Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Tout remettre en ordre (pv Sarika)

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 8 Jan - 21:13

Et voilà, mon nouveau boulot va commencer, et pour une fois, ce n'est pas un travail de destruction mais je dois prendre soins de notre nouvelle petit soeur. Je dois dire que je suis tout excité de pouvoir lui apprendre tout ce que je sais et de la voir grandir petit à petit. Haaaa j'en ai presque la larme à l’œil rien que d'y penser.

Mais bon, trêve de bavardage, je me dirige de bon matin vers sa roulotte. Sétith est dans le coins car je pense que j'aurais besoin de lui si jamais elle doit recevoir des soins spéciaux. Mais tout d'abord, je dois aller la réveiller. La pauvre chérie, après tout ce qu'elle vient de traverser, je vais encore devoir lui faire subir quelque mauvais traitement, mais courage c'est pour ton bien !

Une fois devant la porte, je toque doucement afin de ne pas la défoncer non plus. Je tente de prendre ma voix la plus douce possible.

Sarikaaaaa tu es là ? C'est Mustang, tu sais tu m'as vus hier dans le cirque. Et aujourd'hui, c'est moi qui vais prendre soins de toi alors peut tu m'ouvrir s'il te plait ?

J'attend tranquillement qu'elle ouvre la porte, un grand sourire sur le visage. Quand je la vois, je ne peux m’empêcher une remarque, les deux mains sur le coté de visage.

Hoooo tu est splendide ma chérie ! Alors est-ce que tu es prête à passer à la suite des événements ?

Sans attendre, je me permet de rentrer dans sa roulotte, lui donnant au passage, la tenue de sport que j'avais pour elle.

Je suis aller l'acheter ce matin, je pense que cela devrais être à ta taille, elle te servira beaucoup dans les jours à venir, je suis désolé, elle ne met pas en valeur mais il faut cela pour devenir une fille forte hein !

Je la regarde de haut en bas, mon sourire s'élargit.

Mais d'abord ma chérie, je vais devoir vérifier quels mauvais traitements ton corps à reçus, ordre de mon frère, aller aller hop enlève moi tout ça ! Et ne t'inquiète pas ma chérie, tu es trop femelle pour que je sois attiré par toi.

Je me met à rire, un rire grave et franc, tout en voulant l'aider à enlever ses affaires.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 8 Jan - 21:32
La nuit avait été mouvementée pour Sarika. Elle avait beau dormir profondément, elle faisait encore et toujours des cauchemars. Et cette fois, il s'agissait de cauchemar sur sa semaine dans les égouts. Elle avait l'impression d'y être à nouveau, à subir les assauts incessants de Raziel qui lui rappelait sans cesse qu'elle mettrait au monde des enfants de lui...Ou qui lui faisait manger de la chaire crue tout en lui expliquant bien d'où elle provenait. Alors qu'elle rêvait de se forcer à manger cette fameuse chaire, elle fut réveiller en sursaut par des coups sur la porte. Une voix s'éleva, elle ne la connaissais pas mais elle savait d'après le nom que c'était un de ses nouveaux frères.

- Oui...Attends...

La voix encore ensommeillée, les yeux encore bouffie car elle sortait juste de son sommeil agités, elle enfila rapidement des vêtements. Et elle finit par ouvrir la porte, les cheveux non coiffés, le visage typique de quelqu'un qui avait passé une mauvaise nuit. Et voila que Mustang lui annonçait être splendide. Elle eut un air sceptique, après tout, elle s'était vue dans le miroir de la salle de bain.

- Oui, oui prête...par quoi on commence ?


Sarika prit la tenue qu'il lui proposait, encore à moitié endormie. Certes, c'était moche mais au moins, elle serait à l'aise. Et vu ce qui allait lui arriver, elle n'avait pas vraiment le choix et préférait être bien à l'aise plutôt que belle comme il le disait. Mais voila qu'il lui annonce le premier exercice...qui constituait simplement à le laisser vérifier son corps...oui simplement. Elle le regarda, surprise, ne comprenant pas tout à fait. Jusqu'à ce qu'il se mette à tenter de la déshabiller. Par pure réflexe, elle recula en poussant un petit cri effrayé. C'est quand elle atterrit les fesses par terre qu'elle réalisa la situation. Esteban lui avait demandé d'obéir et puis, Mustang venait de clairement avouer son attirance pour les hommes...

- D-deux secondes...l-laisses moi le faire...


Elle préférait se déshabiller toute seule plutôt que de sentir les grosses mains de Mustang le faire. Elle retira alors son haut puis son pantalon, se retrouvant en sous-vêtement. Elle tremblait, non pas de froid, mais plutôt parce qu'elle était stressée, n'aimant pas du tout la situation. En dehors de ce que ses bras cachaient, Mustang pouvaient voir quelques traces de brulures de cigares répartis sur son corps, des traces de morsures aussi bien hybrides qu'humaines, des traces de griffures. Des traces de piqures, notamment sur ses bras, à l'intérieur et à l'extérieur. Toujours en tremblant, elle se retourna, dévoilant son dos, et surtout les piercings qui étaient positionnés de chaque côté de sa colonne vertébrale du haut jusqu'en bas, et le tout relié par un ruban en soie pour faire un nœud et enfin, un tatouage qui formait comme un corset sur sa peau. Elle avait aussi des tatouages de nœud qui faisait le tour de ses cuisses.

- Je...Ce...c'est surtout ça qui...qui me gêne...

Elle avait honte de son corps, de ce qu'il était devenu. Mais si ses nouveaux frères pouvaient lui retirer les piercing dans son dos, ce serait un réellement soulagement. Et puis, à force de bouger violemment dans son sommeil, deux ou trois s'étaient arrachées de la peau, causant des petites plaies qui avaient du mal à se refermer.
A ce moment-là, elle devait paraitre un peu recroquevillée sur elle-même mais ce n'était pas qu'une impression. La honte la poussait à vouloir se cacher. Elle n'aimait pas son corps, elle le détestait même. Et comme par hasard, sa petite queue de mouflonne était de sortie, bien visible dans son dos, comme pour vouloir ajouter une petite touche mignonne dans tout cela.

- Je...je suis désolée...ce...c'est moche...


Oui, elle parlait bien de son propre corps et de ce qu'il était devenu. Mais elle le remettait entre les mains de Mustang malgré sa peur bien visible.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 12:22
Le cris effrayé de Sarika me fait sursauté, je ne m'attendais pas à un tel réflexe de sa part. Mon frère m'avait pourtant prévenus de sa situation mais elle en porte de très graves séquelles à ce que je vois. La journée risque de ne pas être du tout à son goût alors, mais il faut ce qu'il faut, mon frère m'as donné pour mission de m'occuper de sa santé, alors il est l'heure de vérifier si tout est bon pour pouvoir passé à l'entrainement.

Détend toi ma chérie, je sais que ça ne dois pas être amusant pour toi mais c'est nécessaire pour vérifier si tu vas bien.

Je tourne la tête alors qu'elle se déshabille pour ne pas la stresser d'avantage, puis une fois cette tâche accomplie, je la regarde sous tous les angles.

Mon dieux, mon dieux ma chérie, je comprend mieux pourquoi tu as peur que l'on te touche, alors voyons voir.

Je passe de nombreuses minutes en silence, à observer ses morsures ses piqûres, ses..... piercings tatouages et autres.

Dis moi ma chérie, j'aurais besoin que tu me dise franchement, les piqûres sont dues à quoi ? Et les morsures ? Ont elle été faites par des personnes malades ?

Je me remet devant elle, toujours souriant et m'accroupis à sa hauteur.

Ecoute ma chérie, ton corps as subit beaucoup de mauvaises choses d'après ce que je peux voir et je comprend que tu en sois dégoutté, mais ici, personne ne viendra le jugé, quand à toi, il va falloir que tu réapprenne à vivre avec, mais je pense que l'on peu quelque peu arranger les choses. Pardonne moi d'avance, mais je vais demander de l'aide, tu vas sûrement nous en vouloir, mais c'est obligatoire si tu veux continuer ici.

Sur ses mots, j'ouvre la porte de la roulotte et appelle d'une voix forte.

SETITH ! Ramène tes fesses ici mon grand et avec ton matériel si il te plait !
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 12:49
Sarika faisait de son mieux pour ne pas simplement choisir la solution de facilité : s'enfuir. Elle tentait de ne pas broncher alors que Mustang l'observait sous toute les coutures. Elle avait beau trembler comme une feuille en sentant ses yeux sur son corps, elle faisait de son mieux malgré tout. Elle voulait faire un effort, montrer qu'elle faisait un pas pour tenter de sortir de cette situation. Et son nouveau frère avait plutôt tendance à l'aider, entre ses mots, sa voix douce et ses gestes doux.

- Je...je le comprends mais je...je vais faire de mon mieux...


Mais voila qu'il finit par poser les questions qu'elle redoutait. Elle ne connaissait pas les réponses à ces questions, du moins pas entièrement. Et pour trouver un semblant de réponses, elle devait aller fouiller dans ses souvenirs...se rappeler de ses agresseurs, de ces nombreux mâles dans cette toute petite pièce...ou de l'humain qui faisait cela pour jouer. Incapable de se contrôler, elle se mit à trembler plus fort.

- Je...ce n'est pas moi ! Il...il parlait de drogues...je ne sais pas ce qu'il m'a injecté...Il...il disait que je me sentirai mieux après...je n'ai jamais voulu qu'il...

Qu'il lui plante ses seringues dans le corps pour lui injecter des produits douteux aux résultat tout aussi douteux. Il est vrai qu'elle se rappelait qu'elle avait tendance à planer sur un petit nuage de bonheur, loin de son quotidien difficile à ce moment-là, après que l'humain lui injectait les doses. Par rapport aux morsures, elle n'avait aucune envie de se rappeler de tout ces mâles, aussi bien celui des égouts que ceux du centre. Un frisson la parcourut.

- Je ne sais pas s'ils...s'ils étaient malades...le premier peut-être à force de...de vivre dans les égouts et de manger de...de la chaire crue humaine ou hybride...


Elle lâchait ses informations tout en blanchissant de plus en plus au fur et à mesure qu'elle se forçait à se rappeler pour répondre aux questions de Mustang. Elle se sentait nauséeuse, comme à chaque fois qu'elle parlait de Raziel et de son style de vie. Et à force de chercher, elle revoyait les mains de ces mâles sur son corps, elle les sentait, elle revoyait tout ce qu'ils avaient pu lui faire, dans les égouts ou au centre avec l'autorisation de cet humain. Elle se retrouva avec les larmes aux yeux mais tenta de se contrôler. Elle ne voulait pas pleurer, pas devant Mustang ou n'importe lequel de ceux qui vivaient ici. Elle se concentra sur la voix de l'hybride pour ne pas plonger plus loin dans ses souvenirs.

- Arranger ? Quoi donc ? Comment ça ?


Oui, elle commençait à paniquer. Qu'est-ce qu'ils allaient lui faire ? Rien que l'idée que quelqu'un touche son corps, et lui apporte des modifications, elle ne le supportait pas. Et elle le savait, elle ne réussirait pas à rester en place. Alors que Mustang allait à la porter appeler Setith, elle y jeta un coup d’œil...Non, il était trop épais pour passer en douce à côté. Elle recula au fond de la roulotte, dos contre la paroi, totalement en train de paniquer.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 14:08
Je reste un moment pensif.

Mmmmmm il semble que tu es subis beaucoup de sévices, je pencherais surtout pour des drogues, il nous faudra analyser ton sang pour savoir de quoi tu souffre principalement. La plupart des cicatrices s’effaceront avec le temps mais beaucoup de marques resteront tout de même. Mais tout de même les égouts ?......

Je ne laisse pas plus de temps à ma question, je ne désire pas qu'elle soit encore plus stressé surtout que la suite risque de ne vraiment pas lui plaire. En parlant de la suite, quelqu'un entre dans la roulotte alors que je vois Sarika se diriger vers le fond de la pièce.



Ouaiii c'est bon je suis là. Alors ça donne quoi ?

Tu vas avoir pas mal de travail, elle a été bien amoché.

Je me dirige alors vers Sarika, lui bloquant les voie de sortie avant de l'attraper, doucement pour ne pas lui faire mal, mais assez fort pour éviter qu'elle bouge de trop. Je la met dos à Sétith qui commence à l'observer.

Quel bordel..... ton ancien maître était vraiment un maniaque. Bon .... tient là le temps que je m'occupe de ça.

Je regarde Sarika dans les yeux alors que mon frère commence sont travail.

Ne t'inquiète pas, ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Ecoute moi, une fois que ce sera terminé, tout ira beaucoup mieux pour toi.

Un par un, les piercings sont enlevés, j'entend Sétith soupirer.

Dis moi la frangine, tu pourrais te contrôler un peu ? Si tu aime souffrir c'est bien mais si tu veux avoir un minimum de traces. Et puis tu as peur de quoi ? Tu est notre soeur, alors j'ai autre chose à faire que de penser à te violer hein.

Sétith ! Pas de tels mots devant elle !

Ouaiii ouaiii bon voilà le dernier et le ruban d'enlever. Pour tes tatouages et tes cicatrices, je peux faire des recouvrements dessus, de nouveaux tatouages à ton envie. Mais, est-ce qu'il te reste d'autre piercings ?
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 14:20
Sarika avait le dos contre la paroi et cherchait un moyen de s'enfuir. Tant pis pour les ordres d'Esteban, elle ne pouvait pas supporter cela ! C'était au delà de l'imaginable pour le moment !
Seulement, Mustang avait l'air d'avoir bien compris ce qu'elle avait en tête...et essayez donc de vous faufiler quand même un grand type est plus rapide que vous ! Elle n'eut pas le temps de tenter quoi que ce soit, qu'elle se retrouva dans attrapée par Mustang qui la maintiens en place. Et se retrouvant dos à Setith, elle commença à trembler comme une feuille.

- Ce n'était pas mon...mon maître ! Juste un...un psychopathe !


Malgré les paroles douces de Mustang, Sarika n'avait ni à se calmer, ni à se contrôler. Elle tenta même de repousser Mustang, mais il avait plus de forces qu'elle et se retrouva incapable de bouger. Résultat, elle planta ses ongles dans la peau de l'hybride, non pas parce qu'elle voulait lui faire mal, mais pour tenter de justement avoir moins mal alors que Setith tripotait son dos. Elle ferma les yeux pour tenter d'oublier la scène mais voila que la voix de Setith s'élève...D'un tel franc parlé que sa réaction fut immédiate : elle se met à pleurer. De gros sanglots la secouaient, ce qui ne devait pas arranger l'hybride dans son dos. Mais au bout d'un moment, elle ne sent plus les mains s'affairer sur son dos, elle tente alors de se détendre en prenant de grandes inspirations.

Jusqu'à ce que Setith parle d'autres piercings...Et vu que les autres étaient plantés sur ses tétons ou entre ses cuisses...non, elle ne supporterait pas l'idée qu'il aille fouiller par là. Sauf qu'il était encore plus facile de lire en elle actuellement. Elle devint blanche comme un cachet d'aspirine en très peu de temps et se débattit de nouveau.

- Non, non, non ! Laissez-moi tranquille ! Je ne veux pas !


Elle tenta même de donner un coup de pieds à Mustang pour qu'il la lâche. Dans sa panique, elle ne réfléchissait pas, elle agissait seulement dans l'espoir vain d'atteindre la porte et de s'enfuir en courant ! Là pour le coup, même Esteban n'aurait pas réussi à la calmer.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 15:57
Tout ce passe très vite alors que j'immobilise Sarika. ayant garder notre calme, Sétith lui enlève rapidement le reste de ces vêtements. Lors de son inspection, je peux voir une sorte de grimace sur son visage, et si Sétith tire la troche, c'est que ce ne doit pas être beau à voir. Ma pauvre chérie, mais qu'ont ils bien pu te faire pour que tu sois dans un état pareil.

Je force Sarika à me regarder dans les yeux, alors que mon frère lui enlève ce qu'il lui reste, ce qui l'oblige à presque se mettre entre nous deux pour lui enlever ses piercings.

Ecoute moi ma chérie, regarde moi, regarde moi, là ne lâche pas mes yeux. Déteste nous pour ce que nous faisons, tu en as le droit. Tu ne sera pas la première à nous maudire. Mais pour une fois que nous avons l'occasion de faire quelque chose de bien, de tenter de te reconstruire plutôt que de détruire, alors nous allons le faire. Ce n'est pas agréable j'en convient, mais par pitié ma chérie, n'abandonne pas après cette épreuve, tu dois te battre, transformer tes peurs en force.

L'opération est aussi rapide que possible et Sétith lui remet alors ses sous-vêtements en place avant de se relever.

J'ai terminé ici, je n'ais rien d'autre à lui enlever.

Il s'approche alors de l'oreille de Sarike et lui murmure.

Un jour, c'est toi qui enfoncera la peur dans le cœur des hommes, tu peux me détester, mais je viens de t'enlever ce qui te rattachait à ton ancienne vie, à toi de te battre pour la suivante.

Il se recule ensuite et me regarde.

Et maintenant on fait quoi ?

Je lâche alors Sarika, lui permettant de se dégager.

Plus rien pour aujourd'hui je le craint.... j'espère seulement qu'elle aura la force de continuer après ça, mais elle risque de nous en vouloir.

Je vois Sétith sourire, nous savons tous deux que nous ne gagnerons rien pour notre bonne action, mais il va falloir passé par plusieurs étapes si elle veut pouvoir un jour chasser.

Nous sortons ensuite de sa roulotte.

Laissons la se reposer, nous allons simplement surveillé sa roulotte le temps qu'elle décide de sortir d'elle même.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 16:18
Sarika avait tenté, au lieu de réfléchir et de mentir en tentant d'être la plus convaincante possible, elle s'était débattue. Forcément, ils avaient vite compris ce que cela signifiait et rapidement, elle se retrouva totalement immobilisée et mise à nue. A nouveau, ce n'était pas de la gêne qu'elle ressentait, parce qu'après tout ce qu'elle avait subi, elle n'avait plus ce genre de sentiment en elle. Non, elle avait peur, peur et honte de l'état de son corps. Obligée de regarder Mustang dans les yeux, elle leva la tête vers lui, alors que les larmes coulaient à flot sur ses joues. Elle ne se sentait pas bien du tout, elle avait envie de fuir mais aussi de se cacher. Néanmoins, malgré ses tremblements incontrôlable et ses pleurs, elle fixa Mustang, se raccrochant à sa voix. Au moins, à l'écouter, elle ne se débattait plus ou ne cherchait pas le faire. En dehors de ses tremblements, elle restait aussi immobile que possible. Elle s'agrippa d'ailleurs à Mustang de toutes ses maigres forces alors qu'elle sentait Setith s'activer entre eux deux. La peur lui tournait la tête, elle avait l'impression qu'à force de paniquer, c'était son être qui allait lâcher, et effectivement, elle était au bord de l'évanouissement.

Finalement, la torture arrivait à son terme et Setith eut même l'amabilité de lui remettre ses sous-vêtements, lui permettant de retrouver une petite barrière entre son corps et le leurs. Elle entendait bien ce qu'ils lui disaient mais il lui faudrait du temps pour le réaliser pleinement. Pour l'instant, elle avait surtout l'impression qu'ils venaient de pénétrer son intimité sans lui laisser la possibilité de dire "non". Ce qui n'arrangeait pas son impression d'être sale.
Quand Mustang la relâcha enfin, elle recula jusqu'à la paroi de la roulotte. Malgré ses jambes tremblantes, elle tenait encore à peu près debout.

- Dehors ! Sortez d'ici !

Ses mots ressemblaient plutôt à des cris, des cris de désespoir mais au moins, les deux hybrides sortent de sa roulotte alors qu'elle glisse le long de la paroi. Prostrée dans son coin, elle se contente de pleurer toutes les larmes qui lui restaient. Tout ceci lui avaient juste donné l'impression d'être de retour au centre, au moment où elle ne disposait plus de son corps. Que l'humain en faisait tout ce qu'il voulait, même l'offrir à des hybrides mâles. Et ce mélange de mauvais souvenirs aggravaient ses pleurs et ses tremblements. Lui donnant des sanglots incontrôlables.

Il lui fallut de nombreuses heures pour se calmer et même une fois, le visage bouffi par les larmes mais sec, elle ne bougea pas pour autant. C'est quand elle vit qu'il faisait nuit et qu'il n'y avait aucun bruit dans le camp, qu'elle se leva comme un automate. Elle enfila la tenue que Mustang lui avait acheté puis sorti de la roulotte. Elle ne faisait attention à rien. Elle profitait seulement qu'il n'y ait aucun bruit pour se diriger vers la cuisine collective tout aussi silencieuse. Automatiquement, elle se dirigea vers le frigo qu'elle ouvrit et attrapa la première bouteille d'alcool. Si elle ne pouvait pas avoir sa dose pour planer et aller mieux, elle prendrait un substitut ! Son corps tremblait toujours, mais ce n'était pas des tremblements de peur...mais son corps était en manque, il réclamait sa dose. Et elle allait lui offrir un substitut.

Sans attendre, elle retira le bouchon et commença à s'enfiler la bouteille, alors qu'elle n'avait pas bougé, toujours dans le frigo grand ouvert. Elle ferma les yeux, profitant de ce breuvage qui coulait dans sa gorge, même si cela mettrait beaucoup de temps pour réussir à compenser. Et puis, elle se sentait irritable. Mais elle mettait cela sur le compte de la scène avec Mustang et Setith.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 16:39


Haaaa bon voilà une chose de fait. Quelle galère, elle est vraiment amoché. Ces humains ne manquent pas d'imagination pour accomplir leurs saloperies. Ces humains me dégouttent, j'aimerais les voir trembler de peurs jusqu'au dernier avant que leur vie ne les quitte petit à petit. Ils nous ont créer pour leurs désirs les plus bas. Quel bêtise de leur part, ils sont pire que des bêtes.

Je suis là, dans mon coin, à ruminer durant des heures, sur le toit de l'une des roulottes du cirque, regardant le ciel passé du bleu, puis au rouge et enfin au noir. Seul les lumières d'éclairages nous permettent de voir encore les choses autour de nous.

Je tire tranquillement sur ma cigarette en silence, écoutant ce qui se passe autour et.....

Un bruit me fait tourner la tête. Alors notre petite sœur a enfin le courage de sortir de sa cachette ?

Bien que je ne sois pas spécialement dissimulé, elle ne fait pas attention à son entourage et semble décider à chercher quelque chose. Je commence à la suivre en silence.

Nous nous dirigeons donc vers la cuisine, et je la regarde prendre une bouteille d'alcool et se l'enfiler comme si de rien n'était.

Moi je suis toujours à l'entrée, fumant ma cigarette tranquillement.

Tu pense réellement que l'alcool va réduire les effets de manque ?

Un moment de silence, le temps qu'elle comprenne qu'elle n'est pas seul.

J'ai bien compris que tes piqûres n'étaient pas les seuls choses que tu as du prendre, mais pense tu réellement que cela vas t'aider à combattre ce que tu es ?

Je souffle la fumée, tranquillement, avant de porter mon regard sur elle.

Ecoute, je sais que tu nous en veux. Que tu me pardonne ou pas j'ai fais ce que j'avais à faire. Et sois contente, ici tu as le droit de pleurer ou d'en vouloir à quelqu'un alors pleur. Mais l’alcool, et probablement la drogue, il va falloir faire quelque chose.

Je fouille dans mes poches et dépose sur la table une pilule.

Ceci, devrait t'aider quand tu auras des signes de manque, tu peux la prendre. Mais je ne te donnerais les autres que quand tu viendra toi même me les demander. Si tu dois sortir d'une ou plusieurs dépendances, je dois contrôler ta sortie de ce merdier. Alors fait moi plaisir, range cette bouteille et retourne te coucher.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 16:56
les yeux fermés, Sarika buvait le vin, engloutissant le liquide sans vraiment chercher à savoir le nom ou quel alcool c'était. Elle voulait juste calmer son corps, lui offrir ce qu'il réclamait, étancher ce besoin insatiable. Et peut-être oublier sa séance avec Mustang et Setith ? Oui, ce serait vraiment une bonne chose ! Elle ne voulait plus y penser !
Mais soudain une voix...une voix qu'elle connaissait. Elle fit un bond, surprise et tourna la tête vers Setith. Qu'est-ce qu'il foutait là lui ?

- Tu me suis maintenant ? Ce n'est pas le boulot de la sentinelle ça ?


Son ton était ironique, presque cassant. Plus de la moitié de la bouteille y était déjà passé mais malgré ses mois à boire et se droguer à cause de cet humain au centre, elle restait aussi sensible à l'alcool. Et là, elle avait l'alcool assez mauvais. Elle se tourna entièrement vers lui. Elle avait mal partout, son corps la brulait, notamment aux endroits où il avait retiré les piercings.

- Tu as fais ce que tu avais à faire ? Parce que tu trouves ça normal ce que tu as fait ? Fous-moi la paix, je voudrais oublier ça comme tout le reste !


Le ton montait. Elle risquait de réveiller les autres frères mais là, sur le coup, elle s'en fichait royalement. Elle voulait qu'on la laisse tranquille. Elle voulait pouvoir picoler et peut-être trouver autre chose.
Son regard est aussitôt attiré par la pilule qu'il pose sur la table. Il semblait avoir un stock de pilules celui-là. Esteban lui avait bien dit où chacun vivait non ? Si seulement elle se rappelait laquelle était sa tente à celui-là...
Elle attrapa la pilule.

- Et qu'est-ce qui me prouve que je peux te faire confiance ? Je ne te connais pas ! Alors, toi, retournes te coucher !

Non, elle n'était pas aimable du tout. Elle glissa la pilule dans sa poche et continua à boire à la bouteille, sans se préoccuper de ce que Setith avait dit. Elle voulait seulement oublier, était-ce si dur à comprendre ? Pourquoi est-ce que partout où elle allait, cela tournait toujours mal ? Et tout en descendant la bouteille, voila que des larmes brulantes coulaient sur ses joues. Elle s'arrêta avant la fin.

- Et tu as raison sur un point, je te déteste. Tout comme je déteste Mustang. Alors ne m'approche pas ! Les bouteilles, ça fait de très bonnes armes !


Elle n'aurait aucune hésitation à lui fracasser la bouteille sur le visage. Mais bon, elle était trop occupée à la finir pour le moment. Et bien que son état de manque ne s'améliorait pas, elle commençait à être un peu bourrée en plus.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 17:10
Alors si c'est ce que tu veux tue moi, tu es ma sœur je t'y autorise. Mais j'aurais préféré que tu le fasse sans avoir descendu une bouteille.

Je reste silencieux quelque secondes, me rallumant une nouvelle cigarette.

Rien ne prouve que tu peux me faire confiance, pas plus à moi qu'à Esteban. Est tu seulement consciente de ce qu'il est partis faire, as tu seulement conscience d'où tu te trouve ?

Je ne dis pas plus sur le sujet, si elle veut des réponse, elle va d'abord devoir poser des questions.

Quand à tes piercings.... tu te serais vu faire des exercices de gymnastique avec ça dans ta chaire, imagine deux secondes le résultat. Et puis normal pour moi, heureusement vu que c'est un métier que je fais. Alors tu n'est pas la première à qui je retire ou met des piercings à ces endroits.

Je prend une chaise et m'assois, posant les pieds sur la table, continuant de fumer.

Ecoute, tu as suivis mon frère en t'attachant à ses mots, et à la moindre petite difficulté, voilà que tu t'enfile une bouteille entière.

Je fixe alors mon regard sur elle.

Que pense tu qu'il se passera, lorsque tu arrivera au jours où tu devra enlever la vie de quelqu'un ? Tu te rêve tueuse alors que tu pleure pour si peu....; haaaaa écoute, je suis ici pour t'aider, car tu as choisit de faire partis du cirque, mais pour le moment, je ne te considères pas entièrement comme des notre. Tu passe ton temps à trembler et à pleurer depuis que tu es arrivé. Je sais que tu as vécus des choses terribles, mais cela fait combien de temps depuis ton sauvetage, trois mois ? Tu pense pas qu'il est temps que tu montre un peu plus que des larmes ?

Je la regarde, continuant de fumer tranquillement.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 20:17
- Ah parce que tu te laisserais faire peut-être ?

Oui, Sarika avait un sacré doute là dessus. Après tout, il savait bien mieux se défendre qu'elle. Il avait des années d'expériences derrière lui, qu'elle n'avait pas. Mais voila qu'il enchaine sur des questions...tout à fait logique. Qu'elle aurait du se poser avant d'arriver ici.

- Eh bien, si tu sembles si pressé de tout me raconter, vas-y, je t'écoute.

Elle le regarda s'assoir puis décida de le rejoindre, posant la bouteille sur la table. Bouteille presque vide mais la conversation l'avait intéressé. Elle réussissait à lutter un peu plus contre son manque même si ses mains tremblaient toujours. Elle fronça des sourcils.

- A la moindre petite...Tu ne sais rien de tout ce que j'ai vécu ! Si tu estimes avoir autant souffert, eh bien, vas-y raconte, je t'écoute puisque tu es si génial que tu as souffert et que tu es complètement de fort malgré tout !


Oui, c'était de la pure provocation. Mais elle avait besoin de savoir, pourquoi ils considéraient tous que même si elle avait souffert, elle n'avait pas de raisons de pleurer, comme si ce n'était rien...Oui, quitte à se prendre des claques, elle voulait savoir. Mais en attendant, les mots de Setith n'était déjà pas agréable à entendre. C'était des vérités qui faisaient mal. Elle fronça les sourcils, jeta un coup d’œil à la bouteille puis soupira avant de mettre son visage dans ses mains.

- Je...je n'ai jamais voulu de ces addictions...je n'arrive pas à m'en sortir...Je le sais que dès que ça va mal je...je plonge, je cherche quelque chose. Je ne sais pas ce qu'il m'a donné mais je...je cherche toujours de quoi compenser. A la grotte, c'était pareil...

Fini le ton provoquant, le ton sec ou presque insultant. Elle avouait simplement qu'elle n'arrivait pas à s'en sortir mais pourtant elle aurait voulu. Elle redressa la tête, et tant pis si son visage est bouffi suite à ses nombreuses crises de larmes.

- Mais d'habitude je...je m'en sors bien...sauf quand comme tout à l'heure. Je ne supporte plus qu'on me touche...j'ai trop vu de mains, de crocs, sur mon corps, trop senti de mâles en moi alors que je ne le voulais pas...


Elle fixait la bouteille, mais Setith lui avait fait passé le gout d'en boire de nouveau.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 20:36
J'écoute tranquillement alors qu'elle s’effondre, effectivement pour une femme, la violence physique est plus facile à mettre en place que pour un homme, et pour une personne normal, elle as beaucoup subit. Mais je tient à lui spécifié qu'elle aussi peu ce battre.

Je souffle la fumée de ma cigarette.

Ecoute, si tu veux du réconfort, Mustang sera ravis de te le donner, écouter les autres parler de leurs problèmes, il est mieux placé pour ça, mais tu verra vite que nous ne sommes pas des bisounours, pour certain d'entre nous, tu dois encore gagner ta place ici. En te battant. Et si tu veux des histoires alors écoute bien. Et fait moi le plaisir d'avaler cette pilule.

Je me replonge dans mes souvenirs, cherchant par où commencer.

Nous n'avons pas tous eu la chance de connaitre la liberté à notre création, aucun de nous ici ne l'as connus car nous venons tous du même endroit. L'histoire est logue et tu demanderas les détails à Esteban, mais sache simplement que nous devions être des humains à la base, avec des compétences animales. Et comme tu peux le remarquer, c'est foiré. Alors nous avons eu une autre utilisation.....

Je souffle de nouveaux la fumée, jouant avec le nuage qu'elle créé.

Pour survivre, nous avons servis de sujets de test, pour tout un tas d’expériences, et pour les plus forts d'entre nous..... c'est la mort que nous devions donner sur ordre des humains. Oui, nous sommes devenus des tueurs, obéissants, efficaces, n'ayant ni le droit de se plaindre des traitements subits, ni le droit de pleurer, ni le droit de rêver à autre chose que de faire ce que nous avions à faire, alors nous avons tuer, encore et encore, aucun d'entre nous n'as les mains blanches, Esteban le premier. Il est le meilleur parmi nous, le plus efficace dans l'art de donner la mort. Mais il est aussi celui qui as réussis à nous protéger. Il prenait le travail de ceux qui ne pouvait plus tuer, il supportait ceux qui sombraient, il est probablement celui d'entre nous qui déteste le plus les humains et pourtant, c'est toujours lui qui subit le plus de choses. Pour nous permettre de créer un autre monde.

Je reprend de plus belle.

Regarde moi par exemple, je suis le scorpion, et mon domaine c'est les poisons. Mais comment j'en suis arrivé là ? Et bien les humains m'ont injecté à peu près toute les poisons qu'ils est possible d'injecter, à des doses non létales pour me garder en vie, mais je suis passé par milles morts, j'ai même perdus la tête durant plusieurs mois à cause d'effets hallucinogènes. Et tous ça a durée plus de 15 ans.Et pourtant, aujourd'hui je suis ici, avec eux, avec toi, Chacun d'entre eux à une histoire horrible à raconter. Et aucun d'entre eux n'a jamais eu le droit de pleurer.

Je me penche un peu vers elle, la fixant.

Alors écoute moi bien, tu as le droit de pleurer ici car nous ne sommes pas des humains, mais en échange, je te demande de te battre plus que tu ne l'as jamais fait. Bat toi, contre tout ce qu'ils t'ont fait, détruit leur oeuvre, accroche toi à ta rage ou ta haine comme tu veux, mais si tu laisse tous ça prendre le dessus sur toi, alors c'est qu'ils ont gagné. Et tu n'est pas là pour les laisser gagner hein ? Dis moi que tu veux te battre, contre tes peurs, contre tes addictions, contre tes cauchemars. Prouve moi que tu est capable de détruire l'oeuvre des humains.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 9 Jan - 23:05
Sarika comprenait qu'elle venait de lancer Setith et avec son franc-parler habituel, il raconta une histoire. Son histoire et en partie celle de ses frères. Elle écouta, jusqu'au bout. Il savait raconter mais surtout, elle se rendait compte que ce groupe d'hybrides n'avaient jamais eu une belle vie. Et leur vie au cirque était certainement la seule vie à peu près tranquille et libre qu'ils avaient depuis leur naissance. D'un côté c'était triste mais Setith rebondissait, prouvant qu'ils avaient tous réussi à devenir forts, à se battre contre ce passé. Néanmoins, elle se demandait si les caractères sans sentiments ou réactions de la majorité n'étaient pas du à ce passé difficile...Et Esteban. Au final, il ne lui avait rien dit, de cet endroit, de ses frères, de leur passé...Pourquoi tant de mystères ?

Quand Setith se tut, elle se leva, lui tourna le dos puis elle prit une bouteille d'eau. Elle sortit la pilule et l'avala avec une gorgée d'eau avant de revenir à la table, bouteille à la main.

- Je me demande tout de même...Pourquoi Esteban ne m'a absolument rien dit de tout ça ? Certes, quand on s'est vu, je n'étais pas en état d'écouter tout ceci, mais il aurait pu repasser...il y a des choses qui sont bonnes à savoir avant de s'engager dans ce genre de vie tout de même...Même si je comprends en même temps.


Elle soupira, l'être humain pourrait être terrible, cruel, mais les hybrides aussi. Elle en savait quelque chose. Peut-être était-ce leur part humaine qui les rendait ainsi ? Pourtant, Raziel au fond de ses égouts, n'avait rien d'humain. Il ressemblait seulement à une bestiole sur deux pattes poussés par son instinct.

- Pour répondre à ta question, je ne compte pas les laisser gagner. J'ai suivi Esteban parce que j'ai beaucoup de haine et je veux qu'elle me serve à quelque chose. Je veux m'en servir pour revenir plus forte que ce que j'étais avant leur passage. A pars l'alcool, je ne sais pas à quoi ce sale type m'a rendu accroc mais je...je veux m'en débarrasser !


Elle ne supportait pas ses addictions, elle avait juste l'impression d'être encore plus sale à cause de tout cela. Néanmoins, elle s'en voulait d'avoir pioché dans les réserves de la révolution pour satisfaire son manque...après tout, ils l'avaient sauvés, recueilli, soigné et voila comment elle les avait remercié...

- A ton avis, combien de temps ça va mettre pour me débarrasser de ça ?


Elle regarda un moment la fumée qui s'évaporait petit à petit puis planta son regard dans le sien, un peu plus déterminée, moins déprimée.

- Tu m'aideras vraiment là dessus ? Je ne veux pas céder dès la moindre difficulté, parce que je sais qu'ici, il y en aura des difficultés. Et pour les tatouages et cicatrices, tu avais parlé de recouvrement...c'est vraiment possible ?

Malgré sa panique à ce moment-là, elle avait réussi à retenir quelques petites choses. Tout comme au moment de sa torpeur quand Esteban était venu lui parler. Néanmoins, c'était juste à titre informatif. Après tout, pour l'instant, elle ne se sentait pas du tout prête à laisser son corps entre les mains de quelqu'un d'autre. Il lui faudrait un peu de temps, jusqu'à ce que le dégout soit plus fort que la peur.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 11:19
Je met met à rire doucement.

Tu t'imagine toi, parler à quelqu'un en lui disant "bonjour, on est un groupe de tueurs cool et sympas, viens jouer avec nous". Nan, je pense qu'il voulait te laisser faire les choses pour toi, avant de te laisser choisir si tu voulais faire les choses pour ta nouvelle famille ensuite. Il a simplement pris en compte tes peurs et tes souffrance.

Oui, il est possiblement, celui qui ressent le plus de choses parmi nous. Bon on a Mustang aussi, mais il est très fleur bleu, trop peut être. Esteban est à mi-chemin entre nous tous, peut être pour cela qu'il arrive toujours à nous rallier à lui, malgré nos grandes différences.

J'écoute ensuite son histoire et ses questions avec sérieux, car là, elle avait l'âme d'une battante, finis les pleurs pour le moment, voilà ce que je voulais voir. Je réfléchis une seconde.

Mmmmm tant que nous n'avons pas fait d'analyses de ton sang, je vais avoir du mal à déterminé précisément ce que l'on t'a injecté. Une fois que ce sera fait, tout dépend de ton corps et de ta volonté, cela peu aller de quelque semaines à plusieurs années. Mais si tu garde cet état d'esprit, je pense que je pourrais t'aider plus efficacement qu'un centre de désintox. Quand au reste, je ne te le cache pas, le programme qui est prévus pour toi, vas t'en faire baver. Tu vas passer par tous ce que nous savons faire, et chacun t'apprendra ce qu'il sait faire de mieux, mais pour le moment, il nous faut surtout travailler sur deux choses importantes, ta forme physique qui est loin de compte après tout ton bordel et surtout tes peurs et phobies. Je te le dis d'avance, tu vas les revoir souvent, car tu doit apprendre à les contrôler, une chasseuse qui se laisse dominer par la peur, devient rapidement une proie.

A sa dernière question je me lève, je me rapproche d'elle et m'accroupis à ses cotés, l'ayant vus sans habits, je me remémore la positions de ses cicatrices.

Mmmmmm pour la plupart oui, mais pour cela, il faudra que je te touche alors on verra sûrement plus tard, mais si un jour tu le veux vraiment, je pourrais presque tous les recouvrir aux motifs de ton choix, ce sera pas mal de boulot, surtout sur certaines zones, du coup tu me dira quand tu sera prête à ce genre de choses..... Et tes autres tatouages tu les gardes ?
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 12:12
Sarika ne put s'empêcher de sourire en entendant Setith proposer une autre version d'approche, plus directe mais qui n'aurait certainement pas marché comme il le sous-entendait.

- En effet, vu comme ça, il y aurait eu peu de chances que je vous rejoignes...Mais maintenant que je le sais, je ne compte pas m'enfuir. Même si j'ai pu en donner l'impression tout à l'heure...


Oui, si Mustang ne l'avait pas tenu fermement, elle se serait totalement enfuie en courant...en sous-vêtement oui. Parce que la panique l'empêchait de réfléchir à ce moment-là. Et elle se serait retrouvée comme une idiote dans les rues de la ville dans ce genre de tenue. L'idée aurait été de trouver une planque mais maintenant, en y réfléchissant, c'était totalement idiot. Ce serait juste se mette en danger. Non, elle ne fuirait pas. Elle affronterait ses peurs mais elle désirait juste qu'on lui permette de se préparer un minimum...parce que personne ne lui avait dit qu'elle se retrouverait totalement nue entre deux mâles du campement et l'un d'eux qui lui retiraient les éléments en trop.

- Une analyse de sang ? Et quand est-ce que vous comptez me prélever du sang ?

Ils ne l'avaient pas fait dans la roulotte après tout ce qui s'était passé. Mais étrangement, elle se sentait prête à ce qu'il le fasse maintenant. Elle remonta sa manche, ce qu'elle ne faisait jamais d'ordinaire, à cause des cicatrices ou des diverses traces de brulure et de piqure.

- Je paris que c'est toi qui le fais, alors si tu as ton matériel, vas-y, fais le !

Et puis, logiquement, il n'aurait pas trop à la toucher pendant ce moment là. Mais elle ne savait pas si c'était cette certitude ou l'alcool qui lui donnait ce courage soudain. Quand il parla de la remise en forme puis du programme sur ses peurs et phobies, elle eut pendant un moment, un air absent avant de revenir dans la conversation.

- Pour la forme physique, je m'en doutais bien. J'ai déjà hâte de voir ce ventre disparaitre, j'aurai bien plus de liberté de mouvements comme ça ! Et puis, j'ai horreur de me déplacer comme une baleine, avant j'étais rapide, je m'amusais à entrer dans les maisons des humains, présents ou non, à les voler et à ressortir sans me faire voir...


Elle soupira, préférant laisser de compter la partie sur ses peurs et phobies. Elle s'en doutait mais n'avait pas tellement envie de savoir ce qu'ils lui préparaient. Et d'ailleurs, qu'est-ce qu'ils allaient faire pour sa panique quand un mâle la touchait ? Ou quand elle en voyait un nu ? Est-ce qu'ils comptaient aussi travailler là dessus ? Elle préférait encore travailler sur ses autres peurs. Et il y en avait un bon nombre...même si ce ne serait pas agréable.
Elle sortit de ses pensées en le voyant se lever et le regarda s'approcha. Non, elle ne reculerait pas, elle restait tranquillement ainsi, bien que légèrement plus raide.

- Je risque de finir par être couverte de tatouages alors ! Et non, je ne veux pas garder ces tatouages, c'est cet humain qui me les as fait en me considérant comme son jouet, si je peux mettre à la place un motif qui me plait, je le ferais. Et je te préviens de suite que je sais parfaitement que ça fait mal, il a eu un malin plaisir à me les faire alors que j'étais parfaitement lucide...

Elle baissa les yeux sur lui, réfléchissant à ce qu'il lui proposait. Pour le moment, il était un peu trop tôt et puis elle ne savait pas encore ce qu'elle voudrait faire. Elle n'avait jamais envisager de se faire tatouer.

- Je suppose qu'il faudra des tatouages plus grand pour les recouvrir ? Et...celui sur mon dos et mes cotes, tu peux en faire quelque chose ou c'est impossible ?


Elle savait parfaitement ce qu'il représentait et elle n'aimait pas. Ce n'était pas ses gouts et ces tatouages la rattachaient encore à cet homme. Elle voulait s'en débarrasser...mais elle ne se sentait pas encore prête à laisser à nouveau les mains de Setith toucher son corps.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 12:27
Tout en l'observant je lui rabaisse moi même sa manche, toujours accroupis à ses cotés.

Je tatous, je perce, je maquille pour les show, mais je ne suis pas médecin loin de là. Il nous faudra de l'aide extérieur pour cela, mais je pense que mon frère à déjà tout prévus.

Je passe ma main au dessus d'elle, sans la toucher, mais pour me remémorer les cicatrices et zones à tatouer et à recouvrir.

Je l'inspecte silencieusement, soufflant la fumée de ma cigarette.

Tu as beaucoup de cicatrices, j'ai l'impression de voir Esteban en femme. Si tu veux tout recouvrir, tu auras beaucoup de tatouages, à moins d'en faire des grands. Par ici, et par là...... je peux te faire les bras aussi si tu veux. Quand à ton dos......

Je me place derrière elle, répétant la même opération sans la toucher pour autant.

La taille de ce tatouage me limite pas mal dans ce que je peux faire, mais je pense pouvoir l'inclure dans un motif de dos complet. Si tu désire réellement tout recouvrir, tu sera remplie de tatouage, mais le résultat peu être sympa.

Je me relève et retourne m’asseoir.

Mais cela prendra pas mal de temps et sur les cicatrices c'est douloureux, mais je pense que tu as le cran de passer au delà. Et puis, je ne les ferais pas avant que ton corps ai prit du muscle et se soit raffermit, sinon ils risquent de bouger.

Je regarde l'heure sur mon téléphone.

Bon, je pense que la pilule devrait avoir fait de l'effet, en plus de l'alcool, mais tu devrais principalement aller te coucher maintenant, tes entraînements commencent bientôt et ils seront pareil que tu ai envie de dormir ou non.

Je lui souris

Et ne t'inquiète pas, tu n'auras plus de surprise comme aujourd'hui, les prochaines fois où tu auras peur, tu le sauras d'avance.
Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 10 Jan - 13:09
Sarika ne s'attendait pas à ce qu'il rabaisse sa manche, mais au moins, il a des gestes doux en le faisant. En l'entendant, elle soupira.

- J'ai l'impression qu'Esteban a tout prévu...

Oui parce qu'elle était sure que le "mon frère" parlait d'Esteban puisqu'il semblait tout gérer dans le cirque. En le voyant passer ses mains au-dessus de son corps, mais sans la toucher, elle est un peu raide mais se contente de le regarder faire.
En l'entendant la comparer à Esteban, elle ne put s'empêcher de sourire.

- Pour l'instant, je ne sais pas si je veux tout recouvrir...peut-être...Mais je veux d'abord m'occuper des tatouages actuels. Je viendrai te voir quand je me sentirai prête et que j'aurai les idées.


Mais le dos semblait le plus compliquer. Elle lui jeta un coup d’œil et réfléchit de nouveau.

- Je suppose qu'il n'y a pas trop le choix pour ce genre de zone et de gros tatouage à recouvrir ? J'espère que tu auras des idées à me proposer parce que je ne vois pas trop ce qui pourrait remplacer un tel tatouage. Mais je suis sure que je veux le faire, parce que je ne le supporte pas et tant pis pour la douleur !


Elle le regarda s'éloigner, se détendant complètement. Mais il avait raison, il était largement l'heure de se coucher et puis, après avoir autant pleurer, s'être pris un coup de pied dans le derrière et avoir repris de la motivation, elle était prête mais fatiguée. Elle avait besoin de repos. Elle finit par se lever, emportant la bouteille d'eau.

- Eh bien mer...non en fait. Je te remercierais quand tu me débarrasseras de ces tatouages.

Elle avait bien appris cette leçon d'Esteban. Mais en tout cas, sa rancune était moins tenace, elle en voulait moins à Setith et Mustang. Elle lui sourit une dernière fois puis se dirigea vers la porte de la cuisine en lui souhaitant une bonne nuit. Elle hésita à aller voir Mustang, mais non, il était tard. Il devait dormir et puis elle était crevée. Elle retourna directement à sa roulotte, ne cherchant même pas à savoir si Setith la suivait pour vérifier qu'elle retournait bien dans son nouveau chez elle. C'était surement le cas, mais elle ne s'en préoccupait pas. Elle se changea, se coucha et s'endormit aussitôt, emportée par sa fatigue.
Messages : 326
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit