Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Entretien dans l'intimité [Mr Loyal]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mer 8 Mar - 22:26
La nuit était depuis longtemps tombé, pourtant Shin ne dormait pas. Elle n'avait jamais été une créature de jour. Elle préférait de loin la pénombre et les ténèbres. La nuit tout les chats sont gris non ? Et elle aimait le gris surtout quand il devenait noir. Elle aimait ces relents fétides des bas fonds que recelait les pires quartiers de Togi. Elle y errait, cherchant, fouillant conservant son éternel air tranquille, semblant être un poisson dans l'eau. Elle ne vit pas le temps s'étirer et c'est donc tard qu'elle reprit le chemin de son terrier, les fringues puant l'alcool et la cigarette sans omettre des relents plus volatils de corruption et de déchets.

Elle revint à pieds jusqu'à la banlieue où elle vivait, cigarette en bouche, capuche relevé, tenant dans sa main une bonne bouteille bien entamée. Elle se sentait bien, tout simplement. L'alcool avait quelque peu détendu son esprit et elle marchait d'un pas tranquille, trainant quand, arrivant devant son immeuble, elle leva la tête pour mater les étoiles, repoussant sa capuche pour mieux le voir. Noir. Elle eut un sourire et se passa une main dans les cheveux avant d'entrer dans le bâtiment sans un regard pour son appartement dont la fenêtre de sa pièce donnait dans la rue.

Elle prit l'ascenseur qui poussa une plainte, la hissant avec difficulté à son étage. A chaque fois, Shin se demandait s'il n'allait pas la lâcher et lui faire un remix du film du même nom que cet engin du diable. Elle attendit que les portes s'ouvrent enfin avec l'horrible impression d'avoir affaire à une personne âgée devant la caisse d'un supermarché avec un seul mot en bouche : fastidieux.

Puis enfin elle ouvrit la porte de son taudis. Ses vêtements ornaient le sol de-ci de-là. Rien de bien particulier en soit. Il y avait aussi quelques bouteilles vide, cadavre de verre dans ce cimetière de l'alcool pas cher. Sans même allumé la lumière, la grenouille se dirigea vers sa chambre sans un regard pour ce lieu qu'elle connaissait comme sa poche. Elle alla poser sa bouteille près de son lit puis se redressa et s'étira, usée par cette nuit d'errance. Elle porta la main à son sac et le retira, le posant au pied du lit avant de s'attaquer à son sweat qu'elle ôta d'un geste souple quand il lui sembla percevoir un bruit.

Sa peau frissonna et elle acheva de retirer son vêtement, ses gestes se faisant lents, gardant son habit à la main tandis que le haut de son corps pivotait en direction de la pièce à vivre, son regard suivant le couloir pour se poser sur les ombres.Le regard de l'hybride qui s'était fait dur lors de cette inspection, sembla se détendre alors qu'elle jetait son pull sur son lit ouvert, sa voix rompant le silence alors que le reste de son corps se retournait afin qu'elle puisse faire face à la pièce à vivre.

"Allons bon, j'ignorais que j'avais des fans assez accro pour venir chez moi.... La vue te plait au moins ?"


Elle eut un sourire moqueur, attendant que l'intéressé se manifeste. A moins que ce ne fut son esprit ? Non elle en doutait et puis au pire si elle avait des hallu auditives, elle serait la seule à le savoir. Dans tous les cas, elle faisait front, l'air sereine, bien campée sur ses jambes, torse nu, sa respiration soulevant sa poitrine tatoué de façon lente, progressive.

Puis un mouvement se fit et elle le reconnut. Lui ? Ici ? Son sourire s'agrandit. Elle n'était qu'à demi étonnée par cette visite. Après tout le Loyal semblait être le genre de type à être curieux, joueur mais elle n'était rien. Cependant sa visite au cirque devait y être pour quelque chose et elle repensa à ses propos et son comportement qui en avait fait tiqué plus d'un. Allait-elle se faire gronder par Papa ours ? Elle écarta les bras comme si elle accueillait un vieil ami mais fit une moue déçue.

"Que vois-je ? Mr Loyal non ? Et moi qui espérait une belle demoiselle, me voilà presque déçu."

Oui presque. Car il l'intriguait cet homme masqué bien qu'elle n'en laissait rien paraitre, lui offrant un nouveau sourire en le rejoignant au salon, sans prendre la peine de remettre son sweat, s'approchant de lui sans pour autant rompre une distance de base qui lui permettrait de se défendre en cas d'assaut. Après tout elle foutait suffisamment la merde où elle passait pour savoir se montrer prudente. Néanmoins cele ne l'empêchait pas d'afficher un sourire provocateur alors qu'elle tournait sa tête vers lui, lui indiquant un fauteuil vide de tout vêtement ou autre objet tandis que la demoiselle s'appuyait contre son bureau vide de tout objet. Elle posa ses prunelles sur l'homme et croisa les bras, reprenant la parole, tranquille.

"Et bien pourquoi êtes-vous là ? Est-ce à cause de ma visite dans votre si sympathique cirque ?"
Messages : 65
Date d'inscription : 02/03/2017
Age : 27
Localisation : In your ass baby !
Multi-Compte : Lorelaï // Ena Anderson // Chiara //Matteo L. Philipps // Chirly // Emiko Saito
Fiche de Présentation : Whisky !
Fiche de Relation : Vodka !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Grenouille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage Révoltée


Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 9 Mar - 22:19
Amusant amusant, je reviens à peine au cirque et voilà que j'apprend que nous avons eu de la visite, et pas n'importe laquelle. Un hybride, révolutionnaire ou bien sauvage agissant pour son propre compte, sur lequel nous n'avons pas d'informations. Et surtout qui est venus dans mon cirque pour avoir des informations sur Sarika, pour savoir les circonstances de sa détention au centre de dressage, chez notre chère monsieur Gribov. Alors oui, je suis curieux, de savoir ce qu'elle veut et peut être voir si nous pouvons faire quelque chose ensemble, toute les aides sont bonnes à prendre non ?

Ayant donc fait quelque recherches, j'ai rapidement découvert où notre invité a son lieu de résidence, un coin pas très glorieux il faut le dire mais ayant l'avantage de ne pas attirer trop de policiers ou de rabatteurs. C'est bien joué d'un coté.

Je décide donc le soir de lui rendre une petite visite amicale. Le lieux trouvé et l'appartement, je suis surpris par la salubrité des lieux, et que son appartement ne possède même pas de sécurité. Est il aussi puissant pour prendre si peux de précautions ou alors se fiche t il simplement de ce qui pourrait lui arriver ?

Une fois dans l'appartement, je fais rapidement le tours, c'est immonde au possible mais je ferais avec, et il ne semble y avoir personne. Je m'installe donc dans un coin.

Le temps passe et personne ne revient..... nos infos sont elles mauvaises ? Je commence sérieusement à me poser la question.
Et finalement, voilà notre ami qui reviens. Elle se dirige droit vers sa chambre sans un regard rien....... bon. Je me lève, et l'observe depuis un coin, observant simplement.

Finalement, ma présence est remarqué alors que l'hybride est en train de se déshabiller, et son attention se porte rapidement sur moi alors qu'il revient dans la pièce.

A sa remarque je le salut d'une révérence.

Toutes mes excuses je peux offrir beaucoup de choses mais pas de me transformer en femme. Et oui je dois dire que ma visite fait suite effectivement à la votre, n'ayant pas eu le plaisir de vous accueillir moi même ma curiosité à prit le dessus.Quand à la vue que vous m'offrez et bien je n'ai pas de raison de m'en plaindre.

Je m'assois sur le fauteuil désigné par l'hybride, après avoir poussé le bazar présent.

Bien, nous y voilà, et navré de vous le dire je ne suis pas ici pour vous reprocher quoi que ce soit ou pour vous agresser comme le dernier des animaux, non, mais le rapport que j'ai eu sur les raisons de votre visite me rend curieux.....; vous cherchez donc des informations sur monsieur Gribov, et les questions que je me pose c'est.... dans quel but ? Pour quelle raison, et que cherchez vous à faire en demandant ainsi des résumés de tortures ? Je voudrait comprendre votre..... raisonnement.Car certaines choses m'échappent.
Messages : 459
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 10 Mar - 14:25
Le voilà donc, ce fameux Loyal. A première vue, il ne semblait pas inquiétant. Pas plus qu'elle en vérité. Il n'avait pas une stature imposante et semblait bien plus taillé pour la discrétion qu'autre chose. Mais les apparences sont trompeuses et malgré son sourire accueillant, elle n'en restait pas moins prudente. Elle l'invita à prendre le siège, écoutant sa tirade et s'en amusant, riant doucement, lui jetant un regard moqueur.

"Je me contenterais de vous alors. Et oui j'ai constaté votre absence au milieu de votre joyeuse équipe lorsque j'ai rencontré Mademoiselle. Après je ne venais pas pour vous mais j'aime toujours saluer un compatriote."


Les mots de la journaliste sont choisis avec soin bien que dit avec légèreté tandis que son fameux compatriote prend place dans le fauteuil, repoussant ce qui le gêne. Elle le regarde faire, s'amusant de ses gestes face à l'univers chaotique de la Grenouille. Oui elle vivait dans un lieu indécent pour ne pas dire insalubre mais elle le faisait aussi pour rebuter les curieux et tout ceux qui envisageait qu'elle ait des secrets à cacher. Après tout pourquoi s'intéresser à un type qui vit comme un clodo ? De plus elle n'avait pas le temps pour s'intéresser à ce genre de détail surtout à l'heure où elle rentrait en général. Et puis comme disent les gens polis "J'suis là pour te voir, pas pour voir ton ménage." Et bien vient donc me voir mais attends toi à être époustoufler !

Elle se releva, s'éloignant en lui faisant signe de parler, l'écoutant tout en s'activant. Elle alla se saisir d'un verre relativement propre, allant le passer sous l'eau histoire qu'il soit à la hauteur des attentes de la demoiselle qu'elle accueillait puis elle revint, avec son unique verre et une bouteille de Whisky. Le laissant poursuivre, elle lui proposa silencieusement, d'un regard, s'il désirait boire, lui offrant alors le verre s'il en voulait, sinon elle se contenterais de prendre une petite rasade en reprenant place.

Une fois qu'il eut, fini, elle reprit sa place, s'appuyant contre la table en bois brute, reposant la bouteille sur cette dernière en posant son regard sur ce drôle de personnage, ses paupières se plissant d'amusement. Allons bon il était intrigué le petit ? Pourquoi tant d'intérêt pour son enquête sur Mr Gribov ? Il avait des comptes à lui rendre ? De plus elle était presque déçu qu'il n'y ait aucune remontrances à son égard. Ça signifiait qu'elle n'avait pas été assez chiante.... Dommage mais bon on ne peut pas réussir à tous les coups. Elle prit un inspiration et se gratta le menton, se faisant pensive.

"Je suis de nature curieux. De plus je suis journaliste comme vous devez le savoir et mon but est simple, je fais mon job. Je me renseigne, je fouine, j'apprends de-ci de-là... Mr Gribov est un grand de ce coin de paradis alors il est logique que je me penche sur son cas surtout en cette période si.... exceptionnelle !"


Ha les élections ! Quelle excuse de merde pour expliquer sa curiosité et son intérêt pour cet homme peu aimé des hybrides. Il n'était pas le seul dans sa liste mais il y avait des têtes qui méritait qu'on s'y intéresse et ce délicieux pervers était dans son top cinq. Mais une autre des ses têtes se trouvait en cet instant près d'elle et elle l'observait, toujours amusée par la curiosité de son interlocuteur. Elle reprit perdant son sourire, se faisant sérieuse.

" Pourquoi cet intérêt pour mon travail ? Avez-vous des choses à m'apprendre ? A moins que vous réserviez le secret de votre féminité à ce dresseur émérite et que vous ayez peur qu'il soit découvert ? Dans ce cas sachez que je fais des taux réduit pour les congénères en cas de chantage, n'ayez crainte."

Le sourire de la Grenouille s'agrandit, ne pouvant se montrer sérieuse. Elle était piquante comme à son habitude, s'amusant d'un rien surtout face à un personnage aussi coloré que lui. Mais son congénère semblait plus calme et réfléchit qu'elle, tout du moins en apparence. Après tout qu'est-ce qui disait qu'elle ne pensait pas à vive allure de son côté. Ses yeux le détaillait tranquillement et sa posture était détendue, comme à l'accoutumé.

"Plus sérieusement, cela m'étonne que vous soyez aussi curieux sur ce personnage. Est-ce parce que vous avez recueilli l'un de ses jouets que vous vous inquiétez ?"
Messages : 65
Date d'inscription : 02/03/2017
Age : 27
Localisation : In your ass baby !
Multi-Compte : Lorelaï // Ena Anderson // Chiara //Matteo L. Philipps // Chirly // Emiko Saito
Fiche de Présentation : Whisky !
Fiche de Relation : Vodka !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Grenouille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage Révoltée


Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 19 Mar - 12:55
Je m'incline à sa première remarque, comme une excuse.

J'espère vous contenter comme il se doit alors, et pardonnez mon absence, j'aurais aimé vous saluer en personne, après tout, ce n'est pas tout les jours qu'une personne intéressante vienne d'elle même dans mon humble cirque, j'espère que vous y avez passé un agréable moment.

Je regarde cet hybride, il semble confiant, mais je peux rapidement remarquer qu'il garde ses distances, par peur ? Ou bien par choix, je me demande ce qu'il sait sur moi, sur nous, et ce que nous sommes, mais je ne suis pas ici pour cela, nous avons bien plus intéressant à parler.

Compatriotes hein ? C'est ce que nous allons voir.

Je le regarde se servir en whisky, il semble porté sur la boissons et je me demande si cela est réellement une bonne chose.

Sa réponse me fait sourire, car je sens qu'il ne me dis pas tout, cela est bien trop simple, trop banal comme réponse pour venir dans un endroit que l'on sait d'avance être dangereux.

Mais mon hôte de ce soir n'en reste pas là, rajoutant des petites piques qui me font juste sourire, mais je pense avoir réveillé sa curiosité.
J'écoute avec intérêt, relevant chaque mots choisit, je sais qu'il réfléchit à l'avance au choix de ses mots, je le sens, et cela m'amuse.

Votre job hein ? Aucun journaliste ne viendrais nous voir, et voir Sarika qui plus est, simplement pour son job, pour ma part je pense que vous avez d'autres idées en tête et je pense que nous pouvons nous entendre.


Je me relève, m'approchant doucement.

Voyez vous, je suis...... comme qui dirait en affaire avec Monsieur Gribov, nous avons conclut une sorte de marché, une relation comme vous le sous-entendez si bien et celui-ci va bientôt prendre fin, mais voyer vous que ce passerait il si quelqu'un venait mettre le nez un peu trop dans nos affaires ?......

A ces mots, je me déplace rapidement, sortant une lame de l'intérieur de ma manche et me retrouvant au contacte avec cet hybride, le bloquant entre moi et la table.

Mais je ne lui réserve pas ma féminité, je m'amuse à le rendre fou de désire.

Je souris alors que ma jambe, passée entre les siennes ne rencontre aucune résistance au contacte.

Pas plus que vous ne la cachez vous à ce que je vois.

Amusé, je me recule, lui laissant ma lame dans les mains.

Voyez-vous, je m'intéresse à ce que votre situation peut apporter, en échange de ce que nous pouvons vous apportez cela va de sois, et je vous propose ceci, je vous engage pour vos talents et vous allez enquêter sur certaines choses dont j'aurais besoins, en échange, je vous réserve les infos que je récupère, celles qui vous permettront de mettre à mal vos cibles, qu'en pensez-vous...... mademoiselle ?
Messages : 459
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 19 Mar - 17:21
"Oui j'ai été adorablement accueilli par votre équipe, merci de vous en inquiéter."

Ton sourire se fit plus grand, te rappelant l'accueil de l'Emo méfiant et de la troupe. Peut être y retourneras-tu juste pour le plaisir de le provoquer à nouveau.... Il était si amusant ce petit et toi, tu aimes défier les autres, voir leur limites et les franchir. Ça t'excite et ça te guide sur ton chemin. Mais pour le moment ton esprit est tourné vers cet échange. Ton regard, ta posture, ton sourire, tout en toi respire celui qui contrôle ou tout du moins qui a assez de cartes pour retourner le jeu. Est-ce vrai ? Qui sait.

Tu l'écoutes sans perdre cet air bravache, moqueur. Il semble douter de ses mots et qui aurait pu lui en vouloir, tu es si manipulateur au fond. Tu sembles toujours dire n'importe quoi. Mais y aurait-il une vérité dans tes mots parfois ? Tu pousses un soupir, observant la pièce, répondant sur un ton détaché.

"Allons je mène mes enquêtes et pour cela il me faut des témoins, des indices. Sarika était un sujet pertinent que vous le pensiez ou non. Quant aux pensées que vous me prêtez, je crois que vous avez une bien trop grande estime de moi ou de mon intellect même si je suis touchée par votre idée de nous associer."

Ton sourire revient alors que tu l'observes, le voyant se relever. Tes yeux se plissent doucement tel un animal jaugeant la situation malgré ton air tranquille. Il se met en marche et s'approche tandis qu'au fond de toi tu te prépares à l'accueillir. Le jeu commence-t-il enfin ? L'excitation pointe le bout de son museau en toi mais tu sais te contrôler, tu n'es pas une vulgaire prépubère qui mouille pour un rien. Ton regard se pose sur le masque alors qu'il parle et tu prends note de ses mots si délicieux. Brides d'informations à soulever, indices lancés dans l'air. S'en rendait-il compte ? Il ne connaissait pas tes desseins mais il semblait assez joueur pour oser t'en faire don. La satisfaction t'envahit devant ce cadeau qui aurait pu te faire frémir de plaisir. Mais comme à ton habitude, tu restes froid, te gardant bien de faire part de ta joie.

Cependant ce n'est pas son seul tour et le voilà sur toi, te plaquant contre la table, t'obligeant à mettre une main en arrière pour éviter de finir sur le dos comme la première des prostituées. Ton regard devient celui d'un prédateur, ta pupille se contractant alors que tu vois l'éclat de la lame. Tu es réactive et ta main vient bloquer le geste d'une poigne ferme, son corps rencontrant le tien, te maintenant contre la table, t'empêchant de basculer. Puis ton regard se fait dur quand tu sens ce genou s'inviter entre tes cuisses, remontant la voie vers ton secret. D'un geste tu viens porter la main au masque et le lui retire, le posant sur la table, plongeant ton regard dans le sien. Le vert de ses yeux se heurte à l'or froid des tiens. Il s'amuse, tu le défis alors qu'un sourire apparait, une fois son genoux arrivé à destination.

"Dois-je comprendre que vous n'êtes qu'une simple allumeuse ... comme maintenant ?"

Ta réplique fend l'air sans que tu ne te froisses pour son geste. Tu lâches son poignet le laissant mener sa lame à sa guise, jugeant que tu as eu ce que tu voulais. De nouvelles informations intéressantes. Il te teste, autant avec cette lame qu'avec son genou impoli et ça te plait. La tension du jeu, le défi et cette lame... Tu frémis imperceptiblement, enchantée. Il ne semble pas plus surpris que cela de ce qu'il sent entre tes jambes Cela t'étonne vu ton physique et ce que tu offres en guise de tempérament. Serais-tu si peu convainquant ? Néanmoins face à sa constatation, tu ne peux te retenir de répliquer sur un ton toujours aussi moqueur.

" Pourquoi le devrais-je ? Vous ne savez pas retenir vos pulsions ? Je connais un ou deux psy si vous avez besoin d'une thérapie, ils ont du temps à perdre pour de l'argent."

Toujours aussi cinglant malgré qu'il sache désormais une de tes facettes. Tu ne te démontes pas pour autant. Ce n'est pas le plus important même si tu n'apprécies guère le sentir contre toi. Rougir ? C'est pour les filles. Toi tu n'en es pas une. Tu renies cette partie de toi et cette engeance stupide et émotive. Les femmes c'est chiants et tu es le mieux placé pour le savoir, toi qui porte un vagin.

Enfin, il se recule, s'amusant surement autant que toi de votre répartie commune. Les regards, les sourires. Tu reprends le masque et le lui tends alors que tu sens qu'il dépose sa lame dans ta main. Un de tes sourcils se hausse, affichant pour la première fois ton étonnement. Il est vraiment du genre trop confiant le petit. Il finira mal à moins que.... Tu ne peux poursuivre ta réflexion car le voilà qui reprends, se montrant une nouvelle fois intéressant, piquant ta curiosité et ton intérêt. Cependant son dernier mot te déplait et d'un geste tu lui renvois la lame dans sa direction d'un mouvement du poignet. Il siffle et passe à proximité de son oreille, l'éraflant légèrement avant de se planter dans le mur, sectionnant la corde maintenant un portrait qui tombe au sol dans un bruit de verre brisé. Ta dernière décoration encore potable au milieu de ce foutoir, comme tu es maladroite ! Mais pas le temps de s'apitoyer sur tes talents de décoratrice que ta voix suit le même chemin que la lame en étant aussi froide que cette dernière.

"Quelle marché .... ennuyeux. Me contenter de vos informations bancales sans avoir de réel témoins et encore moins de preuves.... Et m'embaucher pour enquêter ? Cela signifie me balancer sur un terrain potentiellement risqué pour votre joli minois ? Je suis peut être une demoiselle à vos yeux mais sachez que je ne me range pas à côté du premier phallus qui me perce à jour, aussi amusant soit-il..."

Tu quittes ta table d'un air nonchalant, te grattant le dos comme si de rien n'était, l'air ennuyé. Allons était-ce tout ce qu'il avait à offrir ? Certes entres les mots il y avait de quoi être intrigué mais tu n'es pas le genre à te donner sans qu'il y ait une réelle utilité à la clef et puis, les garanties, parlons-en....

"D'ailleurs vous semblez du genre à manger à plusieurs râteliers non ? Entre votre dresseur émérite et sa douce victime, vous les avez fait se revoir ? Car j'imagine de là, la réaction de mademoiselle... et celle de Monsieur d'ailleurs... Qu'en dirait-il ? A vous savoir prompt à offrir des informations au plus intéressant... Je me vois donc mal vous renseigner ou vous aidez dans vos .... lubies pour des simples ragots.... J'ai assez de mes souris pour cela sans vouloir vous offenser...."


Allons mon mignon, la pensais-tu si facile la Rainette ? Elle est détachée et joueuse mais elle n'en reste pas moins calculatrice sous ses airs de pacifiste. D'ailleurs Shin, tu poses son regard sur lui comme pour donner forme à la réflexion de ta créatrice. L'ai-je dit que tu sais à quel point les filles sont chiantes ? Tu en es le parfait exemple. On est jamais sûr de te plaire et on est encore moins sûr que tu plaises d'ailleurs. Sa lame est à sa portée mais tu n'en as cure, tu le laisses assimiler tes propos avant de reprendre sur un ton aussi posé que le précédent, lui faisant à nouveau face.

"J'irais enquêter là où j'en jugerais l'intérêt et les dangers déjà et ça, contre une rémunération... Car j'ai pas un boulot facile et qu'en prime j'aurais tous les risques au cul.... Et d'autres part, tes informations si gentiment offertes, ce sera non pas de ta bouche mais de celles des témoins, avec preuve à la clef. Je suis certes un fouille merde mais je reste un passionné dans mon métier et je ne fais pas les choses à moitié."

Te voilà aussi intransigeant d'un marchand de bétail. Enfin tu sembles l'être tout du moins, revenant vers ta bouteille pour reprendre une rasade, offrant la vue de ton dos tatoué à l'hybride. Tu réfléchis encore et toujours, jaugeant les risques et les avantages. Tu ne connais pas encore pleinement tes ennemis, il te faut donc être prudente petite Grenouille. Pourtant tu ne peux t'empêcher de vouloir être curieuse même si tu en connais le prix. Il ne plaisante pas et malgré tout ce qu'il reconnait et avoue, il reste flou. Mais c'est déjà beaucoup et tu lui offres une ouverture en lui tournant ainsi le dos. Tu lui résistes, a-t-il l'habitude ? Comme bon négociateur, oui, il a dû y avoir affaire ? Tu reposes la bouteille et ferme les yeux, pensive. Que se passera-t-il si tu refuses ? La lame près de ta gorge a pourtant été claire non ? Est-ce la raison de ce flot d'informations ? Tout ou rien... Auras-tu l'audace de faire face ? Un sourire nait sur tes lèvres en guise de réponse à tes pensées. Oui tu sais déjà ce qu'il en est. A voir la suite du jeu....
Messages : 65
Date d'inscription : 02/03/2017
Age : 27
Localisation : In your ass baby !
Multi-Compte : Lorelaï // Ena Anderson // Chiara //Matteo L. Philipps // Chirly // Emiko Saito
Fiche de Présentation : Whisky !
Fiche de Relation : Vodka !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Grenouille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage Révoltée


Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 19 Mar - 20:22
Une fois les formalités faites, nous entrons tous les deux dans le vif du sujet, et le comportement de l'hybride m'amuse, elle se montre froide, distante, rien dans son comportement ne me laisse savoir ce qu'elle pense de mes paroles, je dois dire que je suis plutôt impressionné.

Allons allons, ne vous rabaissé pas ainsi. Peu de personnes, surtout hybride, prendrait le risque de faire face à Monsieur Gribov, et au cirque.

Je dois reconnaître son courage, et je pense que ce dernier n'est pas seulement dus à sa simple inconscience loin de là.
Cela est confirmé lors de mon petit assaut de test, rien de bien méchant, mais sa réaction est étonnante, elle a bloqué mon mouvement tout en se rattrapant pour ne pas se laisser tomber. Intéressant, collé ainsi, je peux sentir les muscles tendus, et sa manière de se défendre. Elle a même eu le temps de me retirer mon masque, ce doit être une manie dans cette ville je pense.
Je répond amusé.

Je n'ai jamais avouer être quelqu'un d'énigmatique, vous m'apportez trop de crédit.

Sa réponse suivante me fait rire doucement. Je lui explique mon marché avant de répondre.

Non merci bien, je ne pense pas que des psy pourraient faire grand chose pour moi, et n'ayez pas d'inquiétude,mes pulsions ne sont pas attirées sur vous, vous n'êtes pas mon type de femme, en revanche.....

A ce moment, ma lame fend l'aire et me passe à coté du visage, m'entaillant légèrement et se plante sur le mur avec une précision qui me fait écarquiller les yeux une seconde, me stoppant dans mon discours, puis une petite lueurs s'illumine dans mon regard alors qu'un large sourire s'affiche. Bien que derrière, elle me lance tout un discours sur un ton plus ou moins de reproche.

Pour ma part, je ne l'écoute pas spécialement, regardant ce poignard planté dans le mur, un sourire joueur toujours sur le visage. Je récupère cette lame. Et je murmure presque pour moi même.

Tuer ou être tuer, cela peut être un sentiment tellement grisant n'est ce pas?.......

Je n'attend pas de réponse, et comme tout défis lancé, je lace moi aussi cette lame qui passe et érafle son épaule, atteignant le mur et se plante profondément du fait de la force donnée pour le lancé.

En voilà de dures paroles, vous avez du courage pour vous tenir ainsi dans une période telle que la notre, et vos persuasions sont bien rapides, mais vous me plaisez tout de même, et puis, comme vous l'avez si bien dit, les compatriotes ne se doivent ils pas entraide ? A moins que vous n'en soyez pas une ?

Je laisse un moment de flottement, prêt à agir au moindre mouvement, l'ambiance a radicalement changé, malgré le calme apparent, il facile de comprendre que tout peut dérapé en moins d'une seconde.

Je suis un joueur de guerre, et celle-ci se rapproche petit à petit, alors je me prépare, comme tout ceux qui participeront au jeux. Et à ce moment, pensez-vous réellement que vous aurez le droit de prendre autant de libertés ? La mort peut arrivée si vite si l'on se trompe. Et puis, après tout, je ne suis même pas certain que vous valiez le coup malgré vos belles paroles, votre prétendus courage n'est peut être que du vent après tout

Je me retourne ensuite pour me préparer à partir.

Vous aurez des infos lorsque je les jugeraient utiles pour vous et pour moi, et à ce moment là je verrais si votre présence est utile ou bien une nuisance.
Messages : 459
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 22 Mar - 12:29
Alors ma Grenouille, tu entres enfin dans le fond, faisant face à ce personnage haut en couleur surtout vestimentairement parlant. Ne se sent-il pas un peu serrer dans son costume de fétichiste d'ailleurs ? Tu te le demandes. Mais rapidement tu l'écoutes tu souris. Tiens donc, tu te dresses contre Mr Gribov et .... quoi ? Contre le cirque ? Depuis quand ? Un sourcil se hausse, affichant un air faussement surpris auquel s'ajoute ton sourire ce qui peut prêter à confusion.

Ainsi donc il te considère comme une menace ? Toi ? Le vulgaire reporter alcoolique fumeur qui deale à ses heures ? Ton sourire s'agrandit. Haaaa s'il savait. Tu n'es qu'un innocent batracien errant, une espèce de loque mi humaine et lui s'en va croire que tu es important ? .... Certes ça te flatte mais tu ne manges pas de ce pain. Tu préfères de loin les lauriers de la réussite aux caresses mielleuses de tes admirateurs. Même si tu dois admettre que c'est plaisant.

"Je n'ai aucunement ces prétentions. La seule qui m'appartienne est de faire mon job."

Galipette et humilité feinté. Tu cherches à ne pas t'imposer. Tu n'es pas celui qui doit être au centre de la lumière. Toi tu es un soldat de l'ombre, un anonyme qui offrira en pâture les géants. Mais en attendant tu t'amuses de la situation, pour le moins enflammé entre toi et ce petit marionnettiste. Il sait jouer des mots aussi bien que de son corps et le voilà qui te test sans que tu te démontes, bien au contraire. Tu as pu avoir un renseignement de plus à son égard et ses réponses te font rire.

"Cela m'arrange car j'aurais été contrainte de vous annoncer que je ne fais rien le premier soir."

Tu sembles à l'aise voir même provocatrice et piquante mais venant de toi c'est assez comique quand on te connait assez pour savoir que tu ne fais rien tout court... Ton regard se pose dans le sien et il te libère enfin. Tu n'as pas saisi une de ses phrases mais qu'importe, tu l'auras en tête comme le reste de l'échange. Tu as une mémoire d'éléphant et heureusement. Mais ça doit être là ta seul qualité, car te voilà qui sent une pointe de colère monter et tu renvois l'arme si gentiment offerte à ce bien maladroit clown. Il se fige et sa posture semble surprise. N'a-t-il jamais vu de lancer de couteau ? Tu n'en fais pas plus cas que ça et n'entends même pas son murmure, étant toi même prise dans ta réplique.

Mais il te renvoie la balle qui te passe au-dessus de l'épaule, la caressant au passage de sa lame sans que tu ne tiques. Un prêter pour un rendu... sauf que c'est toi qui devait le rendre et non lui. Au son, l'arme a rejoint le mur pour l'embrasser avec force. Bien au moins il a fait attention à ne pas exploser tes fenêtres, c'est déjà ça, tu as assez de ta porte pour ne pas avoir à payer autre chose. Tu sembles reprendre vie, quittant enfin ta table, la contournant pour aller chercher l'arme. Tu l'empoigne et la retire d'un mouvement sec du poignet, décollant un peu de plâtre au passage, le visage neutre.

"Encore des travaux à prévoir..."

Tu marmonnes en sachant pertinemment que ces soit-disant travaux ne verront jamais le jour, regardant la lame d'un air pensif quand sa voix se lève une nouvelle fois. Tu te redresses et ton regard vient se poser sur lui. Théâtral. Oui c'est ça. Il surjoue, il embellit et enrobe, amplifiant des mots en les tournant à son avantage et tu le regardes faire sa scène sans un mot, le laissant poursuivre en revenant au centre de la pièce, le couteau dans ta mains, tes doigts en caressant la lame souillée par de fines traces de sang, les effaçant d'un geste méthodique. Tu te diriges vers la cuisine et la rince proprement, enlevant toute trace avant de revenir tandis que le discours se finit et qu'il se dirige vers la porte.

Cette fois c'est toi qui va à lui. Non tu ne le colles pas comme il a pu le faire mais tu le coinces à la porte, plantant la lame dans le montant avec une force qu'on imagine pas venant de toi. Ton regard se fait dur pendant une fraction de seconde, le temps que la lame s'enfonce et qu'il puisse te faire face. Une force tranquille. Voilà ce que tu donnes l'impression d'être alors que ton regard animal disparait au profit d'un sourire aimable alors que tu lâches enfin le manche et te recule, prenant enfin la parole.

"Attention Mr Loyal. Me parler de compatriotes alors que vous fricotez avec les humains me semblent être une bien mauvaise tournure surtout quand vous semblez m'accuser de trahison. Avant de venir cracher sur son voisin, il est toujours bon de regarder chez soi, n'est-ce pas.... D'autre part, mes paroles sont peut être dures mais elles recèlent un fond de vérité et vous le savez. Je ne vais pas risquer ma couverture pour vos petites sauteries entre amis, aussi palpitantes soient-elles."

Tu fais demi tour, l'invitant dans ce mouvement à partir si l'envie lui sied. Il n'a qu'à reprendre son arme pour ouvrir la porte. Mais tu n'as pas dit ton dernier mot. Malgré ton coeur qui bat doucement et ta respiration tranquille, ton esprit est à vif. Les menaces comme ça sont si plaisantes. Il te met en garde et toi, que vas-tu faire ? Tu le regardes une dernière fois, un sourire moqueur s'affichant sur tes lèvres.

"Je ferais ce qui me plaira quand la guerre viendra, Monsieur. En attendant, je continue ma voie et je vous encourage à en faire de même. Prenez néanmoins garde à ne pas vous perdre en route.... Quand à m'informer par la suite, soit, si bien entendu je suis disponible. Vous n'êtes pas le seul type louche que je côtoie après tout."


Puis ton ton change, se faisant soudain doux, léger. Ton regard se plisse et tu achèves l'échange sur ses dernières notes.

"Quand à votre..."choix", faites comme il vous plaira."
Messages : 65
Date d'inscription : 02/03/2017
Age : 27
Localisation : In your ass baby !
Multi-Compte : Lorelaï // Ena Anderson // Chiara //Matteo L. Philipps // Chirly // Emiko Saito
Fiche de Présentation : Whisky !
Fiche de Relation : Vodka !

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Grenouille
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Sauvage Révoltée


Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-