Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Arrivée de Shama au manoir [PV SHAMA]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 25 Sep - 18:40
Seiran écouta la jeune fille, il comprenait son état d’esprit elle ne devait sans doute pas vouloir espérer pour être déçus par la suite et c’était des plus normal. Lorsqu’elle dit qu’elle désirait rentrer et que de toute les façons il avait déjà réglé leurs consommations il se leva et l’aida à en faire de même. Seiran rentra donc en tenant la jeune fille par la main se dirigeant vers l’extérieur de la ville prenant un sentier peu utilisé menant vers un large portail de fer forgé. Celui-ci semblait entourer d’une armature de fer une vaste propriété boisée qui semblait assez étendue alors même qu’on ne distinguait pas de maison de l’extérieur. Arrivant devant le grand portail aux armoiries de sa famille, Seiran passa par une plus petite porte l’ouvrant avec une clé et invite la jeune fille à passer devant lui avant de refermer à clé derrière eux. Il reprit sa main et l’emmena à travers le boiser qui s’étendait devant eux suivant un chemin de terre qui serpentait à travers les ranger d’arbres jusqu’à ce qu’ils aient en vue le domaine de Kent. Une allée de gravier vers la droite amenait vers une place de parking semblait-il où trônait une magnifique limousine noire aux vitres teinté de même couleur. Juste en face d’eux se dressais une vaste esplanade de marbre entouré de colonnade qui donnait à la devanture du manoir un certain cachet. Entrainant doucement la jeune fille, Seiran se doutait que cela devait être assez comment dire… Perturbant pour la jeune fille enfin quelque chose auquel elle n’avait jamais dû être habituée auparavant.

Prévenu de leur arriver des serviteurs ouvrir les lourdes portes pour saluer et s’incliner à l’entrée de leur maître et de la nouvelle venue. Seiran ne lâchait pas Shama et donnant des instructions concernant les paquets qui venaient d’être livrés, ainsi que ceux que tenait la jeune fille, afin qu’ils soient déposés dans les appartements à côté des siens. Il demanda donc à ce qu’il soit préparé rapidement pour la jeune fille. Puis se tournant vers la jeune fille en souriant il la conduisit au salon. Afin qu’elle puisse se reposer un peu le temps que ses appartements soient prêt à l’accueillir. Il lui ferait visiter la demeure une fois qu’elle se serait reposée un peu. Ils avaient le temps après tout rien ne pressait, il restait la soirée et les jours qui viendrait pour qu’elle apprenne à se repérer dans le manoir qui devenait sa demeure.


- Les serviteurs sont à disposition si tu as le moindre problème, n’hésite pas à les sollicité où à venir me voir si tu préfères. Bien que cela te sembles étrange ici tu  es mon invité pas mon esclave et mon personnel  est à ta disposition.

Un majordome frappa et vint les saluer en s’inclinant disant que les appartements était prêt. Le remerciant Seiran lui donna congé et se releva aidant Shama à faire de même, une main sur la taille de la jeune fille il lui fit donc faire le tour du propriétaire lui montrant patiemment tous ce qu’il y avait à connaitre du manoir. Puis il la fit monter aux étages tout en continuant le tour du propriétaire terminant par pousser la lourde porte en bois sculpté des appartements de la jeune fille.

- Voilà ta chambre, j’espère qu’elle te conviendra, tu as ta propre salle de bain qui se trouve derrière l’alcôve à droite et derrière la porte du fond tu as un petit salon privé. Au besoin ma chambre est juste à côté de la tienne. On a déjà apporté toute tes affaires et elles sont déjà ranger dans tes armoires et ton bureau. A l’étage du dessus tu trouveras la bibliothèque, une salle d’étude et une salle d’arme je te montrerais cela après le souper. Je vais te laisser te doucher et te reposer un peu tu dois vouloir explorer un peu par toi-même je reviendrais te chercher pour le repas sauf si tu as d’autres questions ?
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 25 Sep - 19:15
Shama suivait son maître en silence, ne pouvant s'empêcher de regarder par moment sa main qui tenait la sienne. Il avait peur qu'elle ne se perde ou qu'elle se sauve ? Quoique si elle avait vraiment voulu le faire, jamais il n'aurait pu la retenir juste avec sa main dans la sienne. Il y avait une autre raison mais de là à savoir laquelle...Autant ne pas chercher elle avait d'autres choses à penser comme on dit. A commencer par s'intéresser au lieu dans lequel elle venait d'entrer, certes dans les jardins seulement, mais qui rien que là commençait déjà à être plus qu'imposant. Elle se sentit tout de suite mal à l'aise. Comme lorsque l'on vous emmène quelque part alors que vous n'y avez pas votre place justement. Elle ne se sentait pas chez elle ici, déjà parce que c'était la demeure de son maître et en plus parce que cette demeure aussi riche et imposante ne semblait pas convenir du tout avec son statut et sa situation d'hybride. Elle s'efforça pourtant de ne pas le laisser paraître, attendant son maître après avoir passé le petit portail pour qu'il la guide jusqu'à l'intérieur, réprimant un sursaut en voyant les serviteurs être à l'entrée. Non décidément cela n'était pas du tout son monde.

-Comme je vous l'ai dit je doute que vos serviteurs soient enclins à servir une hybride considérée comme une esclave. Par ailleurs, je suis parfaitement apte à m'occuper moi-même de ma personne.

L'oiselle était entrée à sa suite et avait entendu son maître donner ses ordres avant d'être amenée dans le salon attenant, s'asseyant alors simplement sur l'un des fauteuils en regardant ce manoir qui contrastait complètement avec la modernité dans laquelle on pouvait vivre au vu des meubles anciens qui l'habitaient. La jeune femme lui avait alors répondu, ne croyant pas que des serviteurs accepteraient de servir une femme qui leur était encore inférieur. Car eux étaient des humains et elle était une hybride donc en dessous des humains, comment croire alors justement qu'un humain accepterait d'être au service d'une hybride. Son maître semblait un peu rêveur, sans doute sa jeunesse jouait beaucoup là-dessus. Car n'oublions pas que Shama ignorait l'âge de son maître et le pensait de son âge au moins. La jeune femme chassa ses pensées en entendant frapper et vit un homme très bien habillé pour venir les chercher. Elle se releva, un peu mal à l'aise de cette proximité avec son maître avant de regarder et écouter attentivement ce qu'il disait. Elle voulait réussir à mémoriser le plus possible tous les recoins du manoir afin d'être capable de se repérer seule sans faire appel à qui que ce soit.

-Non je n'en ai aucune, j'ai parfaitement compris.

Des appartements...déjà une chambre aurait été quelque chose d'extraordinaire pour une hybride mais là des appartements, avec la chambre, la salle de bain et le bureau en plus. Et bien entendu richement décorés. Elle vit son maître partir et entra alors, fermant les portes avant de passer un moment à observer la pièce, tombant dans un monde qu'elle ne connaissait absolument pas. L'hybride fit le tour de la chambre doucement, observant le lit et les draperies avant d'ouvrir son armoire, voyant en effet ses vêtements rangés. Elle prit un jean noir et son haut noir près du corps à manches longues ainsi que d'autres sous-vêtements avant d'aller à la salle de bain. Voyant la baignoire, elle hésita à prendre un bain mais réfléchit en ayant entendu parler du dîner, ne sachant pas s'il n'allait pas revenir assez vite. Ne voulant pas prendre de risque, l'oiselle mit l'eau en route, mettant ses vêtements a laver dans la panière avant de se glisser sous l'eau chaude.

Elle s'était levée le matin, pourtant cette douche n'était en rien comparable, l'eau semblant plus propre encore tout comme les produits sentaient bien meilleur. Elle fit un shampooing, se lava, se rinça doucement et coupa l'eau avant d'attraper des serviettes pour se sécher. Une fois cela fait, elle mit ses sous-vêtements, mettant son jean, son haut long et prit le temps de nettoyer et sécher ses ailes et ses cheveux, les brossant et les démêlant avant de ranger et revenir à sa chambre. Personne n'était encore venu, elle n'allait donc pas rester à ne rien faire. Approchant du bureau, elle prit un des livres et s'assit dans le petit fauteuil mit là semble t-il pour décorer la chambre et commença à lire.
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 25 Sep - 21:08
Seiran sourit doucement et délaissa sa compagne le temps d’aller prendre un bain et de revêtir une tenue un peu plus décontractée. Celle-ci était composée d’un simple jean de couleur noir, style délavé et d’une chemise de soie noir, ouverte sur une bonne partie du torse imberbe du jeune homme. Une fois qu’il fut en tenue décontracté il recoiffa ses cheveux humides de son bain négligemment ayant toujours cet effet décoiffé. Seiran repensa à la jeune Shama il aurait sans doute du travail pour l’apprivoiser mais il comptait bien s’en faire une amie. Pour le moment il se doutait qu’elle était sceptique et il le comprenait mais il espérait lui faire vite comprendre les choses enfin il aurait un travail sur lui aussi à faire on ne peut pas dire qu’il savait y faire avec les filles. Il se mit à ses dossiers quelques temps attendant qu’un serviteur vienne le prévenir que le repas était prêt pour aller chercher Shama. Il travailla un moment avant d’entendre frapper et alla ouvrir remerciant le majordome et disant qu’il allait chercher sa compagne et arrivait. Le serviteur le salua et redescendit. Seiran pris le temps de refermer ses dossiers puis alla frapper à la porte de la jeune fille.

- Shama le repas est prêt. On t’attend pour servir tu es prête ?

Il attendit devant la porte de la jeune fille jusqu’à la voir s’ouvrir et sourit doucement avant de poser une main sur la taille de la jeune fille et la conduire galamment vers les escaliers pour gagner la salle de repas. Il l’emmena donc jusqu’à sa place et laissa un serviteur lui tirer sa chaise l’aidant à prendre place avant que le serviteur remette la chaise bien face à la table pour qu’elle soit installée. Regagne son fauteuil et remercie le serviteur, laissant d’autres les servir silencieusement. Il remercia dons son personnel et les libèrent pour qu’ils aillent eux-mêmes manger en cuisine. Il souhaita bon appétit à la jeune fille et débuta portant son verre de vin à ses lèvres.

- J’espère que ce sera à ton goût si tu as des préférences ou au contraire des ingrédients que tu ne manges pas n’hésite pas à le dire. Je ne tiens pas à ce que tu tombes malade en mangeant quelque chose qui ne te convient pas.

Poursuivant doucement le repas, il profitait de la compagnie de la jeune fille au calme du manoir. Il réfléchissait à ce qu’il pourrait prévoir pour la jeune Shama attendant la réponse de la jeune fille. Il voulait lui rendre la vie ici plus douce qu’elle ne l’avait connu aussi bien dans cette animalerie où qu’avec ses anciens maîtres puisqu’elle semblait en avoir eue d’autres.

- Tu as déjà eu d’autre maître je suppose non ? Tu sais si tu as des questions à me poser n‘hésite pas à faire j’y répondrait volontiers. Que se soit sur mon âge où autre d'ailleurs.

Il termina doucement le repas faisant sonner les serviteurs pour qu’ils amènent le dessert et le thé pendant que d’autre débarrassait leurs assiettes. Pendant ce temps, Seiran observait la jeune oiselle non pas comme l’on regardait un objet décoratif non mais comme on regardait une jeune fille qui nous intéressait où tout du moins que m’on trouvait belle dirons-nous.
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 25 Sep - 21:41
Shama était plongée dans son livre afin de tout simplement passer le temps. Ne voyant personne venir, elle n'allait pas rester à ne rien faire et attendre bêtement, aussi avait-elle préférée prendre l'un des livres achetés, un livre de poésie, afin de passer le temps agréablement et de se changer un peu les idées. Elle ne voulait pas penser aux derniers événements, à tout ce qui venait de se passer depuis sa sortie de l'animalerie, tout allait trop vite et elle ne se sentait pas à sa place dans un tel décor riche et presque aristocratique. D'ailleurs, peut-être son maître était-il un héritier de famille noble japonaise ou autre. Elle ignorait son nom de famille donc n'avait aucun indice. Bref oublions cela et parlons poésie. Elle passa au moins une heure, peut-être plus plongée dans son livre, elle ne faisait vraiment pas attention à tout ce qui l'entourait dès qu'elle plongeait le nez dans un livre qui la passionnait. Elle sursauta presque en entendant frapper et appeler à sa porte. Se calmant, elle posa son livre, se levant avant d'aller ouvrir pour sortir de sa chambre.

-Oui je suis prête, nous pouvons y aller.

Il posa sa main sur sa taille à nouveau. Elle avait du mal avec la proximité et ne comprenait pas pourquoi cet humain semblait apprécié cela à ce point. Elle descendit avec lui les grandes marches pour entrer dans une grande salle à manger, s'asseyant doucement, surprise d'être aidée par l'un des serviteurs et regarda servir. Attendant, l'oiselle ne pouvait s'empêcher d'observer ce va et vient des servantes et domestiques qui s'activaient pour arranger la table et servir les plats avant de prendre congé. Regardant, elle confirma sa thèse de richesse de son propriétaire en voyant tous ces domestiques et la qualité des plats. Voyant son maître commencer elle prit ses couverts, débutant le repas en commençant à manger les légumes, l'écoutant lorsqu'il s'adressa à elle.

-Je ne suis pas difficile avec la nourriture je mange de tout. Mais...Quand je le peux...j'évite de manger de la viande....plutôt du poisson...

Lien avec son hybridation ou non mais manger des animaux de l'inspirait pas, animaux volants ou terrestres s'entend. Allez savoir pourquoi le poisson cela passait. Elle n'était pas végétarienne mais n'aimait pas plus la viande que cela, s'il y en avait elle mangeait, s'il n'y en avait pas, tant pis ça n'était pas grave. Elle poursuivit silencieusement son plat, goûtant pour on peut dire la première fois de sa vie véritablement un plat avec du goût et cuisiner de bonne manière. On ne pouvait pas dire qu'au laboratoire c'était très bon, à l'animalerie non plus et entre les deux, la priorité de sa maître n'était pas de s'assurer qu'elle était bien nourrie ou que ça lui plaise. Elle termina de manger, posant doucement ses couverts en voyant de nouveau les serviteurs venir tout débarrasser et s'agiter. LA jeune hybride préféra attendre que ces derniers repartent, prenant sa tasse de thé.

-Je n'ai guère besoin de demander votre âge. Au vu de votre physique, sachant que j'ai 19 ans vous avez 20 ans au plus âgé. Quant à mes anciens maîtres, il s'agit plutôt d'une maîtresse, la seule que j'ai eu en sortant du laboratoire. Je lui servais de lectrice, de divertissement et d'ornement ainsi que de domestique.

Disant tout cela d'un air et d'une voix neutres, elle bu une gorgée de thé en silence. C'était du passé et de toute façon elle ne faisait qu'énoncer un fait, c'était bel et bien comme cela que cela c'était passé à cette époque.
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 25 Sep - 22:31
Seiran écoutait tranquillement sa compagne de table et sourit doucement. Il se devait de reconnaître qu’elle avait un caractère des plus intéressant. Il faut dire que la jeune oiselle parlait ouvertement ce qui le rassura. Il se doutait qu’elle était dépaysée par tous ce luxe, de cet égard auquel elle n’avait jamais eue droit avant. Lorsqu’elle précisa préférer le poisson il sourit doucement.

- Très bien je ferais privilégier le poisson pour les plats autant que faire se peut autant que tu manges ce qui te plait ici.

Lorsque Shama parla de l’âge approximatif qu’elle lui donnait il ne put que sourire en voyant que sa déduction n’était pas très loin de la vérité. Il l’avait compris qu’elle était loin d’être sotte et elle semblait aussi apprécier la lecture et les travaux manuels au vu des achats pour ses loisirs.

- J’ai le même âge que toi en effet, j’ai fêté récemment mes 19 ans. Le moins que l’on puisse dire c’est que tu es vive d’esprit et d’après nos achats tu as l’air de beaucoup aimer lire. Tu peux aller à la bibliothèque   quand tu veux tu trouveras quantité de livre intéressant là-bas. De la poésie à la littérature anglaise du 19ème, en passant par les mangas où les traités d’escrime tu ne manqueras pas de choix là-bas.

Lorsqu’elle évoqua son ancienne maîtresse, Seiran serra un peu les poings à l’idée qu’elle est été traité comme un vulgaire objet ou ornement en lui plaisait guère mais il n’y pouvait rien après tout. C’est ce simple fait qui lui déplaisait le plus être impuissant par rapport à des choses qu’il n’appréciait guère. Sortant de table après avoir fini son thé et son dessert il alla aider la jeune Shama à sortir de table avant de l’inviter à le suivre au troisième étage où il lui montra l’immense bibliothèque afin qu’elle sache la retrouver seule par la suite. Il alla dans l’un des tiroirs de l’immense bibliothèque récupérant un double des clés de la vitrine contenant les livres les plus rares et l’a lui tendit.

- Tiens c’est les clefs de la vitrine, pour les ouvrages anciens comme ça si tu veux les consulter tu pourras le faire quand bon te semble.  C’est tout de même plus simple que de venir me demander à chaque fois pour un de ses livres-ci.

Seiran lui sourit doucement et la laissa observer la grande bibliothèque du manoir à son aise observant ainsi ses réactions, en retrait pour lui laisser un peu d’espace tout de même. Il ne voulait en aucun cas qu’elle se sente piéger. Il est clair que le luxe de son manoir, la richesse qui était sienne devait déjà la mettre assez mal à l’aise comme ça autant ne pas en rajouter pour le moment.

- Comme je te l’ais dit toute les pièces du manoir te sont accessibles sans exception mise à part ma chambre. Je doute que tu es besoin de t’y rendre de toute les façons sauf si éventuellement tu souhaitais accéder au piano où me voir et que j’y suit.

Réfléchissant quelques instants il mesurait le pour et le contre d’amener ce sujet-ci dès à présent dans la discussion. Non pas qu’il doutait de la jeune oiselle ici présente mais c’était surtout qu’il ne savait pas son niveau et si cela lui plairait où non comme idée. Il savait de visu qu’elle semblait aimer lire mais vu le rôle que lui avait donné son ancienne maîtresse Seiran ignorait si elle pourrait suivre des cours à l’extérieur ou non. Il vaudrait mieux qu’elle prenne des cours avec ses précepteurs à lui pas sûr que les universités prennent les hybrides en élève en y repensant.

- Shama que dirais-tu si je te proposais de suivre des cours de littérature au manoir ?  Cela te plairait ?
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 25 Sep - 23:06
L'oiselle avait répondu poliment et franchement comme à chaque question qu'on pouvait bien lui poser, sans montrer vraiment de sentiment. C'était un pan terminé de son passé et elle avait autre chose comme sujet de concentration aussi ne voulait-elle pas perdre inutilement de l'énergie à penser au passé quand elle devait faire attention à son avenir. En tout cas il semblait intéressé par ce qu'elle lui disait, puisqu'il dit lui-même qu'il prendrait soin de demander plutôt du poisson comme il le pourrait plutôt que de la viande pour elle. Volonté de lui faire plaisir ou respect de sa parole pour ne pas passer pour un goujat après avoir posé la question ? L'hybride hésitait sur la réponse. Elle buvait doucement son thé, entendant qu'elle avait alors la confirmation que ses analyses par rapport à son physique semblaient juste. Il suffisait en même temps de juste faire preuve d'un peu d'observation et l'âge apparaissait assez logiquement.

-J'ai beau être une hybride, au vu de mon croisement exotique et plutôt spécial, j'ai eu droit à une éducation plus poussée et soignée que la plupart des hybrides. Mes connaissances vont plus loin que simplement savoir lire et écrire.

Elle tilta cependant lorsqu'il évoqua les ouvrages disponibles dans cette fameuse bibliothèque. Peu de japonais devaient avoir une littérature étrangère dans leur bibliothèque, le fait qu'il en possède une anglais voudrait-il dire qu'il avait des lien avec ce pays ? Son air gentleman et bien élevé collait en effet avec cette image de la politesse anglaise qu'elle avait pu voir à travers des livres les décrivant. Mais tout cela ne restait bien entendu que des suppositions. LA jeune femme reposa sa tasse vide, se levant en le voyant approcher pour le suivre, comme il l'avait dit, pour la visite de l'étage du manoir qu'elle ne connaissait pas encore, ne s'étonnant pas de voir que son maître débutait avec la visite de la bibliothèque. Entrant, elle observa alors la pièce, n'ayant jamais vu autant de livres en même temps, voyant des centaines d'oeuvres rangées avec soin. Elle rebaissa la tête pour regarder la clef qu'il lui tendait. Elle tendit la main, prenant doucement le petit trousseau.

-Je vous remercie, je prendrai soin de les remettre à leur place avec soin.

Chose logique pour une personne aimant les livres. Shama avança de quelques pas pour observer un peu mieux cette bibliothèque et regarder ces fameux ouvrages dans les vitrines justement. Ils semblaient en effet vraiment anciens et précieux, de toute manière s'ils étaient dans une vitrine c'est qu'ils étaient fragiles. Elle écoutait distraitement son maître en même temps qu'elle marchait et faisait le tour, avant que ses joues, pour la première fois ne prennent une très légère teinte carmin en l'entendant évoquer la seule pièce qu'elle n'aurait pas besoin de visiter, à savoir la chambre du jeune homme.

-Cela ne sera pas vraiment utile que je m'y rende en effet.

Se reprenant, elle approcha de l'une des fenêtres de la pièce et observa l'extérieur doucement. Les terres semblaient immenses. Ce qui ne faisait que confirmer son intuition que cette famille était extrêmement riche. Elle fut surprise et se tourna alors pour regarder son maître.

-Des cours de littérature?

La jeune hybride sembla un peu étonnée et perplexe de cette proposition, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi il lui demandait cela, elle n'avait aucun besoin de suivre des cours, elle n'était pas achetée pour cela.

-Je ne suis pas censée suivre de cours d'instruction de ce genre mais plutôt destinée au service. De plus....je doute que mon niveau actuel me permette de prétendre à ce genre de suivi....
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 26 Sep - 1:28
Seiran sourit lorsque la jeune fille, lui dit que son éducation avait été plus poussée que le simple apprentissage de l’écriture et de la lecture. Cela ne l’étonnait guère cependant puisqu’il l’avait bien vite remarqué. Par ailleurs elle semblait plus qu' intelligente et de ceux qui aime apprendre. Seiran l’observait doucement dans son examen de la pièce et des ouvrages qu’elle recelait.

- J’ai mon propre trousseau ne t'en fais pas. Tu peux garder celui-ci sur toi où dans ta chambre si tu préfères, cela ne me  gêne absolument pas.

Seiran observa donc,  les réactions de la jeune oiselle et sourit lorsqu’il constata que sa proposition l’avait plus que surprise. Effectivement on ne l’avait pas éduquée ainsi s’il pouvait dire et sa question la confrontait à une donnée inconnue en sommes. Inconnu car elle pensait que chaque acte de gentillesse du jeune homme aurait sa contrepartie, il ne pouvait lui en vouloir elle avait été habituée à cela des années durant.

- Ici tu n’es pas une esclave où une servante Shama, tu es mon invitée et quant au fait que tu n’es pas le niveau cela reste à voir. Moi je te parle de cours privés avec mes précepteurs, et donc des cours adaptés à ton niveau et surtout à ton rythme d’apprentissage. Sur la littérature mais aussi sur tous cours que tu désirerais suivre. Sache que dans ce manoir tu n’es pas en cage ou en prisons tu peux faire ce que tu désires sans rendre de compte.

Seiran lui laissait le temps de bien assimiler ses paroles et s’approchant doucement d’elle, sans geste brusque,  il embrassa sa joue légèrement, puis se détachant lui sourit doucement. L’invitant à le suivre pour enfin terminer de lui montrer l’étage, lui indiquant donc la salle d’étude et la salle d’arme ainsi que son bureau. Il la ramena devant sa chambre et embrassa galamment la fine main de l’oiselle de feu.

- Et voilà tu as tous vu pour l’intérieur du manoir, demain je te ferais visiter l’extérieur du domaine tu dois être fatiguée pour l’heure. La journée a été intense avec les courses et ton arrivée tu dois vouloir te retrouver un peu seule.

Réalisant qu’il avait oublié un léger détail, Seiran sonna une petite clochette et une jeune femme d’une vingtaine d’année apparue s’inclinant face à eux. Seiran la fit se redresser et lui présenta la jeune fille doucement faisant les présentations de mises puisque  la jeune fille serait présente auprès de la jeune Shama..

- Shama je te présente Cassia, elle sera à ta disposition à partir de demain si tu en as besoin. Elle connait bien le domaine et pourra t’aider lorsque je ne pourrais le faire ou si jamais, je devais m’absenter. Ce qui pourrait malheureusement arriver avec les lubies de mes parents

A l’évocation de ses parents, Seiran ne put retenir une grimace malgré sa retenue. Il n’était pas ce que l’on pouvait appeler proche d’eux, limite sa famille c’était plus son personnel que ses géniteurs quand on y repensait. Le jeune homme remercia Cassia pour l’aide qu’elle pourrait apporter à la jeune Shama et l'envoya gentiment aller se reposer pour ce soir lui disant de prendre son poste demain. La jeune fille les salua poliment et partit.
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 26 Sep - 21:36
Shama ferait évidemment très attention aux clefs que venait de lui confier son maître. Elle avait compris qu'il s'agissait d'un trousseau très important puisqu'il donnait accès à des ouvrages anciens, qui sait peut-être même très très chers. Donc un trousseau à ne pas perdre n'importe où. Elle regarda son jean et glissa ce dernier dans une de ses poches avant afin d'être sûre de ne pas les égarer durant la visite de l'étage.

-Je préfère le garder sur moi afin d'être sûre de ne pas les égarer.

Surtout que tous les pantalons qu'elle portait étaient des jeans, vu qu'elle n'avait pas acheté d'autres pantalons que ceux-ci, et donc qu'elle n'avait pas trop de problème pour trouver une poche où glisser ce trousseau même si elle portait un haut sans poches. Mais la suite de la discussion allait finalement devenir moins agréable et s'envenimer. A cause du caractère assez vif et impulsif de la jeune oiselle qu'on ne connaissait que peu puisqu'elle semblait au premier abord d'un air calme et posé. Elle ne l'était pas moins mais lorsque certaines choses la surprenaient ou l'indignaient forcément.... Elle, avoir des cours ? Certes peut-être que son maître voulait qu'elle ait encore plus de connaissance et de tenue, mais elle ne pouvait décemment pas avoir le même précepteur que lui ! En outre, ce n'était réservé qu'aux nobles et aux familles riches ce privilège d'avoir un professeur à domicile de cette façon, une servante qui avait déjà ne serait-ce qu'un enseignement extérieur était déjà un exploit!

-Vous n'êtes pas sérieux ? Une hybride est une esclave et une domestique ! Il est impensable qu'elle puisse bénéficier de cours ou d'un enseignement destiné à des nobles de familles riches alors qu'elle est largement au dessous d'eux ! Si vous désirez que je me perfectionne je le ferai en étudiant moi-même les cours dans les livres mais je ne peux pas avoir cet enseignement!

Elle eut cependant un mouvement de recule à son baiser sur sa joue, portant ses doigts sur ce contact comme étonnée. Depuis sa création, jusqu'à sa dernière maîtresse, elle n'avait jamais eu droit à un seul geste de tendresse ou d'affection, n'ayant bien entendu pas eu de mère. Aussi ce genre de façon de faire lui était encore plus étrangère. La jeune femme s'apaisa presque automatiquement sous la surprise. Shama suivit en silence pour continuer la visite des salles avant de demander, forcément, quelle utilité avait la salle d'arme, salle qu'elle n'avait jamais vu nulle part encore. Elle apprit alors qu'elle servait de salle d'entraînement à la maîtrise de plusieurs armes dont elle connaissait les noms. La jeune femme acquiesça doucement une fois devant sa chambre lorsqu'il proposa un peu de repos. Cela ne lui ferait sans doute pas de mal non plus de se reposer vu l'heure et la journée à laquelle il avait eu droit.

-Que...comment cela à mon service ? Vous n'y pensez pas ! Une humaine au service d'une hybride ! C'est moi la domestique dans cet histoire ! Je n'ai aucunement le statut pour avoir une domestique et me faire servir comme une noble ! Il est hors de question que cette femme soit à ma disposition! Vous êtes complètement fou de faire une telle chose vous n'y connaissez rien!

Son maître avait cependant appelé une jeune servante et laissa alors Shama complètement tétanisée par la surprise en apprenant sa disposition livre de cette femme, en somme elle était sa domestique, à son service. Elle s'enflamma alors plus vivement qu'avant à cette idée, étant complètement dépassée par tout ce qui arrivait et qui était au final totalement contraire à son monde actuel.
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 26 Sep - 22:29
Seiran ne fut que peu étonner de voir la réaction vive de la jeune fille. Son comportement allait à l’encontre de tous ceux à quoi on l‘avait préparé, habituée en sommes. Il faut dire que les hybrides étaient créés pour servir pas pour être servit à leur tour. Cependant Seiran voulait l’aider et refusait qu’elle le serve, ils avaient assez de personnel dans la maison pour l’aider il ne voulait pas qu’elle aussi s’y ajoute tout simplement.

- Je suis très sérieux Shama je sais que ma vision des choses va à l’encontre de tous ce que tu as connu et de ce que l’on t’a inculqué aussi bien au laboratoire que par la suite chez ta maitresse et à l’animalerie. Mes précepteurs peuvent très bien gérer une élève de plus cela ne changera pas grand-chose pour eux, maintenant si tu préfères ils te prépareront un programme d’avance je te le remettrais et tu pourras le faire seule si tu le préfère.

Seiran voulait juste que la jeune Shama se sente bien ici, comme chez elle si elle pourra se considérer ainsi dans ce manoir. Même lui des fois ne s’y sentait pas trop à l’aise alors qu’il avait toujours vécu dans un manoir depuis sa naissance. Alors la jeune oiselle qui n’avait connu qu’un, laboratoire, des cages et sans doute pas un énorme appartement auparavant devait vraiment être perdue dans tous ce luxe.

- Écoute Shama, Cassia sera là uniquement pour t’aider si tu en as le besoin. Elle s’occupera essentiellement de ta chambre comme elle s’occupe des autres chambres du manoir en compagnie des autres servantes. Si tu as besoin elle sera là mais rien ne t’oblige à faire appel à elle en permanence. Je…. Je me doute que tous cela est nouveau et que tu as du mal à comprendre mon comportement… ma vision des choses, même cependant ce que je désire avant tout c’est que tu ne manques de rien ici tout comme j’y veille pour le reste de mon personnel de maison. Ici on est une famille même s’ils sont à mon service ils ne sont pas mal traités où exploiter et ils se sont pour la plupart plus occupé de moi depuis ma naissance que mes propres parents…

Il se stoppa, serrant doucement ses poings limites jusqu’au sang sans vraiment y faire attention, comme s’il était dans un état second. Au souvenir du peu de considération de ses parents tout au long de ses 19 ans d’existences. Puis secouant la tête il retourna son regard sur la jeune oiselle de feu et lui sourit doucement avant de caresser tendrement sa joue. Il savait que ce genre de geste d’affection elle n’y entendait rien, elle n’en avait même jamais reçus avant mais il comptait lui faire découvrir ce qu’elle ignorait.

- Tu sais-je… je ne veux en rien te contraindre à quoique ce soit, je voudrais que tu te sentes à l’aise ici même si je sais que rien que la richesse, tout autour de toi tu n’y es pas habituée. Je veux seulement que tu puisses être heureuse ici ne serait-ce qu’un peu même si j’ai conscience que cela prendra un certain temps. Mais sache Shama qu’il n’y a pas un seul comportement et que ce n’est pas parce que l’on t’a dit que tu étais inférieur aux humains que tu l’es pour autant en tous les cas pas pour moi tu es mon égale et je ne changerais pas d’idée là-dessus.

Il finit par se pencher et embrasser de nouveau sa joue en lui souhaitant bonne nuit de manière tendre en lui disant qu’il viendrait la chercher pour le petit déjeuner le lendemain matin. Il sourit et se détache doucement de la jeune fille et quitta cette fois la chambre. Il se dirigea vers la porte qu’il y avait juste derrière celle-ci pour accéder à ses propres appartements, se dirigeant dans son salon où trônait un magnifique piano à queue de concert noir laqué avec des arabesques en feuille d’or pour décors. Prenant place sur le tabouret il entama la valse du petit chien de Chopin histoire de se détendre un peu. Repenser au comportement de ses parents ne lui réussissait pas vraiment.
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 27 Sep - 7:32
Shama n'était pas décidée à se laisser faire cette fois-là concernant cette histoire de domestique qu'elle pourrait appeler à sa guise en cas de besoin. Une hybride faisant appel à une domestique mais on aurait vraiment tout vu.....C'était du délire complet à ce tarif-là ! Pourquoi cet homme insistait-il à ce point pour qu'elle soit comme tout le monde, du moins traitée comme tout le monde, voire une personne normale ici alors que non, elle ne le serait jamais ne serait-ce que physiquement ! C'était du délire pur.....Déjà avec cette idée de lui permettre ce luxe d'avoir un professeur particuliers, autrement appelé précepteur afin qu'elle agrandisse ses connaissances. Que cela soit par volonté de son maître de la voir plus savante ou non, elle ne pouvait de toute façon pas tolérer qu'on la traite ainsi, n'importe qui à l'extérieur aurait prit cet homme pour fou d'agir ainsi avec une créature qui n'était qu'à moitié humaine. Elle avait donc répondu à son maître une fois devant sa chambre à ce propos.

-Ce que je préfères n'a absolument rien à voir c'est une question de bon sens et de respect des choses ! JE suis une créature qui n'est pas humaine à 100% donc une créature qui n'a pas à fréquenter des élites de la sorte surtout en ayant un précepteur. J'étudierai seule ce qui me sera proposé mais je refuse de suivre ces cours qui ne me sont pas destinés!

N'importe qui aurait compris la chance que pouvait représenter de tels cours, et Shama le mesurait bien aussi, cela n'avait rien à voir avec une quelconque idiotie de sa part qui l'empêchait de se rendre compte de sa chance. Mais une volonté de remettre les choses en ordre. Ca n'était pas sain comme façon de faire et elle sentait le piège de la contrepartie demandée plus tard arriver, rien n'était fait au hasard. Absolument rien. Alors là cette idée de la servante à disposition si elle avait besoin de quelque chose....C'était elle qui devait être au service de quelqu'un, certes pas forcément en était traitée comme une esclave, elle pouvait avoir une chambre correct et des repas sains, on était pas non plus aux galères, mais de la à être traitée comme une princesse il y avait des limites ! Elle n'avait rien d'une femme raffinée ou d'une noble de..on ne sait quel pays qui était faite pour cette vie-là!

-Je ne suis pas traitée comme eux justement de par vos agissements ! Vous me traitez comme une invité et pas comme ceux de votre personnels de maison là où est ma vraie place ! Ce n'est pas une question que j'aime ou non ma situation mais elle est telle qu'elle est ! Sortez dans la ville, n'importe qui à l'extérieur serait choqué de vous voir apprécier et même faire en sorte d'améliorer la condition d'une hybride, voire même de la traiter comme une invité de rang noble ou riche ! Je ne suis pas une femme du monde ou plutôt de votre monde qui été bien élevée et de faire mérite tout cela!

Elle se doutait pourtant tout en parlant qu'elle n'arriverait pas à le convaincre. Une intuition lui disait que ce n'était pas gagné de ce côté-là car ces idées ne semblaient pas des lubies mais bel et bien des convictions profondes chez le jeune homme. Convictions qu'évidemment elle ne connaissait pas pour ne jamais avoir pu en apprendre plus sur cette façon d'agir avec les hybrides. L'oiselle eut un mouvement de recul en sentant sa main sur sa joue, encore quelque chose qu'elle ne connaissait pas et qui de fait la mettait mal à l'aise. Mais elle ne perdit pas son répondant pour autant.

-Peu importe ce que vous pourrez dire je ne serai jamais égal à vous ne serait-ce que par ce qui fait de moi un animal : mes gênes ! JE ne serait jamais une humaine comme les autres et ce luxe n'est pas pour moi!

Mais c'était peine perdue, il eut à nouveau un de ces gestes étrange pour elle sur sa joue avant de quitter sa chambre, la laissant là en silence. Elle approcha pour aller s'asseoir sans un mot dans le fauteuil qu'elle occupait plutôt pour lire, ses mains posées sur ses genoux qui se crispaient au souvenir de la discussion. Cette situation n'était pas claire pour elle, ça n'était pas les choses qu'elle connaissait, les manières normales et rassurantes de faire, ce qui par conséquent la déstabilisait et la faisait se sentir extrêmement en danger. Elle était démunie face à ce nouveau comportement et n'était pas rassurée, ignorant comment agir et éviter.....D'être blessée tout simplement.
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 27 Sep - 9:50
Seiran avait bien sur entendu les dernières paroles de la jeune oiselle, mais avait préféré ne pas y répondre. Pourquoi ? La raison était toute simple, c'était parce qu’il se fichait bien de ce que pourrait penser les autres, ce n’était certainement pas son problème à lui. Après tout, il faisait ce qu’il voulait chez lui, avec son personnel et s’il voulait ne pas agir comme les autres avec la jeune fille, ce n‘était vraiment pas ce genre de rappel qui le ferait changer d’avis. De plus, il la perturbait assez, avec justement ce comportement inhabituel pour ne pas continuer cette discussion pour ce soir. Ils auraient du temps pour en reparler dans les jours à venir s’il le fallait non ? Quant à songer au fait qu’elle n’était pas son égal à cause de ses gênes il comptait bien lui faire apprendre que non il n’est pas normal de se comporter ainsi même avec des hybrides, que le comportement auquel elle a été habituée est celui qui est anormal justement car elle était à moitié humaine et quelle avait par conséquent une volonté propre et des sentiments tous simplement. Tout en parcourant les touches de son piano de ses doigts, Seiran cherchait ce qu’il pourrait proposer à la jeune oiselle de feu comme activité le lendemain. Certes il finirait la présentation des terres du manoir après le petit déjeuner mais pour l’après-midi il n’avait pour le moment aucune idée. Il termina doucement son morceau puis referma le couvercle du piano retournant dans sa salle d’eau afin de se changer pour aller ensuite se reposer, revêtant un simple pantalon de toile noire pour tout vêtement de nuit. Il sortit une fois changer et alla directement s’allonger dans son lit soupirant doucement, il devrait faire preuve de beaucoup mais alors vraiment beaucoup de patience pour prouver à la jeune Shama qu’il ne lui voulait aucun mal d’une part, ensuite qu’il n’était pas fou et que son comportement n’était pas prêt de changer car pour lui ce qui était anormal était les conditions de traitement des Hybrides. Pour finir il faudrait qu’elle intègre un jour qu’il n’y a pas et n’y aura jamais de contrepartie avec lui mais la jeune oiselle à la chevelure flamboyante avait un sacré caractère et ne connaissait que ce qu’on lui avait enseigné il allait donc devoir lui montrer une autre vie et surtout patienter pour qu’elle apprenne à lui faire confiance.

Fermant les yeux, Seiran s’endormit. La journée avait tout de même été harassante quand on y pensait, faire les boutiques dans cette foule il n’y était vraiment pas habitué ais il avait bien fallut habiller la jeune Shama pour sa nouvelle vie non ? Seiran dormit calmement durant la nuit se réveillant avec le lever du soleil. Il passa dans sa salle d’eau pour prendre un bon bain chaud, avant de revêtir une tenue d’escrime, comportant un pantalon arrivant sous les genoux de couleur noir ainsi qu’une chemise style XVIIIème avec les boutons défait laissant voir sa fine musculature par l’ouverture. Le jeune homme enfila ses bottes montantes jusqu’au genou et ceint à sa taille le ceinturon qui contenait son épée. La dit épée était une rapière avec une garde à l’italienne faite d’entrelacs d’acier qui reformait le blason de sa famille lorsqu’on s’attardait dessus. La fine lame montée dessus était de type triangulaire, typique des lames mousquetaires, à la fois souple et solide et surtout elle était très élégante. Rangée dans un fourreau de cuir noir et lacet couleur argent qui formait une décoration sur la protection de la lame. Une fois fin prêt Seiran monta dans la salle d’arme pour s’entraîner avec son maître d’arme comme tous les matins pendant environ 2 Heures. Une fois le cours finit il s’essuya avec la serviette que lui tendit un majordome et bu un peu d’eau avant de quitter la salle d’arme. Il descendit demander la préparation du petit déjeuner pour dans une heure devant travailler un peu à son bureau.


Seiran travailla donc durant une bonne heure, classant ses dossiers y apposant son sceau, rédigeant des courriers. Cela ne lui plaisait guère mais bon il fallait le faire il n’avait pas vraiment le choix. Seiran ne savait que trop qu’on ne faisait pas toujours ce que l’on voulait dans la vie mais des fois il aurait bien l’envie de tout envoyer valser et de choisir un métier qui le passionnait vraiment. Mais bon il était ce qu’il était et n’avait pas trop le choix là-dessus. Une fois son travail terminé, Seiran alla voir si tout était prêt avant de remonter pour se diriger vers la chambre de la jeune fille. Le jeune homme s’arrêtant devant frappa doucement à la porte pour la réveiller en douceur si elle ne l’était pas déjà.

- Shama, Le petit déjeuner est prêt, tu viens ?
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 27 Sep - 21:22
Shama ne bougeait pas, crispée sur son fauteuil alors qu'elle semblait être perdue dans ses pensées, la mélodie du piano traversant doucement les pièces. Elle ne pourrait pas supporter une telle vie....Toujours à devoir être aussi prudente et inquiète, de ne pas savoir comment agir ou comment se protéger en voyant l'attitude aussi étrange de son maître. Comment pouvait-on être ainsi avec une hybride alors que tous les traitaient comme des esclaves ou au mieux des serviteurs.....De plus, les hybrides étaient depuis la naissance confinés dans cette idée qu'ils doivent obéissance et service à leur futur propriétaire, homme ou femme d'ailleurs, et que leur existence était dévouée à cela. Comment donc comprendre et admettre que cet homme ne voit pas cela comme ça mais en plus qu'elle devrait gentiment faire la princesse et accepter ses faveurs sans rien attendre. Jamais quelqu'un n'aurait fait un geste désintéressé juste comme cela pour rien ! Tout se monnayait, se marchandait, un service en valait un autre, alors passer, pour elle, d'un rang de servante à celui d'invitée d'une riche famille du japon ou d'ailleurs...la dette en serait colossale sans aucun doute.

L'oiselle étouffa un soupir et se leva pour approcher doucement de sa fenêtre en observant les rayons de la lune qui éclairaient les terres. Elle s'était préparé à beaucoup de choses de la part de son futur maître lorsqu'elle était à l'animalerie, mais elle ne s'attendait pas du tout à un maître tout gentil prêt à changer totalement son statut et à la mettre autant en danger. Elle ne savait pas comment agir, baissait du coup sa garde. Et n'était plus aussi paisible et calme qu'avant, la preuve en était de ses éclats impulsifs de tout à l'heure....Soupirant à nouveau, elle se détourna, préférant aller se coucher pour ce soir. Cependant, elle n'avait pas pensé à acheter des vêtements de nuit...Réfléchissant, elle garçon sa culotte uniquement et son haut à manches longues, retirant son soutien-gorge pour être évidemment plus à l'aise. Se glissant dans les draps, elle se couvrit et se posa doucement sur les oreilles moelleux en fermant les yeux. Au moins pouvait-elle profiter de la douceur et du confort d'un véritable lit comme elle n'avait...pour ainsi dire jamais connu.

Sa nuit se passa relativement bien compte tenu de son état d'agitation mentale. Mais elle se réveilla cependant tôt, ce qui lui permit de prendre ce fameux bain dont elle rêvait depuis la veille. Elle alla le faire couler et se glissa dans l'eau, ayant ajouté quelques paillettes de senteur dans le bain bien avant. Elle ferma les yeux, écartant un peu ses ailes pour les délasser et tenta de détendre doucement ses muscles et de profiter de la chaleur de l'eau sur elle, ne voulant pas se sentir encore tendue. Elle profita de l'eau plus d'une demi heure, vu qu'il était tôt si elle suivait la logique du jeune homme il ne viendrait pas la chercher tôt. Elle profita donc et sortit de l'eau, se séchant soigneusement tout comme pour ses ailes et ses cheveux avant qu'elle n'habille, choisissant un jean noir comme la veille après ses sous-vêtements et l'un des chemisiers qu'elle avait acheté, de couleur blanche avec un effet soie, même si cela n'en était évidemment pas.

La jeune femme s'assit alors dans son fauteuil afin de prendre la toile blanche qu'elle avait achetée et de regarder quel motif elle pourrait commencer à faire. Elle arrêta son choix sur un lys, sélectionnant alors ses fils tout en commençant doucement à broder. La jeune femme se concentra sur cette broderie afin de ne penser à rien, avant d'attendre, quelques heures après, frapper à sa porte. Reposant tout doucement, elle se leva en silence et alla ouvrir.


-Je suis là.

La jeune femme le salua et garda le silence, descendant alors avec lui à la table du petit déjeuner. Prenant place elle regarda tout ce qui était alors disponible pour son repas, se contentant pourtant de prendre seulement un thé, l'estomac encore noué et commença alors à le boire doucement.
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mar 27 Sep - 23:41
Lorsque la jeune oiselle de feu ouvrit sa porte il la salua d’un signe de tête en souriant et l’invita d’une main dans son dos en une douce pression qui dura peu à le suivre pour descendre dans la salle de repas l’aidant à s’assoir avant de prendre lui-même place. On leur fit le service et lui souhaitant bon appétit il débuta son petit déjeuner et se décida à engager quelques peut la conversation avec la jeune fille afin de s’enquérir si elle avait passé une bonne nuit

- Tu as passé une bonne nuit au moins Shama ?

Prenant une tartine beurrée, il y étala de la confiture et croqua doucement dedans en attendant la réponse de la jeune femme qui déjeunait en sa compagnie. Il faisait tout particulièrement attention à son bien être afin d’être sûr qu’elle est au moins une bonne vie ici même si elle semblait vouloir être traitée comme un hybride normal mais cela, Seiran ne pourrait jamais s’y résoudre cela lui était tout simplement impossible et il espérait qu’elle finirait par le comprendre par elle-même.

- Si jamais tu t’aperçois qu’il te manque certaine chose n’hésite pas à me le faire savoir et nous irons les chercher. Comme je ne sais pas de nouvelles affaires, il me semble que tu n’as pas pris de vêtement de nuit donc si tu en as besoin on pourra aller t’en chercher ce n’est pas les moyens qui manque.


Effectivement il ne risquait pas d’être à court d’argent si facilement, quoique Seiran se passerait bien de tous ce luxe il y vivait depuis sa naissance et était habitué en quelques sortes à un tel confort. Cependant faire des sacrifices de ce point de vu là ne dérangerais que peu le jeune homme. Terminant ses tartines, il se servit son café et le bu tranquillement laissant après les domestiques débarrasser. Essuyant sa bouche doucement et reposant la serviette tranquillement, le jeune homme reporta le regard sur sa jeune hybride et lui sourit doucement.

- Si tu as fini, je te propose de te faire visiter le domaine extérieur histoire que tu connaisses tous les recoins de la demeure. Cela nous prendra la fin de la matinée par contre je suis désolé mais tu seras seule pour une partie de l’après-midi ayant mes cours à suivre. Donc n’hésite pas à te promener et à ne pas rester cloîtré dans ta chambre si tu l’en as envie bien sûr après tu fais ce que tu veux.

Seiran se releva et alla près d’elle, proposant à la jeune oiselle son bras pour l’aider à se relever et poursuivre la visite qu’ils avaient stoppé la veille. Le jeune homme devait reconnaitre que la jeune Shama avait en l’espace d’une journée considérablement égayée son quotidien. Le fait de s’occuper de quelqu’un d’autre lui faisait beaucoup de bien. Cela lui faisait oublier ses déboires et sa solitude initiale. Elle était en quelque sorte une bouffée d’oxygène dans le manoir sans qu’elle en ait réellement la pleine conscience. Le jeune homme ouvrit la grande baie vitrée pour accéder au jardin japonais le montrant à la jeune fille doucement l’approchant du petit étang pour qu’elle puisse observer les carpes et les lotus dedans. Il sourit en voyant ses réactions et lui fit faire le tour de cette zone du jardin avant de la diriger vers le devant du manoir direction les boiser qui couvrait une bonne partie du domaine de Seiran. Il le lui fit don découvrir patiemment en prenant son temps lui donnant des anecdotes sur les types de végétations les chants des oiseaux qu’ils rencontraient et aussi lui montra de loin un jeune chevreuil qui mangeait près d’un arbre. Il fit s’accroupir Shama et lui murmura doucement en tendant le doigt vers le jeune chevreuil.

- Regarde là-bas il y a un jeune chevreuil on ne devrait pas tarder à voir la mère si on reste assez silencieux.
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 29 Sep - 14:57
N'ayant guère d'appétit, encore perturbée et pensive au sujet de ce comportement plus qu'incompréhensible pour elle, Shama se contenta de boire doucement son thé. Certes tout sentait extrêmement bon et le choix d'aliments était immense et luxueux, mais rien ne semblait lui donner véritablement faim, du moins assez pour la forcer à manger. Elle n'avait pas d'appétit, c'était tout. Elle écouta cependant son maître qui s'adressait à elle, par une question simple et banale ce qui la rassura.

-Oui bien entendu. Dans une véritable chambre on ne peut que bien dormir.

Mais la question suivante était plus gênante pour elle. Elle n'aimait pas réclamer et demander même quelque chose, même si c'était pourtant de première nécessité, surtout des vêtements. Mais elle avait l'impression de se sentir encore plus redevable à chaque chose qu'il faisait pour elle, chose qui n'était pas arrivée avec son ancienne maîtresse, mais cette dernière n'avait pas le même caractère que son maître actuel avec cette envie d'aider soit-disant gratuitement des hybrides.

-En effet oui, la première chose que j'ai vu était ce manque de vêtements de nuit, j'ai tout pris mais je n'ai pas pensé à ce genre de tenue sur le coup, donc il m'en faudrait en effet, une ou deux simple pour que je puisse dormir de manière un peu plus confortable qu'avec des vêtements de jour.

L'oiselle en avait finalement fait la demande, se disant qu'elle ne pouvait décemment pas dormir toutes les nuits dans une tenue de jour ou alors nue, ce qui était encore plus improbable pour elle.
Surtout en sachant qu'un homme vivait sous le même toit qu'elle. Sa tasse de thé terminé, elle la reposa en silence et patienta simplement, attendant que son maître ai terminé. Lui ne semblait pas perturbé plus que cela. Il mangeait de bon appétit et écouta alors la suite. L'idée de sortir ne lui déplaisait pas tout comme l'idée d'être au calme l'après-midi même.


-Cela n'est pas un problème, je resterai dans ma chambre j'ai suffisamment de quoi m'occuper. En attendant cela, je veux bien visiter l'extérieur afin de pouvoir me repérer un peu mieux dans ce domaine, même si je doute de sortir beaucoup.

Le voyant s'approcher, la jeune femme se leva et le vit alors lui présenter son bras. Hésitante, elle finit par le prendre en silence pour le suivre doucement. L'oiselle sortit en sa compagnie, restant un peu étonnée de voir dans ce manoir un jardin qui semblait plus typique de l'Asie, le manoir n'ayant au contraire rien à voir avec cela. La jeune femme approcha, reconnaissant le type de carpe et le nom des fleurs présentent même si elle n'en avait jamais vu que dans des livres. Elle glissa sa main dans l'eau pour effleurer les carpes blanches et rouges, les regardant évoluer entre les lotus. Voyant qu'il souhaitait continuer la visite, elle se releva afin de le suivre, secouant sa main pour la sécher alors que le paysage changeant autour d'elle, devenant plus touffu et rempli d'arbres. Elle écoutait aussi, bien entendu, son maître qui parlait, voyant là une occasion d'apprendre de nouvelles choses et s'efforça de le retenir au mieux. Jusqu'à ce qu'elle doive s'arrêter et se masquer sans comprendre avant de voir un animal au loin, sa mère en effet arrivant peu après mais...

-Qu'est-ce que c'est....

Près de la mère et son petit, un autre animal approchait, de la même famille qu'eux sûrement, avec d'immenses cornes sur sa la tête et un air altier. Des bois plutôt, car si elle se souvenait bien, il s'agissait d'un cerf.
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 29 Sep - 17:10
Seiran fut rassuré lorsque Shama lui dit qu’elle avait bien dormie, puis elle lui dit effectivement qu’il lui manquait des tenues de nuit. Il s’en doutait un peu et c’est pour cela qu’il était revenu sur ce sujet-ci. Une autre sortie en boutique ne fera donc pas de mal afin de lui acheter ce qu’il lui manquait même s’il ne s’agissait que d’une ou deux tenues de nuit et de rien d’autre pour l’heure.

- Tant mieux si tu as bien dormi ? En ce qui concerne les tenues de nuit, je te propose qu’on y aille en fin d’après-midi ou même demain selon mon heure de disponibilité pour aller faire ses courses. Je sais que l’idées de me demander ce dont tu as besoin semble te gêner mais il ne faut pas lorsqu’il s’agit de chose que tu juges nécessaire. Je ne vais pas te laisser dans des habits en sale état où même sans affaire de première nécessité quand ce n’est vraiment pas un problème pour moi financièrement parlant. Après que tu ne désires pas me demander plus que ce qui est nécessaire c’est ton droit.

Il sourit lorsqu’elle prit son bras pour faire la visite écoutant toujours la jeune oiselle lorsqu’elle lui dit qu’elle ne sortirait probablement que peu. Il trouvait cela dommage si elle s’enfermait dans sa chambre mais il ne pourrait la forcer à sortir surtout si elle ne le voulait pas au vu de son caractère bien trempé.

- Si tu as assez pour t’occuper dans ta chambre c’est le principale mais tu peux profiter des jardins même si tu es seule surtout lorsqu’il fait beau comme aujourd’hui rester enfermer dans ta chambre serait bien dommage enfin tu feras comme tu le souhaite je ne vais pas te forcer non plus mais je ne voudrais pas que tu te sentes prisonnière.

Reprenant le chemin vers le boiser il l’avait fait s’accroupir pour lui montrer le bébé chevreuil, ainsi que la mère puis le chevreuil mâle, qui est apparu et sourit en voyant qu’elle s’intéressait un peu à cela. Il lui expliqua donc doucement pour ne pas risquer de se faire repérer par la petite famille de chevreuil de quelle espèce il s’agissait.

- C’est une famille de chevreuil, cela ressemble beaucoup au cerf comme tu peux le voir si tu en as déjà vu dans tes ouvrages. Ils sont justes plus petits de tailles mais font partis des cervidés aussi comme tu peux le voir le mal possède lui aussi des bois. Si tu viens te promener dans le boisé il ne sera pas rare selon les heures où tu viendras que tu rencontres des chevreuils où autre il y en a sur le domaine. Ils ne sont pas trop farouches donc tu peux t’en approcher si tu restes calme certain se laisse même caresser de temps en temps.

Ils observèrent encore un temps la petite famille de cervidé puis en douceur, afin de ne pas les affoler, il reprit la visite du domaine avec la jeune oiselle de feu à son bras prenant son temps la compagnie lui étant des plus agréable il ne pouvait pas le nier. Le domaine était assez conséquent lorsque l’on s’y attardait il était des fois moins fatiguant de s’y déplacer à cheval ou en voiture. Continuant d’avancer jusqu’au lac ils y retrouvèrent les deux chevaux qui broutaient. Souriant Seiran siffla un peu et les chevaux vinrent vers eux se frottant à lui doucement.

- Je te présente Chevalier et Moon se sont mes chevaux. Tu peux les caresser ils sont très doux tu sais ils ne te feront pas de mal. Je les laisse en liberté sur le domaine le plus possible sinon ils s’ennuieraient dans leurs stalles.

Caressant l’encolures des chevaux, Seiran affichait un sourire doux sur le visage, il adorait s’occuper de ses chevaux cela le changeait de sa paperasse et de ses cours qui devait servir à ce qu’il succède à son père dans 2 ans. Il regarda la jeune oiselle et les chevaux et se dit que peut-être elle souhaiterais apprendre à monter à l’occasion.
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 30 Sep - 19:44
Shama avait préféré ne pas répondre lorsque son maître avait commencé à évoquer le fait qu'elle était gênée de demander quelque chose même si ce dernier semblait nécessaire. Mais il ne pouvait pas comprendre car il n'avait jamais dû être à sa place. Lui s'il avait besoin de quelque chose, vu la richesse de sa famille, il l'achetait ou on le lui payait. Elle si elle avait besoin tout était question de monnayage, d'échange, de dette, d'une chose qu'elle devait faire pour payer ce dont elle avait besoin. Et même s'il disait qu'elle n'aurait rien à lui rendre, elle ne pourrait jamais en être sûre et de fait elle voulait éviter au maximum d'être redevable même si entre les vêtements, ses loisirs, sa chambre et le reste ses dettes devaient être colossales.

-Je n'ai pas besoin d'être entourée ou de voir du monde, je préfère rester dans mes appartements à m'occuper par moi-même. Quant à être dehors ou dedans...ça ne change rien au fait que je suis et resterai prisonnière, ma condition fait que cela ne changera pas.

[i]Une hybride n'était pas et ne serait jamais propriétaire d'elle-même, mais toujours la chose de quelqu'un, ainsi elle serait toujours prisonnière du bon vouloir de son maître, peu importe que celui-ci la laisse plus libre ou non. Sur le papier, elle n'était rien et ce fait ne changerait pas. Elle essaya d'oublier un peu ces choses déplaisantes durant la promenade qu'ils étaient en train de faire, voir la découverte pour elle puisqu'elle ne connaissait pas les lieux, regardant autour d'elle pour se repérer plus facilement ici. Jusqu'à voir cette famille de cerf, enfin de cervidés dont le mâle lui faisait penser un cerf, étant attentive aux explications du jeune homme dont elle n'avait jamais eu connaissance.


-Chevreuil......Même ce ne sont pas des cerfs et des biches je doute qu'il soit bon de les approcher alors que ce sont des animaux sauvages....Ils ne sont pas fait pour être au contact de l'homme et il vaudrait mieux les laisser tranquille.

Ce n'est en tout cas pas elle qui les approcherait. Chat, chien tout cela oui ils sont domestiques, mais les cervidés, les animaux des forêts étaient sauvages et devaient le rester, loin de l'Homme. Se relevant doucement elle poursuivit la promenade en silence, voyant par celle-ci qu'en effet elle avait bien deviné en imaginant les terres aussi immenses pour le domaine. Ce qui ne faisait que confirmer que la famille du jeune homme était sans doute extrêmement riche. Ce qui accentua également son idée qu'une femme et une hybride de son genre n'avait rien à faire dans un tel palais à être traitée comme une princesse au lieu d'une servante. Mais cela promettait d'etre dur à lui faire comprendre....Elle ne pouvait désobéir comme cela à ce que son propriétaire lui disait mais ne pouvait pas non plus tout accepter d'aussi luxueux....Voilà pourquoi par exemple elle préférait rester dans sa chambre et se faire oublier.

-Qu..qu'est ce que c'est que ça!

Voyant deux grands animaux arriver, elle mit ses bras un peu devant elle, peu rassurée surtout en voyant leur taille. Elle apprit alors qu'l s'agissait de chevaux. Mais elle avait beau les connaître savoir le nom de cet animal jamais elle n'avait pensé qu'ils seraient aussi grands ! Elle n'était pas rassurée en les voyant comme ça, ses ailes se hérissant un peu dans son dos.

-Très doux ça je n'en sais rien....Je préfère rester là je ne leur fais pas confiance...

Instinct de survie ou peur des grands animaux, aucune idée, mais elle n'aima pas du tout le regard du cheval qui semblait approcher d'elle en piaffant, sûrement pour voir si là aussi on donnait des caresses. Mais Shama recula, ses bras devant elle en lui disant d'arrêter d'avancer, reculant encore....jusqu'à trébucher et finir dans l'eau du lac qui était juste derrière elle à force d'avancer à reculons. Elle était assise dans l'eau, toussant un peu et reprit son souffle complètement trempée alors qu'elle se redressait pour sortir, voyant le cheval pile devant elle sur la rive.

-Mais comment je sors de l'eau moi si tu restes là!
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 1 Oct - 0:35
Auprès des chevaux, Seiran observa les changements qui se jouait avec la jeune oiselle de feu. Il fut un peu amusé de voir la scène entre le cheval et celle-ci et sursauta lorsqu’elle atterrit dans l’eau. Inquiet il se précipita vers elle et repoussa son cheval doucement en lui disant de retourner s’amuser plus loin ce que fit l’animal obéissant à l’ordre de son maître, tandis que le jeune homme aidait la demoiselle à se redresser hors du lac et la ramener sur le sol.

- Shama ! Tu ne t’es pas fait mal au moins ? je suis désolé s’ils t’ont fait peur ils ne sont vraiment pas méchant mais ils ne s’approcheront plus là soit rassurée. J’aurais dû me douter que tu n’avais pas l’habitude de voir de si grands animaux même domestiqué je suis désolé.

Constatant tout de même qu’elle était trempée, il retira sa chemise se retrouvant torse nue et la lui mis par-dessus sa tenue la reboutonnant pour qu’elle n’ait pas froid sans en profiter ne touchant le corps de la jeune fille que le strict minimum durant le processus en la regardant le moins possible pour ne pas non plus la mettre mal à l’aise. Il ne tenait pas à ce qu’elle tombe malade après cette petite baignade improvisée certes mais l’effrayée n’était pas non plus ce qu’il voulait.

- Tu es trempée, nous allons rentrer afin que tu puisses te sécher et te changer je ne tiens pas à ce que tu prennes froid. En attendant avec ma chemise tu auras un peu moins froid même si tes propres vêtements sont trempés. Viens rentrons Shama.

Prenant alors doucement la jeune fille dans ses bras afin de ne pas la brusquer mais surtout pour aller plus vite, il la souleva doucement pour la ramener vers le manoir en passant par un raccourci à travers le boiser du domaine. Passant la porte il la monta à l’étage et la déposa devant sa porte de chambre en douceur encore une fois, elle était frêle il avait peur de la briser en la voyant si fragile dans ses bras. Il sourit et lui caressa la joue doucement.

- File te changer à présent, il n’est pas bon de rester avec des habits trempés comme les tiens. Je te laisse je vais passer une autre chemise et ensuite j’irais à mes cours à l’étage. Si tu as besoin de quelque chose je serais dans la salle d’étude d’accord ?

Seiran attendit une quelconque réponse de la jeune fille puis il se décida à la laisser pour rentrer dans sa chambre afin de se prendre une chemise propre et la mettre il ne tenait pas à prendre froid lui aussi. Une fois en tenue plus descente dirons-nous il sortit pour monter au troisième étage, afin de gagner la salle d’étude. Là il commença ses cours avec son précepteur bien que l’idée de laisser Shama rester à s’occuper seule dans sa chambre ne lui plaisait pas trop mais bon il n voulait pas non plus trop la coller. Il se secoua pour suivre ses cours le plus sérieusement possible. Non pas qu’il n’aimait pas étudier mais il avait surtout en tête sa nouvelle locataire donc forcément cela n’aidait pas trop à se concentrer. Il poursuivit tranquillement ses cours puis demanda de quoi étudier la littérature, pour la jeune oiselle de feu. Vu qu’elle adorait les livres, il récolta de quoi la faire travailler ou plutôt des ouvrages des feuilles d’exercices qui pourrait lui permettre de travailler cela seule puisqu’avoir un précepteur la gênait. Il remercia donc le précepteur et quitta la pièce avec les cours et les ouvrages pour la jeune fille.

Redescendant à l’étage en-dessous il se dirigea vers la chambre de la jeune fille et y frappa pour prendre de ses nouvelles. Il attendit qu’elle vienne lui ouvrir et lui sourit doucement lui tendant ce qu’il avait pour elle doucement. Il espérait malgré tous que cela lui ferait plaisir et puis il voulait aussi vérifier qu'elle n'avait pas pris froid. Cela allait encore lui sembler bizarre vu qu'elle n'était pas habituée à ce que l'on se soucie d'elle mais il n'allait pas changer pour autant.

- Tiens, j’ai ce qu’il te faut pour étudier la littérature avec ça tu devrais en avoir pour un petit moment pour satisfaire ton goût de l’apprentissage et des livres. Tu n’as pas froid à cause de l’accident de tout à l’heure au moins j’espère?
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 29 Oct - 16:10
Elle n'aimait vraiment pas les chevaux, ça c'était dit. Ces animaux trop grands étaient vraiment impressionnants pour elle et en plus ils semblaient se rire d'elle puisqu'elle finit à l'eau grâce à l'un d'eux justement. Elle se secoua un peu en rejetant ses cheveux humides dans son dos, levant ses ailes en les battant pour en enlever l'eau qui pesait lourd mine de rien dans ses plumes avant d'essayer d'approcher. Mais elle s'arrêta vite en voyant l'animal toujours près d'elle, lui ordonnant vivement de reculer mais ce dernier l'observait sans bouger. Elle vit cependant le maître des animaux arriver et se laissa aidée par lui pour sortir enfin de l'eau glacée.

-Ils ne sont peut-être pas méchants mais je ne les aime pas, ils sont vraiment trop insolents. Je ne veux plus m'en approcher.

Comme première rencontre ça lui suffisait. Aucune envie de revoir encore ce genre d'animal peu agréable. Mais elle eut un sursaut en le voyant retirer sa chemise et se présenter de fait torse nu devant elle. Elle baissa les yeux et détourna même son visage pour ne pas regarder cela. Certes il y avait une histoire de pruderie, car la jeune femme n'était guère habituée à voir des hommes dans une telle tenue, mais aussi par convenance car il n'était guère convenable de voir un homme à demi nu alors qu'on ne le connait pas et qu'en plus il est votre maître.

-C'est vous aussi qui risquez de finir malade en vous dévêtissant de la sorte. Je pouvais encore me protéger avec mes ailes si besoin alors que vous non.

Mais elle sursauta à nouveau en se sentant soulever, ramenant ses bras autour d'elle pour éviter le plus possible de le toucher tout en évitant bien entendu de lever les yeux vers lui. Son contact le gênait, une jeune femme ne devait pas être aussi proche avec un jeune homme sans un lien marital et encore moins une domestique envers son maître ! Mais elle resta silencieuse, se laissant ramener en silence, se disant au moins qu'ainsi ils seraient plus vite de retour à ses appartements et qu'elle pourrait être seule. Ils arrivèrent devant chez elle alors qu'elle fut reposée au sol . Elle ouvrit doucement la porte mais sursauta en sentant sa main sur sa joue, détournant alors la tête.

-Je saurai m'occuper seule Maître, merci.

Elle rentra précipitamment dans ses appartements et referma la porte en poussant un soupir. Pourquoi est-ce qu'il se comportait ainsi avec elle....C'était encore plus perturbant pour elle jour après jour et elle ne s'habituerait jamais à ça....Secouant la tête, elle retira la chemise et la posa sur une chaise avant d'aller prendre une douche chaude pour se réchauffer, l'eau du lac n'étant pas des plus tiéde dirons-nous. Une fois rincée et séchée, elle prit un jean propre avec l'un de ses hauts à manche longue en voile au décolleté léger mais qui l'habillait. Elle avait choisi ses tenues de sorte à ne pas faire de l'ombre à son maître mais d'apparaître dans une mise correcte. Ce qui lui semblait dérisoir au vu de ce qu'il faisait....Enfin bref. La jeune oiselle brossa soigneusement sa chevelure pour la faire un peu sécher avant de piquer plusieurs épingles pour les tenir un peu vers sa nuque dans une sorte de chignon un peu effet défait, des mèches encadrant son visage.

Une fois fini, elle retourna dans sa chambre, voyant la chemise. Elle soupira et la laissa là, avant de s'asseoir dans un fauteuil en réfléchissant. Elle voulait à tout prix s'occuper pour éviter de trop s'apesantir sur les gestes étranges et trop proches que son maître avait pour elle. Cette situation ne la rassurait pas, de fait, la jeune ara cherchait à comment occuper son esprit. La lecture ne lui disant rien, elle reprit alors sa broderie afin de la poursuivre, se concentrant afin de suivre soigneusement son modèle sans qu'elle ne fasse d'erreur. Ainsi ses heures seules passèrent sans vraiment trop de problème, jusqu'à ce qu'elle entende frapper. Prenant une inpiration, Shama posa la broderie et se leva pour doucement ouvrir la porte, voyant son maître lui tendre plusieurs choses qu'elle prit.


-Merci je m'y mettrai dès que j'aurai à m'occuper seule. J'ai pris une douche comme vous me l'avez demandé et je me suis changée donc je n'ai pas pu prendre froid non.
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 17 Nov - 14:09
Si Seiran se doutait que son comportement pouvait perturbée sa jeune hybride, il n’e restait pas moins qu’avec son éducation on lui avait appris à se soucier des femmes en générale, à être attentif avec elle et avec les personnes sous sa protection en général. De fait la jeune oiselle était l’une de ses principales préoccupations d’autant plus qu’elle venait d’arriver au manoir. Le jeune homme c’était donc tout naturellement enquis de son état de santé suite à sa baignade forcée lorsqu’il lui avait ramené de quoi travailler ses cours. Il sourit doucement lorsqu’elle li répondit de manière sans doute à le rassurer d’ailleurs, au vu du soin qu’elle prenait à lui dire qu’elle avait fit ce qu’il lui avait demandé et qu’elle n’avait donc pas pu prendre froid.

- Tant mieux si tu n’as pas pris froid cela m’aurait ennuyé tu viens à peine d’arriver ici. Ce n’est pas les moyens qui m’empêcherais cependant de te faire soigner mais il n’est jamais agréable d’être malade ou de voir quelqu’un dont on a la charge malade surtout pour une tête dans le lac à cause de cheval un peu trop joueur.

Non en effet Seiran ne voulait pas la voir tomber malade car il s’inquiétait de son bien-être et que la savoir malade l’aurait inquiété comme il prenait soin de s’inquiéter de l’état de santé de tous son personnel. Pour qu’ils le servent il fallait tout de même leur donner de bonnes conditions de travail et veiller à ce qu’ils ne tombent pas malade ou lorsque cela arrivait faire en sorte qu’ils puissent se soigner et se reposer si nécessaire. Seiran n’était pas non plus un bourreau avec ses employés.

- Tu commences quand tu le veux ce n’est pas un ordre non plus mais comme ses matières semblaient t’intéresser cela peut toujours faire office de passe-temps pour toi ici. Je ne voudrais pas que tu t’ennuies dans ce vaste domaine. D’autant que je ne suis pas forcément très libre entre mes cours et mes obligations pour pouvoir m’occuper correctement de toi et veiller à ce que tu te sentes un minimum en sécurité ici.

Le jeune homme devait le reconnaitre il ne souhaitait pas que la vie ici lui paraisse trop lourde, trop contraignante. D’autant qu’elle ne connaissait rien à ce milieu qui même à lui bien qu’il y baigne depuis sa naissance le trouvait des fois beaucoup trop… comment dire…. Ah ! oui bien trop superficiel lorsque l’on voyait les attitudes d’une majorité de personnes de sa caste. Mais fort heureusement pour lui il y avait aussi des gens bien dans son milieu du moins i s’en doutait, il ne pouvait pas être le seule « oiseau rare » dans son milieu cela aurait été trop étonnant. Cependant il ne désespérait pas non plus d’un jour pouvoir se lier avec des gens bien qu’il soit ou non de ce milieu pour lui cela ne faisait pas grande différence, tout le monde étaient égaux à ses yeux même les hybrides.

- Bien je vais te laisser vaquer à tes occupations j’ai encore des dossiers à traiter on se reverra pour le dîner. Mais n’hésite pas à sortir tu n’es pas non plus une prisonnière dans ce domaine.

Il prit doucement sa main pour y déposer galamment un baiser dans les formes puis s’inclinant un peu il la laissa pour gagner son bureau et se mettre à ses dossiers. S’installant dans son fauteuil, il commença l’étude de ses dossiers consciencieusement prenant des notes où même faisant des annotations lorsqu’il le jugeait utile avant de refermer ceux-ci et de les mettre sur la pile de dossier qui sera remise à son père comme toujours. Reprendre les affaires familiales n’a jamais été son but mais il le faisait pour ses parents plus que pour lui-même. Pour le moment il n’avait pas la gestion totale des biens de la famille de Kent mais cela ne tarderait pas avec l‘arrivé de ses 21 ans plus précisément. Oh bien sûr il avait encore 2 ans de tranquillité à étudier avant de devoir tout gérer seul mais il voulait profiter de ce temps pour se former au mieux et continuer à  faire prospérer sa famille en étant à son sens un peu moins strict que son père niveau affaire.


Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 7 Déc - 18:39
Shama n'était pas à l'aise son maître c'était ce qu'il y avait de plus sûr à propos de leur relation. Elle gardait toujours en elle ce malais face à lui, d'être devant quelqu'un qu'elle ne comprenait pas qu'elle ne pouvait comprendre puisqu'il avait des agissements étranges et contraire à tout ce qu'elle avait vu jusque là. De fait, la jeune femme restait le plus distante et le plus à sa place possible avec lui afin de ne pas encore envenimer tout cela ou lui laisser l'occasion d'être trop proche de lui, qui était contraire à ce qu'elle avait toujours appris et vécu jusque là. Cependant, la tâche était loin d'être facile avec son maître puisqu'il ne semblait aucunement dans l'idée de faire un effort lui de ce côté-là et continuer à la traiter comme une femme normale. Hors, une femme comme elle hybride n'était pas une femme normale ou une qu'on traitait avec des égards, d'autant plus qu'elle était normalement une servante. Donc quelqu'un d'inférieur à un homme aristocratique comme lui l'était. Elle répondit calmement et de manière à montrer qu'elle avait obéit soigneusement à ses demandes.

-Je suis de santé résistante vous n'avez donc aucun soucis à vous faire concernant une possible maladie de ma part, en ce qui concerne les maladies bénignes, je ne peux assurer une maladie grave mais pour ce qui est des rhumes ou autre j'y suis résistante. Et je ne suis pas à votre charge maître, vous n'avez pas à veiller sur moins ainsi constamment, c'est moi qui doit être à votre service.

Donner un petit rappel oral de temps en temps sur ce fait marcherait peut-être et il rentrait peut-être un peu cela dans son esprit à force de se l'entendre répéter. Enfin, c'était beau de rêver n'est-ce pas ? Shama n'était pas stupide et se doutait un peu qu'il n'allait pas être convaincu si facilement de ce qu'elle disait. Elle prit alors les documents qu'il lui tentait, contente intérieurement de pouvoir travailler sur quelque chose de plus intéressant que simplement de la lecture. Elle aimait se cultiver, apprendre, être en perpétuelle découvertes de plusieurs choses. Avide de connaissances en somme. Elle écoutait pourtant son maître, un peu rassurer de se dire qu'il allait être très occupé et donc que leurs rencontres la journée seraient assez limitées. Elle n'avait pas peur non, n'éxagèrons pas, mais elle n'était, comme déjà dit, pas à l'aise avec lui en s'attendant toujours au pire.

-Comme je vous l'ai dis, vous n'avez pas cette obligation de toujours veiller sur moi et vous occuper de moi, je suis votre servante c'est à moi de m'occuper de votre bien-être et de vos besoins. Je saurai m'occuper seule dans ma chambre, j'ai pris de quoi passer le temps et ces travaux intellectuels me serviront également à passer mon temps très agréablement.

Il était véritablement obnubilé par cette idée. Elle n'était pas une petite chose précieuse ou même une femme importante sur qui on devait veiller, aussi ne comprenait-elle pas du tout cet empressement qu'il avait envers elle. L'oiselle s'efforçait donc de lui répéter qu'elle allait bien, qu'elle n'avait besoin de rien et surtout qu'elle se débrouillerait seule. L'entendant dire qu'il allait repartir à ses dossiers, la jeune femme acquiesça, soulagée sans qu'elle ne put se le cacher mais sursauta en rougissant à nouveau en le voyant prendre sa main pour l'embrasser, la gênant encore. Elle retira vite sa main et le salua en silence avant de se détourner pour rentrer vite dans ses appartements et refermer la porte, le cœur un peu battant.Elle secoua la tête pour se calmet et alla tout de suite à son bureau pour se mettre à sa place et commencer à regarder les « devoirs » que son maître lui avait apporté. Elle comprenait les bases déjà ce qui était une bonne chose, maintenant plus qu'à s'attaquer aux exercices. Tant et si bien qu'elle passa facilement l'après-midi sur ces exercices sans même voir le temps passer, ne relevant la tête que vers 19h. Voyant l'heure du dîner approcher elle préféra ranger et aller se rafraîchir un peu.
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 7 Déc - 19:17
Seiran avait écouté la jeune oiselle de feu et rit légèrement ce n’était aucunement pour se moquer d’elle mais ses réactions et ses insistances à vouloir lui rappeler qu’elle devait être à son service et non l’inverse l’amusait, en fait il trouvait ça adorable. Il comprenait son point de vue et ce qu'elle avait vécu jusqu'alors lui avait ancrer ses idées dans l'esprit c'était donc normale qu'elle agisse ainsi de fait.

- Vous devriez prendre l’habitude ici   tous les serviteurs sont logés à la même enseigne je n’agirais pas différemment avec vous juste parce qu’il est dit qu’un pet doit-être un esclave. Je n’aime pas cette idée de soumission entant normal et là encore plus. Ici mes serviteurs ne sont pas vu comme des esclaves et si je vous ais prise pour compagnie ce n’est certainement pas pour vous traiter comme le font les autres. Je n’ai pas besoin d’une servante de plus mais d’une compagnie et pour moi il est important de m’assurer que vous alliez bien tous simplement.

Seiran marqua une courte pose dans son monologue pour s’assurer d’utiliser les bons mots. Il ne voulait pas être discourtois ou la peiné ni l’énerver. Non mais il voulait que sa jeune compagne comprenne sa vision des choses et s'y adapte progressivement carde toute façon en vivant ici avec lui c'est à une nouvelle vie qu'elle allait faire face, différente de tous ceux à quoi elle avait été habituée et il voulait qu'elle le comprenne afin de s'y faire à son rythme. Seiran voulait lui offrir la meilleur vie possible afin qu'elle soit heureuse avec lui il n'avait aucunement l'idée de l'obliger à faire des choses dégradante en échange ou autre. Ce n'étais vraiment pas son genre mais cela Shama ne pouvait le savoir.


- J’ai conscience que j’agis aux antipodes de ce que vous connaissez mais c’est déjà le cas dans la manière dont je gère mon personnel de maison donc vous ne ferez pas exception à cette règle. Après libre à vous de rester juste dans votre chambre lorsque je suis occupée je ne vous forcerais pas à en sortir et ne vous donnerais aucunement des ordres.

Puis après l’avoir salué comme il se doit ayant souri à son trouble la quitte pour retourner à ses dossiers afin de terminer avant le soupé. Il voulait pouvoir se consacrer à la jeune oiselle de feu après le soupé et demanda donc à une jeune servante de prévenir la jeune fille qu’ils sortiraient après le diner de ce soir et qu’elle devait prévoir de quoi ne pas prendre froid pour cette sortie. Remerciant la jeune servante pour son amabilité le jeune homme acheva ses dossiers et récupéra un écrin dans le tiroir de son bureau. Il comptait offrir ce présent à la jeune fille bien que ce bijou ferait office de carte d’identité quelque part afin que si la jeune fille sortait seule elle n’ait pas d’ennuie. L’écrin contenait un fin bracelet en or blanc finement ciselé avec une plaque de mêmes métaux où y était gravé son prénom lié aux armoiries de sa famille à lui associé à son prénom. La plaque était ornée d’une fin diamant qui constituait le cœur de la fleur de lotus qui décorait la plaque. Un bijou discret mais qu’elle pourrait montrer pour éviter les ennuis. Il s’étira un peu et retourna à ses propres appartements afin de se détendre dans un bon bain chaud avant de s’habiller pour la soirée d’un élégant smoking de couleur bleu nuit avec une chemise de soie blanche dont les deux premiers boutons restait ouvert pour un petit air décontracté. Il vérifia sa mise dans sa glace et arrangea ses cheveux pour la dernière touche avant de descendre dans la salle du repas pour attendre la jeune fille.

Il s’installa sur l’un des fauteuils tranquillement pour patienter perdant son regard dans les flammes du brasier alors que son esprit vagabondait au grès de ses pensées. Il espérait que cette sortie lui ferait du bien ne sachant pas si elle avait déjà eu l’occasion d’assisté à un concert de musique classique à l’opéra. Seiran lui était un familier de ses évènements qu’il appréciait mais ne connaissant guère les goûts de sa compagne il ignorait si cela lui conviendrait, après tout il devait apprendre à la connaître au fur et à mesure de leur cohabitation. Il resta donc dans le salon en attendant de l’entendre descendre l’escalier du manoir. Il avait au préalable pensé à demander à ce que la voiture soit préparée et donné congé à son personnel pour cette même soirée ne restait que lui et la jeune fille dans le manoir. Il aimait lorsqu’il le pouvait se débrouiller un peu seul pour le temps d’une soirée c’était toujours agréable de pouvoir rester un peu seul de temps à autres même si il doutait que son père apprécierait cela.
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 7 Déc - 19:43
Elle n'était pas une esclave ici. Elle devrait s'habituer à être traitée ainsi et il cherchait une compagnie. Alors qu'elle rafraichissait son visage, elle ne cessait de tourner et retourner tout cela dans son esprit, lui laissant toujours cet arrière goût désagréable. Elle n'était pas prête de se laisser faire de la sorte et traiter comme une princesse fragile....Cette idée la dérangeait non seulement car elle était une jeune femme destinée à la domesticité mais aussi parce qu'elle n'avait rien de quelque chose de fragile et elle n'était pas prête de se laisser encadrer comme un bibelot qui peut casser. Mais ça son maître ne semblait pas vouloir le comprendre. Très bien, dans ce cas elle lui montrerait qu'elle ne se laisserait pas faire de la sorte. Elle se promit de, même si elle était respectueuse, rester distante et à sa place, d'en dire le moins possible avec lui et de s'isoler des autres ici. Elle ne voulait pas former un lien ou une famille avec les habitants de ce manoir, elle n'était pas une personne de cette famille. Alors qu'elle allait terminé, elle entendit frapper et vit une servante entrer et lui transmettre alors un message de la part de son maître, la laissant étonnée.

-Sortir?

Il désirait sortir après le repas ? Mais pour aller où ? C'était vague.....Comment devait-elle s'hbailler du coup....Elle alla regarder ce qui lui restait dans son armoire, prenant le pantalon noir qu'elle avait choisi lors du shopping ainsi qu'un haut en voiles lui aussi noir à décolleté léger, à manches longue et prit la capeline de même couleur ainsi que des sous-vêtements, comprenant qu'elle devrait un peu plus se préparer que prévu. Elle alla donc prendre une douche et fit un shampooing soigneux pour ses cheveux, sortant et se séchant avant de s'habiller et de s'occuper ensuite de ses cheveux les séchant avant de les brosser pour qu'ils aient un air brillant et soyeux. Elle ne faisait pas tout cela par coquetterie mais par soucis de ne pas causer de honte à son maître. Uniquement. Une servante devait être certes réservée mais présentable car représentative de son maître et de son rang. Elle prit le maquillage sur sa table de toilette, mettant un léger voile beige sur ses yeux et ses lèvres, laissant le tout être naturel. Elle se parfuma et termina là puisqu'elle n'avait aucun bijoux à mettre. Ayant terminé de se préparer, enfin pour elle, elle prit sa capeline et descendit alors doucement vers le hall où elle déposa sa capeline, se dirigeant vers la salle à manger.

Voyant la porte entrouverte, elle s'installa doucement à sa place, étonnée de ne voir personne et préféra alors attendre. Mais cette sortie ne lui disait rien qui vaille. Où pouvaient-il bien aller tous les deux le soir après un dîner au manoir ? Ou plutôt où lui voulait-il aller avec elle ? Par pitié pourvu que cela ne soit pas une réception chez des aristocrates là cela serait le comble...ou une soirée avec des nobles et des gens riches.....qu'est-ce qu'elle serait mal à l'aise....déjà son maître et ses idées novatrices et sa manie de vouloir veiller sur elle....Alors avec des gens riches, fortunés et elle, petite hybride mise en spectacle au milieu de tout cela....Enfin, ne paniquons pas tout de suite...D'ailleurs il en mettait du temps, pourquoi personne n'était là ? En y pensant, elle n'avait croisé aucun serviteur jusque là. Se levant, l'oiselle sortit de la salle à manger, écoutant autour d'elle pour tenter de trouver âme qui vive. Elle aperçu la porte entrouverte du salon et prit quand même le soin de frapper avant d'entrer, apercevant son maître. Uniquement lui. Refermant la porte, elle avança dans la pièce.


-Je dois vous accompagner durant une sortie ce soir ?

Approchant, elle alla s'asseoir dans l'un des fauteuils, regardant autour d'elle, étonnée là-aussi de ne voir absolument personne. Quelque chose réveilla son instinct du danger chez elle. Aussi prit-elle à nouveau la parole.

-Je n'ai vu personne depuis que j'ai quitté ma chambre il y a quelques minutes est-ce normal?
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 7 Déc - 20:31
Sortant enfin de ses pensées en entendant la jeune fille il se tourna vers elle et sourit doucement. La détaillant de manière tout à fait respectable quelques instant avant de ficher son regard dans le sien. Souriant comme à son habitude de manière bienveillante. Il voulait qu’avec le temps elle se sente à l’aise tant que faire se peut mais il le savait se serait dur, très dur au vu du caractère de la jeune fille. ceci dit il n'était pas en reste non plus et souhaitait tout faire pour s'en faire une amie à défaut d'autre chose et lui offrir une meilleure vie que celle qu'elle à put connaître jusqu'alors.

- En effet nous sortons ce soir. Il est normal que vous n’ayez croiser personne j’ai donné congé pour la soirée à tout le monde cela ne leur fera pas de mal. Etant donné que nous sommes de sortie ils peuvent eux aussi profiter de leur soirée pour une fois.

Voyant quelle était perplexe il avait répondu directement aux deux questions posé histoire de la rassurée. Non pas qu’il puisse penser qu’elle est peur mais il ne voulait pas la laisser dans le flou. D’ailleurs vu le tempérament de sa compagne il savait qu’elle n‘aurait pas sa langue dans sa poche même si elle restera toujours respectueuse. Il se leva et l’invita doucement à le suivre pour enfin passer à table s’occupant lui-même du service pour ce soir.

- Ne vous en faites pas je ne vous emmène pas à une soirée mondaine ou autre nous allons juste aller à l’opéra voire un concert de musique classique. J’aime à y aller accompagner de temps en temps c’est toujours plus agréable d’être en bonne compagnie loin des nobles qui restent tous ensemble dans la salle principale je préfère les balcons c’est plus calme et au moins je peux m’y isoler et ainsi mieux apprécier la musique.

Il termina de servir sa compagne et fit de même pour lui avant de commencer à manger doucement. Le calme ambiant du manoir lui faisait quelque part du bien il espérait juste que cela n’incommoderait pas Shama pour autant. Elle n’avait vraiment rien à craindre de lui. Profitant du repas il sortit l’écrin et le déposa auprès de la jeune fille en douceur.

- Tenez ce n’est pas grand-chose mais je tenais à ce que vous ayez quelque chose qui prouve votre identité au cas où vous désireriez sortir sans moi. Je n’aimerais pas vous voir retourner à la fourrière ou devoir aller vous récupérer à un poste si jamais vous aviez besoin de sortir on ne sait jamais. J’espère juste que cela ira au niveau de la taille. Si vous n’aimez pas on pourra toujours en changer.

Il avait fait un bijou discret certes mais peut-être le choix de l’or blanc ne conviendrait pas peut-être aurait-elle préféré de l’argent après tout. Il attendait un peu anxieux sa réaction face au bijou qui était un peu sa carte d’identité si l’on puis dire. Certain était tenue en laisse mais il se le refusait lui et puis il ne voulait pas l’obliger à rester collée à lui si elle ne le désirait pas non plus. Elle ne voulait pas être traitée comme une petite chose fragile et précieuse il l’avait bien compris.

- Je sais que vous ne désirez pas être traitée comme une petite chose fragile ou autre mais je ne vous vois pas ainsi, je veux juste m’assurer que vous soyez bien ici comme le reste de mes employés tous simplement. Je ne cherche pas non plus à vous couver je puis vous l’assurer. Cependant je m’y prends peut-être maladroitement pour vous le montrer j’avoue que je ne suis que peu habitué à ça alors je suis sans doute maladroitement.

C’était de cela aussi qu’il s’agissait il était sans doute maladroit avec elle ais il avait été éduqué à traiter les jeunes filles comme il se doit et à s’en occuper, pas à les traiter comme des domestiques non plus ou à les maltraité. Il n’allait pas refaire son éducation à son âge non plus. Autant être clair là-dessus il avait une manière d’être et même si il pouvait essayer de comprendre la vision de la jeune fille il ne pouvait pas changer de comportement du tout au tout non plus.
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 11 Déc - 14:39
Shama n'aimait pas ça. Et elle aimait encore moins en entendant la réponse à sa question sur le pourquoi elle n'avait croisé personne jusque là. Cela voulait dire en gros qu'elle était seule pour la soirée avec la seule personne, le seul homme de qui elle voulait absolument éviter la compagnie. Si elle n'avait pas eu autant de retenue elle aurait sûrement laissé échapper un énorme soupir de lassitude face à ce constat. Mais elle resta immobile et stoïque, sentant pourtant une boule d'angoisse se former au creux de son ventre à cette idée. Qui ne l'enchantait pas, mais pas du tout ! Elle se demandait ce qu'il allait encore faire pour la mettre mal à l'aise car elle n'était pas naïve, il y aurait bien un moment dans la soirée qui se passerait mal, au moins pour elle.

-Il n'était pas nécessaire de m'emmener pour sortir je pouvais parfaitement rester dans ma chambre et éviter ainsi de vider le manoir de ses serviteurs.

Manière polie et détourner de signfier son peu d'entrain à tout cela. Elle ne pouvait pas non plus lui dire cela de but en blanc au vu de son maintien et de son statut inférieur. Se levant, elle fit de même pour suivre vers la salle à manger, sachant encore une fois qu'elle n'allait manger beaucoup non plus avec toute cette histoire. Le stress avait un effet de coupe faim sur elle, dès que quelque chose l'angoissait, la mettait mal à l'aise, elle était incapable de manger. Elle pouvait se forcer un peu pour manger quelque bouchées mais cela n'avait pas vraiment pour effet de la nourrir. Et la suite n'allait pas pour la rassure.

-A l'opéra ? Ca n'est pas du tout une place pour une domestique ou un hybride, il n'y a que les gens riches et bien nés qui se rendent là-bas. Je doute fortement que des gens de condition plus modestes soient du genre à s'y rendre.

Elle était encore plus mal à l'idée de se retrouver au milieu de tout cela. Elle ferait bien attention à garder sa capeline pour masquer ses ailes de sorte que personne ne les voit, sinon elle savait bien ce qui arriverait. Car à l'évidence ce n'était pas les quelques paroles qu'elle avait adressé à son maître qui de toute façon le ferait changer d'avis. Elle resta estomaquée en le voyant faire le service alors même qu'il lui interdisait tout service à son encontre, lui faisant serrer les lèvres. Quand elle disait qu'il trouverait un moyen de la mettre sur les nerfs.....L'estomac noué elle ne put même pas toucher à son assiette, toute sensation de faim ayant fini de la quitter après cet affront final. Elle fixait son verre en silence, ses mains sur le table sans bouger, impatience de pouvoir quitter la table. L'oiselle vit cependant un écrin posé près d'elle. Peu rassurée, elle l'ouvrit et y vit le bijou avant d'écouter les explications. Ca va, il avait dit le mot qui l'avait sauvé, à savoir que ce bijou serait sa carte d'identité. Le prenant elle l'attacha à son poignet droit.

-La taille convient, je n'ai pas à m'en plaindre. Cependant il était inutile de faire quelque chose d'aussi précieux.

La jeune femme s'efforçait à la retenue et à en dire le minimum pour ne pas faire un éclat devant son maître même si elle en avait lourd sur le cœur. Elle reposa sa main sur la table en silence après avoir attaché le bijou mais les paroles de son maître lui firent relever les yeux pour le fixer de son regard rouge plutôt agressif alors qu'elle ne retint cette fois pas ses paroles envers lui.

-Vous servez aussi le repas à tous vos employés ? Vous leur offrez ce genre de bijou luxueux ? Vous les autoriser à faire ce qu'ils veulent de leur journée ou à se promener en les empêchant de remplir leur rôle ? Vous avez beau prétendre le contraire vous ne me traitez absolument pas comme vous le feriez avec vos autres domestiques ni même comme une de vos employées mais comme une personne qui serait invitées ici ce qui m'est insupportable en plus de ce que vous venez de faire en me servant moi une de vos domestiques alors que vous me refuser cet acte envers vous!
Messages : 44
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 27
Fiche de Présentation : Vole par ici

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Ara rouge
Maître/Maîtresse: Seiran de Kent
Esclaves: //
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
HybrideF - Adoptable
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 12 Déc - 19:59
Seiran écoutait la jeune hybride doucement calmement, mais il ne changerait pas d’avis et elle non plus d’ailleurs cela il l’avait bien compris. Autrement dit se serait au premier qui rend les armes sur ce plan là. Cependant il savait comment était traité les hybrides, ce qu’on leurs inculquaient mais pour lui cela n’avait pas de sens. Après tous les hybrides pour la plupart était d’ancien humain qui avaient été transformés durant une période de leur vie. Période qui avait dû être bien douloureuse pour eux quand on pensait. Une hybridation n’était pas comme se faire enlever une dent de sagesse où se faire faire un vaccin non plus.

- J’ai pour habitude de toujours leur donner une soirée de temps libre par mois je ne vais pas déroger à mes habitudes juste parce que j’aurais pu vous laisser au manoir en leurs compagnie. Maintenant si l’idée de me tenir compagnie à l’Opéra vous délais tant que cela parce que vous êtes inquiète voir gênée de vous retrouver seule à seule avec moi dans une loge privée je pourrais le comprendre.

Le jeune homme surveillait les réactions de Shama, au vu de son caractère pas sûr qu’elle ne se rebiffe pas qu’il puisse sous-entendre qu’elle puisse avoir peur de lui. Seulement à ses dires elle semblait effectivement préférer se tenir loin de lui lorsqu’il était seul pourtant il ne mordait pas elle ne risquait pas grand-chose. Enfin pas de lui en tous les cas mais cela pour le lui prouver il avait la sensation qu’il allait devoir sérieusement ramer s’il pouvait s’exprimer de la sorte.

- Si cela peut vous rassurer je ne mords pas vous savez. Et vous n’avez absolument rien à craindre de ma personne, cependant il va falloir vous y faire je vous ai prise en guise de compagnie pas pour me servir j’ai largement assez de domestique pour cela mais rien n’empêche si cela vous fait plaisir de les y aider. Je ne vous en empêcherais pas si c’est ce que vous craignez.

Continuant de l’écouter, il la laissa terminer doucement ses propos. Effectivement cela serait à celui qui céderait le premier car ni lui ni elle était prête à céder sur ce terrain-là. En même temps chacun tentait de défendre son point de vue à sa manière. Toujours est-il qu’elle devrait apprendre qu’il n’était pas de ceux qui allait bien gentiment suivre les règles sur les hybrides juste pour que elle se sente plus à l’aise non plus. Il comprenait évidement qu’elle puisse être perdu par tous ses changements dans sa vie au manoir c’était normal mais lui ne voulait pas la traiter comme une esclave et il ne le ferait pas qu’elle le veuille ou non.

- J’ai conscience que vous ayez du mal à suivre n’étant certes pas habituée à tous cela, seulement comme je vous l’ais dit il n’y aucune contrepartie à mon attitude comme certain pourrait le faire, il n s’agit pas non plus en vous amenant à l’opéra de me pavaner et de vous exhiber comme un animal de foire je souhaite juste une compagnie pour aller écouter ce concert loin du reste des invités car je préfère cela. Il est regrettable que nous ne puissions-nous entendre sur la manière dont vous devez vous occuper ici mais je ne changerais pas de point de vu. Je n’aime pas contraindre les gens en règle générale et ce n’est pas parce que vous êtes une hybride que je le pourrait plus. En plus si je vous considère comme une invitée dans ma demeure c’est mon droit le plus strict je suis encore chez moi, pour autant je ne vous ais jamais interdit quoique ce soit ici me semble-t-il. Si vous désirez aider à quelque chose vous le pouvez il suffit d’aller voir le personnel. J’ai fait le service se soir du repas cela ‘a rien d’extraordinaire pour moi de le faire nous sommes deux à manger alors oui je vous ais servit mais je ne vous interdit pas d’y aider.
Messages : 47
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 31
Localisation : A mon manoir

Feuille de personnage
Race (pour les hybrides): Aucune
Maître/Maîtresse: Aucun
Esclaves: Shama
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Anti-Esclavage
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit