Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Soirée au cirque (feat Kioko)

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mer 12 Juil - 2:08
Alexandre était devant le bar à thème, ils s'étaient donnés rendez-vous ici, le jeune homme était étonner qu'elle ait accepté, il n'était pourtant pas le premier à lui demander un rendez-vous, mais elle avait accepté. Le jeune rabatteur sortie de son véhicule pour aller chercher sa compagne de soirée. Le jeune homme se pencha vers le miroir coté conducteur, plaça une mèche de cheveux. Cela faisait quoi, plus de trois ans qu'il n'avait pas eux de rancard, il était quelque peu nerveux.

Elle lui avait demandé de venir la chercher ici, mais il ne savait pas où elle vivait, faisant le tour de son véhicule, il vint s'adosser sur le devant, proche de la portière passager. Levant les yeux, il se demandait si elle vivait dans la partie supérieure du bar.

Le rabatteur regarda l'heure, il vit qu'il avait quelque minute d'avance, le jeune homme prit une grande respiration pour se calmer un peu, lisant son chandail, il remit ses mains dans la poche de son jean. Il était rare de le voir habiller comme ça, bien sûr pour un rancard ce n'était pas ce qui avait de plus classe, mais il n'allait pas dans un restaurant tout étoile non plus.

Alexandre était la devant l'endroit où il l'avait rencontré la première fois, dire qu'au début, il n'était pas trop alaise dans, mais maintenant, on le voyait souvent ici, bien sûr, elle n'était pas toujours là, et ce n'était pas toujours sa serveuse non plus, mais souvent. Puis il y a quelque jours, il a pris son courage à deux mains et lui avait proposer une sortie, rien d'extravagant, une soirée au cirque.

Le jeune homme, eux un sourire en coins, étant jeune, il aimait bien donner rendez-vous a des filles dans ce genre d'endroit, étant, en plus, assez douée aux jeux d'adresse, il avait amassé un nombre incalculable de peluche qu'il avait donné a ses mêmes filles, ce qui lui avait fait marquer des points, peut-être utilisera-t-il cette technique encore une fois qui sais.

*Respire, reste calme, tout va bien se passer, tu va assuré*, il se sentait comme un adolescent, nerveux, il se demandait encore pourquoi elle avait accepté, pourquoi lui et pas un autre, voulait-elle mieux le connaître, voulait-elle plus, qu'attendait-elle de lui ? Toutes ses questions et aucune réponse et cette nervosité, il serait plus alaise contre une armée qu'en ce moment à attendre pour un rancard.

Pour ça part, il n’attendait rien de cette soirée, simplement de mieux la connaître, qui sais ce que cela pourrait apporter, mais le but premier de ce rendez-vous n'était pas de se rendre si loin. On lui avait dit qu'il devait penser à sortir rencontrer des gens. Socialiser plus, voilà ce qu'il devait faire et Kioko l'avait toujours intriguer, donc une sortie dans un endroit ou le romantisme n'est pas au rendez-vous, devrait lui permettre de mieux s'ouvrit. Cela valait aussi pour Alexandre, ce rancart sonnait plus soyons amis que je veux coucher avec toi.

Sachant qu'elle pouvait arriver d'une minute a l'autre, il prit une autre grande inspiration, pourquoi était-il aussi nerveux, par pur réflexe involontaire, il sentit son chandail, d'un pour voir si le parfum s'entait toujours et de deux pour être sûr que la nervosité n'avait pas activé cette réaction physique que l'on appelait communément sueur. Il tenta de se calmer une fois de plus par un respire, un passant aurait pu croire qu'il s'impatientait, mais non. Le fait de ne pas être réellement sortis avec une femme depuis si longtemps le mettait mal alaise, déjà que ce genre de relation n'était pas sa force, avec son mutisme sociale des dernières années, c'était carrément angoissant.

Cette attente commençait a devenir insupportable quand il la vit enfin, se relevant, il lui fit un large sourire, mais il resta là, planter comme un con, ne sachant pas trop quoi faire devait-il la complimenter, aller la voir et lui donner des baisers sur la joue, rester là et lui dire bonjour, lui ouvrit la portière ? Ne sachant pas quoi faire, il resta là, le sourire aux lèvres à attendre que le ciel lui tombe sur la tête
Messages : 137
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 12 Juil - 12:15
Depuis la première fois que Kioko avait rencontré Alexandre, cet homme était souvent revenu au bar, même quand elle n'y travaillait pas spécialement. Néanmoins, ses collègues aimaient bien l'informer de chacune de ses visites, comme si elle avait eu une touche avec lui. Elle avait du mal à y croire et puis surtout, étant aussi proche du cirque, notamment de Shaka, elle ne prendrait pas le risque d'entamer quoi que ce soit avec cette personne, aussi agréable soit-il.

Pourtant, elle le trouvait sympathique et aimait bien le servir quand elle pouvait. C'était un client agréable et elle appréciait son côté "chevalier servant" quand il y avait un problème avec certains de ses collègues. En tout cas, ses journées étaient toujours les mêmes, jusqu'à ce fameux jour où il l'invita à sortir...au cirque. L'idée était tentante mais elle savait très bien qu'au cirque, ils seraient surveillés. Au moins, elle ne risquerait rien et puis...les frères verraient bien qu'elle n'était pas là pour flirter. Elle accepta tout sourire et convint avec lui du jour, de l'heure et du lieu du rendez-vous. Elle lui avait demandé s'il pouvait venir la chercher devant le bar et il avait accepté.

Le soir même, elle en parla évidemment à son maître qui accepta sans soucis. Depuis le temps, il avait vite remarqué qu'Alexandre n'était pas une mauvaise personne et il avait confiance en Kioko. Mais c'était le plus facile à passer. Il lui fallait maintenant appeler Shaka...le prévenir...mais aussi avoir son avis. Il lui expliqua clairement la situation, précisant bien que pour elle, ce n'était qu'une façon de tenter d'obtenir des informations supplémentaires pour eux, puisqu'ils le surveillaient. Celui-ci lui donna quelques conseils pour ce fameux rendez-vous puis raccrocha.

Par la suite, plus la fameuse journée arrivait, plus elle stressait. Et s'il attendait vraiment quelque chose de ce rendez-vous ? Et s'il tentait quelque chose en la ramenant ? Et si elle, elle apprenait à l'apprécier ? Elle avait de gros doutes mais elle ferait de son mieux, hors de question de foirer tout ceci.
Finalement quand l'heure arriva, elle se prépara, prenant une bonne douche, se parfumant légèrement, et enfila des vêtements. Pour l'occasion, elle avait choisi une jolie robe, de couleur argenté pour aller avec sa couleur de peau. Alexandre avait vu bien plus sexy sur elle à force de la voir au travail mais ce soir-là, elle voulait être belle, être classe, pas être sexy. Alors la robe lui arrivait aux genoux, et était composée de bretelles ainsi que d'un léger décolleté. Sa poitrine était mise en valeur sans en faire trop. Néanmoins, et c'était un effort supplémentaire, son dos n'était pas entièrement couvert. Le haut était visible ainsi que quelques morceaux de cicatrices.

Pour compléter le tout, elle décida de rajouter une touche de maquillage noir autour de ses yeux, ce qui mettait en avant leur étrange couleur violette. Elle finit en brossant ses oreilles et sa queue et s'estima prête. Elle attrapa un fin gilet au cas ou la nuit se rafraichirait, puisque c'était le début de l'été, ainsi qu'un petit sac contenant quelques affaires comme son portable. Elle sortit alors par la porte de derrière et rejoignit l'avant où l'attendant déjà Alexandre. Elle s'en approcha en souriant.

- Bonjour Alexandre ! Comment allez-vous ce soir ? Peut-être préféreriez-vous qu'on se tutoie ?

Même s'ils s'étaient vu plusieurs fois ces derniers temps, c'était toujours dans le cadre de son travail et dans ce cas là, elle vouvoyait toujours les clients. Mais peut-être qu'il voudrait passer au tutoiement ? Ce qui ne la dérangerait nullement. Elle le regarda de haut en bas et sourit de nouveau.

- Eh bien, vous vous êtes fait tout beau ce soir ! Je dois avouer que je suis flattée, vous m'invitez et vous montrez élégant ?


A voir ce qu'allait donner le reste de la soirée, elle se demandait s'il resterait aussi gentleman qu'à chaque fois qu'elle l'avait vu ou si tout ceci n'avait été qu'une façade. Dans tout les cas, elle était prête à se défendre si nécessaire, mais elle espérait que la soirée se déroulerait sans encombre du début jusqu'à la fin. Une chose était sure, elle était ravie d'aller au cirque et de voir les frères dans leur show.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 14 Juil - 2:25
Le jeune homme éclata de rire, il est vrai qu'il ne s'était jamais vu en dehors du cadre de son travail.

- Je crois que le vouvoiement n'est plus de mise en effet, ça ferait étranger, tu ne trouves pas -

Tandis qu'elle le regardait de haut en bas, il en profita pour en faire de même de son côté, cette robe argentée, même s'il avait vu bien plus sexy sur elle, lui allait à merveille. Alexandre se demandait même s'il ne préférait pas la voir comme ça. Le maquillage autour de ses yeux fessait ressortir cette couleur violette si exotique que le jeune homme avait remarqué la première fois, avec cette peau bleue, elle était magnifique.

Il sourit, faisant un pas en avant il leva les bras, comme pour lui montrer tout ce qu'il était, puis il tourna lentement pour qu'elles puisent tout voir.

-Je suis heureux que tu apprécies l'effort, mais ce n'est pas moi qui fera retourner les regards ce soir, j'en suis certain -

Il avait encore de la difficulté à faire des compliments directs, mais le fait de la tutoyer, de la voir devant lui, dans un autre contexte que le restaurant le mettait bien plus alaise qu'il ne l'aurait crue. Comme un gentleman, il alla ouvrir la portière cotée passager, pour sa compagne de soirée, rendant par le fait même son bras bien plus visible. Alexandre ne savait pas si elle avait remarqué ses cicatrices sur le bras, l'une des raisons pourquoi il n'aimait pas porter de chandail à manche courte, non pas qu'il avait honte, mais que ce n'était pas toujours bien vu de la part des autres.

-Votre voiture est avancée Mademoiselle,- il avait un large sourire et dans un clin d’œil, il attendit qu'elle vienne s’asseoir, tout en refermant la porte, il prit soin de ne pas lui fermer la porte dessus, puis il passa du côté conducteur. Mettant la clé dans le contact, il la regarda

-Prête ? -

Durant tout le trajet, il ne parlait pas beaucoup, bien sûr, il répondait avec plaisir à ses questions, mais lui n'en commença aucune, il ne savait pas trop comment apporter la conversation, il la laissa même choisir la musique, par contre niveau musique personnel, c'était sois du rap old school, sois du traditionnelle Québécois, qui sont comme leurs noms le disent en Québécois. Arriver devant le cirque, il trouva une place de stationnement, puis une fois le véhicule arrêté, il se dépêcha pour aller lui ouvrir la porte de la jeune hybride.

Tout deux parties vers l’accueil, le jeune homme insistant pour payer les billets, il l'avait invité alors c'était a lui de payer. Une fois à l'intérieur, Alexandre en profita pour évaluer l'endroit, il était dur d'entrer ailleurs que par l’accueil, ce qui n'était pas une bonne nouvelle pour lui. Tout en se dirigeant vers le chapiteau, le jeune homme osa enfin poser une question.

-J'aimerais savoir pourquoi tu as accepté de venir avec moi, est-que c'est l'endroit qui te plaisait, ou c'est ma belle gueule, il sourit bizarrement de façon à déformer drôlement son visage, qui t'a convaincu ? -

Ils s'étaient tout deux arrêtés devant un stand de tir, remplit de peluche plusieurs gamins, comme les parents tentait de toucher les cible souvent sans succès. Le jeune homme attendit d'entendre la réponse avant de se diriger vers le stand pour acquérir la plus grosse peluche.
Messages : 137
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 14 Juil - 13:25
Tout deux étaient d'accord sur l'idée que se tutoyer était bien mieux que de commencer à se vouvoyer. Après tout, la soirée serait bien trop étrange s'ils se vouvoyaient, même si beaucoup considéreraient surement qu'il s'agissait seulement d'une hybride accompagnant son maître quelque part.
Alors que Kioko complimentait Alexandre sur sa tenue, il tourna sur lui-même pour tout lui montrer avant de lui répondre...tout en la complimentant. Elle ne put s'empêcher de rougir.

- Merci, mais on verra bien, je suis sure que tu te trompes !

Alexandre n'était pas moche loin de là, il allait surement attiré le regard de quelques demoiselles. Pour sa part, c'était surement sa peau bleue qui surprendraient les autres passants. Mais elle avait l'habitude et ne s'en formalisait pas.
Mais voila qu'en bon gentleman, le jeune homme lui ouvrit la porte côté passager de la voiture. Elle sourit et s'approcha alors. Son regard fut attiré par les cicatrices ornant son bras. Oh ? Alors lui aussi ? Elle se demandait d'où cela pouvait venir. Mais également, cela lui prouvait que les humains savaient être cruels entre eux. Et en s'installant dans la voiture, il pourrait voir qu'elle aussi portait son lot de cicatrices, même si la majorité étaient couvertes par sa robe.

- Eh bien, tu es bien galant ce soir ! Et oui, prête, allons-y !


Il démarra alors et se montra assez silencieux. Ce qui ne la dérangea pas, trop occupée à cette possibilité de choisir la musique. Elle mit un cd de traditionnelle québécois par pure curiosité...et autant dire que le style et la langue eut raison de ses efforts pour rester un minimum sérieuse. Elle était sur le point de rire, mais en même temps, elle ne trouvait pas cette musique mauvaise, elle était juste habituée à un style bien plus japonais.
Finalement, ils arrivèrent au cirque et Alexandre se gara, et avant qu'elle n'ait eu le temps de faire un mouvement, il s'était précipité vers sa porte pour la lui ouvrir à nouveau. Elle sortit alors de la voiture en souriant et le suivit jusqu'à l'accueil. Elle était déjà venue au cirque mais à chaque fois, il n'y avait eu personne d'autres que les habitants. Et là, il y avait beaucoup de monde et le voyait différemment, très vivant.

Elle regarda autour d'elle, curieuse puis remarqua qu'Alexandre insistait pour payer les entrées. Elle voulut protester mais il semblait motivé...et surtout, elle vit que c'était Shaka à l'accueil ! Heureusement, étant un peu en retrait pour laisser à Alexandre toute la place de payer, il n'avait pas pu voir sa surprise. Elle se reprit rapidement, à quoi s'attendait-elle ? Pas à voir Shaka aussi vite en tout cas, surtout avec son petit sourire. Surtout qu'il en rajouta une couche en s'adressant à Alexandre :

- Vous avez de la belle compagnie, passez une bonne soirée !

Mais Kioko savait parfaitement ce qu'il sous-entendait, comme s'il espérait qu'ils finiraient tout deux au lit. Elle se retint de le fusiller du regard mais celui-là allait le payer très cher. Dès qu'ils se reverraient par la suite, elle lui ferait payer son petit sous-entendu et ses envies de la chambrer. Elle lui avait pourtant confié qu'elle ne voulait pas en arriver là, elle lui avait même demandé des conseils pour l'éviter au cas ou, mais elle savait que c'était pour cela qu'il agissait ainsi. Elle aurait du s'y attendre.
Finalement, il les laissa passer et Kioko avança, choisissant de l'ignorer royalement et de se concentrer sur Alexandre qui lui posait justement une question. Elle ne put s'empêcher de rire en le voyant déformer son visage. Elle savait qu'au moins un membre voir plus du cirque la verrait rire et s'amuser...mais tant pis, elle n'allait pas faire la tronche, ce serait contre-productif.

- Eh bien...je voulais te remercier, pour les fois où tu empêches tes collègues d'être trop...entreprenants. Et puis...je te trouve sympathique, je me suis dis que je ne risquais rien avec toi. Mon maître était d'accord là-dessus. Parce que tu dois te douter que d'ordinaire, je refuse les invitations, mais je me suis dis qu'avec toi, je devrais passer une bonne soirée.


Elle leva les yeux vers lui et sourit, un peu mal à l'aise. Elle n'était pas habituée à ce genre de choses, surtout quand la première raison était de lui soutirer le plus d'informations possibles pour les membres du cirque, l'endroit où il l'avait emmené. Ce qui rendait vraiment la situation étrange.

- Et puis, ce cirque me tentait depuis un moment. Mais je ne trouvais personne pour venir. Alors voila, pour toutes ces raisons, j'ai accepté.


D'un côté, ce n'était pas des mensonges. Elle appréciait réellement Alexandre, malgré ses efforts pour garder une distance, et avait réellement eu envie de voir le cirque en pleine activité. Elle regarda alors le stand de tir et toutes les peluches à gagner. Ses yeux se mirent aussitôt à briller, certaines peluches étaient magnifiques ! Parfois, elle retrouvait son âme d'enfant et cela aidait d'avoir un maître qui la laissait aussi libre.

- Et toi ? Pourquoi m'avoir invité ?

Elle leva les yeux vers lui un court instant...avant de se perdre à nouveau sur la plus grosse peluche du stand : un chat. Sa queue s'agita dans son dos, dans son mouvement habituel pour exprimer sa joie. Il manquerait plus qu'un ronronnement de joie et la panoplie serait complète. Mais elle n'osait pas exprimer à voix haute son envie d'avoir cette peluche...envie assez étrange d'ailleurs mais bien réelle. D'une part, elle serait gênée qu'un des frère, notamment Shaka se moque d'elle là-dessus par la suite et puis, ce serait embarrassant aussi si Alexandre ne pensait pas comme elle. Mais il était bien visible qu'elle la voulait...et elle ne savait pas si elle aurait assez de monnaie pour y arriver.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 15 Juil - 21:37
En s’assoyant dans le véhicule, il fit un large sourire, la réplique de la jeune hybride le fit rire,

-Ma mère ma toujours dit de bien traiter les femmes qui ont eux la gentillesse d'accepter un rendez-vous avec moi et comme je suis bien élever et que je suis un gentil garçon, j'ai toujours écouté ce que ma maman m'a dit,
il lui fit un large sourire, son timbre de voix était taquin.

Le jeune homme sachant que Kioko était prête, pris la direction du cirque, durant le trajet, elle pris la peine de mettre un CD de musique traditionnel, il la vit faire de gros effort pour ne pas rire, il est vrai que ce n'était pas au goûts de tout le monde, mais cette musique venait de chez lui, de son pays, il faut dire aussi que c'est entraînent. Il se mit donc à chanter, dansé tapé du pied et des mains, tout en étant prudent au volant bien attendu, enfin tout pour lui montrer quoi faire avec cette musique.

Une fois arriver a destination, il alla lui ouvrir la porte, puis il prirent la direction de l'accueil. Tout en payant les tickets, il leva les yeux et fit un large sourire a l'homme qui lui tendit les billets d'entrée. Il attendit que la jeune femme soit proche de lui pour lui lancer une petite pique.

-Tu vois que j'ai raison, à peine arriver que tu attires déjà le regard. - Il éclata de rire, lui il trouvait ça très drôle. Alexandre lui posa enfin la question, et Kioko, elle lui répondit, elle lui offrit une réponse claire, quoi qu'il eût encore quelque zone d'ombre, attendait-elle plus de la soirée? Au moins, il savait qu'elle voulait passer une bonne soirée et pour le moment Alexandre pensait que c'était le cas, puisqu'elle riait à ses faces et autre niaiserie en tous genre.

Il n'aurait pas crue que ce genre de sortie lui ferait autant de bien que cela, il se s'entait revenir en arriéré, quand il sortait plus, où il avait du plaisir et un large sourire en permanence, il devait pensée a remercier la personne pour l'avoir poussé dans le cul pour socialiser avec des gens autre qu'au bureau. Tout en lui répondant il le vit regarder en direction du stand et de ses peluche, surtout la plus grosse celle du chat.

-Pour tout te dire, j'aime bien ce genre d’endroit, j'y allais souvent il y a encore quelque année, mais je ne suis jamais venue ici. Le jeune homme lui fit un sourire en coins, elle voulait savoir pourquoi il l'avait invité, ont ma conseiller de voir des gens hors de mon travail, de socialiser de faire des rencontres et tu m'a toujours intrigué, j’étais curieux d'en apprendre plus sur toi. Comme tu es une personne que j'ai rencontrée au travail sans être de mon travail, je me suis dit qu'il serait logique de commencer doucement. -

Il est vrai qu'il ne sortait pas beaucoup, mais le fait d'avoir une hybride comme coloc, l'avait un peu forcé a revoir sa vie sur l’île. Dans un clin d’œil, il prit la main de la femme et l'attira avec lui vers l'objet de son désir. Tout en attendant son tour, il s'ouvrit encore un peu

-C’était mon truc, amené les jeunes femmes avec qui je sortais, leur dégoter la plus grosse peluche, dans le temps, je marquais beaucoup de points avec elles. Il la regarda et encore une fois, il rit de bon cœur, mais avec toi ça ne peut pas marcher, je viens de te révéler mon secret. -

Il attendit quelque minute, le couple devant lui essaya plusieurs fois d'avoir une peluche pour leur fille, mais n'y parvient pas, la petite était déçue, mais ravala ses larmes comme une championne. Alexandre avança tout en faisant un sourire et un clin d'oeil a la petite, puis se tourna vers Kioko.

-À notre tour maintenant. -

Le jeune rabatteur n'était pas dupe, il s'avait que pour ce genre de stand, il devait faire en sorte d'arnaquer un peu les clients, ce qui veut dire que les mires ne devaient pas être ajustés. Le jeune homme s'installa et au signal se mit à tirer, le premier coup manqua sa cible, mais plus il tirait plus il était capable d'ajuster son tir, pour finir avec les deux derniers coups en plein centre. L'homme au stand confirma qu'il avait le droit a une petite peluche de son choix, ou s'il le voulait, il pouvait retenter pour plus gros, s'il réussissait tous les tirs parfaitement, il aurait la chance d'avoir le sublime chat et le petit en prime.

Alexandre sourie, donna l'argent au vendeur pour un second essai et juste avant de s'installer, il fit un clin d'oeil a l'hybride qui l'accompagnait. Puis le signal fut donner et le jeune homme enchaînant les tirs avec une vitesse et un précision impressionnante, tous firent mouche. Le vendeur n'eut d'autre choix que de tenir parole, il lui offrit les deux peluches, il prit le chat géant, puis tourna discrètement la tête pour regarder la fillette qui l’applaudissait. Le jeune homme fit son choix parmi les plus petites, pris la peluche et se pencha pour être à hauteur de la gamine.

-Je n'ai pas d'endroit spécial moi pour cette peluche à la maison, alors je dois la donner à une personne qui pourra en prendre soin et qui lui fera de gros câlin, si tu veux, elle est a toi, mais tu dois me promettre d'en prendre soin. - Les yeux de la petite s’illuminairent et un large sourire apparu sur son visage, Alexandre sourit lui aussi, puis il lui tendis, a peine l'a telle dans ses bras qu'elle la serre fort et ne la lâche plus. Le parent de la jeune fillette le remercie, d'un mouvement de tête, il leur fit comprendre que cela lui faisait plaisir.

Il se tourna ensuite vers la jeune femme qui avait assisté a toute la scène, le jeune homme prit l’immense peluche et la tendit vers elle.

-Y'a pas que les gamines qui on droit d'avoir leur peluche. -
Messages : 137
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 16 Juil - 13:08
Alors qu'ils se dirigeaient vers le cirque, Kioko avait mis un cd de musiques traditionnelles et visiblement, ce choix plaisait beaucoup à Alexandre. Il se mit à chanter, danser, taper des pieds et des mains...Résultat, elle ne put retenir plus longtemps son fou-rire. Après tout, il était amusant. Elle ne réussit à reprendre son calme que quand il se gare et arrêta enfin de danser. Au moins, avec lui, elle allait surement s'amuser du début à la fin...mais elle se demandait si c'était vraiment une bonne chose alors qu'ils étaient au cirque. Elle savait qu'ils étaient surveillés, même si elle ne les voyait, il y en avait forcément un quelque part...

Déjà, Shaka à l'entrée. Et Alexandre semblait s'amuser de la remarque du jeune homme.

- C'est juste ma couleur de peau ça, c'est habituel. Mais au moins, je suis unique !


Kioko avait dit tout cela sur un ton amusé, ne cherchant pas spécialement à se vanter. Elle continuait juste la conversation sur le même ton.
Finalement, chacun demanda à l'autre les raisons qui l'avait poussé à inviter ou à accepter. Et elle était tout de même surprise. Sociabiliser, d'accord, mais l'intriguer ? Pourquoi ? Elle espérait juste qu'il ne se doutait de rien sinon, elle était franchement mal barrée. Elle n'avait aucune envie qu'un rabatteur ne s'intéresse à ses relations ou ses petites activités totalement illégales, donc son côté espionne pour le cirque. Elle leva les yeux vers lui et sourit, amusée. Elle continuait de jouer son rôle. Mais elle-même doutait de jouer vraiment un rôle, elle savait qu'elle s'amusait vraiment.

- Intrigué ? Qu'est-ce qui t'intrigue chez moi ? Je ne suis qu'une simple hybride voyons !

Soudainement, Alexandre lui prit la main pour l'entrainer plus proche du stand de tir et de la peluche de ses rêves. Sa queue se figea un court instant avant de reprendre son mouvement de balancier et de le suivre. Elle n'avait pas cherché à retirer sa main, mais elle espérait qu'il ne chercherait pas à aller plus loin, sinon, elle serait obligée de mettre en pratique les conseils de Shaka pour le repousser gentiment.
Alexandre la sortit de ses réflexions en lui faisant une nouvelle confession, notamment sur son passé et ses habitudes. Elle ne put s'empêcher de rire de nouveau.

- Effectivement ! C'est raté pour ce coup là ! Mais tu as tout un tas de stand et le spectacle pour tenter d'y arriver, réessaie encore !


Elle le taquinait, d'un air amusé. Elle observa le couple tenter de gagner une peluche pour leur petite fille puis tourna la tête vers le gérant. Ouf, soulagement intense ! Elle ne le connaissait pas celui-là, ce n'était pas un de la fratrie. Elle se détendit alors, oubliant qu'ils pouvaient être tout à fait ailleurs à les observer. Finalement, le couple arrêta, dépité de ne pas réussir à avoir une peluche. La fillette faillit bien se mettre à pleurer, déçue mais réussit à se retenir. Alexandre voulait jouer, elle le regarda faire. Premier coup manqué...mais les deux autres touchèrent.

- Bravo !

Mais il voulait visiblement retenter, cherchant à obtenir une grosse peluche. Elle le regarda faire et fut particulièrement impressionnée quand il réussit à tirer vite et avec une excellente précision.

- Wahou ! Impressionnant ! Tes adversaires n'ont aucune chance !


Profitant de ce qu'il venait de faire, elle essayait d'amener son travail dans la discussion. Après tout, elle n'était pas là pour s'amuser normalement, même si c'était compliqué de ne pas y arriver. Elle l'observa offrir la petite peluche à la fillette qui était absolument ravie, et puis, il se tourna vers elle, lui offrant la grosse peluche représentant un chat. Surprise mais tout aussi ravie, elle prit la peluche, se cachant le visage dedans...permettant surtout de cacher le rouge sur ses joues.

- Merci ! Elle est magnifique !

Elle avait prononcé ces mots à voix basse, ce qui n'était pas une tentative de se cacher des frères, mais plutôt d'Alexandre en fait. Elle était assez gênée, aussi bien par le cadeau que de se rendre compte à quel point cela lui faisait plaisir. Et même si personne ne pouvait voir son visage, il suffisait de voir le mouvement de sa queue...ou de ses oreilles pour s'en rendre compte. Elle était un véritable livre ouvert et avait tendance à l'oublier.
Elle finit par émerger de sa peluche, les yeux apparaissant au-dessus de la tête du chat. Après tout, cette peluche était vraiment grande, et même si elle n'était pas petite, elle disparaissait en bonne partie derrière.

- Tu veux aller où maintenant ? Il me semble qu'on a encore un peu de temps pour le spectacle...mais après, on peut aussi y aller maintenant pour avoir une bonne place ?

Elle le laissait gérer la soirée, le suivant. Après tout, elle avait déjà gagné la peluche de ses rêves, il ne manquait plus que de voir le spectacle pour que la soirée soit parfaite. Enfin...elle ne devait pas oublier pourquoi elle était là et pour l'instant, c'était assez mal parti.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 16 Juil - 19:21
Le jeune homme éclata de rire, il est vrai que le mot intrigué sortant de la bouche d'un rabatteur, surtout quand il parle à un hybride pouvait porter à confusion, mais non ça n'avait aucun rapport avec son travail, pourquoi elle l'intriguant, il ne le savait pas lui-même, mais avec elle, il avait l'impression qu'il pouvait lui parler, qu'elle écoutait vraiment ce qu'il disait.

-Je ne suis pas un collecteur d’impôts, j’étais simplement curieux de te connaître un peu plus, pour moi que tu sois hybride ou humaine, cela n'a pas d'importance, l'important, c'est ce qu'on est a l'intérieur, le cœur, voilà ce qui fait de nous qui nous sommes. Ne t’inquiète pas, je t'ai invité ici en amis, il lui fit un clin d’œil mi-dragueur, mi-farceur, pas que tu n'aurais pas pu être un bon choix, mais plus que je crois avoir déjà rencontré quelqu'un.-

Inconsciemment, il détourna le regard et l'image d'une femme s'imposa a lui, Kioko pue remarque que le sourire de l'homme changea quelque seconde, pour devenir plus tendre, plus personnel, le genre de sourire qu'on ne réserve qu'a une seule personne. Comme si de rien était, il redevient le même.

Puis il la prit par la main, et l’entraîna vers le stand, il ne tenta aucun autre rapprochement, tout ce qu'il voulait faire était de l'attirer au stand rien de plus. Tout en attendant leurs tours tour, il lui parla un peu de lui, du moins une petite partie de son passé, elle le taquina un peu, Alexandre appréciait de la voir s'amuser autant.

-Oui, tu as raison, j'ai tout mon temps pour marquer des points avec toi, la soirée est encore jeune. -

Se fut enfin le tour du jeune rabatteur, le premier essai ne fut pas concluant, bien sur les armes n'était pas bien calibré, mais ça le jeune homme en avait conscience, sinon ce genre d'endroit perdrait plus d'argent qu'il en ferait. Le premier essai était pour calibrer ses tirs avec l'arme, maintenant qu'il savait manier cette arme, il allait tenter impressionner le public. À peine, le signal lancé, qu'il avait fini, qu'il avait fait un score parfait.

Il prit le temps de faire un cadeau a la petite fille, tout près de lui, après tout, il n'avait pas vraiment besoin d'une peluche a la maison, puis offrit l'énorme chat a la jeune femme qui avait accepté de sortir avec lui, ça réaction était hilarante, elle faisait tout pour tenter de cacher ce qu'elle ressentait, mais son corps lui réagissait d’instinct.

-Tu as raison, mes adversaires, ont peu de chance contre moi, d’ailleurs, c'est un peu pour ça que j'ai tenté le tout pour le tout, j'ai vite remarqué que tu voulais la voulait, c'est aussi un peu pour ça que j'ai voulu t'inviter, tu semblais curieuse à mon égard. Il éclata de rire. Si tu crois que je n'avais pas remarqué tes manies avec le temps, je trouve ça mignon, j'ai donc décidé de satisfaire ta curiosité. -

Alexandre avait remarqué cette manie depuis bien longtemps, mais cela ne lui dérangeait pas outre mesure, ne faisait-il pas la même chose, il faisait confiance au patron de la place, le fait d'écouter est une chose le fait d'en parler en est une autre, Alexandre se disait que le patron en avait conscience et qu'il ne permettrait pas qu'on coule son commerce.

Le jeune homme réfléchi a la proposition l'hybride, soit, il continuait à vagabonder autour du cirque, soit, il allait prendre de bonnes places.

-Achetons quelque truc a grignoté et allons prendre de bonnes places, ensuite, on aura tout le temps, si tu en as envie, de se promener et d'en voir plus. -


Tous deux prirent la direction du chapiteau, ils arrêtèrent quelque instant prendre ce qu'il leur plaisait pour se sustenter durant le spectacle, Alexandre pris du pop-corn et une bière, il attendis que la jeune femme fasse ses choix puis il paya, comme il l'avait invité, il se devait de payer. Prenant le tout dans ses mains, pour ne pas qu'elle tache sa nouvelle peluche, ils entrèrent enfin à l’intérieur, le jeune homme prit une grande respiration, pourquoi n'était-il pas venu plus tôt, le rabatteur avait un large sourire, il se sentit redevenir un gamin. La chance leur souriait, juste devant eux se trouvait des places libres, en fait, c'était dans les meilleures places, juste en avant, il serait près de tout et aurait une merveilleuse vision d'ensemble.
Messages : 137
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 16 Juil - 21:11
Mesdames et Messieurs ! Bienvenus ce soir, pour vivre avec moi une aventure, de poésie, de mystère et de surprises. Bienvenus ce soir dans notre maison. Je suis votre Loyal ce soir, je vais vous guider à travers différents mondes et différents univers. Ce soir, vous aller vivre avec moi, une histoire, une histoire dont vous serez spectateurs, mais aussi les acteurs. Laissez-moi vous la raconter.

L'homme au masque est seul au début, le reste du cirque est plongé dans le noir, dans le silence. Seule sa voix guide les spectateurs vers le monde du cirque qu'ils sont venus voir ce soir. Les spectateurs sont nombreux, il faut dire que le cirque a une bonne réputation.
Après son discours, l'homme masqué disparaît au moment ou les lumières se coupent.

Puis sa voix résonne à nouveaux, venant de l'obscurité, présentant les numéros à venir sous forme d'une histoire.

Les numéros s’enchaînent, passant de l'équilibriste, au trapèzes, et autres représentations de souplesses et d'agilité. Puis vinrent les tours de magies, orchestrés par un magicien mystérieux, au regard noir et captivant, ainsi que son acolyte, une jeune hybride beaucoup plus lumineuse, dans une robe blanche, jouant différent rôle et l'aidant dans la mise en place.

Beaucoup de numéros s’enchaînent ensuite, jonglage avec des torches, numéro de clown, et surtout, ce que les spectateurs attendent le plus, les numéros de tirs, et ceux de lancer de couteaux.

Un jeun hybride interprète le numéro de tir, jouant de son arbalète comme si elle est le prolongement de son bras, mais invitant également une personne sur scène, afin de lui poser une pomme sur la tête, et de transpercer cette dernière les yeux bandés.

Le dernier numéro, est celui des couteaux, interprète par l'homme au masque, jonglant avec différentes lames, ce dernier les lance dans le mille sur différentes cibles au rythme de la musique.
Puis alors qu'il invite un spectateur, c'est une petite chatte à la couleur de peau exotique qui est choisie.

L'homme l’accueille sur la scène.

Veuillez applaudir notre courageuse spectatrice !

L'homme l'invite alors à se placer, cela ressemble beaucoup au numéro précédant mais la elle doit prendre la position donné par un dessin, elle doit donc écarter légèrement les jambes et les bras.
L'homme se bande les yeux par dessus le masque et récupère des lames posées sur une table. Ce concentre un moment, le silence est total. Puis lance rapidement, 5 lames, qui attérissent proches du corps de la chatte; à peine à quelque centimètres.

Le publique pousse des cris de surprise, suivient par des applaudissements et des cries de joie.

L'homme détache et raccompagne la petite hybride avant de se reculer au centre de la scène. Les lumières s'éteignent une dernière fois, laissant le temps à l'homme d'être rejoins par le reste de la troupe pour le salut final.
Messages : 198
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 16 Juil - 21:57
Alexandre se montra honnête quand Kioko se révéla être surprise qu'il soit intrigué par elle. Heureusement, rien en rapport avec ses activités d'espionnes. Il n'avait rien remarqué. Ouf. Elle était soulagée ! Elle l'écouta alors jusqu'au bout, surprise d'apprendre qu'il avait probablement quelqu'un dans sa vie, ce qui semblait récent...et qu'il ne l'avait invité que comme un ami. L'information d'un amour est intéressante, mais cela signifie mettre en danger la vie d'une personne.

- Un rabatteur qui ne fait pas de différence entre hybrides et humains ? Je dois avouer que je suis surprise. Mais surtout...tu as rencontré quelqu'un ? J'espère pour toi que c'est réciproque, c'est parfois tellement...difficile quand ça ne l'est pas.

Involontairement, elle venait de parler de ses propres problèmes de cœur. Et ce n'était pas une bonne idée, surtout en plein milieu du cirque. Après tout, il s'agissait d'un membre du cirque...aussi glacial que passionnant à ses yeux. Mais ayant une très mauvaise image d'elle. Un court instant, ses yeux se baissèrent, ainsi que ses oreilles, avant qu'elle ne se reprenne et ne sourit à nouveau, se remettant dans l'ambiance.
Puis finalement, ce fut le moment où Alexandre joua sur le stand de tir et remporta les peluches. Quand elle eut le chat dans les bras, il sembla...amusé et éclata même de rire, alors qu'il avait remarqué sa curiosité à son égard. Oups, ce n'était pas du tout une bonne nouvelle.

- Je ne suis pas...enfin, je veux dire...comment ça mignon ? Et puis, je...c'est juste que...tu avais l'air plutôt sympathique...alors j'étais curieuse d'apprendre à te connaitre...

Ses oreilles se baissèrent. Décidément, elle était une piètre espionne s'il avait remarqué ses habitudes...mais il ne semblait pas s'en offusquer. Avait-il réellement remarqué qu'elle écoutait ? N'en avait-il rien à faire ? Elle allait vraiment devoir travailler là-dessus car elle ne tenait pas à ce qu'un rabatteur la suspecte.

- Je suis si lisible que ça ?

Ses mots avaient été prononcés sur une petite voix. Mais en tout cas, il ne semblait ni vouloir l'arrêter, ni lui faire du mal...Donc, il n'avait peut-être pas vu le pire ? Elle se redressa et le suivit alors jusqu'à un stand de boissons et de nourritures. Elle prit également du popcorn mais plutôt un jus de fruit, ne tenant pas à être saoule, ce n'était pas le moment. Ils entrèrent ensuite dans le chapiteau, et s'installèrent à deux places. Elle posa la grosse peluche à côté d'elle puis attendit que le spectacle démarre en grignotant son popcorn. Et puis enfin, l'endroit devint silencieux et sombre alors que les lumières s'éteignaient. Une personne entra sur scène. Elle le reconnut de suite, Esteban. Typique, avec son costume et son masque. Les numéros s'enchainèrent et Kioko était passionnée. Les voir tous en pleine action ainsi, c'était absolument...magnifique. En voyant Shaka, elle comprit mieux d'où lui venait une telle souplesse...c'était impressionnant ! Sétith et Sarika étaient sublimes dans leurs rôles, mais Alexender...En le voyant, elle se raidit. Pas de bol, c'était surtout lui qu'elle ne voulait pas voir...et qu'en même temps, elle rêvait de pouvoir voir tout les jours. Elle n'osa pas lever la main quand il demanda un spectateur pour son numéro.

Finalement, Esteban revint et se mit à jongler avec des lames. Il était vraiment doué. Et puis, il invita un spectateur. Elle leva aussitôt la main, souhaitant participer. Même pas parce que c'était les frères, qu'elle les appréciait...non, seulement parce qu'elle avait envie de participer, qu'elle était emporté par le spectacle. Elle fut particulièrement surprise quand il la choisit mais absolument ravie. Elle le rejoignit sur la scène, un large sourire aux lèvres. Ce n'était même pas difficile de faire semblant de ne pas le connaitre...elle était juste ravie d'être sur scène, ce qui se voyait aussitôt. Elle suivit les instructions, se plaçant sur la planche et attendit. Quand il lança les lames...elle se raidit par réflexe, le cœur battant la chamade. Même si elle avait totalement confiance, ce n'était pas très rassurant comme numéro...

Elle fut libérée par la suite et rejoignit Alexandre, heureuse.

- Tu as vu ? C'était génial !

Alors qu'elle se rasseyait, ce fut le salut final et puis ils quittaient la scène, fin du spectacle. Elle récupéra sa peluche, et sa boisson, ayant fini les popcorn et suivit le mouvement à l'extérieur. Et tout en buvant son jus de fruit, elle se tourna vers le rabatteur. Elle sortit de la foule après avoir vérifié qu'il suivait puis l'attendit.

- Dis-moi, je peux être curieuse ? Je me demandais...tes cicatrices, elles viennent d'où ? C'est à cause de ton métier ?


Kioko était réellement curieuse de savoir si c'était un hybride qui lui avait laissé de tel marques ou si cela était bien plus vieux par rapport à son travail de rabatteurs. Néanmoins, s'il ne souhaitait pas répondre elle accepterait...et s'il l'interrogeait sur ses propres cicatrices, elle répondrait en retour. Même si ce n'était pas son sujet de prédilection, elle pouvait en parler sans crainte.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 17 Juil - 21:55
Alexandre était sincère quand il lui dit que pour lui, il ne voyait pas de différence entre un hybride et un humain que ce qui importait le plus, était ce que l'on avait dans le cœur. Le jeune homme ne fut pas surpris de cette réaction, peu de personne comprenait vraiment pourquoi, il fit comme à son habitude, il répondit comme il le faisait tout le temps.

-Je ne sais pas si tu connais l'histoire du monde, j'en doute, les humains vous éduque juste assez pour que vous soyer utile, ce genre de situation s'est déjà produite, les hommes, on mit en esclavage d'autres hommes, cela a pris un certain temps, mais ils ont fini par se rebeller, puis plus tard à devenir libre. Le jeune homme soupira, les humains n’apprennent pas du passé. -

Il n'avait pas voulu penser à Luann, mais sans le vouloir il s'entait que cette femme prenait de plus en plus de place dans son cœur, il remarqua que la jeune femme avait semblait dans le même cas que lui

-Je n'en ai aucune, j'aimerais bien, mais je suis peut-être seulement qu'un autre de ses prétendants, qui sait, mais au fond je crois que tu me comprends. -

Il lui attrapa la main pour ce dirigé vers le stand de tir où il fit un carton, il en profita même pour donner une petite peluche à une jeune fillette, puis il donna l'immense chat a l'hybride chat, elle était mignonne a serré la peluche de cette maniéré. Alexandre finit par lui avouer qu'il était avait remarqué que ses oreilles et sa queue était indicatif de son comportement

-Oui, fait simplement attention, mes collègues ont parfois tendance a oublier qu'il se trouve dans un endroit public, je ne voudrais pas que tu aies des problèmes a cause de ça. -

Ils prirent tout deux la direction du chapiteau, avec pop-corn et boisson, puis s’installèrent au-devant de la scène. Alexandre en profita pour parler d'un peut de tout et de rien avec elle, tout à coup les lumières se fermèrent et le spectacle débuta, Un homme se tenait là, debout, seul, il avait le sens de la mise en scène, les numéros s’enchaînèrent, des acrobates, des jongleur, tous comptaient une histoire, Alexandre se sentait comme un gamin, les yeux émerveiller par toute cette fantasy. Il appréciait ce qu'il voyait, il avait entendu la réputation du cirque, mais il était bien comptent de voir que ce n'était pas exagéré.

Puis se fut le tour des deux numéros les plus attendus, le premier fut un jeune homme, le jeune rabatteur fut impressionné par la maîtrise qu'il faisait preuve, puis se fut au tour du lanceur de couteau, Alexandre fut surprit de voir l'homme masqué prendre place et enchaîner les lancés au rythme de la musique, lui aussi avait une maîtrise exceptionnelle de son art, au point ou il l'homme pourrait sûrement lui enseigner un ou deux trucs. Comme dans le numéro précédent, il invita un, plutôt une spectatrice, ce fut Kioko qu'il choisit, le jeune homme n'était pas inquiet après avoir vu la prestation de monsieur Loyale, mais cela ne rendait pas plus impressionnant la prestation.

La jeune femme ferma les yeux au moment ou les couteaux le frôlèrent, mais une fois revenue, elle semblait heureuse, Alexandre avait passé un bon moment et il croyait que la jeune femme aussi, à voir son sourire.

Il suivit la jeune femme à l'extérieur, il marchèrent quelque peu en silence quand elle lui posa une question.

-Non, bien que mon métier peut apporter son lot de blessure, les cicatrices sur mes bras son bien plus anciennes, Alexandre pris une grande inspiration, ils remonte a plus de deux ans, le jeune homme vit un banc, il alla s’asseoir. Passa une main dans ses cheveux, il se tourna vers la jeune femme, je ne sais pas si tu le savais, mais avant de venir ici, je faisais partie de force spécial. En gros, c'est comme des rabatteurs, mais différent, j'ai passé de longue année là-bas, à m’entraîner, à faire des missions plus dangereuse les unes des autre, mais tout a chamboulé. Les yeux du jeune homme perdirent de leurs éclats, nous avions comme mission, d'éliminer un chef de guerre, mais tout a foiré.-

Alexandre prenait son temps, chaque mot était soigneusement pesé, il n'avait parlé de cela à personne, du moins pas autant détailler

-J'ai perdu mes hommes, des amis chers, moi je fus comme eux torturer jour et nuit, j'aurais dû mourir avec eux, mais non j'ai survécu, ma volonté fut la plus forte, le rabatteur releva les yeux vers l'hybride, c'est pourquoi je ne vois pas la différence entre les humains et les hybrides, ayant subi ce que la plus part d'entre vous avez subit, même plus. Le jeune homme soupira. Je ne veux pas dire que votre dressage n'est pas pour autant difficile, mais le but premier du dressage et de faire en sorte que la personne vive, sinon ça ne sert a rien de passer autant de temps sur une personne et la tuer. À la différence de vous, moi tout ce qui les intéresser était que je parle, ma vie ne pesait pas dans la balance. -

Le jeune homme se tourna complètement vers la jeune femme et lui mit une main sur l'épaule.

-Jamais je n'en avais parlé à personne, mais je sais, pas avec toi j'ai l'impression que tu écoutes vraiment ce que je dis, que mes mots ont de l'importance pour toi, c'est étrange, j'ai reçu ses cicatrices car je n'ai pas parlé et j'ouvre mon cœur a une hybride un peut trop curieuse, je doit me ramollir. -

Alexandre n'avait pas quitté des yeux la jeune femme devant lui, comme si de rien était, il se leva, puis regarda sa montre, il se faisait tard, demain, il devrait se lever tôt pour le travail et comme il lui avait dit, il l'avait invité ici comme amis.

-Je ne voudrais pas avoir des problème avec ton maître, son tons de voix était redevenu taquin, j’espère que tu as apprécié cette sortie, moi, elle m'a plus, il lui tendit la main, je te ramène? -
Messages : 137
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 17 Juil - 22:40
Kioko appréciait de discuter avec Alexandre, il était honnête et ne cherchait pas à la manipuler. Au final, cela lui changeait d'être en tête à tête avec ce genre de personne. Même le cirque n'était pas aussi...franc ou honnête, et pourtant, elle les appréciait comme ils étaient.

- En effet, moins les hybrides ont de culture, plus ils sont...corvéables à souhait. C'est plus facile d'asservir quelqu'un qui n'a pas de connaissances. Mais j'ignorais que les humains avaient cette...tendance à asservir ce qui est différent. Même si au final, ça ne m'étonne pas.

Elle aussi elle était franche et ne portait pas forcément les humains dans son cœur. Enfin, elle évitait de tous les mettre dans le même sac. Et elle savait que les hybrides pouvaient être aussi affreux que certains humains, voir pire. Mais la conversation s'enchainait sur quelque chose de bien plus intéressant pour son côté espionne.

- Donc, en gros, il y a une femme qui te plait mais tu ignores ce qu'elle ressent pour toi ? C'est une de tes collègues ? Peut-être qu'elle vient au bar ? Si c'est le cas, je pourrais essayer de repérer si elle t'apprécie ou non...

Même si elle cherchait à avoir plus d'informations sur cette femme, elle se rendait compte que ce n'était pas uniquement pour le cirque. Elle avait envie de l'aider. Et cette idée ne lui plaisait pas vraiment. Il fallait qu'elle retrouve cette distance entre Alexandre et elle...il était une cible du cirque, à tout moment, ils pouvaient décider de le tuer...s'attacher n'était pas du tout une bonne idée.
Au fur et à mesure, Alexandre lui révéla ce qu'il avait remarqué chez elle. Et elle fut particulièrement soulagée en apprenant qu'il ne savait pas qu'elle les espionnait, lui et ses collègues. Elle hocha la tête, comme si elle prenait le conseil.

- Merci, je ferais attention. Je n'ai pas envie qu'ils se fassent des idées...


Non vraiment, elle n'avait aucune envie qu'un rabatteur la soupçonne de les espionner ou pire, d'être une révoltée. Même si elle ne dirait rien à propos du cirque, elle ne tenait pas à subir un interrogatoire. Elle allait devoir demander des conseils à Alexender puisqu'il lui avait promis...Même si ce ne serait pas forcément un moment des plus faciles, il le faudrait bien, pour sa sécurité.
Dans la foulée, ils admirèrent le spectacle et elle remarqua qu'Alexandre était tout aussi émerveillée qu'elle. Et quand le spectacle se termina, ils allèrent s'installer sur un banc pour discuter. Elle l'écouta parler de ses cicatrices. Et apprendre qu'il avait été torturé la surprit.

- Les humains sont incroyablement violents...même entre eux. Comment as-tu survécu à tout ça ? Tu as réussi à t'échapper ?


En sentant une main sur son épaule, elle sursauta, surprise et leva les yeux vers lui. Elle eut un sourire amusée et tenta de tourner ceci comme une bonne blague.

- Ah mais ça, c'est l'effet Kioko vois-tu ! J'inspire confiance et tout le monde a envie de me parler !


Elle tenta de garder son sérieux...quelques secondes avant d'éclater de rire. Au moins, cela lui permettait de ne pas trop penser au fait qu'il avait l'impression qu'elle l'écoutait réellement...Ce n'était pas faux, mais pas pour la raison à laquelle il pensait. Elle l'écoutait dans l'espoir d'entendre des informations intéressantes...tout ceci parce qu'elle espérait rester utile au cirque, ne voulant pas les perdre.

- Mais j'imagine qu'en effet, ce n'est pas le même genre de torture. Torturer pour obtenir des informations ou torturer pour dresser...Je ne comprendrais jamais pourquoi certaines personnes peuvent être aussi violente, surtout ces humains qui considèrent posséder et avoir tout les droits sur des hybrides...J'ai eu mon lot, comme beaucoup de mes congénères, mais j'ai eu la chance de trouver un homme bon par la suite.


Ryosei, son maître, était vraiment un homme bon, à lui avoir sauvé la vie et la laissant aussi libre qu'elle le souhaitait, en échange de bien bosser au bar. Mais visiblement, la soirée touchait à sa fin...Il était tard et elle n'avait pas de raisons logiques de le retenir, mais encore une fois, elle n'avait pas obtenu d'informations très intéressantes. Enfin, si, mais pas de détails, les frères auraient encore tout le travail de creuser plus loin. Elle lui attrapa la man et se leva à son tour, tenant dans son autre bras l'énorme peluche.

- Oui, c'était parfait ! Merci pour cette soirée, Alexandre.

Elle lui adressa un véritable sourire avant de le suivre jusqu'à sa voiture. Bon, au moins, elle s'était bien amusée et avait obtenu quelques informations...à voir si Shaka s'estimait satisfait. Jusqu'ici, il n'avait jamais eu à se plaindre de ses informations, mais ce soir-là, elle avait pris un sacré risque en acceptant de sortir avec un rabatteur, une cible du cirque...et elle ne savait pas si elle tenterait à nouveau l'expérience. C'était risqué, stressant et épuisant.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 19 Juil - 1:21
Alexandre apprécia le moment qu'il passait avec le jeune hybride, il parla avec de tout et de rien, jusqu'au moment où sans le vouloir il parla d'une chose donc il n'était pas sûr lui-même, sûr des sentiments de la jeune femme envers lui. Kioko tenta d'en savoir un peu plus sur la femme, mais il ne pouvait en dire plus, Luann elle-même ne savait pas ce qu'il ressentait, le rabatteur éclata de lire.

-Non rien de tout cela, je ne crois pas que tu puisses m'aider de cette façon, dans cette situation il vaut mieux laissé faire les choses se régler d'elle-même, qui sait, il fit une mine drôlement interrogateur, mais toi dit moi, je le connais, si tu le souhaites, je peu lui secouer les puces-

Le reste de la soirée se passa bien, il réussit a gagnée deux peluches, une petite qu'il donna à une gamine et un énorme chat qu'il offrit a ça compagne d'un soir. Ils parlèrent de son habitude à réagir, selon ses humeurs, sont corps la trahissait immanquablement. Satisfait de la réponse qu'elle lui donna il ne poussa pas plus la réflexion. Tout deux partir voir la représentation sous le chapiteau, Alexandre, apprécia grandement le spectacle et fut étonné de voir les deux derniers numéros, qu'il avait jugé d'un autre œil, Kioko elle, fut choisis pour servir de cible pour un lanceur de couteau, un certain monsieur Loyal.

Une fois la représentation finit ils sortirent tous les deux et marchèrent tranquillement, en discutant de tout et de rien, la jeune femme finit par lui poser une question, elle voulait savoir d'où lui venait ses cicatrices. Le jeune homme fini pas lui raconter toute l'histoire, du moins ce qui n'était pas secret défense, une histoire qu'il n'avait jamais racontée depuis sont arrivée sur l'ile, du moins pas au complet.

-Il n'y pas que les humains qui soient voilent, mais aussi certain hybride, bien sûr la violence, la torture et le pouvoir sont des traits purement humain, mais comme je t'ai déjà dit, pour moi hybride ou humain, c'est la même chose, le véritable monstre n'en a pas l'apparence, mais il en a le cœur.-

Alexandre prit une grande inspiration, il ne pouvait pas vraiment parler de ce genre de détail, ses informations étaient classées confidentiels, tout comme le dossier complet du jeune homme, il avait fait un nombre impressionnant de mission dont il ne pouvait parler.

-J'ai survécus je ne sais trop comment, ma volonté de vivre était plus forte que tout, combien de foi suis-je mort sur cette table. Alexandre prit un moment de silence plus pour lui que pour son interlocutrice, je ne sais pas et non je ne me suis pas échappé, même si mon esprit et ma volonté n'étaient pas brisées mon corps lui, ne pouvait supporter de bouger. Je me suis réveillé un jour dans un lit d'hôpital, j'ai longtemps crue que c'était un rêve, ou que j'étais atterris en enfer, mais non j'étais de retour au pays.-

Alexandre lui confia qu'elle était la seule avec qui il avait partagé ses informations, qu'il sentait qu'avec elle il pouvait parler, qu'elle écoutait sincèrement, elle tenta de rester sérieuse, mais éclata de rire, mais elle se trompait sur un point, ce n'était pas totalement de la confiance qu'il avait envers elle, non c'était sa capacité d'écoute, elle nous faisait sentir comme si ce que nous dissions étaient la chose la plus importante au monde.

-Tu ne doit pas avoir de rancœur envers les humains, j'ai subi le même châtiment que vous et pourtant, je ne leur en veux pas, par contre tu as le droit d'en vouloir à ceux qui t'ont blessé, mais garde en tête qu'il y a aussi des hybrides dangereux sur cette île, s'il n'en avait pas je serais au chômage. Le jeune homme la regarda la plus sérieusement du monde, d'ailleurs je ne t'ai jamais posé cette question, a tu entendus des rumeurs à propos d'un hybride masqué, à part bien sûr des rabatteurs eux-même.
-

Alexandre n'avait jamais pensé à cette alternative, non pas qu'elle ne pouvait pas apporté de bon résulta, mais pour cela il devait rencontrer une personne qui puisent entendre ce genre de choses et qui avait une capacité d'écoute hors du commun.

-Je suis content de l'entendre, certaine fois on croit que cette personne est bonne, mais une fois celle-ci dans le privé c'est une tout autre personne, tu as la chance d'avoir un bon maître, je te conseille d'en prendre soin et de ne pas tenter des trucs idiots, Ryosei pourrait tout perdre si tu te faisais prendre-

Le jeune homme parlait en connaissance de cause, son hybride l'avait mis dans un pétrin pas possible, mais bon cela ne le dérangeait pas, il avait l'habitude de chercher les problèmes. Alexandre se leva et regarda l'heure il était temps de partir, il tendit la main vers la femme qu'elle prit, puis tout deux prirent la direction de la voiture. Encore une fois le jeune homme prit la peine d'ouvrir la portière, puis attendit qu'elle soit bien installée pour refermer la porte.

Durant le chemin du retour ils parlèrent encore une fois de tout et de rien, cette fois il était plus bavard, il était plus confortable, cette soirée lui avait fait un bien fou et il espérait que c'était réciproque pour la jeune femme. Ils finirent par arriver au point de départ, Alexandre, sorti une fois de plus ouvrir la portière. Ils étaient là, tous deux devant le bar,

-Je croit que la soiré s'achèvent ici, j'éspere que ce fut plaisant pour toi, moi je te confirme que oui, le jeune homme ne bougea pas, ne sachant pas trop ce qu'il devait faire, devait-il lui serrer la main, la prendre dans ses bras, lui donner un baiser sur la joue, trouvant les relations personnelles franchement compliquer il décida de ne rien faire, il se dit qu'elle fera bien le premier pas si elle veut quelque chose. Bonne nuit Kioko, -

Messages : 137
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 19 Juil - 12:57
- J'espère pour toi que cette situation va vite se régler alors, l'attente est souvent affreuse. Mais tu es quelqu'un de sympathique, je ne vois pas ce qui pourrait la rebuter...sauf peut-être ton métier ? Il ne plait pas forcément à tout le monde...

Kioko était honnête, tout le monde n'appréciait pas forcément le métier de rabatteurs. Pourtant, ils avaient une certaine utilité...même si elle comprenait les idées des révoltées, ou celles du cirque. Cette volonté d'être libre était tout à fait normale à ses yeux, c'était pour cela qu'elle aidait comme elle le pouvait.
Mais la conversation tourna sur ses propres sentiments et celui vers qui ils étaient dirigés. Elle tenta d'imaginer Alexandre aller secouer les puces d'Alexender...et eut un rire nerveux.

- Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Et puis de toute façon, ça ne changerait rien. Je crois bien qu'il ne m'apprécie pas du tout...

Ses oreilles se baissèrent un instant, signe que cette situation lui faisait tout de même mal. Mais pourquoi avait-il fallu qu'elle ait des sentiments pour lui ? L'être le plus glacial sur cette ile ? Elle aurait préféré ne pas amener de sentiments dans toute cette histoire...ou à choisir, Shaka aurait été bien plus simple même si cela n'aurait jamais été réciproque non plus.
Après le spectacle de la fratrie, tout deux continuèrent de discuter. Kioko donnait l'impression de simplement s'intéresser à Alexandre, comme une amie, alors qu'en réalité, elle cherchait des informations intéressantes.

- Pourtant, les humains ont tendance à se montrer naturellement violents. Ils estiment avoir tout les droits...tout comme mon ancien maître...

Elle indiqua sur son visage, ce qui de loin pouvait ressembler à des tatouages, mais de près, il était évidemment que c'était une lame qui les avait tracés.

- Il ne m'a pas laissé le choix. Il considérait que je serais plus belle ainsi...mais je sais parfaitement que les hybrides peuvent être dangereux. Toutes ces histoires sur les révoltés sont tellement...effrayantes. Ils tuent pour leurs idéaux, mais en même temps, ils répondent à la violence des humains. Peut-être ne trouvent-ils tout simplement pas d'autres solutions que de répondre à de la violence par plus de violences ?


Il était dangereux d'exprimer à voix haute être plus ou moins compréhensive envers les idées des révoltées, surtout face à un rabatteur. Mais Kioko savait qu'il y avait bien plus dangereux que les révoltés désormais. Et ils étaient tout autour d'eux. Le cirque. Cette fratrie. Et pourtant, elle adorait travailler pour eux, ayant l'impression que ses informations étaient utiles.
Mais voila qu'Alexandre l'interrogeait à propos de rumeurs sur un hybride masqué. Décidément, celui-là semblait vraiment être au centre de leurs enquêtes. Elle réfléchit à tout ceci, que pouvait-elle dire ou ne pas dire ?

- Mmh...j'ai bien entendu parler du masqué à Tanabata mais je pense comme tout le monde. Il parait qu'il a tué ou blessé beaucoup de personnes ? Mais vous ne l'avez pas arrêté celui-là ? En tout cas, désolée, je ne sais rien là-dessus.


Kioko était persuadée qu'Esteban était le fameux masqué mais elle n'allait certainement pas le lui dire. Elle n'était ni folle ni suicidaire. D'une part, elle l'appréciait et savait qu'en plus, il était dangereux, il le lui avait avoué lui-même être un tueur.
Finalement, ils retournèrent jusqu'à la voiture du rabatteur qui la raccompagna jusque chez elle. Et une fois devant le bar, elle sourit en apprenant que la soirée lui avait plu.

- Elle m'a aussi plu, j'avoue que j'étais un peu stressée à l'idée d'avoir accepté...mais finalement, j'ai bien fait. J'espère qu'on se reverra, même si ce n'est qu'à mon boulot. Bonne nuit, Alexandre.


Elle se dirigea vers l'arrière du bâtiment et se retourna une dernière fois pour lui faire un signe de la main accompagné d'un sourire. Elle entra enfin à l'intérieur et monta jusqu'à sa chambre, jetant un coup d’œil par la fenêtre pour voir s'il était bien parti. Maintenant qu'elle était enfin seule dans sa chambre, elle se disait que ce genre de choses étaient vraiment risquées...et qu'elle allait devoir demander à Alexender s'il voulait toujours tenir sa promesse. Elle devait être plus discrète.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit