Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Moment de détente (feat Kioko)

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 7 Mai - 19:26
Alexandre sortis du bureau des rabatteurs et se dirigea vers le bar à thème, que ses collèges lui avaient proposé, ils disaient que c'était un très bel endroit, parfait pour se reposer entre deux missions, celons leurs dires. Le jeune homme lui, n'avait encore jamais mis les pieds dans cet endroit, malgré le fait qu'il se trouvait tout proche du bureau. L'ancien soldat ne sortait pas souvent, on pourrait presque dire qu'il était marié a son travail, il était donc très rare de le voir dans ce genre d'endroit.

Au moment où il entra, il eux un choc, voilà pourquoi ce bar était aussi bien apprécier par les rabatteurs de sexe masculin, à peine fut-il entré dans le bar, qu'il fut assailli par deux infirmières sexy qui l’accueillirent avec un large sourire et un décolleté encore plus voyant. Alexandre ne se sentait pas a ça place, mais il y était, il ne pouvait pas sortir, surtout que plusieurs de ses collèges étaient là à lui faire signe de venir les rejoindre. Il leur fit signe que non, il voulait prendre un repas seul et se vider la tête, cette enquête était en train de lui donner un mal de crâne.

Il suivit les deux femmes, l'une hybride, l'autre humaine, jusqu'à la table qu'on lui assigna, elles lui donnèrent le menu et lui demandèrent ce qu'il voulait boire. Il commanda une bière et demanda le plat du jour, il n'était pas difficile pour la nourriture. Les deux infirmières se penchèrent pour le saluer ce qui eut pour effet de dévoiler encore plus de leur poitrine, le jeune homme les remercia tout en détournant le regard, gêner de la situation. Pourquoi avait-il fallu qu'il vienne dans un endroit comme celui-là, il aurait dû se douter que c'était un endroit tordu.

-Pas mal, les filles, hein Alexandre ? -

Le jeune homme se tourna vers la voix derrière lui, Sergei et trois autres rabatteurs étaient attabler à la table et il souriait tout au jeune homme, sûrement dû à la remarque du russe.

-Ouin un endroit parfait pour vous les gars-

Il se retourna, et ferma les yeux quelques secondes, n'écoutant même pas la réplique des idiots assit dans son dos, puis il sentit la présence d'une personne proche de lui, il ouvrit donc les yeux pour voir qui était là.
Messages : 136
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 7 Mai - 21:03
Depuis que Kioko avait pris soin d'Alexender, ses journées étaient redevenues banales. A l'exception que l'argent donné pour lui payer le temps passés à s'occuper du jeune homme dormait dans un coin de sa chambre. Pour le moment, elle ne savait pas quoi en faire, mais elle le gardait au cas ou. Cela servait toujours. Et le cirque était revenu de plein fouet dans sa vie, elle avait revu Shaka...plus d'une fois. Et c'était bien amusé.

Mais ce jour-là, elle devait travailler au bar de Ryosei, son maître. Elle se leva de bonne heure, comme d'habitude, et prit une bonne douche qui la réveilla. En sortant de la salle de bain, enroulée d'une serviette, elle croisa son maître qui lui annonça le thème de la journée. Infirmière. Bien, ce n'était pas le plus courant mais au moins, cela changeait.
Elle entra dans sa chambre, enfila ses sous-vêtements, ainsi que les bas blanc et le porte-jarretelle. Par dessus, elle enfila la tenue d'infirmière, qui lui arriverait juste sous les fesses, tout en offrant un magnifique décolleté, très plongeant. Son dos était parfaitement couvert, ne montrant aucune cicatrice. Pour compléter la tenue, elle portait un chapeau typique de la fonction qu'elle représentait.

Elle rejoignit Ryosei et ses collègues au bar pour commencer la journée. Au bout d'un moment, un homme entra. Elle le reconnut de suite. Il s'agissait de celui qu'Alexender surveillait, le jour où elle s'était engueulée avec lui. Il l'avait laissé regardé dans le viseur, lui permettant de visualiser la personne que le cirque espionnait à ce moment là. Bon, peut-être qu'elle pourrait entendre quelque chose de plus intéressant que ces idiots constamment en train d'essayer de draguer l'une des filles ?

Néanmoins, sans rien laisser paraitre, elle continua son travail, l'amenant à une table.

- Bonjour, et bienvenue au bar, je suis Kioko. Si vous avez besoin de moi, n'hésitez pas à m'appeler !

Elle finit par prendre sa commande. Un plat du jour, très bien, c'était simple. Elle donna la commande au bar et l'autre à la cuisine. Ryosei l'appela pour la bière, qui était rapide à préparer. Elle revint donc à la table, tout sourire.

- Et voila votre bière, monsieur. Votre plat devrait très bientôt arriver.

Elle repartit servir d'autres clients, notamment les collègues du nouvel arrivant qui demandaient de nouvelle boisson. L'un d'eux tenta de se montrer très...entreprenant. Elle esquiva la main sans problème, habituée à cet exercice, tout en continuant sa conversation, les oreilles braquées sur eux, sa queue ondulant dans son dos.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 8 Mai - 4:50
En ouvrant les yeux, il vit que la jeune hybride qu’il l’avait accueilli lui apportait la bière qu’il avait commandée et par un signe de tête il la remercias. Pour le coup, il n’avait pas été très sympathique, mais il tentait encore pour la millième fois de mettre les pièces du puzzle en place, le problème, c’est qu’il n’avait que peu de pièces en mains. Alexandre pris un gorgé de sa bière, même s’il vivait ici depuis un ans, il n’appréciât que peut les bières japonaises, préférant de loin celles Canadiennes, mais aujourd’hui peut lui importait.

Derrière lui, le jeune homme entendit les remarques déplacées et les tentatives de drague à deux sous, le jeune rabatteur soupira désespérer de voir l’agissement de ses hommes face à cette femme, mais du coin de l’œil il vit, l’un des hommes tenter de la tripoter et elle esquiva de manière experte. Ce fut au moment où la serveuse partie et qu’elle repassa proche d’Alexandre qu’il retenta, le rabatteur fut le plus rapide et il attrapa la main de Seirgei juste avant qu’il ne touche l’hybride. Les yeux des deux hommes se croisèrent, mais celui qui détourna le regard en premier fut le russe, Alexandre lui lâchant la main.

-Tu devrais te mêler de tes affaires Alex, ça pourrait t’attirer des problèmes. -

-Les problèmes, je les ai déjà, mais j’aimerais bien te voir essayer, le russe allait se lever quand l’un de ses amis le retient par le bras, la prochaine fois que tu voudras toucher une femme, pense à ta tienne. -

-Laisse tomber mon vieux, ça ne vaut pas la peine. –

Les quatre rabatteurs continuèrent leur conversation sans se préoccuper d’Alexandre, tandis que l’ancien soldat jeta un coup d’œil autour pour voir comment les autres clients réagissait. Quelques clients n’avaient pas remarqué, les autres n’avaient pas réagi, un peu plus loin sur une table, un autre groupe de rabatteur avait suivi l’interaction près à réagir si cela venait à tourner au vinaigre, d’un signe de main, ils les clama, leur faisant signe qu’il n’y avait pas de problème. Eux aussi reprirent leur conversation, tandis que le jeune rabatteur prie un autre gorgé.

-Vous le connaissez, Monsieur. –

-C’est vrai que tu n’es pas avec nous depuis longtemps, cet homme, c’est Alexandre, on dit que c’est un ancien soldat des forces spéciales. -

-Pourquoi il est seul. -

-Des rumeurs disent qu’il est sur une enquête et qu’il ne veut pas d’aide, ce n'est pas la première fois que ça arrive, mais cette fois, il s’attaque un a gros morceaux, portant un masque. –

Le jeune homme fini, son verre, il aurait aimé ne pas entendre parler de son enquête, il n’avait que cette idée en tête depuis plusieurs jours, alors qu’il était ici, croyant pouvoir se détendre un peu et se vider la tête, mais bon la bière n’était pas si mauvaise en fin de compte.

L’hybride a la peau bleue revint vers lui son repas en main, elle le déposa et c’est à ce moment que le jeune homme prit la parole.

-Merci Kioko, je m’excuse du comportement de certains de mes collègues, j’espère ne pas vous avoir effrayé -
Messages : 136
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 8 Mai - 14:36
Pour le peu que Kioko pouvait apercevoir de cet homme, il semblait assez...fatigué. Et surtout, peu enclin à discuter avec ses collègues. Dommage, il y avait peu de chances qu'il se mette à parler tout seul de son enquête.
Néanmoins, elle continuait son boulot, tranquillement et quand elle revint à nouveau à la table derrière celui qu'elle surveillait...l'un d'eux tenta à nouveau de la toucher. Finalement, ce fut le jeune rabatteur aux cheveux blancs qui lui attrapa la main, l'empêchant de la tripoter. Pour le coup, elle fut bien plus surprise, peu habituée à ce genre de réactions et fit un sacré bond. Elle faillit en renverser le contenu de son plateau, mais rattrapa le tout de justesse. Elle lui adressa un large sourire, pour une fois, il eut droit au vrai, pas au sourire commercial. Elle lui en était reconnaissante, car d'ordinaire, aucun client n'intervenait.

Et puis alors qu'elle reprenait son travail, elle était face au bar, à discuter avec Ryosei, quand un groupe de rabatteurs se mit à discuter de son sauveur et de son enquête...Tentant de suivre les conseils de son ami Alexender, elle gardait ses oreilles braquées au maximum sur son maître, sans les bouger...heureusement, il fut le seul à voir le tic nerveux qui agita sa bouche en échange. Que ces rabatteurs continuent à en discuter, c'était parfait !

Le plat étant prêt, elle le récupéra et prit au passage, une bière que lui tendait Ryosei. Elle se dirigea vers la table du jeune homme, tout sourire. Elle posa l'assiette sur la table alors qu'il commençait à s'excuser.

- Ne vous en faites pas, j'avoue avoir été surprise, je n'ai pas vraiment l'habitude que quelqu'un réagisse...Mais vous savez, je suis habituée par contre, à ce genre de comportements. Nos...uniformes ont tendance à attirer, je le sais bien. Mais vous avez l'air d'être quelqu'un de vraiment bien, merci de votre aide. Du coup...je me suis dis qu'une autre bière vous ferait plaisir. Offerte par la maison.


Elle posa la bière sur la table, à côté de l'assiette, continuant à lui offrir un véritable sourire. C'est qu'elle le trouvait vraiment sympathique celui-là. Il fallait croire que tout les rabatteurs n'étaient pas que des pervers finis et que certains sortaient un peu du lot. Elle en oublierait presque sa mission pour Esteban avec tout ceci.

- Si vous avez besoin d'autre chose, n'hésitez pas !

Concentrée sur le jeune homme, elle ne remarqua pas qu'un des clients s'étaient glissés derrière elle, visiblement passionné par sa queue qui ondulait dans son dos. Il la saisit à pleines mains, ignorant à quel point cet appendice animal était sensible. Surprise, elle poussa un petit cri et son plateau lui échappa des mains, volant droit vers le jeune homme, alors qu'elle se tournait vers le fautif. Furieuse, elle tenta de récupérer sa queue.

- Lâchez ça ! Vous pourriez au moins demander la permission !

L'homme ne tenait visiblement pas à la lâcher visiblement un peu trop atteint par l'alcool, bien au contraire, mais Kioko ne pouvait pas se servir de ses cours d'auto-défense dans le bar. Elle était sensée paraitre comme une hybride bien docile, ce qui lui compliquait la tâche. Et elle détestait la situation, ayant l'impression qu'on la tripotait en toute impunité. Et pas de chance pour elle, Ryosei était occupé à régler un soucis dans la cuisine.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 9 Mai - 16:05
La jeune Hybride revint vers lui, son sourire était différent, plus sincère. Elle portait un plateau, avec son repas et une bière supplémentaire, la jeune femme semblait apprécier qu’Alexandre l’ait aidé, pour lui cela n’était pas grand-chose, mais cela semblait lui faire plaisir au point où elle lui offrit une bière, offerte par la maison.

-Ce n’est rien, ce n’est pas parce qu’on s’habille d’une façon que l’on peut toucher ce qui ne nous appartient pas, c’est surement pourquoi cet endroit est si populaire, c'est vous qui lui donner cette ambiance, mais il n’est marqué nulle part que l’on peut toucher. – Alexandre lui sourit, il savait que cela pouvait être agaçant pour elle de se faire toucher par des inconnus, toujours vus comme un objet de désir et à se faire agresser par le monde qui les entoure, ne dit-on pas que l’habit ne fait pas le moine.

La jeune neko lui demanda s’il désirait quelque chose d'autre, mais avant qu’il ne puisse répondre un homme qui semblait avoir pris un, sinon quelque verre en trop, attrapa la queue de l’hybride. Le jeune homme n’eut pas le temps d’intervenir que la serveuse poussa un petit cri et que lui reçut son plateau sur le visage. Alexandre tenta de reprendre ses esprits, tandis que la jeune femme, elle semblait furieuse, se débâtant pour qu’on lui lâche la queue.

-Escusé moi m’amselle, s’peut voir un aute verre-

Le rabatteur intercéda pour la seconde fois, en faveur de l’hybride. Se levant, il mit, une main sur l’épaule de l’homme, sentant quelque chose, le saoulé regarda, vit une main et décida de suivre le bras auquel, elle était rattachée, cela pris quelque instant avant qu’ils ne croisent les yeux d’Alexandre, qui lui, était tout sourire, tenant un verre de bière plein dans son autre main.

-Ce verre est à vous, si, vous laissez cette jeune femme tranquille et que vous lui permettiez de continuer son service-

L’homme pencha légèrement la tête, on pouvait presque voir qu’il tentait d’assimiler les informations, puis un large sourire apparut, il lâcha la queue de Kioko pour venir en titubant quelque peu, prendre à deux mains, le verre offert pas le jeune homme aux cheveux blancs.

-Mercisssss, t’est un chouette type toi, c’est moi qu’il t’le dit –

Le jeune rabatteur laissa le titubeur partir voyant qu’on allait s’en charger, puis il se tourna vers la jeune femme, toujours avec le sourire aux lèvres. Il la vit ramasser son plateau qui était en ce moment au pied du jeune homme, il avait une vue plongeant sur son décolleté et son visage était très proche de son entrejambe, dû au manque d’espace dans la pièce, ce qui eux pour effet de faire virer au rouge le visage du jeune homme, tout en voyant l’hybride remonter il lui parla pour tenter de se redonner un peu de crédibilité devant elle.

-C’est… C’est toujours aussi animé ici, le jeune homme rit un peu autant pour sa remarque précédente que pour la suivante, je crois que vous êtes très populaire parmi les clients -
Messages : 136
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 10 Mai - 12:37
Kioko se demandait, au final, ce qui avait bien pu pousser ce jeune homme à venir ici. Il ne semblait pas aussi attiré que ses collègues par les employées en tenue sexy, beaucoup trop à son goût d'ailleurs. Mais bon, elle avait fait une promesse à Ryosei et la tenait. Néanmoins, c'était agréable d'avoir de temps en temps ce genre de clients.

- Heureusement, voir est largement suffisamment pour une majorité des clients. Mais bon, je le sais parfaitement qu'il y aura toujours des personnes pour estimer qu'à s'habiller ainsi, c'est qu'on souhaite avoir des rapports avec tout ce qui bouge. Pourtant, c'est un uniforme de travail comme beaucoup de métiers en ont un.


Alors qu'elle s'était faite attrapée la queue par un client indélicat, son plateau lui avait échappé des mains et avait volé droit dans le visage du rabatteur. Elle n'eut pas le temps de s'excuser, cherchant d'abord à libérer sa queue. Mais celui qui la tenait ne désirait qu'une chose...une nouvelle boisson. Comme si elle pouvait le servir s'il la retenait !
Encore une fois, ce fut le rabatteur qui vint à son secours, offrant la bière qu'elle venait tout juste de lui apporter, à cet ivrogne. Au moins, elle put récupérer sa queue et la serra contre elle. Elle vérifia même que le client complètement saoule n'avait pas arraché de poils ou sali sa queue. Heureusement elle était intacte, mais Kioko n'aimait vraiment pas qu'on touche sa queue, c'était tout de même sensible et d'un côté intime. Elle préférait qu'il n'y ait que ses proches qui le fassent et avec sa permission.

Ne pouvant même pas râler parce qu'ils étaient en plein milieu du bar, elle se pencha pour récupérer son plateau, libérant sa queue qui retourna onduler dans son dos...d'un mouvement franchement agacée. Après tout, là-dessus, elle ne changeait pas, ses émotions étaient parfaitement lisibles grâce aux mouvements de ses appendices animales. En se redressant, elle se rendit compte à quel point elle était proche de son sauveur...qui était particulièrement rouge. La proximité peut-être ? Elle leva les yeux vers lui et ne put s'empêcher de sourire à sa remarque.

- Eh bien...oui, en effet. Mais en général, Ryosei, mon maître, qui est le barman, arrive à très vite calmer le jeu. Je n'ai pas eu de chance qu'il soit occupé ailleurs...

Mais alors qu'elle vérifiait si Ryosei était de retour au bar, voila que le rabatteur en rajoutait une couche. Elle se retrouva à son tour à rougir, un peu gênée.

- Ah euh...eh bien...c'est sans doute du à ma couleur de peau ? On m'a souvent dit que ça faisait "exotique"...

Ses yeux se perdirent sur la salle, avant d'oser revenir sur lui, sans se rendre compte que ses oreilles étaient un peu basses, du à l'embarras qu'elle ressentait à ce moment là.

- En tout cas...euh...eh bien...merci, encore une fois. Les clients comme vous sont...rares mais très agréables...

Elle avait baissé la voix, ne tenant pas à ce que les autres clients, notamment les collègues de cet homme n'entendent sa remarque. Ce n'était pas le moment de vexer quelqu'un.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 11 Mai - 4:12
- Une chance que j’ai été là dans ce cas. -

Le jeune homme la sentait tout près de lui, la proximité ainsi que l’uniforme d’infirmière sexy faisaient en sorte, qu’il se sentait embarrasser, mais n’y un n’y l’autre ne bougea, pourquoi il ne saurait le dire. Le fait de lui dire qu’elle semblait populaire n’arrangea pas les choses, car elle aussi rougis. Il est vrai qu’elle était différente, exotique était le mot maître. Cette peau bleue et ses yeux violets lui donnaient un air hors du commun, tout le reste était pensé pour faire plaisir aux yeux et certainement pour plus. À cette pensée, le corps du jeune homme frissonna, les oreilles basses, elle continua à lui parler cette fois dans un ton de voix plus faible, il dut donc se rapprocher pour l’entendre et donc de se rapprocher d’elle. *dit quelque chose idiot elle va croire que tu es débile, ou que tu ne vaux pas mieux que les autres *

-Ce…. Fut un plaisir. Il tenta de se redonner un peu courage, et de perdre cette couleur rouge aux joues, si vous…. Si vous avez de mes collègues qui manque de respect a vous ou aux autres femmes ici, vous pouvez dire au patron de venir me voir au bureau, je ferais en sorte qu’ils sois réprimander- le jeune homme avait lui aussi baissé la voix, seul la femme devant lui put l’entendre.

Cela pouvait paraitre étrange qu’ils dissent cela, mais Alexandre voulait redonner un peu d’honneur au nom des rabatteur, il été plus qu’agacer que l’on croie qu’ils ne sont des brutes sans cervelle, des hommes sans honneur ou des monstres sans cœur, il était temps que ça change, mais seul, il ne pouvait rien y faire, alors s’il y avait plus de plainte les haut gradé devront sévir, du moins il l’espérait.

Alexandre se recula un peu, jetant un regard de gauche à droite, pour voir si elle ne risquait pas de se faire tripoter une fois de plus, mais comme tout semblait tranquille autour d’eux, il se rassit, en tenta du mieux qu’il peut de ne pas accrocher la jeune femme, au côté de lui.

-Merci beaucoup, d’un signe de main, il montra l’assiette posée en face de lui, ce repas me semble délicieux, je vais peut-être revenir plus souvent -

Mais il n’était pas à ça place ici, bien sûr, il restait un homme, bien sûr, il appréciait ce qu’il voyait, mais son corps comme toujours réagissait différemment, comme s’il attendait de mieux connaitre qui se trouvait devant lui, pour lui dévoiler enfin qui il était vraiment. Cela n’était donc pas facile tous les jours, plusieurs de ses collèges le traitaient de chiffe molle, mais il était comme ça.

La jeune femme retourna continuer son service, lui la regarda partir, plus pour voir que tout allait bien que pour la mater, puis il prit une bouchée du plat devant lui. À peine avait-il goûté le plat qu’il se dit qu’il devrait revenir plus souvent, ce repas était délicieux, ou bien avait-il trop faim et que sont estomac réagissaient de cette façon, mais il en doutait, puisque ce n’est pas la première fois qu’il avait faim. Il continua son repas, rapidement, il termina, se demanda s’il devait en reprendre, mais cela serait plus de la gourmandise.

Voyant la jeune serveuse au loin, il lui fit signe, doucement, pour lui signaler qu’il aimerait quelque chose d’autre, pour sa part, le jeune homme attendit, il n’était pas pressé, tenant dans sa main la liste des desserts, ne sachant pas trop quoi choisir, il avait l’intention de lui demander quel était le meilleur parmi tout seul qu’il vendait. La voyante proche de lui, il lui fit le plus chaleureux sourire qu’il avait en réserve.

-C’était délicieux, compliment au chef, si le dessert est aussi bon que le reste, je vais revenir plus souvent, c’est certain, le jeune homme montra la liste qu’il tenait dans une main, je ne sais pas quoi prendre pourriez-vous m’en conseiller un, celui que vous préférez peut-être -
Messages : 136
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 13 Mai - 12:17
Face à cet homme, Kioko se rendait compte qu'ils étaient tout deux aussi gênés l'un que l'autre. Pourtant, elle avait l'habitude des hommes à force de travailler dans le bar, mais lui, il était différent des autres clients. Finalement, gérer des personnes mal-élevées était beaucoup plus simple que ce genre de situation !
Il finit par lui répondre, lui proposant une solution pour ses collègues parfois désagréables. Elle lui sourit.

- Merci de la proposition. Mais vous savez, c'est grâce aux rabatteurs que cet endroit marche et je crois bien qu'ils apprécient d'être assez libre ici, même si la majorité des employées ne se laissent pas toucher.

Certaines se laissaient faire, elle les avait déjà vu faire. En tout cas, tout cela pour dire que si Ryosei allait se plaindre du comportement de ses clients, c'était un coup à les perdre. Et il ne pouvait pas prendre ce risque. Ils avaient besoin de l'argent que les rabatteurs, aussi désagréable soit-il, leur apportaient. Sans oublier que s'il n'y avait plus de rabatteurs ici, elle serait bien ennuyée pour apporter des informations à Esteban.
Finalement, le jeune rabatteur se rassit à sa table, se mettant à parler du repas.

- Si jamais votre plat est froid, n'hésitez pas à m'appeler, je vous apporterai une nouvelle assiette !

Kioko retourna à son travail, de bien meilleure humeur désormais. C'était agréable de se rendre compte qu'une partie des rabatteurs était de bonnes personnes. Mais elle ne devait pas oublier qu'il était ciblé par le cirque et qu'à tout instant, ils pouvaient décider de l'éliminer. Ce qui serait dommage, elle devait bien se l'avouer. Elle entra dans la cuisine où elle trouva Ryosei et lui expliqua ce qui s'était passé. Celui-ci alla directement parler au type bourré pour lui expliquer qu'agripper ainsi les employées n'était pas quelque chose d'acceptable.
En attendant, elle reprit son service, reprenant son sourire habituel, tout en espérant que les rabatteurs se remettraient à discuter de l'enquête qui l'intéressait. Ou peut-être de l'humaine au centre ? C'était assez rare mais parfois cela arrivait, et comme Esteban lui avait clairement dit qu'elle comptait pour eux, elle essayait de récolter des informations sur ce sujet-là aussi...

Au bout d'un moment, elle remarqua que son sauveur lui faisait signe. Elle finit de servir la table de deux clients puis s'approcha de lui, lui adressant le même sourire chaleureux.

- Avec plaisir ! Nous sommes toujours ravis de revoir des clients !


Elle écouta ce qu'il voulait, réfléchissant alors à ce qui pourrait lui plaire. Elle se pencha légèrement, jetant un coup d’œil à la liste des desserts.

- Mmh...les mochi. Ils sont délicieux et aujourd'hui, il en a fait au citron, fruits rouge et chocolat et je vous certifie qu'ils sont délicieux. Il a aussi testé une recette un peu originale...des maki au nutella. Ça peut paraitre bizarre, mais je vous assure qu'il les a vraiment réussi ! Sinon, prenez la farandole de desserts, je ferais en sorte que vous avez les meilleurs desserts possibles !

La farandole était composée de plusieurs desserts, et rien n'était indiqué sur la carte car les desserts changeaient en fonction de ce qui avait été cuisiné le matin même. Mais les mochi et les maki au nutella en faisait évidemment partie, car le premier était un classique et le deuxième une nouveauté, un test. Elle se redressa et attendit patiemment qu'il fasse son choix, observant régulièrement le reste de la salle, au cas ou quelqu'un d'autre est besoin d'elle.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 14 Mai - 16:29
La jeune femme penchée légèrement vers lui, elle lui expliquait les choix populaires ou les nouveautés. La farandole lui tentait de plus en plus, il était une vraie bébite à sucre.

-La farandole m’intéresse fortement, alors allons pour ça - le jeune la regarda, un sourire aux lèvres, avant de la voir partir vers la cuisine, puis ressortir continuer son service. Sur un autre table quelque rabatteuse se levèrent, ayant terminé leur repas, tout sauf un se dirigèrent vers la porte, qui lui vint s’asseoir en face d’Alexandre.

-Tu as deux minutes Alexandre. -

-Oui, comment est que je peux t’aider. -

Le rabatteur se pencha un peu pour ne pas parler trop fort, seule une personne proche de la table, comme une serveuse.

-J’aurais besoin d’aide pour mon enquête en cour. -

Le jeune homme sourit.

-Alors tu l’as retrouvé, oui, dit moi où et quand, tu peux compter sur mon aide. -

L’homme sourit, il avait l’air soulager d’entendre que l’ancien soldat serait à ses côtés, il est vrai que l’hybride qu’il devait capturer était dangereux, donc avoir l’aide d’Alexandre ne leur sera que bénéfique. Mais il n’avait pas l’intention de partir tout de suite, il resta l’assit avec son collègue à parler de tout et de rien. Alexandre lui parla de son déménagement et de l’achat d’un hybride.

-Jamais je n’aurais cru que tu aurais acheté un hybride, tu ne semblais pas ce genre d’homme, tu aurais décidé de franchir la ligne, - il lui fit un clin d’œil, pour le taquiner.

Le jeune rabatteur lui rit, sachant qu’il ne le pensait pas vraiment, mais il est vrai que pour ceux qui le connaissent quelque peu, trouve cela étrange.

-Je l’ai acheté pour lui donner une chance dans la vie, tu me connais un peu, je lui ai offert la liberté pas une chaîne et un boulet. -

-Tu veut dire quoi par-là, tu n’as pas fait ce que je pense. -

-Non, je connais les lois, mais disons simplement que sur papier, je suis son maître, mais dans la vie, elle vit sa vie comme une femme libre, elle peut se trouver un travail, sortir comme bon lui semble, faire ce qu’elle veut quoi, dans la limite des lois bien sûr. –

-Je ne te comprendrai jamais, il rit, revenons plus sérieux, j’ai attendu dire que tu avais été visité mademoiselle Allannah.  –

Alexandre soupira, il n’aimait pas parler de cela, n’y de son enquête d’ailleurs, mais de plus en plus de gens semblait intriguer par sa rencontre avec elle, qu’il ne pouvait plus se défiler, à ce moment, la jeune Néko arriva avec un assortiment de dessert qui semblait plus appétissant les un des autres, Alexandre lui fit un large sourire, en pris un, qui semblait être rempli de nutella, l’avala puis se tourna vers Kioko.

-Délicieux, merci beaucoup Kioko. -

Il fit signe à son collège de se servir aussi s’il en voulait.

-C’est exact, je suis bien allez la voir, mais cette femme est aussi entêtée que, moi la seule chose que j’ai reçue de sa part fut un coup-de-poing au visage, mais ce fut une perte de temps. Il en prit un autre morceau et le mit dans sa bouche, passant la langue sur sa lèvre supérieure pour aller rechercher le goût encore un peu plus, je crois que ce fut une perte de temps, elle ne ce rappelle rien de plus que ce qui se trouve dans le rapport préliminaire, ça veut dire presque rien, pas assez du moins pour faire le lien avec mon enquête. Je me retrouve donc au point de départ, donc rien. –

Ce n’était pas totalement vrai, bien sûr, elle ne lui avait rien dit, mais il avait appris deux, trois trucs intéressants, qu’il n’avait pas l’intention de divulguer. Après avoir parlé encore quelque minute, le collège rabatteur se releva, lui disant avoir des préparatifs à faire. Alexandre lui, attendit que la serveuse sexy revienne pour prendre le plateau de dessert maintenant vide, par chance, elle n’était pas très loin.
Messages : 136
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 14 Mai - 21:09
- Va pour une farandole, je vous apporte ça dès qu'elle est prête !

Tout sourire, Kioko se dirigea vers la cuisine pour leur donner la nouvelle commande, puis elle reprit son service. De temps en temps, elle discutait avec des clients, ou prenait leur commande. Ou amenait des commandes à des tables. Elle remarqua qu'un groupe de rabatteurs se levaient pour partir...tous, sauf un qui s'installa face au jeune homme et tout deux se mirent à parler à voix basse. Intéressant ! Elle voulait savoir ce qu'ils disaient !

Elle s'approcha de la table vidée par le groupe et commença à débarrasser. Ainsi dos aux deux hommes qui discutaient, elle pouvait écouter leur conversation tout en travaillant. Jusque là, rien de bien intéressant puisqu'ils discutaient de l'enquête de l'autre et...surprise, ils se mirent à parler de leur vie privée. Le rabatteur aux cheveux blanc se mit même à parler de son hybride et de la vie qu'il lui laissait. Il semblait être un homme bon...et son hybride risquait d'être une cible en cas de besoin. Ce serait presque dommage pour elle, mais tant pis.

Elle ramena son plateau bien plein en cuisine, ne pouvant attendre plus. Elle vida toute la vaisselle sale dans l'évier pour celui qui s'occupait de tout laver puis récupéra le dessert. Elle retourna prêt de la table, ses oreilles captant qu'ils discutaient...de l'amie d'Esteban. Parfait ! Elle était chanceuse ! Elle posa l'assiette devant le jeune homme, tout sourire.

- Et voila votre dessert ! Alors, vous avez deux mochi, citron et fruit rouge, un maki au nutella, un financier au thé vert, une boule de neige à la noix de coco et au chocolat et un Sastumaimo cake, un cake à la patate douce. Bon appétit !


A peine avait-elle fini sa présentation qu'elle le vit engloutir le maki au nutella et sembla vraiment apprécié. Elle eut un large sourire, contente que ce qu'elle lui avait proposé lui plaise. Elle quitta la table s'approchant du bar pour récupérer un chiffon et une éponge qui lui serviraient à nettoyer la table derrière le duo. Elle s'en occupa de suite, et heureusement, aucun autre client n'avait besoin d'elle pour l'instant. Elle eut tout le temps nécessaire pour écouter ce qu'avait bien pu donner son entretien avec cette fameuse Allannah. Esteban serait surement satisfait du résultat puisqu'elle n'avait visiblement pas parlé. Elle continua son travail, ses oreilles bougeant dans tout les sens. Concentrée sur sa tâche, elle n'y faisait pas attention mais elle ne faisait pas qu'écouter le duo, elle vérifiait aussi que personne ne l'appelait.

L'un des deux finit par se lever et quitter le bar. Elle lui souhaita une bonne journée avant de revenir vers la table du jeune homme aux cheveux blancs. Seul, il n'allait surement rien dire de plus.

- Est-ce que le tout vous a plu ? Souhaitez-vous autre chose ?

Elle récupéra l'assiette, toujours en souriant. Elle avait largement assez d'informations pour appeler Shaka.
Messages : 96
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 15 Mai - 18:48
-Oui se fut délicieux ! Ça va aller, je n’ai besoin de rien d’autre, juste la facture ! Je vais peut-être revenir… Pour la nourriture bien sûr. -

Il lui sourit chaleureusement, puis il la regarda repartir vers la caisse, avec le plateau maintenant vide. Alexandre la regarda s’éloigner, elle semblait gentille et dans cet habit, elle était sexy. Bien sûr, c’était l’effet recherché, qui plus ai avec l’hybridation de la femme, cela la rendait attrayante. Peut-être un jour, s’il en avait le courage, il l’inviterait à prendre un café et en apprendre un peu plus sûr elle.

Il la vit revenir vers lui, puis déposer la facture, face cachée, qu’il pris pour regarder le prix, il pris à peine le temps de voir le montant qu'il prit son portefeuille et lui paya son dut, tout en lui donnant un généreux pourboire. Il avait l’habitude de fournir un paiement en fonction du service et elle lui en avait donné un excellent. Il la vit tenter de lui rendre la monnaie mais d’un signe de mains il l’arrêta.

-Garder le reste pour votre pourboire, et la bière que vous m’avez offerte, mais que j’ai sacrifiée pour sauver votre queue. -

Le jeune rabatteur lui offrit un autre sourire chaleureux, lui dit au revoir et la regarda une fois de plus s’éloigner. Alexandre se leva, il devait retourner à cette fichu enquête, mais ce moment de détente lui avait fait du bien. Se dirigeant vers la porte, il croisa un autre groupe de rabatteur, un peu trop excité, de jeune idiot qui venait ici pour faire la fête.

Alexandre était là devant eux, ils lui bloquaient le passage, puis ses trois idiots le remarquèrent enfin, ce qui les calma près instantanément, ils s’écartèrent pour le laisser passer et s’excusèrent. Le jeune homme, savait pertinemment ce que les autres disaient dans son dos et la réputation qu’il avait, on disait qu’il était marié à son travail, qu’il ne savait pas s’amuser. C’est vrai qu’il avait changé, depuis cette épreuve, dans un soupir, il se tourna vers la salle, voir ses gens s’amuser, il devrait peut-être changer.
Messages : 136
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 27
Fiche de Présentation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Vasta
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Rabatteur


Mai 2017
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com