Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Un bon chirurgien, tu deviendras ! [ Isaak ♥ ]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 4 Avr - 12:46
Deux bonnes semaines sont passées depuis l'adoption de Kai, et tout se passe à merveille ! enfin presque, l'hybride se montre parfois un peu têtu, mais c'est loin d'être le connard d'avant. Avec son doc, il a envie de bien faire et de rester aussi longtemps que possible dans cette belle maison. Ses ailes vont d'ailleurs beaucoup mieux, il peut désormais les déployer sans trop de difficulté et les faire battre. Quelle plaisir de pouvoir de nouveau les bouger sans souffrance, il doit une fière chandelle à son maître. Il n'aurait jamais pensé aussi bien s'entendre avec ce dernier. Et il est vrai qu'il ne le traite pas comme un esclave, le brun en est encore surpris.

La chauve-souris se trouve actuellement dans sa chambre, se réveillant en douceur. Son insomnie s'est étrangement calmée depuis qu'il habite ici et c'est tant mieux. Cela fait longtemps qu'il n'avait pas connu des bonnes nuits de sommeil. Il doit être dans les alentours de midi et demi, voir peut-être même treize heure. En effet, l'hybride a réussit à se caler sur les horaires du Russe, ainsi, ils peuvent passer du temps ensemble sans être décalés. Kai n'a jamais été très bon pour le réveil, il n'aime pas ça. Assit sur le matelas, il contemple le mur d'un air vide. Ouais, vraiment compliqué les réveils, même après avoir bien dormis. Il s'étire et baille longuement, avant d'essayer de remettre de l'ordre dans ses cheveux. Avant de faire quoi que ce soit, le vampire fait son lit, remettant le drap, la couverture et les oreillers bien en place. Il n'y a pas un seul faux pli. Il ouvre ensuite les rideaux avec précaution, histoire de ne pas finir aveugle, puis il sort silencieusement de sa chambre, se dirigeant vers la cuisine. Il a décidé de faire plaisir à son maître et de lui apporter le déjeuner au lit.

Kai fouille dans le frigo un moment, se demandant ce qu'il allait bien pouvoir cuisiner. Un truc simple et rapide. Des œufs brouillés avec du bacon... Allez, adjugé vendu ! Il prépare donc le tout, fait cuire le bacon, mais pas trop afin que cela ne ressemble pas à des chips. Une fois le repas prêt, il prend un plateau et y pose une assiette dessus, les œufs et la viande allant dans le récipient. Il rajoute un verre et le remplit de jus de fruit bien frais, sans oublier les couverts. L'hybride reprend le tout et l'embarque jusque dans la chambre de son maître. Il n'a jamais fait ça avant, et ne sait pas comment le Russe va réagir. Il se sens plus proche du tatoué, lui offrant parfois quelques sourires. Ca lui fait tout drôle et c'est même très agréable de se sentir apprécier.

Le voilà devant la porte du médecin. Il reste devant un moment, hésitant. Puis finalement, il pénètre doucement dans la pièce, refermant tout aussi délicatement la porte. Kai dépose ensuite le plateau sur la petite table de chevet et observe son maître.

- Isaak...

Comment réveiller quelqu'un en douceur ? Il ne l'a jamais fait. Il fait une petite moue face à son manque de savoir faire et décide de grimper sur le lit. Et c'est en douceur qu'il vient fourrer sa chevelure sous la main du doc, comme le ferait un chien pour quémander des caresses. Se surprenant à aimer ce contact nouveau, l'hybride redresse la tête, faisant glisser la main jusque sur ses ailes. il se stoppe à la suite d'un frisson plus ou moins désagréable. Le fait de sentir cette main à cet endroit lui rappelle ses mauvais traitement. Mais là, ce n'est pas pareil, c'est Isaak.

- Isaak, réveille-toi...

Il pose ses mains sur le doc et le secoue légèrement en baillant. Peu convaincu lui-même par sa façon de réveiller son maître, Kai se laisse aller et vient poser sa tête contre le torse d'Isaak. C'est plutôt confortable et les battements du cœur son reposant. Le vampire serait presque prêt à se rendormir s'il s'écoutait. Mais voilà qu'un petit appareil a décidé de briser ce délicieux moment. Le téléphone du Russe s'est mit à sonner avec vigueur, ce qui a eut pour effet de faire sursauter l'hybride, le faisant reprendre une position assise. Lui qui voulait le sortir de son sommeil avec douceur, c'est plutôt raté.

- Voilà pourquoi je n'aime pas les téléphones... Jamais tranquille. Se dit-il à lui-même.

L'hybride pensait avoir le droit à une nouvelle journée tranquille avec son médecin, mais le fait que le téléphone intervienne ne signifie qu'une chose : ils ont besoin du doc.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 4 Avr - 19:29
Les semaines passèrent et Isaak fut content de voir que la guérison de l'hybride se passa bien et que ce dernier s'adapta à son quotidien, ayant même pris son rythme de sommeil. Cependant, il n'avait pas encore réussi à le convaincre d'avoir un téléphone sur lui mais ils partagèrent quelques cours de cuisine ensemble, qu'ils mirent ensuite en pratique à la maison, et leur entente n'avait fait que grandir de jour en jour, tout autant que leur attirance mutuelle d'ailleurs.

Treize heures. Encore endormi, le russe ne se doutait pas qu'aujourd'hui Kai avait décidé de se montrer attentionné envers lui. Cela allait être une première. Il entendit qu'on l'appelait de loin et Il sentit bientôt vaguement son bras bouger. Sa main toucha alors quelque chose de doux et par réflexe, il bougea ses doigts pour en apprécier la texture. Pourtant, ce ne fut que de courte durée et cette fois-ci, quelque chose de rigide se retrouva sous ses doigts mais là encore, Isaak n'ouvrit pas les yeux, se croyant encore en train de rêver.

On l'appela  à nouveau. Le brun fronça légèrement les yeux, commençant doucement à émerger en comprenant que cela venait de la réalité. Son corps fut secoué par la suite, ce qui le conforta dans cette idée et il bougea alors les bras pour venir encercler le poids qui s'était fait sentir sur lui sans vraiment s'en rendre compte. C'était chaud et agréable comme sensation.

Une musique retentit dans la pièce.

Là, le russe émergea pour de bon, ouvrant alors les yeux qui tombèrent sur son hybride assis à côté de lui.

- Kai...?

Il était surpris de le voir là mais en regardant vers son téléphone, il vit le plateau avec un petit-déjeuner sur sa table de chevet et comprit que ce dernier était ici pour le réveiller. Cependant, il ne réalisait pas encore bien ce qu'il se passait et sa sonnerie de téléphone ne s'arrêtait pas. Pas le temps de s'attarder ce qui était en train de se passer. Il se devait de répondre alors il prit l'objet perturbateur dans sa main et le colla bientôt à son oreille, ignorant la remarque de Kai.

- Isaak Doumanovski à l'appareil, dit-il d'une voix rauque.

C'était son employeur.

- Je te réveille ? On arrive dans 5 minutes. Je t'expliquerais plus tard. Sois prêt.

L'homme raccrocha avant même qu'il puisse lui répondre. Il reposa alors le téléphone près du plateau, lui jetant un oeil au passage, puis regarda Kai, toujours assis proche de lui.

- Bonjour. Merci pour...le petit-dejeuner. Tu as bien dormi ? Cela fait longtemps que tu essaies de me réveiller ?


Il n'avait pas vraiment le temps de traîner mais il ne voulait pas non plus se montrer impoli envers son hybride qui s'était donné du mal pour lui faire plaisir ce matin alors il prit le verre et le bu d'une traite avant de prendre avec les doigts un bout de bacon grillé pour le manger.

- Je ne pourrais pas tout finir. Je dois me préparer mais je suis touché par le geste.


Isaak sourit légèrement avant de sortir de son lit en passant une main dans les cheveux de Kai pour le remercier à sa manière puis il s'étira sans gêne devant lui. C'était son petit rituel de la journée mais finalement, il réalisa qu'il lui montrait ouvertement son machin tout dur du matin dans son boxer près du corps et il sortit de la pièce pour aller rapidement aux toilettes, histoire que cela retombe rapidement.

Il revint ensuite dans sa chambre pour s'habiller et quand il eut fini, il entendit la cloche à l'entrée retentir. Ils étaient là. Le russe était curieux de savoir ce qui les amenait si tôt. C'était rare qu'il se fasse déranger au réveil par ces derniers.

- Tu m'accompagnes ? demanda-t-il à son hybride alors qu'il reprenait un bout de bacon.

Il descendit ensuite d'un pas rapide les escaliers menant à son cabinet et quand il entra à l'intérieur, Kyuso, son employeur se tenait près d'un homme qu'il avait allongé sur la table en acier de la pièce.

- Avertissement de la mafia chinoise. Lui, c'est Eichi, l'un de mes lieutenants. Ils l'ont salement amoché. Un coup de poignard au niveau du ventre et un passage à tabac. Il doit avoir quelques côtes brisées, lui expliqua Kyuso quand Isaak les rejoignit.

Le russe se concentra rapidement sur son patient, enfilant des gants stérils et prenant une paire de ciseaux pour en couper le T-shirt et regarder la plaie. L'homme gémissait légèrement, pestant contre ceux qui l'avaient pris en traitre alors qu'il sortait son chien.

Pendant que le doc s'occupait de son lieutenant, Kyuso remarqua alors l'hybride qui s'était approché d'eux et se mit à le regarder de la tête au pied tout en s'addressant au médecin.

- Tiens tiens. Tu ne m'avais pas dit que tu avais repris un hybride. Cela va faire combien de temps ?

- Quelques semaines. Kai, va me chercher une aiguille et du fil ainsi que du désinfectant s'il te plaît.

Durant ces deux semaines, le russe avait fait en sorte,comme il le lui avait proposé, de se faire assister par son hybride durant les soins. Il lui avait appris où était ce dont il avait besoin alors ce dernier pourrait les lui apporter quand il devait s'occuper de quelqu'un.

Quand il eut ce qu'il lui fallait, le doc s'attela à recoudre l'homme, après avoir désinfecté la zone à traiter.

- Kai, met-toi là maintenant et regarde.

Il lui indiqua l'autre côté de la table en acier, histoire qu'il ne le gêne pas dans son travail mais puisse tout de même voir ce qu'il faisait.

- Tu lui apprends à recoudre ? C'est généreux de ta part Isaak, lui lança son employeur d'un ton légèrement ironique.

- En quelque sorte. Pour l'instant, il observe seulement.

L'homme avait mal mais il serra les dents pour ne pas faire honte à son boss en gueulant à la mort sous la douleur que lui procurait le médecin en le recousant.

- Sinon, j'ai les informations que tu m'as demandé. Un sacré numéro.

Le doc redressa la tête. Maintenant qu'il y pensait, il avait demandé à Kyuso de savoir qui était cet homme au masque dont Eileen lui avait parlé la dernière fois qu'il était allé la soigner.

- Je te remercie.

- Je suis tout de même curieux de savoir pourquoi tu en as besoin, lâcha son boss.

- Je ne sais pas encore, lui répondit Isaak du tact au tact.

Il finit de recoudre l'homme et lui demanda quel était son groupe sanguin avant de faire signe  Kai d'aller lui chercher une poche de sang du même groupe. Il le perfusa et porta alors son attention sur les côtes.

- Des bandes s'il te plait Kai.

Une fois obtenue, il fit relever l'homme pour qu'il puisse entourer sa taille avec, histoire de bien bloquer les côtes de ce dernier, puis avec l'aide de Kyuso, il l'emmena dans l'un des lits de la pièce d'à côté pour qu'il puisse se reposer, lui donnant au passage une autre perf mais de morphine cette fois.

- Bon boulot, comme toujours. Je te le laisse pour la journée. Je reviendrais ce soir le chercher, conclut son employeur avant de partir en saluant le doc au passage.

Il referma la porte sur le malade qui s'était endormi sous sa médicalisation et se retrouva à nettoyer la salle du sang de ce dernier et ce qu'il avait utilisé pour le soigner avec Kai. Depuis qu'ils vivaient ensemble, l'hybride avait pu rencontrer plusieurs mafieux au cabinet mais il n'avait encore jamais pu voir l'employeur du doc, jusqu'à aujourd'hui. Le russe se demandait ce qu'il en avait pensé.
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 5 Avr - 0:31
Le doc se réveille enfin, attrapant le téléphone au passage. il n'a pas le temps de dire ouf, que son employeur annonce sa venue d'ici cinq minutes à peine. Et voilà, envolé le moment de complicité dès le matin. Une fois raccroché, il dépose l'appareil sur la table de nuit et remercie son hybride pour le petit-déjeuner, lui demandant s'il a bien dormit.

- Je dors de mieux en mieux, merci. Et ça doit faire dix bonnes minutes que j'essaye d'extirper une marmotte de son sommeil.

Il sourit, un brin taquin. Le doc prend tout de même la peine de boire le jus de fruit et de croquer dans une tranche de bacon. L'une de ses mains passe dans les cheveux du vampire, ce qui provoque un mini sourire supplémentaire. Le doc s'étire ensuite en dehors du lit, la gaule du matin bien présente. Kai ne se fait pas prier pour se rincer l’œil. Quoi ? Il n'y a pas de mal à se faire du bien. Dommage que le spectacle ne dure que quelques secondes. Bref, le jeune homme accompagne son maître comme demandé, le suivant silencieusement, curieux. Il a déjà assisté à quelques soins, mais jamais dans l'urgence. Entrant dans la pièce, la chauve-souris aperçoit un homme allongé sur la table, tandis qu'un homme explique la situation. Tien, il ne l'a pas encore rencontré celui-là. Son odorat lui indique une forte odeur de sang et l'hybride ne peut s'empêcher de se rapprocher du doc, appâté. L'employeur mafieux semble soudainement intéressé par sa venue. Kai le dévisage un instant, mais pas le temps de le saluer que le Russe lui demande de quoi recoudre le type. Cela ne fait que deux semaines qu'il est là, mais l'hybride est déjà bien à l'aise avec l'emplacement des objets. Pour ça, il a une très bonne mémoire.

Revenant avec le nécessaire, Kai se place de l'autre côté de la table pour ne pas être une gêne. Il ne quitte pas les gestes du médecin du regard, tout de même très intéressé par tout cette hémoglobine qui lui titille les narines. Il s'est toujours dit que ça allait être compliqué de soigner quelqu'un avec son addiction au sang, mais il se devait d'assister son maître afin de lui enlever un maximum de charge. Il ne fait pas attention à la conversation des deux hommes, trop concentré sur ce qu'il regarde. Mais entendre son prénom une énième fois le fait sortir de ses rêveries, et il apporte les bandes ainsi qu'un poche de sang à son maître. Puis enfin le calme revient, l'employeur s'en va comme il est venu, laissant l'homme blessé aux mains de son médecin. Ce dernier nettoie la salle et les ustensiles avec l'aide de son hybride.

- J'aime pas comment ton boss m'a dévisagé, j'ai pas du tout le feeling avec lui. Et je vais pas chercher à en avoir.

Ses ailes bougent nerveusement pour accompagner ses paroles. Quand le vampire a quelqu'un dans le collimateur, il vaut mieux se méfier. Il ne tentera rien puisque c'est un mafieux et en plus de ça, le patron de son maître, mais tout de même... il ne l'aime pas. Il range soigneusement les bandes qui n'ont pas été utilisées, puis revient vers le Russe.

- T'sais... J'étais un peu ailleurs pendant que tu t’attelais à recoudre le gars. Du coup, j'ai pas vu grand chose.

Il se gratte l'arrière de la nuque, gêné comme un gosse prit en faute.

- J'ai essayé de rester concentré, mais tout ce sang, ça me fait perdre la tête...

Mais l'hybride ne veut pas être un boulet, un poids pour le doc et veut se rattraper.

- Apprends-moi ! J'en ai marre de rester là à t'observer, j'ai l'impression de servir à rien à part rapporter le nécessaire de soins. J'voudrais participer moi aussi...

Ses ailes s'ouvrent sous la détermination et il supprime les dernières distances, relevant la tête pour que leurs yeux soient en contact.

- Mais d'abord... Tu finis le petit-dej que j'ai fais.

Ce serait de la nourriture gâché ! Et il n'y a rien de pire que le gâchis. L'hybride s'empresse donc d'aller lui chercher son plateau, le déposant dans la cuisine. Il retourne chercher son maître pour l'obliger à s'installer à table, prenant place à ses côtés, non sans avoir pris le soin de récupérer une poche de sang au passage. Il essaye de ne pas trop piquer dans les réserves pour que le doc est les groupes nécessaire aux transplantations. Comme la première fois, il attend que le sac tiédisse avant de le boire.

- Bon alors, je vais apprendre sur quoi ? On rouvre la plaie pour que je la refasse ? Je m'entraîne sur un cochon ?

Il s'accoude à la table.

- Je plaisante pour la première idée, bien sûr...

Ou pas... Ses ailes frétilles d'impatience, un peu comme la queue d'un chat lorsqu'il est content de voir son maître rentrer à la maison. Elles sont très expressives contrairement à leur propriétaire, il est souvent facile de savoir si l'hybride est content ou non grâce à elles. Depuis qu'elles vont mieux, ses expressions se font plus visibles que jamais. Kai croque ensuite dans la poche de sang, ne quittant pas le Russe des yeux.

- J'aimerai apprendre tout ce que tu sais... Ou du moins une partie. Dit-il entre deux déglutitions.

Lui aussi veut devenir un pro de la couture sur humain, il pourra retourner chez ses anciens maîtres et leur clouer littéralement le bec. Quelle idée intéressante ! Pour l'heure, il va entrer en phase d'apprentissage.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 7 Avr - 14:21
Apparemment, Kai n'avait pas vraiment apprécié son employeur. Il était vrai que ce dernier ne l'avait pas salué et s'était arrangé pour ne pas s'addresser directement à lui mais cela n'avait pas surpris Isaak puisqu'avec son ancienne hybride, cela avait été pareil. Il se dit que c'était simplement la manière de Kyuso de le respecter et puis tant que ce dernier n'interferrait pas sur sa façon de s'en occuper, il n'y voyait pas d'inconvénients.

- Je vois.

Il continua de ranger la pièce en silence, se disant qu'à l'avenir, il s'arrangerait à ce que ces deux-là ne se croisent plus ou tout du moins, le moins possible. En plus, il savait Kai têtu et légèrement piquant parfois alors le russe ne voulait pas qu'il s'en prenne à Kyuso, ne sachant pas comment ce dernier réagirait si un hybride venait à lui rentrer dans le lard.

Finalement la salle propre, la chauve-souris finit par lui avouer qu'il avait été distrait par toute l'hémoglobine qui s'était échappé de la plaie de Eichi durant son intervention mais qu'il aimerait sincèrement être plus utile en apprenant à faire ce qu'il faisait, ne voulant pas rester à se contenter de lui rapporter les choses. Isaak le regarda alors droit dans les yeux et jaugea de sa détermination un instant avant de prendre sa décision.

- D'accord.

Kai ajouta ensuite qu'il aurait tout de même à finir son petit-dejeuner avant et Isaak lui sourit légèrement, amusé que ce dernier veuille à tout prix qu'il finisse de manger. Quand son hybride repartit en haut, il alla jeter un dernier coup d'oeil à son malade pour s'assurer qu'il dormait profondément, vérifia le dosage de la morphine à nouveau puis une fois rassuré, il se dirigea vers les escaliers. Kai était revenu à lui et l'entraîna bientôt à la cuisine ouverte sur le salon, prenant au passage une poche de sang, et le fit asseoir devant son plateau, ce qui lui rappela le geste innatendu et touchant que ce dernier avait eu pour lui ce matin. Toutefois, le russe était maladroit quand il fallait s'exprimer sur ce qu'il ressentait alors il resta silencieux la-dessus et se mit à manger.

Sûrement tout excité à l'idée d'apprendre, Kai ne le laissa pas finir en paix, voulant déjà savoir sur quoi il allait pouvoir s'entraîner. Sa petite note d'humour ne fit cepedant pas du tout sourire Isaak pour le coup. Imaginer détruire son travail lui était inconcevable et son hybride le remarqua parce qu'il rajouta que c'était simplement une plaisanterie. A dire vrai, le doc n'avait pas encore pensé à la façon dont il allait lui enseigner l'art de suturer de la chair humaine mais en baladant son regard dans la pièce, il tomba sur un lot de bananes encore plutot vertes, donc bien fermes et bien dures, et l'idée fit tilt dans son esprit.

- On verra pour le cochon plus tard. Aujourd'hui, ça sera sur des bananes.

Décidé, il finit son assiette, débarassa le plateau et prit les bananes et un couteau avant de venir s'attabler à la table de la salle à manger avec. Il les toucha, s'assurant qu'elles étaient comme il pensait qu'elles seraient, histoire de savoir si elles pourraient résister à ce qu'elles allaient subir, puis se tourna vers Kai.

- Ramène-nous une aiguille courbée, une aiguille droite, un ciseau et du fil chirurgical du cabinet et on pourra alors commencer ton premier cours de chirurgie.

Quand son hybride revint avec le matériel demandé, il le fit asseoir à côté de lui et tout en préparant les fils et les aiguilles qu'ils allaient utilisés, il commença à lui faire un topo sur les sutures.

- Il y a 8 types de sutures : les points simples séparés, les points de Blair-Donati séparés, les points d'angle,  le surjet passé cutané, le sujet passé sous-cutané, le surjet simple, le surjet intradermique et les points simples inversés. 6 sont destinés à des plaies superficielles et 2 à des plaies profondes. Chacune a leur utilité et a un degré d'esthetisme plus ou moins important mais c'est souvent suivant la situation dans laquelle on se trouve que l'on fait son choix. Parfois, faire moins beau permet de sauver une vie...-

Et le doc continua comme ça une bonne minute de plus avant de s'apercevoir qu'il partait peut-être un peu loin pour Kai et s'arrêta soudainement de parler. Fallait dire, quand on parlait de médecine, Isaak, d'habitude homme à faire des réponses courtes et concises, se mettait à débiter son savoir en oubliant souvent que son interlocuteur pouvait ne rien y comprendre s'il était extérieur à cette profession. Il reprit mais cette fois, en se focalisant uniquement sur ce qu'il allait lui montrer.

- On va commencer par un sujet passé, la plus facile des sutures pour les plaies superficielles et pouvant être utilisée même sans grande connaissance de la médecine. Cependant, elle a deux inconvénients :  les cicatrices sont assez laides par la suite et si le surjet est trop serré, cela peut provoquer de l'hypoxie tissulaire.

Isaak prit alors une banane et lui entailla la peau sur une dizaine de cm puis prit l'aiguille droite déjà préparée avec du fils et commença le travail pour que Kai puisse comprendre de quoi il parlait.

Spoiler:
 

- Le plus important est de ne pas toucher le muscle, représenté par la chair de la banane dans ce cas-ci. Cela pourrait être très douloureux et l'abimer. Il faut aussi rester proche de la surface et suturer en diagonal en faisant attention de serrer les chairs mais pas trop non plus.

Isaak prenait très au sérieux cette petite séance de chirurgie. En même temps, c'était son travail et il ne rigolait pas vraiment avec ça. Il finit la suture rapidement puis tendit une nouvelle banane à Kai, après l'avoir entaillé comme la sienne.

- A ton tour.

Il repassa un fil dans l'aiguille droite qu'il avait utilisé et la lui donna, impatient de le voir faire.
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 9 Avr - 22:48
Le doc n'a pas l'air d'avoir apprécié sa précédente blague, okay, on repassera pour l'humour... Mais il est temps de passer à son premier cours de suture, et que ne fut pas sa surprise d'apprendre sur quoi il allait s'entraîner. Des bananes. What ?! Des bananes ?! Kai a cru s'étouffer avec sa poche de sang et dû tousser pour faire passer le liquide convenablement. Mais apparemment, Isaak ne lui faisait pas une blague et rapporta quelques fruits sur la table, demandant à son hybride d'aller lui chercher tout le matériel nécessaire pour son premier cours. L'hybride s’exécute et file chercher le fils et les différentes aiguilles demandées. Revenant s'installer près de son maître, le vampire croise les bras sur la table, tout ouïe. Le médecin commence alors à lui expliquer les différentes sutures qui existent et les aiguilles à utiliser à ce moment-là. Autant dire que ça fait un paquet d'information à retenir en même temps. Le brun a beau être intelligent et attentif, il lui faudra plusieurs cours pour tout retenir correctement. Fort heureusement, Isaak ralentit l'allure et décide de lui montrer la première suture, la plus simple.

- Hypoxie ?

Un mot complètement étranger à son vocabulaire. Le doc enchaîne et récupère une banane, lui entaillant la peau pour mettre en pratique ses paroles. Les yeux de l'hybride se rivent d'office sur les mouvements du Russe, essayant de retenir un maximum de chose. Il sait qu'après ça, ça va être à lui de le faire. Il a tout intérêt à faire attention cette fois. Ca se voit qu'il a des années et des années de pratique, il termine la suture avec une telle rapidité. Kai se sent un peu stressé, il ne veut pas décevoir son maître pour pouvoir l'aider le plus rapidement possible. Le doc lui tend un fruit après l'avoir éventré, puis l'aiguille et le fils. La chauve-souris regarde la banane comme si elle pouvait se suturer elle-même. Aller, il prend son courage à deux mains et entame sa première suture. Il fait très attention à ne pas toucher la chaire du fruit et s'applique tout au long de l'incision. Il met un peu plus de temps que son maître, mais parvient à terminer.

- C'est bon comme ça ?

Ce ne sera peut-être pas parfait aux yeux du Russe, mais pour Kai c'est plutôt pas mal pour un début. C'était même assez facile, mais quand sera t-il quand il devra coudre un humain ? Planter une aiguille dans un fruit c'est facile, mais dans la chaire humaine ? Quand on n'a pas l'habitude... Ca doit être plus compliqué. Remarque, il n'a aucune hésitation à planter ses crocs dans des cous. Quoi que, ça ne sera pas pareil, enfin, il verra en temps voulu.

- Vas-y, montre moi une autre façon de suturer.

L'hybride récupère une banane et la dépose devant Isaak, attendant patiemment que celui-ci reprenne ses explications. Pour une fois, il a soif d'apprendre, mais il a aussi peur de se planter, c'est pourquoi il s'entraînera longuement durant son temps libre.

- T'aurai des choses écrites ? Genre comme ça, si t'es pas là, je peux regarder les cours et m'entraîner.

Kai récupère une banane déjà cousue et l'épluche tranquillement, il se dit que pendant le cours il n'y a pas de mal à se remplir la panse. D'ailleurs, son esprit déplacer lui fait penser qu'il aimerait bien avoir autre chose dans la bouche plutôt que ce fruit. Ca le fait sourire intérieurement et il se met à manger sensuellement le fruit en zieutant le Russe du coin de l'oeil, histoire de voir ses réactions. Ce serait marrant de perturber monsieur le professeur durant son petit discours. Ca ne fait pas longtemps qu'il est là, mais il se sent comme chez lui et le beau médecin ne le laisse pas indifférent. Pour une fois qu'il a un beau gosse en guise de maître, il ne va pas se faire prier pour lui faire un peu de rentre dedans.

- Toi aussi t'as appris à coudre sur des bananes les premières fois ?

Le vampire finit de manger son fruit, se léchant les doigts pour enlever les petits morceaux de chaire de bananes, avant de mettre la peau de côté. Puis il s'accoude sur la table, posant son menton dans la paume de sa main. Le cours commence à devenir moins intéressant, oh bien sûr il écoute parler son maître, mais il veut aussi le taquiner. Il se rapproche un peu, son visage proche de l'épaule du doc. L'hybride vient déposer son index contre la nuque du tatoué, souriant en coin.

- Tu me laissera y goûter un de ces jours ? Pas que les poches du frigo me déplaise, mais du sang bien chaud me ferait du bien.

Il sent une veine battre sous son doigt et l'envie de mordre se fait ressentir, mais sans l'autorisation, il ne fera rien.

- J'suis sûr que tu as bon goût...

Petit sous-entendu pas seulement destiné au sang de son propriétaire, mais à un tour autre liquide... Il retire son doigt de son cou et reprend la trame du cours, reprenant une banane pour s'entraîner sur le second type de suture. Kai garde un petit sourire sur ses lèvres, tout en essayant de coudre la peau de la banane. Ces points-là sont un peu plus complexe que les précédents et le sourire est vite remplacé par une moue boudeuse.

- J'suis pas prêt d'être un bon assistant à ce rythme...

Pour couronner le tout, il se pique à plusieurs reprises avec l'aiguille, ce qui a le don de le faire grommeler. Son mauvais caractère resurgit.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 10 Avr - 14:35
Quand vint le tour à son hybride de lui montrer ses talents pour la couture, Isaak le regarda faire en silence, trouvant qu'il ne se débrouillait pas trop mal. Une fois finie, il prit la banane fraîchement suturée et inspecta le travail d'un oeil expert puis fit part de son diagnostique à l'intéressé.

- Oui quoiqu'un peu serré. Pour répondre à ta question de toute à l'heure, l'hypoxie veut dire que les chairs étouffent, ce qui empêchera alors la cicatrisation de se faire correctement et peut entraîner une nécrose par manque d'air dans les tissus, mais avec un peu d'entraînement, tu éviteras ce problème.

Kai lui demanda ensuite de lui montrer une autre manière de suturer, apparemment ayant soif d'en apprendre davantage, ce qui plu au médecin. Pour une fois qu'il pouvait partager son savoir, il n'allait pas se faire prier. Il prit donc la banane posée en face de lui par son hybride et l'entailla pour la préparer à la seconde partie de son cours. Kai reprit ensuite la parole et lui demanda s'il était possible qu'il ait une trace écrite de tout ce que le doc était en train de lui enseigner au cas où il voudrait bosser plus tard sur les sutures. Isaak esquissa un léger sourire, touché par l'interêt de l'hybride pour sa profession. Il n'aurait pas cru que ce dernier serait son disciple quand il l'avait pris mais c'était une bonne surprise.

- Hmm d'accord. J'ai bien des livres mais ils risquent d'être compliqués alors je t'écrirais tout moi-même pour que cela soit plus clair pour toi.

Il prit ensuite son aiguille et entama l'explication d'une nouvelle suture tout en lui montrant en même temps ce qu'il lui disait sur la banane.

Spoiler:
 

- Il faut rester le plus proche de la surface que possible et ressortir l'aiguille exactement en face de là où tu l'as planté. Contrairement au surjet passé, le surjet simple, si bien fait, peut ne laisser qu'une très fine cicatrice à peine visible mais l'inconvénient est qu'il faut être précis et cela prend du temps.

Isaak regarda un bref instant son hybride pour voir s'il comprenait et là, il le vit manger, de manière bizarrement sensuelle, l'une des bananes qu'il avait amené sur la table pour la séance de sutures. Sur le coup, il sentit une petite vague de chaleur l'envahir, se demandant si ce dernier le faisait exprès ou si c'était simplement sa façon de manger ce fruit. Légèrement perturbé, il préféra détourner son regard et le reposer sur sa banane pour continuer à la suturer comme si de rien n'était, entendant bientôt Kai lui demander si lui aussi avait du apprendre sur ces dernières.

- Oui. On n'avait pas toujours des pieds de porc à disposition alors on s'entraînait sur ce qu'on avait à portée de main.

Il continua sa suture, prenant le temps qu'il faut pour qu'elle soit parfaite. Quand il fallait se montrer un tantinet précis, même lui ne pouvait pas finir la suture en deux minutes et puis, il n'était pas du genre à bâcler son travail alors il voulait montrer à Kai ce qu'il pouvait faire de mieux. Toutefois, ce dernier semblait un poil distrait et bientôt, le doc sentit un doigt venir toucher son cou. Il se tourna alors légèrement et planta son regard sérieux dans celui joueur de son hybride. La question qui vint ensuite le désarçonna. Il n'avait jamais imaginé que la chauve-souris aurait eu envie de le mordre pour goûter à son sang et maintenant qu'il le lui demandait, l'homme ne savait pas quoi répondre. C'était tout de même intime une morsure selon lui...Kai était en train de lui faire du rentre-dedans ou alors il le comprenait à nouveau de travers ?

Finalement, le russe resta silencieux aux avances qu'on venait de lui faire et l'hybride se remit au travail, s'emparant d'une banane pour se faire. Il le regarda suturer tout en lui prodiguant ses conseils pour qu'il réussisse mais Isaak était toujours en train de réfléchir à ce qu'il venait de se passer. Devait-il saisir l'ouverture ? Devait-il plutôt l'ignorer ? Etait-ce vraiment une bonne idée pour le futur de passer le cap ? L'attirance était réciproque. Tôt ou tard, cela reviendrait sur le tapis alors devait-il vraiment attendre plus longtemps ? Cependant, ils vivaient ensemble et jusqu'à maintenant, en matière d'hommes, il n'avait jamais eu plus que des coups d'un soir...

Il fut bientôt tirer de ses réflexions par la remarque d'un Kai irrité qui commençait à s'en prendre verbalement à l'aiguille qui n'arrêtait pas de visiter ses doigts à mesure de sa suture. Pour ne pas le laisser se décourager, il essaya de le rassurer.

- Tu le seras. Il te faut seulement un peu d'entraînement. Le savoir a besoin de temps pour être acquis. Sois patient et tu y arriveras.

Il continua ensuite à l'épauler jusqu'à ce que la suture soit finie.

- Tu vois, tu as réussi et je la trouve plutôt jolie pour une première fois.

Isaak se leva ensuite.

- Je crois qu'on a fini pour aujourd'hui. Quand tu maitriseras ces deux-là, je t'en montrerais plus.

Il ne voulait pas le dégouter de la médecine en lui apprenant tout d'un coup et puis l'attitude du jeune homme l'avait quand même bien perturbé. Il n'était pas homme à se toucher régulièrement ou bien à lever quelqu'un dans un bar alors un rien pouvait réveiller ses hormones, surtout si cela venait de Kai pour qui il avait un interêt certain depuis le début. D'ailleurs, le russe se décida finalement à percer la situation ambigue dans laquelle les deux se trouvaient.

- Kai...Je te plais ? , lui sortit-il de but en blanc.

Isaak ne faisait pas vraiment dans le subtil, allant toujours droit au but pour être fixé rapidement.

- C'était bien des avances toute à l'heure, n'est-ce pas ? La banane et le fait que tu me demandes si tu pourrais me goûter un jour.

Le doc le regardait droit dans les yeux de son air sérieux.

- Etant bisexuel, je ne suis pas insensible à ton charme tu sais alors si tu veux partager mon lit de temps en temps, je n'y vois pas d'inconvénients.

En gros, Isaak lui proposait de devenir son régulier, histoire d'assouvir leurs hormones ensemble et non chacun de leur côté. Cela allait être profitable pour tous les deux mais il espérait tout de même que les sentiments ne s'y mêleraient avec toute cette proximité et le fait qu'ils vivaient ensemble. Il n'était pas sur d'être prêt pour cela et il ne le voulait pas non plus. Sa vie n'était pas un long fleuve tranquille tous les jours Travailler pour la mafia comportait toujours des risques et le russe ne supporterait pas de perdre un proche à nouveau alors il mettait un point d'honneur à rester quelque peu détaché des gens qu'ils pouvaient côtoyer.
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 10 Avr - 21:57
Avec de bons conseils, Kai réussit à peu près à faire quelque chose de convenable. Isaak a l'air plutôt fier de lui, lui avouant que c'était pas mal pour une première suture de ce genre. Bon, si ça lui convient, c'est le principal. Le vampire va devoir redoubler d'effort avant d'atteindre le niveau de son maître, mais il est du genre têtu et n'abandonnera pas aussi facilement. Alors qu'il pensait continuer ses sutures, le doc affirma que c'était tout pour aujourd'hui. L'hybride est un brin déçu, mais il est vrai qu'il ne faut pas trop en faire. Il hoche alors simplement la tête, et rassemble le matériel, prêt à aller le ranger à sa place. Et alors qu'il se lève de sa chaise, le Russe l'interpella, lui demandant s'il lui avait bien fait des avances. Le coeur de l'hybride loupe un battement, lui qui pensait s'être fait ignorer... Au final, le doc ne semble pas insensible à son charme. Kai esquisse un petit sourire, ravi de voir que leur attirance est réciproque, d'autant plus que son maître lui propose d'assouvir leurs envies mutuelles quand bon lui semble. Ca, c'est plutôt bon à savoir.

- Oui, tu me plais et oui c'était bien des avances... Merci pour l'invitation, j'accepte avec plaisir...

L'hybride réfléchit. Depuis combien de temps n'avait-il pas partagé un agréable moment avec quelqu'un ? Il a beau retourner ses souvenirs dans tous les sens, le brun n'a jamais éprouvé quoi que ce soit, que ce soit sentiment ou même plaisir. Il a toujours été forcé, avec Isaak, ce sera certainement différent. Kai range le matériel qu'il a utilisé puis revient aussitôt vers son maître tatoué. Autant accepter l'invitation maintenant. Après tout, il n'y a pas de mal à se faire du bien, non ? Ils sont attirés mutuellement l'un envers l'autre, alors autant en profiter.

- Je veux bien accepter ton invitation, là, tout de suite. Mes hormones ont besoin d'être calmées...

Le petit vampire se rapproche de l'humain, venant poser ses mains contre son torse. C'est la première fois qu'il touche cet endroit, et à travers les vêtements, ça promet déjà. Il fait ensuite glisser ses mains le long de son corps, allant chercher les doigts du doc pour les entremêler aux siens.

- Un peu de détente après les cours, ça va nous faire du bien.

Kai n'attend pas plus longtemps et guide le Russe jusque dans la chambre de ce dernier, refermant la porte derrière eux. Il ne lâche son emprise qu'une fois arrivé au lit. L'hybride saute sur ce dernier, déployant ses ailes le temps du mouvement et se retourne face à son maître, presque impatient. Son cœur s'emballe, il a hâte de goûter aux plaisirs charnelles. Le brun se laisse tomber dans les oreillers moelleux, sourire aux lèvres. Il pelotonne sa tête dans l'un d'eux et regarde le doc en coin.

- On a le temps jusqu'à ce que ton bosse vienne récupérer son gars.

Taquin et sensuel, la chauve-souris se redresse sur le matelas, assise en tailleur.

- Je te préviens... Je suis très endurant.

Il revient à la charge et l'attrape par le col pour l'obliger à le rejoindre, voulant retrouver son corps au-dessus du sien. Kai laisse traîner sa langue le long de son cou, mordillant la peau pour la tester. Non, il ne mordra pas tout de suite, même si l'envie lui brûle les lèvres. Il va attendre d'être en pleine action pour le faire. Il s'est toujours demandé si ça augmenterait le plaisir de faire ça pendant un ébat sexuel. A tester donc. Il mordille d'ailleurs à plusieurs reprises, tirant doucement sur la peau avant de relâcher sa prise. Non, il faut résister, résister à la tentation.

- Allez, qu'est-ce que t'attends ?

L'hybride donne un petit coup de bassin pour montrer son impatience et vient embrasser son maître à pleine bouche pour le pousser à faire de même. Relâchant une nouvelle fois son emprise, il laisse tomber ses mains de chaque côté de sa tête. Kai a toujours été traité comme un objet sexuel et rien d'autre. Isaak peut en faire de même s'il veut, puisqu'il n'y a pas de sentiment entre eux. Qu'en sera t-il quand il y en aura ? Il a peur de ressentir quoi que ce soit, ce sera nouveau pour lui et franchement, il n'a pas envie de se heurter à un mur. Si jamais il tombe amoureux un de ces quatre, il taira certainement ses sentiments. Un maître et un esclave ne peuvent avoir ce genre de relation, c'est impossible pour lui.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 23 Avr - 20:49
D'après la réponse que le russe reçut de la part de son hybride, ce qu'il avait cru comprendre durant leur petite séance de chirurgie était bel et bien la réalité. Pourtant, même si les choses étaient désormais claires entre eux, Isaak ne savait pas ce qu'il était convenu de faire maintenant. Devait-il l'embrasser pour sceller la chose ou attendre que cela se fasse plus naturellement ? L'homme était un poil perdu sur la marche à suivre. Cependant, il eut un moment de répis pour y penser parce que Kai partit ranger le matériel en bas, le laissant seul un instant.  Il se dit alors que peut-être ce soir, il lui proposerait de partager son lit. Cela semblait bien.

Son hybride revint ensuite à lui et contre toute attente, ce dernier fit le premier pas en lui disant qu'il acceptait sa proposition maintenant, ce qui surpris quelque peu le doc sur le coup mais finalement, cela réglait le problème alors il l'accueilla avec plaisir.

- Oh. D'accord.

Debout comme un piqué, le russe laissa Kai venir lui toucher le torse, créant un premier rapprochement, mais encore pas très sûr de la marche à suivre, il resta silencieux, les bras ballants. Pourtant, il n'était pas du genre coincé d'habitude mais plutôt du genre à prendre les devants et être le meneur mais là, ce n'était pas le cas. Il sentit bientôt les doigts de son hybride s'entrêmeler aux siens et l'écouta lui dire qu'un peu de détente était une bonne idée après le cours qu'il eut. L'homme ne lui répondit pas mais il était d'accord et se laissa alors dirigé vers sa propre chambre sans aucune résistance. Apparemment, Kai était un homme sachant ce qu'il voulait et allait tout aussi droit au but que lui et cela lui plaisait.

Une fois près de son lit et la porte refermée, il commença à déboutonner sa chemise tout en regardant Kai se jeter dans son lit et jouer avec les oreillers qui semblaient être à son goût. Le petit regard en coin de ce dernier lui fit comprendre qu'il avait envie de lui et une douce chaleur commença à se répandre dans son bas ventre. Il ne réalisait pas vraiment la situation, n'ayant jamais pensé qu'ils en arriveraient à là de cette manière mais c'était bien le cas et le russe se dit qu'il était temps de passer à l'action et cela allait commencer par répondre aux nouveaux dires de son hybride.

- En effet. Nous pouvons prendre tout notre temps.

Il finit de déboutonner sa chemise entièrement et il sourit légèrement à Kai qui venait de lui dire qu'il était très endurant.

- Heureux de l'apprendre.

Le russe se garda tout de même de lui dire qu'il risquait de venir une première fois assez vite vu sa vie sexuelle en repos depuis un moment mais il comptait bien se rattraper ensuite. Après tout, il avait de quoi faire en réserve et il ne voulait pas le décevoir.

Il se fit bientôt attraper par le col et en tombant sur le lit, il amortit la descente de ses bras pour ne pas écraser celui qui l'y avait amené qui s'affairait déjà à venir titiller son cou de sa langue. En sentant le mordillement, le russe se rappela que ce dernier lui avait demandé s'il pourrait le gouter un jour et il se demandait s'il allait le mordre durant leurs ébats. Sûrement, se disait-il. Il n'était pas contre cette idée mais il ne savait pas s'il allait apprécier ou non. Après tout, il n'avait jamais testé. Lui, ce qu'il connaissait, c'était surtout les griffures et il n'en était pas fan.

Apparemment las de sa passivité, l'hybride finit par lui demander ce qu'il attendait pour se bouger le cul et quand il se fit embrasser, le russe y répondit sans se faire prier, passant l'une de ses mains derrière la tête de  Kai pour lui aggriper les cheveux et intensifier l'échange. Il n'était désormais plus question de penser, sentant bientôt son boxer le gêner. Quand Kai rompit leur baiser torride, Isaak en voulut plus et il vint mettre ses mains dans celles de ce dernier avant de s'abaisser à lui pour happer ses lèvres, mêlant à nouveau sa langue à la sienne à plusieurs reprises pour continuer à sentir l'excitation le gagner.

Quelques longues minutes plus tard, le russe décida qu'il était temps de retirer un peu de ces vêtements qui devenaient étouffant et gênant et il se redressa sur ses genoux pour enlever sa chemise, la jetant au pied de son lit, avant de passer à la ceinture et la braquette de son pantalon. Cependant, ne voulant pas presser les choses, il s'arrêta là et s'occupa plutôt de faire de même sur Kai avant de revenir l'embrasser un peu, comme si cela n'était jamais assez.

Ne sachant pas vraiment ce que son hybride aimait, Isaak prit le parti de faire ce qu'il faisait en temps normal alors tout en continuant de l'embrasser, il vint lui faire mettre ses bras autour de son cou si ce n'était pas déjà le cas et il encercla sa taille pour le garder contre lui quand il vint s'asseoir sur le lit. Désormais, l'homme avait son hybride à califourchon sur lui, son entre-jambe frottant contre le sien, tout deux encore cachés dans leur pantalon. Ayant le torse de ce dernier en face de son visage, il vint s'occuper d'une de ses billes roses avec sa bouche, la suçotant au début puis en passant ensuite sa langue rapidement dessus en finissant par de légers mordillement. Il en fit de même avec la seconde, histoire d'être équitable puis il revint aux lèvres de son hybride pour savourer une fois encore sa langue de la sienne.

N'y tenant plus, le russe finit par sortir sa virilité de sa cachette, forçant aussi celle de Kai à la rejoindre et de sa large main, il les colla ensemble, se servant de leur excitation mutuelle comme lubrifiant pour faire de lents va et vient dessus. Il se sentait proche de l'orgasme. Il espérait alors que Kai l'était tout autant alors ils pourraient venir ensemble une première fois mais ça, c'était dans le cas idéal. Si cela ne se faisait pas, Isaak devra faire avec.

Si certains pouvaient être bavards au lit, le russe ne l'était pas franchement. Toutefois, il se demanda pendant un bref instant depuis combien de temps Kai fantasmait sur lui pour être si chaud et accepter son invitation aussi vite mais il se dit qu'il aurait tout le temps de lui demander plus tard. Là, il ne voulait pas briser ce moment. Et puis, son souffle était devenu court et son esprit trop dans le gaz pour se concentrer sur autre chose que sur leurs membres chauds collés l'un à l'autre. D'ailleurs, il n'allait pas tarder à avoir son premier orgasme de la journée.

Hors-rp:
Spoiler:
 
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-