AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pourquoi il fallut que ce soit un chien ! [Pv Ezekiel]



Pourquoi il fallut que ce soit un chien ! [Pv Ezekiel]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mer 7 Fév - 0:30
L’exception ne fait pas la règle.

Le commissaire était dans son bureau à rédiger un énième document pour d’affectation pour améliorer la coordination des équipes de police. Il ne s’était jamais douté que ce poste demandait autant de paperasse. Il essayait de déléguer un maximum, mais certains papiers devaient être de son fait -on ne peut pas tout le temps tricher, feignant !- Il continuait à tapoter sur son clavier tout en se concentrant. Un léger rayon de soleil perçait les fenêtres donnant sur le parking pour éclairer son bureau. Il faisait froid dehors, mais au moins le ciel était dégagé.

Sur le large meuble en bois de l’officier s’étendait une succession organisée, son écran sur la gauche, des dossiers en attente sur la droite suivit de ceux classés et un classement de fourniture, document vierge, lettres au centre. Le bureau faisait face à deux sièges de cuire destiné à de potentiels visiteurs. La pièce était chauffée grâce un chauffage mural et il y régnait une douce atmosphère. La pièce était séparée par une porte et un mur vitrés. Un interrupteur près du bureau de Ryu permettait de polariser les vitres et les rendre opaques -et alors tout ce qui se passe dans le bureau, reste dans le bureau, huhu-.

Il y avait également une sonnette à côté de la porte, le commissaire pouvait déverrouiller ou non le passage après que le signal lui était parvenu. Une règle tacite s’était installée dans le commissariat, tant que les vitres étaient transparentes, il suffisait de toquer et entrer, les membres de la grande famille ne sonnaient que s’ils ne voyaient rien. Un policier frappa et entra la seconde suivante. Ryu releva la tête de son écran pour fixer le nouveau venu.

_Commissaire, les rabatteurs nous envoient un nouvel hybride, son maître est partiet ils ne peuvent ou ne veulent plus le prendre en charge.

_J’en dédierait une page dans mon journal intime.

Pour comprendre cette réplique –digne d’un « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre »-, quelques explications s’imposent. Ryu ne porte pas vraiment les rabatteurs dans son cœur, ce sont pour la plupart des étrangers qui connaissent à peine la culture locale qui ont débarqué pour prendre le travail et les ressources de la police de Togi. Ils s’immiscent dans chaque affaire et ont leur nez partout, de plus ils manquent de moyens, alors le commissariat est obligé d’attacher de ses hommes pour faire leur paperasse. Mais ce n’est pas tout ! - promis, ça finit un jour - les rabatteurs étaient stricte dans leur choix d’hybrides et en renvoyait beaucoup, néanmoins renvoyer un hybride en animalerie ou centre de dressage, c’était encore des papiers et du temps perdu, alors les voisins du commissariat offraient leur refusé pour ne plus devoir s’en occuper. Celui-ci n’était ni le premier et surement pas le dernier.

La majorité du temps, ils renvoyaient l’homme-animal au dressage, s’en était même devenu une routine. Le policier nouvellement entré s’était d’ailleurs attendu à ce genre de réponse et tournait déjà les talons pour ressortir. Takery réfléchit un instant, observant ce qu’il avait déjà fait et ce qu’il lui restait comme travail. Se sortir la tête des papiers redondants pourrait lui faire du bien, c’est en tous les cas ce que lui avait conseillé son ami.

_Attends… Amène-le-moi et demande à Makoto de m’imprimer son dossier, je vais m’en occuper.

Le policier se retourna avec un air surpris puis hocha la tête et quitta l’endroit. Le commissaire termina l’écriture de sa phrase et sauvegarda sa progression avant de s’installer contre le dossier de sa chaise. Il verrouilla sa session et se massa les yeux un instant. Il ne prit pas la peine de se retourner pour voir si la voiture avec l’hybride était déjà arrivée. Une pause de deux minutes ne lui ferait pas de mal. Il prit même le temps de boire le café presque froid de sa tasse attitrée -je vous jure, il est marqué « I Love Togi » dessus-. Il finit par prendre une lettre qui attendait et l’ouvrit, il commençait à la lire quand son regard fut attiré par un mouvement, on toqua à la porte avant de l’ouvrir. Le commissaire se leva pour accueillir le monstre qui entra.
Messages : 65
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 24
Multi-Compte : Sansa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Ezekiel
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 12 Fév - 18:49

Adele - Someone like you

La vie...
Je crois que je n'en savais pas grand chose, avant... J'étais heureux, j'avais une ferme, un travail qui me plaisait et une famille. Et puis... Et puis j'ai été abandonné une première fois, puis une deuxième et... Encore une fois aujourd'hui. J'étais pourtant promis à un bel avenir auprès de Chandler, mais... Il a été muté ailleurs et je ne pouvais pas l'accompagné. Alors, je suis resté un petit temps chez les rabatteurs, le temps qu'ils se décident de quoi faire de moi... Mais moi, je déprimais. Qu'est-ce que j'ai fais de mal, Seigneur ? Pour qu'on m'abandonne, encore et encore... Je suis docile, sociable, affectueux, gentil... J'aide n'importe qui sur ma route et pourtant, c'est toujours moi qui finit blessé, abandonné. Lorelaï avait raison, je ne sais rien... Rien sur le cœur des hommes, ni sur le mien, qui est plus fragile que je ne le crois.

Finalement...
Me voici à nouveau balloté comme un boulet. Même si je ne fais pas de grabuge, bien au contraire, les rabatteurs prennent des mesures de sécurité avec moi, parce que je n'ai pas reçu la formation et que je ne la recevrais jamais, parce qu'ils en ont pas le temps, pas l'envie, un jour je suis trop vieux, et un autre jour c'est parce qu'ils manquent de personnel pour moi. Dans un camion qui roule je ne sais où, je ne sais vers qui... Je soupire, dépité, déçu. Je ne suis plus le "Bon garçon" de personne.

On ouvre l'arrière de la camionnette où je suis et la lumière me perce les iris... Cette lumière...

~~~~

_ Alors c'est lui ?
_ Ouep, un excellent pédigrée, en forme malgré qu'il n'ai pas trop bougé ces temps ci... Doux comme un agneau, sociable, attentif... Bref, t'es sûre que tu le veux ?
_ Et comment... Il sera parfait pour mon ami.

Ezekiel.
Observe les deux hommes, en penchant la tête sur le côté, le regard curieux et à la fois détaché... De quoi parlent-ils ? Aucune idée. Il y avait un policier et un homme en tablier avec un logo d'animalerie. Le vendeur, est aller chercher l'hybride plus tôt chez les Rabatteurs, et il allait le transférer dans sa boutique. Simplement, Makoto qui possède un petit réseau d'information et un œil sur les rivaux de la police, réussi à intercepter la petite perle blanche qu'est cet hybride. Le jeune policier, fit signe à Ezekiel de sortir tandis qu'il réglait les dernières formalités avec le vendeur. Naturellement, Ezekiel se pliait sans poser plus de question.

C'est ainsi...
Qu'il se retrouvait dans la voiture de police, aux côtés de cet humain qui n'avait de cesse de parler d'un certain Ryuzaburo Takery, le commissaire.

_ Tu verras, il est un peu froid, mais je suis sûre qu'il t'appréciera... Un moment où un autre.

_ Alors vous... M'offrez à cet homme ?
_ Oui ! Il a besoin de compagnie, il est trop aigri, boulot, boulot... Bon, il a juste un peu peur des chiens, mais de ce que j'ai entendu de toi, t'es une crème, alors...

Ezekiel...
Percevait beaucoup d'espoir chez ce Makoto. Avant, Ezekiel aurait bondit de joie à l'idée d'avoir un nouveau maître, mais maintenant, comme ils ne sont que de passage... Le chien, réprimait sa joie et cachait son amertume. Encore un qui va lui briser le cœur, sans aucun doute. Le trajet se fit en un clin d’œil et devant le commissariat, Ezekiel se sentie indifférent même si il attirait de nombreux regards. Makoto, toujours souriant l'invitait à le suivre et docilement, le chien de berger suivait ce guide qui le conduirait, à son berger.

_ Attends ici.

L'hybride...
S'assit, alors que Makoto se rendait on ne sais-où. Il y avait beaucoup de monde, une véritable fourmilière qui travaillait dur pour la sécurité de la ville. Beaucoup d'odeur, de visages qui lui était étranger. Une secrétaire, s'approchait de l'hybride avec un gobelet de café à la main, et s'extasiant presque.

_ T'es trop mignooon ! Qu'est-ce que tu fabriques ici ?
_ Bonjour. Je vais devenir l'hybride de monsieur Takery.

De l'extase à la stupeur.
La jeune femme, glissait le café dans les mains de l'hybride en soupirant, avant de déposer une main sur son épaule.

_ Courage. Tu vas en avoir besoin. Il est vraiment grincheux... Qui donc à eu cette sale idée ? Tu as l'air tout mignon.
_ Monsieur Makoto.
_ Ah... Hmm, je me demande ce qu'il a eu à l'esprit.

La secrétaire.
Tournaient les talons, perdant ce sourire ensoleillé comme si elle venait d'échanger quelques mots avec un condamné à mort. Ezekiel, déposait le café près du distributeur à eau. Il avait l'estomac trop serré pour avaler quoique ce soit. Alors... Donner une chance, ou pas ? A ce nouveau maître ? Un commissaire, c'est quand même quelqu'un d'important... Ezekiel, perdu dans ses réflexions entendit la voie de Makoto qui l'appelait.

Quelqu'un...
Qui vous appels... C'est si bon ! Ezekiel fit son choix, celui de donner une nouvelle chance à cet homme, qui l’appellerait lui aussi et qui aurait besoin de lui, d'une façon ou d'une autre ! Sa queue, remuait d'enthousiasme et ses oreilles droites étaient à l'affût. La boule dans son ventre se change en nervosité et en une flamme, celle d'un nouvel espoir. Presque en trottinant, il rejoint Makoto, avec le sourire. Cet homme lui offre une occasion de retrouver une vie, il faut la saisir ! Sinon, on est plus rien ! Du moins, c'est ce que pensait l'hybride, tout en passant devant lui, pénétrant le bureau du commissaire.

Et là...
Le coup de foudre ! Littéralement. Ezekiel, qui s’apprêtait à l'accueillir et l'enlacer dans ses bras en guise de premier contatc, reçu une décharge électrique des plus douloureuses et méchante. Il couinait, au sol et ses muscles contractés comme de vilaines crampes. Jamais, on ne lui avait fait si mal... Physiquement du moins et de ce fait.

Il s'évanouit.
Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2016
Age : 27
Localisation : Près de toi
Multi-Compte : Aelys/Kali/Djena/ Meiko/ Disturbia/ Chris
Fiche de Présentation : Fiche d'Ezekiel
Fiche de Relation : Mes liens & rp

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Berger blanc suisse
Maître/Maîtresse: Ryuzaburo Takery
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable


Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 13 Fév - 15:42
Il était rentré dans la pièce suivie d’un policier. Il était grand, il était blanc, il était souriant -il sentait bon le sable chaud… je m’emporte, pardon-. L’hybride s’était approché et il ne s’était pas arrêté, il avait fait le tour du bureau et réduisait de plus en plus. Ryu pouvait le voir de plus en plus près, ses oreilles blanches, sa queue balançant derrière lui et surtout ses canines propres à son hybridation. C’était un hybride chien ou loup, qu’importe pour le commissaire ça, revenait au même et un frisson le parcouru. Les tours d’ivoire tranchantes se rapprochaient toujours de lui suivit par le reste du corps massif du nouveau venu. Ryu se sentait menacé, le souvenir du chien qui l’avait mordu refaisant surface d’un bloc, il n’y avait aucune bonne raison que l’hybride voulait l’approcher. Il lui voulait du mal. Il réagit par réflexe, sortant le Taser de son tiroir, il ne prit pas la peine de viser, la cible était assez proche. Il tira.

La décharge se propulsa au travers de câbles de l’arme pour se répandre dans le corps du corps de l’hybride qui se crispa avant de s’effondrer -On peut dire que le courant passe !-. Le commissaire ne resta pas appuyé sur la détente plus longtemps qu’il n’en fallait pour le neutraliser. Il l’observa un instant sans bouger, comme s’il ne se rendait pas tout à fait compte de ce qu’il venait de se passer. Il remarqua qu’il avait bloqué sa respiration et reprit une bouffée d’air.

_Oh….merde…il a osé…

La voix de son ami le sortit de son trouble et il tourna la tête vers ce dernier.

_Pourquoi a-t-il… ? … ferme la porte et aide moi.

Takery enclencha la polarisation des vitres et le reste du commissariat disparu. Il se pencha ensuite pour décrocher le Taser qu’il plaça sur les coins de son bureau. Visiblement l’hybride s’était évanoui et il hésita à lui mettre les menottes… non, il devait d’abord avoir une petite conversation avec un certain policier. Il fit signe à ce dernier de venir l’aider à trainer et asseoir le canin dans une des chaises devant le bureau. Une fois qu’ils l’avaient installé, Ryu fit face à Makoto.

_Pourquoi tu l’as assommé ? il allait te faire un câlin !
_Un câlin, tu te moques de moi ? Il est ici pour que je remplisse ses données pour l’envoyer à l’animalerie…  Tu me dois des explication.
_Tu dois l’adopter !
_QUOI ?!
_Regarde le, il est grand, fort, en bonne santé, il est doux comme un agneau. Il pourra t’être utile.
_J’ai pas le temps de m’occuper d’un hybride… et tu sais très bien que je n’aime pas les chiens !
_Justement ! Tu ne penses qu’au travail, tu as besoin de penser à autre chose… et il t’aidera peut-être à surmonter ton traumatisme.
_Tu outrepasse tes droits au sein du commissariat Makoto, je pourrais te suspendre pour avoir organisé tout ça.
_J’assume pleinement, je suis persuadé qu’il est ce dont tu as besoin. Lui aussi connait la solitude et la séparation.

Ryu serra des dents et lança un regard noir au policier qui ne flancha pas -Il doit pas tenir à la vie…-. Il finit par grogner son mécontentement.

_Donne moi son dossier, je vais remplir ses papiers et il retournera à l’animalerie
_Ryu…
_Non. Ce n’est pas le moment ni l’endroit. Maintenant sort avant que je recharge le PIE et te fasse baver sur la moquette.

Makoto retint son commentaire et prit la porte, mais avant de fermer celle-ci, il glissa un dernier « adopte-le ! » au commissaire.  Ce dernier soupira et retourna s’assoir à sa place, le document attaché à l’hybride dans les mains. Il y découvrit le nom du pauvre assommé *Ezekiel, hein ?… On t’a mal renseigné sur mon compte*. Il profita de l’absence de la conscience de l’hybride pour lire son passé, il aurait presque eu du remords de l’avoir électrisé… presque.

Il avait un passé riche en abandons et mauvais coups du sort. Cela devait faire la troisième fois où il se retrouvait seul. Son casier était blanc comme sa chevelure et dans sa psyché, on y avait marqué qu’il était rare de trouver plus doux. En parcourant les lignes, Ryu comprit que l’hybride ne lui avait voulu aucun mal et cherchait vraiment à l’enserrer dans ses bras. Il finit par refermer le dossier et le déposer au mieux de son bureau avant de se masser les tempes. En tirant son clavier vers lui, il alla chercher une fiche d’OTA -ordre de transfert en animalerie… pas le jeu, hein- et lança l’impression. Son portable vibra, il n’eut pas besoin de le déverrouiller pour lire le message assez court « Adopte-le » -envoyé par nul autre que le persévèrent Makoto-. Il arracha un roulement d’yeux au commissaire qui se leva pour récupérer l’impression.

Il déposa la fiche sur son bureau et la remplit sommairement, mais hésita à la signer. Ryu déposa son stylo et se pencha pour prendre une petite bouteille neuve d’eau dans un de ses tiroirs. Il en profita pour ranger l’arme électrique. Il se leva et déposa la bouteille devant l’hybride. Et l’observa lui. Il était loin d’être le monstre que son esprit avait déformé en le voyant approcher -Allez, avoue-le, il est carrément mignon !- *J’avoue… enfin, pour un chien, il n’est pas horrible.* Il se pencha -et l’embrassa tendrement pour le réveiller…non ? Non…- Il se pencha, donc, et déposa sa main sur son épaule.

_Ezekiel, réveille-toi.

Il répéta l’opération en le secouant légèrement pour le ramener parmi les conscients. Il le fit jusqu’à ce qu’il remarque une réaction chez crocs blanc. Il se redressa alors, rompant le contacte, et reprit la direction de son côté du bureau. Il désigna la bouteille face à lui.

_Bois, ça finira de faire passer l’étourdissement… et le mauvais gout.

Il s’assit alors à sa place sans le quitter des yeux.

_Le policier qui t’as amené ici t’a mal renseigné sur ce qu’il allait se passer, et il ne t’a pas prévenu des risques, il s’en excuse. Tu es normalement ici pour que je remplisse tes documents de transfert vers l’animalerie.

Ryu désigna la fiche qui n’attendait plus qu’une signature. Son visage cachait ses émotions qu’il n’aurait avoué être en conflit. Il voulait juger par lui-même.

_J’ai lu ton dossier, mais il y a un point que je dois vérifier, étais-tu heureux avec ton ancien maître et que penses-tu de son départ.

C’était une question protocolaire, l’avis en lui-même de l’hybride était peu important -on s’en tape totalement- mais il fallait vérifier qu’il n’allait pas chercher à se révolter suite à son abandon. Il enchaina tout de suite sur une question qui le perturbait un peu plus.

_Pourquoi t’être autant approcher ? Que t’a-t-on dit sur moi?

Je suis pas un bisounours.
Messages : 65
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 24
Multi-Compte : Sansa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Ezekiel
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 18 Fév - 17:14


Quel choc.
Ezekiel, au sol en avait perdu connaissance. On ne saura faire mieux, ou pire dans le cas présent en guise de première rencontre. Le commissaire, à son chevet maintenant, s'attelait à le sortir de son état semblable au sommeil.

_Ezekiel, réveille-toi.

Une main chaude.
C'est ce premier contact qui fit reprendre connaissance à l'inu. Ses oreilles, s'orientant naturellement en direction de la voix masculine c'est ensuite ses paupières qui papillonnaient peu à peu... Preuve de sa reprise de conscience et douloureux retour à la réalité. De son côté, le commissaire reprit rapidement sa place derrière son bureau, limite pour s'y planquer dirait-on. Ezekiel grognait de douleur, comme si il avait encore des crampes simultanées dans tout son corps. Quel horreur.

_Bois, ça finira de faire passer l’étourdissement… et le mauvais gout.


Déclarait-il.
En désignant la bouteille sur le coin de la table. A quatre pattes, Ezekiel s'avançait à cette dernière avant de s'aider du bureau pour se redresser. Il avait l'impression d'avoir prit cinquante ans, physiquement. En ouvrant la bouteille et en buvant quelques gorgées, Ezekiel se demandait comment le commissaire savait, pour le mauvais goût ?

_Le policier qui t’as amené ici t’a mal renseigné sur ce qu’il allait se passer, et il ne t’a pas prévenu des risques, il s’en excuse. Tu es normalement ici pour que je remplisse tes documents de transfert vers l’animalerie.

Reprit-il.
Après que le grand garçon ai vidé la bouteille. Ezekiel, portait son regard rubis vers l'homme de loi, un brin déçu.

_ Il m'avait prévenu que vous seriez réticent... Pourtant, il a dit que vous ne trouverez jamais mieux pour vaincre votre peur des chiens, même si pour le coup, c'est moi qui vous craint maintenant... Je ne voulais pas vous faire de mal. Juste, vous saluer.

Expliquait-il.
Avant de frotter ses bras comme pour les libérer de leurs état contracté. Pour le coup, Ezekiel se sentait calmé.

_J’ai lu ton dossier, mais il y a un point que je dois vérifier, étais-tu heureux avec ton ancien maître et que penses-tu de son départ.

Questionnait-il.
Ezekiel prit place en face de lui, sur une chaise libre. Spontanément et docilement, le chien de berger répondit.

_ J'en suis triste... Je pensais qu'il allait s'occuper sérieusement de moi, qu'il allait être différent des autres. Après, une mutation, ce n'est pas lui qui décide bien sûr mais... C'est dommage.


Ezekiel.
Ne cachait pas sa déception quant à Chandler qui a finit par l'abandonner, lui aussi. L'hybride aux cheveux blanc, croisait ses bras contre lui, et on pouvait encore sentir la peine qui se lisait sur son visage à ce sujet. L'abandon, c'est naze.

_Pourquoi t’être autant approcher ? Que t’a-t-on dit sur moi ?

L'hybride.
Relevait son regard rougeoyant en direction des saphirs du commissaire. Il lui répondit tout aussi calmement que précédemment.

_ Parce que... Je suis comme ça. Je voulais juste vous saluer. Prendre les gens dans mes bras, chez moi, c'est une habitude. Je suis très sociable, j'aime le contact pour mieux identifier mon entourage.

Expliquait-il.
Avec un sourire amicale, avant de poursuivre tout aussi gentiment, même si les mots, bien qu'enroulé de sucre, feront sans doute mal aux oreilles du concernés.  

_ On m'a dit de vous, que vous étiez un tortionnaire addict au travail. Que vous étiez très seul et que c'était nocif pour tout le monde car du coup, vous êtes toujours sur le dos des autres au lieu de prendre soin de vous même.

Résumait-il.
Entre les propos de Makoto et de la secrétaire. Il remuait sa queue de gauche à droite, enthousiaste, avant d'ajouter.

_ C'est pour ça que monsieur Makoto, trouvait que je serais idéal pour vous... Car je suis déjà éduqué, docile et que je suis très loyal... Mais si vous ne voulez pas, je comprends. Faites donc comme les autres et  Chandler, si même un rabatteur n'a pas su me garder à ses côtés, c'est qu'au final, je suis sans doute un peu surestimé et pas si utile que ça. Un maître de plus... De moins... Tous le monde s'en fiche, sauf moi... Car tous ont comptés dans ma vie, même le peut de temps que vous y passer.

Il cessait...
De battre joyeusement de la queue, pour finalement baisser la tête. Triste. Un chien de berger, sans berger, sans troupeau.

C'est un drame.
Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2016
Age : 27
Localisation : Près de toi
Multi-Compte : Aelys/Kali/Djena/ Meiko/ Disturbia/ Chris
Fiche de Présentation : Fiche d'Ezekiel
Fiche de Relation : Mes liens & rp

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Berger blanc suisse
Maître/Maîtresse: Ryuzaburo Takery
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable


Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 20 Fév - 22:40
Au fond, un petit cœur bat.

_ Il m'avait prévenu que vous seriez réticent... Pourtant, il a dit que vous ne trouverez jamais mieux pour vaincre votre peur des chiens, même si pour le coup, c'est moi qui vous crains maintenant... Je ne voulais pas vous faire de mal. Juste, vous saluer.

La peur engendre la peur. Ryu avait agi par réflexe, pour se protéger et maintenant c’était l’hybride qui craignait ses réactions. En temps normal, il aurait essayé d’ajuster la situation, mais dans le cas présent, le commissaire se disait que c’était peut-être mieux ainsi. Si Ezekiel le craignait, il allait avoir moins de mal à accepter son refus. Ça ne l’empêcha pas de maudire une millième fois celui qui avait vendu sa peur secrète auprès du premier hybride venu. Il se renfrogna sur sa chaise, si ça venait à se savoir publiquement, ça pourrait lui causer des ennuis.

La seule bonne nouvelle était que le berger suisse semblait accepter son sort sans penser à se rebeller, il n’allait pas devoir passer par une rééducation ou par la case piqure -même si ça aurait été une bonne idée pour taire le secret de Ryu-. Pendant ce temps, le commissaire l’écouta confirmer qu’il était un brave petit toutou qui aimait juste faire des câlins aux gens. Ce petit salopiau réussissait à réveiller une pointe de culpabilité chez le policier en chef. Elle essaya de ne pas y penser, ce qui était fait était fait, il n’avait pas le temps pour les regrets.

_ On m'a dit de vous, que vous étiez un tortionnaire addict au travail. Que vous étiez très seul et que c'était nocif pour tout le monde, car du coup, vous êtes toujours sur le dos des autres au lieu de prendre soin de vous même.

Bien que les paroles eussent été dites de manières très charmantes, il n’était pas nécessaire à ce moment-là de posséder une super ouïe pour entendre le commissaire grincer des dents –à ce rythme, il allait se péter une molaire-. Son regard était sombre et en devenait menaçant. On dit que seule la vérité blesse, Ezekiel avait fait mouche. Pendant un instant on aurait dit qu’il allait se lever et expulser l’hybride par la fenêtre en aboyant des ordres pour qu’on ne le revoie plus jamais -une nouvelle fois la team Eze s’envole vers d’autres cieuuuux-. Ryuzaburo n’en fit rien. Malgré la colère qui avait surgi, sa raison et une part de bonté l’empêchaient de s’en prendre à l’hybride. Il avait répondu honnêtement à sa propre question et c’était marqué sur son visage que ce n’était pas pour lui faire mal volontairement.

_ C'est pour ça que monsieur Makoto, trouvait que je serais idéal pour vous... Car je suis déjà éduqué, docile et que je suis très loyal... Mais si vous ne voulez pas, je comprends. Faites donc comme les autres et  Chandler, si même un rabatteur n'a pas su me garder à ses côtés, c'est qu'au final, je suis sans doute un peu surestimé et pas si utile que ça. Un maître de plus... De moins... Tout le monde s'en fiche, sauf moi... Car tous ont compté dans ma vie, même le peu de temps que vous y passer.
_Tu ne t’es pas surestimé, ton dossier est parfait, mais la vie n’offre pas toujours les chances qu’on mérite.

C’était sorti tout seul. Il grimaça, cette phrase, du moins la fin, on le lui avait dit le jour de l’enterrement de sa mère. Il s’était raccroché à l’idée, la vie -cette joyeuse raclure- ne fait aucun cadeau, il faut avancer, résister et créer ses propres rêves. Et voilà où ça l’avait mené, à être commissaire, certes, mais un commissaire tortionnaire. Ryu soupira, sa colère s’était calmée, le discours de l’hybride l’avait touché plus qu’il ne l’aurait voulu. Le destin avait infligé par trois fois une séparation douloureuse et c’était vrai pour les deux. Il inspira profondément.

_Quoi qu’il en soit, tu ne devras dire à personne que je redoute les chiens, c’est une information qu’il n’aurait pas dû te transmettre.

Le commissaire essayait de garder son rôle, neutre et distant, mais ça lui était de plus en plus difficile. Entre le rapprochement qu’il faisait involontairement et surtout les arguments tout à fait valables qu’il apportait, Ryu n’avait plus assez de mauvais caractère en stock pour riposter. Il laissa se poser un silence pendant qu’il réfléchissait. Il n’avait pas l’habitude de rester dans le doute très longtemps, son poste impliquait souvent de prendre des décisions rapidement. Or, son premier choix avait été de renvoyer l’hybride en animalerie le plus vite possible et maintenant il se retenait de le faire. Il finit par rouler des yeux, il se saisit de l’OTA et le fit glisser dans la déchiqueteuse -bzz krrrr vruuu, si j’vous jure, ça fait ce bruit-là !-.

_Tu es le seul de tout le commissariat à m’avoir dit la vérité sans craindre des conséquences. Et ce que tu as dit est surement vrai. Il semblerait que tu vas passer un peu plus de temps avec moi que ce que j’avais prévu.

L’homme n’était pas encore assez imbu de sa personne pour ne pas reconnaitre la vérité. Ça n’allait pas être facile ni pour lui ni pour l’hybride, mais la raison lui dictait qu’il avait besoin de ce changement, même s’il ne voulait pas le reconnaître.

_Tu connaît déjà ma réputation, elle est en partie fondée. Ne t’attends pas à ce que je sois gentil. Je n’ai jamais eu d’hybride et je ne m’attendais pas à en accueillir un, alors prépare-toi à devoir t’adapter. Pour le reste, tu ne feras pas partie de la police, les rabatteurs acceptent les hybrides, nous non. Tu seras mon hybride personnel, tu m’accompagneras la plupart du temps et remplira des tâches de soutiens. Je te donnerais une liste de règle à suivre.

Le commissaire fixait Ezekiel pour s’assurer qu’il avait tout compris, comme il l’aurait fait avec un subalterne. Il ne savait même pas encore où il allait le faire dormir ni même ce qu’il allait lui faire faire concrètement -enlever les agrafes des dossiers!-. *On verra ça le moment venu*. Ryu observa l’horloge au-dessus de sa porte avant de continuer.

_En publique tu m’appelleras « Commissaire », en privé « maître » suffira. Je ne te poserais la question qu’une seule fois : as-tu des objections ? Si tu as des réticences, c’est ta dernière chance de les exprimer.

Il se pencha sur son bureau et fixait Ezekiel dans les yeux, attendant impatiemment sa réponse.
Messages : 65
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 24
Multi-Compte : Sansa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Ezekiel
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre


Je donne mes ordres en Turquoise
Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 23 Fév - 13:46

_Tu ne t’es pas surestimé, ton dossier est parfait, mais la vie n’offre pas toujours les chances qu’on mérite.

Claquais le commissaire.
Sous les oreilles dressés de l'hybride, qui en penchait la tête sur le côté. Cette déclaration sentait terriblement le vécu... Mais de quoi parle t-il ? A Togi en tout cas, la chance est bien moins présente quand il s'agit des hybrides... C'est comme être né noir à une certaine époque, ça ne portait pas bonheur. En tout cas, le visage crispé du jeune homme, se déridait un peu... Ezekiel l'avait sentie, il n'avait pas aimé les propos qu'il avait juste "rapporté".

_Quoi qu’il en soit, tu ne devras dire à personne que je redoute les chiens, c’est une information qu’il n’aurait pas dû te transmettre.

Ezekiel...
Haussait les épaules, à qui pourrait-il le dire ? Personne... Son réseau social est bien, bien vide ces temps ci, à son grand regret. Le chien de berger, observait alors ce dernier mettre les papiers pour l'animalerie dans une machine qui déchirait le tout. Pourquoi ? Il en était stupéfait... Les documents n'étaient plus bons ?

_Tu es le seul de tout le commissariat à m’avoir dit la vérité sans craindre des conséquences. Et ce que tu as dit est surement vrai. Il semblerait que tu vas passer un peu plus de temps avec moi que ce que j’avais prévu.

Vraiment ?
Son honnêteté a payé ? Incroyable, lui même peine à le croire au vu de la tête précédente de Ryu'. Ezekiel, s'attendait même à se prendre un autre coup de taser, et rien qu'à cette idée, son corps c'était raidit. En tout cas, une nouvelle lueur était visible dans son regard rubis et sa queue battait nerveusement, il hésitait encore un peu à exprimer sa joie. C'est vrai ? Il l'adoptait pour de vrai ? Pas que le commissaire semblait être quelqu'un de farceur, mais bon...

_Tu connaît déjà ma réputation, elle est en partie fondée. Ne t’attends pas à ce que je sois gentil. Je n’ai jamais eu d’hybride et je ne m’attendais pas à en accueillir un, alors prépare-toi à devoir t’adapter. Pour le reste, tu ne feras pas partie de la police, les rabatteurs acceptent les hybrides, nous non. Tu seras mon hybride personnel, tu m’accompagneras la plupart du temps et remplira des tâches de soutiens. Je te donnerais une liste de règle à suivre.


Enfin !
Des consignes ! Son cerveau n'en pouvait plus de cette léthargie. C'est avec un large sourire, que l'hybride écoutait les ordres de son berger.

_En publique tu m’appelleras « Commissaire », en privé « maître » suffira. Je ne te poserais la question qu’une seule fois : as-tu des objections ? Si tu as des réticences, c’est ta dernière chance de les exprimer.
_ Non, non du tout ! Je suis très heureux d'aider un justicier !

S'exclamait l'hybride.
Avant de se lever de sa chaise et ce dernier, allait à nouveau enlacer Ryu', mais... Son corps, avait encore la morsure fraiche du taser en tête et l'hybride se bloquait, ramenant ses bras contre lui.

_ Merci ! Merci !! Vous verrez, je serais un vrai modèle. Je suis poli, attentif, sociable, doux, calme, affectueux, ponctuel, docile... Enfin, vous l'avez lu. Nous ferons du bon travail, Maître-Commissaire !

Se réjouissait-il.
Après tout, ils sont dans un bâtiment publique, MAIS dans le bureau privé du chef des lieux, donc, c'est bien privé-publique, non ?

_ Je n'ai pas peur de la difficulté, je suis endurant et patient... Vous verrez, vous ne regretterez pas. Par contre... Si vous pouviez éviter de me blesser à coup d'électricité... Ce sera mon unique demande. Je n'aime vraiment pas.

Demandait-il.
Dans la mesure du possible avant de tendre sa main vers son nouveau maître. Plongeant son regard rougeoyant et simplement heureux.

D'être à nouveau à quelqu'un.
Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2016
Age : 27
Localisation : Près de toi
Multi-Compte : Aelys/Kali/Djena/ Meiko/ Disturbia/ Chris
Fiche de Présentation : Fiche d'Ezekiel
Fiche de Relation : Mes liens & rp

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Berger blanc suisse
Maître/Maîtresse: Ryuzaburo Takery
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable


Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 24 Fév - 23:45
_ Non, non du tout ! Je suis très heureux d'aider un justicier !

-Je suis la nuit, je suis la justice, je suis Ryuzaburo Takeri ! Tin tintintiiiin-  Ryu regarda l’hybride volontaire se lever tout heureux. Il remarqua son hésitation puis ses bras retombants, la défense de Ryu était encore fraiche dans l’esprit du chien. Le commissaire se contenta d’acquiescer face à sa motivation. L’hybride avait dit ce qu’il voulait entendre.

_ Merci ! Merci !! Vous verrez, je serais un vrai modèle. Je suis poli, attentif, sociable, doux, calme, affectueux, ponctuel, docile... Enfin, vous l'avez lu. Nous ferons du bon travail, Maître-Commissaire !

La joie contagieuse s’étendit jusqu’à l’humain qui laissa échapper un sourire sincère. La motivation d’Ezekiel le rendait adorable. Sur ses capacités, il décida qu’il jugerait lui-même, bien qu’il ait déjà tendance à le croire. Il secoua la tête tout de même à ce mélange de titres qu’il lui donna. Il allait falloir arranger ça.

_ Je n'ai pas peur de la difficulté, je suis endurant et patient... Vous verrez, vous ne regretterez pas. Par contre... Si vous pouviez éviter de me blesser à coup d'électricité... Ce sera mon unique demande. Je n'aime vraiment pas.

Takery acquiesça une nouvelle fois avant de se lever et serrer chaleureusement la main de l’hybride, plongeant son regard d’un vert bleuté dans le sien.  Il l’apprécia d’autant plus qu’il ne jouait pas juste au chien obéissant, le Taser l’avait marqué et voulait ne plus jamais le rencontrer -qui l’aurait voulu en même temps…-. Elle finit par relâcher sa main, mais ne s’assit pas de suite.

_Parfait, c’est ce que je voulais entendre. Ne t’inquiète pas pour PIE, les munitions coûtent trop cher pour que je les utilise sur toi à nouveau… Je n’aurais aucune raison de te faire mal si tu es aussi sage que tu le dit.

Le commissaire pencha alors la tête sur le dossier de l’hybride encore ouvert sur son bureau. Il saisit un bout de papier et un stylo pour y rédiger une note qu’il glissa dans le dossier avant de le refermer.

_Tu vas devoir attendre la fin de mon service, en attendant prend ça, rend toi au bureau de Fujimi.

Il marqua une pose en se rendant compte qu’il n’avait surement pas la moindre idée de qui elle était –merci aux générateurs de prénom japonais-. Il tenta alors de la décrire tant bien que mal.

_Son bureau se situe derrière l’accueille, elle n’est pas bien grande, les cheveux noirs, demi-longs, elle doit avoir une énorme pile de dossiers sur son bureau. On l’entend aussi souvent ronchonner, mais elle est gentille. Va la voir et donne-lui ton dossier en disant qu’il faut mettre ta puce à jour. Attends le temps qu’il faut pour que ce soit fait. Une fois fait, familiarise-toi avec le commissariat jusqu’à ce que je termine, mais ne dérange personne.

Il lui tendit le dossier avant de le regarder partir avec. Il déverrouilla le bureau, laissant les fenêtres retrouver leur transparence. Il ne fut pas étonné de trouver Makoto justement occupé à passer non loin de là -0 en crédibilité-. *Je n’ai pas fini de l’entendre.* Avant que le berger suisse ne quitte la pièce il l’interpella une dernière fois.

_Ezekiel, bienvenu chez les Takery.

Il lui offrit un sourire moins sincère qu’il ne paraissait. *Une famille maudite, espérons que le sort s’annule*. Il le laissa partir ensuite, retournant lui-même à son travail. Pour une raison qu’il ne s’expliquait que peu, il travailla avec bonne humeur et ne se prit même pas la peine de se fâcher quand il reçut un message de son ami.

« Tu as fait le bon choix »
Messages : 65
Date d'inscription : 03/02/2018
Age : 24
Multi-Compte : Sansa
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Ezekiel
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre


Je donne mes ordres en Turquoise
Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit