Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Un job mortel [Pv Meyou]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 22 Mai - 19:30


Dans une maison du quartier résidentielle, dans la soirée...

_ Sérieuuux ? Ca a cette gueule un fossoyeur ?
_ Bha ouais... C'est des types pas très net, franchement, bosser pour des morts et des familles en deuil, faut pas avoir de coeur.
_ Maintenant que t'en parle, c'est profiter du malheur des gens.
_ Faut bien ! On va pas garder nos morts dans le frigo'.
_ Creuse là, ta un rubis, j'le sens.
_ J'en reviens pas que tu sois fauché à ce point pour prendre ce taf.
_ Ouais, bha, c'est dans la continuité du couvent j'imaginer... Quelques part... Bref, j'verrais bien ! Mais tu me connais, si ça me plait pas, je me casse et voilà !

Djena...
Jouait chez un ami chez qui elle aimait scouatter de temps à autre. Elle profitait de son jour de congé pour lui tenir un peu compagnie et jouer à la console. En voyant la tête du fossoyeur pixélisé, elle espérait que son instructeur de demain, soit un peu plus... Un peu moins... Dégueulasse, soyons honnête. C'est pas parce qu'on travail pour les morts qu'on doit avoir une tronche de cadavre, et pitié pas l'odeur qui va avec. La lionne, avait répondu à une annonce dans un journal et elle s'était présenté au centre funéraire de Togi. Ce qu'il y a de bien, avec le nouveau maire c'est que maintenant, elle pouvait se permettre de travailler sans que ça soit illégal.. Ou pas trop.

Son employeur...
Avait un peu été réticent. De la vieille école, embaucher un hybride, il n'était pas vraiment chaud mais pour un travail comme celui là, il n'y avait pas non plus foule. Creuser des trous, ça ne demande pas vraiment de qualification et pour la lionne, elle y voyait une aubaine pour mettre du beurre à l'ail sur son steak. Bref, longue vie au nouveau maire et ses idées qui profites aux hybrides ! Djena, aurait du repartir après avoir bien geeké, mais pour finir, ils ont joué tard ou tôt comme ça dans la nuit. En fin de compte, elle s'endormit sur le divan, son ami déposant un duvet sur elle, c'était chaud, plus confortable que son vieux lit au couvent.

Le lendemain matin...

_ Dje'... Hey....

Son ami.
Essayait timidement de la réveiller. Une lionne, ça a peut-être des mauvaises réactions au réveil, voilà pourquoi il prenait beaucoup de précaution, voir un peu trop... Il n'était pas efficace. Après dix minutes, l'hybride entendit la voix lointaine de son ami et s'éveillait comme une fleur, baillant et laissant entrevoir ses crocs qui fit pâlire son hôte.

_ Hmmm... M'ouais ?

Demandait-elle, encore dans le pâté.

_ Je veux pas te mettre dans une mauvaise disposition mais... Il est dix heures passé.

Dix heures passé...
Djena, fixait le réveil fixé au mur, effectivement, c'est la fin de matinée, il semble faire beau dehors... Elle avait si bien dormit et-

_ OH J'SUIS DANS LA MERDE !!

Percutait-elle enfin.
La lionne bondit hors du divan et fonçait dans la salle de bain pour un brin de toilette, histoire d'être à peu près présentable pour son premier jour. Sa crinière blonde ne se prêtait clairement pas à l'urgence et le peigne de son ami se coinçait dedans. Djena, pestait en retirant ce dernier qui lui fit un mal de chien.

_ J'suis bien ? Ca va ? Ouais ça va on s'en fout c'est pour des morts.

Son ami l'interpellait dans la cuisine.

_ Tu veux avaler un truc ?
_ Non pas le temps ! Merci pour tout et bonne journée !!

Filait-elle.
Sans plus de cérémonie. L'hybride vêtue de son short et de ses rangers habituels, traversait Togi en direction du centre. Déjà une demi heure de retard ! Elle courait, au point qu'on ne distinguait qu'une tâche blonde rebelle qui se contre fichait du code de la route et coupait à tout va pour arriver au plus tôt. Arrivée au centre, elle reprit son souffle avant de pénétrer dans les lieux, d'un silence mortuaire. L'hybride, se présentait à l'accueil et on lui expliqua que son instructeur était déjà dans le cimetière, à commencer le travail suite au retard.

Djena...
Essayait de sortir de son esprit, l'image du fossoeur de la veille, un type bossu, arriéré attiré que par l'argent. La vie c'est pas un jeu vidéo... Mais quand même, on a du s'inspirer de quelqu'un pour le créer ce perso, non ? La lionne quittait le batiment pour se rendre au cimetière, un peu plus loin. Elle appercevait les rangées de tombes et il planait une atmosphère silencieuse, respectueuse, c'était clairement loin du brouhaha de la ville. L'hybride, repérait alors quelqu'un, occupé de creuser au fond, c'est son doute son instructeur. L'hybride le rejoint et s'approcha du trou en formation, elle l'abordait, détendu de l'avoir trouvé.

_ Heeey ! Bonjour ! Désolée pour le retard, ma grand mère est mor... Malade ! J'aidû passer à la pharmacie, tout ça tout ça...

L'hybride.
Changeait rapidement son excuse, ici, ils peuvent facilement vérifier qui est mort... Ou pas ! Djena, mal à l'aise râclait sa gorge en observant le matériel puis le fossoyeur en question. Il n'était pas bossu, première nouvelle et plutôt bonne, ni chauve et il n'a pas une tête d'ahurie mais plutot le regard de Clint Eastwood quand il va te tirer une balle.

_ Je suis Djena, j'ai répondu à l'offre pour remplacer votre fossoyeur en arrêt.

Se présentait-elle pour finir.


Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 22 Mai - 23:30
Quand le réveil sonna, j’eus l’impression de ne pas avoir dormi du tout. Ce n’était d’ailleurs peut-être pas qu’une impression. Depuis cette soirée au bar avec Dezba, je dormais tellement mal que je me demandais si je ne tombais pas malade à cause d’elle. Bien sûr, c’était totalement ridicule et jamais je n’oserais l’accuser de quoi que ce soit… à part d’être trop imprudente de côtoyer quelqu’un comme moi. Quelques semaines s’étaient écoulées depuis ce soir-là. Le printemps avait remplacé l’hiver et le temps se faisait plus doux. Dezba et moi nous croisions parfois quand elle venait au cimetière pour rendre visite à ce proche dont j’ignorais toujours l’identité. Je ne savais pas si elle ressentait le fait que j’avais du mal à aller vers elle. J’imaginais que oui et ça me rendait mal à l’aise. Si je continuais à tergiverser, elle finirait par se lasser et me tourner le dos… comme les autres.

« T’es trop indécis, dit Meyer pendant que je faisais tous les efforts du monde pour sortir du lit. Faut te décider, et vite ! »

Je voulais bien mais ce n’était pas aussi facile. Comment parvenir à faire des choix concrets, vifs et réfléchis avec un sale type au fond de la tête qui passait son temps à me pourrir la vie ? Dans un soupir, je m’habillai et allai me faire un café.

« Et au fait, c’est pas aujourd’hui que tu vas former ton remplaçant ? »

Ah oui tiens… En vérité, je n’étais pas sensé travailler aujourd’hui… pas comme d’habitude. J’avais décidé de prendre quelques jours de repos – en fait, mon médecin m’y avait forcé parce que je manquais trop d’énergie – mais comme il y avait toujours du travail, mon patron avait décidé d’embaucher quelqu’un pour me remplacer quand je n’étais pas disponible. Si ça pouvait lui faire plaisir… je m’en fichais. Mais ce que je n’avais pas prévu, c’était qu’il fallait former moi-même mon remplaçant. C’est pourquoi je devais me rendre au centre funéraire aujourd’hui. J’étais en train de commencer un faux aménagement au fond du cimetière quand des pas s’approchèrent.

- Heeey ! Bonjour ! Désolée pour le retard, ma grand mère est mor... Malade ! J'ai dû passer à la pharmacie, tout ça tout ça…

Je me retournai. Une demoiselle d’une vingtaine d’années se tenait devant moi. Elle était petite, fine mais à l’air robuste, et elle avait de longs cheveux blonds en bataille. Son visage était pâle et ses yeux d’un étrange doré étaient soulignés de légers cernes à moitié dissimulés par le sourire gêné qu’elle m’offrait à ce moment-là.

- Je suis Djena, j'ai répondu à l'offre pour remplacer votre fossoyeur en arrêt.

Je la regardai sans comprendre. La patron ne m’avait pas dit que mon remplaçant serait une remplaçante et qu’en plus, c’était une hybride. En effet, sous sa tignasse blonde dépassaient deux oreilles qui ressemblaient à celles d’un lion. A mon avis, elle n’allait pas être payée autant que moi. Levant ma pelle pour la poser sur mon épaule, je tendis ma main libre à la dénommée Djena.

- Meyer, le « fossoyeur en arrêt » comme tu dis, me présentai-je à mon tour. Parce qu’en fait, y a personne d’autre pour te former alors j’dois m’y coller avant de retourner pioncer chez moi.

J’espérais qu’elle était prête parce que je ne comptais sûrement pas rester ici toute la journée. La patron avait bien précisé qu’à partir du moment où mon remplaçant savait ce qu’il fallait savoir et faisait ce qu’il fallait pour entretenir le cimetière, je pouvais partir. Conséquemment, Djena avait intérêt à être motivée.
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 25 Mai - 16:10

Face à l'hybride lionne.
Se tenait un grand et fin fossoyeur, non pas dépourvu d'une musculature conséquente. Il avait les cheveux cours, blond plaqué sur sa tête et le teint pâle. Lorsqu'il prit la parole, Djena cru entendre une sorte d'accent fort, mais dire de où ça venait précisément... Aucune idée, pour elle, le monde se limite à Togi.

- Meyer, le « fossoyeur en arrêt » comme tu dis. Parce qu’ en fait, y a personne d’autre pour te former alors j’dois m’y coller avant de retourner pioncer chez moi.

Djena serrait sa main d'une poigne égal, perplexe sur son identité.

_ Meilleur ? Bha ça va, on a pas l'ego dans les chaussettes.

Commentait-elle amusée.
Probablement qu'elle prononçait mal son prénom, il n'est pas courant... Autant que le sien ! Elle relâchait sa main avant d'observer l'oeuvre de ce dernier.

_ Alors... C'est vous qui êtes en arrêt. J'ferais de mon mieux mais je dois avouer que je n'ai jamais ... Euhm... Creusé des trous pour les morts. J'veux dire... Comment ça vous ai venu à l'esprit que ça devienne votre travail ?


Questionnait-elle.
Sans détour, ni cérémonie. Juste par simple curiosité. Souplement, elle descendit dans le trou en construction, ravit d'avoir ses bottes et sa motivation. Peut-être que lui aussi il a prit le premier travail qui lui ai tombé sous la main, ou alors, il a été pistonné ? C'est triste, autant être pistonné pour un truc de fou ou un poste plus joyeux, avec de l'ambiance, tout ça !

_ Plus vite je saurais creuser, plus vite vous irez dormir...

A l'évocation de cette activité.
La lionne, baillait à s'en dévoiler les crocs. Elle s'étirait et prit une deuxième pelle, se demandant bien de quoi il souffrait. Les mains de l'hybride se tenait rapproché sur le manche, avec la pelle, Djena avait plus envie de déconner plutôt que creuser. Elle soupirait, si le travail était fun, ça se saurait et on se fouterais pas en arrêt.

Alors master pelle ?
Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 25 Mai - 16:56
Elle me serra énergiquement la main.

- Meyer ? Bah ça va, on a pas l’égo dans les chaussettes !

Je ne compris pas du tout pourquoi elle disait ça mais je ne relevai pas et l’écoutai poursuivre.

- Alors... C'est vous qui êtes en arrêt. J'ferai de mon mieux mais je dois avouer que je n'ai jamais... Euh... Creusé des trous pour les morts. J'veux dire... Comment ça vous est venu à l'esprit que ça devienne votre travail ?

Elle tenait vraiment à le savoir ? Quoi qu’il n’y avait rien d’exceptionnel dans l’histoire mais je me demandais pourquoi elle voulait connaître la raison. Je la regardai s’accroupir et descendre dans le trou que j’étais en train de creuser tout à l’heure.

- Plus vite je saurai creuser, plus vite vous irez dormir…

Et elle avait bien raison. Elle bailla et je me retins de faire de même. Tandis qu’elle prenait la deuxième pelle présente sur les lieux, je m’assis à même le sol, les jambes se balançant au-dessus du trou.

- J’voulais pas faire ingénieur alors j’ai pris le premier truc qui est venu, répondis-je.

Bien sûr, je ne disais pas tout mais elle n’avait pas à savoir la véritable raison pour laquelle je n’avais pas suivi mon père dans la gestion de son entreprise, ni celle qui me faisait préférer les lieux peu fréquentés comme les cimetières.


- C’est pas un métier très reluisant mais il en faut alors…

Je ne terminai pas ma phrase, désignai d’un signe de tête la pelle qu’elle tenait dans les mains.

- Le plus souvent, on utilise des machines pour creuser mais ici, les allées sont trop petites, expliquai-je en désignant le cimetière d’un geste large du bras. Et puis le patron dit que creuser ça forge le corps et le caractère…

Je m’en fichais un peu du moment que j’étais payé.

- Mais il s’agit pas que de creuser. Faut entretenir tout le cimetière aussi.

Je descendis dans le trou à ses côtés.

- J’espère que t’aimes le silence parce que tu vas être servie.
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 25 Mai - 18:34
Meyer répondit simplement.

- J’voulais pas faire ingénieur alors j’ai pris le premier truc qui est venu.

Oh.
C'était donc bel et bien aussi simple que ça. Djena, ne creusa pas plus la question, pleinement satisfaite. Ca leurs faisait un point commun en quelques sortes. Quand on a besoin d'argent, on prend tout ce qui passe sans rechigner et c'est tout. Faire la difficile, c'est un luxe qu'elle ne peut pas se permettre depuis... Jamais en fait.

- C’est pas un métier très reluisant mais il en faut alors…

_ Ouais j'comprends t'inquiète.

La voilà déjà entrain de le tutoyer... Djena et la politesse, le vouvoiement, c'est rarement permanent.

- Le plus souvent, on utilise des machines pour creuser mais ici, les allées sont trop petites.  Et puis le patron dit que creuser ça forge le corps et le caractère…

Expliquait son tuteur.
Djena, observait ses dires et en effet, c'était pas large. A peine trois personnes maximum pourrait marcher de front sur le chemin de pierre.

_ C'est bien parce que c'est pas lui qui creuse qu'il te balance cette excuse !

Commentait-elle spontanément.
Avant de porter une main à sa bouche... Elle et les patrons, c'est pas une histoire d'amour. Si jamais Meyer était un pion, un lèche botte de ce dernier, elle commençait mal avec ses remarques. Elle se raclait la gorge essayant d'être moins vive dans ses mots, mais c'est souvent peine perdu sur ce terrain là.

- Mais il s’agit pas que de creuser. Faut entretenir tout le cimetière aussi.
_ Ah ouais ? Genre décoration, tout ça ? Je sais pas si j'ai bon goût, mais je ferais ce qu'il faut.

Elle réfléchissait déjà comment donner un coup de jeune à ce mortuaire, tandis que Meyer descendait près d'elle.

- J’espère que t’aimes le silence parce que tu vas être servie.
_ Carrément pas...

Déclarait-elle avec franchise.
Et c'est vrai qu'à part leurs voies et le dernier visiteur qui vient de partir... On n'entendait que les feuilles s'agiter un peu sous le vent printanier.

_ Tu vas pas me faire croire que tu fais ce métier depuis tout ce temps comme un rat mort ? J'veux dire... Sans musique.

Questionnait-elle.

_ Dès demain, j'en ramènerais un peu pour motiver, parce que sinon, c'est la dépression assurée ! Je vois pas qui ça va déranger, ils sont tous morts de toute façon...

Elle plantait sa pelle.
Et poursuivait le trou qu'il avait commencé à faire, n'aillant pas encore une certaine dextérité, elle renversait un peu de terre à coté.

_ Il est pour qui celui là ? Et pour quand ? Et je dois creuser jusque où comme ça ? T'es payé au trou ou à l'heure ?

Des petites questions pratiques.
Lui arrivaient peu à peu. Peut-être qu'il n'aurait pas toute les réponses, mais Djena, de toute façon ne pouvait rester dans ce silence absolut. Alors même si son tuteur n'est là que pour une heure ou deux, elle comptait bien le faire parler même si c'était pas son hobby.

Au fond d'elle...
La mort l'effrayait un peu, et l'idée de finir un jour dans un de ces trou l'angoissait inconsciemment.

Parler à quelqu'un, fait sentir vivant ! Non ?
Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 26 Mai - 22:54
- Carrément pas, répondit-elle immédiatement. Tu vas pas me faire croire que tu fais ce métier depuis tout ce temps comme un rat mort ? J'veux dire... Sans musique.

Elle semblait dépitée.

« Ben quoi ? C’est un cimetière, pas une boîte de nuit, » remarqua Meyer au fond de moi.

Je ne fis pas attention à lui et empoignai le manche de ma pelle tandis que Djena reprenait la parole.


- Dès demain, j'en ramènerai un peu pour motiver parce que sinon, c'est la dépression assurée ! Je vois pas qui ça va déranger, ils sont tous morts de toute façon…

Si ça pouvait lui faire plaisir. Sa pelle en main, elle se mit à creuser.

- Il est pour qui celui là ? Et pour quand ? Et je dois creuser jusque où comme ça ? questionna-t-elle à toute vitesse. T'es payé au trou ou à l'heure ?

Je soupirai et lui pris sa pelle des mains avant qu’elle ne fasse un carnage.

- Attends un peu, die Löwin (la lionne), dis-je calmement. On creuse pas sans savoir.

Je m’éclaircis la voix, soutins son regard marqué d’impatience.

- Quand les familles viennent déclarer le décès d’un proche, elles ont un dossier à remplir avec leurs exigences, s’il y en a. Bon… ici à Togi, y a pas beaucoup de grandes familles et la plupart du temps, les gens se contentent du standard.

J’observai un instant le trou dans lequel nous étions.

- Selon le pays, la taille standard de la tombe peut changer. Par exemple, ici elles sont plus petites qu’en France ou en Allemagne. On part sur un mètre quatre-vingt dix par quatre-vingt centimètres de large et un mètre soixante de profondeur.

Comme j’avais déjà fait le plus gros du boulot, elle n’avait pas pu voir comment mesurer et tracer mais ce n’était pas compliqué. Je lui montrai l’espèce de cadre de bois qui faisait le tour intérieur de la tombe et lui expliquai qu’il s’agissait du blindage pour éviter que les bords ne s’affaissent. Je lui montrai aussi les étais : des sortes de cales en acier réglables placées transversalement pour tenir le cadre. Il y en avait quatre en tout. Après cela, j’énumérai par étapes tout le processus à respecter, de la mise en forme à la fermeture de la tombe. Je n’omis aucun détail et quand j’eus fini, je constatai que la lionne avait l’air d’avoir encore plus envie d’aller dormir que moi. Je lui donnai une pichenette sur le front.

- J’comptais te laisser te démerder mais j’crois que t’as besoin de faire un aménagement surveillé de A à Z avant que je rentre chez moi.

Et ça allait durer toute la journée. Sauf si je lui faisais faire le travail à échelle réduite.

« Vaut mieux, sinon tu vas en avoir pour la journée, » dit Meyer fatigué lui aussi.

Je rendis sa pelle à Djena, lui fis signe de me suivre et sortis du trou.
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 27 Mai - 15:40
Passionnée...
Pour au moins les trois prochain quart d'heure (Avant que ça ne la saoule et la blase). Djena, voulait vraiment donner une bonne impression sur sa motivation, même si elle était clairement débutante. Après tout, elle n'a jamais enterré quique ce soit, alors devenir une pro' des tombe en cinq minute, c'est un peu exagérée. Il y avait visiblement un léger décalage entre les deux personnages, l'un en arrêt sous peu et visiblement blasé et l'autre, sur motivé par le feu de la nouveauté. Meyer, prit la pelle de Djena, surprise de son geste et lui, reprit calmement.

- Attends un peu, die Löwin. On creuse pas sans savoir.

Djena.
Penchait la tête sur le coté suite à ce surnom... Pour peu que ça en soit un. Il la appelé comment ? Lorie ? Non, ça y ressemble mais c'est pas ça... Et puis ça semble carrément étranger et pas agressif. Djena fut sortie de sa réflexion par la voix de son tuteur, à nouveau. Ils échangèrent un regard.

- Quand les familles viennent déclarer le décès d’un proche, elles ont un dossier à remplir avec leurs exigences, s’il y en a. Bon… ici à Togi, y a pas beaucoup de grandes familles et la plupart du temps, les gens se contentent du standard.

L'hybride hochait la tête, la partie administrative, c'est le boulot de secrétaire, mais c'est vrai que pour la suite, la forme du trou etc... C'est pour sa pomme. Meyer observait le trou où ils étaient.

- Selon le pays, la taille standard de la tombe peut changer. Par exemple, ici elles sont plus petites qu’en France ou en Allemagne. On part sur un mètre quatre-vingt dix par quatre-vingt centimètres de large et un mètre soixante de profondeur.

La blonde...
Haussait un sourcil, fallait savoir les tailles de tout les pays ? Puisque lui semblait être au courant de ce qu'il se passait en Allemagne, d'ailleurs... Djena n'avait aucune idée d'où se trouvait ce pays.  La féline, commençait un peu à regretter ce choix de job si il fallait commencer à retenir des trucs par coeur. Meyer, la sotrtie de sa stupeur avec une pichenette sur le front. Elle se frottait le dernier en fronçant les sourcils. Il a pas froid aux yeux lui !

- J’comptais te laisser te démerder mais j’crois que t’as besoin de faire un aménagement surveillé de A à Z avant que je rentre chez moi.
_ J'pense ouais... Sinon, je vais faire des trous de toute les sortes possible.

Commentait-elle.
L'hybride récupérait la pelle et sortie du trou comme l'avait supposé Meyer.

_ Juste comme ça, pourquoi tu m'as appelé Lorie ? Tu viens d'où ? C'est vrai que ta un petit accent...

Demandait-elle, tout en marchant à ses cotés.
Meyer est un type grand et il offrait une part d'ombre à la lionne qui marchait près de lui. Ce qui la rassurait, c'est que lui aussi avait outre passé les banalités de vouvoiement blablabla... On est là pour creuser, pas pour boire le thé après tout !

_ J'vais devoir m'amuser à retenir les dimensions de chaque pays ? Ou y'a un petit bouquin là dessus rassure moi.

Espérait-elle du moins.
Djena, s'amusait à faire tournoyer sa pelle dans sa main, tel une majorette... Sauf qu'ayant mal équilibré son petit tour, celle-ci suite à la vitesse de rotation s'éjectait dans un premier temps et se plantait dans un chêne, entre deux tombes.

_ Oups... Ca aurait pû être la tête de quelqu'un !

Relativisait-elle.
Au moins, y'aurais eu déjà un trou tout préparé pour le malheureux en question. La blonde, posait sa ranger droite contre le tronc et tirait sur le manche de la pelle pour la décoincer.

_ Humpf ! Alleeeeez !!

Djena tira de toute ses forces et bascula avec la pelle contre Meyer, avec un sourire maladroit. J'ai glissé chef ! Mais au moins, elle a récupéré la pelle !
Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 29 Mai - 18:47
Elle me suivit en approuvant mes dernières paroles. Je l’emmenai quelques mètres plus loin, dans un coin encore non utilisé du cimetière.

- Juste comme ça, pourquoi tu m'as appelé Lorie ? demanda-t-elle curieuse. Tu viens d'où ? C'est vrai que t’as un petit accent…

Je n’eus même pas le temps de répondre car elle repartit dans ses questions.

- J'vais devoir m'amuser à retenir les dimensions de chaque pays ? Ou y a un petit bouquin là dessus rassure-moi ?

Du coin de l’œil, je la vis faire tournoyer sa pelle dans sa main. Je m’attendais à une catastrophe quand, effectivement, le manche lui échappa. La pelle alla se planter dans l’arbre le plus proche.

- Oups… Ça aurait pu être la tête de quelqu’un !

« Et j’aurais bien rigolé ! »
crut bon d’ajouter Meyer.

Djena alla récupérer sa pelle. Cependant, cette dernière était tellement bien plantée dans l’arbre qu’elle dut poser un pied sur le tronc et tirer sur le manche de toutes ses forces pour la retirer. Je m’approchai dans l’intention d’aller l’aider. Mais la pelle s’avoua enfin vaincue. Emportée par l’élan, la jeune lionne bascula en arrière et se cogna contre moi. Mon regard désespéré rencontra son sourire désolé.


« Eh ben… C’pas gagné ! »

Ignorant toujours cet imbécile, je pris la parole.

- Pour ton information,  Löwin c’est une lionne vu que c’est c’que t’es visiblement. C’est un mot allemand.

Je lui montrai un espace herbeux sur notre droite.

- Voilà c’qu’on va faire. Pour simplifier les choses, j’vais te faire creuser une tombe miniature. Et non, t’as pas besoin de retenir les dimensions de chaque pays. C’était juste pour donner un exemple.

Je m’accroupis, incitai Djena à faire de même et dis :

- T’as juste à suivre la demande des clients, c’est tout.

J’allais commencer à lui expliquer comment faire un aménagement mais je n’étais doté d’aucun instrument destiné à un trou aussi petit. Je n’avais que mon mètre déroulant et une équerre en bois dans la poche. Tant pis, nous ferions avec. Je les sortis donc et les donnai à la jeune femme.

- Pour les tombes standard, t’auras pas besoin de ça parce que tu pourras utiliser un cadre en bois déjà taillé aux dimensions. Il suffira juste de le poser et de creuser dedans en le faisant descendre petit à petit jusqu'au fond.

Ce fameux cadre se trouvait à l’intérieur du local dans lequel étaient rangés tous les outils dont j’avais besoin pour travailler. Je continuai mes instructions en parlant de la manière de creuser, du côté où commencer pour ne pas être embêté par la suite, des angles à garder droits, du blindage à installer correctement… Pour la tombe miniature, c’était difficile de réaliser tout ça mais Djena comprendrait déjà mieux comment il fallait fonctionner.

- Bon, essaye de faire la moitié d’une tombe standard, dis-je en reculant de quelques pas pour m’asseoir dans l’herbe. J’te rappelle les dimensions ou c’est bon ?
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 3 Juin - 19:59
Meyer, semblait dépité et désabusé par son apprentie.

- Pour ton information,  Löwin c’est une lionne vu que c’est c’que t’es visiblement. C’est un mot allemand.

Oh...
Moment de révélation. Il parle allemand ! Où est l'Allemagne ? Djena en a aucune idée....  Le fossoyeur désignait un espace vert, empli d'un gazon bien entretenue. Il s'accroupit et invitait l'hybride à faire de même.

- Voilà c’qu’on va faire. Pour simplifier les choses, j’vais te faire creuser une tombe miniature. Et non, t’as pas besoin de retenir les dimensions de chaque pays. C’était juste pour donner un exemple. T’as juste à suivre la demande des clients, c’est tout.

Expliquait-il.
Avant de tendre à Djena une équerre en bois et un ruban, elle inspectait ses nouveaux collègues de travail.

- Pour les tombes standard, t’auras pas besoin de ça parce que tu pourras utiliser un cadre en bois déjà taillé aux dimensions. Il suffira juste de le poser et de creuser dedans en le faisant descendre petit à petit jusqu'au fond.

Djena imaginait le truc, sans vraiment comprendre.
Meyer, semblait avoir capté son ignorance et vint à sa rescousse en apportant des précisions plus que nécessaire, qui rendait la tâche plus concrète.

- Bon, essaye de faire la moitié d’une tombe standard. J’te rappelle les dimensions ou c’est bon ?
_ Nan, je vais me débrouiller.

Après tout...
Il ne serait plus là d'ici quelques heures donc, autant se lancer dans l'aventure immédiatement. La lionne, visualisait plus ou moins un rectangle à l'aide de ses mains, puis, elle se mit à esquisser une première ligne droite devant elle, puis deux lignes parallèle... Un peu au hasard, c'était plus ou moins régulier. L'hybride, plantait enfin la pelle dans le sol et creusait péniblement, le sol est plutôt solide et au bout de la dixième pelletés, Djena grognait un peu.

_ Ca doit être encore plus galère si il pleut....

Supposait-elle.
Comme il fallait faire une tombe miniature, elle fit la moitié d'une tombe standard. Oui, divisé par deux, ça devrait aller ! Peu à peu un monticule de terre se formait à coté du trou, et l'hybride était ravis des petits coup de vent qui passait sur son front pour la rafraîchir.

_ Tu viens donc d'Allemagne... Ca ne te manque pas ? La bière et euhm... Tout ça quoi !

Djena...
Se rendit compte qu'elle ne connaissait pas grand chose à ce pays en fait... La bière, c'est à peu prêt international.

_ Venir se perdre à Togi... C'est les hybrides qui t'ont attiré ici ? Tu voulais une petite chose soumise à toi ?

Questionnait-elle.
Ne se rendant pas vraiment compte des questions personnels qu'elle posait. Plus ça devenait difficile, plus Djena creusait avec motivation.
Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 4 Juin - 18:19
Elle m’assura qu’elle allait se débrouiller. Je la laissai donc faire et déposai ma pelle à côté de moi. Pendant qu’elle œuvrait, je regardais alentours sans vraiment m’intéresser à ce qu’il se passait. Le cimetière était calme, personne ne venait rendre de visite pour le moment. En général, les gens foulaient le sol de cet endroit en fin de matinée et en fin d’après-midi. Parfois, des petits vieux passaient par là très tôt le matin en semaine mais aujourd’hui, le cimetière semblait être le dernier endroit où l’on voulait se trouver. Tant mieux, au moins nous n’étions pas dérangés.

- Ça doit être encore plus galère s’il pleut… entendis-je de la part de la lionne qui creusait.

Pas forcément. Pour creuser, c’était idéal, quoi que la terre devenait plus lourde étant mouillée. Mais je devais avouer qu’avec un sol humide, il demeurait plus difficile de faire tenir les blindages au début. De toute façon, je ne prenais qu’une semaine de repos et la météo ne prévoyait pas de pluie. A mon retour, je pourrais reprendre le travail normalement… sauf si le patron décidait de garder Djena encore quelques temps. Et c’était très probable si elle bossait bien.


« Une coéquipière, ahah ! J’imagine déjà les embrouilles, » se réjouit Meyer surexcité.

J’espérais qu’il s’emballait trop vite et que je n’aurais pas à faire équipe avec Djena. A première vue, elle avait l’air sympa et débrouillarde, bien qu’un peu maladroite et distraite. Je n’avais rien contre elle pour le moment mais je ne me voyais pas du tout travailler en binôme avec quelqu’un que je venais juste de rencontrer.


- Tu viens donc d’Allemagne… déclara la blondinette au bout d'une bonne heure de dur labeur. Ça ne te manque pas ? La bière et euh… tout ça quoi !

Depuis longtemps attiré par un oiseau qui faisait son nid en haut d’un arbre à quelques mètres de nous, je portai mon attention sur Djena.

- Venir se perdre à Togi… commenta-t-elle. C’est les hybrides qui t’ont attiré ici ? Tu voulais une petite chose soumise à toi ?

Je fronçai les sourcils, n’appréciant pas trop ce genre de propos de la part d’une personne qui faisait elle-même partie des hybrides. Était-elle soumise elle aussi ? Détestait-elle son maître ? Et si elle était libre, pourquoi dénigrait-elle autant son espèce en appelant un hybride une « chose » ? Je ne savais pas ce qu’elle avait vécu pour avoir cet opinion et je ne le saurais peut-être jamais. Ce dont je demeurais certain, c’était de ma réponse. Le problème ? Je ne pouvais pas lui dire la raison exacte pour laquelle je me trouvais à Togi. Comme lorsque Dezba m’avait posé la question, je mentis en disant à Djena que je voulais changer d’air. Une réponse banale et peu convaincante mais la lionne s’en contenterait. Elle n’avait pas à savoir.

- La bière allemande me manque, ajoutai-je ensuite d’un ton dégagé. La bouffe française aussi. Mais ici c’est pas mal non plus alors ça m’va.

Je ne m’éternisai pas plus sur le sujet. N’étant pas très doué pour faire la conversation, je préférais me taire. J’aurais pu demander à Djena d’où elle venait, son âge ou n’importe quelle autre information mais je m’en fichais un peu à vrai dire.

« Si tu t’intéresses pas aux gens, comment tu veux qu’ils s’intéressent à toi ? »

Et si je n’avais pas envie que les gens s’intéressent à moi ? Si, justement, je me comportais de cette façon pour garder mes distances ?

« Ah… Tu veux dire que t’as toujours peur de péter un plomb à un moment et que les personnes à qui tu pourrais tenir le sachent ? »

Précisément.

« Et t’as jamais pensé à essayer de changer ça ? »

Avec cet espèce d’imbécile fini dans la tête, impossible… Je lâchai un long soupir, me levai et m’approchai du trou créé par Djena pour mieux voir où elle en était.

- Surveille la profondeur de ce côté-là, c’est penché, dis-je en pointant du doigt le sol de mon côté. Ça a l’air d’être bon là-bas au fond.

Au vu de la taille de la jeune femme, le bord de la tombe devait lui arriver à peu près aux hanches. Il manquait un peu de profondeur devant moi mais à part ça, elle semblait s’être bien débrouillée. En inspectant les contours et les bords, tout me paraissait impeccable. Et elle n’avait pas mis beaucoup de temps.

« Ouais mais ça, c’est la motivation du premier jour, » dit Meyer d’un ton moqueur.

Tandis que la demoiselle terminait, je repris la parole.


- Y a pas mal d’aménagements d’avance alors t’auras pas grand-chose à faire cette semaine. A mon avis, t’auras surtout à t’occuper du paysage : tailler les haies, tondre la pelouse, enlever les mauvaises herbes... ce genre de trucs.

Il ne fallait pas que j’oublie de lui donner la liste des tâches. Elle n’aurait qu’à la consulter chaque jour et voir s’il y avait quelque chose à faire. Parfois, ce métier pouvait être ennuyant parce qu’il donnait beaucoup de temps libre. Et comme je n’avais pas spécialement de hobby, je faisais toujours en sorte de m’occuper au cimetière quand je ne voulais pas rentrer chez moi pour ne rien faire d’autre que broyer du noir.

- J’propose que cet après-midi, tu creuses une tombe standard pour que tu saches installer le blindage. Au moins on pourra pas dire que t’as rien appris ici.

Je fourrai mes mains dans les poches de mon pantalon.

- Et j’t’aiderai à creuser, comme ça on ira plus vite. Ça te va ?

Après tout, je n’étais plus à un après-midi près...
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 9 Juin - 14:33

Finalement...
Avec le bon angle d'attaque, la force nécessaire et probablement des ampoules aux mains d'ici quelques heures... Creuser n'était pas si compliqué. C'était juste physique, du moins, c'est ce qu'observait la lionne qui avait de l'endurance à revendre de toute façon. Son tuteur, expliquait que c'était surtout l'aspect culinaire Européen qui lui manquait et la fameuse bière de son pays. Djena, n'en n'aillant jamais goûté ne pouvait participer à sa douleur même si c'est une hybride qui adore les repas bien chargé. Meyer, sous son œil expert, guidait son apprentie qui faisait au mieux, les plus beaux trous de sa vie probablement ! Car on ne fait pas ça pas passion... En théorie.

En parlant de passe temps.
Le fossoyeur pro' expliquait que l'hybride n'aurais pas grand chose à faire cette semaine, si ce n'est de l'entretien. Djena, s'appuyait sur le pommeau de la pelle et observait le cimetière, bien entretenu mais peut-être que ça deviendrait une jungle si elle n'y prenait pas garde.

- J’propose que cet après-midi, tu creuses une tombe standard pour que tu saches installer le blindage. Au moins on pourra pas dire que t’as rien appris ici.

Djena, se demandait si il avait peur qu'elle perde son temps ici.
Évidemment, puisque c'est un travail ! L'hybride est bien mieux libre, dans la nature plutôt que forcé à gagner sa vie... Mais c'est comme ça et dépendre des sœurs, d'avantage, c'était hors de question. C'est la lionne dans la nature qui ramène le meilleur, Djena était prête à faire de même, même si ça impliquait qu'elle côtoie la mort, enfin les morts ! Meyer ajoutait pour le plus grand bonheur de l'hybride.

- Et j’t’aiderai à creuser, comme ça on ira plus vite. Ça te va ?

Les pupilles de la lionne s'emplissaient d'étoiles.

_ Oh cool ! Plus vite c'est fais, plus vite on a la paix !


Commentait-elle joyeusement et spontanément.
Djena, avait comme un second souffle suite au coup de main annoncé par le fossoyeur. Qui d'ailleurs, n'avait pas partagé son avis sur les fameux hybrides... C'est quand même la spécialité de l'île ! La blonde, ne préférait pas insisté, pas qu'elle n'était pas curieuse mais qu'elle aussi, ne dévoile pas sa super vie privé pour autant. Du coup, elle partait sur d'autres questions... Les tombeaux sont des créateurs de liens depuis la nuit des temps en fait !

_ Tu fais ça depuis combien d'année ?


Tout en jetant la terre hors du trou, elle observait de haut en bas ce dernier.

_ Tu dois pas être loin de 27 ou 28 ans... Non ? J'adore les paris, donc je paris que tu fais ça depuis 10 ans ! Au pif !


Pour le prix du paris ?

_ Si j'ai raison... Tu me payera un repas... Un steak frite me suffira, je suis pas chichi pompon ou cul cul la praline comme d'autres hybrides, t'inquiète... Oh et tu me feras goûter une bière de ton pays !

Elle se léchait les lèvres, espérant bien avoir estimé.

_ Et si j'ai tords... Hmm... Bah, je laisse ton imagination choisir.

Peut-être que lui aussi pourrait lui poser des questions. Ou pas... Plus vite c'est fait, plus vite il profitera de son certificat médical, loin de la terre et des décomposés. La blonde, accélérait ses coups de pelle au point d'avoir de la terre dans sa chevelure et quelques traces sur le visage.

The classe !
Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 10 Juin - 13:03
Son visage s’éclaira.

- Oh cool ! Plus vite c’est fait, plus vite on a la paix ! s’exclama-t-elle ravie.

Elle creusa encore un peu pour ajuster les angles.


- Tu fais ça depuis combien de temps ? s’enquit-elle en balançant la terre par dessus son épaule. Tu dois pas être loin de vingt-sept ou vingt-huit ans… non ? J’adore les paris, donc je paris que tu fais ça depuis dix ans ! Au pif !

Et elle se permit d’ajouter que si elle avait raison, je devais lui payer un repas.

- Un steak frite me suffira, je suis pas chichi pompon ou cul-cul la praline comme d’autres hybrides, t’inquiète… Oh, et tu me feras goûter une bière de ton pays !

Elle termina en disant que si elle avait tort, elle me laissait le choix de décider ce que je voulais. Je ne pouvais pas dire que cette fille-là ne mettait pas l’ambiance. Si c’était possible, les morts se réveilleraient à cause du boucan qu’elle faisait. Dans un léger soupir, je sautai à nouveau dans le trou, derrière Djena. D’un geste habile, j’attrapai la pelle que la jeune femme balançai à nouveau par dessus son épaule, l’arrêtant ainsi dans sa lancée.

- Ça ira, annonçai-je alors qu’elle se tournait vers moi sans comprendre.

Je remontai à la surface.


- Laisse la ici, dis-je en désignant sa pelle d’un signe de tête. Et suis-moi.

Je l’emmenai en direction du bâtiment principal, jusqu’aux vestiaires qui se trouvaient derrière la salle de repos. Je lui montrai les lavabos et lui donnai une serviette en coton propre.

- Débarbouille-toi un minimum, j’ai pas envie qu’on nous refoule à l’entrée du resto.

Car après tout, pourquoi refuser son pari ? Elle ne m’avait rien fait de mal. Au contraire, elle avait un côté amusant. Et s’il fallait travailler avec elle dans les prochains jours, mieux valait partir sur de bonnes bases.

« Je rêve ou tu te comportes de manière civilisée ? » s’étonna Meyer.

Je ne pris pas la peine de lui répondre et m’occupai plutôt de me nettoyer les mains et le visage.
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 11 Juin - 20:51
Meyer, après avoir écouté son paris reprit.

- Ça ira.

Djena...
Se redressait, pelle à la main et constatait qu'elle avait bien avancé, de façon plus ou moins anarchique. Son tuteur quittait le trou et ajoutait.

- Laisse la ici. Et suis-moi.


L'hybride lionne.
Penchait la tête sur le côté... Et le paris ? Elle a eu juste ou pas ? Se demandait-elle, s'exécutant docilement malgré tout. Doucement, elle déposait la pelle près du trou et Djena suivait ce grand blond bien mystérieux d'un coup... Peut-être qu'il n'était pas joueur. Elle haussait les épaules, silencieuse pour le coup et pour une fois ! Ensembles, ils se dirigeaient vers le bâtiment principale, et après avoir traversé la salle de repos, Djena, se demandait bien pourquoi il l'emmenait aux vestiaires. D'instinct, elle était sur ses gardes, un peu méfiante vis à vie de son comportement bien muet... Qu'est-ce qu'il veut faire dans un vestiaire ?!

- Débarbouille-toi un minimum, j’ai pas envie qu’on nous refoule à l’entrée du resto.

_ WOUHOU !

S'exclamait-elle spontanément.
Des étoiles dans le regard. Fausse alerte ! C'est pas un psychopathe ! Il vient de la rendre la plus heureuse du monde. Rapidement, elle tournait les talons pour constater les dégâts, effectivement... C'est pas triste. Elle se lavait le visage et décrassait grossièrement sa crinière blonde, avant de se sécher.

_ Tu m'as fais peur l'espace d'un instant, j'ai cru que t'étais un genre de serial killer, comme dans les films... Genre en fait, la tombe que j'ai creusé, c'est la mienne et t'alais me tuer dans le vestiaire car je t'ai mis en colère avec mon paris.

Expliquait-elle, amusée par son propre film.

_ J'ai de l'imagination, je sais... Mais je me serais pas laissé faire et qui sait, c'est peut-être moi qui t'aurais enterré.


Supposait-elle.
Il est grand et fin, mais pas en papier... Creuser des tombes, ça muscle.

_ Alors j'ai gagné mon paris si tu m'invites, c'est ça ?

Impatiente.
Elles avaient ses oreilles droites qui pointaient vers lui, il avait clairement toute son attention... Comment bien se lier d'amitié avec une lionne sauvage ?

La bouffe.
Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 11 Juin - 23:01
Je tressaillis légèrement quand Djena poussa un cri de joie. Apparemment, un peu de bouffe la rendait véritablement heureuse. Mais elle m’avait fait peur la bougresse ! Elle se hâta donc de se laver le visage et de se sécher. Puis elle me raconta que l’espace d’un instant, elle avait cru que j’étais un serial killer prêt à la tuer ici même à cause de son pari débile, pour aller l’enterrer dans le trou qu’elle venait de creuser. Je ne pensais pas qu’elle se méfiait autant de moi.

- J'ai de l'imagination, je sais... remarqua-t-elle amusée. Mais je me serais pas laissée faire et qui sait, c'est peut-être moi qui t'aurais enterré.

Mais bien sûr.

- Alors, j'ai gagné mon paris si tu m'invites, c'est ça ? s’enquit-elle en pointant ses oreilles de lionne vers moi d’un air surexcité.

Je me séchai à mon tour et lui accordai un sourire en coin. A présent propres, je l’emmenai hors du bâtiment et de l’enceinte du centre funéraire. Je connaissais un endroit où l’on servait de la nourriture européenne et le restaurant ne se trouvait pas très loin, nous pouvions y aller à pieds. Durant notre marche, je sortis un paquet de cigarettes de ma poche, en allumai une et calai le bâtonnet entre mes lèvres.


- Ja (Oui), t’as gagné ton pari, répondis-je enfin après avoir expiré une bouffée de fumée. Mais j’te préviens, j’suis loin de rouler sur l’or…

J’attrapai ma cigarette entre deux doigts et la pointai vers elle.

-  Alors j’veux bien t’accorder un repas mais seulement pour cette fois.

Nous traversâmes une rue plutôt bien fréquentée. Je pensais que la voiture qui arrivait sur notre droite allait s’arrêter mais le chauffeur n’avait pas l’air décidé à nous laisser passer. Si je ne m’arrêtais pas en tendant le bras sur le côté pour stopper Djena, il nous roulait dessus.

- Eh ! Fais gaffe espèce de connard ! criai-je énervé en ramassant un caillou par terre pour lui balancer sur la carrosserie.

Mais le caillou était si petit qu’il se contenta de rebondir sur la vitre arrière et de tomber tristement sur le goudron. Je lâchai un soupir, finis de traverser la rue en inspirant une nouvelle bouffée de tabac pour me calmer.
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 28 Juin - 19:17


Djena...
Ne le lâchait pas d'une semelle. Il lui a promis un resto' ! C'est pas super courant pour une hybride sauvage ce genre d'occasion. Malgré elle, l'hybride lionne se léchait les lèvres, imaginant la côte de bœuf entre ses lèvres, saignante...  En ce moment même, la Terre pouvait s'écrouler, des guerres être déclaré... Elle s'en fichait du moment que Meyer fait ce qu'il dit. Elle le regardait s'allumer une cigarette, indifférente et trop occupé à imaginer les menus, cependant la voix de ce dernier, qui sonnait comme un ange la sortie de son rêve qui devenait réalité.

- Ja, t’as gagné ton pari. Mais j’te préviens, j’suis loin de rouler sur l’or…

On joue à celui qui a la vie la plus naze ?
Djena gagnerait en théorie, rien que part sa condition d'hybride, elle n'avait jamais vu d'or déjà... Cependant, peut-être que Meyer aussi avait de quoi se défende de ce côté. Allez savoir, un allemand qui vient se perdre sur Togi, sans hybride à voir... Djena n'avait pas sentie sur lui l'odeur d'un quelconque autre animal. Il pointait sa cigarette vers elle, et tout en marchant, louchant un peu même sur cette dernière, il ajoutait.

-  Alors j’veux bien t’accorder un repas mais seulement pour cette fois.


Elle lui sourit largement, approuvant
Ils ne devraient pas être amené à se revoir, en théorie, donc... Ca sera probablement l'unique fois qu'ils se verraient.  Aux heures de repas, il y avait foule et l'hypoglycémie devait guetter chaque citoyen car tout le monde était à cran tant que le repas ne serait pas avalé. Les deux nouveaux collègues ont même faillit se faire renverser ! Dans un geste de réflexe, ou héroïque, Meyer protégeait l'hybride de la voiture. La lionne en était surprise tandis que le conducteur se prenait un flot d'insulte.

- Eh ! Fais gaffe espèce de connard !

Le fossoyeur.
Balançait un caillou et il visait juste même si l'impact n'était pas grand. De son côté Djena rugit et cela fit encore plus d'effet qu'un coup de klaxon bien insultant. Des passants les dévisageaient, un peu comme un couple d'hystérique mais Djena n'y prétait pas attention, marchant à nouveau auprès de son hôte.

_ Ce genre de rugissement je les gardes pour les sacs à merde de ce genre... Tu vois ?

Expliquait-elle, marchant détendu... Puisque Meyer veille à voir.

_ Merci pour ton bras, même si je ne suis pas certaine qu'il aurait servit à grand chose en cas de choc, mais c'était mignon.

Elle riait de bon cœur.
Djena, savait que peu d'humains se jetterais sur un danger pour sauver la peau d'un sac à puce.

_ J'suis solide en tout cas, et c'est dommage qu'il ne soit pas sortie de sa voiture... Il aurait servit d'appero ? Hein Meilleur ?

Djena...
Prononçait involontairement mal le nom du pauvre allemand. Peu à peu, l'odeur des restaurant classique ou rapide se faisait sentir et le ventre de l'hybride répondit à l'appel par des gargouillement.

J'ai faim !
Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 2 Juil - 19:16
Djena, elle, rugit si fort qu’elle fit sursauter et se retourner tous les gens qui se trouvaient à proximité. Je devais avouer que c’était impressionnant.

- Ce genre de rugissement, je les garde pour les sacs à merde de ce genre, tu vois ? dit-elle en me rejoignant.

Je hochai la tête, tout à fait d’accord avec sa méthode, et nous poursuivîmes notre route.


- Merci pour ton bras, même si je ne suis pas certaine qu’il aurait servi à grand-chose en cas de choc. Mais c’était mignon.

Mon bras ? Oh… Quand je l’avais empêchée de traverser. En vérité, j’avais surtout agi par instinct, sans vraiment réfléchir.

« Tu vas me dire que toi, l’insensible, t’as réagi par pur réflexe ? » s’étonna Meyer.

Je n’en savais rien et je préférais ne pas cogiter là-dessus. La lionne se mit à rire, se vanta d’être quelqu’un de solide et qu’elle aurait fait une seule bouchée du chauffard s’il avait osé descendre de sa voiture. Je ne fis aucun commentaire, ne sachant tout simplement pas quoi dire. Encore quelques mètres et nous débouchâmes dans la rue que je cherchais. Elle n’était constituée que de restaurants typiquement européens. Nous trouverions bien de quoi nourrir l’immense appétit de l’hybride avec tout ça. Même avec les bruits alentours, j’entendais son ventre gargouiller.


- Par là, indiquai-je en poussant une porte vitrée.

Au moins ici, je demeurais certain d’offrir son repas à Djena et de trouver de la bière allemande en prime. Un serveur nous accueillit et nous fit asseoir à une petite table dans un coin, non sans jeter des regards suspicieux à Djena comme s’il s’attendait à la voir bondir dans tous les sens pour saccager le restaurant. En y pensant, j’espérais vraiment qu’elle ne fasse rien de stupide. Après tout, je ne la connaissais pas encore assez pour savoir de quoi elle était capable. Une fois assis l’un en face de l’autre près de la vitrine qui donnait sur la rue, je lâchai un soupir soulagé, plutôt content de pouvoir me reposer un peu. On nous apporta la carte.


- C’est votre hybride ? me demanda le serveur qui nous avait fait entrer à l’instant.

Je lui accordai un regard perplexe.


- Non… pourquoi ? Ça fait une différence ? m’enquis-je sûrement trop désinvolte à son goût.

Il marmonna un « non non » qui voulait tout dire mais n’alla pas plus loin. Il nous donna une carte à chacun et s’éloigna d’un pas rapide.


- C’est quoi son problème ? m’étonnai-je en ouvrant la feuille cartonnée d’un geste irrité. Il croit quoi ? Qu’on va brûler le resto ?

« Faut voir… Peut-être que de son point de vue, vous avez l’air d’un clochard psychopathe et d’une folle sauvage,
suggéra Meyer le plus sérieusement du monde. Ça peut se comprendre. »

N’importe quoi...
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 7 Juil - 18:01

Le restaurant...
Commençait à se faire sérieusement désiré. L'incident de la voiture ? Djena était déjà passé à autre chose. La sa priorité, c'était le fameux repas. Pourquoi Meyer est-il si exigeant quant à celui-ci ? Ils sont bien passé devant une vingtaine de restaurant, sans même qu'il n'y prête attention. La lionne se demandait si il ne mettait pas sa patience à l'épreuve, tout simplement et son endurance ! Puis, finalement, après une énième ruelle... C'était là ! Une perle dans Togi en matière de restauration peut-être ? Son hôte, poussait une porte vitré et derechef, Djena sentie une multitude d'odeur, de saveur qui lui était alors inconnue jusqu'à présent.

Un serveur...
Habillé de manière classique vint et installait le duo à une petite table. L'oeil de Djena, curieux, se baladait un peu partout et elle ne faisait pas attention aux regards de chacun quant à leurs entrée. Elle s'était débarbouillé avant de venir, ses vêtements était décontracté mais correct, pour elle, y'a pas de raison pour qu'on l'observe plus qu'à l'habitude. Meyer soupirait d'aise et Djena reportait son regard doré sur lui, tout sourire, elle était clairement aux anges. Le serveur revint et questionnait.

- C’est votre hybride ?

L'hybride.
Haussait simplement un sourcil... Alors c'est comme ça, c'est plus possible pour une hybride tranquille de sortir sans un maître ? Ou avec quelqu'un d'autre ? Djena les plaindrais bien, mais il ne tient qu'à eux de se sortir les doigts du cul et de se barrer si ça ne leurs convient pas. Rapidement, l'allemand répondit sans hésiter.

- Non… pourquoi ? Ça fait une différence ?

Le serveur distribuait les cartes.
Et repartie aussi rapidement qu'il était arrivé, avec plus de gène cependant. Djena, le suivait du regard se demandant si il allait contacter les rabatteurs pour un contrôle ou quelque chose du genre... Ça serait con, ça ferais une mauvaise publicité et de l'argent en moins sûrement.

- C’est quoi son problème ? Il croit quoi ? Qu’on va brûler le resto ?
_ C'est tes origines allemandes qui veulent ça je pense, même si j'aurais d'abord penser au gaz...

Se moquait Djena, avec un humour vraiment douteux tout en balayant l'air de sa main.
Même si elle n'était jamais allée à l'école, elle avait des petites notions d'histoires, très légère.

_ On s'en fiche, on est venue pour manger, pas pour s'échanger nos numéros de téléphone. Et puis, je n'ai pas l'air d'être inoffensive non plus, donc... On peut pas leurs en vouloir même si je n'ai encore mangé personne... Pour l'instant.

Dédramatisais t-elle.
Elle prit la carte et l'ouvrit, en grimaçant... Y'a pas de photo des plats ! Comment vas t-elle commander ?? C'est d'une manière très rudimentaire, et avec beaucoup de concentration, sourcils fronçés qu'elle déchiffrait la première colonne... Zut c'était les vins ! Enfin... Elle pense. Son regard quittait la carte pour observer Meyer et lui demander.

_ Tu vas prendre quoi ? Je vais sûrement prendre pareil en fait...


Bonjour... J'esquive le problème.
Bha, en espérant qu'il ne soit pas un végétarien... Djena, se détendait et observait les passants par de là la vitre.

On est bien là !
Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 7 Juil - 21:43
- C’est tes origines allemandes qui veulent ça je pense, supposa Djena sur le ton de la plaisanterie. Même si j’aurais d’abord pensé au gaz…

Elle secoua la main et reprit.

- On s’en fiche, on est venus pour manger, pas pour s’échanger nos numéros de téléphone. Et puis, je n'ai pas l'air d'être inoffensive non plus, donc... On peut pas leur en vouloir, même si je n'ai encore mangé personne... pour l'instant.

Je devais avouer que, comparée aux autres hybrides que je voyais parfois dans la rue accompagnés de leur maître, la demoiselle laissait librement paraître un côté vif et sauvage, sans gêne et sans reproche. Cela devait venir de sa nature de lionne. Je songeais de plus en plus que cette fille n’avait aucun maître et qu’elle était plutôt du genre à vagabonder dans la rue, enchaîner les petits boulots pour survivre et échapper sans cesse aux rabatteurs. Peut-être me trompais-je…

« T’as qu’à lui poser la question. »

Je verrais. D’un geste las, j’ouvris la carte tandis que Djena faisait de même. Son regard balaya les plats et les boissons comme si elle avait soudain l’air complètement perdu. Finalement, elle leva les yeux vers moi et dit :

- Tu vas prendre quoi ? Je vais sûrement prendre pareil en fait…

Je n’en savais rien du tout mais puisqu’elle avait parlé de steak frites, j’étais bien partant pour en manger finalement. Je me permis donc d’abaisser sa carte d’un doigt pour pointer le nom d’un plat essentiellement composé de ce dont elle rêvait le plus depuis tout à l’heure : de la viande et une bonne dose de frites.

- On va prendre ça, décidai-je tandis que le serveur revenait vers nous. Et de la bière allemande aussi, ajoutai-je en lui montrant ladite bière. Comme ça tu pourras goûter.

Le serveur nous demanda si nous avions choisi. J’acquiesçai et passai commande. Il repartit non sans nous jeter un regard peu amène mais je l’ignorai et préférai nous servir un verre d’eau à chacun. Enfin, je me lançai dans la conversation.

- Et sinon tu viens d’où ? demandai-je à tout hasard. J’veux dire… t’as un maître ou une maîtresse ? Même si, à mon avis, t’es pas du tout du genre à te soumettre.

Sans filtre mais je ne savais le dire autrement et je n'avais pas vraiment envie d'y réfléchir.
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 14 Juil - 22:25
Meyer désignait sur la carte de la lionne, elle le laissait faire tandis que le serveur était de retour, plus subtilement qu'un chat.

- On va prendre ça. Et de la bière allemande aussi.

Ça ? Ça quoi ?
Tant bien que mal, Djena essayait de déchiffrer le nom du plat "St.... Fr...". C'est pas évident, sans compter que le serveur n'allait pas attendre six mois non plus. L'allemand ajoutait rapidement à l'intention de son invitée.

_Comme ça tu pourras goûter.

Djena, affichait un large sourire.
C'est un chic type ! Quelqu'un qui t'emmène au restaurant, est à 75% une bonne personne... Bon parfois, c'est des psychopathes aussi mais en général, ils choisissent des victimes plus faibles et manipulable qu'une lionne. Le serveur prit au moins la peine de leurs servir de l'eau en attendant, et Meyer, peut-être intrigué par son invité, posait des questions auquel Djena était déjà habitué.

- Et sinon tu viens d’où ? J’veux dire… t’as un maître ou une maîtresse ? Même si, à mon avis, t’es pas du tout du genre à te soumettre.

L'hybride...
Finissait sa gorgée d'eau tout en réfléchissant à sa réponse... Elle posait son regard doré sur le fossoyeur et répondit calmement.

_ Je viens d'un endroit où les femmes ne jurent que par un homme qu'elles n'ont jamais vu mais qu'elles aiment de tout leurs cœur et s'y dévoue, corps et âme. L'abstinence est roi et le pêché nous rends misérable au regard du tout puissant...

Introduisait-elle sur un ton blasé, avant d'ajouter...

_ Aaaaameeeeen.

Elle éclatait d'un rire franc, avant de reprendre plus sérieusement.

_ Tu as raison Meilleur, je ne viens pas d'un laboratoire ou d'une pelucherie.


Comprendre ici, animalerie.

_ Je suis née de l'amour de deux parents hybrides. Papa lion et maman lionne... Bon, je passe sur les détails de la reproduction, etc... Mais ils vivaient illégalement, ensemble, sauvages et libres dans une forêt lointaine...

Aussi lointaine que ses souvenirs.

_ Je suis née là bas, c'était un mini groupe de résistant, dans mes souvenirs et puis... Il y a eu des chasseurs et j'ai réussi à me sauver... Mes parents, leurs amis... Non.

Expliquait-elle avec toujours une pointe de regret, cette histoire, la sienne... La tristesse de ne pas avoir grandit auprès des siens, elle le regretterais toujours.

_ Lorsque je suis arrivée au couvent, selon la sœur supérieur... Je devais avoir aux alentours de 4 ans. C'est mon hybridation qui m'a permit de survivre et j'étais à nouveau, une sale petite sauvageonne. Je ne sais pas combien de temps j'ai marché, sans savoir vers où aller... Ce que je sais, c'est que je suis redevable éternellement envers ces bonnes femmes. Elles m'ont offert le minimum, m'ont éduqués comme elles ont pu mais surtout... Elles m'ont gardé libre.

Pour le coup...
Jamais Djena n'avait été aussi heureuse d'être une femme... Si elle avait été un mâle, probablement qu'elles auraient prit peur du futur hybride lion à venir et sans doute, elles l'auraient amené au centre. L'hybride bu à nouveau une gorgée d'eau, s'étant livré avec sincérité sur son histoire... En version courte.

_ Donc je crèche là bas depuis l'enfance... Je garde la maison du Seigneur contre les pervers ou mal veillant. Elles ne prétendent pas m'avoir soumit, ça non... Je n'ai d'ailleurs jamais comprit pourquoi, depuis tous ce temps et le bordel que j'amène chez elles, elles ne m'ont pas encore foutue dehors car je n'adhère pas du tout à leurs mode de vie. Je pense que c'est parce que... Elles sont ma seule famille et qu'elles aussi, m'apprécie malgré mes défauts.

Finissait-elle, avec un visage plus tendre.
Élevé une hybride pareil, ce n'est déjà pas aisé pour un dresseur, alors... Pour des petites femmes de couvent.

_ Tu as déjà entendu une histoire de ce genre Meilleur ? Je ne me plaint pas, j'ai eu beaucoup de chance contrairement à d'autres... Et toi ? Ta une hybride qui t'attends sagement à la maison ? La connais tu vraiment ? Ses origines ? Son histoire ?

Questionnait-elle à son tour, curieuse puisqu'il n'avait pas répondu la première fois qu'elle avait évoqué le sujet.

Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 16 Juil - 14:59
Pourtant, ma façon de parler ne semblait pas déranger la jeune lionne. Buvant tranquillement quelques gorgées d’eau, elle reposa son verre et me regarda sans ciller.

- Je viens d'un endroit où les femmes ne jurent que par un homme qu'elles n'ont jamais vu mais qu'elles aiment de tout leur cœur et s'y dévouent, corps et âme.

Au début, je ne compris absolument pas où elle venait en venir et pensais qu’elle se fichait de moi. Mais quand elle se mit à parler d’abstinence, de pêché et de tout puissant, je fis le lien. Ça n’avait pas l’air d’enchanter Djena qui termina par un « Amen » empli de désespoir. Mais elle éclata de rire, amusée par ses propres paroles, et reprit.

- Tu as raison Meyer, je ne viens pas d'un laboratoire ou d'une pelucherie. Je suis née de l'amour de deux parents hybrides. Papa lion et Maman lionne... Bon, je passe sur les détails de la reproduction, etc. Mais ils vivaient illégalement, ensemble, sauvages et libres dans une forêt lointaine…

Elle raconta qu’elle était née dans cette forêt, parmi un petit groupe d’hybrides résistants… qui n’avaient pas résisté longtemps à l’arrivée de plusieurs chasseurs. Seule Djena s’en était sortie en prenant la fuite. Elle fut accueillie dans un couvent et malgré son côté sauvage, les sœurs tentèrent tout de même de l’éduquer et de la garder en vie.

- Ce que je sais, c'est que je suis redevable éternellement envers ces bonnes femmes. Elles m'ont offert le minimum, m'ont éduqué comme elles ont pu mais surtout... Elles m'ont gardée libre.

Au fur et à mesure qu’elle parlait, le ton de sa voix s’adoucissait, paraissait même presque triste. Comme pour se redonner contenance, elle but un peu d’eau et continua, plus vivement cette fois.

- Donc je crèche là-bas depuis l'enfance... Je garde la maison du Seigneur contre les pervers ou malveillants. Elles ne prétendent pas m'avoir soumise, ça non... Je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi, depuis tous ce temps et le bordel que j'amène chez elles, elles ne m'ont pas encore foutue dehors car je n'adhère pas du tout à leurs mode de vie.

En effet, je l’imaginais mal porter le vêtement des bonnes sœurs et aller prier tous les jours.

- Je pense que c'est parce que... Elles sont ma seule famille et qu'elles aussi, m'apprécient malgré mes défauts, conclut-elle d’un air rêveur.

Elle reporta son attention sur moi, demanda si j’avais déjà entendu une histoire de ce genre. A vrai dire, je n’avais jamais fait attention à ce que n’importe quel hybride vivant sur cette île pouvait avoir vécu. J’avais appris quelques informations à propos d’Ikko, à savoir qu’elle était née de l’union d’une hybride et d’un humain, que cette humain la traitait comme une esclave depuis la mort de sa mère à sa naissance. Et que, malgré le manque total de considération de ce père envers sa fille, elle avait quand même été traumatisée de l’avoir perdu.


« Et toi, t’es traumatisé d’avoir perdu Ikko ? On dirait pas... »

Mieux valait que j’ignore ce crétin ou j’allais finir par péter un plomb. Il ne me laisserait jamais tranquille avec cette histoire…

« Évidemment, tu l’as tuée. »

- … plains pas, j'ai eu beaucoup de chance contrairement à d'autres...
disait Djena tandis que je serrais les poings sous la table pour essayer de me calmer. Et toi ? T’as une hybride qui t'attend sagement à la maison ? s’enquit-elle, me faisant soudain sortir de mes songes. La connais-tu vraiment ? Ses origines ? Son histoire ?

J’aurais pu paraître aussi indifférent que lorsqu’elle avait évoqué le sujet plus tôt dans la journée. Mais je ne pus m’empêcher d’avoir l’air totalement désorienté lorsqu’elle me posa ses questions. Entre Meyer qui me harcelait à propos d'Ikko et Djena qui voulait en savoir plus à ce sujet sans se douter qu’elle touchait un point sensible… j’étais servi. Conséquemment, je mis du temps à répondre et d’autant plus à soutenir le regard de Djena quand je pris la parole.

- J’ai pas d’hybride. Ça… m’intéresse pas.

Ce qui n’était pas faux, au final. Bon, la présence d’Ikko m’avait allégé un peu du poids des tâches à la maison et je me demandais où je mangerais de bons petits plats en rentrant du boulot le soir…

« Ah, tu vois ! »

Ce n’était pas ce que j’appelais un traumatisme… mais plutôt, des regrets. Car je ne regrettais pas seulement de lui avoir ôté la vie. Je regrettais aussi d’être… moi. Ce type égoïste, brutal, intransigeant, ennuyant.

« Et t’as oublié complètement taré. »

Je soupirai, espérai que Djena ne prenne pas mal cette réaction qui ne lui était même pas destinée. D’ailleurs, afin d’éviter – peut-être – d’autres questions à propos des hybrides, je décidai de changer de sujet.

- Et pourquoi t’es venue me remplacer ? demandai-je en croisant les bras sur la table. Je doute que ce soit par intérêt vis-à-vis du métier. T’as sûrement besoin d’argent pour vivre.

Un peu brusque et pas discret du tout mais je n’étais pas très doué pour détourner l’attention.
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 30 Juil - 18:16

Djena...
Après lui avoir à nouveau posé quelques questions indiscrète, profitait du silence de sa réflexion pour se remémorer elle même quelques petits passages de sa vie chez les sœurs. Puis, après une poignée de minute, elle reportait son attention sur l'allemand qui semblait réellement perdu dans ses pensées. C'est la première fois que Djena voyait quelqu'un si hésitant à une question plutôt banal sur l'île, et puis, il finit par répondre avec détachement.

- J’ai pas d’hybride. Ça… m’intéresse pas.

Tout ce silence pour ça ?
Djena demeurait perplexe... Venir faire fossoyeur sur une île d'hybride, et ne pas y être interessé... Pourquoi ne pas faire ce job dans un autre coin du monde alors ? Mystère, et même si l'envie d'approfondir cette question lui brûlait les lèvres, Djena, savait qu'elle se prendrait un mur, à 70% de chance. En tout cas, une sorte de mal aise s'était installé et l'hybride reportait son regard sur un petit couple qui partageait leurs desserts à la table voisine. Puis, la voix de Meyer l'interpellait à nouveaux, alors, ses oreilles félines se tournaient naturellement vers lui, puis sa tête blonde.

- Et pourquoi t’es venue me remplacer ? Je doute que ce soit par intérêt vis-à-vis du métier. T’as sûrement besoin d’argent pour vivre.

Changement de sujet.
Djena, n'était pas déstabilisé pour autant et répondit spontanément.

_ Pour l'argent, c'est ça.

On ne peut plus clair.

_ Après oui, je sais que vous aimez broder dans les lettres de motivation, mais je me voyais mal dire au chef "J'adore enterrer les gens, lire la tristesse des familles pendant qu'on les enterres". Je trouvais que ça faisait glauque et... Glauque.

Pas d'autres adjectifs en fait.
Djena, s'accoudait sur la table avant de poser sa tête sur ses mains, elle reprit calmement même si la faim la dévorait intérieurement. Sa queue, d'ailleurs, se balançait nerveusement de gauche à droite sous l'impatience d'un bon repas, et puis, avec toute les bonnes odeurs que le restaurant offrait, c'était une torture.

_ Même si les sœurs m'héberge et me donne le couvert contre mes services de gardiennage... Bha c'est pas un régime à base de restriction qui me... Satisfait, je dirais. Je suis souvent sortie de table affamée !

Elle riait en pensant aux périodes de carêmes, quel torture, elle en était incapable.

_ Je vie avec elles, mais je n'ai pas leurs façon de vivre... Alors, pour tout mes extras, j'essaye de trouver de l'argent comme possible. J'essaye aussi de ne pas trop faire de grabuge quant à leurs valeurs et croyances... Même si j'ai beaucoup de mal à adhérer à leurs visions du monde, de la foi en général.

Expliquait-elle.
Se dévouer corps et âme à un homme qu'elle n'a jamais vu ? Certainement pas. Et puis, pourquoi ce n'est pas lui qui se dévoue ? Enfin ! Le serveur revenait avec leurs assiettes respective, Djena, ne su se retenir et celui-ci était à peine retourner à son travail qu'elle se jetait sur le steak, sans prendre la peine de se servir des couverts. Souvent, à l'heure du repas, l'instint animal reprend le dessus chez elle, et il ne vaut mieux pas essayer de le chiper un morceau au risque d'y perdre un membre.

Cependant...
Ses oreilles s'agitaient, et elle entendait les commentaires agacés et agaçant des autres clients, dégouté par son attitude sauvage. Djena, redressait son visage, les joues pleines de viande et du sang dégoulinant le long de ses lèvres qu'elle essuyait du revers de son bras. C'était délicieux. Cependant, elle ne voulait pas mettre mal à l'aise son hôte et elle articulait péniblement un...

_ 'ésolée... 'on 'ap (désolée... Bon ap).


Enfin...
Si elle ne lui avait pas coupé. D'ailleurs, le serveur les regardais d'un bien mauvais œils, peut-être qu'il hésitait à les mettre à la porte.





Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 3 Aoû - 19:50
Cependant, elle ne releva pas et répondit normalement à ma question.

- Pour l’argent, c’est ça, confirma-t-elle.

Elle ajouta qu’elle se voyait mal dire, lors de la rédaction de sa lettre de motivation, qu’elle adorait enterrer les gens et voir la tristesse des familles. Pour elle, c’était trop glauque et je ne pouvais que l’approuver. Personnellement, je ne me rappelais même plus ce que j’avais écrit dans ma lettre. J’avais parlé de mon expérience mais il me semblait ne pas m’être attardé sur ce que ce métier pouvait m’apporter.


- Même si les sœurs m’hébergent et me donnent le couvert contre mes services de gardiennage, bah c’est pas un régime à base de restriction qui me… satisfait, je dirais, poursuivit Djena qui avait posé ses coudes sur la table pour laisser reposer son menton sur ses mains. Je suis souvent sortie de table affamée !

Elle insista sur le fait qu’elle vivait avec elles mais qu’elle ne partageait pas leur façon de vivre. A sa place, j’aurais réagi pareil, quelle que soit la façon dont j’aurais été accueilli. La religion… très peu pour moi.

- Alors pour tous mes extras, j’essaye de trouver de l’argent comme possible, expliqua la lionne. J’essaye aussi de ne pas trop faire de grabuge quant à leurs valeurs et croyances… Même si j’ai beaucoup de mal à adhérer à leur vision du monde, de la foi en général.

Je hochai simplement la tête à ses paroles, n’ayant pas besoin de commenter. Le serveur arriva alors avec nos assiettes et les déposa devant nous. A peine se retourna-t-il pour aller vaquer à ses occupations que Djena se jeta littéralement sur la nourriture et la dévora comme si elle n’avait pas mangé depuis des jours. Elle n’avait même pas pris ses couverts et tenait son steak fermement dans ses mains. Si personne n’avait rien dit autour de nous, ça m’aurait étonné. Mais évidemment, les quelques clients qui se trouvaient là regardaient la demoiselle comme si elle sortait d’une autre dimension. Ils avaient l'air dégoûté. Le serveur paraissait hésiter entre nous mettre à la porte et faire comme s’il n’avait rien vu.

- … ésolée… ’on ’ap, fit Djena d’une voix étouffée par le morceau de viande qu’elle mâchouillait.

Je ne pus m’empêcher de lâcher un rire. Bref mais sincère. Si son comportement choquait notre entourage, pour ma part, il m’amusait. Au moins, cette fille était naturelle et ne se prenait pas la tête avec les bonnes manières. Toutefois, je voyais bien que si elle continuait comme ça, nous n’aurions pas le temps d’apprécier le repas. C’est pourquoi je pris ses couverts et profitai du fait qu’elle lâche son steak pendant une seconde pour les lui mettre dans les mains.


- Tiens, ça peut servir, dis-je incapable de quitter mon sourire. J’sais que t’as faim mais essaye au moins d’apprécier la bouffe. Oublie pas que c’est moi qui paye.

Elle avait le bas du visage maculé de sauce et sa serviette était déjà dans un état lamentable. Dans un soupir partagé entre le désespoir et l’hilarité, je m’emparai de ma propre serviette et ne me gênai pas pour tendre le bras et lui essuyer la bouche comme je le pus.

- T’es pas une lionne en fait, t’es un lionceau, remarquai-je pour la taquiner.

Et je m’attaquai à ma propre assiette. De manière plus civilisée.
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 4 Aoû - 16:26

Meyer...
Qui était pourtant fermé et très bref dans ses réponses, si ce n'est pas évasif. Se mit à éclater d'un rire franc en assistant au spectacle "Nourrir les fauves". Djena, ne pouvait pas se retenir quand elle voyait une aussi belle assiette, pourquoi attendre ? Sa serviette était déjà quasiment fichu et son hôte, arrivait à glisser ses couverts dans ses mains, sans craindre de morsure lorsqu'il s'approchait de son assiette. Quel courage ! Elle saisit les couverts, attentive à lui.

- Tiens, ça peut servir. J’sais que t’as faim mais essaye au moins d’apprécier la bouffe. Oublie pas que c’est moi qui paye.

Djena...
Répondit à son sourire, par le sien, un peu plus maladroite cependant. Au moins, il n'était pas offensé, et prenait ça avec légereté. L'allemand soupira, avant de prendre sa propre serviette pour lui essuyer la bouche et son visage. Le mal aise grandit pour Djena, mais Meyer n'avait pas dit son derniers mots.

- T’es pas une lionne en fait, t’es un lionceau.

L'hybride fit la moue, répliquant aussitôt qu'il eu finit.

_ J'étais pire enfant tu sais... Fallait se battre pour que je prenne un bain et j'exigeais les meilleurs assiettes.


Expliquait-elle.
Finissant par rire en se rappelant son enfance. De manière plus civilisé, à son tour, et plus calme vu que son estomac se remplissait peu à peu, Djena, reprit son repas et exagérait même un peu en levant son petit doigts.

_ Est-ce mieux ?


Taquinait-elle.
Se modérant sur la vitesse ou elle avale les morceaux. C'était délicieux, rien à dire. Puis, il était temps de goûter la fameuse bière allemande. Djena observait la couleur avant de boire une gorgé !

_ Ouah ! C'est fort !


Commentait-elle.
Reposant son verre, c'est à boire avec parcimonie ! Entre deux, trois frites !

_ Et toi ? T'étais comment enfant ? Déjà entrain de creuser des tombes ?


Elle riait.
Bien que ça serait super glauque en fait. Rapidement, trop rapidement malgré ses efforts, Djena, finissait son steak avec un visage en deuil. Les pommes de terre c'est bon, mais pas autant que la viande. Elle regardait l'assiette de Meyer et demandait alors... A tout hasard.

_ Tu vas finir ta viande ?

On sait jamais...
Si il en veut plus... Djena se sacrifiera !

Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 5 Aoû - 15:23
- J’étais pire enfant, tu sais… déclara Djena qui faisait une moue boudeuse. Fallait se battre pour que je prenne un bain et j’exigeais les meilleures assiettes.

J’imaginai la détresse des bonnes sœurs et ne pus m’empêcher d’avoir pitié d’elles. La jeune lionne se mit à rire puis continua à manger, proprement cette fois-ci. Elle exagérait même ses gestes à la manière d’une dame de bonne famille trop bien élevée pour oser ne serait-ce qu’éternuer en public.

- Est-ce mieux ? s’enquit-elle d’un ton tout aussi exagérément courtois.

Je hochai la tête, un sourire accroché aux lèvres. Les gens autour de nous ne cessaient de nous jeter parfois des coups d’œil exaspérés mais je n’y faisais pas attention. J’étais bien décidé à profiter de mon premier vrai repas depuis…


« … la mort d’Ikko ? »

Mon cœur fit un bond. J’avalai mon morceau de viande tout rond, dus boire une bonne gorgée de bière pour le faire passer et éviter de m’étouffer. Cet abruti…

- Ouah ! C’est fort ! s’exclama Djena qui avait goûté à la bière.

Nous posâmes nos verres en même temps et elle mangea quelques frites avant de reprendre la parole.


- Et toi ? T'étais comment enfant ? Déjà en train de creuser des tombes ?

Elle rit de sa plaisanterie et termina son assiette alors que j’étais à peine à la moitié de la mienne.

- Tu vas finir ta viande ? demanda-t-elle en scrutant ce qu’il en restait d’un air envieux.

Finalement, je n’avais plus tellement faim. Il fallait toujours que ce connard de Meyer mette son grain de sel ! Alors je haussai les épaules et donnai mon assiette à Djena.


- Fais-toi plaisir, dis-je en essayant de paraître le plus naturel possible.

Quitte à ne plus manger, autant que ce soit elle qui en profite. Tandis qu’elle s’attaquait une nouvelle fois à la nourriture, je déposai mes couverts et croisai les bras sur la table. Avais-je seulement envie de parler de mon enfance ? Elle n’avait pas été très agréable.


- J’aurais jamais imaginé que je creuserais des tombes, finis-je par répondre. Mais à part ça, j’pense que j’étais un gamin tout c’qu’il y a de plus banal.

« Banal, tu parles !
railla Meyer au fond de ma tête. OK, t’étais bon élève à l’école mais faut dire qu’y avait que toi pour rester des heures à regarder le plafond de ta chambre au lieu d’aller t’amuser. »

Je ne faisais pas que regarder le plafond. J’imaginais tout un tas d’histoires fantastiques qui pouvaient m’arriver. J’essayais de m’évader comme je le pouvais.

« Moui, et un gamin normalement constitué se parle tout seul aussi, » ironisa-t-il.

T’as qu’à te barrer si t’es pas content !


« Eh du calme ! Si j’suis là c’est à cause de toi. Tu fais aucun effort pour aller mieux. »

Bien sûr que si je faisais des efforts ! C’était juste… difficile…

« Quand on veut on peut ».

C’était bien une phrase à la con ça. Je me rendis compte que je m’étais perdu dans ma propre tête. Pour me redonner du courage, je terminai ma bière d’un trait et décidai d’en commander une autre. Je voulais dire autre chose, relancer la conversation sur un sujet plus léger. Mais je ne trouvais rien d’intéressant. Je n’étais pas doué pour parler… Je me réfugiai donc dans mon verre de bière à nouveau plein et laissai le silence s’installer entre nous.
Messages : 629
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 25
Localisation : Au cimetière
Multi-Compte : ///
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): ///
Maître/Maîtresse: ///
Esclaves: Sofia Ashley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 6 Aoû - 11:41
Djena...
Avait retrouvé un semblant d'humanité après que son estomac soit remplit. Certains auraient pu douter de son hybridation à la race humaine tant pendant le repas elle avait été une vrai bête. Heureusement, Meyer semble là pour la rappeler à l'ordre et il ne la craint pas. Si Djena était un danger ou si les sœurs avaient décelé en elle, une agressivité naturelle... Elles l'auraient déjà renvoyé au centre, sans regret pour protéger de ses crocs, la brebis qu'est- la race humaine. Constatant que son hôte freinait sur son assiette, et ça n'avait pas échapper au regard de la lionne, celle-ci, sans gêne s'était proposé pour la finir... Peut-être avait-elle coupé l’appétit de ce dernier, sans s'en rendre compte. A force de ne penser qu'à soi, à son ventre et à assouvir ses bas instincts... On en oublie des choses essentiels.

- Fais-toi plaisir.

Déclarait-il.
Ce n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Le sourire de Djena irradiait de satisfaction, encore de la viande ! C'était vraiment son jour de chance, un super tuteur, qui a bon goût et qui est assez sympa pour l'inviter au resto' !

- J’aurais jamais imaginé que je creuserais des tombes. Mais à part ça, j’pense que j’étais un gamin tout c’qu’il y a de plus banal.

Finit-il par répondre.
Tandis que Djena, de son côté finissait aussi son assiette. Ce repas était délicieux, à ne pas en douter. Elle allait remercier Meyer mais... En l'observant, elle le trouvait comme l'esprit ailleurs, comme quelques fois déjà, à d'autres moment de la journée. C'est comme si il était avec elle par moment, puis, complètement ailleurs la minute d'après. L'hybride, le fixait sans réelement comprendre ce qu'il se passait sous son regard. Puis, l'allemand reprit le contrôle semble t-il et vidait sa bière. Pour briser le silence, Djena reprit.

_ Tu es souvent dans les nuages pour quelqu'un qui creuse la terre.

Fit-elle remarquer.
Avant de boire à son tour son verre. En fait, ça passait bien mieux dans sa gorge la seconde fois. Le serveur, constatant qu'ils avaient enfin finit leurs repas, s'empressait de les aborder à nouveau pour les mettre dehors le plus tôt possible.

_ Je peux vous proposer un dessert ? Un café ?

Djena...
Levait son regard vers lui, qu'elle pot de colle. Elle fit "non" de la main... L'hybride, voulait conserver la saveur de la viande et ne pas la gâcher par un goût sucré.

_ Ca va ca va, on va pas rester éternellement ici m'sieur le serveur, on se détend...

Soufflait-elle, exaspérée.
Messages : 172
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les rues
Multi-Compte : Aelys / Kali / Ezekiel/ Meiko/ Disturbia
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Lionne
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage


~ Je rugis en gold ~
Juillet 2017

Défis rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit