Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Un départ à reculons [PNJ du cirque]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Ven 17 Mar - 17:27







Un départ à reculons


Feat. PNG [Mustang]




Non Vladimir ne lui avait pas appris la politesse. Il lui avait appris à refouler sans cesse, ce n'était pas la même chose. Et dieu sait que la louve en avait sur le coeur. Une rancune et une haine profonde, animale. Elle se sentait prête à tuer celui qui irait trop loin et son regard le prouvait, froid et insensible. Elle faisait front avec toute sa hargne, tout son dégoût que lui inspirait ce monde, oreilles couchées mais queue droite malgré qu'elle était profondément blessée. Même après les jeux de Vladimir elle faisait encore front, s'accrochant désespérément à ses souhaits, ses buts. Qu'importe les difficultés, elle était prête à les affronter pour défendre ce qui lui restait.

Elle écouta le clown parler et ne fit aucun commentaire sur ses propos. Il semblait s'amuser de la voir protéger des petits mais son avis lui importait peu. Elle n'avait pas le temps ni l'envie de lui parler des raisons qui la poussait à agir ainsi. De plus pourquoi l'aurait-elle fait ? Ils n'étaient rien pour elle, aussi n'avait-elle pas d'inquiétude pour le résultat du jeu. Dans tous les cas, si cela pouvait sauver les petits, elle était prête à accepter ce jeu.

"Soit. Qu'il en soit ainsi."


Puis la louve leur montra ensuite le téléphone, jugeant qu'il serait plus équitable de jouer carte sur table même si son adversaire, lui, semblait bien plus fourbe.Qu'importe, à la moindre erreur, elle lui tomberait dessus, purement et simplement. Elle refusait de prendre le risque de perdre son objectif de vue. Elle l'écouta reprendre, se doutant pertinemment de ce qu'il dirait. Néanmoins q à l'un de ses geste, un nouveau personnage s'anima. C'était le colosse du groupe et le regard de la louve se fit plus dur face à cet étranger qui venait à eux. Elle écouta Esteban s'adresser à ce géant blond si on pouvait le voir ainsi vu qu'il n'avait qu'une houppette digne d'un comique et une barbe des années 70....

La louve s'écarta alors qu'il venait à elle, prenant ses distances avec ce personnage, jetant un dernier regard au reste de la troupe dont l'attention se détournait d'elle. Bien. Elle emboita le pas à l'étranger, le suivant sans un mot, conservant un distance respectable et une posture fermée.


©Codage by Littleelda from Never-Utopia

Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 22 Mar - 12:43
Et bien et bien, autant pour Sarika, les choses avaient plutôt commencées dans la douceur, mais là, nous avons à faire à un sacré animale. La pauvre petite, elle a dut subir une quantité incalculable de sévices pour devenir un animal comme elle est actuellement, j'ai de la tristesse pour elle, et je me demande ce qu'était sa vie avant que tout ne s'écroule.

Finalement, après des présentations plutôt mouvementé, durant lesquelles ma petite chérie a été malmenée, et dont je plains les prochaines heures, il est grand temps de montrer les règles à notre nouvelle arrivante, et il semble que mon frèra a décidé de me donner cette tâche.

Je prend donc le chemin de sa future demeure, il nous reste encore une roulotte de libre, Sétith partageant maintenant celle de Sarika. Et je guide l'hybride, alors qu'elle garde ses distances avec moi.

Je marche un moment en silence, ne sachant pas trop comment m'y prendre avec elle.

Tentant de prendre un ton calme et amical, je me dois cependant de lui expliquer les règles.

Bien, maintenant que tu es ici, il y a quelque règles que tu devra suivre si tu veux que tout ce passe pour le mieux. Ne t’inquiète pas, je ne vais pas te demander de faire ami ami avec nous si tu ne le veux pas, mais si tu as besoin d'aides ou de conseil lors de ton séjour ici, n'hésite pas à demander. Bien, la règle la plus simple est que tu ne dois pas quitter le cirque, pour le reste, tu peux te balader à peu près où tu veux ici, du moment que tu n'essais pas de crocheter les portes fermées le reste est ouvert. Pour ta vie ici, tu aura le nécessaire dans ta roulotte, un lit, le nécessaire de cuisine, des vêtements, et le nécessaire de toilette. Tu n'est pas obligé de te mêler à nous, et tu peux même rester dans ta roulotte si tu veux le temps que nous réalisions ton défis. Pour le reste, tu le connait déjà, tes appels à ton maître seront écoutés par l'un de nous, interdiction d'en faire sans notre présence. Si tu as d'autre questions ?

Je pense avoir expliqué le nécessaire, et je me demande ce que vas être la cohabitation avec cette hybride sauvage.

Mais dis moi, si nous échouons que vas tu faire ? Tu doute toujours de notre force ?
Messages : 182
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 22 Mar - 13:13
 






Un départ à reculons


Feat. PNG [Mustang]




La louve marchait en silence, la tête basse. Maintenant qu'elle était sortie, elle pouvait souffler, baissant les yeux dans le vague, pensive. Avait-elle fait le bon choix ? Y en avait-il un au moins ? Elle avait du mal à y croire tout comme elle ne parvenait pas à envisager ce nouveau pan de son existence, là au milieu de cette troupe. Il lui faudrait se protéger, se préserver de ses gens. Qui sait ce qu'il se passerait si Vladimir venait à s'en prendre à eux. Elle ne les connaissait pas mais son tortionnaire, si. Elle savait tout de lui. Tout. Elle soupira quand une voix rompit le silence, la faisant lever la tête et poser le regard sur le géant devant elle. Elle l'écoutait sans un mot, le laissant lui faire part de ce qu'elle devait savoir, ne prenant la parole qu'à la fin sur un ton bas, soufflé.

"Pourquoi ne puis-je pas quitter le cirque ? Serais-je surveillée ?"

Elle connaissait la réponse à au moins l'une de ses questions. La surveillance. Qu'il dise oui ou non, l'hybride le prendrait forcément pour un oui. Son vécu et cette sensation perpétuelle d'être regardée la hantait. Malgré son explosion dans le chapiteau, elle n'avait jamais formulé ses sentiments ou ses désirs de façon explicites. Tuer Vladimir. C'était ancré en elle avec tellement de force. Sa main se porta à sa poitrine, agrippant le tissu alors que son visage se décomposait. Elle s'arrêta un instant, calmant ce flot immuable en elle quand son congénère reprit la parole.

Lorelaï gardait son regard au sol, le dos voûté, la main au coeur, là où il l'avait marqué. Elle inspira profondément et se redressa avant de reprendre le pas dans une posture éteinte. Elle restait loin de son congénère, hors de sa portée et après un moment de silence, elle prit la parole d'une voix douce mais sûre.

"Je retournerais à son côté car c'est là qu'est ma place jusqu'à l'accomplissement de ma tâche... Et oui..."

Elle leva les yeux pour les poser sur le visage de cet homme, reprenant sur le même ton.

"Je doute de vous et je douterais toujours. J'ai suffisamment vécu près de Mr Gribov pour savoir ce qu'il réserve à notre engeance. Et malgré tous les bons mots de votre..."chef" ou votre père, qu'importe, cela n'enlève rien à la réalité de ce que j'ai vu."

Ils étaient si sûr de leur réussite... Ils ignoraient les horreurs dont étaient capable le chef du centre mais elle.... Elle, elle les connaissaient. Chaque nuit elle les revoyait se peindre sur ses yeux quand le sommeil se refusait à elle. Les insomnies ne la sauvaient pas de ses souvenirs. Les cris, les supplications et tous ses visages déformés par la peur. Jamais elle ne pourrait les oublier. Chaque hybride était pour elle un être en sursis en attente d'abattage. Eux n'y faisait pas exception, aussi dures que soit leur convictions. Vladimir savait aussi les briser, comme les esprits, comme la chair et les os... comme l'âme.

"Vous êtes si loin de la réalité..."


Elle se tut, détournant son regard, l'air défaite, relâchant le tissus de sa robe, ne gardant plus qu'une allure neutre sans un regard pour son environnement. Elle se sentait exténuée et faible. Ses derniers mois avaient été les pires. La mort de Kuro avait achevé de tuer son côté humain. Désormais elle vivait pour les petits et pour assouvir son plus profond désir. Pour elle, il n'y avait pas d'autre moyen que le rejoindre pour le tuer. Le centre était trop bien gardé et ses hommes, trop bien armés. Alors oui, malgré tout elle irait près de lui, autant pour les enfants que pour le reste. Sa coeur ne battait que pour ça, ça, et rien d'autre. Être ici n'était qu'un contre temps, voilà ce qu'elle pensait car elle ne pouvait les voir réussir.
Et pourtant il y avait ce "si".... Ce "si" qui pourrait tout changer...




©Codage by Littleelda from Never-Utopia

Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 22 Mar - 14:40
Marchand tranquillement, notre échange est au moins directe, bien qu'elle garde une distance et que ses doutes sur nous sont toujours aussi forts.

Exacte, tu sera surveillé, je te le dis tout de suite, tu ne nous fais pas confiance, tu doute de nous, tu pense ce que tu veux, mais il en va de même de notre coté, pour le moment, pour nous tu n'es pas une personne de confiance, tu es l'hybride de Monsieur Gribov et qui sait de quoi tu es capable ? Alors c'est principalement pour notre protection que nous allons te surveiller pour le moment. C'est aussi simple que ça.

Après tout, nous ne savons pas de quoi elle est capable, et le simple fait qu'elle conserve un moyens de communication avec lui nous met déjà tous en danger. Mais si mon frère pense que cela en vaut la peine, alors nous feront ainsi.

La suite de la discussion éveil cependant une curiosité chez moi, certes, elle a été correctement brisé par cet homme, et sa rage est brute envers luis, ultime vestige de ce qui fait d'elle une hybride et non un simple animal.

Du coin de l’œil, je la vois, ce battre contre ses émotions contre ce qu'elle pense vraie ou non, contre ces certitudes, à tel points que ces traits en sont presque déformés l'espace d'un instant. Mais alors qu'elle redevient totalement neutre, nous arrivons à sa roulotte, et je me retourne vers elle.

Je me souviens..... je me souviens des cris, des hurlements, des supplications, je me souviens de leurs visages, de leurs rires, aussi rares soient ils. Mais surtout, je me souviens que je priais tous les jours pour ne pas être le prochains, car jours après jours ils venaient et les emmenaient, et nous les avons jamais revus..... J'ai grandis avec eux, ris et manger avec eux, j'ai obéis à leurs cotés, puis je les vus pleurer, supplier alors que leur tours venait. Pourquoi ? Pourquoi ? Alors que nous servons du mieux que nous le pouvons ? Et je ne les ai jamais revus, il ne me reste que leurs noms pour ce dont je me souviens.

Je lui ouvre et lui tend ensuite les clés.

Et pourtant je suis ici, pourquoi ? Pourquoi moi et pas eux ? Un simple hybride parmi tant d'autres ? Un simple hybride, capable de reprendre Sarika à ton maître, et peut être toi qui sait, mais que fera tu si nous parvenons à briser tes certitudes ? Que fera tu si tu ne retourne pas là bas ? Qui sera tu ?
Messages : 182
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 26 Mar - 12:52
 






Un départ à reculons


Feat. PNG [Mustang]




"Et vous avez toutes les raisons de le faire."


Elle posa son regard sur le géant, ses prunelles vides lui renvoyant son propre reflet. Oui ils avaient raison de douter. Au moindres signes de victoire de Vladimir, elle n'hésiterait à préserver les siens. Ce n'était pas bon ni juste pour eux qui semblaient vouloir l'aider mais elle avait oublier ce que c'était d'être bon. Pour elle, ses congénères ne comptaient pas, seuls les enfants et sa promesse importaient. Le reste... le reste était condamné. Alors elle ne pouvait leur en vouloir d'être prudent, elle qui en faisait de même. Elle eut un sourire qui s'éteignit quand elle entendit ses paroles.

La louve se figea et son regard se posa sur lui alors que sa peau frémissait dans l'air froid de l'hiver. Elle l'écoutait sans un mot, le visage froid, fermé alors qu'il poursuivait, lui contant surement une histoire ou son propre passé, rien ne prouvant ses dires. Il semblait sincère pourtant mais en cet instant elle ne cherchait pas à savoir où était le vrai du faux. Elle se faisait simple auditrice avant de s'animer pour s'approcher de lui et lui prendre les clefs sans même le toucher avant de se reculer en regardant le trousseau d'un air pensif, le laissant finir sans qu'elle n'ait dit un mot.

Il la questionnait et elle ne savait que dire. Jamais elle n'avait envisagé autre chose. Il n'y avait rien d'autre qui importait, rien. Une larme se forma, et glissa le long de sa joue sans que son visage ne change, perdu dans cette neutralité presque effrayante. Une poupée de cire, vide et froide. Voilà ce qu'elle semblait être. Puis une étincelle l'anima enfin après un long moment de silence. Elle gardait le regard baissé sur les clefs et sa voix se fit murmure éteint.

"Il n'y a rien à faire pour les morts... Se demander pourquoi toi et pas eux ne sert à rien. C'est comme ça et point."

Elle releva ses yeux sur cet hybride et soupira doucement, son souffle formant un nuage blanc qui se perdit dans l'air froid. Elle semblait l'observer de ses prunelles mornes alors qu'elle reprenait.

"Je l'ignore. Qui seras-tu si tu vis enfermé pendant des mois dans le noir ? Si ton corps devient un objets pour animaux, hybride et humain ? Si ton esprit change entre les mains d'un tyran que ce soit contraint ou consenti ? Peux-tu deviner de quoi l'avenir sera fait ? Peux-tu être certain de qui tu seras dans dix, vingt, trente ans ?"

Elle laissa le silence tomber puis acheva simplement.

"J'en doute. Tu veux savoir si je suis assez bien pour ton chef et bien sache qu'à mes yeux, il a fait la pire des erreurs.... Mais je ne vais pas m'en plaindre... Ce n'est pas mon rôle."


Sa place. Elle la connaissait et elle baissa les yeux, attendant qu'il lui laisse la place d'entrer dans ce qui semblait être sa demeure à présent. Elle n'aimait pas ça. Qu'il tente de lire en elle, qu'il parle de ça même si elle n'en laissait rien paraitre. Au fond elle était perdue et épuisée. Ses nuits d'insomnies, ses jours de jeux suivi des tests et des punitions de Vladimir l'avaient affaiblies considérablement. Pourtant elle doutait de trouver le sommeil, l'hybride lui ayant mis des nouvelles interrogations en tête.

Naturellement elle avait pensé au passé, à cette louve qu'elle avait aimé et dont elle était si fière. Cette louve qui était morte depuis tellement longtemps... Y penser lui faisait mal. Elle se détestait tellement aujourd'hui. Tout ce qu'elle avait fait, suivre les ordres et commettre ces erreurs. Y avait-il que du mauvais ? Oui elle le pensait. Les seules choses qui méritaient son indulgence n'étaient pas d'elle. Comment l'aurait-elle pu d'ailleurs, Vladimir  lui avait prouvé que jamais elle ne pourrait engendrer un avenir. Son ventre serait à jamais vide et ça, à cause d'elle. Elle n'était rien, rien qu'une ombre perdue dans son passé et ses tourments. Elle déglutit puis regarda à nouveau le géant, son visage lui offrant un sourire faux.

"As-tu d'autres choses à me dire ou des demandes à formuler ?"


Elle avait repris ses distances, désireuse de poser les clefs dans un coin, n'envisageant nullement de fermer la porte à clef. Pour elle une serrure ne représentait rien. Si ces hybrides voulaient lui faire du mal ils ne s'arrêteraient pas à une simple porte alors pourquoi la fermer ? D'ailleurs elle n'aimait pas la roulotte. C'était petit et bien qu'il y eut un confort plus que décent, elle s'y sentait mal. Mais elle n'en montrait rien. Son regard se perdant sur ce lieu atypique avec un léger intérêt avant de se reposer sur lui tandis qu'elle soupirait à nouveau, portant ses bras à ses épaules qui frissonnaient de froid, la nuit étant désormais bien avancée et les températures se faisant moins clémentes surtout dans sa tenue.



©Codage by Littleelda from Never-Utopia

Messages : 247
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 27
Multi-Compte : Matteo L. Philipps/Chirly/Ena Anderson/Chiara / Shin
Fiche de Présentation : Ma fiche
Fiche de Relation : Juste là !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Louve
Maître/Maîtresse: c'est pas pour moi.
Esclaves: est ma condition
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage




merci Andréa
Thème:
 

Défis Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-