Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

(#) Ven 10 Mar - 17:29

Carte d'identité



Généralités

♠ Prénom : Evans
♠ Nom : Tolotto
♠ Sexe : Masculin

♠ Âge : 30 ans
♠ Origine : Americano-italien

♠ Groupe : Humain
♠ Rang : neutre

♠ Métier : Avocat
♠ État civil : Celibattant
♠ Statut financier : Riche

♠ Orientation : Hetérosexuel


Portrait psychologique
De l'homme du sud qu'il est, Evans conserve pas mal de traits de caractères. Homme expansif et fier, il ne semble pas connaitre la demi-mesure : tantôt rayonnant, tantôt ombrageux, son entourage est directement au courant de son état d'esprit. Sa réserve et sa facilité d'adaptation font de lui l'ami idéal, le copain d'apparence sûre qui n'hésitera pas à vous aider en cas d'ennui en échange d'un petit coup de pouce. Passionné tout autant que passionnant, c'est un homme qui se jette à corps perdu dans son travail et arrivera à vous faire ressentir par sa simple présence la chance que vous avez de le côtoyer pour voir le maitre dans ses oeuvres. Magnétique ? Oui, Evans est magnétique. Sa simple présence vous attire. Son tutoiement est chaleureux et bourru, d'une façon qui vous fait vous sentir comme le copain d'une vie, discret mais aux qualités indéniables ; son vouvoiement envers la gente féminine témoigne de son respect envers ce sexe dit faible qu'il semble vouloir soutenir au mieux de toute sa galanterie un brin désuéte. Faut-il s'étonner qu'il connaisse tout le monde et arrive à aplanir les difficultés pour ses clients ? Certainement pas.

Et pourtant derrière l'homme à femme, l'homme de spectacle, se terre une face bien plus sombre. Vous croyez lire en lui comme un livre ouvert ? Plissez les yeux. Essayez de déchiffrer les petits caractères.

Parlez donc de lui avec ses collègues. Les sourires vous semblent-ils un rien crispés ? C'est que leur patron est une main de fer dans un gant de velours et qu'il oublie parfois d'arborer ledit gant en leur compagnie. Pas souvent cela dit : combien de fois se sont-ils sentis mal à l'aise après lui avoir parlé alors qu'aucune menace explicite n'avait jamais été prononcé ? Hum... ils ne sauraient vous le dire. Et ils ne vous le diraient pas de toute façon. Les informations ont une fâcheuse tendance à remonter jusqu'à Evans sans que nul ne sache comment ou pourquoi. Espionne-t-il ? Lit-il entre les mots ? Ils l'ignorent et dans le doute préférent se répandre en louanges à son sujet. Oui, le cabinet abat un boulot d'enfer. L'ambiance est toujours tendue mais le patron sait faire régner l'ordre - il suffit de suivre ses directives. Jamais Evans ne refuse une affaire sous prétexte qu'elle s'annonce trop ardue. Toute personne est innocente jusqu'à preuve du contraire, ne cesse-t-il de leur répéter - du moins, toute personne assez riche pour faire appel à ses services.

Ses adversaires aussi n'ont que peu de choses à dire contre lui. C'est un homme compétent, puissant, un conquérant qui se bat bec et ongles pour ses clients. Faut-il dès lors s'étonner qu'il prenne mal la défaite ? C'est son coté passionné qui le pousse à être brusque lorsqu'un jugement lui est défavorable. Le sourire finit toujours par lui revenir lorsque le karma tourne et que les vainqueurs sont à leur tour atteints par un coup du sort. Certains ont osé murmurer que le meilleur moyen de faire tourner le karma, c'était d'en pousser la roue soi-même mais ce ne sont que de viles rumeurs lancées par des avocats jaloux. Si tel était le cas, cela ferait longtemps que quelqu'un aurait tenté quelque chose contre lui.

Ses amis ? Tout aussi réservés à son sujet que lui l'est au leur. Les secrets donnés se doivent d'être conservés précieusement, vous diraient-il, un peu gênés. Il faut dire que l'homme ne s'arrête pas aux a priori en matière de compagnie : juge, policier, artisan, contrebandier, peu importe ce que vous êtes, Evans fera tout pour vous aider à vous en tirer. L'amitié n'est-elle pas faite d'échanges de service ? Et ne croyez pas que le danger l'éloignerait de ses amis, non ! L'avocat est joueur et n'hésitera pas à mettre les mains dans de sales affaires - moeurs, drogues, investissements douteux - si c'est pour sauver ses camarades.. "Sans péril, nulle victoire !" répond-il avec un sourire charmeur lorsqu'on lui demande s'il n'aime pas vivre dangereusement.

Ses compagnes ? Quoi, feriez-vous grand cas de leur opinion ? Après tout, elles sont soignées, chéries, entretenues - comme les magnifiques orchidées en pot qu'elles sont. Qu'ont-elles à demander de plus ? Selon Evans, rien du tout.

Et son psy ? Aucune idée. Il a quitté le pays.


Portrait-robot

Une soirée, un gala, une réunion. Les petits fours sont servis, les groupes se font et se défont. Observez les mouvements de la foule, observez les regards. Ils reviennent tous dans la même direction régulièrement ? Soyez curieux, cherchez en la cible. Regard. Regard. Regard. Ca y est, vous avez repéré l'homme, directement sous les projecteurs - et maintenant que vous l'avez aperçu, vous vous sentez bizarrement attiré par lui. Pourquoi donc ?

Vous n'en savez rien. Ce n'est pas son physique en tout cas. Il a beau être grand et bien bâti, il n'est pas non plus mannequin. Son visage est bien trop marqué pour ça - oh, par par l'âge non, mais par des rides d'expression. Pattes d'oie, ride du lion, fossettes marquées et tant d'autres dont vous ignorez le nom, tout vous fait comprendre que cet homme vit  à fond, sans retenue ni compromis. Il est presque étrange de voir ce visage si mobile encadré par une barbe finement taillée et cette coiffure courte à l'aspect savamment naturel. Ce ne peut pas être non plus son costume, sur mesure mais qui donne une légére impression de relâchement, tout l'inverse de ces bureaucrates rigides plus loin au bar. L'homme porte le costume, contrairement au costume qui les porte, eux. Peut-être alors est-ce son assurance désinvolte ? Roi dans sa cour, lion dans la savane, il n'a nul besoin de montrer les crocs pour prouver sa place. Sa simple existence suffit à assurer sa place. Oui, ce doit être ça, pensez-vous - jusquà ce que vous croisiez ses yeux et que vous compreniez tout d'un coup qu'il y a bien plus qu'une simple posture. Deux yeux d'or et derrière tout un monde de... de quoi ? Vous ne sauriez le dire, mais son regard vous fige sur place. Vous jauge. Vous estime. Vous sourit. Lorsqu'il se détourne enfin de vous, un frisson agréable vous remonte le long du dos. Plaisir de l'avoir croisé ou d'y avoir échappé ? Peut-être les deux...

*

Est-ce l'après midi ou le matin ? Rien ne l'indique. L'éclairage ici est diffus et régulier. Pas le temps de regarder dehors, pas le temps de rêver, pas le temps de perdre du temps - à part si l'on est le grand patron, bien sûr. Les portes s'ouvrent et se ferment, les discussions se poursuivent d'un bureau à l'autre sous la forme de murmures discontinus, la tension se crée. Et tout d'un coup, elle explose.

Une porte s'ouvre, le silence se fait. Apparait le big boss, dépourvu de son vernis de société. Il vise en cet instant l'efficacité et non l'amabilité. Ses pas sont lourds bien que puissants, son rythme rapide. Sa voix rauque aboie un nom à la rescousse. Conseiller ? Bouc émissaire ? Aide ? Simple témoin ? Il suffit de tendre l'oreille pour le déterminer à son ton. La suite de la discussion se passera à l'abri de son bureau mais tout curieux pourrait en savoir plus sans mal. Ici, Evans ne s'embarasse pas d'égalité de volume comme de comportement. La voix tonne, résonne, s'aplanit presque jusqu'au murmure, passe par une note d'humour avant de finir en cours improvisé. Pourtant, nulle violence mais pléthore d'agressivité. C'est son territoire et il entend bien le défendre. En douteriez-vous ? Alors observez le comportement de ses assistants à son retour dans l'espace commun. Un coup d'oeil en sa direction, et voilà qu'ils baissent la tête face au mâle alpha. Qui résistera à cette force prête à fondre sur le moindre envahisseur ? On attend toujours de le découvrir...

*

C'est la nuit. Minuit sonne. Sous les coups de carillon, les artifices s'envolent. Dans cette chambre obscure, plus de faux-semblants. Seule la nature profonde des êtres perdure. Ils sont deux ici: elle et lui. Elle n'est qu'un pronom, une chose interchangeable d'une nuit sur l'autre. Sa crinière, ses yeux, sa voix, sa peau, son odeur, tout change alors qu'elle passe d'une femme à la suivante. Mais Lui, ah, Lui... Lui n'est qu'un, stable et définitif. Il ne pourrait en être autrement.

Nu, il l'observe, allongée sur le lit. Sans ses atours, ses muscles se dessinent nettement : s'il n'était humain, on le qualifierait de prédateur. Ce n'est pas une question de corps, mais de présence, d'aura. Debout, puissant, il domine nettement la situation, s'en amuse même. La lumière de l'extérieur l'éclaire lorsqu'il s'approche d'elle, découpant par aplats d'obscurité la forme de ses pectoraux. Puissant sans être costaud, séduisant sans être beau, il sait comment jouer de son corps pour prendre sa place. Il se tourne vers elle ; ses gestes sont étrangement souples pour un homme de ce gabarit. Un mot bref, autoritaire. Elle lui obéit sans même prendre le temps d'y penser, subjuguée par cette présence. Alors il s'approche et ses mains se mêlent de la partie, la touchent, la caressent, la mènent où il le veut. Elle est totalement captive, incapable de se rendre compte de l'avidité et de la violence à peine dissimulée sous ses gestes. Elle est sienne. Il en fera ce qu'il veut. Petit à petit, il envahit son espace vital, sa peau, son esprit. Ce qu'elle ne veut lui donner, il le lui arrache de son plein gré, n'hésitant pas à jouer de la douleur pour arriver à ses fins, l'obligeant à le supplier de continuer. Possessif. Dominateur. Presque cruel dans sa douceur, puis généreux dans sa brutalité. Il obtient ce qu'il veut, toujours. Du moins, il le pense. Quelqu'un lui résistera-t-il un jour ? Cela reste à trouver.

*

Observez-le. Voyez sous les atours, sous les masques, sous les a priori.
Observez-le sourire de cette grimace joyeuse qu'il ne veut montrer à personne. Narquois. Désespéré. Moqueur. Cruel. Jouissif. Impatient. Egoiste. La commissure droite de ses lèvres seule se relève, lui dessinant ce demi-sourire qu'il n'a jamais adressé à quiconque à l'exception de son reflet.
Observez son vrai sourire.

Celui de l'Homme dans toute sa beauté.



Parcours de vie

Evans Tolotto ? On ne sait que peu de choses sur son passé avant son débarquement à Togi il y a trois ans de cela. A son arrivée, l'avocat n'attirait pas les regards ; ce n'est qu'après avoir gagné deux ou trois affaires pour de riches propriétaires terriens de l'ile que les gens ont commencé à s'intéresser à lui. Hélas, cela faisait six mois qu'Evans était sur place. Six mois amplement suffisants pour éliminer toute trace de son passé possiblement... sulfureux.

C'est qu'une réputation se gagne autant sur ce qui est dit que sur ce qui est ignoré : Evans en est tout à fait conscient. Combien de fois s'est il débrouillé pour que certains faits à la charge de ses clients soient "ignorés" du juge ou du jury ? Ce qu'on ignore ne peut pas faire de mal...

A l'heure actuelle, quiconque rechercherait ses antécédents se heurterait à un mur d'indifférence savamment édifié. Le jeune Evans a grandi à Manhattan, fils unique de Giulia Tolotto. La famille de celle-ci, puissante à défaut d'être respectée à ce qu'elle estime être sa juste valeur, lui a fourni la meilleure éducation possible : école privée, études dans la vieille Europe, université de renom. Ayant également hérité d'eux la suffisance familiale et une importante fortune personnelle, comment s'étonner qu'il ait choisi d'émigrer et de renforcer le mythe de sa réussite en s'élevant au dessus de la fange à la seule force du poignet ?

Cette histoire est parfaite à ses yeux. Parfaite et véridique : il s'est contenté d'en élaguer tout élément inutile. Par conséquents, disparus les liens avec les Gambino, cette fameuse famille mafieuse américaine. Après tout, pourquoi devrait-il porter le nom de cet homme dont il est le fils naturel ? Le patronyme de sa mère est bien suffisant pour lui et a l'avantage indéniable de le laisser libre d'agir, de se mouvoir, et de constituer son propre clan à terme. Un jour prochain, Antony Gambino risque de regretter de n'avoir pas su offrir à son fils naturel un poste à la hauteur de ses compétences. Evans lui fera payer ces deux ans de travail à son service, deux ans de sa vie dont il n'a jamais été récompensé de quelque façon que ce soit.

Togi, voici ton self-made man. N'hésite pas à le montrer en exemple aux nouveaux-arrivants !


Derrière l'écran

Prénom/Pseudo :
Âge : Majeur
Fille ou garçon ? Au choix
Passions : Jouer au ni l'un ni l'autre
Comment as-tu découvert le forum ? Par hasard
Que penses-tu du forum ?
Autres :
Code:


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH |  NESIS |  MEIYA ▬▬ Modifiée par Lou Ainsel
Messages : 41
Date d'inscription : 10/03/2017
Age : 66
Multi-Compte : Bastet, Dezba S Dineh
Fiche de Présentation : ici !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 10 Mar - 18:40
Re bienvenue. O/
Messages : 44
Date d'inscription : 01/03/2017
Age : 22
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - Adoptable


Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 17 Mar - 0:03
Terminé !
Messages : 41
Date d'inscription : 10/03/2017
Age : 66
Multi-Compte : Bastet, Dezba S Dineh
Fiche de Présentation : ici !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 17 Mar - 10:11
Superbe fiche, j'ai hâte de voir ce qu'il peut donner en rp ^^

De mon côté, rien à redire. Il me faut seulement l'accord de Lorelaï pour pouvoir te valider ^^
Messages : 2650
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 17 Mar - 18:07
J'ai lu la fiche en mp et sincèrement je valide !

*remue la queue, contente d'avoir ENFIN son boss d'amour*
Messages : 113
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 19
Multi-Compte : Lorelaï / Matteo L. Philips / Chirly / Ena Anderson /Chiara / Shin/Luann
Fiche de Présentation : Juste là !
Fiche de Relation : Par ICI

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): renard
Maître/Maîtresse: ... Mes parents ?
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Membre 2san



Décembre 2016

Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 17 Mar - 18:52
Parfait alors ^^


Bienvenue ! Tu es validé(e) !


Bonjour/bonsoir,

Bienvenue sur Maître ou Neko, nous espérons que tu t'amuseras bien et nous te félicitons pour ta validation et ta fiche =3

Avant toute chose, nous te demandons de recenser ton avatar =>ici<=

Tu dois aussi recenser ton DC =>ici<=

Ainsi tu peux faire une demande d'hybride =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande d'habitation pour que ton personnage ait sa maison =>ici<=

Tu peux aussi faire une demande de rp =>ici>=

Nous te conseillons également d'ouvrir une boite mail et d'acheter un téléphone ==> ici <==

Et pour finir, il ne te reste plus qu'à ouvrir ta boite aux lettres ==> ici <==
Amuse toi bien parmi nous =)

Messages : 2650
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 24
Multi-Compte : Sarika, Leah Aoife, Kazuko Yodo, Aureliane M. Zdzislawa, Kioko et Malika
Fiche de Présentation : Eileen, la chasseuse de primes
Fiche de Relation : Les liens d'une folle

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Esteban...Malheureusement...
Esclaves: Aïcha (PNJ) // Anastasia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - DW Tour


"J'aime l'amour, les sentiments, surtout ceux qui me plaquent contre le mur"

Défis Rp:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Présentations :: Présentations des humains :: Validées-