Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

“Les fleurs éclosent à l'ombre.” Mélyne R. Hesediel [Terminée]

 :: Présentations :: Présentations des humains :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Jeu 4 Mai - 13:49

Qui êtes vous?



Généralités

♠ Prénom :Mélyne Rose
♠ Nom :Hesediel
♠ Sexe :F

♠ Âge : 26 ans
♠ Origine : Norvège

♠ Groupe : Humaine
♠ Rang : "Anti-esclavage"

♠ Métier : DRH au centre de dressage et secrétaire personnelle de Vladimir Gribov
♠ État civil : Célibataire
♠ Statut financier : Aisée

♠ Orientation :Hétéro  


Personnalité

Avant tout douce et agréable Mélyne est une femme qui se respecte. Elle sait parfaitement aimer son prochain et se plier en quatre pour rendre service quitte à s'en oublier elle-même ou transgresser ses propres règles. La jeune femme est d'une grande patience ce qui lui confère une grande facilitée quant à son travail. Peu importe le temps que cela lui prendra elle saura vous mettre en confiance et délira votre langue sans que vous ne vous en rendiez compte. Malgré cette douceur Mélyne n'est pas une personne stupide et naïve, elle comprend très bien quand les gens se servent d'elle et vous le fera comprendre fermement, l'on peut dire qu'elle manie ses troupes d'une main de fer dans un gant de velours. De constitution fragile, Mélyne déteste cette facette d'elle-même et ne la laisse paraître à personne, elle connaît ses limites et fait bien attention de ne jamais les dépasser en public. C'est quelque chose qu'elle renie profondément et n'accepte pas, se voulant plus forte.

Mélyne aime la tranquillité et la nature, il n'est pas rare de la voir flâner en forêt ou dans les plaines par pur plaisir. Question hybride la jeune femme les adores, ayant était élevée par l'un d'eux il lui semble tout à fait normal d'en posséder mais jamais de les maltraiter, elle les considèrent d'égal à égal et n'obligera jamais l'un d'entre eux à la suivre ou à faire ce qu'elle lui ordonne de faire -faudrait-il déjà qu'elle lui ordonne quelque chose. Il n'est pas rare pour elle de se défaire d'un hybride sous la demande de ce dernier.

Mais sous toute cette adorable douceur ce cache, comme en chacun de nous, une partie plus sombre et sournoise. Extrêmement jalouse et possessive la poupée blanche n'hésitera pas à protéger ce qui d'après elle lui revient de droit , elle n'aime pas que quelqu'un vienne empiéter sur ses plates-bandes et peut en devenir extrêmement agressive et capricieuse allant jusqu'à la fourberie pour garder ceux qu'elle aime au plus près. Néanmoins – et même si cela peut paraître douteux après ce paragraphe- Mélyne est une femme mature qui sait se contenir et faire la différence. Elle aime faire bonne figure et a beaucoup de mal à admettre qu'elle peut perdre son sang froid. Peu bavarde à son sujet, il est difficile de percer les mystère qui l'entoure et cela lui plaît bien ainsi.

La jeune femme déteste par-dessus tout l'hypocrisie et le mensonge, préférant une vérité douloureuse à un agréable mensonge. Elle ne supporte pas la violence et pense que tout peut se régler de vive voix pour peu que l'on en ait envie.


Apparence

Un port de tête altier, dos droit, cheveux parfaitement arrangés, des traits d'une finesse affolantes. Vous ne pouvez pas louper la jeune femme, sa façon de se mouvoir, ses cheveux et iris d'une couleur bien particulière attirent bien souvent les regards ce qui n'est pas forcément quelque chose qui lui plaît mais plutôt une chose à laquelle elle s'est habituée. En parlant de ses yeux, ces derniers ne sont pas réellement violet, ils sont simplement d'un gris si clair qu'ils tirent sur un violet pâle, quant à ses cheveux ils ont toujours été d'un blanc/gris depuis sa naissance sans qu'elle puisse réellement trouver une explication plausible, défaut génétique certainement.  Sous ses apparences de petite demoiselle exemplaire et parfaite, la jeune femme à ses petits défauts comme tout le monde. D'une taille assez grande, avoisinant le mètre soixante sept, vous vous rendrez vite compte de sa taille de guêpe pour ne pas dire un peu trop maigre. Ses formes quasi inexistantes sont le complexe de Mélyne bien qu'elle ne s'en plaigne que très rarement, voir pas du tout. Mais se complexe se traduit souvent par le port de magnifiques tailleurs ou ensembles fait de matières nobles -bien sur- qui cachent parfaitement son absence de formes.  

La jeune femme est coquette et palis à son manque de forme en ajoutant des accessoires tel que des gants ou des boucles d'oreilles, cherchant à détourner le regard d'autrui sur autre chose que son corps. Elle peut parfois en paraître superficiel tant son apparence lui tient à cœur. Hormis ça la jeune femme n'aborde rien de particulier si ce n'est une grande cicatrice lui barrant entièrement le dos, partant de son épaule droite jusqu'à sa hanche gauche, d'une largeur plus que raisonnable, vestige de son passé.  


Histoire


Alors que l'horloge sonnait trois heures trente du matin les cris de Rose Hesediel se mirent à retentir de plus belle dans le manoir calme de la famille. La nuit était orageuse et hivernale. Tous s'affairaient autour d'elle, tentant de gérer ce moment douloureux du mieux qu'ils le pouvaient et pour cause Rose étaient en train de donner la vie à ce qui allait être son dernier enfant. Après six autres maternités, si l'accouchement en aurait dû être simple, ce ne fut aucunement le cas. Ses cheveux d'opale tombaient sur son front humide alors que son mari inquiet tentait de la rafraîchir perdant patience à mesure qu'il voyait les forces de sa femme décliner.

Morgan Hesediel, le patriarche de cette famille était un homme bon et aimant envers sa femme et ses enfants. Il avait toujours désiré une grande famille et Rose le lui avait offert sur un plateau d'argent en retour il lui avait promis une vie confortable et sans soucis auprès de sa famille. La famille Hesediel était loin d'être une famille des plus puissantes de Norvège mais leur nom était reconnu et respecté.

La sage femme la plus proche de la famille, celle qui avait mis au monde avec Rose les précédents enfants ne cessait de courir dans tous les sens, tentant de sortir ce bébé avant qu'un drame ne se produise. Malheureusement est-ce après plusieurs heures de travail l'enfant sortie, frêle, fébrile, plus petit que les autres. Morgan se demanda l'espace d'un instant comment il était possible qu'un être aussi petit puisse poser tant de difficulté. Mais à peine eut-il le temps de penser qu'il comprit au silence de mort qui régnait que quelque chose n'allait pas.

Quand il tourna le regard sur sa femme il comprit, sa peau avait toujours été de porcelaine mais ses lèvres elles, avait toujours été aussi rosé qu'un bouton sur le point d'éclore. Hors ce qu'il vit ne fut que le corps sans vie de sa tendre épouse, la seule femme avec qui il avait voulu partager l'éternité si tant est qu'elle fût assez longue. 

S'ensuivit une véritable descente aux enfers pour Morgan et son dernier enfant. C'était une fille, une petite fille bien trop fragile qui ressemblait à s'y méprendre à sa mère, jamais il ne la nomma et ce fut le majordome de la famille qui finit par le faire, trouvant que le prénom de Mélyne lui correspondait parfaitement, alliant douceur et originalité. C'était un homme âgé, les rides cernaient son visage alors que ses yeux grisâtres était devenu vitreux avec l'âge. Quand il avait commencé à travailler chez les Hesediel ses cheveux était encore d'un noir de geais alors que maintenant ils étaient blanc comme neige, jaunissant aux racines. Un homme autrefois grand, aujourd'hui voûté portant le poids des années sur ses épaules. Pourtant, même sous cet air hirsute, se caché un homme tendre et aimant.  

Morgan se détourna de cette petite fille et donna la dure tâche au majordome de l'éduquer comme bon lui semblait. Même si cela ne faisait aucunement partie de ses attributions, l'homme accepta de bon cœur.

Ses frères et sœurs, plus âgés, quittèrent rapidement le domicile familial n'acceptant pas la disparition de leur mère adorée. Mélyne était encore jeune et ne pouvait comprendre les raisons, elle ne comprenait même pas pourquoi son père refusait d'avoir tout contact avec elle. Alors son éducateur lui expliqua que son père avait un trop grand chagrin et qu'il lui fallait du temps. Têtue Mélyne avait alors redoublé d'efforts afin de lui être agréable, étant exemplaire dans ses cours, faisant chaque jour des progrès, la seule personne se ravissant devant tant d'effort n'était autre que son majordome et la jeune enfant finit par ne communiquer qu'avec lui, tentant de temps à autre de s'attirer les faveurs de son père.

Mélyne n'avait alors que deux petites années, en 2009, quand son père décida qu'il était temps de quitter cette maison. Sans prévenir qui que ce soit il prit ses clics, ses claques et quitta Oslo. L'enfant n'eut pas son avis à donner et du suivre son père de force, abandonnant son père de substitution malgré elle. Cette séparation fut un véritable déchirement pour elle, tant et si bien qu'elle refusa de s'alimenter des jours durant.
 
La famille Hesediel était maintenant installée à Togi. Leur maison en Norvège avait été vendue à un bon prix ce qui permit au patriarche Hesediel de s'offrir une maison de taille plus que convenable. Ce fut sans surprise qu'il s'empressa d'acheter à sa fille son premier hybride. Il l'avait payé une petite fortune mais avait bien veillé à ce qu'il sache s'occuper d'enfant en bas âge.


À mesure qu'elle grandissait Mélyne ressemblait de plus en plus à sa mère, arborant la même chevelure, ses yeux légèrement plus clairs qu'elle. Morgan ne supportait pas de la voir ayant chaque fois l'impression qu'on lui plantait un pieu en plein cœur, pourtant son apparence si ressemblante l'obligea un jour à lui porter attention. La demoiselle était alors âgée de dix ans et si elle était heureuse que son père daigne enfin lui parler elle tomba des nues lorsqu'elle apprit la véritable raison de son absence de famille. Saoul, son père lui avait révélé la vérité, vérité que le vieux majordome avait tenté de lui cacher.

C'est à cette époque que tout devint plus noir pour l'enfant. Si auparavant elle souffrait de l'absence de son père, bien vite elle souffrit de sa présence. Au début il venait la voir pour passer verbalement sa colère et si même si Mélyne était jeune elle acceptait la punition qui était la sienne, pensant qu'ainsi elle se rachèterait aux yeux de cet homme. Pourtant elle ne fit qu'enclencher un engrenage sans fin et emprunt de violence. À mesure qu'elle grandissait les attaques se faisaient plus rudes et parfois quelques coups pleuvaient. Néanmoins elle ne s'en plaignait pas et cachée cette facette sombre à quiconque tentait de la percer laissant ainsi se cercle vicieux se refermer autour d'elle, subissant chaque jour les remontrances de son père à l’abri des regards. 

L'enfant devint une femme et sa vie ne changea pas, chaque jour elle rendait visite à Morgan et chaque jour les châtiments étaient pire pourtant jamais elle ne sombra, se contentant de sourire, de rire comme si jamais rien ne s'était passé, offrant à tout un chacun ce qu'il voulait voir. 

C'est à l'aube de ses vingt trois ans que sa vie prit un tournant décisif, que ça vie allait maintenant changer du tout au tout. Elle était devenue une femme accomplit, représentant l'une des plus beaux parties de la ville. Elle maîtrisait parfaitement les règles de bienséance, l'histoire de son île ainsi que celle des hybrides. D'ailleurs son protecteur lui avait parfaitement enseigné le respect et l'amour d'autrui qu'il soit hybride ou humain, bon ou mauvais

Malgré tous ses efforts Mélyne ne parvint jamais à se faire pardonner pour un acte dont elle n'était même pas responsable et son père finit par franchir la limite, la limite de la patience presque infini qu'avait Mélyne, l'amour qu'elle lui tenait en dépit de toute sa violence et surtout la limite de ce que pouvait subir son corps. Épuisé et tourmenté, proche de la folie, Morgan ne pouvait plus voir sa fille, revoyant chaque jour le portrait de feu sa femme. Alors il décida que cette fois serait la dernière, que l'assassin de sa bien aimée partirait la rejoindre et que ses tourments s'en iraient en même temps qu'elle. Il réclama donc sa dernière fille dans son bureau immédiatement. Bien sur la jeune femme ne se fit pas prier et vint le rejoindre sur le champ, sans méfiance aucune. Elle le savait violent, mauvais, mais jamais elle ne l'aurait cru capable d'un tel acte.

C'est l'hybride qui l'avait éduqué qui la retrouva, dans ce même bureau, gisant lamentablement sur le sol, baignant dans ce nectar rouge et chaud qui s'échappait inlassablement de son dos et des autres plaies qui parcouraient son corps. Morgan lui l'avait laissé pour morte avant de se donner la mort à son tour. Elle, ne cessait de penser, de chercher la raison pour laquelle son père avait perdu pied, son esprit s'embrumait et pourtant elle continuait, s'accrochant désespérément au peu de bonheur qu'il lui restait avant que ses yeux ne se ferment et l'abandonnent dans un néant vide de tout.
 
Encore une fois ce fut la même personne qui prit soin d'elle jusqu'à ce qu'elle soit enfin prête à reprendre sa vie en main. Mélyne choisit alors de quitter leur maison, la fortune de son père fut donnée aux six autres enfants et elle hérita du domaine familial à Togi. Elle le vendit sans attendre et récupéra plusieurs millions de yens dont une partie qu'elle offrît à l'hybride qu'elle considérait comme étant de sa famille afin qu'il puisse passer une retraite paisible dans une maison sur l'île étant toujours au nom des Hesediel et pouvant ainsi jouir d'une certaine liberté tout en étant toujours adopté. Si ce dernier ne voulait pas la laisser la jeune femme ne lui en laissa pas le choix, voulant tourner réellement la page. Les adieux furent déchirants et Mélyne se promit de lui venir en aide si le besoin était. Elle, choisit de partir vivre dans un quartier plus éloigné, moins prestigieux où personne ne la connaîtrait, devenant une anonyme parmi les anonymes, recommençant sa vie de zéro.

Mélyne se terra de nombreux mois dans des quartiers qu'elle n'avait pas l'habitude de fréquenter. Le besoin de se reconstruire était plus fort que tous les autres sentiments qui l’accaparaient chaque jour. Ses nuits étaient assaillies par de nombreuses insomnies, de nombreux cauchemars dont elle n'arrivait pas se défaire. Chaque nuit était pire que la précédente. Elle s'était cru assez forte pour reprendre sa vie en main. Mais il n'en était rien.

C'est à l'aube de ses vingt quatre ans que sa vie changea. Se cacher de la réalité de cette façon n'était pas digne d'elle, pas digne d'une Hesediel. Sans attendre plus longtemps elle changea de domicile pour regagner les beaux quartiers, passant au-dessus des préjuger concernant l'histoire de sa famille, gardant la tête haute même sous les railleries de ceux qui se rappelait.

Elle ne mit pas longtemps à décrocher un poste de secrétaire administrative au centre de dressage de la ville, plongeant corps et âme dans son travail, se privant des plaisirs simples de la vie. Mais tout ceci paya et c'est avec une grande rapidité qu'elle obtint le poste de chef d'équipe puis de gestionnaire. Mélyne aimait son travail, tant et si bien qu'elle ne relâcha pas ses efforts. Mais si seulement... Si seulement elle avait su tout ce qui se tramait derrière les grands murs du centre.

Aujourd'hui Mélyne à vingt six ans, elle a gravi les échelons afin d'arriver au poste de direction des ressources humaines pour son grand plaisir, représenter l'entreprise qui lui a permis d'évoluer est un honneur pour elle. Gagnant ainsi l'estime de son patron elle se vit attribuer le titre de secrétaire personnelle. Travail qu'elle prend à cœur, s'acharnant à donner le meilleur d'elle-même, offrant à son supérieur toutes les capacités dont elle dispose.

Néanmoins, la jeune femme apprend de nouveau à profiter de la vie, s'ouvrant un peu plus aux autres, cherchant de nouvelles choses à découvrir. Seul vestige de son passé, son deuxième prénom, Rose, en hommage à sa mère.



Derrière l'écran

Prénom/Pseudo :June >->  
Âge : Toujours 20 balais.
Fille ou garçon ? D'moiselle.  
Passions : Beaucoup.
Comment as-tu découvert le forum ?Avec mes précédents comptes <-<  
Que penses-tu du forum ? Il est kul *3*
Autres : X
Code:


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH |  NESIS |  MEIYA ▬▬ Modifiée par Lou Ainsel
Messages : 29
Date d'inscription : 10/12/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 4 Mai - 16:51
Jolie fiche, malgré qu'elle soit un peu triste. Toujours aussi bien écrite en tout cas ^^


Bienvenue ! Tu es validé(e) !


Bonjour/bonsoir,

Bienvenue sur Maître ou Neko, nous espérons que tu t'amuseras bien et nous te félicitons pour ta validation et ta fiche =3

Avant toute chose, nous te demandons de recenser ton avatar =>ici<=

Ainsi tu peux faire une demande d'hybride =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande d'habitation pour que ton personnage ait sa maison =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande de rp =>ici>=

Nous te conseillons également d'ouvrir une boite mail et d'acheter un téléphone ==> ici <==

Et pour finir, il ne te reste plus qu'à ouvrir ta boite aux lettres ==> ici <==
Amuse toi bien parmi nous =)

Messages : 2515
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Présentations :: Présentations des humains :: Validées-