Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Un, deux et puis trois. [ Vlad et Elise] Fini~

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 4 Déc - 19:55






Un... deux... TROIS!


« Va te promener, découvre les environs et fait toi plaisir. » M'avait-il dit en me donnant sa carte de crédit. Je me fis pas priée, même si j'aurai préférée qu'il vienne avec moi. Au moins j'aurai le temps d'acheter un cadeau pour lui, et puis je pouvais bien m'offrir une tenue un peu… spéciale pour lui. D'accord j'avais des envies très perverse et coquine et c'était normale ! On ne tombe pas amoureuse tous les jours et encore moi d'un être aussi incroyable. Certes, j'avais été conçue pour aimer mon  maître, mais j'avais le sentiment que mon créateur m'avait faite rien que pour Vlad et personne d'autre. Était-ce fou de penser ça ? Sans doute, mais je ne suis pas saine d'esprit !

Clé et carte en poche, je marchais dans les rues. Achetant en ne regardant pas trop les prix. Qu'il me pardonne si l'addition finie par être lourde, mais je ne pouvais résister à une demi-douzaine de paquets coquins surprises. Je prévoyais de passer une soirée torride autour d'un délicieux repas. Enfin autour… sur le canapé surtout. La table de cuisine… et peut-être même dans les toilettes. Je voulais que chaque pièces se retrouvent marquée par notre odeurs.

Après une après midi plus longue que prévu, je m'arrêtais chez un restaurateur pour emporté notre soupé. J'avais pris le temps d'acheter un portable, bien que je ne sache que peu de chose sur ses engins pratiques pour communiquer.

Toujours était-il, que mes bras chargé de paquets, je montais dans l'ascenseur. Et ce fut le drame. Une odeur, bien trop présente que pour être juste portée par le vent. Mon cœur se serra et s'emballa, à qui était ce parfum atroce ? Qui avait osé prendre l'ascenseur avec mon Vlad ?

Mon regard me fit peur quand je vis mon reflet dans le miroir du fond. Mes pupilles étaient si étroites qu'elles étaient à peine visible, mes sourcils froncés comme si j'allais tué quelqu'un. Et bien soit, s'il avait fait entré une autre femelle dans l'appartement qu'il s'attende à un orage. Car même Thor tremblerait sous mes foudres !

Le bip de l’ascenseur me fit serrer les dents, quand les portes s'ouvrirent je sortit. Tous les paquets tombèrent a sol, au diable les deux tasses jumelles. Elles se brisèrent sous le choc, comme les verres que j'avais acheté. J'étais trop furieuse pour réfléchir, aussi me contentais-je alors de forcer un sourire, le plus doux possible.
- Je suis rentrée !
Ma voix dérailla, trahissant une colère sourde. Le t’acte était bien le dernier truc que j'avais en main et dont je pouvais faire preuve. Au moins je ne sentais pas de sueur brûlante d'un échange passionnel. Cela aurait été de trop pour moi et j'aurai mis les voiles pour simplement disparaître dans la nature. Je pouvais m’estimer heureuse, bien que le parfum qui planait me rendait nerveuse, inquiète même. Qui ? Pourquoi ? Surtout pourquoi !

J'étais tétanisée, incapable de faire un pas de plus. Incapable d'entendre autre chose que mon coeur qui battait à tout rompre dans mes oreilles. Tout été si parfait avant... pourquoi avait-il fallu qu'il ramène une autre hybride? Avait-il besoin d'une autre partenaire? n'étais-je pas assez pour lui? Pour ses désires? Pour son amour...


Codage by Lamire
Messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 21
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 4 Déc - 20:27
Je me suis assoupie pendant un long moment après le coup de poignard que je m’étais pris. Je ne me souviens pas de quelle heure il était quand je me suis endormie ni ou était monsieur Crimson… Peut-être dans la cuisine avec son addiction au café. Je m’étire doucement en me redressant et partant du lit. Je prends ma valise et j’y sors un simple t-shirt qui comme tout mes vêtements met ma poitrine en valeur. Je plie le t-shirt que mon maître m’a prêté et je sors de ma chambre.

Je vais voir monsieur Crimson et je voulais lui adresser la parole pour m’excuser de ce qu’il s’était passé mais aussi le remercier pour le T-shirt mais la porte de l’entrée s’ouvrit laissant apparaître une hybride et sans même attendre qu’elle parle je sais que c’est cette Yona. Cette hybride dont Vlad est amoureux et le pourquoi il ne voulait pas de mon amour et pourquoi mon cœur a été détruit quelques heures avant. Je sentais dans la voix de la demoiselle une colère assez forte et pourtant je m’en contre fous. Elle peut me péter un câble je m’en contre ficherais c’est une hybride et je suis supérieure à tous les hybrides. Je suis LA parfaite hybride et ce n’est pas elle qui va me faire changer d’avis… Rien que par son physique d’abord et aussi par son manque de maîtrise de soit devant les autres j'étais supérieur à elle. Je reste quand même polie et je lui offre mon plus beau sourire en me tournant vers elle.

-Oh, bonjour. Vous-êtes Yona n’est-ce pas ? Enchantée, je m’appelle Elise.

Sans dire autre chose je m’approche de Vlad en souriant tenant toujours son t-shirt entre les mains.

-Je vous remercie pour le t-shirt. Je vais aller le laver pour que vous pussiez le remettre plus tard.

Je m’approche un peu plus près de lui avant de lui chuchoter au creux de l’oreille sans aucune ambiguïté mes excuses les plus sincères et je vais dans la salle de bain déposer délicatement le t-shirt dans la machine.
Messages : 83
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 21
Localisation : Partout
Multi-Compte : Nao - Vasta
Fiche de Présentation : Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): X
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 4 Déc - 20:48
détails
Un, deux puis trois
La vie et les jalousies vont bon train
ft. Yona, Elise
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Je suis dans la merde ?


Je bois mon café tout en restant sur une pensé, je dois me montré plus distant envers la centaure car je l'est induite en erreur sans le vouloir, je continus de réfléchir quand la porte de l'ascenseur tinte, je tourne le regard voyant Yona je n'est pas le temps de parler, son regard ainsi que son comportement veux tout dire j'entend le verre se brisé au sol et sa voix par la suite, mon dieu je sens que j'ai rien à faire ici moi.

Oh putain et voilà qu'Elise arrive, je sais pas pourquoi mais là mon café vas falloir que je le boive en intraveineuse, mais bon je reste calme. Elle se présente à Yona puis viens vers moi le tee shirt à la main pour me remercier du prêt, j'allais lui dire que c'est rien mais j'eut pas le temps qu'elle s'excuse en chuchotant à mon oreille, pourquoi j'ai l’impression de voir un dragon fondre sur la centaure, je crois que si je pouvais je fuirais dans un trou de souris pour le coup, je le sais parfaitement mais Yona est possessive, autant voir plus que moi et donc là ça risque d"être la guerre si je ne calme pas le jeu.

Je m'avance vers Yona puis l'approchant doucement je pose ma main sur sa tête, elle seule à droit à ce signe d'affection et surtout de tendresse de ma part, je lui pose un bisou sur le front avant de voir les paquets au sol, je soupire doucement. M'avançant je vais voir tous ça puis ramasse ce qui est encore sauvable tout en restant calme et posé, j'ai rien fait et elle devrais savoir aussi que je l'aime du plus profond de mon cœur, Yona est la seule avec qui je veux finir mes jours, Elise est une amie que j'ai sauvée d'une galère, mais voilà vas falloir convaincre ma petite furie et si il le faut je me montrerais ferme, je le suis pas souvent mais des fois il le faut.

Je tourne un peu la tête ayant fait le tri de ses paquets, encore heureux il n'y à pas de gros dégâts et tous ce qui est cassé et réparable.

- Yona ça vas ma puce, si tu m'aide ont pourras sauvé pas mal de trucs, viens m'aider.

Je me montre posé calme mais ferme si elle n'obéit pas ou me tiens tête alors il faudra que j'avise, je ne veux pas de la guerre nucléaire chez moi, toute façon elle sais que je lui donne la primeur de mon amour si elle me fait pas confiance sur ce point c'est qu'elle ne m'aime pas ma petite lamia.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 4 Déc - 21:58






Un... deux... TROIS! Non juste deux~♥


La puanteur approcha de moi, son regard brillait de cet arrogance putride. Elle se croyait supérieure, d'ici une semaine je l'aurai foutue dehors ! Ce n'était pas une menace, mais une affirmation que je lui lançais d'un regard. Son nom n'avait aucun valeur à mes yeux, son allure de Pu… puritaine coincée. Elle se frotta contre mon Vlad, murmurant quelque chose en rendant un habit. Si mon odorat m'affirmait pas avec certitude qu'ils n'avaient rien fait, j'aurai sauté sur cette saloperie de bout d'hybride pour l'avaler d'un morceau.

Puis il vient vers moi, elle s'effaça de mon champ de vision, laissant juste place à mon soleil. Mes yeux se posèrent sur lui et toute colère se tue. Sa main sur ma tête je me sentie mieux, un baiser sur… le front ? Sérieusement ? Je fus blessée, vexée même. Pourquoi mon front ? Pourquoi pas mes lèvres ?! Prenait-il avec des pincettes cette Puritaine ?!

Je plongeais a nouveau mon regard vers ce cauchemar ambulant. C'était quoi cette dégaine ? Cette marche trop prude et parfaite de mademoiselle je suis la miss des PuT ! RITAINES! Pas de violence, soyons donc gentille, soyons donc un poils moins agressive. Je regrettais de ne pas avoir de venin, une morsure et finie l'envahisseuse !

La douce voix de mon maître aimé demanda mon attention. Je n'allais pas bien de toute évidence, mais mon regard se porta sur lui. La colère se dissipa avant que je ne l'aide. Merde, j'avais gâché tant de belle chose. Pourtant mes mains ne se posèrent pas sur les objets, mais sur les joues de Vlad. Je pris son visage et avec une envie de marquer mon territoire comme un vulgaire serpent, je l'embrassais. La saveur de ses lèvres, la douceur de celle-ci et je perdis aussitôt toute raison. Je le voulais, je poussais mes affaires en me jetant carrément sur lui. Mes bras passants autour de son cou alors que mon coeur s'enflammait d'un désir vif. Une demi journée sans lui et je me sentais mal, mais dans ces bras tout s'effaçaient.

Le repas attendrait, l'étrangère aussi. Là je ne voulais qu'une chose, retrouver ses lèvres, sentir son corps. Ce corps contre lequel je me moulais avec envie en laissant ma langue envahir sa bouche. Il me rendait folle. Je ne lui en voulais même pas d'avoir fait venir une autre, je ne comprenais pas pourquoi et certes sa présence me dérangeais, mais lui en vouloir ? Non, pourquoi j'aurai du ?
Codage by Lamire
Messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 21
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 4 Déc - 22:20
Je fini de mettre le t-shirt dans la machine quand je sens un regard insistant sur ma personne. Yona s’amusait à me lancer un regard noir à mon avis mais je m’en contre fiche restant droite et disciplinée comme on me l’avait apprit. Je n’ai de compte à rendre à personne et surtout pas à cette hybride insolente.

Je sors de la salle de bain pour aller ramasser le pull que j’avais fais traîner dans le salon pendant le déménagement en le pliant soigneusement. Je ne regarde pas mon nouveau maître ni cette hybride ils ne m’intéressent plus. J’ai sentis dans ce qui émanait de Yona que je n’allais pas rester longtemps et vu sa forte possession je doute que monsieur Crimson va me faire passer avant elle et dans quelques semaines ou mois si j’ai de la chance je risque de changer une nouvelle fois de maître. C’est devenu une routine et pour tout vous dire je m’en fiche actuellement.

Je me retourne pour me dirigé vers ma chambre que je vois cette demoiselle se jeter sur MON maître tel une vulgaire… Catin. Alors c’était ce style de femme qui l’aimait ? Il baisse énormément dans mon estime moi qui m’attendais à une femme distinguée sachant se contrôler en présences d’autres personnes je me suis trompée de très loin. Cette catin a le don rien que par sa personnalité de me  rendre furieuse mais comparé à elle je ne fais rien paraître de mes sentiments puisque MOI je sais les contrôler comme une vrai demoiselle.

Mon sourire c’est effacé je n’ai pas à sourire en ce moment puisque rien n’est fait pour. Je fini de plier doucement mon pull et de le déposer sur ma croupe pour ensuite déposer le livre que j’avais emprunté à Vlad sur la petite table. En me dirigeant vers ma chambre je décide d’ouvrir la bouche pour calmer cette catin qui avait le feu où je pense.

-Moi qui pensais que vous étiez distinguée mademoiselle Yona, je suis forte déçu. Je vous demande de faire le moins de bruit possible si vous vous amusez à faire vos ébats dans la cuisine, je n’ai pas une folle envie d’entendre ça voyez vous.

Je me retiens de finir par un « Je ne suis pas une catin moi. ». Je fini simplement mes mots sur le voyez vous avant de retourner dans ma chambre et de fermer la porte à clef. Oui j’ai été très insolente et j’ai montré tout mon dégoût en une simple phrase envers cette catin. Monsieur Crimson à du sentir la petite pointe de jalousie quand je partais vers la chambre rien que par le bruit de mes sabots qui on taper sur le sol plus fort que d’habitude. Je ne sais même pas pourquoi je suis jalouse de cette catin et pourquoi je continue à être jalouse de se maître qui ne m’a libéré juste pour le libéré et qui va sûrement me redonner à quelqu’un dans quelques mois. Je suis sûre que je vais finir pas être un simple meuble ou une simple décoration d'ici quelques jours !

Enfermée dans ma chambre je repose le pull dans la valise en contrôlant un maximum ma colère envers ces deux énergumènes. Je ne pourrai pas rester dans cette maison quand cette catin sera là. Je ne suis pas sortie de ma cage pour être en colère tout les jours sans pouvoir me reposer parce que les deux idiots ne font que coucher comme des lapins ! Oui ! Je suis énervée et alors ?!
Messages : 83
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 21
Localisation : Partout
Multi-Compte : Nao - Vasta
Fiche de Présentation : Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): X
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 4 Déc - 22:51
détails
Un, deux puis trois
La vie et les jalousies vont bon train
ft. Yona, Elise
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Je suis dans la merde ?


Je commence à me demander si des fois j'ai pas fait de conneries mais Yona reviens sur moi et avec sa douceur habituelle me prend le visage entre ses mains puis dépose un baiser avant de presque se jeter sur moi, ah l'amour. Je la garde contre moi l'enserrant comme un serpent la câlinant et lui rendant son amour, je l'aime oui mais je veux aussi qu'elles vivent en communs, je veux qu'elles trouvent un terrain d'entente, enfin je sais pas moi vue que j'ai pas l'intention de les abandonné.

Je la caresse lui offrant un baiser remplis d'amour quand j'entend le bruit de sabot d'Elise, je lève un œil la voyant faire un truc vers le sofa puis faisant demi tour elle retourne vers sa chambre avant de prendre la parole. Ce que j'entend ne me plais mais alors pas du tout je garde Yona dans mes bras puis une fois que la porte de la chambre claque je libère la bouche de Yona la regardant avec amour.

- Yona je pense qu'une mise au point avec Elise s’impose, elle viens de dire une chose que je n’apprécie mais pas du tout. Je vais lui expliqué gentiment et au pire la punir. Sérieux elle se dis luxueuse là pour le coup je la trouve un poil hautaine j'aime pas ça.

Je la garde contre moi en me levant puis la soulevant je la porte avec moi dans le salon pour la faire asseoir sur le dossier du canapé la regardant je l'embrasse encore avant de doucement lui caressé la joue puis reprend la parole.

- Yona je vais la faire venir pour qu'ont parlent tous ensembles et en même temps lui faire une petite mise au point, je ne veux plus voir ou entendre ce qu'elle à dit, je suis gentil avec elle je vois pas pourquoi elle ne te porte pas de respecte alors que tu lui à rien fait, je déteste ce genre de personne si elle capte je vais la punir sévèrement.

Je suis un peu en colère sachant que ce n'est pas envers Yona vue qu'elle n'as rien fait mis à part me sauter dessus, elle est toujours ainsi envers moi je suis habituer et j’aime sa franchise, si Elise ne l'accepte pas et bien tant puis alors je lui apprendrais à l'apprécié ou au moins à vivre sans se foutre sur la tronche en permanence.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 5 Déc - 13:56






Elle, elle et encore elle...


La douce chaleur de mon aimé contre moi, je ne voulais qu'une chose, que cela dure encore et encore. Et puis ses mots arrivèrent, telle une douche froide. Un cataclysme, aucun doute, elle puait la jalousie et pas besoin d'user de mon odorat de serpent pour le savoir! C'était quoi son problème à cette puritaine ? Je ne pouvais pas savoir qu'elle avait été rembarrée froidement par cet homme que j'embrassais, toutefois cela frôla mon esprit. Et un en éclaire, je l'imaginais nue couchée sur un lui s'offrant à Vlad, mon sang ne fi qu'un tour. Je bondis sur mes pieds alors que mon amour s'efforçait de se faire comprendre.

Un instant, il était aussi fâché que moi ? Si ce n'est sans doute moins, mais contrairement à lui je le montrais franchement. Je devinais donc bien la colère grondante du à l'attitude de cette… horreur… Au moins, je le savais de mon coté et bien que jalouse au début, cela s'était effacé. Seul les fous ne changent pas d'avis, bien que là c'était une question de coeur.

D'une main, j'aidais mon Vlad à se relever avant de l'embrasser une nouvelle fois. Que dire ? Vas-y chéris gueule lui dessus je vais chercher les pop-corns ! C'était pas l'envie qui manquait, mais l'idée de la chasser ne lui vient même pas. Non au lieu de ça il prenait des pincettes avec elle ! Minutes, c'était qui qui revenait pour trouver une inconnue dans sa demeure ? Respire Yona, mais pas trop, mais expire surtout.
- D'accord, prend des gants avec elle. Fais la sortir de son trou, je m'occuperai de sortir les ordures.
Bien sûr, elle faisait partie des ordures, mais j'avais le tact de ne pas le spécifier. Après tout, ce n'était pas contre… en fait si je lui en voulais. Comment avait-il peu me faire ça ? N'avais-je pas tout son amour ? Alors pourquoi diable une autre ? Avait-il besoin de quelque chose que je ne pouvais pas lui donner ?  C'était illogique.

Je baissais les yeux avant de prendre le sachet avec le repas, une boite en bois de la taille d'une boite à chaussures et la vaisselle cassée. Le reste pouvait bien attendre, ce n'était rien de fragile que j'allais trier plus tard et sûrement aller ramener une partie…

Sans un mot je me rendis dans la cuisine. Que faire ? Je posais les boites contenant une viande cuite d'un restaurant chic, de la sauce, des légumes ou plusieurs bonnes choses. Il y avait même une petite bouteille de vin de qualité. Heureusement son emballage l'avait protégé. Le tout bien placé sur la table de cuisine, je ne savais pas quoi faire. Devais-je attendre ? Les laisser discuter et m'effacer… Ça m'énervais vraiment qu'il semble plus inquiet pour cette vache que pour moi. Que lui avait-il prit pour la ramener ? Bon sang, je ne comprendrais jamais et je n'avais aucune envie de al voir rester !


Codage by Lamire
Messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 21
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 5 Déc - 15:42
Je reste enfermée dans ma chambre après avoir tout posé soigneusement où il fallait. Je suis toujours énervée mais la jalousie à finir par partir. Pourquoi je devrais être jalousie après tout ? Il n’est pas à moi et je ne suis rien pour lui. Je commence à me faire enfin à cette idée et mon affection plus qu’amicale s’éparpille au fond de moi. C’est étrange comme sensation mais au moins je ne souffre plus. Cela dit je ne me vois pas passer mes journées dans une maison où les deux se sautent comme des lapins. Désolée de l’expression mais c’est vrai en même temps autant que je passe ma journée dehors ça reviendra au même.

Je refais mon lit pour qu’il soit propre et beau avant de voir le collier que m’a offert mon maître. Je ne l’ai pas encore regardé de près et je souris un peu avant de le garder autour de mon cou et d’ouvrir la fenêtre pour y aller mon corps d’humaine… En ce moment j’ai envie d’avoir le corps entier en vrai femme pour pouvoir sauter dans les buissons se trouvant en bas et fuir pendant quelques heures avant de revenir m’excuser au près de monsieur Crimson d’avoir fait l’idiote en sortant par la fenêtre sans prévenir.

Je soupire en entendant que ça parle dans l’autre pièce mais je n’écoute pas vraiment. À quoi bon après tout ? Je sais ce qui va m’attendre dans quelques minutes et leur discutions ne m’intéresse pas du tout.  Je sais que je vais me faire engueuler pour ensuite être punie comme si c’était simplement de ma faute. Oui je suis aussi fautive dans l’histoire voir la plus fautive même mais cette Yona n’avait cas ne pas m’envoyer des regards noirs et de ondes de haine qui me donne la colère que j’ai. Mais bon c’est toujours la ou le favori qu’on chouchoute et qu’on croit alors l’autre prend. Dans n’importe quelle circonstance c’est comme ça puisque les humains on le caractère de favoritisme. C’est bien pour ça que je préfère être hybride enfin de compte je ne préfère personne.

Je fini par m’apaiser calmement et je le suis totalement lorsque je n’étends plus personne parler dans l’autre pièce. Ah… Je sens que ça va être ma fête. Je reste appuyé sur le rebord de la fenêtre à regard ce qu’il se passe dehors en attendant de voir monsieur Crimson entrer ou bien m’ordonner de sortir…
Messages : 83
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 21
Localisation : Partout
Multi-Compte : Nao - Vasta
Fiche de Présentation : Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): X
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 5 Déc - 17:39
détails
Un, deux puis trois
La vie et les jalousies vont bon train
ft. Yona, Elise
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Je suis dans la merde ?


Je laisse alors la petite lamia en tiquant sur sa phrase, sortir les ordures, je pense qu'en fait si je fait des sous entendus ben elle parle d'Elise. Je soupire puis marche vers la porte de sa chambre, je capte pas trop pourquoi ça dois ce finir par une catastrophe, j'ai vue Elise je l'est trouvé charmante c'est vrai mais la situation dans laquelle elle se trouvait ne me plaisait pas du tout donc j'ai décidé de l'aider, je voulais pas cette situation.

Yona est avec moi depuis bien plus longtemps et c'est vrai que c'est ma femme, ma compagne, j'ai plus partagé avec elle qu'Elise, et aussi d'autre choses bien moins avouable mais c'est notre vie pas la sienne, je lui offre la chance d'avoir sa propre vie et j'ai quoi en retour ? Un gros caca, non merci, pour ça que je dois faire une énorme mise au point.

J'arrive devant la porte de la chambre puis tente de l'ouvrir, mais voilà je but vite sur le fait qu'elle est fermé à clé. Je soupire lourdement puis restaurant mon calme je toque doucement.

- Elise tu peux venir je voudrais te parler, alors ouvre et viens nous rejoindre Yona et moi. Je te donne une minute ensuite je te punirais si tu ne viens pas, soit sage et viens parler avec nous.

Sous entendus si tu magne pas ton cul je vais te punir salement, voilà que je ne dis la phrase mais que je le pose joliment, j'ai bien l'intention de la punir oui mais bon je vais pas la frappé, tout au plus lui interdire certaines choses, ou lui coupé les vivres pendant un petit temps, je suis pas un tortionnaire, je veux juste avoir un loft ou ont vie en harmonie.

Je crois que je pose le doigt sur un rêve fort idiot, Elise semble ne pas pouvoir voir Yona en peinture, Yona elle c'est plus du genre je vais te bouffé, et elle en est capable. Je reviens vers le salon en regardant la lamia dans la cuisine, je dois la rassuré, je refuse qu'elle crois que je me lasse d'elle, ce qui est entièrement faux.
Je fait le tour du comptoir sans trop m'occupé de ce qu'il y à dessus puis m'approchant de Yona je la love dans mes bras en posant ma tête sur sopn épaule puis doucement je prend la parole.

- Yona je te demande juste d'être sympa avec elle, j'ai adopté Elise car ont la maltraitait au marché noir, je veux juste lui offrir la chance de vivre sa vie en paix, et je te le dis j'ai aucunes intention de la jeter à la rue. Je t'aime ma petite lamia et toi seule à le droit à mon cœur.

Cela dis je me demande quand même ce que je fou dans cette guerre froide qui se passe entre les deux, je suis au milieu de Nagasaki ou quoi ?
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 5 Déc - 19:11






Deux assiettes.


Oké, je devais pas juste accepter qu'elle vive sous notre toit, mais aussi la possibilité qu'elle soit dans notre lit. Bordel de merde! Qui pouvait accepter une chose pareille? Certainement pas moi qui suis possessive au point de marquer l'homme que j'aime! Franchement! Ouvrez les yeux une seconde, elle se prenait pour qui? Se pavaner, se frotter ainsi et m'insulter. Clairement, j'étais furieuse, d'une colère froide, et blessé d'une blessure chaude. Le contraste était que je n'avais plus aucune envie de quitter la cuisine ou de le voir. Là je voulais sortir par une fenêtre et aller prendre l'air. Parce que même ici, l'odeur de cette meuf y était. La vache! C'était pire que de la jalousie, je me sentais trahie!

Devinez qui débarqua d'un faut calme. Je pouvais le sentir, il était prit au piège, dans son piège.  Car moi je n'avais pas demandé à pété un plomb sous le parfum d'une vache en rûte! Non mais c'est vrai quoi! Je suis une serpente hyper sensible et j'ai tellement peur que ce que vie... vivais! avec Vlad ne soit qu'un rêve... Là clairement c'est plus qu'un songe. Je ne pourrais pas supporter cette puritaine longtemps. avec son " Je suis déçue" de dix mètres de haut... Alors oui certains dirons que c'est normale d'être sur la défensive à ce point et d'autre dirons que je n'ai qu'à avoir confiance! Comment le pourrais-je? Elle est là, bel et bien là!

Vlad arriva, mon sang se glaça, je reculais sous son approche, mais dé que je sentis son odeur. Arf, toute résistance s'envolèrent. Vive l'amour, il vous rend dingue et idiot. Je venais d'être la reine des connes sur ce coup. Surtout quand il se mit à parler d'elle. Il pouvait y mettre des milliers de je t'aime avec, la pille passait quand même pas.
- De toute évidence elle avait besoin d'aide. Après tout, ce n'était pas comme si elle avait droit à aller se promener une demi-journée pour à son retour sentir une vache en rute se frotter contre son aimé! NON!. C'est pas comme si elle pourrait la jalousie et le chagrin. Combien de temps t-a-il fallu pour la repousser? Une minute? Une heure? D'autre se serait pas gêné.
J'allais trop loin, je le savais, mais je l'avais dis. Je reculais en secouant la tête une main sur la bouche. Choquée de mes propres mots. Choqué de cette colère et de comportement que je venais d'avoir. Quelle mouche m'avait piquée? Je l'ignorais, mais je n'arrivais pas à lui faire face. Je me tournais vers les armoires, cherchant après des assiettes, deux, que deux. Il y avait une bonne raison à juste deux, car l'une d'elle n'était tout simplement à ça. Deux assiettes et trois verres à vins. Cherchez la logique, moi je la connais, moi seule...
- Je suis désolée... Depuis le début je me dis que c'est trop beau pour être vrai. Que cet amour que l'on se donne l'un à l'autre... je... j'ai du mal, je n'ai jamais été aimée, ni même désirée et tu es arrivés. Et là c'est elle qui est arrivée et je ne sais pas ce que je dois en penser.
Montrons donc qu'on a du cran! J'en ai toujours eu et plus que de raison. Du révère de la main je séchais mes larmes avant de lui faire face, les trois verres en main et un vague sourire doux. L'épreuve du feu pouvait donc commencer.

Codage by Lamire
Messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 21
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 5 Déc - 22:01
L’heure de la sentence a sonné. Je sors de mes pensées lorsque j’entends les paroles et mon maître qui avait essayé d’ouvrir la porte en s’y résignant en toquant. Ses mots… Il me prend pour idiote ? Comme si je ne savais pas qu’il aillait me punir même si je venais maintenant. Je préfère qu’il soit direct au lieu de faire des phrases jolies pour essayer de m’amadouer. Je ne suis pas idiote et je le prends assez mal à vrai dire. Si ce genre de discours marchait sur les autres hybrides ou sur Yona c’était le contraire pour moi. Et à quoi bon parler ? Ça ne sert à rien ! Ce n’est pas que je ne veux pas m’étendre avec sa bien aimée à présent je me fous avec qui il est. Après tout il a trouvé quelqu’un et puis mon amour n’était qu’éphémère vu comment j’ai réussi à faire disparaître ce sentiment rapidement. Je n’ai plus aucune colère ni jalousie envers l’hybride et peut-être on arrivera à s’entendre. Je dis bien peut-être puisque je ne suis pas très doué en bavardage avec les hybrides…

Je ferme la fenêtre après quelques minutes pendant que les deux amoureux parlaient. Je n’écoute pas ce qu’ils se disent puisque ça ne me regarde pas et j’attends que sa ce calme avant de sortir de ma chambre en déverrouillant la porte.  Je me dirige vers le salon avant de m’asseoir les pattes sous mon corps et les bras croiser sous ma poitrine en attendant que les deux autres arrivent pour parler de je ne sais quoi.

-De quoi voulez vous qu’on parle ?

Je n’en dis pas plus quoi que j’aurai pu rajouter un « Je trouve cela inutile de discuter » puisque quoi qu’il arrive je serais punie. Enfin de compte j’aurais du profiter de l’air frais par la fenêtre de ma chambre que la sentence aurait été la même et sera la même. Mais... Même si je dis tout ça je sais que je ne serais pas rester dans ma chambre. Pourquoi ? Parce que je suis beaucoup trop obéissante pour lui désobéir. C'est bien pour ça que là je suis assise au sol en attendant calmement parce que je suis totalement incapable de dire non ou bien que mon corps refuse de suivre les ordres. Je soupire intérieurement en regardant monsieur Crimson et attendant sagement.
Messages : 83
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 21
Localisation : Partout
Multi-Compte : Nao - Vasta
Fiche de Présentation : Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): X
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 6 Déc - 12:34
détails
Un, deux puis trois
La vie et les jalousies vont bon train
ft. Yona, Elise
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Je suis dans la merde ?


Allons bon je la câline lui montre de la tendresse tente de la rassuré, et bien non elle préfère me repoussé, je soupire doucement ne voulant pas la braqué quand elle prend la parole. Une vache en rûte, se frotté à moi, chaque mots qu'elle me sors me poignarde au plus profond de mon être, je ferme la bouche la laissant faire ce qu'elle désire. JE ne dis mot la laissant prendre ses marques, elle me crois donc si infidèle, si impur si peu aimant à son encontre.

Je soupire lourdement en calmant un peu ma colère, je peux la comprendre mais certainement pas laissé passé un truc, son doute sur mes sentiments pour elle, je suis vexé et outré de la voir me croire si peu aimant envers elle. Un rien hautaine, un rien possessive, je l'aime ainsi ma lamia mais une autre chose me mine pour le moment les doutes qu'elle me jette à la face sans vergogne, je suis déçus pour le coup.

Je m'approche pour lui essuyer les larmes sur son doux visage silencieux mais mon un furtif reproche dans les yeux, je ne veux pas m'engueulé avec mon amour mais si je le dois je le ferais. finissant de faire partir ses larmes je me met à prendre la parole avec douceur mais une pointe de reproches se fait sentir tout de même.

- Qu'ont soit clair Yona, tu est ma compagne mais je n'aime pas qu'ont s'engueulent donc voilà le topo, j'ai adopté Elise parce qu'elle allais mourir là ou elle était, je n'est eut aucuns mal à lui dire non, la seule dans mon cœur c'est toi petite idiote. Tu pense que je vais te trahir alors que je t'es donné mon amour alors tu est stupide, je refuse de voir ma lamia si soupçonneuse alors que je n'est rien fait.De plus le conte de fée que je t''offre, l'amour que je te donne se renforce de seconde en minute, d'heure en jours, si je te perd je préfère mourir, jamais je ne t'abandonnerais, jamais je ne te laisserais seule. Crois ou non tout ça mais c'est une vérité, je t'aime espèce d'andouille.

Je lui ouvre encore une fois mon cœur, je lui laisse la porte grande ouverte, je lui montre encore une fois que je n'aime qu'elle et m'approchant d'elle je l'embrasse, je ne cherche plus à la convaincre, elle seule dois choisir si ou non elle me fait confiance. Je laisse ma langue venir caressé la sienne un petit temps avant d'enfin me redressé maintenant la vrai mise au point vas pouvoir commencer. En parlant de mise au point voilà la centaure qui arrive et se pose dans le salon en me demandant de parler de quoi.

Je caresse doucement la joue de Yona puis fait le tour du comptoir en m'approchant de la jeune femme, je prend une chaise puis la glisse doucement sur le sol pour venir en face d'elle posant mon derrière dessus, je croise moi aussi les bras sur ma poitrine avant d'un instant fermé les yeux puis cette fois je repris avec moins de gentillesse, moins de tendresse, presque sèchement pour bien me faire comprendre.

- Je vais pas te faire tout une apologie mais voici deux trois choses à savoir. De un, si Yona et moi ont s'envois en l'air ça te regarde pas, donc tu vas présenté tes excuses à ma petite lamia et ensuite le deuxième point, je t'es adopté pas pour couché avec toi j'en est aucunes intentions, comme je te l'est dis cet après midi j'ai agis pour t'aider pas pour autre chose, je voulais te voir heureuse mais là tu m'as un poil déçus donc voici ta sentence. Je te prive pendant un mois de luxe car j'ai bien remarqué que t'aime le luxe, ensuite tu peux sortir mais je te donnerais pas d'argent. JE te souhaite de trouvé un vrai amour mais ici tout ce que tu auras c'est un toit, de l'amitié et si tu manque encore de respect envers Yona je serais encore moins sympa.

Je suis ferme et un peu sec mais je veux faire passé le message, je lui offre quand même une super opportunité d'être enfin libre et voilà comment elle me remercie, je hait les gens qui se croient au dessus de tout, si elle pense que je vais laissé insulté la femme que j'aime elle se trompe lourdement. Je me redresse enfin puis me levant je reprend la chaise pour le remettre à sa place allant aider Yona à mettre la table je lance comme ça plus pour Elise.

- Bon un coup de main ça ferais plaisir.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 8 Déc - 22:07






Une boîte en bois?


Et les remontrances commencèrent. Je savais que ça ne lui plaisait pas, qu'il avait l'impression que je n'avais pas confiance en lui. Comment le pouvais-je? Une après midi seul et une autre est là! Que se passerait-il avec une journée sans moi?  Allais-je le retrouvé marier à une autre? Minute, pouvions-nous seulement envisager ce future? Étais-je seulement capable de lui donner un enfant. C'était pas le bon moment pour se poser ces questions, si? Non! Définitivement pas hein!

Je détournais les yeux, me faire gronder c'était pas agréable. Il n'élevais pas la voix, mais il était clairement pas contente. Je le compris d'autant plus quand il s'adressa à Elise, oui bon la traiter du Puritaine c'était un peu fort. J'avais mal pour elle, d'autant que c'était moi qui était arrivée en mode furax. Elle avait juste essayée de se défendre, la pauvre, ce n'était pas juste qu'il s'en prenne autant à elle. Devais-je la défendre? Ou au moins m'excuser? Je votais pour la seconde option, bien que ce n'était pas vraiment elle qui devait fermer son clapet, de toute façon Vlad prendrait pour elle si je l'envoyais chiée.

J'allais me faire punir oui! Je voulais pas fâcher Vlad, mon amour... si seulement il pouvait se mettre à ma place un instant, soit. Je sortais des couverts, pour deux. Oui, des assiettes pour deux, des couverts pour deux, mais trois verres et une petites bouteilles de vin! Moi qui voulais manger ce délicieux repas en tête à tête, j'avais même des bougies dans un des sacs de mes courses. Bon, une autre fois, j'avais autre chose à me mettre sous la dent en attendant. Alors bon, soyons gentille, je lui laissais la place. Pour ce soir!

Sans attendre, je finie par prendre ma place et dé bouchonnais le vin. Le doux et savoureux parfum des raisins mûris avec l'age. Un délice, alcoolisé, donc en douceur. Dé que la centaure fut là, je me levais, lui tendant une main. Un effort, je sais que je suis pas agréable à regarder, mais tout de même. Je lui offrais un petit sourire, mi désolé, mi prévenant. M'en voulez pas, je fais un effort.

- C'est moi qui te dois des excuses. Je n'avais pas à me mettre en colère contre toi sans rien savoir... Je tâcherai de pas t’étouffer pendant ton sommeil, ni d'être trop désagréable.
Oké c'était d'horrible excuse, mais je lui montrais la place juste à coté de celle de Vlad. Et en face de moi. Mais c'était convenable, avec le verre de vin, l'assiette et tout. Il ne manquait que d'ouvrir les boites remplies de nourritures. Dites que je suis brave et pas si méchante, non? Dommage.

Pour ma part j'allais devant ma place avec cette mystérieuse boîte à la place d'assiette et des couverts. Quoi? Vous voulez savoir ce qu'il y a dedans? Et bien vous attendrez, car je n'avais qu'une hâte l'ouvrir.

Codage by Lamire
Messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 21
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 9 Déc - 21:25
Je reste assise en attendant de voir monsieur Crimson s’approcher et s’asseoir sur une chaine avant d’attendre un moment pour prendre la parole. Tout ses mots me donne envie de partir de cette maison je déteste que me prenne pour la fautive de tout ce qu’il se passe et je n’avais aucune intention de coucher avec elle. Quand je pensais éprouver un peu d’amour envers lui je voulais simplement le remercier d’un simple baiser et non pas lui sauter dessus. Comme je m’étais dis à moi-même bien avant je ne veux pas coucher pour coucher mais coucher par amour. Alors l’idée de coucher avec lui ne m’était pas vraiment venu à l’esprit au moment où je l’ai embrassé. Mais il n’est pas sensé le savoir.

Ah… Est-ce que je tente de lui répondre ou bien je reste muette comme une docile hybride ? Tel est la question ! Je n’ai pas vraiment envie de me ne rien dire puisque j’ai envie d’être claire. Je réfléchie un moment avant de me décider à parler calmement et pour mettre les choses aux points aussi de mon côté.

-Sachez monsieur Crimson que je n’ai jamais voulu couché avec vous. Je vous ai donné se baisser pour vous remercier et je fais cela avec tout mes maîtres. Je m’excuse de l’avoir fait sans savoir que vous êtes en couple. Il est vrai que je me suis mal comporté avec mademoiselle Yona et je m’excuse d’avoir émis des propos aussi vulgaires venant de ma personne.

En parlant de Yona j’ai parlé plus fort et je l’ai regardé en  m’excusant même si au fond de moi j’avais envie de rajouter un petit « mais je ne suis pas la seule fautive dans l’histoire ». Mais bon je suis beaucoup trop obéissante pour le faire comme d’habitude. Je lui offris même un petit sourire sincère en baissant la tête pour m’excuser avant de la relever et de me relever moi-même en voyant mon maître repartir.

Lorsque je l’entends demander de l’aide je viens sans broncher avant d’être surprise de la main qui se tend vers moi. Je regarde l’hybride tout en l’écoutant. Elle est amusante cette demoiselle… Je l’ai peut-être jugé trop vite mais bon après tout elle ne sait pas ce que j’ai pensé. Je lui serre la main doucement en lui offrant un sourire et hochant simplement la tête. Je fini par les aider à mettre la table mais je ne dépose que deux assiettes et deux couverts. Je n’ai plus très faim avec tout ça et je préfère aller me coucher sans perdre de temps. Et puis l’alcool n’est pas mon fort. Je leur souris pour ne pas qu’ils pensent que je ne veux pas manger avec eux à cause de tout ce qu’il c’est passé et j’essaye de les rassurer comme je peux.

-Je vous laisse manger entre vous, je n’ai plus très faim à présent et je suis assez fatiguée de cette journée mouvementée. Bon appétit et à demain.

Je pars vers ma chambre avant de fermer la porte délicatement et de me changer en retirant mon corset et l’échangeant avec un simple pull de pyjama en soie. Je m’allonge sur mon lit avant de fermer les yeux et d’attendre calmement que le sommeil arrive.
Messages : 83
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 21
Localisation : Partout
Multi-Compte : Nao - Vasta
Fiche de Présentation : Présentation

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): X
Maître/Maîtresse: X
Esclaves: ...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine - Neutre
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 10 Déc - 8:20
détails
Un, deux puis trois
La vie et les jalousies vont bon train
ft. Yona, Elise
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Je suis dans la merde ?


Semblerais que d'avoir engueuler mes filles à payer mais je me rend compte aussi d'une erreur je crois, j'ai déçus Yona et ça j'aime pas lui faire du mal, je la considère comme ma femme donc lui faire du mal est proscrit pour moi. Je remet la chaise en place quand j'entend Elise se relevé, c'est vrai que des sabots sur le parquet ça fait un peu de bruit, la chaise en place je vais aider Yona à mettre la table, quand Elise prend la parole pour s'excuser, merci enfin les choses se décoince.

Chose qui m'amuse Yona promet de pas bouffé Elise, si elle savait la pauvre qu'elle en est capable, je ne dis plus rien profitant de cette paix enfin revenue pour prendre place à table quand Elise s'excuse pour nous laissé en paix, dommage j'aurais voulus encore discuté avec elle moi. Je ne dis pas plus la laissant donc partir à sa chambre, je me concentre donc sur ma femme, euh pardon ma lamia.

- Bon puisque Elise à décidé de ne pas partagé ce repas avec nous je vais le faire entre nous, voilà Yona je te demande une minute de ton attention. Çà fait maintenant deux mois que tu vie avec moi, je suis très fier de t’avoir avec moi, je t'aime et je voulais te donné ceci.

Je plonge la main droite dans ma poche pour en sortir un petit écrin en velours puis lui tend ne l'ouvrant pas, je ne veux pas lui dire mais lui montré, elle est tout pour moi et je l'aime du plus profond de mon cœur. J'attend qu'elle ouvre la boite qui contient un solitaire en diamant incrusté dans un anneau en or blanc, j'ai fait cette folie car la demande que je vais lui faire est importante à mes yeux et je ne veux rien gâcher non plus.

Je prend le verre en profitant du jus de raisin fermenté, cet alcool est délicieux, enfin j'ai pas à me plaindre, Yona à toujours des goûts super et à un palet fin, son hybridation peux faire peur à pas mal de gens mais moi je l'aime tel quel. J'ai jamais été choquer par quoi que ce soit la concernant, j'ai toujours aimé son coté possessif, sa ferveur à vouloir protégé ce qu'elle à et je lui offert une vie que je pense un peu meilleur, je ne lui impose jamais rien, je la laisse libre de ce qu'elle veux faire, rarement je lui donne des ordres mais bon j'abuse pas non plus.

J'ai une idée donc je pose mon verre avant de la regarder, je lui souris doucement puis reprend la parole avec douceur.

- Yona, ont vas partir pour les sources chaudes toi et moi, en couples, ont vas y séjourné pendant une semaine. Demain ont prépare nos sacs et ont décolle, ont laisse Elise se reposé ici et prendre ses marques pendant ce temps toi et moi ont iras profité un peu de la nature et de la tranquillité, ça te conviens ?

Voilà je lui est fait deux demandes, la première et pas des moindre je la demande en mariage et la deuxième je lui offre de venir avec moi aux sources chaudes, si ça lui plais pas je sais plus quoi faire là, j'ai pas envie d'avoir ma compagne qui me fait la tronche non plus. J'ai envie de voir son sourire, de voir son regard amoureux, sa passion pour moi, je l'aime de tout mon cœur ma petite lamia.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 12 Déc - 0:13






Une boîte? Ho mon dieu!


La douche froide passée, je ne m'attendais pas à ce qu'elle refuse de dîner avec nous. En fait si, elle avait eut une peine de coeur, donc forcément toute cette agitation en plus coupe l'appétit, mais découvrir qu'elle a embrassé mon aimé me fait mal au coeur. Certes je lui ai quand même tendue la main, mais je n'osais plus regarder Vlad en face. Elle l'avait embrassé, lui avait-il rendu ? Je n'en savais rien, je craignais le pire sans penser à rien d'autre. Aucun sourire ne pointait sur mon visage alors qu'il disait m'aimer. Je savais que c'était vrai, mais… je n'arrivais pas à lui répondre. J'étais perdue face à tout ce qu'il venait de se passer et de comment gérer la situation.

La boite en bois devant semblait être la seule chose qui composait mon monde alors qu'il tendit une étrange boite. Je la pris, fixant le tissus sombre à la douceur envoûtante. Si agréable au touché, mon cerveau remis les morceau rapidement en place. C'était pas ? Je n'osais pas l’ouvrir, je n'osais pas bouger, j'étais en proie à une chose inconnue, le stress ! Mes mains tremblèrent avant que je n'ouvre doucement la petite boite. Mon coeur explosa, des larmes roulèrent sur mes joues. C'était vraiment le moment de me donner ça ? Après une telle dispute ? Alors que je doutais et que j'avais peur ?

Il reprit la parole, comme si c'était parfaitement normale. Ca ne l'était pas pour moi, pas après si peu et autant de temps… pas alors qu'elle était dans une chambre de cet appartement ! Je ne parvenais pas à comprendre à réfléchir. Du temps, me fallait-il lui demander un peu de temps ? Je n'en savais rien, tout ce que je savais c'était que… je l'aimais. Plus que tout, plus que ma vie. Je l'aimais, n'était-ce pas assez ?

Doucement, je posais la boite sur ma boite, une main sur ma bouche, des larmes pleins le visage. Incapable de dire un mot alors que tout semblait aller trop vite d'un coup. La tête me tourna, mon coeur se serra douloureusement, j'avais besoin d'air, j'avais besoin de boire quelque chose. Et la seule chose qui était sous ma main fut le verre de vin. Il passa d'une traite, très bon tien, mais trop vite. L'alcool eut un effet beauf et me monta aussi-tôt à la tête. J'eu la nausée et l'instant d'après, tout ce mit à tourner. Je n'allais pas être malade, j'étais juste ivre en deux secondes et sous le choc, au moins les larmes s'arrêtèrent.

Un petit rire de joie explosa dans ma gorge, je sourie avant de me lever pour le prendre dans mes bras et l'embrasser. C'était trop, beaucoup trop pour mon coeur amoureux. Trop pour mon cerveau jaloux et encore furax. Trop pour une vulgaire petite hybride. C'était juste trop beau.

Et me levé ne fut pas une bonne idée. L'alcool agit une deuxième fois et ce fut les bras de Morphée qui m'accueillir. J'avais mangé ce jour là ? Aucun souvenir, j'étais juste trop heureuse que pour penser à autre chose.


Codage by Lamire
Messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 21
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-