Bienvenue à Togi! Cette merveilleuse île qui propose toutes sortes d'hybrides à la vente. Serez-vous le maître ou l'esclave? NC-18
 

Ce n'est qu'un au revoir [PV: Nao]

 :: Hors-rp :: Rp terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Dim 25 Sep - 18:15
La journée s'annonçait plutôt bien pour notre vétérinaire. Bon, il s'était levé tôt comme à son habitude, il avait ouvert les portes de l'hôpital pour ensuite enfiler la blouse et entrer dans son rôle de médecin. Sa journée était chargée, mais très belle.

Il commença par ausculter plusieurs patients qui n'avaient rien de spéciale ou grave. Il s'était fait des ‘'amis'' en parlent et rigolant avec les patients et les clients. Il avait fait deux opérations qui furent des succès et il prit soin d'un hybride qui était là déjà depuis un mois. Il se chargeait de le faire rire et de lui faire retrouver le moral, son état de santé se dégradant de plus en plus, il fallait qu'il ait un peu de gaieté dans sa vie.

Dans l'après-midi, il avait voulu aller voir sa protéger, mais on l'arrêta net. Apparemment, elle était déjà avec quelqu'un et il ne fallait pas la déranger. Mais avec qui elle pouvait être ? Il alla à la salle de contrôle des caméras en disant qu'il voulait vérifier que tout se passait bien dans cette chambre. Il remarqua assez vite que l'image était figée, mais il n'en disait pas un mot. Elle devait avoir coupée la caméra... Il avait vu l'homme qui était avec elle et il s'en contentait. Il alla faire sa journée tranquillement en demandant qui était l'humain avec elle. Vous n'imaginez pas la surprise qu'il eut quand il apprit qu'elle allait éventuellement se faire adopter par cet homme. Il resta figé sur place, pensant à pleins de scénario possible qui pouvait se passer entre les deux dans la chambre avant de reprendre son travail.

Une fois l'hôpital fermé, il décida de faire son service de nuit ce jour-là. Après avoir vérifié que tout le monde dormait, il alla voir l'hybride dans sa chambre après avoir toqué. Quand il fut autorisé à rentrer, il ferma la porte derrière lui. Il laissa un long silence avant de se décider à parler, adossé contre la porte.

-Salut… Alors, comme ça, tu pars demain ?... Je suis heureux pour toi...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 25 Sep - 22:04
J'avais passé presque toute la journée avec Thomas, l'humain qui allait devenir mon maître. Il était parti assez tard, j'étais seule à manger puis à aller prendre ma douche pour enfin me mettre dans les draps propres qui avaient été changés soigneusement pendant ma toilette. Franchement, sur la propreté j'avais rien à dire. J'avais eu aussi droit à un questionnaire idiot sur l'homme que j'avais vu cette journée. Heureusement que les examens médicaux étaient demain, il était déjà minuit alors imaginé si j'avais dû le faire maintenant ? Je serais totalement morte.

Alors s'ayez… J'allais enfin quitter cet endroit et aller demain après-midi chez mon maître… Ça sonnait comme un rêve et une joie au fond de moi, mais aussi comme une tristesse. J'avais beau dire que cet endroit était pourri j'avais réussi à me faire des amis et étant la plus détruite intérieurement, je partais avant les autres. C'était… Étrange.

J'entendis deux petits coups sur ma porte ce qui me fit sortir de mes pensées. Ah… Je sais très bien qui s'est. Je me redressais en l'autorisant à rentrer. J'allais lui faire un sourire, mais je m'étais arrêtée nette en sentant que ça n'allait pas. J'avais vite compris pourquoi j'avais cette impression. J'eus un visage assez sévère en partant de mon lit.

-Salut. Ouai, mais arrête de faire genre que tu es heureux. Tu pues la tristesse à vingt mètres.

J'avais passé quelques mois avec lui, mais je commençais à le connaître mieux que personne et inversement de son côté. Je lui fis un sourire narquois en sachant très bien pourquoi il faisait la gueule. C'était le premier qui voulait m'adopter et quelqu'un d'autre l'avait prit avant lui, c'était de la jalousie qu'il devait avoir et ça me faisait rire. J'avais compris que pour lui j'étais beaucoup et le fait que je parte avec un autre était une énorme déception. Je m'approchais de lui avant de lui attraper la main.

-Tu es jaloux ? Franchement, tu n'as pas à l'être.

Je finissais par le tirer vers le lit pour qu'il soit allongé avec moi. Une fois qu'il fut à mes côtés, je le regardais. Je n'avais jamais vraiment fait attention mais, il était plutôt beau gosse. Mais je n'avais pas non plus remarqué qu'il était assez fatigué. Il avait dû travailler toute la journée et prendre son travail de nuit aujourd'hui juste pour moi… Quel fou.

-Tu aurais dû rentrer chez toi dormir. Ça se voit que t'es crevé.

En même temps qu'ils étaient tous les deux ensembles, je profitais pour lui poser la question qui me brûlait les lèvres depuis un moment, n'ayant pas pu le voir de la journée je ne lui avais pas posé.

-C'est toi mon médecin traitant, hein ?...
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 29 Sep - 16:53
Nao était surprenante. Elle et Lawrence se connaissaient depuis peu et pourtant, elle arrivait à tout savoir de lui. Elle avait une capacité d'observation et de déduction fabuleuse. Le brun en était à la fois fasciné et agacé dans un sens, il ne peut plus vraiment cacher ses émotions à présent. Il la laissa approcher et lui prendre la main tout en regardant son sourire qui lui permit à lui aussi de sourire un peu. Oui, il était jaloux, plus que jaloux même. S'avoir qu'un autre homme allait toucher, ne serait-ce que son bras ou ses cheveux, le rendait fou. Elle était à lui… C'est lui qui avait voulu l'aider en premier et pas ce Thomas qui était venu pour une raison qui lui était inconnue.

-Pff…


Ce fut sa seule réponse, en disant cela, il prouva bien qu'il était jaloux, en même temps à quoi bon le cacher alors qu'elle savait très bien qu'il l'était ? Le vétérinaire suivi l'hybride jusqu'au lit pour s'y allonger et être à côté d'elle. En ce moment, ils étaient souvent ainsi, parfois sans parler pendant des heures simplement en se regardant, parfois en discutant un peu. Il était sûrement le seul à faire parler autant Nao qui était peu bavarde. Il se rappelait du premier jour où il fut désigné comme son médecin et qu'elle ne prononçait que ‘'ouai'' ou ‘'nan''. En se rappelant ça, il ne pue s'empêcher de sourire tout en regardant la beauté qui était à ses côtés.

Crevé, lui ? Jamais. Il avait pris l'habitude de ses journées comme ça, travaillé le matin et le soir. Ça lui permettait d'avoir un jour entier de repos supplémentaire ce qui n'était pas négligeable. Et puis en apprenant la nouvelle, il ne pouvait pas se permettre de rentrer chez lui alors qu'il savait qu'il n'allait plus pouvoir passer des moments comme cela avec sa protégée. Il caressa les pointes des cheveux de la brune en lui souriant.

-Je n'aurais jamais pu rentrer chez moi sachant que ce genre de moment ne sera plus après ton départ.

Il ne pue retenir un rire en entendant sa question. Il avait été son médecin traitant tout le long de son séjour à l'hôpital, il était le seul à la connaître mieux que personne ainsi que son suivi médical. Elle pensait que c'était l'autre idiot qui allait la prendre en charge ? Non, bien sûr que c'était lui.

-Bien sûr ! Ne t'inquiète pas, je viendrais une fois par semaine te voir et si un jour, tu veux venir passer une journée rien que tous les deux, tu m'appelles. Et même si un jour, tu veux dormir à la maison, tu m'appelles aussi. Tu sais très bien que je ferais tout pour toi…

Il lui déposa un baisser sur le front, plein de tendresse et de délicatesse. Oui, il l'aimait beaucoup trop pour lui refuser quelque chose. D'ailleurs, il repensait à sa journée médicale pour savoir si tout allait bien et il se rappelait que c'était lui qui devait lui faire passer. Pour la taquiner, même si c'était un sujet sensible, il commença à la chatouiller tout en parlant.

-C'est moi qui te fais passer ta journée de tests médicaux demain. Je vais te voir nue comme un verre~

Ça ne devait pas la déranger vue qu'elle avait été vue tellement de fois nues devant d'autres hommes, mais pour lui, c'était une première.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 2 Oct - 21:29
La jalousie… Elle était tellement présente en lui et j'arrivais à le sentir tellement facilement. Je savais que pour lui c'était horrible que je sois à quelqu'un d'autre… Il était très possessif et ce n'était pas si désagréable que quelqu'un veuille que je sois sienne… C'était un sentiment étrange mais que j'aimais beaucoup surtout venant de Lawrence. Il y avait une sorte de feeling entre nous que je n'avais jamais eu pour personne. Je lui fis un sourire à sa réponse tellement constructive, au moins ça me permettait d'être sûre que ce que je déduisais étais vrai.

Je le regardais dans les yeux quand on était tous les deux dans le lit. Il avait l'air amusé du fait que je lui dise qu'il était crevé. Je le laissais toucher mes cheveux, j'avais pris l'habitude qu'il s'amuse avec mes pointes il avait l'air de bien aimer faire ça et moi ça me permettait de me détendre. J'aime bien quand il me caresse les cheveux oui. Je soupirais un peu en entendant sa réponse, quel idiot… Ne pas dormir pour la voir une dernière fois sérieusement il abusait.

-T'abuses…

Je n'allais pas lui dire que sa santé était plus importante que moi parce qu'il m'aurait répondu que c'était le contraire. En vrai, c'est un dragueur du dimanche ce vétérinaire !

J'avais vraiment peur qu'il ne soit pas mon médecin traitant… Je ne voulais pas avoir un bisounours en guise de docteur, vraiment pas. Alors imaginer ma joie intérieure quand il me confirma qu'il l'était. En plus de ça, il me disait que je pouvais venir passer l'après-midi avec lui et voir même dormir chez lui si je le voulais suivi par un tendre baisser sur mon front. Bizarrement, je me sentis toute chose face à lui et la délicatesse qu'il me donnait. Je sentais mes oreilles se réchauffer, si on retirait ma masse de cheveux pour les regarder, elles étaient sûrement légèrement rosées. Avec lui toutes ses attentions prenaient une ampleur sur mes sentiments et m'empêchais d'être l'hybride neutre que tous voyaient.

-D'accord, je prendrais ton numéro de téléphone alors.

Je lui fis un sourire avant de sentir ses mains venir contre mon ventre et mes côtes pour les chatouiller. Je ne pouvais pas résister et j'éclatais de rire tout en écoutant ses paroles. C'était lui qui allait me faire passer la visite médicale ? C'était cool ! Bon, après être nue devant lui ne me dérangeait pas le moins du monde et il devait sûrement le savoir.

Je me débattais comme pas possible pour qu'il arrête de me chatouiller, commençant à ne plus pouvoir respirer à force de rire. Mon vœu fut réalisé mais je ne pensais pas me retrouver dans cette position… Lawrense était au-dessus de moi pendant que je restais sous lui. Nos deux visages n'étaient pas si proches que ça l'un de l'autre mais il pouvait sûrement sentir ma respiration rapide. Je le regardais sans rien dire, hésitant à poser une question que je me posais depuis quelques jours déjà. Autant y aller vu que je ne le verrais presque plus après.

-Lawrence… Si tu tiens tant à moi… Pourquoi… Pourquoi tu n'as jamais osé me toucher comme les autres hommes auraient fait ?

Oui, parce que quelqu'un qui aime et veut posséder la personne en face d'elle est capable de tout pour l'avoir et donc la toucher et voir la violer contre son grès. Mais lui, il ne m'avait pas touché et il avait même gardé une certaine distance entre nous. C'était à cause de son travail ? Ou c'était quelque chose de bien plus profond ?
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 3 Oct - 8:09
Lawrence fit un sourire encore plus large en voyant qu'elle soupirait et qu'elle disait qu'il abusait. Oui, il abusait pour elle et il fut ravi qu'elle ne lui dise pas que sa santé était plus importe qu'elle. Elle avait enfin compris que c'était l'inverse pour lui. Il était fou de faire ça, mais pour lui, c'était tout à fait normal.

Après lui avoir dit qu'il serait son médecin traitant, il avait remarqué que quand il était délicat ou tendre avec cette magnifique hybride, elle était toute chose. Pourtant, il ne faisait rien de spéciale, c'était simplement affectif. Mais elle n'avait sûrement jamais reçu autant d'amour avec une seule personne, alors, ça devait lui faire bizarre. c'était la seule réponse qu'il trouvait. Il fit un sourire quand elle accepta de prendre son numéro de téléphone. Il sortit un Smartphone de sa poche pour le poser discrètement sur la table de chevet. Cela était son nouveau téléphone avec son numéro dedans, comme cela, elle n'allait pas pouvoir le perdre et c'était mieux d'avoir un téléphone pour pouvoir l'appeler.

-C'est pour toi, ne dit rien et prends le simplement.

C'était un cadeau et elle n'avait pas à le refuser sinon il allait être en colère contre elle. Il allait devenir ‘'colère tout rouge'' comme elle aurait dit pour le taquiner. Mais pour une fois, il fut plus rapide et il la chatouilla sans arrêter malgré le fait qu'elle le supplie de le faire.

Il arrêta quand même au bout d'un moment avec un magnifique sourire aux lèves jusqu'à le voir disparaître en voyant comme tout cela c'était terminé. Il voulait laisser une distance entre eux, ne voulant pas forcer les choses et il avait franchi cette distance sans s'en rendre compte… … Le brun était au-dessus de Nao et il arrivait à sentir son souffle doux et rapide par l'effort qu'elle avait fourni pendant cette ‘'bataille''. Il ne bougea pas et il observa son visage dans les moindres recoins. C'était une réelle beauté… Il ne pouvait plus se le nier intérieurement à présent.

La question qu'elle posa lui fit lever les sourcils. Pourquoi il ne l'a pas touché ? C'était pourtant simple… Il était le seul à savoir ce qu'elle avait vécu et il ne voulait pas qu'elle croie qu'il la touchait parce qu'il voulait coucher avec elle simplement ! Non ! Il ressentait vraiment quelque chose pour elle, quelque chose qu'il refusait d'admettre, quelque chose qu'il voulait laisser au fond de lui, mais qui à présent dépassait tout.

-Nao… Je ne voulais pas que tu croies que je faisais simplement ça pour te sauter dessus. Je ne veux pas que tu croies ça. Je t'aime vraiment et… Je refuse de t'obliger à faire quelque chose que tu ne veux pas comme ton ancien maître te faisait avant.

Il était totalement sincère et il lui caressa la joue doucement et déposant un léger baisser sur sa joue. Il se l'avouait maintenant, il l'aimait et il ne lui cacherait plus. Il voulait qu'elle le sache avant son départ puisqu'il n'aurait plus l'occasion de lui dire calmement comme maintenant.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 9 Oct - 18:13
J'ai accepté de prendre son numéro de téléphone, mais je ne savais pas vraiment comment faire puisque je n'avais pas cette technologie. J'étais surprise en le voyant en sortir un et le poser sur ma table de chevet en disant que c'était pour moi. Mais… Il avait dû le payer cher ! Après, je n'allais pas me plaindre, depuis le temps que j'en voulais un ! Mais bon, je me doutais que c'était comme un cadeau d'adieu en quelque sorte parce que même si j'acceptais de le revoir ou autre, ce ne serait plus vraiment là même chose qu'ici…

-Merci…

Ce jeu avait été très amusant et m'avais fait rire tellement fort que j'aurais pu réveiller les autres patients à côté. Par chance, ce n'était pas le cas. Je m'étais retrouvée dans une position avec Lawrence presque improbable surtout dans le contexte actuel. J'avais donc décidé de ce petit moment rien qu'à nous pour lui poser la question fatidique en quelque sorte et ça avait l'air de le surprendre. Mais il répondit assez vite comme je m'attendais. Il avait ses idées bien claires ce médecin peu importe la situation.

La réponse qui me donna ne me surprit pas. Je m'attendais à quelque chose dans ce genre. Je le laissais me caresser la joue en restant neutre et réfléchissant à tout ça. Alors c'était donc ça… Il n'arrivait pas à s'avouer qu'il m'aimait et n'arrivait pas à me l'avouer… Mais… C'est vrai que c'est étrange de le savoir maintenant et je ne sais pas vraiment comment réagir à ça. C'est si soudain…. Je fermais les yeux quelques minutes puis je l'attrapais et le prenais dans mes bras en guise de réponse.

Ce n'est pas que je ne ressentais rien pour lui mais je ne savais pas si c'était de l'amour ou de la simple amitié. Et je ne savais pas quoi lui dire non plus… Je restais contre lui et la seule chose que j'étais capable c'était de le remercier pour ne pas avoir fait ce que mon ancien maître aurait sûrement fait.

-Merci beaucoup Lawrence…

Je n'avais fait que le remercier depuis déjà plusieurs minutes. Cette nuit sonnait maintenant comme de vrais adieux ce qui me déprimait un peu… Pourquoi c'était obligé d'avoir une telle ambiance quand quelqu'un doit partir ? Je ne voulais pas ça moi… Je voulais que tout soit joyeux, comme si tout irait bien et que ce n'était qu'une blague et que demain tout se passerait comme d'habitude : lever, laver, manger, fumer, engueuler, manger, parler, dormir. Le même sicle habituel que j'avais depuis mon arrivée ici. Je soupirais en sachant que j'allais sûrement regretter ce que j'allais faire… Je posais mes lèvres sur celles du vétérinaire pendant quelques secondes avant de partir en courant de la chambre comme une voleuse. Autant s’amuser un peu et sortir de cette ambiance déprimante !
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 28 Déc - 20:55
Il était heureux de voir qu'elle acceptait son cadeau, de toute manière si elle refusait, il lui aurait mis dans son sac. Oui, malin le médecin, beaucoup plus malin que les gens peuvent croire.

Le petit jeu des chatouilles fut très drôle et cela avait mal fini. C'était prévisible en même temps... Il soupira en répondant à sa question qui le surprit au début, mais c'était une question comme les autres après tout... Il l'aimait et il ne voulait plus lui cacher et apparemment, elle avait l'air d'accepter même si elle avait l'air un peu perdu.

Lawrence soupira et voulu se redresser quand il sentit les bras de la jeune femme s'enrouler autour de lui pour lui offrir une étreinte en guise de réponse. Il la laissa faire très surprit en la serrant lui-même contre lui. Il aimait cette sensation de son corps contre le siens. C'était si agréable... Il comprenait pourquoi elle le remerciait et il lui caressa doucement les cheveux en guise de réponse avec un léger chuchotement.

-Tu n'as pas à me remercier Nao.

Cette ambiance était à la fois agréable et pensante... Plus triste et nostalgique qu'agréable en fin de compte. Il lui fit un sourire trahit par son regard triste, il n'arrivait pas à oublier le fait qu'ils allaient être séparés une bonne fois pour toute... Il sentit quelques choses de doux et chaud se poser sur ses lèvres pendant que ce regard, qui était triste, se transforma en surprise avant de voir l'hybride partir en courant. Il la regardait partir sans bouger une seconde. Elle... Elle l'avait embrassé ? Pourquoi ? Il devait répondre à cette question avant qu'elle parte et surtout, la rattraper sans faire de bruit.

Il retira ses chaussures pour partir à la poursuite de ce petit diable. C'est qu'elle le faisait courir dans tout l'hôpital cette idiote ! Il arriva à l'attraper et la plaquer contre un mur, essoufflé, ayant couru déjà pendant une bonne quinzaine de minutes. Une fois son coeur battant normalement, le vétérinaire la regarda à la fois énerver et curieux.

-Ça ne va pas de courir partout ?! Tu aurais pu réveiller tout le monde ! Et... Pourquoi tu...

Et merde, pourquoi parler alors qu'on peut agir ? Il l'embrassa amoureusement pour lui montrer à quel point son amour était fort pour elle et qu'elle avait peut-être eut tort de l'embrasser ainsi, alors qu'elle savait ses sentiments. Il s'arrêta après un moment en déposant son front contre le sien et la regarder.

-Pourquoi... Pourquoi tu m'embrasses alors que tu sais mes sentiments ? Pourquoi tu aimes me faire souffrir comme ça, hein ?...

Il voulait une réponse et pas une fuite comme elle avait l'habitude de faire.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 29 Déc - 11:27
Je le laissai caresser doucement mes cheveux pendant que je le gardais dans mes bras. C’était bien le seul humain à me comprends un peu et à ne pas profité de mon corps malgré qu’il connaisse beaucoup mon passé. Après tout je suis sûre que si s’était un autre médecin qui s’occupait de moi il aurait tout essayé pour coucher avec moi. Mais je n’aurais pas pu faire autrement de toute façon, je suis qu’une esclave dans ce monde.

Pourquoi je l’avais embrassé ? Pour le taquiné je suppose. Je pouvais être moi-même devant lui et je crois que je ne peux pas cacher une certaine attirance face à lui comme lui aussi envers moi. Mais une hybride et un humain amoureux ? On dirait un conte de fée bien foireux. Et puis surtout je voulais retirer se regard triste des yeux de Lawrence. Ça me faisait mal de le voir comme ça alors que c’est qu’un simple au revoir. Je pourrais passer chez lui comme il pourra passer dans mon nouveau chez moi.

Je m’étais donc enfuie comme une voleuse dans tous les étages du bâtiment en entendant mon docteur favori me courir après pour me rattraper. Comme c’était drôle ! Mais ma condition physique me fit vite m’arrêter, si j’étais au meilleur de ma forme j’aurais pu encore courir bien plus longtemps ! Il avait donc réussi à me rattraper et plaqué contre le mur. Je reprenais mon souffle en riant un peu avant de remarquer son regard. Oh… Ce n’était peut-être pas une bonne idée ou alors il n’avait pas comprit tout ce que j’essayais de faire depuis le début et je vois bien qu’il n'avait pas compris.

Je voulais lui répondre pour m’excuser et lui expliquer mais il me coupa la parole par un baiser beaucoup plus prononcé ce qui montra ses réels sentiments. Je restai très surprise en le regardant parler tout en étant un peu perdu, que ce soit dans ma tête ou dans mon cœur.

-Tu n’as toujours pas compris Lawrence ?...

Je venais alors déposer une de mes mains sur sa joue en la caressant. Mes sentiments étaient flouent envers lui mais je comprenais peu à peu que le conte de fée pouvait être réel. Après tout c’était bien cet humain qui m’avais dit que tout pouvait être possible.  Je déposais un doux baiser sur ses lèvres en souriant pour lui faire enfin comprendre que je ressentais la même chose pour lui. Je crois que je refusais d’y croire parce que je pars dans moins de onze heures et que le quitter me fera du mal comme du bien puisque je ne serais plus dans cet hôpital horrible.

Je commençais à me redirigé calmement vers ma chambre en tenant la main du magnifique vétérinaire. Je me mettais dans mon lit en le regardant calmement et en lui souriant. Cet homme avait le don de me rendre heureuse, mais vraiment…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 15 Jan - 13:48
Lawrence était complètement perdu, ne comprenant pas les agissements de l'hybride à son égard. Comme si pour elle ce n'était qu'un jeu alors que pour lui, c'était une réelle souffrance. Pourquoi l'amour faisait-il aussi mal ? Il soupirait au fond de lui avant de sentir une main se déposer doucement sur sa joue après avoir demandé pourquoi elle l'avait embrassé, sachant qu'elle savait ses sentiments envers elle. Compris quoi ? Non, il ne comprenait rien ! Et il en avait assez de ne rien comprendre...

Il fut surpris du nouveau baiser qu'elle lui offrait. Elle... Elle l'aimait aussi ? C'est ça qu'il devait comprendre ? Il ne rêvait pas ? Tout était si difficile à croire... Et puis une hybride aussi belle qu'elle est un humain aussi simple que lui, il pouvait exister de l'amour entre ses deux personnes ? Et son avenir professionnel dans tout ça ? Si son amour venait à se savoir, il serait sans doute renvoyé et il n'aurait pas d'autres choix que de rentrer chez lui, dans son pays de naissance. Ce serait triste... Donc d'un côté le fait que Nao parte est une bonne chose comme une mauvaise chose. Une bonne chose pour sa vie professionnelle vue que personne ne saura qu'ils s'aiment, mais mauvaise, car, il ne la verra plus aussi souvent. C'est tellement compliqué...

Il se laissa guider en tenant la main de cette magnifique hybride jusqu’à retourner dans la chambre. Il s’allongea près d’elle en la regardant, détaillant chacun de ces traits. Il fit un léger sourire quand il croisa ses yeux bleus.

-Alors… Toi aussi, tu ressens la même chose que moi…

Il souriait un peu plus en la collant contre son torse et lui caressant tendrement les cheveux. Il n’avait pas prévu de faire quoi que ce soit ce soir, même en sachant maintenant que Nao ressent la même chose que lui. Il allait simplement se reposer près d’elle… Il se sentait terriblement bien comme ça… Il déposa un baiser sur la joue de la demoiselle avant de fermer les yeux doucement, se laissant aller dans le pays des rêves.
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 29 Jan - 10:34
Il était vraiment un idiot fini et en plus sa surprise ne faisait qu’augmenter ma pensée intérieure. Il pouvait être très intelligent pour tout ce qui est médecine animal mais pour déchiffrer les sentiments d’une demoiselle il était très loin. Vraiment mais quel idiot. Je souriais face à sa réflexion qu’il se faisait dans sa tête. Jamais personne ne saurait qu’on s’aime il ne risque rien pour son avenir professionnel. Puis dans trois mois on pourra afficher notre amour devant tout le monde puisqu’il ne sera plus mon médecin.

Je le guidais vers la chambre avant de m’allonger calmement sur mon lit et près de lui. Le silence régnait dans cette pièce mais pas le silence pesant de tout à l’heure… Non… Un silence apaisant. Je le regardais détails tous les traits de mon visage avant de l’écouter en riant un peu.

-Après tout ce temps tu l’as enfin compris. T’es long à la détente.

Je me blottissais contre lui me contentant de profiter de ses douces caresses même si mes oreilles de diable de Tasmanie se mirent à être visibles alors que je me tue à les cacher chaque jour. Tant pis après tout c’était Lawrence et puis il les avaient déjà vus. Je le laissais m’embrasser sur la joue et à mon tour je lui caressais son torse à travers son t-shirt pendant que lui s’endormait.

Il était adorable. Jamais je n’aurai pensé qu’une utopie pareille pouvait devenir réalité… Je souriais doucement avant de fermer moi aussi les yeux et de m’endormir. Demain allait être un autre jour et un jour bien triste malgré cette nuit très agréable que nous avons passé. Même si pour les plus gourmands riens ne c’est passé en terme de sexe… Mais au moins ça s’est le vrai amour. Pas besoin d’arrière penser pour avoir un moment doux et ne pas que penser au cul… Oui… C’est ça le véritable amour…
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maître ou Neko ? :: Hors-rp :: Rp terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit