AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Présentation de Seimei Shinoda



Présentation de Seimei Shinoda

 :: Présentations :: Présentations des humains :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 27 Nov - 18:57

Qui suis-je?



Généralités

♠️ Prénom : Seimei
♠️ Nom : Shinoda
♠️ Sexe : Féminin

♠️ Âge : 22 ans
♠️ Origine : Japon

♠️ Groupe : Humaine
♠️ Rang : Neutre

♠️ Métier : De manière officielle, Seimei est propriétaire et PDG de la "Yume Arts&Comedy", une entreprise de divertissements qui cherche à créer des stars (acteurs, chanteurs, idoles, etc.). De manière officieuse, elle est le chef de la branche Togi d'une des plus importantes organisations Yakuza du Japon. Sous le couvert de la Yume Arts&Comedy, elle dirige de trafic de drogue de la ville.
♠️ État civil : Célibataire
♠️ Statut financier : Ridiculement riche

♠️ Orientation : Hétérosexuelle


Personnalité

Froide, sévère, intransigeante, cruelle. Tant de mots qui décrivent la jeune femme sans pour autant laisser entrevoir plus que la surface de sa personnalité. Unique héritière de sang (son frère restera à jamais et toujours une addition qu'elle ne reconnaîtra jamais complètement) d'une des plus grandes organisations Yakuza du Japon, elle se doit d'être intelligente, dure, charismatique et stratège. Un instant de faiblesse peut être la preuve que beaucoup attendent pour lui prendre sa place. Seimei est une femme forte, une femme fière d'elle et de ses accomplissements.

Pourtant, elle est consciente qu'elle marche sur un fil étroit qui pourrait lâcher à tout moment. Née dans le mauvais corps, elle sait que certains ne la voient que comme un pion à jeter hors de l'échiquier, comme si la présence de sa poitrine faisait d'elle une personne inférieure. Ils la sous-estiment. Elle leur montrera à tous à quel point elle peut être redoutable. Elle n'est peut-être qu’une pièce de l'échiquier pour le moment, mais viendra le jour où elle s'élèvera au-dessus de tous pour devenir celle qui manipulera les pièces et qui écrasera ses adversaires sous ses pièces. La seule chose qui reste à établir, c'est de quelle manière.

De nature habituellement décidée et même parfois bornée, l'héritière des Shinoda rencontre néanmoins une période de doute. Elle connaît parfaitement les attentes de son géniteur, mais l'arrivée du frère qui aurait pu la remplacer a changé les choses. Sans être mise à l'écart, son rôle a changé et Seimei, bien qu'elle se plaise dans l'ombre qui est son domaine, est tout de même contrariée par les événements. Être remplaçable n'est pas acceptable, mais quelle autre option y-a-t-il? Devrait-elle tenter d'établir son indépendance vis-à-vis l'organisation? Devrait-elle en prendre le contrôle pour voir tous ceux qui la sous-estiment prostrés à ses pieds? Elle n'a pas encore fait son choix, mais quoi qu'elle choisisse, elle régnera en reine.

Parfois capricieuse, Seimei aime que ce qu'elle veut lui soit présenté sur un plateau, c'est ce qu'elle mérite. Pourtant, en cas de difficulté, elle ne rechignera pas à se salir les mains et s'amusera même de la souffrance qu'elle inflige. Elle se sent supérieure par rapport aux autres, surtout face aux civils qu'elle voit comme des faiblards sans volonté. Sexe, drogue, pouvoir, ils courent dans tous les sens afin d'essayer d'en obtenir une miette, quitte à tomber bien bas pour en avoir. L'humaine, de son côté, se contente de les observer, s'amusant de les voir ramper devant elle.

La femme aime séduire, même si elle méprise ceux qu'elle attire. Elle aime profiter de plaisirs simples avant de les abandonner, se prouvant encore et encore qu'elle est forte et que nulle faiblesse ne l'atteint. Et pourtant, cette peur de la faiblesse est probablement sa plus grande faiblesse. Elle craint tant la faiblesse qu'elle se restreint toujours de se laisser aux sentiments ou à l'attachement. Elle refuse de donner raison à ceux qui croient d'elle qu'être femme la rend "sensible". Et puis quoi encore?

Au plus profond d’elle, Seimei couve une grande colère contre le monde entier qui la contraint à se limiter et à se surveiller sans cesse. Elle laisse cette colère sortir par occasions, que cela soit pour être cruelle envers un servant ou un hybride ou pour punir un subalterne incompétent. C'est dans ces moments que les gens se rappellent qu'elle a peut-être un joli minois, mais qu'elle n'en est pas moins un monstre.


Apparence

La demoiselle affectionnant les vêtements traditionnels japonais. Vous remarquerez tout de suite les kimonos courts portés par la jeune femme qui finissent leur course en haut de ses cuisses, laissant peu à l'imagination. De longues jambes nues vous conduiront jusqu'à ses pieds chaussés de sandales qui semblent être élevées par une plateforme. Néanmoins, lesdites sandales sont plutôt des armes car le dessous est en réalité une lame mince et tranchante semblable à une lame de patin à glace, ce qui permet à la redoutable Seimei de causer de lourds dégâts d'un mouvement de jambe. Plutôt légère, l’humaine n'est pas très grande et mesure seulement cent soixante centimètres, une des raisons pour laquelle elle adore ses sandales qui la font paraître plus grande qu'elle ne l'est réellement.

En remontant, vous passerez probablement à côté de sa poitrine peu imposante pour vous arrêter sur le ruban bleu entourant le cou de la brunette qui ne s'en sépare jamais pour des raisons que seule elle connaît. Son visage fin et délicat (certains diront même enfantin) est trompeur tant il semble candide. Par contre, ses yeux de couleur ambre aux reflets dorés cachent mal le froid qui l'habite. Sa chevelure brune répand la confusion. Parfois longue et attachée afin de créer deux queue de cheval de chaque côté de sa tête, il lui arrive aussi souvent de porter ses cheveux courts qui se terminent de façon carré juste en bas de ses oreilles. Rallonges ou perruque, il est dur de le savoir.


Histoire

Kenichi Shinoda, chef de la plus grande organisation Yakuza, le Yamaguchi-gumi, avait déjà tout prévu. Il aurait trois enfants, dont deux garçons et une fille. Bref, un héritier ainsi qu’un second fils qui appuierait son frère comme tout bon petit frère. Quant à sa fille, elle existerait à titre de support, attirant les idiots grâce à ses charmes pour les remettre entre les mains de ses frères auxquels elle accorderait une obéissance absolue, comme toute bonne femme. Tout était déjà prévu. Sauf que la vie nous fait rarement cadeau. Ce jour-là, sa femme mis au monde une fille et perdit la capacité d'enfanter à cause de complications médicales. Portant sa seule et unique progéniture dans ses bras tout en regardant les médecins s'affairer auprès de sa femme, Kenichi Shinoda prit une décision. Il n'avait peut-être pas de fils, mais il aurait quand même quelqu'un à qui léguer l'organisation. Il donna ainsi le nom "Seimei" à sa fille, un nom masculin qui décida de l'avenir de l'enfant : sexe faible ou non, elle serait son héritière.

Seimei grandit comme un garçon, éduquée à la maison par des professeurs privés. Elle apprit à lire, à écrire, à compter. Puis elle apprit à mentir, à discerner vérité et mensonges, à combattre, à manipuler, à torturer, à tuer ainsi qu'à se faire respecter. Élevée dans les règles strictes des yakuza, elle n'en retint que ce qu'elle avait besoin. Intelligente, elle comprit rapidement que la plupart de son entourage voyait les femmes comme des êtres faibles et dans à qui on ne pouvait faire confiance. Pour le moment, elle était élevée comme n'importe quel enfant de l'Oyabun, mais la situation changerait alors qu'elle vieillirait. Alors, l’enfant développa son caractère en conséquence, devenant froide, cruelle, intransigeante. Elle inspirait l'ordre et l'obéissance sans difficulté, seulement en étant elle-même. Elle apprit à gérer les affaires, que cela soit la gestion du commerce de drogue, de la prostitution, du jeu ou du chantage. Elle apprit à tirer les ficelles et à voir les gens danser sous ses doigts, pathétiques et méprisables.

Isolée dans la demeure familiale, Seimei avait une éducation des plus poussée, mais avait pourtant des lacunes. La technologie lui échappait ainsi que les relations sociales avec les personnes "normales" qui n'avaient rien à voir avec les organisations criminelles. Elle avait beau essayer, ils étaient simplement trop différents de ce qu'elle connaissait pour qu'elle arrive à les comprendre. Heureusement (ou malheureusement, selon les points de vue), elle avait son frère qui se débrouillait beaucoup mieux dans ces domaines. Hatori Shinoda, adopté dans le clan lorsqu'elle avait six ans, était visiblement là afin de la remplacer. Son géniteur lui avait pourtant promis qu'elle prendrait un jour sa place…

Au départ, elle ne savait pas comment réagir à l'arrivée du garçon. Rage contre cet intrus contre lequel elle devait maintenant se battre pour garder sa place d'héritière légitime ou amour pour un nouveau membre de la famille? Au final, ce fut probablement un savant mélange des deux, bien qu'elle ne se soit jamais laissé afficher la deuxième réaction ouvertement. Après tout, comment aurait-elle pu se montrer autrement que sauvage envers lui alors que tous n'attendait qu'un moment de faiblesse de la part de la gamine afin de prouver qu'elle était inutile et de la faire mettre de côté?

Grandissant dans la famille, les interactions de Seimei avec son frère adoptif furent limitées puisqu'il fut envoyé à l'école afin d'y créer des relations alors qu'elle restait dans la demeure familiale afin de parfaire sa connaissance des activités familiales. C'est aussi à cette époque que sa place dans l'organisation se concrétisa, alors que Hatori développait un réseau social et qu'elle apprenait les secrets des plus sombres recoins de l'organisation. Aux yeux des hommes misogynes qu'étaient les autres Yakuza, Hatori serait le visage du Yamaguchi-gumi. Quant à Seimei, elle serait celle qui manipulerait les ficelles dans l'ombre. Cette constatation améliora autant qu'elle empira leur relation. Seimei ne craignait peut-être plus pour sa position, mais elle détestait le fait de devoir rester cacher dans l'ombre de son frère.

Le jour où la jeune femme fêta son arrivée dans la vingtaine, Kenichi Shinoda informa son héritière de son intention de l'envoyer à Togi afin d'y établir un nouveau réseau de drogue. Pour la jeune femme, l'ordre pouvait être autant un test qu'un défi ou une chance de prouver sa valeur. Qu'importe, elle s'élèverait toujours au-dessus de tous de toute façon. Acceptant, la jeune femme fit ses bagages, accompagnée de son frère qui serait son bras droit et qui serait le visage de la Yume Arts&Comedy, la compagnie qui leur servirait de couverture.

L’existence des hybrides ne fit ni chaud ni froid à Seimei. Humains et hybrides lui étaient tous inférieurs de toute façon. Cela faisait maintenant deux ans et le réseau s'installait bien. Du moins, jusqu'à ce que Hatori laisse une catastrophe arriver dans un concours organisé par leur compagnie. Le réseau était bien installé, mais si on remontait jusqu'à elle... Inacceptable. Peut-être était-il temps de faire brasser un peu les choses...


Derrière l'écran

Prénom/Pseudo : Onyx / Akio
Âge : 24 ans
Fille, garçon ou autre ? Mystère
Passions : ///
Comment as-tu découvert le forum ? DC (Akio)
Que penses-tu du forum ? Il est génial, sinon je ne serais pas là Razz
Autres : ///
Question :
Réponse à la question :


©️️ FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH |  NESIS |  MEIYA ▬▬ Modifiée par Lou Ainsel
Messages : 31
Date d'inscription : 27/11/2017
Age : 24
Localisation : Quelque part en ville ou à sa villa
Multi-Compte : Akio
Fiche de Présentation :
Ma Fiche
Fiche de Relation :
Mes relations

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Humaine
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre


Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Nov - 18:32
Re-bienvenue donc ^^
Jolie fiche et je n'ai rien à redire, tu as très bien cerné le personnage !


Bienvenue ! Tu es validé(e) !


Bonjour/bonsoir,

Bienvenue sur Maître ou Neko, nous espérons que tu t'amuseras bien et nous te félicitons pour ta validation et ta fiche =3

Avant toute chose, nous te demandons de recenser ton avatar =>ici<=

Tu dois aussi recenser ton DC =>ici<=

Ainsi tu peux faire une demande d'esclaves =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande d'habitation pour que ton personnage ait sa maison =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande de rp =>ici<=

Nous te conseillons également d'ouvrir une boite mail et d'acheter un téléphone => ici <=

Et pour finir, il ne te reste plus qu'à ouvrir ta boite aux lettres ==> ici <==

Petit plus, même si je sais que ça fait déjà beaucoup, penses à remplir ton profil !
Amuse toi bien parmi nous =)



Également, tu pourras faire créer la Yume Arts&Comedy si tu estimes que c'est nécessaire Wink
Messages : 3443
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 25
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko, Juna Kavanez, Erina et Hisae
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Reine


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Présentations :: Présentations des humains :: Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit