AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Inconnu dans un monde inconnu. Qui... suis-je ?



Inconnu dans un monde inconnu. Qui... suis-je ?

 :: Présentations :: Présentations des hybrides :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mer 7 Fév - 22:36

Qui êtes vous?



Généralités

♠️ Prénom : Inconnu (Royle)
♠️ Nom : Inconnu (Aucun)


♠️ Sexe : Masculin jusqu'à preuve du contraire.
♠️ Âge : Inconnu (26 ans)

♠️ Race : Lycaon. Mais ne suis-je pas un humain pourvu d'oreilles velues et d'une queue touffue ?
♠️ Groupe : Hybrides Mâles
♠️ Rang : Adoptable

♠️ Orientation : Inconnue (Hétérosexuel)


Personnalité


A la question "Qui êtes-vous ?", je ne pourrais que répondre que je l'ignore. Je fut quelqu'un, c'est certain. Mais à présent, je vais devoir me redécouvrir. Étais-je quelqu'un de bien ? Ou de mal ? Je n'en sais rien. Qu'est ce que je veux faire, maintenant. Des bonnes actions ? Des mauvaises ? Après tout, qu'est ce que le bien qu'est ce que le mal.

J'ai découvert que mon futur était déjà tout tracé. Après tout, je ne suis qu'une raclure d'hybride, comme ils le disent si bien. Et si je suis certain d'une chose, c'est que je ne souhaite pas que ma vie se limite à cette pathétique définition. Je crois.... Non, j'en suis certain à présent : je ne supporte pas l'injustice. Et n'est-ce pas injuste que de me considérer de cette manière sous prétexte que je suis né "différent" ? En quoi l'humain, au sens propre du terme, serait-il supérieur à moi, ou mes autres camarades enfermés ici ? Je ne suis pas d'accord. Posséder des attributs que les autres n'ont pas ne fait pas de moi un esclave. Je dirais même qu'ils auraient tendance à me rendre... Plus enclin à prendre le dessus.

Pourtant. Ce n'est pas ce que je désir. Au jour d'aujourd'hui, je souhaite simplement savoir qui j'étais. Je ne supporte pas de n'être qu'une coquille vide que l'on remanie à sa guise. Oui. Je saurais me montrer docile. Ne serait-ce que pour quitter cet enfer. Je ne suis pas une bête, ni un animal. Je mérite autant de respect que quiconque. Pourtant, s'il faut en passer par là pour m'échapper, je saurais faire preuve de finesse et de malice.

Enjôleur. Je sais dire des choses que je ne pense pas. Je sais trouver les mots que mon interlocuteur veut entendre. Je sais être celui que l'on veut que je sois, jusqu'à ce que j'ai obtenu ce que je désir. J'aime mentir. J'aime incarner différents rôles en attendant de trouver le miens. J'aime plaire. Bien que je me moque fondamentalement de l'avis d'autrui. Plaire ou ne pas plaire... L'important c'est le résultat.

Intelligent. Je sais des choses dont je suis moi-même surpris. J'ignore quel a été mon passé. Peut-être étais-je un élève assidu. Un curieux de nature. Mais la connaissance me vient naturellement. Je sais lire. Écrire. Utiliser une prose distinguée. Viendrais-je d'un milieu aisé ? Non. J'en doute. Les séquelles que mon corps a gardé me font émettre d'autres hypothèses bien moins glorieuses.

Lâche pour certains. Plutôt sensé pour ma part. Je sais pertinemment évaluer une situation et agir en conséquence. Si elle est jugée dangereuse, rien ne sert de se précipiter vers la mort. Il vaut mieux savoir prendre ses jambes à son cou. La fuite est un geste de survie, non de couardise.

Silencieux. Je préfère écouter, et réfléchir avant de parler. L'observation est une qualité. Pour éviter de faire des erreurs idiotes, je préfère analyser.

Obtus. J'ai toujours raison. C'est un fait. Pourtant je sais me plier à l’avis général pour me fondre dans la masse ou ne pas contrarier les « supérieurs ». Il n'est pas vraiment conseillé de contrarier qui que ce soit qui soit né humain, de toute façon. J'aurais tout le loisir de prouver la véracité de mes propos le moment venu. Rien ne sert de se presser.

Patient. Le temps s'écoule plus vite qu'on ne le pense. Il suffit d'attendre pour voir ses désirs être comblés. Comme le dit si bien Rabelais : Tout vient à point à qui sait attendre.

Sauvage. Je ressens le besoin de recouvrer mon indépendance, pourtant, je ne me vois pas évoluer seul. J'ai besoin de quelqu'un. J'ai besoin d'être entouré. Et je le sais, c'est à cause des mes instincts animales. J'ai besoin d'une meute.

Mon but : Savoir qui je suis. Et pour cela, il va me falloir fuir d'ici pour pouvoir la retrouver. Elle seule pourra m'aider à me souvenir... Elle est ma seule bribe de souvenir, mon seul espoir. Eileen. Je te retrouverais. Qui que tu sois. Où que tu te trouve
.


Apparence


Quand je me regarde dans la vitre de la salle d’examen, je ne vois qu'un corps décharné, boursouflé, couvert d'ecchymoses violacées. Je sais que tout cela ne restera pas, heureusement. Chaque partie de mon corps présente une cicatrice, plus ou moins récente, plus ou moins impressionnante. La plus grande et large se trouve sur mon torse rachitique, en diagonale, traversant mes côtes saillantes et avoisinant l'emplacement de mon foie. Mes doigts présentent des engelures assez dégueulasses, ma peau est crasseuse et certaines de mes blessures sont infectées. J'ai l'impression de voir un combattant de la Grande Guerre Mondiale revenir à peine du front. Le seul morceau qui me manque -à part la mémoire- c'est un bout d'oreille.

Et quelle oreille ! Comme vous le savez, je ne suis qu'à moitié humain. L'autre moitié, je la partage avec les gènes d'un Lycaon. Un magnifique canidé des prairies sauvages d’Afrique. Chasseur émérite des savanes arides. Mes hautes oreilles sont rondes et abondement poilues, couvertes d'un pelage aussi beau que doux. Tacheté de brun, noir, jaune et blanc. Ma queue -car oui, je possède une queue- qui prolonge ma colonne vertébrale est longue et touffue, pourvue de longs poils soyeux au bout entièrement blanc, à l'instar d'un renard.

Pour ce qui est du reste, il me semble que ma chevelure est brune, un peu trop longue à mon goût et étrangement clairsemée de tâches naturelles semblables à celles du pelage du Lycaon. Je m'observe. Trouvant ma dégaine étrange. Je ne suis pas gêné le moins du monde d'être ainsi nu, exposé à la vu des médecins et autres gardiens. Je me trouve fatigué. Seul. Perdu. Peut-être irais-je mieux après une bonne douche, du repos, et surtout, des soins.

Mon regard est sans vie, rouge-marron, sombre, il n'exprime rien. Je me ferais peur si je ne savais pas que c'était moi qui me regardait. Mes cheveux me tombent sur les yeux, je n'ai même pas la force de lever le bras pour les retirer. Je vois à peine mon nez, si petit au milieu de ma figure, si fin... Tout comme mes lèvres, gercées et craquelées. L'air que je respire est froid. J'ai mal à la gorge.

1m71. C'est ce que les médecins viennent d'annoncer. J'accepte la nouvelle avec désintérêt. A quoi bon connaître ma taille, je suis déjà adulte, je ne grandirais plus. Ils me trouvent maigre. Déshydraté. Abimé. Sans blague. Je tiens à peine sur mes jambes tant la force physique manque. J'ai besoin de repos. Mes muscles sont là, je les sens, ils sont douloureux. J'ai l'impression d'avoir courrut un marathon, d'avoir gagné, et fêté ça en recommençant le circuit 7 fois. Je le sais, je le sens, que je ne suis pas juste un faible. Je sais que j'aime courir, que j'aime la vitesse. Qu'est ce qui a bien pu m'arriver pour que j'en arrive à ce point ?

Qu'est ce que c'est que ça ? Les médecins secouent une vieille veste à capuche déchirée par endroit. Je les entends dire que les rabatteurs m'avaient trouvé avec ça et d'autres vieilles fringues usées. Je la veux. Elle me revient. Elle est mon second indice quant à mon identité. J'en ai besoin
.


Histoire


Tout le monde, un jour où l'autre, vient à se poser certaines questions telles que : Qui suis-je ? D'où je viens ? Quel est mon rôle sur cette terre ? On doute. On a peur. Notre identité ne nous est pas familière. Nous sommes persuadé que quelque chose ne tourne pas rond, que l'on a raté une partie de notre propre vie. Qu'il nous manque quelque chose d'essentiel pour avancer. Notre existence n'est qu'une suite d’échecs et d'incertitudes. On ne connaît pas le bonheur, on ne sait pas à quoi il ressemble ou alors on l'a oublié. Plus rien ne nous plaît, tout est fade, acre ou amer.
Et bien je me suis réveillé avec tous ces sentiments, ces émotions, ces craintes.
                                                                                                                                               J'ignore qui je suis.
                                                                                     J'ignore quel est mon nom.
       J'ignore mon passé.
                                                                                                                  J'ignore ce qu'il m'est arrivé.
                                   J'ignore ce qu'il adviendra de moi.

Je me suis réveillé dans une pièce entièrement grise. Dans un lit étroit entièrement gris. A moitié couvert par des draps irritants entièrement gris. Un biip régulier parvint à mes oreilles alors que je prenais conscience de ma propre existence. Je suis en vie. Ça, je le sais. Je suis un être humain, bipède et intelligent. Je suis courbaturé et chaque parcelle de mon corps me fait souffrir.

Je tente de lever mon bras droit jusqu'à mon visage pour le toucher, savoir à quoi je peux bien ressembler, mais quelque chose m'entrave. Mon regard glisse le long de mon buste abominablement parsemé d’ecchymoses pour découvrir que je suis enchaîné à la barre de soutient du lit. J'abandonne. Je n'ai pas la force ni même a volonté de me débattre. J'accepte. Pour le moment. Je suis encore vaseux. Lent. Je ne comprends pas ce qu'il m'arrive. Je ne sais même pas... Qui je suis. Je n'arrive pas à faire fonctionner ma mémoire. Je regarde autour de moi. Des murs gris. Un plafond gris. Des machines en tout genre, l'une d'elle est en train d'enregistrer le rythme de mes battements cardiaque qui accélère. Je panique.

La porte s'ouvre sans que personne n'ait prit la peine de s'annoncer. Une femme, en blouse blanche. Je sais que de nombreux praticiens de la médecine en portent . Ou des laborantins. Au vu de la situation, je suppute qu'elle est médecin. Elle a l'air surprise de me voir encore en vie, et qui plus est, réveillé. Elle s'approche de moi et me pose mille et unes question, sur mon identité, mon état de santé, je ne comprends pas tout, ma langue est pâteuse, ma bouche sèche, et mes lèvres brûlantes. Je ne peux même pas lui répondre. Voyant que je la fixait d'un air bête, elle reprit plus calmement.

- Mon nom est Mylène, je travaille au centre de dressage où vous avez été conduit suite à votre capture. Nous n'avons aucune idée de votre nom, vous n’êtes pas pucé.

Pucé ? Comment cela ? Capturé ? Centre de dressage ? Je comprends encore moins. Je plisse les yeux en signe d'incomphésension et je me rends alors compte qu'elle me regarde avec compassion. Pourquoi ? Elle vient de dire qu'elle ne me connaissait pas.

- Docteur Hernanie, ne soyez pas si formelle avec cet hybride, il ne mérite pas votre respect. Toi. Lève toi. Maintenant que tu es réveillé, on va pouvoir te faire passer les examens.

D'un geste de la main, il fit entrer deux hommes en uniforme droit comme des piquets. L'un d'eux détacha les menottes qui me reliaient du poignet droit aux barreaux du lit, l'autre entreprit de me lever. Ils durent s'y mettre à deux et me maintenir debout : j'en étais incapable.

Alors qui nous suivons tous l'homme austère, je regarde Mylène qui marche juste devant moi. Elle baisse les yeux comme si elle avait conscience d'avoir fait une erreur. Penaude, elle me lance un regard remplit de tristesse et se détourne. Moi. Je me laisse traîner. Marcher est une tâche bien trop ardue pour moi, je me trouve lourd, et douloureux. Mes pieds nus glissent sur le sol froid, mon corps entier est flasque, mes bras pendent et ma tête est lâche. Je ne peux qu'accepter les choses comme elles viennent, je suis trop faible pour agir.

Nous arrivons rapidement à la salle d'examens où je sens que je vais passer un mauvais moment. Pour l'instant, on me demande sans délicatesse aucune de me déshabiller et de me tenir droit au milieu du cercle. Je m'exécute. Tenir debout était difficile, mais je tenais. Je miroitais l'espoir que plus vite les choses avançaient, plus vite je retournerais me reposer.

Je suis donc nu au milieu de la pièce à me faire observer par 4 personnes. Mylène prend des notes. Moi je regarde mon reflet dans une vitre. Bon sang mais dans quel état je suis ? Je constate que bien que je sois dans un centre de soin, aucun pansement, aucune suture ni même aucun lavage n'a été ne serait-ce qu'entreprit. On dirait que j'ai passé plusieurs mois à survivre dans un trou en plein hiver, caillassé sans vergogne et obligé de me battre avec les fouines qui y vivaient. Morsures, bleus, boursouflures, griffures, plaies, crasse, probablement des côtes cassées, sang coagulé. Je fais tout simplement peur à voir. Observations, prise de tension, palpation, questions,  prises de sang, trou noir.

Je me réveille une nouvelle fois dans cette pièce entièrement grise. Toujours attaché, mais en meilleure forme. Mes plaies sont propres, suturées, des bandages recouvrent mon corps par endroit, je ne sens plus le rat crevé. Bref. On s'est occupé de moi. Je crois que je me suis évanoui à force que l'on me prélève du sang. Je suis affamé, assoiffé, fatigué. Mylène est là. Elle ne dit rien mais elle me sourit. Pourquoi fait-elle cela. Elle me rend perplexe. Je suis toujours incapable de parler, seul un grondement rauque qui m'arrache la gorge arrive à sortir.

- Vous avez meilleure mine. Je suis navrée, j'avais interdiction de vous apporter le moindre soin avec de savoir qui vous étiez. Voilà de quoi vous sustenter.

Ça ressemblait à de la bouillie, et l'odeur n'avait rien d'appétissant. Pourtant, mon estomac réclamait ardemment cette mixture qui aurait sans aucun doute le don de calmer mes spasmes. Sans précipitation aucune, je trempait maladroitement la cuiller dans la patée et la portais à ma bouche. N'étant pas gaucher, la tâche s'avéra assez ardue et je m'en mettais la moitié du temps partout. Satanées menottes. Après avoir mangé plus que de mesure et bu tout mon saoul, je me sentais relativement capable de parler.

- Qui suis-je, dans ce cas ?

Je suis surpris que ma voix soit aussi rauque, éraillée et semblable au chant d'une avalanche. La jeune femme me regarde, perplexe, avant de me répondre.

- Vous n'avez montré aucun signe d'agressivité, vous ne semblez référencé dans aucun registre. Vous serez donc proposé à l'adoption dès la fin de votre dressage et de votre rétablissement. Navrée que votre mémoire vous fasse défaut, l''hématome situé à l'arrière de votre crâne doit en être la cause.

Donc. Personne ne sait qui je suis. Sauf peut-être...

- Eileen...


Derrière l'écran

Prénom/Pseudo : Royle
Âge : 10 789 ans en Yiorbien, 7eme planète du 4eme système solaire en partant vers l'infini.
Fille, garçon ou autre ? Autre.
Passions : Ecrire.
Comment as-tu découvert le forum ? Je suis un vieux de la vieille.
Que penses-tu du forum ? Que d'évolution.
Autres : Je suis le meilleur. Pour sûr.
Question  : Pour quelle raison un humain peut-il être asservit ?
Réponse à la question :


©️ FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH |  NESIS |  MEIYA ▬▬ Modifiée par Lou Ainsel
Messages : 16
Date d'inscription : 06/02/2018
Age : 22
Fiche de Présentation : La curiosité est un vilain défaut...


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lycaon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 8 Fév - 10:49
Bonjour et bienvenu ! Enfin bon retour ♥️

C'est Eileen qui s'occupera de ta fiche directement, petit veinard ~

A bientôt et bon courage \o
Messages : 553
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 27
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia/ Chris
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017/Février 2018
Le fantasme de Vladimir:
 

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 8 Fév - 18:40
Willkommen =]
Messages : 912
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 26
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 9 Fév - 20:13
Merci bien vous deux.
Messages : 16
Date d'inscription : 06/02/2018
Age : 22
Fiche de Présentation : La curiosité est un vilain défaut...


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lycaon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable


Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 10 Fév - 8:59
Tout est parfait mon cher Royle, jolie fiche comme d'habitude Smile

Juste une petite chose : pour être adoptable révolté, il faut avoir déjà rencontré la révolution, car il s'agit de leurs espions auprès des humains.
Après, ce rang va être modifié prochainement, je t'invite donc à choisir uniquement adoptable pour le moment et voir en fonction des changements. Une fois ceci fait, je pourrais te valider Smile
Messages : 3514
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 25
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko, Juna Kavanez, Erina et Hisae
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Reine


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 11 Fév - 11:28
Modification apportée. Merci pour tes compliments Ô douce créature de mes rêves.
Messages : 16
Date d'inscription : 06/02/2018
Age : 22
Fiche de Présentation : La curiosité est un vilain défaut...


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lycaon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable


Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 11 Fév - 12:18
C'est tout bon maintenant ^^


Bienvenue ! Tu es validé(e) !


Bonjour/bonsoir,

Bienvenue sur Maître ou Neko, nous espérons que tu t'amuseras bien et nous te félicitons pour ta validation et ta fiche =3

Avant toute chose, nous te demandons de recenser ton avatar =>ici<=

Ainsi tu peux aller faire une demande de maître =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande de rp =>ici<=

Et pour finir, il ne te reste plus qu'à ouvrir ta boite aux lettres ==> ici <==

Petit plus, même si je sais que ça fait déjà beaucoup, penses à remplir ton profil !
Amuse toi bien parmi nous =)

Messages : 3514
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 25
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko, Juna Kavanez, Erina et Hisae
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Reine


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Présentations :: Présentations des hybrides :: Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Neko RPG