Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Un autre? [ pv Crimson ] [ Fini ]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 27 Nov - 21:37







Je mords. Faites attention.


En fin de compte, le grand blond ne m'avait pas adopté. Ce type me laissa pourris dans ma cage piteuse et dans mon état pitoyable, je n'allais pas pouvoir prendre l'air. Cette peste de femme avait jugé que je méritais davantage de me faire battre que de manger quelque chose de potable. Ou que je puisse avoir une cage digne de ce nom.

Autant dire que cela n'arrangeait pas mon animosité envers elle. Je jurais même de lui casser le nez en sortant, comme quoi je commençais à mal tourner. Est-ce une chance si elle fut virée pour traitement inadmissible envers moi? Je n'en étais pas certaine, mais je pouvais au moins avoir droit à une douche et un vrai lit. Mieux que rien, je ne me montrais plus féroce. La douceur n'est un rien plus efficace que la torture, pour preuve je restais bien calme, sans même fuguer. Un hybride modèle qui n'espère qu'une chose, se barrer de cet endroit pourris!

Les secondes semblaient longues, mais certainement pas autant que les heures, qui s'allongeaient. Je finissais par me coucher sur ma paillasse et fixer le plafond.  Quelqu'un passa, quelqu'un partit, moi je restais là. Comptant les carrelages aux murs, essayant de me divertir comme je le pouvais, si bien que je finissais souvent mes journées par faire un peu de musculation. Très délicat pour une femme, je sais, mais je ne suis pas une femme, je suis une hybride.

Les jours passèrent et je me demandais si je n'allais pas finir ma vie dans ce trou. Piégée de voir que les humains préféraient les hybrides plus simple qu'un sujet exotique comme moi. Étais-je condamnée à devoir m'échapper? Vivre par moi-même me semblait impossible, j'ignorais encore trop de choses sur le monde extérieur. Certes j'avais entendu parler des rebelles durant ma première fugue, mais ce n'était là que des murmures lointains et inconnus. Qui étais-je pour ne pas avoir droit à un maître?

La porte s'ouvrit, encore, je ne savais pas si quelqu'un allait venir pour un hybride ou si c'était juste le repas. Il me semblait trop tôt pour manger, mais c'était la seule chose qui m'occupait, alors je n'allais pas dire non. Peut-être était-ce pour un autre hybride, toujours était-il que je me levais pour une fois. J'allais près de la porte de ma cage et attendais, calmement, silencieusement. Que pouvais-je faire de plus? Rien, il n'y avait rien à faire, attendre. Encore et encore, c'était d'une ironie, moi qui avais eu cette hâte de me retrouver entre ces murs.

Que pouvais-je faire si ce n'était attendre?...


Codage by Lamire
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 27 Nov - 21:48
détails
UN AUTRE?.
Courage j'arrive
ft. Yona
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Chère soumise


Je me réveillas mornes, l'esprit dans le colletard, rien de plus. J'avais une grande gueule de bois, la veille j'avais revus un pote de longue date et que je n'avais pas recroisé depuis un sacré bail. Je posa un pied sur la moquette de ma chambre, mais mon corps refusait de m'obéir car il faisait encore un peu frais dans la pièce. Je soupiras lourdement tout en me grattant le nez puis d'un coup je jeta ma couette loin de moi pour m'obligé à me lever, je frissonna en trottinant doucement vers la salle de bain. Une douche bouillante eut le bonheur de me réveillé, je me rasa en même temps tout en fredonnant, qu'allais-je faire aujourd'hui. Un voile noir passa dans mon regard en pensant à mon ancienne hybride qui avais disparus, je la retiens elle. Enfin bref je n'y pensa plus chassant ces pensées en chantant et en dansant dans la douche.

Au bout de trois quart d'heures je me sentis enfin en pleine forme et enfin je sortis de la douche en prenant au passage une serviette, je l'enroula autour de ma taille puis avec une autre me sécha entièrement avants de retourné dans ma chambre pour choisir de nouveaux vêtements, oui ceux d'hier puaient et sont sale. Je pris un pantalon noir en jean et un tee shirt tout aussi noir, mes sous vêtements, ça je me le garde pour moi. Mais vue la fraîcheur de dehors je pris aussi un petit polo profitant ainsi de sa chaleur je m'habillas avant de descendre dans la cuisine pour me faire un bon café. Une fois ma tasse finit j'allumas la radio pour écouté un peu les infos puis me disais que je devrais sortir un peu car j'avais quelques trucs à acheter, donc le programme de la journée est en fait simple. J'allais passé une partie de ma journée dans les magasins, super j'en frémis d'avance moi qui aime pas trop les magasins, enfin bon je doit le faire.

Je coupa la radio puis alla vers l'entrée en laissant ma tasse sur la table, j'attrapa mon manteau et mes clés de voiture avant de passé la porte et de la fermée. La voiture m'attendais comme à son habitude sur le devant de la porte du garage, c'est une Mustang de 1969, un moteur V8 et 16 soupapes, j'adore ce modèle et j'avais mis du temps à me l'acheté. Ouais j'aime ma voiture, c'est mon petit bijou, je monta à l'intérieur et mis la capote en mode ouvert avant de démarré direction la ville. La route se passa tranquillement, rien de spécial à dire sur ça. Je continua en entrant dans la ville, déjà le monde qu'il y avais me fis grimacer mais bon il faut de tout pour faire un monde. Je continua vers le centre ville avant de tourné direction le parking souterrain, je trouva une place au premier niveau avant de coupé le contact et de descendre, je remis la capote en place puis ferma ma voiture en sifflotant. Je remontas vers la surface puis en regardant le ciel bleu j'eus un petit sourire avant d'allé acheter mes bricoles, ouais le plus dur arrivais mais bon si je me dépêche, je pourrais être chez moi avant dix huit heure, ce ne serais pas un mal.

Enfin mes courses finit je retournas à la voiture en mettant mes sacs dans le coffre, puis une drôle d'idée me traversa l'esprit, tant qu'à faire vue que je suis ici pourquoi ne pas faire un tour au refuge, ben ouais je doit avoué qu'être seul me pèse un peu maintenant. Ma décision prise je remontas donc direction le magasin sans vraiment une grande motivation mais bon ont ne sais jamais, je passa devant la devanture en grimaçant un peu. Ce magasin est pas super top mais bon ont trouve des fois de jolis spécimens, donc je posa la main sur la poignée et entra dans un tintement de clochette qui me vis rappliqué le vendeur tout sourire, allons bon je vais avoir le droit à une visite guidée du magasin. Je fis une moue un peu boudeuse mais ne dit rien en le suivant, il me demandas ce qui me plaisait et ce que je voulais, je rétorquas que je suis venus juste pour voir pour le moment, oui je n'allais pas me laissé faire et prendre une hybride pourris, j'ai beau les aimer ou ne pas les aimer je suis pas stupide non plus. Le vendeur me laissa donc seul au milieux des cages sans rien dire de plus retournant vers d'autres clients. Je marcha doucement en regardant les cages les yeux mis clos me demandant si j'allais ou non ressortir seul, je passa devant une cage qui m'étonna. Sur la plaque je pouvais lire deux noms alors que je ne voyais qu'une petite hybride, mignonne soit dit en passant, je m'accroupis devant la cage en la regardant droit dans les yeux, j'attendais qu'elle me parle pour ensuite voir si oui ou non j'allais engager la conversation.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 27 Nov - 22:32







Ne criez pas, sinon...


Étais- je vraiment perdue ? Je ne le pensais pas, je pouvais humer une délicieuse odeur, un parfum provenant de la chair d'un être vivant. Une saveur unique et rare, mais cela pouvait-il être possible. La porte s'était ouverte, une seule personne était entrée. A cela j'avais fermé les yeux, sachant que ça ne pouvait pas être un acheteur. J'avais hésité à retourner m'asseoir, à attendre encore, mais au lieu de ça je me contentais de fermer les yeux. Là debout devant ma porte, ne sachant pas ce qu'il allait arriver de moi, je ne souhaitais pas pour autant de mourir, mais ce n'était pas loin.

Puis le son des pas s'arrêta, comme si l'écho décisif venait de sonner. Allais-je être renvoyée en dressage ? Anesthésiée parce que je ne plaisais pas ? Cela aurait du me faire peur, mais pouvais-je me permettre de craindre la mort à alors que je n'ai pas goûté à la vie ? C'était pour moi insensé, mais j'avais peur. Peur de mourir, peur de ne pas avoir ma chance, peur de ne plus être d'un monde.

Le silence dura avant que je n'ouvre les yeux, il ne s'agissait pas du type qui donnait à manger. Je penchais la tête, fixant cette personne qui je n'avais jamais vu. Avais-je espéré que se soit lui ? Bien sur, cet homme avait été si gentil avec moi, mais cela n'allait jamais se produire, il avait dit ne pas vouloir d'hybride. Ne pas vouloir de MOI. Cela était douloureux, mais je ne pouvais pas lui en vouloir, pas plus qu'au grand blond. Alors que cet inconnu aux yeux étranges.
- Bonjour ou peut-être bonsoir. Je n'ai plus la notion du temps ici.
Qui êtes vous ?

Une question bien singulière venant de ma part, mais s'il me regardait. Si ses yeux de deux couleurs étaient posés sur moi, si cet homme à l'odeur de lux et de produits frais me regardait, ce n'était que pour une chose. Un vague sourire glissa sur mes lèvres, moqueur et surpris, après tout, qui pouvais vouloir une telle créature ? J'étais un mélange immonde, un rejet douloureux qui ne désire que briser ces chaînes.

Doucement, avec ma lenteur de serpent et ma grasse naturelle, je viens poser une main sur le plexiglas qui me tenait enfermé. J'approchais ensuite d'un pas, déterminé et bien sûr, aucun doute n'existait en dehors de mon demi-sourire. De cette ironique qui brillait dans mes yeux, au désir de briser les règles pour trouver mieux. C'était ce qui grondait en moi depuis le premier jour ou je m'étais glissée hors de ma cage, trouver un endroit ou vivre. Trouver ma maison et quelqu'un qui méritait d'être mon maître.
- Les chatons sont plus loin dans le couloir.
Ma voix se fit plus ferme, provocante et presque méchante. Ces saloperies de chats que tout le monde voulait, d'une bouchée je pouvais en gober un, mais cela avait-il de l'importance ? Pour moi… bien plus que n'importe quel mot. J'avais été créé pour mieux, servir, protéger, aimer et aider. Ronronner chaudement sous un touché n'était pas mon… truc.

Ma langue glissa lentement sur mes lèvres avant que je ne me pousse de la parois pour pivoter vers le fond de ma cage. Un sifflement long qui intimait le silence aux autres hybrides m'échappa. Je faisais peur autant que j'intimais le rire pour eux, mais cette fois une seule émotion prima et ce n'était pas de l'humour.

Codage by Lamire
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 27 Nov - 22:57
détails
UN AUTRE?.
Courage j'arrive
ft. Yona
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Chère soumise


Curieuse la petite enfant je la trouve à la fois envoûtante tout autant que impressionnante, son regard ainsi que sa manière d'être me trouble un peu, je la laisse parler sans pour autant encore lancer de conversation. Je me doute qu'elle dois se faire chier entre ses murs, rien ne pourrais la faire sortir de sa torpeur que de sortir de ce lieux.

Puis s'approchant elle pose une main sur le plexiglas avant de me dire que les nekos sont plus loin, je penche la tête avant de me dire que les nekos et bien je ne les aiment pas trop, les câlins ou le ronronnement n'est pas mon tripe, je préfère le rare, voir l'introuvable. En plus j'ai un loft qui ne me permet pas d'avoir un neko ou un inu donc je me recule un peu  la laissant se balader dans sa cage et une fois que j'entend son sifflement je capte mieux son hybridation, un serpent.

D'après ce que je vois elle en impose et ce n'est pas pour me déplaire, je souris fermant un instant les yeux avant de prendre la parole avec une douceur qui m'est peu commune.

- Je suis Vlad Crimson, je me fiche des nekos bien trop fade  et trop prévisible, mais toi tu semble différente. Je ne suis pas contre avoir une hybride comme toi pour compagnie. Si cela te vas ont pourrais discuté un peu savoir si ou non tu voudrais venir vivre avec moi, je ne te force en rien mais j'aime ta manière de faire et je vois que tu sais te faire comprendre, donc j'aimerais en savoir plus sur toi et inversement si tu as des questions.

Me voilà bien bavard, plus qu'à l'accoutumé mais elle m'intéresse vraiment et puis ce n'est pas parce que je hait les humains que je vais ignoré une si jolie hybride. Ce que je trouve de magnifique chez elle sont ses yeux si particulier, mais bon je vais pas en faire toute une histoire, j'ai posé une phrase, lui annonçant une grande chance de sortir de ce lieux, libre à elle de m'ignoré mais le mieux serais qu'elle s'intéresse un peu à moi et pourquoi pas devenir mon hybride.

Je croise les bras sur ma poitrine attendant ce qu'elle vas me dire, je suis d'une grande patience et en rien pressé, je laisse un fin sourire dansé sur mon visage comprenant aussi que mes yeux doivent l'intriguée mais si elle veux savoir elle devras avant accepté de repartir avec ma personne.

Dans le silence qu'elle à imposée d'elle même, je me retrouve être une lueur d'espoir pour elle, mais j'aurais surement encore d'autres choses à lui demander avant de posé un choix définitif.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 1 Déc - 19:42







Comment devrais-je vous appeler?


Il semblait curieux, mais il y avait quelque chose en plus. Son regard avait cette lueur d'espoir, comme si soudainement la terre recommençait à tourner. Était-ce moi qui avait fait apparaître cette intensité rare? Je ne pouvais le croire ou même y penser, une seule chose m'intriguait et je voulais des réponses. Et il se montrait tout disposé à répondre à mes questions, que pouvais-je espérer de mieux?

Un fin sourire se glissa sur mes lèvres avant que je ne me tourne doucement vers lui. Un regard par dessus mon épaule, je détachais mes cheveux d'un geste avant de le regarder. Un air hautain mais pas trop arrogant, je montrais un peu de fierté face à ce que j'étais. Ce n'était pas le cas, mais il ne devait pas le voir, pas comme moi je voyais que je l'intéressais plus qu'il ne voulait le dire.

- Répondrez-vous sincèrement à mes questions? Beaucoup m'ont mentit pour peu. Sachez que je n'aime pas entendre des idées fausses, je ne veux ni être jugée ni à avoir à juger. Certes je semble être trop libre d'esprit pour ce que je suis, mais aucun humain ne pourrait me battre à un bras de fer. Et pourtant on me voit comme une vulgaire poupée, est-ce parce que je suis un peu belle? Alors dites moi, dites moi vraiment. Qu'attendez-vous d'un serpent? Qu'attendez-vous d'une flamme? Espérez-vous avoir quelqu'un près de vous pour vous border, préférez-vous la solitude plus que la chaleur humaine? Devrais-je être esclave ou servante? Allez-vous avoir besoin de mon avis ou préférez-vous me fouetter?

Mon sort, ce n'était pas la seule chose que je voulais savoir, mais avant d'apprendre à le connaître je devais savoir. Allait-il me traiter avec un peu de respect ou comme un vulgaire objet? Je ne voulais pas finir en morceau, je voulais vivre et s'il me désirait à ses cotés autant que cela se passe bien.

- Je n'ai aucune envie de fuir, car je sais le faire. J'ai déjà fugué de cet endroit deux fois. Si vous voulez de moi, même contre ma volonté, à part fuir je ne pourrais rien faire. Sachez... que cette idée est fausse. Je n'aurai aucune peine à vous blesser si vous me blessée. Je ne suis pas un jouet, j'ai été conçue pour aimer, protéger et prendre soin de mon maître. D'ailleurs, comment devrais-je vous appeler? Monsieur, Maître, Sir, Vlad?

Un doucement je marchais à nouveau vers la paroi avant de pencher la tête. Je ne lui avais pas laissez le temps de répondre. Avait-il besoin que je le laisse réfléchir? Si c'était le cas, il me décevrait. Je ne voulais pas d'un maître impulsif, mais quelqu'un qui puisse avoir un sourire et me mater.

Certes j'ai la peau froide, un caractère brûlant depuis que j'ai fugué deux fois. Pourtant, je n'avais qu'une envie, que quelqu'un me prenne dans ses bras en me promettant que j'avais désormais une famille qui avait besoin de moi. N'était-ce pas idiot? Cette envie, ce besoin était gravé dans mes gênes, dans mon cerveau et mon cœur. C'était vitale de me rendre utile, de me faire aimer. J'approuvais pas, mais mon avis n'avait que peu de valeur.

Mon regard glissa sur le plexiglas, je le regardais, essayant de voir à travers ses habits, sa peau et ses muscles. Ce que je cherchais n'était pas visible à l’œil nu, mais en inspirant l'air par la bouche je pouvais en avoir une petit idée. Me servir de mes sens qui n'étaient pas plus humain que moi. Je fermais à moitié les yeux, décomposant son parfum sur ma langue. Qui était-il? Il n'avait pas besoin de le dire, chaque chose venait en son temps.
- Sachez que je n'ai pas besoin de réponse. Je vous connais à présent. Je sais que je n'ai pas à vous craindre, mais vous, avez-vous peur de moi?

Les expressions faciales et les hormones ne pouvaient mentir. Si je sentais la peur c'est qu'il était faible. si je sentais la curiosité c'est qu'il était stupide. Je pouvais m'attendre à beaucoup de parfum, mais celui que je voulais venant de lui soit l'amusement. Je m'attendais à ça et rien d'autre venant de cet homme.

Codage by Lamire
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 2 Déc - 13:32
détails
UN AUTRE?.
Courage j'arrive
ft. Yona
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Chère soumise


Petite et curieuse la lamia s'approchait de la vitre en posant un tas de questions mais les réponses nue fusent pas, je penche la tête la regardant mieux, enfin je peux deviné qu'elle à un certain mal être, à sa façon de bouger de parlé, je comprend un peu mieux ce qui est son moi profond, je ne dis pas avoir la science infuse mais je capte ce qui est certainement une lassitude de la vie, elle aussi est en recherche de ce que je n'est pas, l'amitié et l'amour, deux choses simples et pourtant si dur à avoir.

Je ne mûri aucunes de ses questions me redressant doucement mon œil livide planté sur elle un fin sourire tendre, elle ne me fait pas peur, je devine qu'elle choisiras aussi son maître, je ne cherche pas à l'obligé mais je l’apprécie tel quel, au moins je risque pas de m'ennuyer avec elle je pense.

Nous jouons tous les deux sur un échiquiers, chacun avançant une pièce, notre discutions semble hors du temps mais je ne veux pas partir sans elle donc je joue la carte de la vérité bien que je me doute qu'elle soit déjà décidé sur moi.

- Tu ne me fait pas peur non, j’apprécie ce que tu est et de plus je te trouve charmante. J'ai qu'une seule envie, celle de repartir avec toi. JE vais quand même répondre à une de tes questions car je pense que le reste tu le devine sans que j'ai à parler, Vlad serais mieux que maître ou monsieur, la confiance que je veux instauré entre toi et moi je la veux solide et durable.

Il faut dire que je joue un jeu simple, elle m'amuse oui mais je la respecte aussi, je n'est pas envie de la voir déçus mais bon une lamia n'est jamais cernable en plein, ont ne sais jamais des fois qu'elle se joue de moi. Je chasse cette pensée lui souriant simplement quand un vendeur approche, il souris puis me parle de Yona, ainsi elle s'appelle Yona, jeune lamia ayant eut un maître, elle à tendance à fuir mais est gentille, voilà ce qu'il me sors. Je soupire un peu lourdement ne le regardant puis lui rétorque que si elle à fuit c'est que l'ont à pris cette jeune fille pour un simple jouet, une marionnette, ce qu'elle n'est pas.

Le vendeur décontenancé nous laisse puis je le chasse de mon esprit avant de me concentré sur Yona, je décroise les bras et viens posé une main sur la cage en plexiglas.

- Yona je te propose de sortir d'ici je t'adopte, je prendrais soin de toi comme une compagne une partenaire, une amie ou plus si c'est qui dois arrivé, je ne t'oblige en rien, sache juste que je ne suis pas sociable envers les humains.

J'ai jouer mes dernières pièces, je ne dirais rien ou ne forcerais rien, j'attend maintenant de la voir prendre sa décision qui seras la finale pour moi, je la veux oui mais pas contre son gré, tout ce que je souhaite en fait c'est avoir une compagne avec moi mais pas une humaine, j'en est de trop mauvais souvenir.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 2 Déc - 16:38







Je ne mords pas!
Pas trop~


Ça réaction me convient. Il y avait ce petit quelque chose qui attisait ma curiosité, comme s'il me comprenait. Comme si… c'était étrange mais j'avais le sentiment que nous étions les mêmes, nous avions le même besoin, la même envie et la même recherche. Cette sensation me paraissait stupide, mais c'était un peu rassurant. Venais-je de trouver Le maître qu'il me fallait ? C'était idiot de l'espérer, mais quelque chose me murmurait de tendre la main vers lui et de ne pas la lâcher une fois que je l'aurai.

Quand il me répondit que je pouvais simplement l'appeler par son prénom, j’eus un sourire, celui de quelqu'un qui vient de faire une bonne rencontre. Pas très prononcé parce que je ne voulais pas le montrer, mais assez que pour espérer. Cette chose que je n'avais pas peu faire jusqu'ici. Cette chose qui m'avais été arraché dé la naissance. Venir au monde monstre, vivre serviteur et désirer l'amour. C'était étrange, mais cela me convenait.

Le vendeur vient, cet homme qui n'était pas trop sévère avec moi. Plus humain que son prédécesseur. Il était même chaleureux et au vue de son regard, il avait désiré m'avoir, cela n'avait duré que quelques jours, après… pourquoi donc ne s'était-il plus intéressé à moi après ? Sûrement parce qu'il n'avait pas les moyens ou qu'un chaton était plus tendre. J'avais un caractère fort, mais je pouvais aussi être douce et gentille.

Il le fit remarquer à mon acheteur. Ce qui ne manqua pas de me faire rire. Je n'étais pas un ange, mais je pouvais le devenir, avec le temps, peut-être. Certes avec le temps tous peuvent devenir anges ou démons, mais au fond je n'avais rien de méchante. Juste marre d'être blessée et rejeté, juste furieuse d'être méprisée. Etait-ce pour autant que je sentis qu'il était comme moi, que Vlad avait lui aussi était blessé et laissé pour compte ? Peut-être, je ne le connaissais pas, mais il n'y avait pas de raison différente pour que je sente cet étrange odeur sur lui. Pas du chagrin, pas de la colère, mais plus… autre chose, quoi exactement ? Je l'ignorais encore.

D'un pas, je reculais de la paroi avant de m'incliner poliment. Je pliais le tronc en fermant les yeux, signe de soumission, mais surtout d'acceptation. Il était désormais pour moi mon maître et il pouvait devenir mon ami.

Après un court instant je me redressais en souriant doucement. Un sourire calme et paisible, rassuré et satisfaite. Je me rapprochais un peu de la paroi avant de pencher la tête.
- Mon nom est Yona, je suis une hybride serpent indigot. Mon régime alimentaire est humanoïde, bien que les vipères soient mon repas d'animal. J'ai besoin d'avoir un peu de chaleur car, mon sang est froid. J'adore les gâteaux aux chocolats.
Il devait s'attendre à ce que je ne veille que manger des vipères ou des gâteaux aux chocolats, mais en comparaisons à l'immonde pâtée que j'avais droit… où était le mal ?


Le vendeur revient avec les clés et des papiers à faire signer à mon nouveau propriétaire. Je me réjouissais de pouvoir faire deux pas dehors. Après tout cela faisait un moment que je n'avais pas sentis l'air frais sur mon visage. Dé que le verrou s'ouvrit, je poussais la porte pour sauter au cou de ce fameux Vlad. Qu'il le veuille ou non je l'embrassais, un bref baiser qui ne dura pas. Je le relâchais en souriant amusée avant de tirer la langue. Une vraie chipie !
Codage by Lamire
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 2 Déc - 17:15
détails
UN AUTRE?.
Courage j'arrive
ft. Yona
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Chère soumise


Je lance mon roi à l'attaque pour laisser mla partie se joué encore plus serré, la petite lamia semble troublé ou bien plus réfléchit que ne le laisse croire son apparence, en rien je ne la juge attention. Elle s'approche du plexiglas puis en recule encore un peu me laissant deviné un sourire, si infime mais qui ravive son visage si doux.

Le vendeur avenant envers moi me fait remarquer qu'elle à un caractère fort mais doux, je l'avais deviné rien qu'avec l'entretient que j'ai passé, Yona n'est pas une mauvaise fille, juste incomprise, jugé et éloigné de son rêve par l'idiotie humaine, voilà ce que je pense. JE soupire un instant fermant les yeux devant supporté cet humain à mon coté, elle dois remarqué que je suis importuné par sa trop proche présence je ne montre rien mais je n'aime pas trop ça.

Enfin la barrière entre moi et la lamia s’effondre, le vendeur lui ouvre pendant que Yona se présente en me précisant ce qu'elle mange ou non, je me fiche un peu de son alimentation, elle prendras ce qui lui plais et puis c'est tout.

- Enchanté de te connaître Yona, pour ton alimentation ont verras le moment venus ne t'en fait pas. Pour le moment ce qui m'importe le plus est de te sortir de ce lieu, je pense que tu en a assez bavé.

D'un coup Yona poussa la porte pour venir rapidement, enfin je devrais dire bondir car elle me saute dessus pour venir m'embrassé furtivement et rapidement je la rattrape au vol la tenant dans mes bras, son petit corps collé au mien. Le vendeur nous regarde en soupirant puis vas préparé les documents, je la pose au sol rigolant de bon cœur en lui prenant la main. JE la guide entre les cages sous les regards craintif de certains hybrides arrivant devant le comptoir je sors le carnet de chèque et enfin signe son adoption.

J'entend certain hybrides se plaindre de n'avoir été choisit ou bien d'autres sautant de joie au départ de Yona, le vendeur les courrouce du regard mais je fait abstraction reprenant la main de mon amie puis la guide vers la porte lui souriant doucement je l'invite du geste à poussé la porte pour commencer sa nouvelle vie avec moi.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 3 Déc - 16:50






Croyez le ou non!


Mon nouveau maître, à moi, rien qu'a moi. Enfin pas vraiment rien qu'à moi. Il devait bien avoir une famille, peut-être même une épouse aimante. Beurk, le style trop collante pleine de bijou qui veut encore et toujours plus de chose. Toutefois, je n'avais pas goûté d'autre parfum sur ses lèvres. ce qui était bon signe pour moi, car je comptais bien me l'approprier. Oui bon, c'était pas très sympathique dit comme ça, mais qui m'en voudrait de vouloir passer de temps à autre une nuit agréable en belle compagnie? Ce n'était pas comme si je cachais mes intentions!

Il prit ma main ce qui me sourire, j'étais enfin sortie de la cage. C'était pour moi un tel soulagement que je ne pouvais que me sentir mieux. Oui mieux, pas encore bien. J'avais besoin d'une douche et d'avaler un vrai truc comestible. Chaque chose en son temps, il venait à peine de prendre sa décision. Espérons juste qu'il ne change pas d'avis le lendemain!

Papiers signés chèques donnés. Je ne traînais pas une seconde de plus avant de foncer vers la porte pour ouvrir les bras sous le doux soleil. Les rayons sur ma peau, l'air frais et vivant. Doucement je fermais les yeux en penchant la tête en arrière avant de sourire. C'était si bon! C'était juste tellement bon d'être enfin dehors et savoir que je ne retournerais pas cette cage. Libre, d'une certaine façon, je comptais bien en profiter.

Grande inspiration, mon cœur se fit plus léger alors que j'attendais là que la chaleur de soleil entre en moi. Je ne comptais pas partir, juste profiter un peu de cette sensation avant de suivre à jamais ce maître. Il pouvait me haïr, m'aimer ou même vouloir ma mort, je savais que je pourrais toujours me tenir près de lui.

Un petit rire de joie m'échappa. Ma vie allait enfin vraiment commencer, que demander de plus? Je pivotais vers lui d'un pas joyeux pour le regarder. Fière et heureuse, il était désormais mien. Et au diable les autres hybrides, je prendrai cette place qu'il m'offre de plein grès.
- Allons y, j'ai hâte de me promener avec vous, de découvrir ma nouvelle maison.

Codage by Lamire
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 3 Déc - 17:25
détails
UN AUTRE?.
Courage j'arrive
ft. Yona
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Chère soumise


Laissant la lamia sortir, je ne pensais pas voir un boulet de canon passé à mach dix, j'en rigole doucement puis la suis doucement la laissant profité amusé de la voir joyeuse, ça me réchauffe le cœur j'avoue. Je m’approche doucement ne la laissant pas seule mais non plus la privant de son petit plaisir avant de croisé les bras sur ma poitrine attendant qu'elle est finit.

Je souris quand enfin elle décide de se retourné vers moi en me demandant de vite se cassé d'ici, j'ai rien contre non plus. Je lui prend la main et de ma main libre je lui caresse la tête doucement la regardant avec amusement avant de lui faire une petite révélation qui je pense lui seras utile pour le futur qui nous attend.

- Yona je tiens à te dire que je ne vie pas dans une maison mais un loft au dernier étage d'un immeuble, oh et aussi autre chose j'ai qu'une chambre donc tu dormiras avec moi, biensur si ça t'embête je ferais construire une chambre pour toi.

Je lui donne l'option mais en fait j'ai pas trop envie, je ne dirais rien sur son choix par contre, elle est libre de choisir si ou non elle veux être seule dans son lit, mais bon je ne lui cache pas non plus mes propres intentions aussi. Je veux qu'entre elle est moi une relation de confiance sincère s'installe, je l'est acheter oui je la considère comme mienne mais aussi elle à son libre arbitre, hors de question de l'étouffé ou encore de lui imposé ce que je ne ferais moi même.

- Oh j'y pense tu ne dois pas encore avoir manger ou bien tu veux peu-être prendre un bain ou encore acheté de quoi te changer, je te laisse choisir, c'est ta journée aujourd'hui petite princesse.

Je n'avais cessé de lui caressé la tête pendant toute ma palabre sa main dans la mienne je me tourne en stoppant ma caresse mais ne la lâche pas, signe que je commence à plus m'attaché à elle, mais bon je me doute que des fois y auras surement du pâté dans l’engrenage ou bien que ça n'iras pas, je m'en fiche je suis heureux là tout de suite, j'ai enfin trouvé une amie, une vrai et j'espère au fond de moi plus bien plus, mais l'avenir nous le diras.

Je commence à bouger vers le centre commercial en attendant de savoir le choix qu'elle vas faire mais dans les deux cas ont dois rejoindre la voiture qui se trouve dans le parking. Je lui sers doucement la main me rendant compte que sa chaleur n'est pas forte, je me stop et sans demander son avis je la prend dans mes bras la serrant doucement contre moi mon bras lui servant de siège, ainsi je la porte et lui offre ma chaleur corporel, je me fiche de ce que les gens qui nous vois pensent.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 3 Déc - 18:57






Réchauffer mon cœur~

Un seul lit pour nous deux! Et bien dites donc, il allait vite en besogne. Pourtant je comprenais bien qu'il avait surement pas prévu de m'acheter, c'est rare les achats prévu. Souvent se sont des coups de foudre, je le sais car je l'ai vu. A force d'être spectateur sans toucher le bonheur, on prend une certaine habitude à regarder d'un autre œil les choses qui se passent devant soit. Cela ne me surprenait donc pas trop qu'il prenne ma main, j'avais juste du mal à croire que cela m'arrivait enfin.

Sa main sur ma tête avait une étrange signification. Je ne comprenais pas pourquoi il me caressait de la sorte, mais très vite ce contacte devient plus agréable. Et là je compris, c'était une marque d'affection et de possession. Autant dire que les regards vers nous étaient nombreux, mais il s'en moquait donc moi aussi. Il avait dit ne pas aimer les humains, je n'aimais pas les hybrides. Décidément, on se ressemblait beaucoup, plus que je ne voulais le voir.

La proposition de manger me fit sourire, bien qu'une douche était de rigueur, comme des vêtements propres. Quel ordre ces choses devaient-elles être faite? Je l'ignorais un peu, car du moment que j'étais près de lui tout cela n'avait pas la moindre importance. Bon mon parfum de reptile mal léché ne devait pas être agréable, pas plus que mon ventre réclament un vrai truc à manger. Je levais un peu les yeux au ciel en méditant. Il faisait beau, mais ce n'était qu'un détail. en fait je voulais surtout avaler quelque chose.

Son surnom me fit un peu rougir, je n'étais pas une princesse mais une bête de foire!
- Une douche me ferait du bien, ainsi que des habits propre, mais j'avoue que j'ai surtout faim.  
Dans tous les cas, nous prenions la route. Et  le simple fait de m'éloigner de cet enfer me faisait sourire, surtout que je partais avec un vrai prince charmant. Arg, allais-je encore tomber amoureuse? Encore, cette idée me surpris, certes Monsieur Fukistu était beau et gentil, mais était-ce de l'amour ou juste de l’émerveillement? De toute évidence je penchais pour le second au vue des circonstances, je ne pouvais pas être amoureuse de lui. Je n'en avais pas le droit et puis cet homme qui me tenait la main avait ce petit quelque chose qui me faisait sourire.

Vilaine serpente! C'est ce que m'aurait dit mon créateur s'il entendait mes pensées. Il l'aurait dit en riant, trop joyeux qu'il était. mes pensées furent interrompue par un geste qui me surpris, si bien que j'eu un petit hoquet. Vlad me prit sur son bras, comme si je pesais rien, enfin oui je pesais rien, mais tout de même. Je passais mes bras autour de son cou pour l'aider, mais je ne comprenais pas vraiment pourquoi il me soulevais de la sorte. Bien qu'une fois collée contre lui je fermais les yeux en sentant la chaleur à travers ses habits.
- Vous faites cela à cause de ma peau froide?  Je suis désolée, je n'ai pas eu droit à assez de chaleur depuis que je suis en cage.  
Je me serrais un peu plus contre lui en fermant les yeux. Le visage dans son cou, je ne pouvais que profiter du contacte, sentant progressivement cette chaleur m'envahir. Me raviver jusqu'à mes os. Wa j'étais vraiment un glaçon!

Codage by Lamire
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 3 Déc - 19:28
détails
UN AUTRE?.
Courage j'arrive
ft. Yona
Ʃkaemp はは ™

Décembre 2016
Chère soumise


Elle veux tout, je lâche un fin sourire sur mes lèvres avant de la serré un peu plus dans mes bras, je me rend compte que je lui apporte peu-être plus qu'ont ne pourrais le croire, je profite aussi de ce moment simple entre nous deux, les passants m'importe peu. Je marche doucement puis décide de passé par un snack avant de monté dans la voiture, je m'approche d'un premier vendeur en lui demandant ce qu'elle veux je la garde toujours contre moi, ne voulant pas lui faire perdre ce moment simple et tendre entre elle et moi.

Ont peux le dire oui j'ai trouvé par hasard une lamia dans une animalerie, elle est certes avec son caractère mais en même temps fort attachante, je pense que je m'attache de plus en plus à ma petite protégé, enfin au bout d'un petit moment, enfin de cinq vendeur elle me trouve son bonheur, je lui prend ce qu'elle veux la gardant toujours sur mon bras puis vais à la voiture.

Je ne me presse pas tout en frémissant de temps à autres sous sa respiration dans mon cou, si je n'avais pas de self contrôle je pense que je lui sauterais dessus, bref je l'admet je suis pervers. Ont l'est tous en un sens, mais jamais je ne la forcerais c'est aussi son choix et je me dois de le respecté. Une fois à la voiture je me stop l'ouvrant avec la commande puis à grand regret je la place sur le siège passager la regardant tendrement je lui caresse la tête.

- Yona maintenant ont vas rouler un peu, le temps de venir mettre la voiture au garage, ensuite tu pourras prendre un bon bain ont verras pour les vêtements par la suite, ça te conviens ?

Je parle doucement tout en lui laissant le temps de me répondre avant de refermé la portière sur elle et de faire le tour pour prendre place au volant. Je démarre puis doucement la voiture sors du parking en direction de mon immeuble si je puis dire, la route se fait sans soucis et je ne dis rien concentré sur la conduite. Une fois arrivé devant le portail je l'ouvre à distance et m'engage dans le parking souterrain ou je me gare à ma place. Je coupe le contact et repose la main sur sa tête, une petite manie que j'ai pris avec elle je pense.

- Bien maintenant nous allons prendre l'ascenseur privé qui mène à mon loft, je te ferais visité après que tu est pris ton bain, ensuite ont iras te prendre des vêtements, je suis désolé mais je te donnerais un tee shirt à moi le temps que tu est mieux, enfin si ça te conviens.

Sur ces paroles je sors de la voiture pour l'aider à sortir elle aussi en la gardant toujours à mon coté, j'ai sa main dans la mienne, mon pouce lui caressant le dos de sa main, je traverse les deux trois portes pour enfin arrivé devant l'unique moyen de monté chez moi, l'ascenseur qui se trouve en extérieur.

- Yona cet ascenseur ne s'ouvre qu'avec une clé unique, je te donnerais un double si tu veux sortir mais je veux toujours savoir ou tu vas, je refuse qu'il t'arrive un malheur, je serais toujours là pour toi.

Et voilà encore mon coté possessif qui parle, je ne le montre pas mais bon voilà il est là et la peur de la perdre se fait alors que ça fait quoi à peine deux heures que nous sommes ensembles, je suis idiot des fois.
Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 3 Déc - 20:24






J'avoue, je mords!


Il accédait à mes demandes, c'était étrange, n'était-ce pas moi qui devait lui donner tout? Bon peut-être que ça semblait logique, mais j'en profitais pour faire un peu ma difficile. Arrivé aux cinquièmes marchants, je trouvais que j'avais poussé un peu loin le jeu. Le pauvre je me faisais difficile surtout qu'un simple bout de viande bien cuit m'aurait suffit! Je me demandais quel gout pouvait bien avoir un sandwich aux poulets croquant. Et autant dire que cette question allait avoir une réponse, car mon maître accepta de prendre le sandwich. Durant tous ces détours, il m'avait gardé contre lui, pour mon plus grand bonheur. Impossible de lâcher la bouillotte qu'il était. Par moment je me laissais même somnoler en soupirant dans son cou, puis à chaque arrêt j'ouvrais les yeux. Une petite fille qui tenait la main de sa mère me pointa du doigt, je lui souris avant qu'on s'éloigne.

Nous finîmes par arriver à la voiture et j'eux du mal à lâcher son cou. je n'en avais aucune envie. Un vrai serpent habitué à être au chaud. Pourtant, je ne ronchonnais pas, que du contraire je souriais, doucement et joyeusement.  Il m'expliqua notre destination, j'approuvais d'un hochement de tête avant de la pencher sur le coté. Mon sandwich en main, la route ne fut pas longue et le pain ne fit pas long feu. Quand on arriva, il ne restait rien, pas même une miette de ce repas. Et bien que le trajet se fit dans le silence, je ne trouvas pas cela désagréable.

Sa main sur ma tête et je fermais les yeux, plus heureuse qu'un chaton. Cela ne me ressemblait pas, mais j'avais envie de sauter sur ses genou pour me blottir contre lui et dormir. Un vrai chat oui! Il m'expliqua avec une pointe possessive qui me fit vibrer. Je léchais doucement ma lèvres inférieure et je n'eu qu'une envie, me mettre a genou sur son siège, poser une main contre la vitre de son coté et plonger mon regard dans le sien en soufflant sur sa bouche. Fantasme ou désir brute, je retenais cette idée pour plus tard. Car si je lui sautais dessus, cela le dérangerait peut-être un peu, bien que l'odeur que je percevais semblait dire le contraire.

Un fin sourire sur mes lèvres, ce bain serait tellement agréable à deux pensais-je. Vilaine Serpente! Ho oui, très, terriblement vilaine, il ouvrit sa portière et sortit. Une idée des plus sournois passa dans mon esprit, aussi restais-je assis à ma place. Dé qu'il ouvrirai ma portière, je le tirerai vers moi en faisant basculer mon siège en arrière.  Je n'avais qu'une envie, savoir si cette attirance était plus forte que sa raison et son contrôle. Cette curiosité était plus forte que moi, aussi tout se passa comme je le voulais, comme il n'avait pas le choix.

J'approchais doucement mon visage du sien, les yeux mis-clos en soupirant sur ses lèvres...

Codage by Lamire
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit