Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides et maintenant des humains, à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Isako, l'idole Gothic Lolita

 :: Présentations :: Présentations des humains :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 10 Déc - 18:56

Qui êtes vous?



Généralités

♠️ Prénom : Isako
♠️ Nom : Towika
♠️ Sexe : Féminin

♠️ Âge : 21 ans
♠️ Origine : Japon

♠️ Groupe : Humaines
♠️ Rang : Neutre

♠️ Métier : Pop Idole (donc chanteuse)
♠️ État civil : Célibataire, un couple ne l'intéresse pas, elle a déjà tout ce qu'il lui faut !
♠️ Statut financier : Riche

♠️ Orientation : Pansexuelle


Personnalité

Isako possède deux personnalités distinctes. Pas la maladie non, simplement, elle se comporte totalement différemment selon la situation. Il faut bien distinguer les situations en public, devant des inconnues ou pendant son travail, des situations bien privées avec des proches.

Dans les premières situations, elle joue un rôle. La plupart du temps, elle entend dire d'elle qu'elle est mignonne, parfaite, pure, innocente...et sûrement encore vierge. Ah s'ils savaient !
Elle joue le rôle de l'adorable jeune femme, de la magnifique poupée, souriante qui aide toujours son prochain. Même quand elle rigole, on se dit que c'est décidément trop mignon...Car elle a un rire cristallin et agréable à l'oreille. On ne l'entendra jamais prononcer de mots vulgaires ou faire quelque chose de choquant ou de vulgaire. Au contraire, elle est plutôt douce que ce soit dans ses mots, sa voix ou ses gestes.
Elle fait extrêmement attention à l'image qu'elle renvoie, enfouissant au plus profond d'elle-même ce qu'elle est en réalité.

Car au final, si elle pouvait, elle les enverrait tous chier autant qu'ils en sont. Des vulgarités, elle en dit, ça c'est sur ! Et si elle pouvait, elle virerait les vêtements également, se balader nue, c'est tellement mieux !
Également, elle pense souvent l'inverse de ce qu'elle dit, sauf dans le privé. Là où elle se montre autoritaire, parfois cruelle, impatiente, joueuse, taquine et surtout perverse ! La demoiselle ne supporte pas qu'on lui dise non par exemple, elle tapera même du pied si ce qu'elle réclame ne vient pas dans la minute qui suit...
Et perverse...Bah oui, l’île offre des jouets par millier, autant en profiter, non ? Alors oui, elle a son harem.

Par contre, dans tout cela, il n'y en a qu'un qui a vraiment de l'importance à ses yeux. Considéré comme son garde du corps, officiellement, Keibisu l'accompagne depuis sa plus tendre enfance et c'est le seul à qui elle fait réellement confiance. Elle lui confierait tout, jusqu'à sa propre vie et il est le seul à la voir différemment...la seule à l'avoir déjà vu pleurer par exemple.

Au fond, Isako a un gros soucis de sociabilité. Elle est totalement incapable d'avoir une relation normale avec quelqu'un. Il est le seul à s'en approcher bien qu'il est et restera toujours son plus fidèle serviteur, son hybride, son favori car il lui obéit pour tout mais est aussi le garant de son image publique.

Cette double vie l'amuse tout particulièrement mais parfois, c'est difficile de constamment jouer un rôle. Elle doit surveiller le moindre de ses gestes, surveiller le moindre de ses esclaves et leurs mots ou sorties, et parfois, c'est vraiment difficile. Il lui arrive donc de craquer en essayant de faire en sorte que personne ne la voit, car elle a honte de pleurer.


Apparence

Isako est une très belle femme, elle le sait. On la qualifie souvent de mignonne et cela l'arrange bien. De toute façon, tout est fait dans ce cadre là, car c'est nécessaire pour son travail.
Ses cheveux sont courts depuis un moment maintenant. Elle les a porté long très longtemps mais cela la rendait trop enfantine à son goût et puis, un accident l'a forcé à les couper court. Et depuis, elle aime bien. Bref, ils lui arrivent à la naissance du cou, soulignant sa mâchoire. Une épaisse frange lui recouvre le front, tombant sur un œil droit. Mais plutôt que la coupe, c'est surtout, la couleur qui est originale, puisqu'elle les colore depuis des années maintenant dans un rose très pâle, tirant sur du violet pastel.
En parlant de ses yeux, ils sont d'un très beaux bleus purs, bleus ciel d'été mais elle les recouvre de lentilles violettes foncées. On lui a souvent demandé pourquoi...Elle répond sans cesse que c'est mignon. En réalité, son œil droit est légèrement voilé et elle ne voit presque pas de cet œil là, mais rare sont les personnes au courant. Ainsi, elle cache la réalité qui la dérange. Bien qu'elle porte des lunettes car sa vue n'est pas parfaite. Mais uniquement dans la vie de tout les jours, en dehors de son travail.

Le reste de son visage est fin et délicat. Un fin nez, de fines lèvres souvent étirées en un doux sourire. D'ailleurs, son regard aussi est en général doux, joyeux ou rêveur. Du moins, en extérieur...

Plutôt petite, elle atteint à peine le mètre 65, même pas en fait, puisqu'elle mesure 1 mètre 63, ce qui la longtemps complexé. Mais après tout, ce qui est petit est mignon, n'est-ce pas ? En tout cas, elle est petite mais bien proportionnée, elle a les formes nécessaires où il faut. Une jolie poitrine, des hanches faites pour enfanter comme a toujours dis sa mère...

En dehors de son œil voilé, son corps ne comporte aucune cicatrice. Il est vierge de toutes traces ! Niveau vêtements, elle a deux styles bien différents. Quand elle sort, elle s'habille toujours en gothic lolita des pieds à la tête. Robe de couleur pastel, majoritairement des teintes de bleus ou de vert, des barrettes dans les cheveux, les chaussures et les chaussettes ou les collants qui vont avec. Et pour finir, la coiffe et le petit sac à main.
Chez elle, elle s'habille plus simplement voir pas du tout. Elle aime bien rester nue quand elle en a la possibilité ou juste enfiler une culotte, ou une large chemise d'homme.


Histoire

Isako était une adorable enfant toute petite, un peu trop gâtée sûrement, mais adorable tout de même.
Née au Japon, elle n'en garde aucun souvenir. Ses parents s'étaient rencontrés là-bas, sa mère avait 24 ans et son père 27 ans, ce fut l'amour fou dès le premier regard. Pourtant, leur union ne fut pas vraiment acceptée car son père était l'héritier d'une riche compagnie qui vendait des vêtements dont il reprenait tout juste les rênes. Sa mère...eh bien, une simple ouvrière qui avait du mal à joindre les deux bouts. Mais ce fut la simplicité de ce bout de femme qui plut à son père.

Ils se marièrent, malgré l'avis général et furent tout de même bien heureux. Mais ce fut à l'annonce de la grossesse que tout changea. Du côté de sa mère, ils étaient absolument ravis. De l'autre côté...la grand-mère en fut finalement ravie. Son premier petit enfant. Pour le grand-père ce fut différent. Comment son fils osait-il engrosser cette ouvrière ? Les discussions étaient houleuses et la naissance ne fut pas facile.

La suite encore moins, car les critiques fusaient. L'ambiance était terrible dès que les jeunes parents emmenaient leur petite fille voir sa grand-mère. Le grand-père lui, hurlait, exprimait clairement son mécontentement et disait à sa belle-fille et sa petite-fille qu'elles n'étaient absolument rien.

Quand Isako eut 2 ans, ils en eurent assez et décidèrent de déménager loin de cette ambiance. Ils arrivèrent sur Togi, une île qui promettait de belles choses. La petite ne voyait pas beaucoup son père qui travaillait énormément, mais sa mère était souvent présente, travaillant à temps partiel seulement. Mais il y avait aussi un bon nombre d'hybrides qui s'occupaient de toutes les tâches quotidiennes de la maison, en étant bien traités.

Elle grandit donc entourée d'hybrides qui se montraient parfois d'excellents partenaires de jeux. Mais elle s'ennuyait fortement et ses parents finirent par le remarquer. Elle réclamait bien un petit frère ou une petite sœur mais ses parents n'y arrivaient plus. Problème de stérilité peut-être ? Ou un autre soucis qui empêchait la conception d'un nouvel enfant. Ils prirent donc la décision de lui acheter un hybride.

Ce fut le jour de ses 3 ans, un mois de juin, un anniversaire qu'elle n'oubliera jamais ! On lui mit un bandeau sur les yeux, en lui expliquant qu'une surprise l'attendait au salon. Elle y fut emmenée par un des hybrides costaud de la maison qui la déposa au milieu de la pièce puis lui retira son bandeau. Là devant elle, se tenait un jeune garçon un peu plus grand qu'elle, souriant et attendant patiemment. Elle le regarda avec de grands yeux, quand sa mère lui expliqua alors :

- Voila un hybride hermine des neiges, ma chéri, ton hybride et il s'appelle Keibisu. Nous l'avons choisi car il a seulement 5 ans de plus que toi. Il sera ton compagnon de jeux mais surtout, ton garde du corps. Il n'est là que pour toi et ne participera à aucune autres taches. Néanmoins, en accord avec ses fonctions auprès de toi, il devra te quitter régulièrement pour continuer sa formation.

Isako observa sa mère, toujours aussi surprise puis baissa les yeux sur son nouvel ami, bouche bée. Alors soudainement, il y eut un déclic. Elle se précipita vers Keibisu et se jeta dans ses bras, tout sourire.

- Je suis si contente !

Elle le serra fort dans ses bras, aussi fort que possible avant de lever vers lui un visage radieux. Elle commença alors à faire le tour, ayant remarqué un étrange mouvement...Une queue ! Elle l'attrapa soudainement, curieuse, la tripotant, la caressant mais sans jamais lui faire mal. Elle apprécia juste la douceur de cet appendice particulièrement beau à ses yeux. Elle revint alors devant lui, s'écartant de quelques pas pour mieux le voir, affichant toujours un air heureux puis s'exclama soudainement :

- Tu es trop beau ! Tu es mon nouveau grand frère !

La charmante naïveté d'une jeune enfant qui découvrait le meilleur cadeau au monde et le complimentait d'une honnêteté déconcertante. Elle lui prit alors la main et l’entraîna dans le reste de la main pour lui faire visiter...oubliant ses autres cadeaux toujours emballés.
Rapidement, il devint son meilleur ami, son confident et il était toujours là pour la soutenir, l'encourager et l'aider !
Notamment lors de cette fête d'école, le seul endroit où son ami n'était pas autorisé à l'accompagner. La professeur l'avait entendu chanter alors qu'elle était seule. Trouvant qu'elle avait une très jolie voix, elle lui proposa d'avoir son propre spectacle, un chant lors de la fête de l'école. Sa professeur était si enthousiaste à l'idée, qu'Isako n'osa pas dire non mais en rentrant, elle raconta tout à Keibisu, totalement paniquée. Elle ne pouvait pas ! Mais il la rassura en confirmant qu'elle avait une très belle voix. Elle s’entraîna alors avec acharnement, tout les jours, avec comme seul public son hybride.
Le jour fatidique pourtant, elle était si stressée qu'elle refusait de monter sur scène. Elle n'avait que 9 ans et son seul ami n'avait pas eu le droit d'entrer dans la salle. Il était parqué dans une autre salle avec les autres hybrides qui avaient suivis leur famille. Mais elle hurla, pleura, le réclamant lui. Ses parents cédèrent, comme d'habitude et firent venir en catastrophe l'hybride. Elle se jeta alors dans ses bras dès qu'elle le vit. Elle ne voulait pas monter sur scène !

Encore une fois, il fit des miracles, réussissant à lui sécher ses larmes et à lui redonner sa confiance. Elle enfila alors sa très belle robe, sa toute première robe s'approchant du style gothic lolita et se laissa faire lorsque sa mère la maquilla légèrement.
Elle monta alors sur scène et la première personne qu'elle vit fut Keibisu, que sa professeur n'avait pas osé renvoyer avec les autres. Il était là et lui souriait...ou était-ce son imagination ? En tout cas, elle réussit, ce jour-là, à trouver le courage grâce à lui, à être sur scène. A danser et à chanter devant tout un public. Et elle adora !

Une fois sortie de scène sous les applaudissements, elle rayonnait. Sa mère se précipita vers elle, clamant combien elle avait été adorable, magique etc. La petite fille n'en revenait toujours pas de ce qui venait de se passer, du résultat. Le public avait visiblement adoré, sa mère était particulièrement fière et son père aussi, la regardait d'un air ému. Le soir, en rentrant, sa mère lui annonça qu'elle avait de grands projets pour elle...
Mais la petit n'écoutait plus, blottie contre son ami, la tête sur ses genoux, elle s'était endormie après cette longue soirée particulièrement épuisante et forte en émotions.

Par la suite, elle s'inscrivit à des cours de chant pour perfectionner sa voix. Dans le même temps, elle découvrait la vie et ses plaisirs avec Keibisu, bien loin du regard de ses parents qui ne voyaient que son talent de chanteuse. Lui, il la voyait en entier. Et finalement, elle gagnait énormément en confiance en elle et en assurance.
Dans l'année de ses 11 ans, sa mère lui annonça soudainement qu'elle avait une excellente nouvelle. Un producteur était intéressé par sa voix ! Est-ce qu'on lui demanda son envie ? Non. Est-ce que cela l'intéressait ? Pas vraiment. Pourtant, elle alla voir ce fameux producteur et fit un essai. Il décida d'aussitôt l'enregistrer. Deux chansons pour commencer et des reprises.

Sa mère lui redit combien elle était fière. Jusqu'à ses 15 ans, elle enregistra alors des chansons, soit des reprises, soit des textes qu'on lui avait écrit et elle commençait même des petites scènes. Pas grand chose, mais c'était un début. Et cela lui plaisait, elle adorait danser sur scène, être aussi énergique, et chanter en même temps. Désormais, elle était pleine de confiance, ne doutant de rien et encore moins d'elle-même.

Néanmoins, alors qu'elle commençait à être réellement heureuse, un accident arriva. C'était lors d'une journée de cours, un cours d'art plastique, là où Keibisu ne pouvait l'accompagner. Une fille de sa classe, jalouse de sa notoriété et rêvant pourtant de devenir chanteuse malgré qu'elle chantait mal, la blessa gravement. Elle était en cours à rire avec des amies et des admirateurs, sa longue chevelure virevoltant à chaque mouvement, quand la furie jalouse attaqua. Un cutter en main, elle lui sauta dessus, la plaquant au sol alors que la lame trancha net une partie de ses cheveux, dérapant sur son visage, entaillant la peau. Dans la panique, ses admirateurs se mirent à hurler et tout bousculer, notamment la table contenant les pots de peinture qui vola sur le duo. Isako reçut de la peinture dans l’œil droit, alors qu'elle hurlait de douleur. Heureusement, un adulte intervint finalement, la libérant de l'emprise de la folle et l'envoyant aussitôt à l'hôpital. Mais le mal était fait, son œil était touché et voilé, elle ne voyait presque plus de cet œil là. Il lui fallut du temps pour s'en remettre, ayant tout le temps mal. Elle devait en plus s'habituer à des lunettes pour sa vue qui n'avait pas apprécié l'attaque de peinture.
Et un jour, elle décida de couper court ses cheveux pour récupérer une coupe plus jolie à regarder, accompagné de la jolie coloration qui la suit désormais, et mit des lentilles pour cacher l'état de son œil. Et surtout, depuis, son hybride et garde du corps eut l'autorisation de la suivre en cours, au cas ou...

Et puis, dans la même année, son producteur fit le geste qu'il ne fallait pas. Sa mère la laissait aller seule aux enregistrements, il n'y avait que Keibisu qui l'accompagnait comme toujours, comme s'il était son ombre et ce jour-là, il était là. Le producteur commença à lui parler de sa carrière comme souvent :

- Tu sais, ma petite Isako, j'en ai vu passer des filles de riche dont les parents étaient persuadés du talent de leur progéniture. Mais toi, tu as réellement quelque chose. Une très jolie voix. Mais il me faut une compensation...Tu comprends, c'est du dur labeur de te trouver des textes, de te faire enregistrer et de te faire connaître.

Il lui prit la main et l'attira à lui. Mais elle était déjà raide comme un piquet. Qu'est-ce qu'il allait lui demander ? Elle n'était pas du tout à l'aise.

- Tu vois, tu pourrais beaucoup m'aider toi aussi. Un juste retour de ce que je fais pour toi, tu ne crois pas ?

Et la main d'Isako se retrouva posée entre les cuisses de son producteur, sur une bosse déjà bien dure. Dans le même temps, il avait posé sa main de libre sur les fesses de l'adolescente. Elle se défendit aussitôt, lui claquant fortement la joue et lui avait hurlé de ne pas la toucher.

- Petite traînée ! Tu vas voir, je vais te...

Mais il s'arrêta net car Keibisu venait d'intervenir alors que l'homme levait la main. Elle en profita pour s'enfuir de la pièce, les laissant seuls. Elle ne sut jamais ce qui s'était passé après son départ, mais le producteur ne l'ennuya plus jamais et accepta de signer une rupture de contrat sans conséquence pour elle. Et surtout, il signa une promesse de ne jamais la discréditer car visiblement, c'était sa vengeance quand une fille refusait.
Le soir même, elle rejoignit l'hybride dans son lit et parla longtemps avec lui de ce qui s'était passé, de ce que l'homme lui avait fait. Elle ne voulait pas porter plainte mais elle voulait découvrir, ce que cela faisait. Ce que c'était, dans les bras de quelqu'un qui ne voulait pas juste en tirer en bénéfice sans penser à elle...Elle passa alors la nuit dans ses bras et ne le regretta jamais.

Par la suite, elle laissa courir la rumeur qu'elle cherchait un nouveau producteur et contrairement à ce qu'elle pensait, elle reçut rapidement des offres. Avec l'aide de son plus fidèle ami, elle éplucha les différentes propositions jusqu'à sélectionner la meilleure. Un endroit où elle se sentait bien, un endroit où on l'appréciait pour ses talents de chanteuse par pour son corps qui devenait celui d'une femme.
Elle développa avec son nouveau manager et son nouveau producteur ses talents de chanteuse, son look aussi, devenant une Gothic Lolita des pieds à la tête, même en dehors de la scène. Ce serait son rôle. Et cela l'amusait grandement ! Même si le pauvre Keibisu était obligé de l'aider à s'habiller pour les robes les plus compliquées...

Néanmoins, plus le temps passa, plus elle s'épanouissait dans ce métier, finissant tout de même d'obtenir son diplôme. Malgré les paparazzi qui commençaient à la suivre. Son manager la prévint alors que désormais, il faudrait une attention de tout les instants pour sauvegarder son image qui jouait aussi beaucoup dans sa notoriété. Elle était qualifiée de pop idole mignonne alors elle devait rester dans ce registre. Les vêtements étaient parfaits, rien à redire. Par contre, son vocabulaire et ses attitudes ou gestes étaient constamment repris dès qu'elle faisait un écart. Elle était obligée de réfléchir avant de parler ou d'agir, car ce n'était pas naturel pour elle.

A ses 18 ans, après de longues discussions avec Keibisu, elle annonça à ses parents qu'elle quittait le domicile familiale. Elle commença par louer un appartement, avec trois chambres. Il était donc assez grand pour tout ce qu'elle voulait faire. Et c'est là qu'elle commença à développer sa véritable personnalité. Elle ne se retenait pas de dire des vulgarités, de se balader nue ou presque, appréciant beaucoup le nudisme. Et son hybride ? Eh bien, il était toujours là, la laissant faire ce qu'elle voulait dans cet appartement, mais en extérieur, il se montrait absolument intransigeant lui aussi. Il était même le pire et cela plaisait au manager d'Isako.

Il s'écoula une nouvelle année avant que la jeune femme ne décrète vouloir acheter un nouvel hybride. Elle n'en avait pas parlé à Keibisu, qui n'émit pourtant pas le moindre commentaire, suivant le moment. Elle acheta donc un hybride, puis un deuxième et ainsi de suite...
L'appartement étant devenu trop petit, tout ce petit monde déménagea mais elle se plaisait dans ce harem avec ses esclaves plus ou moins loyaux. La seule condition qu'il respectait tous était de ne jamais dévoiler ce qui pouvait se passer dans cette maison...Ils le savaient tous, la sanction serait terrible. Car déjà, quand elle devait punir un membre de son harem, ils avaient tous le droit d'assister à la scène comme exemple et cela marquait les esprits. Keibisu obtint évidement le titre de Favori dans ce harem, celui qui commandait tout les autres, et chacun s'y pliait plus ou moins.

Et désormais, sa carrière était parfaitement lancée. Elle était souvent en train d'enregistrer, de chanter, de danser, sur scène ou dans des émissions à la télévision. Parfois, elle passait aussi à la radio pour faire la promotion d'un nouvel album. Elle se donnait à fond dans ce travail et dans ce rôle de l'adorable poupée alors que chez elle, elle en était bien loin !


Derrière l'écran

Prénom/Pseudo : Eileen...et oui, encore !
Âge : 24 ans
Fille, garçon ou autre ? Toujours une fille, je ne me suis pas faite opérée entre temps !
Passions :
Comment as-tu découvert le forum ?
Que penses-tu du forum ?
Autres : Allez voir la fiche d'Eileen pour toutes ces réponses Wink
Question : Djena valide la question
Réponse à la question :


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH |  NESIS |  MEIYA ▬▬ Modifiée par Lou Ainsel
Messages : 29
Date d'inscription : 10/12/2017
Age : 24
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Keibisu, Viktorya et Kizuna
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 10 Déc - 22:15
Bonsoiiir boss

Bon, tu connais la maison, c'est quand même toi qui la faite donc... Je t'épargne le blabla :p

1) Code correct ! Quel talent !

2) Personnalité : Ptite capricieuse qui fait tourner son monde, validé.

3) Apparence : Minimoy validé.

4) Histoire :

"Elle réclamait bien un petit frère ou une petite sœur mais ses parents n'y arrivaient plus.". Euhm... Qu'entends tu par là ? Ils ont des difficultés pour enfanter ? Soucie mécanique ou autre ? Ou ils estiment que leurs fille unique suffisait ? N'y arrivait plus dans le sens "On a assez d'une fille". Peut-être développer, ici.

Rien d'autre à relever en toute sincérité ;D

Mp Eileen pour... '^' ... bref /SBAFF

Bon rp \o
Messages : 405
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia/ Chris
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017/Février 2018

Le fantasme de Vladimir:
 


Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 11 Déc - 11:26
Effectivement, j'avais pas pensé à détailler. Donc c'est fait, c'est donc bien un soucis empêchant la conception malgré un désir d'avoir un deuxième enfant ^^

Voila, je me suis auto-mp XD


Bienvenue ! Tu es validé(e) !


Bonjour/bonsoir,

Bienvenue sur Maître ou Neko, nous espérons que tu t'amuseras bien et nous te félicitons pour ta validation et ta fiche =3

Avant toute chose, nous te demandons de recenser ton avatar =>ici<=

Tu dois aussi recenser ton DC =>ici<=

Ainsi tu peux faire une demande d'esclaves =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande d'habitation pour que ton personnage ait sa maison =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande de rp =>ici<=

Nous te conseillons également d'ouvrir une boite mail et d'acheter un téléphone => ici <=

Et pour finir, il ne te reste plus qu'à ouvrir ta boite aux lettres ==> ici <==

Petit plus, même si je sais que ça fait déjà beaucoup, penses à remplir ton profil !
Amuse toi bien parmi nous =)

Messages : 3076
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Présentations :: Présentations des humains :: Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit