Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

(#) Ven 26 Mai - 0:56

Qui êtes vous?



Généralités

♠ Prénom : Dempsey
♠ Nom : Offman
♠ Sexe : Masculin

♠ Âge : 37 ans
♠ Origine : Etats-Unis

♠ Groupe : Humains
♠ Rang : Membre 2san

♠ Métier : Policier
♠ État civil : Divorcé
♠ Statut financier : Moyen

♠ Orientation :  Pansexuel


Personnalité

On pourrait dire beaucoup de choses sur toi, Dempsey. Les années, et tout ce qui s'y est déroulé t'ont forgé. Aujourd'hui, tu es de ceux qui n'aiment pas franchement se dévoiler aux autres. C'est comme un étrange mécanisme de défense qui se déclenche brusquement quand on tente de t'approcher ou de se mêler de ta vie d'un peu trop près. Tu ne cherchera certes pas à mentir, mais tu le feras, au besoin, pour éviter que certains opportuns ne se rapprochent trop de toute la vérité. Si ton éducation t'a pourtant bien appris que cacher tout ce qui est vrai peut t'attirer de gros ennuis, le temps, lui, s'est chargé de te faire comprendre que le mensonge est une bien meilleure défense. Et tu n'hésite pas à l'employer, quand tu te sens ployer, quand tu comprends, quand tu remarque... Que peu à peu les choses t'échappent. Tu n'aime pas perdre le contrôle, encore moins quand tu avais l'impression de l'avoir. Toujours vouloir tout gérer, c'est une de tes sales manies.

Et en même temps, c'est une manière comme une autre de t'assurer que tu es, et que tu resteras toi-même. Que tu ne plonge pas trop, et que tu ne finiras pas comme ton père. On ne dira pas que tu le déteste, celui-là, étant donné que ce n'était une réaction approprié que lorsque tu étais encore gamin, mais il faut bien l'avouer... Tu n'éprouve aucune affection pour cet homme. Les quelques années passées à ses côtés, et les rares moments que tu as pu partager avec lui, avant sa mort, t'ont amplement suffit. Tu sais qui il est, son souvenir est encore vivement imprimé dans ta mémoire, et tu sais aussi que tout ce qu'il y a savoir à son propos, c'est que tu te refuse à devenir un homme comme lui. Alors tu t'efforce à devenir un bon père, malgré le peu de temps que tu peux passer avec ta propre fille, Janah, et jour après jour, tu t'impose une certaine discipline. Notamment, tu ne fume pas, ou plus, et lorsque tu bois, c'est en petite quantité. De toute manière, les bringues jusqu'au petit matin, et les cuites accumulés, ce n'est plus franchement de ton âge.

Parlons-en de ton âge... Certains te diront que tu fais plus jeune, physiquement parlant, et c'est sans compter les quelques mèches grises qu'on peut apercevoir dans ta tignasse noire, mais on t'a déjà affirmé à plusieurs reprises qu'en ce qui concernait tes habitudes, tu ressemblais davantage à un petit vieux. Il faut dire que de manière générale, tu es plutôt grincheux, ou ronchon. Tu n'aime pas trop qu'on dérange ton petit confort personnel, et plus les matins passent, plus il te faut du temps pour quitter le lit. Ce n'est pourtant pas comme si tu le gagnais excessivement tard, tous les soirs, étant donné que tu ne passe rarement tes soirées autrement qu'affalé, devant la télé.... La routine sans doute. Le choc du divorce. Les quelques accumulations de petites conneries qui te tombent sur la gueule depuis quelques temps déjà... Tu devrais probablement changer d'air. Et ce n'est pas faute de te l'avoir dis. Combien de fois tes collègues ont tenté, en vain, de te tirer jusqu'au bar du coin, ou de te pousser dans les bras de l'une ou de l'autre collègue...? «Juste pour une nuit» t'a-t-ont dis.

Tu as toutefois toujours trouvé le moyen d'y échapper. Tu as divorcé il y a maintenant... Quelques mois. Mais ca n'allait déjà plus entre vous depuis... Au moins trois ou quatre ans. Et maintenant, ca fait quelques temps que tu es à Togi... Et depuis tout ce temps, tu n'as jamais remis les mains sur une femme. Tu ne t'es jamais perdu entre les draps d'une autre. Non pas que tu fais en réalité partie d'un groupe anonyme, mais tu es abstinent. C'est un choix, en quelque sorte. Disons que tu ne te sens pas vraiment l'envie, ou l'âme de te trouver quelqu'un. Tu n'as jamais flashé sur qui que ce soit, et les histoires d'un soir ne t'intéressent pas vraiment. Du moins, jusque là, tu n'as jamais pris ce genre d'initiatives. Il n'y a pas réellement de raisons à ça... Ou peut-être crains-tu de t'ouvrir à nouveau ? Tu ne sais pas, et tu ne cherche pas franchement à comprendre. Tu accepte la situation telle qu'elle est, sans chercher à la changer.


Apparence

Du haut de ton mètre quatre vingt quatre et de ta presque quarantaine, tu affiche une certaine musculature. Il faut dire que tu n'as jamais vraiment relâché tes efforts, et que tu t'es toujours débrouillé pour garder la forme, malgré certaines douloureuses aventures. Tu as longtemps pratiqué la musculation, pendant les quelques années que tu as passé dans les rangs de l'armée, et les nombreux exercices physiques imposés à toi, et à ces hommes qui t'accompagnaient, ont finis par avoir le dessus sur le peu de gras que tu pouvais avoir. Résultat, tu as aujourd'hui des biceps encore presque aussi ferme que lorsque tu avais quinze ans de moins, des pectoraux pleins et des abdominaux loin de disparaître. Tes muscles dorsaux et tes trapèzes roulent aussi bien que lorsque tu étais au mieux de ta forme, ou presque, et tes mollets musclés te permettent toujours de parcourir de longues distances. Tout ça pourrait te donner un petit côté massif, alors que tu déambule parmi les japonais, mais il faut savoir qu'en tant qu'américain, tu n'en es qu'un parmi les autres.

On ne peut pas vraiment dire que tu te démarque par les traits de ton visage non plus. Ils ne sont pas franchement aussi fin que peuvent l'être ceux des japonais. Disons plutôt que tu as hérité des caractéristiques de ton grand-père, cet homme qui a toujours tout fait pour toi. De lui, tu tire ce regard bienveillant, ce gris qui se pose sur tes interlocuteurs et qui sait si bien les mettre en confiance. Mais lorsqu'ils s'animent de colère, ou de rage, c'est davantage à ceux de ton père qu'ils ressemblent. Tu le sais, et c'est ce qui fait qu'aujourd'hui, tu les déteste tout autant que tu les apprécie. Ta mère, qui a d'ailleurs toujours aimé ton paternel malgré ses nombreuses erreurs de parcours, t'a pourtant toujours répété qu'elle aimait ton regard, pour cette mince ressemblance. Quant à ta tignasse noire... Tu la tire indéniablement de cet homme qui a participé à ta conception. Ton père, oui, encore. Mais au contraire de lui, tu tente désespérément de les discipliner, pour atténuer ces points que vous avez en commun. En vain, évidemment, puisque le temps semble se charger de te le rappeler, encore et encore, alors que peu à peu, quelques discrètes mèches grises se trouvent une place entre les autres. Alors tu te venge autrement... Tu es toujours impeccablement rasé, et de plus près encore lorsqu'on te confie ta gamine pour quelques jours. Parce que tu te souviens autrefois de la honte que tu ressentais, quand ton père, totalement débraillé et encore ivre, venait te chercher à l'école.

C'est d'ailleurs aussi dans ce genre d'instant que tu ressors tes chemises, qu'elles soient blanches, noires, à courtes ou à longues manches. Et ces vestes de costumes, ses jeans impeccables... Ce sont toujours les mêmes, mais ils semblent toujours aussi propres et neufs, comme pour attester du peu de temps que tu passe avec ta fille. Il faut dire qu'en temps normal, ils reposent soigneusement au fond de ton armoire, soigneusement pliés, et repassés. Parce que tu joue les pères modèles, les papas poules en cherchant à te montrer digne de ton rôle, mais quand à nouveau tu te retrouve seul, ce sont ces pantalons en tissus que tu portes plutôt, souples et comportant de nombreuses poches. De type gris, noir, ou même kaki, avec un t-shirt tout ce qu'il y a de plus normal. Oui, on voit clairement que tu es un homme célibataire, et que ta tenue t'importe peu à vrai dire.

Sous tes vêtements, tu n'as qu'un unique tatouage, qui recouvre le haut de ton dos et de tes épaules. Un tribal, que tu t'es fais faire alors que tu étais encore bien jeune, pendant tes années à l'armée. Tu te souviens encore du jour où on te l'a gravé sur la peau, alors que tes camarades te faisaient un large sourire, bien fier de ce petit accomplissement. En dehors de ça, tu ne porte aucun bijoux, si ce n'est les plaques militaires en acier qui pendent à une chaîne autour de ton cou. Ce ne sont pas les tiennes, mais celles de ton grand-père, que tu as toujours chéris, et qui te les as remis alors que tu n'avais encore que seize ans. C'est là l'unique souvenir matériel que tu as de lui, et il t'es très précieux. Tellement, que tu ne le quitte jamais. Même pas pour dormir.


Histoire

Ta vie, elle a commencé par un ni bon ni mauvais départ. Tu es né d'une mère muette, qui tenait une petite boutique de fleurs, et d'un père employé modèle dans une grande boîte immobilière. A l'époque, tu ne sais pas trop si il buvait déjà, ou autre, mais ça s'est rapidement empiré. Au début, il prenait quelques boosters, pas forcément très légal, pour pouvoir travailler plus et ainsi obtenir la reconnaissance de son boss. Même si tout ça était censé rapporter de quoi nourrir la famille, et faire en sorte que tous le monde soit comblé, ce n'était clairement pas la meilleure solution. Peu à peu, à force de consommer toutes sortes d'excitants et autre substance pas très catholique, ton père a commencé à devenir violent. Au début, ce n'était que des mots... Quelques insultes balancées par ici par là, pour lesquelles il finissait toujours ou presque par s'excuser, en disant que ses mots avaient dépassés sa pensée.

Et puis un jour, alors que t'avais atteint l'âge de dix ans, tu l'as vu s'en prendre à ta mère. Tu étais pourtant déjà couché quand tu l'as entendu, en train de crier sur elle, à lui dire qu'il aurait sûrement mieux fait de se trouver quelqu'un d'autre, parce que ce n'était qu'une misérable et pauvre fille, et qu'elle n'était même pas foutu de parler... Mais ce n'était pas de sa faute à elle...! Elle était née comme ça. Et puisque ton paternel semblait l'avoir oublié, tu avais décidé d'aller le lui rappeler. En quittant tes draps, tu ne te doutais pas franchement de ce qui allait se passer. Tu as descendu les escaliers rapidement, et de là où tu étais, tu l'as vu l'attraper par la gorge et la plaquer contre le mur de la cuisine, en lui hurlant des choses que ton esprit a cru bon d'oublier. Si au départ tu étais pétrifié, tu t'es rapidement repris pour venir le pousser de toutes tes forces. Tu appréciais ton père, mais tu aimais bien plus ta mère encore qui, malgré le fait qu'elle n'avait jamais pu te dire tout l'amour qu'elle éprouvait pour toi de vive voix, te le montrait bien davantage dans la vie de tous les jours. Tu t'es aussitôt pris un revers, alors qu'il te repoussait, puis une belle gifle en travers de la gueule, avant que monsieur ne se rende compte de ce qu'il venait de faire, et qu'il ne décide de prendre la fuite plutôt que d'assumer.

En bref, ta vie de gamin a continué son petit train train quotidien plutôt sagement. Ta mère se faisait plus discrète encore qu'elle ne l'était déjà, ton père ne se montra plus franchement aussi violent, même si il lui arriva de piquer quelques grosses crises, mais il se mit à boire, frénétiquement, en plus de ce qu'il fumait, ou consommer de temps à temps, et qu'était pas des plus légal. Tes meilleurs moments, et c'est triste à dire, mais tu les as vécu chez tes grands parents. Ta grand-mère était adorable, et ton grand-père, bien qu'il exigeait une certaine discipline de toi, se montrait bien plus avenant et bien plus chaleureux envers toi que ton père ne l'avait jamais fait. Il avait réussis, en quelque sorte, à prendre cette précieuse place dans ton cœur. Ce qui a d'ailleurs favoriser la naissance de ce trou béant dans ta poitrine lorsqu'il est mort, quelques années plus tard, tandis que tu avais quinze ans. Tout ce qu'il te restait de lui, c'était ses plaques militaires.

Pour ne rien arranger aux choses, ton père s'est fait virer de sa boîte, presque en même temps, et cette fois, il a complètement plongé dans l'alcool. Sans divorcer, tes parents se sont séparés. Ta mère t'a bien expliqué que vous ne pouviez plus vivre dans ce genre d'ambiance, et tous les deux, vous êtes allé vous réfugier chez tes grands-parents maternels. Peu de temps après, toutefois, tu trouvais refuge ailleurs. A tes seize ans, tu avais décidé de t'engager dans l'armée. Parce que tout ce que t'avais appris ton vrai père venait en réalité de ce genre d'école de la vie, c'est sans un regard en arrière que tu t'es décidé. Même si c'était un peu dur au début, tu t'y es rapidement fait, et à vrai dire... Cette discipline, cette solidarité, ces exigences... Tu avais l'impression d'être vraiment à ta place.

Tu as rapidement pris du grade, sous les ordres d'un bon capitaine, et pour certains, tu es devenu «l'exemple parfait de la meilleure génération future que l'on pourrait avoir». Résultat, tu as tellement su te mettre tes supérieurs dans la poche que l'un d'entre eux a été jusqu'à te présenter sa fille, qui était du même âge que toi. Et si au départ, ça ressemblait plutôt à une union arrangée, il faut dire que tu ne la trouvais pas si mal, cette jolie japonaise.

Bien plus tard, elle a exigé de toi que tu arrête l'armée, si tu voulais l'épouser. Alors c'est ce que tu as fais. Toutefois, tu t'es lancé dans quelque chose d'autre, un truc qui te tentait bien et qui en même temps, te permettrait de revenir à la maison tous les soirs. Tu es devenu flic, tu t'es marié, et la vie de couple a commencé. Ca ne faisait que deux ans que vous étiez liés par les liens sacrés du mariage, quand ton ex femme t'a annoncé qu'elle était enceinte, et qu'elle attendait un premier enfant. Après ça, tout est allé beaucoup plus vite. Voulant mettre au monde sa petite fille dans son pays natal, elle a finalement réussit à te convaincre de déménager au japon. Une autre vie, une autre page de ton histoire qui était tourné alors qu'une autre s'écrivait peu à peu.

Au départ, tu as plutôt eu du mal à t'y faire, à ce pays. Mais tu avais une famille, une femme, et une fille. Ce sont surtout leur présence qui t'ont maintenu la tête hors de l'eau. Tu as finis par t'habituer à tout ça. Au climat, à la nourriture, à toutes ces choses un peu folle qu'on ne peut voir que là-bas. Cependant, et même si tu n'ose pas te l'avouer, ce brusque changement de paysage avait réussis à vous éloigner peu à peu, toi et ta femme. Il aura tout de même fallu quelques années pour que vous preniez les décisions qui s'imposaient. Au final, pour l'équilibre de votre fille, vous aviez décidé de rester ensemble encore quelques temps, histoire que Janah puisse se développer et évoluer le plus normalement possible. Le temps s'étant chargé de dégradé encore plus votre relation, alors que votre gamine n'avait encore que dix ans environ, vous êtes devenu comme des... Colocataires. La maison était commune, et vous étiez parfois contraint de vous adresser la parole, principalement lorsque la question touchait à l'éducation de la petite, mais vous n'aviez plus aucune relation intime ni quoi que ce soit de ce genre. Tu avais même adopté le canapé...

Et c'est comme ça qu'il y a finalement deux ans, vous avez entamé une procédure de divorce. Vous vous êtes officiellement séparé, tu t'es mis à squatté chez un de tes amis flics, célibataire, fort heureusement, le temps que tout ça se fasse. Ça ne s'est terminé qu'il y a quelques mois, finalement, et c'est là que tu as pu déménager. Au départ, tu ne savais pas trop où... Tu avais plutôt envie que les choses changent et en même temps, tu ne pouvais pas te permettre d'aller trop loin pour ne pas trop dépaysé ta fille quand elle viendrait passer quelques jours chez toi. Alors ton partenaire t'a parlé de Togi. A t'en vanter les mérites, et toutes choses là. Alors tu t'es dis pourquoi pas. Et puis... Te voilà.


Derrière l'écran

Prénom/Pseudo : J'en ai des tas.
Âge : 23 ans d'ici deux mois.
Fille, garçon ou autre ? Licorne.
Passions : Rp, dormir, manger, boire. Dans cet ordre de préférence.
Comment as-tu découvert le forum ? Avec une amie on se cherchait un fow où se poser, pour rp ensemble.
Que penses-tu du forum ? M'a l'air bien sympa. Sinon je ne serais pas là.
Autres : Blblbl ?
Code:


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH |  NESIS |  MEIYA ▬▬ Modifiée par Lou Ainsel
Messages : 13
Date d'inscription : 26/05/2017
Age : 23
Multi-Compte : //
Fiche de Présentation : CLIC
Fiche de Relation : //

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): //
Maître/Maîtresse: //
Esclaves: Ulric
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Membre 2san
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 26 Mai - 13:56
Bienvenuuue
Messages : 148
Date d'inscription : 07/07/2016
Age : 26
Localisation : Près d'un radiateur
Multi-Compte : Aelys / Djena / Ezekiel / Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Je me présente

Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Anaconda
Maître/Maîtresse: Plus jamais
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage Révoltée


Septembre 2016

Je révolutionne en purple


Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 28 Mai - 21:54
Bienvenue ^^

Juste pour information, la dénomination "agent de terrain" existe pour les rabatteurs uniquement et pas pour les policiers Wink
Le policier va autant enquêter qu'être "agent de terrain" et donc agir même s'ils sont plus souvent appelés pour des cas concernant des humains. Les rabatteurs sont divisés en deux catégories "enquêteurs" et "agent de terrain" et agissent principalement sur les hybrides ^^

Si tu as des questions, n'hésites pas surtout !
Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 29 Mai - 7:57
Willkommen !
Messages : 655
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 8 Juin - 22:07
Bonjour o/
Je viens de la part de Dempsey pour vous signaler que sa box internet a visiblement décidé de lui pourrir la vie. Le temps imparti pour sa fiche touche à sa fin et il voudrait savoir s'il peut en avoir un peu plus car actuellement, sans internet, il est dans l'incapacité de poster la fin >.<
Merci d'avance pour lui.
Bonne fin de journée ♥
Messages : 11
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 20

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Humain
Maître/Maîtresse: Dempsey Offman
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Asservi


Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 8 Juin - 22:42
Alors je pense que la meilleure chose à faire est que tu postes dans absence de sa part, ainsi tout le staff sera au courant.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 9 Juin - 15:53
Hello par ici, merci à ceux qui m'ont souhaité la bienvenue, et aussi à Ulric ♥️

Bref, j'viens de finir ma fiche, parce que ma box a enfin décidé d'être raisonnable (du moins pour l'instant) ! Voilà Slip
Messages : 13
Date d'inscription : 26/05/2017
Age : 23
Multi-Compte : //
Fiche de Présentation : CLIC
Fiche de Relation : //

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): //
Maître/Maîtresse: //
Esclaves: Ulric
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Membre 2san



Papa Demp:
 

Dempsey grogne en burlywood
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 9 Juin - 21:43
Bon retour Dempsey, et en espérant que ta box ne te relâche pas XD
En tout cas, jolie fiche. Juste pour information, à savoir, en tant que policier, tu auras reçu le mail assez tardivement même si ton personnage n'en sait rien. En tant que policier, la personne en charge du réseau aura plutôt fait en sorte de tout vérifier avant de t'envoyer l'invitation (à savoir que les hacker du réseau choppent les possibles informations pour lui donner). On ne voudrait pas d'un espion non plus XD


Bienvenue ! Tu es validé(e) !


Bonjour/bonsoir,

Bienvenue sur Maître ou Neko, nous espérons que tu t'amuseras bien et nous te félicitons pour ta validation et ta fiche =3

Avant toute chose, nous te demandons de recenser ton avatar =>ici<=

Ainsi tu peux faire une demande d'esclave =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande d'habitation pour que ton personnage ait sa maison =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande de rp =>ici>=

Nous te conseillons également d'ouvrir une boite mail et d'acheter un téléphone ==> ici <==

Et pour finir, il ne te reste plus qu'à ouvrir ta boite aux lettres ==> ici <==
Amuse toi bien parmi nous =)

Messages : 2924
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang, en réalité Esteban...
Esclaves: Aïcha (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Présentations :: Présentations des humains :: Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit