Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Combat d’assassins

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 2 Oct - 23:33
Eh bien et bien, une nouvelle demande pour un assassinat ? Pourquoi pas. En ce moment je n'avais rien à faire c'était l'ennuie total. Aucun hybride à dresser et je passais mes journées sur le net à m'amuser à faire chier les gens. Journée vraiment banale quoi. Alors quand un contrat même qu'un inconnu qui propose une belle somme d'argent en guise de récompense pour tuer un hybride, pas de problème !

Bon, encore une fois j'ai pas beaucoup d'information sur lui. Je sais juste qu'il se trouve au cirque et que c'est un hybride assez spécial. Bon bah je tuerais tous les hybrides du cirque jusqu'à trouver celui que je dois vraiment assassiner. Quoi ? Cruel ? Noooon.

Je décidais d'y aller quand le soleil fut couché. J'enfilais ma tenue spéciale assassinat ou de travail comme vous voulez et j'allais vers l'endroit indiqué. J'avais bien fait attention d'avoir plusieurs armes sur moi tel que des revolvers, des couteaux et des flèches tranquillisantes avec l'arme adéquates. J'étais vraiment prête à tuer et même dans mon état d'esprit je l'étais. J'entrais dans cet endroit assez glauque une fois la nuit tombée. J'adorais cette ambiance !!

Je me baladais telle une touriste de nuit comme si de rien était. Tout était magnifique, franchement cette ambiance j'adorais et en plus c'était parfait pour un assassinat. Je traversais tout le cirque et je dois bien avouer qu'au bout d'un moment c'est chiant. Je me mis au sérieux et je cherchais dans tous les coins ma proie avant de décider de montrer sur les toits pour pouvoir avoir plus de vue avant de repartir sur mes pas chercher la bestiole.

Rien… Encore et toujours rien. Ça commençait à me soûler plus qu'autre chose. Je voulais de l'action, c'était beaucoup trop calme pour qu'il n'y ait personne… D'ailleurs, un bruit m'interpella. Je me redressais instantanément en sortant mon revolver pour viser rapidement l'endroit où le bruit venait tout en posant mon autre main sur mon autre revolver en regardant rapidement autour de moi pour être sûre que rien ne puise venir m'attaquer.

-Où tu es…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 7 Oct - 19:24
Alors ils enfin décidé de bouger, après toutes ces années, loin de tout, loin du commencement de cette histoire, ils décident enfin de tenter d'effacer leurs échecs, j'en suis persuadé. Je sais, que les laboratoires, qu'ils soient officielles ou bien clandestins on des yeux partout, et nos techniques ont refait surface il y a peu, alors ils ont probablement suivis nos traces pars je ne sais quel moyens, toujours est-il que ce soir sera plus amusant que prévus.

Bien évidemment, je ne pouvais prédire ni quand ni comment, mais je surveille toujours ma maison, avec l'aide de mes frères, après tout, nous nous exposons grandement dans ce cirque, alors il faut s'attendre à tout.

Un appel sur un téléphone, et j'apprend qu'une personne étrange, une humaine, rode autours du cirque, merci les caméras de la ville, qui nous permettent de surveiller le cirque sans avoir à mettre des guetteurs partout.

Très bien, restez en retrait mais préparez vous à intervenir au cas où, on ne sait pas à quoi nous attendre.

Durant un bon moment, nous observons cette humaine qui fouille notre cirque, elle est méticuleuse, cependant, elle semble avoir soif d'action, ce qui, durant un moment, lui fait oublier le fait qu'elle se trouve sur le territoire de tueurs. Je me pose des questions, qui est elle ? Pourquoi est elle ici, que veut elle à cette heure de la nuit ?

Finalement, la voilà qui rebrousse chemin avant de prendre de la hauteur, je fais de même pas un autre chemin, je ne sais toujours pas ce qu'elle veut, ni qui elle est. Mais je sens que je vais bientôt le savoir.

Observant dans l'ombre, il semble que mes mouvements ne soient pas assez furtifs pour elle, et voilà qu'elle braque un revolver dans ma direction, un sourire s'affiche sous mon masque, voilà bien une arme mortelle, mais qui apporte peu de plaisir à mon goût..... de plus je suis désavantagé face à ce type d'armes, favorisant les lames, mais je ne m'inquiète pas tellement, elle n'a pas une vue directe sur moi, et devra se rapprocher à porter de mes lames si elle veut pouvoir me tirer dessus, à savoir qui agira le premier.

Cependant, j'ai bien envie de m'amuser avec ma compagne du soir, adossé à un mur, j'écoute ses mouvements, comme le mante qui attend que le papillon passe à coté de ses armes, je suis à l'aise pour me cacher et attendre le bon moment.

En voilà un bel équipement pour une demoiselle, que me vaut l'honneur de votre visite ? Je ne pense pas que mon cirque vous intéresse, en revanche je sens une chose, vous avez soif de sang, vous aimez quand il coule je me trompe ?

Je sors une de mes lames en écoutant ce qu'elle décide de faire, regardant un instant ma lame briller sous le claire de lune, je ferme les eux afin d'avoir pleinement conscience de mon environnement.

Vous êtes comme moi mademoiselle, voulez-vous jouer avec moi ?
Messages : 459
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 29 Oct - 22:58
Mes armes sortie je cherchais cette putain de victime et à vrai dire, je ne pensais pas que ma « question » allait avoir une réponse. C'était juste pour me dire qu'il fallait que je cherche mieux, j'attendais pas de réponse. C'était plus qu'une surprise quand j'entendis la voix venir de l'endroit où j'avais pointé un de mes précieux revolvers.

Je restais comme une conne à écouter, sentant l'ambiance sous tension entre nous deux. C'était un combat à mort qui allait se dérouler devant vos yeux. Moi ça me va et le résultat de fin ? Ah, ça on verra quand l'un de nous deux tomberas au sol. Quand ça arrivera on pourra dire qu'on est mort. Il suffit d'un seul faux pas, un faux calcule et on est mort. Je ne répondais pas à ses questions j'y répondrais plus tard. J'essayais de voir d'où venait sa putain de voix pour soit tiré soit balancé une lame qui se trouvait cacher dans une protection de mes avant-bras. Il arrêta de parler en j'en profitai pour sortir rapidement la lame cacher et de le balancer droit sur lui. Dommage, je l'avais raté de quelques centimètres, fait chier ouai.

Sans perdre une minute je montais sur un toit solide pour pouvoir observer tout correctement et écouter chaque bruit, en gros ne faire qu'un avec l'environnement. J'ai beau être vulgaire dans mes propos il me reste un peu de respect pour répondre à ma proie.

-T'as deviné pourquoi j'suis là alors, pas b'soin de te dire les détails. Jouer ? Si jouer pour toi est tenté de tuer l'autre, ça me va. Ramène-toi, j'te montrerais en détails mon équipement.

J'ouvris totalement ma cape avant d'attraper mon revolver que j'avais rapidement rangé avant d'attraper la lame pour le charger rapidement en visant l'endroit où j'avais envoyé ma deuxième arme blanche. Dans trois secondes je lui tirais une balle dans la tête s'il bouge, cette mission allait être du gâteau ! Un… Deux…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 30 Oct - 10:36
Je souris sous mon masque à l'idée que mon adversaire est réellement ici pour tenter de m'éliminer, après quelque instants, je l'entend qui se déplace, peut être pour avoir un meilleur angle de vue. Elle a lancé une lame vers moi un peu plus tôt, elle s'y connait donc en couteaux, mais je reste persuadé, que'elle possède un équipement plus dangereux que cela, son revolver, et probablement d'autres armes à feux. Mais j'ai pour ma part un atout qu'elle n'attend probablement pas.

Très bien, la voilà qui se décide enfin à me répondre, et je dois avouer que je suis quelque peu déçus, d'une si jolie personne sortent des mots si crus que s'en est presque dommage. Pas de détails alors, aucune courtoisie, c'est je suis là alors crève en gros, aucun plaisir à savoir qui ou pourquoi elle est ici. Je soupire sous mon masque, les tueurs n'ont plus aucune éthique de nos jours.

De nouveaux, le bruit métallique de son arme à feu, haaaa bon, dans ma position, je n'ai plus trop le choix, elle est prête et si je bouge, je vais simplement me prendre une balle en pleine tête.

Je compose rapidement un numéro sur mon téléphone.

Les gars, vous avez eu le temps de tout préparer au moins ? Parfait, trois, deux, un.... go !

A ce moment, un des projecteurs servant à éclairer la piste du cirque arrive droit sur mon adversaire. Elle a peut être l'avantage de l'équipement, mais j'ai celui d'être chez moi, alors ce sont mes règles qui priment.
Profitant de sa surprise, j'arrive rapidement au contacte, lui assénant un coup au ventre et lui piquant son revolver par la même occasion.

Je n'aime pas ce genre de jouets, mais si vous voulez le récupérer, vous savez où me trouver, voilà ce que j'entend par jouer mademoiselle.

Puis je descend du toit avec mon trophée en main, direction le cirque, je suis curieux de voir si elle est déterminée ou si elle tient à son jouet.Au point de pénétrer sur mon terrain de jeu ?
Messages : 459
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 13 Nov - 11:11
Un… Deux… Merde ! Putain, fais chier ! J'étais totalement aveuglé par des putains de projecteurs ! Alors là ça allait chier. Il avait des complices et là c'était plus du un contre un et donc de la triche. Ça me mit directement en colère et là, j'allais plus jouer comme il voulait que joue. Là, j'vais pas lui faire de cadeau, oh non. De plus il me donna un coup dans le ventre qui me fit reculer en oubliant de garder mon arme près de moi et bien sûr il en profita pour le prendre. Putain je vais vraiment de buter !

Il n'aime pas ce genre de jouets ? Et bah j'n'aime pas être prise pour une conne. Pour lui s'est ça joué ? C'est vrai, il ne me connaît pas mais il va apprendre à me connaître. Je sortis mon deuxième revolver cacher dans mes protections d'avant-bras j'avais raison de le ramener celui-là. Je le chargeais en faisant bien attention de faire le maximum de bruit pour lui faire comprendre à cet hybride de merde que j'avais une deuxième arme à feu et que si je le trouvais il se prenait une balle entre les deux yeux.

-Non non. On va jouer à ma façon connard.

Je ne le suivais pas, je tirai autant de balles qu'il fallait pour éclater les lampes de projecteurs pour enlever en même temps ma haine. Problème numéro un régler et je rechargeais une nouvelle fois mon arme. Maintenant on va pouvoir jouer mais à ma façon, j'étais peut-être sur son territoire mais je pouvais l'adapter à ma façon et rien que d'avoir détruit les projecteurs était parfait. Je ne descendis pas du toit, non, je marchais sur eux sautant de toits en toits pour le suivre et essayer de le repérer.

Je vis quelque chose bouger rapidement et sans me poser la question de qu'est-ce que ça pouvait bien être je tirai directement dessus avec une grande précision. Si c'était ma cible et que je lui avais tiré une balle dans la jambe c'était parfait, si c'était autre chose ça allait raviver ma haine. Je descendis du toit où je me trouvais le revolver que j'avais juste avant je l'avais remis à son emplacement, c'était sûr qu'il ne pouvait pas l'attraper à cet endroit sinon je le poignardais et en parlant de poignard j'en sorti un de ma botte en m'approchant de la chose que j'avais touchée.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 3 Déc - 20:03
Me voilà dans le labyrinthite que forme les tentes et installations du cirque. Au premier abords, cela peu paraître une installation quelconque, comme tout cirque du monde, mais ce n'est évidemment pas le cas, tout est fait pour pouvoir ce défendre, perdre un adversaire ou bien une personne qui voudrait fouiller un peu trop l'endroit sans le connaitre. Seulement, je sens qu'elle ne me suis pas sur le coup. De plus, elle tire sur le projecteur avec une autre arme que celle que je lui ai prise. Hey ! Ça coûte chère ces truc là ! Quel manque de savoir vivre.

Elle ne veut pas descendre, très bien, il est facile de comprendre qu'un adversaire qui n'est pas sur son terrain de jeu préfère prendre ses précautions avant de se lancer à l'assaut. Mais j'ai de quoi la faire descendre.

Je prend mon téléphone avec lequel que suis toujours en ligne.

Préparer les pièges, il faut la faire descendre des toits, une fois ces derniers en place, retirez-vous vers les positions secondaires.

Différentes voix me répondent à l'autre bout du fil et je me dirige moi même vers notre prochain point de rencontre.
Bon elle semble énervé au vu du nombre de balles qu'elle est prête à gâcher contre un simple projecteur.

J'entend les cliquetis de plusieurs installations qui se mettent en place, le cirque de l'horreur commence à se réveiller. J'espère qu'elle aime les surprises.

Un coup de feu depuis les toits, su quoi a t'elle tiré ?
Une petite souries m'indique que le piège numéro deux c'est fait tirer dessus. Parfait ! Elle risque d'être fortement déçus. Je souris alors que je me déplace afin de la laissé venir.

Arrivé à ma première position, je ne bouge plus. Ma respiration se ralentie. Je suis prêt, et silencieux au possible, une lame dans la main, attendant que la proie soit en place.

Je la vois se rapprocher de ce qu'elle pense avoir abattue, qui n'est en fait qu'un pantin en forme de clown, souriant et tenant une pancarte "derrière toi !"

Je lui laisse le temps de comprendre et je lance alors une seule lame en sa direction, à voir si elle est assez rapide pour réagir, ou bien si elle va goûté au tranchant de l'acier.

Je ne reste pas pour le savoir. Je disparaît de nouveaux, en silence, couvert par l'enregistrement de rire du clown qui vient de se déclencher.

Je pars me positionner quelque part, attendant qu'elle tombe dans d'autres pièges.
Messages : 459
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 4 Déc - 10:31
Je pensais l’avoir touché je pensais vraiment et j’espérais que ce soit une mauvaise blague vraiment ! Quand je vis ce putain de clown pantin me narguer avec une de mes balles plantée dans son crâne j'avais envie de pété un câble. Au moins j’avais mieux visé que ce je pensais et si ça avait été ma cible je lui aurais fait exploser la cervelle. Actuellement la rage au fond de moi devenait de plus en plus forte je voulais tuer ce connard qui me prenait pour une conne ! Lui dit qui vouloir jouer, pff ! C’est déloyal comme combat ! Pff, quel enculé ! Par ma haine que je n’arrivais plus à commander je remarque enfin la pancarte que le clown tient entre ses mains me disant de regarder derrière moi. Je me retournais rapidement avant d’avoir le réflexe de faire taper la lame sur l’autre lame qui était arrivé vers moi. Je réussi à la faire dévier et heureusement que j’avais mes protections à mes épaules sinon il  se serait planter en plein dans l’os.

J’attrapais la lame et la garde précieusement dans une de mes poches de ma cape pour mieux l’utiliser contre lui plus tard. Après tout qu’elle mort horrible de se faire poignarder par sa propre lame non ? Et encore mieux tué par une humaine et sa propre lame. Rien que d’y penser j’étais toute excitée de pouvoir enfin buter cet homme ! En plus l’autre abrutie de clown s’était mit à rire. Je repère là où proviens le son et lui fous un coup de poignard dedans en le faisant taire. Maintenant que je sais qu’il cache des pièges dans son cirque de merde ça allait être beaucoup plus facile.

Je remonte sur le toit où j’étais avant d’hurler pour qu’il puisse m’entendre correctement.

-Toi le connard qui veut jouer tu dis vouloir jouer mais tu joue à la déloyal. Très bien, on va jouer comme ça enculé.

Je redescendais du toit, me cachant parfaitement derrière le  clown pour ne pas être vue. Je ferme ma cape et met ma capuche devant invisible dans l’obscurité. J’avais raison détruire toute les sources de lumières c’était pour me mettre à mon avantage. Sans un bruit je me mets à courir rapidement entre les petites « maisons » si on peut dire ça tout en marquant des poses pour être sur qu’on ne m’avait pas vu. Lorsque je m’étais arrêté derrière une de ses maison et je remarquai une porte dérobée. Est-ce que je tentais d’entrer au risque de me prendre un nouveau piège ? Je souriais et décide de l’ouvrir avec mon pied sans y rentrer. Je jetais un petite pierre dedans en changeant de cachette allant derrière celle d’à côté et voir ce qu’il se passait.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 15 Déc - 22:32
Patience, cette humaine est très intéressante, et puis, je suis curieux de connaitre ses motivations, je comprend facilement qu'elle n'est qu'une tueuse à gage mais est elle loyale à ses contacts ?

Tranquillement, dans l'ombre, je l'observe progresser à travers le cirque, elle est au courant que l'endroit est piégé et son comportement en change tout autant. Pour ma part j'ai envie d'en savoir plus à son propos, que désire t elle, quelles sont ses motivations réelles ?

Par contre quelle grossièreté..... elle ne connait donc aucune manière, alors qu'elle hurle des obscénités du haut du toit, je plains presque notre pauvre vocabulaire si durement secoué par un tel langage. Ce qui me fait pousser un léger soupire.

J'observe sa progression, elle est doué, utilisant l'obscurité comme alliée, mais tu es chez moi ici, et si tu pense que quelque ampoules sont mon seul moyens de te voir tu te trompe lourdement. Je sais où tu est, je ne suis pas le seul à t'observer, tueuse parmi les tueurs, nous mettons tous nos compétences dans ce jeux.

Alors que tu t'applique à tenter de trouver mes pièges, pour ma part, j'active les hauts parleurs du cirques, placés à des endroits qui font que tu m'entendras à coup sûre.

Très bien mademoiselle, mis à part votre langage plus que douteux, vous êtes plutôt impressionnante. Alors laissez moi vous proposer une chose.

Je laisse une seconde se passer histoire bien me faire comprendre.

Je pourrais jouer avec vous toute la soirée, mais je pense que ni vous ni moi n'avons le temps ni l'envie d'y passer une éternité. Mais je me pose une question avant tout, avez vous le sens de la loyauté, ou bien êtes vous juste une tueuse qui tue pour l'argent et le plaisir peut être ? En ce cas, j'ai peut être quelque chose qui pourrait vous intéresser.

Je suis curieux de savoir si sa curiosité est touchée ou bien si elle s'en fout complètement.

Pour faire simple, si cela vous intéresse ou non, je suis au chapiteau principal, rien de plus simple, mais comme vous êtes.... disons armé, je vous impose un handicape, mes petits tours de passe passe ne s'arrêterons que lorsque que vous serez au centre de la piste. En échange, je vous promet de ne pas vous attaquer en traître à ce moment. Alors qu'en pensez-vous ?

Prendra t elle le risque de s'exposer ? De suivre une fois de plus mes règles imposées ? Elle n'a pas tellement le choix si elle veut en finir. Et peut être rentrer chez-elle, avec de nouvelles perspectives.
Messages : 459
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 21 Déc - 11:13
J’étais toujours derrière cette espèce de petite cabine et dans l’autre rien ne se passait. Bon pas de piège de ce coin là. J’allais repartir quand j’entends la voix de ce connard retentir dans les haut parleurs. Qu’est-ce qu’il voulait ? Me narguer encore ! J’vais vraiment le buter sérieux !

Qu’est-ce… Il avait perdu la tête ? Il est fou sachant que je veux sa peau et que je ne risque pas de m’associer avec lui. Après tout je fais mon travail et je suis fidèle à mon supérieur qui me permet d’exercer ce métier ici. Je continuais d’écouter en ne bougeant pas de l’endroit où je me trouvais puisque je savais très bien qu’il savait où j’étais et bouge serait presque du suicide. Bon, sur le premier point qu’il évoquait c’est vrai que je n’avais pas envie d’y passer la nuit sachant qu’il commençait déjà à me prendre la tête. Hm… Je ne fais pas que ça pour l’argent le fait de faire se métier est aussi un plaisir. Pourquoi ma curiosité me piquait à cet instant ? Ça sentait le piège à deux cent mètres ce truc.

Ouai bon de toute façon j’avais pas trop le choix vu que de toute façon si je continuais de lui courir après on en finirait plus. Je décide donc d’arriver assez rapidement mais toujours discrètement à l’endroit de « rendez-vous » si on peut dire ça. Je me mis au centre de la piste en gardant une main sur mon revoler à ma hanche et un poignard dans l’autre main. S’il voulait que je laisse tomber mes armes il se foutait le doigt dans l’œil. Ce sont mes bébés et d’ailleurs il en tenait un que je devais reprendre.

-Avant de parler de j’sais pas quoi. Rend moi mon arme parce que te savoir avec mon revolver me donne encore plus envie de te buter et pas de t’écouter.

Au moins j’étais claire et nette dans mes propos et j’allais pas par quatre chemin pour dire ce que je pensais.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 21 Déc - 16:02
Je suis placé dans un coin sombre du chapiteau principal, en hauteur au niveau des gradins.

Alors que je la regarde s'approcher, une fois au centre, j'ordonne d'allumer les projecteurs.
Ces derniers sont braqués sur elle, illuminant la scène et sa présence.

Puis un moment de silence tombe, briser d'un coup par le bruit de mes pas qui descendent les marches des gradins, et mes applaudissements.

Vous êtes talentueuse mademoiselle, et je pense que vous devez avoir une sérieuse envie de me tuer à présent. J'aurais bien répondus à votre..... envie, mais voyez-vous, je n'ai pas le temps de jouer plus avec vous. Nous sommes donc dans une impasse vous ne pensez pas ?

Je m'appuis sur la rambarde des gradins, de là où elle est, elle peut me voir, mais l'obscurité me couvre légèrement. Après tout, ce n'est pas sur moi que sont braqués les projecteurs.

Voyez-vous, vous avez peut être la détermination de me tuer ici et maintenant, mais..... si vous ne rentrez pas pour toucher votre payement, cela n'aura au final pas servis à grand chose.

Des bruits se font entendre, tout autour de la scène, des ombres, prennent place, elles sont 6 en plus de moi. Entourant complètement tous les accès du lieux.
On peut apercevoir qu'elles sont toutes armée, mes frères sont là, tous présents, et prêt à éliminer cette femme si elle ose le moindre geste suspect.

Votre équipement est remarquable, mais vous n'êtes pas la seul à savoir tuer sur cette île. Trève de bavardage, j'ai une solution à vous proposer.

Un corps est lancé au centre de la piste, il a été brûlé et on ne peu plus l'identifier, c'est un pauvre humain que j'ai éliminer il y a quelque moi, conservé pour des cas comme celui-ci.

Je vous propose la chose suivante, vous ramenez ce cadavre et vous le donnez à vos supérieur comme étant le miens, en leur précisant que le cirque est composé de simples humains inoffensifs pour cette ville. De mon coté, je peux peut être vous offrir quelque chose qui vous intéresse, à commencer par votre arme. Du moins si vous acceptez.
Messages : 459
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 23 Déc - 9:33
Rha putain de projecteurs ! J’aurais bien voulu les détruire mais j’ai quand même un stock de balle limité. J’étais là à la vu de tous et je savais qu’il n’était pas seul.  J’en étais sûre et là j’me dis que j’aurais mieux fait de continuer à lui courir après. Ça avait l’air d’un putain de piège.

Je voyais quelque chose bouger dans l’obscurité avec des applaudissements. Je restais impassible comme ça me touchait pas. Ah il pouvait le dire ça ! J’avais juste envie de lui tiré une balle entre les deux yeux. Je ne répondis pas à sa question qui était inutile puisque je savais que j’aurais du continuer à le poursuivre ou bien attendre dans un coin qu’il décide de bouger son cul. Je réussi à le voir un peu. J’m’en fou du payent ! Tuer est mon loisir et être payer me permet juste de vivre très confortablement. Si j’étais pauvre mais que je tuais ça m’irais totalement ! Quoi que… J’aurai moins de bébés avec moi…

J’entendis des bruits de pas et je regardais tout autour de moi en dégainant mon revolver par pur défense. Putain je savais que c’était un piège pourquoi j’suis venu bordel ?! Et puis c’est quoi cette attaque de traite ! C’était du un contre un pas du six contre un ! Je déteste les gens comme lui !

Je regardais le corps à mes pieds en écoutant ce qu’il avait à dire. C’était un humain ? Oui sûrement il avait du le tuer puis carbonisé. J’avais pas pensé à ce genre de méthode pour faire disparaître un corps. Il détenait mon bébé et je devais obéir pour le récupérer ? Obéir à un hybride ? La blague ! Je pointe mon arme vers le corps mort et lui tire une balle dans le crâne. Au moins si je fini par accepter que ce soit crédible j’ai pas pour habitude de cramer les macchabées moi. Je choute dans l’cadavre pour qu’il retourne vers son propriétaire.

-D’abord mon arme. J’te fais pas confiance une seule seconde la preuve avec tes putains de sbires pour faire du six contre un. Pathétique.  
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 23 Déc - 13:05
Un instant de silence, puis je me met à rire, cette humaine est réellement mal élevée, j'ai l'impression d'avoir un animal en cage qui grogne quand on l'approche de trop.

Mes sbires hein ? Je vois que tu n'as que trop l'habitude d’agir par toi même, c'est..... honorable ? Mais qu'il y'a t'il d'honorable quand tu n'as pas les moyens de gagner une guerre ? Regarde toi, je n'ai même pas eu à me battre pour te faire perdre, et je me suis amusé avec toi depuis le début, humaine. Tu as du potentiel je le reconnais, et je peux sentir d'ici ta soif de sang. Mais je n'ai pas de temps à perdre avec toi, alors rentre chez toi, et ne reviens jamais poser les pieds ici, où c'est la mort assurée qui t'attend.

Je descend ensuite de l'estrade, marchant vers elle, j'entre enfin dans la lumière, face à elle, et je jette son revolver à ses pieds.

Vous les humains, vous vous pensez au dessus de tout. Je compte sur toi pour que ton employeur ne vienne plus te demander à toi ou l'un de tes petits copains de venir fouiner ici. Je suis gentils pour cette fois, car tu es amusante comme compagnie, mais j'ai mes limites.

Je reste à ma place et lève la main, quand j'ouvre cette dernière, des balles tombent.

Ne pense pas pouvoir l'utiliser ce soir, elle n'as plus de balles,comme tu peux le constater, j'ai hésité à la détruire mais je pense que tu l'aurais mal pris.

Je pointe ensuite le cadavre.

Emporte le, fais toi payer et disparaît, en ce cas nous en resterons là. C'est un bon marché tu ne trouve pas ?

Je reste calme, je sais qu'elle est capable d’agir à tout moment mais je le suis aussi, et puis si jamais elle bouge de trop, je ne serais pas le seul à tenter de l'éliminer, et bien qu'elle soit forte, nous sommes en surnombre et surtout, chacun de nous sait apporter la mort à sa façon, alors est elle réellement suicidaire ?
Messages : 459
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 23
Multi-Compte : Sabanto/Sora Fujita/Night

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): mante religieuse
Maître/Maîtresse: Moi même
Esclaves: Aucun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideM - DW Roi


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 24 Déc - 8:25
Je serrais les dents dès qu’il parlait. Je savais que c’était un piège et j’étais venu parce que je savais que le soleil n’allait pas tarder à se lever…  Et je ne peux pas rester à la lumière du jour malheureusement. Tout ce qu’il disait me touche pas puisque je sais pourquoi j’ai fais et donc ce n’était pas en grande partie par son intelligence de stratégie. C’est ironique hein soit pas con.

Je le regardais sans faire un seul sourire et en le regardant de haut. Oui, je suis au dessus de tout puisque j’ai le pouvoir de tuer ce que je fais déjà à merveille. Dans ce cas là lui aussi est au dessus de tout… La blague ! C’est une erreur de la nature j’vous rappel. Si seulement ils n’avaient jamais existé… Quels cons ses savants ! J’attrapais mon arme et souriant quand il lâcha les balles. Il était con ? J’ai toujours des balles en stock. Peu, mais j’en ai encore. Et s’il l’avait détruit il se serait prit une balle dans la tête avant même de me le rendre.

Bon, jouons le jeu. Je vais vers le cadavre pour le mettre sur mon épaule et je me dirigeait vers la sortie en rechargeant mon précieux bébé. Comme il m’avait manqué… Une fois dehors je souriais sadiquement. Ah… Comme s’il pensait que l’agent faisait mon bonheur… Je continuais d’avancer pour être à une distance convenable et rapidement je tire une balle vers le chapiteau qui frôle le bras de ce connard en lui laissant un petit souvenir de ma part une petite entaille.

-Sache que jamais je m’allierais avec toi et attends toi à que des connards comme moi vienne à présent  et que je vienne aussi chercher ma proie.

Rapidement je sortais du crique en escaladant pour ensuite remettre ma cape et m’enfoncer dans les rues pour arriver chez moi assez rapidement et discrètement. J’appelais mon supérieur en lui faisant part de ma soirée de chasse. Il avait l’air heureux de voir un hybride aussi assassin que moi apparemment… Les prochains jours allaient être excitants.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-