Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Comment te dire que je t'apprécie ? [Kazuko Yodo]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 6 Nov - 12:15
Je regardais la clé, ne sachant toujours pas quoi en faire ni ce qu'elle voulait dire. Est-ce que tous les jeunes se posent autant de question en recevant un si petit objet d'une personne qu'il ne connaissent pas plus que ça ? Car moi, j'étais retournée. Pourquoi il n'existe pas un dico des actes et de leurs signification ?!

La renarde avait été si discrète pendant le reste de la journée et le reste de la semaine. Plus d'une fois elle avait pensé à poser la clé dans le casier de la jeune étudiante, sans pour autant le faire. De façade, elle rirait et continuait de vivre sans rien affiché à ses camarades. Depuis son retour des toilettes, rouge de honte, elle faisait bonne figure même si elle se sentait gênée quand elle repensait à cette fille.

Cette fameuse fille qu'elle avait aperçus plusieurs fois au cours de la semaines sans prendre le temps d'aller la voir, restant avec ses "amies" et se cachant même un peu d'elle pour une raison obscure. Après tout elle ne savait toujours pas comment prendre cette invitation ni ce qu'elle voulait dire. C'était si étrange...

Elle sentit une main sur son épaule, la sortant de ses pensées en se rendant compte que les cours étaient terminés. Elle leva les yeux vers la fille de sa classe et lui fit un sourire, se relevant en la saluant, lui disant de partir devant alors que la salle se vidait tandis qu'elle rangeait ses affaires. Elle était perdue dans ses pensées, se demandant si ce n'était pas impoli d'ignorer une invitation pendant presque une semaine... Il fallait qu'elle agisse ! Serrant les lèvres, elle sortit la petit clé qu'elle emmenait désormais avec elle partout, la regardant pendre sur le porte clef neko qu'elle avait ajouté histoire de ne pas la perdre. Elle fronça des sourcils, désormais décidée à aller la voir. Après tout il fallait tirer ça au clair.

Elle sortit de la salle et commença à marcher en direction du campus comme bon nombre d'élèves, en croisant certains qui allaient vers leur club, réfléchissant à ce qu'elle pourrait lui dire. Elle portait son bandeau qu'elle avait modifié en mettant en dessous un autre bandeau histoire de bloquer ses oreilles qui ne se voyait plus. Elle portait un chemisier avec un pull court par dessus ainsi qu'une longue jupe et des collant avec des bottines lui donnant une allure classe malgré la rigueur du style. Elle faisait campagnarde mais qu'importe, la jupe longue était obligatoire pour cacher sa queue donc autant assumer. Elle avançait rapidement même si une fois arrivée au campus, elle dut demander son chemin à quelques élèves.

Après plusieurs minutes de marche, elle trouva enfin la chambre en question. Ça y est elle était devant ! Elle regardait la porte, n'y croyant pas trop. Bon maintenant il lui fallait frapper. Elle tendit la main et s’exécuta avant de se reculer un peu, attendant une réponse, tendant l'oreille. Mais rien. Pas un bruit, ni une voix ne retentit. Était-elle absente ? Emiko hésita et toqua à nouveau, n'entendant à nouveau rien. Bon elle devait être absente... Pourtant la jeune renarde ne voulait pas en rester là. Est-ce que ça serait bizarre si elle attendait devant la porte ? Elle regarda à gauche et à droite et s’assit à la porte, baissant la tête, se disant qu'elle devait paraitre nulle comme ça à attendre qu'on lui ouvre.

Quelques élèves allaient et venaient, passant devant elle en lui posant des regards interrogatifs auxquels elle ne répondait même pas, les ignorant superbement, priant pour que l'humaine arrive vite.
Messages : 132
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 19
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L. Philips // Ena Anderson // Shin // Luann
Fiche de Présentation : Juste là !
Fiche de Relation : Par ICI

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): renard
Maître/Maîtresse: ... Mes parents ?
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Membre 2san
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 6 Nov - 14:48
Kazuko pensait régulièrement à son étrange visite datant de quelques jours seulement. Elle n'avait parlé à personne de cette rencontre, ne voulant surtout pas attirée l'attention des autres sur la renarde. Après tout, elle s'en voudrait bien trop si quelqu'un découvrait le secret d'Emiko par sa faute...
Alors, elle suivait ses cours, tentant de ne pas trop penser à la jeune femme. Bien que les premiers soirs, elle se demandait si elle allait la retrouver chez elle...Mais rapidement, elle oublia l'idée. Emiko n'avait sans doute pas envie d'aller chez une humaine qu'elle connaissait à peine. C'était surement cela.

Et puis, finalement, ses amies lui donnaient de quoi bien s'occuper l'esprit. Les devoirs s'accumulaient et Kazuko les aidait avec grand plaisir à en venir à bout. De temps en temps, elle jetait un coup d’œil à Yamiko. Allait-il un jour venir lui demander de l'aide ? Ce serait tellement géniale si elle lui donnait des cours particuliers ! Mais bon, comme d'habitude, elle rêvait beaucoup trop.
La fin de la semaine fut accueillie avec plaisir. Kazuko était épuisée et avait une folle envie de se coucher pour dormir jusqu'au lendemain matin ! Par chance, elle ne travaillait pas ce soir-là. Rangeant ses affaires lentement, elle écoutait à peine ses amies qui cherchaient à la convaincre de venir avec elles, pour une sortie en ville. Non, décidément, elle ne rêvait que de sa chambre !

Elle regarda son groupe d'amies s'éloigner, sachant pertinemment que cela n'allait pas à l'aider à s'intégrer si elle refusait tout le temps. Elle soupira, posa son sac sur son dos et partit en direction du campus. Elle ignorait royalement ceux qui l'entouraient, tous ayant un but précis visiblement. Rentrer chez eux, aller dans leur club...En remarquant un groupe d'élève, de gros sacs aux pieds, elle soupira, les enviant sur cette possibilité de rentrer chez eux. Elle avait perdu cette possibilité en choisissant de devenir vétérinaire.

Montant les marches, elle se dirigea au premier étage jusqu'à sa chambre. Était-ce du à la foule dans le couloir ou à sa fatigue ? En tout cas, elle ne remarqua pas Emiko. Jusqu'à presque lui marcher dessus. Surprise, elle fit un bond en arrière, cognant une autre étudiante qui marchait derrière elle. Ignorant totalement l'étudiante qui râlait, elle baissa les yeux sur la renarde.

- Emiko ! Mais que...


Pourquoi n'était-elle pas entrée ? Kazuko sortit la clef de sa poche et ouvrit la porte. Elle invita Emiko à entrer, la suivit et ferma la porte derrière elle, fermant les verrous pour éviter d'être dérangé par n'importe qui. Elle regarda longuement l'hybride avant de réussir à ouvrir la bouche.

- Tu...tu aurais du entrer ! T-tu as perdu la clef ?

Heureusement, sa chambre était impeccablement rangée. De toute façon, elle n'avait pas le choix si elle voulait pouvoir marcher dans la pièce. Sans oser regarder Emiko, elle se dirigea vers le petit frigo après avoir déposé son sac sur le bureau.

- Tu veux b-boire quelque chose ?


Elle sortit l'unique jus de fruit de son frigo, frigo qui nécessitait d'être rempli d'ailleurs. Elle posa la bouteille bien en évidence, attendant de savoir si le jus de pomme plairait à sa visite surprise.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 6 Nov - 15:27
Alors qu'elle attendait patiemment la jeune fille, elle réfléchissait. Est-ce que ça ne faisait pas trop bizarre de l'attendre dehors ? Après tout elle avait sa clé. Elle pouvait aussi aller à l'intérieur.... Oui mais si elle entrait, ça voudrait dire qu'elle accepte de s’immiscer chez elle sans autorisation et ça c'est mal ! Oui mais si on lui a donné la clé c'est pas pour rien, est-ce donc si mal au final ?La renarde secoua la tête, chassant ses pensées chaotique alors que la foule se faisait peu à peu à mesure que les gens venaient chercher leurs affaires. La jeune fille replia ses jambes contre son corps repliant proprement sa jupe de façon à ce qu'on ne puisse pas voir sa queue quand elle vit une ombre qui allait lui marcher dessus.

"HEY !!"


S'exclama-t-elle, peu désireuse de se faire marcher dessus par un idiot qui ne regarde pas où il va. Elle leva son regard outré vers l'opportun et découvrit alors qu'il s'agissait de Kazuko. Soudain mal à l'aise elle se releva rapidement, remettant son sac sur l'un de ses épaules, essayant de rattraper ce début d'échange foireux.

"Ho, c'est toi ! Pardon ! Et heu Bonjour, je peux te parler ?"


la jeune fille semblait aussi étonnée qu'elle et entreprit d'ouvrir la porte, l'invitant à entrer alors que des regards se posaient sur elles, interrogateurs. Emiko se glissa dans la chambre en essayant de faire bonne figure, ignorant une nouvelle fois les autres. Cependant en entendant le verrou cliqueter, elle eut un frisson. Encore une fois, elles allaient se retrouver dans un endroit étroit. A croire que c'était leur marque de fabrique. La renarde lança un regard à l'humaine et elles se toisèrent comme deux chiens de faïences, aucunes n'osant parlé. Ce n'est qu'après un courts silence que Kazuko prit enfin la parole, questionnant la renarde qui prit alors vie, sortant de son sac, la petite peluche chat au bout de laquelle pendouillait la clé avec le numéro de la chambre.

"Non c'est juste que.... que je ne me voyais pas entrer chez toi sans y être invité.... Surtout la première fois..."

Dit-elle sur un ton hésitant. Elle remit la clé dans sa poche en gardant les yeux posés sur la jeune fille tandis que cette dernière se dirigeait vers sa kitchenette. L'étudiante en profita alors pour observer la pièce, impeccablement rangé bien qu'il y ait des livres partout. Elle comprit que sa samaritaine était une acharnée du travail qui possédait un petit côté maniaque en l’occurrence. Emiko qui était de nature respectueuse avec les autres, s'autorisa à se détendre ici, se dirigeant vers le lit pour s'assoir dessus sans plus de cérémonie, regardant la pièce avant de prendre la parole.

"C'est ... cosy.... bien que ça manque un peu de déco."


Son regard se reposa sur la jeune fille et la découvrit qui tenait une bouteille de jus de pomme, attendant surement de savoir si elle en voulait.

"Ha pardon, oui je veux bien s'il y en a assez s'il te plait."

Elle la regarda faire avant de reprendre.

"Désolée de venir à l'improviste mais comme je n'avais ni ton numéro ni ton mail, je n'ai pas pu te prévenir... j'espère que je ne dérange pas ou que tu attends personne..."

En effet peut être avait-elle des choses à faire comme rentrer chez elle ou autre. Beaucoup de jeunes aimaient rejoindre leur famille pour le week end. Pourtant elle ne vit aucun sac et en déduisit que Kazuko ne partait peut être pas, au moins pour aujourd'hui. Elle se disait qu'elle devait être trop organisé pour le faire à la dernière minute donc en un sens ça signifiait qu'elle aurait le temps de parler cette fois.

Mais bon avant ça il allait falloir détendre un peu l'atmosphère car la renarde se sentait réellement mal à l'aise. Bon si elle avait voulu, elle aurait pu aussi prendre place sur la chaise mais ses fesses en avait assez des chaises de cours. le lit était bien plus tentant. Elle se pencha et défit ses bottines, se rendant compte que ce n'était pas très polie et les prit afin de les déposer dans l'entrée.

"Pardon, j'ai oublié...."


Elle revint dans la petite pièce et posa ses yeux sur la jeune fille, prenant le verre qui devait lui être destiné en la remerciant, retournant s'asseoir sur le lit.

"Je voulais venir te demander une ou deux chose...."


Son regard se posa sur la demoiselle et elle sortit une nouvelle fois la petite clé qu'elle posa délicatement sur ses genoux avant de reprendre.

"Pourquoi tu me les as donné alors que nous ne nous connaissons pas plus que ça.... ? C'est juste que... tu donnes tes clefs à tous les gens que tu croises ?"

La renarde affichait une mine interrogative en direction de l'humaine. Ces questions lui trottaient dans la tête et la rendaient folle. Elle voulait savoir pourquoi cette humaine avait agi ainsi. Était-ce de la pitié ? Se disait-elle qu'Emiko était trop fragile pour tenir au lycée ou avait-elle un plan plus sournois à son égard ? Certes la petite hybride avait du mal à imaginer Kazuko en génie diabolique mais c'était si perturbant pour elle qu'elle envisageait même ce scénario fou comme quoi la simplicité ne saute pas à tous les yeux....
Messages : 132
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 19
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L. Philips // Ena Anderson // Shin // Luann
Fiche de Présentation : Juste là !
Fiche de Relation : Par ICI

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): renard
Maître/Maîtresse: ... Mes parents ?
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Membre 2san





Décembre 2016
Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 6 Nov - 21:21
Kazuko finit par obtenir une réponse à propos du jus de pomme. Alors elle prit deux verres dans un placard de la kitchenette et servit la boisson. Toujours sans un mot, elle donna l'un des verres à son invité surprise, l'écoutant parler. Elle but une gorgée de son propre verre puis finit par lever les yeux.

- La déco...je ne savais pas quoi mettre...et puis je...je préfère ça comme ça...


Elle jeta un coup d’œil circulaire sur la petite pièce. C'était son chez elle pour les années à venir mais elle n'avait pas voulu personnaliser l'endroit. Elle ne savait pas pourquoi...peut-être avait-elle toujours l'espoir que sa mère lui pardonne un jour et l'autorise à rentrer ? Futile espoir même si elle préférait ne pas y penser.
Emiko se mit soudainement à s'excuser d'être arrivée à l'improviste. Peu habituée à l'entendre s'excuser, Kazuko la fixa, surprise.

- T-tu ne me dérange pas ! Je ne travaille pas au-aujourd'hui !

En réalité, elle avait rêvé de pouvoir s'écrouler sur son lit en arrivant mais elle n'allait pas mettre Emiko à la porte. Surtout que c'était elle-même qui lui avait proposé de venir ici au besoin. Mais visiblement, elle arrivait à bien cacher ses oreilles désormais. Combien de bandeaux avait-elle mis ? Avait-elle abimé ses oreilles comme la dernière fois ? Oui, elle était curieuse. Elle sortit de ses pensés pour la regarder déposer ses chaussures à l'entrée. Il était rare que quelqu'un pense à ce genre de détails, surtout en ne vivant pas à la résidence. Elle lui sourit alors, enfin, pour la première fois depuis que la renarde était dans sa chambre.

- Alors, t-tu as réussi à cacher tes oreilles ?


La renarde avait visiblement d'autres questions en tête puisqu'elle amena la conversation sur les clefs que Kazuko lui avait donné. Prenant le temps de réfléchir à sa réponse, elle se dirigea vers le bureau, y posa son verre puis tourna la chaise en direction de l'hybride avant de s'y assoir. Elle la regarda longuement puis se mordit la lèvre avant de répondre.

- Tu es la première...à...à qui je donne m-mes clefs ! Je...je voulais t-t'aider ! Et p-puis, je...je...
Le rouge lui monta soudainement aux joues, atteignant même ses oreilles. Elle était dans un embarras total mais si Emiko n'avait pas compris son geste, elle était bien obligée de le dire à haute voix.

- ...t'apprécie !


Elle avait lâché le mot d'un seul coup, comme une grenade. Maintenant, elle attendait de voir comment la renarde allait réagir. D'ailleurs, Kazuko la fixa longuement, très longuement, avant de finir par baisser les yeux, fixant le jus de pomme, dans son verre qu'elle venait de récupérer. Même si elle n'avait vu Emiko qu'une seule fois, elle l'appréciait réellement. Elle admirait cette force de caractère, cette détermination à vouloir réaliser ses rêves quoi qu'il en coûte. Et puis, même si la renarde était têtue, elle était quand même gentille. Mais tout ceci était bien trop dur à dire à haute voix !
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 7 Nov - 12:56
Elle observa la jeune humaine qui regardait sa déco, disant qu'elle l'aimait ainsi. Emiko avait l'impression de percevoir une pointe de peine sans en comprendre la raison et se dit que ça devait être elle qui se faisait des films. Cependant elle trouvait cela dommage que Kazuko ne la personnalise pas plus. Après tout on ne s'appropriait un lieu qu'une fois marqué par nous non ? Des photos, des mots, des objets ou personnes aimés, ça rendait un endroit tellement plus.... chaud, réconfortant.... Mais bon c'était là le choix de l'humaine alors elle hocha la tête, gardant son avis pour elle.

Elle but tranquillement à son verre, discutant avec elle, comprenant que la jeune fille travaillait. Emiko se demanda alors où elle pouvait travailler et se dit que ce serait une bonne question à poser plus tard car pour le moment elle avait surtout envie de savoir pour la clé. Mais Kazuko la questionna alors sur ses oreilles et la renarde lui fit un sourire. Elle prit les bandeaux et le retira découvrant ses deux oreilles avant de secouer la tête.

"Oui avec plusieurs bandeaux, ça ne bouge pas, c'est super même si c'est pas un truc que je mets d'ordinaire."

Elle fit un sourire à l'humaine, massant ses oreilles d'une main avant de reprendre la parole sur un sujet plus... sensible. Elle vit la jeune fille se diriger à son bureau, semblant réfléchir à sa réponse. Emiko, elle se taisait, se doutant que la demoiselle risquait de finir couleur tomate. Après tout elle était si sensible. La renarde voulait éviter de la brusquer mais elle souhaitait aussi savoir le fond de sa pensée. Elle la regardait faire, attendant, patiente.

Mais quand enfin l'étudiante prit la parole, Emiko la regarda droit dans les yeux. Son regard azur était posé dans le sien, chose surprenante vu la timidité de son interlocutrice et pourtant, elle lui parlait, lâchant son dernier mot comme une bombe, surprenant la renarde qui se sentit alors rougir. Son coeur rata un battement et elle baissa les yeux avant l'humaine, fixant ses mains posées sur ses genoux.

Ainsi donc c'était ça ? Elle l'appréciait vraiment ? Pourquoi ? Comment ? C'était si prématuré ! La renarde se sentait à la fois paniquée et heureuse. Elle avait vu dans le regard de l'humaine sa franchise et cela n'ajoutait qu'à sa surprise. Pourtant il fallait qu'elle reste calme ! Elle respira doucement, essayant de calmer les battements de son coeur et releva les yeux vers la brunette. Elle se sentait si sotte d'avoir imaginé tout cela. Elle se passa une main dans les cheveux, affichant un air gênée.

"Je ne m'attendait pas du tout à ça..."

La demoiselle eut un petit rire et but un peu avant de reposer une nouvelle fois son regard sur Kazuko avant de cette fois rire franchement. C'était si étrange. Tout ce stress et cette inquiétude accumulés pendant la semaine venaient de s'envoler, la laissant légère et heureuse. Alors elle riait de bon coeur, plissant ses yeux, emplissant la pièce de sa bonne humeur. Elle se sentait si bien maintenant. C'était si futile, si idiot qu'elle se leva, posant son verre à même le sol et alla se saisir des mains de la jeune humaine, les prenant dans les siennes et les serrant doucement, plongeant ses yeux brun dans l'océan de ses prunelles. Elle souriait.

"Pardon de ne pas y avoir pensé, j'ai cru que tu avais pitié de moi.... Je... Moi aussi... Je t'apprécie énormément !"

Des larmes glissèrent le long de ses joues. Était-ce dû à son éclat de rire ou à un trop plein d'émotion, elle n'en savait trop rien. Elle lâcha l'une des main de l'humaine et chassa ses dernières du dos de sa manche avant de sourire à nouveau, s’accroupissant devant Kazuko en demandant d'une voix un peu plus sérieuse.

"Je ne sais pas si on le demande comme ça mais... veux-tu qu'on soit amie ? Je veux dire amie-amie comme deux filles normales ? Je n'ai jamais eu d'amie humaine donc je ne te promets pas d'être parfaite, mais je suis prête à apprendre !"

Elle la regarda à la fois heureuse et gênée par cet aveu. Mais elle appréciait tellement la jeune humaine. Elle semblait si gentille, si douce. Bon en revanche il faudrait surement changer deux trois choses chez elle comme ses vêtements ou décorer cette chambre fade si bien sûre elle en avait envie... Après tout Kazuko méritait qu'on la voit à sa juste valeur ! Elle était quand même la première humaine à la traiter avec égard alors ce n'était pas n'importe quelle fille ! Mais pour cela il lui fallait déjà vouloir de la renarde. En un sens la pauvre étudiante ne savait pas dans quoi elle se fourrait avec cette demoiselle exubérante. Elle risquait de rougir plus que jamais....
Messages : 132
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 19
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L. Philips // Ena Anderson // Shin // Luann
Fiche de Présentation : Juste là !
Fiche de Relation : Par ICI

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): renard
Maître/Maîtresse: ... Mes parents ?
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Membre 2san





Décembre 2016
Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 12 Nov - 11:39
En observant sa chambre, Kazuko réalisa qu'elle n'avait jamais mis de photos de sa famille. En même temps, les voir lui aurait sans doute fait trop de mal. Mais peut-être au moins son petit frère ? Cela faisait maintenant un peu plus d'un an qu'elle ne l'avait pas vu. Il avait du tellement grandir ! Les garçons poussaient vite à l'adolescence. Était-il heureux ? Elle n'en savait rien et ne pouvait rien faire pour lui. Déjà qu'il avait été présent lors de sa violente dispute avec leur mère. Son regard se posa sur un tiroir de son bureau, celui du haut, un tiroir contenant uniquement des photos. Une de ses parents, une de sa famille au complet, une de l'hybride de la famille mais également une de la nourrisse, et toutes les autres, ce n'était que son petit frère. Il lui manquait tellement !

Emiko la tira de ses sombres pensées en retirant ses différentes couches de bandeaux pour révéler ses oreilles. Des oreilles qui étaient bien mieux que la première fois que Kazuko les avait vu. Par réflexe, elle fixa ses yeux sur les oreilles, vérifiant que tout était parfaitement guéri.

- Tes oreilles ont l'air guéri...tu-tu n'as plus mal ?

En tout cas, même si la renarde ne mettait pas habituellement de bandeaux, au moins, la technique fonctionnait. Et elle serait tranquille pour ses journées de cours, sans avoir besoin de se blesser elle-même. Maintenant, il fallait juste espérer que personne ne découvre la vérité. Personne d'autre que Kazuko en fait. Parce qu'elle-même ne savait pas si une autre personne de sa classe réagirait comme elle. Elle pensa un instant à Yamiko...s'il était dans le secret, elle le verrait plus souvent...Elle repoussa bien vite cette idée. C'était un risque pour Emiko, un risque qu'elle ne prendrait pas.

- Pitié ? N-non ! Pour moi, tu-tu es une...une égale...pas une s-simple hybride comme beaucoup d-doivent le penser...

Kazuko n'allait presque jamais jusqu'au bout de sa pensée, bloquée par sa propre timidité. Mais beaucoup considérait les hybrides comme des animaux, ou parfois pire. Mais ce n'était pas son cas, elle voyait les hybrides comme ses égaux et s'entendait de toute façon généralement mieux avec eux, qu'avec les humains. Elle n'avait encore jamais rencontré d'hybride qui juge autant qu'un humain.
Emiko s'approcha soudainement et lui prit les mains avant de lui annoncer qu'elle l'appréciait également. Elle releva la tête et la regarda, la joie illuminant son regard. Elle était tellement heureuse d'entendre cela ! Mais la renarde continua d'agir de façon surprenant, s'accroupissant pour lui demander d'être son amie. La façon de le faire était si surprenante, que Kazuko laissa échapper un rire.

- C'est...C'est bien la première fois qu'on me le demande comme ça !


Elle affichait un large sourire, malgré le rouge sur ses joues, rien n'indiquait sa timidité car elle était bien plus détendue qu'elle ne l'avait été jusqu'ici.

- Oui, je serais ravie d'être ton amie !

Se laissant soudainement aller, elle glissa de sa chaise, tombant à genoux au sol, et prit Emiko dans ses bras, la serrant fort contre elle. Une amie, une vraie ! Certes, elle s'entendait bien avec des collègues de classe, mais elle ne les comptait pas vraiment dans ses amis, c'était différent. Elle se sentait réellement proche de la renarde. Peut-être parce qu'elle partageait son secret ? En tout cas, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été aussi heureuse !
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 18 Nov - 18:20
- Tes oreilles ont l'air guéri...tu-tu n'as plus mal ?

La renarde fit non de la tête, sentant ses angoisses fondre comme neige au soleil en entendant la suite de la réponse de Kazuko. Elle la considérait bel et bien comme une égale. Cela touchait la petite renarde qui se sentait pousser des ailes. Elle qui avait cru à de la pitié ou à autre chose, elle se sentait si idiote. Finalement sans s'en rendre compte, les brimades l'avaient marquée bien plus qu'elle ne le pensait...
Pourtant la petite Kitsune s'autorisa à en rire, se sentant plus légère que honteuse. Elle alla près de la jeune humaine pour lui faire alors une demande particulière, la première qui soit pour celle qui se déclarait. C'est en tenant ces mains qu'elle lui demanda si elle voulais bien être son amie. Surprise, la jeune humaine éclata de rire avant de donner une première réponse qui étonna à son tour la renarde.

C'était la première personne a la demander en amie ? Mais ça ne se faisait pas comme dans les mangas ? Ou alors les personnes avec qui elle avait vu Kazuko n'étaient pas de "vrais" amies ? Voilà là une bien étrange situation. Cela voulait-il dire que c'était leur première fois à toute deux ? Emiko n'en croyait pas ses oreilles. Mais en se répétant la phrase de l'humaine, elle comprit finalement que c'était sa façon de faire qui l'avait surprise. Ainsi elle s'était vraiment trompée, il fallait donc pas prendre exemple sur les mangas ! Quelle idiote ! Elle le ferait moins solennellement la prochaine fois même si elle devait avouer qu'elle aimait bien le rouge qui recouvrait les joues de l'étudiante. Cela valait bien son ratage et elle lui sourit, répondant au sien alors que la jeune femme reprenait la parole, lui répondant enfin, illuminant le visage de la renarde.

"Ouiiiiii !"

Et sans réellement qu'elles ne le prévoient, Emiko et Kazuko s'enlacèrent en choeur comme deux bienheureuses. La renarde serra l'humaine contre elle, posant sa tête sur l'épaule de sa nouvelle amie, sentant son coeur battre à tout rompre. A moins que ce ne fut le sien, à elle ? Qu'importe ! Elle était si heureuse. Elle avait enfin une amie, une vraie ! C'était à la fois si étrange et si naturel. Ce geste envers la jeune fille était venu comme ça. Elle aimait la sentir contre elle et sa queue remuait de gauche à droite comme pour souligner sa joie.

Elles restèrent un moment ainsi puis lentement Emiko se recula, un peu gênée d'être aussi heureuse pour une chose au final basique et normale. Elle reposa son regard sur Kazuko, ne sachant trop que faire. Au fond ça voulait dire quoi être amies ? Fallait-il se dire ses secrets ou parler de ses amours ? Oui mais Emiko n'avait qu'un secret et l'étudiante le savait quant à ses amours... c'était aussi vide qu'un désert... Sa joie laissa place à de la réflexion puis à de l'interrogation.

Pouvait-elle demander à Kazuko ce qu'il fallait faire ensuite ? Elle se passa une main dans les cheveux, pensive. Dans ses mangas, les amis sortaient ensemble alors... Pourquoi pas.

"Dis ça te dirait qu'on se fasse une sortie ensemble un jour ? Genre un karaoké ou un ciné... ou autre chose. On pourra parler et regarder les garçons qu'en dis-tu ?"

Ça lui semblait un bon plan à la fois simple et efficace, le genre de truc qui ne peut échouer. Mais bon ne fallait-il pas qu'elles parlent un peu avant, histoire de se connaitre ? Après tout ce n'était que la seconde fois qu'elles se parlaient. La renarde s'assit à même le sol, restant près de sa nouvelle amie, les oreilles droites, remuant la queue par moment, réfléchissant à quoi faire, ne voulant pas que Kazuko retombe dans une gêne post câlin et décida de la questionner.

"Au faite c'est quoi ton type de garçon ?"


C'est vrai ça, quoi de mieux que parler de garçon entre copines ! Bon bateau comme sujet mais il valait peut être mieux commencer par ça que par l'a drogue ou l'esclavagisme non ? Mais et si en faite elle aimait les filles ? C'est vrai que la renarde n'avait pas pensé à ça et continuait à ne pas y penser. Il faut dire qu'elle était hétérosexuelle et que même si elle était tolérante sur le sujet, jamais elle n'envisageait le fait que les autres n'avait pas forcément la même orientation qu'elle. Mais bon perdue dans son désir de bien faire, elle ne pouvait pas non plus penser à tout la pauvre petite bienheureuse.
Messages : 132
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 19
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L. Philips // Ena Anderson // Shin // Luann
Fiche de Présentation : Juste là !
Fiche de Relation : Par ICI

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): renard
Maître/Maîtresse: ... Mes parents ?
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Membre 2san





Décembre 2016
Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 19 Déc - 12:59
Pour Kazuko, l'instant était absolument magique ! Elle serrait dans ses bras une personne qui devenait chère à son cœur, alors même qu'elle ne la connaissait pas tellement. Ce n'était que la deuxième fois qu'elles se réveillaient ! Était-ce du à ce secret qu'elles partageaient désormais ? Le fait que la jeune femme aide et protège sa nouvelle amie ? Certainement. Parce que pour elle, le fait qu'Emiko soit une hybride ne changeait rien. Le fait de voir des oreilles et une queue ne changeait rien au fait que la renarde était finalement plus humaines que beaucoup des étudiants de l'université. Elle voyait une personne, avec un cœur, avec des désirs, des envies pour sa vie future. Quelqu'un comme elle !

Finalement, leur étreinte prit fin et Kazuko se mit à fixer le sol, espérant que sa nouvelle amie briserait le silence. Même si elle était plus détendue, ce n'était pas encore tout à fait gagnée ! Il lui faudrait du temps pour passer totalement au dessus de sa timidité. Et puis, la voix d'Emiko finit par s'élever à nouveau. Une sortie ? Étrangement, cette fois-là, elle avait envie d'y aller ! Alors, fallait-il que ce soit une véritable amie pour avoir envie de la voir plus ? D'aller s'amuser ensemble ?

- J'en serais ravie ! Je...une après-midi au centre-ville, ça p-pourrait être sympa...non ?


Déjeuner en ville, s'amuser ensuite, faire du shopping peut-être entre amis, du karaoké, un ciné...il y avait tellement de choix possibles ! Mais est-ce que Emiko avait les mêmes goûts au moins ? Au moins, cet après-midi donnerait la possibilité d'apprendre à se connaitre mutuellement. Mais voila que la renarde lui proposait soudainement d'aller observer les garçons, la questionnant même sur son type ! Elle rougit subitement en pensant à Yamiko. Aucun homme ne lui arrivait à la cheville !

- Ah...je...euh...

Elle se mordit la lèvre, arriverait-elle à lui parler de Yamiko ? Ou pouvait-elle simplement ? Elle avait tellement l'impression de ne pas être digne de lui ! Alors en parler, ce n'était pas une façon de vouloir s'en montrer digne ? D'espérer quelque chose ? Elle se secoua la tête, inutile, elle ne pourrait jamais avoir une quelconque relation, même amicale avec lui ! Il était tellement...parfait ! Oui, c'était le mot qui convenait. A côté, elle n'était rien, qu'une raté juste bonne à réussir ses études.

- Je...je n'ai pas de...de type et...et toi ?


Oui, c'était plus simple de détourner la conversation sur Emiko à nouveau. Au moins, celle-ci avait plus de facilité à parler et ne semblait avoir aucune limite.
Kazuko attrapa un papier et y écrivit son numéro de téléphone avant de le tendre à son amie.

- C'est mon...numéro. Comme ça, tu...tu pourras me joindre quand tu v-voudra !


Au moins, Emiko ne la contacterait pas pour avoir des conseils ou même carrément les réponses aux devoirs à faire. Ce serait la seule véritable amie dans tout ses contacts.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 1 Jan - 14:57
Ho ! Une après midi complète en centre ville avec Kazuko ! Quelle bonne idée et que demander de plus si ce n'est une soirée pyjama à regarder des films en mangeant des gâteaux et des sucreries ? Ça aussi c'était une idée qu'Emiko avait toujours voulu faire avec ses amis mais que jamais elle n'avait réalisé alors se pourrait-il qu'aujourd'hui elle le puisse ? Elle l'espérait au fond d'elle et savourait ce moment si précieux qu'elle voulait graver dans son coeur.

Elle questionna son amie, lui demandant si elle souhaitait un jour sortir avec elle et Kazuko semblait en effet ravie par l'idée même si le rouge venait envahir ses joues quand elle entendit la section sur les garçon et plus encore quand elle eut la dernière question de la renarde qui résonna en elle, achevant de marquer ses joues. Emiko, elle l'observait à la fois curieuse d'en savoir plus sur Kazuko et heureuse d'être là. Elle ne semblait pas faire grande importance de sa question et l'avait posé bien plus par curiosité et pour faire la conversation qu'autre chose mais la pauvre Kazuko semblait se perdre dans ses pensées ce qui intrigua la renarde. Ça se voyait clairement qu'elle avait un garçon en vue et qu'elle ne savait quoi dire à sa nouvelle amie ce qui fit rire cette dernière alors que l'humaine partait sur un réponse évasive et neutre. La renarde ne lui en voulait pas, se disant que vu sa tête, s'il était au lycée, elle le saurait aussitôt quand la brunette le regarderait car elle était loin d'être secrète avec son visage expressif.
Elle avait un grand sourire et se fit un peu pensive, répondant à son tour à Kazuko.

"Un type.... mmmmh pas vraiment je crois. Je voudrais bien tomber amoureuse d'un joli garçon qui m'accepterait comme je suis. Ce serait quelqu'un de fort aussi ... ou pas... Les geeks sont mignons aussi avec leurs lunettes ... ho et puis les sportifs sont tellement sexy quand ils sont sur le terrain ! Haaaaaaaa y'a trop de garçon mignon ici en plus, c'est dur !!!!"

La petite renarde éclata de rire, se rendant compte qu'elle devait paraitre un peu voyeuse à dire tout ça mais elle devait avouer que si elle trouvait pas mal de garçon attirant, aucun ne lui avait éveillé cette étincelle dans son coeur. Elle se disait qu'elle était peut être trop difficile mais au fond elle s'en fichait, elle aimait bien être celle qui peut regarder sans rendre de compte à autrui. Ça lui faisait du bien aux yeux et ça lui suffisait pour le moment.

Elle prit le numéro de Kazuko et le rentra dans son téléphone avant d'ouvrir son mail et d'écrire un message court où l'on pouvait lire : "Hello \*o*/ Je suis tellement contente qu'on soit amies ! A quand cette sortie en ville Kazu-chou?!? J'ai troooop hâte ^/_/^". Elle l'envoya et regarda son amie en souriant comme une gosse, attendant qu'elle lise le message, pressée de savoir si elle avait comme elle envie de sortir, poursuivant son message à voix haute :

"Si tu veux, comme c'est le week-end, on pourrait sortir faire les magasins puis un ciné si ça te tente. Y'a un film d'animation qui vient de sortir et qui a l'air trop chou mais après c'est comme tu veux aussi ! Et puis on pourrait aller se manger un burger ou autre chose dans un petit restaurant pas cher pour finir ! Qu'en penses-tu ?"

Elle la regardait, les yeux pétillants. Elle se sentait surexcitée et n'avait aucunement envie de repartir sans aucun projet de chez Kazuko. Déjà dans sa tête se profilait des images d'elle en train de rire avec Kazuko aux milieux des rues sans qu'elle ait à se cacher des autres, à se partager des gâteaux dans des cafés en riant et en parlant des derniers potins ou même à faire les magasins comme elle pouvait le lire dans les mangas. Ça serait si agréable ! Ha une amitié naissante c'était vraiment quelque chose de plaisant !

Messages : 132
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 19
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L. Philips // Ena Anderson // Shin // Luann
Fiche de Présentation : Juste là !
Fiche de Relation : Par ICI

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): renard
Maître/Maîtresse: ... Mes parents ?
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Membre 2san





Décembre 2016
Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 11 Jan - 12:18
Emiko était totalement sur-excitée depuis que Kazuko avait accepté d'être son amie...mais si elle n'avait pas été aussi timide, elle aurait réagit de la même façon. Car oui, elle était réellement heureuse. Ravie d'avoir une véritable amie, même si celle-ci avait un caractère au total opposé du sien.
Ayant réussi à détourner la conversation de son type de garçon, Kazuko tentait de se détendre, d'apaiser le rouge sur ses joues avec qu'Emiko entrait dans le jeu et acceptait de répondre à la question.

- Tout le monde au final ? Ou tu es trop difficile ?

Kazuko souriait et elle avait réussi à aller par-dessus sa timidité pour faire une petite boutade à Emiko. Peut-être bien que son caractère bout en train la poussait, elle aussi, à se laisser aller ? En tout cas, elle réussissait à, à peu près, se détendre à ses côtés.
Alors qu'Emiko entrait son numéro dans son téléphone, Kazuko patienta tranquillement pensant à nouveau à son petit frère. Est-ce qu'elle aurait la chance de le croiser par hasard en ville ? Et si c'était le cas, est-ce qu'il la reconnaitrait ? Soudainement, son téléphone sonna. Elle le récupéra et ouvrit le sms.

- Kazu-chou ?


C'était bien la première fois qu'on lui donnait un surnom. Forcément, elle était à nouveau toute rouge, en se posant pleins de questions. Devait-elle lui trouver un surnom aussi ? Et pourquoi "chou" ? Était-elle chou comme le sous-entendait sa nouvelle amie ? La voix d'Emiko la sortit de ses questions en pagaille et elle se concentra sur elle, en réfléchissant.

- Ce soir ? Ou plutôt d-demain ? P-pour avoir plus de temps ? T-ton programme me plait b-bien !


Elle avait hâte elle aussi de faire cette fameuse sortie. Mais du coup, elle se posait vraiment plein de questions, sur le surnom, sur le secret d'Emiko mais aussi sur ses propres secrets. Elle connaissait le plus gros secret de la renarde, devait-elle lui en dire un en échange ? Mais elle n'y arriverait pas. Elle n'oserait pas lui dire quoi que ce soit sur son passé. Au pire, cela viendrait bien naturellement à un moment ? Elle ne voudrait pas qu'Emiko ait l'impression qu'elle n'avait pas confiance alors que c'était juste sa timidité qui la bloquait pour beaucoup de choses.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 15 Jan - 16:54

- Tout le monde au final ? Ou tu es trop difficile ?


"Un peu des deux je pense."

Sa réponse se faisait soudain pensive. Au fond elle n'avait jamais pris le temps de tomber amoureuse. La renarde perdit son sourire, se demandant ce que c'était vraiment que de "tomber amoureux". Elle avait beau lire des mangas, regarder des films ou écouter les gens en parler, elle ignorait tout de ce sentiment qu'elle trouvait à la fois magnifique et un peu inquiétant. Elle ne connaissait que l'amour de ses parents et même l'amitié était une chose encore flou pour elle. Pourtant elle avait hâte. Hâte d'apprendre et de découvrir tout cela et rien que cette idée la fit à nouveau sourire alors que Kazuko s'étonnait de son surnom. Emiko marqua un temps d'arrêt, l'inquiétude montant un peu. Avait-elle fait une erreur ? Était-ce trop tôt ?

"Ha... Tu n'aimes pas ? C'est peut être trop tôt ? Excuse moi, je ne voulais pas te gêner c'est juste que tu es chou quand tu rougis, ça te donne un air adorable."

Elle la regardait un peu inquiète mais malgré tout elle lui fit un sourire doux quand elle lui expliqua la raison de ce surnom. En effet quand les joues de son amie se teintaient ainsi, Emiko avait envie de l'enlacer. C'était surement bête comme idée mais Kazuko ressemblait à un petit animal comme ça. Déjà à leur première rencontre elle avait vu ses joues s'enflammer et là encore c'était le cas au point où la renarde se demandait si ce n'était pas leur teinte naturelle.

"C'est vrai !? Ça te plait ? Va pour demain alors ? Tu veux qu'on se retrouve en ville dans le centre ? Ou alors je viens te chercher ici et on fait la route ensemble ?"

La renarde avait retrouvé son sourire et son enthousiasme, voyant que Kazuko avait l'air tentée par la sortie malgré sa gêne encore bien visible. Emiko alla récupérer son verre et but un peu avant de regarder sa nouvelle amie, aux anges. Elle avait tellement hâte d'y être ! Allait-elle parvenir à dormir cette nuit ? Ce n'était pas dit ! Mais elle voulait être fraiche et disponible pour la jeune fille.

Et puis ce serait peut être l'occasion de lui faire passer sa timidité en l'occupant et en la voyant en dehors du lycée. Peut être que c'est de ça qu'avait besoin la jeune humaine pour s'ouvrir... Avoir une amie ouverte et extravertie. Avec Emiko elle risquait d'être servie même si cette dernière pouvait aussi faire preuve de retenue.

D'un autre côté Emiko avait aussi envie d'en savoir plus sur Kazuko, sur ses goûts, ses rêves, ses passions. Elle ne voulait pas non plus la pousser à tout lui dire mais elle avait l'impression que la jeune fille avait beaucoup de choses en elle dont elle ne devait probablement parler à personne tellement elle était timide. La renarde aurait-elle la patience et le doigté adéquat pour la mettre en confiance et lui permettre de s'exprimer ? Là c'était plus dur à savoir et seul le temps pourrait le dire.
Messages : 132
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 19
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L. Philips // Ena Anderson // Shin // Luann
Fiche de Présentation : Juste là !
Fiche de Relation : Par ICI

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): renard
Maître/Maîtresse: ... Mes parents ?
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Membre 2san





Décembre 2016
Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 25 Jan - 12:14
Alors que Kazuko s'étonnait de son nouveau surnom qui arrivait de manière un peu soudaine, Emiko avait à nouveau peur d'avoir fait une erreur. La renarde était tout de même mignonne avec sa manière un peu maladroite de voir une amitié. Mais cela ne dérangeait pas la jeune femme. Après tout, elle était juste timide et gênée de voir le surnom. D'ailleurs, en entendant l'explication, elle se retrouva avec les joues d'une magnifique couleur rouge comme elle n'en avait rarement eu à ce point.

- Ah euh...je...ça ne me dérange pas...je...


Voila qu'elle allait finir par fondre à force d'avoir le feu aux joues ! Emiko ne l'aidait pas du tout à réussir à être naturelle et ouverte...mais Kazuko finirait bien par s'habituer. Après tout, la renarde était ainsi et rien ne pourrait la changer. D'ailleurs, elle avait tendance à apprécier ce franc-parler et l'enviait un peu pour cela. Tout serait tellement plus simple si elle arrivait à être aussi franche ou au moins, beaucoup moins timide ! Car franchement, cette timidité lui pourrissait souvent la vie...

- Mmh...Au centre-ville ? Ou chez toi ? Je...je suppose que tu voudras y aller...naturellement, s-sans rien cacher ?

Après tout, peut-être qu'Emiko voudrait se balader sans cacher ni ses oreilles ni sa queue ? Ce ne serait pas Kazuko que cela dérangerait. Après tout, il s'agissait d'une hybride, une renarde et elle l'appréciait telle quelle. Pour elle, que son amie soit une hybride ou non ne changeait rien. Au final, elle s'entendait même mieux avec la jeune hybride que ses collègues de classe.
Alors qu'elle rêvait à la sortie du lendemain, son portable sonna. Elle jeta un coup d’œil à son téléphone et grimaça en voyant le nom. Elle raccrocha aussitôt, non elle n'était pas encore prête à parler à ses parents. Et puis, elle était avec une amie, même si elle préférait faire comme si le téléphone n'avait jamais sonné, bien que son image exprimait clairement sa tristesse pendant un court instant.

- O-on se voit demain alors ?

Portable en main, elle en profita pour envoyer un sms à Emiko, incapable de lui demander en face à face alors qu'elle l'avait devant elle : "Tu m'aiderais à vaincre ma timidité?". Elle mit un petit moment avant d'envoyer le sms, stressée, le cœur battant la chamade. Mais elle savait que cette timidité la rongeait et l'empêchait de s'amuser pleinement. Emiko serait peut-être l'aide idéale pour y arriver ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 4 Fév - 11:18
Ce rouge qui envahissait ses joues devant les paroles de la renarde. Emiko ne se rendait pas compte qu'elle n'aidait pas trop sa nouvelle amie avec sa franchise et son enthousiasme même si ça partait d'une bonne intention. Alors elle utilisait son franc parlait puis après hésitait sur la suite des événements en voyant la réaction de son amie. Mais n'était-ce pas comme toutes les relations ? Apprendre à se connaitre pas à pas ? Elle n'en savait trop rien mais elle voulait essayer.

Kazu lui avoua avec difficulté que ça ne la dérangeait pas et Emiko hésita quand même un peu avant de se dire que si elle lui avait dit que ça allait, c'est que c'était le cas. Peut être n'avait-elle jamais eu de surnom et cela la gênait. La jeune fille semblait s'emballait d'un rien mais c'est ce qui faisait son charme d'un autre côté. La renarde buvait à son verre avant de lui proposer plusieurs plans d'attaque pour leur sortie et la jeune fille prit à nouveau la parole tandis que la renarde se calmait un peu même s elle avait toujours ses papillons au creux du ventre.

"Oui le centre ville serait mieux mais si tu veux pas faire la route seule, je peux venir te chercher puis j'enlèverais mes bandeaux, ne t'en fais pas."


Elle lui proposait ce plan car elle se disait qu'avec sa timidité, la route pourrait se révéler dur pour elle et puis d'un autre côté elle pourrait être plus rapidement ensemble donc c'était une bonne idée à son goût. Après si Kazuko préférait faire le trajet seule, ce ne serait pas un gros soucis, la renarde aurait alors le temps de se préparer bien comme il faut.

Soudain une sonnerie retentit, la sortant de ses pensées et elle regarda son amie dont le visage perdit de la couleur alors que son regard se faisait triste. Qui était-ce ? Elle ne savait trop que faire si l'humaine répondait mais elle n'eut pas à réfléchir bien longtemps que déjà elle raccrochait sans même répondre. Était-ce un harceleur ? La renarde en doutait car c'était de la peine qui se lisait sur son visage et non de la peur. Son ex alors ? Il l'aurait quitté sans prévenir et tentait de la joindre à nouveau ?! La renarde réfléchissait à tout ça, se demandant qui ça pouvait être, se montant des scénarios étrange quand finalement, la voix de son amie vint rompre le silence, sortant la renarde de ses pensées.

"Ha o-oui ! On fait ça comme ça alors."


Ainsi donc l'échange pouvait se clore entre elle. Il ne restait plus qu'à Emiko de s'en aller. Elle finit son verre et allait prendre congé quand son téléphone sonna. Elle le prit et regarda le message envoyé par celle qui était face à elle. Emiko marqua un temps d'arrêt, leva les yeux et la regarda un instant, pensive. Puis elle baissa les yeux et commença à pianoter sur son écran tactile avant d'envoyer le texto.

Le téléphone de la jeune humaine sonna à son tour et la renarde la regarda en affichant un sourire amusée alors qu'elle observait son amie lire le message où il était écrit : "La première leçon sera de me le demander à voix haute. Courage ! Tu sais déjà la réponse /^o^/".
Maintenant il fallait voir ce que Kazuko allait faire ou dire ! Aurait -elle le courage de le faire ? Emiko la regardait, patiente, le regard doux comme si tout irait bien. L'une et l'autre ne se ressemblaient pas vraiment donc leur amitié pouvait-elle tenir ? Emiko pensait que oui. Après tout l'amitié c'était apprendre à donner et à recevoir non ? Était-ce un peu comme l'amour au final ? Elle ne le savait.
Messages : 132
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 19
Multi-Compte : Lorelaï // Matteo L. Philips // Ena Anderson // Shin // Luann
Fiche de Présentation : Juste là !
Fiche de Relation : Par ICI

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): renard
Maître/Maîtresse: ... Mes parents ?
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Membre 2san





Décembre 2016
Défis RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 15 Fév - 17:25
Sans s'en rendre compte, Kazuko était en train de mettre Emiko à la porte. De manière bien involontaire. Mais cet appel l'avait troublé plus qu'elle ne souhaitait l'admettre. Voir ce nom s'afficher sur son portable lui faisait mal car elle savait que si elle décrochait, elle n'aurait droit qu'à des reproches et des tentatives pour la convaincre de faire le choix désiré par ses parents...voir du chantage. Et les mots de sa mère lui faisait toujours mal.

Néanmoins, Emiko ne semblait pas se vexer. Elle le prenait bien et avait même répondu à son sms, toujours d'aussi bonne humeur. Et en lisant sa réponse, Kazuko le fixa longuement, hésitant sur ce qu'elle devait faire. Emiko avait raison, le demander à haute voix serait déjà un très bon début. Mais est-ce qu'elle y arriverait ? Prenant son courage à demain, elle releva la tête et ouvrit la bouche plusieurs fois, sans qu'aucun son ne sorte de sa bouche. Il lui fallut plusieurs minutes avant d'enfin réussir à parler, aussi rouge qu'une tomate bien mure.

- Je...euh...ai-ai-aide-moi...s-s'il te plait...pour m-ma ti-timidité...


Elle l'avait dit ! Mais d'une voix particulièrement chevrotante et hésitante. Elle n'avait certainement jamais autant bégayé que cette fois là. Elle l'avait fait mais était embarrassée. Néanmoins, Emiko allait l'aider et ce serait génial ! Après tout, la renarde avait un tel caractère que cela devrait bien l'aider. Après, elle ne s'imaginait pas aussi exubérante que son amie, mais elle suivrait ses conseils.

- P-pour demain...tu euh...si tu veux me retrouver ici...tu peux. On pourra faire la...la route ensemble !

Et elle souriait. Car malgré sa timidité et sa gêne bien visible, Kazuko était heureuse. Elle appréciait cette jolie hybride, qu'importe qu'elle soit une hybride, qu'importe l'avis des autres. Ce n'était pas ce qui lui importait. Emiko était une bonne personne, une amie que Kazuko voulait chérir et ne voulait surtout pas perdre ! Elle avait enfin une amie, une avec qui elle se sentait en confiance. Peut-être arriverait-elle à lui raconter ce qu'elle avait sur le cœur ? Ce qui pesait lourd pour elle. Même s'il y avait peu de chance qu'elle parle de sa famille, car pour elle, cela gâcherait trop la journée. Et puis, peut-être que la renarde aurait des conseils ? Néanmoins, elle ne se sentait pas encore prête à en parler, elle voulait juste profiter de bons moments en compagnie de son amie.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit