AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Punition du Chaton /!\ Ultra-violent/Yaoi



Punition du Chaton /!\ Ultra-violent/Yaoi

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 11 Sep - 18:48
Il était bon d'arriver chez soit, même avec ce petit entêté qu'était Dimitry. Luka avait refermé la porte à clé. Il se déchaussa, enleva ses gants et son manteau qu'il accrocha soigneusement au porte manteaux. Il décida ensuite de déshabiller le jeune homme, il était sale après ces jours de captivité et on ne savait pas entre quelles mains il avait bien pu passer. Le grand blond saisit la petite vermine dans ses bras comme un sac de pommes de terre puis il le monta jusqu'à la salle de bain. Cela faisait déjà un petit moment que la belle au bois dormant était dans les bras de Morphée.  

Luka détacha ses menottes pour les remplacer par des menottes en cuir séparables, il les lui enfila et s'assura une bonne sécurité puis il les accrocha par des mousquetons vissables à des petits anneaux soigneusement fixés à cinquante centimètres du sol sur le mur carrelé de la douche :

- Allez, debout, la sieste est terminée.


Disait-il sur un ton neutre tout en arrosant le garçon d'une eau relativement froide voir glacée. Et alors que le garçon se réveillait, Luka ajoutait simplement sur le même ton avec son regard de prédateur qui le dévorait des yeux, ces yeux bordeaux se mêlaient aux yeux émeraudes de sa proie :

- Tu es sale, et au vu des charmantes insultes dont tu m'a fait part tu mérites d'être punis même si j'ai bien pris en compte le fond de ta pensé.

L'homme imposant saisit une cravache qu'il avait posé à sa porté au préalable et sans attendre un premier coup claqua sur la cuisse du garçon nu. Sa peau claire était rougie par ce mélange d'eau froide et du coup sec lancé par l'outil de cuir. Luka n'était pas en colère mais le dressage, bien qu'il ait été efficace, n'était pas non plus une perfection puisqu'il n'avait assimilé que sa position, même si en soit, le fait que le garçon ait intégré la chose était quelque chose de positif. Il reprit alors  :

- Je doute que tu ne souhaites revivre les leçons du centre, cependant...

Il caressait la cuisse du jeune homme faisant claquer la cravache :

- Tu n'as pas complètement assimilé les leçon mon petit Dimitry... Mais je vais t'aider.

Il utilisait des mots positifs pour quelque chose qui pourrait paraître effrayant pour plus d'un, mais c'était une bonne technique pour pousser à la culpabilité une personne prisonnière. Alors, comment allait réagir le chaton à cette douche froide et aux coups de cravache ? Quels effets lui feraient les paroles du loup qui comptait le dévorer haché menu... ?
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 12 Sep - 6:32
Il savait que dire tout cela allait lui faire gagner une punition dont le blond en avait le secret. Il le savait… Mais, il avait besoin de dire tout ça. C'était plus fort que lui… Il avait l'impression que c'était toujours le dresseur qui gagnait et jamais lui, que tout ce qu'il faisait était calculé, qu'il avait fait exprès de lui faire croire qu'il ne serait pas acheté par lui pour ensuite venir l'acheter. Oui, il l'avait en travers de la gorge tout ça.

Il sera les poings et la mâchoire à ses paroles. Bien sûr qu'il ne pouvait pas mordre ! Sinon il allait encore subir ses tortures ! Il avait compris son petit jeu… Il aimait le torturer et le pousser à bout pour qu'il se rebelle… Le russe essaya de résister quand il le colla contre le capot de la voiture dans une position très inconfortable… Surtout sentir son corps contre le sien lui rappelait le… Il avait envie de lui décoller un coup de coude, quelque chose, peu importe ! Mais qu'il arrête d'être aussi près de lui… Il ne put retenir un frémissement de dégoût lorsqu'il lui chuchota à l'oreille. Qu'il s'éloigne… Par pitié… Son regard était rempli de dégoût et l'envie de fuir, d'ailleurs, il gigotait un peu dans cette position voulant à tout prit qu'il le lâche.

Il le vit prendre quelque chose dans la voiture avant de revenir mettre tout son poids sur lui et essayer de lui faire sentir quelque chose. Le fils de… Il arrêta de respirer un moment, mais il ne pouvait pas faire cela indéfiniment. Il se débattit autant qu'il pouvait, quitte à se faire mal au cou à cause de la laisse, avant de s'effondrer. Et ce fut le total trou noir.

Il se réveilla après… Combien de temps ? Lui-même ne savait pas. Il était totalement déboussolé et l'eau froide qui venait sur lui fut le pire réveille de sa vie. Il essaya de partir, mais il sentait que les menottes étaient accrochées à quelque chose et que ce n'étaient pas ses menottes habituelles. Il tremblait de froid et ce connard continuait en plus ! Ce regard prédateur… Il le détestait de tout son être. Lui ? Prendre en compte ses paroles ? La blague ! Continue de lui passer de la pommade comme ça, il n'est plus dupe… Plus maintenant.

Il essaya de se redresser, mais il sentit une vive douleur sur sa cuisse. Il sera les dents et la mâchoire pour ne sortir aucun son, l'obliger à n'en sortir aucun. Cette fois, il tiendra… Oui, il tiendra face à lui… Encore un coup, mais aucun son. Résister… C'était le mot qui revenait en boucle dans sa tête. Il attendit que monsieur Milosevic arrête de parler pour poser son regard émeraude droit sur lui.

-J't'emmerde ok ?! Tu peux faire ce que tu veux j'en ai rien à foutre ! Je ne te pardonnerais jamais ! Et… Et… Fous moi la paix bordel !

Il avait du mal à dire le fond de sa pensée… Tout se mélangeait. Même s'il essayait de faire le dur à cuire, il avait quand même peur… Il savait que le dresseur était le pire des hommes après le directeur du centre de dressage. Il déglutit avant de se laisser tomber sur le sol de la salle de bain et d'un geste de pied bien habile, il plaqua la cravache au sol avec son pied avant de regard une nouvelle fois son bourreau.

-Laissez-moi en paix bordel…

Ne pas craquer… Rester fier face à lui. Quelque chose de difficile à faire surtout de sa voix était un peu suppliante sans qu'il ne le veuille vraiment… Et le vouvoiement de nouveau présent... Pourquoi lui bordel… Pourquoi lui ?!
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 12 Sep - 18:22
Le jeune homme aux yeux émeraude semblait bien réveillé. Peut-être même un peu trop. Luka remarquait qu'il avait reprit une bonne énergie. Il n'avait visiblement pas reprit un flot d'insultes, il s'était arrêté à un seul mot cette foi ci, il y avait du progres, et en même temps l'homme des Balkans voyait que le Russe était perturbé, il progressait vite et en mmême temps lui faisait des reproches et en même temps il était très contradictoire dans ses propos. Cela indiquait un véritable déséquilibre dans la tête du garçon. Luka avait sa petite idée pour l'amadouer, le garçon avait peur au fond de lui, c'était visible, et cela s'entendait dans sa voix. Il faisait des efforts sans s'en rendre compte et Luka allait l'en récompenser tout en tirant cela à son avantage. Cela lui permettrait également de tester son nouvel arrivant... qui n'était pas si nouveau.

L'homme coupa l'eau, il s’approchât du garçon doucement, son visage était moins stricte, moi glacial, plus neutre sans non plus être trop doux. Ils étaient chez lui et il l'avait bien assez torturé par le passé, pour le moment. Il s'accroupit devant le jeune homme puis il repoussa une mèche de cheveux de ce dernier, contemplant ses beaux yeux verts, son regard profond qu'il décriptait, mélangé de peur et de reproches cachés tant bien que mal. Luka dit alors au garçon sur une voix calme et compréhensive :

- Allez Dimitry, je vois bien dans quel état tu es. Cesse de cacher tes émotions et tes sentiments tu veux ?

La main alla se poser doucement sur le menton du jeune homme, caressant ses lèvre, son regard se fit un peu plus sévère et il reprit sur un ton un peu plus ferme :

- Et je te l'ai déjà dis, arrête de faire sortir de vilains mots de cette jolie bouche, c'est impoli.

Pour une fois Luka s’apprêtait à être presque laxiste, du moins de son point de vue, il allait lui laisser une chance, il était capable du pire, quel que soit l'état du corps et de l'âme de sa proie au final. Il était prêt à aller loin dans la punition. Et sur le même ton il ordonna au petit chaton qu'était ce garçon aux cheveux d'or :

- Laisse toi faire.

En quelques seconde Luka détacha les deux mousquetons qui tenaient le garçon prisonnier. Il se releva et se recula de quelques pas puis il dit au jeune homme en sortant une serviette blanche du placard ainsi que du savon et du shampoing, sans oublier le sèche-cheveux, le tout dans un léger soupir, comme s'il se demandait si lui laisser une chance était le bon choix :

- Allez, laves toi de la tête aux pieds. Je te laisse dix minutes, pas une de plus. Je descends. Lorsque tu auras terminé, rejoins moi aussi nu que tu l'es à présent. Et reviens avec ton collier autour du cou et tes menottes enfilées.

Certes, Luka laissait une chance au jeune homme mais il le laisserait nu pour cette fois et dans une tenue indisposante bien que Dimitry soit susceptible d'être habitué à cette tenue dans laquelle son bourreau l'avait bien souvent vu. Après ces mots et un dernier regard le grand blond sorti de la pièce pour prendre l'escalier et arriver dans son salon. Il se dirigea dans l'entrée pour prendre son paquet de cigarettes. Il prit son cendrier qu'il gardait sur le rebord d'une fenêtre – qu'il laissa ouverte – puis il se dirigea près du canapé pour la fumer en toute tranquillité en attendant que le jeune homme les rejoigne. En attendant, il hésitait à continuer la punition, la rendre plus vicieuse ou non, il pesait le pour et le contre, s'il écoutait son empathie, il serait rassurant avec car il avait bien compris que des sentiments étaient nés chez le jeune homme, il était d'ailleurs très mignon, mais d'un autre c'était une tête dure, il est connu qu'il ne faut pas laisser de répis à ces petits entêtés mais là...
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 13 Sep - 4:12
Il n'arrivait plus à penser correctement… À s'exprimer correctement… Cet homme avait un effet négatif sur l'aspect psychologique du russe. Il lui chamboulait tout et le désorientait complètement, ne sachant plus quoi dire, quoi penser, quoi ressentir et surtout, il ne savait plus si c'étaient ses sentiments à lui, ses pensées et ses mots et non pas l'esclave que le dresseur avait créé après ses longues séances de tortures.

Quand il ne sentit plus l'eau sur la peau, Dimitry tremblait un peu à cause du froid. Ses yeux étaient rivés sur le sol et il n'osa même pas regard l'homme en face lui. En sentant sa main sur son visage, il eut un mouvement de recul. Un réflexe ?... Sûrement… Surtout que maintenant, il ne pouvait plus supporter qu'un homme le touche. Il fut obligé de le regarder dans les yeux, déglutissant difficilement et serrant la mâchoire à ses paroles. Jamais il ne montra ses émotions à cet homme, jamais ! Après tout ce qu'il lui a fait subir, il s'amuse à jouer le gentil maître ? Mais bien sûr ! C'était le mal… Sentant ses doigts caresser ses lèves, il devint pâle. ‘'Arrête de me toucher….'' ‘'Éloigne toi de moi…'', c'étaient ses pensées les plus profondes à cet instant. Il lui aurait mordu les doigts s'il avait pu, mais il connaissait les conséquences de ce geste.

À son ordre, il ne bougea pas. Pourquoi lui obéissait-il ? C'était… C'était plus fort que lui à cet instant. Il se frotta doucement les poignets une fois que ceci fut détaché en écoutant tout de même monsieur Milosevic. Il attendait qu'il soit sortit pour se mordre la lèvre, un système de défense pour éviter de hurler de rage. Quand il se sentit calme, il prit sa douche, se sécha les cheveux et le corps. Il regarda le collier et hésita à le mettre.

-… Putain de merde…

Il l'enfila autour de son cou avant de mettre une serviette autour de la taille et de remettre ses menottes. Il ne serait plus jamais nu, plus devant lui, plus devant quelqu'un. Il savait pertinemment que le blond connaissait son corps par cœur, mais il refusait d'obéir à cet ordre-là.

Il descendit l'escalier pour rejoindre son… Bourreau qui fumait tranquillement. Observant en silence le lieu où il allait vivre à présent, il regarda surtout où il pourrait s'échapper et le fuir à tout jamais ainsi que quelque chose pour se défendre au cas où il essayera de refaire les mêmes tortures qu'au centre de dressage. Sa tête marchait à vivre allure, il pensait à tellement de choses voir trop. Il posa son regard sur son nouveau maître en se raclant la gorge pour le prévenir de son arrivée.

-J'ai fini…

Dimitry savait que le dresseur n'allait pas être très content de le voir avec une serviette autour de la taille… Mais bon, au point où il en était…
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 15 Sep - 19:59
Quelques craquements dans les escalier, le bruit de gorge du jeune homme, et ses seules paroles, il était là. Luka posa son regard sur lui, l'observant de la tête aux pieds, il remarquait très bien que l'ordre n'avait pas été respecté jusqu'au bout. Luka se disait qu'il avait peut-être eu tort d'être plus laxiste pour cette fois. Il fallait qu'il ait une emprise sur le jeune homme, qu'il ne veuille plus repartir même s'il avait un bracelet GPS dans un de ses placards, ceux que certains assignés à résidence ou délinquants portent. Il ne le sortait pas pour le moment, c'était une réserve, au cas où.

Luka reposait sa cigarette sur le cendrier. Il se redressa sans un bruit, il était toujours bien plus imposant que ce garçon qui était si petit pour un homme et par rapport à lui, deux exacts opposés. Le bosniaque plongeait son regard sombre dans les yeux émeraude du jeune blond, il s'avança vers le jeune homme d'un pas fluide et prédateur, capturant complètement son regard. Il entra d'abord dans sa zone de confort, puis intime, puis il le repoussa doucement mais fermement contre le mur. Sans attendre l'homme au regard noir attrapa les poignets de sa proie et d'un geste ferme mais sans grande brutalité il les lui plaqua au mur, au dessus de lui. Il ne retint les poignets fins du garçon que d'une seule main, c'était suffisant, sa poigne était ferme, il ne se laissait pas perturber par les éventuels tentatives de fuite. Il soupira très légèrement, retenant un sourire qui risquait d'être carnassier :

- Dimitry... Tu n'as pas respecté ce que je t'ai demandé...

Pas besoin de lui dire que cette fois ci il sévirait bien plus, cela s'entendait déjà bien assez dans sa voix sans compter que Dimitry avait déjà eu à faire à lui. Il le bloqua en passant son genoux entre les jambes du jeune homme puis sa seconde main caressa doucement son visage, son doigt s'attarda sur le menton puis la gorge de Dimitry. Luka l'aurait bien croqué ici et maintenant, mais ce n'était pas le moment. Sa main glissa le long du torse à la peau douce et aux traits dessinés mais fins du jeune homme. Luka ignorait prenait plaisir à observer la façon dont réagissait Dimitry. C'était presque un jeu. Sa main termina sa course au niveau de son bassin, là où se trouvait le nœud de la serviette, il reprit alors :

- Tu sais que tu m'appartient, tu ne devrais avoir aucune honte à être nu devant moi mais je vais t'aider à travailler cela si tu en as besoin...

Cela sonnait presque comme une menace mais aussi comme une sentence, une condamnation. Toujours avec douceur Luka retira la serviette de son petit esclave qui lui servait de jouet, observant tranquillement ses réactions.
Les deux blonds se trouvaient juste à côté d'un meuble simple avec quelques tiroirs. Et sans quitter les yeux de sa proie tout en gardant ses poignets maintenus contre le mur au dessus de lui, Luka tira un tiroir et en sortit une petite fiole qui contenait une sorte de Poppers très amélioré, les effets étaient plus longs et plus intenses tout en restant immédiats et n’entraînant pas d’accoutumance. Puis Luka mit la fiole sous le nez du jeune homme, n'hésitant pas à le menacer doucement :

- Renifle ça... sinon....

Sinon il le lui injecterait, mais Luka se gardait de le lui dire, il ne voulait pas être obligé de menacer clairement à chaque ordre qu'il lui donnerait. Petit à petit l'homme se rendait compte que le dressage de son petit chaton apeuré allait être long, il sortait les griffes et grondait mais en réalité il était mort de trouille et cela n'avait pas échappé à Luka. A présent il attendait de voir quelle réaction aurait le jeune homme qui ne pouvait faire semblant d'avoir reniflé ce puissant aphrodisiaque, les symptomes corporels de cette drogue étant les frissons, une sensibilité du contact accrue et un rythme cardiaque plus élevé sans compter la sensualité et le désir sexuel plus que présent...
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 17 Sep - 12:20
En sentant le regard de son maître sur lui, Dimitry détourna le regard faisant semblant de regarder la décoration de l'appartement. Ce n'était pas du tout son genre de faire ça… Ceux qui le connaissaient vraiment savaient que la décoration intérieure était l'une des choses qu'il détestait par-dessus tout. Il préférait les choses sobres…

Le blond sentait que la punition allait arriver, surtout quand il sentit du mouvement non loin de lui. Il déglutissait difficilement avant de reposer son regard sur celui du dresseur. Il essayait d'effacer la légère peur dans ses yeux, mais son petit pas en arrière montrait complètement son sentiment. Il voulut faire demi-tour au plus vie, mais il fut repoussé contre le mur et les bras plaqués contre le mur. Il essaya de se débattre, détestant être dans une position inférieure à lui. Il avait moins de force que lui et il était plus faible que lui, quoi qu'il fasse, c'est toujours monsieur Milosevic qui aurait l'avantage.

Il le savait très bien qu'il n'avait pas respecté ce qu'il avait demandé, pourquoi devrait-il le faire après tout ? Pour éviter la punition. Oui, oui… L'esprit de Dimitry est très contradictoire dans cette situation. Il ne put s'empêcher d'être dégoûté en sentant sa main parcourir son corps… Non… Stop… Cela raviva les mauvais souvenirs et il essaya tant bien que mal de se débattre, même s'il était totalement bloqué contre ce foutu mur ! Avant même qu'il eut fini de finir sa phrase, il lui cracha presque au visage ses mots.

-Ne me touche pas…

Il continuait de se débattre en sentant la serviette tomber au sol, son regard planté dans celui du blond… Mais le regard de l'ancien étudiant était rempli de haine, la peur ayant disparu totalement de son visage. S'il continuait de le toucher ainsi, il finirait par le tuer dans la nuit qui suit. Un couteau peu malencontreusement se retrouver dans la tête de quelqu'un en tombant… En plus de s'amuser de ses réactions, il voulait qu'il renifle quelque chose ? Quelque chose qui ne voulait pas que du bien à mon avis. Il coupa sa respiration pour ne rien respirer, car, même s'il tournait la tête il pourrait en respirer un peu.

-Va te faire foutre !

Sur ses paroles, il prit le temps de prendre un peu d'air par la bouche pour arrêter sa respiration. Mais… Il n'allait pas tenir longtemps… Au bout d'une minute, il fut obligé d'ouvrir la bouche pour respirer et surtout, son nez fut droit sur le flacon. Il renifla un peu de ce que contenait le flacon. Il toussa un moment après l'avoir respiré et de reposer son regard sur son maître.

-Ça pue !

Quelques secondes plus tard, il se sentit bizarre… Il avait de plus en plus chaud et ses joues ne pouvaient s'empêcher de se teinter d'une légère couleur rosée. C'était quoi cette merde qui lui avait fait renifler ?! Après le coup de chaud suivi les frissons aux mains sur sa peau et son rythme cardiaque qui ne faisait qu'augmenter. Putain, mais… Il essaya de se débattre, mais quand il bougea, il sentit le genou du dresseur entre ses jambes ce qui le fit s'arrêter en sentant cette sensation si… Si agréable… Non !! Non ! Surtout pas ! Il ne fallait pas qu'il pense ça, il devait contrôler son corps !

-Bordel !! Tu m'as drogué connard… Lâche-moi !!

Bizarrement, le corps du blond disait le contraire malgré toute la force qu'il m'était à résister à tout ça. Il leva la tête vers le plafond pour essayer de prendre plus d'air et de calmer sa respiration… Ou plutôt pour essayer de se calmer tout court. Il refusait de sentir un désir sexuel aussi intense face et lui et envers lui ! Il refusait de faire quoi que ce soit avec lui ! Il voulait juste le tuer et il allait le faire, oh oui. Quitte à recevoir des coups pour ne pas obéir. Là, c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Alors… Alors, il donna un coup de pied dans le ventre de genoux dans le ventre du dresseur et de lui mordre l'épaule pour essayer de l'éloigner un peu et pour se laisser tomber au sol surtout.
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 17 Sep - 17:45
Alors que Luka forçait le jeune homme à consommer la drogue du plaisir, ce dernier eut un regard haineux envers lui. Luka s'attendait à ce qu'il soit particulièrement récalcitrant et cela ne manqua pas, entre les insultes et les mouvements du jeune homme pour se débattre Luka avait de quoi bien le punir. Le jeune homme était plein d'envie, son corps réagissait et réclamait mais il en était tout autre pour son esprit rebelle. Le Bosniaque s'attendait presque même à recevoir un coup, et cela ne manqua pas, le malotru lui avait enfoncé le genoux dans le ventre, cela ne lui avait pas fait mal mais seulement légèrement surpris, mais suffisamment pour se faire mordre à l'épaule. Là encore l'homme n'eut pas de blessure, rien de douloureux puisque sa veste de costume le protégeait, juste un petit pincement qui l'avait fait lâché par réflexe. En quelques secondes le jeune homme était à terre, pris par la drogue. Parfait, Luka allait pouvoir le punir plus facilement.

La colère montait mais elle restait froide, le jeu était terminé, Luka allait arrêter de prendre des pincettes avec ce jeune homme, il avait fait preuve de bien trop de gentillesse avec lui dans sa demeure alors qu'il lui aurait déjà coupé la langue ou arraché les dents au centre. Les choses allaient pouvoir commencer et Dimitry verrait une nouvelle facette de son maître, il saurait à présent qu'il ne faut pas jouer avec les limites, à ses risques et périls. Le regarde du grand blond se faisait sombre, presque noir, et il était d'une humeur plus que glaciale, cela le rendait encore plus imposant qu'a son état naturel, il se dirigea d'un pas assuré mais mais froids, presque sanguinaire, vers le jeune homme dont il attrapa les cheveux :

- Tu as dépassé les bornes depuis trop longtemps petit animal sauvage...

Il ignorait totalement si le garçon se débattait ou non, il adaptait sa poigne en fonction. Luka ouvrit la porte de son bureau. Ce bureau lui servait de pièce de travail mais aussi de pièce de torture, il l'avait aménagée au cas où son ou sa future hybride, ici présent c'est un humain, lui manque de respect, la salle qui servirait de salle de punition... Il y avait des crochets un peu partout et un grand meuble au coin de la pièce, à côté du bureau, contenait toutes sortes d'objets de torture. Les menottes, fouets, cravache ou autre éléments de contention étaient accrochés au mur. Dimitry avait déjà ses menottes aux poignets, c'était parfait. Luka l'attacha à un crochet au plafond en système de poulie semblable à ceux du centre de dressage et il le releva pour le mettre à la bonne hauteur. Pour pouvoir mieux installer le jeune homme, Luka lui mit un léger coup derrière la nuque, juste assez pour l'étourdir pour quelques instants.

L'homme aux regard devenu froid et noir devenait méthodique, Dimitry avait de quoi avoir peur car il était bien plus impressionnant qu'au centre, d'autant plus que cette fois ci il pouvait abîmer la marchandise... Il lui attacha les pieds avec une barre d'écartement. Puis il saisit sa cravache après s'être assurer qu'il était impossible au jeune homme de se défaire du crochet. Il tourna autour quelques secondes puis, brutalement il remonta le crochet en tirant sur le mécanisme de poulie, seule sa plante de pied touchait le sol, sachant qu'il ne pouvait plus bouger ses pieds comme il le souhaitait, il risquait d'avoir rapidement mal aux poignets et aux jambes.

Luka caressa doucement la peau du jeune homme du bout de la cravache puis il lui expliqua calmement mais froidement, sur un ton sérieux :

- Tu sais que tu vas être corrigé plus durement qu'au centre... Ton dressage commenc
e...

Avec la drogue, dont l'effet se terminerait sous peu, Dimitry ressentirais chaque caresses sur sa peau au centuple... Seulement, Luka ne lui laisserait certainement pas ce plaisir, pas aujourd'hui... Seulement, il avait une idée en tête, il partit cherché un petit outil dans son armoire, puis, alors que le jeune homme devait être encore excité par la drogue, il le stimula, passant une main sur le pénis du jeune homme au comble du désir, qu'il le veuille ou non. Il n'hésita pas non plus à se rapprocher un peu plus de lui, caressant d'abord son cou, puis son torse et ses tétons, son corps était brulant, il descendit enfin sa mains le long de ses hanches puis ses fesse pour terminer vers la fleur du désir, ouverte par la drogue, l'homme chuchotta à Dimitry :

- Si tu étais resté docile, tu y aurais pris un plaisir fou, tu aurais pu être délivré, mais là... tu n'aurais pas de délivrance malgré tout le plaisir que tu ressents...

A ces mots, Luka sortie la tige en métal froid et l’inséra dans dans l'urètre du jeune homme, écoutant simplement ses éventuelles plaintes. Il laissa l'instrument en place puis il prit dans son placard un Plug anal vibrant puis il se dirigea vers sa victime pour se placer derrière et lui insérer sans aucune précautions, l'objet qui, d'ordinaire, pourait être agréable mais qui, dans ce cas là, infligerait une humiliation sans égale à Dimitry. Il le mit en route, à un rythme de vibration moyennement rapide puis il se posta devant sa proie, l'attrapant par le visage avec force et brutalité :

- Je ne te laisserais me demander pardon que lorsque tu seras réellement punis et sincère...

Luka attendait de voir comment le jeune homme réagirait à cela avant de passer à la suite. Cette fois, rien ne pourrait le sauver. Il fallait absoudre ses pêchers...
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 18 Sep - 3:50
Il allait tellement le regretter d'avoir fait tout ça… D'avoir osé le frapper alors que, même au centre de dressage, il ne l'avait jamais fait. Mais… Il venait d'arriver aux limites de Dimitry. Il ne pouvait supporter d'avoir les mains d'un homme, et quelconque soit il, sur lui. Il avait sûrement fait l'erreur de sa vie en l'attaquant ainsi, mais il savait très bien que son dresseur était conscient de ses pensées, de son ressentit. C'était simplement… Un monstre. Un monstre qui se fichait bien des émotions des autres.

D'ailleurs, il tomba au sol sous l'effet de la drogue, se sentait moue et remplit d'envie. Il déglutissait difficilement en essayant d'avancer vers la cuisine pour attraper quelque chose, quoi que ce soit ! Mais quelque chose pour se défendre. Il sentait le regard de son maître… Il en avait peur, terriblement peur. Il savait que ce qu'il allait suivre n'allait pas être joli… Il fut arrêté dans sa ‘'fuite'' en sentant ses cheveux tirés vers le haut, ce qui l'obligeait à planter son regard dans celui de son bourreau. Il n'essaya même pas de se débattre, il savait que là, c'était trop tard.

Il se fit traîner dans une nouvelle pièce et que ne fut pas sa surprise en voyant que… Que… C'était… Une salle de torture ?! Même chez lui, il avait une pièce pour torturer les autres ?! Là, le blondinet paniqua totalement. Il gigotait pour essayer de se débattre, mais il s'arrêta en sentant le coup derrière la nuque. Bordel ça faisait mal ! Il fut étourdi un instant, mais essaya de donner un coup de bien à son maître quand il lui mit une barre d'écartement aux pieds, mais il s'arrêta son pied au moment où celui-ci allait le toucher. Pourquoi ? Pourquoi il s'arrêtait dans son élan ? Parce qu'il était mort de trouille, voilà pourquoi. Il était beaucoup plus effrayant qu'au centre… Comme si, ici, il n'avait plus de limites.
Attaché et incapable de se défendre… Il avait l'impression d'avoir déjà vécu ça… En se remémorant les souvenirs, il pâlit et il fit un petit gémissement étouffé de douleur lorsqu'il dut brutalement se mettre sur la plante des pieds. Mais, la cravache vint le caresser doucement et au lieu de lui faire peur, il ne pouvait s'empêcher de trouver ça agréable… Foutue drogue ! Ses paroles lui firent froid dans le dos et il resta muet à tout ça.

Le temps où il le laissa en paix quelques secondes était si agréable… Du moins avant de sentir son désir devenir encore plus puissant… Cette main sur son pénis, toutes ses caresses… Une torture sachant que c'était monsieur Milosevic qui lui faisait tout ça, mais un véritable désire… Il ne put s'empêcher un petit gémissement lorsqu'il arriva à sa fleur du désir… Il avait tellement honte… Mais ce ne fut que de courte durée. Son petit gémissement fut suivi par un cri de douleur. Q-Quoi ?! Qu'est-ce que ?... Il descendit son regard plus bas et il manqua de tourner de l'œil en voyant la tige à cet endroit. Bordel… Ça faisait si mal que ça lui avait coupé le souffle quelques instants. Concentrer sur sa douleur, il en ressenti une nouvelle au niveau de sa fleur du désir. Du moins, à la fois de la douleur et légèrement de plaisir, même si la souffrance était beaucoup plus présente ainsi que l'humiliation. Quelques larmes coulaient sur son visage avec un visage totalement tordu de douleur. Il avait envie de se libérer… Il avait tellement envie… Mais il ne pouvait rien faire avec cette tige et ce maudit gadget qui ne faisait que vibrer en lui, lui provoquant du désir… Mais tout n'était que souffrance.

Tête dure comme il était, il voulut tenir tête, mais… Il avait trop mal… Beaucoup trop mal… Et c'était si… Si humiliant ! Pire qu'au centre… Tellement pire… Il essaya d'articuler comme il pouvait, avec la plus grande sincérité et là… Dimitry n'avait jamais été aussi sincère de sa vie.

-P-Pitié… Arrêtez… Maître… Je… Je ferais ce que vous voudrez ! Je… J'obéirais à tout ! Je vous le jure !

Il posa son regard dans celui de son maître, totalement suppliant d'arrêter tout ça… Il n'en pouvait plus et il savait que ce n'était qu'un début, malheureusement…
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 18 Sep - 7:30
Luka restait froid et de marbre face aux suppliques du jeune homme, c'était un gamin, certes mais il était tout de même adulte et devait apprendre à réflechir aux conséquences de ses actes. Hors là, il n'avait pas réfléchit et avait même sous-estimé Luka, mauvaise, très mauvaise erreur. Et aussi sincère soit-il, même si c'était un bon début, ce n'était, d'après Luka, que sous le coup de la douleur et de l'humiliation, tout comme au centre, il avait su se montrer très obéissant, même si pour cette fois, cela avait été plus rapide. Il avait assimilé sa place et les règles de vie d'un esclave, cependant, tête de mule comme il l'était, il les franchissait ouvertement, et cela n'était certainement pas une bonne chose. Le bosniaque saurait lui faire ravaler sa fierté. Il fallait le rendre le plus docile possible et ne lui laisser aucun répit. Luka répondit sur un ton glacial qui n'inspirait rien de bon :

- Bien...

Il allait commencer, il allait mélanger la douleur et le plaisir, sauf que dans ce cas là, la douleur serait plus forte que le plaisir. Le bosniaque prit ensuite la décision de bander les yeux de sa proie, il saisit un morceau de satin prévu à cet effet, et sans même lui donner l'ordre de se laisser faire, car à présent c'était une évidence, il lui banda les yeux, s'assurant que le morceau de tissus ne descendrait pas. Puis, tranquillement, sur un pas au son glaçant d'un rythme particulièrement prédateur, il s'en alla chercher une badine en rotin, gardant sa cravache de côté. L'homme se positionna derrière sa victime puis, de sa main chaude il vin d'abord caresser le fessier élégant à sa merci. Cela dura quelques secondes, le temps de provoquer un frisson à sa proie, puis, il se mit un peut en retrait et le premier coup de canne retenti, puis un deuxième, et un troisième, de plus en plus fort, lacérant la peau du pauvre garçon pour qui le plaisir était devenu brutalement une douleur telle que même l'enfer pourrait paraître un paradis à côté. Luka attendit un peu que le gamin se calme et il lui dit calmement :

- Tu sais Dimitry, avec ce joli corps que tu as, tu pourrais me rapporter gros au centre. Je pourrais vendre ton corps chaque jours aux hommes qui voudraient de toi pour un instant. Je te droguerais, tu deviendrais accro et en même temps, ta vie deviendrait un enfer.

Voilà de quoi glacer le sang du jeune homme. D'autant plus que le centre dispose de bien plus d'instruments de torture que Luka. Dimitry l'avait mis en colère, il allait devoir assumer. Luka eu une autre petite idée derrière la tête pour jouer avec le corps et les sens du jeune homme. Il passa doucement sur la peau de ses fesses pales devenues rouges et portant les marques des coups jusque dans sa chaire. Il s'éloigna pour aller chercher de nouveaux instruments, il avait prévu une petite table roulante, il déplaça son siège à roulettes et la table en face du jeune homme puis il y disposa des aiguilles et un mini chalumeau, comme ceux que l'on utilise pour faire la crème brulée. Il y avait également disposé du coton et du désinfectant. Il prit place devant le garçon puis il lui caressa le torse pour s'attarder sur les petites pointes de chaire roses. Il n'hésitait pas à les pincer très légèrement et délicatement pour que le corps du jeune homme soit consummé par ce plaisir charnel. Puis il prit un coton et désinfecta la zone. Il chauffa ensuite les aiguilles et sans plus de précaution l'aiguille vint se planter dans le premier téton. Il y glissa un piercing puis il chauffa une pince à téton et pinça le morceau de chaire meurtrie, il aurait une brûlure qui partirait au bout de quelques temps. Luka répéta l'opération de l'autre côté.

L'homme se releva et prit sa cravache. Il passa derrière le jeune homme pour lui caresser les cuisses. Passant de l'extérieur vers l'intérieur, profitant des ses cuisses écartées et totalement offertes. Il remontait et redescendait la cravache. Comment réagirait le jeune homme cette fois ...?
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 18 Sep - 17:58
Dimitry voulait que tout cela s'arrête, il aurait voulu remonter le temps pour lui avoir obéi dès le début… Il regrettait tellement ce qu'il avait fait… Il avait tellement mal et il savait que ce n'était que le début… Et le ton glacial du blond lui confirma.

Il essaya de rester calme une fois totalement dans le noir, les yeux bandés. Il ne savait pas ce qu'il allait se passer et il ne pouvait rien voir… C'était une situation assez horrible… En entendait les pas résonner dans la pièce et cette main chaude se poser sur son fessier. Il eut un petit sursaut en la sentant sur lui avant d'avoir un frisson de plaisir. Bordel… Cette drogue était un pur calvaire ! Il le senti s'éloigner et un gémissement de douleur suivie de quelques cris qu'il essayait de cacher tant bien que mal. La douleur était si forte… Il n'osait plus bouger un petit doigt lorsque son bourreau s'arrêta, il essaya de calmer sa respiration devenue beaucoup trop rapide…

Les mots qu'il prononça eurent l'effet d'une minie bombe en lui. Le blond se mit à gigoter dans tous les sens étant totalement en désaccord avec ça. Il refusait de se faire droguer et toucher par d'autres hommes ! Déjà qu'il devait supporter celles de monsieur Milosevic… Mais… Il s'arrêta de bouger en sentant la main du dresseur sur lui, ne pouvant pas s'empêcher de frémir une nouvelle fois. Il entendait tout et il sentait que quelque chose n'allait pas… Il lui semblait avoir entendu le bruit d'un chalumeau, mais il n'avait pas le temps d'y réfléchir puisqu'il sentit son corps frissonner et des petits gémissements de plaisir sortir de sa bouche. Il avait honte de réagir ainsi… Tellement honte… Il sentit quelque chose d'étrange après ses délicieuses attentions et… Un grand cri résonna dans la pièce, puis un gémissement et encore une fois dans le même ordre. Il… Il venait de le percer ainsi, mais pourquoi ? Pourquoi comme ça ?... Il ne put s'empêcher de faire couler quelques larmes à travers le bandeau de soie avant de frissonner en sentant la cravache passer entre ses cuisses. C'était agréable grâce à cette drogue, mais la douleur au niveau de ses tétons était beaucoup trop intense… Et il comprenait ce que ça signifiait… Il lui appartenait…Depuis qu'il lui avait percé la langue, il avait compris que lorsqu'il avait un nouveau piercing fait par le dresseur était une marque de domination. Comme quoi, il lui appartenait et seulement à lui. Le russe prit du temps à le comprendre et c'était peut-être ça qui allait lui permettre de finir cette séance de torture…

Il tira la langue pour laisser son maître voir le piercing qu'il avait, montrant qu'il l'avait toujours gardé même s'il ne devait plus ce revoir. De cette manière, il disait au blond qu'il était entièrement à lui et qu'il allait obéir. Il voulait que tout s'arrête… Pouvoir se reposer même si cela imposait de servir le dresseur en étant son esclave.

-Pitié… Maître…

Il voulait que tout s'arrête... Vraiment...
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 18 Sep - 19:07
Luka écoutait les moindres plaintes du jeune homme même s'il n'y répondait pas. Et alors qu'il le caressait avec le bout de la cravache, il voyait le jeune homme montrer sa langue, et plus particulièrement montrer son piercing, il l'avait gardé et il suppliait. C'était donc qu'il était déjà sous son emprise, mais pas assez, pas suffisamment pour être totalement docile. Luka se plaça en face du jeune homme, déposant doucement sa cravache sur la petite table à roulette puis, sur un geste calme mais décidé, il passa son doigt sur la langue du jeune homme, puis dans sa bouche, comme pour voir s'il allait de nouveau mordre. Il continua un petit moment sans soucis tout en caressant les corps à la peau douce de sa proie. Il s'arrêta un instant.

Luka allait mettre Dimitry à l'épreuve, il le laissa dans sa position un petit moment alors qu'il préparait un petit matelas en mousse pliable sur le sol, c'était peu confortable mais toujours mieux que le sol brut et froid bien. Il y avait un anneau au mur à environ 80cm du sol. Il était très solide et bien fixé. Luka y accrocha une chaine qu'il sécurisa pour que le jeune homme ne puisse pas l'ouvrir. Elle était plutôt courte, une fois attaché, Dimitry ne pourrait se déplacer qu'a cinquante centimètre de distance à peine et ne pourrait donc atteindre aucun objets dangereux de cette pièce. Il sortit un nouveau collier, avec une fermeture par emprunte digitale, seul Luka serait susceptible de l'ouvrir ou de le refermer.

Après cela le grand blond, laissant toujours les yeux de sa proie bandés, commença d'abord par lui retirer ce qu'il avait dans l'urètre d'un geste rapide, il le jeta dans un petit bac qu'il avait prévu pour tous les objets à nettoyer. Il tourna autour de Dimitry pour éteindre et enlever le plug qu'il lui avait introduit un peu plus tôt. Il ne disait rien, laissant sa proie dans le doute et l'incertitude. La crainte que ce ne soit qu'un leurre. Il retira ensuite les pinces chauffées de ses tétons puis les aiguilles, il jetait le tout dans le même petit bac puis il saisit deux petits piercing en titane qu'il installa sur les tétons nouvellement percés, étrangement il faisait cela avec douceur et soin. Cela devait être la délivrance pour sa proie, mais ce n'était pas complètement terminé.

Le bosniaque détacha les pieds du jeune homme puis il déscendit la poulie pour que le jeune homme retrouve la terre ferme. Il lui enleva son bandeau et lui détacha les mains. Il le regarda dans les yeux, l'air sérieux et prédateur puis il lui dit :

- Tu as bien compris ta bêtise Dimitry ? Si tu fais une grosse erreur comme celle ci à l'avenir, tu passera un petit séjour au centre, tu es prévenu...

L'homme au regard sombre prit le jeune homme, faible, par le bras pour lui éviter de tomber puis il pointa la matelas du doigt et le guida pour s'y installer à genoux tout en accompagnant le geste d'un ordre :

- A genoux.

Une fois l'ordre exécuté Luka lui retira son collier pour lui passer le nouveau qu'il referma dans un petit « Clilc ». Il remit rapidement de l'ordre dans la pièce puis il apporta un pot de chambre avec couvercle et un petit rouleau de papier au cas où. Il le plaça près du matelas, à moins de cinquante centimètres du jeune homme pour qu'il puisse l'utiliser. Il lui dit alors simplement :

- La punition s'arrête là, mais ton éducation commence. Je ne veux plus avoir à te donner des ordres très basiques, sois spontané et sois docile naturellement, n'oublies pas ta place...Et ceci est là au cas où tu auras une envie pressante.

Il pointait l'objet du doigt. Puis il s'en alla, il était déjà tard dans l'après midi, Luka avait un petit creux mais Dimitry n'aurait certainement pas le droit de manger ce soir. Avant de se préparer quoi que ce soit, il partit acheter des croquettes, bio de préférence, il fit attention à ce que les composants ne puissent pas rendre son petit chaton malade puis il revint. Il se prépara un repas, laissant Dimitry enfermé et enchaîné dans la pièce sans eau ni nourriture. Il prit une douche et alla se coucher. Sa colère froide s’évanouit durant la nuit. Au petit matin l'homme prit son petit déjeuné puis il se dirigea vers la pièce où se trouvait son nouvel animal de compagnie. Il lui avait préparé une gamelle avec de l'eau et des croquettes mélangées. Il entra et dit calmement sur un ton détendu :

- Bonjour Dimitry, bien dormis ? je t'apporte ton petit déjeuné.

Il déposa la gamelle au sol, il n'en avait pas mis une grande quantité, quelques bouchées seulement pour que le jeune homme ne les vomisses pas par dégoût. Il lui dit alors simplement :

- Manges tout.

Si Dimitry obéissait il serait récompensé. D'autant plus qu'il avait besoin d'une bonne douche et de soin pour ses plaies, que ce soit au niveau des tétons ou de la peau de ses fesses qui était déchiré.
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 19 Sep - 4:34
Le russe voulait que tout s'arrête… Et c'est en montrant sa langue qu'il permettait de dire à son maître qu'il était obéissant en grande partie. Mais, ce qui suivit le surprit. Il senti un doigt sur sa langue jusqu'à passer dans sa bouche… Comme s'il vérifia que tout était ok ou alors il le mettait à l'épreuve. C'était très… Désagréable, mais il le laissa faire et il ne pouvait pas s'empêcher de frissonner encore un peu même si l'effet de la drogue commençait à se dissiper.

Continuant d'entendre simplement, il se demandait bien ce qu'il pouvait se passer… Il avait entendu quelque chose tomber au sol à cause du vent provoqué par la chute. C'était quelque chose de très léger… Un matelas ? Peut-être… Il entendit des chaînes et des pas… Qu'est-ce qu'il préparait encore ?... D'un coup, il se sentit libérer au niveau de son urètre, mais c'était tellement douleur que ça ne lui arracha qu'un cri de douleur. Il fut soulagé que tous les objets en lui furent retiré, mais il craignait que cette preuve de gentillesse cache toute autre chose… Ses pieds touchaient terre, mais il avait du mal à rester sur ses deux pieds. Ses yeux croisaient ceux de son dresseur, une fois le bandeau retiré, et son regard et ses paroles lui firent froid dans le dos. Non… Pas le centre… Si déjà, ici, il arrivait à lui faire subir ça… Qu'est-ce que ça serait au centre ? Il hocha simplement la tête en guise de réponse.

Il avait bien raison, c'était un matelas en mousse qui avait été déposé au sol. Avec l'aide du blond, il y alla et à son ordre, il se mit à genoux. Le nouveau collier n'était ni moche ni beau, ni lourd ni léger… Simplement plus sécurisé. Une fois mit, Dimitry se laissa tomber sur le matelas et il ne bougea plus. Il était épuisé et il avait mal partout… Son éducation ? Pour lui, c'était la même chose… Quoi qu'il arrive, il finirait par souffrir. Il regarda le pot de chambre avant d'hocher la tête.

Il resta un long moment ainsi, incapable de fermer l'œil… Il ne pouvait pas croire que la punition se finissait maintenant, il était sûr qu'il allait se passer quelque chose d'autre… Mais non… Tout était calme... Seul son ventre émettait du bruit dans cette pièce. Mais dans la nuit… Il eut une envie pressente et il ouvrit le couvercle du pot de chambre pour se soulager… Au lieu de ça, ce fut la pire douleur qu'il eut ressentit de toute sa vie. Il ne pouvait même plus uriner tranquillement ! Cette douleur était… Était… Il n'y avait pas de mot. Mais, il avait envie et il était obligé de supporter cette douleur s'il ne voulait pas que sa vessie explose. Le souffle coupé et serrant le poing, il essaya de faire ses besoins et une fois fini, il eut l'impression d'avoir fait un marathon tellement il était essoufflé et qu'il tremblait de partout. Il referma le couvercle et il n'alla même pas se remettre sur le matelas, non, il s'était évanoui à même le sol.

Lorsqu'il entendit la porte s'ouvrir, il se réveilla et alla sur le matelas jusqu'à avoir le dos contre le mur. Il n'avait pas du tout confiance en monsieur Milosevic, oh non… Et encore moins avec ce ton calme et détendu. Il se força quand même à lui répondre.

-Bonjour maître… Oui et vous ?... Merci…

Il n'aurait pas dû dire merci trop vite. En voyant ce qu'il y avait dedans, il ne bougea pas d'un centimètre. Cet ordre… Il déglutissait difficilement avant de s'approcher de la camelle et d'hésiter longuement. Et puis il commença à manger, mais ce fut long et difficile sachant que les remonter était très présente. C'était dégluasse… Mais s'il ne faisait pas ça, il savait que son maître allait le punir et sûrement plus durement. Une fois fini, il retourna sur son matelas, loin de son bourreau avec une mine de dégoût, il avait tellement envie de vomir…

-Voilà…
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 19 Sep - 6:43
Luka était satisfait de remarquer que le jeune homme comprenne enfin la menace qui pesait sur lui, au point de le fuir comme il le pouvait. Mais ce n'était certainement pas la solution pour lui. Le grand blond le regardait manger avec dégoût, ce test là était bien réussi puisqu'il avait tout mangé, il était clair qu'un repas comme celui ci était loin d'être appétissant et délicieux. Il retournait contre le mur. Luka saisit la chaine et dans un geste ferme mais doux pour ne pas se retrouver avec du vomit à ses pieds, il tira la chaîne vers lui. Il regarda le jeune homme dans les yeux tout en s'accroupissant, il avait envie de le croquer mais ça n'était pas le moment, loin de là. Le bourreau du jeune homme posa le doigt sur l'emplacement prévu pour recevoir son emprunte et actionner le mécanisme du collier pour le lui retirer en disant sur un ton toujours aussi calme et détendu après une petite caresse dans les cheveux de son esclave :

- Je suis reposé merci. C'est bien, tu as tout mangé.

Puis il se releva et tendis sa main au jeune homme pour l'aider à se relever. Allait-il le repousser avec cet air dédaigneux comme au magasin ? Une fois les deux blonds debout Luka ne prit pas la peine de le conseiller de bien se tenir en le menaçant. Il reprit la parole en faisant un geste de la main au jeune homme pour lui indiquer qu'il fallait qu'il lui suive et il ouvrit la porte pour ensuite lui dire sur un ton détendu qui résonnait comme une simple annonce, comme l'on s'adressait à n'importe qui :

- Tu vas prendre ta douche, je serais dans la salle de bain également. Ah et tu videras ton pot de chambre.

Ils montèrent les escaliers pour arriver tranquillement dans la salle de bain. Luka sorti les produits les uns après les autres, il prit une nouvelle serviette pour le jeune homme. Pour le corps il choisit un savon plus doux que la veille, cela pouvait paraître assez étonnant au regard des faits de la veille mais l'homme savait prendre soin de ce qui lui appartenait et la peau du jeune homme avait été bien abîmée la veille, un savon doux serait donc plus approprié. Il lui sortit également une brosse à dents et un peigne. Pendant qu'il préparait tout le nécessaire il expliquait calmement à son petit chaton :

- Voici tout ce qu'il y a dans la salle de bain pour te laver et te sécher. Tu pourras te servir seul lorsque tu mériteras de te promener seul dans la maison.

Donc lorsque Luka aurait un minimum de confiance pour cela mais une chose était certaine, il ne lui lâcherait plus de leste, c'était une erreur qui ne se reproduirait pas. Car en effet ils étaient deux à avoir fauté, Dimitry pour sa témérité et sa désobéissance et Luka pour son laxisme et sa négligence. Une fois que le garçon fut sous l'eau Luka s'appuya sur le rebord de la commode trainquillement, il croisa les bras et regarda le garçon sans aucune arrière pensé, pas d'idées déplacées ou perverses, il n'était pas voyeur comme certains, il s'avouait qu'il aimait voir la crainte dans les yeux du jeune Russe mais le voir se doucher le rendait indifférent, c'était simplement parce qu'actuellement il ne pouvait pas avoir confiance et le laisser seul sans surveillance. Au bout de quelques instant il se retourna pour prendre une crème cicatrisante dans le placard du dessus, près de la pharmacie. et se retourna en attrapant la serviette entre ses main pour la tendre à Dimitry lorsqu'il sortirait de la douche. Après la douche il tendit la serviette blanche au jeune homme et lui fit signe de le suivre tout en prenant la crème cicatrisante. Il se dirigea vers la pièce à vivre, en bas donc puis il s'installa sur le canapé tout en laissant Dimitry debout face à lui et il lui demanda à son petit chaton peureux :

- Viens Dimitry, allonge toi à plat ventre sur mes genoux et présente moi tes fesses...


Il allait simplement y passer la crème mais il n'en dit pas un mot, il voulait tester l'obéissance du jeune homme. Allait-il être effrayé et se cacher à l'autre bout de la pièce, se défendrait-il avec le même dédain de la veille ou serait t-il obéissant ?
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 20 Sep - 5:18
Il voulait qu'on le laisse tranquille… Tout simplement. Il ne voulait plus avoir affaire à monsieur Milosevic, plus à ses mains, plus à aucun autre homme. Il voulait aller au fin fond de la forêt et s'amuser à être Tarzan. Même si bon… Il préférait retourner en Russie, mais c'était mal parti pour y retourner… Peut-être en envoyant un mail piraté pour dire que Togi est une menace ? Oh… Pas con. Enfin, ce n'est pas le moment de penser à ce genre de choses.

Sentant la chaîne tirer, il avança un peu pour éviter de se faire étrangler et de vomir même s'il aurait bien voulu. Il le laissa faire en évitant son regard avant de voir cette main tendue devant lui. Après tout ce qu'il a fait, il voulait l'aider maintenant ? Il se cachait quoi derrière toute cette gentillesse, hein ? Il repoussa cette main et se redressa seul, mais préféra dire quelque chose pour éviter que ce soit mal pris.

-Je peux me débrouiller seul. Merci…

Un merci faiblard qui montrait qu'il n'avait pas du tout envie de le remercier et c'était compréhensible… La torture d'hier et ce repas écœurant… Il ne désirait pas dire merci, loin de là. Il hocha la tête à ses paroles et attrapa le pot de chambre avant de suivre son bourreau jusqu'à la salle de bains. Il jeta son pot de chambre dans les toilettes avant de passer un léger coup d'eau dedans pour le rincer et d'aller dans la douche. Il hocha une nouvelle fois la tête aux paroles avant de commencer à se laver sous le regard du pervers derrière. Bon, il se doutait que c'était plus pour le surveiller qu'autre chose, mais… Il ferait quoi dans une salle de bains, hein ? Il n'avait rien pour se défendre à part le pommeau de douche et encore, il devait réussir à le détacher pour l'utiliser. Cela dit… Il ne pouvait pas s'empêcher de surveiller le blond du coin de l'œil tout en se lavant. D'ailleurs, il le vit un moment chercher quelque chose dans un petit placard et il en sorti un tube… C'était quoi cela encore ? Il soupira intérieurement avant de sortir de la douche en attrapant la serviette, il se brossa les dents frénétiquement pour retirer ce goût horrible des croquettes puis il se sécha et enfila la serviette autour de la taille.

Il se trouva bien idiot à son ordre. Quoi ? Lui présenter ses fesses ? Mais… Pourquoi il ferait une chose pareille ?! En plus il ne savait même pas ce que c'était ce tube ! Il n'avait pas envie de se révolter, mais il avait peur… Peur de subir d'autres tortures… Quoi qu'il arrive, s'il ne lui obéissait pas, il allait les subir. Donc bon… Il déglutissait difficilement avant de venir s'allonger à plat ventre sur ses genoux après avoir retiré la serviette. C'était si humiliant comme position… Il avait tellement envie de le tuer… Bordel de merde…

-Ça vous va comme ça ?...

Ou plutôt, t'es content que je t'obéisse hein ? Que je devienne ton jouet… Rha, à cette idée la rage montait en lui. Il se vengerait… Quand ? Il ne sait pas encore, mais il se vengerait.
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 21 Sep - 18:22
Luka observait le garçon et voyait très clair, il n'avait pas envie de s’exécuter mais il le faisait par peur des représailles, c'était évident. Ce petit têtu avait du caractère et Luka saurait le dresser avec le temps et le travail au corps. Il finirait par lâcher prise et se soumettre. C'était l'objectif du dresseur et il ne reculerait devant rien pour y parvenir puisque pour le moment le jeune homme était aussi farouche qu'une mule, il cachait son jeu et s’exécutait pour son propre intérêt, et il avait bien raison, sans cela il risquait de gros soucis. Sur ce, le grand blond laissa le petit fauve aux yeux émeraude s’installer péniblement sur lui et il lui répondit simplement sur un ton tout à fait neutre :

- Oui... c'est bon.


Et là il caressa son dos avec douceur et contemplation, il avait un magnifique tatouage qui ne le laissait pas indifférent, il passait ses doigts dur les traits, silencieusement, comme une oeuvre d'art, puis il dit sur un ton plutôt doux, tranchant avec les différentes attitudes et attentes qu'il avait eut envers son petit esclave :

- Ce tatouage est vraiment magnifique Dimitry, il se mari bien à ta peau claire.

Le contraste était vraiment parfait, mais Luka ne s'attarda pas davantage sur le tatoo du jeune homme qui représentait un tigre, peut-être se prenait-il pour un jeune homme au caractère de tigre mais il était bien plus proche du chaton que du tigre... Un bébé tigre pour être gentil, mais Luka se gardait bien de lui en faire la remarque. Il ouvrit le tube de crème cicatrisante et en prit une noisette dans sa main, il jeta vulgairement le tube sur le canapé et étala la crème grasse sur le fessier rebondi mais meurtri par les coups de la veille, du jeune homme. Il reprit alors sur un ton moins doux mais plutôt bienveillant, contrastant encore une fois avec l'attitude de la veille :

- Ne t'inquiète pas, c'est simplement pour aider les plaies à cicatriser, cela te soulagera un peu.

Il aida le jeune homme à se relever tout puis il se leva à son tour et de sa main sans résidus de crème, il attrapa le menton du garçon aux cheveux d'or pour lui dire très sérieusement en capturant son regard et il lui dit sur un ton assez particulier, presque étrange et incompréhensible, c'était un mélange de séduction et de poigne tout en étant contrôlé et méthodique :

- Dimitry, saches une chose...


Rapprochant son visage au plus près de celui du jeune homme, laissant sa main glisser près du cou du jeune homme, comme pour le repousser dans ses retranchements et lui montrer qu'il avait le contrôle de la situation et qu'il était le seul à régner en cette demeure :

- Tu n'appartiens qu'a moi..
.

En d'autre termes, il est sa propriété, son jouet, et Luka ferait ce qu'il voudrait de lui. Dimitry n'avait pas son mot à dire dans l'histoire. Luka s'écarta un peu, laissant sa proie récupérer son espace intime et vital qui avait été franchi quelques secondes auparavant puis il reprit sur une voix un peu plus ferme tout en lui passant le doigt sous le menton comme pour accentuer ce qu'il allait dire :

- Est-ce compris ?

Le grand blond au regard ténébreux passa doucement sa jambe entre celles de sa proie si belle et si fraîche. L'homme jouait au chat et à la souris, il se comportait en prédateur et testait sa victime pour connaître ses réactions, et en même temps, le jeune homme allait-il perdre patience ou prendre, une fois de plus, sur lui et ravaler son égo plus fort que sa raison ?
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 24 Sep - 13:45
Cette position n'était pas du tout confortable et elle était assez humiliante à vrai dire… Présenter ses fesses à monsieur Milosevic ainsi… C'était à la fois provocateur et honteux… Et on ne pouvait pas rater ce sentiment sur le visage de chaton qui n'était pas du tout à l'aise. De plus, le ton neutre de l'homme était très étrange, mais alors la suite…

Il ne put s'empêcher de frissonner en sentant une main caresser son dos et plus précisément son tatouage. Quoi ? Il osait faire ça ?! Le blond déposa son regard sur le visage de son bourreau avant de se calmer complètement. Il… Il contemplait le tigre dans son dos ? Comment cet homme pouvait contempler quelque chose, lui qui était entièrement fait de pierre. Cela le perturba quelques instants avant qu'il détourne le regard, le laissant faire. Il voulait essayer de le rassurer ? Il ne savait pas… Il ne comprenait pas tout ce qu'il se passait d'un coup.

Ce ton bienveillant ne le rassurait pas du tout, mais à peine cette crème poser sur ses fesses meurtries, il pouvait sentir un léger soulagement. C'était plutôt agréable puisqu'il pouvait souffler un peu, oubliant totalement dans quelle situation il se trouvait. Puis il se sentit relever et il se releva automatiquement. Qu'est-ce qu'il allait l'attendre maintenant ?...

Son menton dans la main de son maître, il déglutissait difficilement avant d'entendre ce ton particulièrement étrange. Il entra dans sa zone de confort et d'intimité ce qui lui fit faire un pas de recul, un pas inutile puisqu'ils étaient toujours aussi près l'un de l'autre. Cette main sur son cou lui faisait plus peur qu'autre chose. Lui appartenir ? Qu'à lui ? La blague ! Mais même si Dimitry se disait que c'était totalement faux, pourquoi avait-il ce sentiment de soulagement ? Peut-être parce qu'en sachant qu'il était au dresseur, il aurait affaire qu'à lui et à personne d'autre ? Sûrement…

D'ailleurs, il ne put empêcher de faire apparaître un sourire, un petit sourire de soulagement. Il écouta le reste de ses paroles pendant que son esprit se battait intérieurement entre le soulagement et l'envie de le tuer, puisque s'il acceptait de lui appartenir… Monsieur Milosevic pourrait faire ce qu'il veut de lui.

-Oui… C'est compris maître…

Même s'il pensait le contraire, au moins, il ne pourrait pas être puni pour avoir dit non puisque l'autre blond ne savait pas ses pensées. En sentant la jambe entre les siennes, Dimitry eut un simple réflexe, un réflexe qui ne partira jamais. Parce qu'il était un pur hétérosexuel, parce qu'il refusait de coucher avec un homme, parce qu'il refusait qu'un homme le touche pour assouvir son désir. Il recula jusqu'à ce que la jambe ne le touche plus et son visage, c'était fermé. Comme si tout ce qu'avait fait le dresseur jusqu'à maintenant venant de s'envoler. Et… Sans un mot, sans expliquer son geste, il retourna simplement dans la pièce ou était le matelas et aussi rapidement qu'une fusée. Il ne voulait pas que cet homme le touche une nouvelle fois ainsi.
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 28 Sep - 6:31
Luka était assez surpris de voir un léger sourire se dessiner sur le visage du jeune homme, pourquoi souriait-il ? Un soulagement ? Ce n'était certainement pas de la moquerie, non seulement parce que ça n'en avait pas l'air mais en plus il était clair que sa position ne lui permettait pas d'avoir ce luxe. Puis, à son geste, cette jambe entreprenante qui se faufilait sans demander son reste entre celles du blondinet fit fuir ce dernier, son visage s'étant fermé. Il était évident que le garçon n'était pas à l'aise dans cette situation, il prenait donc la poudre d'escampette pour se réfugier dans la pièce qui avait servit à le châtier la veille. Luka venait à se demander si la provocation n'avait pas été trop rapide, ce garçon était instable et il fallait trouver le juste milieu pour qu'il ne prenne pas ses aises trop rapidement et en même temps pour ne pas saboter le dressage. Et en même temps il l'aurait bien mangé tout cru mais il n'était pas envisageable de le violer, ce que voulait l'homme c'était que sa proie en redemande quitte à le droguer pour cela, mais prendre son pied seul n'était pas quelque chose que le grand blond appréciait. Il fallait donc y aller en douceur mais avec poigne.

Luka se dirigea vers la pièce où s'était réfugié le jeune homme d'un pas sûr et fluide, il excluait presque la possibilité que Dimitry saisisse un objet de torture pour lui balancer à la figure. Il n'était pas fou à ce point car il connaissait les risques, hors la balance bénéfice/risque n'était pas valable. Le bosniaque avait rattrapé le russe avant qu'il ne s'asseye sur son petit matelas, un jeune homme de sa trempe, résigné mais partagé entre un esprit obéissant mais si téméraire lui donnait envie de lui faire des misères. Il attrapa sa petite fiole dont il avait fait usage la veille avec discrétion pour la mettre dans sa poche puis il s'avança vers le jeune homme tel un carnassier, le capturant du regard. Il espérait le dévorer, mais il fallait faire preuve de patience. L'homme au regard ténébreux entrait de nouveau dans la zone intime du jeune homme, le repoussant avec douceur contre le mur afin de ne pas le brusquer. Il avait envie de l'embrasser, de le capturer, de le faire sien mais il fallait tenir bon. Là il ne pourrait plus s'enfuir, il caressait d'abord son visage puis, doucement, sans geste brusque, il attrapait ses mains puis ses poignets pour les relever au dessus de sa tête. Et en même temps il le dominait de toute sa hauteur, le jeune homme était petit et menu à côté de lui, il n'était pas difficile de le maintenir ainsi. Il le fixait droit dans les yeux, et se sa seule main libre il reteint le menton à la peau lisse de sa proie pour lui dire calmement :

- Détends toi Dimitry... ne crois pas que je sois du genre à punir pour rien. Et saches que j'aime les bons moments lorsque le plaisir est partagé. Je ne t'ai pas acheté pour te châtier gratuitement.

Car en effet, il s'était tout de même attaché à ce garçon aux cheveux d'or qui s'était montré d'une docilité à couper le souffle après ses longues séances de torture qui avait tranché avec un moment de douceur. D'ailleurs, en y repensant, le prédateur se dit que peut-être faudrait-il de nouveau lui montrer qu'il pouvait être doux. Il décida de le relâcher puis il l'incita à se diriger sur son matelas de mousse, le laissant s'y asseoir. Il lui attacha son collier avec une grande douceur qui tranchait avec la situation puis, sans un mot, il quitta la pièce, la laissant ouverte. L'homme pouvait être parfois maladroit avec le jeune homme si difficile à dompter et à apprivoiser.

Luka préparait un chocolat chaud avec des minis marshmallow à la surface, et un verre de jus de fruit. Il avait glissé dans les deux boissons un puissant aphrodisiaque. Il se prépara un café, quelques toast pour tous les deux et déposa le tout sur la table basse. Il sortit un petit plaid brun et le déposa sur le canapé puis il retourna chercher son chaton qui devait attendre dans la pièce d'à côté sans rien y comprendre.

- Viens, je nous ai préparé quelque chose de chaud, et fais moi plaisir... détente toi un peu...

Disait l'homme avec douceur et sincérité tout en le détachant et en l'invitant à se diriger vers la pièce à vivre où tout était installé. Luka se dirigeait vers le canapé y entraînant Dimitry sans brutalité et le plus simplement possible puis il lui tendis son petit chocolat chaud en lui disant :


- Tiens, tu l'as bien mérité. Il y a des toast et du juste de fruit.



Le garçon allait-il enfin lâcher prise... ?
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 2 Oct - 6:26
Ce n'était pas dans ses habitudes de fuir comme un chaton apeuré sous ce simple geste à la fois provocateur et montrant une certaine domination et une pointe d'idées malsaines. Mais, il ne supportait pas le contact des hommes sur lui et encore plus maintenant avec monsieur Milosevic. Il refusait totalement de se faire sauter par son bourreau, voir de se faire sauter tout court.

Il allait retourner sur le matelas avant de voir son bourreau s'approcher et lui était incapable de détourner le regard. Il reculait encore et encore avant de s'arrêter net en se sentant repousser contre le mur. Il voulait fuir, lui donner un coup, l'insulter… N'importe quoi ! Mais rien, rien ne sortait de sa bouche et son corps semblait comme paralysé… Il sentait sa main sur son visage, mais il ne bougeait pas. Il sentait ses poignets être plaqués contre le mur, mais il ne bougeait pas. Ses paroles lui firent détourner le regard. Comment pouvait-il être détendu alors qu'il était dans cette position et comment pouvait-il le croire sur parole ? En y repensant, c'était toujours quand il avait réagi qu'il se faisait punir. Devait-il devenir une simple poupée sans aucun sentiment ? Un robot à l'aspect humain qui accepte tout sans le moindre esprit critique et sans aucune émotion ? Tout était si confus… Il le fut d'autant plus à son comportement…

Il alla sur le matelas une fois qu'il fut libéré et il le laissa attacher son collier. Mais toute cette douceur… Quelque chose clochait… Le dresseur ne pouvait pas être aussi doux et gentil, se serait ouvrir une porte à Dimitry pour se révolter. D'ailleurs, en parlant de porte, il l'avait laissé ouverte… Il ne comprenait plus rien ! Il restait assit, là, à attendre je ne sais quoi. En voyant le blond entrer dans la pièce et lui dire ce qu'il avait préparé, le russe ne put s'empêcher d'avoir les yeux ronds. Comment ? Il avait préparé quelque chose pour lui ? Pour qu'il se détende ? Il y avait quelque chose de pas net dans tout ça… Même s'il avait l'air d'un sincère homme en prononçant ses paroles…

Sans vraiment avoir le choix, il descendit pour aller dans le salon et suivre son maître jusqu'au canapé et de s'y asseoir. C'était beaucoup trop étrange tout ça… Beaucoup trop… Il regarda la tasse de chocolat chaud tendu par monsieur Milosevic. Il le prenait pour un enfant ?... Il l'attrapa pour la reposer sur la table sans dire un mot. Il préférait le café, mais apparemment ce n'était pas au programme. Il regarda la nourriture puis les deux boissons… C'était beaucoup trop étrange… Mais il sentait la faim lui tordre le ventre, alors… Il attrapa un toast avant de le sentir. Rien de spécial niveau odeur et niveau goût aussi après qu'il ait croqué dedans. Peut-être avait-il tord de se méfier autant ?... Il ne savait plus vraiment.

-Merci maître…

Il en mangea plusieurs avant de se rendre compte que manger ce genre de choses donnait soif. Il attrapa le jus de fruit avant de le sentir, comme pour les toasts. Rien de spécial… Était-il devenu parano ? Il commençait à le croire. Il souffla un grand coup avant de tourner la tête vers son bourreau et de faire un léger sourire sortit de nulle part.

-Pardon… J'ai l'impression d'être devenu parano…

Il fit un petit rire de gêne avant d'avaler le jus de fruit d'une traite. Il était délicieux… Pas de quoi s'inquiéter. Et puis finalement, il attrapa la tasse de chocolat chaud, mangea les marshmallows avant d'avaler le contenue. Bizarrement, il se sentait si bien maintenant… Il n'avait plus faim et le liquide chaud l'avait légèrement réchauffé. C'était vraiment agréable et il commençait à penser que son dresseur n'était pas si mauvais que ça finalement…

Il ferma les yeux quelques instants avant de se sentir de plus en plus chaud. Comme s'il commençait à avoir de la fièvre… Et puis, il ouvrit les yeux pour observer monsieur Milosevic et il n'eut qu'une envie : lui sauter dessus. Surprit de cette pensée et ne comprenant pas ce qu'il pouvait bien se passer, il se redressa pour aller en direction de la chambre, sentant de plus en plus un désir sexuel puissant le ronger de l'intérieur.

-Je… Je me sens fatigué… Je vais aller me reposer… Merci pour ce petit-déjeuner maître…

Il commença à avancer lentement vers la pièce où se trouvait son matelas. Il essayait de savoir pourquoi il ressentait tout ça… C'était le dresseur qui avait mis quelque chose dans son verre ? Non, pourquoi il aurait fait cela alors qu'il savait que Dimitry serait en colère ? Non… Il n'aurait pas fait ça… Pas après avoir enfin eu sa confiance… Il sentait sa respiration devenir de plus en plus rapide. Bordel… Il fallait qu'il reste seul, qu'il s'allonge… De toute façon, il serait fixé si le dresseur venait le voir pour s'amuser à le caresser. Mais est-ce que cette fois, le russe aurait-il la force de résister ?
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 8 Oct - 16:07
Le prédateur contemplait presque sa proie. Elle était presque comme un renardeau, ce petit animal sauvage et inoffensif à l'affut du moindre danger, du moindre bruit ou du moindre mouvement suspect. Luka voulait gagner sa confiance tout en le changeant complètement, détournant la nature qu'il se donnait. Cet après midi, la crapule allait y passer, il se ferait manger tout cru par le grand méchant loup qui guettait sans relâche, prêt à lui bondir dessus. Qu'il était mignon avec cette méfiance, mais Luka n'était pas assez stupide pour mettre quoi que ce soit au goût ou à l'odeur suspecte. Un sourire très léger se dessinait, il prenait un air innocent et bienveillant mais en vérité, le pervers qui sommeillait en lui bouillonnait d'envie, il convoitait ce corps mince, cette peau claire et ces yeux émeraude. Lorsque le jeune homme s'excusa, il fit un simple geste de la main pour lui signifier que tout allait bien, qu'il ne fallait pas s'inquiéter. Voilà qu'il commençait à être attendrissant, l'homme des Balkans le préférait calme et presque timide plutôt que comme un sauvageon.

Le fauve pouvait à présent se préparer à attaquer son festin ! Voilà que la douce proie se sentait faiblir, son corps devait être plus chaud que jamais et il était donc en panique, Luka le laissait se diriger doucement vers la pièce dans laquelle il l'avait retenu captif. Il titubait très légèrement, c'est alors qu'il se leva pour le rattraper, le laissant retomber dans ses bras. Puis avec une douceur presque suave l'homme prit le petit Russe par la taille puis il le dirigea plutôt vers le canapé pour l'y asseoir tout en lui disant :

- Quelque chose ne va pas Dimitry ?

L'homme s'assied juste à côté, il prit délicatement son menton entre  ses doigts, il avait envie de lui faire des misères mais il n'était pas encore prêt, il fallait attendre un premier pas, en attendant il lui demandait sur une voix très légèrement plus basse, plus proche du murmure quittant son côté glacial pour être plus chaleureux :

- Si tu veux t'allonger tu seras plus à l'aise dans ce canapé ou dans une chambre plutôt que dans ton petit matelas de mousse non ?

Puis il plaça une main sur son torse et l'autre sur sa taille, il effleura innocemment les petits morceaux de chaire percés la veille, observant les réaction du jeune Russe alors qu'il l'allongeait sur ses genoux avec précaution et avec soin. Le jeune homme ne devait se douter de rien, Luka n'en ferait donc pas trop, il reprit alors toujours sur ce murmure :

- Tu es fiévreux, ton rythme cardiaque à augmenté, tu as trop chaud ?

En réalité, il était clair que le jeune homme était dans le désir et Luka profiterait de cette situation pour lui faire accepter sa condition et lui faire prendre conscience que la bisexualité ou l'homosexualité n'étaient certainement pas contre nature, et surtout, que l'on pouvait y prendre beaucoup de plaisir. Le but aussi était de le rendre accro, de le rendre dépendant à son maître, que ce soit par l'affection et la sexualité qui renforcerait ces liens.  Alors que le jeune homme était allongé, le grand blond caressait son front en passant par sa joue tout en stimulant son torse comme par accident... Le loup était prêt à dévorer son chaton tout cru et mourrait d'impatience alors qu'il voyait bien les réactions de sa proie et que la main qui jouait avec son torse descendait sur ses cuisses tandis qu'il le dévorait du regard. Allait-elle craquer ?
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 8 Oct - 18:08
Dimitry avait l'impression d'être idiot à voir le mal partout… Après tout, monsieur Milosevic avait bien dit qu'il ne le punirait pas s'il ne le méritait pas ? Et l'acte sexuel était compris dans la punition. Il n'avait rien à craindre, vraiment rien… Et puis il avait l'air si sincère dans son air bienveillant. Peut-être qu'il y avait encore quelque chose de bien dans le dresseur et que le blond devait essayer de lui faire ressortir ? Il ne savait plus trop quoi penser de cette attitude qui ressemblait à de la bipolarité.

D'ailleurs, à force d'être aussi méfiant, il s'excusa de son comportement et le simple geste que son maître fit le rassura. Il n'avait rien derrière la tête, du moins il n'avait pas l'intention de faire quelque chose contre la volonté du chaton. Peut-être qu'il lui faisait trop confiance d'un coup… Mais, tout était si confus à présent.

Il se sentait bizarre et se désire sexuelle monter en lui… Il devait rester seul, se calmer… Il avait essayé de retourner sur le matelas, mais il titubait beaucoup trop ne tenant presque pas sur ses jambes. Il y était presque, mais il se fit rattraper et se laissa tomber dans des bras chauds… Chauds et si doux… Il ne voulait plus bouger… Mais son maître l'emmena vers le canapé pour le laisser s'y asseoir après l'avoir pris par la taille lui arrachant un long frisson. Il attrapa la couverture se trouvant sur le canapé pour se couvrir tout en écoutant le blond. Il avait l'air si bienveillant, si sincère… Il n'avait peut-être rien avoir avec tout ça… Peut-être que c'était un retour d'acide ? Sûrement… Mais il aurait préféré l'avoir plus tard.

-Je… Je ne me sens pas très bien…

Voir pas bien du tout et le simple contacte des doigts du dresseur sur son menton le fit grandir son envie. Son regard était différent, un mélange de désir et de résistance. Il ne voulait pas plonger dans ce plaisir et surtout ne pas sauter dans les bras de monsieur Milosevic. Il ne voulait pas être son objet sexuel, il ne voulait pas que cet homme le touche… Il ne voulait pas coucher avec lui. Il hocha simplement la tête. Il aurait aimé être dans un vrai lit confortable, même si le canapé était déjà très bien.

Il voulait lui dire, mais il sentit ses mains effleurer légèrement ses tétons. Il… Il l'avait fait exprès ? Non… Il voulait simplement l'aider à s'allonger sur ses genoux. Seulement… Ce simple contacte avait eut le don de faire de nouveau frissonner le blond et de contenir une plainte dans sa gorge. Il ne fallait pas craquer… Pas devant lui… Il déglutissait difficilement et il cacha son corps dans la couverture, mais finalement il la retira tellement sa chaleur corporelle devenait trop forte.

-Oui… J'ai chaud… Très… Très chaud…

Inconsciemment, il avait prononcé ses mots avec une connotation très sensuelle et lui-même ne s'en était même pas aperçu. Il ferma un instant les yeux et il essaya de retrouver un rythme cardiaque potable. Malheureusement, ça ne marcha pas du tout et cette caresse affective qui stimulait son torse doucement… Il sentait sa main se balader un peu plus jusqu'à sa cuisse… Il ouvra les yeux sans pour autant croiser le regard du blond et il se redressa d'un coup. Il avait tellement eut de frissons qu'il avait failli faire un soupire d'aise et de plaisir à ce genre de caresse. Ce n'était pas le cas ?... Bien sûr que si ! Mais il refusait d'y croire ! Il attrapa la couverture pour se l'enrouler autour de lui, cachant son entre-jambe qui, à présent, montrait totalement son état actuel d'excitation. Il se leva pour aller vers les chambres.

-Je… Je vais aller dans un lit… Je… Je suis sûrement fatigué… Un petit coup de froid aussi… Peut-être…

Ou plutôt : j'ai envie de toi bordel, prends moi. Mais, il ne disait rien de tout cela et il entra dans la première chambre venue. Coup de chance ou de malchance, c'était celle de monsieur Milosevic. Mais, il ne fit aucune réflexion et il s'étala sur le lit avant de faire un long soupire de plaisir. Ce soupir qui était resté coincer dans sa gorge depuis tout ce temps. Que faire ?... Peut-être que… Non, pas dans cette chambre quand même… Mais il n'en pouvait plus… Il marmonna tout seul.

-Bordel…

Alors, pour essayer de se soulager, il commença à faire ce que chaque homme ferait dans un état d'excitation. Il passa sa main entre ses jambes pour attraper son membre gorgé de sang et commencer à se caresser. Bordel, c'était si agréable qu'il ne put se retenir de soupirer de plaisir suivi de gémissements étouffés dans la grosse couverture une fois qu'il décida, avec son autre main, de titiller ses tétons pour se procurer encore plus de plaisir. Le pire, c'est que ça fonctionnait et il n'arrivait plus à s'arrêter, il espérait vraiment que son dresseur n'arriverait pas à ce moment… Sinon… Sinon il ne pourrait plus résister.
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Oct - 17:42
Ce petit chaton allait le rendre dingue. Le fauve se délectait de l'envie flagrant dans le regard du jeune homme. Il prenait un malin plaisir à le regarder lutter contre lui même, au bout d'un moment sa proie finirait par craquer, c'était certain. Luka s'amusait de voir les réaction du Russe à chaque instant où ses doigts ne faisaient qu'effleurer son visage ou le reste de son corps. C'était presque gagner, il pourrait le dévorer tout cru, il fallait juste un peu de patience et guetter le moment propice pour ne pas perdre sa confiance si durement gagnée. Luka retenait un sourire diabolique à chaque mots prononcés par le jeune homme qui ne se rendait même pas compte à quel point son intonation était aguicheuse, que c'était bon de voir cela. Il s'était caché dans la couverture, Luka le laissait faire, il ne fallait pas être trop entreprenant pour le moment, il l'avait bien été assez jusque là.

Luka fut légèrement surpris lorsque sa proie se levait d'un bond, comme s'il avait peur de qelque chose. Sûrement de lui même, il allait se coucher ? Parfait, c'était parfait, Luka se laissa la liberté de sourire en regardant le jeune homme se diriger vers les escalier pour s'installer dans l'une des chambre. Il ne pouvait demander mieux, rien de tel qu'un bon lit pour lui faire son dressage de ce côté là ? Il pourrait être doux et cela serait sans doute bien plus confortable. Le loup regardait son agneau monter les escaliers, légèrement apparentes d'en bas, il avait de jolies fesses malgré les marques laissées la veille. Le carnassier monta à l'étage, il entendait les gémissements du blondinet et ne tarda pas à entrer pour le surprendre à se faire plaisir seul, il n'osait certainement pas partager cela avec le loup, lui qui avait refusé la veille, il ne dirait pas non ce jour là.

Luka s'avançait d'un pas fluide pour arriver rapidement devant le jeune homme, il allait le manger haché menu, que le festin commence ! Il déposa sa grande main à la peau douce sur la joue de son agneau avec délicatesse, elle était chaude et rosée, il était plus que séduisant à ce stade. Son regard prédateur plongeait dans celui aguicheur du jeune homme, il le saisit par le menton en posant un genoux sur le lit, prenant l'ascendant sur sa proie et il lui dit à voix presque basse :

- Eh bien Dimitry, dans quel état es-tu ?

Il le dévorait du regard tout en saisissant les main du garçon l'une après l'autre. Il les releva en faisant basculer le jeune homme sur le dos pour se retrouver au dessus de lui, le Bosniaque agissait tout en douceur, il ne voulait pas le brusquer. Luka passait sa main libre sur le torse du jeune homme, ses doigts joueurs flirtaient avec les petit bourgeons roses parés de bijoux d'argent. L'homme savourait les réactions du corps de sa victime à l'affut du moindre mouvement et du moindre gémissements, il appréciait ce genre de mélodies. Il reprit en descendant sans visage au niveau du poitrail du jeune homme, savourant sa peau claire :

- Ne bouges pas...


Ordonnait-il sur un ton à la fois suave et dominant. La bouche aux lèvres douces du dresseur s'entrouvrait pour déguster la tendre chaire rose au goût presque sucré du jeune blond. Pas la peine de lui dire qu'il le soulagerait, il s'en donnerait à cœur joie. L'air chaud sortait de sa bouche pour s'échouer sur la peau frissonnante de désir de Dimitry alors que Luka prenait un malin plaisir à le regarder se tordre sous ses caresses. Sa main descendait au rythme du souffle de sa victime pour entamer une délicieuse promenade le long de ses hanches puis de ses flans, retournant sur ses pas en passant par l'intérieur de sa cuisse et remontant doucement vers le corps de désir suintant, à l'affut de la moindre caresse, elle l’attrapait et et faisait des vas et vient le long de cette hampe irrésistiblement désireuse de sexe...

- Tu veux être un bon garçon ? Demande moi et je te soulagerais... Murmurait Luka.


Voilà que le prédateur se faisait passer pour son sauveur, technique purement malsaine mais cruellement efficace. Il voulait voir jusqu'où sa proie s'abandonnerait, jusqu'où il irait pour combler ce puissant désir alors qu'il refoulait son désir pour l'homme. Lui demander d'être honnête était aussi une excuse pour jouer à lui offrir quelques fessées que son fessier réclamerait peut-être, le grand blond allait s'amuser avec son chaton. Il avait chaud, sa cravate le gênait, il l'enlevait, il avait envie d'attacher les mains du jeune homme, mais il se contentait de la mettre de côté. Pour le moment il le ménageait comme un objet précieux.
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 11 Oct - 4:36
Cette situation était plus qu'insupportable. Il n'arrivait plus à réfléchirai correctement, son corps et son esprit étant totalement déconnecté et consumer par l'aphrodisiaque. Mais bien sûr, Dimitry pensait à un retour d'acide… Le pauvre petit naïf… Il n'avait pas remarqué les regards de plaisir de son dresseur face à toutes ses réactions, s'il savait que tout était de sa faute et que ce n'était pas ce qu'il pensait… Le choc.

Puisqu'il n'en pouvait plus de cette situation et de ce plaisir que son corps voulait assouvir, il décida de faire semblant d'aller se coucher. Il s'abandonna à son plaisir solitaire en priant intérieurement que son bourreau ne vienne pas l'interrompre ou profiter de la situation. Malheureusement, ses prières ne furent pas entendues et en voyant une ombre s'approcher de lui, il s'arrêta net et essaya de se cacher dans la couverture. Il avait terriblement chaud et il ne pouvait pas empêcher ses joues de se roser seules. La main chaude de monsieur Milosevic le fit frémir et ce menton entre ses doigts… Il devait s'abandonner à lui, il ne pouvait plus supporter et d'une voix presque suppliante il essaya d'expliquer son état.

-Ce… Ce doit être un retour d'acide… Je… Je vais retourner dans mon autre chambre…

Oui, cela aurait été mieux pour ses petites fesses encore meurtrirent de la veille. Il essaya de partir, mais ses mains furent bloquées et le faire basculer sur le dos. Pourquoi ses forces l'abandonnait dans ce genre de situation et surtout que son corps soit brûlant de désir envers son maître ? Celui qui lui faisait tant de mal et un homme surtout ? Son corps n'écoutait plus son esprit, qui lui, commençait à laisser place au désir devenant trop grand au point de lui faire perdre la tête. Et il allait vraiment la perdre à force de sentir les mains du blond parcourir son corps le faisaient frissonner de toute part. Et cette stimulation… Il ne put retenir des petits gémissements qu'il tenta d'étouffer en posant sa main sur sa bouche. Ne pas bouger alors qu'il se tordait presque de plaisir ? Et cette voix dominante et suave… Une douce mélodie aux oreilles du russe à cet instant…

Le désir grandissait encore et encore et lorsqu'il sentit ses lèvres sur sa peau… Sur sa chair… Il ne put retenir de nouveaux gémissement, plus puissant cette fois, et un léger mouvement de son corps pliant sous ce plaisir. C'était presque une torture pour le blond, mais une douce et tendre souffrance… Toutes ses caresses avaient l'effet d'une bombe à retardement sur le corps pâle du russe qui allait craquer dans peu de temps. Et alors, ces va-et-vient, ses paroles et cette façon de retirer sa cravate… Tout chez monsieur Milosevic donnait envie à Dimitry et cette fois, plus aucune leçon de morale de son subconscient n'allait l'empêcher de se soulager.

-Vous… Vous avez chaud vous aussi…

Une petite taquinerie entre deux exclamations de plaisir avant qu'il pousse doucement le dresseur avec un pied, essayant de lui faire arrêter un court instant ce qu'il faisait. Il devait souffler un peu, sinon il ne tiendrait jamais et il ne pourrait pas lui demander… Il allait vraiment le faire ? Bien sûr ! Il se dégagea doucement de la main de son ‘'sauveur'' pour venir, doucement, lui déboutonner sa chemise timidement en murmurant avec envie.

- Soulagez-moi maître… Je n'en peux plus…

Il n'y avait pas de s'il vous plaît et c'était voulu. Une fois la chemise déboutonnée, il s'attaqua au pantalon du blond. Quand tout fut détaché, ne sachant pas s'il avait l'autorisation de lui retirer, il s'installait sur le ventre avec les fesses légèrement surélevées. Une position totalement aguicheuse et son regard l'était tout autant. Il ne savait pas quelle position son maître préférait, mais au moins il montrait de cette façon qu'il était rempli de bonne volonté.

-Maître… S'il vous plaît… Soulagez-moi…
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 14 Oct - 10:36
Luka était surpris, il avait bien remarqué que le jeune homme était totalement perturbé par la drogue, il en avait conscience mais il ne s'attendait certainement pas que l'effet soit aussi puissant. En effet cette drogue avait comme brisé ses chaînes et repoussé les limites culturelles qui avaient conditionné Dimitry. Il faut savoir qu'en Russie, l'homosexualité est plus qu'un tabou, c'est à l'opposé de cette culture. Il en était de même pour celle de Luka, mais lui avait su surpasser cela et affirmer sa bisexualité. Il ne résistait pas au jeune homme et à ses paroles surprenantes, le laissant lui ôter ses vêtements, il respirait un peu plus et se libérait de cette sensation de chaud.

Luka était presque sans voix face au ton du jeune homme, c'était comme si on lui avait jeté un sort. La drogue était plus efficace que jamais et le bosniaque allait en profiter, il pourrait se servir du comportement du jeune homme comme alibi pour la prochaine fois. Cruel mais efficace. Alors, à la demande du jeune homme aux yeux émeraude, l'homme au regard ténébreux saisit un petit flacon qu'il sortait du tiroir de sa table de chevet. Il versa quelques gouttes entre ses doigts puis il se plaça derrière le jeune homme, collant presque son torse contre le à la peau frissonnante. Son visage se faufilait doucement près de l'oreille de Dimitry pour lui chuchoter dans un souffle léger :

- Très bien Dimitry...

Il allait lui donner ce qu'il attendait. Luka relevait légèrement le corps un peu bas de celui qui lui avait demandé de lui venir en aide. Sa main venait effleurer sa douce cambrure avec fluidité et précaution. Ses gestes étaient délicats, un main parcourant cette peau claire frémissante tandis que l'autre s'avanturai doucement entre ses flans, s'introduisant au cœur de la fleur qui lui était offerte. Son regard n'était plus celui de la prédation mais plutôt celui de l'observation, ses yeux bordeaux était curieux des réactions du jeune homme et de l'effet du produit qu'il lui avait fait ingérer. Le petit jeu durait quelques instants alors que l'autre main voyageait sous le torse nu et agité de Dimitry jusqu'à son cou puis son visage, caressant ses lèvre fines avec légèreté dans un sourire naissant. L'homme était presque soulagé d'avoir enfin réussi à faire quelque chose de cette petite crapule désobéissante, il retenait un soupir de bien être, comme un repos.

Le loup ne tarda pas à entrer dans la bergerie. Il s'introduisait doucement, saisissant le cou de sa proie, laissant sa main s'échouer sur sa hanche, l'agrippant sans être brusque mais dans un geste ferme le regard toujours posé sur le corps du blondinet ne le lâchant pas d'une semelle trop satisfait de ce qu'il avait accompli. Leurs corps ne faisaient plus qu'un, entrant dans une danse calculée et synchronisée que Luka dirigeait. L'homme profitait pleinement de cet instant. Il assouvissait une envie, quelque chose qu'il convoitait, tout en laissant Dimitry sombrer dans l'inconnu.


Son bras passé sous le torse du jeune homme venait de redresser laissant se diffuser l'odeur de la chevelure de sa proie tandis que d'un autre côté sa main frivole effleurait puis se saisissait de l'ithyphalle effectuant de mouvements tantôt frénétiques tantôt doux. Le but étant de l'amener à l'épuisement et à la délivrance demandé. Luka humai silencieusement l'odeur de la peau délicate du jeune homme, laissant sa main effectuer une petite pression contre la peau du rebelle alors que sa bouche venait mordiller son oreille, laissant échapper un souffle brumeux...
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 19 Nov - 17:23
Dimitry ne se reconnaissait plus… Lui pur hétérosexuel qui refusait une relation amoureuse, sexuelle voir même qu'un homme le touche ! Il acceptait que son bourreau le soulage ? Il ne comprenait plus rien et cette drogue l'avait totalement changé… Que va-t-il rester de ce chaton une fois qu'il prendra conscience de ce qu'il a fait ? Pas grand-chose… Surtout que c'était comme si un autre lui agissait au détriment de sa propre raison… Son autre lui qui ne voudra plus jamais revoir, sa partie sombre que personne n'aurait du découvrir ainsi que lui-même.

Cette position si… Aguicheuse et honteuse… Mais le blond n'en avait pas conscience, il voulait simplement être soulagé… Il aurait pu demander les simples préliminaires, mais la bête en lui ainsi que la bête en son maître en voulait plus… Passer plus… Essayer de ressentir dans cet acte qui l'avait fait si souffrir quelques mois auparavant. Frissonnant au contact de sa peau, l'asservi ne put que ressentir un grand plaisir et surtout en sentant son bourreau lui chuchoter qu'il allait enfin le libérer…

Chaque caresse, chaque geste, et lorsqu'il le prépara au grand final… Il ne put retenir son plaisir et tout son corps se courbait sous le simple plaisir de cette nouvelle sensation. Son ressentit avait monté d'une flèche et il ne voulait plus reculer maintenant… Son petit jeu ne fit que le faire languir encore et encore ce que le Russe avait beaucoup de mal à supporter, au point où il se décida à parler une nouvelle fois pour le supplier d'aller plus vite.

-Maître… S'il vous plaît… Je ne tiens plus…

Un homme totalement changé, je vous le dis ! Comme quoi, la drogue à parfois du bon… Mais surtout du mauvais. Mais passons. Tous deux firent enfin qu'un et le soulagement pour Dimitry furent imminents. Un long gémissement de plaisir, qui se rapprochait plus du cri, sortie de sa bouche tout en serrant les draps aussi forts que son ressentit. Être tenu ainsi, ne faire plus qu'un et ressentir la même chose… Le Russe avant déjà connu cela avec quelques femmes… Mais avec la substance illicite qui coulait dans son sang, ce fut sûrement la première fois qu'il ressentait tout cela et surtout avec un homme qui n'était autre que son bourreau !

Le blond découvrait l'inconnu, un inconnu terriblement succulent et dans les bras de son maître qui avait l'air de s'amuser de la situation et d'adorer ça, tout comme lui. Tout ce qu'il se passait lui fit perdre la tête, il n'en pouvait plus et ses cris de plaisirs montraient pleinement son état. Cela devenait trop pour lui et enfin… Enfin il goûta à la délivrance tant désiré, mais aussi à un état de fatigue assez puissant. Le souffle de son amant… Peut-on l'appeler ainsi ? Pour l'instant oui. Alors, le souffle de son amant était si agréable… Il ferma un instant les yeux en attrapant et serrant la main du dresseur comme pour lui donner le feu vert de mettre fin à tout ça… Avant qu'il ne reprenne totalement ses esprits. Mais il sentait un total épuisement et aucun autre son ne sortit de sa bouche que les gémissements qui en sortaient depuis le début de cette grande danse endiablé.
Messages : 89
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25
Localisation : Chez Luka ou bien à l'Alcazar
Multi-Compte : Aoi / Jad Sullrajah / Rex / Jin Hyun
Fiche de Présentation : =>ICI<=
Fiche de Relation : =>ICI<=

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Apparemment j'ai plus de race
Maître/Maîtresse: Un beau blond (Luka Milosevic)
Esclaves: J'suis pas un esclavagiste
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Défi RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 3 Déc - 8:52
Luka avait été particulièrement surpris de l'effet de la drogue sur le jeune homme. Elle avait été particulièrement puissante sur lui. Peut-être parce qu'il était petit de taille et était de faible corpulence  ? Pour le moment le Bisniaque se délectait de ce que lui offrait le jeune homme à la chevelure d'or. Il laissait son corps se mouvoir dans un battement dynamique. Il se délectait du parfum particulier de la peau de son esclave, il surveillait ses reactions du coin de l'oeil puis au fur et à mesure, alors que les cris qui parcouraient les murs de la pièce se faisaient plus calme, le bosniaque remarqua que le jeune homme perdait en energie, il s'était totalement abandonné à lui. Luka le retourna et le coucha sur le dos pour reprendre la danse harmonieuse qu'ils effectuaient jusqu'à atteindre l'apogée. 

L'homme au regard sombre finit par se libérer en même temps que Dimitry dans une explosion naturelle simultanée. Pour une première fois pour le jeune aux yeux émeraude, Luka était plutôt satisfait mais il remarquait que le jeune homme montrait de gros signes de fatigue. Il allait devoir s'occuper de lui avec soin et le récompenser un peu de sa coopération même s'il avait fallu utiliser un peu de drogue, ce n'était qu'un désinhibiteur légèrement aphrodisiaque, Dimitry avait une petite part de responsabilité même si sa culture Russe l'empêchait de penser de cette façon puisque pour ce pays, les rapports sexuels entre personne du même sexe sont plus que taboues. 

Luka s'en allait une seconde pour faire couler un bain puis il saisit le jeune homme pour le prendre dans ses bras et le porter jusqu'au bain, le tout sans un mot. C'était un bain chaud et assez grand pour accueillir deux personnes mais l'homme se contenta d'y plonger le blondinet seul puis il ouvrit l'eau de la douche qui était juste à côté, il pouvait garder un oeil sur lui. L'homme prit enfin la parole pour dire sur une voix presque basse et assez douce, contrastant totalement avec ce qu'il avait pu montrer de lui jusqu'ici :


- C'est bien Dimitry, tu as mérité un bon bain. 

Il se penchait vers le jeune homme alors que l'eau chaude coulait sur son corps pour lui caresser la tête et s'assuré qu'il soit bien réveillé. Il s'accroupit et le regarda dans les yeux pour lui demander calmement :


- Ca va mieux ?

Il se souciait réellement du bien être de sa victime, après-tout il lui en avait bien fait bavé jusque là et le garçon méritait bien un peu d'attention honnête et sincère pour une fois. Et puis, d'après ce que Luka avait pu observer au centre de Dimitry, il en avait constaté que sous ses airs de petite crapule, de délinquant rebelle, se cachait un jeune homme sensible. Il fallait l'apprivoiser à présent plus que de le dresser.
Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 26
Localisation : Banlieue/ Centre de Dressage
Multi-Compte : Rim/ /Anastasya
Fiche de Présentation : Le Sang de Sarajevo

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Dimitry Azarov & Meiko
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage



Octobre 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit