Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Livraison à Domicile d'une Danseuse (PV Miyako)

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 29 Mai - 15:12
Après avoir passé un long moment à contempler le catalogue des locations offertes par le Cendre de Dressage, j’avais trouvé un petit cas intéressant, une femelle vampire à la peau laiteuse. Je suis assez bien placé pour connaître les vices des hommes, connaître leurs fantasmes et leurs perversions, me souvenant parfaitement que beaucoup arrivent à fantasmer sur le mythe du vampire, le mort vivant suceur de sang. Alors trouver une hybride chauve-souris dont le teint pâle rappelle celui des cadavériques vampires, mais qui en prime se nourrit de sang, c’était un peu comme trouver une perle rare pouvant inspirer la perversité des clients potentiels. J’avais passé un instant devant la page de cette créature, tapotant des doigts sur mon bureau en fumant une clope tranquillement, réfléchissant aux options et aux shows qu’elle pourrait proposer, regrettant un instant que Maeko soit encore trop rebelle pour aller sur la piste de danse car cela aurait fait un show merveilleux entre les deux femelles, surtout avec la peau si blanche de Maeko, une morsure de la vampire et un filet de sang coulant sur sa peau si pâle, cela aurait donné une danse qui aurait fait sonner le gong dans plus d’un pantalon. Bon, ce n’est pas grave, je trouverai surement une autre danseuse pour un tel show, surtout que cette idée commençait réellement à me plaire car après tout c’était une particularité assez rare qui pourrait vraiment donner une part d’Exotisme.

C’est quelque chose que j’ai appris avec le temps, dans le perversité les esprits les plus tordus sont ceux qui payent le mieux, alors éveiller certains fantasmes ou certaines pulsions refoulées avec des cas particuliers en plus des shows plus classiques, c’était comme une forme de bonus que je ne pouvais pas ignorer. Surtout que comme la clientèle ne pourra pas toucher la marchandise, ils pourront fantasmer sur les délires littéraires laissant croire que la morsure vampirique restait une forme de baiser aussi bon que l’extase elle même. Oui c’était parfait, plus d’hésitation j’avais appuyé sur la demande de contrat pour prévenir ce cher Vlad que je prenais pour six mois cette nouvelle créature, en faire l’acquisition comme employée, donc un contrat non à mon nom propre mais à celui du Bar bien entendu vu qu’elle serait la pour travailler, d’ailleurs à peine avoir rempli le formulaire et imposé ma signature électronique, j’imprimais quelques images de cette nouvelle créature qui pourront servir aux prospectus publicitaires, même si cette dernière devra surement aussi faire quelques photos en privé dans une tenue correspondant plus à celle qu’elle aura sur scène.

La commande fait, comme une simple marchandise, j’attendais juste confirmation et il me fallait attendre simplement la livraison, profitant du coup pour demander à Scylla et deux autres employées de m’accompagner dans la cave pour aménager une nouvelle pièce pour accueillir la future collègue de ces dernières, une pièce sobre et minime, comprenant qu’un simple lit, un petit meuble et une salle de bain commune à toutes celles qui logent et travaillent ici. Presque des cages pour stocker les employées hybrides. Une fois tout étant prêt, je m’étais rendu à la sortie de service, attendant le fourgon qui devait m’apporter la nouvelle, me préparant à devoir lui expliquer ses tâches et fonctions, que ce soit envers ma propre personne ou envers l’établissement, tout comme je vais devoir veiller à ses talents de danseuse. J’en profite d’ailleurs en l’attendant pour me rallumer une cigarette, prenant mon téléphone pour commander déjà sur internet les différentes tenues de scènes qui seront appropriées à cette créature.

Quand enfin le véhicule s’arrête, je laisse tomber la cigarette à terre, l’écrasant de mon talon avant d’appuyer sur le bouton commander et ranger mon appareil, faisant signe au conducteur pour montrer où s’arrêter. Après un échange rapide avec le chauffeur, un bon à signer pour prouver que la livraison à eu lieu, je laisse ces derniers ouvrir les portes du fourgon et attirer la nouvelle créature en tirant sur la laisse attachée aux bracelets qu’elle porte à ses poignets, venant me la confier.

« Bien bien bien… Voilà alors la petite nouvelle. Je me nomme Kayden, mais ici tu peux m’appeler Maitre, ou Monsieur. Je préfère que mon prénom ne soit utilisé que dans l’intimité. »

Dès premiers mots sur un ton assez sérieux, une voix assez franche, et un regard passant chaque courbe au peigne fin pour bien analyser le moindre petit détail.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 1 Juin - 21:04
Cela ne faisait qu'une semaine et demie que Miyako Astrea était arrivée à la grande ville de Togi. Au départ, elle n'était venue que par simple curiosité, elle ne voulait que visiter la ville et voir si c'était vrai que les humains se servaient des Hybrides comme esclaves... Dès le premier jour, elle s'était faite avoir par un groupe d'humains et qu'ils l'avaient ramenée au magasin animalier. On pouvait déjà mettre en première ligne, sa grande naïveté.

Depuis, quelques jours s'étaient écroulés, elle n'était pas si mal dans le magasin, même si elle s'ennuyait un peu, et que les gens ne la regarder pas forcément. C'était dur d'être une hybride chauve-souris vampire, sûrement le fait qu'elle buvait du sang, qu'il l'est récité? Où le fait qu'elle avait le sang froid, et une peau aussi blanche qu'un cadavre ?

Alors qu'elle était en train de boire tranquillement une poche de sang A- d'une jeune fille, c'est préférer, d'ailleurs! Car les filles avaient plus le sang sucré que les garçons, qui étaient plus amers. Un jeune homme aux longs cheveux noirs s'approcha d'elle. Il lui proposa un contrat de location d'hybride, le temps qu'elle trouve un vrai maître. Au début croyant à une farce, Miyako se mit à rire, elle était encore innocente sur ce genre de chose concernant le traitement des Hybrides dans cette ville. Mais elle comprit très rapidement qu'il était sérieux pour l'offre du contrat. D'abord réticente sur l'idée, car elle ne voulait pas être considérée comme un objet, tel un vulgaire vase, elle se laissa convaincre, par plusieurs arguments, le plus important était que le preneur n'avait pas le droit de l'abîmer ! Et ce point était vraiment important pour Miyako, elle ne voulait en aucun cas, qu'on lui abîme sa jolie beau blanche et ces longs cheveux bleus, qu'elle y tenait plus que tout et ne parlons même pas de ces deux canines, qu'ils étaient encore fragiles à son âge, le moindre coup, ils pouvaient se casser. De plus elle avait le droit de rompre le contrat quand il lui semble, aucune contrainte de le finir jusqu'à terme.

Miyako accepta donc, quelque temps plus tard, il revient vers elle, avec une offre de contrat. Celui-ci concernent un bar, et pas n'importe lequel !!  L'Exoticana, Miyako ne connaissait pas réellement ce bar, mais en avait vaguement entendu parler par la bouche d'humains passant par là. Le contrat stipulait, qu'elle devra danser, servir les gens à table, tout ça dans une tenue qui lui sera propre et donnée par son Maître. Miyako acquit simplement la tête, cela ne devait pas être bien compliqué comme travail. Dans la journée une fourgonnette arriva pour la récupérer, on lui passa deux bracelets métallique aux poignets et la traîna jusqu'à l'arrière du véhicule. Une fois à l'intérieur, il referma la porte avec violance ce qui fit légèrement mal à l'ouïe sensible de Miyako qui lança un simple "' Ktss'' " . Après quelques minutes de routes, le fourgon s'arrêta, elle put entendre quelques échanges du chauffeur à son futur propriétaire. Puis il ouvrit la porte, il traîna Miyako à l'extérieur pour l'amener à son maître.
Elle leva la tête et aperçue un ravissant jeune homme, il avait une chevelure blanche de racines et grisées par la suite est mi-longue, descendant jusqu'à sa nuque. Elle sentait son regard parcourir tout le long de son corps afin de la scruter dans le moindre détail. Puis d'une voix sérieuse, qui lui fit totalement frisonner, de l'appeler " Maître'' ,  
Miyako afficha simplement un sourire et lui répondit un simple :

-d'accord Maître

Dorénavant elle allait faire tout son possible afin de faire plaisir à son Maître, elle lui accorda  toute sa confiance, espérant de ne pas le regretter.
Messages : 37
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 22
Fiche de Présentation : Ma Ficheuh

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chauve Souris Vampire
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 4 Juin - 14:58
Mon regard sur elle est digne d’un prédateur sur un bout de bidoche, admirant chaque petit détail de l’animal, les courbes comme les petites particularités physiques, admirant celle qui travaillera pour moi et pour l’Exoticana. Je dois dire que la marchandise semble être d’une grande qualité, même très tentante, le genre de produit qui méritera de passer par mon bureau mais ce n’est pas encore le sujet. Je vais surement devoir faire un peu connaissance avec elle, lui parler de son « logement », de ses obligations en tant qu’employée ainsi que des quelques règles par rapport aux clients. Il semblerait d’ailleurs que l’animal ne va pas me demander un grand dressage ou une mise au point, m’appelant directement Maitre et cela avec le sourire. Bon sang, cela me change de Maeko qui préfère m’offrir quelques noms d’oiseaux peu glorieux et tenter de tout faire pour me pousser à la châtier encore et encore. Surement qu’elle doit être maso quelque part alors que la, cette… Zut c’est quoi encore son nom ? Je verrai plus tard… Que cette vampire… Non trop basique… Strigoï, voilà c’est bien cela, Strigoï cela rajoute une part de mystère. Bref revenons donc à elle qui semble plus docile, prête à se plier pour moi et c’est une sensation que je sais totalement apprécier ainsi que savourer.

Gardant la « laisse » d’une main, je redresse l’autre vers on visage, venant du bout des doigts sentir ses cheveux, sentir une certaine douceur mais qui mérite de prendre une douche malgré tout. Non point que je la considère comme sale mais elle vient après tout du centre et je ne préfère pas savoir tout ce qui traine là bas. Les doigts passent ensuite sur sa joue pour constater que la peau est aussi douce que pâle, continuant leur chemin jusqu’à ses lèvres qui sont assez délicates pour donner l’envie d’y gouter, mais surtout pour presser un peu sur la lippe inférieure et dévoiler sa dentition particulière.

« Intéressant… »

Il faut dire que ce n’est pas tous les jours que je croise une buveuse de sang et la curiosité me pousse déjà, imaginant la sensation de cette morsure et surtout de sa réaction au gout de mon fluide vital. Ce serait bien la première fois d’ailleurs que quelqu’un me sucerait pour un autre fluide que celui de ma semence.

« Des jambes bien plus magnifiques en vrai que sur photo. »

J’ajoute cette remarque suite à ma petite analyse rapide de ses courbes avant de faire signe au livreur que tout est parfait. Je ne vais pas continuer à la « tripoter » ici dehors devant tout le monde, ce serait réellement de l’exhibitionnisme non ? Et je tire, sans force, sur la laisse pour commencer à avancer vers la porte de service de l’Exoticana. Sans insister vu qu’elle semble docile et que je ne vois donc point de raison pour la brusquer, enfin pour l’instant en tout cas. Poussant la porte, cela ne mène pour l’instant qu’à la réserve, ce qui est normal vu que nous sommes du coté des livraisons et même si l’envie me donne de jouer je ne m’arrête point en ce lieu pour la guider au travers de quelques couloirs vers mon bureau, lieu plus approprié à la converse. D’ailleurs à peine la porte d’ébène passée, je me tourne à nouveau vers cette acquisition pour la libérer de ses liens, ayant bien entendu pensé à fermer la porte à clé pour éviter d’être dérangé mais aussi pour ne pas tenter la nouvelle à prendre fuite. Je ne dis mots, ne lui propose pas de s’installer, venant simplement m’éloigner d’elle d’un pas calme pour m’installer sur mon fauteuil de l’autre coté du meuble de travail, tirant un tiroir pour en sortir mon paquet de cigarettes et mon briquet en gardant les yeux sur elle.

« Bien, nous allons donc parler de tes fonctions au cœur de l’Exoticana, je te ferai d’ailleurs un résumé des quelques règles importantes ainsi que des protocoles à respecter envers les clients… »

Je commence par la base sans rentrer dans les détails, expliquant juste ce que cette journée lui réserve car bon il faut bien passer un peu de temps à la former, à la préparer et lui attribuer une employée qui veillera à lui apprendre les petites astuces, telle une marraine.

« Après nous ferons une visite des lieux, je te montrerai où tu dormiras et tes tenues de scènes. Sache que je récompense toujours le bon travail. »

Ne précisant pas que je châtie le mauvais travail… Mais cela c’est un petit détail non ? D’ailleurs je devrais surement lui expliquer que si elle veut plus de confort pour ses nuitées qu’une cage d’employée hybride, il va falloir donner de son corps car la seule possibilité serait ma couche. Enfin, énonçant tout cela d’une voix calme, sortant une cigarette du paquet pour venir glisser le filtre à mes lèvres, je pose encore le regard sur elle une nouvelle fois.

« J’ai prévu des pochettes de sang pour te nourrir, mais nous discuterons de ce détail plus tard… En attendant, j’aimerais savoir si tu as des questions ou des demandes ? »

Finissant par ces quelques mots, je prends mon briquet pour venir faire claquer la roulette, créant l’étincelle sur la pierre qui donne naissance à cette douce flamme me permettant d’inspirer une première bouffée en allumant le tube de papier et tabac.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 13 Juin - 22:20
Voilà qu'il posa un regard digne d'un prédateur sur Miyako. Elle pouvait sentir le regard de son maître parcourir tout le long de son corps. Elle prit vite conscience que l'aspect était de rigueur dans ce travail. Heureusement qu'elle n'était pas si moche que sa et qu'elle n'était pas si grosse. D'ailleurs niveau grosseur, ce n'était pas avec ces 54 kg, qu'elle allait frôler la barre du surpoids. Ce nourrissant que de sang en même temps... ça aide, à garder la ligne. D'ailleurs elle espérait qu'il allait lui fournir du sang rapidement, elle commençait à avoir un petit creux.

Il commença à lui passer les mains dans les cheveux, cela la rendait un peu nostalgique, ses parents faisaient souvent sa pour la rassurer, mais là, ce n'était que pour vérifier la marchandise ! Il pressa légèrement la lippe inférieure ce qui dévoila sa denture particulière. Elle n'aimait pas trop exposer sa denture, cela l'énervait un peu, car ils étaient très sensibles et facilement cassables, de plus les personnes avaient tendance à s'enfuir par peur qu'elle leur prenne du sang...

En entend son commentaire dessus, cela la fit légèrement rougir, c'était bien la première fois qu'une personne trouvait ces crocs intéressants... cela fut vite suivi par un compliment sur ces jambes ! C'est vrai que ces jambes étaient longues et fines, mais rien n'étonnant, elle était encore jeune, à 18 ans, elle venait juste de finir sa croissance, un côté adulte, mais encore avec une légère nuance d'adolescence.

Une fois le livreur parti, il l'emmena gentiment sans tirer sur la laisse à l'intérieur du bâtiment. Miyako suivait tranquillement, rien ne servait de tirer toute manière, elle avait signé un contrat, elle était donc bloquée ici pendant quelques mois. À moins de vouloir déjà se mettre le patron dans le collimateur autant essayer d'avoir une bonne image dès le début.

Une fois entré dans le bureau, il la libéra de ses liens tout avant prit le grand soin de fermer la porte. Miyako l'observée faire sans rien dire, elle le suivait juste du regard. Elle bougea légèrement les poignets pour enlever les fourmillements que les liens lui avaient donnés.

Pendant qu'il s'installait tranquillement à son bureau, Miyako regardait tout autour d'elle afin de découvrir cette pièce qu'elle ne connaissait pas, elle était de nature curieuse, donc cela attire sa curiosité, surtout qu'elle ne connaissait rien des humains, et ni de leur vie. Donc ce bureau était un peu une découverte sur l'homme.

Mais bon, son regard se porta à nouveau sur son maître quand il commença à lui dicter certaines règles de l'établissement. Une employée la guidera et lui apprendra les choses à savoir sur son travail. Miyako fut existé, elle avait hâte de rencontrer d'autres personnes hybrides comme elle, elle n'avait connu que les chauves-souris, donc rencontrer de nouvelles espèces était donc intéressant et enrichissant pour sa grande curiosité.

Cependant une chose l'intrigua quand il parla de récompense pour tout bon travail, quelle était la récompense donnée ? D'autres poches de sang ? D'ailleurs cela la rassura quand celui-ci lui garantie des poches de sang pour la nourrir, espérons qu'ils soient de meilleures qualités que ceux donner à l'animalerie.

-Oui en effet, j'ai une question, quelles sont les récompenses données pour tout bon travail . De plus, j'aimerais que vous sachiez que certains soir, plus particulièrement la pleine lune, je deviens plus agressif et je peux parfois boire du sang à l'insu de la personne, j'espère que ça ne vous dérangera pas, surtout que vous être le patron de l'Exoticana.

Elle le regarda attentivement et droite dans les yeux, elle dit la chose d'ailleurs d'un ton calme et posé :

- je ne peux malheureusement rien faire quand la pleine lune est là... donc excusez-moi d'avance si je viens à vous mordre et prendre votre sang. C'est dans ma nature.

Elle espérait qu'il ne casserait pas le contrat en attend cela et qu'il ne prendrait pas peur pour lui et si client.
Messages : 37
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 22
Fiche de Présentation : Ma Ficheuh

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chauve Souris Vampire
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 15 Juin - 13:41
Et bien, elle rougit pour une simple constatation, intéressant surtout que cela se remarque facilement avec son teint blafard. Tant mieux, cela donne un coté plus mignon qui pourrait être que plus vendeur, un détail à noter. Vous allez trouver cela bizarre mais j’aime beaucoup ce genre de moment « test » où je me balade avec la nouvelle marchandise, prenant le temps de l’analyser pour voir comment elle réagit, pour me faire une idée sur son comportement général. C’est un peu comme avec Maeko qui a directement annoncé la couleur de rebelle, ici pour l’instant la petite Strigoï montre un coté plus docile, plus obéissante, et ainsi avec un début comme celui-ci, je saurai directement me faire une idée sur comment je vais devoir la traiter. D’ailleurs c’est cette première analyse qui m’a aussi poussé à la détacher une fois dans le bureau, n’ayant ressenti aucun geste d’opposition ou d’affrontement quand je l’ai scruté et baladé, ce qui m’indique qu’elle semble pour le moment raisonnable. Oui pour le moment, je ne sais pas encore comment elle va réagir face à sa future tenue, ses fonctions, ses shows ou mes exigences personnelles.

Mon bureau est une pièce assez grande, comprenant en mobilier que trois armoires de bois sculptés, des armoires en ébène comme la porte, ainsi que mon bureau en lui même sui se montre assez imposant, assez grand pour facilement s’allonger à deux dessus ou pour cacher une personne dessous, un bureau dans le même bois lourd avec des ornements simples mais gracieux. La décoration reste faible pour ne pas rendre les lieux trop encombrés, comprenant plus des anciennes affiches publicitaires pour certains évènements ou l’arrivé de certaines danseuses plus exotiques comme Scylla, la belle Araignée, et pour finir il y a un canapé en cuir noir clouté qui pourrait facilement permettre à quatre personnes de s’installer l’une à coté de l’autre. J’ai bien entendu évité de mettre des objets de ma collection dans ce bureau qui accueille de temps en temps des clients, cela ne ferait pas réellement bon genre de présenter des objets de luxure des temps anciens, limite cela pourrait faire glauque.  

M’installant je la vois d’ailleurs observer les lieux, lui donnant les premières annonces et règles en écoutant cette dernière réagir. Elle s’intéressait déjà de connaître les récompenses possibles, chose intéressante cela sous entendait qu’elle chercherait à en obtenir, donc à viser un comportement positif alors que certaines s’inquiéteraient plus des punitions si le travail devait être mal fait. Intéressante petite chose, cela me plait de voir un peu de positif comme cela.

« Et bien cela dépend de ton mérite et de mon humeur… Ça sait aller de simples droits et libertés octroyées à ta personne, du confort dans ce qui te servira de logement, à des présents personnels de valeur ou de qualité. Voir à te permettre de faire des demandes. »

Oui des demandes, dans le sens de celles dont elle n’aurait pas le droit normalement et qui exigerait une récompense comme un passe droit. Et les présents possibles sont assez variés, pouvant même être un bijou qui ne serait point un prêt pour un show mais bien un cadeau qu’elle pourrait garder. D’ailleurs tout en lui parlant je tapote un coin de mon bureau, juste à ma droite, comme pour l’inviter à venir s’y asseoir à mes cotés, la regardant toujours et la scrutant de temps en temps de haut en bas. J’avoue qu’elle pourrait faire fantasmer des clients et que le choix de cette hybride pourrait être une très bonne chose pour les affaires.

« Alors… A moins que certains clients en aient fait la demande… Il te faudra éviter de les mordre. Cela pourrait donner une mauvaise image à l’Exoticana et passer pour une agression envers l’humain. Donc comme ici, personne en dehors de moi n’aura le droit de te toucher, je te demanderai de ne pas les mordre. »

Oui, bien entendu je ne permets pas aux clients de toucher les filles, même les hybrides, car les toucher est réaliser une part du fantasme qui pourrait les envahir, et donc diminuer ce dernier alors qu’entretenir le dit fantasme les pousse à rester ainsi qu’à consommer. Donc hors cas très particulier, je me réserve le droit unique de toucher les danseuses ou de jouer avec, ce qui est normal après tout je suis le patron, leur despote adoré.

« Je pourrai par contre organiser certaines danses à deux, où tu serais avec une autre hybride que tu pourras mordre devant tout le monde… Je pense que le coté vampire pourrait faire de l’effet sur plusieurs clients, et te voir le faire sur une autre danseuse aura surement une conséquence très positive sur les pourboires. »

Il faut savoir profiter de chaque petite particularité, surtout les plus rares, cela ne fait que rendre les choses plus exotiques et uniques, donc plus attrayantes. Car oui, tout le monde connaît une Neko, connaît leur souplesse ou leurs particularités, mais une vampire… Tout de suite c’est rendre des fictions vivantes et laisser l’imagination créer encore plus d’envies. Je note par contre que les soirs de pleine lune, pas de danse ni de service pour elle, ce sera dans ses quartiers pour éviter le moindre accident ou dérapage indésiré.

« D’ailleurs en parlant de morsure… J’ai envie de voir ce que cela fait alors je te permets de venir prendre de mon sang, en plus tu dois avoir faim si je ne me trompe pas. »

Affichant un petit sourire après ces mots, très curieux de voir si elle oserait, si elle serait timide en le faisant ou plus franche, de voir les sensations d’une telle morsure, alors oui je l’invite ouvertement à venir me mordre.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 26 Juin - 14:09
Miyako attendait la réaction et la réponse de son maître sur le fait qu'elle mordait et prenait le sang sans les consentements le soir de pleine lune. Il est vrai que cela était un handicap, s'il voulait faire des shows spécialement ce soir-là avec elle dedans, le mythe de la fameuse pleine lune et des vampires. Mais son comportement agressif pourrait tout faire capoter ! Donc valait mieux qu'elle le prévienne, quitte à se faire enfermer à double tour dans une pièce ou une cage.

Ou alors elle n'aurait du rien dire, et le laisser découvrir par lui-même, elle aurait pu avoir un bon petit festin ! Mais bon il tenait quand même un bar populaire auprès des humains, elle ne voulait pas lui créé des ennuis, de plus elle était honnête, même si elle allait être traitée comme une esclave et sûrement par moments maltraiter, elle ne voulait en aucun cas être un problème pour lui.

Il répondit d'abord à sa question sur les récompenses, donc ceci varier selon son humeur . Intéressante mais aussi inquiétante, elle n'aurait pas toujours des poches de sang supplémentaire... qu'elle gourmande, elle faisait pour sa... Mais les récompenses pouvaient aussi être un confort de logement... Pas très intéressant, elle avait l'habitude de dormir sur des endroits durs, que ce soit un arbre ou même au sol même, elle dormait toujours aussi bien, que si c'était un confortable matelas, mais bon c'était toujours à prendre.

Miyako remarqua qu'il fit un geste de tapotement sur son bureau à sa droite, l'invité t'il a s’asseoir juste à côté de lui . Elle s'avança lentement vers le bureau et s'installa délicatement tout en positionnant bien sa robe, enfin de ne pas avoir le froid du bureau sur ces fesses.  Elle croisa ensuite les jambes, pour pas faire apparaître sa culotte et c'était plus confortable comme ça, de plus ça lui donner un air adulte et féminine .  

Elle écouta attentivement la réponse t'en attendu ! Elle n'avait donc pas le droit de mordre les clients... sauf s'il en fait la demande? Du moins elle avait compris comme ça. Mais un flou s'installa quand même.

-je n'ai donc pas le droit de les mordre sauf s'il en fait la demande .... C'est bien ça . Du moins j'ai compris sa... sauf si ce n'est pas ça, veuillez m'excuser maître...

Après dans le plus logique serait qu'elle n'est pas du tout le droit de les toucher, mais Miyako avait du mal à comprendre par moments certaines choses qui paraissent logiques. De plus, c'était encore un endroit encore inconnu pour elle, autant L'Exoticana et la ville, elle n'était arrivée que depuis peu ici, donc elle ne connaissait rien encore des humains et du traitement des Hybrides dans la ville et des lois qu'ils entouraient. Même s'il parlait d'agression envers les humains, pour Miyako cela lui paraissait flou et inconnu, elle ne comprenait pas forcément pourquoi.

Il lui parla ensuite d'un possible show avec une autre Hybride ou elle aurait autorisation de la mordre durant la prestation. Cela intéressa grandement Miyako et un immense sourire apparu, elle n'avait jamais goûtée au sang d'un autre Hybride et ce demander donc qu'elle goût sa avait, et si c'était le même goût pour tout les Hybrides. Cela piqua sa grande curiosité.

- je trouve cela très intéressant !!! Maître !

Elle était réjouie à l'idée. Elle n'avait l'eau à la bouche rien d'y penser et commençait d'ailleurs à avoir un petit creux. Mais peut-être que celui-ci sera vite combler car son maître lui demanda de le mordre pour voir quelle sensation cela procure. Miyako hésitait un peu, c'était bien la première fois qu'on lui demander une telle chose, puis il est vrai aussi qu'elle avait un peu faim, mais c'était quand même son tout premier maître ! Et elle ne devait pas donc pas lui désobéir.

- Bien entendu... Si vous le voulez vraiment...

Elle s'approcha donc délicatement de lui, et posa ses mains sur les épaules de son maître. Afin que l'appuie pour planter ces crocs dans son cou soit stable, cela faisait moins mal, que s'il bougeait pendant. Elle approcha ces lèvres du cou et sentit un peu pour voir si le sang était de qualité. Une fois l'analyse faite, elle planta d'un coup ces crocs dans la chair. Elle prit un peu plus d’entrain sur les épaules et ferma les yeux, en effet le sang était de qualité, elle le trouvait succulent. Elle espérait juste que la douleur qu'elle avait provoquée au début, ne fâche pas son maître.
Messages : 37
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 22
Fiche de Présentation : Ma Ficheuh

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chauve Souris Vampire
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit