Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Penses-tu pouvoir le remplacer ? [PV Thomas]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 19 Mar - 13:33
De nombreux jours s'étaient écoulés depuis que Malika avait atterrie dans cette animalerie. Les vétérinaires avaient tenté de la garder aussi longtemps que possible, à cause de sa blessure au départ mais aussi à cause de son état psychologique. Elle avait refusé de parler suite à la perte de son maître. Ce sujet était trop douloureux et elle ne voulait pas que qui que ce soit se rende vraiment compte de la situation. Bien qu'il fallait être réellement aveugle pour ne pas voir qu'elle en souffrait réellement.

Mais ces journées en cage la forçaient à faire son deuil de manière plutôt brutale. Le vendeur n'hésitait pas à lui donner quelques coups pour la forcer à discuter avec les clients qui s'intéressaient à elle. Et surtout, à se montrer obéissante avec eux.
Mais Malika était ainsi. Elle n'avait qu'un maitre et ce serait toujours ainsi. A voir si l'un de ces nombreux humains réussirait à remplacer son dernier maitre...celui qu'elle avait tant apprécié !

Néanmoins, elle connaissait bien sa condition et elle l'avait toujours assumé. Alors malgré ses capacités, elle ne se montrait pas violente envers les humains qui s'intéressaient à elle. Elle était plutôt du genre à leur lancer des petites piques pour les faire fuir.
Mais il y en avait toujours plus. Elle ignorait qu'un journal avait parlé d'elle, de son ancien maitre, et de son action lors de la Tanabata. Et donc, elle ne comprenait pas pourquoi elle intéressait autant.

Assise en tailleur au fond de sa cage, la jeune hybride fixait le mur, s'ennuyant fermement. Le vendeur l'avait habillé de façon à mettre en valeur ses atouts. Un short assez court, dévoilant ses cuisses musclées mais surtout les écailles qui les parsemaient. Son haut était un tee-shirt de type dos nu, là aussi pour dévoiler les écailles s'étalant dans le bas du dos. Ses bras était bien visibles, montrant qu'elle était bien entrainée, adaptée au travail qu'elle avait effectué toutes ces années.
Un mouvement devant sa cage attira son attention. Elle posa ses yeux sur l'homme qui l'observait et soupira.

- Vous feriez mieux de vous intéressez aux autres hybrides, bien plus adaptés pour répondre à vos moindres désirs.

Le ton était froid mais néanmoins poli. Même en envoyant des piques aux humains, elle ne pouvait s'empêcher d'être polie. Après tout, elle avait été éduquée ainsi et son ancien maître ne serait pas ravie de la voir changer tout son comportement même s'il était mort. Elle s'installa plus confortablement, le dos contre le fond de la cage, persuadée que cet humain allait s'éloigner comme tout les autres.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 19 Mar - 22:55
Il était plus que temps qu’il se trouve une hybride de plus. Certes, la maison était déjà bien garnie mais Thomas ne faisait jamais rien sans raison. Myra et Nyra s’occupaient divinement bien des tâches ménagères, sans compter les économies sur le lait, Sasselia veillait sur la santé de tout le monde et Dalae les protégeait. Bon, il y avait aussi Nao, récupérée par acte de compassion mais les choses s’amélioraient quand même avec elle. Et toutes lui donnait à côté entière satisfaction pour des besoins plus… affectueux. Enfin, sauf Nao bien sûr mais il y avait déjà une forme de complicité de taquinerie qui s’installait.

Et bien, il venait chercher une deuxième protectrice aujourd’hui. Il avait Dalae, mais elle ne pouvait pas toujours tout faire toute seule. Il sortait peu mais il fallait protéger la maison et il avait promis à la panda qu’elle aurait du temps libre et de la paix. Alors, pour qu’elle puisse profiter sereinement de ses bambous et son alcool, il fallait trouver quelqu’un avec qui elle pouvait tourner.

Il n’aimait pas cet endroit mais l’animalerie était le meilleur lieu où trouver ce qu’il désirait. Surtout que d’après les rumeurs, il y avait une combattante particulièrement douée et psychologiquement stable qui était à la vente. Thomas ne perdit pas de temps dans les lieux, il interrogea rapidement le vendeur qui lui désigna une grande cage. Devant cette dernière, un écriteau qui donnait les détails les plus essentiels : nom, race et quelques autres trucs. Malika, une hybride de vipère à corne. Cela expliquait mieux les protubérance sur le front. Elle avait la peau d’un blanc laiteux, un corps athlétique tout en restant très féminine, ses formes étaient bien développés et elle présentait une grande beauté.

Thomas ne dit rien mais elle la jeune femme le remarqua et tenta de le dissuader à première vue. Il pouvait le comprendre, les hybrides étaient des gens, qui avait envie d’être enfermé dans une cage en attendant d’être vendu ? Sa remarque ne rebuta pas Thomas qui en eut plutôt un sourire amusé et lui répondit.

Ne présumes pas aussi facilement de ce que je désire… Et non, je ne crois pas trouver ailleurs ici de personnes ayant les mêmes compétences que toi ni tes capacités.

Lui fit-il. Sans doute qu’après ça, c’était lui qui allait susciter la curiosité de la demoiselle pour la peine.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 11:15
Toujours au fond de sa cage, Malika était persuadée que sa pique allait faire fuir l'humain. Qui voudrait d'une hybride qui repoussait ainsi les acheteurs ? Bien qu'elle se montrait polie, elle en avait vu plus d'un s'énerver et acheter quelqu'un d'autre. Mais pourtant, elle entendit une voix masculine s'élever.
Elle leva les yeux vers le jeune homme qui ne semblait pas vouloir une autre hybride. Et il parlait même de ses capacités ? Oh alors, c'était quelqu'un qui cherchait un garde du corps ? Intriguée, elle se redressa comme elle pu, s'approcha de lui, uniquement séparés par les barreaux désormais.

- Ah oui ? Alors vous cherchez un garde du corps, c'est bien ça ?

Elle observa l'humain un petit moment. Elle ne s'en cachait d'ailleurs pas. Après tout, s'il devait l'acheter, autant qu'elle sache à quel genre de personne elle faisait face. Bien que pour l'instant, tout ceci ne lui apprenait pas grand chose.

- Si c'est ça, je ne pense pas pouvoir vous satisfaire non plus. J'ai...failli dans ma tâche.

Son visage se crispa un moment, elle avait horreur d'avoir failli dans sa tache, d'avoir perdu son maître, de l'avoir vu mourir sous ses yeux sans rien pouvoir faire. Néanmoins, elle se reprit assez vite, jeta un coup d’œil autour d'eux. Le vendeur les observait, attendant le bon moment pour intervenir. Elle soupira.

- De toute façon, vous ne pourrez pas remplacer mon maître.


Ses mots, assez dur, prononcés sur un ton tout à fait neutre donnait parfaitement le ton. Elle ne considérait pas que quelqu'un d'autre pourrait remplacer son ancien maître qu'elle considérait toujours comme tel d'ailleurs. Et puis, elle ne connaissait pas cet homme. Rien ne lui prouvait qu'il serait aussi bien que son maître.
Les mains tenant les barreaux, elle fixait l'humain, sans un mot supplémentaire. Elle était persuadée qu'il allait chercher ailleurs un garde du corps et la laisser là. De toute façon, elle ne savait même pas si elle voulait sortir d'ici, avoir un nouveau maître, ou rester dans cette cage à ruminer sur son erreur. Alors, elle ne bougeait pas, comme prise entre ses deux envies.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 12:50
Thomas semblait avoir réussi son pari, il avait intrigué cette belle hybride plutôt froide qui s’approcha de lui. Ils n’étaient plus séparés que par les barreaux de cette cage mais l’humain ne recula à aucun moment, elle ne l’intimidait pas. Il en profita pour l’examiner de plus près, son regard n’était pas aussi froid qu’elle le croyait, il semblait plutôt trahir une forme de lassitude. En tout cas, elle avait le minimum syndical d’intelligence, comprenant tout de suite ce à quoi il faisait allusion en parlant de ses compétences.

Tout juste, une protectrice pour ma personne et mes biens, en roulement avec une autre hybride.

En gros, elle n’aurait pas à bosser tout le temps, elle aurait quelqu’un avec qui tourner, ce qui n’incluait pas forcément de faire équipe avec elle. La jeune femme tenta de le dissuader en disant avoir failli dans sa tâche, ce qui expliquait pourquoi elle était là avec ses compétences, son précédent maître était mort. Et vu que les hybrides étaient traités comme des marchandises, cela devait être récent.

Nul n’est parfait et je ne demande pas la perfection, juste du travail correct. Tu as commis une erreur, tu as le choix de te morfondre dessus ou d’apprendre de cette erreur.

La jeune femme lui fit ensuite une remarque qui lui tira étrangement un sourire, elle lui fit remarquer qu’il ne remplacerait jamais son maître.

A la bonne heure, je suis moi et je n’ai pas l’intention de remplacer qui que ce soit. Je me fais accepter pour moi-même, je n’aime guère les fantômes.

Thomas voulait en savoir plus alors il reprit le fil de la conversation en main et puisque la jeune femme avait lancé le sujet de son maître, il allait continuer dans la foulée.

Les gens d’ici ne sont pas vraiment connus pour leur compassion envers les hybrides, ni pour avoir la bonté de laisser aux gens le temps de faire leur deuil. J’en déduis que tout ça est récent, que s’est-il donc passé ?

Il n’avait pas envie de rouvrir la plaie, juste de comprendre ce qu’il s’était passé et pourquoi elle se dévalorisait, où était son erreur, s’il y en avait une.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 13:11
Malgré tout ce que pouvait dire Malika, cet humain ne bougeait pas, il restait devant sa cage, répondant à ce qu'elle disait. Il ne semblait même pas choqué qu'elle ait failli dans son travail. Cet étrange homme avait le don de l'intriguer finalement. Elle l'observait alors, curieuse.

- Je vois, vous devez avoir de bons moyens pour acheter deux gardes du corps. Et peut-être d'autres hybrides ?

Elle ne précisa pas que ses relations avec d'autres hybrides n'étaient pas forcément des plus cordiales, surtout au départ, dans une maison qu'elle ne considérerait pas comme la sienne. Mais elle comprenait parfaitement qu'il lui proposait de reprendre son travail, mais avec quelqu'un d'autre, autre part et en collaboration avec une autre hybride. Et lui, il ne semblait pas la juger de son erreur.

- Je ne me morfond pas...enfin, pas sur mon erreur. Je regrette de ne pas avoir pu mieux protéger mon maitre, mais j'ai fais de mon mieux. Ce que je regrette...c'est lui tout simplement. Il n'a pas voulu partir quand je me vidais de mon sang...


Sa magnifique cicatrice sur la hanche l'attestait. Elle avait voulu se sacrifier pour lui. Mais il lui avait refusé cette possibilité. Néanmoins, l'humain en face d'elle ne semblait pas mal réagir à chacune de ses remarques, comme s'il prenait tout sereinement. Elle le fixa alors, un mince sourire au visage.

- Je disais surtout que je suis plus le genre d'hybride à n'avoir qu'un maître. Et en changer ne me plait pas.


Et pourtant, elle n'avait pas le choix. Et elle ne se voyait pas vivre dehors, dans la nature. Elle n'était pas faite pour cette vie, elle avait toujours été éduquée à servir un humain et au final, elle s'était adaptée à cette vie. Mais voila que l'inconnu désirait comprendre ce qui avait pu se passer.

- Tanabata.

Son visage exprima pendant un court instant toute la colère qu'elle ressentait pour cette fête qui avait dégénéré n'importe comment. Ses yeux exprimèrent plus longtemps un étrange mélange entre de la colère et de la tristesse. Puis, elle finit par baisser les yeux, fixant le sol un petit moment avant de reprendre.

- Mon maître voulait y participer, déposer son vœu...Quand la drogue a prit le dessus, j'ai tenté de l'amener jusqu'à la sortie mais un groupe d'inconnus nous ait tombé dessus. Je l'ai défendu contre eux, jusqu'à prendre un coup pour le sauver. Mais il a refusé de s'enfuir.

Elle releva les yeux, les posant sur l'homme avant de se mettre de profil, soulevant son haut presque jusqu'à sa poitrine, dévoilant ainsi la cicatrice qui courait sur sa hanche. Elle était récente et cela se voyait du premier coup d’œil. Elle lui jeta un coup d’œil pour voir sa réaction. Oh elle n'avait pas honte de sa cicatrice, aussi moche soit-elle, aussi visible soit-elle sur sa peau blanche.

- Peut-être qu'avec deux gardes du corps, il aurait survécu ?

Sa question ne nécessitait pas forcément de réponses, mais seule contre plusieurs individus, elle n'avait pas pu tenir longtemps. Surtout avec un maître suffisamment drogué pour ne pas réussir à analyser la situation. Elle laissa retomber le tissu avant de se remettre face à l'inconnu.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 15:07
Simple, directe, pas du tout lécheuse de botte, cette hybride lui plaisait bien pour le moment. Certes, ce n’était pas elle qui allait le dorloter demain comme le faisaient les autres mais avec le temps… Enfin, là n’était pas la question pour le moment. Vive d’esprit, elle additionna rapidement que Thomas devait avoir de l’argent pour se payer plusieurs hybrides.

Effectivement, je ne suis pas spécialement à plaindre sur le point de vue matériel. Je n’ai pas spécialement d’ennemis mais quand on a de l’argent, on attire parfois des attentions non-désirés, d’où mon besoin en protecteurs.

Histoire que ces intentions soient claires et précises. Elle en fit de même en s’expliquant un petit peu mieux sur son ressenti et en lui donnant un premier détail sur la mort de son maître. Elle ajouta ensuite qu’elle avait en fait un lien émotionnel fort envers son maître et qu’elle ne voulait pas en changer, il commençait à mieux la cerner.

Je vois, il devait avoir autant d’attachement pour toi que tu en avais pour lui. Mais… maintenant qu’il n’est plus là, tu n’as plus trop l’embarras du choix. Si tu n’arrives pas à être vendue, tu traineras dans cette cage horrible longtemps et qui sait ce qu’ils te feront s’ils ne peuvent te placer nulle part. Mieux vaut que tu partes avec quelqu’un qui reconnait tes capacités tant que tu le peux encore.

Il gardait encore de l’argumentaire sous le coude, notamment les avantages matériels qu’il offrait à ses hybrides. Il lui demanda plus de détails sur la mort de son maître et elle commença par un seul mot, lequel tira un profond soupir à Thomas.

Et après les gens se demandent pourquoi je n’aime pas sortir de chez moi…

Thomas pouvait comprendre que tout n’allait pas bien sur cette île mais ce déchainement de violence stupide ne mènerait jamais à rien. Elle lui expliqua plus en détail et releva son haut pour montrer une cicatrice récente. Il n’eut pas de réactions particulières, hormis peut-être une pointe de compassion et de respect dans le regard. Ce sens du sacrifice ne se retrouve pas chez grand monde.

Vu le bordel que ce fut, c’est déjà un miracle que tu t’en sois sorti vivante. Tu as dû faire au mieux avec les moyens du bord, il ne voulait pas t’abandonner, c’est un choix que je respecte.

Vu le nombre de personnes qui considéraient les hybrides au mieux comme des animaux de compagnie, au pire comme des objets, cet homme avait fait preuve d’humanité en refusant de l’abandonner, là où bien d’autres l’auraient fait, comme le veut l’adage du chasseur et de son chien face à l’ours. La jeune femme évoquait des possibilités, dont celle de la présence d’une deuxième protection et Thomas reprit d’un ton toujours aussi calme.

Va savoir… les suppositions ne servent à rien, juste à cumuler plus de regrets. Tu as fait au mieux au vu d’une situation passablement merdique. Quand tu auras fait ton deuil, les choses t’apparaitront peut-être différemment.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 15:45
Comme Malika s'en doutait, le jeune homme confirma avoir de très bonnes finances. Et effectivement, avoir de l'argent attirait les indésirables, d'où le besoin de garde du corps. C'était tout à fait compréhensible, et puis, il n'avait pas l'air d'être un mauvais type. Bien qu'au final, tant qu'elle ne tombait pas sur le même genre que son premier maitre, ce serait déjà un bon début...même si elle savait parfaitement se défendre maintenant.

- Je comprends tout à fait, mon maitre avec souvent des ennuis avec des humains cherchant à lui voler des affaires ou de l'argent...


Elle en avait repoussé des voleurs et des agresseurs. Elle en avait l'habitude et ne serait jamais effrayée face à eux. Même face au groupe drogué, elle n'avait pas eu peur. Sauf quand elle vit mourir son maitre sous ses yeux, c'était bien le seul moment depuis qu'elle le connaissait qu'elle avait eu peur. Vraiment très peur. Sans songer à ce que serait sa vie par la suite.
L'inconnu lui rappela alors qu'elle n'avait plus vraiment le choix sur la suite maintenant. Sous-entendant qu'elle serait bien mieux avec lui. Elle le jaugea un moment, réfléchissant.

- En effet. Je n'ai aucune envie de retomber sur un humain seulement intéressé par mon corps...je ne me laisserai pas faire de toute façon. Et je sais que les humains peuvent être imaginatifs en terme de sévices sur les hybrides...mais dites-moi, si vous m'achetez, je partagerai donc mon temps entre travail et...temps libre. Où serais-je pendant ces temps libres ? Qu'est-ce que vous attendez de vos hybrides dans ces moments là ?


En réalité, elle voulait savoir si c'était vraiment du temps libre. Ou du temps employé autrement selon ses besoins. Elle tentait de cerner cet homme qui voulait l'acheter. De toute façon, elle savait qu'au final, elle n'avait pas son mot à dire, si un humain voulait l'acheter, elle était sensée le suivre. Mais cela ne voulait pas dire lui obéir ou le considérer comme un maitre. Même en tant qu'esclave, elle avait des recours, et la force pour les mettre en marche.
Néanmoins quand elle lui expliqua la mort de son maitre et lui montra sa cicatrice, il ne chercha pas à avoir de gestes déplacés. Ce qui était un bon point pour lui.

- Au final, ça revient au même, puisque je suis ici à discuter avec un homme qui souhaite m'acheter.

Son ton s'était fait un peu plus dur mais elle n'en voulait pas à son maître. Elle regrettait juste que tout ce soit fini aussi brutalement. Néanmoins, maintenant, elle n'avait plus le choix de tourner la page. Et autant que cela se fasse avec quelqu'un qui semblait un minimum la respecter.

- Certainement. Eh bien, je suppose que ça conclu notre discussion. Je me demande maintenant si vous allez m'acheter...si mes réponses vous ont satisfait.

Et elle affichait un petit sourire ironique. Mais elle le regardait toujours, avec un regard sérieux, attendant de voir s'il allait la sortir de cette cage ou s'en aller.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 16:06
Il n’avait pas besoin d’en rajouter plus pour qu’elle comprenne le genre de choses qu’il pouvait attendre légitimement d’une protectrice, il avait de l’argent et autres bien matériels, il avait donc besoin de tranquillité et elle avait le profil pour. Thomas lui expliqua qu’elle pouvait toujours rester là à attendre mais que plus le temps passait et moins son sort serait enviable. La jeune femme en avait conscience, même si elle affirmait avoir la force pour se défendre.

Mais comme tu le dis, les gens peuvent imaginatifs pour mâter ce qu’ils veulent. Heureusement, je ne mange pas de ce pain là.

La jeune femme demanda ensuite ce qu’elle aurait comme véritable temps libre et quelques détails, il eut un sourire plus doux et exposa sa façon de voir les choses.

Tu auras du temps libre à toi, je ne suis pas très embêtant tant qu’on respecte quelques règles de vie basique. Si je ne te demande pas tes services, tu es libre de ton temps comme tu l’entends, tu es même libre d’aller te promener tant que quelqu’un à la maison est au courant. Pas de mauvais traitement, nourriture à volonté, excellents soins médicaux, une vraie chambre pour toi seule et même de l’argent de poche pour te faire plaisir. Et accessoirement, une garde-robe remise à neuf car je suppose que tu n’as plus que ce que tu as sur le dos. Est-ce que cette base te convient ?

C’était bien plus que ce qu’avaient la majorité des hybrides et elle verrait vite que les autres hybrides de la maison adorait cette vie. Ils discutèrent de la mort de son maître et la jeune femme constata avec fatalisme qu’elle avait quand même fini ici.

Ce sont les malheureux aléas de la vie.

Il n’y avait rien à dire de plus, tant qu’elle n’aurait pas fait son deuil, elle n’avancerait pas. Elle-même semblait vouloir en finir avec tout ça.

Effectivement, tu me plais bien. Tu es directe et sans détour, tu n’as pas l’intention de faire du léchage de botte et je préfère ça, c’est carré et précis. Je vais te prendre avec moi, tu ne mérites pas de rester dans cette cage.

Et avant de faire quoi que ce soit d’autre, il lui tendit la main à travers les barreaux, continuant sur un détail simple mais important.

Au fait, je m’appelle Thomas, enchanté.

Il pourrait lire son nom sur la plaque mais il préférait faire ça normalement, la traiter comme une vraie personne dans la mesure du possible.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 18:22
Malika fut tout de même assez surprise en entendant le jeune homme annoncer qu'il n'était pas du genre violent. Du moins, c'est ce qu'elle comprenait de sa réponse. Au moins, il n'avait pas l'air de lui vouloir du mal, ce qui était déjà ça.

- Donc vous êtes plutôt le genre à être doux et aimable avec vos hybrides ? Du genre tout gentil, tout mignon ?

Elle se moquait légèrement de lui. Oh, ce n'était pas méchant, juste qu'elle était plutôt sceptique. Après tout, même si son dernier maitre n'avait pas été spécialement violent, il avait été par contre plutôt autoritaire. Néanmoins, en entendant la façon dont il gérait la vie de ses hybrides celui-là, Malika était plutôt étonnée. Et se demandait où était le piège, restant sceptique.

- Eh bien, si vous tenez parole, oui cette base me conviens très bien.


Mais elle avait bien retenu le mot "base", se demandant ce que les extra pouvaient bien être. Mais pour l'instant, elle allait se contenter de la base, ce serait un bon début. Et puis, au moins, il lui annonçait directement qu'elle l'intéressait et donc qu'il allait l'acheter. Très bien, au moins, elle ne resterait pas dans cette maudite cage. Elle n'y serait pas rester très longtemps finalement...et tant mieux ! Quand elle vit la main entre les barreaux, elle l'observa puis la serra, comme si elle scellait un pacte.

- Malika, enchantée.

Elle appréciait cette façon qu'il avait de la traiter correctement, pas comme un vulgaire objet dont il faisait l'acquisition. Et c'est ce moment précis que le vendeur choisir pour intervenir dans la discussion. Se plantant aux côtés de Thomas, il affichait un large sourire.

- Vous avez donc fait votre choix ? Souhaitez-vous des informations supplémentaires sur cette hybride ? Sinon, nous pouvons passer à la signature des papiers.

Malika l'observa en silence. Il débordait de soulagement et cela se voyait aussitôt, il n'arrivait pas à cacher ce qu'il ressentait celui-là.

- Eh bien, à tout de suite alors.


Le vendeur tentait d'attirer Thomas pour vite lui faire signer les papiers. Elle eut un petit sourire amusé en le voyant faire, comme si elle l'effrayait. Bon, il était fin et visiblement sans muscle, elle aurait certainement pu le mettre à terre sans difficulté s'il n'avait pas de taser ou autres outils aussi pratique pour calmer quelqu'un d'agressif.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 19:11
La jeune femme n’avait pas sa langue dans sa poche et comme il le lui avait dit, il appréciait ça. Elle avait visiblement son petit caractère et elle savait se montrer taquine.

Tu as mal dû voir, y’a pas marqué « bisounours » sur mon front. Mais oui, je suis plutôt cool avec mes hybrides. Après, si tu fais des bêtises, tu prendras la fessée.

Fit-il à son tour sur un ton railleur, lui aussi pouvait s’amuser à la provoquer s’il le voulait. En plus, il ne la menaçait pas vraiment d’une si terrible punition, enfin, si on prenait compte du fait que ses petites protégées étaient presque toutes du genre à bien aimer la fessée mais… pour d’autres raisons. Et bien qu’elle se retrouve habillée de manière à mettre son corps en avant, quelque chose lui disait que Malika ne devait pas être instinctivement dorloteuse. Mais cela n’était pas un problème immédiat. Il lui exposa les bases de la vie chez lui et la jeune femme sembla plutôt satisfaite de ce qu’il proposait, ce qui n’était pas dur vu que son offre surclassait largement la concurrence.

Bien, nous semblons alors avoir un premier accord.

L’humain semblait avoir plus ou moins réussi à briser la glace avec la femme-serpent, il lui tendit la main pour des présentations en bonnes et dus et formes et elle accepta le geste, lui rendant sa poignée de main et se présentant. Ce fut bien sûr à ce moment-là que le couillon de vendeur vint les interrompre. Thomas tourna le visage vers lui et lui fit un visage glacial.

Je me rappelle pas t’avoir sonné toi.

Le mépris de Thomas pour les vendeurs d’esclave semblait plutôt clair et le vendeur recula d’un pas, semblant avoir soudainement perdu de sa verve.

Va donc préparer les papiers pour ma nouvelle amie et fissa !

Le client est roi, aussi caractériel soit-il. L’homme s’en alla donc préparer sa paperasse, malgré tout bien content de réussir à placer cette hybride problématique.

Je reviens vite.

Par contre, pour Malika, il était bien plus souriant. Il alla rejoindre le vendeur, signa les papiers, lui colla son gros chèque en travers de la tête et prit la clé magnétique de la cage. Il ne fut pas long pour revenir, papiers sous le bras, vers la jeune femme à qui il ouvrit la cage pour la libérer.

Allez, dit adieu à cette cage et quittons cet endroit.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 20:24
Thomas était plutôt du genre à s'amuser, à taquiner facilement finalement. Mais Malika n'était pas gênée pour si peu, même s'il la menaçait de fessées. Et à la mention de fessées, elle le regarda d’abord surprise face à un tel sous-entendu. Néanmoins, elle finit par avoir un petit rire.

- Eh bien, ce serait une première pour moi. Mais il faut bien tester de tout, non ? Mais attention, à ce que je ne cherche pas à les rendre.

Si son nouveau maitre voulait jouer sur ce terrain, elle pourrait très bien y aller. Même si, elle avait visiblement moins d'expériences que lui là-dessus. Mais il semblait souvent jouer sur ce genre de sous-entendus, surement avec ses autres hybrides. Résultat, elle était curieuse de les rencontrer, de voir comment s'organisait la vie chez cet homme...et la façon dont chacun se comportait entre eux.

- Tout à fait, à voir ce que ça peut donner.


Le vendeur arriva à ce moment-là, et la réaction qu'eut Thomas face à lui, eut le don de la surprendre à nouveau. Il ne semblait pas tellement l'apprécier. En même temps, ils avaient tendance à être détestable, à considérer les hybrides comme des objets et à vouloir, à tout prix, les vendre, quitte à être désagréable.

- Eh bien, vous parlez à tout les humains de cette manière ? Et vous êtes surs de ne pas avoir d'ennemis du coup ?

S'il parlait ainsi à tout les humains qu'il croisait, ils ne devaient pas beaucoup l'apprécier. Mais au final, tant qu'ils n'étaient pas agressifs, ce n'était pas tellement un problème. Elle observa son nouveau maitre alors qu'il allait signer toute la paperasse pour son achat. Et il finit par revenir avec la clef de sa cage. Elle ne se fit pas prier pour en sortir et s'étira longuement.

- Ah c'est tellement désagréable ces cages ! Pourtant, c'est pas comme si ça leur couterait une fortune de les aménager un peu...


Elle jeta un coup d’œil aux hybrides toujours dans leur cage, certains cherchèrent à attirer l'attention de Thomas, alléchés par l'offre qu'il lui avait faite. Elle finit par tourner la tête pour regarder Thomas, restant à une certaine distance de lui...par habitude mais aussi parce qu'elle ne le connaissait pas.

- Alors, par quoi commençons nous ? Vous me faites découvrir votre maison ?


Elle avait hâte de sortir de cette animalerie et d'ailleurs, elle se dirigea tranquillement vers la porte mais l'attendit avant de sortir. Elle n'avait aucune envie que son geste soit perçu comme une tentative d'évasion...elle n'était pas une grande fan de punitions, encore moins à l'idée de retourner au centre.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 20 Mar - 21:42
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit