AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La célébrité m'est inconnue [Pv. Isako Towika]



La célébrité m'est inconnue [Pv. Isako Towika]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 12 Déc - 18:14
J'avais été expulsée du QG des rabatteurs après avoir failli à mon devoir, je n'avais pas pu bouger d'un centimètre quand j'avais vu celui que j'aimais en face de moi, quand j'avais dû m'attaquer à lui, lui sauter dessus, l'empêcher de prendre la fuite, ce que je n'avais pas pu faire. Ce jour-là ma vie fut anéantie. A peine quelques heures après cet évènement j'avais été récupéré par le centre de dressage et conduit à celui-ci, frappé, humilié abandonné de longues heures dans le noir, mais jamais j'avais tenté de me rebeller tellement j'avais été anéantie.

Je ne restais pas bien longtemps au centre dressage, à la vue de mon comportement plus que correcte et docile, j'atterris donc rapidement à l'animalerie. Je fus inspectée sous tous les sens avant d'être installée dans une cage vers le fond de la boutique. Je n'étais pas mise en valeur mais j'étais confortablement installée, j'avais le droit à une cage spacieuse avec un panier pour la nuit, ma gamelle d'eau remplie toute la journée ainsi qu'une gamelle dans laquelle on trouvait ce qui servait de repas. J'avais de la chance, j'avais atterri dans une animalerie de luxe, je passais la journée à dormir dans mon panier sauf les jours où on devait effectuer les tâches ménagères.

En tant que croisement félin, j'aime bien dormir dans mon panier à longueur de journée même si par moment je devais venir me présenter aux différents clients qui passaient devant ma cage. Je ne sais pas pourquoi, mais jamais on m'a choisi lorsque j'étais proposée ou quand il y avait une hésitation entre deux hybrides. Sur mon dossier ainsi que sur ma cage mon passé était résumé, mais tout était spécifié. Certaines personnes devaient avoir peur que je manque de fidélité, pourtant j'ai toujours été loyale envers mon propriétaire, toujours prête à le servir.

Aujourd'hui était un nouveau jour, peut être le bon, enfin je me répétais ça tous les jours mais aujourd'hui j'espérais que cela serait le bon. Je me suis réveillée tôt, j'avais pris une bonne douche et avait participé aux travaux d'intérêt généraux. La boutique était bien propre, j'avais même un peu plus nettoyé ma vitrine, une belle vitrine au fond du magasin … Qui s'intéresserait à cette pauvre hybride tigron qui s'était fait virer du QG des rabatteurs ? Je retournais me mettre dans mon panier et je regardais les nouveaux clients entrer dans la boutique.

J'avais discuté avec deux types, surement en couple, enfin ils étaient mignons ensemble j'aurai bien voulu partir avec eux, mais leur choix s'était porté sur une autre jeune fille. D'autres humains étaient passées devant ma cage m'ignorant quasiment, j'étais désespérée de sortir de là aujourd'hui. On vivait plutôt bien, je ne pouvais pas dire le contraire, j'avais une vie tranquille, mais vivre dans une cage tous les jours ce n'est pas vraiment le rêve d'une personne. Bien sûr j'avais eu le droit à deux sorties depuis que j'étais là, j'avais pu aller me balader, j'étais allée deux fois au par cet j'avais fait une chouette rencontre. Ces balades m'avaient permis de montrer ma loyauté et ma docilité à l'animalerie en plus de leur montrer qu'ils pouvaient avoir confiance en moi.

J'attendis donc que la journée se passe au fond de mon panier en regardant les gens passaient.
Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 12 Déc - 19:28
La vie d'Isako était bien remplie ces derniers jours. Entre les enregistrements et la promotion du nouvel album, elle n'avait pas le temps de s'ennuyer la journée. Et les soirées étaient bien remplies également, elle s'amusait vraiment beaucoup avec son harem qui était motivé pour la satisfaire. En même temps, elle leur offrait une belle vie en retour...
Néanmoins, elle commençait à avoir envie de nouveauté. D'abord, cela commençait par le fait de changer tout le temps de partenaire...qu'ils soient seuls ou à plusieurs d'ailleurs. Et puis, la veille, elle discutait avec Keibisu, lui expliquant clairement qu'elle commençait à s'ennuyer...qu'elle voulait de nouveaux partenaires.

La discussion n'avait pas été longue, puisqu'ils en étaient rapidement venus à la conclusion qu'il y avait encore de la place pour des nouveaux.
Ainsi, ravie elle avait effectué toute sa journée avec entrain sans rien oublier pour son image. Surtout qu'elle afficha tout ce temps là, un large sourire heureux.

En fin de journée, comme prévu, ils se dirigèrent tout les deux vers les animaleries. Il faisait froid mais elle ne s'en préoccupait pas et elle tenait une large ombrelle qui la protégeait des flocons de neige qui commençaient à tomber de plus en plus. Ombrelle accordée à sa magnifique robe Gothic Lolita d'un vert pastel.
Keibisu la suivait comme toujours, comme s'il était son ombre. Ils s'arrêtèrent devant une vitrine et Isako observait l'intérieur du magasin qui était propre. Et surtout, il ne semblait pas être misérable.
Elle décida alors d'entrer et se balada dans les allées, observant les hybrides en cage. Elle posait sur eux un regard doux et avenant, alors qu'un léger sourire étirait ses lèvres. Jusque là, elle gardait son rôle de l'adorable idole.

Son regard se posa sur une hybride dans son panier, une tignasse blonde, un corps semblant présenter des formes intéressantes. Mais la demoiselle était bien installée, cachant son corps. Elle regarda ensuite l'écriteau sur la cage apportant beaucoup d'informations...une hybride rabatteuse renvoyée pour son comportement ? Et pourtant, il était spécifié qu'elle était docile. Intéressant.

- Bonjour Viktorya. Je suis Isako Towika, peut-être me connais-tu ?

Après tout, elle était connue et le vendeur l'avait déjà reconnu. Elle ignora ses agissements, même s'il la suivait du regard et...sortait son téléphone pour essayer d'avoir une photo. Surement que cela se revendait bien...
Elle préférait s'intéresser à l'hybride dans sa cage.

- En tout cas, tu m'intéresses bien. L'écriteau vante tes qualités, mais j'aimerais bien le entendre de ta bouche. Alors n'aies pas peur, parles moi et vends toi !

Elle continuait de la regarder, affichant un doux face à cette hybride. Bien qu'elle espérait que la tigron se relève, histoire de pouvoir en voir plus de son corps. C'était pour cela qu'elle la voulait, après tout. Néanmoins, elle ne pouvait pas le dire franchement, elle devait l'amener à le faire par des moyens détournés, par des mots bien plus correctes correspondant à son image.
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 15 Déc - 16:16
Encore une journée de plus dans ton panier à attendre que le temps passe, l'hiver était arrivé et les jours raccourcissaient au fur à mesure qu'on avançait le long des mois d'hiver. La nuit commençait à tomber assez tôt dans la journée, le soleil est sa faible lumière d'hiver était remplacé par la lune accompagnée de ses étoiles qui annonçaient l'approche de l'obscurité. Tu soupiras longuement dans ton panier attendant que la boutique ferme, au moins tu pourrais te mettre plus à l'aise afin de dormir tranquillement. Tu préférais généralement dormir avec un simple tee-shirt accompagné d'un petit short ou une culotte. C'était ce qu'il y avait de mieux pour ne pas avoir trop chaud.

La fin de journée approchée rapidement, te disait que la boutique fermerait enfin et tu seras encore là. Tu n'aurais pas changé de lieux de vie encore aujourd'hui. Tu baillas à t'en décrocher la mâchoire quand la porte s'ouvrit de nouveau et surement pour la dernière fois de la journée, jamais tu n'aurais pensé que quelqu'un rentrerait dans la boutique à cette heure-là. Tu restas dans ton panier sans bouger quand tu vis une femme accompagnée d'un autre hybride. C'était une jolie femme aux cheveux courts et roses, des yeux bleus plus foncés que les tiens. Une jolie robe verte pale dans le style gothique, c'était une jolie robe, mais ce n'était pas ton style du tout, tu préférais largement ton jean et ton sweat.

Tu l'as suivi du regard jusqu'à ce qu'elle s'arrête devant ta cage, tu n'y croyais pas vraiment sachant que tu n'étais jamais choisi. Elle lut ta fiche posée contre ta porte, couchant doucement tes oreilles sachant qu'une fois finie elle t'ignorerait vu ton passé. Tu tournas légèrement la tête quand elle t'adressa la parole. Elle te dit son nom qui était Isako Towika et tu devais peut-être la connaître. Comment tu aurais pu la connaître ? Tu ne l'avais jamais rencontré où tu t'en souvenais pas, peut-être avait-elle un rapport avec les différents endroits où tu avais été. Tu regardas autour de toi et vis que le vendeur était entrain d'essayer entrain de prendre la jeune femme en photo et tu ne comprenais pas pourquoi.



Il fallait donc que tu te vends parce que tu lui plaisais, bon ce n'était pas une chose facile à faire surtout quand tu avais l'habitude de rester dans ton panier. Tu te levas timidement et te rapprochas de la porte de la cage, tu te grattas délicatement l'oreille et souris timidement. Tu pris une douce voix en réfléchissant un peu.


Bonsoir Madame Isako Towika, je vous pris de m'excuser de ne pas vous connaître si je le devais, en tout cas l'homme au comptoir à l'air de vous connaître. Mes qualités et bien je suis quelqu'un de loyale, souriante, qui aime vivre, je vis à fond enfin quand je ne suis pas enfermée dans une cage. Je suis une fille très simple, je ne demande pas grand-chose en particulier mais j'aime beaucoup prendre soin de mon corps. Et je pense que la qualité que vous cherchez le plus c'est ma docilité, j'écoute toujours mon maître et obéis à chaque ordre.




Quand tu parlas à la femme ton oreille s'était souvent tourné vers le vendeur dont tu entendais des cliquetis infernaux se répétait et une fois que tu avais fini de te présenter, tu te retournas violemment en direction du vendeur en grognant, mais tu te repris rapidement et regardas délicatement la jeune femme. Tu savais très bien ce qu'elle avait lu sur toi et sur ton passé. Tu repris doucement la parole en la regardant.

Je suppose que vous avez plusieurs questions à poser par rapport à mon passé ?




Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 16 Déc - 13:43
Face à la cage, Isako observait tranquillement l'hybride qui s'y trouvait. Elle offrait un regard doux, ne tenant pas à l'effrayer ou montrer sa véritable nature dans un tel endroit...Avec en plus, un idiot qui la photographiait. Bon, elle n'était pas non plus une tortionnaire mais elle avait certains...goûts et désirs qui n'étaient pas compatibles avec son image publique.
La demoiselle se leva finalement et s'approcha des barreaux, lui permettant ainsi de confirmer son idée première : elle était plutôt jolie. Pour le peu qu'il était possible d'en voir.

- Ce n'est rien, tu apprendras vite pourquoi il me connait. En attendant, tu es plus intéressante à mes yeux, que lui. Et tes qualités sont intéressantes. J'ai besoin de quelqu'un de loyale mais vivante, prête à prendre des initiatives pour ne pas être une simple poupée attendant mes ordres...

Elle voulut continuer mais les cliquetis du portable du vendeur se firent entendre. Pas qu'une fois, mais bien trop à son goût. Ce bruit devenait vraiment dérangeant et Isako n'était visiblement pas la seule à le penser. Viktorya adressa un grognement au vendeur, un rapide grognement comme si elle n'osait pas s'exprimer. Ce qui l'amusa. Elle tourna la tête vers Keibisu.

- Keibisu, pourrais-tu aller demander à ce charmant monsieur d'arrêter ses photo ? Je n'arrive pas à discuter tranquillement avec Viktorya.

Sa voix avait été douce, le ton supposant une question, une demande...Mais en réalité, il s'agissait bien d'un ordre. Et l'hybride se dirigea aussitôt vers le vendeur pour discuter avec lui, murmurant presque. Ainsi, personne autour ne pouvait les entendre. Et Isako pouvait se concentrer sur sa potentielle hybride. Elle lui sourit alors.

- Voila, c'est mieux sans ce bruit...infernal, n'est-ce pas ? J'ai beau avoir l'habitude, c'est tout de même...gênant.

En privé, elle aurait été bien plus vulgaire et aurait surement insulter le vendeur, mais elle se retenait. D'où les hésitations pour prononcer des mots bien plus corrects.

- J'ai effectivement des questions. Il est dit sur cette pancarte que tu avais été renvoyée du QG des rabatteurs, qu'est-ce qui s'est passé ? Surtout, si tu dis être obéissante, je me pose la question...Et également, tu serais prête à obéir à tout les ordres, n'importe quel ordre ? Même si je te demanderais de te jeter d'une falaise ?

Les questions étaient posées sur son habituel ton doux, comme si elle ne lui demandait pas si elle était prête à mourir pour elle...Mais le choc et la surprise seraient intéressants à voir. Et surtout, lui permettrait de s'assurer de son obéissance et de sa capacité à garder le lourd secret qui serait le sien si elle la sortait de cet endroit. Tout ses esclaves portaient ce lourd secret et s'en sortait bien...là-dessus du moins, pour le reste, certains étaient moins obéissants mais elle s'en occupait si c'était nécessaire. Mais pour le moment, elle ne s'intéressait pas à son harem actuel, uniquement à ce potentiel futur membre.
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 22 Déc - 0:13
Je me tenais debout dans ma cage face à la femme qui souhaitait me prendre chez elle. Cette jeune femme qui devait être à peine plus âgée que moi, une courte chevelure violette ou rose je ne serais dire tant ils sont clairs. Elle m'avait demandé de me vendre ce que j'avais fait sans hésiter, mais cet abruti de vendeur n'avait cessé de prendre la jeune femme de le prendre en photo. Bon un bon point c'est qu'on moins cela ne la déranger pas que je ne la connaisse pas, j'apprendrais pourquoi plus tard. Il semblait aussi que j'avais réussi à me vendre enfin pour l'instant.

Sur un ton des plus calmes, ce qui m'étonna elle demanda à l'hybride qui l'accompagnait d'aller demander au vendeur de cesser son activité. Le jeune hybride s'exécuta et le vendeur s'arrêta net une fois que Keibisu était aller le voir. Je souris doucement à la jeune femme en hochant la tête pour confirmer que c'était mieux ainsi. Ce que je devrais retenir si je partais avec elle, c'est que je devrais obéir rapidement si je voulais lui plaire.

Si elle avait l'habitude d'être prise en photo ainsi c'est qu'elle devait être vraiment connue, cela m'intriguait légèrement. Quel métier faisait cette jeune femme pour être habitué à cela ? Mais si je partais avec elle, devrais-je supporter ça souvent ? Avait-elle une vie plus calme habituellement ? Je me posais beaucoup de questions mais je n'osais pas les poser pour l'instant, cela ne me paraissait pas du tout le moment de les poser surtout qu'elle continua à parler.

En effet, mon passé l'intrigua ce qui ne m'étonna pas, une hybride renvoyée des rabatteurs qui se dit être docile comment était-ce possible ? J'espérais que cela ne la repousse pas, mais c'était une réalité avec laquelle je devrais vivre pour toujours, mais enfin je continuais de lui sourire jusqu'à sa dernière question.

Obéir à chaque ordre sans rechigner, il n'y avait aucun problème, mais au point de jouer avec ma vie cela il n'en était pas question. Jamais je ne me tuerai pour un humain encore moins pour elle. Je la regardais en grognant légèrement couchant mes oreilles vers elle. Je secouais ma tête rapidement reprenant mon calme.

Je me rapprochais un peu plus des barreaux m'approchant un peu plus de la jeune puis-je souris doucement prenant le même ton calme avec lequel elle avait posé ses questions.

J'ai été renvoyée du QG car j'ai laissé mes émotions prendre le dessus, l'amour a pris le dessus et je n'ai su capturer la personne que j'aimais. J'étais comme paralysée quand il a fallu agir, j'ai été puni pour cela et je le regrette aujourd'hui. Bien sûr que j'obéirais à chacun de vos ordres madame, j'ai compris la leçon depuis ce jour.

Je lui fis signe d'approcher un peu plus des barreaux essayant de m'approcher aussi puis-je murmurais doucement à son oreille sur un ton arrogant.

J'ai compris la leçon … Mais docile et obéissant ne veut pas dire être complètement débile et jamais je ne mettrai ma vie en danger parce que vous l'exigez même si vous êtes.

Je me reculai et sourit doucement avant de retourner m'asseoir dans mon panier, je continuais de lui sourire bougeant légèrement une oreille sur le côté, j'avais déjà trop donné de moi aux Hommes, mon œil avait suffi.
Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable


Gages Rp:
 


Je parle en #0B615E
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 24 Déc - 12:22
Face à Viktorya, Isako ne laissait rien paraitre de plus que ce que son image et sa réputation demandaient. De la douceur et de la bienveillance, encore et toujours, alors qu'en réalité...Elle avait bien d'autres idées à propos de cette hybride debout dans cette cage. Des idées bien loin de la douceur.
Néanmoins, elle écouta la réponse, les explications de son renvoi des rabatteurs. L'amour...Voila bien une chose inconnue pour Isako. Oui, elle tenait énormément à Keibisu, elle appréciait et protégeait les membres de son harem...Mais l'amour, non elle ne connaissait pas et n'y voyait aucun intérêt. Et là, elle avait une preuve supplémentaire que cela n'apportait que des ennuis.

- Je comprends mieux. Comme quoi, l'amour n'apporte pas toujours que du bon. Mais ne t'en fais pas, chez moi, tu n'auras pas besoin de cette...chose. Je ne te demanderai ni de m'aimer, ni d'aimer tes...collègues, et puisque tu te dis obéissante, cela me suffit amplement !


Elle n'était pas le genre de femmes à demander l'amour éternel de ses esclaves. Leur corps lui appartenait mais pas leur cœur ou leur âme, là-dessus, elle les laissait libre. De toute façon, cela ne l'intéressait pas du tout. Il n'y avait que le corps qui l'intéressait et elle ne s'en cachait pas, une fois en privée.
Viktorya lui fit signe d'approcher, alors elle se rapprocha des barreaux, écoutant la menace sous-entendue. Une fois le silence revenu, Isako ne put s'empêcher de rire franchement. C'était rare que quelqu'un lui fasse ainsi front et cela lui plaisait !
Lorsque son rire s'apaisa au bout d'un moment, elle affichait un large sourire et un regard pétillant.

- Parfait, je sens que je vais bien m'amuser avec toi ! Tu seras parfaite, j'aime le répondant !

Elle lui offrit un court instant un regard bien différent, un regard bien plus sérieux alors que des idées fourmillaient dans sa tête. Oui, elle allait vraiment s'éclater avec ce nouvel achat.
Elle se dirigea vers le vendeur et Keibisu, tout deux discutant encore. Elle n'écouta pas ce qui se disait, mais elle savait que Keibisu demandait des sous pour chaque photo prise.

- Je voudrais acheter Viktorya, préparez-moi les papiers nécessaire à son adoption, s'il vous plait. Et inutile de rajouter de laisse ou de collier, je suis sure qu'elle ne s'enfuira pas !

Elle finit sa remarque sur un ton joyeux et un large sourire alors que le vendeur sortait le nécessaire, visiblement un peu...troublé par la situation. Elle remplissait les papiers et sortait une liasse de billets pour donner la somme exacte, laissant le vendeur sortir l'hybride de sa cage. Voila une bonne chose de faite ! Isako était satisfaite et cela se voyait !
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 25 Déc - 10:49
Tu étais là, face à la jeune femme qui s'était intéressée à toi, la seconde personne de la deuxième journée et pourtant tu t'étais glissé au fond de ton panier pensant que personne n'aurait voulu de toi en cette fin de journée. Pourtant, une jeune femme se tenait là, face à toi discutant avec toi, car tu l'intéressais malgré ton passé. Tu avais réussi à lui parler de ce que tu avais fait, de ton erreur sans plus d'émotions, tu avais donc enfin tourné la page sur cet évènement. Il y a encore quelques jours tu n'aurais pas pu parler de ça, sans pleurer ou réussir à en parler sans t'arrêter hésitante.

Tu regardais la jeune femme continuant de te vendre comme tu peux, mais tu avais failli tout faire rater en voulant jouer à la plus maligne ce que tu n'étais pas vraiment apte à faire vu ta situation. Pourquoi prendre ce ton arrogant pour lui envoyer en pleine tronche que tu n'étais en aucun cas débile au point de tuer pour elle et que si c'était ce qu'elle voulait de toi, il fallait passer son chemin. Mais ce fut une réaction bien différente que celle à laquelle tu t'attendais, elle se mit à rire et c'était un rire franc, pas un faux rire ou quoi que soit. Donc tu l'amusais et tu continuais de lui plaire, tu avais eu de la chance sur ce coup-là.

Elle souriait tandis que toi tu couchais tes deux oreilles sur le côté sans comprendre, mais elle était ravie de ton comportement et souhaitait t'emmener avec elle, tu avais donc un nouveau foyer. Mais elle changea un instant de regard, c'était un regard plus froid beaucoup plus sérieux auquel tu ne t'attendais pas et qui ne présageait rien de bon. Tu savais à présent que tu allais t'amuser dans ta nouvelle vie, mais ce regard avait duré un bref instant, tu fus surprise à quel point elle pouvait changer aussi vite d'expression.

Elle s'éloigna de toi et rejoignit son autre hybride qui était encore avec le vendeur, donc Keibisu était celui qui discutait avec les gens quand la situation n'était pas à son avantage. Elle demanda les papiers qu'elle replie rapidement ainsi qu'elle paya, mais ce qui t'avait encore une fois étonné c'est le sous-entendu dans sa phrase. Tu allais devoir prouver ta loyauté ainsi que ta docilité en la suivant sans rien dire et sans fuir. De toute façon tu avais une puce et pour ton intérêt personnel la fuite n'était pas une option envisageable.

Le vendeur vint ouvrir ta cage et tu sortis de celle-ci regardant vers la rue en pensant que tu allais enfin sortir d'ici de cet endroit et retrouver un foyer. Je vins rejoindre la jeune femme qui venait de t'adopter, mais tu te demandais toujours pourquoi l'homme l'avait pris en photo, de plus tu avais compris que tu ne serais pas seule avec eux deux. Tu lui souris doucement ne sachant quoi faire d'autres, tu alternais ton regard entre elle et Keibisu, puis tu te remis à parler, prenant un ton neutre cette fois ne cherchant pas pour l'instant à la défier comme tout à l'heure.

Merci de me prendre chez vous, je suis très contente et je pense que le plaisir est partagé. Que proposez-vous de faire à présent ?


Isako était souriante et radieuse, cela se voyait qu'elle était contente de son achat et toi tu avais une nouvelle maîtresse et un nouveau foyer que demander de plus. Tu ne pouvais qu'être comblée de cette situation.
Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable


Gages Rp:
 


Je parle en #0B615E
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 27 Déc - 9:50
Isako devait surement ressembler à une enfant qui venait d'avoir le meilleur cadeau au monde, mais on lui avait souvent dit que ce comportement là était mignon...Alors, elle ne se retenait pas quand elle trouvait quelque chose d'intéressant. Et Viktorya était réellement intéressante ! Amusante même !
Une fois la paperasse remplie et l'argent donné, elle attendit que l'hybride s'approche.

- Nous allons t'acheter des vêtements pour commencer. Tu as besoin d'une véritable garde robe. Chez moi, chacun a ses propres vêtements. Même si vous êtes plusieurs, même si je vous demande une loyauté sans faille, je vous offre en échange tout ce qui est nécessaire pour une belle vie !

Après tout, elle leur demandait beaucoup, alors elle aimait bien leur offrir quelques petites choses...sans oublier que s'ils sortaient, autant qu'ils soient bien habillés. Elle se dirigea tranquillement vers la sortie, ouvrant son ombrelle pour se protéger de la neige qui tombait toujours puis, elle se plaça de façon à couvrir également Viktorya. Keibisu avait un chapeau et d'épais vêtements pour se protéger, pas la petite nouvelle.

- A part des vêtements, tu penses avoir besoin d'autres choses ? Nous avons tout les produits nécessaires pour s'entretenir à la maison. D'ailleurs, tu devras apprendre à t'en servir si tu ne les connais pas, car je demande une hygiène irréprochable et une douceur parfaite.

Elle passa un doigt sur la joue de Viktorya pour bien lui faire comprendre qu'elle parlait de sa peau et de ses cheveux. Elle se dirigea finalement vers une voiture noire, aux vitres teintées, le genre de voiture qui montrait bien que son propriétaire avait de l'argent. Elle ouvrit la porte et invita sa nouvelle hybride à y entrer avant d'entrer à son tour, suivit de Keibisu. Une fois la porte refermée, ils étaient tous au chaud, dans un intérieur confortable et agréable.

- Bien, maintenant que nous sommes en privé, nous allons pouvoir t'expliquer ce que nous attendons réellement de toi. Enfin, ce que j'attends de toi. Je te l'ai dis, je suis Isako Towika et si le vendeur me prenait en photo, c'est que je suis connue. Très connue. Je suis ce qu'on appelle une Pop Idole, donc tu finiras surement par entendre parler de ce que je fais...Je passe souvent à la télé, à la radio et surtout, je fais souvent des concerts. Une pop idole danse, chante...et surtout, à une image irréprochable. On me considère comme adorable, mignonne...et je dois tout faire pour sauvegarder cette image là...même si ce n'est pas la vérité.

Elle fixait Viktorya, et cette fois, son regard se baladait sur son corps sans être particulièrement discret. Elle espérait ne pas s'être trompée sur ce qu'elle avait pu percevoir ou ce qu'elle imaginait de cette hybride.

- Ton rôle à toi sera de combler mes exigences. Et elles sont d'un genre...tout particulier. Mes fans me pensent pure et innocentes...Ah s'ils savaient !

Et voila qu'elle partait dans un grand éclat de rire. Elle était loin de l'être et les membres de son harem l'apprenait bien vite. Elle était infatigable et toujours à en redemander. Elle s'approcha alors lentement de Viktorya, posa sa main sur sa joue alors que son regard se plantait dans le sien. Un regard bien loin de celui plein de douceur qu'elle montrait en public, un regard pleins de désirs.

- Chaque esclave que j'achète fait ensuite parti de mon harem...Tu n'y échapperas pas non plus...à ton nouveau rôle.

Sans même attendre une réaction, elle l'embrassa Viktorya, un baiser court et intense avant de se reculer pour s’asseoir confortablement, le dos contre le dossier. Un sourire satisfait aux lèvres. Voila une bonne chose de faite !
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 28 Déc - 0:09
Je l'avais regardé s'éloigner pour aller signer les papiers d'adoptions et payer le prix demandé qui n'avait pas l'air de la déranger. Enfin le vendeur vint t'ouvrir et sans hésitation tu rejoignis ta nouvelle maîtresse très contente de lui appartenir. Sa douceur et sa gentillesse te rassurais, tu avais hâte de partir avec elle. Tu te tenais à côté d'elle, prête à partir sachant qu'il te faudrait la suivre sans discuter. Elle était toute souriante, ravie comme une enfant qui recevait un cadeau de Noël. Tu souris doucement en pensant à une nouvelle garde-robe, en même temps tu avais besoin de seulement quelques habits simples, elle avait une belle robe, mais tu n'aimais pas l'idée de devoir en porter.

Bon nous allions commencer par t'acheter une nouvelle garde-robe, elle te donna plusieurs informations sur ta nouvelle vie. Tu ne vivrais pas seule avec elle et Keibisu, ainsi que tu aurais une belle vie. Tu aurais juste à être loyale et avoir une loyauté sans faille envers elle. Ta vie serait plutôt simple car cela était dans ta nature, encrée pour toujours. Tu l'as suivie jusqu'en dans la rue où la neige tombée ce qui t'étonna à moitié à la vue de la saison courante, mais tu en fus protégé par une sorte de parapluie plus gracieux. Tu souris doucement comprenant que tu pourrais reprendre soin de toi, t'occuper correctement de tes cheveux et de ton corps, mais quand tu réfléchis à ce dont tu avais besoin en plus des produits qui te sont proposés. Tu te mordis doucement la lèvre en pensant à ce que tu allais lui dire quand elle vint te caresser la joue, tu émis un léger ronronnement appréciant le contact. Tu pris doucement la parole, restant calme et souriante.

En effet j'aurais besoin de quelque chose, je suis borgne et j'aurai besoin de goutte pour mon œil s'il vous plait… Parfois mon œil me brûle et j'ai besoin de me soulager en y injectant quelques goûtes de sérum physiologique.

Tu continuais de la suivre sans hésiter puis observas une grosse voiture noire, qui semblait être une voiture de riche. Tu compris seulement une fois qu'elle ouvrit la porte que c'était sa voiture, tu aurais bien aimé lui tenir la porte et non le contraire puis tu ne dis rien et t'installa à l'une des places libres. Tu les regardais s'asseoir face à toi puis tu admiras l'intérieur de cette voiture. Jamais tu n'étais entrée dans une voiture aussi luxueuse et magnifique. Tu reportas ton attention sur tes deux accompagnateurs quand Isako reprit la parole. Tu l'écoutas attentivement, alors elle était une chanteuse enfin une pop idole et faisait des concerts tout en passant à la radio et à la télévision. Tu comprenais enfin pourquoi le vendeur la prenait en photo et la raison de sa célébrité. Bon très bien, tu appartenais donc à quelqu'un qui devait garder son image de personne innocente, mignonne enfin irréprochable.

Jusque-là tu comprenais son sourire et son temps chaleureux, mais tu couchas légèrement les oreilles quand elle te fit comprendre que cela n'était pas la vérité. Elle n'était pas si pure et innocente qu'elle le faisait croire et que tu allais devoir combler ses exigences. Qu'attendait-elle exactement de toi ? Tu rougis légèrement en la voyant te déshabiller du regard, tu la regardais faire venant jouer avec les manches de ton pull. Tu plaquas cette fois tes oreilles sur ton crâne quand elle se mit à rire de vive voix, te mordant de nouveau la lèvre. Tu essayas de t'enfonçais un peu plus dans ton siège quand elle s'approcha de toi et posa sa main sur ta joue, cette fois tu ne ronronnas pas, la peur t'envahissait petit à petit. Lorsqu'elle posa son regard dans le tien tu vis qu'elle avait changé de regard ce qui te fis encore plus peur, tu étais paralysée par la peur n'osant plus bouger et cela se voyait dans ton regard. Un harem, elle cachait un harem dans sa maison derrière son image de jeune fille innocente elle cachait un harem, et comment cela se faisait que personne n'ait pu l'apprendre avant. Tu n'eus pas le temps de réagir que tu étais en train de subir un baiser court mais efficace, comprenant que tu n'avais pas un mot à dire, mais tu émis quand même un grognement venant essuyer tes lèvres d'un air de dégoût lui montrant que tu n'avais pas apprécié cela.

Non mais ça ne va pas ! Je ne vous autorise pas à faire cela

Tu lui lanças un regard noir lui faisant comprendre que pour l’instant elle avait pas intérêt à recommencer ce qu’elle venait de faire. Tu avais qu’une envie s’était de t’enfuir, ce qui te retenait de le faire c’était ta loyauté, tu savais que si tu fuyais maintenant ta vie ne serait pas des plus belle par la suite. De plus tu lui avais promis obéissance et fidélité, t’enfuir maintenant montrerait le contraire de ce que tu avais dit. Tu étais plus surprise et apeurée de ce qui venait de se passé, tu n'étais pas vraiment en colère, tu n’osais pas lui dire, mais ce baiser te rappeler ton passer mais tu avais peur de ce qui pouvait se passer par la suite. Tu cachais ta peur par une réaction instinctive et agressive mais au fond ce baiser ne t’avait pas déplu.
Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable


Gages Rp:
 


Je parle en #0B615E
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 29 Déc - 15:45
Une envie de nouveauté, et Isako-sama désire un nouveaux jouet. Quelque fois on dirait encore encore tellement une enfant désireuse de découvrir de nouvelles sensations, ce qui n'est pas faux quand on y pense.
Nous voilà donc en visite dans une animalerie, nous sommes venus avec la voiture banalisée, histoire d'avoir plus de tranquillité, seule les vitres sont totalement teintées.
Une fois dans l'animalerie, je la laisse donc Isako-sama regarder les "articles" proposés. Il y a de tous, de toute les races, de tous les genres.

Rapidement, son attention se porte sur une jeune femelle, je la regarde quelque instants, blonde, des attributs de félins de ce que je peux voir du premier coup d’œil.

Alors que nous observons ce potentiel futur jouet, des bruits de flash résonnent dans mes oreilles, et alors que je tourne la tête, je vois le vendeur armé de son appareil photo, prenant l'aire de rien des photo de ma maîtresse. Pauvre crétin.

Je m'approche alors rapidement de lui, lui prenant l'appareil des mains.

Hey ! Rendez moi ça ! Vous n'avez pas le droit !

Et vous pensez avoir le droit de prendre ainsi des images d'une célébrité sans son accord ? Le droit à l'image vous dit quelque chose ? Ou le respect de la vie privée ? Savez vous combien vaux une photo de ma maîtresse ? Plusieurs millions de yens.

Le vendeur semble perdre pied. Bien que je sois un hybride face à un humain, mon aire froid,  ainsi que mes paroles, le remettent à sa place.

Mais vous avez de la chance, je vais vous faire une faveur. Ma maîtresse désire l'un de vos article ici, cette jeune femelle là bas. Alors avant que nous parlions de son prix, je vous propose deux choses : sois j’efface les photos de votre appareil, en quel cas si vous tentez de recommencer vous aurez affaire à nos avocats. Sois, je vous laisse les photos déjà prises, mais vous retirez le prix de chaque photos conservée à celui du prix de la femelle. Alors que décidez vous ?

Le vendeur semble carrément en colère d'être ainsi tiraillé entre deux choix. Mais finalement, ce dernier décide de conserver deux photos, et efface les autres. Finalement, ce nouveau jouet ne vas pas nous coûter très chère.

Une fois la transaction terminée, nous remontons en voiture, et ma maîtresse ne peut s’empêcher de laisser aller ses envies à peine installé.
Je me retourne alors, afin de pouvoir voir la femelle, et surtout, de lui expliquer son nouveau "rôle".

Bien, vous avez la chance d'avoir été choisit afin de servir notre maîtresse. Les règles son simples, maintenant que vous êtes parmi nous, vous aller devoir montrer que vous savez servir correctement afin de gagner en liberté.C'est très simple, vous devez simplement obéir quand Isako-sama vous demandera de le faire, votre rôle comme vous pouvez maintenant vous en douter, sera de servir de compagnie, comme la plupart des hybrides que vous aller rencontrer parmi nous. Soyez obéissante, et vous aurez de plus en plus de droits. En revanche, l'inverse fonctionne aussi, si vous désobéissez, vous devrez en assumer les conséquences, à la hauteur de votre faute.

Je me stoppe alors un moment, je pense que mon discours est claire, mais je me rend compte que j'ai oublié un détail.

Ho une dernière chose ! Tout ce qui ce passe dans la vie privée de votre nouvelle maîtresse se doit de rester du domaine privé. Si l'on vous prend à en parler, je m'occuperais personnellement que cela ne se reproduise plus.

En somme, bienvenus parmi nous.
Messages : 14
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 24
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 30 Déc - 10:03
A la grande surprise d'Isako, Viktorya émit un léger ronronnement à la caresse sur la joue, mais c'était intéressant comme découverte. Quelque chose qui lui serait bien utile par la suite. Oui, elle se servait de toutes faiblesses possibles, sauf celles dangereuses pour l'hybride...comme son œil.

- Bien, nous aurons donc un stock à la maison que je te laisserais gérer. Ce n'est pas moi qui fait les courses, mais il te suffira de noter sur le tableau quand il faudra en acheter pour que ce soit fait.

Elle aimait bien responsabiliser les esclaves qu'elle achetait, histoire qu'ils se sentent utiles et plus autonomes que si elle gérait tout. Et puis elle, cela l'arrangeaient de ne pas tout avoir à gérer surtout qu'ils y avaient pas mal de personnes dans son harem.
Et quand elle embrassa Viktorya, celle-ci émit un grognement avant de lui demander, ordonner même de ne pas recommencer cela, le tout accompagné d'un regard noir. Elle eut un sourire, amusée.

- Et pourtant, par la suite, c'est toi qui finira par en réclamer. Tu en voudras même bien plus !

Elle affichait un sourire satisfait. Cela ne la dérangeait pas que son nouvel achat se rebelle un peu là-dessus, elle aimait bien pour pouvoir s'amuser, séduire, convaincre voir...faire céder par la force. Oui, elle allait bien s'amuser avec cette nouvelle hybride.
C'est le moment que choisit Keibisu pour énoncer les termes du contrat. Ils avaient fini par mettre ce genre de règles en place pour sa propre sécurité, pour garder son image intacte. Mais en échange, l'hybride obtenait des avantages au fur et à mesure de son obéissance et de sa loyauté...ce n'était pas totalement défavorable pour le nouvel arrivant.

- Je ne rajouterais qu'une seule chose, je sais parfaitement punir moi-même. Et j'y prends même du plaisir. Tu apprendras vite qu'après mes punitions, le fautif ne recommence pas. Pour les cas les plus graves, je laisse Keibisu s'en occuper et franchement...ce n'est pas du tout une bonne idée d'aller jusque là.

Elle se tut un moment, affichant toujours un sourire amusé. Bon, si Viktorya avait désormais peur, elle ne pourrait pas lui en vouloir, mais elle n'était pas mauvaise pour autant. Au contraire même. Elle offrait une belle vie en échange de ce service bien particulier qu'elle demandait.

- Des questions ?

Elle observa l'hybride, se demandant si elle en avait. Jetant un coup d’œil par la fenêtre, elle vérifia où ils en étaient. Ils étaient bientôt arrivés aux magasins, bien, cela ne prendrait pas non plus très longtemps avant de rentrer à la maison...et de mettre en place ses plans de séduction.
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 2 Jan - 18:33

Tu avais spécifié qu'il te fallait des gouttes pour ton œil, tu l'avais perdue étant plus jeune à la suite des expériences que tu avais subies. Tu aurais donc un stock que tu gérerais seule, c'était plutôt une bonne nouvelle, tu serais donc un minimum indépendant, c'était cool ça. Vous étiez tous installés dans la voiture, quand elle s'était rapprochée de toi, t'avais annoncé qu'elle possédait un harem et t'avait embrassé sans prévenir. Cela semblait poser aucun problème à personne sauf à toi, qui n'avais pas attendu très longtemps avant de te mettre à grogner fort et montrer ton dégoût pour ce qu'elle venait de faire.

Tu la regardais d'un mauvais œil, lui ordonnant clairement de ne pas réessayer de faire ça. Elle sourit face à toi amusée par ta réaction, t'informant au passage que c'était toi qui en redemanderait par la suite. Tu avais beau apprécier le baiser qu'elle venait de faire, tu avais moins aimé la façon dont cela avait été fait. A sa remarque tu eu un petit rire amer en la regardant.

C'est une bonne blague que vous venez de faire, cela m'étonnerait fortement que j'en vienne à vous demander plus.


C'est vrai que la jeune femme avait un joli corps et son baiser était appréciable, mais tu ne pensais pas qu'un jour tu lui demanderais plus qu'un simple. Ton comportement agressif caché ta peur intérieure de devenir un objet de plaisir pour cette jeune femme et tu ne leur montrerais en aucun cas que tu avais peur du futur. Tu continuais de regarder ta jeune maîtresse quand Keibisu, qui était toujours là, mais dont tu avais quasiment oublié la présence après ce baiser intervint. Tu le regardas et l'écouta attentivement.

Ce qui te surpris le plus c'était sa façon de s'adresser à toi, il te vouvoyait déjà, c'était assez inhabituel pour toi, qui avait toujours été tutoyé par tes camarades, enfin tu avais toujours utilisé le « tu » pour t'adresser à d'autres hybrides. Bon en gros tu aurais une vie de pacha en échange d'une obéissance irréprochable, c'était à ta hauteur, enfin obéir tu savais très bien le faire. Tu avais repris ton sérieux pour montrer que tu étais tout de même attentive à ce qu'il te disait, enregistrant tout ce qu'il disait. Sous le toit de ta nouvelle maîtresse c'était un système de bonus et de malus en fonction de ton attitude, bon une vie plutôt relax t'attend.

Tu regardas ta maîtresse en entendant la dernière phrase de Keibisu, le baiser qu'il y avait eu quelques instants auparavant personne ne devrait le savoir, seul Keibisu, elle et toi devrait le savoir sinon tu passerais un sale quart d'heure. Tu le regardas rapidement comprenant qu'il valait mieux ne pas te frotter à lui. Tu te retournas vers Isako l'écouta avec la même intention que son homme de main, bon chez elle cela devait surement filer bien droit de ce que tu comprenais. Tu les regardas tous les deux et réfléchis un instant. Est-ce que tu avais des questions ? Oui une mais était-ce une vraie question à poser ? Tu hésitais un peu, mais ne le posa pas préférant t'abstenir pour l'instant.

Non je n'en ai pas pour l'instant.


Tu regardas dehors observant le monde extérieur que tu n'avais pas exploré depuis un petit moment. La voiture s'arrêta sur le côté se garant indiquant que nous étions arrivés, tu regardas rapidement dehors et pris l'initiative de sortir la première afin de tenir la porte à ta nouvelle maîtresse ne voulant pas qu'elle pense que tu savais seulement lui tenir tête, tu étais aussi une gentille fille qui savait se tenir correctement et faire plaisir à son propriétaire.
Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable


Gages Rp:
 


Je parle en #0B615E
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 6 Jan - 13:26
Isako ne se montrait pas violente avec les membres de son harem, mais elle savait se montrer...persuasive et cette nouvelle venue aurait droit à sa part. Comme tout les autres. Après tout, ils étaient là pour la satisfaire, elle ne demandait pas grand chose tout de même !
Mais pour l'instant, les réactions de Viktorya l'amusaient.

- Nous verrons bien, mais je ne m'inquiète pas. Tu finiras pas aimer ça...et réclamer que je te choisisse !

Un petit sourire espiègle étirait ses lèvres, prouvant bien qu'elle n'était pas aussi innocente que l'image qu'elle affichait en dehors des endroits privés, comme cette voiture.
Par la suite, l'explication des règles fut donnée et Viktorya ne sembla pas plus effrayée que cela par le ton, les règles et les menaces de Keibisu. Voila qui était intéressant. Elle était soit une très bonne actrice, soit habituée à pire...Il lui faudrait enquêter là-dessus.
Finalement, ils arrivèrent et la voiture s'arrêta. Avant qu'elle n'ait eut le temps de bouger, Viktorya alla ouvrir la porte. Isako la regarda faire, un léger sourire aux lèvres. Elle remit son masque de douceur et de pureté avant de sortir du véhicule. Elle ouvrit l'ombrelle les couvrant toutes les deux.

- Au moins, je constate que tu prends des initiatives, c'est une très bonne chose !

Elle se dirigea alors tranquillement vers la pharmacie qui était à quelques pas d'eux, suivie par Keibisu et par Viktorya, elle l'espérait.

- On va commencer par t'acheter ton stock de sérum physiologique et après, on ira t'acheter des vêtements. Je n'ai pas envie que tu t'habilles avec des guenilles constamment ! Et puis, cela fait partie du deal, en échange, je t'offre une véritable garde-robe.

Et surtout, elle avait envie de la voir dans des vêtements la mettant en valeur, histoire que Viktorya soit un peu plus attirante. Elle entra alors dans la pharmacie et prit deux boites complètes de pipettes puis regarda les différents traitements pour l’œil. Elle vérifiait longuement et rajouta une crème au stock avant de se tourner vers son hybride.

- Je t'ai rajouté une crème aussi, elle a un effet anti-inflammatoire pour l’œil, on verra si ça fonctionne. Si c'est le cas, on fera en stock que tu en aies toujours. Également, est-ce que tu as déjà vu un professionnel pour ton œil ? Il y a peut-être quelque chose à faire, ou un véritable traitement...

Elle se dirigea vers la caisse et paya le tout sans vraiment regarder le tarif. Ce genre de choses n'étaient pas données mais Isako ne s'en préoccupait pas, le confort de Viktorya était important et elle n'avait pas de soucis d'argent. Alors, elle n'allait pas se priver de lui en acheter. Une fois le tout payé et glissé dans un sachet, elle remit le tout à l'hybride puisque ce serait à elle de gérer son stock...autant qu'elle gère aussi pour éviter les pertes.
Elle ressortit alors de l'animalerie et se dirigea vers un magasin. Une boutique de vêtements et de petits accessoires comme des sacs à mains et des bijoux. Elle évitait toujours les grandes surfaces, préférant ce genre de petits magasins, plus chers certes mais de meilleure qualité et avec moins de monde. Une fois à l'intérieur, elle se tourna vers Viktorya.

- A toi de jouer maintenant. Fais le tour, choisis ce qui te plais et ensuite, tu iras essayer le tout dans la cabine au fond. Il te faut une garde-robe complète, donc prends bien quelque chose de chaud pour l'instant. Ensuite, selon tes choix, je rajouterais peut-être quelques petites choses. Si tu as besoin d'aide ou de conseils, je peux t'aider, même si je ne suis pas une spécialiste de ce genre de vêtements...Comme tu peux le voir, j'ai un look...atypique.


Pour l'instant, elle allait l'habiller simplement mais bien quand même. Et si par la suite, Viktorya faisait preuve de bonne volonté, elle pourrait lui offrir des vêtements plus à ses goûts, surtout si l'hybride avait aussi un style vestimentaire sortant de l'ordinaire.
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 8 Jan - 14:58
La voiture s'arrêta enfin et tu pus enfin en descendre. L'ambiance commençait à devenir pesante après ces menaces, d'abord prononçait par le toutou de madame puis par elle directement. Tu ne savais pas si tu devais vraiment croire à ces menaces, mais en tout cas tu avais déjà subi assez de mauvais traitements comme ça et leurs menaces ne te faisaient ni chaud ni froid. Lorsque la voiture fut garée, tu t'étais levée en première pour aller lui tenir la porte, te tenant bien droite à côté de celle-ci attendant qu'elle sorte. Tu la regardas et fut étonnée à quel point elle pouvait changer rapidement de visage. La douce et tendre Isako avait reprit le dessus sur l'autre Isako que tu venais de découvrir.

Tu regardais ta maîtresse sortir du véhicule, sans bouger. Tu observas son ombrelle s'ouvrir délicatement puis tu souris doucement quand elle t'informa que ton geste lui avait plu. Tu souriais fière de toi puis regardas au-dessus de la voiture observant le reste de la rue. Tu aurais pu partir maintenant, rien ne t'empêchait là maintenant de partir et de ne pas revenir ici. Tu restas là un instant avant de rejoindre Isako et Keibisu préférant tout de même vivre chez un humain, c'était plus agréable de vivre chez eux en échange d'obéir. C'est vrai que parfois tu préférerais vivre ailleurs avec plus de liberté, mais ton devoir était de servir les humains.

Tu rejoignis ta maîtresse et écouta ce qu'elle avait à dire, avant de regarder ta tenue étonnée. Bon tu n'étais pas dans une tenue très attirante, mais ça devait le faire, un jean un sweat une tenue simple et confortable. Tu aurais tes gouttes déjà, et tu aurais une nouvelle garde-robe c'était plutôt sympa pour le moment, tu devrais prouver ta loyauté à un moment ou un autre, et tu craignais le pire sur ce qu'elle te demanderait de faire. Tu la suivis entrant dans la pharmacie sans dire un mot observant juste tous les médicaments et produits pharmaceutiques, regardant tous les produits pour les yeux essayant de comprendre à quoi pouvait bien servir tout cela.

Tu regardas attentivement la crème qu'elle avait choisie, ne comprenant pas trop pourquoi elle l'avait ajouté au lot de gouttes. Tu l'écoutas attentivement, surtout qu'il s'agissait de soin important pour ton œil, tu n'avais pas intérêt à déconner avec cela. Tu soupiras doucement à sa question levant les yeux au ciel. Bien sûr que oui tu en avais vu, c'était même eux qui t'avaient bousillé ton œil alors que tu n'avais même pas une quinzaine d'années. Tu la regardas et prit un ton neutre et las.

Oui … Ce sont eux qui m'ont fait perdre mon œil. Je ne vois plus rien avec celui-ci, que ma paupière soit ouverte ou fermée c'est pareil. Donc il n'y a rien à faire et aucun vrai traitement à trouver. Les gouttes me permettent juste de soulager la douleur quand j'ai mal.

Tu la regardais soupirant doucement n'aimant pas parler de ton œil, puis tu la suivis gardant de nouveau le silence ne voulant pas en dire plus pour l'instant. Tu récupéras le petit sachet avec tes produits la remerciant tout de même étonnée par le prix des produits, jamais tu n'aurais pensé un jour dépenser tant en soin pour ton œil. Tu sortis de la pharmacie saluant au passage les gérants de la petite boutique continuant de suivre ta maîtresse sans dire un mot.

Tu la suivis dans le plus grand des calmes observant les lieux où elle t'emmenait. Cette fois il s'agissait d'une boutique d'habits, tu observais tout autour de toi, tu n'avais jamais vraiment mis les pieds dans une boutique comme ça. Tu ne savais pas trop par où commencer quand Isako t'indiqua que tu devais choisir des habits pour te créer une garde-robe. Tu la regardas et sourit doucement, c'est vrai que c'était un look plutôt original et que cela n'était pas vraiment un look pour toi.

Tu pris la direction d'un premier rayon te dirigeant du rayon pour le haut du corps, prenant quelques tee-shirt unis pour certains et pour d'autres avec des motifs. Tu les assortis avec trois sweats bien chauds prenant un chemisier et un polo quand même, afin d'avoir une tenue plus féminine. Tu te dirigeas par la suite vers un rayon afin d'habiller ton bas du corps. Là, tu choisissais deux jeans noirs, un bleu et une jupe plissée afin d'accompagner le chemisier que tu avais sélectionné précédemment. Bien évidement tu ne pus t'empêcher de prendre un jogging bien épais, bien large et bien chaud. Ta sélection de vêtements n'était pas forcement la plus sexy de toutes les sélections, mais elle correspondait à ton style vestimentaire. Tu te dirigeas aussi vers un rayon rempli d'accessoires, prenant un bonnet, deux ceintures une de couleur marron clair et une autre noire chacun avec des boucles dorées. Tu pensais avoir fait le tour, quand tu réalisas qu'il te restait tout de même un rayon à faire.

Tu regardas Isako rapidement puis tu te dirigeas vers le dernier rayon qui te restait à faire. Les sous-vêtements, tu lanças de nouveau un regard Isako, ne sachant pas si tu étais plus gênée de devoir aller là ou si tu étais gênée de le faire avec elle après ce qui s'était passé dans la voiture. Tu t'y rendis et fit ta sélection le plus rapidement possible. Tu pris quelques ensembles simples mais élégants à la fois de diverses couleurs, composés chacun d'un boxer ou d'un shorty ainsi qu'un soutien-gorge, puis tu pris un ensemble de culottes en cotons que tu aimais particulièrement porter pour dormir.



Tu te dirigeas par la suite vers la cabine qu'elle t'avait indiqué essayant pour commencer un jean bleu avec sweat avec une capuche de couleur bordeaux accompagné de deux traits blancs parallèles sur le bas des manches, préférant éviter d'essayer les sous-vêtements de suite et ici. Tu sortis de la cabine et regarda ta maîtresse se demandant ce qu'elle en pensait. Tu ne dis pas un mot attendant sa réaction espérant seulement qu'elle te demande seulement d'essayer les vêtements et non les sous-vêtements.
Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable


Gages Rp:
 


Je parle en #0B615E
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 19 Jan - 18:22
Comme attendue, Viktorya suivit le mouvement sans chercher à s'échapper. Isako appréciait de voir cette loyauté dès le départ, mais dans le cas contraire, elle ne l'aurait pas poursuivi. Et si Keibisu n'avait pas pu la rattraper, elle aurait simplement donné son signalement aux rabatteurs avec un petit mot : si l'hybride était retrouvé, un séjour au centre de dressage était demandé. Elle tenait juste à être au courant si elle était retrouvée.

Au moins, la féline s'était évitée ce cauchemar, ce qui était une très bonne chose pour elle ! Une fois dans la pharmacie, Isako acheta le nécessaire pour l'entretien de sa nouvelle hybride.

- Je vois...scientifiques ou médecins...enfin "vétérinaires", ce sont bien tous les mêmes. Ne t'en fais pas, si tu as un jour besoin de soins, tu verras quelqu'un de qualité et qui prendra réellement soin de toi, pour toi, pas pour moi en premier lieu.


D'une part, elle n'était pas très fan de l'appellation vétérinaire pour les personnes chargées de soigner les hybrides...ce n'était pas de vulgaires animaux non plus. Et dans tout les cas, ce serait une équipe de très bons médecins qui s'occupait de son harem, des gens de confiance d'ailleurs.
Par la suite, elle l'emmena jusqu'à une boutique de vêtements ce qui allait s'annoncer amusant. Pour commencer, elle la suivit dans les rayons, la laissant faire ses propres choix. Classique et ne la mettant pas vraiment en valeur...Au moins, Viktorya eut la décence de choisir une tenue un peu plus habillée au cas ou. Bonne idée, la jupe et le chemiser était sympa. Pour le reste...eh bien, au moins, elle serait à l'aise et au chaud.

Sans un mot, Isako attrapa une jolie robe qui devrait arriver aux genoux de la féline. Pas sexy pour autant, elle mettrait tout de même en valeur les formes de Viktorya. Elle prit aussi des collants, noir classique et assez épais pour la protéger du froid.
Finalement, toutes deux se retrouvèrent dans le rayon des sous-vêtements. Intéressant. Elle observa les choix effectués et émit une moue de désapprobation. Certes, ce serait joli à regarder mais ce n'était pas sexy du tout !

- Va à la cabine, je te rejoins au plus vite.

De toute façon, la première partie ne l'intéressait pas tellement. La plupart des vêtements choisis ne la mettait pas en valeur, mais tant pis, elle avait promis de la laisser choisir, elle lui achèterait donc tout ces sweat et jogging. Laissant l'hybride aller à la cabine d'essayage, elle fit sa propre sélection parmi les sous-vêtements. Un ensemble soutien-gorge et culotte noir légèrement transparent, un string noir et un string bleu entièrement opaque les deux pour commencer. Ce serait déjà un bon début pour la rendre plus sexy, bien qu'elle comptait bien la couvrir de sous-vêtements de plus en plus sexy !
D'ailleurs, en fouillant, elle trouva quelques petites choses amusantes...elle attrapa une culotte à fente et un string entièrement transparent avec un sourire aux lèvres. Elle leva les yeux vers Keibisu.

- On va bien s'amuser !

Ses deux dernières trouvailles n'étaient là que pour la blague....pour l'instant. Mais elle allait jouer la comédie et faire en sorte que Viktorya croie qu'elle allait sérieusement les lui acheter et la forcer à les porter évidemment. Elle rejoignit d'ailleurs la féline à la cabine, au moment où celle-ci désirait d'ailleurs lui montrer une tenue. Bon, le jean était de bonne qualité et lui donnait de jolies formes pour le bas du corps. Pour le haut...inutile d'en parler.

- Ce n'est pas ce que je préfère...mais ça va, ça aurait pu être pire. Tiens, je t'ai fais ma propre sélection, tu essaiera tout ça en plus et si ça me plait, on les achètera aussi. Préviens-moi quand tu passeras aux sous-vêtements, hors de question que tu sortes de la cabine en petite tenue...

Elle remit alors entre les mains de Viktorya, la robe noire, et les différents sous-vêtements, ainsi qu'un des collants pour vérifier la taille, avec un sourire. Et elle avait hâte de passer à la dernière partie de l'essayage. Ce serait tellement amusant de voir sa réaction après ce qui s'était passé dans la voiture.
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 21 Jan - 18:51
Viktorya ne disait pas grand-chose depuis qu'elle était sortie de la voiture, suivant tout simplement le mouvement comme lui dictait son instinct. Elle n'avait aucun intérêt à s'enfuir, même si plusieurs fois elle y avait pensé, sans vraiment passer à l'acte, de toute façon vu comment son aimant avait fini, cela n'en valait pas la peine. Elle venait de lui confirmer qu'elle avait déjà vu des professionnels, soupirant doucement préférant ne pas parler de ça, elle n'avait besoin que de goûtes et puis c'était tout. Viktorya pencha doucement l'oreille sur le côté étonnée de ce que venait dire Isako, alors comme ça elle appréciait peu, les scientifiques et vétérinaires qui s'occupaient de nous, cependant elle serait prête à lui faire voir de bons professionnels en cas de besoin.

Viktorya comprenait peu à peu, que même si elle faisait partir d'un harem à présent, elle serait tout de même traitée correctement, peut être devrait-elle accepter le fait qu'elle devrait combler les désirs surprenant d'Isako, en tout cas, elle allait devoir y réfléchir petit à petit. Elle réfléchissait à cela tout en la suivant dans la rue après avoir récupéré les médicaments. Elle secoua légèrement la tête jamais elle acceptera d'être touchée une fois de plus par cette femme, enfin pour l'instant, cette femme devrait lui prouver qu'elle pourrait la toucher voir plus.

Une fois dans la boutique, elle fit sa sélection de vêtements, peu attirant, mais c'était comme ça qu'elle s'habillait depuis qu'elle était petite et ce n'était pas pour cette femme qu'elle changerait, elle avait tout de même pris une jupe et un chemisier classique pour pouvoir avoir une tenue tout de même plus présentable. Elle allait peut-être lui tenir un peu tête refusant d'être un simple objet de désir, mais elle savait tout de même se tenir en public et ne voulait pas faire honte à sa maîtresse, au fond elle n'était pas si méchante que ça.

Le seul moment où elle sentit gênée, c'était le moment de passer à la sélection de sous-vêtements, Vicky choisit de prendre des ensembles simples peu sexy, mais confortables, ce qui lui convenait simplement, le seul hic dans tout cela c'est quand elle se tourna vers sa nouvelle maîtresse, celle-ci n'avait pas l'air enchanté de ce qu'elle avait sélectionné. Elle émit un soupire qu'Isako pouvait attendre, elle attendait donc mieux et vu ce qui s'était passé dans la voiture Viktorya avait compris qu'elle s'attendait à quelque chose de plus sexy. Elle se tourna vers un ensemble légèrement plus attractif, il se composait d'un soutien-gorge en dentelle blanche plus ou moins transparent accompagnée d'un shorty blanc en dentelle cachant tout de même ce qu'il y avait à cacher. Elle ajouta seulement cet ensemble à sa sélection se tournant de nouveau vers sa maîtresse qui lui indiqua d'aller à la cabine qu'elle la rejoindrait rapidement.

Oui Madame.

Vik hocha la tête tout en lui confirmant qu'elle y allait d'une voix tranquille et posée, avant de partir en direction de la cabine. Une fois dedans, elle avait disposé, les vêtements de façon à être le plus efficace possible pour l'essayage. Elle essaya tout d'abord un sweat et un jean et était sorti pour présenter l'ensemble à Isako, au moment où celle-ci arriva. Elle valida la tenue à moitié seulement, Vik la regarda et souriait doucement et regarda la sélection que sa maîtresse avait fait pour elle et retourna dans la cabine se changeait.

Elle observa rapidement tout ce qu'elle avait choisi. Bon la robe était simple et jolie, elle la porterait pour lui faire plaisir sans problème, puis elle observa les sous-vêtements sélectionnés. Isako avait pris des sous-vêtements classiques et simples ce qui ne lui posa pas de problème, les strings opaques elle accepterait de les porter pour lui faire plaisir, mais la surprise vint après. Lorsqu'elle rangea correctement les vêtements dans la cabine elle tomba sur un string complètement transparent et une culotte à fente. Vik soupira doucement et réfléchit un instant comment elle pourrait se débarrasser de cela discrètement.

Elle regarda tous les vêtements qu'elle avait sélectionnés et décida que les essayages des jeans, des sweats ainsi que du jogging n'était pas nécessaires. Les jeans étaient tous de la même collection que le premier qu'elle avait essayé donc pas de problème de taille ou autre. Les sweats c'était pareil et le jogging était légèrement élastique et de toute façon pas sûr qu'Isako supporterait l'essayage de tous ces vêtements. Elle prit la jupe et le chemisier et les enfila tous les deux tout en passant le collant qu'elle avait sélectionné. Elle sortit de la cabine légèrement gênée n'étant pas habituée à porter ce genre de vêtements, elle chercha rapidement sa maîtresse du regard attendant son avis, une fois celui-ci fait, elle retourna se changer rapidement, essayant la robe qu'Isako lui avait choisi. Vicky se regarda dans le miroir avant de sortir se trouvant assez jolie ainsi, elle était étonnée d'ailleurs de se trouver jolie. Elle fit le même manège qu'avec la jupe et le chemisier.

Vous avez de bons goûts ... J'aime beaucoup cette robe

Après avoir eu les impressions d'Isako, elle retourna dans la cabine. Cette fois elle devrait essayer les sous-vêtements, comment elle allait faire pour éviter d'essayer les deux cadeaux empoisonnés. Elle prit l'un des ensembles que sa maîtresse avait choisis et adjugea que la taille était parfaite, mais il y avait un souci, d'une part elle devrait montrer à Isako sa tenue, mais elle devait impérativement se débarrasser du string et de la culotte. Il était hors de questions qu'elle les essaye. Elle réfléchit un instant et regarda le petit tabouret poser dans la cabine puis le miroir et là elle eut une super idée. Elle monta sur le tabouret et glissa les deux sous-vêtements derrière le miroir avant d'appeler discrètement sa maîtresse. Elle n'avait pas trop envie de lui montrer, mais elle préférait éviter une sanction de sa part.

Une fois qu'Isako avait donné son avis, elle décida de se changer se rhabillant une bonne fois pour toutes pensant qu'essayer un seul des ensembles suffirait à Isako.
Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable


Gages Rp:
 


Je parle en #0B615E
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 27 Jan - 19:43
Lors du passage dans les sous-vêtements, Viktorya avait au moins eu la décence d'ajouter un ensemble plus sympathique à regarder que les autres choix fait auparavant...C'était déjà mieux, mais pas suffisant. Alors, Isako laissa sa nouvelle hybride se diriger vers les cabines pour faire sa propre sélection. Des choses bien plus sexy et qui mettrait la demoiselle en valeur. Quand même, c'était un minimum !

Par la suite, elle se dirigea vers les cabines pour rejoindre la féline qui lui montra un ensemble. Bon, c'était confortable pour elle mais pas tellement joli. Au moins, Isako savait quoi lui confisquer si jamais l'hybride ne se montrait pas obéissante. Mais elle avait surtout hâte de passer aux sous-vêtements, là cela deviendrait amusant !
Finalement, Viktorya revint avec la jupe et le chemisier, et bien sur, le collant en dessous pour ne pas avoir trop froid. Cette fois, elle eut droit à un sourire.

- Voila qui est joli, ça te va bien !

Isako n'était pas avare de compliments, autant où elle pouvait critiquer facilement, mais elle pouvait bien faire des compliments à côté pour encourager. Surtout que la féline avait fait un effort en choisissant cette tenue, qui était visiblement bien loin de sa garde robe habituelle.
Elle finit par s'asseoir sur un banc face à la cabine pour attendre la suite. Finalement, Viktorya revint avec la robe, qui lui allait vraiment bien. Un large sourire au visage, elle l'applaudit même.

- Magnifique !


Maintenant, il ne restait que les sous-vêtements ! Avec un sourire satisfait, elle attendait que l'hybride se change. Elle était longue...Qu'est-ce qu'elle faisait ? Avait-elle honte ? Finalement, un appel discret se fit entendre. Isako se releva rapidement et s'approcha de la cabine, entrouvrant le rideau...Keibisu derrière elle, observant aussi le résultat. Elle le laissa alors tenir le rideau pour entrer dans la cabine. Elle passa ses doigts sur le ventre de l'hybride, la faisant tourner pour tout regarder. Le string mettait ses fesses en valeur, résultat, elle lui mit une petite tape sur les fesses.

- Ce string te fait un cul d'enfer, ma jolie !

La remarque avait été dite à voix basse pour que personne à l'extérieur ne l'entende. Après tout, absolument partout, elle devait faire attention...et elle avait hâte de pouvoir toucher bien plus son corps. Sortant de ses pensées, elle se rendit compte que sa main en bas du dos de Viktorya...jouait avec la ficelle, tirant plus ou moins dessus. Elle retira sa main et sortit de la cabine, lui laissant pour l'instant un peu d'intimité quand elle se changeait. Mais l'hybride sortit de la cabine...toute habillée. Elle fronça les sourcils.

- Non, non, et non, je ne suis pas d'accord ! Tant pis pour toi, je voulais être gentille et te laisser te changer seule, mais visiblement, il faut te surveiller. Retournes dans la cabine, tu n'as pas essayé le reste !

Elle la poussa dans la cabine et entra avec elle, s'appuyant contre une paroi, les sourcils froncés. Elle n'aimait pas quand un de ses jouets agissaient ainsi. Viktorya venait de couper son jeu ! Et tant pis pour elle, car en plus qu'Isako soit dans la cabine, Keibisu serait dans l'ouverture du rideau à regarder également. Elle récupéra alors les vêtements et sortit la culotte plus ou moins transparente, la lui donnant pour essayer. Le deuxième string, elle la laissait tranquille pour celui-là car il était semblable au premier...Ce qu'elle souhaitait ? La culotte à fente et le string transparent. Mais elle ne les trouvait pas.

Elle fouilla plusieurs fois puis se redressa, mécontente. Elle attrapa Viktorya par le bras et la poussa, dos contre le miroir. Elle la gardait ainsi, plaquée contre le miroir.

- Tu te fous de moi ? Qu'est-ce que tu as fait de la culotte à fente et du string transparent ? Crois-tu vraiment avoir ton mot à dire dans ce cas-là ?

Finie la gentillesse, envolée. Après tout, Isako était sympa tant que ses hybrides lui obéissaient...et elle aimait jouer mais là, Viktorya était allée trop loin. Elle lui baissa alors son pantalon et sa culotte, les mettant aux genoux de la féline. Une punition s'imposait et elle allait être...douce d'un côté, mais brutale de l'autre. D'une part, la demoiselle se retrouvait à moitié nue devant Keibisu et surtout, avec une main entre les cuisses qui cherchaient à s'insinuer et venir toucher...et surtout caresser. Proche d'elle, Isako la fixa droit dans les yeux.

- N'oublie pas que je t'ai acheté. Tu m'appartiens donc. Je veux bien être gentille, mais il faut le mériter...Toi qui te refuses à moi, je te prends quelque chose de force. Considères que c'est ta punition pour aujourd'hui. Mais n'oublies pas que nous sommes deux...et Keibisu serait ravi de te punir. Que ressentirais-tu s'il te prenait, là, tout de suite ?

S'il avait le champ libre, ses doigts allaient explorer l'intimité de Viktorya, caressant simplement et titillant les zones sensibles...Dans le cas, où la féline refuserait, la punition ne ferait que se corser.
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 28 Jan - 13:47

Tu sortais de la cabine, habillée d'une jupe et d'un chemisier, ce que tu n'avais jamais l'habitude de porter. Tu en portais que quand cela t'était obligé, mais tu ne supportais pas porter cela, ce n'était pas agréable et surtout pas pratique, enfin tu pouvais vite faire un faux mouvement et tout le monde pourrait voir ce qu'il y avait dessous, ce qui te stressait énormément. Tu regardas Isako un peu mal à l'aise jouant doucement avec tes doigts, souriant doucement quand tu entendis la remarque de ta maîtresse, au moins la tenue lui plaisait et c'est vrai que tu n'étais pas non plus laide avec ce genre de tenue. Tu retournas dans la cabine cette fois essayant la robe et tu fus agréablement surprise de te trouver très élégante avec cette robe, une fois sortie tu devins toute rouge face aux légers applaudissements de ta maîtresse.

Tu retournas dans la cabine heureuse de plaire dans cette tenue, au moins ta maîtresse avait de bons goûts et peut-être allait-elle réussir à te faire changer de garde robes complètement. Enfin pour l'instant tu n'étais pas prête pour abandonner tes jeans et tes sweats, tu rangeas la robe, le collant une fois retirés, mais là il fallait passer aux sous-vêtements, ce que tu n'avais vraiment pas envie de faire. Surtout qu'il faudrait essayer le string transparent et la culotte à fente, qu'elle avait ajouté à la liste d'essayage. Tu n'avais vraiment pas envie de les essayer alors tu grimpas sur le petit tabouret de la cabine afin de cacher les deux derrière le miroir.

Une fois fait, tu avais enfilé un string accompagnée d'un soutien-gorge qu'Isako avait choisi, tu regardas un instant ton corps, observant tes rayures et petits cercles qui se trouvaient sur ta peau puis te résignas à appeler ta maîtresse pour qu'elle vienne inspecter et vérifier que cela lui convenait. Elle entra dans la cabine et laissa Keibisu regarder tout en tenant le rideau, tu émis un léger grognement, mais te concentras sur ta maîtresse qui posa délicatement sa main sur ton ventre et te fit tourner pour tout regarder et inspecter en détail. Tu reçus une tape sur les fesses et écoutas sa remarque. Et bien il valait mieux qu'elle en profite les fois où elle devrait porter ça, parce que cela ne serait pas tous les jours, en plus de cela tes joues s'étaient colorées d'une légère teinte rosée tandis qu'elle devait être dans ses pensées alors qu'elle jouait avec la ficelle du string. Quand elle tira un peu fort tu émis un léger grognement, mais vraiment léger n'étant vraiment pas habitué à ce genre de contact.

Elle sorti et tu décidas d'en faire tout en autant, te rhabillant rapidement la rejoignant habillée et prêt à partir. Mais ce n'était pas à ça qu'elle s'attendait vu qu'elle fronça les sourcils et fut obligé de retourner dans la cabine, accompagné d'Isako cette fois. Tu ne serais pas seule et tu serais obligé de te déshabiller devant elle, mais en plus Keibisu se tenait lui aussi devant l'entrée de la cabine. Il avait besoin de la suivre tout le temps comme ça, de tout surveiller, cela t'énervait au plus haut point. Tu couchais légèrement les oreilles dans ta chevelure grognant légèrement dans sa direction, avant de récupérer la culotte qu'Isako te tendait.

Tu la regardais penchant légèrement la tête essayant de comprendre ce qu'elle cherchait, tu le savais bien, mais tu allais jouer la carte de l'innocence comme si tu n'avais jamais vu la trace de la culotte et du string en question. Tu émis un léger couinement de surprise en te retrouvant coincer entre le miroir et elle, tu essayais d'avoir une tête surprise, tu allais essayer de lui cacher la vérité, essayant de faire croire que tu n'avais jamais croisé cette culotte et ce string particulier. Tu avais les oreilles couchées dans ta chevelure un peu effrayée et répondit à sa question d'une voix faible presque inaudible.

Je ne sais pas de quoi vous parlez … Je sais que je n'ai pas mon mot à dire sur les sous-vêtements, mais je ne vois vraiment pas de quoi vous parlez …


Mentir n'était peut-être pas la meilleure des solutions, surtout que tu te retrouvas à moitié nue dans une cabine face à elle et Keibisu … Et surtout sa main venant se balader au niveau de ton intimité, ce qui fit couler silencieusement des larmes sur ton visage. Jamais tu n'aurais pensé qu'elle aurait été capable de faire cela, ici, dans un magasin. Keibisu surveillait, mais jamais tu pensais qu'elle ferait ça. Tu tentas de fermer les cuisses par réflexe, refusant encore son contact, tu n'étais pas vraiment habitué à cela et c'était quelque peu nouveau pour toi.

Tu essayas d’échapper à son regard quand elle plongea le sien dans le tien gardant les oreilles couchées sur ton crâne continuant de pleurer silencieusement. Les larmes coulèrent plus rapidement quand tu pensas à Keibisu en train de prendre là, dans la cabine ce que tu préférais tout de même éviter. Tu regardas Isako prononça doucement.

C’est là-haut … Au-dessus du miroir …


Il valait mieux avouer maintenant que de continuer de mentir, tu préféras aussi ouvrir les cuisses, préférant ne pas la mettre encore plus en colère qu’elle ne l’était déjà. Tu baissas le regard, fixant tes pieds à présent, tu avais honte de toi, tu sentais comme de légères petites palpitations au niveau de ton bas ventre, tu te mordis doucement la lèvre essayant de ne pas prendre de plaisir à cette punition.

Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable


Gages Rp:
 


Je parle en #0B615E
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 7 Fév - 15:20
La séance shopping venait de tout simplement déraper bien que ce n'était pas dans les idées d'Isako. Bien sur, qu'elle avait voulu jouer un peu, tester sa nouvelle hybride...mais elle ne s'était pas attendue à devoir la punir, là tout de suite. Mais s'il fallait le faire, ce n'était pas un soucis...Le rideau et la taille de Keibisu apportaient l'intimité nécessaire pour ce qui se passait. Ainsi, elle ne s'inquiétait pas de plaquer Viktorya contre le miroir, le bas de son corps mis à nu et la main entre les cuisses pour la caresser de force. Une punition qui pourrait s'avérer douce...physiquement parlant, mais qui mentalement atteignait déjà la féline.

Elle ignora pour l'instant les larmes qui coulaient sur les joues de son hybride, bien qu'elle n'aimait pas voir son harem pleurer...Mais bon, Viktorya l'avait cherché, alors elle n'arrêta pas et fronça les sourcils en l'entendant continuer de mentir.

- Tu devrais faire très attention à tes choix, tu es très jolie Viktorya et Keibisu n'aurait aucun remord à appliquer mes ordres, quels qu'ils soient !


Elle parlait tout de même assez bas pour éviter que quelqu'un les entende mais elle profitait de ce petit moment pour lui rappeler à quel point Keibisu lui était fidèle...et obéissant. Si elle lui demandait, il le ferait, tout simplement. Heureusement, Viktorya finit par avouer où elle avait cacher les sous-vêtements en rouvrant les cuisses. Isako aurait pu en profiter, continuer à caresser...mais non, ce ne serait pas une bonne idée. Et elle aurait bien d'autres moments pour en profiter. Elle retira alors ses doigts, un sourire satisfait aux lèvres.

- Tu vois, c'est bien plus simple quand tu obéis !

Elle récupéra le mouchoir que lui tendait Keibisu et s'essuya les doigts. Même si la féline n'y avait pas pris un réel plaisir, ses doigts ne pouvaient pas en ressortir impeccablement propre, mais elle ne fit aucun commentaire dessus. Elle posa à nouveau son regard sur Viktorya et lui essuya doucement les joues.

- Allons, ne pleures plus. Tu as voulu jouer, peut-être tester mes limites mais ainsi, tu as du vite comprendre que je n'avais aucun remord à punir, n'est-ce pas ? Et puis, tu oublies que je suis très joueuse, je ne comptais pas t'acheter de suite ce genre de sous-vêtements...juste te voir avec.

Les mains de chaque côté de la tête de la féline, elle lui essuyait les joues avec douceur grâce à ses pouces puis lui releva la tête. Toute colère avait disparu, remplacé par sa douceur caractéristique. Viktorya avait compris la punition, inutile d'insister, mais Isako avait choisi de lui expliquer ce qui s'était passé et les raisons de la punition soudaine...comme si elle avait une enfant en face d'elle. Finalement, elle approcha son visage et l'embrassa. Tout doucement, avec tendresse. Un court baiser qui ne se montrait pas envahissant, seulement plein de réconfort. Elle la relâcha alors avant de monter sur sa la chaise pour récupérer les sous-vêtements cachés. Bon, elle était petite et elle eut bien du mal à les attraper, mais elle finit par y arriver.

- Mais tu n'échapperas pas à l'essayage !

Sinon, la punition n'aurait servi à rien. Ou presque puisque Viktorya en apprenait ainsi un peu plus sur sa nouvelle maîtresse. Elle les lui donna alors, passa rapidement sa main sur la chaise pour en enlever toute saleté potentielle puis s'assit. Elle ne bougeait pas tant qu'elle ne verrait pas l'hybride dans les sous-vêtements, aussi sexy soient-ils. Et en attendant, elle affichait déjà un sourire satisfait, un regard prêt à enregistrer ce qu'elle verrait.
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 14 Fév - 19:10

Mentir n'avait pas été la meilleure des idées, tu la vis froncer les sourcils n'appréciant vraiment pas tes propos. Tu regardas rapidement Keibisu, ça y est, tu ne le supportais plus celui-là. C'était vraiment un toutou à sa maîtresse qui faisait seulement obéir aux ordres sans vraiment réfléchir. Keibisu tu le détesterais c'était certain, tu n'aimais pas ce genre de personnes enfin, ce n'était pas la question pour le moment. Dire la vérité fut bénéfique pour toi, puisqu'elle retira sa main de tes lèvres intimes ce qui fût un soulagement au fond, même si les larmes continuaient à couler au moins tu étais libérée de cet assaut.

Les yeux rivés sur le sol, continuant de réfléchir à ce que tu venais de subir, tu hochas la tête pas réflexe, c'était assez humiliant comme punition et elle te permettrait de réfléchir à présent avant d'agir. Tu regardas rapidement ce que faisait Isako après avoir retiré sa main et la vit s'essuyer les doigts sur un mouchoir sans rien dire, bon au moins ça signifiait qu'elle ne souhaitait pas poursuivre ce qu'elle avait entrepris. Tu préféras garder la tête basse pour l'instant et sursautas doucement quand elle vint essuyer tes joues, tu ne t'attendais pas à ce contact.

Tu te laissais faire reniflant un peu, puis hocha doucement la tête répondant timidement oui quand elle t'expliqua ce qui venait de se passer, on aurait dit une enfant comme ça, tu étais comme un petit être tout fragile qu'on pouvait de nouveau briser en un rien de temps. Te rebeller, tu n'y penserais plus aussi souvent qu'avant, tu préférais rester habiller plutôt que d'être dans la même situation qu'en ce moment. Joueuse, ce n'était pas un jeu d'essayer ce genre de tenue surtout pour toi, tu n'avais jamais vraiment joué à ce genre de jeux et encore moins montrer ton corps dans ce genre d'habits.

Tu n'osais pas la regarder dans les yeux quand elle releva ta tête avec douceur, mais finalement tu lui jetas un petit coup d'œil et retrouvas la douceur de ta maîtresse, celle que tu appréciais et avait rencontré quand elle t'avait adressé la parole pour la première fois. Elle s'approcha doucement de toi et vint t'embrasser, cette fois tu ne te dérobas pas, au contraire tu l'apprécias et le trouvas trop court, il était doux, appréciable et surtout réconfortant. Tu aurais voulu qu'il se poursuive un peu et tu te mordis doucement la lèvre quand elle rompit le contact entre vos lèvres.

Tu la regardas monter sur le petit tabouret et essayait de récupérer les sous-vêtements cachés, tu la vis récupérer les petits cadeaux empoisonnés et baissas les yeux un instant te retenant de soupirer alors que tu devrais quand même les essayer. Peut-être que si ça lui plaisait vraiment tu pourrais faire des concessions et lui demander de les prendre quand même, alors que tu savais que tu les mettrais rarement. Tu récupéras les sous-vêtements et la regardas rapidement s'installer sur le tabouret.

Tu te tournas un instant vers Keibisu, bon maintenant qu'il t'avait vu à moitié à poil, ce n'était plus trop le moment de lui demander de sortir, tu le détestais déjà. Tu soupirais doucement et prit la culotte à fente, tu posas le string transparent et tremblas un peu. Tu regardas rapidement Isako et observas la culotte. Tu hésitais un peu en regardant celle-ci, il fallait vraiment que tu te motives à l'enfiler. Tu la passas doucement et la mis correctement, avant de regarder Isako tu attendis un peu avant de baisser de nouveaux les yeux. Ce n'était pas de la honte que tu ressentais, c'était plutôt une gêne, tu n'étais vraiment pas habituée à porter ce genre d'habits et cela te gênait, tu te cachais un peu à l'aide de tes cheveux qui tombaient peu à peu sur ton visage.

Tu laissas une larme coulée sur ta joue, cela te stressait finalement vraiment d'être habillée comme ça, mais tu décidas de retirer ton haut afin de rester juste avec un soutient gorge, elle avait bien le droit d'admirer correctement cette tenue. Tu n'avais quasiment pas dit un mot depuis que tu avais subi la punition. Tu te mordis doucement la lèvre et relevas légèrement un peu les yeux vers Isako, tu jouais avec tes doigts avant de prononcer d'une voix à peine audible vers Isako.

Je souhaiterai qu'on prenne cette culotte, j'aimerai vous faire plaisir …


Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable


Gages Rp:
 


Je parle en #0B615E
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 24 Fév - 15:21
Lors de son baiser de réconfort offert à Viktorya, Isako sentit que l'hybride ne cherchait pas à s'échapper. Elle se laissait faire. Peut-être appréciait-elle finalement ? Bon, on pouvait toujours rêver. Elle misait plutôt sur le faire que la demoiselle n'osait pas se rebeller à nouveau et être encore une fois punie...Jusque là, sa punition fonctionnait. Très bien. La prochaine fois, elle obtiendrait les lèvres intimes de sa nouvelle hybride sans devoir forcer le passage. Elle en était sure !
Une fois le baiser rompu, elle la regarda avec un doux sourire avant de lui dire deux petits mots, d'une voix douce :

- C'est bien.

Oui, il s'agissait bien de félicitations. Mais au moins, la question était réglée et Isako n'était plus énervée, ce qui était une bonne chose pour Viktorya. Et après avoir récupéré les sous-vêtements, elle la laissa les essayer. La culotte fut finalement enfilée et une nouvelle larme coula sur la joue de l'hybride. Eh bien, était-elle aussi sensible ou venait-elle de la briser en si peu de temps ? Dommage, elle n'espérait pas l'avoir brisé et avoir une poupée obéissante non plus. Elle s'apprêtait à parler, mais se ravisa en voyant la féline s'activer de nouveau...et retirer le haut, se mettant entièrement en sous-vêtements.
Isako la regarda faire, surprise...et sentit son bas-ventre bouillonner. Ce qui ne s'arrange pas en entendant enfin la voix de Viktorya. Elle devait se retenir, sinon elle allait la plaquer, là contre ce miroir et s'amuser avec elle ! Mais non, ce n'était pas le moment, l'hybride n'était pas prête. Elle s'approcha alors d'elle, en souriant. Posant la main sur la joue de l'hybride, elle la força à tourner la tête vers elle, pour la regarder droit dans les yeux.

- Voila une bien agréable surprise ! Tu es sublime Viktorya et même si ton soutien-gorge n'est pas des plus...agréable à voir, l'ensemble te rend particulièrement désirable. Si je m'écoutais...Enfin, c'est parfait. Tu es parfaite. Et le jour où tu porteras à nouveau cette culotte, je te promets que tu ne le regretteras pas !

Voila qu'elle était toute émoustillée à l'idée de pouvoir s'amuser un peu avec Viktorya mais elle sous-entendait tout de même de la laisser choisir le moment où cela arriverait. Ce qui était une récompense en soi. Elle lui caressa doucement la joue, se retenant d'aller vérifier ce que cela donnait sur elle...Elle attendrait de pouvoir le voir et en profiter. Jusque là, elle imaginerait.
Elle recula alors et prit le string transparent qu'elle lui tendait.

- Allez, plus que celui là, et la torture sera fini ! Après, on rentrera à la maison et ton calvaire sera fini. Tu pourras aller prendre un bon bain et toute seule, sauf si tu veux absolument que je vienne !

Son ton était espiègle, comme si tout ceci était un jeu. Ce qui était le cas pour elle de toute façon. Elle la laissa essayer le string mais ne comptait pas en profiter non plus, si ce n'est regarder un peu le résultat, mais Viktorya avait déjà bien assez subi son jeu jusque là. Ce n'était que la première journée suite à son achat, il fallait être patiente et ne pas la brusquer pour ne pas perdre toute chance.
Une fois l'essai fait, elle sortit alors de la cabine.

- Je te laisse te rhabiller, laisse dans la cabine ce qui n'a pas été choisi.

C'est à dire qu'il ne resterait pas grand chose finalement. Elle attendit patiemment puis sourit en voyant Viktorya sortir. S'approchant doucement, elle lui remit une mèche de cheveux en place, d'un geste doux, profitant surtout pour lui murmurer :

- Allez, souris, j'ai finis de te taquiner pour aujourd'hui !


Elle cherchait à lui redonner un peu d'espoir et de bonne humeur. Elle se dirigea alors vers la caisse et paya la totalité du sac sans broncher devant le prix élevé. L'argent n'était pas un soucis et il fallait bien habiller chaque membre de son harem. Elle laissa ensuite Viktorya prendre son sac, ses vêtements, sa responsabilité puis sortit du magasin. Comme promis, elle se dirigea vers la voiture dans laquelle elle fut soulagée de s'assoir enfin. Fin de journée, elle était fatiguée après tout ce qu'elle avait fait !

[HRP : Fin du rp je pense, je te laisse répondre si tu veux :p
Et ensuite, je pense qu'ouvrir le rp chez Isako est le mieux. Je m'en occuperai si tu veux Wink ]
Messages : 60
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 24 Fév - 18:16
De nouveau tu te trouvais en sous-vêtements devant tes deux accompagnateurs, mais cette fois tu gardais la tête bien basse, tu avais du mal à assumer la tenue que tu portais, la culotte à fente était trop … Comment pourrais-tu la décrire ? Hum … Peu opaque, elle laissait une vision quasi-complète de ton entre jambe. Tu n'étais vraiment pas habituée à porter ce genre de choses, encore moins les montrer à quelqu'un. Enfin, tu avais proposé de prendre la culotte pour lui faire plaisir et ainsi rattraper la bêtise que tu avais faite, même si Isako semblait être passée à autre chose.

Sa main se posa sur ton visage encore baissée et tu te frottas doucement à celle-ci pour apprécier un peu plus le contact même si tu devais la regarder droit dans les yeux l'écoutant attentivement. Tu souris doucement rougissant également, tu n'avais vraiment pas l'habitude qu'on te fasse ce genre de compliments et au moins ta demande lui fit plaisir, c'était cette réaction d'ailleurs que tu attendais, qu'elle soit contente et surprise de ta requête. Tu souriais légèrement appréciant le contact de sa caresse, sa douceur te plaisait vraiment, tu avais rarement des caresses ou de marques de tendresses depuis ta naissance, même si enfant on s'occupait de toi avec ce qui devait ressembler à de la tendresse.

Tu levas les yeux au ciel en soupirant, bon puisqu'il fallait l'essayer tu le ferais, tu en avais vraiment pas envie, mais l'idée d'être punie te donner un peu plus envie de l'enfiler. Rentrer rapidement à la maison te motiver encore plus. Prendre un bain seule … Peut-être pourrait-elle rester avec toi le temps que tu te nettoies, tu pourrais la connaître un peu mieux et en plus tu n'avais pas envie de rester seule pour l'instant, tu te sentais bien auprès d'elle, enfin quand elle était douce comme en ce moment.

Tu ne dis rien pour l'instant retirant seulement la culotte pour la remplacer par le string, tu lui parlerais du bain après, quand vous seriez plus dans cette boutique tu lui demanderais de rester avec toi. En tout cas, tu avais de nouveau baissé la tête regardant vers le string puis le sol. Cette fois l'essai fût plus rapide et Isako sortit afin de te laisser te changer tranquillement, mais tu en décidas autrement, préférant la retenir, tu avais qu'une envie se jeter dans ses bras. Tu la regardas un instant et n'osas pas bouger pour autant, tu la relâchas, tu attendrais un peu avant de te jeter dans ses bras, enfin tu n'avais pas envie de le faire dans cette cabine pour l'instant.

Tu attendis qu'elle soit sortie et te rhabillas très rapidement avant de tout prendre et regardas le string que tu allais laisser dans la cabine. Bon tu avais décidé de prendre la culotte, et tu avais très bien enregistré que tu ne serais pas là que pour faire le ménage, elle avait bien d'autres idées en tête alors autant le prendre en plus. Et puis le laisser tout seul dans la cabine, le pauvre. Tu sortis enfin de la cabine avec tous les vêtements et la rejoignis prête à la suivre. Tu souris doucement face à son geste et surtout face à sa remarque. Plus de string à porter, plus de sous-vêtements à mettre devant elle, c'était plus chouette. Tu souris doucement et gardas le string caché dans la pile de vêtement pour que ça soit une vraie surprise.



Tu la suivis sans rien dire et regardas le montant grimpé rapidement et fus surprise qu'Isako paye sans rien dire. Tu devrais trouver le moyen de la rembourser, enfin ce n'était pas le moment de lui en parler. Tu pris sans hésiter une seconde les sacs et la suivis la remerciant en souriant doucement. Tu plaças les sacs dans le coffre et t'assuras de pouvoir te placer contre Isako dans la voiture. Tu avais vraiment envie d'un câlin et cette fois tu n'hésitas pas, vous étiez en privée et personne d'autres que les personnes présentes dans le véhicule pourraient observer cette demande de tendresse. Tu t'allongeas à moitié sur la banquette et vint doucement poser ta tête sur les genoux de ta maîtresse. Tu pris doucement sa main et la serras doucement au niveau de ta poitrine pour la garder bien au chaud contre toi. Tout ce que tu souhaitais en ce moment c'était de la tendresse, juste un câlin. Tu tournas doucement la tête et la regardas

Si cela ne vous dérange pas, je préférais que vous soyez avec moi si je dois prendre un bain, je ne veux pas être seule.

Tu la regardas avant de tourner de nouveau la tête la laissant poser sur ses genoux, fermant les yeux espérant pouvoir profiter d'un moment rempli de tendresse.
Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2017
Age : 18
Multi-Compte : Aiden Leroy Bull
Fiche de Présentation : Ma petite fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Tigron
Maître/Maîtresse: Isako Towika
Esclaves: Nothing
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable


Gages Rp:
 


Je parle en #0B615E
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit