Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides et maintenant des humains, à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Un rendez-vous professionnel [PV Kei] [Hentai]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 11 Déc - 20:57
Aujourd'hui était un jour comme les autres pour Isako, et pourtant, elle avait un rendez-vous important. Son manager l'avait prévenu la veille. Faire la promotion pour un nouvel album était très important alors forcément, il la casait dans tout les endroits possibles pour en parler...alors si une radio se proposait la veille pour le lendemain, elle devait s'y rendre. Lui, il connaissait une partie de sa vraie personnalité alors il entendit un vocabulaire assez...fleurie comme réponse. Mais il savait qu'elle y serait.

Alors ce matin-là, quand le réveil sonna, elle s'assit dans le lit en grommelant. Totalement nue, le drap n'arrivait qu'au nombril et de toute façon, elle ne cherchait pas à se cacher. Elle se frotta les yeux puis s'étira en baillant. Elle sentit qu'on la poussait du lit. Elle baissa les yeux sur Keibisu qui dormait toujours avec elle. Ses râleries redoublèrent alors d'intensité avant qu'elle n'ajoute :

- Ça va, je me lève !


Elle sortit alors du lit après lui avoir décoché une pichenette sur le front. Jamais elle ne l'avait frappé et ce n'était pas maintenant que cela allait commencé. Une fois debout, elle se dirigea vers la salle de bain, se devant d'être absolument impeccable. Elle prit le temps de se laver, et une fois devant sa glace, elle se perdit dans la contemplation de son œil voilé. Elle ne l'aimait pas, ce n'était pas nouveau.
En entendant du bruit dans la chambre, elle enfila ses lentilles. Si c'était un membre de son harem, il ne devait surtout pas voir son œil. Si c'était Kei...autant qu'il ne la voit pas en train de perdre du temps. Elle enfila ensuite des sous-vêtements puis se coiffa. Ce qui prit un peu de temps car ses cheveux étaient tout aussi indiscipliné qu'elle-même.

Elle revint alors dans la chambre pour enfiler sa tenue. Elle en choisit une dans les tons bleus pastel, sa couleur préférée et une de ses robes préférées d'ailleurs, puis commença à la mettre. Ah oui, elle se rappela pourquoi elle la mettait peu...Elle était compliquée à mettre.

- Keiiiiiiiii ! Viens m'aider !


Il arriva rapidement pour l'aider à enfiler la tenue et la mettre correctement en place. C'était une chose qu'elle aimait avec lui, il était réactif et ne la faisait jamais attendre.
Elle enfila ensuite ses bas et ses chaussures, avant de prendre un sac à main allant avec la robe. Elle tourna alors devant Kei, en souriant.

- Alors ? Je suis comment ?

Elle attendit qu'il soit satisfait, quitte à ce qu'il fasse des vérifications avant de sortir de la maison. Elle monta dans le taxi appelé pour l'occasion qui les emmena jusqu'à la radio où elle devait faire sa fameuse promotion. Une fois devant l'établissement où se situait la radio, elle entra à l'intérieur, affichant un sourire et un regard doux. Aussitôt on vint la voir et on l'emmena dans une salle où attendre qu'on l'appelle pour qu'elle passe. Une fois seule avec Kei, elle se mit à tourner en rond dans la pièce.

- Je n'aime pas attendre...on me fait attendre, moi ?!?

Et elle commençait à ronchonner tout en continuant à faire les cent pas, sans voir ce que faisait Keibisu qui était lui aussi dans la pièce à ses côtés. Comme toujours.

- Il faudra surement que je chante, hein ? Comme d'habitude...Ah, j'oubliais !


Elle s'approcha de lui et retira ses lunettes qu'elle enlevait toujours quand elle allait faire ce genre de choses. C'était surtout au cas ou il y ait des caméras. Elle les donna à Kei pour qu'il les garde, puis elle passa alors une main dans ses cheveux en soupirant, sans remarquer qu'à force de s'agiter, elle se décoiffait et sa tenue bougeait un peu trop aussi, le nœud dans le dos qui tenait l'ensemble commençant à se défaire.
Messages : 54
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 3 Jan - 18:35
Isako-sama est une personne très occupée, elle passe beaucoup de temps à travailler son image, que ce soit lors de promotion vidéos ou bien séances de dédicaces en tous genres, son manager ne lui laisse que peux de temps pour sa vie privée.
Ce matin encore, elle doit faire la promotion de son dernier album via un passage sur une des grandes chaînes de radio de l'île.

Pour cela, il faut ce lever de bon matin, et être énergique toute la journée, ce que je lui fait doucement comprendre en la poussant légèrement du lit alors qu'elle semble avoir du mal à émerger.

Un peu de courage, il ne fraudais pas que les fans commencent à croire que la grande Isako, l'idole de l'île,
est en faite un feignante qui traîne dans son lit.


Je dis cela sur un ton amusé; elle est la seule avec qui je me permet d'être aussi familier, car je dois moi aussi garder mon image auprès du public. La plupart pensent que je suis son chien de garde, qui la suit depuis son enfance sur ordre de ses parents, afin qu'ils puissent garder un œil sur elle. Ce qui est vrais en partie, j'ai eu pour ordre de rester à jamais à ses côtés, je veille à son bien être et à sa sécurité, rien de plus.

Je me lève alors à mon tour, me dirigeant vers la cuisine, croisant quelque jouets au passage, du moins, pour ceux qui sont levés. Je ne me préoccupe pas plus d'eux, m'activant afin de préparer de quoi manger à Isako-sama. Surtout quelque chose qu'elle puisse avaler rapidement quitte à le manger en route.

Puis j'entend son appel, et je me dirige avec un petit plateau dans sa chambre.

N'oubliez pas de prendre à manger, j'ai fais au mieux car nous devons bientôt partir.

Je lui laisse alors la possibilité de manger alors que j'ajuste ses habits. Car même si elle passe à la radio, sa tenue doit toujours refléter l'image de l'idole en dehors. Nous ne pouvons pas savoir si des journalistes ou de simples curieux auront la possibilité de la prendre en photo. Alors il faut que sa tenue soit impeccable.
Je travail alors à régler chaque détails de sa tenue, jusqu'à l'élimination de chaque plis, que tout soit bien droit.

Je me permet également de tirer sur le haut de sa robe afin de vérifier si elle avait bien mis un soutient gorge, chose qu'elle se permet souvent d'oublier.

Et voilà, vous êtes parfaite, du moment que vous ne tentez de rien enlever ce sera bon pour aujourd'hui. Il est temps d'y aller, votre rendez-vous est dans 45 minutes, il ne serais pas bon d'être en retard.

Nous prenons donc la route pour aller au studio de radio, et nous voilà dans la salle d'attente. Ce qui ne semble pas de tout au goût de ma maîtresse.

Allons vous savez bien que nous devons attendre afin qu'ils puisse faire la pause et nous laisser le temps de nous préparer. Et puis, comme vous savez que vous allez probablement devoir quelque notes de chant, pourquoi ne pas faire vos vocalises plutôt que de perdre du temps à tourner en rond ?

Je récupère alors ses lunettes, soupirant légèrement en voyant que son impatience est en train de ruiner son image. Je me lève alors afin de remettre tout en ordre.

Aller, ce sera bientôt à nous, alors pour vous occuper, faite ce que je viens de vous dire, ce sera moins éprouvant pour votre tenue que de gigoter dans tous les sens. Et puis, je ne vais pas pouvoir venir vous calmer durant l'interview, alors autant vous calmer maintenant.

Je lui masse légèrement les épaules tout en lui expliquant qu'elle ferait mieux de mettre à profit son temps d'attente.
Messages : 12
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 24
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 6 Jan - 11:29
Les matins, ce n'était pas vraiment la période préférée de la journée pour Isako. Elle préférait le soir, là où elle pouvait se détendre et apprécier les membres de son harem. Enfin, comme d'habitude, elle devait se lever, se préparer et être impeccable pour son travail. Contrairement à ce que pensait la majorité des gens, elle ne passait pas toutes ses journées allongée chez elle en attendant un concert...

Alors que Keibisu revenait avec un plateau pour le petit déjeuner, elle attrapa une tranche de pain grillé qu'elle se mit à manger tout en le laissant s'attaquer à la tenue. Elle levait les bras ou tournait quand cela était nécessaire. Et quand il vérifia si elle avait bien mis un soutien-gorge, elle le laissa faire, amusée. Après tout, elle n'était pas pudique du tout, et Keibisu était bien celui qui devait connaitre par coeur son corps, dans les moindres détails.

- Tu veux pas vérifier si j'ai une culotte, tant que tu y es ?

Le ton était taquin et elle lui tira la langue avant de récupérer le reste des tranches de pain. En se dirigeant vers la sortie de la chambre, elle n'hésita pas une seule seconde pour relever l'arrière de sa tenue et dévoiler le fameux sous-vêtement. Elle n'avait rien oublié cette fois-là, même si ses ensembles n'étaient jamais très...neutre, souvent assez sexy. Il y avait peu de chance qu'on les voit après tout, et puis sous le collant, il était difficile de cerner réellement le tissu...Sauf pour Keibisu, qui devait bien la connaitre cette culotte là.
Et c'est dans un rire qu'elle se dirigea vers sa voiture pour finir son petit déjeuner le temps du trajet.

Une fois dans la salle où elle allait devoir attendre avant de rejoindre l'équipe de la radio, elle se montra...impatiente, mais Keibisu savait toujours comment lui parler. Elle soupira et le laissa remettre en place sa tenue.

- Oui, je sais. Tu as raison...Mais tu risques d'en subir les frais si je dois me forcer à être calme !

Profitant qu'il soit dans son dos et proche, elle glissa la main entre eux deux et toucha, sans aucun détour, aucune hésitation le sexe de Keibisu sous le pantalon. Elle caressa un petit moment avant de retirer sa main...ce n'était pas vraiment l'endroit pour faire ce genre de choses, elle le savait...Et l'équipe de la radio pouvait venir la chercher à tout moment. Alors, elle se racla la gorge et commença à chauffer sa voix...Elle fit quelques vocalises, testant sa voix puis se mit un peu à chanter une chanson qu'elle connaissait vraiment sur le bout des doigts, une chanson qu'elle affectionnait tout particulièrement. Oui, c'était bien la préféré de son registre.

Finalement la porte s'ouvrit, et une femme les observa, mal à l'aise visiblement de la couper en pleine chanson. Isako s'arrêta alors et regarda la nouvelle venue avec un doux sourire.

- Désolée de vous déranger...Nous pouvons commencer...q-quand vous voulez...


L'inconnue était visiblement intimidée. Et Isako la regardai d'un regard doux...bien qu'au vu de son physique, elle l'aurait bien dévoré tout cru.
Elle la suivit alors dans la pièce d'à côté, où elle était attendue par l'équipe. Elle salua tout le monde sa douce voix et s'installa à la place qu'on lui désigna. Elle laissa le présentateur de l'émission fait l'annonce et l'explication de la situation puis Isako put saluer ses fans. Et même si elle râlait de ce genre de choses qui prenaient tout son temps, elle appréciait et cela se voyait. Elle était épanouie.

Sur l'heure qu'elle offrait à cette radio, la première demi-heure était consacrée à une interview où elle devait répondre à tout un tas de questions, d'abord simples comme :

- Qu'est-ce qui vous a donné envie de chanter ?

Mais d'autres, beaucoup moins simples, presque intime ou dérangeante :

- On se le demande tous...Est-ce que la célèbre Isako est en couple ? Ou est amoureuse de quelqu'un ? Votre vie amoureuse passionne vos fans !

Surement un peu trop, pensa Isako, mais jamais elle ne le dirait à haute voix. Elle laissa planer un silence, fixant son micro. Elle aurait bien aimé regarder Keibisu, comme pour se rassurer, comme pour savoir la marche à suivre...mais ce serait trop risqué. L'équipe de la radio pourrait comprendre son regard de travers...et puis, elle savait ce qu'elle avait à dire. Elle finit par sortir de ses pensées, affichant de nouveau un air adorable avant de répondre à la question :

- Mes fans peuvent se rassurer, il n'y a personne dans ma vie. Aucun compagnon et aucun sentiment de ce genre là. Je suis libre comme l'air !

Elle vit à l'expression de l'équipe de radio qu'elle avait choisi les bons mots. Il lui fallait souvent réfléchir aux mots à employer car si elle parlait comme elle pensait...Elle les enverrait chier en leur disant clairement que l'amour ne servait à rien, et que son harem était bien plus intéressant. Et complet. Mais ce genre de choses...Il n'y avait que Keibisu qui les avait entendu.
Et puis, une pause. Une pause bienvenue ! Elle se leva et retourna dans la salle où elle avait attendu au préalable. Elle attrapa sa bouteille d'eau sans un mot et engloutit la moitié, assoiffée. Et ce n'était qu'après, qu'elle se mit à râler :

- Pourquoi me posent-ils tous cette foutue question ? On s'en fiche de savoir si je suis en couple ou pas !

Elle sortit son miroir et vérifia son maquillage. Il avait beau être léger, il se devait d'être parfait...et c'est en râlant qu'elle fit des retouches.
Messages : 54
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 17 Jan - 21:37
Ma vérification de son soutiens-gorge semble amusé Isako-sama, et sa remarque me fait sourire.

Si vous ne la portez pas, je ferais en sorte que toute l'équipe radio puisse voir ce que vous cachez en dessous.

Cette petite menace était purement pour la provoquer un petit peu, dans notre petit jeux quotidien. De plus, j'ai rapidement la confirmation qu'elle en porte bien une.

Notre attente avant de passer à la radio se fait un peu long, et je propose alors de passer le temps de manière plus.... utile de que râler et de faire les cent pas, ce qui semble avoir son effet. Heureusement pour moi, Isako-sama n'est pas du genre à ne pas écouter ce que je lui dis bien au contraire, elle m'écoute, quand à moi, je m’efforce de toujours parler pour dire des choses utiles.

Je suis toujours là pour vous, que ce soit pour vous calmer ou bien vous servir d'exutoire afin d’évacuer votre stresse et votre frustration vous la savez bien.

Je dis cela tout en lui souriant, sans avoir de comportement de soumissions particulier, les choses sont comme ça, je n'ai pas besoin de ramper pour savoir ce que je suis pour elle.
Lorsque la porte s'ouvre, j'ai pour réflexe de me mettre en face de l'intruse, je lui barre la route de manière non intentionnelle, durant quelque secondes avant de me retirer. Il semble qu'il n'en faut pas plus afin de la déstabiliser.

Je suis alors Isako-sama dans le studio radio, restant dans un coin, silencieux, à écouter les questions idiotes des journalistes. Il faut vraiment répéter encore et encore les même réponses..... que ce soit dans la presse, à la télé ou encore là à la radio. Et à nous de toujours leur vomir les mêmes réponses préparées à l'avance. Une sorte de danse ridicule ou tout le monde danse sur une musique différente mais tout le monde s'en fou au final.

Et voilà que les question sentimentales tombent, ce qui a pour effet de me faire sourire durant quelque secondes, alors que j'imagine le "et bien j'aime avoir beaucoup de mâles autour de moi" rien pour voir la tête d’abrutis qu'ils tireraient tous.

Enfin une pause, et nous voilà de nouveau dans la salle d'attente. Et il semble que les question on eu leur petit effet.

Allons allons, tout le monde se fou royalement si vos réponses sont vraie ou non. Mais pour votre image,
il faut que les fans pensent que vous êtes pures, innocente, une sorte d'ange intouchable et qui ne soit souillé par aucun afin de pouvoir exister dans les fantasme de tous.


Alors que je sors un petit nécessaire à maquillage afin de procéder à quelque retouches, je souris à ma maîtresse tout en étant concentré sur mon travail.

Ce qui importe c'est que vous puissiez continuer à être l'idole de Togi et au delà, je me charge de faire en sorte que le secret de vos jeux soient bien gardés.

Et voilà, plus que quelque questions, peut être une petite chanson en directe et nous pourrons rentrer, loin des questions idiotes et des faux semblants.
Messages : 12
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 24
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 19 Jan - 18:49
- Oh, tu sais pourtant l'effet que ça me ferait si tu faisais ça !

Isako affichait un large sourire, elle aimait bien ces petites piques ou provocations qu'ils s'envoyaient tout les deux. Elle appréciait vraiment le caractère qu'il avait, dévoué mais pas une bête potiche, non il restait lui-même...et heureusement. Car, elle aurait surement tout gâché plus d'une fois sans lui.
Une fois à la radio, le petit jeu continue, ce qui lui permet de garder son sourire...et de se détendre surtout !

- Je le sais bien, heureusement. Car j'aurais besoin de toi après !


Elle leva les yeux vers lui, elle l'aurait bien embrassé, là tout de suite. Et pas que cela. Elle avait envie de lui, de l'exciter à mort et de pouvoir en profiter dans la foulée...Mais elle secoua la tête et se concentra sur ses vocalises jusqu'à passer avec les animateurs de la radio. Elle répondit à toutes les questions, bien que pas vraiment honnêtement car pour garder son image de pure et innocente demoiselle, elle devait souvent mentir.

Et enfin vint la pause, pause bien méritée à son avis ! En entendant la réponse de Keibisu à ses râleries, elle eut un sourire amusé.

- C'est vrai, s'ils connaissaient la vérité, je crois qu'on me regarderait bizarrement. Ce qui m'amuserait un temps seulement...mais pas beaucoup plus. J'aime mon travail et cette popularité. Mais, ce serait quand même drôle !


Si sa passion se répandait, sa carrière en serait brisée, mais la tête choquée des fans et autres personnes serait surement très amusante à voir. Jusqu'à ce qu'elle soit remplacée par un air pervers ou du dégout...Car Isako le savait, ce serait les deux principales émotions qui suivraient la surprise. Alors, elle faisait tout pour garder le secret, jusqu'au bout. A eux deux, ils vinrent rapidement à bout des retouches nécessaires pour son maquillage.

- Et je te fais pleinement confiance Keibisu, tu es la seule personne que j'accepterais ainsi à mes côtés. Bon, finissons-en !

Elle profita qu'ils soient toujours tranquille pour le prendre rapidement dans ses bras. Oui, elle avait beaucoup d'affection pour lui, il était à la fois un grand frère, un meilleur ami, un amant, un confident...Il était absolument tout mais en même temps, il lui appartenait, ce qui donnait un drôle de résultat au niveau de ses émotions et sentiments pour lui.
Elle le relâcha à temps car la porte s'ouvrit et elle retourna dans la salle d'enregistrement. Elle s'installa à sa chaise et écouta alors l'animateur.

- Bien reprenons. Messieurs, dames, nous sommes toujours en compagnie de l'idole, Isako Towika. Pendant quelques minutes, vous allez pouvoir parler directement à notre idole puis elle chantera en direct. Rien que pour vous !


Heureusement qu'elle était une habituée de ce genre de moments, mais elle avait horreur qu'on ne la prévienne pas du programme, que ce soit de parler avec des fans ou de chanter. Néanmoins, elle n'en montra rien et écouta alors le premier appel, puis le deuxième et ainsi de suite. Elle répondait de sa voix douce à chaque fan, rassurant les fans qui pleuraient de pouvoir enfin lui parler, riant avec les blagueurs, donnant parfois des conseils à ceux qui voudraient faire de la chanson leur métier, comme elle. Il y avait de tout et elle faisait en sorte d'avoir réponse à tout.
Finalement, le moment de chanter arriva enfin. Elle se leva alors, ayant l'habitude d'être debout et de pas mal bouger. Pour l'occasion, on lui avait laissé un espace libre, petit par rapport à une scène mais elle s'adapterait. Elle prit un micro alors que l'équipe installait une caméra pour filmer en direct et poster la vidéo sur leur site internet...

Elle commença alors sa chanson apparaissant sur son nouvelle album alors qu'elle dansait, bougeait, virevoltait en même temps ! Et à la fin, elle salua en direction de la caméra, son salut habituel de fin de concert, et là, il signait la fin de la chanson et de sa présence dans l'émission de radio. L'équipe la salua alors et elle put enfin partir. Finissant sa bouteille d'eau, elle se dirigea vers sa voiture et se laissa tomber à l'intérieur.

- Enfin fini !


Elle râlait, encore, mais elle avait pris plaisir à tout ceci. Elle se tourna soudainement vers Keibisu et l'embrassa alors, passionnément, longuement...profitant enfin de ce qu'elle avait voulu faire depuis un petit moment déjà. Sa main se glissa alors entre les cuisses de l'hybride, caressant l'objet de tout ses désirs à ce moment-là. Elle savait être directe et là c'était le cas, elle avait envie de lui. D'ailleurs, elle ouvrit le pantalon de son ami, glissant sa main à l'intérieur pour en sortir son sexe qu'elle caressait désormais directement. Elle finit par rompre le baiser et descendit la tête, posant ses lèvres sur le gland avant de faire entrer tout le membre du jeune homme dans sa bouche.

Les fenêtres teintées étaient vraiment une invention géniale.
Messages : 54
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 19 Jan - 20:26
Voilà que la deuxième partie de l'émission de radio commence, et comme à mon habitude, je me met dans un coin, silencieux, repensant à ce que nous venions de discuter.

La vie d'Isako-sama est relativement sur le fil, elle est adoré dans toute l'île et même au delà, des milliers de fans la suivent, écoutent ses chansons, et surtout, sont au fait des presque toute sa vie, que ce soit sa couleurs favorite, les vêtements qu'elle porte, les marques de tel ou tel bijoux ou accessoire. Ses envies façonnent des modes, tout comme ses relations ou les conseils qu'elle donne. Mais si la vérité de sa vie privé venait à éclaté, si le monde venait à savoir qu'elle est une femme qui se fiche de l'amour et se plait dans le sexe à outrance.... que deviendrait sa vie ? Sa carrière serait brisé assurément, et les fans se détourneront d'elle pour une nouvelle idole, et certain désireront profiter se disant que si elle aime le sexe à ce point, alors elle ne se plaindra pas de baiser avec eux.

A cette idée, j'émet un léger grognement sourd, inaudible à cause du bouhaha environnant. Je sais que je ne laisserais pas une telle chose se faire, quitte à faire disparaître toute personne ayant des information pouvant compromettre sa carrière et sa vie.

Ce que c'est long ces conneries, et patatit et patata, et voilà que je te pose encore des questions à la con, encore plus lorsque ce son les fan qui appellent; ce genre d'exercice me fait à chaque fois doucement rire. Mais ma petite, Isako-sama se fiche complètement que le garçon que tu aime ne te regarde pas, elle se fiche que tu veuille jouer ses chanson durant ton concert...... sauf si tu paye les droit d'auteur là on en reparle.

Bien, plus que la chanson et on décolle, je commence vraiment à trouver le temps long, toute ses sorties sont toujours d'une idiotie sans borne. Sous idée qu'elle est une idole elle doit parler de chaton et de petit chien, tout en avouant adorer les bonbon moe-moe........ *soupire*

Une fois le cirque finit, nous retournons enfin dans la voiture.

Ce qu'il ne faut pas faire pour contenter les fans, mais bon, d'après la régie, l'audience était très bonne,
alors le cachet devrait être tout aussi bon. Les radios sont d'un ridicule mais au moins, la compensation est bonne.


Je n'ai pas le temps de plus me plonger dans mes calculs, qu'un baiser me sort de mes pensées. Et bien, qu'ai-je fais pour mériter une telle récompense ? Et bien plus au vus de la main que je sens.
Je soupire alors que je la sens me prendre en bouche, caressant ses cheveux.

Je.....haaaaa..... je n'ai pourtant rien fait pour mériter une telle récompense.........

Bien qu'au fond, je suis toujours heureux de partager ses envies, même les plus soudaines.
Messages : 12
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 24
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 19 Jan - 21:15
Une fois l'interview et la chanson finie, Isako n'avait pas trainé dans la salle d'enregistrement de la radio. Elle avait eu hâte de partir parce qu'une certaine envie la taraudait depuis un petit moment. Elle n'en pouvait plus et lorsqu'ils furent tout deux dans la voiture, elle ne mit pas longtemps avant de céder à son envie et de commencer à toucher Keibisu.

- C'est au moins l'avantage, le plaisir des fans et plus d'argent pour nous...Et qui dis plus d'argent, dit plus d'amants !

Après tout, en dehors de l'entretien de la maison ou des achats nouvelles tenues et accessoires, la majorité de son argent passait dans tout ce qui se rapprochait de près ou de loin au sexe...Donc l'entretien de son harem.
Mais pour l'instant, elle n'avait pas envie de parler argent, elle le désirait, c'était tout. Ses lèvres caressaient le sexe de Keibisu, avant de le gober en entier, d'aller et venir dessus alors que sa langue jouait également avec. Elle adorait ce genre de choses. Elle remontait parfois pour venir lui titiller le gland du bout de la langue puis réagit enfin à sa remarque.

- Il ne s'agit pas d'une récompense...j'en ai envie. Je te l'ai dis que tu en subirais les conséquences. J'ai besoin de toi...


Elle remonta sa robe et écarta les jambes avant d'attraper la main de Keibisu pour la glisser entre ses cuisses. Il pourrait ainsi sentir, même à travers son collant, combien sa culotte était humide...Et ce n'était pas de la transpiration, loin de là. Elle se redressa légèrement pour toquer à la vitre du chauffeur, un homme de confiance qui même s'il pouvait souvent voir ce genre de choses...et surement qu'il appréciait, n'en parlait jamais. C'était un secret qu'il appréciait garder pour lui.

- J'ai la dalle, conduisez-nous à un service à emporter...Mmmh des burgers, ça sera parfait !


Et elle ne se retenait pas de parler naturellement avec lui. Après tout, avec tout ce qu'il avait déjà vu, inutile de faire semblant d'être pure et innocente. Il hocha la tête après avoir regardé la scène, elle les jambes écartées et la main de Keibisu entre ses cuisses, bien que la robe cachait en grande partie et surtout, sa main sur le sexe du jeune homme. La vitre se referma et il démarra. Isako reprit son affaire sur son ami pour le rendre le plus raide possible.
Elle s'activait, se donnant réellement à fond lorsque le chauffeur toqua à la petite fenêtre les séparant, leur informant ainsi qu'ils étaient arrivés.

- A toi de jouer Keibisu, je te laisse passer commande...tu connais mes goûts, n'est-ce pas ?


Sous-entendu qu'elle allait continuer de jouer avec lui jusqu'à ce qu'ils récupèrent leur commande. De toute façon, il avait intérêt à prendre le plus gros menu pour elle, voir deux au vu de la taille des menu japonais comportant des burgers...En attendant qu'il passe commande, elle continuait d'aller et venir avec sa bouche. Mais le plus drôle fut quand ils récupérèrent la commande...puisqu'il y avait quelqu'un de l'autre côté. Elle alla encore plus vite alors que sa culotte s'humidifiait bien plus...et il devait le sentir. De toute façon, à force, il devait le savoir que le danger l'excitait à fond...

Lorsque les paquets furent récupérés, et dès que la vitre fut remontée, elle s'installa à califourchon sur Keibisu et l'embrassa de nouveau alors que ses mains fébriles retiraient son collant et par la même occasion sa culotte, qui tombèrent à ses pieds. Il ne fallut pas longtemps avant de le faire entrer entièrement et d'un coup en elle, lui tirant ainsi un gémissement.

- Aah, c'est si bon ! J'aime tellement te sentir me remplir !

Les mains posées sur ses épaules, elle s'agrippait à lui pour entamer des vas et viens tout en gémissant, preuve qu'elle adorait le moment...et savoir que le chauffeur entendait tout, et potentiellement regardait, l'excitait à fond...Son seul regret ? Que la robe soit trop imposante et en cache trop !
Messages : 54
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 22 Jan - 21:25
La remarque de ma maîtresse me fait légèrement sourire, plus d'amant oui, voilà ce qu'est sa vie privée, entourée de mâles et de femelles, jouant à dominer ou bien à s'offrir jusqu’à ce que ses envies soient comblées...; envie de plus en plus grandes au fil du temps. Et bon nombre de jouets sexuels vivants sont présents dans sa demeure, se faisant souvent passer pour de simples serviteurs dévoués corps et âmes, surtout de corps, il arrive fréquemment que ma maîtresse en choisisse un ou plusieurs pour qu'ils s'occupent d'elle jusqu'à les épuiser.

Mais pour le moment, le jouet utiliser c'est moi, est je ne peux me retenir de pencher la tête en arrière, en soupirant de plaisir due à son action sur mon sexe.

Je suis....haaaaa.....à votre entière disposition madame......!

Alors qu'elle demande au chauffeur de passer prendre à manger, je répond à ses attentes en jouant de mes doigts entre ses cuisses, caressant un moment à travers le tissus trempé, je m'amuse à la caresser de plus en plus fort en suivant les courbes de son intimité, tout en profitant de nouveau à ses caresses buccales.

Puis arrive le moment de passer commande, et je sens que ma maîtresse ne compte pas me lâcher durant toute la commande.

Bon...haaa...heuu hum hum.... bonjour je voudrais....... deux menus G taille XL et un menu T taille normale ....haaaa..... si'il vous plait......


Quelle merde de passer commande sans gémir, c'est une vraie torture. Et le pire c'est que ma maîtresse accélère la cadence alors que je baisse la vitre, à moitié pour ne pas que l'on puisse voire, et je lance un tout petit "merci....bonne journée". Je ne peux vraiment pas faire mieux pour le coup !

Ouf, fenêtre enfin refermée, nous pouvons passer à l'étape suivante, alors que je la vois retirer ses collants et sa culotte, le tout avant de venir s'empaler sur moi, me tirant en même temps qu'elle un puissant gémissement.

Vous êtes une sacré coquine, si quelqu'un vous avait vus ! Haaaaaaa vous êtes tellement doué !

La tenant fermement par les fesses, je la guide afin de la soulever avant de la rabaisser fortement, dans un grand bruit de claquage entre nos deux corps, parfois, je la tiens, afin de faire des vas et viens rapides en elle.

Nous devons finir avant d'arriver à la maison, ou bien le chauffeur sera obligé de faire un détour !
Messages : 12
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 24
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 27 Jan - 20:00
Isako était à fond sur le sexe de Keibisu, refusant de le lâcher. Il était clairement son préféré sur tout les plans, et même si elle aimait tester la nouveauté, découvrir de nouveaux amants...Elle revenait toujours à son Favori. Qui ne l'était pas pour rien d'ailleurs. Il la connaissait par cœur, son corps mais aussi ses goûts et envies ! Et il ne la repoussait jamais...ce qu'elle n'accepterait d'ailleurs pas.

Pendant qu'elle s'occupait du sexe du jeune homme, elle profitait des caresses à travers sa culotte. Caresses qui lui tiraient des gémissements étouffés.
Ils arrivèrent devant le service pour commander leur nourriture et Keibisu galéra, comme prévu, à passer la commande. Amusée, elle en devint encore plus trempée, tellement elle adorait cela ! Ce danger imminent ! Et surtout que les personnes de l'autre côté se doutait de quelque chose à entendre les gémissements de Keibisu.

Ils finirent par récupérer leurs commandes et elle s'empala alors sur lui.

- Eh bien, était-ce si difficile de passer la commande ?

Elle le regardait d'un air espiègle alors qu'elle entamait ses vas et viens sans attendre, elle n'en pouvait plus, tellement elle avait envie de lui !

- Mais c'est ça qui est drôle justement !

Elle l'embrassa passionnément, alors qu'elle profitait des mains sur ses fesses pour accélérer la cadence. Elle y mettait toute son énergie, toute son excitation, cherchant à le faire jouir. Mais à jouir, elle aussi. Elle s'agrippa à lui, à ses épaules, de toutes ses forces, tout en gémissant. Et puis, soudainement, son plaisir atteint son apothéose et explosa, lui tirant un gémissement bien plus fort que les autres. Elle reprit, par la suite, difficilement son souffle alors que son intimité avait bien du mal à s'apaiser, continuant quelque peu ses contractions...
Soulagée...Enfin pour le moment, elle embrassa avec douceur Keibisu avant de se laisser tomber à côté de lui.

- Ah, ça fait du bien ! J'avais tellement envie ! Et maintenant, j'ai la dalle !

Elle attrapa un sac et sortit un hamburger qu'elle commença aussitôt à dévorer...sans même remettre sa culotte et son collant. Pourquoi faire ? De toute façon, ils rentraient à la maison et personne ne verrait rien au vu de la longueur de la robe...Et puis, elle aimait bien cela, se promener sans culotte, sans rien en-dessous. Elle était ainsi. Elle vivait sa vie pleinement quand elle ne devait pas faire attention aux caméras, yeux et oreilles extérieurs.
Messages : 54
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 25
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit