Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Des courbatures partout mais de la motivation quand même [PV PNJ d'Esteban : Alexender]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Ven 28 Avr - 22:07
Au petit matin, Kioko eut bien du mal à se remettre les idées en place. La veille, Shaka et elle s'étaient longuement amusés, dans la pièce principale, sous la douche, au lit, encore et encore. Combien d'orgasmes avait-elle eu ? Combien, lui, en avait eu ? Elle ne savait plus.
Oh, elle se souvenait bien du déroulement de l'après-midi et de la nuit jusqu'à une heure du matin, puis de s'être écroulés de fatigue, mais là, sa tête lui donnait l'impression d'être dans un étau. Une magnifique gueule de bois en effet !

Elle tenta de se relever mais retomba au lit...attrapée par Shaka en plus. Visiblement, il voulait remettre le couvert. Elle marmonna, se plaignant de sa migraine affreuse, mais voila qu'il lui disait qu'il était le meilleur remède...

- Eh ! Le soleil est levé depuis longtemps, je ne suis plus sensée t'obéir !

Mais elle disait cela en riant et elle se laissa embarquer à nouveau. Suite à cette nouvelle partie de jambes en l'air, elle emprunta la salle de bain du jeune homme, seule cette fois. Elle avait besoin de se laver, de se réveiller et tenter de faire partir ce mal de tête, même si le "remède" de Shaka avait été plutôt efficace. Une fois propre et sèche, elle sortit de la salle de bain et partit à la recherche de ses vêtements, les enfilant un par un. Lui, il dormait toujours visiblement.
Elle attrapa un bout de papier qui trainait et un crayon pour y écrire son numéro de téléphone avec un petit mot "viens me voir". Trois petits mots qui exprimaient clairement qu'elle avait aimé ce long moment en sa compagnie.

Elle sortit alors de la roulotte, le laissant se reposer. Elle vérifia l'heure, le soleil s'était levé depuis deux ou trois heures visiblement. Elle retourna à la tente-self où elle récupéra son gilet, se couvrant immédiatement. Après tout, il faisait encore frais. Elle croisa Mustang qui lui tendit juste un verre d'eau et un cachet pour le mal de crâne. Elle le remercia d'un sourire avant de le prendre et de vider le verre.
Elle lui annonça que pour les restes, ils pouvaient les garder, elle viendrait récupérer un autre jour les boites, ce n'était pas un problème. Elle le remercia aussi pour le moment passé en leur compagnie...elle les avait trouvé agréable et elle ne le cachait pas.

Tout sourire, elle se dirigea alors vers la sortie du cirque, une pâtisserie en main qu'elle dégustait, affamée comme elle était. Après tout, depuis la veille à midi où elle avait perdu son défi, elle n'avait rien mangé. De loin, elle repéra Alexender...armé d'un gros sac. Elle se précipita vers lui.

- Alexender ! Alexender ! Attends-moi !

Elle arriva enfin à son niveau et...toussa, s'étant à moitié étouffé avec la pâtisserie. Elle réussit à correctement l'avaler et lui offrit un large sourire.

- Tu as l'air bien matinal ! Dis-moi, quand est-ce que tu voudras m'apprendre à être plus discrète ?

Tout son corps lui faisait mal, mais elle était ravie de revoir Alexender avant de rentrer chez elle. Il ne restait plus qu'à décider d'une première séance en fonction de leur emploi du temps.
Messages : 97
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 28 Avr - 22:28
Aujourd'hui je me lève, tôt, plus qu'habituellement, car mon frère m'as donné une nouvelle mission de surveillance, aujourd'hui, je vais devoir repérer les mouvement d'une nouvelle cible potentielle. Je prépare donc mes affaires, et tous ce dont j'ai besoin afin de passer une journée de surveillance et de filature.

Une fois mon arme à l’intérieur du sac, suffisamment démontée afin que cela ne sois pas trop suspect, je vérifie une dernière fois les infos que nous avons sur notre cible.

Alexendre Tremblay, vus récemment entrant dans le centre de dressage, nous pensons pour le moment que ce dernier, étant rabatteur, et venant pour la première au centre suite à l'internement d'Eileen, cherche des informations à notre sujet.

Sa photo, et ses infos récupérées via nos différentes sources, ce dernier a fait partis d'unités armée d'élites, autrement dit, il n'est pas un amateur, le reste de ce que nous avons récupérer n'est pas important pour aujourd'hui.

Je sors alors, le soleil viens tout juste de se lever, je n'ai rien mangé, mais je n'ai pas faim.
Mais alors que je m’apprête à sortir, une voix se fait entendre. Notre visiteuse d'hier, qui semble ne pas avoir quitté le cirque de la nuit.
Concentré sur ma mission, je tourne alors la tête, lui lançant un regard beaucoup plus glacial que d'habitude. Mais une fois cette dernière à ma hauteur, je n'ai pas d'autre choix que de perdre du temps avec elle.
Je la vois s'étouffer avec sa pâtisserie. Ce qui me fait silencieusement soupirer, je n'aime pas avoir d'amateurs trop longtemps dans le cirque, leur faiblesse est un danger en cas d'attaque.

Mais je me souviens lui avoir promis de lui apprendre à être plus discrète, une chance pour elle qu'elle soit bonne en cuisine, j'admet avoir eu un moment de faiblesse hier.

Tu as le vertige ?

A peine sa réponse prononcée que je reprend ma route.

Suis moi.

Je ne vais rien faire de spécial aujourd'hui, alors elle peut m'accompagner si cela lui chante.
Je marche un moment en silence, il n'y a que peux de personnes dans le rue ce matin, et personne ne fait attention à deux hybrides qui se promènent.

Tout le trajet ce fait alors en silence, ou si elle me parle, je ne répond pas. Nous arrivons finalement au pied d'un immeuble d'appartements. Dans lequel je m'engouffre sans m’arrêter.
Nous montons les étages par les escaliers, TOUT les étages, pour arriver devant une porte fermée menant sur le toit. Sortant quelque petits outils de fabrication maison, il ne me faut que quelque minutes afin de déverrouiller la petite serrure, nous libérant l'accès.

Nous voilà alors sur le toit. Je m'approche alors du rebord m'arrêtant un instant, puis tournant ma tête vers Kioko.

Dis moi ce que tu entend maintenant.
Messages : 228
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 28 Avr - 22:49
Alors que Kioko était face à Alexender, celui-là était beaucoup plus...glacial que d'habitude. Et à vrai dire, elle n'estimait pas cela vraiment possible avec lui. Mais pourquoi pas ? Ce qui prouvait qu'il restait surprenant, malgré tout. Et cela lui plaisait étrangement.
Bon, il ne lui souhaita même pas "bonjour" ou ne lui demanda pas comment elle allait, mais bon, venant de lui, ce n'était pas surprenant. Par contre, l'unique question qu'il posa la surprit.

- Euh non...mais pourquoi ?


Évidemment, il ne chercha pas spécialement à répondre et se mit en route. Comme demandé, elle le suivit. Elle se demandait pourquoi il avait posé cette question et où il l'emmenait. Mais aussi ce qu'il avait dans le sac. Néanmoins, aussi étrange soit-il, elle ne posa pas de question. D'une part, elle savait qu'ils avaient leurs petits secrets, surtout en tant que tueurs, et puis, Alexender était le plus discret et le plus glacial de tous, elle avait peu de chances d'en tirer quoique ce soit.
Elle le suivit alors, sa queue se balançant dans son dos. Comme d'habitude, dans le peu de personne qu'ils croisèrent, certains observèrent sa couleur étrange mais elle les ignorait royalement.

Finalement, ils entrèrent dans un immeuble. Kioko suivait toujours le mouvement mais soupira en le voyant prendre les escaliers. Shaka lui avait donné tellement de courbatures qu'elle aurait préféré prendre l'ascenseur. Néanmoins, elle rattrapa Alexender avant de le perdre de vue et grimpa les marches derrière lui. Ce fut long, et elle peina vers la fin. Oh pourtant, elle était endurante mais ses courbatures étaient affreuses. Néanmoins, elle ne se plaignit pas, laissant juste une petite distance entre eux deux.

Elle le rejoignit alors qu'il crochetait la porte menant au toit. Combien d'activités illégales faisaient-ils comme cela ? Autant ne pas se poser la question. Elle le suivit sur le toit, malgré la fraicheur ambiante. Elle regarda autour d'elle et en entendant la question d'Alexender, elle le rejoignit proche du rebord. Elle regarda vers le bas, sans aucun soucis de ce côté là puis elle se tourna, s'assit sur le rebord qui lui arrivait en temps normal à peu près à mi-cuisse. Ses oreilles bougèrent dans tout les sens, se figeant quand elle captait un son.

- Une voiture qui passe. Un passant...au téléphone ? Oh, et...

Ses oreilles se remirent à bouger. Elle ne s'en rendait même pas compte, le faisant totalement inconsciemment alors qu'elle tentait de répondre à la question du jeune homme.

- Mmh...une dispute ? Ça provient de l'immeuble ça...probablement une fenêtre ouverte. Une simple histoire de brosse à dents ? Cette femme à l'air sur les nerfs.


Elle leva les yeux vers Alexender, ses oreilles se remirent à bouger mais elle n'entendait rien de plus.

- C'est tout...à moins que j'ai loupé quelque chose ?

Elle attendit sa réponse pour savoir si elle avait réussit ce petit test ou si elle avait raté quelque chose.
Messages : 97
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 28 Avr - 23:07
Bien, elle m'as suivis jusque là, malgré le fait d'avoir pris les escaliers, elle n'a rien dit, ni même râler, et pourtant, je pense qu'après une nuit dans les mains de Shaka, elle doit être plutôt fatiguée physiquement parlant.

Mais elle se prête au jeux, et nous voilà au bord de l'immeuble, je la regarde alors qu'elle me donne les informations sur ce qu'elle entend, et comme je peux m'y attendre, elle bouge les oreilles en direction de chaque son qu'elle est capable de capter, cela me rappel de vieux souvenirs.
Posant mon sac à terre, j'ouvre ce dernier, lui donnant vus sur ce qui peut être pour elle des morceaux de tout et de n'importe quoi, mais je commence alors à monter, minutieusement mon arme devant elle, cela ressemblant de plus en plus à un fusil de précision.

Il y avait des félins aussi avant..... un peu comme toi, mais aucun n'a survécus, ils n'ont pas duré longtemps en mission, trop peu discrets.

Continuant à monter mon arme, je place alors la lunette sur cette dernière et la pose sur le rebord, sur laquelle je monte, regardant un moment la rue en dessous de mois, un seul pas et ce serais la chute assurée.

Tu entend bien les choses, mais tu n'est physiquement pas capable de les distinguer dans leur ensenble, voilà pourquoi tu bouge tes oreilles dans chacune des directions de chaque bruit. Tout comme ta queue reflète ta sentiments et émotions,
tes apendices d'animales te vaudraient une mort assurée en tant que tueuse.


Tout en parlant, je regarde dans une direction précise, ne bougeant plus durant quelque minutes, avant de redescendre d'un coup, j'attrape alors mon fusil et place le bipied sur le rebord, en position de tire.

Etre capable de distinguer les choses dans son ensemble, voilà ce que tu devrais apprendre à faire, si un son viens d'une autre direction il sera moins fort, alors focalise plus d'attention dessus, tu n'est pas obligé de forcément tendre l'oreille afin de capter la moindre chose.

Dans ma lunette, je regarde Monsieur Tremblay arrivé à l'heure prévus au QG des rabatteurs, j'observe ainsi la direction par laquelle il est arrivé, mais aussi le temps approximatif mis depuis son domicile que nous avons repérer quelque jours avant.

Je me retourne alors vers Kioko.

Essais de diriger tes oreilles vers l'homme au téléphone, mais dis moi ce que dis la femme qui dispute son mari.
Messages : 228
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 29 Avr - 11:56
Alors que Kioko répondait à Alexender sur les sons qu'elle pouvait entendre d'ici, elle le vit poser son sac au sol et l'ouvrir. Elle jeta un coup d’œil au contenu. Qu'est-ce que c'était que ce bordel ? Elle ne reconnaissait rien là-dedans mais rien d'étonnant puisqu'elle ne connaissait rien aux armes. Et puis voila qu'il se met à parler de leur passé. C'était bien la première fois que l'un des frères lui en parlait. Elle tourna la tête vers lui, intriguée.

- Des félins ? Parce qu'ils avaient le même genre d'appendice que les miens ? Vous n'êtes pas tous très proches des humains, normalement ? De ce que j'ai pu voir, a pars les yeux pour quelques uns, vous êtes plus humains qu'hybrides...


Ayant vu Esteban et Shaka nus également, elle pouvait confirmer qu'il n'y avait rien d'autres typique d'hybrides chez eux. A côté de la fratrie réunie, Kioko faisait bien plus hybride qu'eux tous.
Pendant ce temps, Alexender était en train de monter...une arme. Oui, oui, une vraie arme à feu. Elle le regarda, surprise.

- Qu'est-ce que tu vas faire avec ça ? Tu comptes...tuer quelqu'un, là, devant moi ?

Elle avait encore un peu de mal à réaliser qu'ils étaient des tueurs, tout de même. Alors elle imaginait mal qu'il ait pu l'inviter à la suivre pour ensuite tuer quelqu'un sous ses yeux. Et voila qu'il montait sur le rebord, aussi près du vide ? Elle soupira.

- Dis donc, tu éviteras de tomber s'il te plait. Je n'ai pas le courage de te ramener au cirque après.

Oui, c'était bien de l'humour. Sur un ton plutôt blasé. Mais lui, comme d'habitude, il enchainait sur le fil de ses pensées. Au moins, il lui donnait des conseils, ce qui ressemblait un peu à un miracle à ses yeux. Pour le peu qu'elle le connaissait, elle n'aurait pas imaginé que ce genre de choses puisse arriver.

- Pourtant, il me semblait être plutôt discrète au bar...mais pas assez si tu m'as repéré. Heureusement que je ne suis pas une tueuse alors, mais tu crois vraiment que je peux réussir à changer mes habitudes ?


Et puis, voila qu'il redescendit du muret et mit en place son fusil. Elle connaissait vraiment mal ce genre de choses mais cela l'intriguait.

- Dis-moi, tu peux voir jusqu'à quelle distance avec ça ?

Alors qu'Alexender était concentré sur son fusil, il continuait de lui donner ses conseils. La scène était vraiment étrange, mais au final, elle sentait qu'avec le cirque, elle allait se retrouver assez souvent dans ce genre de situations sortant de l'ordinaire.

- D'accord.

Elle suivit les directives, dirigeant ses oreilles vers l'homme au téléphone. Elle entendait assez bien sa discussion visiblement professionnel, avec un collègue ou un supérieur. Mais Alexender voulait qu'elle lui raconte la dispute de la femme avec son mari. Elle se concentra, tentant de capter cette dispute, et plusieurs fois, ses oreilles se dirigèrent vers cette discussion. Son visage affichait un air concentré, sourcils froncés, alors qu'elle tentait de se forcer à garder les oreilles vers l'homme au téléphone. Autant dire que pour l'instant, elle avait un peu de mal, mais elle faisait de son mieux.

- Alors...elle engueule son mari parce qu'il n'a pas mis la brosse à dent au bon endroit...ah, il a sali la salle de bain aussi...

Le peu qu'elle réussissait à entendre de cette discussion la désespérait au plus haut point.

- Ah, c'est un bon à rien aussi...Mais qu'il l'envoie chier aussi au lieu de se taire !


Agacée par le fait que ses propres oreilles ne semblaient pas vouloir lui obéir, elle venait de se lâcher, comme si elle faisait partie de la dispute.
Messages : 97
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 29 Avr - 14:41
Kioko se montre bien curieuse en ce qui est en rapport à notre passé, et bien que je ne fasse pas attention à elle jusqu'au moment où je lui demande d'écouter une conversation, tout en dirigeant ses oreilles vers un autre endroit, et je remarque que le résultat n'est pas très concluant.

Je soupire un moment, alors que je la vois s'énerver.

Tu as beaucoup trop d'habitudes animales, ce n'est pas un mal si tu était une simple adoptable, mais cela est facilement repérable par quelqu'un qui se méfierait. Tu dois être capable d'avoir les oreilles tournées dans une direction tout en écoutant autre chose.

Je laisse un moment en suspend, visualisant différents rabatteurs occupés à leurs tâches quotidiennes.

Pour te rassurer, je ne suis pas ici pour tuer, pas encore du moins, j'observe la rabatteur que l'on soupçonne d'avoir interroger la femme retenue au centre, ce dernier semble avoir pris pour décision de trouver les coupables de certaines actions que nous avons menées afin de semer la trouble et la confusion. Pour le moment il ne représente pas un danger, mais si il est amené à en devenir un, nous pourrions prendre comme résolution de l'éliminer.

Et pour cette arme, je peux voir jusqu'à 2 kilomètres avec une ligne de vue dégagée, ma cible la plus éloignée a été de 1.7 kilomètres. Mais regarde par toi même si tu veux te faire une idée.


Je me lève, lui laissant la place afin qu'elle puisse jeter un coup d’œil dans la lunette, elle est dirigée droit sur le bâtiment des rabatteurs, située à environs 300 mètres de là, il est possible de voir chaque personne bouger à travers les fenêtres, presque comme si l'on était directement collé à la fenêtre.

Alors qu'elle est occupée à regarder, je répond à sa question.

Nous sommes tous des expériences ratées, certain plus que d'autre, et une partie d'entre nous avaient conservé leur appendices d'hybrides, les différents félins par exemple. Ces derniers ont fait partis des premiers à servir de cobayes ou biens les premiers à mourir en mission, trop voyant ou bien trop suspect. Seuls ceux qui ont réussis à ce faire passer pour des humains ou trouver des techniques de chasse efficaces sont encore en vie. Mais cela n'a que peux d'importance, lorsque le jeux sera lancé, il ne restera plus rien à la fin, nous ne sommes que des condamnés en sursis, nous mourrons tous durant le jeux.

Ces paroles, aussi morbides soient elles, ne sont pas dis sur un ton particulier, elles sont énoncées comme un simple fait, quelque chose de normal, ce qui peut potentiellement mettre mal à l'aise.

Une fois encore, seuls ceux qui se battrons de toute leurs forces pour survivre gagneront le droit de créer le monde d'après.
Messages : 228
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 29 Avr - 17:33
Alors qu'Alexender la regardait s'agacer, les oreilles de Kioko se baissèrent aussitôt en l'entendant soupirer. Elle qui espérait faire bonne impression, c'était un peu raté finalement.

- Je me doute, et il y a bien un jour où un rabatteur se méfiera...Que tu m'aies grillé me suffit largement.

Même si au final, elle avait gagné pas mal d'avantage dans cette histoire. Des amis, des amants également, très doués d'ailleurs. Des possibilités pour s'amuser et rire autant qu'il était possible de le faire. Et ses informations étaient utiles à un groupe. Alors oui, qu'Alexender l'ait grillé s'était finalement transformé en avantage. Mais si un rabatteur la grillait...là, ce ne serait pas du tout la même histoire. Elle ne tenait pas à finir au QG pour être interrogée. Alors, elle faisait des efforts.
En tout cas, le jeune homme lui annonçait tranquillement qu'ils pourraient très bien éliminer un rabatteur si celui-ci devenait gênant. Encore une fois, elle avait un peu de mal à se faire à l'idée, mais discuter avec Alexender lui envoyait la dure réalité en pleine tronche...elle faisait ami-ami avec un groupe de tueurs. Néanmoins, quand il lui proposa de regarder, elle accepta avec plaisir et s'installa là où il était deux secondes auparavant. Bon, elle, elle s'était assise alors que lui...il adoptait une position plus adéquate pour tirer.

Elle se pencha pour regarder. C'était la première fois qu'elle était aussi proche d'un fusil et qu'elle pouvait voir d'aussi loin. Et elle était ravie du résultat.

- Wahou ! Mais c'est génial ça !

Elle observa l'homme sur lequel était braqué le fusil.

- C'est lui que vous surveillez ? Maintenant que je sais à quoi il ressemble, je verrais s'il vient au bar. Peut-être qu'il raconterait des choses intéressantes.

Elle regarda une nouvelle fois, impressionnée, puis se releva pour lui laisser sa place. Après tout, il était en plein travail lui et elle ne voudrait pas qu'il rate quelque chose à cause d'elle. Néanmoins, elle écouta ses réponses avec attention. Et alors qu'elle se relevait, soulageant ses fesses bien meurtries depuis sa nuit avec Shaka, elle fut assez déconcertée par ce qu'elle entendait.

- Vous aviez l'air d'être nombreux au départ...Mais dis-moi, pourquoi lancer un tel jeu si vous êtes persuadé de mourir avant la fin ? Ne serait-ce pas utile d'en être les gagnants ?

Non, elle ne comprenait pas qu'on puisse vouloir mourir pour ce genre de cause. Ne même pas envisager la survie n'était pas vraiment habituel et lui semblait étrange. Néanmoins, elle ne les jugeait pas, elle tentait de comprendre, même si elle n'avait pas tout les éléments en main pour cela.

- Mais d'ailleurs, si vous êtes entrainés à tuer, il ne devrait pas y avoir grand monde qui pourrait lutter contre vous tous...peut-être quelques rabatteurs mais et après ?


Elle ne voyait pas trop qui pourrait les atteindre, surtout qu'ils étaient vraiment bien équipés visiblement à en juger l'arme qui était posée juste à côté.
Messages : 97
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 29 Avr - 18:13
Écoutant les réactions de Kioko, je reprend alors ma place, me positionnant comme avant et ne bougeant plus d'un millimètre. J'observe les allers et venus de ce rabatteurs, se manière de bouger, d'agir avec les autres, tous les détails qui pourraient nous en apprendre plus.

Aucun humain ne t'a remarqué jusque là alors c'est que tu ne t'en sort pas si mal, mais n'oublis pas deux choses,
les soupçons pèsent de plus en plus sur le cirque et si tu y viens souvent, pour une rais ou pour une autre, tu risque de devenir une suspect potentielle. Autrement dis, ils feront plus attention à toi.


Sa réplique suivante me replonge une fraction de seconde dans des souvenirs, les couloirs du laboratoire, les chercheurs, les hybrides, toutes ces expériences ratées qui ont servies des intérêts beaucoup moins noble que ce pour quoi elles étaient prédisposées.

Nous étions à peu près 300 au départ, de tous les hybridations possibles, bovins, canidés, félins, reptiles, insectes,
tout ce qu'il est possible d'imaginer. Au final aujourd'hui, il ne reste que nous.


Sa question suivante me fait en revanche avoir un léger sourire.

Il y a beaucoup plus de personnes dangereuses ici que tu le pense, dealers, mafieux, rabatteurs, nous avons même mis un de ces éléments dangereux à la tête de la ville. Le chaos s'installe petit à petit, et chacun se prépare au pire, alors nous ne devons sous-estimer personne. Quand à nous, nous allons être l'origine de la panique et du jeux, mais à quoi bon gagner ? Nous ne serions que le reflet de ce que nous allons détruire, des tueurs ayant le pouvoir sur une île ? Cela n'a aucun sens.
Seul ce qui auront assez de volonté de survie gagneront le droit de diriger, en ayant le souvenir que leur vie ne valait pas grand chose, ils auront alors la considération de celle des autres. Mais nous n'allons pas gagner l'image de bonnes personnes par nos actions bien au contraire, nous seront probablement les êtres les plus haïs de cette île.


Je relève alors la tête.

Pourquoi avoir choisit de nous aider alors ? Tu n'as pas été si difficile à convaincre d'après les rapports, que cherche tu à travers cette prise de position ? A moins que ce ne soit que pour profiter physiquement de ce que nous sommes ?En ce cas tu ferais mieux d'en profiter un maximum car cela ne durera pas.
Messages : 228
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 29 Avr - 18:57
- Je me doutais bien que je finirais un jour par être une suspecte potentielle, mais ça ne m'effraie pas. Mais tu as raison sur un point, ils feront certainement plus attention à moi un jour, et j'ai intérêt à ne pas avoir quoique ce soit qui me grillerait...Je vais m'entrainer pour mes oreilles.

Même si cela lui prenait des jours et des jours, Kioko ferait tout pour maitriser cette partie de son anatomie qui semblait ne vouloir en faire qu'à ses envies.

- Je vois, et toi ? Tu es de quelle race ?

Autant où chez elle, il était assez facile de deviner de quelle espèce elle était. Surtout que les chats étaient plutôt courant sur l'ile, mais chez Alexender, c'était tellement discret qu'elle se posait réellement la question.
Quand il enchaina sur les personnes dangereuses dans la ville, elle l'écouta et soupira. Il avait raison, cette ville était truffée de personnes dangereuses, et même certains hybrides étaient particulièrement dangereux. Elle en savait quelque chose à force d'avoir entendu les rabatteurs parler d'un hybride sauvage vivant en ville et s'amusant à kidnapper tout ce qui lui passait sous la main.

- Il est clair que la majorité des votes pour cet homme, ils ne se sont pas vraiment rendu compte. Il était évident qu'il n'était pas quelqu'un de bien. Même si asservir les humains, c'est assez osé tout de même. Peut-être qu'au final, vous seriez capable d'autre chose, on ne sait jamais après tout. Les plus haïs ? Je ne pense pas, haïs certes, mais vous permettrez à beaucoup de monde de se déchainer, de laisser libre court à leur rage et leur violence...Beaucoup d'hybrides gagneront ainsi leur liberté.


Au final, ce serait un sacré changement mais elle était persuadée que l'avis sur le cirque serait assez mitigé. Mais voila qu'Alexender se mit à lui poser des questions. Et l'une d'elle pourrait être assez vexante au final. Elle fronça les sourcils.

- Dis donc, je t'aime bien mais évites de dire que je ne cherche que ça ! Je te rappelle que je n'ai en rien cherché à ce que ça arrive avec Shaka ! Que ce soit avec lui ou Esteban, rien n'était prémédité.


Sa queue s'agita, exprimant clairement son désaccord et son agacement face à ce qu'il venait de sous-entendre.

- Pour te répondre, à la base, j'envisageais surtout d'aider les révolutionnaires. Bon, c'est vrai que je ne connaissais pas votre existence jusqu'à la visite d'Esteban. Je savais que mon travail permettait d'obtenir des informations et je voulais en faire profiter un groupe. Même si je m'entends très bien avec Ryosei, mon maître sur le papier pour information, je considère que même les hybrides ont le droit d'être libre. Et si c'est en rasant tout, pour tout recommencer, pourquoi pas ? Vous êtes plus violents que les révolutionnaires dans vos choix et vos actions, mais en même temps, je me sens plus proche de vous. Et lors de mon tête à tête avec Esteban, j'avoue que je l'ai trouvé amusant. Et je préfère que mes informations aillent pour quelqu'un dont j'apprécie le caractère. Du moins, pour ce que j'en ai vu jusque là.

Kioko était honnête et avouait également qu'elle savait parfaitement ne pas tout connaitre du cirque et de ses habitants. Elle savait qu'ils avaient des secrets et elle assumait parfaitement de ne pas pouvoir tous les connaitre. Ou du moins, d'attendre que certains lui soient révélés.
Messages : 97
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 30 Avr - 13:19
Effrayé ? La question à ce poser n'est pas d'avoir peur ou non, mais es tu réellement prête à mettre ta vie en jeux ?
Il est beaucoup plus difficile de rester aussi sûre de sois à l'approche de la mort, pour le moment, les rabatteurs ne sont que des policiers chasseurs d'hybrides, mais lorsque le jeux sera lancer, le droit de tuer sera devenus universel, alors il vaudrait mieux que tu sois devenus la plus discrète possible à ce moment là.



Tout en continuant d'observer les mouvements de différentes cibles présentes dans le bâtiment, je répond à Kioko, qui semble curieuse à notre sujet.


Je suis un harfang, harfang des neiges pour être plus précis. Quand au nouveau maire, sa présence nous arrange en partie, laisser les humains faire ce qu'ils veulent de leur petit monde, et laisser le désordre grandir fragilise leur cohésion, beaucoup de personnes vont souffrir de ses nouvelles lois, éliminant en même temps une partie des soutiens potentiels, et pourquoi peut être, la possibilité de faire se soulever les humains entre eux, cela nous laisserais un terrain propice à un chaos total, mais ce n'est qu'une hypothèse.

C'est alors que Kioko se fâche en rapport à mon sous entendus, pour ma part, je me prend ses remarques sans sourciller, lâchant un nouveau soupire à la fin de son histoire.

Alors tu es une parti sante de la violence ? Les révolutionnaires ne sont que des pantins que l'on agite face aux humains, un outils qui nous permet de focaliser une grande partie des enquêtes des humains. Tout comme le village des sauvages, leur neutralité montre leur faiblesse, à vouloir vivre paisiblement à coté de ceux qui veulent notre mort, tôt ou tard,
nous les obligeront à choisir un camp. Mais retiens bien une chose.....


Je tourne alors la tête vers elle, plantant mon regard perçant dans le siens.

Je me fiche que tu m’apprécie ou non, mais pour une informatrice tu a déjà couché avec deux des nôtres, j'espère que tu ne te montre pas aussi docile avec les humains, mais entendre les cris à l'autre but du cirque ne t'aide pas à être discrète, pour le moment, je te considère comme potentiellement dangereuse. J'espère me tromper.

Quitte à être honnête alors je le suis également,, elle se laisse facilement prendre au jeux, et ne sachant pas si il en est de même avec les humains, alors je crains pour les informations qu'elle pourrait apprendre à notre sujet, ce qu'elle pourrait dévoiler pour une simple partit de jambes en l'aire et pour se faire plaisir, et si jamais nous devions nous retrouver en danger à cause d'elle, je n'aurais aucun remord à éliminer le problème.
Messages : 228
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 30 Avr - 14:35
- Pour l'instant, je dirais que tant que c'est pour une cause qui vaut le coup, je dirais oui. Mais évidemment, comme tu le dis, il est plus facile de l'assurer sans être en danger.

Kioko ne releva pas le reste de la phrase. Alexender ignorait beaucoup de choses sur sa vie et notamment qu'elle prenait des cours d'auto-défense. Bon, elle savait parfaitement que contre lui ou ses frères, elle n'aurait certainement pas la possibilité de se défendre, mais contre une majorité, c'était suffisant pour pouvoir ensuite s'échapper. Même si, elle allait surement s'intéresser de prêt à des sports de combat. Et même si sa maitrise ne serait pas énorme, ce serait toujours cela de pris quand ce fameux jeu commencerait.

- Oui donc, vous cherchez toutes les possibilités pour faire naitre le chaos dans cette ville.


Elle jeta un coup d’œil sur la vue qui s'offrait à eux. Pendant combien de temps encore pourrait-elle profiter de cette vue ? De la tranquillité de la ville qui se réveillait ? De ce calme apparent ?
Elle écouta alors ce que lui répondait Alexender sur ses raisons de les avoir rejoint eux.

- Je connais que peu les révolutionnaires, en dehors de ce que les journalistes nous montre, mais depuis la disparition de Syolkïr, ils ont l'air plus...calmes. Je ne sais pas ce qu'ils fabriquent actuellement et je ne tiens pas à le savoir. Si je me retrouve à avoir des liens avec eux en plus de vous, je ne suis pas sure que ça m'arrangera.


Parce que dans ce genre de cas, elle attirerait bien trop l'attention. Ce serait louche qu'une hybride dans son genre soit en contact avec le cirque et la révolution.

- Pour le village, d'un côté, je comprends leur avis là-dessus. Comme la majorité des hybrides adoptables, ils ne veulent que vivre leur vie sans créer d'ennuis. Mais ce genre de vie est assez...utopique je trouve. On finit toujours par avoir les ennuis sur le dos.

Mais voila qu'Alexender reprenait sur ses parties de jambes en l'air avec ses frères. Elle fronça les sourcils, sa queue s'agitant de manière très agacée. Il sous-entendait pleinement l'image qu'il avait d'elle. Sa main partit aussitôt lui claquant la joue et sans aucune douceur. Tant pis s'il avait les capacités de la faire voler par-dessus le rebord de cet immeuble.

- Je me demande bien pourquoi tu m'as proposé de venir ici si c'est ce que tu penses de moi ! Tu n'es qu'un crétin Alexender ! Tu te permets de me juger, seulement sur ce que tu as pu voir ? Mais pourtant, je suis sure que tu as parfaitement vu le nombre de fois où je refuse les avances des clients au bar. Même si j'ai couché avec Esteban et Shaka, ce n'est pas dans mes habitudes ! Je ne couche pas avec le premier venu sous prétexte qu'il me plait ! Je préfère d'abord apprendre à le connaitre, mais parfois, ça ne se déroule pas comme on le prévoit. Je ne suis pas venue hier dans l'idée de coucher avec l'un de vous et pour ce qui est des cris...ça ne te regarde pas !

Qu'est-ce qu'il savait lui, de sa vie ? Ou de simplement, ce qui s'était passé dans la roulotte de Shaka ? Plutôt énervée, ses oreilles s'étaient couchées en arrière. Oui, comme les chats face à une menace.

- Je vois parfaitement que tu ne m'apprécie pas et tout ça, juste parce que j'ai couché avec tes frères ? Alors oui, je l'ai fais mais ça ne te regarde pas ! Et tu peux croire ce que tu veux, je n'ai jamais eu l'intention de révéler quoi que ce soit sur vous ! Sinon, je l'aurai déjà fait depuis longtemps, notamment quand Ryosei a surprit Esteban dans ma chambre ! Mais en même temps, qu'est-ce que je pouvais attendre de mieux venant d'un glaçon sur pattes qui n'a de réactions que face à un Hayashi ?

Elle était vexée et se retrouvait à lui lancer des piques en plein visage. Même si au final, cela n'allait surement pas le toucher. Elle soupira et se leva.

- Je pense qu'il vaut mieux que je rentre, je n'aurai pas du te suivre ici.


Elle se dirigea vers la porte qui menait aux escaliers. Elle avait bien envie d'ajouter "adieu" à sa tirade, mais elle savait bien qu'elle le reverrait, bien qu'elle ne soit pas obligée de lui parler. Tant qu'il avait cette image d'elle, il ne servirait à rien de discuter avec lui. Elle claqua la porte derrière elle et descendit les marches à toute vitesse, toute douleur du aux courbatures totalement oubliée. Elle passa par les petites rues pour rejoindre le bar, se dirigeant droit vers le QG des rabatteurs, puisqu'il était juste à côté. Sur la route, elle croisa deux clients habituels du bar qui profitèrent qu'il n'y avait qu'eux trois dans cette ruelle pour tenter de la draguer et de se montrer...entreprenant. Déjà bien agacée par Alexender, elle n'hésita pas une seule seconde à utiliser ce qu'elle avait appris pour plaquer le plus entreprenant au sol. Elle les laissa partir en courant, puis arriva enfin au bar, entrant par la porte à l'arrière avant de monter directement dans sa chambre. Ce qui lui faisait le plus mal dans cette histoire ? C'est qu'elle appréciait vraiment Alexender à la base.
Messages : 97
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Sarika, Leah Aoife, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Mes liens

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Chat (Nebelung)
Maître/Maîtresse: Ryosei Nobokazu (predef)
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable Révoltée
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit