Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Premier contact [PV Kai]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Sam 25 Mar - 23:45
Aujourd'hui, c'était un grand jour pour le médecin russe. Il avait enfin pris la décision de s'habiller pour aller traîner vers les boutiques d'esclaves hybrides de la ville. L'idée de combler le vide qu'avait laissé sa jeune hybride en prenant son offre de liberté avec grand plaisir avait fini par le gagner. Même s'il n'était pas homme à faire la conversation pendant des heures, il aimait savoir qu'il n'était pas seul chez lui. Et puis, s'il pouvait avoir un peu d'aide pour les soins, cela allait être parfait.

Une fois dans la rue, il siffla un taxi et monta dans le premier qui s'arrêta à sa hauteur. Il n'avait encore jamais visité ces fameuses boutiques alors le russe appréhendait un peu la chose. En effet, il ne savait pas vraiment comment on traitait les hybrides la-bas, ni même ce qu'il y trouverait mais il espérait pouvoir trouver chaussure à son pied.

Une quinzaine de minutes plus tard, le taxi le déposa à la première boutique d'esclaves du centre ville. Il prit le temps de payer l'homme et de le remercier puis il se retourna et regarda la devanture de l'établissement un instant avant de passer la porte. Il découvrit alors une grande salle ou les murs étaient cachés par de grandes cages contenant les marchandises du magasin. Il y en avait même au milieu de la pièce, créant ainsi des sortes de grandes allées où des humains se baladaient, passant de cage en cage en quête de ce qu'ils leur conviendraient.

Peut-être était-ce son arrêt prolongé devant l'entrée ou le fait que son air trahissait sa non connaissance de la procédure ici mais il n'eut pas le temps de commencer son tour qu'un vendeur d'une trentaine d'années et dynamique vint à lui pour le saluer avec un large sourire et lui souhaiter la bienvenue. Le russe lui rendit sa salutation et rapidement, son interlocuteur tenta de se renseigner sur ce qu'il cherchait comme hybride.

- Je ne sais pas vraiment alors je vais faire un tour pour voir ce qui me tenterait si vous le permettez.

Le vendeur l'invita alors volontiers à le faire avant de lui dire que s'il avait la moindre question ou s'il voulait quelque chose, il n'avait qu'à le rappeler. Isaak le remercia et commença alors son tour, assez mal à l'aise même si cela ne transparaissait pas dans son allure générale. Jusqu'à maintenant, il n'avait jamais vraiment été confronté au sort de ces fameux hybrides, se tenant plutôt à l'écart de cette tendance mais les voir ainsi enfermés derrière ces barreaux et exposés tels des objets était plus dérangeant que prévu à ses yeux.

Pendant un bref instant, il se sentit de renoncer à recourir à cette pratique, ne voulant pas rentrer dans ce système qu'il trouvait aberrant mais en y réfléchissant un peu plus, il se dit que s'il pouvait en sortir un d'ici, n'était-ce pas ce qu'il pouvait faire de mieux à son niveau ? Après tout, il le traiterait bien et le verrait plus comme un colocataire à sa charge qu'autre chose. Tout ce qu'il voulait, c'était surtout un peu de compagnie, même minime, mais il ne comptait pas forcer les choses non plus pour cela.

Continuant son tour, il finit par tomber devant une cage où l'hybride qui s'y trouvait attira tout de suite son attention. Ce n'était pas comme un maître pourrait l'être par un esclave. Non. Ce dernier semblait amoché et son sang de médecin ne fit qu'un tour. Ni une ni deux, il s'approcha des barreaux et entama la conversation avec le spécimen.

- Bonjour. Je m'appelle Isaak Doumanoski et je suis médecin. Je vois que tu es blessé. Si tu t'approches un peu des barreaux, je pourrais regarder cela de plus près,
dit-il de son habituel ton froid et professionnel.

Il n'avait pas vraiment ce qu'il fallait sur lui mais il voulait tout de même voir les dégâts. Même s'il ne comprenait pas pourquoi celui-ci était dans cet état comparé aux autres, le russe n'était pas du genre à être indiscret et s'immiscer dans le pourquoi du comment de la vie des personnes alors il portait simplement son attention là où il savait qu'il pouvait faire quelque chose pour eux.
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 26 Mar - 16:25
Une semaine s'était écoulé depuis le retour de la chauve-souris à l'animalerie. Avant de revenir, il avait de nouveau fait un détour au centre de dressage, histoire de lui remettre les idées en place. Mais malgré ça, il restait toujours aussi caractériel. Pourtant, cette fois-ci, la correction a été beaucoup plus sévère, puisqu'il a mordu un enfant dans sa précédente famille. Le voilà assit dans sa cage, les sourcils froncés, sans doute son orgueil en a-t-il prit un coup. Des bleus de-ci de-là, un œil au beurre noir qui commence seulement à partir et plusieurs coupures plus ou moins profondes sur le reste de son corps, y compris les ailes. Ces dernières sont endolories, ces crétins du centre se sont amusés à tirer dessus jusqu'à évanouissement de l'hybride.

Kai refuse de manger ce qu'on lui sert, préférant largement le goût du sang, à l'alimentation humaine. Ces nombreuses plaies sont en train de s'infecter, les employés n'ayant pas prit la peine de le soigner. Comme un réflexe animal, le brun lèche ses blessures. Mais cela ne fait qu'empirer la chose, empêchant les coupures de cicatriser convenablement. Des personnes passent et repassent devant sa cage, intéressés, puis quand ils voient l'état de l'esclave, ils font demi-tour. Le prix de ce dernier, a été soldé, à cause de ses nombreux allers et venus dans les familles, ce n'est plus qu'une vulgaire occasion.

Le brun rapproche ses genoux de son torse et y passe ses bras autour, pouvant ainsi s'en servir comme support pour sa tête. Le temps se fait long, la journée est interminable. Il décide de fermer les yeux, essayant d'oublier les petits picotement que lui procure ses plaies. Mais impossible de se reposer, la foule est trop bruyante et les enfants qui accompagnent les adultes tapent contre les barreaux. Qu'est-ce qu'il peut les détester ces marmots. Et voilà qu'un nouveau client se rapproche de sa cage, sans doute va-t-il s'en aller lui aussi en voyant son état. Non. L'homme commence même une conversation avec lui, se présentant sous le nom de Isaak Doumanoski. En plus de ça, il est médecin. Kai daigne lui jeter un regard fatigué et blasé, intrigué. Se rapprocher ? D'un inconnu en plus... Hm. Méfiance. L'hybride fronce un peu plus les sourcils, essayant de juger la situation. Il n'a pas l'air de mentir vu son sérieux, il semblait même inquiet... ?

Après un long moment d'hésitation, l'esclave se rapprocha des barreaux, venant ainsi un peu plus dans la lumière. La cage possède des barreaux assez épais, mais où l'on peut tout de même passer facilement les mains. Ainsi, les potentiels acheteurs pouvaient tâter leurs futurs marchandises.

- Pas d'entourloupe, vous essayez quoi que ce soit, j'vous bouffe...

L'hybride ne pouvait s'empêcher d'être méfiant et de montrer les crocs, c'était dans sa nature et le fait d'avoir été battu n'a pas aidé. Un vendeur se rapproche d'eux, semblant un peu stressé par l'intérêt que montrait monsieur Doumanoski pour cet petite teigne.

- Bonjour monsieur, je vois que vous êtes, apparemment, intéressé par cet esclave... Toutefois, puis-je vous en présenter un autre qui sera, certainement, moins difficile que Kai.

Le salarié insiste bien sur le mauvais comportement du suceur de sang.

- Il a déjà fait pas mal d'allers-retours chez des acheteurs et ça se passait mal à chaque fois. On a dû l'envoyer au centre de dressage pour le recadrer... Donc... Souhaitez-vous que je vous montre un autre spécimen ?

L'hybride visé, offre un regard remplit de haine et de mépris en direction du vendeur, ce dernier ose un sourire en coin, discret. Kai ne sortira jamais si tout le monde lui casse du sucre sur le dos... Bon en même temps, il l'a cherchait, mais tout de même ! Tout le monde change. En tout cas, avec ce superbe résumé, le doc va s'en aller, c'est sûr. Le brun cale sa tête contre les barreaux et pousse un long soupire, agacé de cet endroit et de ces abrutis d'employés. La chauve-souris décide de s'allonger, restant face à ses interlocuteurs. Le vendeur attend une quelconque décision de la part de son client, espérant l'emmener voir autre chose.
Date d'inscription : 01/01/1970
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 26 Mar - 21:49
Sans lâcher l'hybride du regard, le russe attendait patiemment que ce dernier choisisse de venir le voir comme il le lui avait demandé. Il comprenait parfaitement son hésitation alors il ne chercha pas à le brusquer en rajoutant des paroles qui auraient pu le faire bouger plus vite mais sûrement aussi l'aurait froissé.

Finalement, il fut content de le voir se mouvoir jusqu'aux barreaux pour qu'il puisse enfin constater de ses blessures de plus près. Toutefois, l'hybride préféra quand même le mettre en garde en lui disant que s'il lui avait menti, il le mangerait. De son habituel air de marbre, Isaak prit alors le temps de le rassurer sur ces intentions qui étaient bien celles qu'il avait annoncé.

- Je suis réellement médecin et je veux réellement jauger tes plaies.

Les choses mises au clair, mais ne voulant pas le toucher tout de suite parce que le spécimen était très méfiant vis à vis de lui, il opta tout d'abord pour un rapide check-up du regard, laissant ses yeux faire un tour sur le corps de l'hybride sorti de l'ombre et repérant ici et là ses coupures, dont certaines étaient infectées et qui devaient sûrement le fait souffrir. Quand il en vint aux ailes, son air changea légèrement, fasciné par ces dernières. Il avait encore du mal à réaliser ce petit miracle génétique.

Pourtant, il n'eut pas le temps de s'y attarder plus longuement puisqu'un vendeur vint à lui et il n'était pas celui de toute à l'heure. Le doc tourna les yeux vers lui et l'écouta lui demander s'il ne voulait pas voir un autre esclave à la place de celui-ci, prétextant le côté 'difficile' de ce dernier et le fait qu'il avait déjà connu pas mal de maîtres mais qu'à chaque fois, cela s'était mal passé. Isaak fut surpris intérieurement. Un vendeur ne devait-il pas plutôt vanter les mérites de sa marchandise, aussi bas de gamme soit-elle, pour le profit ?

Cependant, le russe ne prêta pas plus d'attention que cela aux dires du vendeur puisqu'il n'y avait qu'une chose qui lui importait et c'était l'état de santé de l'hybride.

- Cet hybride a besoin de soin. Certaines de ses coupures se sont infectées.


Le vendeur eut un moment de flottement mais il se ressaisit rapidement, lui répondant qu'on avait bien amené l'hybride à un médecin avant de le mettre en vente mais que ce dernier n'avait pas fais assez attention pour que cela se répare correctement. Cependant, il lui assura que la boutique allait le ramener voir un docteur pour corriger cela bientôt puis revint à son idée de lui présenter un autre hybride.

- Je suis médecin. Je peux m'occuper de lui.

Le vendeur fut surpris un court instant avant de refuser poliment son offre généreuse en disant qu'il n'avait pas à faire une telle chose parce qu'il était un acheteur et qu'il devrait plutôt continuer son tour pour trouver son bonheur au mieux de s'attarder sur le cas de celui-ci.

- J'insiste.

Finalement, après un petit silence, l'homme céda et accepta.

- Je n'ai pas ce qu'il faut avec moi. J'aurais besoin de l'emmener à mon cabinet pour le soigner.

Le vendeur eut un sourire contrit, lui disant qu'il ne pourrait pas le laisser partir avec l'hybride sans le fait qu'il ne l'ai acheté au préalable, même pour des soins.

- D'accord. Je l'achète alors, répondit-il du tact au tact.

Isaak n'avait pas hésité une seule seconde. Il ne pouvait décidément pas laisser qui que ce soit dans un tel état et s'il devait payer pour pouvoir le soigner, il le ferait. Et oui, malgré son physique et son air peu commode, le russe avait le cœur sur la main, surtout quand il s'agissait d'aider quelqu'un ayant besoin de ses compétences de médecin.

Abasourdi par sa réponse, ne s'y attendant pas, le vendeur dû se faire violence pour lui répondre un vague 'd'accord' et ne chercha pas à essayer de lui vendre un autre hybride à nouveau, comprenant que l'homme ne reviendrait pas sur sa décision. Il se retira ensuite poliment en précisant qu'il allait chercher les papiers pour la vente. Isaak se tourna alors vers la cage.

- Tu t'appelles Kai donc. Tu as tout entendu, n'est-ce pas ? Qu'en penses-tu ?

Il ne savait pas vraiment qui était l'hybride ou bien s'il allait se correspondre mais de toute façon, tout ce qui lui importait était de lui venir en aide pour l'heure.
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 27 Mar - 8:39
L'hybride attend que le vendeur ait fini son baratin, car oui, il n'a pas réellement vu de docteur ou du moins c'était un charlatan. La preuve en est, ses plaies s'infectent de partout, un bon médecin aurait soigné immédiatement tout ça. L'employé de l'animalerie insiste auprès du doc pour le faire changer d'avis, mais ce dernier semble camper sur ses positions, ne voulant pas lâcher prise. Il souhaitait même l'emmener pour le soigner, mais voilà le hic, interdiction de faire sortir un hybride de cet établissement sans l'avoir acheté. Le barbu répond du tac au tac et accepte cette condition, sans réfléchir ni même savoir si Kai était dangereux ou non. Celui-ci se redressa d'une traite, les yeux ronds. Il a bien entendu ? Il l'achète ? Ce mec est fou. C'est sûr. Il le regarde, puis le vendeur, puis de nouveau lui. C'est sérieux ? La chauve-souris arque un sourcil, stupéfaite. Isaak lui demande même son avis.

- C'est une blague ? Vous me sortez d'ici... Vous me prenez avec vous avec tout ce qu'il a dit sur moi ? J'suis partant pour sortir, mais je promets rien en ce qui concerne notre entente...

Le voilà prévenu. Bon, peut-être fera t-il un petit effort pour ne pas revenir ici une énième fois. Le salarie s'est absenté, le temps d'aller chercher les papiers. Le cœur du plus petit s'affole, sans doute pressé de sortir d'ici et de cette cage affreusement étroite. Des petits ricanements se font entendre un peu partout dans les allées, les hybrides qui ont vu Kai aller et revenir à la boutique se moquent de lui. Ils font des paris entre eux, se demandant combien de temps il allait rester chez son nouveau propriétaire. Qu'importe, qu'ils se foutent de sa gueule, lui au moins, il sera dehors.

Après quelques minutes semblant interminables pour l'hybride, le vendeur refait son apparition, un petit tas de papiers en main. Il les présenta au nouveau maître, lisant les lignes les plus importantes et bla bla bla. Tendant le tout au médecin pour lui laisser le temps de lire, le vendeur sort un trousseau de clef afin de libérer l'esclave. Une fois la porte ouverte, Kai ne se fit pas attendre pour sortir et enfin pouvoir se mettre debout, étirant son corps engourdit. Ses ailes, quand à elles, restent basse, signe qu'elles lui font mal. Un peu à la manière d'un oiseau. Face à son nouveau maître, l'hybride se fait largement dominer en taille... Ce qui n'est pas compliqué en soit, il ne mesure qu'un petit mètre soixante après tout. Il réajuste son pantalon et vient se poster aux côtés d'Isaak, jetant un coup d’œil au papiers concernant son adoption.

- Ces papiers ne sont qu'un ramassis de conneries. Il est écrit qu'il est interdit de maltraiter un hybride, mais il y en a qui ne se font pas prier... Dit-il sur un ton bas.

Le salarie les emmène en caisse pour le règlement. A cet instant, les vendeurs se font toujours plus mielleux qu'il n'en faut. Kai les suit, non sans trifouiller ses plaies, elles le dérangent et le grattent, c'est agaçant. Vivement que le doc y jette un œil. En attendant de sortir d'ici une bonne fois pour toute, pourquoi ne pas faire un peu plus connaissance avec son nouvel acheteur.

- Eh doc ? Vous avez d'autres hybrides chez vous ?

Médecin de profession, il doit sûrement être entouré d'une petite équipe pour l'aider dans son boulot, non ? du moins, ça lui paraîtrait logique. Si c'était le cas, il allait devoir redoubler d'effort, car même avec ses confrères hybrides, il avait du mal. Et alors que son regard acier reste focalisé sur le barbu, il laisse glisser ses yeux vers une partie beaucoup plus intéressante : le cou. Ce dernier est bien dégagé, la barbe bien taillée ne laisse aucun poils sur cette zone. Kai se perd un peu dans ses pensées, espérant un jour plonger ses canines dans cette chaire savoureuse. Mais pour ce faire, il devra certainement obéir au doc. S'il est un bon esclave, il aura sa récompense, c'est comme ça qu'il fonctionne.

Battant des paupières, la chauve-souris semble redescendre sur Terre, attendant patiemment que l'adoption se termine. Son estomac montre son impatience dans un grognement bruyant, faisant grimacer l'hybride. Le vendeur, ayant entendu, stipule un détail. Il met en garde Isaak sur le fait que Kai soit difficile au niveau de la nourriture et qu'il faudra certainement le nourrir autrement. D'ailleurs, il le met aussi en garde sur le fait que le brun a la fâcheuse tendance de mordre à tout bout de champ. Ce dernier sert les dents.

- Uniquement quand on me fait chier, ce qui commence à être ton cas...

Le vendeur doit se faire une nouvelle fois violence pour ne pas lui mettre une taloche. Il se racle la gorge et termine les papiers avec le médecin, histoire de faire sortir rapidement cet énergumène de la boutique.
Date d'inscription : 01/01/1970
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 27 Mar - 21:40
La réponse de l'hybride lui convint. Ce dernier semblait un peu surpris de le voir le prendre malgré les dires du vendeur à son sujet mais acceptait le fait de pouvoir sortir d'ici volontiers apparemment.

- Oui. Tu as besoin de te faire soigner. Et pour ce qui est de notre entente, on verra bien.

Des ricanements s'élevèrent ensuite un peu ici et là dans la salle et Isaak vit qu'ils étaient destinés à sa nouvelle acquisition. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi et à la rigueur, cela lui importait peu. Il supposait simplement que cela était dû aux aller-retour de l'hybride ici et en attendant le vendeur revenir avec les papiers de la vente, il se remit à regarder les ailes noires que possédaient son nouveau protégé en se demandant de quelle race ces dernières venait.

Finalement, l'homme revint à eux et lui fit un rapide topo sur les conditions générales de l'adoption avant de lui tendre le tout pour qu'il prenne connaissance du reste du contrat lui-même pendant qu'il sortirait l'hybride de sa cage. Isaak feuilleta alors un peu les papiers, lisant ici et là en travers ce que cela disait, n'y connaissant rien à ça,  mais il savait que quoiqu'il était écrit dedans, cela ne le ferait pas changer d'avis. Il releva les yeux un instant à la sortie de cage de Kai, réalisant alors la taille de ce dernier. Il n'aurait pas cru qu'il serait si petit. Il détailla ensuite son corps pendant que ce dernier réajustait son pantalon. A la lumière, il pu s'apercevoir qu'il était plus blessé qu'il ne l'aurait cru, surtout au niveau de ses ailes qui n'arrivaient même pas à se maintenir comme il fallait. Isaak se dit qu'il avait bien fait de l'adopter. Il reposa ensuite les yeux sur les papiers dans ses mains pour chercher où il fallait signer, histoire de ne pas s'attarder ici. Il entendit alors Kai faire un petit commentaire sur le contrat mais il ne répondit rien.

Ils furent emmenés bientôt en caisse et Isaak resta de marbre à l'attitude mielleuse du personnel de la boutique. Tout ce qu'il voulait, c'était sortir d'ici pour pouvoir venir en aide à l'hybride. Il jeta d'ailleurs un coup d'oeil à ce dernier et le vit gratter ici et là ses plaies. Gentiment, il posa doucement une main sur celle qui triturait ces dernières en guise de désapprobation.

- N'y touche pas. Je m'en occuperais bientôt.

Il revint porter son attention vers la caisse, prit le stylo qu'on lui tendait et signa ici et là les feuilles du contrat avant de sortir sa carte bleue de la poche de son manteau pour pouvoir régler l'achat de Kai. Il ne connaissait pas vraiment les prix en vigueur mais vu ceux qu'il avait vu en passant devant les cages toute à l'heure, il se dit que cet hybride ne valait vraiment presque rien, ce qui l'attrista légèrement en voyant qu'une vie pouvait être considérée aussi bassement que ça.

En tapant le code de sa carte dans la machine, il l'entendit alors lui demander s'il avait d'autres hybrides.

- Non, répondit-il simplement.

Le russe finit de payer et allait partir quand l'estomac de Kai cria famine, ce qui attira alors le vendeur qui précisa que ce dernier était difficile concernant ce qu'il se mettait dans le gosier et qu'il faudra peut-être le nourrir autrement qu'avec de la nourriture humaine et rajouta qu'il avait une fâcheuse tendance à mordre. Isaak se demanda alors de quoi le nourrirait-il si ce dernier n'allait pas manger les plats qu'il cuisinerait ?

Il laissa l'hybride répondre au vendeur à sa manière puis quand tout fut réglé, il prit congé des vendeurs et sortit de l'endroit avec lui. Il faisait froid dehors et en voyant l'accoutrement de Kai, un simple pantalon, il décida d'enlever son long manteau noir pour le déposer sur ses épaules le temps qu'il trouve un taxi. Vu la carrure de ce dernier, les ailes n'allaient pas avoir de mal à trouver une place dans son manteau XXL.

- On va prendre un taxi.

Quelques minutes passèrent quand finalement un s'arrêta à sa demande. Il ouvrit la porte et invita l'hybride à s'y engouffrer et ceci fait, il le suivit à l'intérieur. Le russe donna son adresse au chauffeur puis se cala bien dans le siège pour le trajet. Profitant d'être enfin seul avec l'hybride, il entama la conversation.

- De quelle hybridation es-tu Kai ?

Il attendit patiemment sa réponse puis enchaîna.

- Et quel âge as-tu ?

A nouveau, il lui laissa le temps de lui répondre avant de continuer sur sa lancée.

- Le vendeur a laissé entendre que tu ne mangeais pas la même nourriture que nous. Que manges-tu si ce n'est pas le cas ?

Il trouvait cela bizarre pourtant. Après tout, le corps de l'hybride semblait très humain alors le doc pensait qu'à l'intérieur, c'était pareil donc qu'il aurait besoin de nourritures pour rester en forme et ne pas mourir.

Ils arrivèrent une dizaine de minutes plus tard devant chez lui. Il sortit du taxi et paya l'homme puis monta les quelques marches qui le séparaient de sa porte d'entrée. C'était une maison de ville un peu défraîchie mais vu le quartier, elle était tout à fait à sa place. Il l'invita à rentrer et une fois dans le couloir, il ouvrit la porte de gauche pour le faire pénétrer dans son cabinet.

Il était désormais temps pour le doc qu'il était de le soigner. Pour le reste, cela attendrait.
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 27 Mar - 22:33
Le médecin sort sa carte bleue et paye l'adoption de l'hybride. Ce dernier n'en revient toujours pas, cet homme était bel et bien entrain de l'acheter. Une fois fait, les deux hommes sortent de la boutique. Enfin ! De l'air frais, du soleil ! L'hybride ferme un instant les yeux pour profiter des doux rayons du soleil. Cela lui réchauffe sa peau meurtrie. Le doc vient alors lui déposer son long manteau sur ses épaules. D'ordinaire, Le Brun ne supportait pas trop le fait d'avoir des vêtements sur le haut de son corps, mais là, ce n'était pas dérangeant pour ses ailes, elles avaient de la place. Le manteau est bien chaud et confortable, cela fait du bien. Kai remercie son nouveau maître et attend patiemment la venue d'un taxi.

Une fois le véhicule arrivé, les deux hommes montent à l'intérieur et s'y installe confortablement. L'hybride se pelotonne dans le manteau après avoir attaché sa ceinture au préalable et répond aux questions de l'humain.

- Je possède des gènes de chauve-souris vampire. C'est pourquoi le vendeur à préciser que j'étais compliqué au niveau de la nourriture. Je peux manger de la nourriture pour humain, mais j'ai une nette préférence pour le goût du sang...

Kai pose sa tête contre la fenêtre le temps du voyage.

- J'ai trente ans. Et vous ?

Le ventre de l'hybride se fait encore entendre, tandis que le trajet prend fin au bout d'une dizaines de minutes. Voilà donc la maison du doc, le nouveau lieu où il va crécher. C'est une belle baraque, Kai est plutôt ravi de l'endroit. Le jeune homme attend son maître avant de faire les derniers pas qui le sépare de la maison.

- J'ai du mal à croire que vous vivez seul dans cette grande maison...

Il avance jusqu'au seuil de la porte et patiente jusqu'à ce qu'on lui permette de rentrer. Une fois l'autorisation acquise, l'enclave fait des premiers pas à l'intérieur. Il en profite pour retirer le manteau du doc, le posant sur un meuble près de l'entrée. Il penche la tête vers l'arrière et tourne son regard vers son interlocuteur.

- C'est possible d'avoir un truc à graille ? J'ai vraiment trop faim.

Le brun ne semble pas en mesure de faire la fine bouche vu comment il a fin, un bon plat fait maison lui fera le plus grand bien, rien à voir avec la bouillie.m bizarre de l'animalerie. Mais peut-être est-ce un peu trop tôt pour avoir des exigences... ? Surtout que généralement, ce ne sont pas les hybrides qui décident quand il est l'heure de manger. Si Isaak refuse, la chauve-souris tentera de se faire patient.

- On se met où pour les soins ? Vous avez une piece spéciale ou ce sera la salle de bain ?

Il est vrai que Kai a bien hâte de se faire soigner, ce sera bien la première fois qu'il aura l'impression d'être chouchouté. Il aimerait surtout avoir des anti-inflammatoires pour ses ailes. Ces cons du centre de dressage se sont amusés à tirer dessus, l'hybride ne sait même pas si elles sont gravement endommagées ou non. Il a entendu craquer, mais il peut tout de même les bouger un peu. De toutes les manières, cassées ou non, elles ne lui servent à rien. Il ne peut même pas voler avec, ni même planer, son corps est beaucoup trop lourd. À la limite, elles peuvent ralentir une chute mais rien de plus.

L'hybride laisse ses pas le guider dans l'entrée, visitant les premiers recoins de la maison, non sans être intimidé. Il va devoir prendre de nouveau repaires une fois de plus. Sauf que cette fois-ci, il sentait que cela allait être différent. Cet homme n'a pas l'air d'être comme les autres. Il semble avoir de la poigne mais doux à la fois. C'est quelqu'un qui saura recarder comme il faut le petit vampire. C'est ce qui le faut. Kai revient ensuite vers son propriétaire, une illumination venait de frapper son esprit.

- Eh doc ? Si vous êtes médecin, vous avez moyen de vous procurer des poches de sang ?

Les mains du brun s'agrippe aux vêtements d'Isaak, l'espoir faisant briller ses yeux. Oh oui il avait l'espoir de pouvoir avoir une banque de sang à proximité, ce serait le bonheur suprême, le pied total. Se rendant compte de son geste, l'hybride se détache du médecin. Certains maîtres ne supportent pas tant de familiarité avec leurs esclaves. Il souhaite, du moins il aimerait tenter de bien faire les choses. Ce ne sera pas tous les jours rose mais bon. L'hybride attend que son maître réponde à ses questions et lui montre le chemin pour ses futurs soins.
Date d'inscription : 01/01/1970
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Mar - 0:06
Suite du RP -> Par ici
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-