Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Quand l'esprit est trop encombré...c'est le corps qui prend [PV Isaak]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 13 Mar - 17:44
Ces derniers jours, Eileen répétait avec acharnement les exercices et les postures qu'Esteban lui avait montré. Tout les jours, plusieurs fois par jours même pour qu'ils rentrent et deviennent automatiques. Même si ce n'était pas forcément le cas. Elle avait un peu de difficultés...surtout avec le lancer de couteaux. Elle avait placé une cible dans le fond de son jardin, sur son mur qui donnait sur la forêt. Et régulièrement, elle lançait des couteaux, mais bon, ce n'était vraiment pas son fort. Et même si parfois, elle avait l'impression de s'améliorer, ce n'était pas encore cela.

Seulement, elle commençait à sérieusement avoir besoin de se détendre. Et ses rares sorties en ville, aussi peu courantes qu'auparavant, ne l'amusaient plus autant. Elle avait besoin d'une activité bien plus...animée que ce qu'elle faisait actuellement quand Sakura n'était pas là.
D'ailleurs, cette matinée là, sa charmante adolescente lui annonça que ce soir là, elle irait dormir chez une amie. Réviser un peu et surtout s'amuser, une petite soirée apparemment. Ce n'était pas un problème, Eileen laissait beaucoup de liberté à sa fille adoptive tant que celle-ci travaillait correctement et lui donnait des nouvelles.

En tout cas, elle comptait bien profiter de son absence pour partir en chasse. La journée se passa sans encombre, trop lentement à son goût et enfin, la soirée arriva. Eileen aimait chasser le soir, c'était bien plus intéressant et cela évitait d'avoir des surprises inattendues. Elle se prépara, enfilant sa tenue préférée, un ensemble noir, au tissu épais qui protégeait pas mal la peau. Bon contre des crocs et des griffes acharnées, ce n'était pas forcément très efficace, mais pour le reste, c'était plus que suffisant. Elle récupéra son matériel, ainsi que des lames qu'elle plaça sur elle-même. Et comme une ombre, elle partit dans la forêt, profitant du soleil qui se couchait. Elle se doutait qu'il y avait certainement la sentinelle ou un autre frère d'Esteban qui la suivrait et la surveillait mais elle ne s'en préoccupait pas. Elle voulait chasser le cirque de ses préoccupations et se concentrer sur quelque chose de plus...amusant. De plus habituel.

Il fallut un moment, peut-être une bonne heure ou deux pour trouver une cible potentiellement intéressante. Éclairée par une magnifique lune, elle suivit sa proie de cette nuit. Celle-ci ne se doutait de rien, avançant dans la nuit, en jetant des coups d’œil autour d'elle, ayant visiblement un but. C'était une charmante créature et Eileen avait bien envie de l'avoir dans sa cave. Alors, elle finit par l'attaquer, plongeant sur sa proie. Le problème ? Le don Juan de cette charmante créature.

Alors qu'elle plaquait la petite féline au sol, celle-ci poussa un cri. Et rapidement, Eileen sentit quelque chose sur son dos. Un hybride mâle. Et celui-ci semblait particulièrement furieux. Avant d'avoir le temps de réagir, elle sentit des crocs s'enfoncer dans son cou accompagnés de griffes profondément plantées dans ses hanches. Il n'y allait pas de main morte mais ce n'était pas étonnant quand il s'agissait de protéger un proche. Elle tenta de se redresser, cet hybride était plus lourd que prévu. Il pesait de tout son poids et alors qu'il laissait ses crocs plantés, tentant de lui arracher de la peau, il leva une main et griffa son bras, profondément, cherchant à l'empêcher de pouvoir se défendre.
Néanmoins, Eileen ne comptait pas se laisser faire. Elle donna un grand coup d'épaule dans le visage du mâle qui partit en arrière, lui arrachant de la chair au niveau du cou et du dos au passage. Poussant un cri, elle en profita pour se dégager. Elle passa une main sur la zone en question. C'était douloureux ces conneries !

Alors qu'elle prenait une lame, le mâle revenait à la charge. Il n'avait aucune logique dans ses coups, cherchant surtout à planter ses armes naturelles, là où il le pouvait. Elle planta sa lame dans le flanc exposé de l'hybride, lui arrachant un cri de douleur alors que les griffes de l'hybride s'enfonçaient à nouveau dans sa chair. Au final, ce petit tête à tête ne dura pas forcément très longtemps, le temps de s'empêcher mutuellement de revenir à la charge. Et ce fut la petite femelle qui lui appliqua le dernier coup, griffant profondément et largement son dos avant de récupérer son mâle pour s'en aller avec.
Appuyée contre un arbre, Eileen pestait contre ces hybrides et...contre Esteban, à cause de qui, elle n'arrivait plus à se concentrer sur ses chasses. Trop réfléchir à ce qu'il lui avait appris, l'avait empêché de bien se concentrer.

Elle se traina jusqu'à chez elle, détestant avoir offert un tel spectacle au frère d'Esteban qui n'avait pas du en rater une seule miette. Malgré un garrot, sa cuisse droite saignait très largement, l'empêchant de rentrer rapidement et malgré ses efforts, elle boitait. Les griffures sur son dos lui faisaient atrocement mal mais elle ignorait à quel point la femelle avait planté ses griffes, mais surtout, c'était la zone où sa chaire avait été déchirée qui lui lançait des décharges à chaque pas. Son arcade sourcilière et sa lèvre avaient été explosées sous un autre coup, saignant ou gonflant selon le cas. Et elle était couverte de sang, que ce soit le sien ou celui de ce foutu hybride mâle. Heureusement, lui aussi était très mal en point et sans l'intervention de sa chère dulcinée, il y serait passé.
Réussissant à atteindre son portail, elle entra enfin chez elle. Combien d'heures s'étaient écoulées ? Elle l'ignorait, elle savait juste qu'il était très tard, qu'elle saignait abondement et que malgré ses efforts, elle aurait surement du mal à se débrouiller seule...surtout pour son dos. Elle s'arrêta dans son salon, sa jambe refusant de la porter jusqu'à l'étage. Elle retira comme elle put ses vêtements et tenta de voir le résultat. Ce n'était pas beau à voir, surtout son dos.

Elle jeta un coup d’œil vers l'escalier et vit Aïcha, sa petite hybride se précipiter avec sa trousse de soins et tenter de l'aider...Sauf qu'elle n'avait aucune compétence médicale, encore moins quand il s'agissait de recoudre. Et sa présence, son innocence et son côté mignon, et surtout le fait qu'elle soit une hybride avait tendance à l'agacer. Elle l'envoyer plutôt appeler Isaak avec le téléphone et lui ouvrir la porte quand il arriverait. En attendant, assise au bord de la table basse, en sous-vêtement, elle tentait d'endiguer, seule, le saignement de sa jambe, ainsi que celui provenant des griffures sur son bras droit. Son dos, elle n'arrivait pas à l'atteindre. Et chaque mouvement la faisait grimacer, que ce soit du à son dos, ou la multitudes de trous sur ses hanches de la largeur des griffes de l'hybride.
Blanche comme un cachet d'aspirine, elle donnait l'impression qu'elle allait s'évanouir à tout instant, mais elle tenait bon.
Messages : 2516
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 15 Mar - 18:40
Une heure du matin. Isaak prenait une douche, se shampouinant les cheveux énergiquement. Depuis que l'homme était au service de la mafia, il avait pris l'habitude de vivre plutôt de nuit que de jour, n'allant se coucher qu'au petit matin pour dormir jusqu'au début d’après-midi. S'accoutumer à ce rythme de vie lui avait pris une bonne semaine mais désormais, cela était devenu une habitude.

Son corps savonné, il ralluma la douche pour se rincer de la tête aux pieds mais il fut perturbé par la sonnerie de son téléphone posé près du lavabo. Ni une ni deux, il coupa l'eau, fit glisser la baie vitrée de la cabine de douche et tendit la main vers son téléphone pour l'attraper et décrocher. Heureusement, vu ses moyens, il avait fait l'acquisition d'un portable dit 'waterproof'.

- Isaak Doumanoski à l'appareil. Bonjour.

Une voix d'homme légèrement paniquée et rapide retentit à son oreille, lui expliquant que sa maîtresse, Eileen Allannah, avait besoin de soin tout de suite et qu'elle se vidait de son sang.

- D'accord. J'arrive, lui répondit-il d'une voix calme et professionnelle.

Il raccrocha et reposa le téléphone sur le meuble du lavabo avant de se rincer en quatrième vitesse. Isaak s'était déjà occupée d'elle à plusieurs reprises et savait que si elle demandait à son hybride de l'appeler, cela devait être sérieux et qu'il ne devait pas perdre de temps. Il sortit de la cabine de douche, s'essuya et repassa ses vêtements sur son dos, laissant pour une fois sa cravate de côté parce que trop longue à bien attacher autour de son cou, avant de récupérer le téléphone et descendre à son cabinet pour prendre ce dont il avait besoin.

Sa valise prête, il enfila son long manteau noir puis descendit à son garage pour monter dans sa voiture et filer chez la jeune femme à l'aide de son GPS où l'adresse de cette dernière se trouvait. Isaak n'allait pas forcément à domicile mais avec elle, il faisait une exception, sachant pertinemment qu'elle n'aurait pas le temps d'atteindre son cabinet avant de perdre tout son sang.

Il se gara bientôt devant chez elle, non content que la circulation à cette heure-ci avait été calme, et alla rapidement toquer à la porte de la demeure. Une hybride lui ouvrit la porte et l'emmena directement voir sa maîtresse au salon. Le spectacle était digne d'un film d'horreur qui aurait forcé sur l’hémoglobine sauf que là, c'était la réalité. Cependant, le russe ne prit pas peur et s'approcha de l'humaine pour jauger des dégâts d'un œil expert, commençant déjà à réfléchir à ce qu'il aurait à soigner en premier et c'était assurément la cuisse droite.

- J'aurais besoin d'une chaise s'il te plait, dit-il à l'hybride un peu perturbée par la scène que lui offrait sa maîtresse.

Une fois assis devant sa patiente, il ouvrit sa petite valise et d'un geste sûr, il en sortit  des pansements compressifs stériles et du spray désinfectant. Il en aspergea sur ses mains et entreprit d 'attacher un pansement sur le bras droit au niveau des griffures pour calmer le saignement et un autre autour du cou de la jeune femme puis vint s'occuper de la jambe. Il épongea le sang le plus possible.

- Maintenez-ça sur votre plaie. Vous avez de la chance. L'artère fémorale n'a pas été touché.

Il la laissa faire puis sortit une aiguille recourbée de son sac avec du fil épais. Il désinfecta le tout puis vint reprendre le pansement compressif qui avait fait son job et qui lui laissait désormais voir à peu près la blessure.

- Vous devriez serrer les dents. Ca va faire mal.

Vu ce qu'il avait à soigner et à la vitesse où le sang s'échappait du corps de sa patiente, il n'avait pas le temps de l’anesthésier et que cela fasse effet. Il planta bientôt l'aiguille dans la chair de la cuisse d'Eileen et fit son job le plus soigneusement du monde, se souciant plutôt de faire ça bien que d'atténuer la douleur de la chose.

Une fois fini, le sang coulait déjà beaucoup moins et il attacha un nouveau pansement compressif autour de la cuisse avant de s'intéresser au bras, se disant que la douleur continuerait à la maintenir éveillée. Il lui aurait bien proposé de s'allonger pour que le sang continue de lui irriguer le cerveau mais vu l'état de son dos, il avait laissé tomber l'idée.

- Votre bras maintenant.

Il prépara le second fil mais à voir la pâleur de la jeune femme, il se dit qu'elle ne tiendrait pas qu'il finisse de la recoudre alors il sortit une poche de sang. Il la perfusa rapidement au niveau de son bras valide, demandant alors à l'hybride de maintenir la poche en l'air.

- Cela vous maintiendra en vie le temps que je m'occupe de vous, dit-il d'un ton neutre, presque froid.  

Il plongea son regard doux dans le sien un instant, se disant qu'ils en avaient fait du chemin depuis leur première rencontre. Elle le laissait désormais la toucher et la soigner sans problème et n'avait pas peur d'être en sous-vêtements devant lui. Aussi, même s'il ne partageait pas ses opinions concernant les hybrides, il ne l'avait jamais jugé et une certaine confiance s'était installée entre eux.

Le bras finalement recousu, il passa à son cou, zone plutôt très délicate. Il se rapprocha d'elle avec sa chaise, lui demandant d'écarter les jambes pour qu'il puisse être au plus près. Il lui prit le menton pour le soulever légèrement, le tournant un peu, et détacher le pansement qu'il avait mis plus tôt. Le saignement s'était arrêté en partie mais la blessure n'était pas belle à voir.

- Celui qui vous a attaqué aurait pu vous tuer en quelques minutes s'il avait touché la jugulaire vous savez , lui dit-il d'un ton où on pouvait sentir subtilement un fond de reproche sur l'imprudence dont la jeune femme pouvait faire preuve parfois.

Cependant, le russe ne la jugeait pas. Dans le fond, il s'inquiétait pour elle de prendre autant de risques et attendre que cela soit assez grave pour daigner lui demander de venir l'aider.
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 17 Mar - 11:20
Assise au bord de sa table basse, Eileen se concentrait sur sa cuisse, alors que du coup de l’œil, elle voyait Aïcha, totalement paniquée. Le comportement de l'hybride ne l'aidait pas à rester calme mais elle la comprenait parfaitement. Elle avait tendance à oublier dans ce genre de cas, qu'elle avait quelqu'un qui s'inquiétait beaucoup trop pour elle. En même temps, venant d'une hybride, c'était d'autant plus surprenant pour elle.

Les mains pleines de sang, elle se demanda un moment si c'était uniquement le sien ou également celui de l'hybride mâle ? La sonnette retentit enfin et Aïcha se précipita vers la porte, toujours aussi paniquée. Eileen leva les yeux de sa cuisse, les posant sur Isaak qui entrait dans le salon. Elle eut un mince sourire.

- Ouais c'est pas beau à voir...il s'est bien défendu le bougre.


Son ton était ironique, comme si c'était une bonne blague ce qui venait de se passer. Mais elle était ainsi. Elle n'était pas du genre à se plaindre, même quand elle souffrait énormément. Surtout qu'elle tentait d'apaiser la panique d'Aïcha qui tournait autour d'eux, tentant d'apporter son aide. Et elle apportait rapidement tout ce que le médecin pouvait lui donner.
Eileen observait tout ces mouvements, bien qu'elle n'aimait pas rester statique, elle savait qu'elle ne pourrait de toute façon pas se lever et que ce ne serait pas une bonne idée. Et puis, même si elle était en sous-vêtements, elle faisait désormais confiance à Isaak qui, comme d'habitude, ne s'intéressa qu'à ses blessures, s'activant pour la soigner. Quand il lui demanda de tenir le pansement compressif, elle le fit, comprenant ce qui arrivait. Elle leva les yeux vers Aïcha et leva sa main gauche vers son visage, frôlant sa joue.

- Aïcha, ça ne va pas être très...beau à voir. Je ne t'en voudrais pas si tu préfères sortir de la pièce.
Le ton était particulièrement doux. Même en souffrant, elle prendrait toujours soin d'Aïcha qui lui était d'une fidélité absolue. Mais là, la petite chatte était aussi pâle qu'elle, comme si elle allait s'évanouir mais comme elle s'y attendait, la féline refusa de sortir, annonçant vouloir la soutenir et l'aider. Très bien. Cela l'arrangeait en réalité.
Isaak attira son attention en annonçant que cela allait faire mal. Elle posa les yeux sur l'aiguille et hocha la tête. Elle était prête.

- Oh, c'est devenu une habitude en même temps.


Toujours le même humour alors qu'elle était pâle, qu'elle souffrait, mais cela l'aidait à tenir. Elle le laissa récupérer le pansement compressif, tentant d'être le plus détendue possible malgré la situation. Ce qui était un peu mission impossible. Elle serra les dents en sentant l'aiguille pénétrer sa chaire une première fois. Les premiers points, elle supporta plutôt bien, mais pour les suivants, la douleur devint de plus en plus insupportable. Les mains crispées sur le bord de la table, elle tentait de s'empêcher de faire le moindre bruit sous la douleur...Sa fierté toujours bien présente la poussait à ne pas exprimer sa douleur, de continuer à paraitre aussi forte que possible. Inconsciemment, elle arrêta même de respirer sur la fin, fixant le mur alors que la douleur commençait à devenir insupportable. Et enfin, cette torture prit fin.

Sa poitrine se soulevait à un rythme rapide alors qu'elle tentait de reprendre son souffle. Elle observait les gestes d'Isaak, ne parlant pas à ce moment-là. Mais quand il demanda à Aïcha de tenir la poche en l'air, celle-ci fut ravie de pouvoir aider malgré ses tremblements.
Eileen regarda un court instant son hybride avant de tourner la tête vers le médecin. Malgré son ton froid, il avait tout de même un regard doux. Elle savait qu'il était seulement professionnel quand il lui parlait et cela lui allait très bien. De toute façon, elle n'aimerait pas du tout qu'il lui montre de la pitié.

- En même temps, c'est...bien pour ça que je vous appelle. Pour rester...en vie.

Toujours le même ton, même si ses mots étaient un peu plus...hachurés. Signe qu'elle n'était pas vraiment bien. Mais rien d'étonnant avec tout le sang qu'elle avait perdu.
Finalement, les soins continuèrent, sur son bras cette fois qui nécessitait aussi des points. Elle serra les dents tout du long, n'émettant qu'une faible plainte malgré tout ses efforts pour ne pas faire de bruits. Se faire recoudre une fois, d'accord mais un deuxième endroit...avec sa fatigue et la douleur qui la transperçait, c'était bien compliqué de tenter de n'avoir aucune réaction.

Mais Eileen savait que le pire arrivait. Son dos et son cou. Elle le laissa approcher, écartant les jambes à sa demande. De n'importe qui d'autre, elle aurait purement et simplement refusé de le faire. Mais elle lui faisait confiance, elle savait qu'il n'en profiterait pas, le lui demandant uniquement pour avoir un meilleur accès à sa blessure. Quand il lui prit le menton pour lui tourner la tête, elle eut une légère résistance par réflexe avant de finalement tourner la tête. Du coin de l’œil, elle aperçut Aïcha qui levait sa main de libre pour retirer les quelques cheveux qui s'étaient échappés de sa longue tresse, les collant aux autres grâce au sang qui les recouvrait.
En entendant à nouveau le médecin parler, Eileen leva les yeux vers lui, un peu surprise d'entendre un fond de reproche.

- Je m'en doute bien...il m'a pris par surprise...j'ai eu...beaucoup de chances. Mais lui, sans médecin...il va surement y passer...

Malgré ses mots hachurés, il était facile de sentir qu'elle était ravie que l'hybride mâle y passe. Ainsi, si elle retrouvait la femelle qu'elle avait tenté de ramener, elle n'aurait aucun soucis cette fois. Car cette petite hybride n'était pas aussi résistante que son partenaire. Mais pour l'instant, elle avait bien d'autres choses à penser que ce couple qu'elle pourrait pister plus tard.

- Mais...vous pouvez soigner ça ?

Elle espérait surtout que la partie que l'hybride avait arraché, ne resterait pas ainsi. Ce n'était pas franchement très beau à voir. Si elle finissait avec une cicatrice, ce ne serait pas un problème, ce serait juste une de plus dans sa collection.
Messages : 2516
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 27 Mar - 21:32
La jeune femme jouait la forte, comme à chaque fois qu'il était venu la soigner d'ailleurs, mais le russe voyait bien qu'elle n'allait pas pouvoir tenir la fin de son travail sur son cou et son dos. Il scruta un moment sa plaie, réfléchissant à ce qu'il comptait faire pour cette dernière. Peut-être était-ce le fait qu'il resta silencieux si longtemps mais la jeune femme finit par lui demander s'il allait pouvoir soigner cela. Le doc aurait pu prendre sa question comme un doute sur ses compétences. Cependant, ce ne fut pas le cas.

- Oui mais il me faudra plus de temps que pour votre cuisse ou votre bras et cela sera douloureux.

Songeur, il finit par se décider sur ce qu'il comptait faire et en fit alors part à sa patiente.

- Comme j'ai refermé vos plaies les plus profondes, je pense qu'on va prendre le temps cette fois-ci d'anesthésier celle-ci. En attendant, je nettoierais et désinfecterais votre dos.


Il plongea la main dans sa mallette et il en sortit une boîte contenant des lingettes imbibées d'anesthésiant. Il en prit une et la positionna sur la plaie au cou de la jeune femme puis scotcha à nouveau le pansement compressif dessus, le temps que cela agisse. Il se leva ensuite et changea de place, s'asseyant à son tour sur la table pour contempler son dos largement griffé. Il mit du désinfectant non piquant sur une bonne boule de coton et la passa dessus doucement. Cela saignait mais beaucoup moins abondamment que les deux autres blessures qu'il venait de soigner, heureusement.

Une fois que cela fut un peu plus propre, il utilisa quelques lingettes anesthésiantes aussi, prenant le temps de s'arrêter quelques secondes à chaque fois pour laisser le produit pénétrer les chairs, histoire qu'elle ne tombe pas de la table quand il commencerait à la recoudre. Elle avait déjà tenu deux fois mais une troisième fois...cela allait être tout bonnement de la torture. Maintenant qu'il y pensait, il aurait pu mettre les lingettes à son arrivé pendant qu'il soignait sa cuisse mais le russe avait été tellement concentré sur cette perte de sang à arrêter au plus vite qu'il les avait zappé. Et puis, avec les mafieux qu'il soignait, il prenait rarement le temps de les anesthésier, arrivant eux aussi quand les choses étaient critiques donc ce n'était pas un réflexe d'atténuer la douleur de ses patients.

Avant de se mettre au travail, il vérifia la poche de sang du regard. La moitié s'était déjà déversée dans le corps de la jeune femme, ce qui était parfait. Maintenant qu'il avait plus de temps, il enleva son manteau, enfila une paire de gants blancs et remonta les manches de sa chemise noire à ses coudes, laissant alors ses tatouages à la vue des deux femmes, puis désinfecta ses mains avant de reprendre son aiguille et son fil pour commencer son travail sur le dos de la jeune femme.

- Cela devrait être supportable cette fois.

Concentré, il la recousu, s'appliquant à bien recoller les chairs ensemble, pour que cela se cicatrise bien par la suite, et laissant le moins de place possible à une quelconque infection. Evidemment, le risque était plus élevé, vu qu'il n'était pas dans un hôpital, mais il faisait tout son possible pour que cela n'arrive pas.

Une fois sa tâche finie, ce qui prit une bonne quinzaine de minutes si pas une vingtaine, il revint s'asseoir sur sa chaise pour s'attaquer au cou.

- Dernière partie. L'anesthésiant a du bien agir. Vous ne sentirez qu'un léger picotement normalement.

Il se remit bien entre ses jambes et contrairement aux autres parties, le doc s'appliqua d'autant plus pour celle-là, sachant qu'elle ne sentait pas trop la douleur et quand son travail fut complètement achevé, il recouvra la parole, étant des plus silencieux quand il était concentré.

- Il va s'en dire qu'il vous faudra du repos pendant au moins une bonne semaine et ne pas trop forcer sur votre corps pour ne pas réouvrir vos plaies. Il vous reste des cachets contre la douleur de la dernière fois ou voulez-vous une nouvelle boîte ? Je vais aussi vous laisser des pansements pour que vous les changiez tous les jours.

Il nettoya et désinfecta une fois de plus tout ce qu'il venait de recoudre pour enlever le plus de sang possible et scotcha ensuite dessus des pansements pour les protéger puis se leva.

- Je vais me laver les mains à l'évier de votre cuisine et il me semble que votre chambre et votre salle de bain sont en haut, n'est-ce pas ? Je vous porterais la-bas après.

Il s’exécuta, laissant les deux femmes pour laver ses gants puis ses mains, jetant ensuite ces derniers dans la poubelle et revint au salon. Le russe s'approcha et passa le bras valide de la jeune femme autour de son cou et la souleva sans difficulté, la portant telle une princesse en faisant attention tout de même à son dos, puis demanda à l'hybride de mettre la poche de sang sur le ventre de sa patiente avant de la monter à l'étage et de la déposer sur le lit de sa chambre.

- Je vais rentrer. Pour la note, je vous l'enverrais demain. Et...ménagez-vous Eileen. Vous n'avez qu'une vie.

Ses lèvres s'étirèrent alors en un petit sourire chaleureux inhabituel de sa part puis il attendit patiemment qu'elle lui réponde, ne voulant pas prendre congé comme un voleur non plus et si elle le voulait rester un peu pour veiller sur elle, il le ferait.

Spoiler:
 
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Mar - 13:02
Malgré sa question, Eileen ne remettait pas en doute les capacités du médecin. Elle lui faisait confiance, il lui avait déjà sauvé la vie, et en réalité, elle aurait pu tourner sa question tout à fait différent. C'était plutôt pour savoir s'il s'en sortirait facilement ou si ce serait compliqué à soigner. Et visiblement, ce serait le cas, en plus d'être douloureux.

- N'oubliez pas que la douleur, ça me connait.

Combien de fois l'avait-elle appelé à la dernière limite alors qu'elle se vidait de son sang ? Pourtant, elle fut plutôt soulagée de savoir qu'il avait moyen d'anesthésier son cou. Supporter deux blessures recousus à vif, c'était déjà difficile et elle ignorait si elle en aurait supporté une troisième.
Elle le regarda sortir la boite de lingettes anesthésiantes et pencha légèrement la tête pour lui laisser un meilleur accès à sa blessure. Heureusement, il se montrait assez doux dans ses gestes, appliquant une lingette sur la plaie puis remettant un pansement compressif. Elle se raidit à ce moment-là, c'était douloureux et le pansement appuyait vraiment dessus.

Elle le sentit ensuite s'installer dans son dos. Heureusement qu'elle avait appris à le connaitre un minimum, et surtout à lui faire confiance, sinon elle n'aurait pas apprécié cette situation. Pour le coup, elle resta aussi détendue que possible avec la douleur. Quand il nettoya son dos, plusieurs fois, elle se raidit, cherchant à éloigner son dos, ce qu'elle fit plusieurs fois avant de revenir. C'était un bête réflexe sous la douleur, tout en sachant que c'était nécessaire. Enfin, le coton quitta son dos, remplacé par des lingettes anesthésiantes. Le résultat fut le même, bien que de moins en moins, au fur et à mesure que le produit agissait.

Isaak profita d'avoir plus de temps pour se mettre à l'aise, retirant son manteau, remontant ses manches, mettant des gants...il est vrai qu'il avait du agir dans l'urgence, sans pouvoir retirer quoi que ce soit. Pendant ce temps, Eileen avait un peu moins mal, sa cuisse et son bras brûlait, encore bien douloureux, mais son dos et son cou, c'était déjà bien mieux. Elle se détendait légèrement, avec à son côté Aïcha qui elle, restait toujours aussi tendue, prête à pleurer si jamais le médecin annonçait une mauvaise nouvelle.

Finalement, le médecin se réinstalla dans son dos, pour le recoudre. Grâce à l'anesthésiant, elle n'avait aucune douleur. Seulement, une sensation étrange, sentant à peine l'aiguille entrer dans sa chair et le fil refermer la plaie. Ce qui n'était pas plus mal au moins. Ces points se firent tranquillement, permettant à Eileen de se détendre un minimum. Permettant aussi à l'adrénaline de redescendre...elle commençait à être épuisée. Mais il restait encore son cou à soigner et ce serait peut-être le plus long.
A cet endroit, elle sentait l'aiguille passer dans ses chairs, un picotement bien moins douloureux que quand il avait recousu sa cuisse. C'était largement supportable et à pars une grimace de temps en temps, elle n'eut pas beaucoup de réactions.

- Bien sur oui, je ne forcerai pas. Et il m'en reste, je n'ai pas vraiment pu m'en servir la dernière fois...


La dernière fois, il s'agissait de l'agression d'Esteban qui avait été si violente qu'elle avait fini à l'hôpital. Et là-bas, elle n'avait pas eu besoin des cachets fournis par Isaak. Mais bon, même si elle préférait être soignée par lui pour éviter les questions, cette fois-là elle n'avait pas vraiment eu le choix. Elle savait qu'à ce moment là, elle perdait trop de sang et avait bien failli y passer plus d'une fois. D'ailleurs, en pensant à Esteban, elle avisa les fenêtres du salon...eh bien, celui qui la surveillait à ce moment là n'avait pas du perdre une miette de ses soins.

Pendant qu'il partit se laver les mains, elle vérifia son état. Ou plutôt le sang qu'il lui restait sur le corps...Il y en avait pas mal. Mais elle n'avait pas la force de faire un tour par la salle de bain. Peut-être pourrait-elle demander de l'aide à Aïcha ? Il valait mieux, sinon celle-ci allait finir par faire une syncope à force de la voir couverte de sang.
Finalement Isaak revint dans le salon et s'appliqua à la soulever. Elle se raidit, pas du tout à l'aise de se trouver dans ses bras.

- Aïcha, n'oublie pas les volets, je n'aime pas les curieux...

La petite hybride obéit aussitôt, sachant parfaitement de qui elle parlait, fermant les volets au rez-de-chaussé puis filant à l'étage pour fermer ceux de sa chambre. Eileen avait peut-être un brin de paranoïa mais celle-ci ne s'arrangeait pas depuis qu'Esteban était entré dans sa vie. Elle savait parfaitement qu'il la surveillait, il ne s'en était pas caché. Et elle ne voulait pas qu'il la voit ainsi.
Une fois dans la chambre, Isaak la déposa en douceur sur son lit. Il était rare qu'un homme puisse entrer dans sa chambre, mais lui, il l'avait déjà fait plusieurs fois pour lui permettre d'être plus à l'aise qu'allongée sur le canapé.
Quand elle entendit la remarque plutôt inattendue du jeune homme, elle tourna la tête vers lui et finit par lui sourire à son tour.

- Merci Isaak. Je ne vais pas vous promette de me ménager, vous me connaissez...mais, je ferais attention. Autant que possible.

Elle ferma les yeux un instant, affichant un visage loin de son habitude. Son visage n'exprimait pas la force et la détermination dont elle tentait de faire preuve au quotidien. Mais plutôt un visage épuisé, un brin de peur et de résignation. Pouvait-elle vraiment faire attention quand on avait quelqu'un comme Esteban sur le dos ? Et pourtant, elle n'était pas du genre à se confier, mais en même temps, à qui aurait-elle pu le faire ? Sa sœur et sa fille vivaient dans leur monde, heureuses et elle ne voulait pas changer ce fait. Elle voulait protéger Aïcha alors elle ne lui disait pas tout. Et se confier à quelqu'un comme Isaak ? Non ce n'était pas vraiment son genre. Néanmoins, elle espérait seulement qu'Esteban ne s'intéresse pas à lui maintenant qu'il était passé par là. Soudainement inquiète à cette idée, elle sortit un bras de l'intérieur de son lit, saisissant faiblement celui du médecin.

- Faites attention à vous aussi.

Jamais elle ne lui avait dit ce genre de choses. Le remercier, blaguer, oui, mais pas lui sous-entendre qu'il pourrait être en danger. Elle lui lâcha le bras, le ramenant contre elle.

[HRP : Ta réponse était parfaite, pas de soucis. A toi de voir si tu veux clore là, ou répondre pour clore ou continuer, y'a plusieurs possibilités du coup XD]
Messages : 2516
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Mar - 16:45
Isaak ne fut pas surpris de la réponse de la jeune femme quand il lui dit de se ménager un peu. Il la connaissait assez pour savoir que ce n'était pas son genre et c'était bien pour cela qu'il la mettait en garde. Même s'il aimait soigner, il ne voulait pas à avoir revenir ici pour réparer son travail à cause de son imprudence. Il espérait que pour une fois, elle l'écouterait, comptant sur l'adorable hybride de cette dernière pour ce faire.

Quand elle fut bien installée dans le lit, il décida qu'il était temps pour lui de partir mais il fut retenu faiblement par sa malade qui lui prit le bras et le mit aussi en garde. Il trouva cela très inhabituel de sa part. Elle savait bien pour qui il travaillait pourtant et jusque là, elle ne s'en était pas vraiment inquiétée alors pourquoi maintenant ? Intrigué, il la regarda longuement, réfléchissant s'il devait en demander plus ou non pour le coup. Cela pouvait être tout aussi bien sa fatigue qui la faisait dire de telles choses. Cependant, il préférait tout de même savoir de quoi elle voulait parler mais en présence de l'hybride...

- Aicha, c'est ça ? Pouvez-vous aller me chercher de quoi nettoyer un peu votre maitresse s'il vous plait ? Prenez votre temps.

Il lui sourit faiblement et quand ils furent enfin seuls, il s'assit sur le lit.

- Qu'est-ce qui vous inquiète ? Ce n'est pas votre genre de me dire de faire attention.

Aussi, il ne comprenait pas pourquoi elle avait demandé à son hybride de fermer tous les volets, comme si elle redoutait que quelqu'un puisse l'espionner et si, en temps normal, le russe préférait se mêler de ses affaires, si Eileen avait besoin d'aide, il voulait tout de même lui faire comprendre qu'il pouvait être à son écoute au besoin. Après tout, jusqu'à maintenant, tout deux avaient pris soin de ne pas empiéter sur la vie de l'autre, se focalisant uniquement sur leur rapport médecin à patient mais il était aussi un homme qui se souciait des autres alors il se dit que c'était le parfait moment de le faire.

L'hybride revint finalement dans la chambre avec ce qu'il lui avait demandé et depuis qu'il était là à parler, il se dit que nettoyer au moins le visage de sa patiente était le moins qu'il puisse faire. Cependant, il craignait qu'elle ne veuille plus parler mais espérait que cela ne soit pas le cas. Il trempa la serviette dans l'eau chaude et la passa doucement sur le visage d'Eileen pour enlever le sang séché avant de passer à ses bras. Il savait que l'hybride aurait pu le faire mais il tentait de créer un lien avec la femme qui avait eu tellement de mal à lui faire confiance au début. Peut-être réussirait-elle à s'ouvrir un peu à lui pour une fois.
Spoiler:
 
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 28 Mar - 17:42
Prise dans son élan, Eileen avait mis en garde Isaak contre un éventuel danger. Et celui-ci n'était pas ses employeurs, aussi dangereux et violents soit les mafieux. Il n'était pas difficile de réussir à survivre avec eux, tant qu'on travaillait correctement. Elle avait déjà travaillé pour les employeurs d'Isaak et ils étaient bien moins dangereux que son ennemi actuel. Ou était-ce parce qu'elle n'avait pas réussi à garder le contrôle et qu'Esteban l'avait effrayé ?

Le médecin envoya Aïcha chercher de quoi la nettoyer et celle-ci se précipita jusqu'à la salle de bain, ravie de pouvoir continuer à aider. Ainsi, Eileen se retrouvait en tête à tête avec Izaak. Et forcément, il voulait parler de ce qu'elle lui avait dit. Pouvait-elle vraiment lui en confier plus ? Le mettre en garde contre qui était Esteban ? Elle ne voulait pas qu'il soit en danger par sa faute...il était un homme plutôt bon après tout.
Elle tenta de se redresser, n'aimant pas tellement ce genre de situation, où un homme se retrouvait au-dessus, mais la douleur la rattrapa bien vite, l'empêchant de bouger. Elle soupira en se laissant retomber sur son oreiller. Elle se mit à fixer le plafond.

- C'est juste que...je suis dans un sacré merdier. Et je ne peux pas m'en sortir...du moins, sans m'être ma famille en danger. Mais je ne voudrais pas que mon merdier devienne le votre..;c'est pour ça, faites attention.

En faisant venir Isaak ici, elle espérait seulement ne pas l'avoir mis en danger. Et donc, elle le mettait en garde. Mais lui en dire trop serait aussi dangereux, aussi bien pour elle que pour Isaak. Elle avait l'impression d'être pris dans un piège qui se refermait chaque fois un peu plus. Pour protéger sa famille, elle devait vendre son âme au diable, travailler pour Esteban...Et même s'il l'intriguait, elle savait que sa situation n'était pas glorieuse.
Aïcha revint à cet instant, apportant une bassine pleine d'eau chaude et une serviette qu'elle tenait, aux côtés du médecin pour qu'il n'ait pas à se pencher.

- Vous vous souvenez de la dernière fois que vous êtes venus ? J'avais la main transpercée, un poignet brisé et divers autres blessures bien moins grave...enfin à ce moment là. C'est là que tout a commencé.

Ce jour-là, elle était si énervée qu'elle n'avait pas écouté les recommandations d'Isaak même à propos de son poignet. En le sentant laver son visage, elle fut d'abord surprise de voir un tel acte de sa part, mais le laissa faire, fermant les yeux. Il était plutôt doux. Il l'avait toujours été, mais de pars son statut d'homme, elle avait toujours mis une distance entre eux deux. Cette nuit-là, elle le laissait la briser sans vraiment s'en inquiéter.
Aïcha comprit aussitôt de quoi ils parlaient et fronça les sourcils, décida de poser la bassine sur la table de nuit, habituée a avoir pas mal de droits dans cette maison, bien plus que tout les autres hybrides. Puis elle prit son ardoise "magique" lui permettant d'écrire, d'effacer et de recommencer, pour écrire :

- Maîtresse Eileen est quelque de bien. Pas cet hybride qui l'a agressé et qui la surveille constamment !

Alors que la petite hybride laissait le temps à Isaak de lire puis effaçait pour écrire autre chose, et donc donner certainement bien plus d'indications en voulant se plaindre de la situation actuelle, Eileen leva la main.

- Tais-toi !

Sa voix n'était pas du tout agacée ou énervée, non elle était plutôt...inquiète. Sans s'en rendre compte, l'hybride venait de donner beaucoup trop de choses, et Eileen ne tenait pas à ce que cela se retourne contre Isaak ou contre elle.

[HRP : grosse erreur de ma part, j'avais totalement oublié qu'Aïcha est muette, en dehors de ses petits "nyu" et sourde également. Pour les instructions données, elle a pu lire sur les lèvres, pas de soucis de ce côté. Mais pour le coup, c'est le fait qu'elle est appelé Isaak qui m'embête ^^"
Désolée du coup de cet oubli ^^"]
Messages : 2516
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 31 Mar - 16:33
Pendant que l'hybride partit lui chercher une bassine d'eau chaude et des linges, Isaak écouta la jeune femme lui révéler qu'elle était dans une sacré merde dont elle ne pouvait se sortir sans que sa famille soit en danger et que tout ceux venant à l'aider pourraient être aussi touchés par son problème d'où son avertissement à son égard. Isaak resta silencieux un moment, assimilant l'information mais ne comprenant tout de même pas de quoi elle voulait parler.

L'hybride revint dans la pièce et contre toute attente, la jeune femme continua de parler mais restait tout de même toujours aussi vague sur son problème. Toutefois, elle lui expliqua que cela avait commencé à leur dernière rencontre. Il voulait comprendre mais voyant bien que la jeune femme préférait tourner autour du pot, il préféra simplement la rassurer le concernant.

- Ne vous inquiétez pas pour moi. Vous savez pour qui je travaille. S'attaquer à moi veut dire s'attaquer à eux et je doute que quiconque voudrait prendre ce risque là.

Quand il commença à la nettoyer, il vit son petit air surpris à la chose mais elle ne se débattit et se laissa même faire alors il en profita pour prendre son temps et bien le faire. C'était rare de la voir baisser sa garde donc il appréciait de voir que leur lien était assez fort pour que cela soit le cas. Cependant, il s'arrêta un instant en sentant l'hybride s'affairer et il lu ce qu'elle venait d'écrire sur son ardoise. Une agression ? La surveille ? De quoi voulait-elle bien parler ? Il se tourna alors vers Eileen mais cette dernière était apparemment contre la chose puisqu'elle intima à son hybride de se taire.

Ne voulant pas s'immiscer dans ce que sa patiente n'était pas prête à lui dire, Isaak n'insista pas. Cependant, il ne voulait pas la laisser à son sort si elle avait des problèmes alors il tenta de lui proposer son aide.

- Ecoutez. Vous n'êtes pas obligé de me dire quoique ce soit Eileen mais il semblerait que ce problème vous inquiète. Peut-être puis-je faire quelque chose pour vous. Je pourrais demander à mon employeur de surveiller discrètement votre maison le temps que vous vous rétablissiez par exemple. Sinon, j'ai des lits à mon cabinet. Vous pourriez rester quelque temps la-bas pour vous reposer en toute sérénité.


La toilette finie, il déposa la serviette immaculée de sang sur la table de chevet. Il était tout de même peiné d'apprendre que la jeune femme craignait pour sa famille mais c'était bien là ce que les gens utilisaient souvent contre vous dans ce genre de milieu malheureusement. S'il avait encore eu la sienne, il n'aurait sûrement pas faire le choix de vie de maintenant et il savait que s'il faisait en sorte de ne pas s'attacher à qui que ce soit, c'était bien pour éviter ce genre de désagrément quand on venait à s'attaquer à lui. Heureusement, pour le moment, ce ne fut pas le cas mais on n'était jamais certain que cela ne se produirait pas dans le futur.

- Tout ce qui compte pour l'heure est que vous puissiez guérir et je suis sur que votre famille souhaiterait la même chose que moi.

Il lui sourit légèrement, lui montrant qu'il était réellement sincère mais c'était à elle de décider. Lui n'était qu'extérieur à sa situation et il ne savait pas de quoi il retournait vraiment alors il ne pouvait que proposer ce qu'il lui était possible de faire à son niveau, sans gêner la jeune femme. Si elle déclinait, le russe ne lui en voudrait pas mais il se devait au moins d'essayer.
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 1 Avr - 12:24
Eileen tentait de donner des informations à Isaak pour qu'il se méfie, mais celui-ci était persuadé d'être protégé par ses employeurs. En même temps, elle le savait, travailler pour une mafia constituait une protection imparable tant que le travail était bien fait.

- A moins que cette personne s'estime plus forte...ou n'a rien à perdre...


Et avec Esteban, parfois, elle se demandait s'il prenait vraiment conscience des risques qu'il prenait. Au final, s'il en mourrait, comment réagirait-elle ? Actuellement, elle était partagée entre sa crainte et sa curiosité à son égard.
Silencieusement, elle profita de cet étrange moment où le médecin lui nettoyait le visage et les bras. Au moins, c'était agréable de ne plus sentir le sang séché sur sa peau.
Finalement, Isaak semblait vouloir apporter une solution à son problème. Elle répondit d'abord par un léger sourire.

- Non merci, vous savez très bien que je ne peux pas paraitre faible, surtout pas auprès de vos employeurs. Et je ne peux pas non plus me reposer dans votre cabinet. Si IL veut me voir, je préfère encore être ici...et non pas qu'il vienne chez vous. Mais merci de vos propositions, j'apprécie.

Elle avait bien insisté sur le "il" pour qu'Isaak comprenne qu'elle parlait bien de son agresseur. Elle sous-entendait clairement qu'il venait régulièrement ici. Mais elle ne préféra pas expliquer les raisons de ses nombreuses venues. Le médecin était déjà bien aimable de ne pas la juger sur son travail, s'il apprenait qu'elle devait torturer des humains ou des hybrides pour le compte d'Esteban...Elle n'était pas sure que leurs relations continuent d'être aussi cordiales.

- Je me reposerais ici. Une dernière chose, si un homme portant un masque viens vous voir, méfiez-vous. Ne lui faites surtout pas confiance. Aïcha ?

La petite hybride hocha la tête, ayant lu la conversation entre les deux, en lisant sur leurs lèvres. Elle prit son ardoise et dessina le masque en question, un masque de théâtre avec des fentes pour les yeux et un large sourire qui remontait assez haut. Puis, elle montra le dessin à Isaak.

- Ce masque là. Faites bien attention surtout, et si possible, j'aimerais que cette...conversation reste entre nous. Vous savez comment je suis...je n'ai pas vraiment envie que le fait que j'ai un dangereux ennemi sur le dos ne se répande...


Elle frémit en se rappelant les nombreuses fois où elle avait vu Esteban. Sa façon d'être...il savait être terrible mais elle avait bien du mal à le croire quand il disait qu'il pouvait être différent. Qu'un masque avait deux facettes.
Messages : 2516
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 3 Avr - 12:52
Apparemment, même si l'homme était protégé par la mafia pour laquelle il travaillait, Eileen continuait à penser qu'il devait tout de même se méfier, lui disant que cette personne, si elle n'avait rien à perdre ou bien pensait qu'elle était plus forte, elle n'aurait aucun scrupule à s'attaquer quand même à lui. Isaak haussa un sourcil. Sa patiente avait assurément peur de celui qui la traquait et elle semblait bien le connaître.

- Je ferais attention, lui dit-il pour qu'elle arrête de se préoccuper de ce qu'il pourrait lui arriver mais se concentre plutôt à prendre soin d'elle à la place.  

Il lui proposa ensuite son aide et il ne fut pas plus surpris que ça en l'entendant la décliner. La jeune femme ne voulait vraiment pas le mêler à ses histoires semblait-il mais n'y était-il pas déjà  mêlé vu qu'il était venu la soigner ici ? Enfin, sa patiente avait fait son choix. Le doc ne pouvait pas faire plus pour quelqu'un qui ne semblait pas vouloir prendre la main qu'on lui tendait.

- D'accord, lâcha-t-il finalement même si la décision le peinait quelque peu.

Il la connaissait assez pour savoir qu'elle pouvait être têtue alors Isaak n'insista pas. Elle lui avait dit non et il s'en tiendrait à ce non. Il se leva ensuite du lit, se disant qu'il était désormais temps pour lui de s'en aller mais la jeune femme, toujours souciée de sa sécurité, le mit en garde contre un homme portant un masque et demanda même à son hybride d'en dessiner le portrait pour qu'il puisse le reconnaître facilement s'il venait à le croiser. Il jeta un oeil à l'ardoise de cette dernière tout en écoutant Eileen lui demander de ne pas ébruiter ce qu'elle venait de lui révéler, ne voulant pas que l'on sache qu'elle avait un ennemi sur le dos.

- Je vois. Je vous remercie pour le dessin. Je serais sur mes gardes et pour ce qui est de notre conversation, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles. S'il y a bien une chose que je connais, c'est la discrétion.

Le russe la regarda ensuite quelques secondes. Même s'ils n'étaient pas proches, il avait appris à l'apprécier chaque fois un peu plus lors de ses interventions et il était tout de même gêné de la laisser à son sort alors l'homme sortit sa dernière carte.

- Je vais rentrer maintenant mais s'il vous arrivait quoique ce soit et que vous ne savez pas vers qui vous tourner, sachez que je suis là.

Il planta son regard dans le sien pour bien lui faire comprendre qu'il était très sérieux en disant cela. L'homme au masque n'était pas le seul à n'avoir rien à perdre. Non pas que mourir enchantait le médecin mais il n'avait pas de famille ici, ni d'amis, si ce n'est son employeur, alors le chantage, ce qui semblait ce que le malotru utilisait contre Eileen, ne pourrait rien faire contre lui. Il se tourna ensuite vers l'hybride.

- Je compte sur vous pour prendre soin d'elle.

Isaak posa doucement sa main sur la tête de cette dernière pour l'encourager puis salua les deux femmes et redescendit pour aller chercher son manteau et finalement sortir de la maison et retrouver la sienne. Cependant, il n'en resterait pas là. Le doc était bien décidé à s'informer sur qui était l'homme au masque discrètement. Il aurait pu en demander plus à la jeune femme le concernant mais il n'avait pas voulu aggraver sa situation. Si elle le soupçonnait de la traquer, cela n'aurait pas été judicieux de parler trop. D'ailleurs, il espérait qu'elle n'aurait pas de représailles pour ce qu'elle lui avait déjà dit. Et puis, il allait bien trouver un moyen de s'informer de lui-même.
Spoiler:
 
Messages : 49
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 25
Multi-Compte : Aucun

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides):
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-