Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

L'arrivée en enfer [PV Vladimir]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Sam 15 Oct - 16:45
Sarika n'était plus rien. Qu'un corps allongé sur les pavés d'une ruelle, sans aucune réaction. Totalement nue, bien que recouverte de sang et diverses substances, dont certaines blanches. Sa peau était blanche, très blanche aux endroits libre de toutes substances mais certains endroits étaient couverts de coupures en tout genre, plus ou moins profondes et parfois en cours de guérison.

Elle avait également perdu pas mal de poids et ses côtes étaient visibles du premier coup d’œil. D'un regard général, il était parfaitement visible qu'elle avait passé de très mauvais moments qui s'étaient éternisés en nombreuses journées et son corps en portait de nombreuses stigmates.

Sans qu'elle s'en rende compte, elle fut ramassée par un groupe d'hommes qui passaient par là. Elle était tellement épuisée, se sentait tellement sale qu'elle n'avait plus la force de se battre contre ceux qui l'emmenaient. Ils la vendirent au centre de dressage bien qu'elle ne leur apporta pas grand-chose au final. Tout ce qu'ils purent dire, c'est qu'ils l'avaient trouvé dans une ruelle sans savoir ce qui avait bien pu lui arriver...bien qu'ils en devinaient une partie.

Installée dans une pièce au sol atrocement froid avec une cheville d'enchainée, Sarika attendait maintenant la suite. Où avait-elle bien pu atterrir ? Dans quelles conditions ? Et chez qui surtout ? N'ayant aucune possibilité de s'échapper et étant trop fatiguée, elle s'endormit à même le sol, roulée en boule, dans un coin au fond de la pièce. Elle n'avait plus qu'à attendre de voir la suite du programme alors qu'un message commençait à circuler sur l'achat d'une nouvelle hybride dans un très sale état. Finalement, malgré la froideur et la dureté du sol, elle trouvait l'endroit bien mieux que les égouts où elle venait de passer la semaine...
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 12 Nov - 3:29
Une fin d’après-midi comme une autre au centre de dressage et d’élevage d’hybride de l’ile. Le directeur venait de passer une journée longue et éprouvante qui n’était pas prête de se terminé d’ailleurs, inspectant une liste de femelles de différente espèces affecter à la reproduction intensive. Elles y étaient classé par ordre de fertilité sur la première avec une note sur la rareté de l’espèce, mais il est impossible d’avoir un rendement aussi élevé que le souhaiterait Vladimir et cela avait le don de l’agacé…  Il devait d’ailleurs régulièrement renouveler ces reproductrices, dès que la fertilité et le taux de naissance baissait trop, la femelle est évincé du programme, permettant de renouveler le sang par la même occasion tous en étant vendu à bas prix au mieux voir recyclé en nourriture pour les autres pensionnaires du centre de reproduction au pire pour elle. Prenant son temps pour froidement sélectionner le bon grain de l'ivraie, sélectionnant celle qu’il verrait demain pour déterminé si les femelles réformées étaient en suffisamment bon état pour être vendu ou si il fallait simplement s’en débarrassés. Etrangement c’était une partie du travail que Vladimir appréciait…

Mais pour aujourd’hui, le travail était terminé, déposant dans une pochette les fiches qu’il venait de terminé, Vladimir s’étendit dans son fauteuil de direction en cuir, se massant lentement le nez…  Finissant par trouver la motivation pour se lever, le directeur de décidât à faire un tour dans le centre, voulant se dégourdir un peu les jambes. S’observant un instant dans le grand miroir de son bureau, redressant sa cravate bleu frapper d’étrier, la lissant pour la réajuster sous le gilet de son costume complet gris lustré impeccable avant d’en récupérer la veste négligemment posé sur les épaules d’une belle hybride néko que Vladimir avait lui-même naturalisé  dans une pause suggestive. Enfilant et fermant la veste avant de se saisir de sa bouteille de parfum, se reparfumant rapidement, ravivant l’odeur agréable et virile du directeur avant de se diriger vers la porte de son bureau, la déverrouillant avant d’aller vagabonder dans l’établissement.

C’est en se promenant dans le centre que Vladimir se retrouva dans la section des dernier arrivant, en profitant pour voir les dernières acquisitions que l’établissement avait fait, tournant les page pour finir par tomber sur une horrible photos, celle d’une… Hybride ?...  dans un état de crasse a peine croyable… Comme la politique du centre avec les rabatteurs en associer était de récupéré tout hybride non asservie, peut importe leur état, il avait été repris mais la… C’est un miracle qu’une souillon pareil n’es pas été abattue et recycler directement… Mais la photo au visage briser intrigua le directeur, notant la salle où elle était enfermée pour s’y diriger une fois quelques détail régler. Reprenant sa route, l’homme commença à donner quelques ordres, notamment pour préparer un certain matériel  pour sa prochaine séance de dressage improvisé.

Une fois tous ceci prêt, le directeur alla vers la cellule, entrant dedans en allumant la lumière d’un coup, sans délicatesse… Enfin, c’est ce qu’il  voulut faire, mais l’horrible odeur d’égout, de sperme plus ou moins frais, de crasses et autre joyeuseté des égout mire un frein particulièrement violent a l’élan de Vladimir, le faisant reculer d’un pas et prendre conscience a l’homme qu’il a vieillis… En effet, il y a encore quelques années, il n’aurait pas porté cas de cette infâme odeur et l’aurai ignoré, mais force est de constater qu’il s’est habituer a un certain luxe et c’est avec son mouchoir sur le nez que le directeur entra dans la pièce, observant la créature rouler en boule… Enfin, difficile de la qualifier comme telle, du point de vue du maitre des lieux, elle ressemblait plus à un tas d’ordure nauséabonde…

S’asseyant sans décoller son mouchoir parfumer de son nez, Vladimir fis signe au deux homme en tenue complètement étanche habituer à désinfecter les hybride qui arrive ici, même si et heureusement d’ailleurs, il était rare que des hybrides aussi sale arrive ici… Et c’est sous les yeux de Vladimir qu’un premier jet d’eau tiède recouvris la créature dans le plus simple appareil, transformant le liquide pure et tiède en une espèce de boue qui s’écoulait vers la bonde d’évacuation, laissant apparaitre une peau blanche que les deux homme recouvrir vite d’une masse de savons, se mettant a nettoyer de fond en comble la créature aussi bien intimement, sans aucune pudeur que ses cheveux, la faisant ressortir, après un énième rinçage, propre, dévoilant sa peau blanche et délicate malgré quelque blessure, arrachant un sourire particulièrement laid a l’homme assis, qui rangeais enfin son mouchoir dans sa poche, laissant les hommes terminer leur travail alors qu’ils terminaient de la sécher avant de soignais les blessures légère de la créature, recousant également quelque plaies avant de la porter sur un brancard confortable, lui passant des menottes au poignet comme au chevilles, l’attachant au côté du brancard, allonger sur le dos…

C’est à ce moment que les deux hommes laissèrent le directeur en tête à tête avec l’hybride, moment où Vladimir se levas, observant le corps plutôt plaisant de la demoiselle, s’approchant a pas lent, saisissant le drap au pied de la jeune femme, la remontant lentement le long de son corps pour la couvrir, faisant ensuite de même avec la couverture cacher au en dessous, s’assurant que le froid mordant de la pièce ne l’atteigne plus avant de prendre la parole…


- Bonsoir jeune fille, je ne sais pas trop ce qui t’es arrivé mais il semblerait que l’on ait… Quelques peut abuser de toi…  J’aimerais que tu m’en parle, savoir d’où tu viens, si tu as quelqu’un à prévenir ?... Prend ton temps, je suis là pour t’aider, t’écouter… Suis-je bête, tu dois avoir faim, as-tu envie de manger quelques chose ? Boire ?...

Laissant un instant a la jeune femme, Vladimir s’appliquais a présenter un visage d’une douceur et bienveillance qui aurai fait frémir plus d’un hybride le connaissant mais serait sincère pour ceux ne le connaissant pas…
Messages : 194
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 31
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 12 Nov - 12:18
Sarika ne souhaitait qu'une chose : dormir. Dormir pendant un bon moment, plusieurs jours d'affilées même. Ou pourquoi pas, ne plus avoir besoin de se réveiller ? Avec la semaine qui venait de s'écouler, ce ne serait peut-être pas plus mal. Elle se sentait tellement sale, et cela n'avait rien à voir avec la crasse qui la recouvrait. Elle avait l'impression d'avoir été détruite. Est-ce que son cœur voudrait bien s'arrêter ? Là, maintenant. Non, bien sur que non. Alors que ses pensées dérivaient, invitées par le noir ambiant à revivre la semaine écoulée. Elle avait l'impression de n'avoir rien vécu avant. Le visage de Chu perçait par moment parmi tout ses horribles souvenirs, mais elle n'arrivait pas à l'atteindre. Comme s'il était trop loin.

La porte s'ouvrit derrière elle. Mais trop plongée dans ses souvenirs, elle ne l'entendit pas. Par contre, la lumière la ramena bien vite au présent. Elle cligna des yeux, plusieurs fois, tentant de s'habituer à la lumière soudaine, à la blancheur des murs. Alors qu'elle envisageait de se redresser pour voir qui était le nouveau venu, elle n'en eut pas le temps. Un jet d'eau tiède arriva soudainement sur sa peau. D'un air perdu, elle regarda l'eau s'écouler, une eau d'une horrible couleur. Était-ce ce qui était sur son corps ? Avant qu'elle n'ait vraiment le temps d'y réfléchir, des bruits de pas se firent entendre. Elle voulu se redresser pour regarder ses visiteurs mais encore une fois, les hommes furent plus rapide qu'elle. Des mains se mirent à frotter son corps, sans aucune douceur, allant jusqu'à nettoyer tout les recoins, même les plus intimes. Sarika ne laissa échapper qu'un couinement en sentant une main entre ses cuisses. Elle avait déjà mal et la main gantée n'était pas douce. D'une main tremblante, elle tenta de repousser la main gantée mais elle n'avait pas la même force que l'homme. A vrai dire, elle avait même beaucoup moins de force que d'habitude.

- Mal...j'ai mal...

Étrangement, ce n'était même pas pour une question de pudeur qu'elle voulait repousser cette main. La semaine passée lui avait bien fait comprendre que la pudeur ne servait à rien. Que ses zones intimes ne lui appartenaient plus. Mais la douleur était tellement intense !
Finalement, le décrassage prit fin. Épuisée par ce traitement de choc, elle ne résista pas qu'on les deux hommes la transportèrent jusqu'au brancard dans un coin de la pièce. Au moins, elle était maintenant sur quelque chose de confortable, même si elle était attachée et totalement à la merci des hommes de la pièce. Ses nettoyeurs sortirent, la laissant seule avec un homme dans une tenue totalement différente. Elle tourna la tête pour le regarder s'approcher. Qui était-il ? L'avait-elle déjà vu ? Elle ne se rappelait pas de lui, elle ne l'avait sans doute jamais vu.
L'homme offrait un visage rassurant, bienveillant, totalement différent de l'hybride qui l'avait gardé dans les égouts avec lui. Rapidement, elle fut couverte par un drap et une couverture, qui lui assurait de ne pas avoir froid. L'homme finit enfin par parler. Il voulait savoir. Mais heureusement, il lui offrit un répit en lui proposant un repas. Elle hocha la tête avant de répondre, de sa voix cassée par des jours de mutisme ou de cris.

- Oui...j'ai faim...et soif...

Elle leva les yeux vers l'homme qui semblait tellement gentil ! Même si elle était attachée, cet endroit ne pouvait être pire que les égouts d'où elle venait.

- Tant que ce n'est pas...cru...de l'humain ou de l'hybride cru...


Ses yeux se remplirent soudainement de larmes à ce souvenir. Elle détourna les yeux alors que les souvenirs des repas offerts par l'hybride, ce que lui mangeait, la révulsait de nouveau. Elle eut un haut-le-cœur en repensant aux fois où l'hybride la forçait à en avaler pour qu'elle ne meure pas de faims. Combien de fois avait-elle vomi après ces repas forcés qui la dégoutaient ? Elle ne préférait pas s'en souvenir. Elle voulait oublier. Aurait-elle la force de tout raconter à cet homme ? Il semblait vouloir l'aider, mais c'était dur.
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 29 Nov - 20:14
Vladimir ne perdait pas son sourire, continuant d’afficher un visage bienveillant en faveur de la jeune créature mal en point, répondant a la question de l’homme avec une voie brisé, a peine plus forte qu’un murmure rauque… Son sourire grandis en l’entendant, ce genre de voix sonnait avec une douceur agréable a ses oreilles, lui rappelant l’époque où son quotidien n’était peupler que de torture et d’interrogatoire, ce genre de murmure déformer par les jours et les jours de crie quasi non-stop des patients que ses collègue en uniforme et lui avaient appris a prendre soins, les faisant glisser petit à petit sur la pente de la folie et de la soumission pour le bien du régime. A ce moment, Vladimir pris bien soin de fermer les yeux et de ne surtout pas les rouvrir en grand, les gardant sous la forme de deux fente sur son visage car il le savait, ce qu’il n’arrivait qu’avec une grande difficulté à cacher  à ses proies, c’est bien les intentions malsaine qui transpirait de ses yeux, le regard froid de ses pupille verte émeraude avait apporté plus d’une fois la confusion dans son jeu pour paraitre bon et bienveillant. Reportant son attention sur elle, le directeur alla derrière la tête de la mouflon aux cheveux blancs, redressant en douceur la partie du brancard sous son dos, la mettant dans une position plus confortable pour la suite avant de revenir dans le champ de vision de la créature, prenant la parole de la même voix douce et rassurante que sa première tirade :

- Très bien, je pense qu’une poêlé de légume serra parfaite pour toi, avec une grande carafe d’eau… Donne-moi une minute…

A ses mots, Vladimir se dirigea vers la porte d’un pas tranquille, ouvrant la porte pour s’éclipser un instant, prenant son téléphone pour appeler Kuro, lui ordonnant de lui ramener à la cellule de la petite cornu le menu que le directeur voulait lui servir, une poêlé de légume assaisonné d’une drogue un peu spécial, accompagner d’une théière de thé au citron, lui précisant que c’était plutôt urgent. Une fois son coup de fil passé, Vladimir expira un coup, massant un instant ses tempes  avant de remettre son masque de gentillesse et de rouvrir la porte de la cellule, reprenant la parole à l’attention de la demoiselle en face de lui :

- Bien, j’ai demandé au service de cantine de te préparer un plateau repas  qui ne devrait pas trop tarder… Mais j’en oublie les règles élémentaire de politesse, je me nomme Dorian, je suis l’un des psychiatres de cette endroit, je vais m’occuper de toi pendant quelques temps.

Tout en parlant, l’humain marchât en direction de la chaise poser dans un coin de la pièce, la saisissant avant de revenir vers sa ‘’patiente’’ déposant la chaise proche de son brancard, lui posant une question avant de continuer son geste.

- J’espère que ça ne te dérange pas que je m’assoie à coté de toi ?...

Apercevant un petit signe de tète approbateur, Vladimir s’assit à côté d’elle, reprenant la parole en se faisant rassurant.

- Bien, en attendant que ton repas arrive, peux-tu me donner ton nom ?...

Laissant quelque minute a la petite mouflon pour répondre ou non à la question, le directeur repris la parole tranquillement.

- Avant de reprendre, je suis désolé mais les règles de sécurités ne me permettent pas encore de te détacher les bras ou les pieds, nous avons eu plus d’un cas d’hybride agressif dans ce centre de soin, surtout dans le contexte actuel avec les rabatteurs et les rebelles. Notre but est…

A ce moment, un bruit retentit dans la pièce, celui d’une petite main frappant à la porte. A ce moment, l’humain se releva, se dirigeant de nouveau vers la porte, l’ouvrant sans enlever son masque de gentillesse, plongeant ses yeux vicieux dans ceux de la petite neko qui blêmi en voyant son maitre qui tournait actuellement le dos à sa patiente, la remerciant avec une politesse et une gentillesse que la jeune esclave n’avait pas l’habitude de recevoir de son bourreau. Faisant entre le plateau à roulette dans la pièce, Vladimir referma rapidement la porte, envoyant un petit baiser plein de sous-entendu à Kuro, se retrouvant de nouveau seul avec son nouveau jouet, ramenant le plateau coté du brancard avant de soulever le couvercle du plat principale, dévoilant un doux fumet de légume délicatement griller à l’huile d’olive, laissant le plat embaumer la pièce de la délicieuse odeur en saisissant la carafe d’eau, remplissant un grand verre d’eau avant de le porter à la bouche de la petite, lui faisant boire en douceur, prenant soin de ne pas la noyer en procédant par petite gorger, prenant un certain temps jusqu’à ce qu’elle lui fasse signe qu’elle n’avait plus soif. A ce moment, Vladimir posa tranquillement le verre sur le chariot à roulette, prenant le plateau avec le plat pour le mettre a cheval sur les rambarde du brancard au-dessus du bas ventre de la petite hybride, commençant par prendre quelques légumes sur la fourchette pour commencer a la nourrir, lui faisant avaler quelques bouchers en douceur, avant de recouvrir de nouveau le plats, se servant un grand thé au citron dans sa tasse après avoir essuyer la bouche de la mouflon en prenant la parole.

- Excuse-moi si je ne te nourris pas plus, mais entre l’eau et la nourriture, je ne veux pas que ton estomac affamé se surmène et que tu vomisses, je te nourrirais à nouveau plus tard. Essayons de reprendre notre discutions, même si je me doute que ce sera dur, me parler te fera du bien, raconte-moi tous en détail, c’est important pour évaluer l’éventuelle menace que celui ou ceux qui ton fait ça représente, de plus, ton histoire pourrai m’aider à t’assurer un avenir confortable si tu me raconte d’où tu viens…

Vladimir se rassis à ce moment, rajoutant un sucre dans la tasse de thé qu’il venait de se servir, la touyant lentement et négligemment en observant l’hybride toujours parfaitement camouflé sous son masque de gentillesse et de vertu, commençant déjà à imaginer le future de la petite, un future peu enviable, que l’on ne souhaiterais pas à son pire ennemi, mais cela, la petite créature l’apprendrais bien assez vite, surtout que la drogue qu’il lui avait fait ingérer allait rapidement faire effet, lui faisant l’effet d’un puissant anti dépresseur permis d’autre effet secondaire moins agréable…
Messages : 194
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 31
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 12 Déc - 11:26
Sarika aurait bien aimé pouvoir se reposer, dormir durant des jours durant ! Mais visiblement, l'humain ne voulait pas la laisser faire, il voulait savoir. Comprendre ce qui lui était arrivée. Mais est-ce qu'elle aurait la force de tout raconter ? Elle avait peur de mettre des mots là dessus. Sur ce que Raziel lui avait fait. Et les conséquences. D'ailleurs, elle ne voulait pas y penser ! Il l'avait séquestré tout le long de ses chaleurs et lui avait clairement expliqué pourquoi ! Il y avait peu de chance qu'elle s'en sorte indemne et sans petits monstres qui grandiraient sous son nombril...
La voix de l'homme la tira de ses pensées alors qu'il parlait de poêlée de légumes. Des légumes ! Rien que d'en entendre parler, elle salivait d'avance ! Elle le regarda s'éloigner et sortir de la pièce. Elle n'entendait pas ce qu'il disait de l'autre côté de la porte, elle entendait seulement sa voix et quand il revient lui annoncer que c'était en cours de préparation, elle hocha la tête.

- Merci...

Sarika l'écouta parler. Des psychiatres ? Où pouvait-elle bien être ? Elle n'avait jamais entendu parler de ce genre d'endroits ! Mais en même temps, elle vivait depuis si longtemps dans la nature, à venir en ville juste pour piller les maisons, qu'elle n'était pas au courant des nouveautés. C'était bien possible que ce genre de centre existe. Et puis, elle n'avait aucune envie d'y réfléchir, ni même la force d'ailleurs. Tout ce qu'elle désirait, c'était manger et se reposer !
Pour le moment, elle le laissa s'installer à côté d'elle, même si une telle proximité avait tendance à la déranger suite à la semaine qu'elle venait de passer...Mais pour l'instant, elle n'avait pas la force de protester. Mais elle pouvait bien répondre à quelques questions, notamment celle sur son prénom.

- Sarika.

L'homme se remit aussitôt à parler, expliquant les règles d'usage. Sarika baissa les yeux sur les chaines qui l'entravaient et se rendait compte qu'elle n'avait plus aussi peur qu'avant. Était-ce à cause de la semaine passée à être constamment attachée ? Ou alors elle était trop fatiguée pour réagir ? Soudainement, quelqu'un frappa à la porte, la faisant sursauter. Elle avait une envie soudaine de disparaitre, de se cacher quelque part ! Mais avec les liens, elle ne pouvait pas ! Et si c'était Raziel qui venait ? C'était idiot mais elle avait peur. Et la peur commençait à la submerger ! Elle s'agita sur le lit, tirant sur ses attaches avant d'entendre la voix de Dorian, remerciant quelqu'un pour le plat. Oh, ce n'était que la nourriture ?
La peur disparut tout aussi vite qu'elle était apparue, alors qu'elle s'apaisait, bien que son souffle était court. Elle ferma les yeux, tentant de reprendre son souffle et à ce moment, une délicieuse odeur se répandit dans l'air. Son ventre se mit à gargouiller, désirant ardemment cette nourriture qui avait l'air délicieuse !

Sarika rouvrit les yeux et remarqua qu'il attendait pour la faire boire. Même si elle n'appréciait pas la situation, elle avait tellement soif et faim qu'elle ne disait rien. Buvant chaque gorgée offerte pour étancher sa soif, pour calmer sa gorge irritée. C'était tellement agréable ! Sauf que maintenant, elle voulait manger et l'homme le comprit, lui apportant des bouchées de légumes. Bien que trop peu à son goût. L'eau et le peu de nourritures avalés semblaient lui avoir redonné des forces. Résultat, elle fit la moue en entendant l'explication.

- Mais j'ai faim !

Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas protesté aussi simplement ! Depuis quelques jours, c'était plus des supplications et des pleurs, voir plus rien, car Raziel ne s'arrêtait pas même en entendant sa proie le supplier et pleurer.
Ses yeux étaient posés sur le visage de l'homme, passant régulièrement à la poêlée de légumes. Il voulait entendre son histoire...et qu'il la laisserait se reposer après ? Quand il parla de menace, l'image de Raziel s'insinua rapidement dans son esprit et d'autres images très déplaisantes. Elle ne put retenir ses larmes.

- J-j'ai peur...et s'il me...me retrouvait ? Il...il m'a dit que...qu'il voulait absolument se...se reproduire...
Maintenant qu'elle avait mis des mots là-dessus, elle exprimait une terreur totale. Une absolue terreur à l'idée d'être enceinte de lui !

- Je...j'étais dans ma période de...de chaleur quand il m'a trouvé...

Elle ne voulait plus jamais avoir ce genre de périodes si à chaque fois elle se trouvait avec un mâle qui voulait égoïstement assouvir ses désirs !
Messages : 327
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 24
Multi-Compte : Eileen L. Allannah, Leah Aoife, Kioko, Maeko et Juna Kavanez
Fiche de Présentation : Ma Fiche
Fiche de Relation : Ma Fiche

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Mouflon
Maître/Maîtresse: Officiellement Mustang (PNJ d'Esteban) mais est libre en réalité
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - DW Fou
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 15 Mar - 1:14
Vladimir touillais négligemment sa tasse de thé observant la créature attacher sur le brancard, notant dans un coin de sa tète la moindre des réactions de la petite créature en face de lui, souriant alors qu’elle répondait a se questions… Elle paniquait plutôt facilement, le simple fait que Kuro frappe a la porte lui avait déclenché comme un début de crise de panique, la faisant gigoté dans tous les sens sur son brancard. Elle se calma aussitôt que la craintive créature compris qu’elle n’avait rien a craindre, mais l’’homme commençait à cerner certaine chose… Elle avait été abusée à répétitions, cela se voyait sans mal et surtout, avec une grande violence, au point que le directeur doutait que ce soit un humain… Le fait qu’il lui disait qu’il voulait se reproduire allait dans ce sens, un humain l’aurai violé pour le plaisir plus pour que par envie de reproduction, tous comme ses blessures, qui semblais plus causée par un animal qu’un homme… Et le fait qu’elle ait ses chaleurs le faisait une fois de plus pencher en faveur de cette hypothèse.

A ce moment,  l’homme  remarqua une chose, haussant un sourcil, un détail qu’il n’avait pas noté jusqu’à présent venais de lui sauter aux yeux, dans sa panique passagère, la mouflonne avait fait voler sa couverture, découvrant sa poitrine nu a la vus de tous… Le directeur posa sa tasse, se penchant tous doucement, prenant une voix rassurante :


- Excuse-moi Sarika… Voilà… c’est mieux, préservons ta pudeur quand même…

Vladimir s’avance lentement, se penchant un tout petit peut en avant pour remonter la couverture de la créature, recouvrant son torse nu avant de se rassoir, le faisant très lentement pour ne pas l’effrayer davantage. Le directeur repris sa tache ensuite, continuant de nourrir lentement l’hybride, prenant soin de l’hydraté dès qu’elle le lui réclamait également. S’arrêtant de nouveau, Vladimir repris la parole en saisissant sa tasse de thé devenus tiède,  reprenant la parole.

- Hum… Si tu avais tes chaleurs, il a des risques que… hum, nous allons te faire des prélèvements, de sang notamment, il suffit de faire quelques test pour en savoir plus à ce niveau. Ce ne seras pas long…

A partir de là, la demoiselle semblât peut encline a lui en dire plus maigres ses efforts… Ou peut-être de la drogue présente dans la nourriture… Vas savoir, toujours est-il que l’homme fini par se lever, remettant la chaise a sa place avant de reprendre la parole :

- Bien, je reviendrais te voir bientôt, repose toi bien… De plus, laisse les médecins s’occuper de toi, une prise de sang pourrais nous dire si tu es enceinte ou non… et on pourrait voir pour y remédier, mais il ne faut pas paniqué, personne ne te veux du mal ici et il est impossible que qui que ce soit t’agresse en ses lieux.

Le directeur avais dit cela avec une voix douce et rassurante, pleine d’une insolente assurance… Surtout venant de celui qui avait pour envie d’abuser de cette créature dans le future, pour certain commerce et par jeux au passage… Mais cela, il fallait qu’il le garde pour lui, récupérant le plateau pour le poser sur le chariot et quitté la pièce en le poussant, le laissant a l’extérieur avant de laisse les vétérinaires faire leur travail….
Messages : 194
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 31
Localisation : Au Centre
Fiche de Présentation : Vladimir Gribov


Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Sadisticus Cruellus
Maître/Maîtresse: Ma Paranoïa
Esclaves: Kuro (PNJ)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Pro-Esclavage


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit