Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides et maintenant des humains, à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Chrysomallos, la perfection incarnée

 :: Présentations :: Présentations des hybrides :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Jeu 22 Mar - 18:40

Qui êtes vous?



Généralités

♠️ Prénom : Chrysomallos (Chrys)
♠️ Nom : /

♠️ Sexe : mâle
♠️ Âge : 24 ans (environ)

♠️ Race : Ovin de la race des moutons "Blanche du Massif central"
♠️ Groupe : Hybride mâle
♠️ Rang : Apprenti Rabatteur

♠️ Orientation : Pansexuel s'il a quelque chose à gagner de cette relation. Homosexuel pour le plaisir.


Personnalité

Comment décrire le psychisme de la perfection ? En voilà une drôle de question, je suis parfait. Ca suffit à me résumer. Décrire la perfection est une tâche aussi infinie que celle de Sisyphe. Mais puisqu’il le faut, je veux bien tenter de vous résumer sobrement l’être que je suis.

Certaines personnes, jalouses de ma perfection, me trouvent narcissique et égoïste. Ils ne veulent seulement pas admettre que j’ai plus de goûts qu’eux. Je sais reconnaître la véritable beauté ainsi que la laideur. Je sais exactement ce que je vaux, je n’ai pas de complexe. Je sais aussi parfaitement ce que je veux et je me donne les moyens d’y arriver.

Il est vrai aussi que par ma beauté et mon intelligence supérieures, je suis bien au-dessus de tous les autres hybrides et de bons nombres d’humains. Ma perfection est inégalable, mais je la partage. Si vous réussissez à attirer mon attention ou si avez quelque chose qui m’intéresse, vous aurez peut-être une chance de partager un moment intime avec moi. Mais ne vous attendez pas à une relation à long terme, si je n’ai plus rien à gagner de notre relation, je l'arrêterai nette. Et ce ne sera pas la peine de tenter de revenir vers moi par la suite si vous n’avez plus rien pour moi.

Vous trouvez peut-être ça cruel, pour moi il s’agit simplement de se contenter du nécessaire. Pourquoi est-ce que je devrais m’attacher à des personnes qui ne m’apportent rien. C’est comme avoir sur soit en permanence une montre brisée, ça ne sert à rien à par vous encombrer.

Une dernière chose sur moi, je n’aime pas l’obscurité. Comment voulez-vous que partage ma perfection avec vous autres si vous ne pouvez pas me voir ? Vous voyez, je ne suis pas égoïste. Je fais tout ce qu’il faut pour que vous puissiez profiter de ma perfection.


Apparence

Si j’en crois ce que me reflète ce miroir, je suis un bel hybride mâle de mouton avec de nombreux atouts et aucun défaut. Par-où est-ce que je commence ? Il y a tellement de choses à dire sur ma perfection. C’est un peu comme tenter de décrire la beauté de la Vénus de Milo, c’est une mission impossible si l’on veut rendre réellement sa beauté. Et pourtant, elle est incomplète. Alors, imaginez comme est-ce que je vais pouvoir me décrire alors que moi je suis entier. Vous voyez mon problème ? Bon… Puisqu’il le faut, je vais tenter de rendre grâce à ma beauté en quelques mots, mais après ne venez pas vous plaindre s’il vous manque des détails.

Néanmoins, un problème demeure, par quelle partie de mon superbe corps est-ce que je commence ? De la tête aux pieds ou des pieds à la tête ? Dur dilemme, mon faciès est surement ce que vous verrez en premier, mais mes sabots vous laisseront un souvenir impérissable. Faites un choix, je vous laisse l’immense honneur de décider.

Vous ne semblez pas vouloir m’aider ! Je vais prendre la décision moi-même ! Bande d’ingrat, vous ne vous rendez pas compte de la chance qui vous est offerte d’en savoir plus sur l’être incarnant la perfection à l’état pur.

Je vais donc commencer par mes sabots afin de conclure sur mon splendide visage. A la terminaison de mes puissantes jambes se trouvent une paire de sabots fendus d’un marron clair. Ces derniers sont surplombés d’une mince fourrure blanche qui remonte jusqu’à mi-cuisses dévoilant une peau claire et tacheté de légers grains de beauté éparses. Ma fourrure est douce et soyeuse. Ma laine est parfaitement entretenue, sa blancheur reste toujours immaculée. Vous aurez beau chercher, vous ne trouverez aucun noeud ni aucun trou dans ma toison. Ma fourrure a tout de la célèbre toison d’or, si ce n’est la couleur dorée tape à l’oeil.

De puissants muscles courts sous ma laine et sous ma peau.  Mes jambes sont longues fortes, elles ne m’ont jamais trahi. Leur endurance et leur puissance sont sans aucun mesure supérieures à celles de vos pauvres jambes faméliques. Et je ne parle pas de leur beauté, sur ce point la comparaison n’est pas utile. La perfection est incomparable. Mes jambes sont parfaitement ciselées et recouverte de fourrure jusqu’à la parfaite hauteur. Elles se terminent par deux puissantes cuisses ne comportant pas un seul gramme de graisse. C’est d’ailleurs mes cuisses qui réalisent la parfaite transition entre mon héritage animal et humain. Elles sont d’ailleurs surmontées par un de mes atouts les plus remarquables : mon postérieur. Mes fesses sont parfaitement galbées et musclées. A chacun de mes mouvements de capoeira, elles se contractent dans une magnificence sans nom. Mais notez bien qu’elles sont hors-limite. Le premier qui ose toucher mon postérieur sans mon accord se prendra un magnifique coup de sabot en pleine tête, vous laissant ainsi un souvenir douloureux pour avoir osé approcher la perfection.

Assez de mise en garde, revenons à des choses plus agréables. Comme vous vous en doutez très certainement, je n’ai pas qu’une paire de fesse pour m’adonner aux plaisirs de la chair. Dans le creux de mes reins, niché au milieu d’une fine toison de poils blonds se trouve mon instrument de plaisir. Pour ce qui se demande, il n’a rien hérité de l’animal dont je possède l’ADN. Il est complètement humain et parfaitement fonctionnel. C’est tout ce que vous aurez comme information sur mon pénis. Sans mystère, la perfection ne peut pas exister. Et puis comment est-ce que je pourrais vous séduire si je me dévoile complètement à vous ?

Remontons plutôt au-dessus de la ceinture, vous avez le droit d’admirer librement mon ventre avec mes abdominaux parfaitement ciselés à même la roche. Laissez-vous hypnotiser par leurs légers mouvements à chaque inspiration et expiration. Exceptionnellement, vous avez même le droit de les toucher. Sentez leur dureté à travers votre peau, leurs contours finement ciselés sans une seule irrégularité. Ressentez leurs mouvements lors de ma respiration. Et maintenant pouvez-vous dire qu’il ne s’agit pas là de la perfection ?

Au centre de mon ventre, vous pouvez aussi admirer mon nombril. Preuve même que la perfection a eu une mère et que même les anges doivent naître pour exister. La trace du lien que j’ai partagé avec mère est simple, sans aucun défaut. Il est parfaitement centré sur mon ventre et légèrement enfoncé à l’intérieur de ce dernier.

Et ça suffit ! Vous avez laissé suffisamment vos mains baladeuses sur mes abdominaux. Bien, c’est mieux comme ça. Je peux continuer ?

Bien, remontez un peu votre regard pour admirer mes magnifiques pectoraux. Ils ne sont pas aussi développés que ceux d’un bodybuilder, mais ils le sont suffisamment pour s’accorder parfaitement avec ma morphologie et pour se laisser devenir à travers mes vêtements. A leur extrémité, naissent deux mamelons d’une ravissante couleur oscillant entre le marron et le rouge. Au centre de leur forme circulaire parfaite ressortent légèrement leurs extrémités respectives.

Les muscles de mon dos ne sont pas non plus en reste. Je veille à ce que chacun de mes muscles soient parfaitement développés et reste proportionnés juste comme il le faut vis-à-vis des autres. A chaque mouvement de bras, les muscles supérieurs de mon dos se contracte dans une beauté semblable aux mouvements des vagues.

Parlons de mes bras, tout comme le reste de mes membres, ils sont parfaitement proportionnés. Ils sont le parfait pendant de mes jambes. Ils possèdent une force et une puissance suffisante pour supporter mon corps lors de mes mouvements de capoeira ainsi que maintenir n’importe qui plaqué contre le sol ou un mur.

Ca y est, vous commencez à voir ma perfection ? Attendez de voir mon visage, vous ne douterez alors plus de ma beauté. La nature et la science m’ont doté de magnifiques yeux azurs que souligne parfaitement ma fine bouche au sourire narquois et aux lèvres claires. Au milieu de cette perfection vous trouvez un nez finement ciselé ayant hérité de l’excellent odorat du mouton. Le tout est surplombé d’une chevelure blonde légèrement ébouriffé aux reflets roses platine. Et c’est dans cette crinière flamboyante que naissent deux superbes cornes recourbés aux teintes rappelant mes cheveux.

Il reste un dernier élément de mon corps parfait dont je ne vous ai pas encore parlé. C’est en quelque sorte mon unique défaut. Mais que serait la perfection sans défaut pour la souligner ? Reprenez mon exemple de la Vénus de Milo n’est-elle pas considérée comme parfaite, car justement elle a un défaut. Il lui manque ses deux bras.

Et c’est exactement la même chose pour moi, une cicatrice barre mon nez d’une fine ligne claire tranchant avec les teintes de ma peau. Loin d’être une honte pour moi, cette cicatrice permet de souligner ma perfection. Néanmoins, la perfection exige du mystère et tout comme la vénus dont on ne connaît pas avec certitude l’origine ni même la position de ses bras disparus, je ne vous divulguerai pas l’origine de ma cicatrice.

J’ai maintenant terminé de vous décrire mon physique de rêve. Vous ne pouvez qu’être d’accord avec moi que ma beauté est inégalable parmi les hybrides et les humains.


Histoire

Laissez-moi vous conter l’histoire du grand et de l’unique Chrysomallos, mon histoire. Tout a commencé à un jour d’hiver en 2010. Je ne pourrais pas malheureusement vous donner de date plus précise sur quand la perfection que je suis est née. Mon éleveur n’a pas jugé utile de noter la date de naissance de ses bébés hybrides. Mais je ne m’en plains pas, ça fait partie du mystère qui entoure ma personne. Voyez-vous entretenir une aura de mystère autour de moi est très important. Cela me permet d’accentuer ma perfection, tout en m’aidant dans mon travail.

Je m’égare, je m’égare. Mais en même temps, il y a tellement de choses à dire sur moi que je finis moi-même par me perdre. Et si je peux me permettre, revenons à nos moutons.

Je disais donc, je suis née pendant l’hiver de l’année 2010. Je ne sais même pas si au début de l’année ou à la fin de l’année. Tout ce que mon éleveur m’a dit à ce propos et qu’il n’avait eu que deux portées d’hybrides moutons cette année, une en début d’année et l’autre en fin.  

C’était donc durant l’hiver que je suis né avec un frère ou une soeur. Je ne garde aucun souvenir de lui, je ne sais même pas s’il est encore en vie. Mais peu m’importe, la famille est un boulet que l’on se traîne toute sa vie. C’est quelque chose que j’ai appris en fréquentant les humains. Ils sont bien trop attachés aux personnes avec qui ils ont des liens de sang au point que la famille devient une de leur faiblesse principale.

Après ma naissance, j’ai pu côtoyer ma mère le temps que je sois sevré. Depuis, je ne l’ai jamais revu. Mais contrairement à ma fratrie, je garde quelques souvenirs flous d’elle. Je me souviens qu’elle avait de longs cheveux blonds comme les miens et de sa voix inquiète lorsqu’elle me parlait pendant que je nourrissais de son lait. J’efforce cependant de ne pas y penser. Comme je le disais, la famille est une faiblesse. Et je ne veux pas d’une faiblesse qui viendrait entacher ma perfection.

Concernant mon père, je ne sais même pas si j’en ai un. Je ne sais pas si ma mère a été inséminé de manière naturelle ou artificiellement. Je m’en fous.

Ce n’est qu’après avoir été sevré que mon éleveur m’a donné un nom. Il estimait que j’avais désormais de bonne chance de survie. Ce dernier m’a donc nommé Chrysomallos, car selon lui, je lui rappelais le bélier à qui avait appartenu  la toison d’or dans la mythologie grecque. Il m’a fallu des années pour réussir à comprendre ce qu’était la mythologie grecque. J’avais bien quelques bribes, car mon éleveur était passionné par les histoires de la Grèce antique, mais c’était très confus pour moi. Ce n’est que bien plus tard, quand j’ai eu accès aux ouvrages d'Homère, que j’ai compris.

Revenons à mon enfance. Après avoir été sevré, j’ai été comme pour la plupart des hybrides en élevage, séparé de ma mère et de ma fratrie. J’ai commencé à être dressé, à apprendre à devenir un hybride docile et obéissant, ne remettant pas en question son statut d’esclave. J’ai donc passé mon enfance mêlée à d’autres enfants hybrides qui ne m’arrivaient pas à la cheville, ça va de soi, à apprendre tout ce qu’un hybride doit savoir, pendant que mes dresseurs essayaient de détruire toute envie de révolte chez moi.

Tant que j’étais coupé du monde extérieur, j’ai été un bon petit hybride ne posant pas de question et obéissant aux ordres. Un jour, à peu près au milieu de mon adolescence quand mes cornes commençaient à pousser, mon éleveur a décidé qu’il était temps de commencer à m’exposer aux clients. Il voulait me mettre en avant dans sa boutique pour attirer des clients. La boutique n’était pas une de ses boutiques de luxe où tout semble fait d’or et d’argent et où dans l’air flotte un doux parfum de jasmin. Oh non ! La petite boutique de mon éleveur était plus proche d’un poulailler que de ce type de boutique. Oubliez le jasmin, remplacez-le par une odeur de chien mouillé mêlé à celle de la poussière. Vous savez l’odeur particulière que peuvent avoir certaines caves lorsqu’elles n’ont pas été ouvertes depuis des années et que la poussière s’est accumulé au milieu de l’humidité. Et ben, c’est à peu près l’odeur que dégageait la boutique.
Mon éleveur n’avait pas les moyens de payer des masqueurs d’odeurs et des parfums, ni même celui d’avoir des hybrides pour faire le ménage. Il avait déjà du mal à payer des dresseurs pour ses hybrides, il ne pouvait pas se permettre d’avoir des bouches à nourrir en plus. Tous les hybrides qui venaient au monde chez lui étaient revendus dès qu’ils atteignaient l’âge adulte.

La boutique faisait une vingtaine de mètres carrés. Il y avait très peu de cage dans la boutique. Il y avait surtout des étages, certaines étaient vides d’autres avaient des accessoires pour hybrides, des colliers, des paniers... Les quelques cages contenaient des hybrides. Ces hybrides étaient soit comme moi des hybrides de moutons ou des hybrides de chats. Mais franchement, je dois bien avouer que les hybrides de chats, que mon éleveur vendait, avaient l’air de chats de gouttières faméliques. Et concernant les hybrides de mouton, mon éleveur avait des portées bien plus rarement que pour les chats et les portées étaient soit d’un ou deux petits. Ce qui limitait fortement le nombre d’hybride. Les cages n’étaient pas très grandes pour la plupart, il était impossible de tenir debout à l’intérieur. Il fallait rester assis ou accroupis.

Au centre de la pièce, il y avait un comptoir bringuebalant avec un énorme casier en métal contenant toutes les fiches de tous les hybrides nés dans l’élevage. Mais il contenait surtout des fiches sur les différents produits qui étaient vendu dans la boutique. La vente d’hybrides était un complément de revenu à son activité principale.

Et pour finir, il y avait la vitrine du magasin. La totalité du pan de mur donnant sur la rue était vitrée. Tout le bas de la vitre était couvert de poussières et de boue et le tout remonter dans une sorte de dégradé jusqu’à une cinquantaine de centimètre de haut.  Mais la grasse n’était pas suffisante pour boucher la vue sur la petite estrade qui courait le long de la vitre à l’intérieur de la boutique. Le bois clair de l'estrade était marqué par les traces d’anciens présentoirs aujourd'hui disparus. Je pouvais facilement imaginer la splendeur que devait avoir eu cette vitrine lorsque la boutique était à son apogée. Elle devait regorger d'accessoires et petits meubles pour s’occuper des hybrides. Mais lorsque mon éleveur m’a placé  dans la vitrine, il n’y avait plus rien de tout ça. Il y avait simplement quelques cages plus grandes que celles de la boutique. Au moins dans celle-ci, je pouvais tenir debout.

J’étais encore trop jeune pour être vendu, mais avec moi en vitrine il montrait la qualité de la marchandise future. Bien que ça soit mensongé, aucun autre hybride de l’élevage n’était aussi beau que moi ou ne pouvait s’approcher de ma perfection, la boutique a connu un regain d’activité. Ce qui m’a permis d’observer toutes sortes d’êtres humains, d’apprendre qui ils étaient, comment se comporter avec eux, ce qu’ils pensaient des hybrides...

Mais le plus intéressant était que certains clients de la boutique se confiaient à moi, comme ils se seraient confié à un simple chien. Ils avaient tendance à oublier que je comprenais tout ce qu’ils disaient. De mon côté, je me contentais de les écouter sans dire un mot, adaptant l’humeur de mon visage à ce qu’ils disaient. Par exemple, un jour où il pleuvait averse un jeune homme est rentré dans la boutique, un sourire jusqu’aux oreilles. Je ne me souviens plus de quoi, il avait l’air. Mes souvenirs sont flous, mais je me souviens parfaitement de ce qu’il m’a raconté.

Après avoir discuté quelques minutes avec mon éleveur, le jeune homme est venu près de ma cage et il a commencé à me raconter sa journée. Il me parlait qu’il venait de se fiancer avec une riche jeune femme. Il avait eu le traque pendant toute la journée jusqu’au moment fatigue où elle avait finalement accepté la proposition. Jusqu’alors son histoire était extrêmement banale, j’avais déjà entendu ce genre d’histoires des dizaines de fois. Mais c’est la suite qui m’a captivé.

Il m’a alors expliqué qu’il allait pouvoir profiter des hybrides de sa future femme comme il le voulait. Et j’entends “profiter” dans le sens sexuel du terme. Au début, j’ai eu du mal à comprendre pourquoi il épousait cette femme plutôt que d’acheter des hybrides. Mais heureusement pour moi, il s’est mis à m’expliquer dans le détail son plan. Il venait d’une famille très pauvre et opposée à l’esclavage des hybrides. Ils étaient donc pour lui impossible d’en acheter pour assouvir ses besoins. Alors, lorsqu’il a rencontré une femme riche avec beaucoup d’hybrides et plutôt jolie, il a commencé à lui faire la cour. Et tout cela avec l’objectif d’avoir à sa disposition un harem d’hybrides.

Loin de me choquer, son histoire m’a fait comprendre beaucoup de choses sur le fonctionnement de la société. En fonction de notre rang social, il est parfois impossible d’obtenir certaines choses. Mais si l’on fait certaines concessions, comme par exemple se marier avec quelqu’un pour qui on n’a pas de sentiment, on peut obtenir ce que l’on souhaite. Et suite à cette révélation, j’ai commencé à vouloir certaines choses que je ne pouvais normalement pas avoir. J’avais depuis longtemps compris les multiples utilités d’avoir un hybride pour esclave, que ce soit les fonctions officielles et officieuses. Et je souhaitais maintenant avoir mes propres hybrides en tant qu’esclaves. Mais de part ma naissance, je ne pourrais pas avoir ce droit. C’est donc en m'inspirant de l’histoire du jeune homme du jour de pluie que j’ai élaboré un plan.

Je devais trouver un maître n’ayant pas encore d’hybride, mais souhaitant en posséder par la suite plusieurs. Mais mon futur maître devait aussi me faire assez confiance pour me laisser une grande autonomie et me laisser choisir ses nouveaux hybrides. Ainsi même si je devais répondre à un maître, je serais moi aussi un maître d’hybride. Mais il fallait encore que je me fasse adopter par quelqu’un qui correspondait à mes critères. Et c’est bien là, la chose la plus difficile. Ce ne sont pas les hybrides qui choisissent leur maître, mais les maîtres qui choisissent leurs hybrides. J’allais donc devoir faire preuve de ruse.

J’ai donc commencé à apprendre à simuler presque n’importe quelles émotions. Mon éleveur s’était rendu compte de ma nouvelle capacité et loin de le décevoir, il était ravi. Ça voulait dire pour lui qu’il allait pouvoir me vendre plus chère, car j’allais pouvoir combler au mieux les besoins relationnels que pouvaient avoir certains maîtres d’hybrides. Mais pour moi, ça signifiait toute autre chose.

J’allais pouvoir avoir une forme de contrôle sur mon futur maître. Je pourrais au moins éviter des embêtements. Et j’allais pouvoir contrôler l’image que je donnais à de potentiels acheteurs. Si je jugeais que telle personne ne correspondait pas à mes critères, je faisais tout pour me rendre antipathique. Et au contraire, si je trouvais quelqu’un qui me plaisait, je devenais le parfait petit chien obéissant et affectueux.

J’ai fini par trouver un maître qui correspondait à mes critères. Un homme d’une cinquantaine d’année, plutôt beau de sa personne. A première vue, on n’aurait pas deviné qu’il était quelqu’un de très fatigué qui souffrait énormément dû à son âge et à son métier extrêmement contraignant physiquement qu’il avait eu durant sa jeunesse. Il était maintenant le patron de sa propre entreprise, ce qui lui permettait de se soulager un peu. L’homme en question se nommait Gallos. C’était un homme torturé en permanence par de violentes douleurs aux dos. Il avait besoin d’un hybride pour l’aider dans son quotidien et pour assouvir quelques besoins naturels. En effet, il vivait seul depuis deux ans. Sa femme l’avait quitté suite à une série de violente dispute. Je n’ai jamais su sur quoi porter les disputes et à vrai dire, je n’en avais rien à faire.

Ca n’a pas été compliqué de convaincre Gallos de m’acheter. Ma perfection avait déjà presque fait tout le boulot, je n’ai presque pas eu à feindre des émotions pour lui plaire.

Et pendant quelques temps, j’ai vécu une vie plutôt paisible sous ses ordres. Ce n’était pas toujours de tout repos, mais Gallos n’était pas en soit un mauvais maître. Il s’apprêtait même à acheter un nouvel hybride suivant mes conseils. Tout allait pour le mieux, mon plan se déroulait sans accroc. J’allais bientôt avoir sous ma charge mon premier hybride. Mais c’était sans compter sur ces satanés révolutionnaires !

Ils ont tous gâchés en réclamant la liberté pour tous les hybrides ! Je ne veux pas de la liberté pour les hybrides ! Je veux la liberté pour moi afin de pouvoir profiter du système en place ! Il n’est pas question de détruire la société actuelle pour en reconstruire une nouvelle !

Et maintenant à cause de leurs interventions, mon maître ne voulait plus acheter d’autres esclaves ! Les événements l’ont même plus affecté que ce que je pensais. Gallos commençait petit à petit à se ranger du côté des révolutionnaires en souhaitant la liberté des hybrides. Il n’était pas question que je laisse passer ça ! Comment est-ce que je pouvais profiter du système si les rebelles le détruisait ?!

J’allais me venger et tout faire pour que les choses redeviennent comme avant ! J’ai alors commencé à élaborer un nouveau plan. Il fallait que je trouve un moyen de détruire cette rébellion !

Après plusieurs semaines à trouver comment je pouvais agir, j’ai entendu parler des rabatteurs. Des personnes aussi bien humaines qu’hybrides chargeaient de traquer les hybrides rebelles, c’était ma solution ! J’ai dû batailler dur avec mon maître pour le convaincre de m’inscrire en tant que rabatteur. J’ai dû user de tous mes talents de manipulateurs pour qu’il se mette à penser que de me laisser choisir mon métier permettrait peut-être de faire bouger les choses pour la cause des hybrides. Et cela même si le métier, que je choisissais, luttait pour éviter que les hybrides ne gagnent leur liberté. Heureusement pour moi qu’avec l’âge et aussi à cause de son attachement pour moi, il s’était ramolli. Je crois que sans ça, je n’aurai jamais réussi à le faire céder.

Mais le plus dur reste à faire, il faut maintenant que je trouve un maître de remplacement qui acceptera de mettre des esclaves à ma disposition et sous mes ordres. Et même si je trouve un nouveau maître, je vais encore devoir ruser pour que Gallos accepte de me vendre à un nouveau maître.

Depuis quelques mois, je suis dans un centre de formation pour rabatteur.  Il y a très peu d’hybride dans ce centre. Mais chacun a ses raisons propres de vouloir traquer ses congénères. La formation est dure, mais je m’accroche. Et puis la perfection ne peut pas échouer, je suis destiné à réussir. Les cours doivent nous apprendre un nombre important de choses, mais j’ai surtout retenu que les rabatteurs humains ne nous considérons jamais comme leurs égaux. Mais peu m’importe, je sais pertinemment que la perfection s’accompagne de la solitude. Et ici aussi, ils veulent que les hybrides soient complètement soumis. Je fais donc de mon mieux pour simuler une soumission complète. Mais mes instructeurs semblent plus difficiles à convaincre et à manipuler que les humains que j'ai rencontré dans le passé.

Je suis maintenant officiellement en voix de devenir un rabatteur. Un traître à ma race comme dirait certains hybrides. Mais je m’en fous royalement ! Je ne considère pas les autres hybrides comme mes égaux, aucun d’eux atteint ma perfection. Je suis l’hybride parfait, je suis même supérieur à de nombreux humains. Alors, pourquoi est-ce que je devrais me mettre au niveau de ces créatures inférieures ?!


Derrière l'écran

Prénom/Pseudo : Adrien/Goby03
Âge : 20 ans
Fille, garçon ou autre ? Garçon
Passions : Mythologie, écriture, sériphile
Comment as-tu découvert le forum ? Vika m'a attiré ici. J'hésitais, mais il a suffit qu'il dise que vous êtes fous pour me convaincre.
Que penses-tu du forum ? Un peu fouilli. C'est pas facile de trouver des infos au début, mais on s'y fait rapidement. Pour le reste, c'est encore un peu tot pour le dire. Wink
Autres : J'ai l'habitude des forums RP, mais c'est mon premier PEGI 18. Je ne vais suremenet pas faire des RPs 18+ tout de suite. Je vais surement observer coomment vous faites pour apprendre avant de me lancer.
Avatar utilisé : par Plus-L
Question  : Est-ce qu'un hybride peut travailler ?
Réponse à la question :


©️ FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH |  NESIS |  MEIYA ▬▬ Modifiée par Lou Ainsel
Messages : 17
Date d'inscription : 22/03/2018
Age : 25
Localisation : Au cœur de la ville
Fiche de Présentation : Chrysomallos, la perfection incarnée
Fiche de Relation : Les relations de Chrysomallos

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouton
Maître/Maîtresse: Gallos(pnj)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Apprenti Rabatteur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 22 Mar - 19:01
Bienvenue Very Happy !
Messages : 26
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 23
Localisation : Probablement la plage
Multi-Compte : Eden // Aery // Samael Lucky // Rubiel
Fiche de Présentation : à venir
Fiche de Relation : à venir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Iskander
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre





Big Girls Cry || Alma béguait en #F4661B
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 22 Mar - 19:09
Bienvenue cheers
Messages : 38
Date d'inscription : 20/03/2018
Age : 24
Localisation : Au travail surement
Multi-Compte : Tarlia/Iskander/Blue
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : mon carnet

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): /
Maître/Maîtresse: /
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre



Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 22 Mar - 20:03
Bienvenue (merci Vikaaaa XD) 'w'
Messages : 65
Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 30
Multi-Compte : Keagan/Kazuma/Elias
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes relations

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: 1 humain
Esclaves: Rex (Rabatteur)/ Asmodée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Je parle en [color=#00cc00]
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 23 Mar - 10:24
Willkommen =]
Messages : 791
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 23 Mar - 10:36
Bienvenue ^^

Ooooooh, trop mignoooooon * _ *

Hum *reprend son sérieux*
Donc un ovin, d'accord mais plus précisément ? C'est large les ovins ^^

Caractère : ok merci pour le fou rire, il est génial XD
Histoire : Au niveau de l'âge, il faudrait lui mettre plus 24 ans, car sinon, s'il n'a que 23 ans, il est forcément né fin 2010 puisqu'on est en 2034 Wink
Enfin, surtout il va falloir choisir, car je cite "Je disais donc, je suis née pendant l’hiver de l’année 2010. Je ne sais même pas si au début de l’année ou à la fin de l’année." Du coup, on sait quand il est né XD

Pour le reste, il y a juste un soucis par rapport à l'apprentissage chez les rabatteurs. Ils n'existent que depuis environ 2 ans mais l'apprentissage est bien plus récent, quelques petits mois. Et d'ailleurs, ils n'auraient pas accepté un rabatteur confirmé s'il montre un tel caractère.
Par contre, en tant qu'apprenti c'est tout à fait possible. Ce qui veut dire qu'il a intégré l'apprentissage dès le début et suit encore les cours pour devenir un rabatteur (et eux auraient l'espoir de briser son magnifique caractère d'égocentrique XD).
Et il ne faut pas oublier qu'il est passé par les tests de sélection particulièrement difficile pour parvenir à cet apprentissage (avec notamment un test sur la docilité de l'hybride qui doit être totale !).

Bref juste ces petits choses à modifier donc pas grand chose pour pouvoir être validé Wink
Préviens-moi dès que c'est fait ou si tu as des questions !
Messages : 3249
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 23 Mar - 13:50
Merci tout le monde ! cheers

Eileen : Content que Chrys t'ait fait rire. Je me suis tellement amusé à l'écrire que ça me rassure de voir que je n'ai pas un humour trop hors du commun. ^^

Pour l'âge, petit erreur de calcul de ma part. C'est ça de choisir l'âge du perso avant d'avoir défini les conditions de sa naissance.

Pour le reste, j'ai corrigé. Est-ce ça convient mieux ?
Messages : 17
Date d'inscription : 22/03/2018
Age : 25
Localisation : Au cœur de la ville
Fiche de Présentation : Chrysomallos, la perfection incarnée
Fiche de Relation : Les relations de Chrysomallos

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouton
Maître/Maîtresse: Gallos(pnj)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Apprenti Rabatteur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 24 Mar - 10:21
C'est tout bon maintenant Smile


Bienvenue ! Tu es validé(e) !


Bonjour/bonsoir,

Bienvenue sur Maître ou Neko, nous espérons que tu t'amuseras bien et nous te félicitons pour ta validation et ta fiche =3

Avant toute chose, nous te demandons de recenser ton avatar =>ici<=

Ainsi tu peux aller faire une demande de maître =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande de rp =>ici<=

Nous te conseillons également d'ouvrir une boite mail et d'acheter un téléphone => ici <= (Au moins le téléphone qui est obligatoire même pour les apprentis !)

Et pour finir, il ne te reste plus qu'à ouvrir ta boite aux lettres ==> ici <==

Petit plus, même si je sais que ça fait déjà beaucoup, penses à remplir ton profil !
Amuse toi bien parmi nous =)

Messages : 3249
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 24 Mar - 12:55
Merci ! cheers
Messages : 17
Date d'inscription : 22/03/2018
Age : 25
Localisation : Au cœur de la ville
Fiche de Présentation : Chrysomallos, la perfection incarnée
Fiche de Relation : Les relations de Chrysomallos

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouton
Maître/Maîtresse: Gallos(pnj)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Apprenti Rabatteur
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Présentations :: Présentations des hybrides :: Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit