Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Salamèche en action

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mer 17 Mai - 19:41
Ça faisait un moment que j’étais avec Alexandre maintenant. Je n’avais toujours pas trouvé de travail et comment dire qu’animer mes journées en restant à la maison bah c’était pas super. Et puis je voulais pas perdre la confiance de mon maître du coup j’évitais d’aller dans sa chambre pour regarder les dossiers des rabatteurs ou autre. Ce n’était pas dans mes habitudes de faire ça mais si je me faisais repérer aussi facilement j’allais perdre toute crédibilité face aux révolutionnaires. Alors la seule chose que je faisais c’était me balader dans tout Togi. Que ce soit en ville ou à l’extérieur. Et ces promenades m’on permit de découvrir quelque chose de très intéressant à la zone industrielle… Un espèce de studio lugubre avec un énorme panneau expliquant bien ce qu'il s'y passait... De la pornographie avec des hybrides... C'était vraiment étrange et à vrai dire c'était même plus qu'étrange. Est-ce que les hybrides concerné par ces films étaient d'accord ? Je devais le découvrir malgré la dangerosité de l'infiltration.

Alors un matin j’attendis qu’Alexandre parte au travail pour m’habiller : bottes noires, pantalon noir, veste en cuire, t-shirt rouge cacher sous ma veste et mes cheveux attacher en queue-de-cheval. Sans oublier les gants pour éviter de laisser mes traces où que ce soit. Bon… C’est parti.

Par chance c’était un jour où le sol était totalement sec ce qui veut dire que je ne laisserais aucune trace de chaussure et que mon infiltration sera parfaite. Bon… Déjà première emmerde : comment passer le portail ? Cachée derrière un arbre et totalement invisible j’observais les lieux… Des camions passaient grâce au quai… Ils avaient l’air de décharger des choses. Ni une ni deux je me faufilais avec toute mon expérience d’espionne sous le camion pour m’agripper et me serrer fort contre la ferraille pour éviter de me faire mal au de tomber. Quel coup de chance ! Je restais accroché ainsi un long moment jusqu’à ne plus entendre un bruit. Cet endroit avait l’air d’être grand mais il me fallait une simple preuve de maltraitance ou de refus de coopérer pour repartir illico. Pourquoi ? Pour prévenir les révolutionnaires et essayer de tenter quelque chose pour libérer ces pauvres hybrides. Je sortais de ma cachette pour ensuite visiter les lieux…

C’était très étrange comme ambiance et je n’aimais vraiment pas ça… Je continuais ma petite visite en grimpant les grillages rapidement ou en trouvant un moyen quelconque de passer ces portes et découvrant petit à petit les lieux. C’était vraiment étrange… À première vue il n’y avait rien de spéciale à par des décors douteux. Je poussais doucement une porte sans pour autant permette à ceux à l’intérieur de la voir s’ouvrir. Mes yeux s’écarquillaient à la vue de cette scène… De pornographie très pousser et assez violente. Je repris mon sérieux en observant quelques secondes ne voyant pas de maltraitance. L'hybride avait l'air très consentante... Peut-être que mon esprit s'était trop enflammé... Non ! Je devais chercher encore. Je refermais la porte sans me faire remarquer pour chercher dans les autres pièces. J'avais du chercher pendant plus d'une heure avant de tomber sur ce que je cherchais. J'ouvrais la porte, et si elle était fermer je la crochetais,  et me faufilait dans un nouvel endroit et j'ouvrais grand les yeux face à une hybride allongé au sol totalement nue. Elle devait voir fini de tourner un film et les autres devraient être parti ou bien ils étaient dans une autre pièce ou non loin d'elle.  J'observais de loin l'hybride et elle avait des marque de toutes sorte sur le corps et son regard montrait clairement un message d'aide et de peur... J'avais ma preuve... Mais je devais sortir au plus vite pour ma sécurité et pour prévenir les révolutionnaires. Je partais rapidement pour arriver dans une autre pièce. Elle était vide sans décors ni rien… Je reprenais mon souffle tout en réfléchissant à ce que je venais de découvrir et marmonnais.

-Putain de merde…

Dès que j’aurais repris mon souffle je repartirais vite. Aussi vite que possible. Je ne dois vraiment pas rester là rien que pour ma sécurité déjà.
Messages : 35
Date d'inscription : 22/03/2017
Age : 21
Multi-Compte : Askja SýrusKjeld
Fiche de Présentation : Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Salamandre rouge
Maître/Maîtresse: Alexandre Tremblay
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 19 Mai - 15:58
Emil travaillait depuis un moment dans ce studio et à vrai dire, il appréciait beaucoup ce métier. Son patron, Hans, était quelqu'un d'admirable à ses yeux. Grâce à lui, il pouvait tellement se faire plaisir, se défouler sur de très jolies hybrides, prêtées par le centre. Il était souvent un acteur ici, et avec une bonne réputation. Certaines des demoiselles avaient appris à le connaitre et redoutait de le voir passer la porte désormais. Et cela l'amusait tellement de voir la peur dans leurs yeux...

Ce jour-là d'ailleurs, Hans l'avait appelé pour une séance assez hard et il avait accepté avec joie. La jolie hybride qui fut leur victime s'adapta vite à son sort et tenta de prendre part au petit jeu pour moins souffrir. Maligne cette petite, mais il n'allait pas la laisser prendre le contrôle. Bien que c'était amusant de la voir tenter de lui faire plaisir.
En tout cas, il s'était bien amusé et la séance était une réussite. Alors qu'il se rhabillait, il quitta la pièce, laissant Hans et le reste de l'équipe s'occuper de l'hybride. Visiblement, son cher patron avait d'autres idées en tête pour l'hybride.

Lui, il se préparait à rentrer chez lui, quand il tomba sur une charmante créature à la flamboyante chevelure. Elle ne travaillait pas ici, c'était une certitude. Et elle était essoufflée. Une petite curieuse ? Il s'approcha alors, lui attrapant le bras.

- Alors, ma jolie, on est perdue ?

Rapidement, profitant qu'il était bien plus grand, il la plaqua contre un mur, sans aucune douceur. Il l'observa de haut en bas, vraiment mignonne. D'une main, il la maintenant contre le mur, de l'autre, il lui attrapa le menton pour la forcer à le regarder dans les yeux.

- Eh bien, eh bien, tu tentais de t'enfuir ? Ou tu espérais visiter en douce ?

Les intrus étaient mal tolérés ici, surtout qu'elle avait tout d'une hybride. Alors soit elle était bel et bien une intruse, soit une hybride prêtée récemment et qui tentait de s'échapper. Mais elle n'avait aucune marque sur le corps, aucune de visible en tout cas, donc elle venait tout juste d'arriver.
Tout en lui tenant fermement le bras, quitte à lui laisser une marque, il l'entraina jusqu'à un escalier. Il la forçait à rejoindre la mezzanine puis la poussa violemment dans la première cage vide. Il la regarda longuement.

- Tu croyais vraiment pouvoir te balader tranquillement ici ? Sais-tu où tu es au moins ? Ce que tu risques ici ?


Ses yeux observaient les généreuses formes de la demoiselle. Elle était vraiment agréable à regarder. Si elle était une future actrice, il demanderait à participer pour son film.
Messages : 220
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 20 Mai - 21:30
Je m’étais cachée dans la première pièce venue pour reprendre mon souffle et refaire le chemin que j’avais fais en venant ici pour pouvoir rentrer et prévenir les révolutionnaires du traitement que certains hybrides pouvaient subir ici. Je me redressais pour respirer mieux et regonfler mon corps d’oxygène quand la porte s’ouvrir laissant place à un humain. Merde… J’étais mal barré. Je voulais me défendre mais tout avait été assez vite.

Je me retrouvais plaquer contre le mur ma tête ayant légèrement cogné contre celui-ci me donnant une petite grimasse avant que mes yeux se plongent dans le regard de l’inconnu. Il était vraiment… Grand et avait largement plus de force que moi et le fait qu’il me tienne le menton me forçait à le regarder de plus belle droit dans les yeux. Quoi que ça me dérangeât pas. Pourquoi je tombe sur ce genre d’homme tout le temps au lieu d’avoir quelqu’un de moins grand et moins musclé ? C’était des géants sur cette île ou c’était moi la naine ! Continuas de le regarder dans les yeux sans aucune peur je fis un simple sourire malgré la douleur sur mon bras à cause de sa forte poigne.

-Je cherchais mon maître… Il m’a laissé ici pour tourner un film demain mais je pensais qu’il resterait ici.

Autant entrer dans un jeu d’actrice que j’avais déjà joué pour me sortir d’une situation un peu trop problématique. Me faire passer pour quelqu’un que je ne suis pas et là j’ai décidé de faire croire que j’étais une hybride venue pour être filmé. Je pouvais avoir l’air le plus innocent du monde. Forcée de le suivre une nouvelle fois je le suivais avant d’arriver tout droit dans une cage vide. Je manquais de tomber mais me rattrapais avec les mains avant de m’asseoir délicatement sur le sol froid. Je regardais toujours cet humain avant d’hocher la tête à ses questions.

-Je voulais simplement retrouver mon maître… Et je sais parfaitement ce que je suis venu faire ici… Mais il m’avait dit qu’il allait participer et pas me laisser seule ici…

Pauvre chose innocente. Au moins je pouvais jouer le jeu comme ça en espérant qu’il me croit et… Qu’il n’essaye pas de profiter de moi avant le « film ». J’en profitais pour me mettre dans une position tout à fait normal mais qui m’étais en valeur mes formes pour essayer de l’amadouer sans pour autant montrer mes intentions sur mon visage. Gardant ce visage si innocent et pur. Il fallait que ça marche… Je devais partir au plus vite et cet homme dégageait quelque chose de pas du tout rassurant. Je détournais le regard un moment en faisant mine de réfléchir avant de relaisser tomber mon regard sur l'humain légèrement inquiète.

-J'ai vu ce que vous fessiez aux femmes ici... Vous n'allez pas me faire mal hein ?...

Faire semblant toujours et encore. C'était la seule façon d'être crédible et de pouvoir le faire partir.
Messages : 35
Date d'inscription : 22/03/2017
Age : 21
Multi-Compte : Askja SýrusKjeld
Fiche de Présentation : Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Salamandre rouge
Maître/Maîtresse: Alexandre Tremblay
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 22 Mai - 12:48
Alors qu'Emil entrainait la demoiselle jusqu'aux cages, celle-ci lui expliqua qu'elle cherchait son maître. Bon, il avait au moins la preuve qu'il s'agissait d'une hybride. Et qui devait tourner un film le lendemain. Quand il la poussa dans la cage, il l'écouta alors se plaindre à nouveau et ne put s'empêcher de rire.

- Il a surement dit ça juste pour te rassurer. En général, les propriétaires ne participent pas, ils aiment voir le résultat. En tout cas, je me ferais une joie de jouer avec ton petit cul.

Il n'avait aucune honte à tenter de faire peur à une hybride. En fait, cela l'amusait réellement. Il aimait tellement voir l'horreur dans les yeux ou sur le visage de ses proies et si possible, la peur. C'était tellement bon quand il y arrivait !
Mais l'hybride le tira de ses pensées en lui posant une question. Il la regarda de haut en bas, un sourire carnassier aux lèvres.

- Oh, peut-être bien. Tout dépendra de toi, ma jolie. Sois sage et obéissante et tout se passera bien !

Continuant sur sa lancée, il tendit la main dont les doigts frôlèrent la hanche de l'hybride, remontant sur ses formes que la demoiselle cherchait à mettre en valeur, avant de finir sur la joue. Il la fixait droit dans les yeux, d'un air de prédateur avant de se reculer. Il la fixa longuement.

- Je reviens très vite, on va s'amuser après ma jolie. Si tu veux que tout se passe bien, tu n'as qu'à déjà te déshabiller.

Il ferma alors la porte de la cellule, à clef. En réalité, il connaissait parfaitement les règles. Si cette demoiselle allait réellement tourner le lendemain, il n'aurait pas le droit de la toucher. Il fallait qu'elle soit impeccable, et que personne ne s'en soit servi. Impossible donc de la frapper ou de s'amuser avec son corps. Du moins, en dehors de caresses ou d'admirer. Ce qui avait le don de le frustrer. Mais il tenait à ce job et ne voulait pas le perdre.
Il alla alors voir son patron et lui expliqua la situation, cherchant à savoir s'il s'agissait d'une petite menteuse ou juste d'une hybride trop naïve. Hans, son patron, décida de le suivre jusqu'à la cellule, ne se souvenant pas d'une telle hybride. Il vérifia même ses réservations avant de s'approcher de l'hybride, et le verdict tomba : une intruse et menteuse.

Emil ouvrit alors la porte de la cellule, s'appuyant contre l'encadrement de la porte, un sourire satisfait aux lèvres.

- Alors ma jolie, tu espérais vraiment que ton mensonge passe ? Et maintenant, que vas-tu tenter ? Tu vas rester sur ton registre de petite demoiselle innocente ?

Si jamais elle tentait d'être violente ou de s'échapper, il était prêt à la retenir, de tout son poids. En plus de prendre toute la place dans l'ouverture de la porte. Elle avait peu de chances de lui échapper. Et en attendant que son patron s'occupe de régler ce soucis, lui il allait s'amuser un peu...
Messages : 220
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 25 Mai - 23:28
J’étais surprise sous son rire et cela se voyait sur mon visage. Il trouvait ça… Drôle ? Sérieusement ? Ils étaient vraiment pourris ici. Même pas un seul qui peut rattraper l’autre. Je retournais dans mon jeu d’actrice en étant apeurée et reculant jusqu’au fond de la cage. Surtout lors de sa dernière phrase que fis apparaître la peur dans mes yeux. Au fond de moi je sentais le danger s’échapper de cet homme. Le mal. Il fallait que je fuie le plus vite possible.

-Pourtant je pensais que…

Je ne finissais pas ma phrase comme étourdis par tout ce qu’il se passait. Pourtant j’étais parfaitement consciente de tout ce que je faisais et la position que je prenais ainsi que des mots choisis. Je lui demandais donc s’il allait me faire du mal et sa réponse avec se sourire carnassier me donnait des frissons d’horreur. Je ne pouvais plus reculer au fond de la cage et je devais supporter ses mains dégueulasses sur mon corps… Son air prédateur… Je déglutissais en l’écoutant et m'approchant de la cage avant qu’il parte.

-T… Très bien… Je serais sage et obéissante…

Je retirais ma veste pendant qu’il fermait la porte à clef et fit mine de retirer mon haut avant qu’il parte définitivement. Rapidement je remets ma veste et sors mon crochet de ma poche pour essayer d’ouvrir la porte. J’avais beau tourné dans tous les sens que ce soit doucement, rapidement, de gauche à droite, de haut en bas… Rien ni faisait !

-Bordel !!

Je donnais un coup de pied dedans et un petit clip me confirmait une chose : je venais de l’ouvrir. Mon visage s’illumina de joie mais qu’une fraction de seconde. J’entendis la porte de l’espèce d’appartement où je me trouvais s’ouvrir et je cachais vite le crochet et refermant la porte correctement en donnant l’illusion qu’elle était fermée. Je me mis au fond de la cage par simple réflexe.

En voyant l’homme de la dernière fois et un homme assez joufflu je les observe sans rien dire de mon regard apeurer. Le manège ne marche pas… À cause de putain de réservation. J’écoutais l’humain de tout à l’heure me parler. Ça ne servait plus à rien de jouer la comédie même s’il fallait que je sois encore avec ce genre d’innocence pour leur montrer que je n’avais pas de mauvaises intentions à leur égard.

-Je… Ne me faite pas de mal s’il vous plaît…

J’étais vraiment pas sûr de mon coup-là voir pas du tout. Mais je devais tenter… Il bloquait la sortie et moi j’étais au fond de la cage. Même si j’avais voulu sortir il m’aurait bloqué ou facilement rattraper sauf si je pétais une vitre et que je sautais dans le vide. Seulement je ne tiens pas à mourir en sautant d’une fenêtre voir pas mourir du coup. Je serrais le crochet dans ma poche de veste où mes mains se trouvaient. Je devais essayer de le tuer ? Risquer de mettre du sang partout alors que j’ai pour habitude de ne laisser aucune trace ? Non. Je sortais mes mains pour m’approcher de l’homme légèrement.

-Je ferais tout ce que vous voulez mais… Ne me faite pas de mal… Pitié.

La blague.
Messages : 35
Date d'inscription : 22/03/2017
Age : 21
Multi-Compte : Askja SýrusKjeld
Fiche de Présentation : Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Salamandre rouge
Maître/Maîtresse: Alexandre Tremblay
Esclaves: X
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 9 Juin - 22:24
Emil observait l'hybride de haut en bas, une belle femme, c'était certain. Et dans d'autres circonstances, il lui aurait fait passé un très mauvais quart d'heure...voir bien plus ! Il s'imaginait parfaitement, la violenter, abuser de son corps, profiter de chacune de ses courbes...oui, il aurait adoré !
Mais les règles étaient les règles. Il ne pouvait que l'admirer ou l'empêcher d'être violente ou de tenter de fuir. Et il aurait trouvé amusant de la voir tenter.

Il la regarda alors s'approcher, souriant légèrement face à cette imprudence. Pourtant, elle continuait à se montrer bégayante et innocente...l'était-elle réellement ? Avec les hybrides, aucune confiance n'était possible. Il se méfiait des hybrides et savait qu'ils étaient autant capable de mentir que les humains...
Soudainement, sans prévenir, sa main se posa sur la gorge de l'hybride et la plaqua brutalement contre le mur derrière elle.

- Tais-toi, ne parles plus. Je ne fais pas confiance aux créatures dans ton genre...alors ne bouge plus, contente toi d'attendre et d'obéir. Sinon, je ne garanti pas ta sécurité...

Il planta son regard dans celui de la demoiselle, un regard glacial, presque effrayant alors que son autre main se levait, passant doucement sur sa joue. Un mince sourire étira ses lèvres, alors que sa main enserrant la gorge de l'hybride, serra un peu son étau, la privant légèrement d'air. Juste assez pour tenter de l'effrayer.

- Compris ? Je n'hésiterai pas à te priver totalement d'air si tu tentes quoique ce soit...

Il relâcha enfin l'hybride, s'écartant d'elle, avec toujours son sourire aux lèvres. Il sortit de la cellule et en claqua la porte, la fermant à clef. Hans s'approcha alors et lui annonça avoir appelé les rabatteurs qui devraient très vite arriver pour s'occuper de cette petite intruse...alors qu'il comptait bien porter plainte. Ses activités officielles étant tout à fait légales, il n'avait aucune crainte à les appeler.

- Parfait !

Les rabatteurs ne mirent que quelques minutes à débarquer. Heureusement, aucun film n'était en cours de tournage à ce moment là. Ils prirent la déposition d'Hans et d'Emil puis s'approchèrent de la cellule. Emil observa avec un sourire satisfait, les rabatteurs entra dans la cellule à deux et un en retrait, puis s'approcher de l'hybride pour lui mettre des menottes. La suite pour elle était claire, l'hybride allait être interrogé par les rabatteurs et suspecté d’être révoltée très certainement...Emil ne souhaitait en aucun cas être à sa place.

[Je pense qu'on touche à la fin du rp. Du coup, tu peux te trouver un rabatteur qui t'interrogera (autre qu'Alexandre évidemment), et lui aussi sera interrogé par son supérieur. Prépares-toi à la suite :p]
Messages : 220
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit