Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Peut-on vraiment être amis ? [PV: Lord-Black]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 25 Aoû - 19:21
C'était une journée banale pour la petite abeille. Butiner les fleurs, ramener le nectar à la ruche, nourrir les petits arrivant, réparer les armes cassées... Les habitudes du quotidien. Mais ce qui faisait que tout se chamboulait était quand elle partait visiter l'île. Il y avait un endroit qu'elle voulait voir par-dessus tout et qui gorgeait de vestiges.

Sans plus tarder, après avoir fini tout ce qu'elle avait à faire, elle se mit en route. Elle était très vigilante et sur ses gardes, l'endroit où elle allait, était à côté de la ville. Elle ne voulait pas se faire attraper, sa liberté, elle refusait de la perdre. Pendant son chemin, la pluie commençait à tomber. Elle se réfugia sous un arbre, c'était seulement une petite averse.

Quel dommage, elle avait voulu rentrer d'un coup, mais elle se disait qu'elle n'avait pas fait tout ce chemin pour rien, surtout qu'il lui restait encore une demi-heure avant d'être arrivé. Une fois que le petit orage fut passé, elle se remit en route.


Quelle joie quand elle fut arrivée ! Mais elle était aussi prise de dégoût. Les humains... C'était eux qui avaient créé ses ruines en détruisant les maisons... Pff, elle les détestait et elle avait raison. Assez parler ! Elle regardait ou le soleil était poster, il devait être midi. Aucun humain à cette heure si. Elle avait deux heures avant d'être sûre de croiser quelqu'un.

Elle fouilla, cherchant principalement des métaux encore bons pour pouvoir créer des armes pour les apis sans dard. Elle était une reine très gentille qui prend soin de ses congénères... Elle mit les métaux dans un petit sac en plastique qu'elle avait trouvée sur le chemin.

Deux heures étaient passées, Izuko n'était toujours pas parti des ruines. Elle aurait du, cinq minutes, encore cinq minutes... Il était maintenant quatorze heures dix. Elle entendit du bruit arriver vers elle. Elle ne perdit pas une seconde et attrapa ses deux lances, prêtes à attaquer.

« Qui est-là ?! Montrez-vous !! »
Messages : 125
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Dans ma ruche
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Rick Duval / Fujiko
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Abeille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Les Apis / Hideaki (libre)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ushisekken.deviantart.com/
HybrideF - Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 26 Aoû - 0:51
Rywen Black, toujours accompagné de ses deux serviteurs, avait décidé, le lendemain du départ de Laslaw, de visiter les ruines. Pourquoi? Parce qu'il cherchait une réponse. D'aucuns disent que ce sont les hybrides qui avaient fait ce désastre. Lui, il n'y croyait pas. Les hybrides étaient des êtres bons. Il en était sur. Il voulait savoir ce qu'il s'était vraiment passé, et voir s'il trouvait des traces du passé.

Après un bon moment de marche, il arriva enfin.


John, Bryan, restez-ici. Je vais voir. Je veux voir ça... seul, pour le moment.

Ses serviteurs acquiescèrent et s'assirent non loin. Rywen, lui, avança. Il traversa de vieilles ruelles, totalement désertes. Il faisait froid et il pouvait pleuvoir d'un moment à l'autre. Un silence oppressant régnait sur les lieux, un silence de mort. Ce n'est qu'au bout d'une demie heure de visite qu'il entendit quelque chose, ou plutôt quelqu'un.

Qui est-là ?! Montrez-vous !!

Une voix. Une voix féminine. Il n'était donc pas seul. Elle venait de la rue juste à côté. Il traversa donc une allée et tourna, et vit une jeune femme. Pas exactement, il s'agissait d'une hybride. Et visiblement, elle était armée. Une hybride abeille, mais sans dard. Pourtant, ses deux lances lui faisaient penser à des dards.

Euh... bonjour, mademoiselle...

Dans ce genre de situations, il ne savait comment réagir. Elle pouvait l'agresser, c'était sur. Mais si c'était le cas, il devrait se défendre, et peut-être la blesser. Et il ne voulait pas la blesser. Il essaya tant bien que mal de se montrer amical, bien que ce concept lui était en partie inconnu.

Je me nomme Rywen. Lord Rywen Black. Et vous, qui êtes-vous?

Il espérait juste qu'elle ne l'attaquerait pas tout de suite. Elle ne semblait appartenir à personne, ce qui le fit sourire.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 26 Aoû - 12:28
L'abeille restait en position de combat, prête à attaquer, que ça soit un humain ou un hybride. Elle écoutait les bruits de pas s'approcher de plus en plus. Elle sera ses lances avec force, ne pas savoir qui s'approchait l'énervait énormément. Quand elle vit un humain devant elle, elle fronça les sourcils. Elle aurait dû partir avant que quelqu'un arrive, surtout un humain.

Elle restait à deux centimètres du sol, regardant l'inconnu méchamment. Était-ce un chasseur ? Non... Il n'avait pas d'équipement de chasse. Alors que faisait-il ici ? Très peu d'humains venaient, en fait, très peu de gens venaient ici. Pourquoi le jour où elle venait, un homme venait ?! Elle n'avait vraiment pas de chance...

Elle l'écoutait parler, sans même répondre à sa salutation, restant très vigilante. Elle n'allait pas l'attaquer, mais s'il s'approchait, à ses risques et périls. Toujours en l'écoutant, il lui donnait son nom. Était-il sérieux ? Se présenter ainsi alors qu'il est menacé de deux lances qui pouvaient le transpercer à touy moment ? Et pourquoi souriait-il ? Tout ça la perturbait. Elle ne comprenait pas. Elle restait tout de même polie et lui répondit, mais agressivement.


« Je suis Izuko Saitô, reine des abeilles. Que me voulez-vous ? Me capturer ?! »

Elle était à cran, complètement. Elle ne savait vraiment pas comment cet humain allait réagir, c'est ce qui la rendait ainsi. Elle aurait voulu prendre ses jambes à son cou et partir, mais si c'était bel et bien à chasseur, elle ne devait surtout pas lui tourné le dos. Elle se remit à parler, avant même de laisser le temps à l'inconnu d'ouvrir là bouche.

« Si vous vous approchez, je vous transperce sans hésitation ! »

Pour tout dire, elle était terrifiée à l'idée de le tuer. Elle n'avait tué personne à part quelques hybrides dans sa jeunesse pour survivre... Mais tué un homme, elle ne l'avait jamais fait et ne voulait pas.
Messages : 125
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Dans ma ruche
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Rick Duval / Fujiko
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Abeille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Les Apis / Hideaki (libre)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ushisekken.deviantart.com/
HybrideF - Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 26 Aoû - 12:58
Visiblement, elle semblait surprise, et ne semblait pas vraiment apprécier sa présence. En réalité, il sentait qu'elle avait peur. Mais c'était réciproque. Elle pouvait le tuer, tout comme il pouvait la tuer. C'est pourquoi s'il devait partir, il garderait un œil sur elle, pour ne pas se faire poignarder dans le dos. Mais elle prit toutefois la parole.

Je suis Izuko Saitô, reine des abeilles. Que me voulez-vous ? Me capturer ?!

La capturer... non. Elle ne pensait quand même pas cela de lui? Jamais il ne ferait une telle chose à une aussi jolie créature. Qui plus est, une reine. Pourquoi ferait-il une chose pareille? Jamais il ne ferait de mal à un hybride, ou du moins, jamais volontairement.

Si vous vous approchez, je vous transperce sans hésitation !

Il sentait dans sa voix qu'elle ne le ferait pas. Elle avait peur et tremblait même légèrement. Il ne devait en aucun cas se montrer agressif. S'il le faisait, c'était cuit. Il laissa sa canne tomber au sol pour montrer qu'il ne comptait pas l'attaquer.

Te capturer? En quel honneur? Pourquoi devrai-je le faire? Ne méritez-vous pas, vous autres, hybrides, d'être tout autant libres que nous? Je ne te capturerais jamais, je refuse de voir un hybride en cage, je ne le supporterais guère. Je n'aime pas ça. Vous êtes plus proches des humains que des animaux, mais vous n'êtes pas des animaux! Vous méritez de vivre comme nous.

Il hésita un instant, puis reprit.

J'ai posé la seule arme que j'avais sur moi. Je te serais gré de cesser de pointer ces lances sur moi. Et de t'en aller, s'il te plait, avant que d'autres ne te voient...

Il la regarda, repensa à son enfance et laissa couler une larme sur sa joue. Elle lui faisait tellement penser à sa seule amie, la seule qu'il avait eu dans toute sa vie...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 26 Aoû - 16:02
Gardant ses mains serrées sur les manches de ses lances, elle regardait l'homme droit dans les yeux. Elle sentait que ses jambes tremblaient légèrement, mais comme elle volait, elle pensait que ça ne se voyait pas.

Izuko fut surprise le voir faire tomber sa canne au sol. Pourquoi faisait-il cela ? Il était sans défense maintenant, même si une canne ne tuer personne en général. Elle ne le comprenait pas. Elle l'écoutait sans rien dire. Libre ? Il disait que les hybrides devaient tous être libres ? Il refusait de nous voir en cage ? Que nous n'étions pas des animaux ?... Un humain qui disait ça ? L'abeille fut confuse. Les hybrides méritaient de vivre comme eux ? Elle était déstabilisée. Elle le voyait hésité puis l'entendait encore une fois.

Cet humain n'était pas normal... Elle ne savait plus quoi penser... Elle était perdue. Cet homme, enfin Rywen rapportait les mêmes propos de son ancien maître. Et quand elle vit une larme coulée sur sa joue, elle ne pue se retenir plus longtemps.

Elle lâcha ses armes et s'envola rapidement vers l'homme et le prit dans ses bras.

« Ne pleurez pas... Je vous en prie... »

Elle resta quelques secondes comme ça, à le garder dans ses bras, puis elle réalisa ce qu'elle était en train de faire. Elle se mit à rougir de honte et elle le lâcha rapidement, en s'éloignant pour reprendre ses lances et lui tourner le dos. Mon dieu, qu'est-ce qu'elle venait de faire ?

Le fait qu'Rywen ressemblait, par ses paroles et ses pensées, à son ancien maître, là fait totalement perdre le contrôle d'elle-même. Et en plus, cette larme... L'apis secouait la tête rapidement et essayait d'oublier ce qu'elle venait de faire et de se dire qu'il n'avait rien à voir avec son ancien maître.

« N-Ne croyez pas que j'ai fait ça par gentillesse ! Je voulais que vous arrêtiez de pleurer ! C'est tout... »

Mentir n'était pas son point fort...
Messages : 125
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Dans ma ruche
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Rick Duval / Fujiko
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Abeille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Les Apis / Hideaki (libre)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ushisekken.deviantart.com/
HybrideF - Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 27 Aoû - 17:13
La jeune hybride lui avait semblé troublée par ses mots. Mais c'est lui qui fut troublé de sa réaction. Sa réaction lorsque la larme coula sur sa joue. Une réaction à laquelle il était loin de s'attendre. Une situation qui l'avait quelque peu gêné, embarrassé. Elle avait lâché ses deux grosses lances, semblable à des dards géants, et s'était rapidement envolée vers lui. Et elle l'avait pris dans ses bras.

Ne pleurez pas... Je vous en prie...

Elle semblait tellement perdue. Et lui, était tellement surpris qu'il avait immédiatement cessé de pleurer. Il n'avait même pas profité de l'occasion pour l'enlacer, tellement il ne s'y attendait pas. Il était rouge, vraiment rouge d'embarras, de gêne... Elle était vraiment mignonne, et jamais... jamais on ne l'avait enlacé. Il ne savait que faire.

Puis, l'api se mit à rougir et lâcha rapidement le Lord, et retourna chercher ses lances, restant dos à lui.


N-Ne croyez pas que j'ai fait ça par gentillesse ! Je voulais que vous arrêtiez de pleurer ! C'est tout...

Sa voix était tellement tremblante qu'il n'arrivait pas à la croire. Il ne pouvait simplement pas la croire. Il ne voulait pas la croire. Cependant, il était trop gentil et trop timide avec les filles. En tant que Lord, il était fier, sur de lui, mais là, il était tellement sous le choc qu'il ne put rien faire.

Izuko... merci...

Sa propre voix était tremblante. Il se pencha, récupéra sa canne, et se tourna puis commença a avancer.

J'espère que l'on se reverra, vraiment... Mais on dirait que ma présence... te... te gêne...

Il continua son chemin, dos à elle. Étrangement, il lui faisait confiance. Il se doutait qu'elle n'allait rien lui faire. Une fois au bout de la rue, il tourna, et se précipita vers de vieux escaliers pour s'assoir. Pourquoi? Pourquoi était-il incapable de parler à une fille? Pourquoi lui faisait-elle tellement penser à son amie d'enfance? Il l'ignorait.

Quel con je suis!

Il avait dit ces mots sans vraiment savoir pourquoi. Il aurait voulu rester un peu plus avec elle, à discuter. Mais non, il était parti, parce qu'il avait l'impression de la gêner. Pourquoi? Lui aussi, était gêné... Peut-être avait-elle tout simplement honte d'être en compagnie d'un humain? Bah, c'était peu important. Il se releva, et se tourna vers l'endroit d'où il venait, le chemin pour repartir. Il hésita une seconde et commença a reprendre son chemin dans cette ruelle, doucement, lentement. Il ne voulais pas quitter cet endroit. Il se sentait tellement seul, malgré le fait qu'il soit toujours entouré de ses serviteurs. La seule occasion qu'il avait de se faire une amie, il l'avait laissée passer. Quel con. Il s'asseya de nouveau, sur un tas de ruines de cette ruelle, et resta là, assis, pensif.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 28 Aoû - 10:47
Restant toujours de dos, ses armes contre elle, elle se disait qu'elle était pire qu'une idiote ! Elle ne pouvait pas se lier d'amitié avec un humain ! Si ?... Tout se mélangeait dans sa tête. Ne sachant plus quoi pensée ni quoi faire.

Restant toujours de dos, elle entendit le remerciement d'Rwyen. Pourquoi ?... Sa voix était tremblante. Mais... Ce qu'elle ne comprenait pas était pourquoi il avait dit ça. Remercier une hybride pour un simple... Câlin ? Elle frissonnait de partout en repensant qu'elle lui en avait fait un. Ce n'était pas du dégoût pour cet homme, mais pour elle. Comme avait-elle pu faire ça ? Elle voulait se frapper la tête contre un arbre tellement elle se trouvait écoeurante.

Elle entendit l'homme partir, il avait sûrement ramassé sa canne. Il espérait que tout deux se revoient ? À cette idée, l'abeille voulait lui dire un grand oui, mais elle se mit une gifle mentale pour avoir pensée, ne serait-ce qu'une seconde à cela. Sa présence ne la gênait pas, du moins... Elle la perturbait seulement. Et puis... Elle ne lui faisait pas confiance...

Quand elle entendit les bruits de pas devenir lointain, elle se retourna, vérifiant qu'il était bien partit. Elle soupirait de soulagement, mais à la fois de tristesse... Rwyen avait l'air si triste... Encore une claque mentale. Aucune pitié pour les humains ! C'était ce qu'elle disait et maintenant, elle oubliait ses paroles ? À cette idée, elle fut en colère contre elle-même.

Maintenant qu'elle pouvait partir sans craindre de se faire capturer, elle accrocha le sac de métaux à une de ses lances et s'envola pour partir. Malheureusement, le temps n'était pas avec elle aujourd'hui, ni la chance. La pluie se remit à tomber. Une goutte d'abord, puis deux et sans prévenir des milliards. L'apis nu pas le temps se trouver un abri pour se protéger de l'eau, quand elle avait senti qu'il allait pleuvoir, elle avait fait demi-tour pour trouver une maison avec un petit toit encore potable pour se cacher dans les ruines et se protéger surtout. Mais elle ne put faire que quelques mètres avant que ses ailes soient totalement mouillées. Elle dut courir pour trouver un endroit où s'abriter, mais avant d'arriver, elle trébucha sur des débris de maison et tomba la tête la première au sol. Ses genoux étaient légèrement écorchés et un saignait un petit peu, rien de grave pour elle.

Izuko se dépêchait, malgré la petite douleur et trouva enfin un abri. Elle entra dans une vieille maison qui pouvait s'effondrer à tout moment, mais tant pis. Une fois à l'intérieur et au sec, elle déposa ses lances près d'elle, vérifiant que les métaux n'étaient pas mouillés et rien ne l'était. Elle en fut ravie. Elle s'essaya dans un coin loin de la porte d'entrée. Il fallait qu'elle attende maintenant... Et elle devrait repartit à pied si ses ailes n'avaient pas le temps de sécher... 

« Quelle poisse ! »
Messages : 125
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Dans ma ruche
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Rick Duval / Fujiko
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Abeille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Les Apis / Hideaki (libre)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ushisekken.deviantart.com/
HybrideF - Sauvage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 29 Oct - 16:13
La solitude... Il était désormais seul, et perdu, il ne savait même pas ou il était. Au milieu des ruines, il avait simplement perdu son chemin. Il s'était mis à marcher, et marcha ainsi longtemps, sous la pluie. Il voulait à tout prix rester seul. Il errait, dans les rues dévastées, l'eau ruisselait sur son visage autant qu'elle coulait sur le bord de la route... si on pouvait encore qualifier cela de route. La pluie se faisait de plus en plus forte, il se mit alors à courir, cherchant une maison dans laquelle il pourrait s'abriter. Combien de temps cela faisait-il qu'il errait? Depuis combien de temps avait-il quitté Izuko? Il l'ignorait. Soudainement, la pluie devint grêle, et fut accompagnée de quelques éclairs. Il se précipita alors dans la maison la plus proche et referma la porte derrière lui.

C'est pas vrai... Ca va mettre trois plombes à sécher! Bon, heureusement cette maison a encore un toit... même si ça risque de tomber...

Il se dirigea instinctivement dans le salon de la maison, posa sa canne, et s'approcha de la cheminée. Elle semblait encore en état. Il explora donc quelques pièces, afin de ramasser du petit bois, de vieux journaux, et des morceaux de bois plus gros. Puis il déposa le tout près de la cheminée, et à côté il posa de plus gros bouts de bois. Il sortit son briquet, alluma le journal et attendit. Le feu semblait prendre, heureusement. Il resta ainsi près du feu, puis s'alluma une cigarette, restant proche du feu pour sécher.

J'ai eu du bol de trouver cette baraque... Va falloir attendre que ça se calme.

L'orage était devenu plus violent, et la nuit commençait à tomber, il faisait de plus en plus sombre, il n'était plus qu'une question de minutes avant que la seule source de lumière soit le feu. Il avait assez de bois pour le faire durer toute la nuit, mais il espérait vraiment ne pas avoir à rester la nuit entière.

Quelle poisse! En plus de ça, je me retrouve seul ici à entretenir un feu... Je me demande bien ou peut-être Izuko... Elle doit être loin, à l'heure qu'il est... Bah, tant pis... Je devrais pas espérer être ami avec une hybride, après tout... C'est impossible...

Il disait ses pensées à voix haute, pensant qu'il était seul, mais il ne se doutait pas qu'il y avait quelqu'un d'autre dans cette maison.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 30 Oct - 15:56
Izuko, au calme dans son petit coin isolé, entendit la porte de la maison d'où elle se trouvait, se claquer. Elle avait eu un sursaut et sentit la peur monter en elle. Ce n'est que le vent... Que le vent... Se disait-elle intérieurement pour se calmer et atténuer sa peur. Mais, ce fut en vint. Elle entendit quelqu'un parler et elle se recroquevilla sur elle-même, essayant de se faire toute petite pour que cet inconnu ne la voie pas. Elle lendit marcher à l'opposé d'où elle se trouvait. Elle fut soulagée.

L'apis restait dans son petit coin humide et froid, écoutant la pluie tomber et les bruits que l'homme faisait dans l'autre pièce. Puis, en jetant un petit coup d'oeil, elle remarqua de la lumière qui ressemblait au reflet d'un feu. De la lumière ?! Un feu ?! Donc de la chaleur ?! Elle voulut se précipiter vers cette source de chaleur, mais elle se rappela qu'un inconnu était dans ce salon justement.

Elle décida d'aller contre le mur juste avant l'entrer du salon. Elle referma son sac de métaux, l'accrochant à une ses lances et alla contre le mur, écoutant l'homme parler seul. Alors, lui aussi avait été surprit par la pluie... Mince... C'était un bandit ? Non, sa voix lui disait quelque chose, elle n'osa pas mettre sa tête au niveau de l'entrebâilleur de la porte, par peur qu'il la voit.

Elle écoutait, sans dire un mot, essayant de respirer le moins possible, comme si l'humain était capable d'entendre un tout petit bruit. Quand elle entendit son prénom, elle se rappelait enfin où et quand elle avait entendu cette voix et à qui elle appartenait : c'était Rywen. Malgré tout, elle ne voulait pas se montrer.

Elle voulut s'asseoir contre le mur qui la cachait, mais elle glissa et tomba de tout con poids sur le sol en faisant un bruit immense avec son sac de métaux qui lui aussi, avait touché le sol.

« Aie... »

Elle ne rendit pas compte qu'elle avait parlée, elle se redressa pour être debout puis elle remarqua qu'elle était arrivée devant l'entrer du salon, sur le palier. Elle ne bougea plus, regardait l'homme paniquant de plus en plus.

« S-Salut... Héhé... »

Ce fut les seuls mots qu'elle pue sortir. Elle espérait qu'il n'allait pas faire attention à elle et surtout ne pas voir qu'elle était trempée et morte de froid.
Messages : 125
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Dans ma ruche
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Rick Duval / Fujiko
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Abeille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Les Apis / Hideaki (libre)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ushisekken.deviantart.com/
HybrideF - Sauvage


Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 4 Nov - 12:33
Rywen était tranquillement installé, somnolant près du feu, fumant sa cigarette, comme un clochard s'étant infiltré dans une maison abandonnée. Il se laissait bercer par le crépitement du feu, la douce chaleur qui s'en dégageait, et cette agréable odeur de bois brulé. Il remit deux bûches dans l'âtre de la cheminée afin que le feu ne s'éteigne pas, et commençait à se laisser partir dans le monde des rêves, yeux fermés, assis, tête baissée.

Mais ce ne fut que de courte durée, car en effet, il entendit soudainement un gros bruit, comme si quelqu'un venait de tomber en renversant quelque chose. Et sa crainte fut confirmée lorsqu'il entendit un magnifique "Aïe!". Cependant, la crainte s'en alla lorsqu'il reconnut la voix. Cette voix l'avait salué. Il se retourna et vit Izuko, trempée comme une soupe, à la porte. Il se leva donc, puis la fixa un instant.


Content de te revoir, mais... mais... Tu es toute mouillée!

Il s'approcha d'elle et la saisit par le bras, puis l'emmena près de la cheminée. Il ne voulait pas la laisser comme ça, à geler, ce serait dommage.

Désolé si j'ai été brusque, mais là, tu risque d'attraper froid. Et si je t'aide pas, je me considérerais comme responsable si tu tombais malade. Ca fait longtemps que tu es ici?

Il ne s'attendait pas vraiment à une réponse mais lui fit tout de même signe de s'assoir à côté de lui, près du feu. Il resta ainsi, silencieux, mains tendues vers le feu. Puis il se tourna vers l'api.

Tu n'as pas peur, seule dans cette maison abandonnée, de nuit, avec un avis de tempête vu l'orage qu'il y a au dessus de nos têtes?

Il trembla. Depuis le temps, sa cape devait être sèche. Il se leva, la prit, et la déposa sur les épaules d'Izuko, faisant bien attention à ses ailes. La cape avait été mise sur une chaise près du feu, du coup, elle était toute chaude lorsqu'il la donna à l'api.

Tiens, sers-t-en de couverture, va pas attraper froid, Izuko.

Il se retourna et se concentra sur les bûches en train de bruler.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Nov - 20:01
L'apis ramassa son sac sans vraiment regarder l'humain devant elle, croyant qu'il n'allait pas s'approcher d'elle. Elle l'écoutait, mais quand elle l'entendit dire qu'elle était toute mouillée et qu'il s'approcha d'elle, elle eut un mouvement de recul, mais ne pue fuir, forcer à suivre Rywen jusqu'à la cheminée.

« M-Mais... »

Elle n'avait pas le temps de finir sa phrase qu'elle fut emportée dans le salon devant la cheminée. Il resta à regarder le feu sans dire un mot, sentant la douce chaleur sur son corps, comme une caresse. Elle se réchauffait petit à petit en l'écoutant. Pourquoi était-il si attentionné envers une simple hybride ? Izuko trouvait ça bizarre, restant très méfiante et à cinq mètres de distance de l'homme en lui répondant normalement, avec un ton des plus neutre possible.

« Je ne sais pas... Cinq, dix, vingt minutes peut-être. Mais bien avant que tu sois arrivé. »

En le voyant faire un signe qui lui disait de s'asseoir à côté de lui, l'apis restait sans bouger un moment avant de s'asseoir en posant le sac de métaux à côté d'elle, mais toujours en gardant les cinq mètres de distance, ne voulant pas se rapprocher plus. Elle était très près du feu, se réchauffant comme elle pouvait malgré ses vêtements trempés. Quand elle remarquait qu'il la regardait, elle le regardait du coin de l'oeil, sans vraiment y prêter attention, mais l'écoutait quand même.

Peur dans une maison abandonnée ? La nuit ? Sous une tempête orageuse ? Pourquoi aurait-elle peur ? Elle avait l'habitude de ce genre de météo. Bon, il est vrai qu'elle n'était pas forcément dans une maison délabrée à la merci d'un bandit s'il venait l'attaquer. Mais franchement... Elle avait l'habitude à présent.

« Non. J'ai l'habitude de ce genre de tempête, et même si on est dans une maison abandonnée, je n'ai pas peur. Je sais me défendre si quelqu'un essaye de m'attaquer. »

Elle regarda le feu, sans vraiment rien dire. Elle vit l'humain se lever, prendre sa cape et la poser sur ses épaules. Quand elle sentit la chaleur de la cape sur ses épaules, sur ses ailes et sur son dos, elle se sentit tellement bien. Comme dans un cocon. Redevenant une petite larve comme elle voyait tous les jours dans l'immense ruche de ses amis les apis.

« … Merci... »

Elle le regarda, le voyant regardé la cheminée. Izuko ne savait pas trop quoi dire ni trop quoi faire... Lui aussi devait avoir froid... Et même si c'était un humain... Elle ne voulait pas qu'il meure de froid ou soit malade. Après tout, on lui a toujours dit d'aider son prochain... Elle ravala sa salive avant de s'approcher tout près de Rywen et de partager la cape comme elle le pouvait avec lui. Elle était très nerveuse, mais la fatigue prenait le dessus sur toutes ses émotions. Elle se sentait partir... Elle ne devait pas tant qu'elle n'était pas chez elle, mais c'était plus fort qu'elle, sa tête tomba sur l'épaule de l'humain, les yeux clos, rentrant dans le monde des rêves peu à peu.
Messages : 125
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Dans ma ruche
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Rick Duval / Fujiko
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Abeille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Les Apis / Hideaki (libre)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ushisekken.deviantart.com/
HybrideF - Sauvage


Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 28 Nov - 13:38
Elle avait dit qu'elle était là depuis cinq à dix minutes...? Alors ça ne faisait pas énormément longtemps. Quoi qu'il en soit, Rywen savait qu'elle serait réticente à l'idée de venir en sa compagnie. Lorsqu'elle vint se coller à lui, il observait toujours le feu, admirant les braises, le bois brûlant et les flammes qui s'en dégageaient, créant cette douce et agréable chaleur. Pour une deuxième rencontre, il aurait préféré que ce soit dans d'autres conditions, mais bon, c'était ainsi. Sans doute était-ce du à cette chose, vous savez, ce qui dirige notre vie... le destin? Oui, c'était le destin. Quoi qu'il en soit, il était là, avec Izuko. Et il eut un grand coup de chaleur lorsque sa tête se posa sur son épaule. N'osant pas bouger, il tourna simplement la tête pour la voir. Elle dormait.

Il lui fallait réfléchir. Et vite. Que faire... L'emmener chez lui pour qu'elle soit dans un endroit plus confortable...? Non, c'était trop. L'allonger, près du feu, et la surveiller? Évidemment que non. Quoique... Il lui vint alors une idée. Il la prit délicatement et la coucha au sol, sur sa cape, et regarda dans les alentours, cherchant ce qui pourrait le mieux servir de couverture. Il vit des rideaux assez épais, bien qu'abimés, à la fenêtre. Il s'approcha donc, délicatement, et prit un morceau de rideau dans ses mains. Du velours. Vert dégueulasse, on aurait dit les rideaux de sa grand mère... Si tant est qu'il en avait une encore envie, et encore eut il fallut qu'il la connaisse.

Il tira un peu sur le rideau pour tester sa résistance, mais malheureusement pour lui, il se passa quelque chose d'inattendu... Une succession de choses, à vrai dire. Premièrement, une araignée horrible sortit des plis du rideau et marcha sur sa main. Bien évidemment, sa réaction fut immédiate, il donna un grand coup en l'air, envoyant l'araignée directement dans le feu, mais oubliant toutefois... qu'il tenait le rideau, qui non seulement se déchira, mais dont la tringle se détacha. Dans un réflexe immense, il rattrapa la tringle du rideau avant que celui ci ne tombe. Il posa au sol la tringle, le rideau, ainsi que le morceau de velours qui lui était resté en main. Hm... Mauvaise qualité, trop abimé. Il décida donc d'aller visiter la bâtisse afin de trouver quelque chose. Il ne fit pas de bruit en montant les marches. Il faisait sombre, trop sombre. Tellement sombre qu'il se prit une porte en pleine face. Porte qui, bien sur, céda sous son poids et s'écrasa au sol dans un fracas immense. Fracas qui ne s'entendit que peu, car il était synchronisé avec un coup de tonnerre.

Il entra dans une pièce et s'éclaira de son briquet. Il remarqua tout de suite une bougie, sur un meuble, et alla l'allumer. Il posa la bougie au sol et alluma le meuble. Il alluma la bougie, et s'éclaira, regardant les alentours. Hm... Une chambre. Laissée dans l'état. Les habitants avaient du partir en vitesse, laissant ce qu'ils étaient en train de faire. Et vu la couleur des draps, c'était certainement une chambre de femme. De jeune fille, plus précisément. Et en effet, il y avait un livre, traitant de physique, ouvert sur le bureau. Comment cette chambre avait-elle pu rester dans cet état intact après tant d'années? Même la couche de poussière était très mince... Comme si quelqu'un venait ici régulièrement afin de nettoyer. Étrange. Il décida néanmoins de fouiller les meubles, au cas ou il trouverait quelque chose d'intéressant. Il ouvrit un tiroir du bureau et trouva quelques livres. Il fouilla encore, y compris dans l'armoire. Lorsqu'il ouvrit l'armoire, il vit...


Pantalon... Pantalon... Encore pantalon... Toujours pantalon... Combien de pantalons il y a, ici? Jamais vu autant de pantalons d'un coup... Enfin bon.

Il décida de regarder le tiroir de la penderie. Bingo! C'était bien une femme qui vivait ici. Et visiblement, elle revenait régulièrement, vu l'état de ce qu'il y avait. Strings, culottes, soutiens gorge... Sexy... Il se demandait bien qui pouvait vivre ici, enfin... venir ici aussi régulièrement. Il prit une culotte et la sentit. Ca sentait le propre, la lessive... Quelqu'un était passé par ici quelques jours plus tôt seulement. Que faire...? Il décida de garder cette culotte avec lui, dans sa poche, prit la couverture présente sur le lit, souffla la bougie, à moitié fondue à présent, et redescendit voir Izuko.

L'api dormait encore, tendrement. Il l'observa tandis qu'elle dormait. Il regardait chaque partie de son corps. Ses cheveux blonds ondulés étaient en vrac sur le sol, sa frange cachant ses yeux. Ses petites antennes étaient mignonnes à voir. En fait, Izuko était vraiment mignonne. Son visage était joli, son teint, surtout. Ses petites ailes, grâcieuses, étaient si ravissantes, et sa tenue... Bien qu'il n'aimait pas le orange, elle était belle, avec ces jolies bandes noires et oranges. Et surtout, il admirait ses deux grosses lances en argent. En effet, vu qu'elle n'avait pas de dard, il lui fallait bien un moyen de se défendre... Enfin bon. Il posa délicatement la couverture sur la jolie api, prit un papier ainsi qu'une plume, un encrier, et commença à écrire.



Chère Izuko,

Tu liras sans doute ceci en te réveillant.
Saches que je suis parti, je ne pouvais rester.
Mais quoi qu'il en soit, sois rassurée,
J'envoie pour te surveiller un de mes servants.
J'espère que nos chemins se croiseront de nouveau,
Par un temps mille fois plus beau,
Dans de bien meilleures conditions,
Et surtout fais bien attention.
Je re dis donc, par ces mots, au revoir,
J'espère très vite te revoir.

                                      Rywen.


P.S: Je te laisse un laissez-passer, te permettant de venir dans mon manoir quand tu veux. Ramènes moi ma cape, quand tu viendras. Bisous.

Il déposa la lettre doucement dans la mains de l'api, ainsi qu'un laissez-passer, se pencha pour déposer un baiser sur son front récupéra sa veste et s'en alla. Il sortit, dans la nuit. Comme il le pensait, ses deux serviteurs attendaient devant la maison. Il demanda à l'un de surveiller la maison, et de protéger l'hybride se trouvant à l'intérieur, jusqu'à ce qu'elle soit en dehors des ruines. Il lui demanda également de lui expliquer ce qu'il faisait là, et s'en alla avec son autre serviteur, sortant de la ville, éclairé par une lampe de poche qu'avait le domestique. Il espérait vraiment revoir Izuko rapidement. Mais il ne pouvait rester près d'elle. Il devait rentrer chez lui. Ce fut donc, non sans peine, qu'il retourna chez lui.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 13 Déc - 13:18
Elle sentit dans son sommeil le sol froid, mais cela ne la réveilla pas pour autant. Même les coups de tonnerre ne la réveillaient plus. Elle a un sommeil tellement lourd. Combien de temps avait-elle dormi ? Une heure ? Cinq ? Plus ? Elle ne savait pas. Tout ce qu'elle se rappelait, c'est qu'elle avait tellement bien dormi !

Elle ouvra doucement les yeux, la première chose qu'elle vit, c'est un inconnu qui la surveillait. Elle eut son réflexe habituel et elle attrape une lance pour se défendre, prête à le transpercer, faisant tomber deux papiers à terre. Quand l'homme lui expliqua ce qu'il faisait ici, elle restait quand même sur ses gardes. Elle prit la lettre en regardant la carte. Elle comprit que Rywen était petit dans la nuit, la laissant avec un serviteur pour la protéger pendant son sommeil. Un laissez-passer ? Il habitait dans un manoir pour avoir ça ? Se demanda-t-elle.

La lettre la fit rire. Les rimes, elle adorait ça, mais ça la faisait tellement rire. Elle se retenait le plus possible de pas rire devant un autre humain, mais c'était vraiment difficile. La cape... C'est vrai qu'elle l'avait sur ses épaules... Elle rentra chez elle avec son sac de métaux en échappant directement à la vue de ce serviteur. Elle refusait d'être suivie indéfiniment. Une fois chez soit, elle regarda encore la carte, ne sachant pas quoi faire. Devait-elle vraiment lui rendre ? Ou plutôt devait-elle risquer d'aller chez lui ? Tant de questions dans sa tête... Au fond d'elle, elle voulait le revoir, mais sa raison lui disait le contraire. Que faire ? C'était tellement compliqué...

Izuko décida de déposer la cape dans son armoire, pour l'instant. Peut-être qu'un jour ou l'autre, elle se décidera à aller lui rendre, dans un tiroir, elle rangea le laissez-passer, puis elle retourna à ses habitudes, essayant de plus penser à cette journée passée avec cet humain.
Messages : 125
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 21
Localisation : Dans ma ruche
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Rick Duval / Fujiko
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Abeille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Les Apis / Hideaki (libre)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://ushisekken.deviantart.com/
HybrideF - Sauvage


Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-