Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Un accouchement dans la difficulté [PV Chucky]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 11:04
Cela faisait quelques mois que Sarika avait été sauvée par les révolutionnaires. Sa situation avait quelque peu évoluée depuis. Comprenant que c'était bien la réalité et non pas un rêvé engendré par une folie totale, elle avait tenté de remonter la pente.
Aidé par les visites d'Aelia et la certitude qu'Esteban viendrait la chercher comme il l'avait promis, elle s'était relevée. Elle était sortie de sa torpeur, affrontant comme elle le pouvait, donc très difficilement, ses peurs, ses cauchemars et ses doutes.

Parfois, ses craintes prenaient le dessus et elle allait se planquer quelque part, dans un coin de la grotte, sous sa couette pour tenter de retrouver son état de torpeur et ne plus penser à rien. Mais elle réussissait à sortir de ces moments de faiblesse. Soit avec l'aide de quelqu'un, soit toute seule mais dans ce cas, c'était plus long.
Désireuse de se dégourdir les jambes, elle avait commencé à visiter la grotte mais au bout d'un mois, elle la connaissait déjà par cœur. Alors, un jour, elle décida d'aller devant la grotte. Elle restait là, à profiter du soleil, des passages des autres hybrides, se reposant et se remettant. Mais elle avait besoin de bouger et même enceinte jusqu'aux yeux, elle ne supportait plus l'inactivité.

D'après ses calculs, elle devait avoir entamé le 7ème mois depuis peu quand elle décida d'aller s'aventurer dans la forêt. Elle avait bien quelques contractions depuis quelques temps, mais elle ne s'en inquiétait pas.
Sauf que voila, elle finit par se perdre et fut bien incapable de retrouver la grotte. En comprenant dans quelle situation, elle venait de se mettre, elle prit peur. Elle paniqua, courut d'un côté, puis de l'autre, avant de devoir s'appuyer contre un arbre, incapable d'aller plus loin. Elle venait de perdre son lieu sécurisé, sa sécurité et les rares hybrides qui prenaient soin d'elle ! Et puis cette étrange sensation...d'humidité entre ses cuisses.

En baissant les yeux, elle blanchit en comprenant la situation. Et ses contractions étaient bien plus fortes qu'avant.

- Non, non ! Pas maintenant !


Elle était terrorisée. C'était son premier accouchement et elle était seule pour le faire. Seule au milieu de la forêt où n'importe qui pourrait lui tomber dessus. Mais elle était bien incapable de bouger, elle avait beaucoup trop mal et ses jambes tremblaient, refusant de la porter plus longtemps. Elle s'écroula à genoux, la respiration assez saccadée. Malgré ses efforts pour rester silencieuse, elle ne put retenir un premier cri face à la douleur intense des contractions. Elle posa la main gauche sur le ventre, comme pour tenter de les retenir, alors que de l'autre, elle était appuyée sur l'arbre.
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 11:38
L'été se terminait, bientôt, l'automne, puis l'hiver arriveraient... Chucky soupira, bientôt, la survie redeviendrait compliqué, et ce n'était pas le peu de graisse qu'il s'était mis sur le dos qui allait beaucoup aider. La chasse avait été fructueuse, il ramenait au village de nombreuses fourrures, et une bonne quantité de viande séchée et de fruits secs et d'herbes médicinales qui permettraient, faute de passer l'hiver, de voir ce dernier venir sereinement.

Il cheminait tranquillement quand un cri, non, un hurlement de douleur lui parvint, ni une ni deux, voila notre pesant ami parti aussi vite que ses jambes le portaient en direction des cris qui suivirent. Et le voila déboulant dans un endroit ou la lumière était plus tamisée, pour y voir quoi? Une jeune hybride, la main sur le ventre, en train de râler, probablement demandait-elle à l'enfant à venir de ne pas sortir tout de suite... Il secoua la tête, d'autant plus devant l'air effrayé qu'elle arborait. Par habitude, il écarta les bras, paume ouverte, le signe universel de paix, et s'arrêta.


- Suis pas ennemi... M'appelle Chucky... Avez besoin d'aide...

Comme pour chaque nouvelle rencontre, il plia le genou en une légère inclinaison, avant de reporter son regard vers elle, elle lui semblait étrangement familière, étrangement connue, hors, il était bien certain que jamais il ne l'avais vue... Suite à cela, il chercha du regard un endroit ou pourvoir l'installer, et avant même qu'elle ne donne son accord, il déposa plusieurs épaisseurs de fourrures pour lui en faire une couche, il était évident qu'elle ne pourrait pas attendre pour donner la vie, malgré lui, il marmonna dans son bouc: 'C'est bien ma veine! C'est que je n'ai aps pratiqué ça depuis des lustres moi! J'espère que je n'aurais pas tout oublié sinon, elle est doublement dans la merde la petite!'

Cela fait, il présenta sa main, et chercha autour de lui, il allait falloir de l'eau chaude pour la nettoyer, le bois ne manquait pas, et il avait toujours sur lui une vieille casserole en fer blanc, trouée ça et là, mais qui suffisait pour de petites quantités d'eau, aussi, une fois la miss installée si elle se laissait faire, voila le grand cornu qui allume un feu, et y place la dite casserole qu'il remplit avec l'eau qu'il transporte usuellement pour boire... alors il reporte son attention sur elle.


- Pas une partie de plaisir... Ca va faire mal... Mais pourrez rentrer ensuite, j'vous porterais jusqu'ou vous voudrez....

Il secoua la tête, elle était agitée, respirait chaotiquement. Il pencha la tête de coté et lui présenta sa main, il y tenait une cale de cuir, ancienne visiblement à en juger par les traces de morsures.

- Pour éviter les emmerdes... Ca calme pas... mais on gueule moins...

Et oui, faute d'être doué, il était au moins pragmatique le grand puis il farfouilla dans les diverses herbes pour en récupérer quelques unes qu'il roula et présenta.

- Calme la douleur... C'est les seuls dont je suis sur...

Suite à cela, il observa, il aurait aimé avoir des linges propres, de quoi l'aider plus qu'il n'allait le faire, mais il ferait avec les moyens du bord, il était un sauvage pur souche après tout, pas un docile bien élevé.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 11:58
Appuyée contre l'arbre, Sarika n'arrivait pas à gérer la situation. Elle avait peur et ne contrôlait absolument rien. Mais pourtant, dans d'autres circonstances, elle aurait été ravie de se débarrasser des jumeaux...Mais seule ? Y arriverait-elle ? Et s'il y avait un problème ? Elle ne voulait pas mourir pour ces conneries !
Et plus elle réfléchissait, plus elle paniquait.

Des bruits de pas. Elle voulait fuir mais n'y arrivait pas. Et si elle se faisait kidnapper ? Elle tourna la tête pour voir celui qui parlait. Quatre pattes, mâles, grand, massif et fort ! Rien qui n'allait réellement la rassurer, sauf peut-être les mots et le ton doux qu'il employait. Et de toute façon, avait-elle vraiment la possibilité de faire autrement ?

Un nouveau cri de sa part déchira le silence alors qu'elle observait le dénommé Chucky préparer un lit avec des fourrures. Elle n'en pouvait déjà plus, et elle n'était pas sure de tenir jusqu'au bout.

- Sor-sortez les de là ! Je...je ne veux p-pas mourir...aaah j'ai mal !

Ses mots étaient saccadés, autant que sa respiration. Mais si Chucky écoutait bien, il saurait qu'il n'y en avait pas qu'un dans son ventre et qui voulait sortir. En voyant la main, elle hésita mais elle savait qu'elle n'avait pas le choix. Les larmes aux yeux et la main tremblante, elle agrippa celle de l'hybride. Comme une tentative désespérée de ne pas sombrer avec la douleur. Elle se laissa emmener jusqu'aux fourrures, le laissant gérer la situation. Il semblait savoir ce qu'il faisait. En la voyant la cale qu'il lui proposait, elle hésitait. Mais peut-être que c'était mieux d'éviter de faire trop de bruits ? D'éviter d'alerter quiconque passerait par là...Et si un humain l'entendait ? Elle ne voulait pas être un danger pour cet hybride qui tentait de l'aider.
Avant de réfléchir plus loin, elle prit les herbes qu'il lui proposait, tenter de les avaler mais avec sa respiration chaotique c'était difficile. Elle plaça ensuite la cale entre ses dents, la mordant comme si elle voulait la déchiqueter. Pile à temps puisqu'elle tenta de hurler, un hurlement bloqué par la cale.

De ses mains tremblantes, elle tenta de défaire son pantalon, parce qu'elle comprenait qu'elle n'avait pas le choix. Qu'elle devait l'enlever et lui révéler cette zone qui trouvait si sale désormais, qu'elle même ne voulait plus ni voir ni entendre parler ! Mais elle n'y arrivait pas, à cause de ses mains tremblantes, mais aussi de ses peurs. Elle fut secouée d'un sanglot alors que la cale s'échappait.

- Je...je ne p-peux pas...


Elle posa ses mains sur son visage, fermant les yeux, tentant d'oublier toute la scène. Mais elle avait si mal, les contractions étaient si fortes qu'elle ne pouvait pas oublier. Et les larmes coulaient, abondement. Elle avait tellement peur des réactions de l'hybride. Et s'il tentait de profiter de sa faiblesse pour en profiter ? Elle paniquait et n'arrivait pas à réfléchir correctement. Sauf qu'elle sentait que cela poussait entre ses cuisses.

- Aaah...ça...ça viens !

Oui "ça", parce qu'elle ne pouvait pas appeler ces monstres autrement. Elle ne les considérait pas comme ses enfants. Ce n'était que des monstres qui la dégoutaient et l'effrayaient !
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 12:17
L'eau chauffait, et lui s'était agenouillé, il avait alors glissé plusieurs fourrures sous sa tête, comme un oreiller rudimentaire puis il avait réalisé qu'elle avait du mal à se dévêtir, aussi, de son mieux, l'aida-t-il à le faire, non sans la couvrir d'une autre fourrure, un rien protecteur, peut être aussi pour qu'elle se sente plus en sécurité.

Ca va aller... Calme... Y a rien à craindre...

Lorsque l'hémisphère sud fut mis à nu, il posa la main sur son ventre, l'air toujours aussi fermé, les contractions étaient rapprochées... Elle avait raison, 'ça' arrivait à grand pas, et visiblement 'ça' n'était pas seul... Il soupira et secoua la tête, naturellement il prit un rythme de respiration rapide et profond, puis lui intima:

- Respirez comme moi, ça va vous aider. Et... Pardon pour ce qui va arriver... Peux pas faire autrement...

En douceur, du moins autant que possible, il écarta ses cuisses, elles étaient trempées, preuve que le travail avait bel et bien commencé, Il regarda l'eau, pris les fourrures les plus fines qu'il jeta dedans, puisqu'elle commençait à bouillir.

Lorsqu'il sentit la contraction faire vague sur le ventre, il reporta le regard vers le visage caché.


- Quand ça fait mal, faut pousser, je sais, facile à dire, mais c'est la seule façon de vous libérer...

Dors et déjà, il avait disposé plusieurs fourrures proches de la jeune femme, et pour qu'elle puisse avoir un exutoire à sa souffrance, il lui prit la main, avant de parler de nouveau.

- Pouvez serrer, mordre, c'que vous voulez si ça vous aide... Après, j'veillerais l'temps que vous puissiez tenir debout, mais faut commencer par les sortir de là, comme vous dite...

Il agissait comme Elizabeth lui avait jadis appris à le faire, ça n'avait été que quelques leçons théoriques, qu'il avait pourtant du mettre en oeuvre plus d'une fois... Il songea un instant aux enfants, ils auraient mérité un meilleurs lieux pour voir le jour, mais il y avait bien pire aussi, les centres d'expérimentations l'étaient assurément. A la contraction qui suivit, il eut l'impression qu'elle poussait. Effectivement, le sommet d'un crâne était dors et déjà visible, c'était étonnant que cela se passe si bien... Cependant, l'enfant semblait totalement blanc, serait il un mort né?! Il faudrait attendre pour le savoir, mais déjà, il se tenait prêt, lorsque le petit serait engagé, il aiderait alors le travail en tirant délicatement aux moments ou elle pousserait, jusqu'à l'extraire... Quant à savoir combien de temps cela prendrait, il n'en savait rien, cela changeait toujours, mais il ne bougerait pas, même si cela devait coûter quelques vies.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 12:40
Sarika n'arrivait pas à contrôler sa peur, la situation l'effrayait car c'était son premier accouchement et qu'il s'agissait de jumeaux. Elle aurait tellement voulu que sa mère soit là à l'aider, à la conseiller...Mais sa mère était morte et elle avait un hybride inconnu comme soutien. Et qui semblait bien comprendre certaines choses. Il couvrit d'une fourrure supplémentaire et se mit à la déshabiller, du moins, la partie basse de son corps. Incapable de se contrôler, elle fut prise de tremblements. Et la main sur son ventre n'arrangea pas ses contractions.

- J'ai...j'ai peur...ne...ne me touchez pas !


Chucky allait surement s'en rendre compte, le premier problème pour cet accouchement, c'était elle-même. Elle et sa peur incontrôlable dès qu'un homme la touchait ! Et elle avait une toute petite voix maintenant qu'il avait la main sur son ventre. Sauf quand il s'agissait de crier, là, elle se faisait bien entendre. En entendant le conseil, elle écarta les doigts pour tenter de le voir à travers ses larmes. Il ne semblait pas méchant, il semblait juste vouloir l'aider...Et puis, la zone par où sortaient les bébés était déjà souillée, Raziel et les humains lui avaient bien fait comprendre qu'elle ne lui appartenait plus. Il y avait tant de monde qui l'avait vu ces derniers mois...

C'est grâce à ces pensées sordides qu'elle réussit à se ressaisir, réussissant à contrôler ses larmes et à les sécher. Elle hocha la tête au deuxième conseil de Chucky. Elle devait s'en débarrasser le plus vite possible ! Que ces monstres sortent !
Elle leva les yeux vers lui quand il lui prit la main. Elle eut un maigre sourire alors qu'elle était blanche, transpirante, déjà épuisée. Elle serra la main qu'il lui avait offert et poussa...dans un hurlement. La douleur était tellement intense et l'épuisement tout autant qu'elle ne contrôlait plus rien !
Et puis voila qu'elle avait une sensation gênante entre ses cuisses...et une sacré envie d'expulser ce gros machin qui la gênait !

- S-sortez le !

Elle était désespérée de se sentir si proche de la délivrance et pourtant si loin encore...A la nouvelle contraction, elle poussa de nouveau, de toutes ses forces. Elle donnait tout ce qu'elle avait pour expulser cet enfant, ne sachant pas à quoi il ressemblait et ne voulant pas le savoir. Elle savait juste grâce aux échographies que l'un des deux bébés avait des ailes...et cette idée la dégoutait tellement !
A chaque contraction, elle poussait, poussait, cherchant par tout les moyens à le sortir, à dégager cette horreur de son corps !
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 13:30
Les contractions se multipliaient, sa main, s'il l'avait eu moins solide, aurait été broyée... Pourtant, elle s'appliquait, mais force était de constater que le petit en train de se pointer était... Enorme, il n'y avait pas d'autre façon de le dire... Peu à peu, à chaque nouvelle poussée, la tête s'extirpait, il était blanc comme neige, sur le crâne déjà, les prémisses de cornes à venir, il devait facilement peser trois kilos... Pas étonnant s'ils sont, comme elle le sous-entendait, plusieurs, qu'ils aient cherché la lumière du jour.

Lorsque la tête s'était partiellement dégagée, Chucky avait délicatement soutenu la dite tête pour éviter qu'elle ne retombe, puis il avait glissé sa paume jusqu'au cou de l'enfant et, à chaque nouvelle poussée de la mère, avait légèrement tiré le petit, l'avait extirpé avec une délicatesse que l'on imaginait mal chez une bête de sa taille... L'enfant était totalement immaculé, porteur d'ailes également, rondouillard... Délicatement, il l'avait posé sur une des fourrures et l'y avait enroulé, non sans s'être assuré qu'il respirait, ce que l'albinos confirma par un cri, le premier, de vie.

Chucky eut un sourire qui se voulait engageant pour la jeune maman, et ajouta.


- Bien... Premier libre... Voulez voir?

Bien qu'il se doute de la réponse, il se devait de demander, il ouvrit le bidon d'eau fraiche, et le présenta à Sarika, afin qu'elle puisse boire quelques gorgées si elle en avait l'envie, puis il reposa la main sur son ventre un instant, il soupira, le vent se levait et était dans la mauvaise direction, aussi se releva-t-il et se déplaça-t-il pour faire écran, ce n'était pas le moment que la jeune mère finisse gelée. C'est en se bougeant que cela fit tilt dans son esprit, il ne l'avait jamais vue, vrai, mais il en avait entendu parler, une rumeur... Assez précise...

- Dites... Connaitriez un vieux? Genre humain qui chercherait une hybride disparue? Parait con, mais vous ressemblez à cette euh....

Le front du cornu se plissa, il réfléchit intensément, sans remettre le doigt sur le nom qu'il n'avait entendu que quelques fois, à chaque passage au village...

Après un instant de calme, une nouvelle contraction, le travail n'était pas fini, c'était un fait, pourtant, il prit l'une des fourrures qu'il tordit tant bien que mal, bloquant un bout entre ses dents et tordant de l'autre, pour nettoyer un peu l'intimité et les cuisses de la jeune femme, puis il attendit, tant que les autres ne se montraient pas, il ne pouvait rien faire, quand au petit né, il chouinait et gigotait, en pleine forme.


Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 16:21
Sarika faisait de son mieux, poussant dès qu'il le fallait. Elle voulait tellement être libérée qu'elle y mettait toute son énergie quitte à finir totalement vidée de ses forces. Elle sentit la gêne la quitter légèrement, du moins, elle était moins gênée et Chucky avait glissé une main entre ses cuisses. Est-ce que la tête était sortie ? Ce qui signifiait que les épaules arrivaient, le plus large, le plus compliqué...
C'était dur, elle se sentait de plus en plus épuisée, transpirait à grandes gouttes alors qu'elle poussait à chaque contraction en poussant des hurlements. Et puis finalement, la délivrance ! Enfin ! Le premier était sorti ! Elle sentait les contractions moins violente également, lui permettant de reprendre son souffle. Elle ferma les yeux un moment, soufflant, soulagée que le premier soit sorti.

Pour le coup, elle avait tellement mal et était tellement épuisée qu'elle ne se préoccupait même plus de son intimité à la vue d'un hybride mâle. Tout ce qu'elle désirait à cet instant, c'est d'arriver au bout de cet accouchement ! En entendant la voix de Chucky, elle rouvrit les yeux et les baissa...sur la chose sortit de son ventre. Elle fronça les sourcils alors que son regard exprimait un profond dégout.

- Non ! Surtout pas ! Il...il lui ressemble beaucoup trop ! Ce...ce monstre !

Elle-même ne savait pas si elle traitait le bébé de monstre ou Raziel celui qui l'avait mise enceinte...Sans doute un peu des deux. Elle leva les yeux vers Chucky.

- Si vous me le donner...je...je n'hésiterai pas...je le tuerai !


Sa voix était sérieuse, beaucoup trop sérieuse même si pour quelqu'un d'observateur, il y avait un léger tremblement. D'un côté, elle haïssait le résultat de son viol, surtout celui-là qui ressemblait bien trop à son agresseur. De l'autre, elle avait quand même peur de ses réactions. Elle se savait parfaitement capable de mettre un terme à la vie de ce nouveau-né...bien qu'elle s'en voudrait certainement par la suite. Elle n'arrivait pas à se dire que cet enfant n'avait rien demandé. Pour l'instant, elle ne voyait que Raziel en le regardant. Levant les yeux vers la cime d'arbre, elle tentait d'ignorer les pleurs du bébé...s'il avait faim, il se débrouillait, hors de question qu'elle ne lui donne le sein ! En entendant la voix de Chucky, elle baissa les yeux sur lui.

- Chu ? Chu me cherche ? Je...je m'appelle Sarika...est-ce lui qui me cherche ?

Elle ne pouvait pas. Le revoir en étant dans cet état, non c'était hors de question ! Elle ne voulait pas lui imposer l'épave qu'elle était, elle ne voulait pas lui laisser son corps aussi souillé. Il ne méritait pas cela. Elle ferma les yeux un instant, alors qu'une larme coulait sur sa joue. Elle serra la main de Chucky.

- Si...si c'est lui...dites-lui de...de ne pas me chercher. Je...Voyez dans quel état je suis...je...il ne mérite pas ça...je ne veux pas qu'il...qu'il me voit ainsi...


Elle préférait renoncer à Chu, à celui qui avait fait vibrer son être pendant de longues journées, plutôt que de lui faire subir ce qu'elle était devenue. Et puis, elle n'était plus la même. Elle ne supportait pas l'idée qu'un homme la touche. Et ce serait encore pire avec Chu, parce qu'elle se sentait déjà salie, souillée et qu'elle considérait qu'il ne méritait pas de passer après une telle souillure. Il méritait mieux qu'elle. Alors elle préférait renoncer et qu'il soit heureux ailleurs. Et tant pis pour elle qui s'enfoncerait dans sa peur et sa haine qui devenait chaque jour plus forte. Chu ne méritait pas une femme pleine de haine, alors non, elle ne préférait pas qu'il la recherche.
Les gestes de l'hybride la sortit de ses sombres pensées. Elle le regarda nettoyer ses cuisses et son intimité, se raidissant et frémissant de dégout à ce contact mais elle agissait comme si elle n'avait plus les droits sur cette zone. Après tout, les mots de Raziel et des humains avaient bien fonctionné. Néanmoins, elle se concentra de nouveau sur les contractions, plus faibles, moins douloureuses mais le bébé ne pointait pas sa tête à la sortie.
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 16:42
Il écouta et un souffle lui échappa, un souffle bruyant, presque d'énervement, du moins au l'aurait pu penser, pourtant, sa voix n'avait pas changé quand il répondit.

- Cela fait longtemps qu'il vous cherche, cependant, c'est pas à moi de le lui dire, mais à vous. Je vous dis ce que je sais, c'est qu'il cherche depuis votre disparition, qu'il a remué ciel et terre et continue, et que l'ancien semble peu à peu dépérir, si j'en crois ce que le vénérable en dit, le reste, c'est de l'histoire, des rumeurs... Une ombre au pays des ombres sur la voie des ombres éternelles...

Il haussa l'une de ses épaules massives, sans ôter la main de son ventre il regarda la petite et secoua la tête.

- Il faudra des nourrices alors, même s'ils n'ont pas été désiré, aucun enfant ne mérite de payer pour les folies du porc qui les a engendré... D'ailleurs, quand vous irez mieux, vous me le décrirez, que je puisse me mettre en chasse... Ce comportement est indigne d'un hybride, et j'entends bien le faire comprendre à celui ou ceux qui ont fait ça, concernant le vieux, tout ce que je sais, c'est ce qu'on en dit, qu'il cherche une hybride, celle qu'il désire à ses cotés, celle pour qui chaque jour il chercherait un peu partout, celle pour qui on l'aurait vu pleurer, entre réalité et fiction, je ne peux pas faire la distinction, j'évite les humains autant que possible.

Il observait, écoutait, l'endroit était toujours calme, mais l'on aurait en vainc tenté d'entendre un oiseau chanter, depuis longtemps les piafs avaient fuit à tire d'aile, ce qui n'était pas plus mal, cela laissait une infinité de silence pour s'assurer que tout se passait bien.

- Tout c'que j'peux dire, c'est que je préférerais avoir près de moi celle que j'aime, même blessée, même après un évènement horrible pour la soutenir et la veiller que de la savoir loin et de ne rien pouvoir faire pour lui prouver à quel point elle est importante, mais j'suis un vieux con des bois, pas un humain, du coup, j'sais pas c'que lui peut en penser...

Il reprit un instant sa main, le temps de soulever le postérieur de la mouflonne, pour glisser en dessous des fourrures propres et sèches, puis il nettoya de nouveau pour éviter le sang en surplus.

- Pour les gosses, si vous ne les voulez pas, alors je les emporterais au village, si vous aviez un remord de conscience, vous saurez ou les trouver.

Oui, il reparlait bien plus correctement, bien plus doucement, d'un ton un rien rêveur parfois, non, d'un ton qu'il n'utilisait que pour Eliza en général, pour la bonne et simple raison qu'elle est, malgré tout ce qu'il pouvait en dire, la seule famille qu'il considère avoir, la seule qu'il veille régulièrement, pour qui il fait quelques efforts....
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 17:07
Le souffle soudain n'eut pas pour effet de rassurer Sarika. Elle se ratatina sur place et se remit à trembler. Il se positionnait du côté de Chu, ne semblant pas comprendre ce qu'elle ressentait, ce qu'elle traversait actuellement. Elle ne se sentait pas capable de faire face à Chu actuellement, à cause de son état aussi bien physique que psychologique. Elle avait peur de la réaction qu'il aurait en la découvrant.

- Je ne peux pas l'aider...j'en suis incapable...je lui ferais plus de mal qu'autre chose s'il me voyait...

Des larmes coulaient sur sa joue, mélange de désespoir face à cette situation mais aussi d'épuisement total. Elle n'en pouvait plus. Un accouchement c'était bien plus éprouvant qu'elle ne le pensait ! Plus jamais elle ne voulait revivre ce genre de choses. De toute façon, au vu de ce qu'elle pensait d'elle-même et de son propre corps, il y avait peu de chances qu'elle laisse un homme, humain ou hybride l'approcher.

- Le décrire ? Regardez celui là et vous saurez. Mise à part qu'il est plutôt gris que blanc, c'est exactement ça ! Mais vous ne le trouverez pas, il vit en ville, dans les...dans les....les égouts...


Tant de mauvais souvenirs faisaient surface alors qu'elle citait ce lieu de vie pour le moins étrange. Et surtout puant. Elle avait beau ne pas avoir un odorat aussi développé que les félins, elle n'avait pas pu échapper à la puanteur de l'endroit. Et il lui avait fallu du temps pour se débarrasser de cette horrible odeur !

- Faites ce que vous voulez des enfants...je m'en fiche, je ne veux pas les voir. Et ne me parlez pas de remords, je refuse d'élever des enfants qui me rappelleront sans cesse cette semaine d'horreur ! Vous ne savez pas ce que c'est d'être coincée au fond d'un égout, de ne pas pouvoir s'échapper et de subir sans cesse les assauts d'un hybride qui vous répète inlassablement qu'il veut se reproduire...


Des larmes se mirent à couler sur ses joues, un véritable flot alors qu'elle se rappelait de la souffrance quotidienne de cette semaine qui lui avait paru une éternité. Mais elle ne savait pas ce qui était le pire entre cette semaine et les mois auprès des humains qui n'avaient pas arrangé son état. Physique, peut-être, mais mental certainement pas !
Alors qu'elle n'arrivait pas à contrôler ses larmes, que les sanglots la secouaient, les contractions recommencèrent de plus belle lui tirant un hurlement étranglée au milieu de ses pleurs.
Se concentrer sur ses contractions lui permettaient de repousser plus loin les mauvais souvenirs, de reprendre le contrôle sur ses sanglots. Et malgré des petits sanglots, elle tentait de pousser à chaque contraction. Mais elle avait du mal et le bébé ne sortait pas, il restait bien au chaud. Et plus c'était long, plus cela devenait épuisant et douloureux !
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 5 Jan - 17:38
Chucky secoua la tête, et la regarda, un regard moins impassible que de coutume, plus doux, protecteur.

- Je vous demande pardon, je ne voulais pas vous blesser plus que vous ne l'êtes déjà... Je ne faisais que donner mon avis, et je continuerais en disant que les mâles sont des êtres stupides, moi y compris... Humains ou hybrides, nous avons parfois tout pour être heureux, et ne sommes pas capables de faire le nécessaire afin de le préserver, lui n'a su vous retrouver, moi je ne sais dire à celle qui me plait qu'elle m'est précieuse, par la vie que j'ai choisit, par ses difficultés, je ne veux en aucun cas qu'elle soit mise en danger...

Oui, il présentait des excuses, voila bien chose qu'Eliza ne voudrait sans nul doute pas croire, tout comme les mots qu'il avait employé, mais après tout, il y avait tellement peu de chance qu'elle en soit mise au courant que cela n'était pas important. Après avoir fait boire un peu d'eau au petit, il avait reposé la main sur le ventre de la dénommée Sarika, l'autre était venue, tant bien que mal, effacer les larmes qui passaient par delà les doigts. Réalisant sa paleur, il récupèra quelques fioles de miel, qu'il posa à portée de main, celle de la jeune femme bien sur avant d'ajouter.

- Ce n'est pas grand chose, mais si vous vous sentez faillir, mangez cela, c'est peu, mais ça vous soutiendra... Je crains aux contractions qui reviennent que le second n'arrive bientôt... Ensuite... Et bien il restera à vous libérer du placenta et vous serez soulagée...

Il se voulait rassurant, avant repris sa main, quelque part, il se dit que le vieux dont il avait entendu parler aurait sans nul doute voulu être là pour la soutenir, même si elle se disait souillée, brisée, au delà de la récupération, puis il ajouta.

- J'irais chercher votre agresseur et l'apporterais devant vous, mort ou vif... OU du moins ferait de mon mieux en ce sens, les égouts ne sont pas un lieu ou je suis chez moi, j'y serais plutôt comme un très gros papillon dans une chaussette de soie d'araignée, mais il doit payer, expier ses fautes, hors, du peu que je vois, de vos réactions, de votre peur, de votre dégout, il est au delà du pardon... Seule la mort pourra encore soulager les choses, et mettre les autres en sécurité de ses exactions...

Il ne précisa pas qu'il allait mettre Satoshi au courant, pas plus que cela remonterait sans nul doute à celui qui cherchait la jeune femme, il ne divaguerait rien qui ne soit nécessaire... Cependant, il espérait que l'ancien n'irait pas se mettre en tête de chercher l'agresseur lui même, si ce que disait Satoshi et la rumeur était exacte, ce n'était pas de l'âge de celui qui cherchait si désespérément la jeune hybride, mais après tout... Lorsque l'on est sur le chemin qui mène à la mort... L'on souhaite soulager un minimum ceux que l'on aime... Si les sentiments de cet humains étaient sincère... N'irait il pas faire la folie de chercher le violeur pour l'éliminer en mourant avec lui? Devait il en ce cas parler? C'était la choix difficile qui demanderait réflexion, mais pour l'heure, il fut ramené à Sarika par ses hurlements, le travail reprenait de plus bel, et il était important de s'occuper d'elle avant toute autre chose, elle avait bien plus besoin de sa présence d'esprit qu'un vieux, qu'importe ou il soit en ce moment, ce qu'il puisse faire, cela n'importait pas, il fallait préserver la mère si l'on voulait un jour un happy end, d'une façon ou d'une autre, et pour ça... Il secoua de nouveau la crinière et observa, pas de tête en vue, il fallait encore attendre.

- Courage, on arrive au bout... Ensuite vous pourrez vous reposer et repartir lorsque vous aurez dormi un peu... Je veillerais je vous l'ai dis, pour le reste... Comme certains le disent: les dieux seuls le savent, j'ai toujours pensé que les actes sont plus importants, ceux qui disent ce que l'on est, ce que l'on pense... Et actuellement, vous êtes encore blessée, cela prendra du temps pour, non pas guérir, mais avancer... Je ne dirais rien de notre entrevue si c'est votre choix, le jour ou vous déciderait qu'il est temps que l'on sache que celle qui fut perdue est vivante est venue, alors vous le ferez savoir, en laissant une marque sur les arbres en forme de taureau, un rond surmonté de cornes, ainsi qu'un symbole que vous devez me donner, je saurais que c'est vous.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 11:04
- Vous ne semblez pas aussi...stupides et égoïstes que les autres mâles. A moins que...que vous ayez une idée derrière la tête ?

Dans sa tête, se succédaient les images de Chu, puis d'Esteban. Non, ils n'était pas tous égoïstes. Stupides ? Cela, elle ne pouvait pas le dire. Néanmoins, Chu aurait du l'oublier, elle aurait préféré, cela lui aurait évité autant de souffrance. Elle n'aurait pas du entrer dans sa vie ainsi...ou alors, elle aurait du lui faire confiance pour ses chaleurs...C'était sans doute elle l'idiote dans l'histoire. Mais maintenant, il était impossible de revenir en arrière.
Sa main se serra sur la fiole de miel, les regardant longuement. Non pour l'instant, elle ne les prendrait pas.

- Non ! Surtout pas ! Ce n'est pas à vous de faire ça ! Je...c'est à moi de le faire ! C'est le seul moyen...

Le seul moyen d'aller mieux en effet. Esteban serait sans doute ravi d'entendre que ses mots sur la vengeance s'était très bien ancrés en elle. Son ton était plein de haine, de rage contenue et d'une peur sous-jacente. Ce ne serait pas une partie de plaisir, loin de là, mais elle le ferait. Car c'était la seule façon pour elle d'aller mieux. La seule voix envisageable.
Mais pour l'instant, il fallait d'abord qu'elle finisse d'accoucher. D'expulser le deuxième monstre de son ventre puis le placenta. Elle écouta ce que disait Chucky mais n'avait pas le temps de lui répondre, les contractions étaient bien régulières et douloureuses. Elle était occupée à chercher sa respiration et à pousser dès qu'il le fallait. Mais elle était épuisée et poussait moins bien que le premier. Le bébé finit par montrer son crâne à l'arrivée mais n'allait pas plus loin, il était bloqué.

- J'ai...j'ai mal ! J'en peux pluuus !

Ses mots s'étaient transformés en cris alors qu'elle se tordait sous la douleur. Elle n'arrivait pas à faire sortir le bébé et ses mains tremblaient d'épuisement.
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 11:21
Chucky écouta ce qu'elle avait à dire, quelque part, il comprenait sa haine, sa colère, sa rage... Pourtant il savait fort bien que ces sentiments ne menaient à rien de bon.Lorsqu'elle hurla de douleur, signifiant qu'elle n'en pouvait plus, il la regarda et secoua la tête.

- Vous voulez éliminer celui qui vous a blessée mais abandonnez lorsqu'il s'agit de libérer des enfants? Allons allons, je suis certain que vous en êtes capable! Après tout, vous avez survécu! Mais ne commettez pas l'erreur commune de vouloir tout faire toute seule, de céder à la haine, elle mène plus facilement à la mort et à la destruction qu'à la reconstruction.

La main se posa de nouveau sur son ventre, les contractions étaient bien la, et sans trop savoir pourquoi, le voila qui s'était mis à fredonner un air ancien, un air qu'il tenait de son enfance, à la fois appaisant et calme. Il se pencha et observa un instant, avant de lui expliquer, franchement.

- Il est engagé, ce ne sera plus long, encore une ou deux poussée et cela sera terminé... Le chemin est devant vous... Vous êtes à un croisement... Comme bien des sentiers en foret, certains sont beaux, faciles... mais ne mènent qu'à la souffrance, d'autres sont plus sombres, pavés de ronces, douloureux à suivre... mais mènent à de belles choses... D'autres encore n'ont rien de particulier, mais sont ceux que l'on veux faire suivre à d'autres, sans se soucier de ce qu'il en ressortira, sinon peut être de s'assurer que l'on a du pouvoir sur eux... Vous êtes, je crois, dans une situation proche... Je ne puis vous aider à choisir, vous seule avez le pouvoir de faire un choix, mais songez qu'il faudra quoi qu'il advienne en assumer les retombées.

A nouveau, il se mit à fredonner, allez savoir si c'était celà ou autre chose, mais le mini blanc s'était endormi, les contractions lui semblaient un peu plus espacées, il fallait pourtant faire sortir l'enfant rapidement, sans quoi, il ne grandirait pas et n'aurait pas même al chance de voir la lumière du jour... Bien qu'attentif, il se demandait comment l'on pouvait vouer une telle haine à des enfants, même issus d'actes scandaleux, au point de songer à les tuer, comment ces actes pouvaient vous changer au point de fuir ceux qui vous interessent vraiment, car à n'en pas douter, ce 'chu', interessait Sarika, sinon pourquoi vouloir qu'il e la voie pas dans cet état? Il secoua de nouveau la tête.

- Rien n'oblige à répondre... Mais ce 'Chu' dont vous parlez, est-il quelqu'un de bien? Est-il quelqu'un qui d'une façon ou d'une autre à changé les choses? Ou bien n'est-il qu'une rencontre que vous souhaitez oublier?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 11:47
Sarika avait les larmes aux yeux, elle était tellement épuisée, tellement à bout qu'elle avait l'impression que son corps se brisait en milles morceaux. C'était affreux ! Plus jamais elle ne voulait vivre ceci. Et pourquoi avait-il fallu qu'elle attende des jumeaux ? Un seul n'aurait pas suffi ? Même si le seul était ce petit monstre blanc qui dormait dans ses couvertures.

- Je...je ne serais pas seule...Il...il m'a promis ! Mais je veux qu'il...qu'il sorte de là !

Esteban lui avait en effet promis et elle se rappelait cette promesse, aussi bien que les idées de vengeance qu'il avait ancré en elle. Mais son désir premier pour l'instant, c'était d'être libérée de ce foutu bébé qui restait bloqué à la sortie ! A ce rythme, il allait s'étouffer dans son vagin et franchement, à choisir, elle aurait préféré que ce soit l'autre qui finisse ainsi. Alors, comme l'enfant n'était pour rien dans cette histoire, elle se remit à pousser à chaque contraction, donnant tout ce qu'elle avait, pendant que Chucky philosophait sur son avenir. Même si elle ne pouvait pas tout à fait bien écouter, la voix de l'hybride avait le don pour l'apaiser et le fredonnement l'aida un peu plus. Alors qu'à une énième contraction, elle réussit à sortir la tête, elle entendit l'hybride revenir sur Chu. Elle en profita pour reprendre son souffle.

- Je...je ne sais pas ce que je...ressens pour lui. Il me plaisait...et il me plait encore, mais je ne veux pas qu'il...qu'il voit ce que je suis devenue. Je ne ressemble à rien...C'est lui qui...qui doit m'oublier...pour son bonheur...


Nouvelle contraction, elle se remit à pousser de toutes ses forces, poussant des hurlements qui faisaient s'envoler les rares oiseaux aux alentours. Elle ne contrôlait plus ses hurlements car elle était concentrée sur le bébé à sortir. Elle sentait qu'il avançait mais les épaules coinçaient. Comme si elles n'arrivaient pas à passer la sortie.

- Aaaah ! Faites quelque chose !

Elle sentait qu'il était bloqué et la douleur intense allait lui faire tourner la tête à ce rythme. Elle n'en pouvait plus mais elle donnait ce qui lui restait pour que le bébé sorte. Car lui, d'après ce qu'elle savait, ne ressemblait pas au père, mais plus à elle. Un petit garçon, uniquement avec de futures cornes.
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 12:24
La tête sortie, Chucky comme la première fois avait délicatement prit cette dernière sur son poignet et entouré le cou de ses doigts, alors que la jeune mère hurlait qu'il était coincé. C'est surtout qu'elle s'était bloquée, coincée, celui ci était bien plus petit, on arrivait au bout des choses... Il parla d'une voix apaisante.

On y est presque, je vais aider aux prochaines contractions. Si tout se passe bien, vous serez alors libre... De respirer, le placenta suivra, mais les contractions sont moindre...

Le fredonnement repris, il fallait qu'elle se détende, même si c'était en ce cas particulièrement compliqué à faire... Pourtant, lorsque la contraction fut la, doucement, il extirpa l'enfant, quelques centimètres à la fois, il était bien plus chétif que son énorme jumeaux, à n'en pas douter, si le premier tenait du géniteur, ça devait être un égocentrique égoiste et bon à rien, abusant d'un pouvoir éphémère pour obtenir ce qu'il désirait... Il n'en dit pourtant rien et accorda ses actions sur les réactions naturelles de la mouflonne, si bien qu'un nouveau cri, de nouveaux pleures se firent entendre. Enfin, le second était sorti. Comme pour le premier, il le nettoya sommairement puis l'entoura d'une fourrure chaude et douce, puis, comme il 'lavait déjà fait plus d'une fois, il 'toiletta' les cuisses et l'intimité de la jeune maman, en retirant le sang qui génait et lui sourit, un sourire sincère, qui lui signifiait: voila, c'est fait..

Il souleva ce qui servait de casserole et y remis du bois pour le maintenir bien vivant, puis il prépara les fourrures souillées, il le savait, elles devenaient inutiles et dangereuses, il vallait mieux les brûler. Il vint avec un peu d'eau fraiche, tamponner le front de la maman à l'aide d'une fourrure fraiche, puis ses joues.


- Encore un moment, et tout sera terminé, vous pourrez vous reposer, et vous l'aurez bien mérité... Il vous faudra boire et manger un peu, pour récupérer, puis vous reposer un maximum... La suite du chemin est à écrire et vous seule pourrez le faire.

Par respect et par ce que la température baissait, il couvrit les jambes de Sarika d'une nouvelle fourrure, et en plaça une autre sur les deux petits pour les garantirs du froid qui approchait, le soleil déclinant. Malgré lui, il souriait, une naissance était pour lui une belle chose, même si les circonstances de la création n'étaient pas les plus belles dans ce cas ci. Il murmura de nouveau, de façon inintelligible cette fois:

'Dame qui veille sur ses enfants, qui leur fourni refuge et repas... Veillez mère et enfants pour que leur avenir puisse être lumineux... Faites que les crimes perpétrés puissent ne laisser que de vagues souvenirs un jour prochain car le bonheur qui leur est souhaité devra remplacer le mal qui fut réalisé.'
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 12:52
Chucky faisait de son mieux pour l'aider et Sarika le voyait bien. Mais elle était épuisée et souhaitait seulement que le bébé sorte. Et ensuite, elle voulait se reposer et retourner à la grotte des révolutionnaires. Quoique devienne les enfants, cela ne l'intéressait pas. S'il les amenait au village comme promis, au moins, elle ne les verrait jamais...puisqu'elle en était bannie.
A chaque contraction, elle poussait, poussait de toutes ses forces alors que l'hybride tirait doucement sur le bébé. Elle sentait qu'il avançait, enfin ! Elle était presque libre !

Et enfin, le bébé finit par sortir. Elle le regarda, sans un mot, mais avec moins de haine que pour le premier. Il pleurait, il était donc en forme malgré son côté chétif. Elle laissa Chucky la nettoyer puis tendit soudainement les bras. Mu par une irrésistible envie de prendre le bébé dans ses bras.

- Le bébé...

Une fois qu'elle l'eut dans ses bras, elle le regarda longuement. Elle ne ressentait pas de haine pour lui, juste une certaine incompatibilité. A cause du viol, elle ne se sentait pas capable de l'élever. Néanmoins, elle le serra contre elle, comme une demande de pardon envers lui. De ne pas pouvoir s'occuper de lui, de ne pas pouvoir le protéger. Il pleurait. Instinctivement, sans s'en rendre compte sur le coup, elle dégagea un sein de ses vêtements et des couverture puis laissa le bébé se mettre en position, mu lui aussi par son instinct, par sa soif. C'était la seule chose, le seul geste qu'elle ferait pour lui. Lui offrir des forces et un repas chaud avant que Chucky ne les emmène au village. Il était faible et étrangement, elle voulait lui donner la force de vivre...Mais ce n'était pas du tout agréable. Cette sensation de succion sur son téton déjà meurtri par tout ce qu'il avait subi jusqu'ici. Elle passa une main sur la zone où les cornes allaient pousser, d'un air nostalgique puis leva les yeux vers l'hybride qui l'avait aidé. Elle avait un soudain besoin de s'expliquer.

- Je...il est faible...je ne voudrai pas qu'il lui arrive quelque chose avant que vous ne soyez au village...

Le bébé buvait de tout son saoul, se rassasiant comme s'il avait manqué alors qu'il venait tout juste de naitre. Pendant ce temps, son corps expulsait tout seul le placenta de chaque bébé, sans qu'elle ait vraiment besoin de pousser. Elle était totalement épuisée et ne rêvait maintenant que d'une chose : se reposer. Le bébé, après avoir bien tété, s'endormit entre ses seins, profitant de sa chaleur corporelle. Elle aussi, sentait ses yeux se fermer mais elle luttait. Elle ne pouvait pas s'endormir là, au milieu de nul part et en grande partie nue.
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 17:49
Par respect, lorsqu'elle prit le petit et se dénuda, le minotaure détourna le regard, pour activer le feu, s'il avait vu et fait ce qui devait être dans les deux cas, il n'en restait pas moins respectueux, il vida l'eau et en remis à bouillir avec des herbes puis, il sortit un peu de viande sechée et quelques fruits secs, repensant à ce qu'elle avait dit, il rangea aussitôt la viande, non pas pour se la garder, mais par ce qu'en dehors des rats et autres insectes, il ne voyait pas tant ce qu'il y avait à manger dans les égouts.

Il lui lança ensuite une nouvelle fourrure afin qu'elle puisse se garantir du froid et déposa un sac de cuir remplit de fruits secs près du miel.


- Vous n'avez pas à vous justifier Sarika, vous faites ce que vous jugez devoir faire, cependant, j'aurais moi, une demande à faire, puisqu'il a pu recevoir un repas... Et que je sais la douleur que cela apporte de n'en avoir pas, donnez lui un nom si vous le voulez bien... Le second vous répugne et je comprends que vous ne voulez rien lui laisser, mais vous avez fait un pas pour lui, alors autant aller jusqu'au bout vous ne croyez pas?

Il se leva enfin et alluma un second feu, de l'autre coté de la jeune femme, afin qu'elle puisse être au chaud des deux cotés, il évitait pourtant de la regarder, pour ne pas la déranger, puis il récupéra sa hache qu'il remit en travers de ses épaules.

- Après ces épreuves, vous avez besoin de repos, je vais veiller, reposez-vous. Moi vivant, nul ne vous approchera, et le temps que l'on m'élimine, vous aurez le temps de fuir si vous avez pris un peu de repos, au final, vous ne pouvez en sortir que gagnante. Le sac contient des fruits secs, j'ai également de la viande, mais je me suis dit que ce serait surement malvenu avec le peu que vous m'en avez dit. D'ici quelques minutes, la tisane sera prête, ça ne nourrit pas, mais ça ne peut pas vous faire de mal, et en cas de besoin, il suffit d'appeler, je serais à coté.

Il lui adressa un sourire sincère, étrangement, pour le fait, il faisait bien plus jeune que son âge, il faut croire qu'il était, comme Eliza le disait si bien, bien conservé, il aurait pourtant aimé faire plus, lui apporter une réelle sécurité, mais il allait faire au mieux, veiller, et malheur au premier qui tenterait d'approcher, c'est à grand coup de hache qu'il serait reçu.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 18:31
Sarika continuait de s'occuper du bébé, de son bébé, comme un ultime cadeau avant l'abandon. Elle ne pouvait pas et ne voulait pas le garder. Elle n'aurait jamais été une bonne mère pour lui et n'aurait jamais pu l'éduquer correctement dans la vie qu'elle allait choisir. Ce serait mieux pour lui d'être élevé par quelqu'un d'aimant et qui lui montrerait la bonne voie. Elle caressait délicatement la petite tête du bébé, dont émergeait une toute petite touffe blanche. Elle continuait tout en observant le manège de l'hybride et l'écouta avant de baisser les yeux sur le bébé chétif, toujours au chaud entre ses seins.

- Mmh...vous avez peut-être raison...

Sa main descendit délicatement dans le dos du bébé alors qu'elle continuait de l'observer et qu'il était soulevé au rythme de sa respiration. Elle ferma les yeux pendant un petit instant. Oui, elle avait bien une idée. Et elle espérait que cela lui porterait chance.

- Kazuo...C'était le nom de mon père...ma mère m'a parlé de lui...et de l'amour qu'il lui portait...de son sacrifice pour nous alors que je n'étais qu'un bébé...


Elle espérait qu'il deviendrait un homme fort et respectueux de ses congénères, surtout des femelles. Qu'il fasse comme son grand-père et n'agisse jamais comme son père avait pu le faire. Et elle espérait qu'au village, il trouve une famille aimante et protectrice. Tout ce qu'elle ne pourrait jamais être pour lui.
Quand Chucky lui parla du sac, elle baissa les yeux dessus et hocha la tête.

- Je ne mange plus de viande depuis...je...je n'ai pas supporté son...son régime...

Elle pâlit un peu plus en se rappelant ce que mangeait Raziel au fond des égouts. De la viande crue humaine ou hybride...Déjà que sa race animale la poussait plus vers les fruits et légumes mais, c'était trop pour elle. Elle avait vomi plusieurs fois pendant la semaine en tentant de se forcer. Vomi et pleuré. Elle secoua la tête pour chasser tout ces mauvais souvenirs puis la tourna vers Chucky.

- Chucky ? Merci...merci pour votre aide.

Elle lui adressa un léger sourire, le même faible sourire qu'elle montrait depuis qu'elle était sortie de sa torpeur. Un sourire qui avait tendance à montrer à quel point elle avait souffert. Elle posa ses deux mains sur le bébé toujours à la même place puis ferma les yeux. L'épuisement l'envahissait et l'emportait. Elle s'endormit rapidement, bercée par la respiration de Kazuo.
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 18:49

Depuis mon entretient avec cette femme, je n'ai plus de raison d'aller en ville, alors depuis quelque jours, ma mission a été de surveiller la futur protégée de mon frère. Je me demande bien ce qu'il lui trouve, elle semble fragile, tant physiquement qu’émotionnellement, mais connaissant mon frère, il ne l'a pas choisit à la légère, elle doit avoir quelque chose qui lui plait, suffisamment pour qu'elle gagne se protection. Qui sait, je verrais bien ce qu'elle vaut une fois cette dernière ramenée au cirque, mais pour le moment, je reste caché à observer ses agissements.

Puis vient le jours où cette dernière décide de sortir, d'aller voir comment est le monde, du moins la forêt. Pas très prudent dans son état, qui sait sur quel personnage elle peut tomber.
Et finalement, le pire arrive, voilà qu'elle se met à accoucher en pleine nature. A distance suffisante pour ne pas être vus ou sentis, je l'observe, soupirant quand à sa situation. Pour ma part, je n'ai pas de compétences en médecine pour lui venir en aide mais le destin a décidé de se montré clément malgré tout. Un hybride, probablement un sauvage, vient à son aide, et voilà que commence tout le long processus de mise au monde des nouveaux nés.

Je patiente, c'est presque le moment de sa libération. Finalement, les voilà, et je lève un sourcils lorsque cette dernière prend un des petits dans ses bras, et lui donne même le sein. Cette preuve d'amour ou de pitié, est dangereuse pour la vie qui l'attend. Une fois l'hybride sauvage éloigné quelque peu, cette dernière semble piquer du nez.

Je sors de mon lieux d'observation pour m'approcher d'elle, étant néanmoins sur mes gardes quand à la réactions potentielle de l'autre hybride.

Je me place à distance d'elle, Mais suffisamment proche pour qu'elle m'entende. Je les regarde, elle et son enfant. Un instant en silence.

La pitié ne te servira à rien dans le monde dans tu te prépare à entrer. J'espère pour toi que mon frère ne c'est pas trompé.
Messages : 198
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 19:08
Chucky avait commencé sa garde, silencieux, il décrivait autour du camps improvisé des cercles concentriques, il marchait lentement, de sorte qu'en dehors de légères secousses au sol, rien ne laissait à présager qu'il se trouvait proche ou non. Il songeait, qu'était il réellement arrivé? Que s'était-il passé? Pourquoi craignait-elle autant? Pourquoi se cacher d'une personne qui visiblement lui était faible? Tout cela était si étrange... Elle voulait y aller dans les égouts? Mauvaise idée, une croquette pour le chat, meme dans une boule pour la protéger finit en repas, il en savait quelque chose...

Plongé qu'il était dans ses pensées, il avait mis tu temps à réaliser qu'il y avait une présence au campement improvisé, plus encore, que la présence était un mâle ce que la jeune femme semblait craindre. Le vent lui porta une voix, il lui parlait donc, de quoi, Chucky ne pouvait, et ne voulait pas le savoir, il avait promis de la protéger, et c'est au galop qu'il revint au campement, la hache solidement encrée dans ses mains. Le regard qu'il lança à l'hybride n'avait rien d'amical, que du contraire, et par pur atavisme, même si cet hybride pouvait être, comme tant d'autres des nouvelles générations, très supérieur à lui, qu'il se mit entre les deux, pour protéger la jeune mère.


- Sais pas qui t'es, mais mauvais moment pour te pointer. Traces visibles, surveille depuis un moment, mais très, très mauvais moment pour te montrer, me doutait que les cris attireraient les charognards, ont toujours attirés les charognards.

Chucky était dors et déjà prêt à en découdre, la hache solidement assurée dans ses larges paumes, l'une près de la tête, l'autre à mi-chemin du manche, à n'en pas douter qu'il était prêt à ruer pour chasser l'intrus, pourtant il porta le regard un instant sur Sarika, observa ses réactions, était-il un ami à elle? Possible, il faudrait de toute façon attendre, mais la façon dont il était arrivé n'était de toute façon pas bonnes, venir de la sorte, comme un rat dans une armoire quand le chat n'est pas là pour dévorer les vivres, ou abuser de ceux qui ne peuvent se défendre, c'était tout le passé de Chucky qui le poussait à réagir de la sorte, trop de femelles avaient soufferts, trop d'enfants, sous la folie d'autres hybrides supérieurs, en force ou en intellect, qui avaient abusés d'eux, alors même qu'ils auraient du se serrer les coudes, et si tant est que Chucky ait un défaut, ce n'était pas la couardise, pour l'heure, il avait promis de défendre, il défendrait, humains, hybrides, nul n'approcherait l'épuisée.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 19:34
Sarika somnolait paisiblement, totalement incapable de s'endormir réellement alors qu'un hybride mâle était là, autour d'elle. Elle ne pouvait pas avoir confiance, pas totalement. Il lui faudrait certainement du temps.
Néanmoins, grâce à sa fatigue, elle ne rêvait pas. Ou très peu. Peut-être d'Esteban et de sa promesse. Et puis une voix s'élève. Différente de celle de Chucky mais ce n'est pas non plus Esteban et la voix est bien réelle. Elle se réveille en sursaut et regarde autour d'elle, totalement affolée. Ses yeux finirent pas se poser sur l'homme aux cheveux blancs, probablement un hybride au vu de ses yeux. Assise, les couvertures sur les cuisses et tenant le bébé d'une main, elle le fit, peu rassurée. Jusqu'à ce qu'elle aperçoit Chucky se précipiter entre elle et l'inconnu.

Sans quitter l'hybride du regard, elle attrapa une couverture, enroula le bébé bien au chaud et le posa à côté de son frère avant de se rhabiller. Le haut pour l'instant. Elle n'avait pas peur, malgré l'expression de l'hybride et de son ton. Il semblait au courant de son avenir...avait-il un lien avec Esteban ou était-ce un hasard ?

- Qui es-tu ?


Elle fronça les sourcils en continuant de l'observer longuement.

- Est-ce que c'est...Esteban qui t'envoie ?

Elle tenta de se lever, péniblement alors que son ventre, encore aussi gros qu'avant l'accouchement, la gênait. Et puis, la fatigue l'empêchait d'être très souple ou très rapide. Elle tituba et tenta d'enfiler ses vêtements, non pas par gêne réelle mais plutôt parce que ce ne serait pas très intéressant d'être à moitié nue au milieu de cette conversation. Elle faillit tomber plusieurs fois en se rhabillant mais finit par y arriver et s'approcha de l'hybride, une main sur son gros ventre, sans un regard pour les bébés. Elle se trouvait juste devant Chucky, à moins d'un pas de distance, mais un peu plus de l'inconnu.

- Mais de toute façon, je n'ai pas de remarques à recevoir de quelqu'un qui agit comme toi. Je fais ce que je veux.


Elle tentait d'afficher plus de bravoure qu'elle n'en avait réellement. Elle n'avait pas confiance dans les mâles, elle en avait même peur et cet inconnu ne faisait pas exception.
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 19:50
Mon regard se porte sur l'hybride qui vient de se placer entre moi et Sarika. Il est fort, mais je doute que sa corpulence lui donne beaucoup d'agilité ou de vitesse. Mais je ne suis pas ici pour me battre. Je reste silencieux à ses paroles, observants simplement ses gestes.

La situation reste tendue, elle peut partir à tout moment, mais je n'ai pas reçus l'ordre de me battre, pas aujourd'hui, je suis ici pour ramener Sarika dans son nouveaux foyer.

Finalement, elle se lève et se rhabille avant de se porter à ma rencontre. Je la regarde, toujours en silence. Et sa réaction quelque peu agressive me rassure sur la suite des événements, elle est capable de me faire front même dans son état. C'est une bonne choses, un bon début.

Je suis la sentinelle, je ne suis pas ici pour me battre, je suis ici car j'ai reçus des ordres, je devais attendre votre libération pour vous ramener, et je vois que c'est chose faite à présent.

Je porte mes mains à ma ceinture pour détacher ce qui y est accroché. Mes gestes sont calmes et lents, afin de ne pas envenimer la situation tendue. Je ne désire pas que l'autre hybride se matte à me charger alors que je suis occupé.
Finalement, une fois détaché, je tend vers Sarika un masque, le même que celui de mon frère. C'est l'un des siens, il me l'as confié comme signe pour me faire connaitre, je vais bien voir si cela la fait réagir.

Je le tend vers elle, comme si je voulais lui donner, elle peut le prendre si elle veut. Mon travail de surveillance s'arrête ici, je n'ai plus qu'à la ramener au cirque.

Mon frère vous attend.
Messages : 198
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 6 Jan - 21:35
Sarika fait front, faisant de son mieux pour ne pas s'écrouler sous la fatigue ou la peur qui la harcelait de toute part. Elle ne savait pas si c'était une bonne idée. Surtout que l'inconnu n'était pas du tout expressif, alors elle ne savait pas comment il réagissait. Comment il le prenait. Et s'il se vexait ? Et si c'était un ennemi d'Esteban ? Tant pis, elle avait fait son choix. Mais voila qu'il se remet à parler, se présentant.

- La sentinelle ? C'est n'est pas un nom ça...

Mais bon, entre elle qui n'avait un prénom loin des consonances japonaises et Chucky, ce qui n'était pas mieux. Au final, la sentinelle, cela ne choquait pas trop dans ce trio inattendu. Mais ce n'était pas le plus important, il avait des ordres. Et là, elle espérait que c'était bien d'Esteban ! Au bout d'un moment, il se met à fouiller sa ceinture, avec des gestes lents. Sarika espérait vraiment que Chucky n'intervienne pas tant que la sentinelle ne se montre pas réellement menaçant. Et puis au pire, c'est son gros bide qui prendrait, ce n'était pas un problème. Mais voila qu'il tend un masque. Le visage de la jeune hybride s'éclaire soudain, ses yeux se mettent à pétiller et un large sourire apparait, un vrai contrairement à ces derniers temps. C'était lui ! C'était Esteban qui envoyait la sentinelle ! Elle allait le rejoindre !

Elle prit le masque des mains de la sentinelle, avec douceur, puis se met à l'observer dans les détails en le retournant. Oui, elle est curieuse parce qu'après tout, c'était le masque qui l'avait marqué. Elle finit par lever les yeux vers la sentinelle tout sourire, serrant le masque contre elle.

- Je suis prête ! Je te suis ! Amène moi à lui !

Oui, elle était libre, n'ayant plus les bébés, elle se sentait un peu plus légère malgré son énorme ventre. Et puis, il avait tenu sa promesse ! Il n'était pas venu en personne mais elle allait le rejoindre. Et de savoir que cela arrivait, elle était heureuse, réellement heureuse. Elle se tourna vers Chucky.

- Merci pour ton aide, je vais y aller. J'ai fais mon choix et cet hybride va m'amener là où je dois aller. Adieu Chucky.


Elle ne pensait pas le revoir un jour, et puis elle ne le voulait pas. Après tout, il était l'élément principal de son accouchement avec les bébés. Et le revoir lui rappellerait de mauvais souvenirs. Maintenant elle avait hâte de passer à la suite, d'oublier tout ceci. Elle recula vers la sentinelle, prête à lui faire confiance puisqu'il était le frère d'Esteban. Elle se tourna vers lui, prête à le suivre. Sauf qu'avec l'accouchement, elle était particulièrement épuisée et il n'y avait plus la peur pour la tenir debout. Elle s'arrêta dans son mouvement alors que la tête lui tournait. Elle ne se sentait pas bien et titubait. Elle se sentait partir, tout simplement.
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 7 Jan - 12:25
Silencieux, le minotaure écoutait l'échange, observait, pourtant, aux réactions tant de l'un que de l'autre, il fit chose qu'il faisait rarement, il cracha au sol et foula cette dernière d'un sabot calme, mais dégouté.

- Suivre n'importe qui sans se renseigner, dans un état qui mènera à la tombe, étrange fin pour qui vient de traverser l'enfer plus d'une fois.

Il se détourna carrément, par ce que c'était encore le mieux à faire, il coupa ensuite quelques branches qu'il installa sur son dos bovin, de sorte à en faire une couche courbée vers son centre, il y installa les fourrures propres restantes puis les enfants, délicatement, cela fait, il tendit de nouveau les fruits sec et le miel puis il récupéra sa casserole dont il vida l'eau. Cela fait il fit brûler les fourrures ensanglantées, il savait qu'elles étaient au delà de toute récupération. Il salua de la main, tournant carrément le dos à la jeune mère inconsciente, mais surtout à ce lui qui la mettait ainsi inconsidérément en dnger de mort, si elle venait à faire une hémorragie, cela ferait, au pire des cas, une cible de plus sur sa kill bill...

Il secoua la tête légèrement, tant que de telles choses se passeraient, il ne pourrait pas dire à Eliza ce qu'il ressentait, cela aurait été l'embarquer dans sa croisade, et cela, il ne le voulait pas, si un jour il mourrait, alors, du moins l'espérait-il, elle tournerait la page et fonderait une famille.... La paume du taureau vint flatter la joue des deux petits, une ombre de sourire étira ses traits. Il parla d'une voix basse, douce.


Vous deux... J'espère que vous aurez plus de chance que votre mère, et que ceux qui vous enseigneront la vie vous apprendront à ne pas suivre aveuglément ce qui semble être... La foret est bonne formatrice... Elle vous apprendra beaucoup... Si vous savez l'écouter.

Lorsque toutes les fourrures furent brûlées, il se redressa sans accoups, puis s'inclina dans la direction des deux en train de jacter. Il salua de la main avant de recouvrir les deux feux de terre, à coup de sabot puis, tel qu'il était venu, il disparu sous les frondaisons, il souriait pourtant, il avait fait une bonne action, et même si elle venait à mourir de saignements, il n'aurait rien à se reprocher, elle avait fait ses choix, et les petits vivraient, il s'en assurerait, pour devenir de bons hybride, c'était en tout les cas son souhait.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 7 Jan - 12:45
Je récupère l'hybride dans mes bras, elle semble faible et a besoin de repos. Heureusement, je sais comment retourner rapidement au cirque, une fois là bas tout ira bien pour elle.

J'écoute les reproches du sauvage, en silence, que connait il lui qui se cache dans la forêt. Dans ce monde, le désire de rester caché en sûreté n'est qu'un mirage qui prendra bientôt fin. Les Hommes, comme les hybrides, tous deux se préparent à la guerre et personne ne pourra rester éternellement neutre dans sa propre sécurité. Alors si l'on doit faire un choix, autant devenir un chasseur qu'une proie.

Finalement, après avoir rangé ses affaires et récupéré les bébés, il s'en retourne dans les bois, quand à moi, je prend Sarika dans les miens, la soulevant du sol et me dirigeant vers le cirque par le chemin le plus court.

Je marche en regardant devant nous, afin de ne pas me rater quand je marche et de garder une vitesse suffisante pour la ramener au plus vite. Je ne peux pas courir avec elle, je n'en ai pas la force, mais j'arriverais bien à temps pour qu'elle soit prise en charge.

Le sauvage à raison en partie, là ou mon frère vous attend, tout ne sera pas rose tout le temps, mais après ce que vous semblez avoir vécus, je pense que vous avez la force d'en ressortir..... différente. Si votre désire est toujours intacte, vous deviendrez une chasseuse, je suis curieux de voir si cela sera une succès/

Nous marchons un moment dans la forêt, puis nous la quittons, je prend des chemins précis et calculés affin d'éviter un maximum de personnes, de ne pas nous faire voir et de rentrer le plus rapidement possible.

Finalement, nous voilà arrivé au cirque. Je m'arrête un moment après être entré dans l'enceinte de ce dernier.

C'est ici que vous allez vivre à présent. Et que vous aller devenir celle que vous désirez.

Quelqu'un s'approche.

Mon frère, tu es enfin de retour.

Mission accomplie mon frère.

Je passe Sarika qui arrive dans les bras de mon frère, ce dernier me fait un signe de tête, pour me remercier de mon travail. Un sourire s'affiche sur mon visage, puis disparaît rapidement. Je regarde une dernière fois l'hybride.

Nous allons nous revoir bientôt, quand vous serez... plus en forme et prête à commencer.

Je me retourne afin de retourner à mes autres missions.
Messages : 198
Date d'inscription : 02/06/2015
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit