savais ce que tu faisais. Étais-tu un pervers ? Bien sûr. Une femme avec beaucoup de charmes, ton esclave qui plus est. Bien sûr que tu avais envie d'en profiter. Surtout après le show de l’après-midi. Ca avait été trop excitant pour passer outre.

- Ça va ?

Lorsque tu étais sorti des toilettes, tu ne t'attendais vraiment pas d'une telle question de la jeune femme investigatrice du coup, qui avait failli te mettre hors-jeu.

- Comme un mec qui s'est pris un coup dans ses bijoux de famille. Ne te fais pas de fausses joies, il est toujours fonctionnel.

Ton asservie compris alors bien vite que tu ne lâcherais pas l'affaire si facilement, mais tu n'étais pas toujours une brute et elle allait vite le découvrir ...

- Ne me touches pas ! Je ne veux pas ! Restes loin !

Tu ne rétorquais pas à ses paroles. Tu remarquais bien qu'elle était tendue. Tu te doutais pour quelle raison mais tu étais très loin des derniers hommes qu'elle avait connu. Tu te contentas de t'asseoir sur un fauteuil que tu venais d'approcher du lit. Tu allais attendre un peu quand même. Tu étais assez patient. Tu pris ton paquet de cigarettes et en pris une que tu allumas. Tu te redressas suffisamment pour détacher une main de la jeune femme et tu lui tendis la clope tout juste fumante. Tu en allumas ensuite une deuxième pour toi-même.

- Parles-moi un peu de tes tatouages ? Pourquoi les avoir fait ? A moins que ce soit une lubie de ton ancien maître ? Je suis curieux, je sais que les tatouages ne sont pas très bien vu dans ton pays.

Tu ne discutais pas juste pour tenter de détendre Hisae mais aussi parce que tu étais vraiment sincère. Tu ne savais pas grand chose d'elle. Son caractère, ses manières, ses tatouages, tout ça ne collait pas aux traditions japonaises. Elle t'intriguait. Tu lui tendis le cendrier pour qu'elle se débarrasse de la cendre.

Une fois la cigarette et la conversation sur leur fin, tu te levas du fauteuil. Tu ne cherchas pas à rattacher la main devenue libre de ton esclave. Tu vins juste au pied du lit et au contraire, silencieux, tu détachas les liens d'une de ses chevilles. Tu maintins juste sa jambe pour ne pas prendre un coup, puis tu entrepris de dézipper sa botte. Tes gestes restaient calmes. Tu lui retiras sans te presser, ton regard se portant sur le sien. Ce dernier n'était plus aussi froid que d'habitude, juste neutre. Tu ne la quittas plus du regard par la suite alors que tu déposais sa botte sur le sol et que tu posais de nouveau ta main sur son pied. Tu lui fis alors un léger massage avant de remonter doucement sur son mollet que tu massas également. Tu continuas ton ascension toujours avec douceur sous son genoux pour arriver sur sa cuisse. Sa peau était douce, tu apprécias ça. Mais tu ne montas pas plus haut. De là où tu te trouvais, tu aurais pu voir ses dessous, mais ce n'était pas le cas, car une partie de sa jupe les cachait et de toute façon, tes yeux bleus ne quittaient pas les siens. Dans ces moments-là ton regard se faisait naturellement séduisant. Aucun son ne venait entacher cet instant. Après quelques minutes sans bouger, tu posas sa jambe puis tu entrepris de faire la même chose avec la seconde.

Tu te redressas ensuite et tendis le bras pour attraper une mèche des cheveux sombres de Hisae, la faisant glisser le long de tes doigts. Puis ta main se déposa sur sa joue avant de descendre dans un frôlement sur sa gorge et jusqu'à la naissance de ses seins. Mais tu n'allas pas plus loin. Ta main vînt plutôt se poser sur sa taille puis sa hanche dans une légère caresse. Même au travers du tissu, tu pouvais deviner aisément ses courbes. Tu t'arrêtas là, te levant alors. Tu te dirigeas vers le meuble sur lequel tu avais déposé ton sac à dos en arrivant et tu fouillas dedans, sortant alors ton fidèle rasoir et de la mousse. Tu les déposas alors au pied du lit, à un endroit où Hisae ne pourrait les atteindre. Tu tendis alors une main pour commencer à relever sa jupe.

- Tu devrais enlever tes vêtements. Je supposes que tu ne veux pas les abîmer, n'est-ce pas ?

Tu avais reporter ton attention sur elle, croisant son regard et lui signifiant par le tien, qu'il valait mieux qu'elle coopère d'elle-même. Mais tu te méfiais, tu savais qu'elle ne se laisserait pas faire ...
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 20 Juin - 10:16
Alors que Hisae s'inquiétait après le coup qu'elle venait de mettre à Blake, celui-ci lui annonça que c'était toujours fonctionnel. Bon pas de dégât irréversible...mais elle n'allait pas pouvoir lui échapper malheureusement. Néanmoins, elle ressentit un peu de soulagement, juste un tout petit peu qu'il ne soit pas blessé.
Elle le regarda tirer un fauteuil, se demandant ce qu'il faisait. Il comptait la regarder alors qu'elle était attachée sur ce lit ? Elle ne comprenait rien à cet homme. Il agissait tellement différemment des hommes qui avaient abusé d'elle ces deux dernières années.

Elle prit la cigarette qu'il lui tendait malgré sa main légèrement tremblante. Cela lui ferait du bien ! Elle la porta à ses lèvres en fermant les yeux, comme si c'était le meilleur cadeau qu'il aurait pu lui faire en cet instant. Elle entendit alors les questions de Blake. Encore plus surprenant. Elle profita de la clope avant de rouvrir les yeux, soufflant la fumée.

- Tu es vraiment...étrange, toi. Tu m'amènes ici pour parler de mes tatouages ?

Les lèvres fermées sur la cigarette, elle leva sa main pour regarder le tatouage qui ornait son poignet gauche. Les pétales rouge attiraient clairement le regard, mais la tête de mort aussi, choquant d'autant plus dans son pays que la couleur rouge bien vive.

- Il s'agit de mon choix. Je les ai fais avant d’atterrir ici. Pas très longtemps avant, d'ailleurs. Une envie d'envoyer chier mon éducation...la société en général...Mais tu as raison, c'est très mal vu. La plupart du temps, j'attirais des regards courroucés et les mères entrainaient leurs enfants sur le trottoir d'en face ou se mettaient entre eux et moi. Comme si j'étais une pestiférée.

Son ton était étrangement amusé. Elle se moquait de la culture japonaise, de cet esprit étriqué que chaque japonais avait. Ou du moins la grande majorité.
Étrangement, cette conversation lui faisait du bien. Elle se détendait légèrement...autant que possible quand elle se savait entravée à un lit.

- C'est surtout celui dans mon dos qui a une réelle signification. La tête de mort, c'est mon mari. Enfin, ex-mari. Et le chat c'est moi. On m'a souvent dit que je ressemblais à un chat, alors voila.


Elle planta son regard particulièrement provocateur dans celui de Blake. Comment allait-il réagir à cette annonce ? Serait-il choqué lui aussi ? Car représenté son époux par un crâne pouvait sous-entendre beaucoup de choses et le chat avait la patte dessus, comme s'il marchait sur cet os.

- Et toi ? C'est quoi cette cicatrice sur ton front ?

Puisqu'ils en étaient à se poser ce genre de questions, elle n'allait pas se priver. Surtout que cela l'intriguait depuis un moment...mais elle n'avait jamais pu trouver le moment idéal pour lui demander.
Il lui tendit à nouveau le cendrier et elle écrasa sa cigarette dedans avant qu'il ne se lève. Fin de la conversation. Elle le suivit du regard, étonnée qu'il ne rattache pas sa main. Il se positionna au niveau de ses pieds et détacha l'une de ses jambes. Elle n'eut même pas le temps de faire quoi que ce soit qu'il posa rapidement sa main dessus pour l'empêcher de bouger. Alors, l'heure était arrivée ?

Alors qu'il lui retirait la botte, elle croisa son regard et remarqua qu'il ne faisait que la fixer désormais. Il ne la lâchait plus des yeux. Son cœur accéléra légèrement. Une fois son pieds nu, elle s'attendait à ce qu'il passe à la suivante...mais non, il se montra d'abord doux. Ses mains se mirent à masser son pieds, remontant sur son mollet, sous son genoux...Les battements de son cœur devinrent encore un peu plus rapide en réponse. Qu'est-ce que c'était que cette sensation ? Elle le savait mais elle refusait de l'admettre. Elle appréciait qu'il soit aussi doux, aussi attentionné.

Il s'arrêta à sa cuisse puis passa à la deuxième jambe. C'était si inattendu, si troublant, qu'elle ne chercha même pas à se défendre. Alors même qu'elle avait une main et un pied de libre. Ou était-ce ce regard le plus troublant ?
Elle sentit ensuite la main glisser dans ses cheveux. Ah, l'un de ses points faibles ! Trop d'hommes dernièrement s'étaient amusés à les tirer, persuadés que cela lui plaisait ou du moins, adorant faire mal, alors qu'elle...elle appréciait la douceur dont il faisait preuve dans son cuir chevelu. Elle frissonna.

La main passa ensuite sur sa joue. Étrange quand on pense que la dernière fois que sa main avait touché son visage, c'était pour la gifler. Puis, les doigts frôlèrent sa gorge. Là, elle se raidit instinctivement. Elle avait trop l'habitude d'être étranglée et son corps était prêt à se défendre en conséquence. Mais il continua sa descente jusqu'à la naissance de ses seins. Elle prit une inspiration, se préparant à la suite...mais raté, il ne les toucha pas, allant directement à sa taille. Ah ! Cette caresse !

Il se leva alors, s'éloignant. Elle prit le temps de se reprendre, un peu trop troublée à son goût mais cela faisait tellement longtemps qu'un homme n'avait pas été si doux avec elle ! Mais elle ne voulait pas qu'il la touche ! Avant même qu'elle ne prenne la décision de bouger, il était de retour et entreprenait déjà de vouloir relever le bas de sa robe. Elle posa sa main sur la sienne, par réflexe.

- Hors de question d'abimer mes vêtements, alors tu me feras le plaisir de ne pas déchirer cette tenue ! Et je ne me déshabillerais pas !

Elle lui repoussa la main, se tournant rapidement pour se retrouver assise au bord du lit. Il lui restait encore une entrave ! Elle entreprit de la détacher, ou du moins tenter. Elle faisait de son mieux, mais sa main tremblait et l'attache résistait. Saloperie ! Plus elle perdait de temps là-dessus, plus son cœur accélérait et son stress augmentait. Résultat, elle y arrivait encore moins !
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 21 Juin - 16:07

- Tu es vraiment...étrange, toi. Tu m'amènes ici pour parler de mes tatouages ?

Tu avais hausser les épaules, tu ne voyais pas ce qu'il y avait d'étrange à ce point. La jeune femme aurait-elle aimé que tu lui saute directement dessus ? Tu en doutais fortement, alors pourquoi faire état d'un si petit détail ? Tu t'étais donc contenté de l'écouter par la suite.

Lorsque Hisae t'expliqua les raisons qui l'avaient poussé à se faire tatouer, tu ne fus pas tellement surpris. Cela traduisait parfaitement son tempérament rebelle. Tu n'avais à ce moment-là que la vision de ses tatouages sur le devant de son corps. Mais tu reportas vite ton attention sur elle lorsqu'elle mentionna celui qui se trouvait dans son dos. Tu l'avais déjà remarqué auparavant, tu ne t'étais pas cependant arrêté vraiment sur les détails, mais tu avais en mémoire l'essentiel.


- C'est surtout celui dans mon dos qui a une réelle signification. La tête de mort, c'est mon mari. Enfin, ex-mari. Et le chat c'est moi. On m'a souvent dit que je ressemblais à un chat, alors voila.

Tu haussas un sourcil, intrigué. C'était là ta seule réaction physique. Apparemment, la jeune femme ne semblait pas porter dans son cœur son ex-mari. Son histoire de couple semblait à des années lumière de celle que tu avais vécu.

- On ne peut pas dire que c'était l'amour fou entre vous. Un chat, vraiment ? Une chatte sauvage oui. Ne parlons pas de ton ex-mari, nous savons tous les deux que tu ne m'en diras pas un mot.

- Et toi ? C'est quoi cette cicatrice sur ton front ?

Tu fronças légèrement les sourcils, plongeant tes yeux métalliques dans les siens. Ton regard ne présentais pas pour autant de la colère que la jeune femme ait pu poser cette question. C'était un peu à prévoir, non ? Et ce n'était pas la première fois. Mais comme toujours, tu resterais très vague dans tes explications ...

- Une balle dans la tête ... dans l'exercice de mes fonctions. Une erreur de ma part. Ça m'a valu de rencontrer la mort durant un peu plus de deux minutes. Tu te tus et tout comme Hisae, tu te contentas d'éteindre ta cigarette dans le cendrier.

A tes gestes sur ses jambes, le regard de ton asservie changea, passant d'une certaine surprise à un trouble évident. Si tu n'avais pas été attentif à cela, tu ne l'aurais pas remarqué. Mais tu étais très observateur, particulièrement lorsque tu commençais ce petit jeu de séduction. Hisae semblait donc réceptive, elle n'avait pas cherché à se débattre ou à se défendre alors qu'elle n'avait plus qu'une main liée à présent.

En poursuivant sur ta lancée, ta main dans ses cheveux puis sa joue, tu perçus un léger frissonnement de sa part. Un bon point pour toi, mais surtout une bonne source d'informations. Mais lorsque tes doigts frôlèrent simplement sa gorge, elle redevint tendu un instant. tu te rappelas alors les marques d'étranglement qu'elle avait caché à présent sous son maquillage. Tu avais alors murmuré tout en guidant tes doigts à la naissance de ses seins sans aller les toucher ...


- Ne t'inquiètes pas. Je ne t'étranglerai pas.

Tu étais sincère, tu n'étais pas fervent de ce genre de pratique. A ton ultime caresse sur sa hanche, elle n'avait pas non plus tenter de t'arrêter. Elle était plus réceptive à tes gestes que tu ne l'aurais imaginé. Mais avant de poursuivre, tu avais une autre chose à faire et tu te doutais que ça ne lui plairait sûrement pas. Elle te le prouvas, posant sa main sur la tienne lorsque tu avais entrepris de relever sa robe.

- Hors de question d’abîmer mes vêtements, alors tu me feras le plaisir de ne pas déchirer cette tenue ! Et je ne me déshabillerais pas !

Hisae repoussa ta main puis alla s'asseoir au bord du lit, tentant de détacher son dernier lien qui la maintenait prisonnière à ce lit. Tu te contentas de soupirer puis tu fis le tour du lit pour te planter devant elle, attrapant alors sa main libre qui essayait de défaire le nœud, mais ces gestes étaient tremblant et ne l'aidèrent pas aller plus vite. Tu fis alors basculer ton esclave sur le lit et de nouveau sur le dos, la bloquant de ton corps massif comparé au sien. Tu rattachas sa deuxième main.

- C'est dommage, j'avais décidé de te laisser plus libre de tes faits et gestes.

Tu te retiras et revins au pied du lit pour lier de nouveau ses chevilles. Tu attrapas alors ta lame de rasoir qui présentait un manche en ivoire gravé. Tu l'ouvris et lui montras la lame en silence avant de t'exprimer calmement et sur un ton presque amusé.

- Il me semble que tu as particulièrement adoré cette tenue. Si tu ne coopères pas à la retirer, elle finira en lambeaux. Mais ça ce n'est rien si on considère le fait que tu n'as pris aucun rechange. Que crois-tu qu'il se passera lorsqu'on quittera l'hôtel demain matin ? Tu comptes vraiment arpenter les rues de Togi, toute nue ?

Tu esquissas un sourire satisfait de ton chantage. Tu étais persuadée que la jeune femme ne tenait pas à en arriver là. Et effectivement, son teint pâli, mais il lui restait sa langue de vipère. Pour autant, ses insultes ne t’atteignirent pas, ton objectif serait atteint et avec sa coopération. Tu reposas alors la lame sur le lit, non loin de toi et sans la refermer. Puis tu posas de nouveau tes mains sur le bas de sa robe, le relevant doucement. Tu prenais de nouveau ton temps et tes gestes restaient doux. C'est à peine si tu frôlais sa peau de tes doigts. Tu découvris alors la présence du tangua et ça ce n'était pas pour te déplaire, au contraire. Tu commençais à être émoustillé, mais tu ne le montrait pas, restant toujours aussi impassible. Tu continuas de relever la robe jusqu'à la passer par-dessus sa tête. Tu détachas une à une ses mains, les rattachant aussitôt après, afin de pouvoir ôter le vêtement entièrement. Tu te reculas un instant admirant alors sa poitrine et ses seins bien ronds. Certes, ils n'étaient pas très gros, mais ils avaient une forme appréciable. Tu fixas de nouveau ton esclave dans les yeux et elle ne semblait pas très contente, ni à l'aise.

- Je ne vois pas ce qui te gène. Tu as un très beau corps et ce n'est pas comme si je te demandais de t'exhiber devant une salle remplie d'hommes.

Tu te tus alors et posas alors les mains sur le tangua commençant à le tirer vers le bas. Tu t'attendais à ce que Hisae se débatte un peu pour cette partie-là, mais tu poursuivis comme si rien ne pouvait t'ébranler. Comme pour ses bras, tu dégageas le tangua par étape. Pour le moment, elle resterait attacher par ses quatre membres, surtout au vu de ce que tu lui préparais. Tu observas alors son pubis qu'elle n'avait évidemment pas rasé. Tu l'avais bien remarqué lors de la séance de shopping, lorsque tes doigts avait frôlé sa zone intime à travers le tissu. Tu posas une de tes main sur sa toison, y déposant une simple caresse sans aller plus avant dans ton exploration. Tu te saisis alors de ta crème à raser et commenças à en étaler dessus.

- Je t'avais prévenu, tu aurais dû le faire par toi-même. Tu attrapas ensuite ton rasoir dont la lame brillait à la lumière des ampoules présentes dans la pièce. Je te déconseille vivement de bouger d'un poil. Ce genre de rasoir demande de la précision et de la dextérité. Un simple faux mouvement et ...

Tu posas alors la lame sur le dessus de ton avant-bras, et dans un simple frôlement de cette dernière, tu traças un sillon léger dans ta peau. Quelques goûtes de sang perlèrent alors, rien de bien méchant, pas assez pour couler sur le lit ou tes vêtements.

- Tu vois où je veux en venir ? Bien, puisque tout est clair ...

Tu entrepris alors de commencer à raser le pubis de Hisae afin de lui donner une forme bien particulière, celle du ticket de métro.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 21 Juin - 16:50
La réaction de Blake à la signification de son tatouage eut le don d'amuser Hisae. Bon, ce n'était qu'un haussement de sourcil mais avec lui, c'était déjà beaucoup. Bien que cela aurait été plus drôle qu'il affiche une expression choquée ! Chose qui n'arriverait surement jamais avec lui. Elle eut un léger rire en entendant qu'il la considérait plus comme une chatte sauvage.

- Tu dis ça par rapport à l'état de tes bras, n'est-ce pas ? Et je constate que tu as une bonne mémoire.

Au moins, c'était clair et il ne chercha pas à l'interroger plus. Une très bonne chose !
Par contre, elle s'était aussi mise à lui poser une question et elle le vit aussitôt froncer les sourcils. Quoi ? C'était un sujet tabou ? Finalement, il lui expliqua qu'il s'était pris une balle dans la tête...Elle grimaça. Elle avait pitié pour lui, sur le coup. Voila qui avait du être très douloureux ! Mais elle ravala sa curiosité, comprenant parfaitement qu'il ne souhaitait pas en parler plus...Chacun ses petits secrets.

Par la suite, lors du petit jeu de Blake, il lui annonça qu'il ne l'étranglerait pas. Elle leva les yeux vers lui, surprise de cette déclaration soudaine.

- Vraiment ?


A croire qu'il allait être doux avec elle...Cela lui changerait beaucoup de ce qu'elle avait déjà vécu et la troublait encore plus. Mais elle ne voulait absolument pas coucher avec lui !
A peine tentait-elle de s'échapper à nouveau qu'il était déjà planté devant elle. Elle se figea en le voyant, relevant lentement la tête. Sa main avait arrêté de s'activer avant de se remettre en action à toute vitesse. Trop tard. Il l'empêcha de continuer et elle se retrouva de nouveau plaquée sur le lit, maintenu par son corps. Ce n'était pas juste ! Il utilisait sa force contre elle !

- Parce que tu crois vraiment que je me serais laissée faire ? A la moindre occasion, tu aurais pris un nouveau coup !

Elle tenta de se tortilla sous Blake, de s'extirper de là et de l'empêcher de l'attacher à nouveau. Peine perdue. Elle soupira alors qu'elle se retrouvait à nouveau attachée en croix. La lame attira aussitôt son attention, la rendant méfiante. Ce qui ne s'arrangea pas en entendant son chantage. Elle écarquilla les yeux, surprise, avant de pâlir brusquement. Elle tira sur ses chaînes.

- Non ! Tu n'as pas le droit ! Je te déteste ! Tu n'es qu'un connard !

Elle lui envoyait un regard plein de haine car elle savait qu'elle n'avait pas le choix. Il était hors de question de se trimballer toute nue dans les rues de Togi ! Il avait gagné sur ce point. Elle détourna les yeux, gênée de ce qui allait suivre. Elle sentit alors les mains de Blake sur le bas de sa robe. Elle ne bougea pas, le cœur battant la chamade. Elle ne pouvait pas...mais il était hors de question d'être en tenue d'Eve le lendemain ! Elle prit une inspiration comme pour s'insuffler du courage et souleva le bassin...légèrement. Juste ce qu'il fallait pour qu'il puisse remonter la tenue plus haut. Et elle ne voulait surtout pas voir s'il regardait son tanga...car c'était surement le cas. Pourquoi avait-elle mis un sous-vêtement aussi sexy ? Elle et sa foutue manie de toujours être belle !

Elle souleva ensuite le haut de son corps pour lui permettre de remonter plus haut sa robe et de passer la tête sans soucis. Elle se laissa aussi faire lorsqu'il détacha une main pour la dégager du tissu. Il la tenait trop fermement pour qu'elle puisse lui échapper...et à quoi bon s'il déchirait son vêtement !
Maintenant qu'elle n'était qu'en tanga, devant lui, elle était incroyablement gênée. Et sa remarque n'arrangeait rien.

- On t'a déjà demandé de te foutre à poil devant quelqu'un alors que tu n'en avais aucune envie ? Connard !


Les insultes comme moyen de défense, tout simplement. Un véritable bouclier qu'elle érigeait entre lui et ses émotions, tentant de se protéger, de se camoufler de tout cela. Mais bien sur, il s'attaquait ensuite au sous-vêtement. Elle se raidit, tentant de se plaquer contre le lit mais il réussit à le descendre. Dès qu'il libéra une jambe, elle tenta de le frapper. Même si ce serait gênant d'être sans culotte, elle ne serait pas nue, c'était pour cela qu'elle se défendait si jamais il décidait de mettre en lambeau ce petit bout de tissu.

Mais elle se retrouva bien vite entièrement nue. Et elle n'apprécia pas du tout la situation. Elle était devenue rouge cramoisi. Et en plus, il s'amusait à caresser ses poils ? Voila qui n'arrangeait pas son embarras.
En le voyant récupérer la lame et en l'écoutant, elle écarquilla les yeux, surprise qu'il le fasse vraiment et tira sur ses liens...Jusqu'à lui faire la démonstration de l'efficacité de sa lame. Elle regarda les petites gouttes de sang avant de le fixer droit dans les yeux.

- Non ! Non ! Ne fais pas ça ! S'il te plait ! C'est...c'est très mal vu chez moi !


C'était son éducation qui parlait, sa voix était presque suppliante, et effectivement, au Japon, c'était suffisamment mal vu pour que les femmes l'effectuant soient considérés comme des...prostitués ou tout simplement dénigrées. Elle n'avait aucune envie qu'il le fasse, mais elle n'avait pas la possibilité de l'arrêter. Elle regardait les poils tomber, horrifiée mais aussi humiliée. Voila une situation particulièrement désagréable. Elle détestait clairement le moment, mais heureusement, elle arrivait à maîtriser le tremblement de ses jambes...elle n'avait pas envie d'être blessée.
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 22 Juin - 14:30

Par deux fois la jeune femme t'avait traité de "connard". Dans un sens ce n'était sûrement pas faux. Mais pour autant, tu ne prêtas pas attention à ses insultes. Ce ne serait pas ça qui t'arrêterait. Et effectivement, Hisae se retrouva nue et avec sa coopération, avait évité le drame de la perte d'un habit bien pratique. Tu avais bien profité de ce moment pour admirer son corps en détails. Et tu remarquais bien sa gène. Elle rougissait et tu étais satisfait à son insu. Mais elle était loin de ce qui l'attendait encore. Tu lui avais donc montré la suite des événements et évidemment, elle réagissait mal ...

- Non ! Non ! Ne fais pas ça ! S'il te plait ! C'est...c'est très mal vu chez moi !

- Oh ! Parce que maintenant, les coutumes de ton pays ont de l'importance à tes yeux ? Ça t'arrange bien hein. Sauf que ça ne sert à rien.

Tu avais donc étalé par la suite la crème à raser avant d'approcher le rasoir du pubis de ton asservie. Les cuisses de cette dernières tremblaient légèrement, mais Hisae restait parfaitement immobile, tentant de contrôler un maximum ses tremblements. Tu y allais doucement, raser le sexe d'une femme avec ce genre de rasoir, c'était très différent de raser une barbe. Tu maintenais la cuisse du côté où tu rasais, afin de minimiser à ton tour, le moindre mouvement de ta "victime". Tu laissais juste un petit rectangle de poils bien taillés juste au-dessus de sa zone la plus sensible. Une fois ton "oeuvre" achevée, tu allas chercher une petite serviette propre dans la salle de bain que tu humidifias légèrement avant de revenir pour essuyer le tout, insistant bien pour qu'il ne reste aucune trace de crème. Tu allas ensuite nettoyer la lame de ton rasoir et le rangeas par la suite.

En revenant, tu ôtas ton T-shirt, puis tes baskets, mais tu gardais le bas ... pour le moment. Tu t'approchas de nouveau de la jeune femme, t'asseyant sur le bord, non loin de sa taille. Tu la regardais dans les yeux, puis ses derniers descendirent rapidement sur ce que tu convoitais à présent. Tu tendis ta main la plus proche pour de nouveau frôler du bout de tes doigts la naissance des seins de Hisae, comme si tu avais repris le court de tes caresses après une petite pause. Il descendirent pour passer entre les deux petits monts. Puis, tu contournas l'un d'eux. Ton regard se reportas alors sur celui de la jeune femme. De nouveau ce regard séducteur et neutre. Tu observais la moindre réaction de sa part. Petit à petit, ta main se déposa entièrement sur l'un de ses seins, tu en sentais la chaleur et la douceur. Tu le caressais toujours avec douceur, ta paume exerçant un léger cercle pour titiller le bouton qui se trouvait au centre et qui réagissait à tes assauts.

Ton asservie, bien qu'en désaccord, ne semblait pas si indifférente. Un léger mordillement de sa lèvre supérieur te l'indiqua. C'était vraiment très léger, à peine perceptible, mais tu avais un œil de lynx pour ce genre de chose. Ses joues restaient teintées de rose, ça l'a rendait encore plus désirable. Tu t'attaquas ensuite de la même manière à son deuxième sein. Mais cette fois-ci, tu terminas en te penchant dessus pour attraper entre tes lèvres son téton durci. Tu entrepris alors de le lécher en imprimant des cercles autour, puis de le sucer, avant de le mordiller très légèrement. Tous tes gestes étaient exécuter dans le but de donner un maximum de plaisir à ton esclave, qu'elle le veuille ou non, son corps ne résisterait pas bien longtemps à tes caresses.

Tu te redressas et te plaças plus confortablement au-dessus d'elle sans pour autant t'appuyer sur son corps, tu avais besoin de pouvoir te mouvoir et explorer autant que tu le souhaitais. Ta bouche repris le chemin de son deuxième sein, puis ta langue traça un sillon sur son ventre avant d'atteindre l'une de ses aines. Elle poursuivit sa route à l'intérieur de sa cuisse, passant ensuite à la seconde, mais cette fois-ci en remontant. Tu marquas une pause, ton regard croisant de nouveau celui de Hisae.


- Maintenant, tu vas comprendre l'utilité d'un bon rasage ...

Tu plonges alors ta bouche à l'assaut de l'intimité de la jeune femme, laissant ta langue effectuer dans un premier temps des allers et retour sur ses lèvres, du bas, vers le haut, effleurant au passage son bouton encore caché. Tu finis par t'arrêter dessus, le dégageant doucement de sa cachette pour le titiller à son tour. Le bout de ta langue imprime de nouveaux cercles autour de lui. Tu t'y attarde un moment, le temps qu'il faut pour que le corps de Hisae réagisse de lui-même sans qu'elle ne puisse rien contrôler. Tu viens alors récolter son plaisir à la source, ta langue inquisitrice s'enfonçant alors dans son antre. Une nouvelle fois, ton regard métallique alla se planter dans le sien, tandis que tu commençais à être à l'étroit dans ton pantalon.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 22 Juin - 19:42
Alors que Hisae avait presque supplié Blake de ne pas raser son pubis, celui-ci lui envoya en plein visage ses contradictions. Il ne comprenait visiblement pas ! Mais il lui était toujours difficile d'expliquer ce qui pouvait la hanter, ce qui comptait au plus profond d'elle-même. Elle prit alors une inspiration et répondit, même si c'était d'une voix hésitante :

- Ce...ce n'est pas ça...Je...Je ne veux pas être vu comme...comme une pute...

Voila, c'était dit, avec son vocabulaire des plus charmants, comme d'habitude. Mais ainsi, il devrait comprendre quel était le soucis...Enfin, s'il cherchait plus loin que ce qu'elle lui avait dit, ce qu'elle avait fait ces deux dernières années. Et justement, à cause de cela, c'était encore plus important à ses yeux, de ne pas être vue ainsi !
Mais il n'en faisait qu'à sa tête et étala la crème sur ses poils. Le contact froid la fit frissonner et elle fit de son mieux pour ne pas bouger...malgré sa forte envie de lui envoyer son pieds dans le visage.
Une fois cette torture enfin finie, elle le vit s'éloigner. Elle tenta de se détendre, d'oublier l'humiliation qu'il lui avait fait ressentir...mais le revoilà avec une serviette dans la main. Et il nettoyait la zone maintenant !

- Arrête ! C'est surement propre maintenant !

Elle était tellement gênée de cette situation. Et elle savait qu'elle aurait pu l'éviter...mais elle avait refusé de croire qu'il était sérieux dans sa menace.
Elle ferma alors les yeux, tentant de tout oublier. De ne plus rien voir. Elle ne les rouvrit qu'en sentant un poids sur le lit à côté d'elle. Il était là. Et torse nu en plus ! Bon, il n'était pas moche mais elle n'avait toujours pas envie !
Lorsque les doigts vinrent frôler à nouveau la naissance de sa poitrine, elle sentit son cœur accélérer. Voila, on y était. Et pas moyen de s'échapper !

Mais il se montra particulièrement doux. Et plutôt joueur. Il n'alla pas directement sur ses seins, passant entre les deux, contournant l'un d'eux avant de finalement, en recouvrir un de sa main. Elle ne pouvait pas nier que la chaleur de sa paume était agréable...mais elle n'allait surement pas l'avouer ! Et le sentir là, fit battre son cœur un peu plus vite. Et il devait bien s'en rendre compte. Saloperie de corps trop réceptif !
Surtout avec de la douceur. Son téton réagit alors à ce que Blake lui faisait subir. La honte ! Elle n'en avait pas envie pourtant ! Elle se mordit la lèvre inférieure, gênée de la situation, même si elle tentait de se montrer la plus imperturbable possible. Comme si cela ne l'atteignait pas !

Finalement, il s'attaqua au deuxième avant de le prendre en bouche. Oh punaise ! Cette sensation, cette langue ! Un très léger soupir lui échappa. Ses tétons ne pouvaient pas être plus durs que ce qu'ils étaient déjà. Il était doué ce crétin !
Il arrêta alors. Elle se doutait qu'il n'en aurait pas fini, ce serait trop beau. Elle le vit se placer au-dessus d'elle. C'était l'heure des choses sérieuses ? Elle se raidit à cette idée mais visiblement, elle se trompait.

La langue continua son exploration, descendant sur son ventre puis au niveau de ses cuisses. Re-oh punaise ! Un frisson la parcourut. Sa respiration était un peu plus courte, à peine, trop peu pour être facilement remarquable, mais Hisae s'en rendait bien compte. Et cela la gênait d'autant plus. Mais voila, deux années à subir et ne prendre aucun plaisir, c'était comme si elle redécouvrait tout cela. Et son corps en réclamait plus forcément !
Les mots de Blake la tirèrent de ses pensées. Elle baissa les yeux vers lui, comprenant ce qu'il voulait dire au moment où sa bouche venait à la rencontre de son intimité.

- Non ! Ne...

Elle se tut alors que la langue parcourait ses lèvres intimes. C'était si...si...aucun mot ne pourrait définir ce qu'elle ressentait à ce moment là. Surtout qu'elle se sentait confuse, troublée, mélangeant un tas de sentiments contradictoire. L'envie. Le refus. Le désir. Le dégoût. Bref, c'était compliqué pour elle.
Surtout lorsqu'il s'attaqua à son bouton, le titillant, lui faisant subir une nouvelle torture. Elle sentit alors son corps réagir, son intimité s'ouvrait comme pour l'accueillir. Et il l'avait visiblement remarqué car la langue alla vite en profiter. Et bien malgré elle, lorsqu'elle la sentit à l'intérieur, un gémissement lui échappa. Elle se mordit aussitôt la lèvre, embarrassée, refermant les cuisses par réflexe. Autant que lui permettait les entraves au niveau de ses chevilles.

- A-arrêtes...

Sa voix s'était montrée suppliante sur ce coup là. Elle n'avait pas pu contrôler son gémissement, et ne contrôlait même plus le ton qu'elle employait. Ses mains s'étaient crispées sur le drap, ne le lâchant plus et ses jambes tremblaient légèrement, comme à chaque fois qu'elle commençait à prendre du plaisir. Et la honte s'ajoutait à tout cela. Elle ne tenait pas à apprécier le moment, mais une petite voix lui demandait sans cesse si c'était réellement pire que les brutes qui lui passaient dessus pour faire leur petite affaire sans jamais se soucier de la douleur qu'ils lui causaient ? Heureusement, les liens l’empêchaient de pouvoir réellement bouger, car à ce moment-là, elle n'aurait pas su quoi faire. Si elle devait se débattre ou le laisser continuer...
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 23 Juin - 8:15

- Ce...ce n'est pas ça...Je...Je ne veux pas être vu comme...comme une pute...

Tu t'étais arrêté un instant de la raser lorsqu'elle avait prononcé ces mots. Fronçant légèrement les sourcils. Tu croisas son regard qui tout comme le ton qu'elle avait employé alors, n'était ni agressif, ni en colère. Elle semblait gênée en vérité. Tu reportas ton attention de nouveau sur ta mission et tout en poursuivant ton rasage, tu lui rétorquas d'une voix qui se voulait étrangement rassurante.

- Tu ne le seras pas. Le rasage à cet endroit ... c'est pour autre chose et il n'y aura que moi qui en profitera. Pas d'autres hommes, pas de clients potentiels, juste moi. Pas parce que tu serais une "pute" pour reprendre tes mots, juste parce que tu es mon esclave et que ça a un côté plus pratique dont tu découvriras l'utilité dans quelques instants.

Tu n'avais rien dit de plus à ce sujet par la suite. Tu t'étais juste contenté de finir ce que tu avais commencé. Lorsque tu avais recommencé tes attouchements à son égard, elle ne pouvait bien sûr se débattre. Tu le remarquais bien qu'elle était stressée. Pourtant, tu ne te montrerais en aucun cas violent avec elle. Pas dans l'acte du moins ...

Alors que ta main s'était posée sur son sein, tu avais nettement perçu les battements de son cœur qui s'affolait. Ça pouvait vouloir dire plusieurs choses, la tension du moment, l'excitation incontrôlable de son propre corps ... ou bien un peu des deux. Ses seins eux, ne mentaient pas et même si Hisae semblait vouloir éviter de le montrer, elle n'était pas totalement indifférente à tes assauts tout en douceur. Ce petit mordillement de lèvre là et ce petit soupire d'aise, tellement discret que tu aurais pu le louper si tu n'étais pas un homme attentif durant ces instants intimes.


- Non ! Ne...

A tes mots, la jeune femme avait reporté son regard sur toi, tentant de t'arrêter en comprenant où tu voulais en venir à présent avec toute cette histoire stupide de rasage. Mais elle n'y parviendrait pas, pas seulement parce que tu étais déterminé à prendre possession d'elle par la suite, mais surtout parce que tu avais cette envie de la "goûter". Tu aimais ça, pratiquer le cunnilingus, tu aimais surtout donner un maximum de plaisir à tes partenaires, que ce soit tes esclaves ou non, qu'elles soient libres de leurs mouvements ou au contraire entravées comme à cet instant. Tu étais doué et tu en avais conscience, sans pour autant te montrer vaniteux. Hisae, même avec toute la bonne volonté du monde, ne pourrait retenir son corps d'apprécier ce que tu lui faisais. Même si elle ne l'admettrait peut-être pas par la suite. Tu saurais toi, qu'elle aura pris beaucoup de plaisir et c'est ce qui importait. Ce qu'elle ignorait encore, c'est que tu ferais tout pour lui faire atteindre l'orgasme, ce cunni, était donc loin d'être terminé ...

Tu venais à peine de pénétrer son antre avec ta langue que tu perçus nettement un gémissement qu'elle n'avait pu réprimé. Plantant ton regard métallique dans le sien, tu la vis mordre sa lèvre inférieur pour s’empêcher de récidiver. Tu sentis alors ses cuisses qui voulaient se refermer sur ton visage. Elle réussit en partie, entravée comme elle était.

- A-arrêtes...

Son ton t'en disait long sur ce qu'elle ressentait. Elle ne pouvait plus le nier. Tu te retiras un instant avant de poser tes mains sur chacune de ses jambes, les écartant de nouveau puis les retenant en exerçant une petite pression. Tes gestes n'avaient pas été violents, juste déterminés. Tu avais alors remarqué que ses dernière tremblaient très légèrement, mais ce n'était pas de peur et tu avais conscience de la cause.

- Oh non. Tu ne me veux peut-être pas, mais ton corps lui, me réclame.

Puis tu étais reparti à l'assaut rapidement, n'y passant pas par quatre chemins. Tu replongeas aussitôt ta langue en elle, imprimant alors des petits vas et viens, revenant de temps en temps sur son bouton pour le sucer. Tu la rendrais folle, jusqu'à ce qu'elle ne perde totalement le contrôle d'elle-même. Ta langue s’immisça une nouvelle fois alors que ton pouce se posait sur sa plus grande source de plaisir. Tu y imprimas de nouveaux cercles, très légers, sans trop appuyer au début.

Au bout d'un moment, tu changeas de façon de faire, tu essayais de trouver ce qui la ferait flancher sans qu'elle ne puisse retenir sa jouissance. Tu avais déjà remarqué que ça devait faire un moment qu'elle n'avait pas pris autant de plaisir. mais ça ne t'étonnais pas au vu de ce qu'elle avait sûrement subit ses dernières années. Tu laissas ta langue repartir de nouveau à l'assaut de son bouton, à présent que l'antre de Hisae était dégoulinant de plaisir, tu y glissais un premier doigt, toujours avec douceur. Même si elle était loin d'être vierge et que ça glissait comme dans du beurre, tu te montrerais doux jusqu'au bout. Tu imprima un léger vas et viens. C'est lorsque tu glissas un second doigt en elle, que tu t'agitas un peu plus. Même ta langue commençais à devenir plus présente. Tu la pressais contre son bouton avec plus d'envie, le suçant par instant. Tu le savais ... ta proie ne tiendrait plus très longtemps sous tes assauts ...

Une fois ton but atteint, oui tu avais parfaitement remarqué sa jouissance, tu te retiras un instant, reportant tes yeux bleus sur son regard sombre d'un air satisfait. Mais tu n'en resterais pas là. Tout ça t'avait bien excité et tu étais bien trop à l'étroit. Tu te redressas et enlevas ton pantalon, le regard de la jeune femme ne pourrait pas ignorer l'effet qu'elle avait eu sur toi durant ce cunnilingus. Tu baissas ensuite ton boxer, ton membre se dressant devant toi, déjà bien tendu. Tu posas ta main dessus, le décalottant. Puis tu allas chercher un préservatif pour "l'habiller". Jamais depuis ta femme, tu ne l'avais laissé sans protection.

Une fois près, tu revins auprès de ton asservie, te plaçant au-dessus d'elle, tu commenças d'abord par frotter ton intimité contre la sienne encore bien humide. Elle apporterait le lubrifiant naturel et nécessaire. Ton regard métallique était ancré dans le sien. Elle ne t'arrêterait pas.
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 23 Juin - 10:23
Hisae venait enfin d'expliquer pourquoi elle ne voulait pas que Blake la rase à cet endroit-là. Il s'arrêta un court instant dans sa tache pour la regarder. A quoi pensait-il ? Parfois, elle aimerait vraiment être télépathe...Bien que ce ne serait pas toujours une bonne idée de lire dans ses pensées à lui. Et puis, il lui répondit alors. Ces mots, ce ton...pourquoi se sentait-elle rassurée ? Parce qu'il ne la voyait pas comme une prostituée, tout simplement. Même avec ce qu'elle lui avait déjà raconté.

- D'accord...


Ce n'était qu'un simple mot, mais il était chargé de beaucoup de choses. D'un remerciement muet d'ailleurs, juste parce qu'il ne la voyait pas aussi mal qu'elle le pensait. Parce que malgré tout, il semblait s'intéresser à elle, à son bien-être. Ce qui était assez étrange au vu de la situation.

Par la suite, Blake avait reprit son petit jeu et il semblait prendre du plaisir à découvrir son corps, à affoler le désir en elle. Et malgré ses efforts, son corps en demandait plus. Toujours plus.
Elle tenta pourtant de l'empêcher de continuer son œuvre, de le bloquer. Mais il appuya sur ses jambes pour les forcer à s'ouvrir. Elle était totalement coincée, exposée même à son regard, à ses envies et à cette bouche qui lui faisait un sacré effet !

- N-non ! Tu mens !


Elle tentait surtout de se convaincre elle-même, gênée de sentir son intimité si ouverte face aux assauts de Blake. Son propre corps ne lui obéissait pas, répondant seulement aux attentes de l'homme. Et ce dernier repartait à l'attaque. Elle sentit la langue plonger une nouvelle fois à l'intérieur et entamer un mouvement de vas et viens.
Lorsqu'il mena une double torture, la langue toujours au même endroit et le pouce sur son bouton, son souffle s'accéléra mais elle faisait tout les efforts possibles pour ne pas émettre le moindre bruit ! Sa respiration plus courte était déjà bien assez parlante à son goût !

Elle n'avait même pas la force de lutter contre la main qui maintenant une seule de ses jambes. Celles-ci s'ouvrant largement tout en continuant de trembler légèrement.
Soudainement, il changea de façon de faire. La langue remplaça le pouce alors qu'elle sentait un premier doigt entrer en elle. Elle s'était attendue à plus d'entrain, peut-être plus de brutalité mais il restait doux, même jusque là. Ce qui fit grimper son plaisir en flèche.

Et en plus, il se montrait plus présent, plus insistant sur ses zones sensibles. Lorsque le deuxième doigt entra, un nouveau gémissement lui échappa. Elle ne put s'empêcher de lever le bassin. Pas de beaucoup, juste de quoi le tendre un peu vers lui. Elle était incapable de résister alors que le plaisir l'envahissait lentement mais surement. Elle avait perdu tout contrôle, se faisant littéralement balayer par les sensations qu'il faisait naître en elle. Renaître même, car cela faisait si longtemps qu'elle en était encore plus sensible !
D'autres gémissements se firent entendre, mais elle ne cherchait plus à les retenir. Elle ne retenait plus rien.

Son corps explosa soudainement alors qu'elle atteignait la jouissance. Tout son être se crispant, ses doigts sur le drap, sur les doigts de Blake. C'était loin d'être discret mais de toute façon, il était trop tard pour nier son plaisir. Elle n'osait pas le regarder, fixant le plafond alors qu'il se retirait. Elle tentait surtout de s'en remettre, tant elle avait l'impression que cela faisait une éternité qu'elle n'en avait pas eu ! Et c'est qu'il était doué en plus !
Elle se risqua un coup d’œil vers lui, pour voir ce qu'il faisait...Ah, il se préparait. Et il avait une sacré érection en plus !

Il se plaça alors au-dessus d'elle, la fixant droit dans les yeux. Elle tenta de faire pareil, de paraitre sereine alors que le stress venait côtoyer le plaisir encore présent dans chaque fibre de son corps. Ses mains se remirent à serrer le drap mais pas pour la même raison. Elle était tendue, très tendue. Il avait beau s'être montré doux jusque là, lui avoir offert un orgasme, elle n'avait aucune preuve qu'il allait le faire jusqu'au bout...et puis, ces derniers temps chaque pénétration lui avait fait mal. Elle avait toutes les raisons du monde d'être stressée !

Plus il se frottait contre son intimité, moins elle était à l'aise. Elle détourna alors les yeux, ne tenant pas à ce qu'il lise la peur au fond de son regard. Elle savait que rien ne le ferait changer d'avis et qu'elle était dans l'incapacité de se défendre, elle ne pouvait qu'espérer ne pas trop souffrir.
Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2018
Age : 25
Multi-Compte : Eileen / Sarika / Maeko / Juna / Leah / Erina / Isako / Kioko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Blake Wright
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Asservie


Défis rp :
- Hisae devra se soumettre entièrement à Blake en punition alors qu'elle est accusée à tort d'une bêtise de Kaya
- Hisae devra avoir des gestes provoquant sur Kaya pour faire chier Blake
- Hisae devra prendre soin de Blake lorsque celui-ci tombera malade ou sera blesser et donc se montrer compatissante et douce
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 23 Juin - 11:30
Lorsque tu avais rentrer ton deuxième doigt à l'intérieur de l'antre de la jeune femme, cette dernière malgré tous ses efforts pour ne pas montrer qu'elle prenait ne serait-ce qu'une peu de plaisir, laissa un nouveau gémissement franchir ses lèvres et son bassin se souleva très légèrement, suffisamment pour que tu le remarque. tu étais très attentif au moindre de ses mouvements. Chacun d'eux, t'ouvrait les portes de la connaissance en ce qui concernait Hisae et ses plaisirs. D'autres gémissements suivirent rapidement alors que tu poursuivais tes assauts sur son bouton en même temps que tes vas et viens. Au bout de quelques instants, le corps de ton esclave se crispa et se souleva légèrement, tu sentis au bout de tes doigts son antre palpiter et les comprimer, signe qu'elle venait de lâcher prise et était en train de jouir. Tu ralentis tes vas et viens, faisant ainsi durer ce moment sans l'agresser maintenant qu'elle devait être bien sensible. Puis tu te retiras une fois que les palpitations avaient cessé.

Une fois que tu fus près à passer toi-même à l'acte, tu avais présenté ton membre à son entrée, le frottant un instant pour le lubrifier un peu. Alors que tu fixais Hisae dans les yeux cette dernière détournas la tête et les yeux. Tu profitas de cet instant pour la pénétrer. Tu ne rentras pas en elle rapidement. Une fois ton gland à l'intérieur, tu attendis un peu avant d'effectuer des vas et viens qui te permettrait de t'enfoncer un peu plus à chaque fois. Cette façon de faire te plaisait, tu pouvais ainsi prendre le temps d'apprécier. Ça faisait augmenter ton plaisir chaque fois un peu plus.

Une fois bien "placé" en elle, tu commenças à "jouer". Ce "jeu" consistait à te retirer très lentement jusqu'à la limite de sortir avant de rerentrer un peu plus brusquement, mais sans y aller non plus trop fort. Tu ne cherchais pas à faire du mal, tu testais les réactions de la jeune femme. Tu recommenças plusieurs fois ton manège avant de prendre un rythme normal de vas et viens. Le fait que cette dernière soit attachée, limitait tes fais et gestes et surtout les positions. Au bout d'un moment, tu entrepris de détacher ses chevilles. Tu espérais qu'elle ne tenterait rien d'idiot ou tu devrais te montrer plus brutale, chose que tu n'aimais pas trop. Hisae chercha à se défendre, mais elle ne se montrait pas aussi virulente qu'auparavant. Tu te contentas donc de saisir fermement ses cuisses au moment de la pénétrer de nouveau, plaçant ses dernières autour de ta taille avant de prendre appuie sur le lit. Cette fois-ci tu penchas ton visage vers l'un de ses seins, attrapant son téton dans ta bouche pour le sucer avec fougue. C'est que tu commençais à t'exciter pas mal et ça s'en ressentait dans la force de tes vas et viens.

Ton plaisir grimpait de plus en plus et Hisae étant petite, tu arrivas rapidement au fond, une nouvelle sensation des plus agréables. Ta bouche lâcha le bouton qu'elle titillait avec beaucoup d'envie et remonta jusqu'au cou de la jeune femme, y déposant quelques baisers avant de le mordiller légèrement. Tu poursuivais tes assauts, ta langue venant lécher alors son trapèze jusqu’au bout de ses épaules, puis de la base de sa gorge jusqu'à la limite de son menton. tu connaissais les endroits sensibles d'une femme, mais Hisae serait-elle réceptive ? Chaque femme a des zones érogènes bien propres à elle. Quelles étaient celle de ton asservie ? Tu testais donc, mais toi-même, tu ne tiendrais plus longtemps. Trop d'excitation depuis le début, trop de plaisir, tu ne mis pas longtemps à pousser un gémissement rauque tandis que tu remplissais la protection que tu avais placé plus tôt, ralentissant les mouvements de ton bassin avant de t'arrêter complètement pour te retirer, essoufflé. Tu ôtas alors la capote, finissant de te branler un instant avec ta main. Tu avais beaucoup transpiré, ton torse était à présent trempé de sueur. Tu allas jeter ton préservatif dans la poubelle de la salle de bain et entras dans la cabine de douche. Tu détacherais Hisae ensuite. Tu n'avais pas encore suffisamment confiance en elle pour la laisser totalement libre et sans surveillance ...
Messages : 58
Date d'inscription : 08/04/2018
Age : 36
Localisation : Quelque part
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Lena
Fiche de Présentation : The Star-Spangled Banner

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Kaya, Hisae
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur



Gages::
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit