AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Une malade au centre



Une malade au centre

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 26 Déc - 11:53
- Oui, c'est vrai que les humains ont tendance à considérer les hybrides comme de simples animaux...Un tour correctement fait et une friandise, une désobéissance et là, c'est la punition.

Juna soupira, le comportement des humains avaient tendance à la dégoûter. D'une part, elle ne traitait pas forcément les animaux ainsi et surtout, les hybrides avaient beau être à moitié des animaux, ils n'en étaient pas ! Ils étaient tout autant humain et méritait tout autant de considération.
Par la suite, l'attente avait été assez longue où Juna vérifiait régulièrement l'état de l'hybride sans la toucher, car elle ne tenait pas à la brusquer.

Ses amis étaient finalement arrivés et ils placèrent la malade au chaud sur un brancard pour se diriger rapidement vers leur voiture.

- Je ne te laisse pas, je te serais avec toi jusqu'au bout !


Elle ne parla pas de promesse, ayant bien compris ce que l'hybride en pensait. Néanmoins, la suite du trajet se fit sans parole, les hommes concentrés sur leur route et Juna, concentrée sur l'hybride qu'elle surveillait toujours. Finalement, ils arrivèrent au véhicule et le brancard fut placé à l'intérieur et bloqué pour qu'il ne roule pas. Le duo d'hommes se mit à l'avant de la camionnette alors que Juna grimpa à l'arrière, avec l'hybride. Le groupe se mit alors en route.

- On se dépêche les gars, on se fiche de l'amende, son état empire !

Elle se pencha alors sur l'hybride dont la fièvre commençait à grimper. Pourtant, il était trop tôt pour lui donner un nouveau médicament.

- Tout va bien, on fait aussi vite que possible. Tu peux t'endormir si tu en ressens le besoin...

Au bout de presque une heure finalement depuis qu'ils étaient partis de la zone où l'hybride avait été trouvé, le véhicule passa les grilles du centre et se dirigea aussi tôt vers le bâtiment où les médecins travaillaient. Les hommes sortirent le brancard du véhicule et purent enfin le faire rouler dans les couloirs jusqu'à une salle de soin où une équipe médicale était déjà en train de se préparer. Juna s'approcha alors du médecin pour lui expliquer la situation :

- Je l'ai trouvé dans la forêt. Surement la grippe, fièvre qui augmente, elle a bien mangé mais n'a pas bu...

Comme promis, elle resta dans la pièce après avoir mis un masque et des gants alors que les médecins s'occupaient de la malade. Prise de la température avec un thermomètre se plaçant sur la tempe, mise en place d'un cathéter dans l'un des bras de l'hybride pour lui faire passé des médicaments et une solution glucosée qui apporterait de l'eau et de l'énergie pour que son corps lutte contre la maladie. Pour le reste, ils prirent surtout le temps de la réchauffer, tout en lui expliquant à chaque fois ce qui allait se passer. L'équipe se montrait souriante et chaleureuse mais surtout douce dans leurs gestes, habituée à soigner des hybrides ayant été maltraités ou considérés comme sauvage.
L'hybride fut ensuite emmenée dans une pièce où elle pourrait se reposer dans un lit confortable, une pièce chaude et le produit qui s'insinuait lentement dans son corps. Juna se débarrassa alors des gants et du masque avant de s'assoir dans un fauteuil aux côtés du lit. Si l'hybride dormait, elle la laissait se reposer, sinon elle la laissait tranquille en attendant qu'elle lui parle.
Messages : 144
Date d'inscription : 29/08/2017
Age : 25
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Kioko et Maeko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Je ne laisserai plus personne contrôler ma vie !
Esclaves: Officiellement Athenais et Crystal, mais elles sont aussi libres que possible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre FALH


Défis rp réalisés :
- Lâcher un rot disgracieux en présence de Athenais ==> Ici
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 26 Déc - 14:27
Rassurée de savoir que l’humaine resterait auprès de moi, je commençais à fermer l’œil doucement, essayant de rester un minimum éveillé, au cas où. Malheureusement, la fièvre en avait fait que la fatigue avait rapidement pris le dessus. Mise dans la camionnette, les divers virages de la route m’avaient arrachée de nombreux grognements « Tout va bien, on fait aussi vite que possible. Tu peux t'endormir si tu en ressens le besoin... » Prononça la jeune femme à la chevelure ébène. Hochant la tête, je commençais alors à me rendormir, essayant d’oublier la sensation d’être dans un véhicule humain.

C’est sans doute une heure plus tard que le froid de l’hiver m’arracha de mon sommeil profond. Je n’avais pas vu le temps passé. Regardant autour de moi, apeurer, je fus rassurer de voir que la jeune femme qui m’avait portée secours était toujours à mes côtés. Souriant faiblement, je fus alors disposer à l’intérieur du grand bâtiment sur une nouvelle couche.

Regardant autour de moi, les diverses odeurs et les divers bruits qui m’étaient alors inconnues m’arrachaient divers grognements d’inquiétude. Cependant, chaque geste des humains était accompagnée d’explication que je comprenais quelque peu, il ne me voulait aucun mal… leurs yeux, ce regard que je ne connaissais pas me le prouvait bien assez.

C’est bien plus tard après quelques soins que je fus mise dans une salle ou me reposer, disposer sur un lit. Bougeant de droite à gauche très faiblement, je ressentais déjà la douleur qu’allait m’apporter un lit, moi qui avais été habituée à dormir à même le sol depuis ma plus tendre enfance.

« Argh… c’est tellement moue, comment faite vous pour dormir ainsi… ? » prononçais-je faiblement, ayant remarquée la présence de la jeune femme à la chevelure ébène

Essayant de bouger mon aile encore prise de fourmis, je me mise à regarder le plafond puis les divers produits s’immisçant dans mon sang. Les oreilles plaquées contre le haut de mon crâne, le cathéter était plus que gênant. Déposant l’une de mes mains dessus, l’envie de l’arracher me démangeait affreusement.

« C’est quoi cette chose… ?! » prononçais-je, remuant nerveusement ma queue alors que mes yeux en colère se déposaient sur Juna, assise sur un fauteuil au côté du lit. Dans un soupiré, je pris l’un des oreillers dans mes bras, croquant à l’intérieur pour essayer de ne pas arracher les diverses aiguilles en moi « Je pourrais avoir quelque chose à boire… ? » prononçais-je en fronçant les sourcils, toujours aussi énervé des diverses choses qui m’arrivais aujourd’hui.

Nous nous en étions là, à nous regarder dans le blanc des yeux sans rien connaitre l’une de l’autre. Je n’aimais pas les présentations et encore moins les autres, je n’avais jamais été habituée à ça et la simple idée d’être gentille me dégoutait, cependant… je me demandais bien comment pouvait s’appeler cette humaine à qui je devais beaucoup désormais.

« Tu dois bien avoir un nom l’humaine ? » prononçais-je alors, arrêtant de croquer dans l’oreiller.
Messages : 78
Date d'inscription : 03/12/2017
Age : 20
Fiche de Présentation : ♚ Carte d’identité
Fiche de Relation : ♚ Relation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Fennec/Faucon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage







Je te tuerais en #B0415F

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 27 Déc - 11:37
Tranquillement installée dans la pièce où l'hybride malade pourrait se reposer, Juna patientait. Elle avait sorti son téléphone portable et en profitait pour donner quelques instructions à propos de dossiers qui ne pouvaient pas attendre. Tant que l'hybride se reposait, autant que ce temps serve à quelque chose.
Finalement, la demoiselle commença à bouger sur le lit, signe qu'elle se réveillait. Juna rangea alors son téléphone et eut un petit rire en l'entendant se plaindre.

- C'est sensé être plus confortable normalement. Mais on doit bien avoir des matelas plus vieux et donc plus dur si tu préfères !

En général, les hybrides étaient content de ce soudain confort mais celle-ci semblait bien différentes des autres. Au moins, les journées avec elle ne seraient pas ennuyantes. Mais pour l'instant, il faudrait que cette râleuse se repose, ce qui ne semblait pas gagner. Surtout quand elle voulait enlever son cathéter mais finalement, elle se retint avant d'arracher l'aiguille. Il serait dommage de se faire du mal pour rien.
Elle lui servit alors le verre d'eau demandé et le lui donna, ainsi qu'une télécommande.

- Cette télécommande te permet de relever le lit pour le mettre en position assise, ce sera surement plus pratique pour boire. Et ce que tu as dans le bras est un cathéter, il permet d'apporter directement à ton organisme les médicaments pour te guérir dans cette poche-là, et la deuxième t'apporte des nutriments et de l'eau pour apporter des forces à ton corps. C'est pratique quand le patient ne peut pas se nourrir seul. Mais je pense qu'à la prochaine visite du médecin, il te l'enlèvera puisque tu vas déjà mieux, les médicaments ont bien fonctionné. Tu devrais pouvoir les prendre seule maintenant...

Elle la laissa alors s'installer confortablement, prête à l'aider si besoin puis se rassit sur le fauteuil, bien que surprise de cette question inattendue. Alors, la malade voulait des présentations ?

- Oui, je m'appelle Juna Kavanez et tu es ici, chez moi. Mais c'est bien plus que simplement un chez moi, je pourrais te faire visiter si tu le désires. Mais tu verras surement du monde dans le coin, il y a beaucoup d'hybrides ici.

D'ailleurs, des rires leur parvenaient du couloir alors qu'à l'extérieur, Juna savait que des hybrides jouaient dans la neige. Tout à l'heure, elle avait aperçu une bataille de boule de neige en cours et un bonhomme de neige dans un coin. Au moins, ils se détendaient et apprécient le moment, c'était ce que les membres du FALH désiraient.

- Et toi ? Quel est ton nom ? Au fait, tu peux rester ici autant de temps que tu le voudra, l'idéal ce serait au moins jusqu'à guérison, après tu peux rester jusqu'à la fin de l'hiver, ça ne dérange pas. Quand tu voudras sortir, il te suffira d'aller à la grille et le gardien t'ouvrira, comme je te l'ai dis, ce n'est pas une prison ici. Tu es libre de tes mouvements.

Elle sourit doucement, attendant de voir si la demoiselle avait des questions, notamment sur l'endroit qui devait surement lui paraitre étrange. Surtout que l'hybride ne semblait pas habituée d'être bien traitée. Juna était toujours curieuse de connaitre le passé des protégés de cet endroit, mais elle ne les interrogeait jamais, elle écoutait seulement quand ils désiraient parler.
Messages : 144
Date d'inscription : 29/08/2017
Age : 25
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Kioko et Maeko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Je ne laisserai plus personne contrôler ma vie !
Esclaves: Officiellement Athenais et Crystal, mais elles sont aussi libres que possible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre FALH


Défis rp réalisés :
- Lâcher un rot disgracieux en présence de Athenais ==> Ici
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 27 Déc - 13:32
« Moelleux ou dur, il n'y a aucune différence, je préfère le sol ou bien même le tapis de fourrure à vos couches... » Exprimais-je clairement à la jeune femme, celle-ci me donnant alors une télécommande.

Je me mise à regarder cette dernière avec étonnement ; une poule qui avait trouvé un couteau, c'était le cas de le dire. Secouant la télécommande avant de la croquer légèrement, Juna vint à m'expliquer à quoi consistait cet objet. Comme une débutante, je me mise alors à appuyer sur certains boutons, ne réussissant jamais à avoir un résultat valable. Énervée de ne pas y arriver correctement, je jetais la télécommande sur Juna, peut-être un peu trop violemment, mes oreilles écrasées sur mon crâne.

Gentiment, celle-ci m'avait alors aidé à me redresser convenablement à l'aide de la télécommande, déposant un verre d'eau dans mes mains. Lapant l'eau du verre, ne buvant bien sur comme aucun autre humain/hybride civiliser, mes yeux vinrent s'attarder sur la belle à la chevelure ébène, toujours à mes côtés.

« Pourquoi mettre de l'eau dans ça... j'arrive p-po eu » prononçais-je en étirant ma langue dans le verre « l'atteindre ! » Fronçant les sourcils, je déposais le verre dans les mains de l'humaine, passant ma langue sur mes lèvres maintenant humide.

« Oui, je m'appelle Juna Kavanez et tu es ici, chez moi. Mais c'est bien plus que simplement un chez-moi, je pourrais te faire visiter si tu le désires. Mais tu verras sûrement du monde dans le coin, il y a beaucoup d'hybrides ici. » Dit-elle alors que des rires se faisaient entendre de l’extérieur.

« D'autres hybrides... Ah ouais, c'est super... » Prononçais-je en ronchonnant, mordant une nouvelle fois dans l'oreiller en remuant nerveusement la queue.

« Et toi ? Quel est ton nom ? Au fait, tu peux rester ici autant de temps que tu le voudras, l'idéal ce serait au moins jusqu'à guérison, après tu peux rester jusqu'à la fin de l'hiver, ça ne dérange pas. Quand tu voudras sortir, il te suffira d'aller à la grille et le gardien t'ouvrira, comme je te l'ai dit, ce n'est pas une prison ici. Tu es libre de tes mouvements. » Rajouta-t-elle alors que je haussais un sourcil.

Rester au centre... La liberté dont j'avais toujours rêvée avait été un passage bien éphémère, j'avais toujours vécue avec l'homme et comme un animal captif, j'avais toujours besoin d'eux, sans cesse. Je devais me l'avouer, j'étais une pauvre hybride au bout d'une laisse. Cependant, rester au centre... être nourrit et blanchit sans aucune contrainte, cela me plaisait même si l'idée de côtoyer d'autres hybrides m'horrifiais.

« Mon nom... ? » Prononçais-je en la regardant dans les yeux, « C'est Cheyenne... » Je détournais un instant le regard « Sortir d'ici et pouvoir revenir sans aucune crainte d'être attrapée par des connards de l'animalerie ou du centre... Nécessite un collier, un tatouage ? Tu as beau être gentille, je suis sûr qu'au final, les autres crétins d'hybrides ici, t' appelles Maîtresse... Comment fais-tu pour tous les protéger. Hein... ? » Admettais-je, prise alors d'une quinte de toux « Supposons que j'attaque... non, que je TUE l'une de tes protégés que vas-tu faire ? Me punir comme la pauvre sous-espèce que je suis... Me violer ? » Prononçais-je en riant, provoquant une nouvelle fois la jeune femme à mes côtés « J'adore ça... sentir les os des autres hybrides craquer sous mes crocs » Sans doute étais-je un peu violente dans mes propos morbide mais, je voulais me rassurer, je voulais être sûr que pouvoir faire confiance à un humain au moins une fois dans ma misérable vie.
Ps: la violence gratuite by Cheyenne xD
Messages : 78
Date d'inscription : 03/12/2017
Age : 20
Fiche de Présentation : ♚ Carte d’identité
Fiche de Relation : ♚ Relation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Fennec/Faucon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage







Je te tuerais en #B0415F

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 28 Déc - 10:11
- Eh bien, je devrais pouvoir te trouver un tapis de sol s'il n'y que cela pour te rendre heureuse !

Juna ne pouvait s'empêcher de sourire, oui son ton avait été un peu...moqueur. Visiblement, le moment tournait un peu à la gentille provocation mais ce n'était pas cela qui allait la déranger ou lui faire peur. Elle avait vu bien pire quand elle vivait sur Paris, alors le petit caractère de cette hybride ne l'inquiétait pas.
Et lorsque la malade commença à mordre la télécommande puis la bidouiller faisant bouger le lit dans différents sens avant de la lui balancer...elle ne put s'empêcher de rire.

- Eh bien, une vraie petite sauvageonne !

Affichant un large sourire, elle se servit de la télécommande pour remonter le haut du lit de l'hybride pour qu'elle soit plus proche de la position assise mais pas totalement non plus.
Alors qu'elle lui avait donné un verre d'eau, elle eut la surprise de la voir tenter de laper le contenu, comme un chat tentant de boire dans sa gamelle. Intéressant. Quelle éducation son ancien maître avait il bien pu lui donner ?

- Parce que les gens civilisés utilisent des verres, petite sauvageonne, mais je vois qu'il y a beaucoup de choses à t'apprendre !

Le ton était taquin, encore une fois. Finalement, cette fille allait peut-être bien être amusante, malgré ses accès de violence par moment. Mais voila que c'était le retour de la provocatrice violente. Alors que Juna lui promettait liberté, bien-être, confort et compagnie, Cheyenne proposa...un meurtre tout simplement. Elle la regarda longuement, un peu raide au départ...quel traumatisme cette fille avait-elle pu subir pour suggérer un viol comme punition ? Ou de demander ce qui se passerait selon ses actes ?

- Violer quelqu'un d'autre, c'est vraiment pathétique comme attitude. Sache qu'ici, nous sommes tous égaux, humains comme hybrides, alors personne ne m'appelle maîtresse, et personne ne s'agresse. Bon, ça arrive, je ne peux pas le nier surtout avec les nouveaux arrivants, mais en général, il n'y a pas trop de dégâts...Si tu arrives vraiment à tuer quelqu'un ici, sache que tu espéreras plutôt mon arrivée pour empêcher les autres hybrides de s'occuper de ton cas. Tu n'es pas la seule à avoir eu un passé difficile ou à savoir te battre parmi tout ceux que nous protégeons...

Juna observa longuement l'hybride avant d'afficher à nouveau un sourire, comme si la menace n'avait jamais eu lieu.

- Mais tu sais, si tu veux des os qui craquent, je te fournirai les os de poulets après les repas. Au moins, tu sentiras quelque chose craquer sous tes dents !

Oui, encore une fois, elle se montrait taquine mais c'est qu'elle se doutait que malgré ses propos morbides et directes, ce n'était pas forcément vraies. Cheyenne avait juste besoin de provoquer et peut-être de se rassurer, comme si tout les humains étaient mauvais. Mais Juna allait faire en sorte de lui prouver que ce n'était pas le cas.

- Pour te promener en toute liberté, certains hybrides se font passer pour des humains mais il est vrai qu'avec tes oreilles et ta queue, ce sera un peu...compliqué. Mais on trouvera bien une solution si c'est la vie qui t'intéresse. Et dans ce cas, je t'expliquerait beaucoup de choses sur cet endroit, sur le FALH et ses actions. Mais pour l'instant, il va surtout falloir que tu te reposes...et te défouler par la suite. Je sais me battre tu sais, et je n'hésiterais pas à te plaquer au sol pour faire sortir cette rage qui t'habite !

Étrangement, son ton avait été plus...joyeux, comme si elle avait hâte que cela arrive. Cheyenne était en train de réveiller une partie d'elle qu'elle avait pris soin d'endormir, une partie qui aimait se battre.
Messages : 144
Date d'inscription : 29/08/2017
Age : 25
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Kioko et Maeko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Je ne laisserai plus personne contrôler ma vie !
Esclaves: Officiellement Athenais et Crystal, mais elles sont aussi libres que possible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre FALH


Défis rp réalisés :
- Lâcher un rot disgracieux en présence de Athenais ==> Ici
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 28 Déc - 14:35

A mon réveil, j'avais trouvé le mot que m'avait laissé Juna près de mon réveil. J'avais commencé à lui apprendre le braille mais c'est quelque chose d'assez difficile pour un voyant et ses erreurs se ressentais sous mes doigts à présent que je lisais ce petit bout de papier. J'en avais quand même compris l'essentiel. Le jeune femme était apparemment sortie s'accorder une pause bien méritée. Bien, cela me laisserait le temps de m'occuper de sa chambre. Il ne me fallait jamais longtemps pour sortir de mon lit, une fois réveillée, il fallait que je me lève, je n'aimais pas rester à tourner dedans pour rien. Pour bien commencer ma journée, je me fis un petit déjeuner copieux, j'avais commencé par prendre mes repères à l'étage où nous vivions. Ainsi, les pièces, les objets, j'en connaissais tous les emplacements à présent et je me débrouillais seule sans problème. Une fois habillée, je m'attelais ensuite à ranger les vêtements éparpillés dans la chambre de ma maîtresse, puis j'ouvris la fenêtre, laissant rentrer une brise fraîche hivernale. Je fis le lit et quittais un instant la pièce pour ranger la cuisine.

Alors que j'étaie revenue quelques instants plus tard pour refermer la fenêtre, j'entendis des bruits de pas étouffés par le tapis se rapprocher. Une personne venait m'informer que Juna était rentrée précipitamment et qu'elle était au centre hospitalier. Sur le coup, j'avais cru qu'il lui était arrivé quelque chose, un accident de moto surtout. Mais la personne m'assura que ma maîtresse allait bien, qu'elle avait juste sauver une hybride dans la forêt. J'étais rassurée et demandais à être conduite auprès d'elle, si je pouvais me rendre utile, autant le faire tout de suite.

Une fois arrivée devant la porte de la patiente, je lâchais le bras de la personne qui m'avait conduite jusque là, la remerciant et la congédiant du même coup. Je frappais alors trois petits coups secs sur le porte en bois. J'étais restée le plus discrète possible au cas ou l'hybride en difficulté serait en train de se reposer. Mais je perçu alors des vois au travers. Je reconnaissais bien celle de Juna mais l'autre m'étais inconnue. Une jeune hybride ça ne faisait aucun doute, mais quelle agressivité ! Mais rien de vraiment étonnant, elle aussi avait dû traversé certaines épreuves récurrentes.


- Je sais me battre tu sais, et je n'hésiterais pas à te plaquer au sol pour faire sortir cette rage qui t'habite !

J'étais un peu surprise de ces mots prononcés par Juna, je ne la connaissais pas encore très bien surtout son passé qui était encore recouvert d'une voile nébuleux. Apparemment, la jeune femme n'avait pas entendu mes coups sur le porte, je décidais donc de rentrer de moi-même. J'ouvrais la porte en m'excusant pour mon intrusion et suivant la direction de la voix de ma maîtresse, je me dirigeais vers elle, entrant bientôt en contact avec l'un de ses bras.

- Juna-Sama, je suis soulagée de savoir que vous n'avez rien. Vous avez encore sauvé l'une d'entre-nous ?

L'odeur était forte, je ne pouvais pas trop me tromper. Mais ce devait être compréhensive, moi-même en arrivant ici, je savais que je n'étais pas très propre. Mais le bain qui avait suivi mon arrivée avait été plus qu'agréable.

- Est-ce que vous avez besoin de mon aide, Juna-Sama ? Et comment se nomme notre nouvelle pensionnaire ?
Messages : 111
Date d'inscription : 28/11/2017
Age : 36
Localisation : Centre FALH
Multi-Compte : Kathleen Duke, Logan Octavus, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Blake Wright, Lena
Fiche de Présentation : Suffit-il de voir pour savoir ?
Fiche de Relation : Relations d'une aveugle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Okami
Maître/Maîtresse: Juna Kavanez
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable



Gages inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 28 Déc - 17:41

Je ne comprenais toujours pas d'où lui venait cette gentillesse exubérante, elle en était là, à me proposer un tapis de sol en prenant en considération mon propre bonheur, cette femme était tellement étrange... Soit, le petit surnom "sauvageonne" avait résonné en moi comme une vérité, comment pouvais-je me qualifier d'autre mis à part par celui-ci ? Elle était devenue taquine mais ne m'amusait pas vraiment, il faut dire que je n'avais pas envie de rire avec elle, du moins, maintenant.

Des choses à apprendre, j'en avais des centaines... bien que cela m intéressait peu. Dans un soupiré, mes provocations avaient alors été lancée. Mes yeux dans ceux de Juna, je m'attendais de voir en elle une once de colère mais, non... il n'y avait rien.

« Violer quelqu'un d'autre, c'est vraiment pathétique comme attitude. Sache qu'ici, nous sommes tous égaux, humains comme hybrides, alors personne ne m'appelle maîtresse, et personne ne s'agresse. Bon, ça arrive, je ne peux pas le nier surtout avec les nouveaux arrivants, mais en général, il n'y a pas trop de dégâts...Si tu arrives vraiment à tuer quelqu'un ici, sache que tu espéreras plutôt mon arrivée pour empêcher les autres hybrides de s'occuper de ton cas. Tu n'es pas la seule à avoir eu un passé difficile ou à savoir te battre parmi tout ceux que nous protégeons... » Prononça t-elle, m'observant avant d'afficher un nouveau sourire à mon égard « Mais tu sais, si tu veux des os qui craquent, je te fournirai les os de poulets après les repas. Au moins, tu sentiras quelque chose craquer sous tes dents ! » Rajouta t-elle essayant une nouvelle fois de ma taquiner.

« De poulets... est puis quoi encore... » prononçais-je en grognant légèrement, mes crocs mordant mes propres lèvres « Donne moi un os de bœuf et là, j'aurais de quoi calmer mes envies de croquer t'es protégés... » Admettais-je, réajustant la couverture, la fatigue me prenant soudainement.

« Pour te promener en toute liberté, certains hybrides se font passer pour des humains mais il est vrai qu'avec tes oreilles et ta queue, ce sera un peu...compliqué. Mais on trouvera bien une solution si c'est la vie qui t'intéresse. Et dans ce cas, je t'expliquerait beaucoup de choses sur cet endroit, sur le FALH et ses actions. Mais pour l'instant, il va surtout falloir que tu te reposes...et te défouler par la suite. Je sais me battre tu sais, et je n'hésiterais pas à te plaquer au sol pour faire sortir cette rage qui t'habite ! » Dit-elle alors que je me mise à bailler grossièrement.

« Je n'ai pas envie de me faire passer pour un humain et encore moins envie de savoir ce que tu fais avec ta fa-machin-truc... » Prononçais-je en soupirant, explosant alors de rire aux paroles de la jeune femme à mes côtés « T-Te battre ?! » Je me mise à rire de plus belle, mon souffle se perdant dans des quintes de douces douloureuses.

Reprenant mon souffle en raclant ma gorge, je me mise à prononcer clairement envers Juna qui semblait bien sur d'elle « J'ai été élevée dans le but de me battre... alors à moins que tu aies passé ton enfance à t’entraîner pour pouvoir fouler le sol des arènes sans aucune défaite derrière toi, je me demande comment tu pourrais faire pour réaliser avec une bête de combat » Admettais-je, lui lançant un regard moqueur « Je n'ai peut-être plus mon aile droite pour voler, reste que je suis très forte dans ce domaine... ne serait-ce plutôt pas pour le plaisir de me plaquer au sol que tu dis cela, perverse ? » Je me mise à sourire faiblement, ayant révélée une partie de moi à cette humaine qui étrangement me mettais à l'aise de plus en plus.

Redressant subitement les oreilles sur le haut de mon crâne, je me mise à grogner en voyant un autre hybride pénétrer dans la pièce. Commençant à parler à la jeune femme qui m'avait sauvé, celle-ci qui semblait être un canidé se mise à demander mon nom à l'humaine. Haussant un sourcil sans trop m'attarder sur elle, je me mise dos aux deux jeunes femmes, croquant dans l'oreiller alors que mon aile gauche venait recouvrir mon corps.

« tu n'as pas besoin de la savoir, personne a besoin de le savoir... p'tite merde... » Prononçais-je alors que ma queue frappais le lit fortement « J'aimerais me reposer sans sentir l'odeur d'une chienne et de sa maîtresse adorée, sortez... » prononçais-je un peu sèchement, mes oreilles annonçant très bien ma colère.
Messages : 78
Date d'inscription : 03/12/2017
Age : 20
Fiche de Présentation : ♚ Carte d’identité
Fiche de Relation : ♚ Relation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Fennec/Faucon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage







Je te tuerais en #B0415F

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 30 Déc - 12:11
Au moins, sa blague à propos des os de poulets semblait avoir fonctionné. Cheyenne préférait les os de bœufs à croquer. Et cette découverte amusa Juna qui ne pouvait s'empêcher de sourire.

- Et un peu de viande autour de l'os pour rajouter un peu de goûts ?


Elle préférait continuer sur ce ton, taquin et blagueur, plutôt que de s'énerver inutilement. C'était le genre d'hybride à avoir un passé difficile, à tenter de provoquer pour s'assurer que tout les humains étaient mauvais...Mais avec Juna c'était raté. Elle n'avait pas spécialement un mauvais fond, juste le don pour s'enticher des vilaines filles qui l'entrainaient sur une mauvaise pente...qui s'avérait parfois bien amusante.
Mais ici, il n'était pas question de faire du mal à une hybride, sauf si la plaquer au sol était la seule solution pour la calmer un peu. Heureusement, elle n'était pas sensible, car l'entendre se moquer aurait pu la vexer.

- Ainsi donc, tu as un passé d'animal d'arène...Les humains sont parfois tellement pathétiques. Je n'ai effectivement pas un tel passé, mais je saurais te prendre par la ruse pour te vaincre si nécessaire !

Ou appeler des plus costauds en cas de besoin, mais elle n'allait certainement pas le dire. On ne l'avait de toute façon, pas placée à la tête du FALH pour ses muscles et ses talents au combat, même si elle savait se battre. Néanmoins, elle releva sans difficulté la tentative de blague de la part de Cheyenne, et eut à nouveau un sourire. Finalement, elle arrivait à quelque chose avec cette petite sauvageonne !

- Peut-être bien, et si c'était le cas, qu'est-ce que tu ferais, ma petite sauvageonne ?

Le ton était amusé et lorsque la porte s'ouvrit, elle tourna la tête pour voir qui entrait. Athenais ! Elle eut un doux sourire en la voyant arriver, et en entendant les grognements de Cheyenne, elle lui donna une pichenette sur le front.

- Ah la la, quelle fille mal élevée tu fais ! Elle ne va pas te manger non plus !


Elle laissa Cheyenne s'énerver toute seule sur son lit et se tourna alors vers Athenais.

- Oui, je l'ai trouvé seule dans la forêt. Sa fièvre l'aurait surement tué dans la nuit. Elle s'appelle Cheyenne, mais ne t'inquiète pas pour son caractère, elle grogne plus qu'elle ne mords. Et il y a bien une chose que tu pourrais faire quand elle sera reposée...un bon bain lui ferait du bien. Autant pour son nez que pour le notre ! Pour l'instant, laissons-la se reposer.

Elle prit Athenais par le bras puis jeta un coup d’œil à Cheyenne.

- Reposes-toi bien car tu as intérêt à être en forme. Je n'hésiterais pas à te jeter dans le bain toute habillée si tu râles encore !

Le médecin entra à ce moment là après avoir frappé et Juna sortit accompagnée d'Athenais, laissant le médecin seul avec la malade pour vérifier sa température, sa tension puis lui retirer le cathéter. Une fois dans le couloir, assez loin de la chambre, Juna se tourna vers la louve.

- Je vais avoir besoin de toi sur ce coup là. Elle a eu un passé très difficile et j'ai du mal à percer sa carapace. Peut-être qu'avec toi, ça fonctionnerait mieux ? Elle a l'air d'avoir une sacré rancœur envers les humains et ne connait pas grand chose, je suppose qu'elle était traitée comme un simple chien de combats...Mais fais bien attention à toi, je ne voudrais pas qu'elle te blesse. Tu te sens prête pour ta première mission pour le FALH ?

Juna ne pouvait pas s'empêcher d'être inquiète mais elle se disait qu'Athenais avait peut-être plus de chances qu'elle auprès de cette furie.
Messages : 144
Date d'inscription : 29/08/2017
Age : 25
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Kioko et Maeko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Je ne laisserai plus personne contrôler ma vie !
Esclaves: Officiellement Athenais et Crystal, mais elles sont aussi libres que possible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre FALH


Défis rp réalisés :
- Lâcher un rot disgracieux en présence de Athenais ==> Ici
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 31 Déc - 9:34

Je perçu nettement le grognement de l'hybride. Ma réaction fût immédiate sans même pouvoir me retenir. Mon grognement s'éleva lui aussi dans la pièce, un son guttural fort et menaçant. J'étais aveugle oui et j'aurai été l’oméga dans une meute, mais je ne me laisserai pas faire par cette hybride fraîchement débarquée au centre. Je me calmais ensuite, pensant que ma maîtresse à mes côtés ne tenait certainement pas à une bagarre.

« tu n'as pas besoin de la savoir, personne a besoin de le savoir... p'tite merde... J'aimerais me reposer sans sentir l'odeur d'une chienne et de sa maîtresse adorée, sortez... »

- Pour le moment c'est plutôt toi qui sent la merde de nous deux et ton odorat est très mauvais, car je suis une louve et non une chienne. Quand à toi, tu es un mélange entre une espèce de renard, bien que ce ne soit pas ça, un fennec sans doute au vue de ton odeur forte. Et oiseau, un rapace pour être précise. Mais je ne pourrai dire lequel exactement. Ensuite, qui te dit que Juna-Sama est ma maîtresse adorée ? Tu prétends connaître les sentiments des autres sans les connaître, voilà qui est bien présomptueux. Tu veux provoquer ? Vas-y, mais je gage que tu te lasseras avant moi. Tu n'es pas la seule à avoir souffert des humains, mais n'oublies pas que c'est une humaine qui vient de te sauver.

J'avais sûrement été trop loin. Cette hybride avait sûrement de nombreuses blessures mais nous étions nombreux dans ce cas. Je devrais prendre sur moi par la suite, je ne voulais pas créer plus de problème. Je m'excusais donc aussitôt dans un murmure à la jeune femme dont je tenais toujours le bras. J'avais cependant dit tout cela avec un calme froid. Je n'étais pas du genre à m'énerver, du moins pas si on ne m'y poussait de trop.

- Oui, je l'ai trouvé seule dans la forêt. Sa fièvre l'aurait surement tué dans la nuit. Elle s'appelle Cheyenne, mais ne t'inquiète pas pour son caractère, elle grogne plus qu'elle ne mords. Et il y a bien une chose que tu pourrais faire quand elle sera reposée...un bon bain lui ferait du bien. Autant pour son nez que pour le notre ! Pour l'instant, laissons-la se reposer.

- Bien Juna-Sama. Mais je ne pense pas qu'elle ai tellement besoin de repos, elle m'a l'air encore pleine de ressources et d'énergie pour une convalescente.

- Reposes-toi bien car tu as intérêt à être en forme. Je n'hésiterais pas à te jeter dans le bain toute habillée si tu râles encore !

Je ne pu m'empêcher d'imaginer la scène et un sourire se dessina au coin de mes lèvres. C'était un peu moqueur je dois l'avouer, mais la nouvelle hybride m'avait un peu énervé avec son comportement. Ma maîtresse me conduisit ensuite à l'extérieur alors que le médecin venait de rentrer dans la chambre. Je me demandais si il n'allait pas se faire bouffer. Je ne savais pas où me conduisait Juna, mais après quelques pas dans le couloir, elle s'arrêta pour s'adresser à moi.

- Je vais avoir besoin de toi sur ce coup là. Elle a eu un passé très difficile et j'ai du mal à percer sa carapace. Peut-être qu'avec toi, ça fonctionnerait mieux ? Elle a l'air d'avoir une sacré rancœur envers les humains et ne connait pas grand chose, je suppose qu'elle était traitée comme un simple chien de combats...Mais fais bien attention à toi, je ne voudrais pas qu'elle te blesse. Tu te sens prête pour ta première mission pour le FALH ?

Je restais un moment silencieuse, j'avais perçu de l'inquiétude dans la voix de la jeune femme. Mais ces derniers mots m'avaient fait plaisir. Cependant, j'avais des doutes quand à cette hybride à sauver. Car il était clair que la maladie n'était pas le vrai maux de ses plus grandes souffrances.

- Ne vous inquiétez pas pour moi, Juna-Sama. Une chien de combats ? Vous voulez dire qu'elle a été dressée pour des arènes ? J'en ai souvent entendu parler auprès d'un des clients de mon ancien maître. Ce dernier ne souhaitais que moi dans sa couche, mais il était très bavard et je ne suis pas sourde. C'était un parieur et aussi un éleveur de combattant. Je ne l'appréciais pas du tout et j'imagine mieux maintenant les souffrances de Cheyenne. Je saisis surtout pourquoi elle se méfie plus encore des autres hybrides que des humains eux-même. Mais je ferai de mon mieux.

Je cherchais alors de mes mains le visage de ma maîtresse avant de déposer un baiser sur son front. Puis je lui murmurai qu'elle ne devait pas constamment s'inquiéter à mon sujet, que j'étais plus solide que j'en avais l'air. Je ne lui en voulais plus d'être si prévenante, j'avais bien compris le jour de la visite du centre qu'elle aurait besoin de temps pour s'habituer à mon handicap. Je m'éloignais ensuite, me dirigeant de nouveau vers la chambre tout en m'aidant des murs du couloir. J'entendis le médecin quitter la pièce où l'hybride se trouvait. Je rentrais de nouveau à l'intérieur et précautionneusement je m'approchais du lit, puis d'un siège positionné juste à côté. Je m'y installais, même à travers l'odeur de l'hybride, je sentais encore ce parfum épicé qui me rassurait toujours.

- Cheyenne, c'est bien ça ? Je m'appelle Athenais, tu peux aussi m'appeler Athe. Je vais prendre soin de toi durant ton séjour parmi nous. Une fois que tu iras mieux, je t'emmènerai à l'extérieur, je pense que tu aimeras la salle de sport ...

Mon ton était serein, ma voix calme ne tremblait pas. Je m'attendais à des réactions et des paroles violentes, je n'étais pas aussi naïve que je le montrais. Mais il est connu que si l'on ne donne pas sa confiance on ne peut pas exiger des autres de nous donner la leur. C'est encore plus vrai lorsqu'il s'agit de notre espèce.
Messages : 111
Date d'inscription : 28/11/2017
Age : 36
Localisation : Centre FALH
Multi-Compte : Kathleen Duke, Logan Octavus, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Blake Wright, Lena
Fiche de Présentation : Suffit-il de voir pour savoir ?
Fiche de Relation : Relations d'une aveugle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Okami
Maître/Maîtresse: Juna Kavanez
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable



Gages inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 31 Déc - 10:30

Juna était une humaine surprenante, sans doute pensais-je cela car de mon passé je n'avais connu que de pauvre humain n'ayant aucune compassion pour moi. Elle me m'était à l'aise et son parfum devenant de plus en plus familier à mon égard me rappelait une mère, une sœur, que je n'avais jamais eue. Le coup du "un peu de viande autour de l'os" m'avait arraché un petit sourire, mon palet réclamant déjà ce petit met délicat. J'avais tout simplement hoché la tête, Juna quant à elle, découvrais les fragments de ma passée. Mais voilà que je devais en rajouter une couche et la jeune femme à la chevelure ébène semblait encore plus amusée que moi à cet instant.

« Peut-être bien, et si c'était le cas, qu'est-ce que tu ferais, ma petite sauvageonne ? » Dit-elle amusée alors que la porte s'ouvrait soudainement.

« Ma petite sauvageonne ? Peut-être le découvriras-tu prochainement, humaine... » Exclamais-je à mon tour, mon sourire s'effaçant à l'odeur de l'hybride ayant pénétré dans la pièce.

Et voilà que l'odeur de la louve dans la pièce me rappelait les nombreux coups que j'avais reçus autrefois. Sans doute elle aussi était-elle une victime mais pour l'instant, j'étais l'égoïsme pur... me s'entends encore plus victimiser que n'importe qu'elle hybride ici. Un grognement s'échappant de ma gorge, l'hybride au attribue canin rétorqua, grondant bien plus fort.

« Pour le moment c'est plutôt toi qui sent la merde de nous deux et ton odorat est très mauvais, car je suis une louve et non une chienne. Quand à toi, tu es un mélange entre une espèce de renard, bien que ce ne soit pas ça, un fennec sans doute au vue de ton odeur forte. Et oiseau, un rapace pour être précise. Mais je ne pourrai dire lequel exactement. Ensuite, qui te dit que Juna-Sama est ma maîtresse adorée ? Tu prétends connaître les sentiments des autres sans les connaître, voilà qui est bien présomptueux. Tu veux provoquer ? Vas-y, mais je gage que tu te lasseras avant moi. Tu n'es pas la seule à avoir souffert des humains, mais n'oublies pas que c'est une humaine qui vient de te sauver. » Dit-elle, me clouant alors le bec.

Restant tournée dos à elles, les deux jeunes femmes finirent par sortir de la pièce. J'avais un instant fermé les yeux, retenant cette colère qui ne demandait qu'à exploser encore et encore. Des images morbides apparaissaient dans ma tête, comme ce joli hybride à la grande gueule dégoulinant de sang. Un petit sourire au coin des lèvres, voilà qu'un médecin venait une nouvelle fois m'embêter. Grognant et glapissant fortement a en percée les tympans, je ne voulais pas qu'une autre personne me touche à cet instant.

Cette dernière me rassurant, je finis cependant par le calmer. Elle retira alors les cathéters de mon bras endoloris, prenant ma température et faisant le nécessaire avant de quitter la pièce, me laissant enfin seule.

La fatigue prenant le dessus, je sentais mes paupières se fermer doucement. Entre la réalité et le rêve, l'odeur de la louve parvint alors à mes narines. Grimaçant pour finalement me retourner, je remarquais que l'hybride avait pris la place de Juna. Fronçant les sourcils, je me mise à grogner légèrement.

« Cheyenne, c'est bien ça . Je m'appelle Athenais, tu peux aussi m'appeler Athe. Je vais prendre soin de toi durant ton séjour parmi nous. Une fois que tu iras mieux, je t'emmènerai à l'extérieur, je pense que tu aimeras la salle de sport ... » Dit-elle agréablement

« Je me fiche de comment tu t'appelles... chien-galeux, les hybrides dans ton genre, je les exploses sous mes crocs... » Prononçais-je avant de me retourner, ne faisant même pas attention à l'apparence de l'hybride à mes côtés.

Grondant de plus en plus, je n'avais aucune envie de rester avec cette hybride dans la même pièce. Me redressant doucement sur mes pattes, je m'écroulais tout aussi rapidement, ma tête tournant légèrement.Glapissant en étant prête à repousser la louve de l'aile si celle-ci venait à m'aider, je me redressais à l'aide du lit à mes côtés, la regardant un petit moment avant de rire.

« Glauque les yeux... tu es ratée ? » prononçais-je en souriant
Messages : 78
Date d'inscription : 03/12/2017
Age : 20
Fiche de Présentation : ♚ Carte d’identité
Fiche de Relation : ♚ Relation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Fennec/Faucon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage







Je te tuerais en #B0415F

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 1 Jan - 9:54

« Je me fiche de comment tu t'appelles... chien-galeux, les hybrides dans ton genre, je les exploses sous mes crocs... »

Je sentais la présence de ma maîtresse non loin de moi. C'était à la fois rassurant et agaçant parce que je percevais nettement son inquiétude quand au comportement de l'hybride à mon égard. Et cette dernière semblait têtue et difficile à aborder. Je devrais prendre sur moi pour ne pas trop la brusquer. Je ne pouvais qu'imaginer une infime partie des souffrances qu'elle avait dû endurer surtout en ce qui concernait les autres hybrides. Voilà pourquoi elle refusait ma présence.

- Les hybrides dans mon genre ? Parce que tu prétends déjà me connaître ? Je soupirai puis reprenais aussitôt ne lui laissant pas le temps de rétorquer. Si tu m'attaquais, alors cela signifie que tu aimes tuer par plaisir et gratuitement, car je ne suis pas une menace pour toi.

Je l'entendais bouger dans son lit et glapir, j'avais bien vu juste c'était bien une fennec, du moins en partie. Je ne sais pas ce qu'elle cherchait à faire, mais elle semblait trop affaiblie pour pouvoir se mouvoir correctement et sans aide. J’amorçais un geste vers elle mais je ne la voyais pas et j'hésitais à venir jusqu'à la toucher. J'ignorais qu'elle serait sa réaction. Je laissais donc mon geste en suspend.

- Tu as besoin de reprendre des forces, tu ne devrais pas chercher à en faire trop.

« Glauque les yeux... tu es ratée ? »

- En effet. Mon premier maître était en réalité un scientifique. Il tentait des expériences sur les hybrides de mon espèce dans le but d'en améliorer certaines capacités. J'étais encore dans le ventre de ma mère porteuse lorsqu'il tenta son expérience sur moi. Résultat, cette dernière à échouer et je suis née aveugle. Mes yeux sont donc ainsi. J'aurai dû être abattue puisque je suis ratée comme tu dis si bien. Mais mon maître, pour une raison que j'ignore a préféré me garder en vie dans le secret et dans sa propre demeure où il m'a éduquer malgré mon handicap. Tu as d'autres questions du genre ? Je marquais une pause de nouveau. Peut-être pourrons-nous parler de mes tares et des tiennes tout en te décrassant un peu. Une bonne douche et un bon bain te feraient le plus grand bien. Et je ne suis pas contre pour t'accompagner.

Je me levais et me dirigeais vers la sortie, sentant en passant le parfum épicé bien présent. J'invitais l'hybride à me suivre et je percevais déjà quelques grognements de désaccord. Mais je l'entendis se lever et soudain, un coup vînt me percuter, entraînant ma chute. J'avais perçu un bruit de pas qui semblait se précipiter pour m'aider, instinctivement je savais où Juna se trouvait. Je dirigeais alors vers elle une main ouverte, lui intimant un "stop". Je me redressais de moi-même sans rien dire. Il n'était pas nécessaire de provoquer, cela n'arrangerait rien, je préférais ignorer ce geste. Une fois de nouveau debout je compris à l'odeur qui me précédent hors de la chambre que l'hybride m'avait devancer. J'étais assez surprise, Cheyenne voulait-elle tout comme moi lorsque je suis arrivée ici le premier jour, se sentir plus propre ? Pourtant elle semblait bien plus sauvage et carnassière.

Je la suivais en silence, mais très vite, je la sentis se remettre à ma hauteur, sans doute pour que je la guide jusqu'à la salle de bain de l'étage. Tout comme dans le manoir, cette dernière était faite sur le modèle japonais, après tout nous étions sur une île à l'influence japonaise. Et je pensais que ce n'était pas plus mal, car si comme je le supposais, l'hybride était très sale, elle aurait encrassé le bain avant même d'être véritablement lavée. Une fois dans la pièce, je refermais la pièce, Juna ne nous avait pas suivi, je n'avais pas entendu ses pas derrière nous ni sentie son odeur apaisante. Je dois avouer qu'à ce moment précis, me retrouver seule avec l'hybride me faisait un peu peur. Mais je chassais tant bien que mal cette idée et m'avançait dans la pièce.


- Je ne connais pas bien cette salle de bain, je vais devoir chercher un peu mes repères, en attendant, peux-tu commencer à faire couler l'eau du bain ? Nous irons une fois la douche prise. Et enlèves également tes vêtements.

Je cherchais shampoing et gel-douche. une fois trouvés, je cherchais le tabouret pour la douche et posais les bouteilles à côté. Puis j'entrepris de me déshabiller à mon tour. Je n'avais pas du tout idée à quoi Cheyenne pouvait ressembler et ma curiosité commençait à me titiller.

- Cheyenne ? Est-il possible que je touche ton visage ? Je ne peux voir que par mes mains et j'aimerai mettre un visage sur ton nom et ta voix. Ensuite, nous allons te laver, tu te sentiras mieux tu verras.

Je continuais à utilise un ton doux et calme avec l'hybride, je savais qu'à la moindre contrariété sa réaction serait violente. Alors je prenais mon temps pour ne pas la brusquer. Je devais la mettre peu à peu en confiance même si je me doutais que ce serait un peu long.
Messages : 111
Date d'inscription : 28/11/2017
Age : 36
Localisation : Centre FALH
Multi-Compte : Kathleen Duke, Logan Octavus, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Blake Wright, Lena
Fiche de Présentation : Suffit-il de voir pour savoir ?
Fiche de Relation : Relations d'une aveugle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Okami
Maître/Maîtresse: Juna Kavanez
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable



Gages inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 1 Jan - 20:03
L'odeur était-elle sans doute un peu trop forte, je n'y apportais cependant aucune importance. Autrefois, les seuls moments où je pouvais supposer sentir meilleur étaient quand mon maître décidait de me passer sous le jet d'eau glacée avec comme seule arme, un pauvre savon dur. L'idée de me laver ne me m'était pas à l'aise car il en était ainsi, je ne connaissais pas l'aspect des salles de bains humaine, je ne connaissais pas les bonheurs de pouvoir sentir l'eau chaude caresser ma peau encrassée.

Mes yeux relevés vers l'hybride, je ne m'étais pas retenue en ce qui concernait ses yeux translucides qui me paraissaient à la fois répugnants et terrifiants. La présence de l'humaine n'avait pas changé mon comportement qui au contraire, était bien plus horrible en présence d'autres d'hybrides.

De là, commença le long monologue de l'hybride louve du nom d'Athenais. Indifférente, son passé aussi triste qu'il pouvait paraître ne m’intéressait cependant pas, tout comme le fait que cette dernière était en réalité aveugle. À un instant, je désirais la poignarder d'un " Il aurait dû te tuer, tu n'es qu'une tare " cependant, rien ne sortit de ma gorge enflammée par les grognements.

« Peut-être pourrons-nous parler de mes tares et des tiennes tout en te décrassant un peu. Une bonne douche et un bon bain te feraient le plus grand bien. Et je ne suis pas contre pour t'accompagner » Prononça t-elle, terminant son histoire insignifiante à mon égard.

« Soit... si je dois me faire arrosée pour le plaisir de tes narines de chienne, j'espère qu'en retour tu arrêteras de me faire chier avec ta présence... » Crachais-je, ne faisant guère attention à Juna qui elle, était encore dans la pièce.

Marchant jusqu'à la porte, je déployais alors mon aile pour bousculer l'hybride handicapée sans aucun remords. Je quittais alors la chambre en avançant dans les couloirs, ne sachant où allez pour rejoindre les pièces d'eau. Agacée, je n'eus pas d'autre choix que d'attendre l'hybride louve, Juna ne l'ayant pas suivie.

C'est quelque instant plus tard qu'en pénétrant dans la pièce d'eau que je découvris une véritable salle de bain humaine, ce qui n'avais vraiment rien à voir avec la pièce où autrefois mon maître m’arrosais vulgairement

« Je ne connais pas bien cette salle de bain, je vais devoir chercher un peu mes repères, en attendant, peux-tu commencer à faire couler l'eau du bain ? Nous irons une fois la douche prise. Et enlève également tes vêtements. » Prononça l'hybride, m'approchant alors d'une grande cuve appelée baignoire.

Retirant mes vêtements pour les repousser dans un coi, ns de la pièce, je me mise à secouer mon aile alors que je m'accroupissais devant la cuve humaine, appuyant sur le robinet ne voulant pas cracher d'eau. Remuant nerveusement la queue, je me mise à appuyer, frapper puis mordre ce dernier pour que finalement Athenais me prévienne qu'il fallait tournée l'engin pour qu'il fonctionne.

Soit, je l'avais écouté et l'eau coulait à merveille. Ouvrant d’abord le robinet d'eau chaude, je m'attendais à ce que celui-ci crache de l'eau froide ou alors tiède, cependant, ce ne fut pas le qu'à. Passant ma main sous l'eau brûlante, je me mise à glapir de douleur, donnant un méchant coup dans la baignoire, me blessant inutilement. Grondant contre le robinet, je commençais toutefois à faire fonctionner ma tête, ouvrant le deuxième robinet, découvrant alors que l'eau en devenait moins chaude.

« Cheyenne ? Est-il possible que je touche ton visage ? Je ne peux voir que par mes mains et j'aimerai mettre un visage sur ton nom et ta voix. Ensuite, nous allons te laver, tu te sentiras mieux tu verras. » Prononça la jeune hybride, me faisant me tourner dans sa direction. Je la découvrais alors nue devant moi, apercevant par la même occasion plusieurs cicatrices qui cependant était bien faible par apport aux miennes.

« Et puis quoi encore ? Tripote-toi la queue et fiche moi la paix... » Prononçais-je, m'installant sur le siège que venais d'apporter Athenais, grondant légèrement à l'approche du pommeau de douche « dépêche-toi, je déteste être arrosée comme touchée » prononçais-je en grondant fortement, m'attendant à être arrosée comme autrefois, peut-être avec de l'eau tiède mais rien n'y changeait.

Entre-temps, j'attrapais entre mes mains les bidons qu'Athenais venait d'apporter, les croquants, reniflant, secouant avant de les balancer plus loin « ça pue... j'ai pas envie de sentir l'humaine...  » admettais-je en plongeant mon nez contre mon bras.
Messages : 78
Date d'inscription : 03/12/2017
Age : 20
Fiche de Présentation : ♚ Carte d’identité
Fiche de Relation : ♚ Relation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Fennec/Faucon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage







Je te tuerais en #B0415F

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 6 Jan - 16:55

« Soit... si je dois me faire arrosée pour le plaisir de tes narines de chienne, j'espère qu'en retour tu arrêteras de me faire chier avec ta présence... »

Le ton avait été donné. J'avais bien compris depuis un moment que cette hybride détestait ses congénères. J'aurai beaucoup de difficultés pour cette "mission". Je ne pense pas que je réussirai à garder mon calme très longtemps. Que Cheyenne ait eu un passé difficile ne changerait rien, elle n'était pas la seule à avoir souffert, elle au moins, on ne lui était pas passé dessus à plusieurs reprises... enfin du moins, je le supposais.

Une fois dans la salle de bain, alors que je cherchais les bouteilles de shampoing et gel douche, j'entendis l'hybride qui s'énervait sur la baignoire. En vérité, elle frappait le robinet. Je finis par intervenir en lui disant de tourner les deux robinets pour faire couler l'eau. J'avais imaginer la scène et un sourire était apparu sur mes lèvres, si je l'avais vraiment vu, je pense que j'aurai éclaté de rire.

Une fois tout en place, je me déshabillais, ce moment me rappela alors mon premier jour au centre de la FALH lorsque j'avais pris un bain avec Juna. C'était bien plus plaisant avec elle, au moins je pouvais échangé une conversation qui n'était pas uniquement faites de cris, de grognements. Je soupirai, reprenant mon courage à deux mains.

« Et puis quoi encore ? Tripote-toi la queue et fiche moi la paix... »

- Est-ce que ça t'arrive d'ouvrir la bouche pour dire autre chose que des méchancetés ? Parce que si c'est ça, je vais vite changer mon fusil d'épaule. Je ne suis pas un de ces hybrides de combat que tu côtoyais. Je ne me suis pas montré violente ou méchante pour le moment avec toi alors fais de même avec moi où je te vais te rabattre le museau.

Je grognais alors couvrant le son de l'eau qui coulait toujours, elle m'avait un peu trop agacé cette hybride. Mais étrangement, elle obéissais assez bien. Étrange. D'un côté elle épuisait sa salive inutilement en insultant la terre entière mais d'un autre elle faisait exactement ce qu'on lui disait. Elle était bien contradictoire. Une fois assise sur le tabouret, elle grogna encore des mots dont je ne prêtais aucune attention.

- Arrêt de geindre, la Sauvageonne, je vais pas te tuer, l'eau non plus.

M'asseyant derrière Cheyenne, je posais alors une main sur son épaule gauche, l'arrosant et faisant attention de ne pas trop lui mettre d'eau sur le visage. Je percevais ses mouvements et devina qu'elle avait pris une des bouteilles près d'elle. Elle les jeta alors au loin dans la salle de bain. Je soupirai puis je la mordis à l'épaule en grognant fortement et marmonnant.

- Arrêtes de faire l'enfant et ramasses-moi ces bidons, ensuite tu me donneras le shampoing ! Ça va bien cinq minutes tes enfantillages ! Tu crois que tu es la plus malheureuse ? On a tous en tant qu'hybride, souffert de la servitude des humains. Tu n'es pas la seule. Alors essaies au moins de respecter un minimum ceux qui veulent t'aider sinon c'est sûre que je ne te donne pas un mois à vivre ! Bon sang, tu as réussi à me faire sortir de mes gongs ...

Je lâchais mon emprise, espérant qu'elle accepterais de faire ce que je venais de lui demander ou plutôt de lui ordonner. J'avoue que mon ton avait été autoritaire, mais elle l'avait cherché. Je commençais réellement à perdre patience avec elle.
Messages : 111
Date d'inscription : 28/11/2017
Age : 36
Localisation : Centre FALH
Multi-Compte : Kathleen Duke, Logan Octavus, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Blake Wright, Lena
Fiche de Présentation : Suffit-il de voir pour savoir ?
Fiche de Relation : Relations d'une aveugle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Okami
Maître/Maîtresse: Juna Kavanez
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable



Gages inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 7 Jan - 18:17
L'hybride louve voulait me toucher le visage mais à quoi bon . Je n'avais aucune envie de me faire des amies... en réalité, je ne savais même pas où mon destin me mènerait, j'avais été sauvée par une humaine et voilà qu'un hybride prenait soin de moi... mon monde était inversé et le temps d'adaptation serait bien difficile, j'en étais consciente. Des grognements sortant de la gueule de la louve, cette dernière n'avait pas apprécie mes plaintes, me le faisant alors comprendre assez sèchement. Mes oreilles rabaissée et ma queue remuant nerveusement, je grognais à mon tour, arrêtant de parler pour finalement ouvrir la gueule pour de nouvelle plaintes.

« Arrêt de geindre, la sauvageonne, je ne vais pas te tuer, l'eau non plus. » Prononça-t-elle, commençant à me passer de l'eau sur le corps alors que j'envoyais balader les divers bidons de produit hygiénique. Bien plus agacée par ce geste, Athenais me surprise alors.

Ses crocs me transperçant la peau de l'épaule, des glapissements de douleur se fit entendre dans toute la pièce dans un écho. Tournant la tête, je me mise à grogner alors que mes crocs s'arrêtaient à quelque centimètre de son visage; je m'étais retenue à temps....

«  Arrêtes de faire l'enfant et ramasses-moi ces bidons, ensuite tu me donneras le shampoing ! Ça va bien cinq minutes tes enfantillages ! Tu crois que tu es la plus malheureuse ? On a tous en tant qu'hybride, souffert de la servitude des humains. Tu n'es pas la seule. Alors essaies au moins de respecter un minimum ceux qui veulent t'aider sinon c'est sûre que je ne te donne pas un mois à vivre ! Bon sang, tu as réussi à me faire sortir de mes gongs ... » Exclamait-t-elle, lâchant finalement prise, ma main venant recouvrir la plaît qui doucement faisant ruisseler une nappe rouge sur mon corps nue.

Ses paroles m'avaient atteint d'une certaine façon et ses gestes d'autant plus. Une rage incontrôlable me venant, le gout métallique du sang en devenait trop pressé. Ne criant pas garde, me prit assez violemment l'oreille de l'hybride louve, la mordant à sang avant de me redresser pour ramasser les bidons, lui déposant au pied.

« Évite de me mordre ainsi, mes instincts pourraient me pousser à bien pire que ça... » prononçais-je avant de m'approcher d'Athenais, léchant à contre-cœur son oreille saignante avant de reprendre place sur le siège, disposant un bidon au hasard dans les mains de la louve, après tout... je ne connaissais pas la différence entre les deux produits.

« Votre gentillesse me donne des maux de ventres que je ne sais pas encore soigner... laissez-moi le temps, ok ?» prononçais-je limite dans un murmure, un peu honteuse de devoir casser cette carapace que je portais depuis ma plus tendre enfance.
Messages : 78
Date d'inscription : 03/12/2017
Age : 20
Fiche de Présentation : ♚ Carte d’identité
Fiche de Relation : ♚ Relation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Fennec/Faucon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage







Je te tuerais en #B0415F

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 7 Jan - 19:05
Malgré son inquiète, Juna faisait entièrement confiance à Athenais. Si elle lui avait confié cette mission, c'était parce qu'elle savait que la louve en était capable mais c'était aussi pour tester ses capacités. Après tout, si elle arrivait à percer la carapace de cette sauvageonne, c'était bon signe pour la suite...Mais si elle lui avait confié Cheyenne, c'est qu'elle ne voyait pas la malade comme très dangereuse malgré ses grognements et son tempérament de râleuse. Elle avait vu bien pire ici...

En tout cas, Athenais avait déjà réussi la première étape : Pousser Cheyenne à prendre un bon bain. Et toutes deux le prenaient ensemble. Bien, peut-être qu'une discussion pourrait s'entamer ?
En attendant, elle était allée en cuisine pour discuter avec les cuisiniers. Ils préparaient le repas du soir, toujours en grande quantité à cause du nombre de personnes à nourrir. Ils recevaient ainsi de grands stocks de matière première et ils avaient de quoi ravie la nouvelle pensionnaire. Elle leur expliqua comment lui préparer une surprise en plus de son repas, comme un cadeau de bienvenue puis elle les laissa travailler.

Elle alla ensuite dans la buanderie et fouilla dans le stock de linge pour hybrides ailés. Sauf qu'aucun vêtement n'était prévu pour une hybride à une aile...cela n'allait vraiment pas être pratique. Néanmoins, elle trouva un pantalon qui permettrait à la queue d'être libre, ce qui était déjà cela. Pour le haut, elle bricola ce qu'elle put, cousant comme elle put un carré de tissu au niveau du trou du côté de l'aile arrachée de Cheyenne. Inutile de laisser passer des courants d'air froid, elle n'avait pas besoin de cela.

Ce n'était pas terrible mais temporairement ce serait suffisant ! Par la suite, les spécialistes de la couture pourraient faire quelque chose de bien plus joli. Elle laissa, à ce propos, une note aux passionnés de couture du centre, ils s'amuseraient bien à faire quelque chose de sympa. Elle retourna alors dans les couloirs de la dépendance aux soins et croisa le médecin qui avait pris soin de Cheyenne et discuta un peu avec lui...de cette forte tête.

Finalement, elle put retourner jusqu'à la salle de bain où les deux hybrides se lavaient en cœur et en...grognements ? Qu'est-ce que c'était que ce bordel encore ? Elle ouvrit la porte et tomba sur une scène étrange. Cheyenne qui mordait jusqu'au sang l'oreille d'Athenais, mais l'épaule de la malade présentait aussi des blessures. Et cette dernière semblait plus...réceptive désormais. Était-elle le genre à avoir besoin de souffrir pour parler ?

- Qu'est-ce qui se passe ici ?

Elle les regardait une par une, comme une mère venant de surprendre ses enfants à faire quelque chose d'étrange...Et cherchant à savoir si c'était une bêtise ou non. Décidément, ces deux-là allaient être un duo vraiment...étrange. Et peut-être amusant.
En attendant, elle avança dans la pièce remarquant du coin de l’œil les cicatrice de Cheyenne. Bon rien d'étonnant si elle sortait des arènes. Elle posa alors les vêtements sur le meuble, à côté des lavabo.

- Cheyenne, je t'ai apporté des vêtements propres, j'espère qu'ils sont à ta taille...Et on pourra laver tes vieux vêtements si tu souhaites les garder. Et les recoudre si besoin aussi.

Ne souhaitant tout de même pas brusquer Cheyenne, si celle-ci était pudique, elle ne regardait pas beaucoup dans leur direction. Elle se mit même à fouiller dans le placard et sortit deux bouteilles supplémentaires qu'elle finit par leur amener.

- La première permet de prendre soin de plumes et la deuxième de poils, idéal pour remettre en bon état une fourrure de queue et oreilles, et des ailes...Sinon, il va falloir désinfecter vos morsures. Il y a ce qu'il faut ici...


Finalement, elle agissait comme si la situation était tout à fait normal, comme si elles n'étaient pas dans une salle de bain avec deux d'entre elles totalement nue, les deux venant de se mordre mutuellement. Non, tout était normal ici.
Messages : 144
Date d'inscription : 29/08/2017
Age : 25
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Kioko et Maeko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Je ne laisserai plus personne contrôler ma vie !
Esclaves: Officiellement Athenais et Crystal, mais elles sont aussi libres que possible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre FALH


Défis rp réalisés :
- Lâcher un rot disgracieux en présence de Athenais ==> Ici
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 8 Jan - 9:22

J'y avais été un peu fort, je sentais un goût métallique dans ma bouche, celui du sang de Cheyenne. J'ai toujours été calme et douce mais lorsqu'on me cherchait un peu trop ou que l'on me sous-estimait, je réagissais au quart de tour. C'était exactement ce qui venait de se passer. Bien sûr c'était sans compter sur le fait que l'hybride était une combattante et que sa réaction fût à son tour violente. Je ressentis soudainement une vive douleur sur l'une de mes oreilles pointue, m'arrachant un couinement. J'y portais ma main et sentis un liquide en couler. Je le portais à mes lèvres, du sang. Cheyenne venait de me rendre l'appareil mais je l'entendis se déplacer et ramasser les bidons qu'elle avait envoyé valser. Finalement, j'avais quand même réussi. Je perçu alors l'odeur épicée familière. Juna venait de rentrer dans la salle de bain. Sans pouvoir contrôler ma gène, je sentis la chaleur envahir mes joues. J'avais honte d'avoir échouer avec l'hybride. Mais à ma plus grande surprise, je sentis presque aussitôt une léchouille sur mon oreille blessée, m'arrachant une légère grimace. Mais pourquoi ce geste de la part de Cheyenne ? Je ne la comprenais vraiment pas.

« Évite de me mordre ainsi, mes instincts pourraient me pousser à bien pire que ça... Votre gentillesse me donne des maux de ventres que je ne sais pas encore soigner... laissez-moi le temps, ok ?»

La sauvageonne venait de déposer un bidon dans mes mains, je le palpait un instant, c'était le shampoing, ce qui m'arrangeait à vrai dire. Je n'étais pas enjouée à l'idée de laver le corps de cette hybride aux réactions imprévisibles et violentes. Quoique à présent, la voix de Juna s'élevait en écho dans la pièce et malgré ce ton de grondement qu'elle utilisa, j'étais un peu rassurée de sa présence.

- Qu'est-ce qui se passe ici ?

Je me contentais de rester silencieuse, imaginant déjà la déception que j'avais dû faire naître dans l'esprit de ma maîtresse. Je me contentais de prendre un peu de shampoing dans la paume de ma main puis je frottais mes mains entre elles avant de les poser sur le crâne de Cheyenne. Ses cheveux semblaient longs et je mis un peu de temps à les faire mousser entièrement. Je massais délicatement son cuir chevelu, toujours sur mes gardes d'une réaction de l'hybride.

- Cheyenne, je t'ai apporté des vêtements propres, j'espère qu'ils sont à ta taille...Et on pourra laver tes vieux vêtements si tu souhaites les garder. Et les recoudre si besoin aussi.

Ces paroles me rappelèrent mon premier jour ici, cela ne faisait pas si longtemps que ça ... Mais les paroles qui suivirent me surprirent un peu. Il faut dire que durant tout ce temps je n'y avais pas pensé ...

- La première permet de prendre soin de plumes et la deuxième de poils, idéal pour remettre en bon état une fourrure de queue et oreilles, et des ailes...Sinon, il va falloir désinfecter vos morsures. Il y a ce qu'il faut ici...

Des ailes ? La curiosité était trop forte, mes mains toujours pleines de shampoing, je les descendis jusqu'à rencontrer une aile ... une seule. A la place de l'autre, il en restait juste une petite partie. Au sensation sous mes doigts, je compris bien vite que cette dernière avait été arrachée. Ainsi, Cheyenne avait une aile en moins et elle avait dû souffrir atrocement ce jour-là. Je ne m'attardais pas plus, de peur de provoquer plus de douleur si cette blessure lui faisait encore mal. Je murmurais en réponse à Juna.

- Ça ira pour moi, occupez-vous plutôt de Cheyenne. Je me redressais alors, quittant le siège et rejoignit le bain, laissant ma maîtresse s'occuper du reste. J'étais un peu morose mais je ne pouvais pas dire pourquoi. Juna-Sama, peut-être pourriez-vous nous rejoindre ?

Ce n'était pas la première fois que je prenais un bain avec la jeune femme mais si je fis cette proposition c'était surtout parce que j'étais persuadée d'avoir échouée et qu'au final j'acceptais ma défaite. Je préférais laisser Juna gérée la situation. Ressemblais-je à une enfant à ses yeux ? Certainement. Si j'avais pu, en cet instant, j'aurai quitté la pièce, mais si je le faisais, cela montrerait une faiblesse que je ne voulais pas dévoiler.
Messages : 111
Date d'inscription : 28/11/2017
Age : 36
Localisation : Centre FALH
Multi-Compte : Kathleen Duke, Logan Octavus, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Blake Wright, Lena
Fiche de Présentation : Suffit-il de voir pour savoir ?
Fiche de Relation : Relations d'une aveugle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Okami
Maître/Maîtresse: Juna Kavanez
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable



Gages inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 8 Jan - 18:29
La louve pardonnée et ayant prit place sur le tabouret, une odeur familière parvint à mes narines. Redressant les oreilles, je détournais la tête pour découvrir l'humaine dénommée Juna dans la pièce d'eau. Arquant un sourcil, je détournais alors la tête, Athénaïs commençant à me masser le crâne avec une substance mousseuse. Je me mise d'abord par me mordre l’intérieur de la joue, remuant nerveusement la queue, mes yeux se fermant finalement par fatigue et relaxation, la vapeur de l'eau chaude me faisant le plus grand bien.

Je n'avais guère fait attention au petit remarque de Juna, deux hybrides venaient de se chamailler, était-ce un mal ? Il fallait bien un dominant et un dominé dans une meute et Athenais était la mieux placée pour le savoir. Ouvrant légèrement les yeux, je détournais mon regard vers l'humaine qui semblait gênée, pourquoi ne me regardais t-elle pas simplement ? Nous avions le même corps, je ne voyais aucune gêne là-dessus.

« Cheyenne, je t'ai apporté des vêtements propres, j'espère qu'ils sont à ta taille...Et on pourra laver tes vieux vêtements si tu souhaites les garder. Et les recoudre si besoin aussi. » Prononça t-elle

« J'aimerais garder ma cuirasse, le reste... Tu peux toujours pisser dessus, j'en ai plus rien à faire » Admettais-je, penchant la tête pour permettre à Athenais d'atteindre des zones de mon crâne « Tu peux regarder, je vois pas le problème... » Prononçais-je alors à l'humaine.

« La première permet de prendre soin de plumes et la deuxième de poils, idéal pour remettre en bon état une fourrure de queue et oreilles, et des ailes...Sinon, il va falloir désinfecter vos morsures. Il y a ce qu'il faut ici... » Je tournais la tête pour regarder les produits, grognant légèrement quand Athenais vint toucher le bout d'aile qui me restait, s'il y avait bien un endroit que je détestais qu'on touche, c'était ici... Trop de souvenirs douloureux en étaient la cause. peut-être un peu trop brusquement, mon aile vint donner un coup sur le museau de la louve, celle-ci arrêtant alors de toucher le bout sans vie.

«  Ça ira pour moi, occupez-vous plutôt de Cheyenne » Dit-elle, quittant sa place pour rentrer dans la cuve d'eau, me laissant ainsi avec du shampoing sur la tête « Juna-Sama, peut-être pourriez-vous nous rejoindre ? » Je haussais un sourcil, regardant la cuve d'eau, Athenais puis Juna a plusieurs reprise avant de lâcher un « HEEIN ?! » un peu trop grossiée

Je me redressais de ma place, me secouant légèrement, dégageant une odeur que je n’appréciais pas beaucoup « Quand, on commence un combat, on le termine... c'est quoi ça ?! tu me laisse avec ce machin sur la tête» Prononçais-je en passant mes mains dans mes cheveux en ronchonnant « Comment, on retire ce truc... Ça pue... » Je secouais ma queue ainsi que mon aile, reprenant place sur le tabouret pour regarder Juna, elle allait prendre la relève, c'est ça? ... Pourquoi fallait-il que toutes ces filles
me tripotes.

« Le chien, tu es sérieuse en disant qu'elle doit venir dans la cuve ? » Prononçais-je en donnant un coup de tête dans la direction de Juna « Et pourquoi ne pas inviter tout le monde tant qu'on y est... » Je me mise à soupirer « Vous d'un côté et moi dans l'autre, j'ai pas envie de vous sentir contre moi... » Admettais-je en repoussant mes cheveux en arrière, n'attendant qu'une seule chose, que Juna me rince la tête.

Mais soudainement, je me mise à rire aux éclats, prise d'une quinte de toux pour calmer mon euphorie du moment « C'est de genre d'hybride qui font de toi une... lesbienne ? hein... » prononçais-je à Juna, un petit sourire marquant le coin de mes lèvres.
Messages : 78
Date d'inscription : 03/12/2017
Age : 20
Fiche de Présentation : ♚ Carte d’identité
Fiche de Relation : ♚ Relation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Fennec/Faucon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage







Je te tuerais en #B0415F

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 18 Jan - 21:57
Les réactions des hybrides en groupe étaient parfais surprenantes, mais Juna ne s'en offusquait pas plus que cela. Pour l'instant, le résultat n'était pas très grave, elle avait juste été...surprise. Elle qui imaginait Athenais toute douce...Finalement, la petite louve avait un bon caractère. Ce qui la rendait particulièrement intéressante à ses yeux, un caractère tout bonnement passionnant.

- Très bien, je ferais en sorte que ta cuirasse te soit rendue propre et réparée si nécessaire. Pour le reste...je ne vais pas m'en servir comme toilettes mais on va les jeter !

Elle eut un sourire amusé. Le franc parlé de cette hybride l'amusait beaucoup.
Par la suite, elle apportait divers produits qui permettraient à Cheyenne de retrouver douceur et beauté, enfin bon, le parfait petit complet pour se faire belle quand Athenais lui proposa de participer à la séance de bain...Ce qui fit réagir la malade. Et sa réaction fit bien rire Juna.

- Allons Cheyenne, de quoi as-tu peur ? Que je te tripote peut-être ? Tu es plutôt mignonne en plus, je suis sure que ce serait amusant !

Elle lui fit  un clin d’œil, d'un air taquin. Elle s'amusait bien à la taquiner, surtout quand la demoiselle prenait tout au pied de la lettre.
Néanmoins, elle tourna la tête vers Athenais, la regardant s'isoler dans le bain. Elle ne savait pas trop ce qui se passait, mais pour le moment, elle récupéra du désinfectant et s'installa sur le tabouret derrière Cheyenne.

- Allez arrête de bouger, je te désinfecte l'épaule et je finis de te laver. Tu pues vraiment, tu le sais ça ?

Encore une fois, son ton était taquin. Athenais n'avait pas senti meilleur en arrivant, et Juna non plus quand ce fut son tour. C'était le cas de chaque personne que le FALH recueillait mais c'était le signe d'une vie à la rue pour la majorité. Ou de maltraitance sans possibilité de se laver. Alors oui, elle comprenait une partie de la vie des hybrides pour en avoir vécu la même chose.
Elle appliqua le désinfectant sur une compresse et nettoya les traces de morsure sur l'épaule.

- On mettra un pansement après la douche, il ne faudrait pas que ça s'infecte...mais d'abord...continuons cette douche !


Soudainement, l'hybride fut pris d'un fou rire puis en expliqua la cause...Et ses explications firent rougir subitement Juna qui jeta un coup d’œil à Athenais...par pité, que la louve n'ait pas entendu tout cela et encore moins vu sa réaction ! Elle se racla la gorge un peu gênée avant de marmonner :

- Rien à voir !

Athenais était mignonne après tout...mais toutes deux n'avaient encore rien fait, bien que Juna ne serait pas contre, seulement elle ne forcerait pas sa nouvelle amie. Pour se reprendre pleinement, elle prit le gel douche et en mit sur un gant de toilette avant de frotter le dos de Cheyenne. Elle frottait efficacement, ce n'était pas l'heure du massage ou de la douceur, il fallait la décrasser ! Elle passa ensuite aux épaules et aux bras, ne lui en laissant pas le choix avant de lui passer le gant.

- Tu te laves seule devant, ou je dois aussi m'en occuper, comme pour une enfant ?

Le ton était volontairement provocateur, ainsi elle était persuadée que Cheyenne obtempérait alors qu'elle prenait les autres produits. Elle commença à appliquer la crème sur la queue de l'hybride pour hydrater et adoucir les poils de sa queue. Cela lui ferait du bien. Elle pratiquait de doux massages, de la base jusqu'au bout avant de faire la même chose avec l'aile. Mais pour cette zone là, elle y passa beaucoup moins de temps, ayant bien compris que la râleuse n'aimait pas cela. Elle passa juste suffisamment pour appliquer ce qu'il fallait sans masser.

- Bon, la douce odeur des produits a bien recouvert ton odeur, c'est un bon début ! Maintenant, on va te rincer et tu pourra aller te détendre dans le bain, tu l'as bien mérité !


Elle se releva et alluma la douche, faisant couler une eau chaude sur le corps de l'hybride avant de s'écarter. Rangeant les différents produits dans les armoires, elle se déshabilla par la suite, dos aux deux femmes. Elle n'était pas spécialement pudique alors cela ne la dérangeait pas de se mettre nue devant une inconnue. Une fois ceci fait, elle se tourna alors vers les deux autres, son corps aussi présentant des cicatrices par endroits en plus de ses tatouages.

- Dès que tu es rincée, tu nous rejoins ?

Elle se dirigea vers la baignoire et y entra alors, prenant Athenais dans ses bras. Inconsciemment, sa main se glissa dans son dos, le lui caressant avec douceur, l'autre s'étant posée sur sa hanche.
Messages : 144
Date d'inscription : 29/08/2017
Age : 25
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Kioko et Maeko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Je ne laisserai plus personne contrôler ma vie !
Esclaves: Officiellement Athenais et Crystal, mais elles sont aussi libres que possible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre FALH


Défis rp réalisés :
- Lâcher un rot disgracieux en présence de Athenais ==> Ici
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 19 Jan - 14:17
Quelle était cette idée de prendre un bain en compagnie de l'humaine ? Bien que je m'étais les hybrides et les humains dans le même sac, s'en était trop. Est-ce que la louve avait pour habitude de prendre des bains avec Juna ? Je me demandais même si les deux jeunes femmes ne fricotaient pas ensemble... Soit, je m'en fichais un peu à vrai dire... l'humaine et la louve vivaient leurs vies, je vivais la mienne.

« Allons Cheyenne, de quoi as-tu peur ? Que je te tripote peut-être ? Tu es plutôt mignonne en plus, je suis sure que ce serait amusant ! Prononça la voix de l'humaine, me faisant à  la fois gronder et rougir.

Les sourcils arqués, j'avais eu un mouvement de recul avant de regarder l'humaine de bas en haut, les crocs à l'air. Et puis quoi encore ? elle disait que j'étais M-Mignonne ? est-ce que Juna prenait des produits illicites pour dire ce genre de chose ? je n'avais rien de "mignonne" et de toute manière, n'avait aucune envie de me faire tripoter. Même si mes chaleurs en venaient à me pousser à coucher avec elle, je pense que je me suiciderais juste après, non, ce n'était pas du Cheyenne ça... plutôt mourir.

« Et puis quoi encore ?! Mignonne... tss. Essaye de me toucher l'entre-cuisse l'humaine et je ferais en sorte que tu ne ressentes plus de plaisir dans tes ébats» Prononçais-je avant de reprendre ma place, grondant et fouettant l'air avec queue.

Juna me lançant un clin d’œil, je n'y portais aucune attention, cette dernière prenant place derrière moi avec les divers produits de soins qui me brûlait les narines. Apportant mes mains à mon nez comme une protection de suivie.

« Allez arrêter de bouger, je te désinfecte l'épaule et je finis de te laver. Tu pues vraiment, tu le sais ça.» Prononça-t-elle « Je t'emmerde, c'est toi qui pues... » Admettais-je, tapant de la queue contre le sol. Riant avant de lui balancer mes paroles sur le fait qu'elle était lesbienne et qu'Athenais devait sans doute l’intéresser. Rougissant, Juna disait que cela n'avait rien à voir... mon cul ? Je voyais très bien dans ses yeux que l'hybride louve lui plaisait, dans un sens...

De là, Juna commença à me laver. Ses frottements m’agaçant de temps à autre, étais-je aussi sale que ça pour que l'humaine frotte ainsi ? je ne m'en rendais pas compte...quoi que, l'eau qui s'écoulait doucement était d''un couleur bien sombre « Tu te laves seule devant, ou je dois aussi m'en occuper, comme pour une enfant ? » prononça telle alors que je lui arrachais le gant de toilette des mains, entreprenant de frotter moi-même ma poitrine et des lieux plus inédits.

C'est alors que Juna prit ma queue entre ses mains, appliquant le produit de soins. Au début, je m'étais mise à grogner pour finalement me crisper sur moi-même, pourquoi me toucher ainsi à cet endroit me donnait chaud... Je ne laissais pas plus de temps à Juna, récupérant moi-même ma queue pour la frotter. Quoi qu'il en soit, elle avait compris que mes ailes étaient un élément à ne pas trop toucher, ce que j'appréciais... elle l'avait compris.

« Bon, la douce odeur des produits a bien recouvert ton odeur, c'est un bon début ! Maintenant, on va te rincer et tu pourra aller te détendre dans le bain, tu l'as bien mérité ! » Dit-elle alors que je prononçais aucun mot, la laissant faire.

Une fois rincée, je m'étais redressé pour secouer vulgairement mes ailes ainsi que ma queue, mouillant quelque peu l'hybride louve qui était dans son bain. De là, je me retournais pour voir le corps nu de Juna, celui-ci ayant quelque cicatrice, qu'avait-elle vécue ?

Soit, cette dernière rentrant dans les bains pour commencer à toucher la louve "sensuellement" je me mise à écarquiller les yeux, mais quoi .! Les regardant un instant, j'hésitais à les rejoindre puis, reprenant mon allure de fierté, je m'approchais de la cuve en montrant un côté de la baignoire puis l'autre.

« Vous là, moi là... et c'est tout... » Prononçais-je avant de rentrer dans la baignoire, prenant place là où Athenais et Juna ne s'y trouvais pas. Me recroquevillant sur moi-même, j'évitais alors tout contact, laissant mon aile pendre en dehors du la baignoire, qu'est-ce que ça pouvait faire du bien au final.
ps: athenais a voulu que je réponde avant elle o/
Messages : 78
Date d'inscription : 03/12/2017
Age : 20
Fiche de Présentation : ♚ Carte d’identité
Fiche de Relation : ♚ Relation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Fennec/Faucon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage







Je te tuerais en #B0415F

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 21 Jan - 12:20

« HEEIN ?! Quand, on commence un combat, on le termine... c'est quoi ça ?! tu me laisse avec ce machin sur la tête. Comment, on retire ce truc... Ça pue... »

- De un je ne suis pas une combattante, je me fiche de ses histoires là, de deux c'est du shampoing, faut le laisser agir avant de rincer, c'est pas un adversaire à abattre rapidement. Et ça sent toujours meilleur que ce que tu sentais avant. Ça ne va pas te tuer.

- Allez arrête de bouger, je te désinfecte l'épaule et je finis de te laver. Tu pues vraiment, tu le sais ça ?

J'avais déjà rejoins la baignoire et commençais à apprécier le contact de l'eau chaude et à me détendre un peu. Bien sûr j'étais en proie à mes doutes mais la voix de Cheyenne s'exprima de nouveau dans cet éternel langage grossier. Juna avait corroboré ce que j'avais déjà exprimé. J'étais un peu jalouse que cette dernière pense à désinfecter la plaie de la nouvelle hybride que la mienne, même si il est vrai que c'est moi qui avait provoqué.

« Le chien, tu es sérieuse en disant qu'elle doit venir dans la cuve ? Et pourquoi ne pas inviter tout le monde tant qu'on y est... Vous d'un côté et moi dans l'autre, j'ai pas envie de vous sentir contre moi... »

- Tu te plains encore ... pour quelque chose d'insignifiant en plus. Apprends à apprécier un peu. Tu connais Juna-Sama, elle n'est pas non plus "tout le monde". Tu me connais encore moins et je viens de te mordre, tu as pourtant accepté le bain avec moi.

Je ramenais mes genoux contre moi, mes bras s'enroulant autour. Je sentais l'odeur des divers produits que ma maîtresse semblaient utiliser sur l'hybride râleuse. Mais avant cela elle s'était mise à lui rincer les cheveux, je percevais distinctement le bruit de l'eau couler du pommeau de douche.

« C'est ce genre d'hybride qui font de toi une... lesbienne ? hein... »

Cheyenne s'adressait directement à Juna, je l'avais bien compris et même si je ne voyais pas, je me doutais que c'est de moi qu'elle parlait. J'étais un peu curieuse de la réaction de la jeune femme, je dois l'avouer, mais je ne le montrais pas, presque comme si je n'avais rien entendu.

- Rien à voir !

La voix de Juna l'avait trahis et j'avais bien perçu l'hésitation et la gène dans sa voix. Je me demandais ce que ça signifiait. Par contre, en parallèle, j'avais bien envie de rabattre un peu le clapet de Cheyenne qui cherchait la provocation. Je souriais alors et pris la parole, profitant de ce moment de silence gênant.

- C'est ceux qui en parle le plus qui en font le moins, je parie, Cheyenne que tu es novice dans ce domaine. Mais à l'occasion, je pourrai t'initier, au moins tu ne parleras pas pour ne rien dire.

- Bon, la douce odeur des produits a bien recouvert ton odeur, c'est un bon début ! Maintenant, on va te rincer et tu pourra aller te détendre dans le bain, tu l'as bien mérité !

L'eau de la douche coula de nouveau et à présent, plus aucune trace de la mauvaise odeur de l'hybride sauvage ne planait dans la pièce. Mais j'entendais le bruit de meubles que l'on ouvre et des bruits de rangement. Juna devait certainement tout ranger tandis que Cheyenne devait probablement se rincer de bon cœur puisqu'elle ne semblait pas apprécier les nouvelles odeurs de propreté. Soudain, je sentis le remous de l'eau dans le bain. Quelqu'un venait d'y rentrer et rapidement je reconnu l'odeur épicée de la jeune femme à mes côtés.

- Dès que tu es rincée, tu nous rejoins ?

Une chaleur me recouvra alors, j'étais surprise et ça devait sûrement se lire sur mon visage. Mais ce qui suivit, m'arracha sans nul doute un rougissement, parce que je sentis le feu monter à mes joues. Une des mains de Juna se mit à caresser mon dos et suite à ce que Cheyenne avait exprimé, autant dire que je me posais des questions. Peut-être aussi parce que je n'avais pas l'habitude de ce genre de contact en dehors d'une relation sexuelle. Cependant, très vite, ce geste me rappela un souvenir que j'avais enfoui depuis longtemps dans ma mémoire, celui de câlins que je recevais de mon premier maître, lui, n'avait jamais cherché à abuser de moi.

« Vous là, moi là... et c'est tout... »

Je sentis de nouveaux remous dans le bain et compris que Cheyenne nous avait rejoins, elle avait coupé mes pensées et je laissais Juna poursuivre son câlin. Finalement, j'appréciais ce moment, je ne ressentais plus cette petite jalousie, je recevais cette attention avec bonheur. Cette jeune femme avait le don de me rappeler ma première vie et ça me faisait beaucoup de bien.

- Tu sais Cheyenne, le contact n'est pas toujours désagréable ni semé de blessures ou de souffrances.

Je cherchais avec mes mains le visage de Juna pour déposer un bisou sur sa joue en guise de remerciement pour cette chaleur qu'elle m'avait offerte. Je comptais bien essayer de la transmettre à la râleuse. Sans aucune peur, je me redressais dans la baignoire puis m'approchais de l'autre bout. Entrant en contact avec l'hybride sauvage, je la pris alors dans mes bras avant qu'elle n'ai pu amorcer un geste.

- Tu peux me frapper si tu veux, mais tu sens cette chaleur ? Est-ce si désagréable ?
Messages : 111
Date d'inscription : 28/11/2017
Age : 36
Localisation : Centre FALH
Multi-Compte : Kathleen Duke, Logan Octavus, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Blake Wright, Lena
Fiche de Présentation : Suffit-il de voir pour savoir ?
Fiche de Relation : Relations d'une aveugle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Okami
Maître/Maîtresse: Juna Kavanez
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable



Gages inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 21 Jan - 13:04
A peine Juna avait elle "menacé" Cheyenne de la tripoter que celle-ci réagit au quart de tour. Décidément, elle était vraiment amusante celle-ci. Et la menace qu'elle reçut en retour ne fit que lui donner un sacré fou rire. Il lui fallut tout de même du temps pour se calmer et se reprendre.

- C'est noté et comme tu n'as pas cité les fesses et la poitrine, j'en conclus que j'ai le droit !

Elle affichait un air amusé, ce qui ne s'arrangea pas en entendant Athenais l'aider à taquiner la pauvre Cheyenne. Mais c'était si drôle aussi de la voir aussi réactive pour si peu ! Visiblement, un petit jeu était en train de s'installer et elle n'allait pas s'en plaindre. Au moins, ce serait amusant de la côtoyer et il n'y aurait pas une autre dépressive à tenter de détendre et amuser au centre...Il y en avait pas mal même si Juna comprenait parfaitement ce type de réaction après tout ce que ces hybrides avaient pu subir.

Une fois dans le bain, elle caressait doucement le dos d'Athenais sans vraiment s'en rendre compte. C'était un geste involontaire, juste poussé par la tendresse qu'elle portait à la louve. Après tout, elle l'appréciait beaucoup et tout doucement, une relation amicale était en train de naitre entre elles deux. Peut-être une amitié étrange puisqu'elles prenaient souvent des bains à deux...mais cela ne la choquait pas.
Cheyenne finit par entrer dans le bain en râlant à nouveau.

- Décidément, tu ne sais que râler ? Il va falloir t'apprendre d'autres choses. Je me demande si tu es chatouilleuse...

Elle regardait l'hybride, songeuse lorsqu'Athenais déposa une bise sur sa joue avant de rejoindre la râleuse. Elle la regarda faire, un doux sourire aux lèvres. Elle appréciait la volonté de son amie face au tempérament de la demoiselle ailée. Et voila un câlin sauvage pour la râleuse.

- Attention Athenais, elle serait capable d'en devenir accroc...et de t'en réclamer !


A son tour, elle finit par approcher lentement des deux hybrides, une expression amusée sur le visage.

- Et si tu m'aidais à voir si elle est chatouilleuse ?

Arrivant auprès des deux filles, elle profita que Cheyenne soit dans les bras d'Athenais pour commencer à la chatouiller. Elle s'attaqua à ce qu'elle trouvait sous ses doigts, en particulier les hanches avec un large sourire. La pauvre Cheyenne subissait un juste retour, une belle vengeance pour son comportement de râleuse à toute épreuve depuis que Juna l'avait trouvé dans la forêt.
Messages : 144
Date d'inscription : 29/08/2017
Age : 25
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Kioko et Maeko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Je ne laisserai plus personne contrôler ma vie !
Esclaves: Officiellement Athenais et Crystal, mais elles sont aussi libres que possible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre FALH


Défis rp réalisés :
- Lâcher un rot disgracieux en présence de Athenais ==> Ici
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 21 Jan - 19:30
C’est ce qu’on pouvait appeler une agression, l’une comme l’autre me prenaient aux pièges entre deux mots que je ne pouvais parer avec mes crocs. J’étais désemparée, mes joues revêtant une couleur que jamais que n’auraient vêtue autrefois… Était-elle aussi pervertie l’une que l’autre ? Pourquoi il fallait toujours que tout se rapporte au sexe? J’étais en effet novice et bien que la louve dans la cuve d’eau était aveugle, celle-ci n’était pas sourde et avait sans doute compris dans ma façon de parler que… le sexe et moi faisions bien deux. Je ne m’étais jamais intéressée à ce genre de chose à vrai dire et jamais je n’aurais pensé y avoir affaire jusqu’au jour où mon dernier combat se termine plutôt mal et que mon maître décide de m’arracher cette vertu que j’avais autrefois protégée pendant des années. Pour dire vrai jamais peur… j‘avais ressenti mille et une douleurs mais celle-ci avait sans doute été la pire. Brûlure et tiraillement sans que n’ait le temps de dire quoi que ce soit, désemparée… est-ce que cet endroit était toujours douloureux ? Je ne m’y étais jamais attardée depuis ce jour.

Bien que Juna s’amuse une nouvelle fois à me taquiner, je me mise à lui montrer les crocs quand celle-ci annonça que ma poitrine et mes fesses étaient libres à son bon plaisir. J’avais découvert d’elles deux qu’elles étaient des « coquines » qui ne cherchaient qu’à me mettre à l’aise, elles étaient gentilles… beaucoup trop même. Je continuais de râler malgré les paroles de la louve mais ça, je n’y pouvais rien… trop de changement, j’étais apeurer, perturbée avec tout le reste.

Finalement dans la cuve d’eau avec elle, je m’étais mise à regarder Juna et Athenais blasée, que c’était… mignon… sans déconner, ne pouvait-elle pas calmer leurs chaleurs dans un lit ? Soupirant, je fermais un instant les yeux, trouvant l’eau de la cuve bien trop agréable.

« Tu sais Cheyenne, le contact n'est pas toujours désagréable ni semé de blessures ou de souffrances. » Prononça la voix d'Athenais alors que j’haussais les épaules, elle avait raison mais, je n’étais pas habituée… finirait-elle par comprendre cela ?

Je soupirais une nouvelle fois, son odeur parvenant à mes narines puis… ouvrant les yeux en grognant je la découvris ainsi contre moi, sa peau délicate contre la mienne. Rougissant, je me mise à repenser alors aux paroles qu’elle avait prononcées auparavant « mais à l'occasion, je pourrai t'initier » avait-elle été sérieuse en disant cela ? Détournant le regard en arrêtant de gronder, je la laissais donc me prendre dans ses bras.

« Tu peux me frapper si tu veux, mais tu sens cette chaleur ? Est-ce si désagréable ? » Dit-elle alors que je détournais les yeux vers elle, son oreille saignais encore. Plissant les lèvres en haussant une nouvelle fois les épaules, je la repoussais doucement, le contact n’était pas vraiment mon fort. Cependant, j'esseyais de faire des efforts avec Athénais qui avec sa gueule avait réussi à m'ouvrir les yeux. Mordillant son oreille doucement, sans doute était-je un peu brusque, n'ayant pas vraiment conscience du douloureux ou non.

« Attention Athenais, elle serait capable d'en devenir accroc...et de t'en réclamer ! » Prononça l’humaine, me faisant hausser les sourcils

« Toujours là pour la ramener ? Devenir accro et puis quoi encore... devenir une grosse lesbienne dans ton genre ? jamais de vie...» Je ronchonnant en détournant les yeux, Juna parlant alors de là de chatouille… hein ? Je me mise à la regarder avant que celle-ci ne m’attaque par surprise, ses mains pressant mes hanches provocant en moi une sensation des plus désagréables.

La bête en moi rugissant, j’eut un mouvement assez brusque, donnant un mauvais coup dans la poitrine d’Athenais et dans les jambes de Juna, mes serres grinçant au contact de la cuve. Battant de l’aile violemment, je me mise à crier alors que mes crocs mordaient dans le vent.

M'extirpant de l’emprise de l’humaine, je glissais alors hors de la baignoire, restant ainsi au sol un moment, mon aile pour protéger mon corps nu de la vue de la lesbienne. Essoufflée et prise qu’une quinte de toux ainsi que du tournis, je me mise à me redresser doucement, ma tête n’en faisant qu’à elle, la fièvre n’était pas encore descendu mais, j’étais plutôt coriace.

« Bande de garces ! » Lâchais-je en toussant, leurs envoyant mon aile dans la figure avant d’attraper le pommeau de la douce, déposant ma main sur le robinet d’eau froide. Souriant sadiquement, j’allumais alors l’eau, dirigeant directement le pommeau dans la direction de Juna et d’Athenais « Gouinasse de merde, bouffe-moi ça ! » Admettais-je en plaquant les oreilles en arrière, me voyant un court instant à leurs places à me prendre des jets d’eau glacée…

Lâchant brusquement le pommeau d’eau, je me mise à regarder le sol avec tristesse alors que je m’entourais de mon aile, protégeant ma carapace là, mise à découvert.

« J’ai besoin de me reposer, ma tête tourne, ramène-moi dans ma chambre humaine… » Prononçais-je simplement.
Messages : 78
Date d'inscription : 03/12/2017
Age : 20
Fiche de Présentation : ♚ Carte d’identité
Fiche de Relation : ♚ Relation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Fennec/Faucon
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage







Je te tuerais en #B0415F

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 23 Jan - 10:23

- Attention Athenais, elle serait capable d'en devenir accroc...et de t'en réclamer !

« Toujours là pour la ramener ? Devenir accro et puis quoi encore... devenir une grosse lesbienne dans ton genre ? jamais de vie...»

- Ça ne me dérange pas, je suis du genre câline, j'aime le contact tant qu'il est doux. Et ce n'est pas nécessairement sexuel, Mademoiselle la combattante qui ne semble connaître qu'une danse.

Je sentis alors Cheyenne me repousser, mais avec douceur cette fois, aucune agressivité ou violence dans son geste. Avais-je gagné un combat sur elle ? Comme quoi toutes les batailles ne se jouent pas dans une arène. Je sentis alors ensuite un mordillement sur mon oreille blessée, je couinais légèrement sous la douleur, mais j'avais bien compris que ce n'était pas censée me faire mal. L'hybride avait juste choisi la mauvaise oreille. Car ce geste était loin d'être une attaque, sinon, je n'aurai déjà plus d'oreille du tout à l'heure qu'il est.

- Et si tu m'aidais à voir si elle est chatouilleuse ?

Juna profita alors de moment d’inattention chez la sauvageonne pour commencer vraisemblablement à la chatouiller, je sentais les mains de maîtresse au niveau de ses hanches. Un endroit suffisamment sensible en effet. La réaction de Cheyenne était à prévoir, un peu violente, elle ne devait pas se rendre compte de la portée de ces gestes. Je reçu un coup dans la poitrine ce qui me fis aussitôt reculer, toussant légèrement car cela m'avait coupé le souffle un instant. L'eau du bain sembla diminuer de hauteur d'un seul coup, l'une des deux devait être sortie de la baignoire et je me doutais déjà de laquelle, surtout que je sentais toujours le parfum épicé à mes côtés.

« Bande de garces ! Gouinasse de merde, bouffe-moi ça ! »

Je perçu trop tard le son de la douche et une eau froide nous atteignit Juna et moi. Je ne réfléchis pas longtemps et plongeais mon corps dans l'eau chaude du bain au moins jusqu’au cou. Puis le son de la douche cessa et un autre bruit attira mon attention. Un bruit métallique sur le carrelage, sûrement le pommeau de douche qui venait de tomber brusquement.

« J’ai besoin de me reposer, ma tête tourne, ramène-moi dans ma chambre humaine… »

Ainsi donc, Cheyenne ne s'était pas sentie bien, c'est pour cette raison que le pommeau était tombée. Effectivement avec une grippe, son corps devait encore être affaibli, elle aurait besoin d'encore quelques jours avant de pouvoir faire des cabrioles. Je sortais du bain et cherchais les serviettes que j'avais posées dans un coin, j'en donnais deux à ma maîtresse en cherchant sa main. Une pour elle et une pour l'hybride. Elle serait plus apte à pouvoir la soutenir et la raccompagner jusqu'à sa chambre de convalescence. Une fois Juna sortit et moi-même séchée, je vidais la baignoire et allait me rhabiller.
Messages : 111
Date d'inscription : 28/11/2017
Age : 36
Localisation : Centre FALH
Multi-Compte : Kathleen Duke, Logan Octavus, Hope Knight, Frédérique Watson, Kaori & Kaoru, Blake Wright, Lena
Fiche de Présentation : Suffit-il de voir pour savoir ?
Fiche de Relation : Relations d'une aveugle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Okami
Maître/Maîtresse: Juna Kavanez
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable



Gages inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 27 Jan - 12:03
Profitant qu'Athenais fasse un câlin à Cheyenne, Juna s'était approchée pour la chatouiller par surprise. Elle profitait clairement de la situation pour s'amuser, lui faire découvrir des plaisirs simples...et s'amuser un peu avec la ronchonne de service. Et la suite fut évidente...bien loin des rires habituelles, des supplications ou de la voir se tordre pour s'échapper, la malade se montra...violente. Un bon coup d'aile plus tard pour les repousser, elle était hors de la baignoire.

- Allons, on allait pas te manger ! Ce ne sont que des chatouilles, et puis...la baignoire n'avait rien demandé elle.

Le fond de la baignoire allait être plein de griffures certainement, mais ce n'était pas un problème. Au pire, elle serait changé, les sous servaient aussi à cela. Il faudrait juste bien vérifier que Cheyenne n'avait abîmé que la peinture et pas plus. Mais cette dernière n'avait pas fini de râler et comptait visiblement se venger...Ce fut un jet d'eau glacé qui leur arriva droit dessus. Athenais eut le réflexe de se mettre au maximum dans l'eau. Juna ? Elle se mit entre le jet d'eau et la louve, se le prenant sur le dos. Elle frémit sous la température bien trop froide à son goût. Puis l'eau s'arrêta et un drôle de bruit résonna...En tournant la tête, elle découvrit que le pommeau de douche était tombé par terre.

Elle alla alors éteindre l'eau avant de sortir d'un coup de la baignoire.

- Tu en as trop fait, mais c'est aussi ma faute. Désolée pour tout ça, maintenant tu dois te reposer !


Elle récupéra alors les serviettes apportées par Athenais, s'enroula dans la première et mit la deuxième sur Cheyenne, tentant de l'essuyer rapidement...et sans trop la toucher. Par respect pour elle, sa fatigue et ses propres soucis...que Juna avait quelque peu oublié entre temps. Elle n'aurait pas du oublier que la raleuse venait d'arriver...et pouvait mal supporter certaines choses. Comme les chatouilles. Elle lui donna ensuite une partie des vêtements qu'elle l'aida à enfiler puis la ramena jusqu'à la chambre où elle l'allongea dans le lit. Elle la borda correctement.

- Voila, reposes-toi bien maintenant. Il faut que tu sois en pleine forme pour lutter contre la grippe et ensuite, tu pourras soit repartir, soit rester le temps de l'hiver...

Elle lui adressa un doux sourire puis sortit de la chambre. Elle retrouva Athenais dans la salle de bain, s'habilla à son tour puis la raccompagna jusqu'au manoir. Quelques temps plus tard, un jeune homme en tenue de cuisinier apporta un plat recouvert d'un aussi grand couvercle. Il le posa sur une table à roulette comme dans les hôpitaux et l'amena auprès du lit.

- Un repas demandé spécialement pour vous par Juna. Il parait que vous aimez les os...

Il s'agissait d'un plat de viande, de bœuf, bien fourni, avec les os restants. De quoi régaler la nouvelle venue et lui donner des forces. Il repartit alors après lui avoir souhaité la bonne appétit.
Messages : 144
Date d'inscription : 29/08/2017
Age : 25
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Kioko et Maeko
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Je ne laisserai plus personne contrôler ma vie !
Esclaves: Officiellement Athenais et Crystal, mais elles sont aussi libres que possible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Membre FALH


Défis rp réalisés :
- Lâcher un rot disgracieux en présence de Athenais ==> Ici
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit