AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Lena - Les ailes de la liberté [Finish]



Lena - Les ailes de la liberté [Finish]

 :: Présentations :: Présentations des hybrides :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 24 Avr - 9:58

Qui êtes vous?



Généralités

♠️ Prénom : Lena
♠️ Nom : Zeldée, comme Erina


♠️ Sexe : Féminin
♠️ Âge : 18 ans

♠️ Race : Chauve-souris Roussette
♠️ Groupe : Hybrides Femelles
♠️ Rang : Villageoise

♠️ Orientation : Inconnue


Personnalité

Lena, tu as toujours été une enfant douce et calme. A présent que tu es une jeune adulte, tu as gardé ces deux traits de caractère qui te définissent bien lorsqu'on te croise pour la première fois. Tu sais faire preuve de patience et de gentillesse. Altruiste, tu aimes aider les autres du mieux que tu le peux et selon tes propres moyens.

Depuis que tu as failli perdre la vie, tu sais que le plus important c'est de vivre le moment comme il se présente à toi. Tu te dis toujours que ça pourrait être pire, ce qui fait de toi, quelqu'un qui ne se laisse pas facilement abattre. Tu es aussi très déterminée dans ce que tu entreprends, on peut dire de toi que tu es une battante.

Tu as cependant une part sombre depuis cet instant de ta vie qui a tout changé. Cette fragilité du corps te laisse un arrière goût amère et parfois, tu te montres mélancolique ou même renfermée. Il est difficile de t'atteindre et surtout de te comprendre. Tu espères chaque jour que tu pourras voler de nouveau comme avant, mais lorsque chaque jour tu échoues de nouveau, ton espoir diminue. Dans ces moments-là, mieux vaut qu'on te laisse seule, tu risquerais de te montrer distante et froide.

Heureusement, ta vraie nature fait que tu ne restes pas longtemps dans cet état, surtout pour ne pas inquiéter ta sœur. Tu redeviens donc rapidement, une jeune femme pleine de vie, qui aime rire des pitreries de Erina. La présence de cette dernière te rassure et te permet de redevenir celle que tu as toujours été. Tu aimes énormément ta grande sœur. Peu importe que les autres ne voient aucune ressemblance entre vous deux, elle restera toujours ta seule famille.

Il t'arrive cependant de la jalouser et pour cause. En arrivant au village, alors que tu étais encore alitée, Erina a pu s'intégrer plus rapidement et bien mieux que toi. Tu es fière d'elle bien sûr, de ce qu'elle entreprend chaque jour pour devenir guérisseuse. Mais l'un n'empêche pas l'autre et souvent tu te retrouve prisonnière de deux sentiments opposés à son égard qui te tourmentent bien plus que tu ne veux te l'avouer ou le montrer. Tu gardes donc tout pour toi, tentant de ne pas montrer cette jalousie qui parfois te ronge, mais des fois ... il y a des fuites.

Tu ne manques pas d'intelligence et tu adores lire. Tu le fais pour toi-même en premier lieu, car tu aimes apprendre constamment, mais depuis peu, tu le fais aussi pour ton projet de devenir institutrice du village. Tu n'as pas de véritable peur en toi, sauf peut-être celle de perdre ta sœur un jour. Même sans n'avoir eu aucune expérience pour le moment, tu te sais romantique et tu rêves d'amour. Peut-être est-ce dû à tes lectures qui te plongent souvent un peu trop à la place des personnages, qui sait ?


Apparence

Lena, on reconnait aisément ton appartenance à l'espèce des Roussettes lorsqu'on te croise pour la première fois. Pas de doute, la première partie de toi qu'on remarque, c'est ta longue chevelure d'un rouge vif, rappelant étrangement la couleur du sang. Tu ne passes donc pas inaperçu. Coiffés raides, tes cheveux ne sont ni trop fins, ni trop épais. Des mèches encadrent ton visage et certaines retombent au niveau de tes yeux, te donnant un air un peu rebelle et mystérieux. Tu prends grand soin de ta chevelure flamboyante que tu coiffes régulièrement pour ne pas laisser de nœuds s'installer trop longtemps. Tu as cependant un épi qui se remarque sans peine et que tu n'ais jamais parvenu à cacher.

La deuxième chose qui attire rapidement l'attention, ce sont tes yeux semblables à deux Topazes dont tes cheveux en font ressortir la couleur vive. Ils sont également grands, surmontés de longs cils qui te donnent un regard tour à tour doux, ravageur ou dans de rares occasions, sombre. Tes sourcils sont très fins et d'un rouge aussi vif que celui de tes cheveux. Ton visage ovale parait long avec ton menton pointu. Tes traits sont fins et plutôt harmonieux.

Tu possèdes une silhouette svelte et élancée. Tu es plutôt grande pour une hybride chauve-souris du haut de tes 1m77, sans doute dû à ton côté humain. Tu es plus grande que ta sœur et on pense souvent donc à tord que tu es l'aînée, mais lorsqu'on te connait mieux on voit bien que tu sors tout juste de l'adolescence. Même si il est vrai que ton corps n'est pas dépourvu de forme, bien au contraire. Ces dernières sont très généreuses, peut-être un peu trop à ton goût, lorsque tu remarques que les regards se posent bien plus souvent en premier sur ta poitrine plutôt que sur tes yeux. Tu as une taille fine et on te pense souvent trop mince, pourtant tu as un bon appétit et ton poids est équilibré au vu de ta taille.

Tu n'es pas difficile du point de vue vestimentaire, tu optes souvent pour du classique décontractée, mais étant hybride sauvage à présent, tu ne peux te permettre de choisir ce que tu désires porter. Tu mets souvent des vêtements qui colle au corps et mettent en valeur tes formes. Tu aimes te montrer féminine à chaque instant. Ayant une mauvaise vue puisque tu es myope, tu portes quasi constamment des lunettes, du moins lorsque tu lis ou enseignes. Le reste du temps, tu te contentes de ta capacité d'écholocalisation.


Histoire

Peut-on vraiment dire que tu es née ? Tu es une création de laboratoire. Créée par un scientifique, en échange contre la parole de sa femme de ne plus partir si elle pouvait avoir une "roussette". C'est justement ce que tu étais. Mais tu as vu le jour avec une apparence plus humaine qu'il ne le pensait. Toi-même, tu t'es toujours posée la question, avais-tu réellement été créée, ou bien ce scientifique qui deviendrait un substitut de père pour toi, t'avait-il obtenu par un moyen plus "naturel" ? Était-ce pour cette raison que tu avais hérité d'une paire d'ailes adaptée à ta taille ?

Lorsque ce "père" improvisé te ramena à sa femme, cette dernière fût surprise bien sûr que tu n'es presque rien qui te rattachait à ton hybridation. Tu possédais néanmoins une touffe de cheveux déjà bien fournie et rousse, presque à la limite du rouge, prouvant ton appartenance en tant que chauve-souris roussette. En entrant dans cette maison, tu fis également la connaissance d'une autre hybride chauve-souris, une autre espèce, une qui tenait bien plus de l'animal que toi. Elle était plus âgée, de 6 ans ton aînée, mais tout de suite, elle t'adopta en tant que sœur.

Tu grandis en toute innocence. Tu jouais avec ce qui te passait sous la main, tu apprenais les bases de l'instruction, savoir lire, écrire, compter. Une bonne éducation en somme pour une esclave. Tu étais plutôt calme comme enfant, juste un peu espiègle parfois. Votre maîtresse se contentait de t'observer, de te demander d'ouvrir tes ailes, de voler juste un peu au-dessus du sol. Tu le faisais volontiers, pensant que c'était un jeu dans l'innocence de ton jeune âge. Cependant, parfois pendant plusieurs heures, on te laissait seule dans un coin, alors que ta sœur Erina, se retrouvait seule avec le couple. Tu ignorais ce qui se passait et puis, tu aurais été trop jeune pour le comprendre dans le cas contraire. Mais tu remarquais ce voile de tristesse sur le regard de ta sœur. tu ne comprenais pas et tu avais bien tenté de lui demander, mais toujours Erina avait éludé savamment la question, te laissant dans le doute et l'incompréhension.

Après les tests de vols, vinrent les tests écholocalisation. Au début, tu avais beaucoup de difficultés parce que ton côté humain reprenait toujours le dessus lorsque tu parvenais à émettre des ultrasons. Tu avais alors les yeux bandés. Mais le renvoie de ses sons ne te parlais pas. Il t'aura fallu du temps pour y parvenir et pour améliorer cette capacité enfouie au fond de toi. Tu n'avais pas une bonne vue, donc t'entraîner était devenue ton quotidien. Il suffisait qu'on t'empêche de porter tes lunettes. Tu étais myope comme une taupe, c'est le cas de le dire. Une très mauvaise vue. Sans tes deux autres "yeux artificiels", tu ne distinguait que les formes dans un flou total. Les couleurs se mélangeaient et sauf si il y avait une dominance parmi elles, tu ne distinguais qu'une masse grise, sombre. Difficile en somme de reconnaître ton environnement. Plus les années passaient plus ta vue baissait, jusqu'à ce qu'elle finisse par stagner. Mais tu n'y voyais pas grand chose sans tes lunettes.

L'écholocalisation était donc devenue indispensable pour toi et très efficace. Ce qui ne t'empêchait pas de porter tes lunettes surtout lorsque tu lisais. Tu aimais bien ça lire. Tu avais reçu les bases minimums pour cela, mais plus tu lisais de livre lorsque tu te retrouvais seule, plus tu t'instruisais de toi-même. Tu n'avais jamais le droit d'accompagner Erina lors de ces tests, comme toujours elle revenait triste, comme toujours tu la consolais sans savoir et comme toujours, tu remarquais de nouvelles cicatrices sur son corps. En grandissant, tu te doutais de plus en plus de ce qui devait se passer dans ces moments où elle se retrouvait seule avec le couple. Tu étais cependant loin d'imaginer le calvaire. Tu ne savais pas non plus que ta sœur subissait cela dans le but de te protéger. Tu avais bien compris à présent que cet homme et cette femme ne seraient jamais tes parents. Erina et toi étiez simplement des hybrides, des esclaves parmi tant d'autres sur Togi. Vous aviez eu la chance de recevoir un minimum d'instruction, mais vous n'aviez jamais connu vos vrais parents. Voilà pourquoi cette chauve-souris de 6 ans ton aînée, poilue alors que tu ne l'étais pas, un visage traduisant l'animal que vous étiez, était malgré tout ta grande sœur à tes yeux, ta seule vraie famille. Tu avais plus confiance en elle qu'en ce couple un peu étrange.

L'adolescence n'est pas vraiment un passage de la vie très marquant dans l'existence d'un hybride. Certes, la puberté est là, un côté un peu rebelle qui se manifeste, mais rien de bien surprenant, sachant qu'un esclave est limité sur beaucoup de choses. Pour toi, c'était pareil, la vie suivait son cours toujours de la même façon, pas de grands changements en perspective. Mais ça c'était avant, ça c'était sans compter sur les erreurs du scientifique. Créer des hybrides c'est bien, mais juste pour le plaisir de sa femme, sans que cela soit réglementaire, ça ne pouvait pas passer, ni auprès du laboratoire, ni auprès de la législation de Togi.

Ainsi, un jour, d'autres humains débarquèrent pour arrêter le couple. Erina, plus que toi, avait vu venir le danger pour vous. Elle n'avait pas mis longtemps à prendre ta main et à fuir loin de cette demeure qui n'avait jamais été une véritable maison pour vous. Ta sœur t'avait alors expliqué pourquoi elle avait fait cela. Elle venait de vous épargner à toutes les deux, le centre de dressage puis l’animalerie, où vous risquiez d'être vendues à d'autres humains inconnus. Mais le pire, c'est que vous risquiez d'être séparées pour de bon. Tu ne le voulais pas plus qu'elle. On est bien qu'avec les gens qu'on aime, non ? Vous n'aviez cependant pas prévu un détail qui serait lourd de conséquences pour toi-même. Vous aviez fuit en pleine hiver et dans la forêt. Vous évitiez à tout pris la ville pour ne pas vous faire reprendre. Mais comment se nourrir convenablement en cette saison, pour deux hybrides dressées qui n'ont jamais vécu indépendamment des humains ? La faim, la morsure du froid, la fatigue de ne pouvoir dormir sereinement dans un environnement considéré comme "hostile" pour des non-habituées. Tous ces facteurs vous amenèrent à un drame ... qui aurait pu très mal tourner pour toi. Tes forces te quittaient peu à peu, tu résistais moins au froid que Erina, tu n'avais pas son doux pelage. Tu avais tenté de voler les premiers temps pour te réchauffer. Mais au bout d'un jour ou deux, tes ailes avaient refusé de bouger. Elles te faisaient bien trop mal lorsque tu essayais de les déployer. Le froid est une brûlure presque plus douloureuse que celle provoquée par le feu.

Un matin, tu ne t'es pas levée, tu ne t'es pas réveillée. Tu ne ressentais plus de douleur, il n'y avait juste que ton esprit et le néant. Tu étais tombée dans le coma durant la nuit et rien ne parvenait à te faire reprendre conscience, pas même les cris ou les pleurs de ta sœur. Tu n'as su que bien plus tard à ton réveil ce qui était advenu. Des "villageois" vous avaient trouvé, attirés par les sons désespérés émis par Erina. Suite à ce "demi sauvetage", on t'emmena auprès d'un guérisseur dans le village des hybrides. Là, ce dernier fit ce qu'il pu pour te sauver. Erina avait même participé après l'avoir sauvagement attaqué. Tu appris peu à peu tout en restant alité durant plusieurs semaines, que ce village abritait des hybrides sauvages qui vivaient en communauté. Tu ne te rendis compte de tout ce qu'on te racontait à ce sujet, que lorsque tu pu enfin te déplacer de nouveau. Tu étais sauve oui. Tu avais échappé de peu à la "Grande Faucheuse".

Mais ton corps, lui, ne serait plus jamais le même. Il était affaibli et le guérisseur ne savait pas quoi faire pour te permettre de te remettre entièrement. Tu détestais ça. Tu ne pouvais même pas aider convenablement le village. Comment apporter ta "pierre à l'édifice"? Tu te sentais inutile ... Mais le pire de tout, c'est que tu ne pouvais plus voler comme auparavant. C'est à peine si tu quittais le sol de quelques mètres, avant de flancher et de retomber parfois lourdement sur le sol. Au final, c'est comme si on t'avait coupé les ailes alors qu'elles étaient bien là. C'est pour cette raison que souvent tu regardais le ciel, tu voulais y retourner, voir le monde de là-haut, sentir le vent guider ta direction ... te sentir libre pour de bon.

Tu ne pouvais pas rester à te morfondre dans ton coin, tu ne voulais pas montrer cette image de toi à ta sœur, ni même aux villageois que tu ne connaissais pas pour la plupart. Tu n'aimais pas l'idée de rester sans rien faire pour la communauté. Tu y avais réfléchi durant de longues journées, sans en parler à Erina. Tu avais bien une idée de ce que tu pourrais faire. Mais le village accepterait-il ? Il te fallait avant tout en parler avec Satoshi, le doyen du village. Ce n'est pas tant qu'il t'effrayait malgré sa grande taille, mais tu n'avais pas pu prouver ton implication parmi les siens, tandis que Erina avait déjà commencé à aider où elle pouvait, avant de se voir proposer de devenir apprenti-guérisseuse. Tu l'enviais et tu la jalousais pour cela. Parfois, tu te montrais un peu froide d'ailleurs envers elle lorsqu'elle venait te raconter ses journées. Voilà pourquoi tu étais déterminée à faire les choses par toi-même. Tu ne voulais plus ressentir cela.

Ça n'avait pas été simple de "négocier" avec Satoshi au début, il ne te faisait pas encore confiance, mais tu étais restée déterminée et tu l'avais convaincu en te soumettant de toi-même à un essai. Il pourrait toujours revenir sur sa décision si ça ne marchait pas. Tu étais maintenant anxieuse à l'approche de ta première journée d'enseignement. Serais-tu à la hauteur ? Erina avait-elle été mise au courant ? Comment réagirait-elle ... ?


Derrière l'écran

Prénom/Pseudo : /
Âge : /
Fille, garçon ou autre ? /
Passions : /
Comment as-tu découvert le forum ? /
Que penses-tu du forum ? /
Autres : Informations à retrouver sur la fiche de Athenais
Avatar utilisé : Rias Gremory de Hight School DxD
Question  : Est-ce qu'un hybride peut travailler ?
Réponse à la question :


©️ FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH |  NESIS |  MEIYA ▬▬ Modifiée par Lou Ainsel
Messages : 7
Date d'inscription : 24/04/2018
Age : 37
Localisation : Village
Multi-Compte : Athenais, Kathleen Duke, Logan, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Blake Wright
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Villageoise
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 24 Avr - 20:05
C'est tout bon, ma chère petite sœur Smile


Bienvenue ! Tu es validé(e) !


Bonjour/bonsoir,

Bienvenue sur Maître ou Neko, nous espérons que tu t'amuseras bien et nous te félicitons pour ta validation et ta fiche =3

Avant toute chose, nous te demandons de recenser ton avatar =>ici<=

Tu dois aussi recenser ton DC =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande d'habitation pour que ton personnage ait sa maison =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande de rp =>ici<=

Et pour finir, il ne te reste plus qu'à ouvrir ta boite aux lettres ==> ici <==

Petit plus, même si je sais que ça fait déjà beaucoup, penses à remplir ton profil !
Amuse toi bien parmi nous =)

Messages : 3517
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 25
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko, Juna Kavanez, Erina et Hisae
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Reine


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Présentations :: Présentations des hybrides :: Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit